Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 11/11/19 in all areas

  1. 6 points
    Finale D'une courte tête, c'est Musashi qui remporte le tournoi ! Merci à tous d'avoir participer, et encore désolé pour les dernières semaines ponctuées par de nombreuses absences. Ma connexion aléatoire et la Fac ne me permettent pas d'assurer quotidiennement un tournoi pour le moment malheureusement.
  2. 4 points
    Classement 10ème journée : 1. Majestix - 29 Pts 2. Kurowara - 28 Pts 3. AWXO / goon - 26 Pts 5. flying lezard / Haar - 24 Pts 7. Katacurry - 23 Pts 8. simonnjii - 22 Pts 9. Othy - 21 Pts 10. Alpha / Hachiman Hikigaya / little b - 18 Pts 13. Crocodile - 17 Pts @Majestix remporte cette 10ème journée qui fut assez prolifique en points. GG. Classement Général : 1. simonnjii - 192 Pts 2. Haar - 190 Pts 3. goon - 187 Pts 4. AWXO - 185 Pts 5. Katacurry - 181 Pts 6. Alpha / Hachiman Hikigaya - 179 Pts 8. Kurowara / flying lezard - 167 Pts 10. Othy - 159 Pts 11. Majestix - 157 Pts 12. little b - 156 Pts 13. Crocodile - 147 Pts
  3. 3 points
    Tu plaisantes ? Momonosuke est super en avance sur la séduction des femmes ! Son harem,il l'obtient à 8 ans... Moi,même 25 ans plus tard,c'est pas encore atteint comme objectif Je suis Mormont. "Mords mon..." katana,Zoro...
  4. 2 points
    VC https://manamoa.net/bbs/board.php?bo_table=manga&wr_id=2262035 Mael qui décide de se pointé XD et méliodas qui décide d'utilisé son full power .
  5. 2 points
  6. 2 points
    VF 165 : https://scantrad.net/mangas/vinland-saga/165 VF 166 : https://scantrad.net/mangas/vinland-saga/166
  7. 1 point
    Salutations ! Je suis un jeune homme de 21 ans. J’aime à lire et à écrire, en particulier j’aime la grammaire. Dragon Ball est le manga que je préfère ; quant à l’anime, je ne le saurais vraiment dire, sans doute est-ce Code Geass, City Hunter, ou encore Ranma ½. Je suis arrivé ici en cherchant des informations sur Captain Tsubasa, à la suite de quoi j’ai décidé de m’inscrire. Je suis enchanté de vous rencontrer !
  8. 1 point
    Titans renouvelée pour une saison 3 :
  9. 1 point
    Raw Chapter 621 https://manamoa.net/bbs/board.php?bo_table=manga&wr_id=2265365 Résumé en anglais :
  10. 1 point
    Super tournoi, merci @AWXO Je ne voyais pas venir le vainqueur à l’avance! Tous mes préférés sont tombés malheureusement assez tôt *Godess Kokomi qui saute T2 😢snif snif, j’ai vraiment eu du mal à m’en remettre.. ^^ Et la quasi-totalité de mes pronostics sont tombés à l’eau (Askelaad qui saute en 1/8e et qui finit derrière Thorfinn, & Riful derrière Teresa) Mais bon, quand on ne peut pas prévoir les choses, c’est ça qui est cool au final
  11. 1 point
    https://www.animenewsnetwork.com/news/2019-11-10/makoto-yukimura-demarre-larc-final-de-son-manga-vinland-saga/.153123 Vinland Saga entame sa quatrième partie, correspondant à son arc final. Plus de 50 chapitres/1000 planches à dessiner sont prévu, de quoi durer encore quelques années. Cela commençait à se sentir avec les derniers chapitres. Une fin possible d'ici la fin du volume 30 ?
  12. 1 point
    le gamin est parti en mer pour sauver son pays. Il a 20 ans de déboires de son peuple sur le dos. Il était capturé et sujet d'expériences. A un faux-vrai fruit du démon qui lui rend la tâche encore plus hardue. S'entraine tous les jours. Entends et parle aux anciens. Je ne le trouve pas si médiocre que ça le petit Momo Son père à dû s'y prendre une 30 aine de fois juste pour sortir de Wano... Mais oui, coté force brute ils ne sont pas égaux au même âge.
  13. 1 point
    Si on fait l'inventaire des blessures de Houken : Épée plantée dans la cuisse (jesaispluslaquelle) par le papy la veille Petite entaille à l'avant-bras droit par KK au chapitre 620. Le reste ce sera dans le spoiler du 621. Je vais compter toutes les cases indépendamment, on a pas moyen de savoir si certaines sont juste la même scène sous différents angles. Grosse entaille à l'épaule droite Seconde grosse entaille à l'épaule droite Deux doigts coupés à la main gauche Troisième grosse entaille à l'épaule droite --> Pose genou et main à terre Petite entaille à la main droite Deux petites entailles au torse Petite entaille au visage Avant-bras gauche transpercé (souvenons nous de l'état de Gyou'Un quand il a eu la même) À côté, Kyoukai c'est une projection au sol, une entaille au torse, la cheville écrasée puis 5 projections au sol consécutives. Malheureusement, le bras transpercé de Houken ne semble pas être son bras fort. Après avec toutes les entailles sur le côté droit, ça doit valoir la blessure à l'avant-bras gauche. Shin avec sa blessure au flanc la veille fait pâle figure. En fait la blessure infligée par le papy à Houken doit être du même acabit. Puis avec tout ça, je pense que Kyoukai peut réellement se relever et encore peser un peu sur le combat. Je maintiens mes théories qui me feraient plus kiffer que je ne les trouves probables ^^
  14. 1 point
    Le prochain prochain (parce qu'il y a En avant entre temps) Pixar vient déjà de frapper avec une première bande-annonce brillante : On tient la prochaine perle de Pixar, après le bouleversant Toy Story 4. Soul m'a l'air de tirer plusieurs éléments de Vice-Versa et de Coco, soit deux des tous meilleurs Pixar jamais sortis. Particulièrement du premier, qui est par ailleurs du même réalisateur (l'un des meilleurs du studio avec Lasseter, Unkrich et Stanton). J'ai l'impression de revivre les bandes-annonces de Vice-Versa justement, qui m'avaient donné une hype folle à l'époque. Après les jouets, les fourmis, les monstres, les poissons, les super-héros, les voitures, les rats, les robots, les chiens, l'Écosse, les émotions, les dinosaures et les fantômes, c'est au tour de l'âme d'avoir des émotions. L'émotion, le plus gros point fort de Pixar, va encore être d'une intensité rare... Je suis tellement enchanté qu'ils plongent dans les tréfonds de l'humanité. Ils repoussent sans cesse les limites. Un grand vivement.
  15. 1 point
    Et bé, je sens que la fin du manga, dans tout les cas, risque de diviser les fans étant donné le nombre d'interprétations morales que l'on donne aux actions d'Eren ! Pour ma part je pense qu'il est sincère dans ce qu'il à l'intention de faire, c'est à dire éliminer les ennemis des Eldiens, autrement dit le reste du monde. Par contre cette solution n'apportera pas la paix selon moi car si les Eldiens restaient les seuls survivants, ils finiraient par reproduire les comportements qui étaient déjà les leurs dans les Murs, et notamment tous les défauts que l'on retrouve dans toutes les grandes sociétés comme la corruption, le mensonge, l'intégrisme religieux, humilier les autres... etc. Des choses que l'on a vu lors des premiers tomes lorsque les Eldiens se croyaient seuls au monde à l'intérieur des Murs. Bref je doute que la liberté les rende plus pacifiques et ouverts, ils sont très loin d’être parfait. Des conflits finiront par réapparaitre exactement comme avant. On ne peut donc pas dire qu'Eren a "raison" de faire ce qu'il fait car pourquoi sauver les Eldiens plutôt que d'autres ? Certes ils ont longtemps été stigmatisé par les autres peuples, considérés comme des nuisibles bons à écraser et on peut légitimement les plaindre pour ça. Mais de là a tuer tout ceux qui les considèrent comme des ennemis... C'est un point de vu totalement extrémiste. On pourrait aussi dire que les Mahrs on raison de vouloir attaquer les Eldiens sachant de quoi ils sont capable dans ce cas, et Eren leur donne raison pour l'instant, même si évidemment il s'agit aussi d'une solution extrême. Une solution plus pacifique serait la coopération, la compréhension mutuelle, toussa toussa et mine de rien ce n'est pas si irréaliste que cela. Chez nous des nations qui se haissaient hier sont devenu des alliés et amis aujourd'hui, mais c'est un processus qui prend beaucoup de temps, au minimum une génération à qui il ne faut pas transmettre les haines et rancunes du passé que l'on voue aux aux autres. Des personnages comme Armin pourraient construire un avenir comme cela je crois, mais Eren a choisit la solution la plus rapide et brutale. Cela dit je ne pense pas qu'il parviendra à accomplir son objectif à terme cela dit car je ne vois pas Mikasa, Armin et les autres rester de simples spectateurs acceptant cette situation sans broncher.
  16. 1 point
    Allez je vais me laisser rêver : 1) Et si Shin se faisait vaincre comme Kyoukai ? Ça ajouterait pas mal à la tension. En plus, ça reste assez probable : l'auteur peut assez facilement oser. Dans ce cas, j'avance les hypothèses 2, 3 ou 5. 2) Pour aller plus loin, on pourrait donc soit acter la déroute de la HSU... très peu probable. 3) Sinon, un retour de Kyoukai dans le combat qui vient sauver Shin dans une planche mémorable. S'en suivrait un 2v1. Ils pourraient alors gagner... Ou bien on passe à la 4eme hypothèse. 4) Et si Shin et Kyoukai perdait quand même, même en 2v1 ? Dans ce cas soit on retour à l'hypothèse 2, soit on passe à la 5... 5) Et si l'ensemble de la HSU venait faire chair à canon sur Houken, infligeant petites blessures sur petites blessures au prix de lourds sacrifices, jusqu'à la défaite du Bushin ? Un scénario qui me hyperait bien serait bien entendu d'avoir les hypothèses 1, 3, 4 puis 5. En deux chapitres par exemple. Vous imaginez un peu la mise en scène ? Surtout pas la 2 parce que j'en ai marre de Houken, mais le vaincre dans la difficulté, avec toute la HSU à un lourd prix, ça me plairait !
  17. 1 point
    @Ned Je pense qu'il nous manque une info pour trancher ce débat, c'est comment Eren en est arrivé à la conclusion que le génocide total était la seule solution viable. Ce chapitre semble indiquer qu'Eren ne fait pas ce génocide de gaité de cœur, qu'il regrette les morts d'innocents qu'il va causer (la larme devant la famille de réfugiés). Une chose est sûre, c'est que les raisons d'Eren sont multiple. Tout d'abord il y a une volonté inébranlable de protéger Historia. Le plan de 50 ans est largement meilleur que le génocide que prévoit Eren, mais il nécessite le sacrifice d'Historia, ce qui est inenvisageable pour Eren. Deuxièmement, le pouvoir des titans a le double statut de cause de la haine des eldiens et d'assurance vie pour ces derniers. Pour moi la haine du monde contre les eldiens ne disparaîtra pas tant qu'ils auront ce pouvoir (de toute évidence on est en désaccord sur cette interprétation). Or s'ils n'ont plus le pouvoir des titans, plus de grand terrassement possible et donc plus de dissuasion. Cependant, cette discussion vient de me faire prendre conscience qu'avec la suppression de la condition du contact avec un titan de sang royale, n'importe qui peut assurer la dissuasion sans avoir à sacrifier Historia. Malgré tout, il y a un énorme bémol : Ymir. Maintenir la dissuasion nécessite de maintenir le pouvoir des titans et donc l'asservissement d'Ymir. Or Eren lui a offerte la liberté. Il n'y a pas moyen d'après moi qu'Eren revienne sur sa parole et encore moins qu'après 2000 ans d'esclavage Ymir accepté d'y retourner. Pour moi le manga doit se terminer avec la suppression du pouvoir des titans, se qui nécessite donc la mise hors d'état de nuire définitive des ennemis des eldiens. Or la façon la plus définitive reste leur génocide. Pendant longtemps je ne voulais pas qu'Eren devienne un Hitler puissance 1000 (même si le contexte des 2 génocides est radicalement différent comme je viens de le montrer). Je me souviens avoir eu un long débat il y a quelques mois sur ce forum avec un membre qui défendait la position selon laquelle seul un grand terrassement total pouvait sauver les eldiens. J'avais essayé de contrer tous ses arguments, en vain. Aujourd'hui le manga semble bien lui donner raison. Voir mon personnage préféré de ce manga ce transformer en génocidaire ne m'enchante pas mais c'est la fin logique de cette histoire. Au final, ce manga montre l'exemple à ne pas suivre pour nos sociétés.
  18. 1 point
    Si on raisonne de cette manière, alors toute action est immorale vu qu'aucune ne peut être universellement commise. L'exemple cité par @Jersey-louis le montre très bien: pour se nourrir, nous (les êtres humains) devons tuer d'autres êtres vivants, ce qui fait que la simple alimentation est immorale. Même se soigner d'une infection bactérienne ou fongique devient immoral, vu que nous nuisons aux bactéries et champignons qui nous ont infecté. Pour qu'une morale universelle puisse être dégagé, il faudrait que notre monde soit totalement et absolument uniforme, ce qui n'est malheureusement pas le cas, donc la morale subjective semble être la conclusion la plus logique. Du coup pour en revenir à Eren, la moralité de ses actions dépend du point de vue étudié: de son point de vue à lui c'est totalement moral d'exterminer tout les non eldiens, tuer ou être tué, il a fait le choix de tuer à l'échelle planétaire. Sieg avait choisi de stériliser tout les eldiens et massacrer la coalition militaire mené par Magath, car c'était le choix le plus moral pour lui, et il en est de même pour ladite coalition militaire. Chacun voit midi à sa porte, le vainqueur impose ensuite sa morale et écrit l'histoire sous le prisme de cette dernière.
  19. 1 point
    Le bien, le mal, c'est contextuel, subjectif, et c'est écrit par les vainqueur. Crois tu que si les Allemands avait mené leurs conquête a bien, ils auraient présenté cette histoire sous l'angle de la méchante Allemagne génocidaire ? La vérité c'est que chacun a sa propre vision de ce qui est bien ou non, en fonction de ses intérêts et de sa vision du monde. Un simple exemple du quotidien : Le fait d'écraser une souris ou tout autre "nuisible". La personne qui en a peur ne verra pas le mal a sortir sa sandale pour lui maraver la tronche, et se justifiera avec des "Elle n'a pas souffert", "C'est pas une espèce en voie de disparition", "Sinon moi j'aurais pas été a l'aise dans cette pièce sachant qu'elle était la", "C'est vecteur de maladie" ou encore "elle détériore la maison". Et ces justifications sont tout a fait réelles. Maintenant, ces même personnes accepteraient-elles de se faire démonter la tronche par un requin dès qu'elle foutent un pied dans leurs territoire ? Trouveraient elles toujours ça bien ? En voyant les campagnes d'exterminations menées, et le tapage médiatique au moindre début de quart de morsure, m'est d'avis que non. Ou encore le simple fait de lire gratuitement sans aucune espèce de rémunération, les chapitre de SNK, pourtant qualifié ici de chef-d’œuvres ? Le tout avec toute une bande organisée de voleur, parce que c'est exactement le cas, qui eux vont se faire de l'argent sur ces leak, en ne faisant rien d'autre que de photographier/scanner le travail d'autrui. De notre point de vue de jeunes fauchés a l'autre bout du monde, oui c'est bien, et on a même tout un tas d'arguments; "De toute façon c'est pas mes euros qui changeront sa fortune", "Ça permet de diffuser la culture facilement", "De toute façon sans ça je ne pourrait pas acheter les tomes donc il n'y gagnerait quand même rien" ou encore "Ça permet de faire découvrir son oeuvre a des gens et ça contribue au succès du manga". Encore une fois, tout ça est vrai, mais a ton avis, qu'en pense Isayama ? (J'essai pas d'accuser qui que ce soit, je le fait tout autant que vous, et j'avouerais même honteusement que je n'ai acheter que 2 tomes dans ma vie entière alors que j'ai lu plus d'une centaines d’œuvres, mon point étant simplement de montrer le flou qui entoure la définition de Bien et de Mal.) Eren ne se venge pas comme un enfant, et d'ailleurs, le simple fait de réduire la vengeance a un acte infantile et immature est extrêmement réducteur. Non, Eren se protège, et protège les siens, d'un monde unanimement prêt a les exterminés sans motif valable (du point de vue d'Eren). Marh agit pour des motifs qu'eux aussi jugent "bien" : La vengeance (leurs ancêtres l'ont subit donc ce n'est qu'un juste retour de bâton) et la peur (Ça c'est produit une fois, rien ne dit qu'ils ne peuvent pas recommencer, d'autant qu'il y a la menace du grand terrassement). Bref eux aussi agissent pour se protéger. Demander a ce qu'Eren renonce a son extermination et la joue diplomate, face a un adversaire qui lui ne la joue absolument pas diplomate, ça ne peut conduire qu'a leurs propre extermination. Un peu comme si les Alliés de la Seconde Guerre mondiale répondait aux meurtres, aux bombardement et a la famine par des pétitions et des manif. On dit toujours que "la violence ne résout rien" mais la vie EST violente. Pour pouvoir manger, tu dois arracher la vie a autrui, même si tu es Vegan, alors on me dira que c'est mieux que de tuer des animaux, mais ce n'est qu'une vue de l'esprit, un végétaux, un champignon, ou une Algue (oui les Algues ne sont pas des végétaux, ce sont des Chromistes, une Algue est donc aussi éloigné génétiquement d'une fougère que de nous), sont tous autant des être vivants que vous & moi. Quand votre corps combat une infection, il ne lui demande pas de partir sympathiquement, non, c'est une guerre de micro-organismes pour la survie. Le simple fait de trouver un travail est une compétition, une guerre sans merci avec son lot de perdants, parmi lesquels certains deviendront des SDF, avec tout ce que ça implique. Bref ce qu'Isayama nous montre, c'est simplement le monde tel qu'il est : Un chaos constant ou le bien et le mal se plient aux besoins & visions des uns et des autres.
  20. 1 point
    FILM 2019 Edit : Mon message est entrain de devenir bien long, donc autant le structurer. Edit 2 : Ouais, autant en faire une bonne présentation. J'en profite pour développer un peu plus les critiques. Edit 3 : La vache, il devient monstrueusement grand, bientôt un record du forum peut être. Bon, j'ai rattrapé presque la totalité des blockbuster sortis cette année. Captain Marvel Au vu de certaines critiques, je m'attendais à ce que ça soit pas terrible, et au final c'était pas trop mal. L'actrice a fait l'erreur de faire une remarque qui a semble-t-il été extraite de son contexte, mais ça a suffit à faire le bad buz sur le net. En tout cas, ce n'est pas un grand film, mais il fait le job. J'avais vu des remarques selon lesquels il ressemble à un film du début du MCU, et c'est un peu vrai. Ca a un côté négatif parce que du coup c'est classique, mais ça a aussi l'avantage d'utiliser une formule qui a tendance à fonctionner. Puis franchement, ça reste un film d'introduction de personnage au dessus d'autres qui étaient chiants (comme Ant-Man). Dommage qu'il y ai apparemment eu copie sur Dark Phoenix par rapport au troisième acte du film. Je ne l'aurais pas remarqué si ça n'était pas sortie sur le net, mais en y réfléchissant le côté volant entouré de flamme fait vraiment penser au Phoenix. Autant le bad buz sur les paroles de l'actrice m'a pas intéressé, autant ce type de copie aurait du provoquer plus de conséquences à mon avis. En tout cas, le personnage de Captain Marvel a clairement du potentiel pour étendre l'univers Marvel, qui en a bien besoin (c'est un peu saoulant que presque tout se passe sur Terre). A voir pour la suite, il me semble qu'il n'y a pas encore de suite de prévue, c'est un peu étonnant. Note perso : 3/5 Dragon 3 Les films de cette saga sont très bien notés, je suis pas sur de comprendre pourquoi il y a un tel enthousiasme alors qu'ils me paraissent plutôt classiques. Les gentils, les méchants, le cheminement du héro, l'intrigue amoureuse, les révélations, il n'y a rien qui soit bien surprenant, passé les premières minutes du premier film. Concernant le troisième opus, c'est dans la continuité des deux premiers. Sympa à voir, sans plus. L'histoire est complètement prévisible, mais bon. Ma note : 2,5/5 Shazam! Un peu pareil que pour Captain Marvel, je m'attendais à quelque chose de bien moyen et c'était un peu mieux que ce que je pensais après visionnage. Après, j'ai quand même été déçu par le développement du méchant, c'est dommage parce que ça commençait bien et que l'acteur est charismatique, mais les scénaristes n'en ont pas fait grand chose. En fait, je trouve la première moitié du film nettement supérieure à la deuxième moitié, mais c'était un peu la même chose pour Captain Marvel aussi. La première moitié présente l'univers et les personnages, il y a une certaine complexité, et puis ça redescend comme un soufflet dans le deuxième moitié pour rester sur un manque d'originalité. Ma note : 2,75/5 Toy Story 4 J'aime beaucoup la trilogie de Toy Story, les trois films sont tous excellents. J'ai regardé le deuxième en boucle quant j'étais petit, même si il était peut être un peu moins bien que le premier. Et quant le troisième est sortie, bien qu'ayant un peu d’appréhension avant par peur d'être déçu, il s'est trouvé être peut être même meilleure que les deux premiers. Mais il concluait aussi très bien la saga, ce qui rendait l'annonce du suite vraiment suspicieuse. Sauf que, la qualité du troisième opus étant agréablement surprenante, je réservais mes attente. Après visionnage de Toy Story, je peux le dire : c'est probablement l'opus le plus faible de la saga. Ça commence à devenir vachement répétitif, on a les jouets qui se perdent et des enfants qui abandonnent leurs jouets. Il aurait fallut prendre un peu de risque sur le scénario. On peut ajouter que le troisième film était largement plus émotionnel à mon avis. En fait, ce quatrième film s'intéresse plus à l'univers lui même, notamment en donnant une conclusion à Woody (mais aussi par la formation du nouveau jouet, par la mise en place des jouets perdus, etc), qu'à établir une connexion avec le spectateur. C'est donc possible qu'il ai été fait avec l'idée d'avoir des suites pour explorer l'univers. Ma note : 3/5 Spider-man Far from Home Film agréable qui ne me restera pas tellement en mémoire autrement que par le fait qu'il appartient au MCU. Son appartenance est d'ailleurs ténu, peut être à cause des tensions qui sont apparues entre Disney et Sony vers le fin de la création du film. Bien sur, la scène qui reste est celle absolument dingue avec les illusions qui se succèdent, visuellement ça m'a plus impressionné que ce qu'on avait pu avoir dans Docteur Strange par exemple. Après, le problème que j'ai eu avec ce film, c'est que j'ai été spoilé sur un événement majeur alors que j'étais complètement néophyte du personnage, ça m'a donc ruiné une bonne partie du film puisque je savais ce qui allait se passer. C'est un peu différent que de connaître déjà le personnage, puisqu'il y a la frustration d'être passé à côté d'une bonne surprise. Mais sinon, le film est plutôt solide, et j'aime bien les performances de Jack en général. A voir si il sera réutilisé dans de prochains films, mais avec les histoires d'argent c'est pas certain. Ma note : 3,25/5 Dark Phoenix Ainsi donc, ce fut le dernier film de la saga X Men telle qu'on la connaissait. Ca n'en avait franchement pas l'air, il n'y avait rien qui ressemblait à une conclusion là dedans. Au contraire, ça ressemblait plutôt à un filler sur Phoenix, non pas que je m'en plaigne. Mais c'est clair que Days of futur past ressemblait vachement plus à une conclusion que ce film, d'ailleurs il était sensé l'être à la base. C'est un peu dommage de finir sur ça alors que c'était une des premières saga de super héro que j'ai commencé, et même l'une des première saga tout cours qui m'ai été donné de voir. Quoi qu'il en soit, j'ai bien aimé le film, et ne comprend pas du tout ce qu'on peut bien reprocher à Sophie Turner sur son jeu d'actrice. Je trouve qu'elle joue bien. Pas étonnant qu'elle ai eu des problèmes au vu des critiques violentes que j'ai pu voir à droite à gauche la concernant. Bien sur, la forme de Phoenix qu'on avait pu voir dans X Men Apocalypse n'avait absolument aucun sens, mais bon ils ont bien charcuté cette saga sur le plan chronologique. Entre les personnages qui apparaissent à plusieurs époques, la remise à 0 de la chronologie, et des événements qui n'ont pas de sens, on est plus à ça près. C'est dommage de ne pas avoir mieux géré cette saga. Les deux premiers films allaient bien ensemble, et semblait aller vers un film sur Phoenix, mais ça n'a pas été le même réalisateur pour le troisième. Et pour la nouvelle saga, celui qui a fait le premier film aurait du faire les deux suivants, mais les producteurs ont préféré l'argent à la cohérence, du coup ils ont eu l'argent pour le deuxième, et assez peu de l'un et de l'autre ensuite... Ma note : 3,5/5 John Wick 3 Je ne suis pas un fan absolu des films John Wick, d'ailleurs j'avais pas vu le 2 donc j'ai du le regarder avant d'enchaîner sur celui là. Le premier était d'ailleurs meilleur car les performances de John Wick restaient crédibles scénarstiquement. Le 2 est partie dans du n'importe quoi je trouve, et avait pas mal de longueur. Le 3 est mieux que le 2, parce que c'est un pur film d'action et que du coup le cerveau est complètement en off pendant tout le long. Ce qui n'empêche pas que j'ai quand même préféré le premier film. Généralement, avoir un personnage aussi exagéré que John Wick n'est pas très intéressant. Le voir être ultra précis, tuer plains de monde et s'en sortir dans des situations ou un tueur classique échouerait dès le début, c'est marrant une fois mais à force ça lasse. Le film était quand même divertissant, mais bon. Ma note : 2,5/5 Dragon Ball Z Broly Lui ça faisait un peu plus longtemps que je l'avais vu. Il faut dire que sur le net, il y a eu pas mal de hype avec ce film, notamment au niveau de l'animation. Je l'attendais un peu parce que le personnage de Broly était relativement marquant par sa brutalité et l'impression d'invincibilité qu'il exerçait. De toute évidence, ce film était de toute manière la conclusion de ce qui avait déjà été entrepris dans l'animé par l’intermédiaire de Kale : rendre canon la transformation étrange de Broly, mais à un niveau réactualisé pour le niveau actuel de l'animé. Du coup ça amène tout de même à se demander quelle est la réelle signification de cette transformation, puisque son origine reste différente (ce n'est pas le vrai sayen légendaire ? Pourtant il n'y en a qu'un dans chaque univers). Concernant le film en lui même, je l'ai trouvé réussis. Sur la constitution de l'histoire, c'est pareil que pour Captain Marvel ou Shazam : une première partie d'introduction à l'univers qui est pas mal, et une deuxième partie totalement classique. La première partie accorde une part significative de son temps au développement de Broly, le rendant plus ambiguë que le premier film qui en avait basiquement fait un animal sauvage. La deuxième partie a effectivement une qualité d'animation très élevée. Un point parallèle par contre : c'est quoi ce délire avec les musiques ? Pour du Dragon Ball, c'était nul quand même. Des fois la musique consistait à répéter le nom d'un personnage, c'est complètement pourri. Pourtant il y a pas mal de bonnes musiques d'ambiance dans l'animé. Ma note : 3,25/5 Godzilla le roi des monstres Aaaaah, quel que soit l'époque, j'attend toujours les films Godzilla. Il faut dire que le film de la fin des années 90 m'avait marqué parce qu'il faisait de Godzilla une bête aux sentiments compréhensifs. En gros les humains étaient au moins autant les méchants que la créature. C'est pour ça que j'avais été déçu par le nouveau qui introduisait cette nouvelle saga, puisqu'on voyait à peine Godzilla et en plus c'était un simple animal simple. Mais bon, pour je ne sais quel raison le film de 1998 a une mauvaise réputation, tandis que le dernier est mieux accueilli désormais. Alors, qu'en est-il de se film là ? Et ben, c'est dommage que le film ai pas eu plus de succès, je l'ai trouvé bien. C'est exactement ce que je chercher quant je regarde un film film d'action avec des monstres géants. Il n'y a pas d'humanisation de Godzilla, c'est bien dommage. Mais sinon, il y a pas mal de scènes de combat, il y a beaucoup de destruction, il y a des retournements de situations, le design des créatures est très bon, alors il n'y a pas à se plaindre ! D'ailleurs, j'ai toujours apprécié le design du style de l'hydre, depuis que j'ai vu le Hercule de Disney étant petit. Un point qui a été relevé dans certaines critiques, c'est qu'il y a trop de temps consacré aux personnages humains. Franchement, j'ai du mal à comprendre, parce que le film consacre pas mal de temps aux monstres. Et même, les personnages sont pas insipides, certes il y a l'habituelle histoire de famille, mais sinon ils font le job. Nan franchement c'est du bon boulot. Ma note : 4/5 Us C'est le même réalisateur que Get Out, ce qui a amené ce film a être un peu anticipé, et donc à recevoir un accueil critique. Les notes ne sont pas mauvaises sur Allocine, mais je ne suis pas sur de savoir quoi en penser au final. Ce n'est pas un film d'horreur effrayant, il est plus oppressant qu'autre chose par moment. Il installe une ambiance, c'est une bonne chose. Et il va à fond dans son tripe, là aussi c'est une bonne chose. J'ai été surprit par le scénario, mais c'est pas facile de savoir si c'est une bonne chose ou non. Difficile de vraiment croire à l'explication qui nous est donné. Puis la conclusion est quand même particulière. Ma note : 2,75/5 Le chant du loup Film français qui avait un peu fait parlé de lui à sa sortie, à raison. Ses notes sur Allociné sont excellentes et je les rejoint. J'ai été tenu en haleine du début à la fin, c'est le signe d'un bon film de tension. Le contexte de guerre froide atomique du film est parfait pour mettre de la tension. Il y a quelques éléments qui m'ont fait soulevé un sourcil, mais c'est tellement mineur en rapport aux qualités du film que ce n'est pas ce qui en reste à la fin. En plus, ça se voit qu'il y a eu un réelle recherche sur le fonctionnement dans les sous-marins. Le réalisateur a de toute évidence eu accès à beaucoup d'informations, voir de logistiques. Ma note : 4,25/5 Dragged Across Concrete Film que j'ai vu grâce à une vidéo youtube qui listait des bons films passé assez inaperçu cette année. Après visionnage, je suis partagé pour ce film. Le film est long et n'évite pas des longueurs dans sa première partie, par contre la seconde partie est vraiment excellente. Quelques temps après visionnage, je dois dire que c'est un film qui m'a laissé une bonne impression. La deuxième partie du film et surtout son dernier quart d'heure étaient vraiment inattendu. Je ne me rappelle pas avoir un un film avec une telle structure dans sa fin, en tout cas ça l'a fait ressortir des films que j'ai vu par la suite. Ma note : 4/5 Alex, le destin d'un roi Clairement un film en direction des enfants. Il est prévisible, les personnages sont stéréotypés, les interprétations n'ont rien d'exceptionnelles, l'aventure est classique. Ca se regarde, mais ça ne décolle jamais réellement. J'ai du mal à croire qu'il y ai eu un budget aussi important pour ce film : si les quelques apparitions fantastiques (qui sont rares et toujours identiques) sont bien faites, ça ne méritait d'être aussi long. Ce film ressemble à une bonne idée qui n'avait pas grand chose derrière. C'était pas horrible à voir, reste que je recommande pas. Même si je l'avais vu quant j'étais petit, à titre de comparaison je suis à peu près sur que j'aurais préféré Richard au pays des livres (qui est quand même assez comparable à ce film). Ma note : 2/5 The Standoff at Sparrow Creek J'adore ce style de film à la cluedo. Le principe est ici un peu différent d'ailleurs, car on est dans un 8 clos ou le but est de trouver le meurtrier d'un crime qui a été entendu pour lequel on a des informations minimales. C'est donc un jeu du chat et de la souri, avec des interrogatoires qui se succèdent afin de déterminer qui a fait ça. Une autre originalité, c'est que le film se passe du point de vue des meurtriers potentiels, qui ne savent pas parmi eux qui a fait le coup alors qu'ils sont tous des suspects. A aucun moment il ne m'a déçu, vraiment bien maîtrisé comme film. Lorsque je l'avais vu, seul 5 autres personnes pouvait en dire autant sur Betasérie, c'est bien dommage ! Après je veux pas trop exagéré sur la qualité de ce film, après tout je l'ai regardé sans avoir d'attente particulière ce qui aide. Ma note : 4,25/5 Arctic Ca va, les doublages n'ont pas eu trop de boulot dans ce film J'ai déjà vu plusieurs films de ce type, donc il m'a pas subjugué, mais c'est vrai qu'il est bien fait et que la performance de l'acteur est loin d'être mauvaise. Il n'y a malheureusement pas grand chose à en dire car il ne s'y passe pas grand chose. Lorsqu'un film mise avant tout sur l'ambiance, le visuel et les expression d'un acteur presque unique dans le film, il s'agit avant tout d'une expérience. Ma note : 2,75/5 L'heure de la sortie J'ai beaucoup aimé l'ambiance, qui est passé d’oppressante au début à limite malsaine par la suite. Maîtrisé de bout en bout, et si la 'révélation' est peut être un peu en deçà des espérances, j'ai par contre trouvé la dernière séquence parfaitement dans le ton du film. Maintenant, il est clair que ce type de film peut facilement ennuyer du monde. J'imagine que c'est une histoire d'équilibre entre la tension qui doit nous happer, la relative lenteur de l'intrigue qui ne doit pas nous en faire sortir, et les révélations qui doivent arriver au bon moment. Décidément, il y a eu de bons films français cette année. Ma note : 4,25/5 Parasite J'ai enfin pu le voir. Je sais pas pourquoi, il me semblait que l'histoire tournait autour d'une sorte de parasite qui prenait possession des gens. Du coup j'avais des attentes par rapport à ça, surtout que le film avait une excellente réputation. En fait, ce film est plutôt l'histoire d'une arnaque qui dégénère. Le film se met en place lentement, mais peut être est-ce du au fait que j'attendais à quel moment les espèces de parasites devaient arriver dans l'histoire. Le terme parasite fait en réalité référence aux personnages eux même, puisque l'histoire est notamment une allégorie des catégories sociales et de leurs comportements. Il y a du talent dans la réalisation. J'ai appris après coup que c'est le même réalisateur que pour Memories of Murder, mais ça n'a pas répondu à ce que j'espérais. Ma note : 3/5 Border Non de dieu, mais c'est quoi ces films que je regarde. Je voulais voir un thriller et il était bien classé dans le domaine, mais je m'attendais pas à ... ça. Bien sur ce qui saute aux yeux c'est l'histoire en elle même, qui pourrait être classique mais qui est traité avec du réalisme ce qui la rend original, mais ce qui m'a ennuyé c'est le rythme leeeeeeeeeent. C'est bien simple, je vois pas comment on peut appeler ce film un thriller. La seule révélation extérieur au personnage principal se voit venir d'assez loin en plus. J'étais intéressé par les capacités de la protagoniste, mais ça n'a pas trop été exploité par le film malheureusement. Sérieux, le moment le plus palpitant du film c'est les dernières vingt minutes, c'est dommage que le développement de ce monde n'ai pas été suffisamment poussé. En tout cas, ce n'est pas une oeuvre qui laisse indifférent. Ma note : 2,5/5 Happy Birthdead 2 Le premier film était assez réussis, il avait un rythme soutenu, il était relativement inattendu, la performance de l'actrice principale était pas mauvaise. En soit, pour moi c'était un sous Edge Of Tomorrow en pratiquement tout point, mais ça suffisait à en faire un film très agréable à visionner. J'ai été un peu surprit de voir qu'il y avait une suite, parce que le film n'avait pas l'air de s'y prêter. Bien sur, tout n'avait pas été expliqué, mais c'était pas le type de film qui explique vraiment les choses. Il se trouve que la première partie est excellente et renouvelle bien le premier film tout en restant similaire. Le type de suite parfaite qui construit sur ce qu'a fait le premier film, tout en gardant ce qui avait fait accroché à la sage. Par contre, la deuxième partie est trop classique, s'en est décevant. Les révélatios tombent un peu à plat, et surtout les bonnes idées du début ne sont pratiquement pas exploitées. Il y a même quelques longueurs malheureusement. L'ensemble se retrouve inégal. Ma note : 2,75/5 Le roi lion Je pense qu'il convient mieux à ceux qui n'ont pas vu x fois le film d'animation comme moi. Pour l'aspect nostalgie, il doit être pas mal, mais du coup je l'avais pas du tout. Je connais déjà presque parfaitement le scénario du film d'animation, et forcément le film actuel le reprend énormément. De toute manière, si il y avait eu de gros changements dans l'histoire, par exemple en retirant les chansons chantées par les personnages, il y aurait eu du monde pour gueuler. Et en dehors de ça, il est inférieur au premier film d'animation, parce que le film de base n'est pas fait pour être réaliste dans son animation. Les animaux n'ont pas beaucoup d'expression ce qui dénote avec leurs voix, et rend plus difficile de s'y attacher que pour le film d'animation. L'imagerie a été minimisé dans ses passages fantastiques afin que rien qui se passe dans le film ne puisse pas ne pas se passer dans la réalité. Il est donc moins marquant aussi. Ma note : 2,75/5 Play or Die J'ai regardé ce film par erreur, c'est un autre qui m'avait tapé dans l’œil et il se trouve qu'un film presque similaire est sorti cette année aussi. Forcément, j'aime bien les films à énigmes. Ce film est suffisamment bien fait pour que je ne m'ennuie pas. Il y a comme un système de niveau, du coup le film passe pas trop mal. Sauf qu'il a aussi des points qui ne sont pas expliqués, et d'autres qui se voient venir d'un peu trop loin. En gros, le film est un peu maladroit. La scène finale permet d'entrer dans la psyché de l'antagoniste, mais elle ne propose pas de réponse à d'autres éléments du film. Après, le film se tape des notes merdiques aussi bien sur Allociné que sur Bétasérie, donc j'imagine ne pas être représentatif sur son cas. Ma note : 3/5 Men in Black : International Il fait partie de ces remake qui ont un bad buz, ce qui a l'air de voiler pas mal de mondes aux qualités du film tout en exagérant ses défauts. Après, faut pas déconner non plus, bien que le film se regarde sans problème, il est vachement prévisible. Les deux personnages principaux sont pas mal, mais en dehors de ça le film n'a pas vraiment de réelle qualité par rapport aux originaux. Pourtant, avec le thème des extraterrestres implantés dans la société, il y a moyen d'avoir des scénarios bien loufoques, mais bon tant pis. Ca m'a l'air d'être un film créé pour ne pas faire trop de vague, et simplement pour lancer une franchise plus général. Vu les résultats, c'est pas bien partie. Ma note : 3/5 Batman : Hush Ca faisait un moment que je n'avais pas vu ce type de film d'animation. Ayant vu des bonnes critiques de ce type de film de ci de là, autant essayer un peu. Mauvaise pioche, c'était vachement basique comme scénario. En gros ça aurait pu être un épisode de la série Batman, mais étendu sur plus d'une heure. Il y a un peu de contenu parce qu'on voit une grande quantité de personnages, mais le public visé me semble être des enfants. Ma note : 2,5/5 Aladdin C'est l'année des adaptations Disney en film dit donc. Enfin, depuis quelques années, ils abusent un peu avec ça. Mais il me semble que ça a du succès au box office, ceci explique cela. Le film commençait bien, mais je l'ai trouvé un peu long. L'énorme point négatif pour ma part, c'est que Jafar est franchement pas terrible. L'acteur est mauvaisement caricatural. Ca ne présage rien de bon pour l'éventuelle suite, sachant que j'ai toujours trouvé Le Retour de Jafar meilleur que Aladdin. Reste que le film fait plusieurs bons choix, par exemple l'introduction du film était réussis. Will Smith fait du bon boulot avec le génie (alors qu'il y avait eu des mauvaises réflexions après le trailer). J'ai pas passé un mauvais moment même si ça a finit par devenir un peu ennuyant. Ma note : 2,75/5 Dumbo Le film est techniquement réussis, Dumbo n'a jamais eu l'air irréel, même si on parle pas du niveau de réalisme des singes dans les films dernièrement. Par contre, j'ai jamais réussis à accrocher au film. C'est bien simple, j'ai abandonné plusieurs fois le visionnage, et ai du me convaincre de continuer avant de finalement réussir à le terminer. Il faut dire que le film d'animation Dumbo n'a jamais été l'un de mes préférés non plus. Ma note : 2,25/5 I am Mother Fallait bien que je regarde l'un des film de science fiction qui a bien fonctionné en 2019. Le résultat est plutôt bon, j'aime bien l’ambiguïté que le films sait garder pendant longtemps sur les personnages, même si les révélations sont au final guère étonnantes. Et puis, c'est un style de film de science fiction qui marche plutôt bien sur moi, puisqu'il s'agit globalement d'un huit clos à suspens. Ma note : 3,5/5 La Mule Clint Eastwood a sorti un nouveau film cette année, et comme j'ai jamais été déçu par lui je me suis lancé dans sa nouvelle oeuvre. C'est toujours agréable la manière avec laquelle ses films ne sont pas cousus de fils blancs, je n'arrive jamais à savoir comment ils vont se finir. Et il arrive toujours à raconter une histoire émouvante. Plusieurs semaines après le visionnage, je peux malgré tout dire que ce n'est pas son film qui me restera le plus en mémoire. Il s'inscrit un peu trop dans le reste de son oeuvre, en gros il s'est peut être un peu trop reposé sur ses acquis. Reste malgré tout que toutes les qualités du film sont bien présentes. Ma note : 4/5 Nicky Larson et le parfum de cupidon Je voulais voir une comédie, et ce film avait eu droit à quelques bonnes critiques il me semble, malgré assez peu de succès en salle. Après visionnage, je ne suit pas déçu. C'est un film volontairement de série z dans certaines de ses blagues parce que c'est ce qu'est le personnage de Nicky Larson. Les gags s'enchaînent à un rythme soutenu et il y a des scènes qui sont franchement hilarantes (celle du lit !). L'intrigue sert avant tous la comédie donc faut pas trop en demander de ce côté, ça fait le job sans plus. Ca reste bien mieux que pas mal de comédies que j'ai pu voir. Au final, je l'ai trouvé pas mal du tout ce film. Il aurait mérité plus de succès parce que le réalisateur a fait son truc à fond, c'est une bonne adaptation de manga, ça aurait été bien que ça soit récompensé. Ma note : 3,5/5 Sorry to bother you Je voulais voir une autre comédie, histoire d'en avoir vu un peu plus cette année. Mais après visionnage je ne trouve pas que ce soit particulièrement le style du film. Il s'agit plutôt d'une sorte de satyre sociale. Autant a commençait bien, il y avait ce côté un peu étrange dès le départ mais c'était bien dilué. Autant le film s'est un peu perdu dans ses propos par la suite, j'ai eu du mal à vraiment cerner ce que j'en pensais. Étrange. Ma note : 2,75/5 Green Book : sur les routes du sud C'est un film qui a eu un certain succès même si ce n'est pas un blockbuster, et ça faisait un moment que je devais le voir. J'aime bien Viggo Mortensen donc c'est l'occasion de voir un autre film de lui. Et les performances de Mahershala Ali cette année m'ont pas mal impressionné. Apparemment le film est inspiré de faits réels, ce que j'ai appris à la fin. Evidemment, la question se pose toujours sur la concordance avec la réalité, les films ont tendance à exagérer. Mais des quelques recherches que j'avais fais, il n'y avait rien qui paraissait fou dans ce que le film avait fait. Conformément aux critiques, le film était réussis, sans être extraordinaire. Il faut dire que les deux acteurs principaux sont talentueux. Il reste cela dit assez prévisible. Ma note : 3,5/5 Murder Mystery Moui, quant les personnages sont aussi décalés par rapport à la réalité, c'est difficile de s'attacher pour eux. En plus, il y a plusieurs passages qui sont assez embarrassant, ça aide pas trop au visionnage. Heureusement que c'est un film cluedo, parce que sinon ça aurait été une belle bouse. Après, c'est vrai que les doublages ont aussi joués dans le fait de rendre le film peu immersif : une partie du film se passe en France et il y a même un personnage français il me semble, sauf que les traducteurs ont fait n'importe quoi et on se retrouve avec des choses invraisemblables (du style les personnages principaux qui comprennent pas ce que d'autres disent alors que tout le monde parle en français, ou qui répètent les paroles prononcés par des français comme si elles avaient été dites en anglais, etc). Ma note : 2/5 Sang froid La présence de Liam Neeson dans une sorte de film d'action avait piqué ma curiosité, je me demandé si je serai surpris comme pour celui de l'année dernière, ou si il serait hautement prévisible. Ce fut plutôt le second cas. Le film est d'ailleurs un peu long pour pas grand chose. A noter quand même le ton humoristique ou ironique qu'il y a parfois, notamment le décompte des morts qui est plutôt marrant, le troll de la lettre blanche, la lente montée des corps ou les musiques utilisées. Ce côté là était suffisamment amusant pour rendre le film agréable à voir. La fin est abrupte mais reste dans le même ton. Je me suis surpris à passer un excellent moment devant ce film. Là par contre je ne comprend pas les notes assez mauvaises que s'est recueilli le film. C'est peut être un peu comparable à ce qui s'est passé avec La Cabane Au Fond des Bois dans une moindre mesure, ou pas mal de monde était passé à côté du ton décalé du film. Ou alors c'est juste que j'ai une affinité particulière avec ce type de film. Ma note : 4/5 Isn't it romantic C'est un des films les plus vus sur betasérie donc je me suis laissé tenté. A priori, c'était un film qui allait pas m'attirer des masses, mais j'espérais au moins ne pas passer un mauvais moment voir mieux. Mais voilà, si le film part en se moquant des autres films du même style, il tombe rapidement dans les même travers. J'avais vu un film assez similaire dans lequel le personnage principal voit les personnages beaux en laids et inversement, là on en est pas loin. Ca me fatigue assez vite quant un film est si grossièrement évident, du coup j'ai passé plusieurs fois en avance rapide. Le début m'avait laissé espoir mais c'était un prétexte pour faire la même chose ensuite, afin de donner une bonne leçon de vie au personnage principal. Ce fut une purge. Ma note : 1,25/5 IO Un autre film de science fiction qui est pas mal vu sur betaserie. Ben la vache, c'était ultra lent et sans grande surprise ce film. Heureusement que ça se déroule dans un contexte apocalyptique et que la performance des deux acteurs principaux est bonne, parce que sinon le scénario m'aurait endormi. J'ai du mal à voir quel est le message que l'on doit garder à la fin ? Qu'il faut persévérer ? Vu la lenteur et la relative banalité visuelle du film, j'aurais imaginer que le film serait plus clair dans sa finalité. Ma note : 2,5/5 The Perfect Date De nouveau un film que je regarde grâce à betasérie. Il n'y à pas à dire, ce site est biaisé en faveur des films Netflix. J'ai plus apprécié ce film que Isn't it romantic, sachant que de base ils m'ont l'air d'être pas loin d'être dans le même style. Le style typique du film américain sur fond de comédie romantique, avec des retournements de situation prévisibles et ou on devine à trois kilomètres les événements. Celui là a eu quelques surprises, c'est pas mal, mais c'est pas incroyable non plus. Ca se regarde. Je me rend compte quand même que ça doit être plus sympa de voir ce genre de film en VO, faudra que j'essaye pour les autres du même style. Ma note : 2,25/5 Anna Je savais juste que c'était un thriller d'action, donc typiquement le style de film qui m'attire. Ce fut donc une surprise d'apprendre à la fin que c'était un film de Luc Besson, bien qu'en y faisant attention il transpirait ce réalisateur. Ce film rappelle énormément Nikita, même si je n'en ai pas des souvenirs très précis. Le film était correct, sans plus. Le système de narration d'avant en arrière a des avantages pour surprendre, mais il a aussi le désavantage de tomber à plat quant on voit la révélation arriver. Le formule Besson est peut être un peu daté, en tout cas quant on a déjà vu pas mal de films. Je comprend pas trop pourquoi il n'a pas cherché à se renouveler. M'enfin. Ma note : 2,75/5 Triple frontière Après une première moitié lente à se mettre en place, la tension monte nettement en seconde partie. Bon film d'action que voilà, avec pas mal d'acteurs connus en plus. Les rebondissements étaient assez faciles à anticiper, mais c'est typiquement le style de film qui ne mise pas sur ce type d'artifice donc ça n'a pas tellement d'importance. Et mine de rien, on se demande toujours comment tout ça va se terminer. Bonne surprise. Ma note : 3,25/5 Ralph 2.0 J'avais pas très envie de voir le film à la base, bien que j'ai plutôt apprécié le premier, tout simplement parce que je ne trouvais pas qu'il y ai beaucoup de sens à faire une suite. Après, l'idée d'aller dans internet était plutôt sympa, surtout que puisque Disney a racheté pas mal de licence cela permet d'avoir un certain nombre de références. J'ai trouvé le film pas trop mal, quoique un peu trop long. La deuxième scène avec les princesses était marrante. Ma note : 2,75/5 Nouvelle génération Encore un film d'animation, j'ai décidé de regarder le film le plus vu dans chaque catégorie betasérie, parmi les films que je n'ai pas encore vu et n'avait pas prévu de voir. J'ai mis du temps à rentrer dans le film. Visuellement, je commence à être un peu fatigué par ce type d'animation parce que les films de ce type ont sérieusement tendance à se ressembler dernièrement. Le monde robotisé est pas mal mais il y a quand même une grosse phase d'introduction. Mais il y a aussi des scènes sympa (celle de la brosse à dent par exemple), d'ailleurs l'humour est un bon point du film. Bon après c'est pas un film ultra original dans la construction de son scénario, et il y perd d'ailleurs un peu. Il n'y avait franchement aucun besoin de méchant, la simple relation entre la gamine et le robot suffisait. Ma note : 2,75/5 Quelqu'un de bien Bon, ça c'était pour la comédie. Comme c'est typiquement le style de film qui m'attire pas, ça m'a pratiquement pas fait rire. Faut dire que le scénario est pas original pour un sous, tout comme ses personnages et sa morale. Mouais. Je n'en garderai pas le moindre souvenir, je le sais déjà. Ma note : 1,25/5 Extremely Wicked : shockingly evil and vile Ca fait une belle opposition de titre par rapport au film d'avant. Là, il s'agit d'un film dans la catégorie "crime". C'est déjà plus dans un style qui me plait, on est dans du drame, avec éventuellement un peu de mystère bien que, j'espère, ça ne soit pas l'objectif. Disons qu'on comprend très vite si le personnage est coupable ou non, je pense que c'est fait exprès tout de même. C'est inspiré d'une histoire vraie, l'interprétation de l'acteur est d'ailleurs convaincante. Le film est pas mal, il aborde le point de vue de la femme dont le mari se retrouve accusé de ces meurtres, je ne sais pas si ça a déjà été fait mais c'est plutôt original comparé au films qui sont du point de vue de l'enquête. C'est pour ça que le film est plus dans le registre du drame que du mystère. Ma note : 3/5 Les Etoiles Vagabondes J'ai pas réussis à voir le documentaire le plus populaire sur betasérie, donc j'en ai pris un au hasard. C'est tombé sur celui-là, je ne connaissais rien dessus mais il a une note pas mauvaise sur Allocine. Il se trouve que c'est sur la création de musique dans un petit groupe, chose qui ne m'intéresse absolument pas. Il y a eu des passages qui ont relevé mon niveau d'attention, comme le passage avec les alligators et l'ouragan, mais ce ne sont que des supports pour faire comprendre la création artistique, ce qui est le propos du film. Même si le documentaire est plutôt bon, je peux pas dire que j'ai passé un bon moment, c'est ennuyant pour moi. Ma note : 2/5 After Mais qu'est-ce que ce film faisait dans la catégorie drame ? C'est une histoire d'amour de jeunesse, le 'drame' arrive vachement tard et ça reste diffus, à ce moment là Nouvelle Génération c'est un drame. On est pas dans l'indigeste de Quelqu'un de bien ou Isn't it romantic, parce que le film est plutôt bien réalisé et les acteurs convaincants, mais ça reste bien cliché malgré tout. Ca se voit par exemple dans certaines phrases qui font limite grincer des dents, du style "rien sur cette Terre pourra changer ce que je ressens pour toi", moui bon. Et ça m'énerve quant les personnages sont stupides parce que ça sert au scénario et au divers retournement de situation. Vraisemblablement il y aura des suites, non merci. Ma note : 2,25/5 Famille immédiate Cette fois ci, la classification Betasérie était correcte, le film est clairement familiale. Si on devait le séparer en trois catégories, je dirais qu'il a bien commencé, puis qu'il est devenu très cliché, avant de plutôt bien finir. En fait, le film aurait gagné à être un peu plus sérieux par moment, parce que le thème de l'adoption et les différents situations auxquelles sont confrontés la famille sont bien trouvés, mais reste un peu plombé par le côté peu sérieux qu'il y a avec l'humour. Je comprend bien que c'est un film familiale, fait pour passer un bon moment, donc en faire un drame n'est pas l'objectif, mais des fois avoir un film le cul entre deux chaises est un peu pénalisant. Parfois, entre drame et comédie, il faut choisir parce que mettre les deux ensembles est vraiment très compliqué. Le film demeure pas mauvais. Ma note : 2,75/5 The Silence Au tour du film fantastique. Le 'fantastique' reste quand même vachement limité, on est plus dans de l'apocalyptique. Je sais pas ce qu'ils ont en ce moment avec ce type de film, l'année dernière on avait déjà eu un film avec des monstres qui se repèrent à l’ouïe et qui nécessitait donc que les humains vivent dans le silence, et là c'est de nouveau la même chose. En plus, encore plus récemment, on a eu les monstres qui donnent des envies suicidaires par simple contact visuel, ce qui a donné lieu à une sorte de secte les adorant, et là encore on a presque la même chose. Autant dire que les concepts du film arrivent un peu tard, si il n'a tout bonnement pas copié. C'est très répétitif par rapport à ces films, et n'apporte d'ailleurs puisque le fin est pratiquement la même en plus. Je me suis pas ennuyé, mais va pas falloir que j'en vois un autre du même type. Ma note : 2,5/5 Tolkien Voilà le film "Histoire". Il fait le job, typiquement le style de film agréable au visionnage et qui ne laisse guère de souvenirs par la suite. Un point qui m'est revenu pendant le visionnage, c'est de savoir si le film suivait la réalité ou non. Par exemple, ça m'a quand même semblé curieux de voir Tolkien si peu réceptif aux religions alors que Le Seigneur des Anneaux est baignée dans l'univers chrétien, ou de voir que l'absence assez globale de femme dans ses histoires est à peine évoquée sans être expliqué. En soit, ça donne l'impression d'un portrait complaisant, ce qui est le risque avec ce genre de film. Je me suis donc un peu informé, et évidemment le film ne passe pas à côté de raccourci scénaristique mais c'est presque obligatoire pour tenir un format aussi cours qu'un film, et il est peut être un généreux avec Tolkien. Ma note : 3/5 Simetierre Je comprend pas les mauvaises critiques, c'est un film d'horreur sympa. Peut être qu'il y a eu une bande annonce qui laissait espérer des choses qui n'étaient pas dans le film, mais en n'en sachant rien je l'ai trouvé plutôt satisfaisant. Clairement, ce n'est pas un film qui fait réellement peur, mais il installe une bonne ambiance, et c'est surtout ça que je demande. J'ai trouvé que c'était une bonne adaptation du bouquin de Stephen King, même si je l'ai pas vu, parce qu'à minima le film n'est pas ennuyant à voir. En tout cas, j'ai été pris dedans. Ceci étant dit, ça ne reste pas un grand film malgré tout, avec le recul on peut malgré tout se dire que la dernière partie était prévisible et a mit du temps à se mettre en place, même si en soit ça aurait été du classique si ça avait été la quasi totalité du film. Ma note : 3,5/5 Rocketman Mais pourquoi il y a une catégorie musique sur Betasérie ? Ca n'a pas vraiment d'intérêt d'avoir un thème aussi restrictif alors que les autres sont vraiment globaux, sinon il faudrait aussi des thèmes "extraterrestre", ou encore "Disney". Bon peu importe, du coup c'est Rocketeman que j'ai regardé, à propos d'une partie de la vie de Elton John. Je dois avouer que je ne connaissais pas grand chose de lui, je ne savais pas même que certaines musiques utilisées dans le film étaient de lui, et j'ai donc apprit que j'en appréciais pas mal certaines de lui du coup. Comme dit précédemment, la production de la musique n'est pas quelque chose qui m'intéresse beaucoup. Ce film s'inscrit probablement dans la continuité de Bohemian Rapsody vu que ça avait eu un certain succès il me semble. J'ai quand même préféré Rocketeman, même si ça m'a pas passionné non plus. Ma note : 2,75/5 Serenity Et voilà pour la catégorie "Mystère". Le film est assez original dans son intérêt : pour une fois, c'est le dernier tier du film qui est de loin le plus intéressant. La mise en place est vraiment très lente, ce qui n'est pas trop grave car le rythme lancinant convient au film au début, mais entraîne tout de même des longueurs au milieu. Mais voilà, il y a une révélation aux deux tiers du film, ça renouvelle largement l'intérêt. Bonne surprise. Maintenant, je suis pas certain d'avoir saisis toutes les subtilités dans la mise en scène parce que certains plans sur le gamin laissent penser certaines choses alors que les explications du film ne vont clairement pas en ce sens. Ma note : 3,25/5 The Last Summer Film axé romance, qui est meilleure les After, Quelqu'un de bien, et compagnie qui étaient vachement plus clichés. Ou plutôt, j'ai trouvé que dans The Last Summer, les différentes relations étaient mieux construites. Puis le fait qu'on alterne entre différents personnages empêche de réellement se lasser. C'était pas un film de fou non plus, mais vu les bouses que j'avais vu avant ça fait une certaine différence malgré tout. Ma note : 2,75/5 Brightburn : l'enfant du mal Petite digression puisque plutôt que de regarder le film de science fiction le plus vus sur Betasérie, je suis un peu descendu dans la liste avant d'en trouver un mieux noté. Faut dire que des films avec 2 étoiles sur 5 sur le site, ça fait franchement pas envie. Je voulais voir Freaks, mais il est difficile à trouver. Freaks se démarquait parce qu'il était carrément à 5 étoiles, choses qui se voit très très rarement (pour plus de 200 visionnages, c'est quand même pas rien). Et je me retrouve avec Brightburn, qui avait eu un peu de buzz. J'avais un a priori négatif en le commençant parce qu'il y avait des critiques négatives, ou en tout cas des déceptions. Et je ne les comprend pas. J'ai trouvé ce film plutôt bon. Certes c'est classique, il ne révolutionne pas le genre de la tension / peur / horreur, mais il fait malgré tout bien son job. Et la fin est pas mal du tout, ça donnerait envie de voir une suite ou il y a tout ce qui est indiqué. Je pense que, peut être, beaucoup voulaient que le film tel que serait une possible extension de l'univers indiquée à la fin. Mais on peut voir ce film là comme une origine story correcte. Ma note : 3,25/5 Obsession secrète Les téléfilms sont vraiment compliqués à trouver, et de toute manière ils ont des notes nulles sur bétaséries, du coup après quelques recherches infructueuses j'ai préféré passer cette catégorie pour en arriver aux thriller. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Obsession secrète ne partait pas avec un bon apriori, vu les notes extrêmement basses sur Allociné. Au visionnage, on comprend assez vite pourquoi : le film est affreusement prévisible. Puisque ça se voit assez vite, c'est quelque chose que j'ai accepté et j'ai continué en me demandant si malgré tout le film pourrait passer ou non. Si, pendant presque 1 heure, ça peut aller malgré la lenteur (qui est du au fait que l'on sait déjà ou le film veut nous amener), la dernière partie est vraiment pas terrible. On a le cas typique de ce type de thriller, avec les personnages qui font des choix complètement illogiques juste pour servir le scénario du film. Je regrette mais dans la situation ou était la femme, pourquoi est-ce qu'elle préfère retourner sur le lit et faire comme si de rien était, plutôt que de rester dissimulée comme elle l'était juste avant ? Pourquoi est-ce que le policier préfère se la jouer solo quant il a déjà plus qu'un faisceau d'indice pour la résolution de l'affaire ? Normalement toute une équipe aurait du être présente, mais forcément on aurait pas eu la dernière partie du film. Bref, oui ce film n'est pas terrible du tout. Ma note : 2/5 Cœurs ennemis Même si ce film est dans la catégorie "guerre", cela sert surtout de contexte dramatique. Ce film est avant tout un film de romance, largement meilleur que ceux de cette année que j'avais vu avant. D'ailleurs, il se paye le luxe de m'avoir surprit dans son dernier segment. Je retiendrai du coup que les personnages principaux sont tous très bons, et le développement du militaire anglais aura été une réussite que j'ai rarement vu dans un film. Bonne surprise que ce film. Sur une note parallèle, c'est dingue ce que je vois Jason Clarke partout : Serenity, Simetierre, First Man ; c'est bien simple j'ai vu tous ses derniers films, faut croire qu'ils ont tous eu un certain succès (bien que relatif pour certains). En tout cas, ça m'a permis d'apprendre son nom. Ma note : 3,75/5 Deadwood : le film Il n'y a vraiment pas eu beaucoup de western cette année ; ils sont au nombre incroyable de 5 sur Betasérie. Les Western est la dernière catégorie du site, pfiou maintenant j'ai finis cet objectif. J'ai trouvé le film plutôt bon, il reste dans du classique pour du western : le méchant qui représente la modernité technologique (parfois c'est le train, ici c'est le téléphone) et donc la fin du farwest, le héro qui est un modèle moral et le reste en dépit des pressions pour ne plus l'être, le fameux saloon avec l'alcool et les prostituées, et les meurtres à foison. Je n'avais pas fait tilt en voyant le film, mais après coup en m'informant dessus il se trouve qu'il est la conclusion d'une série brutalement arrêtée il y a une décennie. C'est probablement pour ça que le rythme est assez particulier par moment, puisque le film se concentre pas mal sur des événements pour les personnages ce qui est un peu exagéré pour un film mais moins si ça s'inscrit dans une intrigue plus large. Mais le simple fait que je n'ai pas été largué par le passé des personnages prouvent que le film tient tout de même très bien la route en lui même, ce qui est à souligner parce que ce n'est pas un pari facile à réussir. Faudra que je vois quelle est la genèse de ce film, parce que en faire un si longtemps après la fin de la série c'est quand même assez étonnant. Ma note : 3/5 Midsommar J'avais vu plusieurs remarques soulignant la qualité de ce film d'horreur, en cette année assez creuse dans le domaine. En regardant les notes allociné, elles ne sont pas mauvaises mais pas incroyables non plus. C'est donc sans savoir dans quoi je me lançais que j'ai débuté de film. Première chose qui frappe, il est looong. La raison vient de cette mise en place très lente. Le film mise sur la mise en place de son ambiance, qui permet de nous mettre dans le même état d'esprit que les personnages. Je ne vais pas en parler plus sans spoiler. Je ne classerai pas vraiment ce film dans la catégorie de l'horreur. Il met plus mal à l'aise qu'autre chose. L'ambiance est excellente grâce à la tension flottante, et à de bonnes idées de mise en scène. Le film se termine donc sur une meilleure note qu'il ne commence, car sa lenteur du début est justifiée par sa seconde partie. Mais il faut quand même se taper la première partie. Ma note : 3,75/5 Ma vie avec John F. Donovan Film que j'ai regardé parce qu'il sur l'image que j'ai mis pour les films 2019. Il y a aussi l'acteur de John Snow, c'est plutôt amusant vu le titre de ce film. Pour ces deux raisons, et parce que je n'arrivais pas à voir le film que je voulais voir à la base, c'est dans celui là que je me suis lancé. Je n'en connaissais strictement rien avant de la commencer. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils aiment les effets de flou dans ce film. Hormis cet élément visuel, la structure du film est classique mais efficace, avoir une voix off est toujours pratique pour ne pas faire dire aux personnages des choses qu'on ne dit pas habituellement et qui ne feraient pas trop naturelle. L'histoire est touchante. Très bonne interprétation de Kit Harington d'ailleurs, il m'a surprit. Peut être que son apparent état d'esprit pour la fin de Game of Throne l'a aidé. Ma note : 4/5 Mon inconnue Ayant vu les films les plus vues sur Betasérie, donc d'un peu de vue quantitatif, je me lance maintenant dans le visionnage des films du point de vue qualitatif. C'est donc en fonction des notes Allociné que je regarde les prochains films. Mon inconnue est le film le mieux noté que je n'ai pas encore vu sur cette année 2019. Avec l'affiche, et un regard rapide sur le synopsis m'avait fait pensé qu'il s'agissait d'un film d'amour. Ce qui est le cas, sauf que la première scène donnait une impression très différente et j'étais bien hypé du coup. Pas de bol. Mais comme le film a un côté fantastique par les scènes sur le bouquin et le principe de base du scénario, on va dire qu'il y a un peu de science fiction. En dehors de ça, le film reste relativement bon, mieux que Isn't it Romantic qui fonctionnait sur le même principe (mais à l'envers). Il est d'ailleurs drôle par moment. L'histoire est par contre beaucoup trop convenu, passé la surprise du début on voit venir tous les retournements de situation. Si je ne faisais que regarder le film, je me serai ennuyé. Bonne année pour François Civil, il a tourné dans deux films français reconnus, impressionnant. Il est physiquement pas très crédible en temps qu'étudiant, mais c'est pas sa faute. Belle performance de Laurent Delahousse. Ma note : 2,5/5 Grâce à Dieu J'avais un peu entendu parlé de ce docu-fiction, il était dans un coin de ma tête pour un visionnage futur. Les excellentes notes qu'il a reçu sur Allociné font que je le regarde maintenant. Bien sur, comme un peu tout le monde, je suis au courant de la complicité de l'église dans les affaires de pédophilie des prêtres. Les faire bouger d'un lieu à l'autre pour pas que les affaires prennent pas trop d'ampleur, afin de ne pas porter préjudice à la réputation de l'institution. J'avais déjà vu Spotlight que j'avais bien aimé, ce film là est dans la continuité, mais du point de vue français. Comme c'est un film choral, qui est une structure que j'apprécie particulièrement, on ne voit pas le temps passer. Il fait plus de 2h mais c'est justifié vu qu'on voit le défilement de l'affaire par le destin de plusieurs adultes abusés. Bien sur, il est essentiel que les acteurs soient bons, ce qu'ils sont. Le point évident, c'est de savoir si tout est juste, quels ont été les partis pris du film par rapport à ce que l'on peut dire factuellement, qu'est-ce qui a été ajouté, etc... Sans faire de recherches approfondis c'est difficile à savoir, mais rien qu'en lisant des articles wikipedia on peut déjà se faire une bonne idée des affaires. Ma note : 4/5 Douleur et Gloire Je n'avais pas encore vu de film espagnol cette année, c'était le bon moment avec le film de Pedro Almodovar. Bien que je n'ai pas vu beaucoup de ses films, aucun de ceux que j'ai vu ne m'a déçu. De toute évidence, Antonio Banderas et Penélope Cruz sont ses acteurs fétiches. Ce film rentre dans la catégorie des histoires de vie, on suit un personnage dans ses presque vieux jours, alors qu'il est physiquement brisé. C'est un artiste qui a fait des films, dans ce cadre on en vient rapidement à se demander à quel point Pedro Almodovar a mit de lui dans le personnage principal. Le titre qualifie bien le personnage principal du film en tout cas. J'ai trouvé que, en terme de film d'histoire de vie, je l'ai trouvé moins bon que La Mule. Le film est loin d'être mauvais, mais il n'a pas quelque chose qui le rend inoubliable. L'histoire est un peu émouvante, assez réaliste, et elle réussis dans ces domaines. Elle manque juste d'originalité dans la forme comme dans le fond. Ce qui ne l'empêche pas d'être au dessus de la masse de film. A noter la toute fin qui est un bon twist par contre. Ma note : 3/5 Les Crevettes Pailletées Après le tout début qui me plaisait parce que ça allait vite, le moins qu'on puisse dire c'est que la personnalité des personnages est traité avec des gros sabots. C'est un peu lourd. Je sais pas si c'est que je ne connais pas bien les personnes dont sont inspirés les personnages du films, et qu'ils sont en réalité proches de la manière dont ils sont montrés dans le film, mais je parierai nettement plus sur une manière caricatural de les raconter. Ce qui est un raté monumental pour un film revendiquant un message de compréhension pour les différences, qui j'imagine devient vecteur et amplificateur de cliché. Bien sur, tout n'est pas si noir que ça, mais on voit plus vite les mauvaises gestions de personnages que les bonnes, et ça m'a sauté au yeux rapidement. Le contexte de cette compétition gay favorise quand même les comportements de groupe donc l'exagération du film est en partie justifiée, mais j'aurais aimé voir des personnages un peu plus finement écrit quand même. En gros, j'ai trouvé que la première moitié du film était ennuyante, tandis que la deuxième partie se rattrapait un peu par son côté road trip puis compétition. Mais ça reste cousu de fils blancs, on sait quel message veut faire passer le film, donc de quel manière la fin du film sera abordée et ce quel que soit le résultat compétitif. Je n'ai pas réussi à trouver la véritable histoire sur le net, c'est dommage. J'aurais voulu savoir de qui étaient inspirés les personnages, surtout que l'un des réalisateurs était dans l'équipe. Ma note : 2,25/5 La favorite Au vu du n'importe quoi de la liste Allociné pour les meilleurs films 2019, je vais plutôt prendre celle de Senscritique. Ca tombe bien, j'avais repéré La favorite depuis un moment déjà, c'est l'occasion de voir enfin ce film qui a reçu de bonnes critiques. Bien que le film soit sortie en 2018 dans certains pays, il est arrivé début 2019 en France. Autant je n'étais pas convaincu que le film me plairait, autant j'ai accroché très rapidement ce qui a bien vite dissimulé mes doutes. Ce genre d'intrigues dans ce contexte de cours de la reine, avec de bons acteurs et un budget à la hauteur, capte l'attention qui reste jusqu'à la fin. Le personnage joué par Emma Stone sort du lot, mais les interprétations des trois héroïnes principales sont toutes excellentes. Je comprend tout à fait les excellentes critiques que le film a reçu. Petit bémol : la fin m'a laissé sur ma faim. C'est surement fait exprès. Du coup, je n'ai pas pu m'empêcher d'aller me renseigner sur cette période, et de voir comment se conclue toute cette affaire. Ma note : 4/5 Vice Une interview de Christian Bale tournait par rapport à ses changements physiques. Pour ce film encore il a fait un gros boulot de ce point de vue du poids gagné, c'est impressionnant. Mais pour les prochains films, il ne fera plus la même chose apparemment puisqu'il devient vieux, et de toute manière l'usage de prothèse est devenu extrêmement performant. Le film ne m'a pas emballé. Les hauts et les bas des personnalités politiques ne m'intéressent pas, c'est plus les coups fourrés, les intrigues et compagnie qui retiennent mon attention. Christian Bale n'étant par ailleurs pas un acteur particulièrement expressif, c'est pas simple de s'attacher à son personnage. En plus le film est long, donc le visionnage n'était pas simple. Il est clair que le film est techniquement réussis, tout est propre et bien réalisé. Le film n'était de fait pas une torture à voir. Ma note : 2,5/5 90's Encore un film d'histoire de vie, décidément c'est un style populaire apparemment, vu le nombre de films de ce genre qui récoltent de bonnes notes cette année. D'un autre côté, ça joue aussi sur la nostalgie, même si ici ce serait plutôt pour les américains -pas exclusivement vu que le film ne joue pas trop sur le contexte, mais surtout sur la construction de relations-. Le film est plus cours que d'habitude, il fait 1h20. J'ai trouvé que la relation entre les deux frères était intéressante, ce mélange d'amour et de haine a donné des scènes ambiguës qui sont, je trouve, les meilleurs du film. Il n'empêche que le groupe d'ami était sympa à suivre aussi. Film sympa, étonnamment. Pour le premier film réalisé par Jonah Hill, c'est une réussite. Il y a un gros potentiel dans sa manière d'aborder la personnalité des personnages. Il y a quelques éléments un peu trop classique (l'ami jaloux) même si ça n'est pas absurde et que le scénario n'insiste pas dessus non plus, mais globalement les personnages sont très bien traités. Bien que les acteurs ne soient pas très âgés, ils jouent tous très bien. La fin est étrange, encore un film qui se termine au milieu de l'histoire. Pourquoi pas. Ma note : 3,5/5 El reino Et voici le deuxième film espagnol de la liste. Je vais essayer de regarder un peu plus de films d'origine autre que américain et français. Mais alors, cette fois ci pas de bol, encore un film sur des hommes politiques. C'est fictionnel mais ça m'emballe pas plus. J'ai mis beaucoup de temps pour rentrer dans le film, malgré un gros rythme. Il est aidé par son côté thriller. Mais il est tout de même long, même si il s'améliore au fur et à mesure. Il y a des scènes bien tendues. Ma note : 3/5 Edmond C'est difficile de trouver des films autre qu'américains et français. J'aurais voulu voir So long, my son ou Promare, mais ne les ayant pas trouvé je me suis rabattu sur Edmond, qui est plutôt réputé. Mon opinion à priori était mitigée, car le thème de la pièce de théâtre n'est pas dans mes favoris du tout, mais le contexte d'il y a une centaine d'année ou plus rend cela plus exotique. Le film est assez intelligemment constitué, il montre notamment la construction de la pièce Cyrano et la manière dont Edmond a tiré son scénario de ses propres péripéties. Comme la pièce, le film est sur fond d'histoire d'amour, même si la priorité reste la pièce elle même. Curieusement, j'ai bien aimé. Ma note : 3,5/5 Ca : chapitre 2 Je ne pouvais pas ne pas voir cette suite, vu que le premier film était l'un des meilleurs films d'horreur de son année. Et la première chose qui impressionne, c'est que le film fait presque 3 heures, ça doit être le plus long sortie cette année que j'ai vu. La longueur du film s'explique par le fait que le scénariste s'attarde sur chaque personnage. J'ai trouvé que Çà était vachement plus corrosif dans sa manière d'exploiter les peurs, le film était plus réussis sur ce point que le précédent. Visuellement, on s'est habitué, donc il fait moins d'effet que pour le premier film, même si le coup du The Thing & co était sympa à voir. Il y a aussi l'humour qui fonctionne plutôt bien, c'est différent de la fois précédente. Ma note : 3,25/5 La Malédiction de la Dame Blanche J'avais la flemme de chercher pendant 3 plombes le film que je voudrais voir, donc j'en ai pris un facile à trouver, quand bien même il n'est pas particulièrement réputé pour sa qualité. Un film d'horreur qui plus est, comme ça je reste dans le thème. Au visionnage du film, on comprend très vite pourquoi il n'a pas été particulièrement apprécié. Le film a facilement une décennie de retard. Il utilise des ressorts de l'horreur maintes fois vus (rien que le principe de la dame blanche, mais aussi la malédiction d'un fantôme, les trucs que le spectateur comprend direct mais que les persos mettent 30 mins à saisir, l'espèce de prêtre qui arrive pour aider la famille, etc), un scénario au combien classique et même frustrant (le problème qui grandit parce que personne ne dit rien, le personnage principal qui n'y croit pas et met du temps à se rendre à l'évidence, le mari mort qui était héroïque, etc). De fait, le film est archi prévisible. Les acteurs jouent bien, mais quant c'est au service de personnages déjà vus, dans un scénario convenu, sans scène vraiment marquante, il faudrait des performances exceptionnelles pour que ça puisse rattraper quoi que ce soit. Après, le film n'est pas mauvais pour autant. Toutes les scènes, y comprit celles d'horreur, sont trop classiques pour faire réellement peur, mais ça serait resté des scènes efficaces il y a 10 ans. Ma note : 2,75/5 Piranhas Je sais pas ce qu'ont les critiques avec les films consistant à suivre la vie d'un personnage, globalement dans un environnement difficile, et qui essaye de faire son chemin comme il le peut, mais à force j'ai l'impression de voir plusieurs fois le même film. Le contexte est différent, mais la manière de raconter est la même, le chemin est globalement identique, et il n'y a pas vraiment de surprise au bout du compte. Je trouve que Allociné est plus crédible dans ses notes. Ici, c'est au tour de Piranhas, un film qui est sur la liste des meilleurs de l'année 2019. L'avantage, c'est qu'il s'agit d'un film étranger, ces films manquent cruellement dans ceux que j'ai vu cette année. Le désavantage, c'est que c'était pas dépaysant en terme de visionnage de film. Le film n'est malgré tout pas complètement dénué d'intérêt, heureusement il décolle dans sa deuxième partie, qui m'a paru beaucoup plus percutante. En conclusion, le film met du temps à se mettre en place, et une fois qu'il y est c'est du bon. Ma note : 3,25/5 El Camino Fallait que je vois le film étendant la série Breaking Bad, même si je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Certes voir ce que deviens Pinkman laissait la place à de nombreuses possibilités scénaristiques, mais en soit l'histoire était déjà très largement conclue. Après avoir vu le film, il est clair qu'il faut connaître la série pour se lancer dedans. Il rappelle beaucoup la série, on reconnait facilement la patte des scénaristes et réalisateurs. Je ne suis pas sur de comprendre la nécessité de ce film en tant que tel, il est passé comme un épisode de série (ou deux vu la longueur), sans réel plus vu qu'il s'inscrivait dans une histoire plus grande. Ma note : 3/5 Joker C'est un immanquable de cette année. Le film n'est pas un blockbuster habituel, c'est le moins que l'on puisse dire. Il suit la vie de son personnage principal de près, personnage qui est certes dans un contexte difficile (celui de Gotham et celui de sa famille) mais qui en soit n'est pas si extraordinaire par rapport à ce qu'on pourrait attendre d'un blockbuster. Aidé par la performance Joaquin Phoenix, qui est évidemment très bon dans le rôle, le film est carrément intimiste avec ce clown dépressif. De fait, hormis dans ses dernières 20 minutes, le film est lent dans son rythme, réaliste dans sa manière de traiter le personnage, et bien moins excessif avec les problèmes auxquels il est confronté que dans des films marvel / dc habituel. C'est donc plutôt surprenant de voir le succès impressionnant que le film engrange. Plus de 850 millions de recettes dans le monde pour le moment, c'est juste incroyable pour ce type de film. Je pense que c'est aidé par le fait qu'il s'agisse du Joker, un personnage qui a acquis une réputation mondiale et qui fascine beaucoup de monde. Du coup, bien que le film soit intimiste et lent dans sa constitution, il est plus facile de rester accroché au visionnage puisqu'on sait que ça va péter à un moment donné. On sait que le Joker n'est pas 'chiant'. Et il en ressort qu'à la fin, on est satisfait d'avoir eu un traitement poussé du personnage, mine de rien ça aide pour avoir de l'empathie pour ce méchant archi populaire dont la sympathie des spectateurs venait principalement du fait qu'il est cool. Je croyais que ce film serait complètement détaché de l'univers DC, ou en tout cas qu'on aurait peut être droit à quelques références mais qui seraient restées discrètes. Ce n'est pas tout à fait le cas. Déjà on est à Gotham, ou on voit le célèbre asile notamment, et aussi la criminalité importante. Mais au final on a carrément l'origine story de Batman aussi, même si elle est reléguée à du second plan, et ça je m'y attendais pas du tout. Je me demande si il va y avoir des films DC qui vont construire quelque chose à partir de ce film. Mine de rien, avec le succès qu'il a eu, ça ouvre la porte (enfin) la constitution d'un univers construit et maîtrisé. Mais vu qu'il y a eu pleins de films qui appartiennent déjà à l'univers DC, je ne pense pas que le film Joker ouvre sur quelque chose de nouveau. Ce film Joker n'a pratiquement aucune des caractéristiques des autres films DC et Marvel, et je suis à peu près sur qu'aucun autre personnage n'a eu droit à un traitement aussi approfondi dans ces films. Il reste par contre la preuve que si DC avait beaucoup plus misé sur des sujets à échelle humaine, comme ce fut le cas pour la saga de Nolan d'ailleurs, les films auraient pu se détacher de ceux Marvel et construire quelque chose qui apparemment plait au public. Pour construire un univers ou on accorde de l'importance aux enjeux, faire interagir et s'opposer des personnages que l'on comprend et auquel on tient dans une certaine mesure, ça aurait pu être un joli miroir aux films Marvel qui misent beaucoup plus sur la grandeur disproportionnée des enjeux dans ses films (le monde voir l'univers qui est en danger). Ma note : 3,5/5 Terminator : Dark Fate Je n'ai pas vu le Terminator précédent, il faut dire qu'on avait déjà tout le scénario dans la bande annonce. Pour celui là, je ne me suis pas du tout informé dessus, mais je savais quand même qu'il y avait le retour de l'actrice d'origine. Bilan : film d'action efficace. C'est une sorte de retour aux sources, et il faut le voir comme tel sans en attendre autre chose. Il n'y a pas de développement de l'univers, et donc ça continue de tourner en rond. Le film aurait été réussis si ça avait été le premier de la saga. A voir ce que c'est sensé donner pour d'éventuelles suites, et si il y a enfin un développement cohérent et audacieux. Ma note : 2,75/5 Once upon a time in Hollywood Il fallait que je vois le dernier film de Tarantino, même si le thème m'emballe vraiment pas. J'ai jamais été intéressé par l'industrie d'Hollywood. Reste que Tarantino a su s'améliorer à mesure de ses films, donc ce film avait peu de chance d'être mauvais. Mais si c'est comme pour Christopher Nolan, ça peut quand même faire une film assez peu emballant comme Dunkerque. Sans surprise, je n'ai pas particulièrement adhéré au film. Sachant que Tarantino aime bien faire ses films un peu long, ça a rendu le temps d'autant plus longtemps. Le film est heureusement drôle par moment, et les acteurs sont tous des bons donc l'expérience est loin d'être mauvaise. Il y a de toute manière toujours des scènes captivantes dans ses films. Il me semble avoir lu que c'était sensé être le dernier film de Tarantino, les thèmes du films sont une sortes de regards sur le bilan d'une carrière donc ça sonne effectivement comme un film de fin. Ses références sont de la génération de Tarantino, donc le film boucle la boucle. Je demande quand même à voir si il s'agit réellement du dernier film du réalisateur. Ma note : 3/5 Annabelle 3 Les films que je voudrais voir sont difficiles à trouver, donc je me suis rabattu sur celui là. Le pitch de départ est tellement classique et déjà vu que je ne me rappelle même plus si j'ai vu les deux films précédents. A force de voir les images de cette poupée un peu partout, l'ayant déjà aperçue dans l'un des films Warren, et ayant visionné plusieurs films avec des histoires de poupées plus ou moins possédées, je dois avouer ne plus très bien les différencier. Sans surprise, le film est sans surprise. Techniquement je n'ai pas grand chose à reprocher au film, c'est bien réalisé, bien monté, bien joué, et tout est au service d'une histoire mille fois vue ne proposant pas de touche inventive, et des personnages presque tous sans intérêts. Pourquoi se donner du mal alors que le scénario est si basique ? Ma note : 2,75/5 Le daim Il fallait absolument que je vois le dernier film de Quentin Dupieux. Il faut dire que ce réalisateur m'avait déjà bien marqué avec son film Rubber, son film Réalité m'avait moins convaincu bien qu'il soit tout aussi marquant, et là j'étais assez impatient de voir son petit dernier. Surtout que le titre est directement suspicieux : avoir "Le Daim", on peut s'attendre à tout. Je commence direct par un défaut du film : il met beaucoup trop longtemps à se lancer. Il y a environ 40 minutes avant que l'intrigue du film se lance. Non pas qu'auparavant le film avait un rythme archi lent, ou que l'intrigue se traînait. C'était au contraire 40 minutes d'introductions qui permettent de comprendre le projet délirant qu'aura le personnage en deuxième partie de film. Une fois passée cette première partie, la seconde est juste incroyable. Le réalisateur continue avec son message qui est qu'il n'y a pas de message, et avec la mise en abîme qu'il aime bien ici grâce à un film dans un film. Pour le coup, on a même de nouveau un objet qui a presque une personnalité, le film jouant habilement dessus. En conclusion, la dernière demi heure vaut largement l'attente des 40 premières minutes trop longues à se mettre en place. Ma note : 3,75/5 Funan J'ai regardé ce film d'un animation un peu au hasard. C'est clairement pas le film le mieux animé de l'année, on voit qu'il n'y a pas eu un budget incroyable. Malgré tout, les paysages sont souvent magnifiquement illustrés. L'histoire est un gros point fort. Il se passe pendant le régime totalitaire des Khmers rouges au Cambodge, que je ne connais pas bien. Si le film ne montre jamais explicitement les divers violences, il ne passe pas outre non plus. Le film est du coup relativement dur dans son récit, car on assiste à la décomposition aussi bien physique que morale des personnages que l'on suit. Ma note : 4/5 Gemini Man Je m'attendais à ce qu'il soit très moyen, et finalement il était pas mal du tout ce film. Le rythme est bien géré, les personnages sont correctement développés, le scénario est plutôt pas mal pour un film d'action (à part la fin un peu facile). Le tout reste plutôt prévisible, mais ça reste très honorable. Les effets spéciaux sont globalement réussis, mais il y a quand même des scènes qui font un peu grincer des dents. Ma note : 3,5/5 Klaus J'avais vu quelques commentaires élogieux concernant ce film d'animation. Et dès le départ, le film est accrocheur. Il faut dire que le personnage principal, bien qu'étant de base une sorte de gosse de riche pourri, est aussi marrant dans sa manière d'agir et de parler. C'est d'ailleurs un point fort du film : l'humour est réussit. Le scénario prend également le relais, car il se suit avec plaisir et avance plus vite que je ne l'aurais cru. Je suis donc complètement d'accord avec les critiques de ce film, c'est un très bon film d'animation. Ma note : 4,25/5 La Reine des neiges 2 La vache, il y a des tas de musiques dans ce film. C'est surtout ce que j'en retiendrai. La présentation auquel on a droit au début du film m'a entraîné dans l'intrigue directement. Mais ensuite, il y a pas mal de longueur, c'est dommage. La dernière demi heure rehausse l'intérêt, sans que ce soit incroyable non plus. Le film est en réalité beaucoup plus pertinent quant il aborde le passé. L'histoire aurait pu se concentrer là dessus. J'ai trouvé que la présence des personnages du premier film n'était pas très utile, le film n'était pas réellement une suite. Ces personnages étaient plutôt là pour miser sur le succès du film, plutôt que par justification de l'histoire. Ma note : 2,75/5 Ad Astra Et voilà le film à gros budget sur l'espace cette année. Forcément, les quelques infos que j'avais vu à droite à gauche avaient piqués mon intérêt, et j'ai évité tous les spoiler pour pas me gâcher le visionnage du film. Le film, bien qu'ayant pas mal de phases qui justifie peut être sa longueur, délivre un message à contre courant des habituels films de ce genre. Il faut dire que, pendant un long moment, j'étais vraiment curieux de voir ce qui attendait le protagoniste dans l'étape finale de son voyage. Quant il est potentiellement question de rencontre extraterrestre, un film peut aller dans beaucoup de directions différentes. Le film est donc plutôt original dans son message, mais je ne peux pas m'empêcher de me dire "tout ça pour ça ?". Moui. En tant que lecteur, on a en quelque sorte les même sentiments que le père du héro. En tout cas, le film mise du coup beaucoup plus sur l'introspection de son héro que sur l'histoire, qui est un support pour les interrogations de l'astronaute. Ma note : 3/5 Freaks Ce film sortira en France le mois prochain en DVD, en attendant on peut déjà l'avoir en anglais. Je pensais que c'était un film d'horreur en commençant, mais en fait c'est pas du tout le cas. A voir certaines critiques sur le net (même positives), je me demande si les gens l'ont vraiment vus, tellement ils sont à côté de la plaque. Le film développe son univers de manière assez peu commune, et donne vraiment envie d'en savoir plus. Il sait ménager son suspens pour les diverses révélations, qui arrivent naturellement dans le récit. C'est une sorte de film de science fiction, même si le propos n'est pas là pendant les deux premiers tiers du film. Il n'en demeure pas moins que l'histoire peut être frustrante par moment, comme lorsque les adultes n'écoutent pas la gamine qui est pourtant exceptionnelle. Ca donne vraiment l'impression que le scénario ne peut pas suivre les ambitions du film parce que sinon ça aurait explosé le budget. Reste que j'aurais vraiment voulu voir plus de ce film, c'était vraiment intéressant. Il y a moyen de faire beaucoup beaucoup plus, même si au final ça reste le type d'univers déjà développé dans saga populaire. L'un des meilleurs films de science fiction de l'année. Ma note : 3,75/5 Doctor Sleep Ce film je l'attendais, ayant lu le bouquin. L'adaptation est plutôt bonne. Le film suit autant qu'il soit possible le livre, on retrouve donc la même structure, les même personnages, les même retournement de situation, etc. Bien sur, un film ne pouvant pas avoir la même densité qu'un bouquin, cela amène à quelques relations un peu précipités comme celle du personnage principal et de la gamine, même si le film s'en sort tout de même plutôt bien. Il faut dire qu'il fait plus de 2 heures de long. Malgré ça, vu la multitude des étapes dans la scénario, le temps ne se sent pas passer. Au final, j'ai préféré le livre, mais le film n'a clairement pas démérité. Dommage qu'il se vautre au box office. Ma note : 3,5/5 Retour à Zombieland Bien que je ne sois pas un fan absolu du premier, il est indéniable que cette suite est réussis. Ceux qui auront aimé le premier aimeront cette suite, car le film reste exactement dans le même ton. L'humour est réussit, ce qui est bien évidemment la force principale du film. Le scénario est du même type, à savoir rien d'incroyable mais ça fait le job. Ce sont les personnages qui ressortent le plus du film, j'ai trouvé les ajouts plutôt pas mal. C'est très bien d'avoir réutilisé les acteurs d'origine aussi. Ma note : 3/5 Code 8 Encore un film qui a plusieurs années de retard, voir carrément une décennie. Le principe est du déjà vu, il y a carrément eu Freaks que j'ai vu peu avant qui avait ce même type d'univers, mais dont le traitement était plus original. Reste que le film se suit très bien quand même, le scénario n'est pas incroyable mais il tient l'attention. Il faut dire qu'il y a un rythme assez relevé, et il y a quelques bonnes idées. C'est donc globalement réussit. Ma note : 3/5 Jumanji Next Level Encore un film qui reste dans la continuité du premier, qui est donc une bonne suite, mais dont la constitution n'était pas incroyable à la base. C'est bien simple, je n'ai jamais retrouvé l'univers Jumanji du film des années 90, ce qui était pourtant ce que je cherchais en le visionnant. La différence, c'est que je savais à quoi m'attendre en commençant cette suite. Le film est sympathique. Il ne se renouvelle pas, donc il est assez prévisible. Mais globalement, il se regarde tranquillement. Ma note : 2,75/5 Star Wars 9 J. J. Abrams n'aurait-il pas pu s'empêcher de troller le réalisateur de Star Wars 8 ? C'est toujours délicat de se prononcer sur les intentions de réalisation et de scénario, mais le nombre de similitudes entre le général Hux et Ryan Johnson est à souligner. La première fois que l'on voit le général Hux dans le film, Kylo souligne que son masque le perturbe. Ryan Johnson a détruit le masque de Kylo dans Star Wars 8. Lorsque la résistance demande les intentions du général Hux, ce dernier répond qu'il n'a aucun plan pour le suite, qu'il veut simplement voir Kylo tomber. C'est exactement ce que Ryan Johnson a voulu faire avec la saga, il n'avait aucun plan pour le dernier opus et voulait simplement faire table rase du passé de Star Wars. A noter que Hux est le traître dans Star Wars 9... Et que se passe-t-il au final pour Hux ? Il se prend un coup de blaster et on passe à autre chose, triste fin pour un personnage qui était pourtant assez important. Un peu comme le scénario de Star Wars 9 par rapport au 8, qui reconstruit un certain nombre de choses qui étaient pourtant déconstruites dans le 8. Peut être les similitudes ne sont pas intentionnelles, mais ça m'amuserait quand même que ça ai été fait à dessein. Le film s'inscrit dans la continuité du 7, et donc en rupture totale avec le 8. Kylo récupère son masque, les parents de Rey sont importants, la généalogie reprend toute sa place, Palpatine fait son retour ce qui implique que Kylo n'est pas le grand méchant, des scènes sont très proches de la trilogie d'origine (la tentation de Palpatine pour entraîner Rey vers le côté obscur notamment, c'est vraiment trop gros...), etc. C'était l'option la plus facile mais surtout la plus prévisible, puisque le manque de communication entre Ryan Johnson et J. J. Abrams était connue avant le film. Ils ont l'air de pas s'aimer, et ça s'est ressentie dans la continuité du film. Franchement, j'ai l'impression que la plus grande faiblesse de cette nouvelle saga, ça aura été les affaires d'ego de ces deux là, qui ont été incapables de s'accorder sur une intrigue pour la trilogie. C'est bien dommage. La conséquence, c'est que je n'ai jamais vraiment été investi par l'histoire. Plutôt que de construire sur ce qu'avait anéanti Star Wars 8, Star Wars est au contraire une reconstruction à grande vitesse. En témoigne le rythme très élevé, il se passe beaucoup de choses dans ce film. J'ai d'ailleurs été abasourdi d'apprendre le retour de Palpatine dans le texte de défilement du début. Le retour d'un personnage qui est sensé être mort, qui était le mal absolu dans la trilogie d'origine, pour lequel aucun élément ne laissait penser à sa survie, ce n'est pas une révélation que l'on donne de cette manière. C'est une information ultra importante, qui doit remuer les fondations même de cette trilogie, et on nous l'a donne dans un vieux texte au début ? Pourquoi ne pas avoir eu une scène pour nous montrer son retour telle la révélation qu'elle est ? Ca aurait pu donner beaucoup d'enjeu au film, en faisant comprendre petit à petit qui était le véritable ennemi depuis le début. Franchement ça m'a mit de mauvaise humeur dès le départ, j'arrivais pas à croire à un tel amateurisme. Déjà que de base je suis pas fan des textes donnés en début de film Star Wars, mais là c'est l'apothéose. Quoi qu'il en soit, le film enchaîne les scènes rapidement, peut être même trop par moment, parce qu'il y avait à peine le temps d'être prit dans une action qu'on en était déjà à la suivante. Un élément qui m'a déçu, c'est les combats au sabre laser de cette nouvelle trilogie. Le combat entre Kylo et Rey était sympa dans le 9, probablement le meilleur combat de cette trilogie, mais c'est peu dire. Quant on voit que dans les 1-2-3 on a eu Dark Maul vs Obi Wan & Qui Gon, Dooku vs Obi Wan & Anakin / Yoda, Palpatine vs Yoda, Obi Wan vs Anakin, ça fait mal de se retrouver avec si peu pour la nouvelle trilogie. Même Obi Wan vs Grivious était pas mal. C'est bien simple, en terme de combat c'est du même calibre que la toute première trilogie, sauf qu'il y avait plus d'enjeu dans celle là -notamment pour le dernier, ou la victoire de Luke est en réalité un rapprochement dangereux du côté obscur, comme en témoigne la musique de Palpatine en fond sonore-. Hors, faut pas se mentir, les combats au sabre laser sont quand même vachement attendu pour les Star Wars. Au final, le seul élément original, ça aura été le sabre laser de Kylo, aka le truc que l'on voit rapidement dans le premier film (et qui faisait même partie de la promo du film il me semble). Il y a eu quelques idées anecdotiques dans Star Wars 9, comme le fait d'utiliser la force pour stopper un sabre laser, mais faut se rendre à l'évidence : les cinématique pour les jeux vidéos Star Wars ont fait infiniment mieux. Il suffit de les voir pour se rendre compte d'à quel point la nouvelle trilogie est à la ramasse. Et même si je ne suis pas un fan de la démesure qui s'installe progressivement à voir de plus en plus de sabres laser, de plus en plus de puissance, etc, en gros à voir les rapports de force monter au fur et à mesure, ça s'accompagne à chaque fois de touches d'originalités. Conclusion de la trilogie : rien de nouveau à l'horizon. J'ai pas comprit pourquoi ils voulaient faire de cette trilogie la conclusion des 9 films. Les 6 premiers films se suffisaient à eux même, ils racontaient une histoire entièrement. Venir se greffer là dessus sans avoir de plan prédéfini, c'était un vrai suicide scénaristique. Surtout qu'en plus il y avait George Lucas qui leur avait donné des idées, qui n'ont pas du tout été prises en compte (il a l'air de l'avoir vraiment mauvaise, et ça se comprend). La nouvelle trilogie n'a pas su trouver sa cohérence, n'a pas donné de message fort, n'a pas proposé de nouveauté, et a donc réussis le tour de force de s'aliéner une partie des fans de Star Wars. Sur ce dernier point, les films 1-2-3 avaient provoqués la même chose, sauf que eux c'était par leur prise de risque, par l'effort de George Lucas d'explorer de nouvelles technologies, de nouveaux concepts pour son univers, etc... A la fin de cette ultime trilogie Star Wars, j'ai pas l'impression que l'univers soit plus grand qu'avant. Disney a manqué une occasion en or. Mais au moins Disney touche le pactole en terme d'entrées au cinéma, de quoi être rentabilisé sur l'achat de la saga. Il suffit de voir le succès critique qu'à la série Le Mandalorien, alors qu'elle est très basique. Le scénario n'avance pas beaucoup, le personnage principal est transparent, on peut pratiquement sauter des épisodes sans que ça force préjudice, sauf qu'en parallèle l'univers de Star Wars est développé, on voit de nouveaux paysages, on voit de nouveaux personnages, on voit de la vie 'simple' dans cet univers. Je pense ne pas trop m'avancer en disant que si la nouvelle trilogie avait étendue l'univers des 6 films, elle aurait certes pu être soumises aux mêmes critiques que les films 1-2-3 en leur temps, mais ça n'aurait pas été aussi immédiat. Les deux derniers films Star Wars ont des notes franchement mauvaises pour des films Star Wars. M'enfin, peut être est-ce parce que internet est autrement plus développé que les critiques sont si nombreuses. Ma note : 2,5/5 The Aeronauts Comme Crocodile l'a cité plusieurs fois, je l'ai regardé. Faire un film principalement sur la monté d'un ballon dans l'atmosphère, c'est un pari risqué. Bilan : plutôt réussis. Le film a de bonnes scènes tension, il introduit progressivement ses personnages, etc. J'imagine qu'il s'inspire d'une histoire réelle, il faudra que je vérifie ça. Reste que du coup, le film est plutôt vide. Il passe trop facilement. Ma note : 3/5 Les deux Papes Je commence mon visionnage des films pour le topic des awards, il y en a quelques-uns à voir. Les deux Papes compte la pratiquement les deux dernières décennies à la tête de l'église, en se focalisant presque exclusivement sur la relation entre les deux papes. Au vu du secret qui entoure généralement les décisions au sommet de cette religion, la première question qui vient à l'esprit est : à quel point ce que montre le film est vrai ? J'ai fais quelques recherches pendant le visionnage du film car la réponse change la manière de le regarder. Et après ces recherches, la réponse est plutôt évidente : une bonne partie du film est fantasmé. Le film est donc à voir comme une histoire romancée. Fait plutôt rare, une bonne partie du film n'est pas en français. Les langues utilisées sont d'ailleurs très divers, j'ai reconnu le latin et l'espagnol mais il me semble qu'il y en a d'autres. Bien que ça ne soit pas évident à aborder au début, on peut saluer l'effort pour améliorer l'immersion du spectateur. Maintenant, concernant l'histoire elle même, je peux pas dire qu'elle m'intéresse particulièrement. Même comme histoire de vie, ce n'est pas vraiment la psychologie des deux personnages principaux qui ont retenus mon attention, mais beaucoup plus la mise en image de l'histoire de l'Argentine, qui pour le coup donne vraiment envie d'en savoir plus sur son histoire. Ma note : 3,25/5 The Lighthouse Je n'avais pas entendu parlé de ce film, qui est apparemment en partie un film d'horreur. Dès le début du visionnage, le film percute par ses images et sa sonorité : c'est avant tout un film sensoriel. Les images sont en noir et blanc, il y a un gros travail de lumière notamment par la présence très prononcée des ombres. Forcément, puisque le film tourne autour d'un phare, c'était à prévoir, mais c'est quand même bienvenue. Le son qui percute rapidement est d'ailleurs celui du phare, qui arrive à rythme constant et est dérangeant. Mais plus généralement, les musiques sont vraiment oppressantes. Le film est donc un petit ovni de cette année. Cela va plus loin, puisque le traitement du scénario lui même est relativement peu commun. Le film se concentre sur un duo de personnage, dont l'un d'eux est plus une sorte de vieux fou qu'autre chose. Puisqu'ils sont dans un isolement du fait de leur métier, c'est une sorte de huit clos avec bien peu de personnage. Forcément, l'histoire se concentre autour de ces deux personnages, dont on apprend petit à petit la personnalité. Par ailleurs, le film est assez absurde par moment. Par exemple, à un moment le vieux fou pointe une tache sur le sol, sauf que dès qu'il le fait la caméra se relève pour qu'on ne voit pas la tache, si bien que le vieux se contente de pointer en dehors du plan de la caméra et que le spectateur ne voit pas la tache en question. Maintenant, il faut noter que, comme généralement pour ces films misant sur les sensations, le rythme est peu soutenu. Il faut donc rentrer dedans pour pleinement l'apprécier, parce que sinon on va s'ennuyer. La performance des deux acteurs principaux est réussit. J'avais lu que Robert Pattinson se concentrait maintenant sur des films qui ne sont pas des blockbuster (faut dire qu'avec Harry Potter et la saga des vampires, il a eu son lot), et c'est clair qu'il sait bien jouer. Willem Dafoe est également bon dans son rôle, il faut dire qu'il a le don pour être un peu taré, mais il a su être suffisamment subtile pour que ça ne soit pas surjoué. En bref, c'est un film qui ne laisse pas indifférent. Une oeuvre qu'il faut voir en 2019, c'est vraiment curieux qu'elle n'ai pas fait tellement de bruit. Ma note : 4/5 Marriage Story Déjà que le pitch de base du film n'est pas incroyable, mais alors quant j'ai vu la longueur du film (2h15, c'est pas rien), ça m'a pas donné très envie de le voir. C'est bien parce qu'il participe aux awards et qu'il a eu des bonnes critiques. La première chose qui se remarque, c'est que Scarlett Johansson livre une bonne interprétation. Elle aime s'essayer à des rôles assez retord parfois, là ce n'en est pas un, son personnage reste assez classique dans des films de ce type, mais elle s'en sort vraiment très bien. C'est plus long avant que la performance de Adam Driver se fasse voir, c'est plutôt dans le dernier tiers qu'il a l'occasion d'être excellent. La deuxième chose qui se remarque, c'est que le film met beaucoup de temps à se lancer. Il faut 40 minutes pour qu'il devienne enfin intéressant, puisque le sel réside dans l'absurde de la procédure de divorce. C'est une première phase vraiment trop longue, et assez peu utile d'ailleurs, hormis quelques scènes. La troisième chose qui se remarque, c'est du coup l'humour dans le film, qui est plus un humour de situation que des blagues. La manière dont les personnages sont confrontés à toutes ces procédures, aux avocats, et à eux même est à la fois dramatique est drôle, le film est réussit par cela. Par exemple, la scène ou les avocats s'empoignent l'un l'autre par discours vindicatif comme si ils étaient eux même le couple était vraiment drôle. A partir du moment ou le film est dans ces scènes là, je l'ai trouvé bien rythmé, on ne voit pas le temps passer. La quatrième chose qui se remarque, c'est que le film reste assez prévisible dans ses diverses étapes. L'escalade de la tension dans les relations et les interactions, les différentes par lesquelles le couple passe, on voit un peu cela venir, même si j'ai quand même préféré le film dans ces phases que dans les premières 40 minutes. Ma note : 3,5/5 Queens Au vu de l'affiche et des notes Allociné, j'ai du me donner un peu de courage pour voir le film et ai donc lu le synopsis. Le pitch de base du film est relativement attrayant, même si il peut facilement être très prévisible, il y a aussi moyen qu'il soit sympa à suivre, une sorte de thriller quoi. Et ben, encore une fois il s'agit d'un film qui met du temps à se lancer. Encore une fois, pourquoi le film met autant de temps à entrer dans le vif du sujet ? On suit la vie de ses streap teaseuses dans le club au début, et ça prend trop de temps. Le film dure 1h45, et le film met 50 min pour en arriver à la partie décrite dans le synopsis, c'est abusé. Et même à ce moment, ça n'a pas beaucoup d'intérêt. Ma note : 2/5 6 Underground Il y a pas à dire, j'ai du mal à trouver les films de Michael Bay mémorables. Pourtant, le scénario a tout pour être attractif, il sait créer des scènes d'actions, les acteurs ne sont pas mauvais, en gros les ingrédients de la réussite sont présent. Mais ça met vraiment du temps à prendre. Bien sur, grâce à son rythme, le film finit quand même par accrocher. A partir du moment ou l'action est portée par l'intérêt du scénario, le film devient sympa à suivre. Je peux pas dire qu'il y ai de la tension, mais c'est un bon film d'action. L'humour est pas incroyable par contre. A noter toutes les petites réflexions que la réalisateur fait passer : les diverses références, le fait qu'il faille pas pirater les films, le "run", etc. Ma note : 3/5 The Irishman J'avais voulu le voir avant, mais la longueur du film m'en avait dissuadé. 3h30, c'est énorme. Pour l'occasion, je me lance. Et pas de bol, c'est une histoire de mafia, chose qui ne m'intéresse généralement pas beaucoup. Malgré tout, les qualités intrinsèques du film font que j'ai été rapidement capté car on suit un personnage qui entre progressivement dans ce monde, ce qui est un moyen simple et efficace de monopoliser l'attention. Mais voilà, au bout d'une heure le temps commence à devenir long. Il faut dire que le film n'est franchement pas original, aussi bien dans le scénario (après tout, il a l'air d'avoir au minimum une inspiration historique) que dans les acteurs choisis (sérieux, on peut pas faire moins original). A partir du moment ou je commence à regarder ma montre au bout d'une heure de film, alors que ce dernier fait trois fois cette durée, c'est mauvais signe pour la suite. Reste qu'à force de persévérer, j'ai finit par accrocher, donc j'ai bien apprécier la seconde moitié du film. En un sens, ça me rappelle El Reino. Ma note : 3/5 Scary Stories Dernier film hors animation à voir pour les awards, hors éventuels ajouts futurs. Je sais pas, dès le début du film, j'étais de bonne humeur parce que j'aimais bien l'ambiance. Il me rappelais un peu les chairs de poules, que j'aimais bien lire quant j'étais petit. Le film s'inscrit dans cette tendance à l'ambiance des années 70-80, comme Stranger Things par exemple. Ca se voit rien qu'à l'affiche d'ailleurs. L'une des conséquences directe, c'est que le film est du déjà vu dans son histoire. Il y en a eu des tas de ce type depuis que le livre fut écrit. Le film serait donc plus agréable si on a pas vu beaucoup de film d'horreur auparavant. Le film a un bon rythme, les acteurs jouent bien, le scénario est plein de péripéties. Maintenant, c'est sur qu'il y a des facilités à certains moments. Les notes Allociné sont plutôt justes. Ma note : 2,75/5 Rambo : Last Blood J'ai jamais vu de Rambo, mais vu que ce film a l'air un peu déconnecté du reste, je me suis quand même lancé. C'est une petite histoire à la Taken. Ca a l'art d'attirer rapidement l'attention, mais c'est aussi du déjà vu ce qui est dommage pour du Rambo. Il y a un côté jouissif à voir Rambo casser la gueule des trafiquants, mais ça reste léger. Du coup ça reste décevant, je m'attendais à quelque chose de plus percutant, et au final je n'ai presque rien à dire sur ce film. Le film a tout de même une deuxième partie qui change, vu que l'objectif est remplie rapidement. Et plus généralement, c'est un film qui avance plus vite que la moyenne, sachant qu'il passe par plusieurs phases et qu'il reste cours (même pas 1h30). Ma note : 2,5/5 Maléfique : le pouvoir du mal Ha, en fait il y a d'autres films dans les awards. De toute manière je comptais voir celui là à la base, donc c'est tout bénéf'. Alors que dire ? Déjà que les ficelles scénaristiques sont trop énormes, c'est un peu chiant de comprendre les twist dès que l'intrigue est lancé, ça enlève beaucoup de l'intérêt du film. Mais cela passé outre, le film est intéressant dans le développement de son univers, c'est la partie que j'ai la plus apprécié. Le film continue sur son thème des humains face aux être magiques, c'est pas transcendant mais bon. Ma note : 2,75/5 Portrait de la jeune fille en feu C'est un film dont j'avais vu quelques bonnes critiques, donc autant le voir avant de se concentrer sur des films plus anciens. Et quant je vois les tops qui traînent sur le net, je me rend compte que même en voyant une centaine de film d'une année, on arrive pas à la cheville des critiques. Je n'arrive pas toujours à identifier ce qui me fait accrocher ou non à un film, car celui-ci est parvenu à capter mon attention alors qu'il n'a pas un rythme effréné, une histoire pas si intrigante, etc. Les actrices jouent bien, et la manière lancinante dont sont montrées les diverses scènes donnent un côté envoûtant à l'histoire, donc peut être est-ce ce qui donne cet attrait au film. Après, c'est pas bien compliqué de deviner l'intrigue globale, et certains événements qui prolongent l'histoire, mais ça ne m'a pas vraiment dérangé. Ce n'est pas un grand film contrairement à ce que des tops et des notes Allociné pourraient laisser penser, mais le jeu de séduction reste relativement agréable à suivre. Il a cependant su garder sa subtilité tout du long, et la performance des deux actrices est à souligner. Ma note : 3,75/5 J'ai perdu mon corps Un autre film dont j'ai lu du bien. Il faut dire que rien qu'avec le synopsis digne de Rubber, il m'a donné envie. Et en plus, le film est cours. J'ai donc commencé le visionnage avec de bons espoirs. Dès le début on est dans l'absurde, c'est pas pour me déplaire. Suivre les aventures de cette main est une expérience plutôt singulière, il faut bien l'avouer. Il y a un côté trash ce qui pimente les choses, et rappelle d'autant plus Rubber. Ca m'étonnerais pas de le trouver dans les références du réalisateur, même si le film a un côté plus sentimental. D'ailleurs, j'ai trouvé le film nettement plus intéressant pour ses scènes avec la main, et je doute qu'il aurait eu une réputation du même niveau sans l'étrangeté de cette idée. Après, je ne sais pas quel a été le budget ou le temps consacré à ce film, mais le manque d'image par seconde se perçoit parfois et ça sort un peu du film. Autant sur certaines scènes ça passe très bien, on ne s'en rend même pas compte, autant pour certaines les mouvements deviennent saccadés. Ma note : 3,25/5 One Piece Stampede J'ai été surprit par la 'petitesse' de l'histoire. Bien qu'il y ai un déluge de personnage qui rende le début presque indigeste, et un antagoniste à la force complètement sur-abusé, l'histoire en elle même ne cherche pas à faire plus qu'un film ne peut lui accorder. C'était vraiment agréable de ne pas avoir un rythme ultra rapide car il y a aura trop d'intrigues à développer (ce que fait le manga), mais au contraire d'avoir un rythme soutenu car le combat a des rebondissements. J'ai trouvé que le scénario avait su tenir les deux bouts entre complexité de l'histoire et progression dans l'histoire, ce qui a aboutie à mettre en valeur les combats, aka la raison première pour laquelle ce type de film est attrayant. Maintenant, ce film n'est rien de plus qu'un HS bourré de fan service. La multitude de personnages intégrés au film se justifie partiellement mais pas du tout entièrement. C'est tout de même appréciable qu'ils aient presque tous l'occasion d'être mit en avant et ne fassent pas uniquement de la figuration. Ma note : 3/5 City Hunter : Shinjuku Privates Eyes Je n'ai pas lu le manga, n'ai pas regardé l'animé, et n'ai même pas vu des films animés de ce manga avant. C'est bien simple, avant 2019 je ne connaissais cette oeuvre que par sa réputation. Heureusement, en 2019 il y a eu le film français qui était pas mal, et il y a donc ce film d'animation qui est dans les awards et que je regarde pour cette raison. Le film a une bonne animation globale. C'est surtout le principe de base de l'histoire que j'ai bien aimé. Le côté détective est toujours appréciable. Sauf que ça n'est pas tellement développé par le film, je ne demande pas une intrigue approfondie mais le côté mystère n'a pas été un facteur important. Du coup, je peux pas dire que j'ai été porté par le développement du scénario, c'était basique et pas particulièrement mémorable. Ma note : 2,75/5 Les Misérables Pfiou, il me reste encore quelques films de 2019 qu'il me faudra voir, mais je m'approche de la fin de ce qui était nécessaire pour cette année. Les Misérables est le film français événement de cette fin d'année. Ce genre de film sur la vie française de tous les jours m'intéresse pas des masses. En plus le scénario n'est pas particulièrement trépidant, parce qu'il met beaucoup de temps à s'installer. Heureusement, le film est plutôt dynamique dans l'ensemble, du coup il se suit bien. La tension est bien retranscrite, ce qui permet de s'investir dans l'histoire par ce biais là. Ma note : 2,75/5 Les Hirondelles de Kaboul Après Funan cette année et Parvana l'année dernière, qui sont dans un style d'animation apparemment pas bien éloigné, et avec une histoire qui à mon avis devrait être dans le même genre, j'attendais le même type de sensation avec Les Hirondelles de Kaboul. D'ailleurs, ce film se passe en Afghanistan, comme Parvana, du coup ça m'a interrogé sur le succès de ce dernier, qui aurait pu encourager la création des Hirondelles de Kaboul. Il se trouve que Parvana a été déficitaire, avec un budget de 10 millions pour des recettes de moins de 5 millions. C'est dommage quand même. Mine de rien, le film a un vrai style visuel. L'animation n'a beau pas être poussée, le côté peinture à l'acrylique des paysages donne un calme visuel aux images que l'on voit, même quant elles ne dépeignent pas une réalité calme. Comme les personnages ne sont pas coloriés de la même manière, ils sont mit en relief par rapport au fond. Le fond est assez dur. L'une des premières scènes est une lapidation, c'est dire. D'ailleurs, le voile complet qui sert à déshumaniser la femme est aussi un moyen pour le film de montrer à l'écran une violence qui n'aurait pas été possible si on avait directement vu son corps, c'est assez pervers. Mais même après ça, l'histoire est une succession de drame. Malgré tout, je commence à avoir l'habitude de ce type de film, donc forcément ils vont rapidement m'ennuyer si il n'y a pas plus d'originalité dans la manière d'aborder ces sujets. Heureusement, l'élément arrivant vers 40 minutes relance l'intérêt du film. Ma note : 4/5 Bilan 2019 : top 10 1. Le champ des loups (4,25/5) 2. The Standoff at sparrow creek (4,25/5) 3. L'heure de la sortie (4,25/5) 4. Klaus (4,25/5) 5. Dragged accross concrete (4/5) 6. Grâce à dieu (4/5) 7. Godzilla le roi des monstres (4/5) 8. Sang froid (4/5) 9. La Favorite (4/5) 10. Ma vie avec John F. Donovan (4/5) Mention honorable : Funan, The Lighthouse, La Mule, Midsommar, Avengers Infinity war, Freaks, Le Daim, Alita Battle Angel, Coeurs Ennemis, Portrait de la jeune fille en feu. FILM 2018 Je pense que ce message va être beaucoup trop long pour que deux catégories soient suffisantes pour bien tout séparer. The House that Jack built (novembre 2018) Le film aurait vraiment gagné à être plus cours. 2h30, que ce fut long, au vu du contenu. Je me demandais ou allait le film, mais au final il n'y avait pas grand chose à en tirer. Il n'allait nul part en particulier. Il y a une scène qui m'a fait rigolé, celle ou il ne peut pas s'empêcher d'aller regarder si il a tout bien nettoyé. En dehors de ça, la fin était certes surprenante, mais pas forcément pleine d'intéret. Le film n'est pas mauvais pour autant, c'est une expérience presque inédite de suivre un tueur en série de cette manière là, mais bon. Ma note : 2,25/5 First Man le premier homme sur la Lune (novembre 2018) Difficile de ne pas penser à Salyut-7, film russe sortie en début 2018 en France, à propos d'un problème dans une station spatiale qui avait requis un voyage dans l'espace complexe pour les russes. L'histoire a un peu la même structure, la mise en place de la tension se fait à peu près de la même manière, même le personnage principal de chaque film a un peu la même personnalité. Après, c'est sensé se baser sur des faits réels, donc je ne saurais dire si tout ça est véridique ou non, choisis partiellement ou non. Mais je me demande quand même si ce film n'a pas été fait en partie en réaction à celui Russe. Quoi qu'il en soit, le film était correct, les meilleurs moments étant les passages de voyage dans l'atmosphère / l'espace, car les bruitages étaient très réussis. Mais comme Salyut-7 avait déjà fait à peu près ce que ce film a fait, forcément l'impression est moins bonne lors du visionnage de First Man. Ma note : 3/5 L’Extraordinaire voyage du Fakir (mai 2018) On est dans le cas classique d'un personnage qui narre sa propre histoire. En soit, le fait que ça soit classique n'est pas réellement un défaut, tout dépend du traitement que choisira de prendre l'oeuvre. Le film est très coloré, comme le montre son affiche, et il a un certain dynamisme dans son rythme, ce qui le rend agréable à voir. De plus, le film reste relativement imprévisible dans ses péripéties. Au bout d'un moment, j'ai finis par trouver le temps légèrement long, mais rien de trop pénalisant. Je m'attendais pas à voir Erin Moriarty. Ma note : 3,5/5 Edit : P'tain mais qu'est-ce que c'est que ce bazar avec Allociné ? Ce film date en réalité de 2018, et il se retrouve dans le top des meilleurs films 2019. En regardant d'un peu plus près, il se trouve que le top 2019 sur Allociné ne correspond pas au réel top, c'est du n'importe quoi. Overlord (novembre 2018) L'affiche est asses énigmatique, il faut bien le dire, mais on comprend rapidement dès le début du film qu'il s'agit d'un film de guerre. J'ai été surprit par l'année de tournage du film, 2018 c'est très récent. Cela dit, quant on regarde le film, l'intensité de l'image laisse assez peu de place au doute : le film est évidemment très récent. Le contexte d’infiltration dans la France lors de l'occupation Nazi, en majorité pendant la nuit, permet de garder une tension constante. L'imagerie rend l'insertion très importante dès le départ, surtout que le film est filmé en caméra à l'épaule dans ces scènes de guerre. Un petit truc qui a particulièrement retenu mon attention, c'est le potentiel côté fantastique qu'il y avait. Les soldats voient rapidement un animal étrange en décomposition, et il y a ensuite la vieille malade qui fait des bruits pour le moins effrayants. Mais comme il est toujours possible d'avoir une explication scientifique, parce qu'Hitler était porté sur le surnaturelle et qu'il y avait potentiellement des recherches de ce côté, je n'étais pas sur de la direction que pouvait prendre cette intrigue sous-jacente. La première partie du film est meilleure que la seconde, car cette dernière est partie dans le too much. Je suis donc plutôt d'accord avec les moyennes allociné qu'il a eu. Le film est trop inégal mais a de réelles qualités. Ma note : 3/5 Le labyrinthe : le remède mortel Il fallait bien que je vois l'ultime film de la trilogie tout de même. C'est pas une trilogie qui m'a particulièrement embarquée, mais elle a l'avantage d'avoir su se développer et de n'avoir pas étiré inutilement son récit. De fait, on a eu droit à un bon rythme pendant toute la saga. Ce film ne démérite pas d'ailleurs, y comprit du point de vue du rythme qui doit être le plus élevé des trois films. C'est une bonne conclusion à la saga. En plus, en dehors des personnages qu'il faut un minimum connaître à l'avance, c'est un film qui pourrait pratiquement se voir sans avoir vu les deux précédents, et même ainsi c'est un bon film. Ma note : 3,75/5 Solo : A Star Wars Story J'ai enfin vu le seul film Star Wars qui manquait, le back clash autour m'avait pas très encouragé à m'essayer à l'expérience. Et je dois dire ne pas comprendre. Le film est totalement dans l'idée de la série The Mandalorian, il n'est pas question de sith et de jedi dans l'histoire, on se concentre sur la vie des gens plus lambdas de cet univers, et de fait ça développe le background pour donner plus de poids aux agissements de grande ampleur avec les jedi. Je dirais même que le film fait mieux que la série si on prend en compte le temps d'antenne, puisqu'il ne se dissipe pas dans des intrigues sans trop de rapport. Maintenant, le film ne brille pas par son ingéniosité. L'histoire qui est compté est somme toute très classique, assez prévisible, et n'offre pas de développement de personnage particulièrement profond. Vu que de base j'aime pas particulièrement Yan Solo, je ne peux pas dire que les personnages m'ont marqués. C'est correct sans plus. Ca reste à remettre dans le contexte tout de même. C'est bien parce qu'il s'agit de Star Wars, donc d'un univers pré-établis, bien loin du notre, que mon jugement est donc plus sévère. Si Solo avait été un film en lui même, ce qu'il peut tout à fait être prit en temps que tel, je le verrai avec plus de sympathie, car il y a une recherche sur les décors, sur les espèces, sur les costumes, etc. Simplement, ce sont des recherches qui précèdent ce film. Ma note : 3,25/5 FILM 2017 Wind River Et ben, ce fut un bon film que voilà ! Un thriller dramatique sur une enquête policière, le tout dans des paysages montagneux enneigés, ça partait très très bien. Et en plus, il se trouve que le scénario ne fait pas dans l'inutilement compliqué, autrement dit il est crédible. Avec les histoires de meurtres, j'ai été habitué à toujours avoir des retournements de situation et des twists, alors qu'ici le scénario ressemble a ce que j'imagine être la 'banalité' d'une enquête pour meurtre normal, sans être ennuyante. Les personnages sont également réussit, j'ai apprécié le côté déterminé de Jeremy Renner qui n'en a pas trop fait. Le personnage de Elizabeth Olsen est peut être légèrement classique dans son genre, mais là encore comme le film ne cherche pas à être surprenant pour être surprenant c'est passe. Ca m'étonne de ne pas avoir entendu parlé de ce film avant aujourd'hui, surtout que les deux acteurs principaux sont quand même des acteurs importants dans le MCU. J'ajouterai que le commentaire de la fin est glaçant, je ne savais pas que les américains natifs disparus n'étaient pas comptabilisés contrairement aux autres, c'est quand même dingue. Ma note : 4,5/5 La tour sombre J'étais assez hypé par ce film vu qu'il s'agit de l'adaptation de la saga de Stephen King. Et j'ai été refroidie par les critiques assez mauvaises que le film a reçu, notamment sur Allociné. J'ai acheté le premier livre, mais n'ai pas encore commencé. Autant voir en premier le film, vu qu'il a l'air moins bon et contient nécessairement moins de détails. Fait assez rare, pour un film qui présente un nouvel univers, il est assez cours. 1h30, c'est pas grand chose quant on est confronté à la construction de tout un monde (même plusieurs dans ce cas). Ceci est du au fait que le film se concentre sur quelques personnages, et va très vite au cœur du sujet. En témoigne son rythme élevé. Le retour sur terre était justifié par le scénario, mais ça a entraîné une légère baisse du rythme, qui est rapidement rattrapée. Les interprétations sont également justes. Nan, franchement le film est loin d'être mauvais. Il lui manque juste un côté vraiment original. Ca m'amuse toujours de voir autant de sortes d'humains dans ce type d'univers. C'est une sorte de nécessité pratique pour espérer toucher un large public, ou même pour simplifier les communications entre les mondes (tout le monde parle la même langue), mais ça n'en reste pas moins des facilités scénaristiques. Bien dommage que le film n'ai pas eu plus de succès, j'aurais aimé voir les suites. Le gamin était pas mauvais dans son rôle. Heureusement qu'il y a les livres. Sur une note parallèle, je m'attendais pas à ce qu'il soit question de "shining" ici aussi. Ca a l'air d'être une sorte de constance dans l'univers de King. Ma note : 3,5/5 FILM 2016 Le chasseur et la Reine des Neiges Les affiches spoilent sévèrement plusieurs événements du films, c'est vraiment n'importe quoi. Heureusement que j'ai pas vu les bandes annonces, sinon ça aurait été inutile de voir le film tellement toutes les informations étaient à disposition. En tout cas, c'est un film qui traînait dans ma liste depuis un moment. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'après quelques minutes réussis, le film lui même se traîne pendant un bon moment. Il n'y a vraiment pas grand chose à dire sur la première moitié tellement elle est vide. Le film avance comme dans un jeu, avec des quêtes qui se débloquent et font partir le récit dans un sens non prévu, des boss, etc... Bref, c'était pas terrible, dommage parce que je pensais bien aimer. En tout cas, quel que soit le film, Chris Hemsworth joue de la même manière. Ma note : 2/5 Imperium C'est marrant de voir d'un coup autant de tête connues mais pas trop parmi les acteurs. Bien sur il y a l'acteur d'Harry Potter, c'est peut être pour ça que j'avais mis de côté ce film. En tout cas, il accroche directement l'attention, et il y a plusieurs scènes bien tendues. Les personnages sont bien développés, la mission d'infiltration du personnage principal suit son cours, le scénario est crédible. C'est un bon film. Ce n'est pas un grand film car il ne brille sous aucun plan malgré tout, mais il est très agréable au visionnage. Ma note : 3,5/5 Jack Reacher : Never go back Les Jack Reacher ont l'art d'accrocher rapidement l'attention. Le rythme est soutenu pour un film d'action, sans que ça soit brouillon. C'est typiquement le genre de film efficace qui permet de passer une bonne soirée. Bien sur, en soit le film est prévisible, et est inférieur au premier, mais il reste sympa à voir. Ma note : 3/5 Midnight Special Film que j'ai regardé au hasard. J'ai l'impression de voir régulièrement Adam Driver cette année, mais faut dire qu'il sait bien jouer. On suit en parallèle le parcours d'un père, de son fils et de quelques autres personnages, et le parcours de la police cherchant à les retrouver. L'histoire est prenante parce qu'elle sait entretenir le mystère autour du gamin et de l'objectif de tous ces personnages l'entourant. Mais l'histoire est aussi un peu longue sans grande raison, le film aurait gagné à être un peu plus cours. Surtout qu'au final on en retire pas grand chose, c'est vide. Contrairement à ce que dit l'affiche, on est pas au niveau d'un Spielberg. Ma note : 2,75/5 Your Name Film d'animation dont j'ai beaucoup entendu parlé, et pour lequel je me prépare à être triste à la fin. La première qui saute aux yeux est la qualité de l'animation et du bruitage. Vers le début, on a la scène de préparation de la nourriture qui ressemble à de l'ASMR, c'est un signe d'affinement sonore du film. Les images sont riches, l'animation est soignée. Franchement, rien à dire de négatif, on voit qu'il y a du travail voir de la passion. Le scénario a également l'avantage d'accrocher directement, vu que cet espèce de changement corps et de sorte d'univers parallèle arrive très tôt. La science fiction permet généralement d'attirer mon attention, donc ce film tape juste là ou il faut. Et dès que l'introduction est passé, ça avance très vite ce qui est parfait. Les personnages agissent avec logique ce qui les rends faciles à comprendre. L'aspect science fiction ne s’arrête d'ailleurs pas à l'élément de base du film, et devient même un élément de scénario par la suite, ce qui manque souvent dans des films qui utilisent la science fiction comme prétexte à leur histoire. Il y a une certaine influence des animés dans ce film. Sa constitution ressemble à un format par animé : on a des musiques qui servent parfois de transition. Et bien sur, il y a l'aspect visuel qui fait très anime. Ce film est à la hauteur des critiques élogieuses qu'il a reçu, il a bien tenu ses promesses. Excellent film d'animation. Ma note : 4,5/5 FILM 2015 Projet Almanac Il fallait que je regarde un film de 2015, c'est tombé sur lui. C'est un film caméra à l'épaule, sur des jeunes qui font un projet dans leur coin, qui tourne de plus en plus mal. Et c'est bien le problème du film : il est hautement prévisible. Le concept des voyages dans le temps est sympa, ça m'intéresse toujours rapidement et me donne envie de voir la suite, mais il faut bien admettre que le film est hautement prévisible. C'est assez dommage, le film est relativement bon au début, mais dans son dernier tiers il devient tellement déjà vu qu'il est ennuyant. Ma note : 2,75/5 Mission Impossible 5 : Rogue Nation Étrangement, il s'agit du seul Mission Impossible que je n'avais pas vu. Il est assez égal à tous les films de cette saga depuis un moment, je trouve qu'ils se ressemblent beaucoup. Ils sont agréables à voir, j'ai bien envie de me lancer dedans à chaque fois, mais ils ne sont pas incroyables, et ils se mélangent facilement. Il faudrait penser à renouveler la saga tout de même. Plus spécifiquement sur ce film, j'ai pas trouvé l'histoire incroyable quand même. Le scénario de l'agence criminel qui isole les héros, ça commence à être trop vu. Les scènes d'action sont toujours pas mal du tout quand même. Ma note : 2,75/5 Room Les rares informations que j'en avais vu m'avais donné envie de voir ce film. Evidemment, comme il commence par ce que je connaissais, le film m'a directement intrigué. Mais je trouve qu'au bout de 30 minutes, ça s’essouffle assez vite. Heureusement, le film entre dans une seconde phase par la suite, ce qui renouvelle l'intérêt pour l'intrigue. Le film devient nettement plus imprévisible dans cette deuxième partie. Ma note : 3/5 FILM 2014 Zero Tolerance Moui, c'est un film plus ou moins d'action sympathique, pas grand chose de plus à dire. Il faut dire que mon attention ne fut pas des plus grandes pour ce film. Il a un aspect vraiment répétitif, les ~flics arrivent quelques part, explosent la tête de ceux qui les entourent, suivent l'indice qui en est ressortis et vont à la place d'après ou ils explosent la tête de ceux qui y sont. En gros, le titre est bien choisis. Maintenant, les scènes d'actions sont assez accrocheuses, et la résolution de l'intrigue a une conclusion relativement satisfaisante. Ma note : 2,75/5 The Signal Je ne me rappelle pas ce que ce film faisait dans ma liste à voir, c'est probablement un top de film à énigme que j'avais vu sur le net et qui le contenait. Quoi qu'il en soit, le film commence tel un film avec un budget limité. Les personnages étaient filmés de manière traditionnel, dans des décors naturels ou qui ne nécessite pas de grosse installation de tournage, et le film se reposait avant tout sur l'interprétation des acteurs. Il n'en reste pas moins qu'il a su mettre en scène la visite de la cabane au début, qui avait de la tension. Les moyens utilisés étaient tout ce qu'il y a de plus banale (le noir, les voix qui chuchotent, etc...), mais ça marche. Et puis ... tout a changé. Comme le genre du film combine tout ce que j'aime, j'ai été captivé à partir de ce moment là. J'ai l'impression que ce film a voulu être trop de choses à la fois : caméra à l'épaule, horreur, tension, science fiction, drame, amour, etc. On dirait que le réalisateur a tout mit dedans parce qu'il était pas sur de faire un film après. J'ai quand même bien aimé l'expérience, mais c'est dommage que le film soit si éparpillé. Mention spéciale à la musique 2.3.5.41. Ma note : 3,5/5 Lucy Je sais pas pourquoi je l'avais pas vu avant. Pourtant il avait fait un peu de bruit au moment de sa sortie, même si ça n'avait pas été forcément en bien. Difficile de comprendre pourquoi le film s'enrobe d'explications totalement ahurissantes sur les performances du cerveau, alors qu'il pouvait facilement s'amuser à expliquer les aptitudes de Lucy par la création de cette nouvelle et étrange drogue. Mais c'est vrai que ça aurait un peu trop ressemblé à Limitless, sortie 3 ans plus tôt. En gros, on dirait que Luc Besson a bien aimé le principe de ce film, a fait des recherches ultra rapides et a lu que on utilisait 10% de notre cerveau, et s'en est servit pour se lancer dans un film de science fiction sans vraiment chercher à comprendre. Les aptitudes gagnées n'ont pas plus de sens. Ca n'est pas le but du film, mais du coup c'est un peu dommage et c'est normal qu'il y ai eu des critiques sur ce point. J'étais au courant de ce défaut du film donc ça m'a permit de passer outre rapidement. Alors, une fois le principe de base du film accepté, est-ce que le visionnage est agréable ? Le film est assez cours, et de fait il avance très rapidement, le rythme élevé permet de ne pas s'ennuyer. De plus, comme la protagoniste monte en puissance au fur et à mesure, c'est l'occasion d'avoir un rendu à l'image de plus en plus fou, ce qui rend d'autant plus service au film. Le scénario est le vrai soucis, il n'y a pas réellement de ligne directrice, le principe est juste de voir la protagoniste devenir de plus en plus puissante. Je n'ai pas trouvé ça trop gênant vu que je savais à quoi m'en tenir et que le rythme permet une réelle immersion dans les images. Ma note : 3,5/5 Night Call Son pitch m'avait pas mal intéressé à sa sortie. Il faut dire que le principe d'un journaliste free lance sans principe moraux, ça a de quoi faire un film accrocheur. Comme j'aime bien l'acteur principal, il y avait de quoi être enthousiaste à priori. Et après avoir vu le film, le moins qu'on puisse dire c'est qu'il remplie son cahier des charges. On assiste à la montée en puissance de l'immoralité du personnage principal, qui se sent poussée des ailes d'impunité à mesure qu'il est récompensé pour ses actes. La performance de Jake Gyllenhaal est excellente, il a certainement perdu du poids pour le film, et ça lui a donné des yeux exorbités qui font bien ressortir les caractéristiques du personnage. Comme le film se passe presque exclusivement de nuit, ça lui donne une ambiance assez singulière, que j'ai rarement vu dans un film (un autre qui me vient à l'esprit c'est Collateral, d'ailleurs le personnage de Tom Cruise n'est pas si éloigné dans ce film). Au final le film était plus intéressant que je ne l'imaginais, car il n'y a pas vraiment de baisse de rythme, du coup il maintient l'attention jusqu'à la fin. C'est amusant de voir que l'attrait que peut avoir le visionnage du film est directement liable à la recherche d’audience dans les médias, qui est l'un des thèmes de ce film. En ce sens, le spectateur du film l'ayant apprécié a en commun avec le spectateur devant sa télévision regardant les news trash. Ma note : 4,25/5 La grande aventure Lego Malheureusement mon attention n'était pas à son maximum lors du visionnage du film. Même ainsi, la finesse de l'usage des lego saute aux yeux, c'st très impressionnant de voir le niveau de fluidité qu'ils ont réussit à atteindre avec uniquement des jouets solides. Il y a très peu d'éléments non lego dans le film. Cependant, c'est parfois assez complexe de se retrouver dans l'image, car il y a parfois beaucoup de choses qui se passent en une image, donc je pense que des enfants seront largués sur certains plans. Du point de vue de l'histoire, c'est basique. Bien sur, le film reste centré sur une morale précise, qui se retrouve d'autant plus souligné par les scènes se passant dans le monde réel. On peut pas dire que ce soit mega original de dire que tout le monde est spécial et doit faire confiance en ses idées, mais ça reste un film pour enfant donc on peut pas non plus demander une grande profondeur. A noter qu'il y a un véritable défilé de personnages différents, que ce soit par les personnages DC, Star Wars ou autre que l'on voit à divers moments. C'est assez sympa. En gros, de ce que j'ai vu, c'était pas mal. Le point fort du film c'est surtout le défi technique à utiliser les legos. Ma note : 3/5 FILM 2013 Capitaine Phillips (2013) En voilà un film plein de tension. J'ai été vraiment impressionné par le fait qu'elle reste constante pendant tout le film. Pourtant, de base un scénario sur la mer n'est pas du genre à particulièrement m'intéresser. Mais là, malgré le fait que le film face plus de 2 heures, l'intrigue avance suffisamment rapidement et avec tellement de tension qu'on reste accroché à son siège pendant toute la durée. Il faut dire qu'un scénario se basant sur des pirates attaquant un navire, ce sont des ingrédients bien efficaces pour établir un thriller. Quant c'est couplé aux performances acteurs, qui jouent tous très bien, ça a peu de chance d'ennuyer. De plus, j'ai été agréablement surprit par le développement des personnages. Par exemple, au début, pendant une alarme d'entraînement, en voyant l'équipage traînant un peu et donc ne prenant pas totalement au sérieux l'entraînement, je me suis dit que ce serait la cause de problème pour la suite. Et en fait pas du tout, puisque l'équipage lui même est prit dans cette montée de la tension, et qu'ils prennent donc immédiatement au sérieux l'alarme lorsqu'elle sonne pour de bon. C'est agréable de ne pas avoir de personnages qui réagissent avec bêtise, au contraire ils auraient difficilement pu faire mieux. Impossible de ne pas parler des pirates eux même d'ailleurs, car ils ont chacun une personnalité bien à eux, sont également joués de manière très crédible, et sont juste assez humanisés sans pour autant en faire des pauvres victimes. Il me semblait que l'histoire était basée sur une réelle, et effectivement il s'agit de la prise d'otage du Maersk Alabama en 2009. De ce que j'ai lu, le film est d'ailleurs assez proche de la réalité. Assez dingue comme histoire. En regardant un peu le reste de la filmographie du réalisateur, il a aussi fait 2 des films de la saga Jason Bournes, donc c'est sur qu'il s'y connait en tension. Faudra que j'essaye de voir les autres aussi. Ma note : 4,5/5 La chute de la maison blanche (2013) C'est un film dont j'avais déjà entendu parlé et comme je voulais voir un film de 2013 c'est tombé sur lui. Et ben oulà, dès le départ on est mit dans le bain. Avoir le président des Etats-Unis qui ressemble et agit comme un héro de film d'action (des cours de boxe ou il se bat sérieusement pour sa première scène, sérieux quoi), et qui offre un cadeau surprise à sa femme pour montrer qu'il l'aime beaucoup, on sait déjà que le film ne cherche ni la crédibilité ni la subtilité. Et pourtant, j'aime bien les deux acteurs qui jouent les deux personnages principaux du début. En fait le film sert à faire passer des messages classiques et déjà vu concernant les Etats Unis. Je n'ai donc pas eu la moindre espérance sur ces plans là, et n'ai donc pas fait très attention à tout ce plan du film. Bien sur, le film devient plus intéressant dans sa phase d'action qui arrive assez rapidement. Le thème de la prise d'otage peut être très efficace aussi bien en terme d'action que de suspens. Le film arrive plutôt bien à gérer tout ça. Ma note : 2,75/5 FILM 2012 Jack Reacher (2012) Ca me surprend toujours de voir tous les films que je n'ai pas eu la motivation de voir sur le moment alors que j'avais quand même envie de le visionner. Jack Reacher en fait partie. Sans grande surprise, j'ai bien aimé. C'est un film d'enquête efficace, dans la droite lignée des Mission Impossible, avec moins d'action quand même. Il y a des scènes marrantes également. Je comprend un peu pourquoi Tom Cruise a eu certaines critiques vis à vis des personnages qu'il incarne, parce que là il frôle parfois la caricature tellement son personnage est un Marty Sue. Mais vu le type de film, ça passe. Ma note : 3,25/5 Moonrise Kingdom (2012) Après A Serbian Film, il me fallait un film pour mettre de bonne humeur. C'est tombé sur Moonrise Kingdom, puisqu'il est sortie en 2012. Ca saute aux yeux dès le départ que l'univers visuel est soigné, que ce soit par les couleurs vives utilisées, et par la symétrie utilisée très régulièrement dans les images. Il y a également des images montrant une brisure de symétrie. Tout cela contribue à donner une apparence enfantine au film, ce qui concorde avec les personnages. C'est surprenant de voir pas mal acteurs très connus participer, en arrivant progressivement dans le film, bien qu'ils restent des personnages secondaires. Cependant, l'essentiel n'est pas là. L'histoire se focalise avant tout sur les deux gamins principaux, qui vivent leur petite excursion au rythme de leur histoire d'amour. Ce sont deux enfants qui se sentent assez singuliers, qui essaye de vivre leur petite idylle, et qui se retrouvent rapidement confrontés aux adultes dans la seconde partie du film avant de faire une nouvelle excursion. Le film a ce côté peu sérieux qui signe un peu ce genre d'histoire centrée sur la manière qu'on les enfants de percevoir la réalité, ce qui minimise un peu l'immersion dans le film. C'était sympa à voir, ça se comprend que ce soit un film 'feel good'. Rien d'extraordinaire, mais il y a un brin de nostalgie qui aide. Ma note : 3,25/5 FILM 2011 Rio (2011) Et ben, l'histoire a un sacré rythme, c'est agréable. J'avais peur de m'ennuyer, mais pas du tout. L'intrigue échappe à certaines scènes trop prévisibles, et même si globalement le film est pas incroyable, ça reste un bon film d'animation. Il faut dire que je ne me rappelle pas avoir déjà vu un film sur des oiseaux, et si on cumule avec le fait qu'une bonne partie se passe à Rio, le film déborde de couleurs. Même l'histoire entre les deux oiseaux était amusante à suivre, alors qu'elle est quand même clichée. Ma note : 3,5/5 The Murderer (2011) Séparer un film en différent actes permet vraiment d'améliorer l’immersion dans le scénario. On nous présente littéralement les différentes phases du film, ce qui est un excellent moyen pour faire comprendre ou en on est. Et cette structure est également efficace pour donner un cadre clair et net à la manière dont la scénario se développe, du coup chaque phase ne se perd pas en péripétie inutile. Ce type de narration avait déjà été utilisé dans Les 8 salopards par exemple, et c'était déjà un succès. J'ai bien accroché à ce film grâce à sa structure, en particulier parce qu'elle permet d'avoir une introduction qui présente beaucoup de choses, et donc pour laquelle on ne ressent pas la longueur (d'un peu moins de 30 minutes). Les enjeux sont posés dans cette partie. La seconde partie est l'acte en lui même, ce qui est étonnant vu la longueur du film, et le fait qu'elle soit terminée à moins d'1 heure. Ca permet de rendre la suite plus difficile à prédire, bien qu'on imagine que l'histoire autour de la femme du personnage principal devrait prendre le pas. Il y a une légère perte de souffle au début du troisième acte parce qu'il y a de nouveaux personnages qui sont introduits, du coup c'est comme si il y avait une seconde première phase au film. Mais rapidement après, ça revient, notamment parce qu'il y a pratiquement de l'action non stop. Il n'y a pas à dire, les films qui mélangent habilement film d'action et thriller, j'aime beaucoup ça. Maintenant, j'irai pas jusqu'à dire que ce film le fait tout le temps de manière optimal, parce qu'il y a quand même beaucoup d'action dans la troisième phase. En tout cas, ça m'étonne qu'au final l'intrigue autour de la femme soit resté du second plan tout du long. Ma note : 4/5 FILM 2010 A serbian film (2010) Ce film est relativement légendaire pour sa violence, du coup je me disais qu'il fallait que je vois ce que ça pouvait bien être, même si il est pas l'air incroyable (suffit de voir les notes sur Allocine). A noter que c'est peut être le premier film serbe que je regarde. Alors, qu'en est-il donc au final ? Franchement, à la vue rapide du scénario, je m'attendais à ce que le film soit une bouse de ce point de vue, et en fait non. C'est l'histoire d'un ancien film d'acteur porno qui se retrouve prit dans un engrenage de tournage obscure au début, puis de plus en plus étrange, et qui s'extrémise progressivement. Franchement, l'ambiance du film est réussis, en tout cas je pense que c'est ce que le réalisateur voulait faire. Maintenant, impossible d'échapper au thème de la violence du film. Ne serait-ce que la nudité qui arrive progressivement à l'écran montre le ton. Maintenant, quel est le message du film ? J'ai pas vraiment eu l'impression qu'il défende les actes qu'il montre, au contraire le producteur est souligné comme quelqu'un de peu fiable, et même fou quant il essaye de s'expliquer. On est du point de vue du personnage principal qui a lui un sens moral, et que ça rebute de faire le film auquel il participe. On est aussi renvoyé à nous même en tant que spectateur, vu que plusieurs fois le personnage principal regarde lui même des images répugnantes. Si il y a un message, c'est plutôt une dénonciation des dérives pornographiques. Mais dans l'ensemble, je pense plutôt tout de même que le film est tient en particulier de la provocation. Le but est donc principalement de choquer. En dehors de la violence de ce qu'il montre dans ses diverses formes, il n'y a en réalité pas grand chose au film. Mais je me trompe peut être, faudrait s'informer sur celui qui a fait le film. En tout cas, je le prend comme un film d'horreur extrême, et pas grand chose de plus. Toute la polémique est compréhensible, m'enfin faut pas oublier que c'est qu'un film quand même, tout est fictionnel dedans. Du coup, c'est plutôt comme ça que je vais le juger. Et en tant que film d'horreur, ça ressemble à de la série B quand même, avec un plus pour l'ambiance prenante. Je me demandais comment ça allait finir, et vu que peu de films vont aussi loin dans la violente grinçante, ça rendait la fin délicate à prédire. Ma note : 3/5 Black Swan (2010) C'est un film que je n'avais pas très envie de voir parce que j'en connais déjà le twist. Pour un film dans lequel la psychologie du personnage principal a une certaine importance, c'est très dommageable. Je me console avec le fait que, puisque le film est sensé être bien fait, on peut s'amuser à voir tous les signes précurseurs de la révélation. Le jeu des miroirs est très présent. Maintenant, même avec cet élément connu, j'ai pas trouvé le film bien énergique, alors que de ce point de vue je le voyais de manière particulièrement favorable. Le visionnage ne fut pas particulièrement trépidant. Les scènes de mutilations sont difficiles à voir par contre. Ma note : 2,5/5 FILM 2009 Brothers (2009) Je continu ma liste avec ce film à l'excellent casting. Qu'il y ai l'acteur qui jouait le premier Spiderman avait du attirer mon attention vu qu'il est relativement rare au cinéma (en tout cas j'ai pas vu beaucoup de ses films). Mais avec Nathalie et Jack en plus, deux acteurs que j'aime bien également, ce film partait avec de grandes promesses. Dès le départ, je me suis dit que j'aimerais bien. Les 20 premières minutes sont déjà assez intenses pour un drame de ce type, j'aimais bien les personnages, l'histoire partait bien. Même si on voit venir la dynamique des personnages, c'est globalement bien réalisé. Le point de vue sur le terrain est un plus non négligeable pour le film. Sans cela, je pense qu'il n'aurait pas été aussi percutant et captivant. Avoir cette dualité des points de vue rend d'ailleurs la dernière partie du film assez difficile à prédire. Excellente performance de Tobey Maguire. Ma note : 4,5/5 Enter the Void (2009) Typiquement le style de film pour lequel il est difficile de se lancer. Le rythme est très très lent, et le film fait 2h30 de long. Le film ne raconte d'ailleurs pas grand chose, il montre et évoque mais c'est tout. Au bout d'une heure, le temps commencer à devenir vraiment pesant. Malgré tout, le film est performant dans son principe et ses images, mais ça ne rattrape pas tout. Ma note : 2/5 FILM d'avant 2009 Aniki, mon frère (2000) Un film de Takeshi Kitano, que je connaissais beaucoup plus pour le jeu qui passait à la télévision et pour lequel je ne comprenais rien (j'attendais surtout la dernière épreuve avec les espèces d'auto-tamponneuses). Grace au joueur du grenier, je sais qu'il a aussi fait un jeu horrible. Mais pour ses films, il me semble pas que j'en avais vu qu'il avait réalisé. Il y a bien le film sur l'île ou les gamins doivent s’entre-tuer ou il apparaît, mais comme j'ai pas aimé le film c'est pas comme si il m'avait laissé une grande impression. Donc que vaut ce film ? Ce qui m'a marqué c'est le rythme très élevé qui fait qu'on ne s'ennui jamais. On enchaîne les époques à grande vitesse, ce qui permet de voir l'évolution de la situation avec le personnage principal, mais aussi la relation avec le personnage qui justifie le nom du film. Ca fonctionne bien, parce que les interprétations sont pas mauvaises. Je n'ai pas eu de baisse d'attention, le film est un réel condensé. Ma note : 3,5/5 Dark Crystal (1982) Forcément, après avoir vu la série, c'était une bonne idée de voir le film. Je redoute un peu la saison 2 de la série du coup, si elle se fait. J'ai trouvé le film solide, très impressionnant techniquement si on prend en compte l'époque, fourmillant de détails qui en fond un monde riche et crédible, et au final assez entraînant et poétique dans son genre. Je noterais quand même que le rythme assez lent pendant plus de la moitié du film me laissait songeur quant à la manière dont il pouvait bien se conclure, et en effet la fin est un peu rushé (même si c'est pas abusé non plus). Le scénario est également assez classique dans les grandes lignes. Je comprend que ce film ai acquis une certaine réputation avec le temps, et ce malgré une réception au début mitigée. Vu l'époque de sa réalisation, le monde qui nous est montré et la profondeur des décors en fait l'un des films anciens les plus aboutis de sa génération, sans l'ombre d'un doute. Ma note : 3,75/5 Babel (2006) J'avais déjà vu le début du film, je sais plus pourquoi j'ai arrêté. En tout cas, il été toujours sur ma liste de film à voir, et heureusement ! L'entremêlement des intrigues m'a entièrement capté. La diversité des points de vues fait que le film ne tire pas en longueur malgré ses plus de 2 heures. Entre le désert du moyen orient, la fête du Mexique et la ville du Japon, c'est presque comme si on assistait à trois films différents. Si ce n'est qu'on assiste à la montée progressive des tensions, conflits et erreurs dues à l'énorme bêtise de jeunesse auquel on assiste au début. Le point de vue des japonais a mit du temps à se connecter aux autres, mais évidemment il n'était pas là au hasard, bien que le lien soit tenu. Le scénario est vraiment excellent, tout comme l'interprétation des acteurs et actrices. Ma note : 4,5/5 L'antre de la folie (1994) Je voulais voir un film d'horreur, et dans ceux qui sont les mieux évalués il y a celui-là, réalisé par John Carpenter. Autant dire qu'avec la qualité qu'il avait su obtenir avec The Thing, j'avais de grandes espérances pour ce film. De plus, il y a Sam Neill, que j'apprécie depuis Jurassic Park (c'est d'ailleurs le cas pour le trio d'acteurs principaux). Après une première scène parfaitement inutile qui sert plus à spoiler qu'autre chose, le film commence enfin sur de bonnes bases. L'histoire est posée avec clarté, le personnage de Neill est classique dans le genre mais plutôt efficace, et ensuite la tension monte doucement et surement. On n'échappe pas à quelques jump scare, mais rien de bien méchant, et le film mise sur son ambiance. Mais voilà, tout le dernier quart part dans le too much, et la fin n'est pas particulièrement satisfaisante. Franchement, on trouve vachement mieux comme film d'horreur. Ma note : 2,75/5 Les enfants de Timpelbach (2007) Ouais ça a bugger et j'ai perdu mon message donc je vais faire vite : c'est un film que je voulais voir depuis sa sortie et j'aurais du le voir à ce moment. Les interprétations sont moyennes voir mauvaises (enfants et adultes), le scénario est enfantin, le contexte est celui d'un compte. C'est un film qui correspond à un fantasme de gosse. C'est mieux à voir comme un film familiale, mais en dehors de ça c'est pas incroyable. Ca reste bon enfant justement, donc le visionnage n'est pas désagréable. Ma note : 2,75/3 La leçon de piano (1993) Je veux voir ce film depuis le tournoi des musiques de film, ou la musique The heart ask pleasure first avait participé dans un groupe bonus, et je l'avais beaucoup aimé. Pour évacuer le thème au départ, c'est une musique qui est beaucoup utilisée dans le film, même si on ne sait pas quelle en est son origine. Quelle surprise de voir que Sam Neill est au casting, décidément il a été productif pendant ces années. Son personnage était assez intriguant, je ne savais pas ou il devait aller, mais il est collatéral par rapport au centre de l'intrigue. Je sais pas pourquoi mais je m'attendais à plus pour ce film. J'aurais cru qu'il serait plus centré autour de la musique. Le scénario est en réalité très concentré sur une histoire d'amour qui se développe, sans réellement se préoccuper de ce qu'il y a autour. L'ambiance aide beaucoup, les paysages naturels cassent avec l'aspect fille de ville de la protagoniste, mais ça permet quelque chose d'original. Le film est un peu long, mais pas longuet. Les ingrédients sont là pour une histoire d'amour efficace. Ma note : 3/5 Paprika (2006) Je ne regrette absolument pas d'avoir vu ce film qui traînait sur ma liste depuis un moment, sans jamais être une priorité. Le film accroche instantanément par son étrangeté visuelle, qui est rapidement expliquée de manière cohérente ce qui renforce d'autant plus l'intérêt pour cette oeuvre. L'animation étant par ailleurs excellente, le film regorgeant d'idées visuels et ne ménageant par ses effets, il est captivant aussi bien par la forme que par le fond. Il faut dire que l'exploration et le contrôle des rêves est un thème fertile, encore faut-il savoir le traiter. En plus, le film sait garder quelques côtés comiques par moment. Ma note : 4,75/5 Les Moissons du Ciel (1976) Encore un film que j'ai ajouté à ma liste parce que j'aimais bien la musique. Il faut dire que cette musique (j'arrive pas à trouver son nom, peut être est-ce juste le titre du film) est vraiment exceptionnelle. Simple mais mémorable. Merci Ennio Moriconne. J'ai beaucoup aimé le contexte et le visuel du film. L'affiche français rend hommage aux contrastes que montre parfois le film, mais pas aux couleurs que l'on voit. En effet, le film est fortement teinté de jaune grisâtre, puisque la quasi totalité des scènes se déroulent dans les moissons. Je n'ai pas souvenir d'avoir vu un film ayant fait la même chose, c'est dépaysant. Puisqu'en plus ça se déroule il y a un siècle, dans une période qui est loin du confort actuel, ce qui renforce l'originalité du film par rapport à ceux des trente dernières années. Pour ce qui est du scénario, il mise moins sur son histoire que sur ses personnages. Même si il n'y a rien de totalement extravagant, le scénario reste malgré tout plutôt intriguant, je n'étais pas sur de la manière dont ça finirait. Quant je compare ça à Parasite sortie, sortie cet année, c'est le jour et la nuit. J'ai trouvé Les Moissons du ciel nettement plus réussis, même si le film n'est pas parfait malgré tout. Comme il met en avant ses personnages, parfois le déroulement du scénario est un peu longuet, même si il n'y a quand même pas à se plaindre du rythme. Ma note : 3,75/5 Elephant Man (1980) L'un des vieux films que je voulais voir depuis bien longtemps. Il y a aussi M le maudit. Cela dit il est plus récent que je ne le pensais, le fait d'avoir été volontairement tourné en noir et blanc m'a mis dans l'erreur. Je connaissais déjà les grandes lignes du film, notamment l'une des phrases prononcées, ce qui permettait dès le départ de voir le film d'une certaine manière. C'est un peu dommage, mais tant pis. Le film n'en demeure pas moins excellent. Il y a plusieurs scènes vraiment touchantes dans ce film, évidemment relative au protagoniste dont le film tire son nom. Ma note : 4/5 Danse avec les loups (1990) Les 4 heures de film m'ont longtemps éloignées, malgré le fait qu'il avait de grandes chances de me plaire. Finalement, j'ai pu le voir en plusieurs fois. Sans surprise, j'ai bien aimé. La période traditionnellement utilisée dans les westerns ainsi que la connexion avec les indiens sont de bons points. Je m'attendais tout de même à avoir une plus grande importance des loups, alors qu'en réalité il n'y en avait qu'un d'important (et deux au total), et encore il apparaît à peine. En ce sens, je m'attendais à une plus grande connexion avec la nature, mais ce n'est pas un thème qui est réellement abordé. Reste que le film prend son temps pour développer ses personnages, qui sont du coup attachants. Maintenant, la longueur est quand même pénalisante par certains côté. Le film est plutôt prévisible, alors s'en est d'autant plus dommage. La dernière heure était tout de même assez longue à voir. Ma note : 3,5/5 Sinbad : la légende des sept mers (2003) Ce doit être le film que je veux voir depuis le plus de temps. A l'époque, j'étais allé voir Kuzco l'empereur megalo par erreur, ce devait en 2003 vu que ce film est sortie à la même époque. Le film commence plutôt bien, avant d'avoir des effets 3D dégueulasses avec le monstre au milieu d'une animation classique. Heureusement, ils repartent aussi vites qu'ils sont venus, des fois d'autres effets sont utilisés mais moins visibles quant il ne s'agit pas de monstre. Il y a plusieurs voix bien connues dans ce film d'animation. Je pensais que le scénario serait convenu, et bien que par certains côtés il l'était, par d'autres il était surprenant, donc c'est globalement positif. En plus, la vitesse à laquelle progresse l'intrigue est importante. Ce n'est pas vraiment que le rythme est élevé, mais certains événements arrivent plus tôt que ce qui aurait pu être prévu. Après, on enlève pas le fait que les personnages soient pas originaux, et que leur développement se voit venir de très loin. Le film est sortie il y a presque 20 ans, donc peut être que pour l'époque c'était pas autant du déjà vu, mais avec un regard d'aujourd'hui ça n'y résiste pas. Ma note : 3/5 American History X (1998) Un film partiellement en noir et blanc au début, c'est une bonne idée vu le thème du film. D'ailleurs, vu les scènes qui sont en noirs en blancs et celles en couleur, on comprend que ça fait référence à la vision du monde manichéenne ou non du personnage principal. J'ai été prit rapidement dans l'histoire. Suivre en premier le petit frère prit dans l'influence d'une figure autoritaire, en l’occurrence son frère, et qui suit progressivement la même pente, ça pique l'intérêt. Et par la suite, on suit le grand frère qui est le véritable personnage principal. D'ailleurs, les alternances entre le passé et le présent permettent de garder un certain rythme dans le film, ce qui le rend suffisamment dynamique pour maintenir l'attention de bout en bout. Le développement n'est pas ultra nouveau, des films avec ce type de structure existent déjà, sauf qu'ils ont souvent tendance à me plaire. Et c'est toujours intéressant de se demander comment ça pourrait bien se terminer. Ma note : 4,25/5 Le Pôle Express (2004) Je continue de regarder des films qui me faisaient envie quant j'étais gamin. L'animation assez particulière pour l'époque m'avait interloqué, et vu qu'il était sortie en période de noël il me semble, j'étais dans le bon état d'esprit pour être réceptif. C'est donc tout indiqué de regarder ce film aux environ des fêtes de noël. Alors, que dire ? Le film ne casse pas trois pattes à un canard. Après un début un peu accrocheur, avec cet enfant sceptique quant à la réalité du père noël et qui cherche à trouver la vérité, le film devient franchement lent. Je me demandais pourquoi il s’appelait comme le train, et si tout le film allait se passer dedans, et les scénaristes n'ont pas sus donner un côté accrocheur au film passé les premières minutes. Ma note : 2,5/5 Fenêtre sur cour (1954) L'un des nombreux films mythiques que je n'avais pas vu, et que j'espère rattraper d'ici peu. Ce que j'en savais, c'est ce que l'épisode des Simpsons en avait reprit, du coup je ne savais pas ce qui était réel ou non avant de voir le film. Il met du temps à se mettre en place. Attendre presque 30 minutes avant que l'intrigue ne démarre réellement, c'est assez long quand même. Et même à ce moment, ça reste bien lent pendant un peu plus de 15 minutes, ce qui est le but vu que le film montre une montée progressive des suspicions. Heureusement, on évite le poncif habituel d'un personnage seul qui a des soupçons mais que personne ne croit, au contraire. Justement, le fait qu'on a des personnages avec des réactions différentes fait que le film marche d'autant plus. En temps que spectateur on est encore plus prit dans l'intrigue vu que les différents spectateurs font eux même tout pleins d'hypothèses. Avoir un personnage sceptique est d'ailleurs une excellente idée. En fait, ces différents personnages font échos aux spectateurs, sachant que le personnage principal est lui même dans une position de spectateur. C'est une mise en abîme très efficace. Ma note : 3,5/5 Blow Out (1981) En regardant la liste des meilleurs thriller sur senscritique, je suis tombé sur celui là. A force de le voir de ci de là, fallait bien le voir à un moment donné. Je n'ai pas été déçu. La manière d'aborder ce mystère par l'intermédiaire des sonorités est assez originale. Même si le principe aurait probablement pu être poussé plus loin, j'ai été agréablement surprit par le fait que le film ne s’essouffle pas alors qu'il n'est pas extrêmement tonique. En plus, l'histoire n'en fait pas des tonnes, j'ai jamais eu l'impression que les événements montrés étaient exagérés, alors que c'est une ligne qui est facilement franchit avec ce type de film. L'injustice qui transpire de la fin est assez marquante. Ma note : 4/5 Sueurs froides (1958) L'une des musiques les plus mythiques du cinéma et je n'avais toujours pas vu ce film, c'est bien dommage. Intéressant de voir que le personnage principal a de nouveau une sorte de handicape obtenu peu avant le début du film, ça rappelle Fenêtre sur cours. Vu que l'acteur incarnant le personnage principal est le même dans ces deux films, et qu'il me semble l'avoir vu dans d'autres films du réalisateur, on dirait bien qu'Hichcock a un acteur fétiche. Cependant, je trouve qu'il y a une amélioration par rapport à certains films précédents de Alfred Hitchcock : le film fait la même durée mais l'intrigue se lance plus vite. Du coup, on rentre instantanément dans le film. Sauf que l'histoire est moins intéressante, bien le mystère qui entoure la femme permet tout de même de garder le suspens. Heureusement, le film sait passer à une deuxième phase à son milieu, ce qui relance l'intérêt parce que du coup il est très difficile de prédire ou le film veut nous mener. J'aime bien ce genre de film ou l'intrigue va plus loin que ce qu'un film classique aurait fait, ce qui rend du coup délicat d'appliquer les codes habituels du genre pour comprendre comment tout cela doit se finir. Après, on peut pas dire que ça parte dans une direction particulièrement originale, mais bon tant pis. Ma note : 3,25/5 Pulsions (1980) Rétrospectivement, la première scène de ce film semble être un peu moquée par le film suivant de Brian de Palma. En effet, dans Blow Out il y a une scène avec une femme nue dans sa douche, qui se fait assassinée et lâche un crie qui prend tout le film pour être totalement réglé. Le réalisateur du film précise bien que la femme n'est là que pour sa poitrine. Et dans Pulsions, on a une scène avec une femme sous sa douche, qui se conclue par un crie de sa part, et qui est pendant tout du long parcourue de nombreux plans appuyés sur sa poitrine. Difficile de ne pas voir une auto-référence de la part de Brian. Peut être avait-il eu des critiques vis à vis de cette scène dans Pulsions ? Ou peut être n'était-il pas satisfait de ce film ? En tout cas, on peut faire le même parallèle avec la fin, surtout vis à vis de la vue à la première personne. C'est en tout cas une bonne idée de voir les films pas trop longtemps l'un après l'autre, parce que la connexion est évidente. Un autre point de comparaison à relever, sur le plan technique, il semblerait que le réalisateur soit friand des doubles plans, avec une image non flou en premier plan et une image non flou en deuxième plan, avec seule l’intersection qui est trouble. Ca donne une apparence très singulière à ces images et les fait ressortir par rapport au reste du film. Je pense quand même qu'elles ont été utilisées de manière plus efficace dans Blow Out, ou ces doubles images étaient notamment pertinentes pour rapprocher le personnage qui prend le son de l'émetteur du son. Il n'en reste pas moins que le film met 30 minutes avant qu'un thriller commence à s'installer, c'est un peu abusé. J'imagine que c'est pour avoir de l'empathie pour la victime, même si je n'en saisis pas très bien l'intérêt dans le contexte du film. En tout cas, après cette longue mise en place, le film devient rapidement intéressant. Mais au lieu de s'accélérer, le film retombe dans une manière assez peu accrocheuse de développer son intrigue. Il faut dire qu'il n'y a pas réellement de personne principal dans le film, puisqu'on suit plusieurs personnages dans des intrigues relativement parallèles pendant un bon moment. Peut être que le réel problème, c'est que j'ai deviné assez vite la révélation sur le tueur. C'est toujours pénible de voir un film entretenir un suspens alors qu'il laisse beaucoup trop d'indices, et beaucoup trop clairs. Je me suis demandé à quel moment le réalisateur voulait que l'on comprenne qui est la tueuse, parce qu'avec la musique ça semblait trop facile à deviner avant qu'on ai visuellement la révélation. Mais vu comment les éléments s'agencent pour en faire une révélation tonitruante, je pense pas qu'on était sensé comprendre avant la fameuse scène. Je veux pas laisser l'impression que tout est négatif dans le film. L'ambiance est réussit, il faut dire qu'une partie du film se passe de nuit. Les acteurs réussissent à bien interpréter leurs rôles. D'ailleurs, ça fait bizarre de voir Michael Caine jeune, après l'avoir vu dans les films de Nolan. Ma note : 2,75/5 Arrête-moi si tu peux (2002) J'avais déjà essayé de voir ce film mais avait abandonné vers le début, même si la qualité du film n'était pas à mettre en cause. Sachant qu'il est considéré comme l'un des meilleurs films de Spielberg, il fallait bien que je le regarde en entier un jour. Je suis vraiment admiratif de la manière dont Spielberg fait ses films, je crois pas avoir déjà été déçu de la manière dont il lance ses histoires. A chaque fois, il réussit à faire rentrer dans son histoire rapidement. L'intrigue est originale ce qui rendrait l'histoire plus imprévisible si le film ne commençait pas par une scène proche de la fin. C'est vraiment une habitude que j'apprécie de moins en moins, certes des fois c'est justifié de donner une mise en bouche au début car la suite serait trop ennuyante sans ça, mais souvent ça retire plus d'intérêt qu'autre chose. Ici on est dans ce deuxième cas. Leonardo Dicaprio est excellent dans son rôle, rare qu'il déçoive de toute manière. Ma note : 4/5 Les diaboliques (1954) Il est dans la liste des meilleurs thrillers sur senscritique, du coup je me suis lancé. Le film est centré sur les deux femmes de l'affiche. Autant ça aurait pu m'ennuyer rapidement, autant le côté noir et blanc, les sons un peu saturés, et le grain dans l'image, contribues a donner un peu de charme qui est propre aux vieux films. Ca permet de passer la phase d'introduction jusqu'à arriver à l'élément déclencheur du film. C'est toujours amusant de voir des films qui n'ont pas totalement les même structures que ceux actuels, ce qui s'explique cela dit ici par la fin. Ici, ça se voit par le développement du scénario, qui passe par des phases successives et ne se concentre pas vraiment sur ce qu'un film actuel aurait pu faire (sur la manière d'organiser le meurtre, sur une enquête de la police en parallèle, etc). Le film est plutôt, dans une seconde partie, une manière de voir comment les deux personnages principaux gèrent leurs méfaits. C'est clairement pas la même partie. Cependant, à partir du moment ou le corps disparaît, j'ai été bien prit dans le scénario. En gros, le film était sympa. L'histoire est relativement originale, donc le visionnage n'est pas une perte de temps. Mais il est pas incroyable non plus, même si la fin est pas mal. Ma note : 3,5/5 Le nom de la rose (1986) J'aime bien cette ambiance de moine de moyen âge : le film y gagne un paysage oppressant, des personnages suffisamment étranges pour contribuer au mystère, et une grandeur architecturale qui paradoxalement accentue la claustrophobie par son vide. En plus, l'intrigue ne traîne pas au début, car on directement entraîné dans une histoire de mort peu crédible, et de travail de détective par les deux personnages principaux. Autant dire que les ingrédients pour un film captivant étaient rassemblés. Le film a de nombreux rebondissements, les bizarreries auxquelles on assiste progressivement maintiennent l'attention, et au final j'ai vraiment bien aimé la manière de raconter l'histoire. Il n'empêche que le film est peut être un peu longuet vers son milieu, avant que tout reparte de plus belle. Ma note : 3,75/5 Stargate : la porte des étoiles (1995) Je n'étais pas certain d'avoir déjà vu le film, du coup je me suis lancé. Dès le générique du début, il était évident que je le connaissais. Je ne sais pas pourquoi ce générique est si mémorable alors qu'il s'agit d'un plan lent, sur une statue, donc on découvre petit à petit la totalité. Mais ça a un effet hypnotique sur moi, et ça a de nouveau marché, en donnant des frissons lorsqu'on voit la tête égyptienne en entière. Il n'en demeure pas moins que je ne me rappelais pas du reste du film, donc j'ai continué le visionnage. Ce doit être le premier film que je regarde de nouveau parce que je l'ai oublié. Mais vu que c'est Roland Emmerich qui l'a fait, je ne m'attendais pas à être réellement déçu. En plus, c'est le film qui a lancé la série par la suite, et apparemment ça ne se basait même pas sur un livre, il a pas mal de mérite dit donc. En le voyant de nouveau, c'est amusant de voir les similitudes du début avec Atlantide l'empire perdu. On a un personnage binoclard passionné d'histoire qui donne une conférence sur un thème pratiquement mystique et qui est rejeté par ses confrères, mais qui se voit donner une occasion de démontrer qu'il a raison par un vieux / vieille qui lui organise son voyage. D'ailleurs, au début de Stargate, les atlantes sont même rapidement évoqués. Pas étonnant que j'aime bien la mise en place de ce film, ça me rappelle de bon souvenirs avec Atlantide, vu que j'avais beaucoup apprécié ce film d'animation. La suite souffre probablement de limitation de budget et de technologie. En effet, aller sur une planète extraterrestre qui se trouve être un désert peuplé d'humain, on peut pas dire que ça dégouline d'inventivité. On est évidemment loin de productions actuelles capables de montrer à l'écran des tas d'espèces aliens différentes. Le film s'enferme pendant le reste du temps dans cette découverte de cette "planète", qui ressemble plus à une visite d'un village dans le Sahara. Je pense qu'il y avait bien mieux à faire, pour un blockbuster ça manque de grandeur. Reste que j'ai bien aimé l'ambiance du film en général, parce que mes espérances ne se situaient pas dans la découverte de monde mystérieux et créatifs. J'ai un peu la série en mémoire, et c'était très basique dedans, donc même avec un budget supérieur c'était évident que le film n'allait pas diverger considérablement, surtout qu'il a été fait avant. Et j'aime bien voir les films avec Kurt Russell. Ma note : 3/5 Infernal Affairs (2002) Tiens donc, avant Les Infiltrés, il y a eu ce film là. C'est un peu dommage d'avoir déjà vu Les Infiltrés du coup, parce que ça retire beaucoup à ce film là. Le scénario est le même : un infiltré chez les flics et un infiltré chez la mafia, qui donnent des informations à l'autre groupe et essayent de se démasquer l'un l'autre. Du coup, ça m'a assez ennuyé de voir une histoire que je connaissais déjà. Pourtant, les acteurs sont bons, la musique entraîne bien l'action, l'intrigue se développe efficacement. De toute évidence, si j'avais vu ce film avant, je l'aurais bien plus apprécié. Après, je n'avais pas été un fan absolu de Les Infiltrés malgré tout, donc ça relativise. Ma note : 2,75/5 L.A. Confidential (1997) La vache, il y a pas mal d'acteurs connus dans ce film ! C'est dingue que je n'en ai pas entendu parlé jusqu'à maintenant. En tout cas, le film m'a surprit par le dynamisme de son scénario. Je m'attendais à ce que le film montre une opposition entre les différents flics montrés au début, qui sont radicalement différents, ou alors que ça mette au minimum du temps avant qu'il y ai une quelconque convergence. Mais au contraire, les rebondissements vont suffisamment vites pour que ça en soit surprenant. Je suis bien rentré dans l'enquête du film, même si il aurait pu y avoir moins de temps consacré à la blonde vu que l'histoire presque d'amour parait hors sujet lors du visionnage. Malgré le côté un peu classique parce que probablement pas mal copié depuis, le film reste à 90% excellent. Ma note : 4,25/5 Perfect Blue (1997) C'est un film d'animation qui est relativement réputé. Autant il a des qualités indéniables qui en font un film d'animation complet comme je n'en ai pas vu énormément (que ce soit en terme d'animation, de musique, de développement de personnages), autant le côté thriller n'est pas exceptionnel. Il s'agit d'une sorte de thriller avec un tueur en série, en parallèle d'une dérive psychologique de son personnage principal, ce qui lui donne un rythme étrange et une manière de raconter l'histoire très proche de sa protagoniste. Le film fait continuellement des commentaires sur lui même, par l'intermédiaire du job du personnage principal, qui est une actrice. Tout se brouille petit à petit jusqu'au moment ou, même en tant que spectateur, il n'est plus facile de distinguer le vrai du faux. Je ne peux donc pas dire qu'il n'y a pas d'originalité, mais je n'ai pas été emporté. En fait, le film ne se concentre pas sur une enquête, et c'est en principe ce qui m'intéresse plus que les personnages. En tant que thriller psychologique, ça reste un film très efficace cela dit, car il réussit très bien à nous mettre du point de vue de l'actrice, alors que ce n'est pas facile du tout à faire. Ma note : 3,5/5 Misery (1990) J'avais lu le bouquin il y a un moment, et connaissant déjà l'histoire je voulais pas trop voir le film. C'est un huit clos avec seulement deux personnages, donc un film n'avait pas trop d'intérêt une fois qu'on a lu le livre, puisque forcément je ne voyais pas comment le film pourrait faire quoi que ce soit de mieux. Maintenant que j'ai oublié une bonne partie de l'histoire, c'est une bonne occasion de voir le film. C'est aussi vicieux que dans mes souvenirs. Forcément, le film repose notamment sur la performance des deux acteurs principaux, qui sont très bons. Kathy Bates démontre qu'elle a du talent déjà à l'époque. Le film arrive à rester intéressant malgré la difficulté évidente à maintenir l'attention d'un spectateur alors que la quasi totalité des scènes se passent dans une ou deux pièces. Ca fait aussi plaisir de ré-entendre des voix que j'avais l'habitude d'entendre à la télévision quant j'étais petit. Ma note : 3,75/5 M le maudit (1931) L'un des films les plus anciens que je veux voir depuis longtemps. Le symbolisme du M sur la main m'a toujours interpellé, et la sordidité de ce que j'avais lu du scénario m'avait interroger sur la manière qu'aurait eu un film si ancien de traiter le sujet. Malheureusement, je me suis aussi fait spoilé le visage du meurtrier, ce qui est l'un des éléments clés du film, qui joue dessus. C'est dommage car ça retire à la psychose lors du visionnage, puisqu'en tant que spectateur on est sensé un minimum partager le doigt accusateur que la population pointe tour à tour sur différents individus. Mais le film n'est pas complètement centré là dessus non plus, la révélation vient relativement tôt, donc ça ne gène pas trop. Ca se ressent que l'on est aux débuts du cinéma. Il y a une certaine lenteur globale au film, et une mise en place relativement classique. Bien sur, cela ne peut se nommer classique que rétrospectivement, j'imagine qu'il s'agit de l'un des films ayant mit en place ce style de thriller. C'est amusant de voir qu'il y a déjà ce système avec plusieurs clans essayant de résoudre un mystère. Le film garde cela dit une bonne originalité par le jeu de course poursuite entre le tueurs et ceux qui veulent le capturer, chose qui se fait assez rarement désormais. Les thrillers récents ont un focus bien plus important sur l'identité du tueur. Ma note : 3,5/5 La nuit du chasseur (1955) Décidément, il y a plus de vieux films centrés sur les 'méchants' que je ne le pensais. Peut être était-ce plus dans le contexte de l'époque. En tout cas, ça ne m'étonne pas que ce méchant soit marquant, parce qu'on assiste à un véritable défilé de ses manigances et de son manque d'humanité qu'il justifie par une religion qu'il créé lui même. Et tout ça dans un déséquilibre flagrant vu qu'il est opposé à des enfants. C'est assez fort. Du coup, j'ai été surprit par la vitesse à laquelle le film passe ses différentes phases. A chaque fois que je m'attendais à ce qu'un événement arrive tard, il arrive plus tôt que je ne le croyais. La dernière partie du film est plus lente cela dit, c'est un peu dommage. Le film aura donc beaucoup plus brillé pendant sa première moitié. Sur une note parallèle, je trouve que Shelley Winters ressemble un peu à Brie Larson, mais c'est peut être est-ce du au noir et blanc. Ma note : 3,75/5 New York 1997 (1981) Bien que le contexte soit dans la science fiction pour l'époque, ce film est plutôt un mélange de thriller et de film d'action, sans être à haute dose dans ces deux cadres. Malgré tout, il parvient à être intriguant à suivre, car son scénario de base est simple : aller retrouver un otage dans une zone très dangereuse. Mais il y a un problème que j'ai déjà eu avec ce réalisateur, à savoir le film qui penne à maintenir le même niveau d'intérêt tout du long. C'est probablement la faute du rythme, parfois le film devient lancinant lorsque l'histoire passe d'une étape à une autre, alors qu'on aurait pu s'attendre à ce que le rythme s'emballe. Mine de rien, à chaque fois que je vois un film de Carpenter, il est question de fin du monde / de l'humanité. C'est un thème récurrent qui est plus vieux que les films apocalyptiques modernes, du coup il a du donner pas mal de bases. Ses musiques sont également très identifiables, elles donnent une certaine constance à ses films, notamment avec la répétition d'une unique note pendant un moment. Ma note : 3,5/5 Casino (1995) Typiquement le style de film qui a peu de chance de me plaire, les histoires de mafia se ressemblent trop et ce film s'inscrit plus ou moins là dedans. J'ai l'impression de voir régulièrement le même film. Vu que les acteurs sont encore une fois ceux qui sont attendus pour ce type de film, dès le départ j'ai pas été captivé. Evidemment, c'est un film de Martin Scorsese. C'est dingue, je trouve ses films de mafia peu pertinents, alors qu'en comparaison il a pu réaliser un film aussi génial que Shutter Island. En tout cas, peut être que mon avis sur Casino est un peu dur parce que c'est un précurseur, et du coup j'aurais du le voir avant. Reste qu'après avoir vu Irishman, ce Casino et ses 3 heures de longs ne fut pas un visionnage particulièrement enthousiasmant. Heureusement, le fait que ça se passe à Las Vegas a permit de donner une identité relativement propre au film, en tout cas ça permet de le distinguer un peu d'autres films de mafia. Ma note : 2,75/5 Le château dans le ciel (1986) Un Ghibli assez peu marquant pour son histoire, et évidemment beaucoup plus pour ses effets visuels qui sont comme d'habitude bien réussit. Je pensais que ce serait beaucoup plus féerique que ce ne le fut, il faut dire qu'imaginer des châteaux volants ça laisse songeur. En réalité le film commence et reste pendant une bonne partie dans cet univers industriel qui m'a l'air assez habituel dans ce genre de film d'animation. Le château dans le ciel est plutôt la réalisation du rêve des deux protagonistes. C'est un film sympa, mais par rapport à d'autres Ghibli je ne peux pas dire qu'il soit marquant. Ma note : 3/5 Blue Velvet (1986) David Lynch est l'un des réalisateurs qui a fait pleins de films que je dois voir, et que je n'ai pas vu. Après Elephant Man, c'est au tour de Blue Velvet. Dans la mesure ou j'ai vu que ce film pouvait nécessiter des explications, ça a piqué mon intérêt, d'autant plus qu'il est un thriller. Curieusement, le film est sympa à suivre, parce qu'il y a un mystère sous-jacent assez difficile à décrypter, et que petit à petit le film devient de plus en plus flottant. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il y a des personnages haut en couleur, ce qui est le réel plus que le film a à apporter. J'ai un peu de mal à comprendre pourquoi le film est considéré comme l'un des meilleurs thrillers, parce qu'il est vraiment particulier dans son genre sans être extraordinnaire. Il n'y a par ailleurs pas grand chose à comprendre, donc je vois pas pourquoi il y aurait besoin d'explications particulières. Au contraire, tout est relativement logique dans le film. Il a cependant ce côté un peu hypnotique qui laisse une bonne impression une fois le visionnage terminé, donc peut être que sa réputation vient de là. Ma note : 3,5/5 Le tombeau des lucioles (1988) Encore un film qui traîne sur ma liste de visionnage depuis longtemps. C'est un film dur qui montre le destin de deux enfants pendant la guerre. On ne nous épargne pas grand chose, et c'est bien pour ça que le film est réussit. Les enfants sont de plus en plus décharnés, jusqu'à en être malades, et il n'y a pas grand chose qu'ils peuvent faire pour échapper à leur situation. Le film commence de toute manière par la fin, il n'y a donc pas de mystère quant à ce qu'ils deviennent. Mais ça reste malgré tout assez difficile de voir ces deux gamins s'effriter au rythme des jours. Le pire c'est qu'on comprend relativement bien les autres personnages aussi, qui ont leurs propres problèmes. Il y a uniquement la tante dont la méchanceté confine parfois à la caricature. Un élément bien vu dans le film, c'est le retournement de la signification du passage des bombardiers. Au début du film, lorsque les enfants sont encore dans une situation plus ou moins stable, ces avions signifient des périodes de peur, de mort potentielle, et de destruction globale. Par la suite, alors que les enfants sont dans une situation de plus en plus précaire, les bombardiers deviennent pratiquement des signes d'espoir, car ils permettent au grand frère de piller les maisons de ceux qui ont encore quelque chose et qui ont du aller s’abriter. C'est un élément assez significatif du désespoir de leur situation, qui est très difficile à s'imaginer. Ma note : 4,25/5 Le limier (1972) Le film commence très bien, car les dialogues sont vraiment excellents. C'est toujours succulent d'écouter des discussions finement écrites, on ne ressent pas le temps passer alors que tout se passe dans quelques pièces. Assister à une discussion apparemment courtoise tout en constatant les multiples menaces et piques que chacun lance à l'autre, ça permet de comprendre le scénario tout en subtilité. Malgré tout, et en dépit des rebondissements successif, le film reste un peu trop long. L'apparition de l'inspecteur donne un nouveau souffle à l'intrigue, mais le jeu de discussion est un peu le même, ce qui a du sens. Le film garde tout de même de l'intérêt car on ne peut pas être sur de ce qui se passe réellement, et la performance des acteurs est à souligner. Ma note : 3,25/5 Les chiens de paille (1971) Je n'avais pas entendu parlé de ce film avant de le visionner. Apparemment il fait partie du trio de film sur l'ultra violence dans les années 70. Ayant déjà vu Orange mécanique, il me reste donc Délivrance à visionner. Le film met du temps à se mettre en place. Forcément, il doit mettre au point une atmosphère pour qu'on comprenne la pression progressive que subit le couple, avec la présence de plus en plus oppressante des poseurs de toit. C'est quelque chose qui a déjà été fait avec Funny Game, de manière plus poussé à mon avis. Dans la mesure ou ce film est sortie après Les chiens de paille, la référence me parait assez clair. C'est pour ça qu'il est parfois plus optimal de voir les films de manière chronologique, puisque ça permet de mieux goûter aux inventions du film précurseur. Ici, ce fut assez dommageable pour le film, vu qu'il reste lent même après la mise en place. La tension monte réellement que dans la dernière demie heure, ou on voit les ingrédients d'un désastre s'agencer et on redoute un peu la suite pour le couple. La résistance de ce dernier est bienvenue, ça change un peu des autres films du genre, et rend cette dernière dernière meilleure que ce que je pensais Ma note : 3,25/5 Bone Collector (1999) Voici un film de type thriller mais avec une réalisation relativement moderne, en tout cas tel que j'imagine qu'une réalisation récente de thriller est : on est rapidement dans le mystère, on a un personnage principal à la personnalité forte, on a un tueur original, etc. En tout cas, ça baigne dans l'ambiance des films des années 90-2000, et ça me plait assez. En plus, cela permet de capter instantanément l'attention. Maintenant, bien que le film soit efficace, il n'est pas plus que cela. Je ne le trouve pas mémorable. Il fait le job et le fait bien, c'est un bon film à voir en soirée, et voilà. Ma note : 3,5/5 L'inconnu du Nord Express (1951) Le film commence bien, car la manière dont l'inconnu accroche le joueur de tennis est envahissante, flirtant à chaque fois avec les limites sans les franchir. J'apprécie les films qui s'ouvrent sur des dialogues bien menés, car ils permettent d'introduire les personnages, leur personnalité, ainsi que les éléments de l'intrigue, sans en faire des tonnes ou partir dans de l'exposition exagérée. D'ailleurs, c'est pas mal ce principe d'échange de crime. J'ai également apprécié le développement par la suite. Puisque c'est malgré tout pas une histoire si extraordinaire que ça pour un thriller, ça amène à se demander si ce qui rend un film attirant. Après tout, on peut voir plusieurs fois le même type d'histoire, si il y a une nouveauté dans la manière de l'aborder ça permet de donner un souffle nouveau. Ici, j'ai bien aimé le fait que la femme soit rapidement au courant de ce qui se passe, c'était surprenant qu'elle soit intégrée à ce qui ressemblait au début à un duel entre les deux hommes. On peut ajouter que certains plans sont assez marquants, comme le reflet du crime sur les verres d'une lunette, qui tord l'image et rend donc l'acte doublement monstrueux. Petit élément, la scène de la récupération du briquet dans la bouche d'égout était flagrante d'incohérence, je ne comprend pas pourquoi un autre procédé que de passer le bras par une grille trop mince pour le faire a été gardé. Ma note : 3,75/5 La faille (2007) Film que j'ai vu sur conseil, il fallait apparemment être attentif. Bien que le rythme soit lancinant, l’atmosphère relativement pesante du début, ainsi que l'incohérence des actes de Hopkins, donnent envie de voir la suite. On peut déduire ce que Hopkins essaye de faire au début, mais la suite perturbe un peu ça ce qui trouble les prévisions sur la suite du scénario. Au fil du film, il est par compte évident qu'il se basera sur des révélations de fin, voir un twist. Je m'attendais peut être à un peu plus pour la fin, mais bon tant pis. Le film reste globalement réussis. Ma note : 3,25/5 Le locataire (1976) Je l'ai vu en version anglaise, c'était assez bizarre vu l'accent français de certains des personnages. Est-ce que ça veut dire que ce film n'existe pas en version française ? Ou alors que les acteurs français ont voulus se traduire eux même pour une version anglaise ? Dans tous les cas, ça ne fait pas une énorme différence, mais c'est quand même bizarre. Il n'y a pas d'intérêt à parler en anglais si c'est la version française, ou à parler avec un accent français prononcé si c'est la version anglaise. Le film est basé sur la mise en place progressive d'une ambiance oppressante autour du personnage principal. Du coup, c'est un film qui doit nécessiter d'être pleinement dedans, tout en ayant la patience de voir le scénario se développer petit à petit. C'est regrettable que le film ne soit pas bien excitant à visionner, il prend trois plombes pour en arriver à ce qu'il veut faire. C'est peut être du à l'ancienneté du film, mais bon. Heureusement, l'ambiance reste relativement réussis. Ma note : 2,75/5 Le corbeau (1943) Ce doit être le plus vieux film français que j'ai vu jusqu'à présent. Je serais curieux de voir les conditions du tournage sous possible occupation nazi. Le principal intérêt scénaristique du début et de trouver qui est le corbeau, ce qui ne me paraissait pas bien difficile à trouver. Par contre, c'est toujours amusant d'écouter certains dialogues, j'aime beaucoup quant ils fonctionnent par sous entendu. Bon, voir les difficultés sentimentales du médecin n'était pas non plus bien trépidant. Par contre, la révélation du corbeau m'a surprit, donc on va dire que c'est un bon point. Ma note : 2,75/5 The game (1997) J'avais vu les 30 dernières minutes il y a pas mal d'années, du coup j'avais pas très envie de voir le film entier. Je regrette d'avoir vu la fin, parce que le film est très accrocheur. On est bien prit dans le mystère de ce jeu, et il est facile d'être paranoïaque. Il n'y a pas grand chose de plus à dire, j'aurais bien plus apprécié ce film sans en connaître la fin. Ma note : 3,5/5
  21. 0 points
    Je viens de constater une chose... La nullité de momonosuke Ce petit est faible comparer à son père. Même luffy ou ace était plus puissant au même âge et pourtant il n'avait pas le niveau oden kozuki ou même de fruit du démon
×