Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 03/01/20 in all areas

  1. 10 points
    Bonjour à tous, cela fait quelques semaines que j'ai ce message en tête et le dernier chapitre est venu confirmer grandement mon propos... Il y a jusqu'à environ un an j'étais comme beaucoup parmi vous à me jeter sur les spoils et la moindre information concernant le chapitre à venir. Au final je réalise que du coup connaissant la majeure partie du contenu du chapitre je ne faisait que le survoler. Depuis que je ne lit plus les spoils et découvre vraiment la chapitre lors de sa sortie je prend plus mon temps pour le lire et "digérer" les infos qu'il contient et au final j'en "profite" plus. Avec parfois émotions à la clef. Concernant le dernier chapitre (973) la révélation de denjiro = kyoshiro j'étais vraiment sur le cul presque choqué (il faut dire aussi qu'en ce qui me concerne je ne me posait pas trop la question de où est passé denjiro j'attendais de voir) et pour le coup j'ai vu^^ Or avec les spoils, dès le premier post l'info était disponible et le lire comme ça sur un forum rend l'info moins "choquante" (j'ai du mal à formuler ma pensée sur ce coup, j’espère que le message passe). Je me souviens aussi que ça m'avait fait le même chose lors de la révélation que X Drake faisait toujours partie de la marine au sein de SWORD. Le découvrir au milieu du chapitre m'avait aussi mis sur le cul. Bref tout ça pour dire que je vous conseil d'essayer pour une semaine ou deux de vous passer de spoils, et de "vivre" le chapitre. Si cela vous plait tant mieux et si cela ne vous plait pas revenez vers les spoils la semaine suivante.
  2. 9 points
    @drissouestla Koshiro explique que son visage a été déformé par sa rage, je crois... Merci à la Toei d'avoir été aussi médiocre. Ceci dit, même ainsi, je n'y croyais à ce Denjiro = Kyoshiro. Je ne vois pas en quoi des personnes pensent que "si, je le savais, c'était logique" 😳 Ce qui est logique, c'est de pouvoir écrire toutes les théories existantes sans miser un kopeck dessus et attendre que ça tombe. Le délire des "identités" façon théâtre japonais, on peut en faire n'importe quoi. Indices plausibles : -On sait qu'il a fait semblant de trancher Hiyori. -L'âge (???) et le fait que Denjiro soit montré avec des lunettes pour masquer ses yeux que l'on aurait pu reconnaître. C'est sûr que la ressemblance au niveau des traits du visage, c'est du copié-collé ! La forme du menton est la même différente. Il a échangé sa couleur de cheveux avec Kinemon jeune, qui ne ressemble en rien à l'actuel également... D'ailleurs, à propos de ressemblances : Eh oui, révélation ! Sukiyaki en avait marre de ses responsabilités, et est devenu libre, laissnt volontairement le trône à Orochi mais le gardant sous contrôle malgré tout. Souvenez-vous que Kaido a eu des enfants avec Big Mom, ses premiers, à savoir Oven / Daifuku / Katakuri , qui, rappelons-le, sont triplets (Kaido jeune au centre de l'image...) . Des frères qui ne se ressemblent pas, on aurait dû voir le coup de théâtre Wa no Kabuki arriver...) Comme dirait Johnny : " Au-delà de nos différeeeeeeeeeenceuuuuh......maintenant qu'on est face-à-face, on se ressemble-sang pour sang". Ah que coucou, 100% ! Comme tu dis, Oven ! 😁 Du coup, il se trouve que Oden et Oven sont frères !! Leur plus grande ressemblance est leur nom, qui, à une lettre près, est le même 😄. Mais c'est cette lettre qui fait la D.ifférence de sens. O D.en = Bouilli Oven = Four On imagine les disputes lorsqu'ils étaient enfant : " -La cuisson bouillie est meilleure ! -Non, c'est la cuisson au four !" "L'Oden, plus il est bouilli....." "Meilleur il est, frangin ! Ah...voilà que je me suis fait narutiser par Oden...quel charisme, ce doit être le HDR..." C'est toi @drissouestla , ou c'est ton frère, du coup...? "Bon, allez, chauffe, la marmite ! Salut, Odieux Oden...Hin hin hin..." Qui a eu raison, en fin de compte ? "C'est moi..." Puis, il est devenu Mr.2 Bon Clay, après avoir perdu la mémoire. Ben si, le sourire ressemble vaguement, j'vous dit ! Toujours à propos des identités, une idée a germé-66 dans mon esprit, en voyant cette image : Il s'agit de toutes les identités de Denjiro en fait, un coup Yonjiro, un coup Nijiro, un coup Ichijiro, un coup Reiju-uh (Sanjiro est donc...son frère ! Koshiro, le maître de Zoro, est donc le frère de son rival aux sourcils en vrilles, s'il savait...). Sanji, qui a déjà aussi sa doublure, avec Duval ! "Vilaine Pudding !" "Alors, je le tiens, le rôle ?" On était resté dans le thème Thriller Bark et ses momies, apparemment... Quant à Vinsmoke "Garuda" Judge, il s'agit donc de Sukiyaki ! La moustache, ainsi que le masque pour cacher son identité (sans compter la couleur blonde, déguisement favori des samouraïs !) Puisque Sukiyaki = Kaido = Judge = Felix Rodriguez (mais c'est pas un personnage utile dans One Piece, il migre ailleurs parfois. D'ailleurs, ce nom a lui seul dispose de 12 468 identités), il a juste voulu revoir son ex, Big Mom, à la Tea Party "Tu m'as encore bais**, Linlin !" La moustache, ça ne se teint pas, hombre !". Dans la série, je ressemble, un peu, mais pas trop, et DAIFUKU a exaucé 3 de mes voeux lorsque j'ai frotté sa....lampe ? : Fukurokuju = Ener en réalité ! Eh ouais, les deux ont de grandes oreilles et aiment donner des ordres...ça tombe sous le sens ! Barbe Noire = Foxy (il avait commencé à recruter grâce au Davy Back Fight, lui qui est toujours resté dans l'ombre...) "Zé touzour été tré doué ou zeu dé mask, Uanocuni avan l'oure ! Zehahaha..." J'arrête là car j'ai ajouté énormément de choses non prévues, et j'ai à faire ailleurs... Oda devrait prendre plus de pauses pour trouver de nouvelles idées de scénaristiques non farfelues parfois, ou alors son éditeur lui a encore dit de fusionner des éléments pour gagner du temps, etc... Parce qu'à ce compte-là, tu m'étonnes que le manga sera fini dans 5 ans ! Fuuuuuuuusion ! Logique...le deux sont en rouge et bleu, ça matche !! Donc j'en déduis que par le pouvoir de la fusion et du fait que le manga doive avancer, que Elbaf = God Valley = Laugh Tale = Wa no Kuni = Le sous-sol de Mariegeoise avec un faux plafond, d'où la présence de l'Aegis et du Chapeau de paille géant ! @Gabriel avait raison ! 😋 Un post signé : Robin/Allsunday Yasuie/Tonoyasu Kyoshiro/Denjiro Ushimitsu ! Le dernier alias à la mode, je vais appeler tous mes enfants ainsi... -------------- Deuxième partie, je pensais à la même chose que @Hadoz0r à la lecture de ces spoilers...où est la puissance de Wa no Kuni ? Tous les mecs balèzes sont chez les fourreaux rouges, les autres qui auraient pu l'être ont disparu de la circulation ! Orochi n'a rien ! Plus de boss Kyoshiro, pas de tueur Kamazo, un faible Oniwabanshu (quant à la police ?), pas d'armée, plus de Daimyo....même lui est probablement décevant ! Quand il avait dit qu'il ruinerait le pays, c'est pas faux... Au moins, on aura pas trop d'attentes concernant les autres royaumes en termes de puissance. Je n'ai plus le temps de développer, j'achèverai à la sortie du chapitre (notamment sur ce que ce "twist" apporte et enlève au personnage de Kyoshiro et à l'arc en général, j'ai à redire...), bye.
  3. 8 points
    Pour ceux qui se plaignent de la "faiblesse" des Samourai, vous semblez oublier certains détails : - Premièrement, Oda reste dans une certaine cohérence, il peut pas faire péter des personnages qui peuvent tenir tête à Kaido à chaque coin de rue. - Faut pas oublier non plus que Orochi a privé la population de la possibilité de manier des armes voire même d'en apprendre l'utilisation si je dis pas de bêtises, en 20 ans de répression ça fait une bonne génération qui n'a pas pu se former de façon optimale au moins. - Les fourreaux rouges sont quand même balaise : entre Ashura Douji qui blesse sans problème Jack, Kyoshiro qui fait face à Zoro et j'en passe, ce sont globalement des personnages très puissants, c'est juste que notre vision de la puissance se restreint de plus en plus dû à l'avancée du manga.
  4. 7 points
    Tournoi de popularité des personnages de Full Metal Alchemist Si un modérateur passe par là, ce serait cool de mettre le premier sondage en page d'accueil svp ! Le déroulement du tournoi se fera de la manière suivante : Tour 1 : 12 groupes de 4 - 48 participants - 24 qualifiés. 2 groupes par jour. Tour 2 : 6 groupes de 4 - 24 participants - 16 qualifiés. (dont 4 aux commentaires). 2 groupes par jour. Tour 3 : 8 groupes de 2 - 16 participants - 8 qualifiés. 2 groupes par jour. Quart de finale : 4 groupe de 2 - 8 participants - 4 qualifiés . 2 groupes par jour. Demi-finale : 2 groupe de 2 - 4 participants - 2 qualifiés. 2 groupes par jour. Match pour la troisième place. Grande finale. Temps total présumé : Environ 3 semaines Le placement des personnages dans les groupes se fait TOUJOURS pas tirage au sort. TOUR 1 TOUR 2 Classement des commentaires : 1. Winry Rockbell 15 votes (18,99%) / 5 commentaires 2. Lan Fan 15 vote (20,83%) / 3 commentaires 3. Jean Havoc 10 votes (13,51%) / 3 commentaires 4. Olivier Armstrong 17 votes (22,08%) / 2 commentaires TOUR 3 Quart de finale Demi-Finale Petite Finale Finale Edward Elric remporte le tournoi ! Merci à tous pour votre participation, et à bientôt pour un prochain tournoi.
  5. 7 points
    Bonsoir à tous ! Mahrs et Eldiens se querellent pour savoir qui a légitimement le droit de se prétendre victime. Plutôt que de trancher, j’ai essayé de voir comment (selon les standards de SNK !), on pourrait les réconcilier (vaste programme !) La réconciliation : une possibilité ? Introduction : la cohabitation forcée : Mine de rien, Isayama nous a présenté trois cas, où protagonistes et antagonistes se sont rapprochés : - le trio de guerriers (Annie, Bertolt, Reiner) - les prisonniers Mahrs - le duo Gaby/Falco. A chaque fois, ces ennemis ont vécu parmi les Eldiens et là, leur mentalité a plus ou moins évolué. 1) Le bâton… : La carotte et le bâton ? Je commence par le bâton ! Dans tous les cas, les antagonistes (Mahrs et guerriers) se sont rapprochés des Eldiens de Paradis, parce qu’ils y étaient obligés : - Reiner et ses complices s’étaient infiltrés parmi les Paradisiens (pour voir leur point de vue : tome 24, chapitre 97). Ils devaient se mélanger aux Eldiens, pour mener à bien leur mission. Toutefois, ils avaient encore une bonne liberté d’action. - Les prisonniers Mahrs (tome 26, chapitre 106) ne seraient jamais restés à vivre avec les Eldiens, s’ils n’avaient pas été capturés. Mais … on ne leur a pas trop laissé le choix. - Gaby et Falco se sont cachés chez les Braus (tome 27, chapitre 109), pour ne pas se faire reprendre par les soldats. Mais ils étaient là par « accident », parce que Gaby avaient fait l’idiote. Ils avaient moins de liberté d’action que la bande à Reiner. Et finalement, ils se feront démasquer pour le pire et … le meilleur. La situation est la même. A chaque fois, les antagonistes doivent accepter de vivre un certain temps avec les Eldiens. Mais à chaque fois, ils y étaient contraints ! Ou ils étaient prisonniers ou ils étaient infiltrés (même si pour Gaby/Falco, c’était involontaire !). 2) … et la carotte … : Maintenant la carotte ! Nos antagonistes doivent accepter (bon gré, mal gré) de vivre avec les Eldiens. Seulement, il faut leur proposer un espoir réel, un avenir. - Les prisonniers Mahrs qui se rendent utile, comme Nicolo, peuvent avoir une vie « normale » parmi les Eldiens (tome 28, chapitre 111). Honnêtement, le restaurant de Nicolo semble avoir une sacrée côte et être bien réputé ! Qui aurait cru, qu’un prisonnier de guerre pourrait faire ça en plein pays ennemi ? - Gaby et Falco sont hébergés (gîte et couvert) en échange évidemment de quelques corvées … mais pas plus que les autres enfants (toujours chapitre 109, tome 27). Les Braus les laissent vivre parmi eux et je suis sûr qu’ils les auraient gardés, même après avoir su la vérité. - Reiner et sa bande se mêlent aux Eldiens et trouvent d’abord du travail, puis deviennent soldats (chapitre 96, tome 24). Même si le cas de Reiner, Annie et Bertolt est à part (une fois démasqués, ils n’ont pas trainé dans le coin), je remarque qu’à chaque fois, on peut offrir une vie décente aux Mahrs qui atterrissent à Paradis : ils peuvent travailler, se loger, vivre parmi les Eldiens ! Presque vivre comme des Eldiens ! 3) … avec le respect : C’est le dernier point, tout aussi important que les deux autres. Sans respect de l’adversaire, aucun rapprochement possible ! - D’abord, nos amis Gaby et Falco ! La famille Braus les accueillent d’abord avec bienveillance. Ils les traitent comme les autres enfants. Gaby y voit d’abord une ruse. Quand la vérité éclate (chapitre 111, tome 28), M et Mme Braus ne tuent pas la jeune guerrière et lui pardonnent son geste, la jugeant comme une victime. D’ailleurs, leur gentillesse est le point qui touche véritablement Gaby. - Ensuite, les prisonniers Mahrs (pas tous, mais quelques-uns quand même) commencent à changer d’attitude et à respecter les Eldiens, à force « d’égards et d’attentions », comme le dit Armin (chapitre 106, tome 26). La bienveillance de membres du bataillon, comme Armin et Hansi, a fait évoluer leur mentalité. - Pour finir, Reiner et les guerriers ! Ils se sont infiltrés parmi les recrues, puis ont rejoint le bataillon d’exploration ou les brigades spéciales. C’est leur expérience de l’armée, qui a bousculé leurs convictions. Annie s’attache (un peu) à Hitch et est touchée quand Armin lui parle (chapitre 31, tome 8). Reiner devient limite schizophrène car il se sent coupable d’attaquer ses compagnons de régiment. Bertolt craque quand Jean et Connie lui parle des moments passés à la caserne (chapitre 48, tome 12). La camaraderie a ébranlé leurs convictions. Finalement, comment se rapprocher de son ennemi ? La réponse du manga : en ne le traitant pas comme un sous-homme, surtout quand il est vaincu. Quand les Eldiens ont eu le dessus (je pense à Gaby et Falco, mais aussi aux prisonniers Mahrs) et qu’ils ont fait le choix de traiter leurs ennemis comme des égaux, ceux-ci ont commencé à changer. Conclusion : Difficile, mais possible ! A chaque fois, le processus a été plutôt long à porter ses fruits. Armin en a d’ailleurs conscience : « on a besoin de temps ». Mais des cas comme Gaby (qui était une extrémiste anti-Paradis et qui leur demande maintenant leur aide), comme Nicolo (d’abord prêt à mourir du sabre de Livaï, avant de tomber amoureux de Sasha), montrent que le changement est long mais possible ! Hélas ! Hélas ! Hélas ! Pour que cela marche, il faut que les trois conditions (bâton, carotte et respect) soient réunies. Si une seule condition manque, le processus échoue. Annie, Reiner et Bertolt ont bien eu des doutes, mais ils n’ont pas été capturés (Annie était coupée du monde dans son cristal et Bertolt a aussitôt été dévoré par Armin). Du coup, le « bâton » n’a pas pu jouer son rôle avec eux. Finalement, Hansi a raison d’avoir un espoir de réconciliation. Toutefois, elle semble ne pas comprendre deux choses : - sans contrainte, les autres pays ne voudront pas se rapprocher des Eldiens (pas plus que Reiner, Annie, Bertolt, Gaby, Falco et les prisonniers ne l’auraient voulu à la base). - le rapprochement de quelques personnes isolées de leur patrie, avec les Paradisiens à peu de chance de fonctionner avec des peuples entiers. Du coup, je pense qu’Hansi court au désastre, si elle pense changer les mentalités sans avoir un très puissant moyen de pression (le fameux bâton). Eren en a un de moyen de pression (le grand terrassement), mais il a choisi une autre voix !! Cela faisait longtemps que cette idée de réconciliation entre ennemis sur cette triple base, me travaillait (et pas que pour SNK). Je me suis dis que je pouvais toujours vous en parler. Et là-dessus, mes bons amis, je vous souhaite une bonne nuit !
  6. 7 points
    Floch attend ses adversaires de pied ferme ! C’est ce que je retiens de ce chapitre. Voilà, j’ai parcouru le chapitre (mon anglais est moyen, donc des subtilités m’échappent dans les discours des personnages) et je vais donc me concentrer uniquement sur la fin : Floch et ses hommes s’apprêtent à livrer un très dur combat. Comme au début du manga, une bataille s’annonce entre le bataillon d’exploration et les titans, sauf que là … tout est inversé. I) Les deux camps : humains contre titans : 1) humains vs inhumains : Au début de l’histoire, le bataillon d’exploration regroupait les personnages principaux du manga (Eren, Armin, Mikasa, Jean…), ainsi que des personnages secondaires avec des personnalités reconnaissables (Livai, Erwin, Livai, Mike, Livai, Hansi, Livai…). Il avait donc une certaine épaisseur et on savait qu’on était chez les « gentils » : ils sont humanisés et personnalisés. En face, les titans « stupides » ou « déviants » formaient une masse d’adversaires sans personnalité, ni membres reconnaissables à part le colossal, le cuirassé et le féminin. Les membres les plus dangereux sont identifiables et les autres sont un groupe sans personnalité, juste là pour se faire massacrer. Des « méchants » typiques : ils sont déshumanisés. 2) Un bataillon d’anonymes : Aujourd’hui, le bataillon d’exploration a une seule figure connue : Floch, son chef ! On va peut-être revoir les jeunes recrues sauvées par le sergent Shardiz, mais sinon Floch est le seul Jägeriste que l’on connaisse. Du coup, on a l’impression d’être face à un bataillon déshumanisé (comme les titans au début), donc clairement des méchants. Et leur chef ne donne pas l’impression d’être extrêmement dangereux, car il est un combattant moyen (je ne l’ai jamais vu briller par son talent au combat, ni à Liberio, ni à Shiganshina). Du coup, j’ai la mauvaise impression que ce nouveau bataillon d’exploration est là pour se faire décimer. Il n’y a que des combattants anonymes et c’est classique que ce genre d’adversaire se fasse laminer. 3) L’alliance des titans : Actuellement, les protagonistes appartiennent à un groupe comprenant cinq titans (charrette, cuirassé, féminin, colossal et mâchoire), deux Ackerman (issus de la science titanesque, parait-il) et des humains spécialistes des titans. J’ai donc nommé ce groupe : l’alliance des titans. Contrairement au bataillon d’exploration dirigé par Floch, les membres de l’alliance ne sont pas des inconnus. On les connait, ils ont une personnalité et un physique reconnaissable. Un grand paradoxe, quand on pense que la plupart des membres sont des titans. Les ennemis déshumanisés du début sont maintenant un groupe humanisé, donc les gentils. Le comble pour des titans ! II) Imagination contre conformisme : 1) L’intelligence contre la force et la perfidie : Jusqu’à présent, le bataillon d’exploration se distinguait par ses tactiques audacieuses (chapitre 33 : la capture du titan féminin) sortant des sentiers battus (chapitre 74 : Armin débusquant Reiner à Shiganshina) et adaptait son équipement à la situation (chapitre 26 : la première capture du titan féminin). Plutôt que le force le bataillon d’exploration jouait sur l’intelligence et l’imagination. A l’opposé, les titans « stupides » et « déviants » n’avaient qu’une seule stratégie : foncer dans les tas ! (chapitre 4 : avec l’invasion du district). Ils emploient juste leur nombre et leur force (qui repose sur leur physique dans leur cas). Les adversaires humains (comme la 1ère division des brigades spéciales) emploient plutôt la ruse et la cruauté (assassinat du pasteur Nick, chapitre 52, procès d’Erwin, chapitre 61). Le but est de briser mentalement l’adversaire : on le prend en traitre et on veut lui faire peur, en le brutalisant ou en s’en prenant à ses proches. 2) Floch, soldat banal mais impitoyable : Floch le nouveau chef du bataillon d’exploration n’est pas un grand stratège. Mais il dispose d’un certain bon sens, au chapitre 118, il veut prendre le titan charrette en tenaille et sent le piège quand celui-ci est « vaincu » (il demande qui l’a abattu, alors que les autres fêtent déjà leur victoire). Floch est un commandant ordinaire qui ne sort pas du lot. Il n’a pas l’étoffe d’un Erwin ou d’un Armin. En revanche, il a montré à quel point il pouvait être cruel (l’exécution des prisonniers au chapitre 126). Et là, il est armé face à une Kiyomi désarmée. Il va sûrement employer une tactique sale, qui consiste à la prendre en otage pour faire pression sur Mikasa. Classique : il compense son absence de talent, par une absence de morale. De plus, il semble se préparer pour une bataille frontale sans grande stratégie. Il a déployé ses hommes en nombre et de façon visible. Il attend visiblement l’assaut de l’adversaire sur ses positions. Il ne va pas avoir l’initiative. C’est mauvais signe pour lui et pour le bataillon. Au final, il regroupe la perfidie des brigades spéciales et la brutalité des titans : un triste exploit ! 3) L’alliance des titans : un groupe hétérogène et imaginatif : Face à Floch, nous avons Armin et Peak qui sont généralement des adversaires intelligents et imaginatifs (chapitre 118 : pour la ruse de Peak). Eux savent sortir des « schémas de pensées classiques », pour surprendre l’adversaire, quand Floch reste dans des tactiques conformistes et prévisibles. Le comble est qu’Armin risque de redevenir grand stratège… pour combattre contre le bataillon d’exploration ! De plus, ils disposent de titans variés (féminin, cuirassé…). Avoir des troupes avec un équipement divers permet d’élaborer des tactiques plus complexes (comme aux échecs par exemple). Cela peut permettre de contrebalancer, l’infériorité numérique. Notre alliance de titans possède les qualités qui ont fait la force du bataillon d’exploration : c’est le monde à l’envers ! III) Un Shiganshina 2.0 : 1) La revanche pour Floch ? : Floch (je reviens toujours à lui) a fait son baptême du feu avec le bataillon d’exploration, lors de la bataille de Shiganshina, face aux titans de Mahr. Aujourd’hui, je sens qu’il veut jouer la revanche face à ces titans (le bestial n’est pas là, mais il y a la mâchoire et le féminin à la place). Lors de sa première bataille, Floch était terrifié. Maintenant, il semble farouchement déterminé. Lors de sa première bataille, il était une jeune recrue. Maintenant, il est le commandant. Avec toutes ces parallèles, il y a fort à parier qu’il va livrer sa dernière bataille. Surtout que l’ennemi pour lui est toujours le même : les titans de Mahr ! 2) Un rôle à l’envers pour la 104ème brigade : Le bataillon d’exploration était depuis le début, l’espoir de l’humanité et surtout le « groupe » auquel appartenait nos héros et aujourd’hui, il en est l’ennemi ! Hansi, Mikasa, Armin, Jean et Connie sont désormais dans un groupe de titans et se préparent à affronter leur groupe : le bataillon d’exploration. Ils vont lutter au côté des titans contre les humains. Et ils vont utiliser ce qu’ils ont appris en tant que soldat du bataillon d’exploration, pour anéantir ce même bataillon ! A Shiganshina, Sieg et les Shifters avaient presque anéanti le bataillon. Hansi et les autres vont aider les Mahr à achever le travail, les rôles sont complètement renversés ! Auront-ils des remords à combattre leurs anciens camarades ? A aider les Mahrs contre des Eldiens ? Conclusion : Isayama a totalement brouillé les cartes ! Les humains sont devenus moins humains et moins intelligents, que les titans. Le bataillon d’exploration est désormais le groupe ennemi. Et pour finir, la bataille de Shiganshina va être rejouée avec nos héros dans l’autre camp. Voilà, les dernières pages avec Floch et ses hommes qui se préparent au combat, m’ont inspiré ce pavé. J’espère que vous l’avait apprécié ! Sur ce, je vous dis : Bonne nuit !
  7. 7 points
    J'ai vraiment adoré ce chapitre, et je pense également qu'il rattrape le dernier que j'ai trouvé trop rushé. Une alliance de circonstances entre ennemis jurés est très fragile, et ce chapitre l'illustre très bien, ils se fusillaient tous du regard pendant que Hanji préparait le repas. Puis viens le moment ou tout le monde vide son sac, je pense qu'ils ont chacun des raisons légitimes ou plutôt compréhensibles de se haïr mutuellement, à part Magath qui m'a particulièrement énervé. La réponse d'Hanji a été particulièrement pertinente: accuser une personne de crimes commis par ses ancêtres alors qu'on ne les a pas vécu soi même est purement et simplement ridicule, d'autant plus quand on est nous même responsable de crimes à l'encontre de l'accusé lui même ou ses proches. Après comme tout les types de Mahr il a été endoctriné et se contente de recracher la propagande qu'on lui a inculqué. Mikasa qui calme Annie, bordel cette scène était épique, j'en ai des frissons rien qu'en y repensant. Puis Jean qui tabasse Reiner, cette scène était particulièrement jouissive pour ma part. D'ailleurs c'est le seul membre de l'équipe à être tiraillé entre son sens moral, et le bénéfice qu'il peut tirer de l'action d'Eren, il soulève d'excellentes questions d'ailleurs. Comment peuvent ils s'assurer que les autres nations du monde ne tenteront pas un nouvel assault après avoir reconstruit leur arsenal militaire, et vu la menace réelle que représente Paradise ? Sachant qu'en plus Paradise est en retard technologique, et ses habitants ont besoin d'au moins 50 ans pour le rattraper le niveau actuel des autres nations, qui vont potentiellement progressé entre temps. Le bénéfice qu'ils vont tirer de cette action "sauvetage du monde" façon Avengers sera bien maigre, et seulement de court terme, à long terme Paradise est en sérieux danger. D'ou le fait que je sois, dans le contexte de l'histoire, pro Eren. Floch vend du rêve une nouvelle fois en devançant la team Avengers, j'espère qu'il a un plan bien ficelé pour l'affronter, parce qu'il y a quand même 5 titans, dont 2 qui sont taillés pour le combat et expérimentés (Annie et Reiner), un titan overcheat (Armin), un débutant qui peut quand même faire du sale (Falco), et enfin Pieck qui pour le coup ne sera pas utile dans l'affrontement. Vivement la suite, je suis hype à fond la !
  8. 6 points
    VF 128 : https://scantrad.net/mangas/one-punch-man/128
  9. 6 points
    Bon, je crois qu'il est temps de réveiller ce topic. Je n'ai pas relu les huit pages du topic, donc je ne sais pas si ce problème a déjà été exprimé quelque part, mais dans tous les cas je me lance. Je pense que One Piece souffre de ce qui est aussi, ironiquement, l'une de ses grandes forces : sa densité. Contrairement à certains membres du forum je ne pense pas lire énormément de genres de mangas, je me focalise essentiellement sur les shonens, ce qui fait que j'en ai un certain nombre à mon actif. J'ai commencé, comme beaucoup, par Dragon Ball et le "Big Three" comme certains les appellent : Naruto, Bleach et One Piece. Et on ne peut le nier, l'une des différences de OP avec ces derniers (et même beaucoup d'autres shonens), c'est son univers très étendu comptant énormément de personnages. L'arc qui illustre le mieux, à mon sens, ceci, est Dressrosa (même si Whole Cake est pas mal aussi). Rebecca, Riku, Kyros, les Nains de Tontatta, la Dofla Family, Don Chinjao, Bartolomeo, le retour de Bellamy, Fujitora, le CP0, tous les personnages du Tournoi...Ca part dans tous les sens, les intrigues se chevauchent les unes aux autres, c'est un joyeux bordel. Au final, l'arc a duré un peu plus de deux ans : il fait très exactement 100 chapitres. Il me semble aussi qu'à ce moment là il y a eu une espèce de cassure dans la communauté. Beaucoup de gens aiment Dressrosa, mais beaucoup de gens aussi ont été déçus par cet arc. Ce n'est qu'une impression, certes, mais que je tiens des nombreux threads Reddit et de forums français et anglais où je traîne parfois sans y être inscrit. Personnellement, je suis mitigé vis à vis de Dressrosa. Il est plein de bons moments : le reveal du G4 forcément, Sabo qui mange le Mera Mera, Dofla contre Luffy, le flashback de Law, le personnage de Barto...Mais aussi de mauvais moments : l'interminable et inintéressant combat entre Pica et Zoro, le chapitre le plus VIDE de OP, où Gatz encourage tout le monde à se battre pendant que Luffy récupère, le combat entre Kyros et Diamante qui est presque gênant, le personnage de Rebecca... Bref, un bon 50/50 pour moi. Et qui, effectivement, à l'époque déjà, m'avait fait m'interroger sur le nombre de personnages et d'intrigues lancés par OP. Ca fait un moment que le Nouveau Monde est teasé, et il était normal que Oda introduise de nouvelles figures, mais il le fait en ayant déjà du mal à gérer les intrigues de la première partie de Grandline... Je vais prendre un autre exemple. Marineford. Autre arc qu'énormément de gens adorent. Personnellement...Je n'ai pas détesté, ce serait abusif comme terme, mais je n'ai vraiment pas aimé. Là encore, cet arc illustre bien la densité du monde de One Piece. Enormément de protagonistes différents sont là, et ce n'est pas une mauvaise chose en théorie : il est logique que Barbe Blanche se soit ramené avec toute sa flotte et ses alliés, et il est logique aussi que la Marine soit rassemblée, et appelle les Schichibukai à l'aide. Seulement voilà : Marineford est un arc très brouillon, selon moi. Il pose notamment problème, on le voit même ici sur ce forum, dans les rapports de forces. On ne savait pas grand chose du Haki à l'époque, maintenant, on connaît le Koka, on sait que le Haki de l'observation peut amener à voir dans le futur, on découvre le Ryuo, on sait que les armes peuvent se "hakiser"...Et il n'y a pas que le Haki : maintenant, on sait aussi que les FDD peuvent être "éveillés". Que penser donc de la "guerre de Marineford", où aucun personnage n'utilise ni le Koka, ni du Haki de l'observation avancé, ni du Ryuo, ni, et je trouve ça plus problématique, de FDD éveillé ? Pour certains, on peut trouver une explication logique : Doflamingo, par exemple, ça ne me choque pas plus que ça qu'il ne se soit pas battu à 100%, et pareil pour les autres corsaires. Mais Akainu, Kizaru, Aokiji, et la Marine en général, en revanche, faudra m'expliquer. Pareil pour l'équipage de Barbe Blanche d'ailleurs, lui il est vieux et malade admettons, mais Marco ? Marineford est presque incohérent dans sa gestion des RDF, à tel point que j'ai déjà vu, sur ce forum et même sur d'autres, des gens dire que "ça ne compte pas" dans l'appréciation des RDF (à part pour certains persos comme BB qui y vont plus à fond que d'autres, il faut le reconnaître). Au final, Marineford est surtout un arc maladroit selon moi. Pas mauvais (je ne l'aime pas, mais ça ne veut pas dire que je le trouve mauvais), mais maladroit. Et c'est bien ce qui m'inquiète, quand je vois Oda dire fièrement que la bataille finale d'OP/la guerre promise par Kaido seront si grandes, si épiques que Marineford "sera mignonne à côté". Et c'est là le problème : j'ai peur que One Piece tombe dans du "brouillonnesque" où le lecteur devra serrer les dents afin de maintenir sa suspension consentie de l'incrédulité. Autre problème, mais qui est lié selon moi à ce dernier : courir. J'aime One Piece pour son côté aventure, exploration, magnifiquement illustré par Skypeia, l'un de mes arcs préférés (team Water Seven/Enies Lobby pour le top 1 cependant). Hors, on a perdu, je trouve, cet aspect, et ça je sais que ce n'est pas une critique qui m'est propre et qu'elle a déjà été mentionnée ici. Si je parle de "courir", c'est parce que j'ai l'impression que ça résume 80% des faits et gestes des Mugiwara à chaque arc : courir d'un endroit à l'autre du scénario, en attendant que l'intrigue avance. Autre grand problème que je ne ferai que survoler d'ailleurs, mais les Mugi, forcément, qui deviennent de plus en plus secondaires, à mon grand regret. Whole Cake était, pour rappel, censé être l'arc de Sanji...Hors il n'a pas vraiment brillé, au final, et c'est bien dommage. Espérons que Zoro ne partage pas son sort pour Wano. Et là je parle du Monster Trio, mais alors Chopper, Nami, Brook...Ca me fait de la peine de les voir relégués là où ils sont. Bref. Je disais donc, courir. La partie "exploration" a quasiment disparue, parce que cela nécessite un temps d'exposition, qu'Oda n'a plus. Zo est une exception, fortement appréciée : c'est pour ça que j'aime bien cet arc, qui, bien que court, nous fait découvrir une civilisation perdue sur un éléphant géant (c'est moins impressionnant quand on a vu Toriko mais ça reste appréciable), avec des personnages attachants (Carot, Pedro, Pekoms, Inuarashi) et qui apportent un peu de fraîcheur. Wano était l'occasion, aussi, d'avoir un peu d'exploration, mais c'est raté selon moi : les Mugis arrivent, s'infiltrent (comme à Dressrosa), se font démasquer (comme à Dressrosa), et Luffy affronte Kaido et se fait OS, puis on repart sur de l'entraînement à la shonen, à la différence qu'ici c'est tiré par les cheveux (Queen qui laisse Kid et Luffy s'entraîner, faut l'avaler quand même). Mais en même temps il est normal que cette partie exploration ait disparue. Oui, je justifie moi même ce problème (ce qui ne m'empêche pas de le souligner et de le considérer), parce que...On en vient à ce qui est je pense la source de bon nombre de ces problèmes : le temps. One Piece va bientôt passer la barre des 1000 chapitres. C'est énorme. Je lis beaucoup de shonens, mais je n'en connais aucun qui soit arrivé jusque là, à part Jojo, qui est une exception : déjà, Araki ne vieillit pas, et ensuite, Jojo est divisé en plusieurs parties qui se suffisent à elles-mêmes, un système ingénieux soit dit en passant. 1000 chapitres donc, plus de 20 ans, et le tout dans des conditions de travail peu enviables. Quand Kishimoto (Naruto) et Kubo (Bleach) ont été interviewés, ils ont tout les dit parlés d'une chose : bien qu'ils aimaient leurs oeuvres, ils étaient contents de pouvoir ENFIN prendre un peu de repos. La vie de mangaka est difficile, ce n'est un secret pour personne. Et je pense qu'Oda aussi, a bien envie de poser un peu son crayon. Ca fait plusieurs fois qu'il annonce que la fin de One Piece est proche, voir qu'il donne des dates; et plusieurs fois aussi qu'il se trompe, comme lui-même le reconnaît. Dans une interview récente, il a dit qu'il avait fait une promesse à sa femme, celle de partir en vacances tout les deux dans un certain endroit une fois One Piece achevé, promesse toujours pas tenue donc au grand malheur de sa femme. Il a aussi dit que, pour cette raison, il tenait absolument à une fois pour toute achever son oeuvre. Dans un autre déclaration, il a redonné un délai pour OP : 5 ans. Il resterait donc 5 ans devant nous pour apprécier son oeuvre. Et bien, personnellement, je pense que c'est impossible. Et là est le problème. Reprenons Dressrosa. L'arc a duré 2 ans. DEUX ANS. 100 chapitres. Whole Cake en fait 80, soit plus d'un an et demi. Wano fait 63 chapitres actuellement, et nous sommes de mémoire à l'acte 3. Selon certains, ce système d'actes serait une référence au théâtre japonais, et non occidental, et on aurait donc droit à 5 actes, assez selon moi pour que Wano atteigne les 100 chapitres. Sauf que, depuis Dressrosa, Oda a adopté un système de "une pause tout les trois chapitres", ce qui fausse le raisonnement habituel de 1 semaine = 1 chapitre. Donc il y a moins de chapitres qui sortent par année, donc, fatalement, moins de contenu. Ca oblige Oda à se débrouiller comme il peut afin de conclure chaque intrigue, chaque mystère lancés par One Piece, ce qui l'oblige à rush un peu, ce qu'il fait selon moi maladroitement. Cela s'exprime - toujours selon moi - dans l'aspect "unique" de Wano. Pas mal de forumeurs, ici, ont soulignés qu'ils avaient l'impression que beaucoup d'éléments centraux à l'intrigue de OP se trouvaient à Wano, ce qui faisait un peu beaucoup de coïncidences : Kaido, le Granit Marin, Oden (soit un membre ultra important de l'équipage de Roger dont on n'avait JAMAIS entendu parler avant), un des anciens territoires de Barbe Blanche, Big Mom et son équipage se trouvent aussi, désormais, sur l'île..Clairement, je pense qu'Oda essaye de rassembler les intrigues/éléments afin de rendre son manga plus concis. Libre, à lui, bien sûr, mais ça a des conséquences. Les Fourreaux rouges, par exemple, pourtant centraux à l'intrigue en cours, n'ont pas vraiment de personnalités, sauf Kinemon qui a bénéficié de pas mal de "temps d'écran" à lui tout seul. A part ça, c'est vraiment assez plat, et ça m'empêche de me soucier d'eux, d'avoir peur pour eux, ou même d'être "choqué" si l'un d'entre eux s'avère être un traître, ce qui rend tout le teasing sur Kawamatsu par exemple...Inutile, de même pour la révélation du dernier chapitre. Ca ne provoque qu'un "Oui, et ?" pour ma part. De la même façon, on va clairement à l'essentiel : Luffy attaque Kaido, bam, il perd, bam, il est en prison, bam, il s'entraîne. Big Mom et Kaido allaient se 1v1, pouf, ils boivent un coup et forment une alliance, comme ça ça fait deux Yonkou pour le prix d'un. On introduit le personnage de Yasuie, puis on l'exécute, et le lecteur est censé s'émouvoir de sa mort : personnellement, ça ne m'a fait ni chaud ni froid, tellement c'était rushé. Et, souffrant de ce rush, on délaisse certains personnages : les Mugis "faibles" (sauf Usopp), mais aussi les Supernovas. Sérieux, eux qui étaient présentés comme les potentiels "rivaux" de Luffy...Law a été bien développé, je pense que ce sera aussi le cas de Kid au cours de l'arc, Capone c'est pas trop mal non plus, mais les autres sérieux ? Hawkins s'est fait quasiment OS par Law, on a appris que X Drake était un agent infiltré de la Marine de la pire des façons (aucune tension, rien, juste comme ça), on sait que Bonney est liée à Kuma mais pas comment, Urouge...Voilà, Killer ridiculisé en tueur fou vaincu ez par Zoro, reste à voir pour Apoo. Pareil pour Ener, censé faire son grand retour sur la Mer Bleue : est-ce que ça arrivera ? A ce stade de l'histoire, j'en doute. Pareil pour Crocodile. Lucci est dans le CP0 maintenant : pourquoi ? Comment ? Va-t-il agir dans cet arc, ou, comme le CP0 de Dressrosa, rester en retrait ? Et à côté de ça, Oda introduit de nouveaux éléments, encore, hyper importants, dont on n'avait JAMAIS entendus parler avant : Rocks D.Xebec sérieusement c'est qui ce mec ? Im avec un énorme chapeau de paille, qui est-ce ? Shanks qui parle au Gorosei, pourquoi, comment, dans quel but ? Toutes ces questions m'intéressent hein, mais j'ai aussi peur qu'elle soit rushée et tombent à plat, un peu comme Oden Kozuki, ce personnage CENTRAL à l'équipage de Roger qu'on ne connaissait pas avant et qu'on a introduit via un flashback intéressant en soi mais très maladroit aussi (des éléments importants manquent, il aurait fallu plus de temps accordé à la formation des Fourreaux rouges, mais du temps, Oda en manque et ça se ressent). En résumé : Oda s'est donné 5 ans pour finir One Piece. Je doute qu'il y arrive, mais surtout, je pense que ça va l'obliger à accélérer au détriment de certains éléments, car il ne peut pas tout gérer. Et ça m'évoque une situation dangereusement similaire : pour ceux qui connaissent GoT, univers aussi très dense et complexe, vous savez comment la série s'est terminée. Et malheureusement je crains que ce ne soit la même chose pour les bouquins. Faire un univers dense est toujours plaisant à faire (et je parle en tant qu'écrivain en herbes) et tout aussi plaisant à lire, mais c'est aussi dangereusement complexe, surtout si on considère le facteur extérieur qu'est le temps. Oda n'est pas immortel, et même sans parler d'une chose aussi funèbre, je pense surtout qu'au bout de 20 ans il a bien envie de respirer un peu.
  10. 6 points
    Je suis presque sûr que c'ezt un moyen dr montrer qu'il change d'identité en juxtaposant les deux figures qu'il incarne
  11. 5 points
    Trad : Kanjuro: C'est ce que vous méritez tous Kinemon: Qu'est-ce que tu veux dire Kanjuro ? Arrêtes de plaisanter Kanjuro: Oden t'a toujours préféré à moi, tu m'as volé dame Tsuru. Toi qui pleures tout le temps, toi le criminel qui a accusé Oden pour l'incident du dieu de la montagne Kinemon: Arrêtes de déconner Kanjuro Kanjuro: Je n'ai jamais aimé aucun d'entre vous, c'est maitre Orochi qui m'a toujours traité comme je le méritais, mes dessins devraient être conservés dans un musée Ah ces artistes incompris... Bon chapitre en perspective ! Edit : Par contre, le traitre faisait parti de la clique envoyée dans le futur, dans ce cas... Comment Orochi pouvait-il encore ignorer ces évènements suite au retour de Kanjuro ? Le fait qu'il envoie Jack chercher Raizo prouve bien qu'il savait non ?!
  12. 5 points
    Ah mais moi je peux t’expliquer mon parti pris de pro-Jager radical que j’assume sans la moindre réserve. Je ne peux pas parler pour les autres, je parle pour moi : -Ma perspective est machiavélienne et selon elle, la logique de la politique n’exige pas, non qu’on aille à l’encontre de la morale mais qu’on la subordonne aux nécessités. Autrement dit, nécessité fait loi. -Nous avons là une guerre entre Etats, qui n’est pas n’importe quelle guerre, c’est une guerre d’extermination. Ce n’est pas Paradis qui a déclenché cette guerre mais Mahr qui a réussit à engrainer les autres nations, cette guerre s’est imposée aux Paradisiens qui, à la base, n’avaient rien demandé et vivaient en paix replié sur leur bout de terre depuis un siècle. - Plusieurs choses ont été tenté par les paradisiens pour échapper à cette guerre, mais les tractations diplomatiques ont mené à des culs de sac. Pire, ces tractations n’ont fait que faire perdre du temps. Parce que le temps des Paradisiens est compté : plus le temps passait et moins les titans constituaient un atout stratégique à cause des innovations technologiques. - Comme le disait Nicolas Machiavel, en politique le choix n’est pas entre le bien et le mal mais entre le pire et le moindre mal. Quel est le pire pour les pro-Jagers ? Réponse : l’extermination des paradisiens. De cette perspective, le principal objectif des paradisiens doit être de gagner cette guerre. On peut toujours s’imaginer qu’il y’a peut-être des solutions pour réussir à survivre, et c’est vrai, il y’en a peut-être, on n’en sait rien mais toute solution qui consiste à courir le risque de cette extermination est mauvaise. La destruction des installations militaires ? Elles peuvent se reconstituer et le danger d’extermination ne sera pas écarté. Qu’est-ce qu’il reste comme solution qui garanti la survie des paradisiens ? C’est simple : l’extermination de tous les autres. Le voilà le moindre mal. -Alors oui, les milliards d'habitants du monde ne sont pas fautifs, ils sont justes endoctrinés par la propagande de leur élite. Mais ils ne vont pas mourir parce qu’ils sont coupables de quoi que ce soit, il n’y a pas de procès à faire et les milliards d’innocents ne sont pas des accusés, Eren n’est pas un juge et le grand terrassement n’est pas une sentence, Eren est et ne peut être ici qu’un homme d’Etat et le représentant de sa nation, et le grand terrassement est une mesure de sécurité publique. Son propos était très clair : « Mon objectif est de protéger la population de cet endroit ou je suis né et ou j’ai grandi. Le reste du monde, lui, souhaite sa destruction, il voue à notre peuple dans son ensemble une haine ancestrale exacerbée qui ne trouvera satisfaction que dans notre complète annihilation. Mais je ne laisserai pas une chose pareille se produire ». Les civils ne vont donc pas mourir parce qu'ils sont auraient fait quelque chose de mal, ce ne sont que des innocents, ils vont périr pour la sécurité de Paradis. C’est ça l’horreur des guerres d’exterminations ( qui heureusement sont très rares) mais encore une fois, les paradisiens ne l’ont pas choisie, elle s’est imposée à eux. Par contre, ils doivent la gagner et comme nécessité fait loi, les autres doivent mourir. Voilà le genre de logique qui mène à supporter Eren inconditionnellement. 😉
  13. 5 points
    https://manamoa.net/bbs/board.php?bo_table=manga&wr_id=2905914
  14. 5 points
    Pour répondre à Kan Ki et ajouter à ce que Goon a dit : Hange et Armin tueront les Yeagerists si les Yeagerists essaient activement de les tuer, c'est toujours comme ça qu'ils ont répondu face à n'importe quel ennemi, et n'oublions pas qu'Hange pleurait même de devoir les tuer dans le précédent chapitre. Le reste du monde essaie aussi d'activement les tuer, mais on parle de militaires là. Ce qu'ils veulent, c'est empêcher le meurtre de civiles qui certes soutiennent probablement d'une manière ou d'une autre la volonté de vouloir exterminer les Eldiens de Paradis qu'ils pensent être une menace imminente après le festival, mais ils sont aussi nés dans ces circonstances et ont eux aussi été oppressés par les Eldiens de Mahr. Mais ces gens là restent quand même à l'arrière, à vivre leur vie et ne sont pas activement en train d'essayer de tuer les Paradisiens contrairement aux militaires qui se rassemblent pour préparer une attaque. Après je comprends bien sûr la logique d'Eren : tôt ou tard ces civils seront motivés par la haine et vont à leur tour tenter de tuer les Paradisiens. Et même si je comprends et que je suis d'accord avec ce qui motive Hange & co., je peux difficilement les soutenir sachant qu'ils n'ont pas de plan de secours. Mais en tout cas, non, ce n'est pas de l'hypocrisie s'ils en viennent à tuer des Yeagerists. Mais d'ailleurs, encore une fois, évitons de sauter à des conclusions trop hâtivement parce qu'on n'est même pas sûr qu'ils vont attaquer de manière frontale et faire des plein de victimes. Perso, je sens plutôt que ça va se jouer sur de la diversion et de l'infiltration. Et pour finir, oui les Yeagerists sont devenus comme ça parce qu'ils ont été victimes de Mahr, tout comme les Mahr ont commencé à oppresser les Eldiens 100 ans auparavant parce qu'ils étaient victimes de l'Empire Eldien. Je ne suis pas vraiment d'accord lorsque Goon affirme que la rancœur des Yeagerists est vielle de plusieurs siècles. Contrairement à Mahr, celle des Yeagerists est d'actualité, ils ont bel et bien été persécutés. Mais ça ne change pas le fait qu'à partir du moment où légitime défense se transforme en oppression, il faut que ça stoppe. Si elle ne fait pas attention, une victime peut devenir un persécuteur et c'est l'une des frustrations qu'Isayama voulait présenter dans son manga (n°7). L'anti-thèse des Yeagerist, ce serait le père de Sasha qui aurait pu choisir de venger sa fille mais ne l'a pas fait, ce qui a eu pour effet de faire voir raison à Gabi, une gamine qui était particulièrement endoctrinée.
  15. 5 points
    On a déjà la réponse à cette question dans le chapitre 939 :
  16. 5 points
    Il ne faut pas caricaturer. Hanji et Armin ne disent pas qu'ils ne prone pas un pacifisme naif : si il n'y a pas d'autres solutions en dernier ressort, tuer un ennemi s'impose "de fait". Sinon, autant dire que bataillon d'exploration a eu tort de se défendre contre les Brigades Spéciale de Kenny lors du coup d'état. Ici, Hanji, Armin et les autres membres du groupes veulent empecher un meurtre de masse. Ce qui est totalement différent d'une réponse proportionnelle à tel ou tel type de menace dans un cadre militaire. Certe c'est un sentiment humain, mais ça peut etre sans fin. Les vengés devienent à leur tour les vengeurs, ceux qui ont subi leur courroux veulent à leur tour se venger, etc. Tu penses par exemple, que l'horreur vécu à Shiganshina est pire que celles des habitants par ceux de Revilo qui a été saccagée par Eren ? C'est exactement ce qui a motivé les conflits franco-allemand entre 1870 et 1945 (en schématisant simplement). Il en va de même pour n'importe quel conflit où n'importe qui serait en droit de prétendre à attaquer, voir exterminer une autre nation ou peuple, au nom de "ce qu'ont subi leurs aieux". Ici, les eldiens de Paradis répondent à une attaque des Mahr, mais eux même ont répondu des siècles plutôt à l'oppression des eldiens qui ont procédés à des épurations ethniques. Et si on remonte encore plus loin, on a vu que les eldiens étaient déjà pris dans des conflits antiques. Les pro-jäeger ont exatement le même profil que les mahrs qui estimaient avoir un droit de vengance sur les eldiens pour ce que leurs ancetres avaient vécu. Mais que ce soit les eldiens ou les mahrs, est-ce que porté des rancoeurs vieilles de plusieurs siècles auquels ils n'ont même pas assisté, et encore moins parcitipé à le moindre sens ? Est'ce que, par exemple, la France doit encore en vouloir aux anglais pour la Guerre de Cent Ans ? Ou aux romains pour Alesia ? Les enfants de survivants de l'Holocoste ont-ils le droit de réclamer réparation (par le sang) à la population allemande contemporaine ? Si on se contentait de dire que la vengance est un droit "naturel" et "normal", alors il y a bien longtemps que l'humanité (ou ce qu'il resterait de ce concept) se serait éteinte.
  17. 5 points
    Chapitre lu ! Hum, j’ai beaucoup aimé celui-là. Contrairement aux trois derniers, le 127 se concentre sur un truc précis et l’exploite complètement, en prenant son temps, s’attardant sur chaque personnage. J’vais pas épiloguer bien longtemps, y’a plein de trucs de cool dans ce chapitre. À la limite, j’aimerai revenir vite fait sur le cas de Magath. Bon, le fait est qu’il a prit la mouche au début du chapitre, certains trouvent ça bizarre, compte tenu que c’est sûrement le marh le plus indulgent envers les eldiens (même moi, je l’ai dit au scan 117). Mais d’un autre côté, ça ne m’étonne qu’à moitié qu’il réagisse comme ça face aux paradisiens. De un, parce qu’il ne les connait pas, il a beau avoir du respect pour Reiner, Pieck, Willy, Gabi, etc, ce n’est pas le cas des « démons du paradis » (j’adore ce terme), qui n’ont fait que détruire Liberio. Et secondement, ils l’ont empêché de sauver le monde, juste ça. Dans le contexte, Magath comprend pourquoi ils ont fait ça, mais je ne peux lui reprocher qu’il ait salement les boules de s’allier avec les gars qui l’ont empêcher de buter Sieg et de prévenir le Grand Terrassement. C’est comme ça, c’est logique, mais ça lui fout les boules, c’est compréhensible qu’il taunt Jean et les autres, selon moi. S’ils n’avaient pas été là, le monde ne serait pas autant dans la merde. Et puis, Magath est un vieux de la vieille, c’est normal qu’il garde ses préjugés et soit autant sur la défense. À cela s’ajoute les dernières cases où il tente de réconforter Gabi, comme au 117. C’est assez explicite, Magath ne sait pas où il en est. Toutes les certitudes qu’il a accumulé jusqu’ici (souvenons-nous, il s’en battait les couilles des eldiens au chapitre 91) sont boulversées, car il se rend bien compte qu’il éprouve de l’empathie pour Gabi et Falco, qui ont montré une plus grande maturité que lui dans ce chapitre. Je reviens aussi sur le cas de Floch. C’est un personnage que je trouve assez fascinant, on peut le voir de deux manières différentes selon moi, sans pour autant être sûr de l’un ou de l’autre. D’un côté, on peut le voir comme un vrai pro-jaëger, un extrémiste impitoyable, qui n’hésite pas à se jeter dans le feu de la guerre, pour faire encore plus de feu. On peut voir ça quand il attaque de manière bien téméraire Revellio, quand il menace Keith, lorsqu’il fonce sur le Charrette, lorsqu’il défie Jelena et l’autorité de Jean, et même maintenant en fin de chapitre 127 en prenant les devants face à… « L’Alliance ». Mais d’un côté, avec les mêmes scènes précédemment évoquées, on peut le voir comme un couard opportuniste. À Revellio, on ne le voit bombarder que des bâtiments civils, pas très classes et qui soulage sa soif de vengeance et de massacre. Face à Keith, il fait le malin, mais au final, il ordonne à la bleusaille de faire le sale boulot, tout en ayant Hange en otage et en mettant la pression avec son fusil. Quand il va sus à Pieck et les marhs, même s’il est le premier à lui courir après, il est le dernier à venir lorsque les eldiens se font canarder par les soldats de Magath. Face à Jelena, il est toujours armé, avec le Grand Terrassement en fond et la prétention qu’il est dans la confidence avec Eren depuis longtemps. Même à la fin du dernier chapitre, il a beau avoir l’air « badass », il reste quand même derrière une femme sans défense, la menaçant de son arme, avec une centaine de soldats lourdement armés pour le couvrir. Bon, on peut certainement débattre de ses autres « qualités », une certaine éloquence, un charisme « froid », comme j’aime l’appeler et, faut le dire, une chance incroyable. Après, sauf contradictions au prochain chapitre, on peut supposer que Floch reste tout de même assez malin pour avoir deviner l’entourloupe avec Jean bouffé par Pieck et l’absence de Mikasa. Pour le coup, si tout le raisonnement qui l’a amené au port vient de lui, bah faut avouer qu’il est très malin. Bref, petit digression sur ce personnage assez fascinant, qui, au fur et à mesure que le manga avance, prend une nouvelle dimension, passant du survivant franc et chanceux, à l’extrémiste revanchard et opportuniste, jusqu’à cette espèce de menace qui parvient à rassembler une armée derrière lui. Beaucoup, dont moi, le voient un peu comme un sous-boss en fait, c’est très spécial comme évolution de personnage. Quand je revois la première fois où on l’a vu, si on m’avait dit ce qu’il allait devenir, je ne l’aurai sans doute pas cru…
  18. 5 points
    Je ne suis pas d'accord. Au contraire, il y a beaucoup plus de monde que ceux que tu cites. Non seulement il y a les Numbers qui font peur a beaucoup y compris dans les rangs de Kaido mais il y a également Appoo. De plus, depuis quelques chapitres Kaido et Linlin ont fait équipes or Big Mom n'est pas venue seule mais accompagnée par plusieurs membres de très haut niveau de sa famille. Si tu fais l'addition de toutes ces forces, tu verras que les alliés bien que nombreux devront redoubler d'efforts pour ne serait-ce se défaire que des 2 empereurs seuls (quand on voit comment Queen a eu du mal face à Big Mom...).
  19. 5 points
    Un flash back dans le flash back Inception !
  20. 4 points
    Je trouve au contraire que la comparaison est pertinente, une personne qui n'a pas vécu d'elle même les souffrances qu'elle emploie soit pour jouer la victime, ou soit justifier des actions meurtrières n'a absolument aucune légitimité à se les approprier. C'est trop facile de dire "il y a X années vous nous avez fait du mal" alors que la personne qui en parle n'était pas la pour le voir, si on remonte suffisamment loin dans le temps, n'importe qui peut s'amuser à ce petit jeu. Dans le cas de Magath, c'est d'autant plus cocasse que lui et sa clique sont les bourreaux des eldiens depuis 100 ans, mais également des autres nations limitrophes. Les Marh ont purement et simplement pris la place de l'empire eldien, et s'étant attisé à leur tour la rancoeur de nombreuses nations, Willy Teyber a décidé de rejeter la responsabilité des crimes du nouvel empire sur les eldiens des murs qui sont isolés depuis un siècle, et ignoraient même qu'il y avait des humains au delà des murs. En plus de tout ça, avec ou sans l'intervention d'Eren à Revelio, les Mahr seraient venus exterminer les eldiens, au nom des souffrances qu'ils ont vécu il y a 2000 ans alors que les bourreaux en question sont morts et enterrés et qu'eux mêmes les ont ensuite remplacés. Définitivement il n'a aucune légitimité à se plaindre, les seuls qui ont de véritables raisons de se plaindre, sont nos eldiens des murs (Jean, Armin, Mikasa, Hanji, Connie) qui ont perdu leurs proches à cause de Mahr, ainsi que Gabi et Falco qui ont également perdus des proches à cause de l'attaque de Revelio. Magath, Annie et Reiner sont responsables des maux récents des eldiens des murs et n'ont donc pas leur mot à dire.
  21. 4 points
    Personellement je pense que vous cherchez des réponses trop complexe. Pour moi c'est juste la justification donné par Hara pour justifier la continuité du statut de rival des 3 jeunes loups de QIN. Si TEN avait fait jeux égal avec Mouten ou Ouhon sur le plan stratégique alors la HSU serait bien plus puissante que l'unité des deux autres. La HSU a prouvé sa supériorité dans un affrontement direct en grande partie grâce à Shin et ces nombreux officiers balèze et donc pour équilibrer les forces, Hara accentue sur la faiblesse de la HSU qui est sa dimension stratégique. Moi j'apprécie ce rééquilibrage implicite car cela redonne de l'intérêt à la rivalité Ouhon/Shin/Mouten. Donc non TEN n'est pas nulle stratégiquement, c'est juste qu'elle ne fait pour l'instant pas jeux égal avec des monstres futur GG.
  22. 4 points
    ça ressemble à des civils a priori. 400 chapitres quand même. Moi ça ira. Sinon bonne nouvelle pour les gens de Gyou : Zenou est mobilisé sur le front de Riboku (ce qui n'était pas le plan initial vu que lui et ses hommes devaient enfoncer les défenses autour des portes). Sinon c'était le carnage.
  23. 4 points
    @Ma'am BzZz Shinobu s'est flétrie avec le temps à cause de l'effet de son FDD ! Mais il existe un remède, qu'elle rencontre Jewelry Bonnasse Bonnet F Bonney ! Un p'tit coup d'jeune, et elle aura la chance de pouvoir moisir une seconde fois dans sa vie Pour Toki, en fait ses actes sont déterminants pour les 20 années suivantes, plutôt que de s'y rendre immédiatement. De plus, son pouvoir ne lui autorisait que 800 ans de saut dans le temps, sinon elle mourrait, d'où Oden qui lui dit d'y aller, il voulait s'en débarrasser. C'est pour cela qu'elle s'offusque d'ailleurs XD Sinon, puisque des tas de personnes trouvaient ça logique que Kyoshiro et Denjiro étaient la même personne, quand bien même ils ne se ressemblent pas, je vais donc demander à leurs pouvoirs divinatoirs à quoi va ressembler Kyoshiro une fois que le démon de "l'apaisement" aura de nouveau transform"er" (oui, comme un Transformer, au vu de son aptitude...)son visage ? J'ai une idée très personnelle... Difficile de choisir, Kyoshiro lui ressemble tellement...j'arrête là, j'en ai encore plein des comme ça... @suiei no sensei Tu as essayé de cité @Pandead, mais ça ne marche jamais...bien tenté tout de même tu y étais presque 🤣 C'est comme essayer de citer @Myu...
  24. 4 points
    Bon, la plupart des choses à dire ont déjà été dites et mon opinion est un peu composée de différentes parties des votre. Hange est un de mes personnages préférés mais je dois avouer avoir du mal à être à 100% derrière elle. Tous les reproches qui lui sont faits me font un peu mal, mais je ne peux que les comprendre. En effet, comme tout le monde l'a souligné, elle est consciente des problèmes qui découleraient du fait de stopper Eren mais n'a pas de solution. Ce qui la pousse à tout de même prendre ce risque, c'est le devoir moral et ce qu'elle perçoit comme la volonté de ses prédécesseurs. Tout comme Jean expliquait dans le précédent chapitre avoir fait ce choix pour ne pas trahir la mémoire de Marco, Hange estime que ne pas sauver l'Humanité trahirait la mémoire de ses camarades décédés. Mais si pour Jean et Marco ça semble être le cas, on peut questionner si c'est vraiment ce que les camarades d'Hange penseraient et je pense que l'analyse de @Lung est totalement pertinente. Je suis moi-même agacé à chaque fois que je vois quelqu'un dire des choses comme "Erwin aurait définitivement fait ça", c'est facile de dire ça d'un personnage mort et qui ne peut le contredire. Mais dans le cas présent, la question qui se pose est : est-ce qu'au travers de cette vision d'Hange Isayama essaie de nous dire que c'est en effet comme ça que ses camarades décédés auraient vu les choses ou bien est-ce que Hange projette sa moralité sur eux ? Difficile d'y répondre. En tout cas, comme je l'avais dit dans le topic du chapitre 126, j'aurais préféré qu'ils aient au moins un semblant de plan de secours, une garantie, mais ça n'a pas l'air d'être le cas. Même si ça avait été quelque chose comme s'en remettre au plan des 50 ans avec Historia et ses enfants qui devront hériter du Bestial pour conserver le Grand Terrassement comme dissuasion, j'aurais été satisfait. Bien sûr, c'est mal et immoral de leur imposer ça (bien qu'au dernier souvenir d'Hange, Historia était volontaire, même Levi le mentionne dans le chapitre 112) mais probablement toujours plus moral que le génocide mondial. Bien que là encore, ça dépend de comment on voit les chose et pourrait considérer (façon Geralt De Riv) que le moindre mal n'existe pas et qu'il n'y a aucune valeur à choisir entre un des deux. Mais bon là pour le moment, a priori, le plan c'est de rassembler des collaborateurs et essayer de persuader Eren plutôt que de le tuer. Et en soit, je pense qu'il n'y a rien de mal à essayer, même si ça va certainement foirer. Annie a raison lorsqu'elle leur demande s'ils pensent vraiment que quelqu'un qui est en train de commettre un génocide peut être raisonné par une simple conversation. Mais je pense qu'Armin a également raison lorsqu'il dit qu'on ne peut pas être sûr avant d'avoir d'essayer. C'est le fait de sauter à des conclusions comme Annie le fait qui fait qu'il n'y a jamais d'opportunité pour discuter et éviter des problèmes. C'est comme le monde qui saute à la conclusion que les habitants actuels de l'île du Paradis doivent avoir les même aspirations de domination que l'ancien Empire Eldien et doivent donc être éradiqués, ce qui a finit par pousser Eren à faire ce qu'il fait. Choisir de ne pas essayer de discuter "parce que de toute évidence ça n'aboutira pas", c'est fabriquer des prophéties auto-réalisatrices. Mais, Annie a raison et c'est pas pour autant qu'on ne doit pas considérer la possibilité que ces discussions n'aboutissent effectivement pas. Bref, c'est même pas vraiment ce dont je voulais parler, mais je me sens obligé d'expliciter les potentiels biais que ce genre de raisonnement peut engendrer. Je voulais parler de certaines frustrations que certains moments du gros dialogue de ce chapitre m'a donné, et il s'agit du fait que certains personnages n'abordent pas certains sujets à des moments où ils auraient dû, peut-être (je l'espère) par manque de pages. Et c'était pour ça à la base que je mentionnais le passage avec Annie, Mikasa et Armin, lorsque Annie leur demande s'ils seraient prêts à tuer Eren si lui parler ne suffisait pas. C'était le moment parfait pour aborder le sujet de la garantie après avoir stoppé Eren avec le camps Mahr. "Oui, mais si on tue Eren et qu'on perd l'Originel, comment on peut être sûr que vous et le reste du monde n'allez pas en profiter pour nous attaquer ?" Je rejoins l'avis de @Draco là-dessus, je ne comprends pas pourquoi le sujet n'est pas abordé avec Magath & co. et ça me déçoit, c'est un des premiers trucs qu'ils devraient faire avant de passer à la suite. Même frustration lors de la dispute entre Magath et Jean, avec Magath qui mentionne que c'est Mahr a été oppressé par Mahr, j'aurais trouvé intéressant que Jean ou même Onyankopon mentionne le fait que Mahr fait exactement la même chose au monde que l'empire Eldien. Et à ce moment là on aurait pu avoir Magath qui reconnait ça et exprime les mêmes critiques sur la politique militariste Mahr et le système qui fait que les citoyens Mahr continuent de la supporter qu'il exprimait déjà à Willy dans le chapitre 97, mettant en avant qu'il est différent de ses prédécesseurs, ce qui aurait forcément fait avancer la conversation dans une direction intéressante. Mais à place, j'ai eu l'impression d'avoir une redite du dialogue entre Gabi et Kaya dans le chapitre 109, ce qui en dit long. Magath putain, quelle déception dans ce chapitre. La maturité et le recul dont il faisait preuve dans l'arc Mahr le rendait intéressant et m'a fait pensé, à tort, qu'il aurait plus de recul par rapport à la situation actuelle et qu'il reconnaîtrait déjà que Paradis ne fait que se défendre. Je sais que certains auraient trouvés ça trop facile qu'il n'ait aucun reproche à faire aux Paradisiens, mais je pense que c'est surtout si les Paradisiens n'avaient pas fait de reproches aux Guerriers que ça aurait été trop facile. Les Guerriers savent déjà qu'ils étaient complètement en tort et que les Paradisiens ne faisaient que se défendre. En plus, on a déjà vu une personne Mahr changer sa vision sur les Paradisiens récemment en la personne de Gabi, pas la peine de refaire le coup avec Magath. Surtout que Magath c'est genre LE personnage pour qui ça aurait fait sens qu'il comprenne directement les Paradisiens, pour les raisons que j'ai expliqué ci-dessus. Donc oui, j'ai trouvé que la manière dont Magath a été présenté dans ce chapitre était une perte de temps plus qu'autre chose et a rendu le personnage beaucoup moins intéressant. Bon, au moins on voit au cours du chapitre qu'il commence déjà à voir les choses différemment et à se remettre en question lorsque Hange le tourne en dérision "Jean, ne vois-tu pas que le Maréchal est abasourdi par le fait que de viles démons comme nous soient prêts à sacrifier leur paradis pour leur venir en aide ?" et le moment où il voit Gabi supplier le groupe de les aider. Dernier point à aborder, c'est Yelena. Comme tout le monde j'ai bien aimé son rôle dans le chapitre mais je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle a remis les personnages à leur place. Plutôt, elle s'est projetée sur eux. Elle leur reproche d'être, tout comme elle, charmés par l'idée de sauver le monde au point même de mettre de côté leur rancœur et de s'allier. Mais nous en tant que lecteurs, on a bien vu les motivations qui les ont poussés à le faire : parce que le génocide c'est immoral, parce qu'ils ne veulent pas laisser leur ami faire une telle chose pour les protéger ou encore parce qu'ils ne veulent pas décevoir la mémoire de leurs compères. Rien d'aussi vaniteux que de juste vouloir accomplir ses fantasmes de jeune fille comme elle. Au final, elle sert surtout d'outil narratif pour ramener sur le tapis les crimes de chacun et embrayer sur le sujet de la mort de Marco et ses dernières paroles qui sont d'une importance symbolique et thématique à ce chapitre : "On n'en a même pas encore discuté", mettant en avant toute l'absurdité de ce conflit. Certains trouveront ça naïf mais je ne pense pas que ce soit le cas. Un des messages que l'histoire met en avant depuis le début de cet arc c'est que tout ce conflit aurait peut-être pu être évité si les gens (et là en l’occurrence les fautifs c'est surtout le monde) avaient choisit de communiquer plutôt que de sauter à des conclusion qui ont forcé Paradis à riposter de la manière dont ils l'ont fait.
  25. 4 points
    Du coup ça veut dire que le générique de l'anime a vraiment spoil en montrant Kyoshiro parmi les fourreaux rouges. 🤣🤣 Donc après tout ça, on peut rayer Kyoshiro/Denjiro de la liste des traîtres possibles.
×