Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 03/20/20 in all areas

  1. 2 points
    Je peux comprendre que l'arc final n'ait pas plu à tout le monde. Kubo s'est complètement laché et nous a fait du Jojo's tout au long de l'arc, à sa sauce. Personnellement j'ai adoré ces combats absurdes, ces pouvoirs originaux et débilement puissant, avec sa gamme d'antagoniste aussi farfelus les uns que les autres. Tout cela accompagné du découpage, mise en scène et graphisme talentueux de Kubo. C'était vraiment cool à suivre. Si on enlève quelques cas comme celui du Bankai d'Hisagi ou de l'utilité réelle d'Ukitake (à part se sacrifier pour permettre de gagner du temps), jusqu'à la fin du combat de Kyoraku contre Lille, l'histoire était bonne et cohérente avec ce que Bleach à toujours fait, c'est-à-dire avec les mêmes qualités et défauts qu'habituellement. S'il y a vraiment des choses à changer, ce serait la fin, notamment à partir du combat de Urahara contre Askin, où le récit a prit une tournure bien différente jusqu'à arriver à ce final bien trop abrupt et différent de ce dont on avait été habitué avec Bleach. Reste à savoir si Kubo nous fera l'honneur d'une fin remodelée à la façon de Shaman King un jour, et/ou la fin telle qu'elle était voulue initialement sera adaptée en animé. N'oublions pas que dans le petit character book qui était distribué avec le volume 55 uniquement au Japon, il était énoncé que dans l'arc final, tous les Bankai seraient révélés au grand jour, que le passé de nombreux personnages devait se croiser et qu'il y aurait un nouveau Turn Back The Pendulum (sans rire, s'il fait un truc au moins aussi bien que celui avec les Wizard et Aizen, ce serait passionnant à suivre). Alors effectivement, de nombreux éléments ont été développé dans les romans sorti par la suite, mais pouvoir voir ces éléments en animés ou en version papier seraient vraiment appréciable ! Peut-être que la pilule passera mieux en animé pour ceux qui n'ont pas apprécié cet arc, wait & see !
  2. 2 points
    Mes amis, quelle saison... Moi qui pensais avoir vécu ma saison préférée l'année dernière, je n'ai plus les mots pour celle-ci... Une saison ponctuée par beaucoup d'événements marquants : Johannes Thingnes Bø et Dorothea Wierer qui défendent leur titre, la retraite de deux grands du biathlon (Martin Fourcade et Kaisa Mäkäräinen), un record aux Championnats du Monde pour Marte Olsbu Røiseland, le déclic de Tiril Eckhoff, l'émergence au plus haut niveau d'Émilien Jacquelin, une lutte sans merci et un suspense au sommet, jusqu'aux dernières courses, pour la course au gros globe masculin et féminin, etc. Le tout légèrement écourté (et modifié) par la pandémie du COVID-19. Et ce ne sont que les choses principales. Bref, nous avons encore vécu une très grande année de biathlon, de course au gros globe et de mondiaux, inoubliable pour tout bon français fan de ce sport. Saison 2019 / 2020 Récapitulatif des étapes : Östersund (Suède) : du 30/11/2019 au 08/12/2019. Hochfilzen (Autriche) : du 13/12/2019 au 15/12/2019. Annecy - Le Grand Bornand (France) : du 19/12/2019 au 22/12/2019. Oberhof (Allemagne) : du 09/01/2020 au 12/01/2020. Ruhpolding (Allemagne) : du 15/01/2020 au 19/01/2020. Pokljuka (Slovénie) : du 23/01/2020 au 26/01/2020. Antholz - Anterselva (Italie) [Championnats du Monde] : du 13/02/2020 au 23/02/2020. Nové Město (République Tchèque) : du 05/03/2020 au 08/03/2020. Kontiolathi (Finlande) : du 12/03/2020 au 14/03/2020. Oslo Holmenkollen (Norvège) : annulé. Nombre total de compétitions individuelles : 21 sur 24 prévues initialement (x2). Nombre total de compétitions en relais : 6 sur 6 prévues initialement (x2). Nombre total de compétitions en relais mixte : 6 sur 8 prévues initialement. Classement masculin Classement féminin 1 Johannes Thingnes BØ 913 pts Dorothea WIERER 793 pts 2 Martin FOURCADE 911 pts Tiril ECKHOFF 786 pts 3 Quentin FILLON MAILLET 843 pts Denise HERRMANN 745 pts 4 Tarjei BØ 740 pts Hanna ÖBERG 741 pts 5 Émilien JACQUELIN 726 pts Marte Olsbu RØISELAND 597 pts 6 Simon DESTHIEUX 672 pts Franziska PREUSS 573 pts 7 Aleksandr LOGINOV 629 pts Ingrid Landmark TANDREVOLD 554 pts 8 Benedikt DOLL 613 pts Julia SIMON 551 pts 9 Johannes DALE 576 pts Justine BRAISAZ 547 pts 10 Vetle Sjåstad CHRISTIANSEN 566 pts Lisa VITTOZZI 528 pts 11 Arnd PEIFFER 540 pts Kaisa MÄKÄRÄINEN 506 pts 12 Erlend BJØNTEGAARD 495 pts Monica HOJNISZ-STAREGA 500 pts 13 Johannes KÜHN 474 pts Paulína FIALKOVÁ 489 pts 14 Jakov FAK 467 pts Markéta DAVIDOVÁ 478 pts 15 Matvey ELISEEV 422 pts Anaïs BESCOND 450 pts Petits globes de l'individuel : Martin Fourcade | Hanna Öberg. Petits globes du sprint : Martin Fourcade | Denise Herrmann. Petits globes de la poursuite : Émilien Jacquelin | Tiril Eckhoff. Petits globes de la mass-start : Johannes Thingnes Bø | Dorothea Wierer. Petits globes du relais : Norvège | Norvège. Petit globe du relais mixte : Norvège. Coupes des Nations : Norvège | Norvège. Champions du Monde de l'individuel : Martin Fourcade | Dorothea Wierer. Champions du Monde du sprint : Aleksandr Loginov | Marte Olsbu Røiseland. Champions du Monde de la poursuite : Émilien Jacquelin | Dorothea Wierer. Champions du Monde de la mass-start : Johannes Thingnes Bø | Marte Olsbu Røiseland. Champions du Monde du relais : France | Norvège. Champions du Monde du relais mixte : Norvège. Champions du Monde du relais mixte simple : Norvège. Résumé de la saison hommes Résumé de la saison femmes Évidemment, je m'en excuse d'avance, mais je vais encore et toujours commencer et consacrer une large partie de mon pavé à Dorothea Wierer. Parce que je pensais avoir vu sa meilleure saison, parce que je pensais qu'elle avait atteint le summum de sa forme l'année dernière... Mais en fait, je me demande si ce n'est pas plutôt cette saison. Elle a réussi à conserver sa grande forme d'une année sur l'autre et cette année, elle a encore brillé et s'est encore surpassée dans les plus grands moments, avec une concurrence plus féroce (dans le sens où Lisa Vittozzi avait le même profil qu'elle - régularité, excellent tir et bonne forme à skis - alors que Tiril Eckhoff, c'est l'inverse, une irrégularité qui fait qu'elle peut faire dix erreurs au tir puis un quasi-sans-faute la course d'après, tout en étant systématiquement dans les tous meilleurs temps de ski... un profil difficile à appréhender qui fait que Doro n'a pas toujours eu les cartes en main), moins de courses pour défendre son titre (avec la dernière étape annulée, mais après, on ne saura jamais si elle aurait accentué son avance ou perdu le dossard jaune), plus de pression du fait des Championnats du Monde chez elle, toujours plus de points perdus à cause de cette règle mitigée des deux moins bons résultats retirés (35 points perdus - comme l'année dernière, ce qui prouve une énième fois sa constance monstre, constance que l'on sanctionne... 7 pour Tandrevold, 6 pour Simon, 4 pour Braisaz, et ce sont les quatre seules à avoir perdu des points), un mal de dos durant deux ou trois étapes (il me semble qu'elle n'avait pas eu de problème similaire l'année dernière), etc. Malgré ces difficultés supplémentaires, cette tension dingue, le suspense à son paroxysme, elle a réalisé des exploits, des miracles, des records : Meilleure saison de sa carrière en termes de victoires : 4, dont la première course de la saison histoire de récupérer le dossard jaune direct et de montrer qui est la patronne, qui commence toujours les saisons de manière tonitruante. Cela fait deux ans qu'elle gagne en partie parce qu'elle accumule énormément de points durant le premier tiers de la saison. Ses adversaires devraient en prendre de la graine au lieu, parfois, de commencer la saison au bout de deux ou trois courses (et à ce niveau, c'est fatal, le moindre point compte). Des Championnats du Monde à domicile de FOLIE ! J'étais en transe du début à la fin. Alors qu'elle a enfin gagné sa première médaille d'or mondiale ainsi que sa première course à domicile l'année passée, alors qu'elle a la pression du fait d'être la star la plus attendue dans son stade, alors qu'elle a perdu le dossard jaune il y a quatre courses, récupéré par une Tiril Eckhoff en mission, alors qu'elle a eu du mal à boucler le second tiers de la saison, elle aurait pu passer complètement au travers. Elle aurait pu craquer. Mais non. Au lieu de ça, elle sort les Championnats du Monde de sa vie, en gagnant la poursuite en mode démonstration (ce duel avec Røiseland ), l'individuel dans la foulée en mode tripes (ce dernier tour ), et elle est à deux doigts de conserver son titre sur la mass-start, si seulement une Røiseland en furie n'avait pas fait une remontée fantastique. Une deuxième médaille d'argent également sur le relais mixte en ouverture de l'étape, comme pour finalement montrer à son public qu'elle était bien là. Elle fait donc des Championnats du Monde encore plus grands que l'année dernière, chez elle, la portant à trois médailles d'or mondiales individuelles. Même des Domracheva, Mäkäräinen, Kuzmina ou encore Koukalová, pour citer les meilleures biathlètes (à la retraite) de ces dernières années, n'en ont pas autant. Inutile de dire que, vu qu'elle était la première italienne à la fois à gagner sur ses terres la saison dernière et à devenir Championne du Monde, elle est la première italienne à devenir Championne du Monde à domicile. Elle est même la première biathlète à gagner la poursuite des Championnats du Monde chez elle. Je ne suis que joie. Ce furent vraiment dix jours sur un nuage dont j'ai du mal à me remettre. Le bonus, avec ses Championnats du Monde couplés à ceux complètement foirés d'Eckhoff, elle récupère le dossard jaune (dès la première course) et termine avec plus de 100 points d'avance. Autant dire que c'est grâce à ce sursaut, cette réaction de grande championne qu'elle conserve à la fin de la saison, de peu, le gros globe de cristal. Une dernière course irréelle. Je récapitule : Wierer fait un sprint moyen, terminant 19ème, alors que Eckhoff en fait un beau, se plaçant 3ème. À l'issue de cette course, Wierer n'a plus que huit points d'avance sur Eckhoff. Problème : la dernière course est une poursuite, qui se base donc sur les résultats du sprint. Plus que 16 places de retard, Doro a surtout 47 secondes de retour sur Tiril. Le déroulement de la course est fou. D'abord, sur les deux premiers tirs, Wierer arrive à se rapprocher d'Eckhoff. Puis, le troisième tir est une catastrophe pour l'italienne : deux fautes et un sans-faute pour la norvégienne, lui donnant une bonne avance. Enfin, vient le quatrième tir... et c'est la déchéance pour Eckhoff qui fait trois fautes, contre une seule pour Wierer. Les deux biathlètes finissent la course ensembles, et Wierer parvient à s'accrocher aux skies d'Eckhoff pour passer la ligne d'arrivée quasiment en même temps. C'était la course dans la course (puisqu'elles n'ont fini que 10ème et 11ème) et c'était d'un stressant... Mais Wierer a encore sorti une course surnaturelle. Même si c'était Eckhoff qui avait les cartes en main à la base, l'italienne a fait l'une des courses de sa vie. Elle a même réussi à faire un meilleur temps de ski que la norvégienne. Seules Mäkäräinen et Hermann ont fait mieux qu'elle. Elle termine dans la même seconde qu'Eckhoff malgré les 47 secondes de retard au départ et seulement une erreur de moins au tir (qui correspond environ à 25 secondes de perdues sur le tour de pénalité). Incroyable ! Le mental de cette femme me fait peur et me fascine. Surtout avec ce qu'elle devait avoir en tête à ce moment, son pays étant en quarantaine complète. La joie et l'espoir qu'elle donne à son pays en ces temps sombres... C'est beau. Au final, c'est un deuxième gros globe de cristal consécutif, performance qui n'était plus arrivée depuis... 18 ans avec Forsberg. Seules trois biathlètes font mieux dans l'Histoire, et deux autres aussi bien, en termes de gros globes. Je suis aux anges. Que j'aime ce sport. Bref. Une saison dingue. Deux ans sur le toit du monde pour celle qui avait trusté le top 5 les trois saisons d'avant. Des Championnats du Monde exceptionnels, rendez-vous qu'elle devait attendre depuis des années, au moins cinq ou six ans, depuis qu'elle a éclos au plus haut niveau après les Jeux Olympiques de Sotchi en 2014. Doro. Depuis son premier gros globe l'année passée, elle répète souvent que les Championnats du Monde d'Antholz seraient peut-être le meilleur moyen de terminer sa carrière, et maintenant qu'elle y a été couronnée de succès, j'ai encore plus peur d'apprendre d'ici quelques semaines l'annonce de sa retraite, mais une chose me donne espoir : elle a aussi re-gagné le gros globe (encore plus compliqué à aller chercher), et elle a dit en interview que c'était difficile d'arrêter quand la motivation et la gloire sont là. C'est vrai qu'elle doit se dire qu'elle est dans la meilleure forme de sa vie, pourquoi arrêter ? D'un autre côté, partir aussi haut, ce sera rageant sur le moment pour ses fans, mais que ce serait beau et fort avec du recul. Elle partirait au sommet et pourrait dire que personne n'a été capable de la détrôner, et il en serait ainsi de manière éternelle. Mais bon, je l'ai découverte trop "récemment", et même si elle m'a plus que comblé, j'ai envie de la voir encore quelques années... Elle n'a que 29 ans au moment où j'écris ces lignes, 30 ans dans deux semaines. L'idéal serait qu'elle tienne jusqu'aux J.O. de Pékin de 2022 car c'est le seul titre qui manque à son palmarès (même si elle a deux bronzes olympiques). Mais elle doit être à bout, cela fait six ans qu'elle est complètement à fond, avec sa régularité hallucinante, sans compter le fait qu'elle est de loin la biathlète actuelle la plus populaire (et donc des sollicitations dans tous les sens, etc.) et qu'elle ne se prive pas de vivre. Son rythme de vie doit être tellement épuisant (plus que la majorité des biathlètes (voire toutes) je pense), je ne sais pas comment elle fait, je l'admire. Enfin bon, c'est une décision qui n'appartient qu'à elle. Elle seule peut comprendre ses sensations et sa condition. Vivement une réponse claire car le plus dur est d'être dans l'ignorance, en fait. Bon allez, assez de réflexion et de torture psychologique sur la championne de mon cœur, je vais quand même essayer de dire quelques mots sur les autres, en vrac, si j'ai encore des formulations qui me viennent. Martin Fourcade bien sûr. L'annonce de sa retraire est un choc pour tout le monde, même si c'est une chose que l'on avait forcément en tête depuis la saison dernière. Et que dire de plus que tout ce que tout le monde a dit... Il part sur une victoire de haut vol, une course dans laquelle il a encore démontré le grand biathlète et le grand homme qu'il était. Une course où il a obligé Johannes à aller chercher sa victoire. Il termine à deux points du gros globe, mais il part au sommet. Une victoire de grande classe, avec en plus Fillon Maillet et Jacquelin pour compléter le podium. Comment mieux partir ? L'émotion à la fin était forte, même moi avait les larmes aux yeux. Le moment où tous les biathlètes le saluent à l'arrivée... Merci Champion, tu es et resteras le meilleur pendant encore longtemps. Cette course était d'ailleurs à l'image de la saison des bleus : une saison solaire. Fourcade qui rafle tout quand Bø n'était pas là (tellement que l'on se demande s'il n'aurait pas gagné même avec le norvégien), Jacquelin qui se révèle complètement avec notamment cette superbe première victoire de sa carrière au mental face à Bø sur la poursuite des Championnats du Monde, rien que ça (l'aidant à s'octroyer le petit globe de la même discipline), Fillon Maillet qui ne cesse de s'affirmer comme nouveau leader (même place, même nombre de points mais avec quatre courses de moins que la saison précédente). Dommage pour Desthieux qui n'a pas tenu le cap comme l'année dernière et qui n'a toujours pas de victoire, mais il est tout de même 6ème au général, ce qui reste une belle saison. Le top 4 sur la deuxième course de la saison et le top 3 sur la dernière reflètent parfaitement la domination des bleus : quatre français dans le top 6 du classement général, 32 podiums en 21 courses, une seule course sans podium (la première), le relais des Championnats du Monde, trois petits globes... C'était vraiment magistral. Il ne manque que le gros globe, pour deux points... Mais cela n'enlève rien à la performance. Et Johannes mérite tout de même son gros globe, chapeau à lui en ayant été absent durant quatre courses. Chez les françaises, c'est quand même beaucoup mieux que l'année dernière, même si l'on attend encore plus. Trois françaises dans le top 15, dont deux dans le top 10. Une victoire de Justine Braisaz ainsi que la première victoire en carrière pour Julia Simon. De beaux podiums pour ces deux-là ainsi que pour Anaïs Bescond. Malgré des Championnats du Monde complètement ratés, c'est de bonne augure pour la saison prochaine, notamment avec le retour d'Anaïs Chevalier. On espère que Justine Braisaz et Julia Simon, qui a véritablement éclos cette année, maintiendront le cap. On sait que la première a toujours des temps de ski remarquables et que la seconde peut compter sur sa régularité. Si elles s'améliorent au tir (surtout Braisaz), elles pourront encore grappiller quelques places et devenir dangereuses. J'ai hâte de voir si elles vont confirmer. Pour finir sur les autres filles, vu que c'est la saison que je suis le plus. Tiril Eckhoff a enfin eu le déclic au tir ! Son enchaînement de quatre victoires était impressionnant, suivi de trois victoires sur le reste de la saison. Chapeau. Elle a toujours été ultra énervée sur les skis (tout le temps dans les trois meilleurs temps de ski, grosso modo), donc c'était sûr que si elle arrivait enfin à stabiliser son tir, elle deviendrait dangereuse pour le gros globe... Et elle l'a fait. Je suis content pour elle (je l'aime bien aussi ). Malheureusement pour elle et heureusement pour Wierer (et moi), ses démons l'ont rattrapée durant les Championnats du Monde (à tel point que j'ai eu peur que sa transcendance ne fût que passagère) et la dernière course. L'inconstance aura tout le temps raison des biathlètes. Mais maintenant qu'elle connaît son niveau, il faut qu'elle persévère. Elle était à deux doigts du gros globe et clairement, si elle continue, elle peut le gagner à tout moment. C'est fou cet espèce de franchissement de palier soudain, quasi divin, alors qu'elle fait du biathlon depuis plus de dix ans. Ça arrive des fois, et c'était le cas pour elle cette année. Hanna Öberg continue son ascension vers le sommet, en récoltant un deuxième petit globe, en gagnant encore une place par rapport à la saison dernière et en se rapprochant de la première place en termes de points. Son futur gros globe n'est plus très loin. Elle est la digne héritière de Doro au niveau de la régularité, en plus précoce peut-être. Là aussi, je suis très heureux car je l'aime beaucoup. Denise Herrmann assure sa reconversion un peu mieux chaque année, à tel point que l'on se demande si elle ne peut pas jouer le classement général, elle aussi. Comme Eckhoff, si elle fait des performances régulières au tir, elle sera très menaçante... Le petit globe du sprint et le podium au général en attestent. Concernant Røiseland, est-ce que c'est l'endurance qui paie ? Elle tire bien depuis l'année dernière et a toujours des temps de ski incroyables, mais elle a raté l'étape d'Annecy et les deux dernières. Elle a bien fait pour la première vu qu'elle a fait une razzia aux Championnats du Monde (sept courses, sept médailles) et qu'elle avait dit que c'était la raison de son impasse, mais je me pose des questions... Affaire à suivre. Une autre concurrente au gros globe si elle fait une saison pleine. Du côté des déceptions, Vittozzi et Fialková, deux garantes de la nouvelle génération, n'ont pas été à leur niveau de l'année dernière, en particulier l'italienne, mais elles sont quand même là (un podium chacune et une place dans le top 15). Nul doute qu'elles vont apprendre de leurs erreurs et revenir plus fortes l'année prochaine. Tandrevold et Davidová peinent à éclore mais elles sont encore très jeunes. J'exagère, la première termine à une belle 7ème place (et porte même le dossard jaune durant une course) et la seconde a gagné sept places et refait trois podiums, tout en étant de toutes façons la plus jeune des plus prometteuses. Malgré la retraite de grandes qui tombe chaque année et l'âge avancé de certaines stars, le biathlon féminin a d'excellentes années devant lui, et le mieux, c'est que j'aime bien toutes les "nouvelles" têtes. Je vais avoir du mal à choisir ma chouchoute une fois que Wierer sera partie. Je finis avec Mäkäräinen qui prend sa retraite après une superbe longévité. Elle parvient une dernière fois à gagner une course et manque d'accrocher le podium sur sa dernière course, à domicile. Trois gros globes, on le rappelle. Respect et bon vent Championne ! Une chose est sûre : c'est toujours aussi serré chez les filles à mon plus grand plaisir, surtout quand Wierer en ressort vainqueur. Avec tous ces exploits sportifs, toutes ces émotions, on ne peut qu'en redemander ! Cela fait toujours bizarre de se dire qu'il faut attendre huit mois avant le retour du biathlon, mais bon... Cette année, une pause ne faisait peut-être pas de mal avec ce qu'il se passe. Les courses à huit-clos, c'est quand même particulier. Heureusement que l'enjeu et l'intensité étaient bien présents pour donner de la folie aux courses. À dans huit mois ! Et vive Doro.
  3. 2 points
    Je pense qu'il a surmonté ce pb, on le voyait déjà là première fois quand il a affronté kaido qu'il repartit mieux son haki, luffy est un idiot oui mais pas un idiot au combat
  4. 2 points
    Denjiro qui félicite le Mastermind Kinemon et Kanjuro qui se sent humilié d'avoir été berné par le chef des FR, qui s'est juste totalement trompé 😂 Kinemon c'est le usopp de wano enfaite 🤣
  5. 1 point
  6. 1 point
    la raw du 199 est disponible sur le lien de mantaah plus haut
  7. 1 point
    Le chapitre est classe et avoir un enchaînement de bonne nouvelle comme ca fait plaisir apres la descente au enfer des dernier mois. Ils repartent même plus fort que prévu (va quand meme falloir récupérer Momo et regler le compte a Kanjuro avant de partir) Par contre le chapitre est un peu frustrant car peu compréhensible sur l'histoire de la flotte et des ports. Y a pas de port "Hato" donc ce que j'ai compris c'est que le plan de Yasui c'était pas d'envoyer la flotte au port de Tokage (comme Kinemon a mal compris) mais bien au port de Habu comme prévu au départ mais dans un autre endroit du port plus discret et caché nommé "Hato" (mais je doute que ce soit les "quais" car se retrouver au quai du port a priori c'était le plan initial donc Hato doit indiquer un autre endroit du port plus discret, peut etre un problème de traduction). Mais en plus de cette difficulté a comprendre cette histoire de "Hato" y a aussi l'histoire des épaves de bateau détruit par les forces d'Oroshi et qui se trouve au port de Tokage. On nous explique que c'est juste le surplus de bateau (sous entendu le surplus que Franky avait fabriquer) mais normalement ce surplus doit etre au port Itachi la ou ils ont été construit. Y a pas de raison qu'ils se trouvent au port Tokage d'autant qu'il y avait pas de volonté consciente de faire un coup de bluff a Tokage puisque c'est juste une erreur de Kinemon. Du coup je comprend pas grand chose a cette histoire pour l'instant mais ca va venir 😀.
  8. 1 point
    utterfly Smile: We’ll kill all of you rebels starting tomorrow!!Bird Smile: Sorry to deepen your despair but today’s (cut off) is to celebrate the alliance with that Big Mom PiratesKid Pirates: Big Mom and Kaido~~~~~?!!Heart Pirates: An alliance between Emperors?!Law: Big Mom... Shinobu: Hmmm~~~!!(Lord Momonosuke~~~!!!)(Lord Momonosuke~~!!)Momo: Damn it—!!What’re you doing Kanjuro!!Kanjuro: Did lord Orochi plan nothing after receiving my report?!Why is Luffy and his group here?!And I heard that Law‘s in prison....!!
  9. 1 point
    Le gear 4 de Luffy à peut être un rapport avec la présence de Law et Kidd. Déjà sur les îles Sabaody (pas certain de l'orthographe) ces 3 la avaient pas pû s'empêcher de claquer leurs meilleures techniques contre une troupe de random. Et là encore les 3 commencent direct les hostilités avec une grosse technique, c'est leur petit côté "branleur" ^^
  10. 1 point
    Ousen a demandé de recruter renpa et de lui fournir une armée pour défoncer retsubi et se venger du roi de zaho. Réaliser son rêve de l'ancienne ère d'unifier la Chine ce que qin peut lui offrir. j'aurai aimé ce scénario mais je rêve.
  11. 1 point
    C'est Shishillian un des mousquetaire d'Inuarashi
  12. 1 point
    Hahahahahaha, Denjiro qui croit que Kinemon a trompé ses alliés pour démasquer le traitre alors qu'il avait juste mal compris, je suis mort 😂😂 Il est aussi écrit que Denjiro a 1200 hommes avec lui, donc ils sont en tout 5400 !! ps: Si je lis bien, la technique de Kidd est "Punk Rotten" avec les kanji 磁気 魔人 qui signifie littéralement "Génie magnétique".
  13. 1 point
    a mon avis yazu a donner une info et kinemon a rien compris et a attirer les fourreaux rouge dans son erreur je pense que ses plutôt la quiche de wano
  14. 1 point
    @Mige oui mais je voulais dire que les 2 camps seraient menaçant l'un envers l'autre . pas juste un camp qui écrase l'autre sans difficulté ( ce qui était prevu vu que les mecs de kaido sur les navires semblaient être des randoms
  15. 1 point
    Les Spoilers du 199 sont là : https://www.mangatail.me/chapter/kimetsu-no-yaiba-199
  16. 1 point
    Top Oricon - March 2nd ~ March 8th 01. Boku no Hero Academia #26 (288,727) 02. Haikyuu!! #42 (267,517) 03. Yakusoku no Neverland #18 (265,221) 04. Kimetsu no Yaiba #14 (164,982 / 2,324,408) 05. Kimetsu no Yaiba #13 (164,874 / 2,339,994) 06. Kimetsu no Yaiba #1 (162,264 / 2,487,923) 07. Kimetsu no Yaiba #2 (161,282 / 2,390,807) 08. Kimetsu no Yaiba #3 (158,502 / 2,358,399) 09. Kimetsu no Yaiba #4 (155,539 / 2,331,686) 10. Kimetsu no Yaiba #5 (154,787 / 2,323,101) 11. Kimetsu no Yaiba #6 (153,734 / 2,318,197) 12. Jujutsu Kaisen #10 (141,315) 13. Kimetsu no Yaibai #12 (128,508 / 2,348,608) 14. Kimetsu no Yaiba #11 (127,729 / 2,353,171) 15. Kimetsu no Yaiba #15 (123,790 / 2,325,555) 16. Kimetsu no Yaiba #10 (115,164 / 2,359,720) 17. Nanatsu no Taizai #9 (113,705 / 2,373,477) 18. Kimetsu no Yaiba #7 (112,161 / 2,380,958) 19. Kimetsu no Yaiba #16 (111,122 / 2,338,017) 20. Kimetsu no Yaiba #8 (109,009 / 2,375,260) 21. Kimetsu no Yaiba #17 (106,449 / 2,358,136) 22. Kimetsu no Yaiba #19 (101,879 / 2,041,670) 23. Kimetsu no Yaiba #18 (85,701 / 2,327,596) 24. Chainsaw-man #6 (78,264) 25. Isekai Izakaya 「Nobu」 #10 (74,363 / 77,551) 26. Akagami no Shirayuki-hime #22 (70,350) 27. Kinnikuman #70 (66,820) 28. Jigoku Raku #9 (59,860) 29. Sousei no Onmyouji #21 (51,418) 30. Kimetsu no Yaiba Official Fanbook Kisatsu-tai Kenbun-roku (49,092 / 822,665) 31. The Fable #21 (43,865) 32. Yuukoku no Moriarty #11 (43,792) 33. Kumo Desuga, Nanika? #8 (43,568 / 45,105) 34. Blue Giant Supreme #10 (43,366 / 96,185) 35. Hana Nochi Hare〜Hanadan Next Season〜 #15 (42,974) 36. Gin no Saji #15 (40,158 / 453,402) 37. Dr. Stone Reboot:Byakuya (38,455) 38. Boku no Hero Academia Team Up Mission #1 (38,138) 39. Nanatsu no Taziai #40 (34,941 / 281,336) 40. Uchuu Kyoudai #37 (31,533 / 209,853) 41. Kidou Senshi Gundam Thunderbolt #15 (31,277 / 69,340) 42. Darwin's Game #20 (27,819) 43. Asa Dora! #3 (26,567 / 53,777) 44. Kemono Jihen #10 (24,909) 45. Koushaku Reijou no Tashinami #7 (22,229 / 23,065) 46. Coffee & Vanilla #14 (22,070 / 87,651) 47. Akuyaku Reijou wa Ringoku no Outaishi ni Dekiai Sareru #5 (22,069 / 41,604) 48. Dokyuu Hentai H×Eros #9 (21,309) 49. Kuutei Dragons #8 (21,084) 50. Baki-dou #5 (20,097) (Credit to Kaizou_10 / Negative Syndicate) Top Oricon du 2 Mars au 8 Mars 2020 Cette semaine, Kimetsu no Yaiba (Demon Slayer) résiste à tout, même à la crise du corona-virus. Avec plus de 2.5 millions d'exemplaires vendus cette semaine, la série de Gôtobe Koyoharu totalise déjà 29.743.955 exemplaires vendus en 2020, et peut dépasser le record de ventes annuel de One Piece de 2011 (37.996.373), avant même le bilan mi-annuel de cette année. Notons également que le volume 19, paru il y a 34 jours, s'est déjà écoulé à 2.041.670 unités (+ 101.879), ce qu'aucun autre tome de la série n'avait fait aussi rapidement après cinq semaines de ventes. Tome 01 : 2,487,923 (+ 162,264) Tome 02 : 2,390,807 (+ 161,282) Tome 03 : 2,358,399 (+ 158,502) Tome 04 : 2,331,686 (+ 155,539) Tome 05 : 2,323,101 (+ 154,787) Tome 06 : 2,318,197 (+ 153,734) Tome 07 : 2,380,958 (+ 112,161) Tome 08 : 2,375,260 (+ 109,009) Tome 09 : 2,373,477 (+ 113,705) Tome 10 : 2,359,720 (+ 115,164) Tome 11 : 2,353,171 (+ 127,729) Tome 12 : 2,348,608 (+ 128,508) Tome 13 : 2,339,994 (+ 164,874) Tome 14 : 2,324,408 (+ 164,982) Tome 15 : 2,325,555 (+ 123,790) Tome 16 : 2,338,017 (+ 111,122) Tome 17 : 2,358,136 (+ 106,449) Tome 18 : 2,327,596 (+ *85,701) La semaine à largemant profité aux nouvelles parutions de la Shûeisha, même si tous ne suivent pas la même dynamique. Ainsi, le volume 26 de My Hero Academia a connu une sérieuse baisse par rapport au précédent tome, avec 288.727 copies écoulées en 5 jours, contre 304.932 pour le 25 en 5 jours chacuns. Le 42ème volet de Haikyû!! confirme en revanche le rebond enregistré avec le précédent volume, avec 267.517 unités vendues après 5 journées. Le tome 18 de The Promised Neverland démarre légèrement en retrait avec 265.221 exemplaires vendus en 5 jours. Le tome 10 de Jujutsu Kaisen est le premier de la série à dépasser les 100.000 exemplaires dès sa première semaine de vente, avec 141.315 copies. Un cape symbolique, bien que les deux précédents tomes s'étaient déjà rapproché de ce seuil, avec 97.915 unités pour le tome 8, et 96.298 pour le 9ème, mais au bout de seulement 2 jours de ventes, contre 5 pour ce nouel opus. Chainsaw Man voit lui aussi grimper sa cote avec les 78.264 exemplaires de son 6ème tome. En comparaison, le 1er tome de la série paru il y a un an en Mars 2019 s'était écoulé à 25.518 unités en 7 jours. Après 250 jours, Kimetsu no Yaiba Official Fanbook Kisatsu-tai Kenbun-roku totalise 822.665 exemplaires vendus (+ 49.092), alors que le tome 15 de Gin no Saji (Silver Spoon) en est à 453.402 (+ 40.158) après 20 journées. Le tome 40 de Nanatsu no Taizai (Seven Deadly Sins) continue de peiner, bien qu'il compte 281.336 unités en 21 jours (+ 34.941). C'est le plus faible score de la série à ce stade deuis le volume 9 sorti en Juin 2014 (253.230 exemplaires en 20 jours). Le tome 37 de Uchû Kyôdai (Space Brothers) réalise un parcoirs "honorable", avec 209.853 copies écoulées en 17 jours (+ 31.533). Enfin, signalons que les choses ne s"arrangent pas pour le série de Masashi Kishimoto, Samurai 8, Hachimaruden, dont le 4ème opus ne s'est écoulé qu'à 14.225 exemplaires en 5 jours.
  17. 1 point
    Top Oricon February 24th - March 1st 01. Kimetsu no Yaiba #19 (161,576 / 1,939,791) 02. Kimetsu no Yaiba #18 (107,289 / 2,241,895) 03. Kimetsu no Yaiba #8 (101,154 / 2,266,251) 04. Kimetsu no Yaiba #9 (100,434 / 2,259,772) 05. Kimetsu no Yaiba #7 (99,157 / 2,268,797) 06. Kimetsu no Yaiba #17 (95,717 / 2,251,687) 07. Kimetsu no Yaiba #10 (94,410 / 2,244,556) 08. Kimetsu no Yaiba #11 (94,066 / 2,225,442) 09. Kimetsu no Yaiba #16 (93,190 / 2,226,895) 10. Kimetsu no Yaiba #12 (92,829 / 2,220,100) 11. Gin no Saji #15 (92,525 / 413,244) 12. Kimetsu no Yaiba #15 (90,783 / 2,201,765) 13. Uchuu Kyoudai #37 (83,245 / 178,320) 14. Kimetsu no Yaiba #6 (65,955 / 2,164,463) 15. Coffee & Vanilla #14 (65,581) 16. Kimetsu no Yaiba #5 (64,235 / 2,168,314) 17. Nanatsu no Taizai #40 (63,305 / 246,395) 18. Kimetsu no Yaiba #14 (61,227 / 2,159,426) 19. Kimetsu no Yaiba #4 (60,936 / 2,176,147) 20. Kimetsu no Yaiba #1 (60,915 / 2,325,689) 21. Kimetsu no Yaiba #13 (57,950 / 2,175,120) 22. Kimetsu no Yaiba #3 (54,309 / 2,199,897) 23. Blue Giant Supreme #10 (52,819) 24. Emiya-san Chi no Kyou no Gohan #5 (49,988 / 97,244) 25. Kimetsu no Yaiba #2 (46,921 / 2,229,525) 26. Bite Maker〜Ousama no Ω〜 #4 (41,870) 27. Kidou Senshi Gundam Thunderbolt #15 (38,063) 28. Tate no Yuusha no Nariagari #15 (34,633 / 56,309) 29. Itai Nowa Iya Nanode Bougyo-ryoku wo Kyokufuri Shitai to Omoimasu。#3 (34,454 / 72,395) 30. K-On! Shuffle #1 (32,182) 31. Seirou Opera #12 (28,306) 32. Asa Dora! #3 (27,210) 33. Kusuriya no Hitori Goto〜Maomao no Koukyuu Nazotoki Techou〜 #7 (26,729 / 85,518) 34. Komi-san wa, Commu-shou Desu。#16 (25,246 / 97,571) 35. Mix #16 (23,651 / 198,764) 36. Demi-chan wa Kataritai #8 (23,602 / 67,075) 37. Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu #7 (23,405 / 32,558) 38. Namaiki Zakari。#18 (22,793 / 65,407) 39. Izure Saikyou no Renkin Jutsushi? #2 (21,951 / 24,550) 40. Dekisokonai to Yobareta Moto Eiyuu wa, Jikka Kara Tsuihou Sarete Sukikatte ni Ikiru Koto ni Shita @ Comic #2 (21,948 / 23,259) 41. Fate/Stay Night [Heaven's Feel] #8 (21,680 / 22,786) 42. Kimetsu no Yaiba Official Fanbook Kisatsu-tai Kenbun-roku (21,656 / 773,573) 43. Gaikotsu Kishi-sama, Tadaima Isekai e Odekake-chuu #4 (20,858 / 50,882) 44. Kondo wa Zettai ni Jama Shimasenn! #2 (20,593) 45. Madougu-shi Dahliya wa Utsumukanai〜Dahliya Wilts No More〜 #2 (20,391) 46. Maou no Ore ga Dorei Elf wo Yome ni Shitandaga, Dou Medereba Ii? #4 (20.054) 47. Queen's Quality #11 (19,774) 48. Gotoubun no Hanayome Character Book Yotsuba (19,736 / 96,333) 49. Gigant #5 (19,538) 50. Akuyaku Reijou wa Ringoku no Outaishi ni Dekiai Sareru #5 (19,535) Source : Credit to Kaizou_10 / Negative Syndicate Top Oricon du 24 Février au 1er Mars 2020 Cette semaine, Kimetsu no Yaiba (Demon Slayer) toise une nouelle fois tout en haut du Top Oricon, bien que les chiffres des premiers volumes semblent confirmer que le pic de ventes ait été dépassé. Le tome 19 poursuit son incroyable parcours avec 1.939.791 exemplaires écoulés en 27 jours (+ 161.576). En comparaison, le volume 14 en était à 1.438.306 après 26 journées. Tome 01 : 2.325.689 (+ *60.915) Tome 02 : 2.229.525 (+ *46.921) Tome 03 : 2.199.897 (+ *54.309) Tome 04 : 2.176.147 (+ *60.936) Tome 05 : 2.168.314 (+ *64.235) Tome 06 : 2.164.463 (+ *65.955) Tome 07 : 2.268.797 (+ *99.157) Tome 08 : 2.266.251 (+ 101.154) Tome 09 : 2.259.772 (+ 100.434) Tome 10 : 2.244.556 (+ *94.410) Tome 11 : 2.225.442 (+ *94.066) Tome 12 : 2.220.100 (+ *92.829) Tome 13 : 2.175.120 (+ *57.950) Tome 14 : 2.159.426 (+ *61.227) Tome 15 : 2.201.765 (+ *90.783) Tome 16 : 2.226.895 (+ *93.190) Tome 17 : 2.251.687 (+ *95.717) Tome 18 : 2.241.895 (+ 107.289) On retrouve le tome dans le Top 15 le volume final de Gin no Saji (Silver Spoon), avec 413.244 copies de son édition simple vendues en 13 jours (+ 92.525). Un score très honorable pour un dernier tome, surtout après une si longue attente depuis la sortie du précédent volume (Août 2018). Le tome 37 de Uchû Kyôdai (Space Brothers) creuse son retard sur le précédent opus, avec 178.320 unités vendues en 10 jours (+ 83.245), contre 201.212 pour le 36, là aussi après 10 jours. Le Top 15 est complété par le 14ème volume de Coffee & Vanilla, avec 65.581 copies vendues en 5 jours, contre 66.083 pour le 13, mais en 4 jours. Les volumes 5 et 16 de Emiya-san Chi no Kyou no Gohan et Komi-san wa, Komyushou Desu se rapprochent tous deux des 100.000 exemplaires, avec 97.244 écoulés pour l'un (+ 49.988), et 97.571 pour le second (+ 25.246). Le tome 16 de Mix frole quant à lui les 200.000 exemplaires, avec 198.764 copies écoulées en 19 jours (+ 23.651). Parmi les guidebooks, Kimetsu no Yaiba Official Fanbook Kisatsu-tai Kenbun-roku en est à 773.573 unités vendues au bout de 243 journées (+ 21.656), et Gôtôbun no Hanayome Character Book Yotsuba, 96.333 (+ 19.736). Plus loin au classement, on retrouve les séries du Weekly Shônen Jump parues il y a 27 jours : le tome de Dr. Stone 14 avec 142.875 exemplaires écoulés (+ 9.608), le 10ème de Act-Age, avec 127.771 unités (+ 9.442), et enfin le volume 20 de Yuragi-so no Yûna-san 20 qui affiche 58.517 copies vendues (+ 3.050).
  18. 1 point
    Merde, je n'ai pas encore remercié Croco' pour cette édition des Awards qui était encore une fois excellente, comme d'habitude. Je n'ai pas pu être aussi présent que je le voulais (car pas disponible, car pas pertinent pour voter, ou les deux en même temps), mais quand j'étais là, c'était un plaisir non dissimulé d'argumenter pour mes favoris, et globalement, les résultats m'ont plu. Les sondages mensuels sont une très très bonne idée même si, malheureusement, seul Croco' et deux ou trois irréductibles pourront voter. Mais l'essentiel est de dégager certaines pistes pour les prochains Awards. Ce sera plus simple de récupérer des listes puisque les sondages seront répertoriés sur les posts de Croco' sur ce topic. Cela aurait été cool de faire la même chose avec le cinéma (peut-être qu'il aurait pu y avoir plus de votants, en plus), mais c'est limite à trois sondages... Dommage. Vivement la prochaine cérémonie !
  19. 1 point
    Top Oricon du 17 au 23 Février 2020 Kimetsu no Yaiba (Demon Slayer) poursuit son outrageuse domination du Top 50 avec à nouveau ses 19 tomes présents dans le haut du classement hebdomadaire. Le tome 19, paru il y a 20 jours reste largement en avance sur les temps de passage de l'ensemble de la série, avec 1.778.215 copies déjà vendues (+ 142.214), là où le volume 18, ancien meilleur vendeur de la série, n'en était qu'à 1.250.151 après 19 journées. Les ventes semblent néanmoins donner quelques signe de ralentissement, mais rien d'étonnant après avoir trouvé autant de nouveaux lecteurs et sur une période aussi longue. Tome 01 : 2.264.744 (+ 102.926) Tome 02 : 2.182.604 (+ *83.377) Tome 03 : 2.145.588 (+ *89.743) Tome 04 : 2.115.211 (+ *93.306) Tome 05 : 2.104.079 (+ *94.106) Tome 06 : 2.098.508 (+ *93.517) Tome 07 : 2.169.640 (+ *77.530) Tome 08 : 2.165.097 (+ *74.777) Tome 09 : 2.159.338 (+ *82.118) Tome 10 : 2.150.146 (+ *83.805) Tome 11 : 2.131.376 (+ *86.991) Tome 12 : 2.127.271 (+ *86.535) Tome 13 : 2.117.170 (+ *89.102) Tome 14 : 2.098.199 (+ *88.715) Tome 15 : 2.110.982 (+ *88.206) Tome 16 : 2.133.705 (+ *87.355) Tome 17 : 2.155.970 (+ *80.159) Tome 18 : 2.134.606 (+ *52.488) Le 15ème et dernier tome de Gin no Saji (Silver Spoon) clos enfin la série d'Hiromu Harakawa (Fullmetal Alchemist, Arslan Senki) débutée en 2011. Après une longue attente depuis la sortie du tome 14 (Août 2018) ce nouvel opus connait forcément un démarrage à la baisse, avec 404.791 unités écoulées en 6 jours, dont 320.719 pour son édition simple, et 84.072 pour sa version limitée. Les sorties se suivent et se ressemblent depuis plusieurs mois pour Nanatsu no Taisai (Seven Deadly Sins), dont le 40ème volet réalise le plus faible démarrage de la série depuis le tome 9 en Juin 2014 (180.357 exemplaires en 6 jours). Ce 40ème tome s'est ainsi vendu à 183.090 en 7 jours. Le tome 37 de Uchû Kyôdai (Space Brothers) s'inscrit lui aussi dans le déclin que connait la série depuis plusieurs mois. Il parvient tout de même à 95.075 copies écoulées en 3 jours, tandis que le 16ème volume de Mix reste en retard sur les chiffres du précédent tome, avec 175.113 exemplaires vendus après 12 journées (+45.542). Un mot pour signaler le démarrage médiocre du 8ème tome de Edens Zero qui ne s'est écoulé qu'à 38.028 en 7 jours. En comapraison, le volume 5, qui avait eu lui aussi une première semaine de vente de 7 jours en Juin 2019, s'était écoulé à 51.540 exemplaires. Et si on remonte encore plus loin, le 1er tome de la série s'était vendu à 30.178 en seulement 3 jours en Septembre 2018. Absent du Top 50 la semaine dernière, le tome 9 de Goblin Slayer dépasse néanmoins les 100.000 unités après 12 jours de ventes : 100.437 (+26.195). Du coté des série du Weekly Shônen Jump, le tome 14 de Dr. Stone ralise le meilleur score de la série à ce stade avec 133.267 exemplaires vendus en 20 jours (+ 16.392), alors que le 10ème opus de Act-age reste stable par rapport aux chiffres de son prédécédent volume, avec 118.329 copies écoulées là aussi en 20 jours (+ 15.072), contre 111.697 pour le 9ème en 19 jours. Quant au 20ème tome de Yuragi-sô no Yuna-san (Yuna de la Pension Yuragi) il signe l'un des plus pauvre performance de la série avec seulement 55.467 unités vendues en 20 jours (+ 4.611). Source : Parlonsmanga
  20. 1 point
    Je répond une seule fois sinon on va partir en discutions bien lourde pour tout le monde, mais j'invite ceux qui le veulent a en parler par MP. Je précise aussi vite fait que je n'ai pas été dégoûté par le dernier arc de Bleach qui pour moi n'est que la continuation d'un processus artistique déjà bien défaillant. @Shankys Oui, je ne parlerai pas pour les autres, mais bien sur, perso, je grossi le trait, ça amène plus de réaction et donc plus de débat, et c'est plus drôle a écrire. Mais dans le fond, je ne rigole qu'a moitié. Non, pour moi, Bleach n'est pas un bon manga. Sur toute cette page, personne n'a encore cité de point positif qui n'avais aucun lien avec le coté graphique de l'oeuvre, c'est tout de même assez révélateur du niveau d'écriture de l'oeuvre. Alors attention hein, tout n'est pas a jeté. Le premier arc est quand même vraiment intéressant, tout le world building est cool, les personnages sont charismatiques de même que les Hollow mit en avants, le système de Zanpakuto vraiment cool, et les fights sont intéressants. Y'a des scènes franchement frissonnantes (Ichigo Vs Byakuya, la trahison d'Aizen, globalement toutes les premières fois ou on entend "Bankai" on a la gaule, le sauvetage de Rukia, etc). Est ce que ça suffit pour être bon ? Non malheureusement, des bonnes fights et des perso qui puent la classe .... bah y'en a dans 80% des Shonen. Il n'y a rien dans l'ensemble des points positifs de Bleach qui soit original, nulle part, jamais. Même le pitch de base est ultra éculé, on le retrouve dans 120 manga différents. A coté de ça les défaut que je cite.... bah ils sont loin d’apparaître au dernier arcs. Un bête exemple : Ichigo est le héro le plus creux du monde des manga, de toute la série il n'a jamais de but, de rêve, d'objectif. Il se contente de subir le scénario. Rukia a été enlevé ? Bon bah on va la sauver Orihime a été enlevé ? Bon bah on va la sauver Ce n'est jamais Ichigo lui même qui définit dans quel direction il veut aller, a l'inverse d'un Naruto ou d'un Luffy. Il se fou d'ailleurs totalement d'être un Shinigami ou non et ne s'implique que parce que le scénario l'y oblige un peu. Même Goku dont tout le Let Motive se résume a "Moi veu devenir for" est plus fourni que lui. Et c'est la même pour 99,999999999% des personnages. Et même quand ils ont un but qui impact l'histoire, les 3/4 du temps ça fini dans les limbes des idées inabouties. Aizen par exemple, lui il a un but, Bleach est fini, quelqu'un peut me dire ou ça a mené cette histoire de Roi blabla ? Nulle part, on ne saura jamais pourquoi Aizen avait cet objectif, ce qui aurait changé, a quoi sert le roi, rien, le néant. Il fallait une excuse pour démarrer un arc, pif pouf, voila c'est bon. On a quasiment aucune info sur aucun perso, même la base, genre les Bankai sont pas tous révélé, quand ils sont pas transformé en gros n'importe quoi, genre Soi Fong qui avait qu'a acheter un Bazooka au lieu de se faire chier a s’entraîner. Kenpachi qui te sort un Bankai pour faire plaisir aux fan, alors que c'était la base du perso, LA caractéristique qui le définissait en tant que Capitaine, c'est comme si Rock Lee se mettait a balancer des Rasengan dans Naruto ça n'aurait aucun sens. Les pouvoirs qui deviennent juste ultra craqué avec le temps. Bon je vais passé sur les délire de Zampakuto a X MILLIARDS de degrés tellement c'est poussif, on est dans la surenchère totale juste pour émoustiller les ado, alors que j'ai envie de dire déjà 25.000 degrés y'a absolument tout qui crame hein. Nan ici je parle des délires styles le pouvoir de l'imagination, la peur, l'illusion, ou le best .... l'omniscience ! A la limite, ignore les limites de la réalité d'accord, mais réfléchis derrière. Si c'est pour a chaque fois vaincre ce genre de pouvoir par des super coups de poing ça n'a aucun intérêt. D'ailleurs certains sont tellement craqué que Kubo les a juste annulé. "Quoi Aizen sont pouvoir est craqué ? Ah en plus c'est même pas son Bankai ? Ouais non finalement il va devenir un gros mutant dégueux qui perd 100% de ses capacités utiles et le héro il va l'OS avec une forme sortie du cul qu'on reverra absolument jamais". Y'a aucun message derrière l'histoire, aucune piste de réflexion intéressante, ou alors je suis totalement passé a coté. On se contente de suivre des mecs plutôt random a qui il arrive des trucs plutôt random dans un shonen. Toujours le même schéma: Un gros vilain apparaît avec un gros vilain plan, il kidnappe une personne que Ichigo aime bien sinon y'a pas d'excuse pour qu'il participe, et il s'avère que le mec en question possède une armée hiérarchisé dont les boss sont ultra giga trop fort, mais osef Ichigo va faire un test ADN pour découvrir qu'il est a 1/6 Cherokee et développer un PU en fonction, PU qui ne sera pas suffisant contre le boss. Tu transpose ce schéma dans les différent monde de Bleach, et voila t'as tout le manga. Alors après tout ça, est ce que je dit que Bleach c'est caca ? Oui et non. Niveau écriture c'est extrêmement basique, et malgré tout assez bordélique et rempli d'incohérence et de facilités. Niveau graphique c'est balèze, mais la encore y'a mieux. Je préfère le coté graphique d'OPM, bien plus fourni en détails, on sait toujours situer l'action, qu'est ce qu'il se passe ? Ou ? Quand ? Comment ? Bleach est un peu comme DBZ au final, y'a une histoire qui est prétexte a envoyer des fights dantesque (je fait un effort de positivisme actuellement), c'est divertissant, parfois incroyablement divertissant même, mais ça s’arrête la. Me tagué pas dans vos réponses please, je saurais pas résister a la tentation de répondre et j'ai trop de travail . Oui y'en a qu'on tente avec des filles en bikini, moi c'est avec des post sur Forum Manga FR ... bon ok les deux me tentent.
  21. 0 points
    Ah intéressant ce point, je ne savais pas On y découvre quoi dans les romans?
  22. 0 points
    ses une vraix bataille navale car il y a un abordage!
  23. 0 points
    Le trio infernal et Denjiro ! La pause de la semaine prochaine fait mal dans cette période de confinement
  24. 0 points
    Bonne retraite à un grand champion.
  25. -1 points
    Je ne dirais pas ça Selon ce qu'il y a marqué au dessus je traduirais plus par les bateaux dont on ne se servait pas, dont on a pas eu besoin : en gros ils ont réparé un certain nombre de bateaux pour charger les samouraïs et autres yakuzas dessus, les autres bateaux ont juste été réparés vite fait bien fait pour qu'ils soient pété plus tard par les bateaux de Kaido. Bon bah Kyoshiro =Denjiro, rien à dire de plus quoi.... lol Par contre j'adore le moment où il retire sa perruque et révèle que c'est bien lui. MDR Apparemment il s'est servi de ses subordonnés pour libérer les samouraïs d'Orochi (pas sûr). Monster Trio (Luffy, Kidd, Law) vont faire mumuse sur la vermine de Kaido. Et alors KINEMON serait LE MASTERMIND de Wano, il savait pour le traitre et c'est pour ça qu'il a donné une info aux samouraïs et Yakuzas et une autre aux Fourreaux rouges pour voir qui trahirait. Denjiro est allé sur le premier port et a tout compris grâce aux samouraïs. C'est mon avis.
×