Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 10/10/19 in all areas

  1. 4 points
    Chapitre lu... C'est vraiment la fin d'un tome, ça se voit... Comment dire ? Comment exprimer mon ressenti avec des mots... Bon, déjà : titre ! C'est littéralement le premier chapitre qui répond au 122ème... Dix ans plus tard, quoi ! C'est beau de voir que celui qui est en mesure de libérer Ymir du pouvoir des titans est celui qui est sans cesse en quête de liberté. Depuis le début, on voit qui est Ymir... Une esclave, comme dit par Sieg, comme quoi il ne mentait pas. Aussi, content de connaitre l'origine à toute cette histoire. Eldia et Marh se font la guerre depuis des millénaires. Et donc, on sait enfin comment Ymir a eut son pouvoir et force est de constater que celui qui était le plus proche de la vérité n'était autre qu'Eren Krueger. De plus, sans briser les théories ou quoi, mais le Bestial ressemble bien à un singe ici aussi ! M'enfin, c'est peut-être une coïncidence. Et aussi, on apprend que OUI on peut tuer un shifter sans le dévorer pour autant ! M'enfin, de ce que je comprend, Ymir se fait empaler (de la à dire que le lancier se nommait Hélos, il n'y a qu'un pas) et une fois morte, le fait d'être LITTÉRALEMENT connectée à ses filles ouvre les Paths (on voit les trois premiers chemins, ceux de Rose, Maria et Sina). Hum, après, le reste... Que dire ? Déjà, Marh comme Eldia, aucun des deux camps n'est vraiment celui des gentils ! Que ce soit l'empereur conquérant ou le roi barbare, les deux camps se valent. Seul Ymir est innocente et c'est pourtant elle qui a le plus morflé dans l'histoire ! Je pense qu'on peut aisément mettre Ymir dans le top S de la Suffer Tier List ! Et là, on revient sur Eren qui veut... "Mettre fin au monde". Hum, c'est peut-être métaphorique, mais bon, il a toujours eut un comportement destructeur et auto-destructeur... Qui aurait cru que le but d'Eren serait encore plus mystérieux que l'origine des titans ? Bref, Eren sort ses quatre vérités à Ymir, Sieg tente de s'interposer, mais rien n'y fait. Et là, retour à la réalité, Eren revient et déclenche le Grand Terrassement ! Et donc oui, Magath est bien en vie (gg Armin). Cela dit, vu la situation, je crains le pire pour Peak... Magath aussi d'ailleurs, il est mal barré... Et putain, Gaby cette pauvre fille qui sera traumatisée jusqu'à la fin de sa vie... Bon, ça c'est à la surface, mais en profondeur, c'est un autre délire. Bon, déjà Ymir... Que dire, une esclave qui a tenté d'être gentille, qui s'est fait tirer dessus, lyncher, trahir, enlever les yeux... Et même lorsqu'elle revient avec le plus dangereux pouvoir de la création, elle reste gentille et obéissante. Les 9 titans représentent tous quelques choses d'utiles à la guerre : la défense pour le Cuirassé, l'attaque groupée pour le Féminin, les attaques rapides et assassines pour le Mâchoire, le soutien pour le Charrette, la création de toute sorte d'armes mortelles pour le Marteau d'Arme, l'adaptation à tout type d'environnement pour le Bestial (peut-être ?) et la destruction pure et dure pour le Colossal. À noté que l'Originel n'avait visiblement pas le pouvoir de contrôler les titans, vu que les Paths n'existaient pas encore et qu'il n'y avait qu'un seul titan jusqu'alors. Bref, tout ces pouvoirs dans un unique but : obéir à la famille royale. Certes, cela dit, je suis sûr qu'au fond d'elle, Ymir avait ce désir de liberté (sinon, la lance ne l'aurait pas tuée, elle s'est laissée mourir, comme une échappatoire, mais à son grand malheur, même dans la mort, elle n'est pas libre) et donc, vint le désir de liberté : le Titan Assaillant. Sa seul issue, son unique chance... Et cette chance, c'est Eren... Le seul qui, une fois dans les Paths, ne lui a pas demandé de lui obéir, mais bien de choisir. Les membres de la famille royale oblige Ymir, Sieg l'oblige, pas Eren... Il lui laisse le choix. Et la liberté sera toujours plus forte que la domination qu'exerce la famille royale. C'est bien ce que dit Sieg "Je suis un descendant de la famille royale", son arrogance lui donne, selon lui, automatiquement le droit de choisir pour les autres. C'est ce qu'a toujours été Sieg (à vouloir stériliser les eldiens) et ce qu'à toujours été la famille royale. Que ce soit Frieda qui refuse d'aider les eldiens quitte à les laisser crever quand bien même elle pourrait les sauver, Karl Fritz qui oblige les eldiens à subir une haine et un malheur insondable ou même le tout premier roi Fritz, qui ne laisse pas le choix à sa descendance en imposant ce cycle de malheur. Mais Eren a sut trouver les mots. Ce n'est pas un simple "talk no Jutsu", c'est ce qu'Ymir attendait depuis 2000 ans, elle attend que quelqu'un la sauve et c'est Eren la première personne à lui tendre la main. Et ainsi, elle retrouve son vrai visage, pas celui d'une esclave ou d'une déesse, mais d'une simple humaine. Et là, l'opposition entre Eren et Sieg est encore plus clair. Deux êtres dans les Paths, l'un descendant de la famille royale, tout puissant et l'autre qui n'est qu'une clé. Finalement, l'arrogance de Sieg et la domination des Fritz n'aura pas suffit. Sieg ne voit Ymir que comme un outil servant à accomplir son souhait, Eren la voit comme une personne tout ce qu'il y a de plus normale, qui a juste désespérément besoin d'aide. Finalement, là où Sieg prétend avoir des motivations et un but altruiste et humanitaire, en opposition à son frère qui veut tout détruire et dont l'avenir fait trembler son propre père, on peut se dire qu'Eren est finalement bien plus humain que son ainé. Eren n'est pas un démon, même si son but est encore incertain, il est bien plus humain que n'importe qui d'autre, car lui seul à put aider et pardonner la personne qui a le plus souffert et ça, c'est beau !
  2. 3 points
    Personne ne te dit que ce qu’on voit est illogique au niveaux des puissances, ni même que le DK s’est fait OS par Hawk, ni rien de tout ça. On t’explique que dans une histoire, le boss de fin doit représenter le Climax, le moment le plus difficile à passer pour les héros, et qu’ici ce n’est pas le cas, du tout. Il n’y a aucune tension, aucun des sins n’a peur du DK, donc nous en tant que lecteur, on ne peut rien ressentir. Niveau intensité dramatique, on est juste entrain d’assister à un Gang Bang avec une actrice bien entraînée à encaisser, ni plus, ni moins. Ça peut en exciter certains (gros muscles, grosses techniques, regardez nos grosses b*tes) mais au delà de ça c’est le néant total. Ce sont des règles de base de la narration, un consensus, depuis des siècles, c’était déjà pareil dans les récits mythologiques de la Grèce Antique, et ce n’est pas pour rien. Tu connais beaucoup de récits mythologiques et de légendes qui se terminent par «Et à la fin, Arthur tombe sans faire exprès sur le Graal et le ramasse, fin » ? Non, tout simplement parce que les récits nuls comme ça ne traversent pas les âges. Ca sera la même chose pour NNT. Un récit doit se terminer par une épreuve. Alors ok c’est cohérent dans les rapports de forces, mais c’est complètement stupide d’avoir conduit le récit à produire ces rapports de force ! A l’heure actuelle on accepterais juste n’importe quelle excuse qui bouleverse un peu la situation, même la DS qui arrive par magie et effectue une fusion Potara avec le DK nous irait ! Meme un PU sorti d’un caillou magique sur lequel il trébuche ! Alors oui, on peut innover, changer la structure type du récit ... mais c’est pour APPORTER quelque chose, pas juste pour dire « nan mais moi je fuck le climax », il faut dépasser le modèle initial, en le rendant meilleur. Et prendre DBZ en exemple comme gage de qualité bon voilà quoi.
  3. 3 points
    Mais bon sang, mais oui ! Pourquoi je n'y ai pas pensé ?! Ça pourrait être une explication totalement viable à ce problème. Si seulement Isayama avait pu glisser une phrase qui l'explicite aussi, ça aurait été bien plus simple... Sinon, nouvelle théorie sur la chose avec quoi Ymir est entrée en contact et qui fait encore plus de sens sous le prisme de la mythologie Nordique : Ymir Fritz serait tombée dans la fontaine de Mimir, qui se trouve sous une racine (qui ici serait la chose avec quoi elle est entrée en contact) qui passe dans les terres gelées de Jotunheim où le plan primordial de Ginnungagap existait autrefois. Jotunheim est le royaume des géants et Ginnungagap est le gouffre dans lequel le géant Ymir a été créé. La fontaine de de Mimir est également la source dans laquelle Odin a pu boire en sacrifiant un oeil pour acquérir de la Sagesse. Et il s'avère que notre Ymir est tombée dedans après avoir perdu un oeil elle aussi. On peut voir que lorsqu'elle est poursuivie, il y a du sang qui coule d'un de ses yeux, ce qui rejoint ce que le roi avait dit plus tôt : "un esclave n'a pas besoin de deux yeux".
  4. 3 points
    Et voilà encore autre chose sur quoi on peut baser nos interprétations :
  5. 3 points
    Merci pour le lien, strikefreedom42 ! Surtout pour un chapitre qui fait vraiment plaisir, car à la fin, on revient (enfin) sur Shinganshina et ça va barder ! Attention si vous n'avez pas lu, le scan ! J'analyse et je spoile ! Vous êtes prévenus ! 😉 1) Ymir/Historia : les victimes qui se révoltent : Ymir l'esclave : Les Eldiens tenaient Ymir pour une déesse, les Mahr pour un démon. Ce chapitre nous offre un autre point de vue. On comprend enfin pourquoi, elle porte une tenue aussi misérable : c'était une esclave solitaire et rejetée. Historia la fille illégitime : Et je dois la mettre en parallèle avec Historia. Petite, Historia était rejetée de tous (sa mère, les enfants du voisinage...) et devait travailler dans une ferme. Ymir le titan : Après l'obtention de son pouvoir, le roi vers lequel elle se tourne, la considère visiblement comme une arme (toujours esclave au final). Et elle a deux missions : combattre et faire des enfants (les fameuses trois filles). Historia la reine : Cela rappelle vraiment Historia : elle doit recevoir un titan pour activer l'axe et faire des enfants pour recevoir les titans après elle. Ymir la déesse : Après sa mort (et je suis sûr que les tueurs sont les Mahrs, toujours dans les mauvais coups ceux-là), elle est condamnée à vivre éternellement dans les Paths pour façonner des titans (toujours seule). Et elle doit toujours suivre les ordres de la famille royale (toujours esclave). Eren le sauveur : Mais Eren, tel le dieu sauveur qu'il est (mais si je vous jure ! 😄), parvient à pousser cette malheureuse à refuser l'esclavage et à se battre. Avec lui, elle n'est plus seule et elle peut rechercher la liberté. Eren a déjà sauvé Historia et l'a amené à la révolte contre son père (le roi) et il récidive en la poussant à la révolte contre Zeke (membre de la famille royale). 2) L'antiquité : Barbares vs Romains ou Eldia vs Mahrs : Eldia : Je ne sais pas qui sont ceux qui tenaient les Eldiens en esclavage, mais c'étaient un peuple bien cruel. Les Eldiens et ce peuple incarnent les barbares qu'on trouvait en Europe (Gaulois, Germains, Bretons...). Avec le pouvoir du titans, ces barbares vont se mesurer à un peuple qui rappellent furieusement les Romains. Mahr : Les "Romains" (je suis certain que ce peuple est la fameuse "Antique Mahr") sont vaincus et tentent d'assassiner le roi d'Eldia, en faisant semblant de se rendre (ce genre de chose est déjà arrivé dans la Chine Antique). En tout cas, c'est raté ! Ils tuent Ymir qui sauve son roi. Question : Pourquoi les Mahrs étaient persécutés du temps de l'Empire eldien ? Réponse : Ils étaient les assassins d'Ymir la grande ! 3) Sieg a perdu la partie : Et bien voilà, mon pauvre Sieg ! Tu aurais dû avoir plus de considération pour les désirs des autres. Mais il est membre de la famille royale et donc l'équivalent du roi avec lequel Ymir a pactisé. Comme lui, il ne considère que son point de vue. Mais là, c'est différent! Ymir est morte pour sauver le roi, mille ans plus tard, elle fait volte-face et se révolte contre Sieg et choisit de suivre Eren. Sieg est toujours en vie, que va-t-il faire ? Que peut-il faire ? 4) Eren : le démon de la terre : De mon point de vue, Eren est l'équivalent de cette mystérieuse créature qui a offert le pouvoir à Ymir, autrement dit le démon de la terre. Le démon de la terre : Il donne le pouvoir des titans à Ymir et lui permet de ne plus être faible et sans défense. Mais c'est seulement un changement physique. Mentalement, elle reste une esclave obéissante (elle se met à genoux devant un roi, alors qu'elle a un pouvoir sans pareil). Eren : Il vient terminer le travail ! Il pousse Ymir à se révolter et donc à choisir elle-même son avenir. C'est un changement psychologique. Ymir peut enfin devenir l'être le plus libre du monde. Vous noterez la ressemblance entre la créature que rencontre Ymir et ce qui apparaît quand elle ressuscite Eren. Troublant, non ? 5) Le grand terrassement : Depuis le temps qu'on en parle ! C'est enfin, le grand moment! Tremblez les Mahrs ! Eren revient et le grand terrassement est enfin déclenché ! Tous les combattants présents (Mahrs comme Eldiens) sont surpris. Mais Isayama-sensei se concentre sur deux personnages (eldiens mais du côté de Mahr) : Gaby et Reiner ! Gaby : elle est envoyé au sol sous le choc. Elle lâche son arme et a les larmes au coin des yeux. On la voit avec les titans du mur au second plan, qui la surplombent de leur grandeur. La scène est très symbolique. Gaby représente les futures victimes du grand terrassement : au sol (donc vaincue physiquement), désarmées et en pleurs (vaincue psychologiquement). Sur l'image, les titans gigantesques sont au-dessus d'elle : ils dominent. Reiner : Il est au sol et crie de rage et d'impuissance devant l'apparition des titans. Il fait quand même un geste de la main : il veut sauver Gaby. Il incarne ceux qui vont se battre pour tenter de sauver les victimes. Conclusion : C'est un chapitre décisif de l'histoire ! - Eren a l'avantage. Le grand terrassement est en marche. - Les derniers combattants Mahrs (Reiner, Gaby, Peak et Magath) sont face à une menace écrasante. - Sieg a échoué. - L'équipe Livaï et Floch (les mieux qualifiés face aux titans) se retrouvent au milieu des plus puissants titans du monde. Il n'y a pas à dire, ce chapitre restera comme l'un des plus importants de l'Attaque des titans !
  6. 2 points
    J'allais renchérir suite au premier post mais @EvilSquid a justement rétorqué en prenant d'autant plus le cas d'Hendrikson comme contre-argument. Donc quand on te parle du grand antagoniste de ton récit, celui qui doit pousser le héros et ses alliés dans ses retranchements et donc qui doit permettre un développement à tes personnages auxquels les lecteurs auront pu s'attacher, cela te suffit de voir un guignol incapable de mener un combat ? On parle de logique narrative. Si on connait les codes de narration, il faut que l'antagoniste soit la menace de ton récit soit palpable que l'on ressente le danger de sa présence pour qu'il puisse permettre le développement. J'évoquais le cas d'Escanor plus haut vu qu'il est au centre de ce chapitre : ce dernier obtient une nouvelle forme et un PU ( ce que j'ai déjà contesté au vu des capacités physiques et vitales du personnage) qui est l'aboutissement du personnage : Escanor représente l'orgueil, or il demande à ses compagnons de combattre avec lui, probablement pour la dernière fois. Cela aurait pu être touchant comme moment (si on excepte l'incohérence de son énergie vitale), le souci demeure le suivant : - était-ce réellement nécessaire pour vaincre le DK ? - Est-ce que les héros étaient-ils désespérés et l'intervention d'Escanor a sauvé la mise ? Non. Et je ne sais pas mais pour moi, cela rend d'autant plus caduc ce développement. Si le DK avait représenté une menace tangible et concrète, ce développement aurait pris une toute autre valeur et une signification toute autre. Cela aurait été aisé de trouver un motif à rendre le DK menaçant comme l'emploi de ses commandements ou même son influence de roi démon sur le monde terrestre mais rien. Donc oui, il est nécessaire que ton antagoniste incarne un obstacle à tes personnages sinon leur développement apparait faux et superficiel: ce qui est le cas actuellement pour ce combat. Finalement, le gros problème que j'essaie de souligner dans ce post et dans mes précédents est que ce combat manque d'un impact car le DK n'a jamais reflété une menace. Méliodas semblait gérer son père sans souci. Elle l'a privé de son alimentation en énergie et l'a balayé de pierres. Bon l'emploi des chiffres, je trouve cela affreusement bancal (et je reviens au cas de Dragon Ball plus bas) et Nanatsu no Taizai en aura finalement beaucoup plus souffert. Je n'aime pas cet emploi bien que cette mesure puisse susciter effectivement une tangibilité à une menace en la quantifiant et pouvant donner une aura à des personnages. C'est très bien, oui cela donne du crédit au personnage comme on a pu le voir avec l'apparition des Dix commandements. Là, où pour moi, je vois une faille cela que le manga est un média visuel : ton histoire puisse être comprise que par ce que le lecteur voit et perçoit de ton récit. Si tu me dis ce personnage est plus fort si on compare leur force dans un manga, il faut le montrer : pour le cas des Dix commandements, l'écart de puissance au tout début de leur arc, était perceptible par la puissance qu'affichait le Commandement de la Vérité, (Galan si je me souviens bien). Après les chiffres ont tendance à s'étioler avec le temps et c'est la raison pour laquelle, je crois qu'après l'arc Freezer, Toriyama n'emploie plus les chiffres car il a compris qu'à partir d'un certain stade, cela devenait ridicule. Concernant le DK, au final qu'importe combien de million on peut évaluer son pouvoir, mais vraiment qu'importe, il aurait juste suffi qu'il déstabilise les héros qu'il puisse les mettre en danger or pour ce combat final, rien: tout le monde lui est passé dessus. Les exemples de bons combats existent et pour Hendrikson forme démon, il y a eu la coalition de tout le royaume et chacun à son niveau a contribué à le vaincre et on ressentait l'urgence entre les chevaliers parasités, Meliodas contraint d'utiliser une technique de dernier ressort, les sevens Deadly sins KO et les chevaliers du pays obligés de venir leur prêter secours. Est ce que tu crois que j'ai les chiffres en tête entre Goku et Freezer ? Crois-tu que c'est ce que l'on retient de ce combat ? Je pense que ce que l'on retient de ce combat (en dehors du même des 5 minutes avant que Namek explose), c'est la dramaturgie du combat : Freezer qui a enchainé Gohan, Krillin, Végéta et Piccolo et qui en s'alternant arrivaient à ne pas être totalement dépassé jusqu'à sa forme finale. Goku a été poussé dans ses retranchements et a assisté à la mort, impuissant de son ami Krillin et Piccolo était dans un état agonique et il devient par la suite Super Sayien, acceptant sa colère, sa rage et en reconnaissant ses origines pour taire la menace qu'était Freezer.
  7. 2 points
    @Lunato Libre à toi d'aimer que le boss final soit juste un punching bag mais n'attends pas des gens qu'ils trouvent ça passionnant On est pas aveugle, on voit parfaitement et on constate bien que le DK se fait enchainer en boucle depuis 40 chapitre, que ce soit en 1v7 ou en 1v1. Tu dis que c'est normal qu'il galère puisqu'ils sont 7, c'est vite oublier que le personnage n'est pas qu'un personnage mais qu'il représente aussi une fonction au sein du récit (ici le boss de fin), ce qui signifie que l'auteur doit le mettre dans une situation qui correspond à sa fonction. Tu oublies aussi très vite que même en 1v1 il se fait torcher. Et les 7 ont pas tous le lvl de Ban ou Meliodas. Par exemple, Diane aussi lui a mis tarif... donc puisque tu parle de niveau de puissance, Diane c'était 50 000 (danse inclue) aux dernières nouvelles si je me rappel bien. On se doute bien qu'elle vaut plus aujourd'hui mais rien de quoi atteindre le haut du panier. Même Elizabeth l'a humilié. Pourquoi certains méchants son légendaires ? Parce qu'ils représentent une menace. Parce qu'ils opposent une résistance acharnée, parce que les héros doivent se surpasser, se sacrifier, s'unir pour défaire un ennemis surpuissant. Est-ce que tu vois ça ici ? Qui doit se surpasser ici ? Les héros ? Nan mdr, chacun d'eux peut gagner en 1v1 (c'est pas moi qui l'invente, c'est ce que montre l'affrontement) et ils sont 7. C'est le DK... celui qui est censé représenter l'obstacle ultime. Il se fait rouster en boucle chaque chapitre depuis des semaine sans pouvoir placer la moindre attaque. C'est bien de vouloir utiliser la logique des nombres (les sin ensemble dépassent le million donc c'est normal) mais compare simplement avec le premier méchant du manga : Hendricksen. Puissance : environ 5000 Les sins avaient déjà tous 3000+. Merlin et Escanor n'étaient pas la donc 3000x5, ça fait déjà 15 000 contre 5000. Ajoute à ça tous les chevaliers du royaume et Hendy est LAAAAAAAARGEMENT dépassé par les événement, bien plus que le DK, c'est incomparable. Il est seul contre 10000 (dont plusieurs avoisinent son level) et pourtant il était dangereux. La différence c'est qu'il ripostait et que ses attaques marchaient. Si le boss final ne représente aucune menace (comme le DK actuellement), à quoi sert il ? Pourquoi insister sur un affrontement à sens unique ? Hendricksen, lui, avec un désavantage immensément plus conséquent que le DK, a nécessité une attaque combiné de l’entièreté du royaume pour être vaincu. C'était autant un sac à PV que le DK, mais il avait en plus la dangerosité qui va nécessairement avec pour que le méchant soit crédible Honnêtement, qu'est-ce que le DK a de plus qu'un paillasson ? Qu'est-ce qu'il a de plus effrayant qu'un mur de brique ? Il fait rien. Aucune de ses très rares attaques ne fonctionnent. Aucun héros n'est blessé ou en difficulté. Tout le monde le domine, lui marche dessus et se fout de sa gueule, que ce soit en Xv1 ou en 1v1. On lui demande pas de gagner, on lui demande d’être un adversaire digne de son statut de boss final Le mec se fait victimiser en long en large et en travers, y a rien qui peut justifier ça
  8. 2 points
    BORDEL. DE MERDE. Ça vient d'un des jeux Shingeki : C'est pas les joueurs qui jouaient au jeu mais le jeu qui se jouait des joueurs. Et c'est probablement Eren qui a poussé les développeurs à inclure ça dans le jeu, bien entendu.
  9. 2 points
    On se régale avec ce genre de chapitre. En gros l'origine du pouvoir absolu c'est un parasite (extraterrestre ? j'aimerais bien. J'aime l'idée que ça soit une forme de vie venue d'ailleurs qui aurait influencé tout ça Et puis mieux vaut qu'il n'y ait qu'un exemplaire de cette bête sur terre) qui était probablement en état endormie sous cet arbre étrange (yggdrasil ?) pendant je ne sais combien de millénaires (?). Moi j'aime bien ça, je préfère que ça soit un truc comme ça que plutôt un truc vraiment surnaturelle avec un diable. J'aime bien ce concept de parasite, l'auteur essaye de rester dans le "rationnel" pour donner une vague explication à l'origine de ce bordel... Mais n'empêche avoir le potentiel de créer une dimension parallèle et de pouvoir jouer avec le temps, cheaté le ver D'ailleurs ce parasite est inspirée du Hallucigenia: Isayama devait avoir tout ça en tête depuis un moment (et tant mieux) surtout quand on voit ça: Bon ben pauvre Ymir, quelle vie et quelle mort (se faire cannibaliser comme ça. C'est la scène de l'ending 3). Même si Eren veut utiliser son pouvoir, on sent qu'il a de l'empathie pour la pauvre ptite et qu'il veut vraiment la libérer (Cette servitude vis à vis de la famille royale, tout ça c'était psychologique, un syndrome de Stockholm. Y avait rien de magique). La réincarnation d'Ymir à travers le bébé qu'on voit sur la dernière page pour bientôt ? D'ailleurs vu comme ça, ça relance toute la théorie autour de la grossesse d'Historia. Eren (si il est impliqué, ce qui semble évident), se voulant l'opposé du 1er Roi d'Eldia maître d'Ymir qui l'a obligé à porter ses gosses, ne fera pas la même chose avec Historia. Eren n'aurait pas forcé Historia à être enceinte. La théorie de la grossesse planifiée qui s'éloigne toujours de plus en plus. Ca sent vraiment l'accident véritable amour Vivement le grand terrassment, combo' Eren+Ymir (je sais pas lequel des deux agit là ? Vu la transformation d'Eren. Il laisse Ymir se déchaîner ?). J'espère les cadavres là (y a juste Floch que j'veux pas voir crever lol). Ca va être dur de stopper cet apocalypse, ptêtre qu'Armin va trouver une solution. Dans tous les cas, très bon chap'. PS: J'ai bien aimé la scène de chasse, j'ai tout de suite pensé à GOT et Ramsay Encore une fois la pauvre, alors qu'elle n'avait même pas libéré les cochons (des cochons lol c'est eux qui ont commencé toute cette histoireOu alors Eren a influencé Ymir: "do it, release the pigs"). PS2: Sinon ce com' que j'ai vu sur Zeke qui m'a tué:
  10. 1 point
    Je comprends pas ce que tu reproches à Ouhon en fait ? Aller secourir son père avec seulement 20 hommes n’était peut être pas la meilleure des idées mais à sa place Shin et mouten aurai fait pareil je penses. pour moi, mouten et lui sont au même niveau, ils ne brillent seulement pas dans le même domaine
  11. 1 point
    Hé bien personnellement, voilà un chapitre que j'apprécie beaucoup, pour plusieurs raisons. - Kinmou rend ses honneurs à Ten. On a tous un peu moqué les stratégies de Ten, du style "foncez tout droit à fond". Mais en tant que général-stratège, Kinmou lui rend bien grâce en mettant en évidence toute la pertinence tactique de son organisation et de ses décisions qui permet à Shin et à la HSU d'être vraiment une force de frappe phénoménale (même si tout à fait simple et directe). Ten est véritablement la tête pensante de l'armée HSU. On pouvait avoir oublié qu'au-delà de 1 000 hommes et sans Kyoukaï, la HSU enchainait défaites sur défaites et que seule Ten avait réussi à structurer ce groupe de paysans mal dégrossis en une armée d'élite. J'avoue ne pas trop comprendre les critiques sur le fait qu'elle s'expose. Elle fait son travail, être au plus près de l'action pour ordonner les mouvements les plus justes. Kinmou voit bien que cette réactivité est ce qui pourrait permettre à la HSU de franchir ses défenses. Son rôle n'est pas de rester à l'arrière à donner des directives de loin, encore moins dans une mêlée potentiellement désordonnée comme celle-là : sa présence est impérative. Par contre je suis d'accord qu'effectivement la HSU ne lui a pas encore trouvé une garde qui lui permette de donner son plein potentiel. Mais là, chapeau Ten, c'est un beau chapitre qui lui est consacré. - Mouten est un chef. Ousen à la niche, Mouten prend le relais et de quelle manière ! Ousen semble confirmer que sa réactivité de près est dramatiquement faible (bien plus que Fuuki en fait). Mouten n'a pas cette faiblesse tout en ayant potentiellement une vue à longue portée de la même qualité. Il montre aussi véritablement sa supériorité sur Ouhon dans le domaine stratégique. Et avec un peu de recul, je comprends mieux le fait que Ouhon ne soit venu qu'avec 20 clampins. Non pas que cela fasse sens d'un point de vue tactique (comme Ousen le lui reproche bien, et le contraste avec le mouvement du brillant Mouten est saisissant) mais la cohérence existe avec le caractère de Ouhon tel qu'on le connaît. On nous a expliqué et on a constaté que Ouhon prenait souvent de (très) gros risques et avait tendance à n'en faire qu'à sa tête, quitte à foncer quasiment tout seul, sûr de finir par réussir (notamment lors de son moment de gloire contre le comte Shi). Et là, il nous fait exactement la même chose. Notez que son intervention est loin d'être inutile puisque Mouten, sans lui, serait arrivé trop tard et Ousen mangerait les pissenlits par la racine mais cela reste un peu son pêché mignon de se croire appartenir tellement à l'élite de l'élite qu'il imagine pouvoir tout résoudre tout seul, envers et contre tous. Bref, les trois louveteaux ont véritablement chacun leur rayon et leur spécificité. Et là, Mouten est admirablement mis en valeur : j'apprécie. - J'y crois pour Kaine. Earl Kou n'était là que pour la mettre en valeur indirectement. - On voit Riboku transpirer pour la première fois. Je trouve cela chouette. Cela dit, j'en suis également effrayé. Jusqu'ici, on voyait toujours Riboku confiant voire condescendant alors qu'il était neutralisé ou mis en échec. Là, en le voyant transpirer, je peux paradoxalement imaginer un retournement à son avantage. Soit Hara continue de nous vendre l'égalité entre les deux grands esprits (Riboku devant se retirer tout comme Ousen doit se retirer), soit Riboku pourrait finalement renverser le jeu avec un Ousen mis de côté. Pour cela, il faudrait que Shiryou soit éliminée par Kaine et Sou'ou par Batei. Alors s'ouvrirait une opportunité pour Riboku de profiter de la déconfiture de l'armée de Sou'ou qui aurait perdu ses deux meneurs pour l'anéantir pendant que la manoeuvre de Kinmou destabilisera suffisamment la HSU pour limiter son impact. La suite de la bataille promet beaucoup. Je suis content car j'avais besoin d'un vraiment bon chapitre de kingdom. Celui-là est excellent.
  12. 1 point
    Tout ça c’est pas/ plus suffisant . Maintenant que la HSU devient ciblée . Il lui faut au moins 1 « monstre » à ses côtés susceptible de la défendre contre des attaques d’officiers de qualité . Par exemple si après cette campagne Qin part disputer une terre à un renpa . qui envoi un rinko buter les officiers de valeur de la HSu . Elle clams en 20 minutes. Qg ou pas QG . C’est une certitude . Elle est forcément plus friable à faible portée . Mais ça ne lui donne pas plus de sécurité à longue portée contre ce genre d’attaque . La stratégie a cette époque , sans arme à feu ni sans moyen de communication/ surveillance rapide touche vite ses limites si pas accompagner de moyen tangible de physiquement bloquer ses opposant .
  13. 1 point
  14. 1 point
    Bein, j'en ai encore le frisson. Énorme ce chapitre. Les dernières pages sont impressionnantes. On nous avais teasé le grand terrassement depuis plusieurs années et voilà, on l'a !!! On relire à tête reposée. Bravo 🙂
  15. 1 point
    Après l'avoir vue en concert, c'était la hype avec ses danseuses et l'énergie déployée. Mais, là, c'est violent de voir à quel point l'album Artemis est 200 fois meilleur que tous les albums que Lindsey Stirling a pu faire auparavant. Cet électroviolon est une dinguerie. S'il vous plaît Lindsey, sortez une version collector d'Artemis avec le comic book. Sinon, je vais devoir faire un combo !!!
  16. 1 point
    bon une partie des choses que je voulais dire a déjà été commenté, du coup je vais me contenter de ça: la tribu eldia est inspiré des wandhals, peuple germanique(ancêtres des allemands), et les mahrs sont inspirés de l'empire romain vu l'armure des mahrs antiques. historiquement les romains ont envahi le territoire des peuples germaniques. voila pourquoi les personnages du manga ont des noms allemand
  17. 1 point
    Ce qui est bien c'est que tout le monde va pouvoir y aller de sa petite théorie. Au final, ce dont il s'agit réellement n'a pas grande importance dans les thèmes de l'histoire. Ça montre juste que ce n'est ni le Diable, ni une bénédiction divine (même si pour nous, tout ce qui touche aux mécanismes des titans semble surnaturelle pour notre univers, ce n'est pas nécessairement le cas dans l'univers d'SnK) contrairement à ce que la propagande de différents camps affirmait. Pour ma part, ma petite théorie actuellement est qu'il s’agit d'un organisme préhistorique qui s'est développé très tôt dans l'Histoire de la Terre (ou de l'univers, qui sait?) mais qui contrairement à tous les autres êtres vivants sur Terre, existerait aussi dans un plan de réalité supérieur, le monde des chemins (si seulement ce monde pouvait avoir un véritable nom, comme les différents mondes de la mythologie Nordique par exemple, ce serait plus simple et sonnerait bien mieux ^^). Ce monde des chemins est dans l'univers d'SnK une dimension superposée au monde physique qui a toujours existé, mais qu'aucun autre être vivant n'a (pour l'instant) atteint. La seule liaison entre les deux mondes pourrait être l'Axe, tel l'arbre-monde de la mythologie nordique dont les branches s'étendent dans tous les mondes. D'ailleurs, en parlant de mythologie nordique, il est fort possible que l'organisme que l'on voit puisse vaguement être inspiré de Nídhögg, serpent/dragon qui vit sous Yggdrasil. Dans l'univers d'SnK, la matière que ce monde contient pourrait même être la fameuse matière noire qui fait tourner les galaxies plus rapidement qu'elles ne le devraient, qui sait? Après tout, le texte au début de ce chapitre mentionne que "en-dessous de ce monde de souffrance et de malheur existe un monde que la lumière ne peut atteindre" et la "matière noire" est surnommée ainsi justement parce qu'on ne la voit pas. Bref, je m'égare x) En fusionnant avec Ymir (en entrant dans sa colonne vertébrale plus précisément), cet organisme lui a donné accès à ce monde. Le point intéressant qu'il faut noter est que dans ce monde, Ymir a gardé l'apparence qu'elle avait lorsqu'elle est entrée en contact avec "la source de toute matière organique" (ce qui peut être expliqué par le fait que le temps ne s'y écoule pas), ce qui semble indiquer qu'elle a atteint ce monde dès lors et qu'elle ne l'a jamais quitté, même alors que son corps continuait de grandir dans le monde physique. Donc il est fort probable qu'elle créait déjà sa propre forme titanesque dès le début, qu'elle transferrait vers le monde physique grâce à l'Axe (qui à ce moment n'est qu'un tronc sans branches). Son pouvoir a ensuite pu être transféré en ingérant son liquide spinal, liquide dans lequel l'organisme a pu s'être dissout. Cependant, cet organisme n'a pu être séparé qu'en 9 parties maximum. Pourquoi 9? J'ai peut-être une piste. Il faudra attendre d'avoir des scans de meilleure qualité, mais il semblerait que l'organisme possède neufs paires de pattes/côtes : A prendre avec de grosses pincettes bien entendu, la qualité des scans pourrait me jouer des tours ou il pourrait y'en avoir d'autres qu'on ne voit pas. Par exemple, sur la toute première planche où on le voit, il semble en avoir bien plus que 9, mais il pourrait aussi simplement s'agir des appendices avec lesquels il s'agrippe à Ymir. Autre fait qui me fait dire qu'il faut prendre ça avec des pincettes, c'est que si ça avait une telle importance, je pense qu'Isayama les aurait mis bien plus en avant. Et pour le dernier mystère qui est la question : "mais si tous les Sujets d'Ymir sont des descendants de ses trois filles, ne seraient-ils pas tous de sang royal?". Mon hypothèse ici est que le Titan Originel a bien existé depuis le début (contrairement à ce que j'ai vu quelqu'un spéculer) et que ceux de sang royal sont les descendants directs de la fille qui le possédait. Après, je dis ça parce que ce chapitre semble suggérer qu'il n'y a eu que trois titans à la base (supporté par cette page), mais dans l'ending 3 on voit très exactement 6 autres personnes derrière Maria, Rose, Sina et le premier roi durant cette scène, ce qui semblait suggérer qu'ils étaient les 6 autres titans (sérieusement pourquoi mettre exactement 6 autres personnes derrière eux sinon ?). Du coup, si c'est cette version là qui est la bonne, dans ce cas la majorité des Sujets d'Ymir seraient les descendants de ces 6 personnes et ceux de sang royal seraient les descendants de Maria, Rose et Sina. Cela impliquerait juste qu'il y avait de base 3 titans dans la famille royale mais qu'ils ont plus tard été subtilisés par/confiés à d'autres Sujets d'Ymir. Bien sûr, même si ces 6 autres personnes ne sont pas des descendants d'Ymir, après avoir mangé une partie d'elle, ils auraient très bien pu se désigner ainsi malgré tout.
  18. 1 point
    Ce chapitre marque le début du climax final. On découvre donc enfin l'histoire d'Ymir et l'origine du pouvoir des titans. Il semblerait que soit Kruger qui avait raison à propos de cette dernière, Ymir semble avoir obtenue le pouvoir des titans en entrant en contact avec la source de toute matière organique, une matière très spéciale et bizarre. Il n'y a donc pas de démon ni d'expérience scientifique impliqué dans cette histoire. Ymir a une histoire sacrément tragique, elle a toujours été une esclave, même après avoir obtenue un pouvoir surpuissant, même après sa mort, et ce pendant 2000 ans. Le parallèle entre son histoire de son vivant et celle d'Historia est évident, toutes deux ont grandis dans des conditions misérable, toutes ont été obligé de devenir reine et toute ont été obligé de tombé enceinte. Du moins, c'est ce qu'il se serait passer s'il n'y avait pas eu Eren. Il (avec Ymir bien sûr) a permit à Historia de se rebeller et ainsi de prendre son destin en main. Elle est devenue reine de son plein gré et alors qu'elle allait retomber sous le joug de la "malédiction" de la famille royale et accepter à nouveau de se sacrifier, c'est encore Eren qui lui a rappelé de vivre pour elle-même. Il ne fait plus aucun doute qu'Eren est le père du bébé d'Historia et que cette grossesse n'a rien de forcé. Eren est l'opposé d'Ymir, elle a acquiescé à tout, participant ainsi malgré elle à lancer 2000 ans de guerre, de massacre et d'oppression de part et d'autre. Eren est fermement déterminé à mettre un terme à ce cycle sans fin de violence. Il a commencé en mettant fin à la "malédiction" de la famille royale en sauvant Historia de son destin sacrificiel, et s'attaque maintenant au cœur du problème : le cycle de haine entre mahrs et eldiens. Il est convaincu qu'eldiens et mahrs ne peuvent pas vivre en paix et qu'il faut que les uns disparaissent pour que les autres vivent libres. Et les 2000 dernières années ne lui donnent pas tort. Selon lui, pour atteindre la liberté, il faut raser ce monde où chaque nation ne voit la vie qu'à travers la domination des autres, pour en bâtir un nouveau où la liberté sera la valeur fondamentale. Pour ce qui est de qui contrôle les titans colossaux, je pense que c'est Ymir. Mais maintenant reste à savoir si elle suit les désirs de son sauveur Eren, auquel cas les eldiens devrait s'en sortir sans trop de casse, ou si elle ne suit que ses propres opinions, et là les eldiens aurait du soucis à ce faire car c'est un roi eldien qui l'a traité comme une esclave toute sa vie.
  19. 1 point
    Chapitre en anglais lu, merci @papillonrouge24 ! Et à ce propos : 1) Ymir : une Eldienne ? : Tu soulèves un point intéressant. Je me suis alors demandé : si Ymir était esclave des Eldiens, est-elle une Eldienne ? On voit clairement au début , qu'elle a été capturée (sûrement pendant une guerre) et est devenue esclave. Du coup, elle pourrait ne pas prendre le parti des Eldiens ? A voir. 2) Pourquoi les Eldiens sont tous reliés aux Paths ? : Ce qui m'amène à un point qui n'est pas clair (pour moi). Après qu'Ymir soit morte et ait été dévorée par ses propres filles, les paths se divisent en trois branches (les trois filles donc). Seulement et le reste du peuple eldien, comment a-t-il été relié aux Paths ? Les Eldiens actuels sont-ils tous des descendants d'Ymir et de Fritz (du coup Sieg, tu n'es pas le seul descendant de la famille royale, donc Ymir peut obéir aux autres !). Donc les Eldiens seraient tous des Fritz ? Je ne pense pas personnellement, sinon Eren n'aurait pas de mal à contrôler l'Axe. Le reste du peuple Eldien a été connecté à Ymir par un mystère encore non élucidé ? C'est sûrement ça. 3) Les Fritz : responsables de (presque) tout : Et là, nous ne sommes pas d'accord. Les responsables ne sont pas les Eldiens mais leurs rois : la famille Fritz ! Je sais que techniquement, la décision du roi engage son peuple, mais là on voit que les rois ne regardent que leurs motivations propres et les imposent à leurs sujets et à leur propre descendance : - Le premier roi veut s'étendre : il utilise Ymir pour avoir le pouvoir des titans et ordonne à ses propres enfants de manger son cadavre (un papa poule et un mari aimant comme on en fait plus 😅). - Karl Fritz a des remords : il efface la mémoire des Eldiens, construit les murs (un travail de titans pour Ymir, sans blague !) et conditionne ses successeurs. - Sieg est déçu de la vie : il veut stériliser tous les Eldiens ! Tu as bien résumé la famille Fritz ! Je crois qu'ils ont besoin d'une thérapie urgente, parce que là, cela devient grave. Heureusement, Historia (qui est une Fritz illégitime) semble apte à relever la famille. 4) La cible du grand terrassement ? : Les Fritz : Bien vu ! Techniquement, les coupables sont surtout les Fritz ! Elle était comme tu l'as souligné l'esclave de la famille royale. La famille royale s'est servie d'elle et du peuple eldien. Du coup, elle devrait en toute logique s'en prendre à la famille royale ! Et justement, il y a un barbu dans le coin ! Vous savez, le gars qui a bien rappelé à Ymir qu'il descendait de la famille royale, qui a voulu lui donner des ordres (débiles en plus) et qui se trouve juste devant Eren ! Je parle de toi mon pauvre Sieg ! Cela sent le roussi, tu risques d'y laisser ta peau (de singe) ! Tu risques de payer pour tous les autres Fritz. C'est un peu injuste, mais je ne pense pas qu'Ymir va réfléchir plus loin. Conclusion : On déclenche le grand terrassement pour anéantir un seul homme : Sieg ! (C'est très légèrement disproportionné, mais bon).
  20. 1 point
    Beau, beau, pas tellement... L'attitude corporelle d'Eren (le câlin) et le discours pris au premier degré peuvent sembler jolis. Mais il est aussi en train d'essayer de manipuler Ymir pour qu'elle fasse ce qu'il veut parce qu'ilsait que si elle s'éveille et réagit comme un humain normal à ce qu'elle a vécu,elle n'aura qu'une envie,c'est de laisser libre cours à sa rage: " prête-moi ta force!" (maintenant peut-être qu'elle ne fera pas ce qu'il veut...). Il n'est pas dans la bonté désintéressée. Par contre, en effet il a su trouver l'attitude pour se gagner Ymir. A qui il n'avait rien à pardonner d'ailleurs. C'est très subtil.
  21. 1 point
    Je préfère qu'ils tirent sur la corde en créant une autre série plutôt qu'ils continuent de faire des saisons à n'en plus finir comme c'est le cas de Dexter par exemple. La future série sur Saul a quand même un gros potentiel, le personnage est super, l'acteur aussi, le staff de Breaking Bad a su faire une super série, pourquoi ce serai pas le cas de la série sur Saul ? On verra bien ce que ça donnera, je suis assez confiant perso. Au pire ça fera qu'une saison et ça pourra jamais gâcher Breaking Bad.
  22. 1 point
    Se qui a manqué pour finir cet épisode d'un grand niveau et de voir Hank dans une marre de sang a la fin de l'épisode. Quand les types commence a tirer j'ai bien crue qu'ils Hank et Gomez allaient mordre la poussière. En vue du final donc qu'ils soit toujours debout n’annonce pas du bon pour ça. Dommage car la il y aurait eu du lourd du tres lourd. Breaking Bad meilleur séries des dernières années a mon gout. J'ai hâte de me rematter l’intégral bientôt pour le moment j'ai les 4 premières saisons en DVD a la maison
  23. 1 point
    Encore un très bon épisode, mon dieu quelle tension dans le final ! Walter ne se méfiait pas de Jesse une seule seconde, c'est confirmé, il pensait à un "duel" en bonne et due forme. Quand il pleure on comprend qu'il réalise enfin que Jesse n'est qu'une balance qui a joué petit bras, a coward. Il est déçu comme un père qui vient de se faire planter dans le dos par son fils. Le plan de Jesse était très bon et je ne m'attendais pas du tout à ça, la semaine dernière. "L'endroit où tu vis vraiment", Jesse parlait de l'emplacement de son fric et non de sa famille. A l'heure actuelle ce qui compte le plus pour Walter, c'est son argent. Pour le final, je m'étais imaginé une tout autre approche qui aurait, en plus était plus que crédible et tout cela à partir d'une seule scène, Hank qui parle avec sa femme : La scène était limite larmoyante, tout est bien qui finit bien et tout et tout. J'ai vu ça comme une tentative de toucher le téléspectateur s'il arrivait un truc à l'un des 2. Sur le coup j'ai pensé à Marie, évidemment, car Hank est un peu le boss final de la série et surtout parce qu'on a pas vu Walter sortir tout de suite du rocher, il aurait pu donner des consignes à l'oncle de Todd après avoir vu Hank sur place. Ensuite, il y avait le problème Gomez. Hank, sa femme enlevée, aurait du libérer Walter quelque part en lui donnant la preuve (le portable) mais si Gomez était là, il lui aurait dit qu'il ne pouvait le relâcher et ça aurait mal tourné. C'est donc pour ça que Walter a chauffé Jesse en le traitant de lâche, les 2 flics devant se séparer pour éviter qu'ils ne "s'entretuent" C'était pourtant tellement bien ficelé tout ça, mais je suis sûr que les scénaristes y ont pensé et c'est pour ça qu'ils ont finalement fait venir l'oncle de Todd sur place pour tuer Hank. Car oui je pense qu'il va mourir là (s'il n'arrive rien à Marie, il ne reste plus qu'Hank). Le tuer maintenant signifie prendre tout le monde à contre-pied et ils aiment ça les salauds Hank qui avait la preuve va se faire avoir et donc la police ne chassera plus Walter. Le problème restera Jesse, car Walter ne voudra évidemment par que la team Todd le tue, ça va dégénérer.
  24. 1 point
    Les critiques américaines sont complètement folles. ^^ Source première de l'info' : http://www.hollywoodreporter.com/news/breaking-bad-sets-guinness-world-622475 Le site de metacritic au passage : http://www.metacritic.com/tv/breaking-bad/season-5 C'est un joli consensus en tout cas. ^^
  25. 0 points
    Alors je vois marquer nulle part qu'il est censé poutrer les sins. Et d'ailleurs, quant est-ce que Diane l'a mis tarif ? Dans le chapitre, tout ce qu'elle fait, c'est le soulever du sol. Impressionnant ? Non. Elle ne lui a pas fait une seule égratignure. Et justement, pour les chiffres de puissance, celle du roi démon est logiquement celle des 10 commandement réunis X 2. Car les ten représentent la moitié de sa puissance. Donc environ 500 000/600 000 (j'arrondis beaucoup) X 2 = ~ 1 000 000. Maintenant, d'après les estimations de la communauté, on a Meliodas vers 700 000, Ban vers 500 000, King 400 000, Escanor idem, surtout en The one ultimate, et seul Diane, Gowther et Merlin sont proches de leurs chiffres de base. Donc environ le double du DK. Et puisqu'on en est toujours au chiffre, rappelez moi quel autre manga à utiliser des chiffres pour montrer la puissance ? DBZ. Goku SSJ contre freezer, la différence était minime entre eux. Goku l'a défoncer. Donc fautvous attendre à pareil avec NNT, logique
×