Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 11/20/20 in all areas

  1. 12 points
    Pour ce chapitre je ne peux pas m'empêcher de dissocier le fond de la forme. Dans l'ensemble le chapitre est bon, mais pour moi ça n'est malgré tout pas à la hauteur de ce que ça devrait être. Sur le fond l'histoire avance et Naruto est enfin mis en avant décemment (au moins symboliquement), ce qui est très positif. Ca fait longtemps qu'on remarque que le traitement de certains anciens personnages manque de dignité et il était temps de réparer une grosse faute (après des performances franchement misérables genre contre Delta). L'idée d'un nouveau mode pour Naruto admettons, personnellement j'aurais simplement préféré que Naruto et Sasuke utilisent leur tête et montrent enfin le réel étendu et la réelle polyvalence de leur capacité plutôt que créer des nouveaux modes à chaque fois à la sauce DBS. En vérité les deux ont montré tellement peu de choses par rapport à ce dont ils sont normalement capable dans cette suite qu'à mes yeux ce n'était pas nécessaire d'inventer quelque chose de nouveau mais bon ça reste dans une logique courante du Shonen. Le problème de ces modes sortis de nul part, de surcroît sans entraînement, juste en claquant des doigts, genre Kyuubi se réveille et se dit "bon si jamais j'ai ça dans les cartons depuis des lustres donc si ça t'intéresse", c'est qu'à mes yeux ça s'incorpore assez mal dans les récits précédents (que ce soit la première défaite face à Jigen et plus généralement la fin de l'arc de la guerre avec les combats contre Madara, Kaguya Sasuke ...). Difficile aussi pour moi d'expliquer que Kyuubi ait connaissance de ce genre de manipulation du chakra mais pas les jins de Juubi, les Otsutsuki et autre, Kyuubi n'est jamais qu'un fragment d'un Juubi, je trouve peu vraisemblable que son niveau de connaissance excède celui des Otsutsuki. Après l'idée derrière ce mode n'est pas mauvaise dans le sens où on nous vend simplement une sorte d'ouverture des portes 2.0, qu'en somme ça peut entourer dignement le sacrifice d'un hokage. L'idée de partager les effets secondaires du mode avec Ishiki afin de réduire l'espérance de vie qu'il lui reste elle est très bonne, c'est un twist plaisant. De là à dire que niveau stratégie ça enterre le manga original faut peut être pas pousser, même durant la guerre l'auteur n'a eu de cesse de montrer de combats où la stratégie devait prendre le pas sur la puissance brute (pour neutraliser Gengetsu, le Sandaime Raikage, contrer le Kamui d'Obito, les techniques collaboratives des kage contre Madara et j'en passe). Kaguya elle-même n'est vaincue que de part le collaboration de l'équipe 7 en entière (+Obito), le Rikudo remarque que sans l'esprit d'équipe et le leadership de Kakashi cette victoire aurait été impossible. Ici tout ce qu'on voit niveau stratégie c'est une idée qui consiste à inventer une caractéristique à un mode sorti de nul part pour comme par hasard obtenir une capacité spécifiquement efficace contre un mec qui de base a encore quelques heures à vivre donc d'une certaine manière on ne travaille pas avec des contraintes déterminées, on sort une solution nouvelle de nul part pour palier à un problème, et l'idée de pouvoir réduire l'espérance de vie de Ishiki est bonne, mais ce n'est pas du grand art à se taper le cul par terre non plus. Il eu été plus difficile de travailler avec des capacités pré-établies et des contraintes pré-existantes, c'est ça qui fait la beauté d'un retournement stratégique à savoir contourner la supériorité d'un ennemi donné en enchaînant des capacités qui d'ordinaire n'avaient pas d'effet mais qui, articulées correctement et avec la bonne approche, peuvent faire mouche. Quand Naruto sort son nouveau mode Sennin contre Pain très vite le simple gain de puissance brute ne suffit plus et il est obligé d'avoir recours à plein de stratagèmes pour tenir face à un tel adversaire, il me semble que ça allait un peu plus loin tout de même, sans parler d'à quel point le combat était plus dynamique, intense, graphique et émotionnel. Mais enfin dans tous les cas de manière globale sans dire que c'était magistral et de l'ordre du chef d'oeuvre mémorable et inégalable j'ai trouvé que dans l'ensemble l'idée fonctionnait (si je m'attarde sur le détail pour une analyse plus poussée qu'un sentiment de première lecture je dirais que c'est quand même un peu sombrer dans des excès de facilité) et qu'enfin on touchait du doigt sur le plan théorique une utilisation intelligente du personnage de Naruto et une histoire qui raconte quelque chose d'intéressant qui devrait découler sur un bon combat. Sur la forme par contre ba franchement c'est pauvre ... Un combat de taijutsu dès plus quelconque, pas d'impression particulière ni de vitesse ni de puissance, des échanges somme toute basiques. On a vu un art de dessiner le taijutsu beaucoup plus prenant et impressionnant dès le début de la FG (Lee vs Gaara) donc ça la fout un peu mal en ce qui me concerne. Même pas besoin d'aller chercher un Madara vs Gai pour comparer. Graphiquement ce combat est plutôt vide et pas épic du tout, en fait c'est un peu dessiné comme certains chapitres de DBS au niveau des mouvements, on voit des poses qui font très Dragon Ball et pas taijutsu habituel du monde de Naruto, mais le tout réalisé avec peu de panache et peu d'intensité. On reste légitimement sur sa faim puisque dans cet univers qu'est le monde de Naruto on sait que le taijutsu permet beaucoup plus que ce qu'on nous montre là, qu'il existe au demeurant de nombreuses techniques de taijutsu etc... qui peuvent être du plus haut niveau (qu'en somme on peut faire plus que juste un combat de rue si on va sur l'idée du tout taijutsu). C'est aussi frustrant de voir tant de limites dans les possibilités des personnages car concrètement ce que fait Naruto dans ce chapitre ba normalement il devrait pouvoir le faire avant, genre arrêter 3 bloques avec des bras de chakra, pas comme si le mec avait les capacités sensorielles les plus développées de tout le manga, mais curieusement il lui faut un boost théorique de vitesse et force physique pour y parvenir. Clairement la réalisation de ce combat n'est pas à la hauteur et quand on lit ça ba on est intrigué par le nouveau mode et les explications de la stratégie de Naruto mais derrière ça ne fait aucun frisson, le combat est plat. On peine à croire qu'on se cantonne à ça pour le baroud d'honneur du Hokage et d'un personnage qu'on a vu progresser pendant 20 ans. Le sentiment que ça me laisse d'ailleurs c'est que le jour où ce sera animé ba en fait le combat sera sûrement totalement différent et infiniment mieux, comme si ici on nous disait "bon ba voilà l'idée" et que si on veut un truc à la hauteur ba faudra attendre. Alors la chose n'est pas terminée, le prochain chapitre va certainement être porteur d'un certain nombres de rebondissements ou, au minimum, d'une certaine tension. J'espère que les choses ne se dérouleront pas de façon trop prévisibles et que l'intervention de Momoshiki va rebattre les cartes. Dans l'ensemble ce chapitre est bon, et heureusement que l'histoire, enfin, depuis quelques temps (mettons entre parenthèse la purge qu'a été l'affrontement avec Boro qui était inutile et une perte de temps monumentale, le tout pour libérer Naruto et le remettre instantanément dans la même position face à Ishiki que plusieurs chapitres avant, donc tourner en rond pour rien) va quelque part, répond à la mythologie et essaie d'annoncer des choses fortes. Demeure que pour moi la réalisation reste un gros problème et autant Ikemoto a progressé depuis le début, ça me paraît clair, autant quand je vois un chapitre comme celui-là je ne peux m'empêcher de remarquer du début à la fin que le mec n'est pas du tout à la hauteur. Et c'est frustrant qu'une histoire soit retenue et bridée par de telles limitations graphiques ... Du reste concernant la surenchère dans Naruto faut quand même rappeler que la première page du chapitre 1 (et pas le chapitre 650 ou je ne sais quoi) commence en racontant que le démon renard à 9 queues pouvait pulvériser des montagnes et créer des tsunamis au moindre mouvement de l'une de ses queues, donc n'agissons pas comme si une partie de la surenchère (à savoir la puissance démesurée d'un jin parfait) sortait de nul part. Les choses sont partis loin mais avec un tel point de départ dans le fond est-ce si absurde que ça ... la description de Kyuubi dans le premier chapitre du manga correspond tout à fait au cataclysme que provoque Juubi maigre durant la guerre par exemple. C'est courant dans un shonen que les choses aillent un peu loin avec le temps, mais l'univers de Naruto avait le mérite de l'annoncer dès le départ au niveau de la légende, de la mythologie, n'en déplaise. Il était établi que dans cet univers des créatures capables de raser des montagnes OKLM ça pouvait exister, ensuite il s'est avéré que des ninjas pouvaient atteindre ce niveau (chose qu'on pouvait aussi presque entendre quand on nous annonçait très tôt que la 8ème porte permettait d'atteindre un niveau supérieur aux hokage sachant que le 4ème avait neutralisé Kyuubi). Kishimoto dès le départ avait laissé des portes ouvertes et ce n'est pas étonnant qu'avec le temps il se soit engouffré dedans, d'autant qu'on l'a forcé à allonger la durée de son manga ce qui, évidemment, fait chavirer les fondements d'une oeuvre en général (dès qu'elle étend sa durée de vie excessivement il y a des conséquences). Dans tous les cas il est souvent difficile de justifier quand une histoire progresse que graphiquement les combats deviennent moins impressionnants, que les coups perdent leur impact etc... Genre personne ne peut justifier dans DBS de voir des combats où les coups ont un impact digne des premiers tournois avec Goku petit alors que dieux capables de raser l'univers combattent. Le manga Boruto nage en pleine inconsistance graphique depuis le début, non pas qu'il soit obligé de revenir à des Megazords à tout va à tout instant de chaque combat, mais faut savoir donner un minimum d'intensité aux choses, nous montrer la puissance des coups, nous donner à sentir la vitesse, le côté incroyable des personnes qui s'affrontent. Ce n'est pas normal que le mode ultime de Naruto qui se sacrifie ne provoque rien graphiquement alors que Gai 8 portes tout le monde était sur le cul, où est la magie ? Faut que le dessinateur se remue un peu. Concernant la critique du traitement des persos féminins par Kishimoto comme si c'était mieux dans Boruto je trouve ça plus que douteux. Déjà Sarada c'est Kishimoto qui l'a créé hein, avec un potentiel et un style de combat qui découle uniquement de lui (mix de Sasuke FG et Sakura NG), et autant dans l'anime le personnage est un peu développé, autant dans le manga c'est borderline un personnage secondaire qui était juste dessiné de façon sexy pour attirer (alors qu'elle a genre 13 ans mais on lui fout des talons de 10cm, des poses suggestives et des habits le plus courts possible). Dans l'anime et le gaiden Sarada l'air d'une enfant de son âge, dans le manga c'est une autre histoire. Mais de manière générale je vois mal comment on peut craindre que Kishimoto massacre un personnage qui de base est le sien et qui n'a de toute façon jamais été utilisé à sa juste valeur dans le manga (en plusieurs années elle a servi une fois à un truc contre Boro, qui est l'un des pires combats du manga ... super). Delta c'était aussi un combat atroce et un perso par intéressant pour un centime ... Entre des capacités ridiculement abusées, une performance totalement inconsistante de Naruto, et un adversaire qui ne raconte rien et est littéralement une coquille vide, il n'y a pas à s'étaler sur le sujet. Il est clair que le développement des persos féminins n'a pas forcément été le fort de Kishimoto mais enfin quand on voit Konan forcer Obito à utiliser Izanagi, quand on voit Chiyo tuer Sasori (Sasori vs Chiyo et Sakura est un des meilleurs combats du manga en ce qui me concerne), quand on voit Tsunade faire face à Madara, sans parler du fait que le boss final du manga est une femme force est de constater que Kishi a tout de même créé des personnages féminins souvent intéressants (je ne classe pas Kaguya dans la case intéressante, ce perso est une purge) et quelques fois très forts. Accessoirement si on élargit son champ de vision on peut aussi tout à fait affirmer que la sous représentation des femmes dans cet univers est cohérente puisque c'est un monde archaïque et traditionnel avec encore des seigneurs de pays, peu de technologie, et le tout raconté du point de vu de l'armée, milieu par excellence peu féminin, donc ouai fallait pas s'attendre à ce que 50% des ninjas de cet univers soient des femmes. C'est déjà une marque de modernité profonde vu le contexte politique du monde de Naruto que des femmes puissent être kage et donc, littéralement, chefs des armées de grandes puissances (encore aujourd'hui c'est pas possible dans de nombreux pays du monde au 21ème siècle ...). Elles n'ont évidemment pas toutes été développées autant qu'on l'aurait aimé (par exemple la Mizukage qui était très badass dans son introduction mais qui a été délaissée ensuite, Kurenai est le seul sensei qui n'a jamais servi à rien, Sakura qui a été un échec après un début NG extrêmement réussi et qui du coup donne le sentiment de sortir de nul part à la fin de la guerre, qui de surcroît n'est qu'un clone de Tsunade alors que Naruto et Sasuke se sont distingués largement de leurs mentors etc...) mais j'ai vu sur un autre forum des gens réagir très négativement au retour de Kishimoto en mode "oh mon dieu c'est terminé le développement des persos féminins", j'ai eu l'impression qu'on n'avait pas lu le même manga : comme si Boruto avait fait quoi que ce soit de mieux que Naruto à cet égard ... De manière générale ce n'est pas si commun dans les shonens les plus populaires de faire la part belle aux persos féminins, prenez les mythiques OP et Dragon Ball ... Notez d'ailleurs que la qualité d'une histoire n'est pas intrinsèquement liée à l'équilibre ou non du développement des persos féminins. Je veux dire Mashima met en avant beaucoup de persos féminins ouai, de là à dire que ça fait une bonne histoire ... Il est bon de d'abord regarder les grandes lignes et la qualité du fil conducteur avant d'aller dans ce genre de détails qu'on peut critiquer, mais il y a une hiérarchie. Dans tous les cas dans ce manga à part Boruto et Kawaki je m'excuse mais le reste du développement leur politique c'est : "regardez l'anime on n'a pas le time". Donc si vous voulez voir Mitsuki ou Sarada ba faut regarder l'anime, les chapitres promotionnels et autre. Kishimoto a raconté plus de choses sur Sarada dans le Gaiden en 10 chapitres et sur Mitsuki en un chapitre spécial que le manga Boruto en plusieurs années de parution et ça ba c'est carrément catastrophique quand on y pense. Car oui je suis désolé mais ce qu'on sait de la psychologie de Sarada et de ses motivations ça vient du dernier chapitre du manga (on sait qu'elle veut être hokage) et du gaiden (relation avec son père absent etc...). Le manga ne montre même pas comment elle développe son sharingan et relègue ça à l'anime. C'est donc un perso totalement vide si on se limite au manga. Tout ça pour dire que je récuse totalement cette idée que le manga Boruto met en avant le persos féminins. Vu l'obsession de Kishi pour les Uchiha je serais même tenté et penser qu'il utilisera beaucoup plus Sarada mais ça nous le verront bien à l'avenir. Si des changements interviennent dans la façon de raconter cette histoire (ce qui n'est pas sûr), ça ne se verra pas forcément instantanément. Edit : Tiens par curiosité ça fait un moment que je n'avais pas relu le début du manga donc j'ai mis mon nez dedans pour voir si mes souvenirs étaient faussés (peut être en ayant une version animée en tête). Piqûre de rappel voilà un combat du tout début de la FG (tome 10) ... De quoi calmer les critiques du type surenchère, c'est littéralement la fondation du manga et la première grande démonstration de que permet vraiment du taijutsu qui n'est pas juste du combat de rue random. Grande impression de puissance, impact sur l'environnement et les observateurs, taijutsu épique et impressionnant mais avec de la technicité (techniques nommées, mouvement inédits etc...), sensation énorme de vitesse, émotion à chaque instant ... Tout le monde était sur le cul en découvrant ça la première fois et ça fait encore son effet aujourd'hui. On est dans le même genre de schéma de surcroît : un PU temporaire prétendument surpuissant qui pousse le corps dans ses retranchements et qui fait que le ninja doit agir vite. A côté Naruto vs Ishiki graphiquement ba c'est juste un combat de 2 randoms qui se mettent 2-3 coups de poing pas si méchants et ça ce n'est pas normal qu'importe comment on retourne les choses. Un Shonen ça doit aussi avoir sa part de grandiose, faut pas déconner. En vrai qu'un mec qui ait été assistant de Kishimoto si longtemps soit si mauvais pour dessiner des combats ça me laisse pantois.
  2. 12 points
    Il y a clairement une tendance dans la communauté qui consiste à s'acharner sur Sanji. Je trouve ça personnellement un peu injuste. D'abord on critique sa puissance, et maintenant, c'est sa personnalité qui est dénigrée et présentée comme une "preuve" qu'il est un mauvais mugiwara (ne prenons pas de pincettes, @Alexandrelepetit, c'est en réalité ce que tu sous-entends)? Sanji est systématiquement comparé à Zoro; Zoro est fort, Sanji n'est pas fort, Zoro est cool, Sanji n'est pas cool, Zoro fait ci, Sanji ne fait pas ça! Sanji est différent de Zoro, ils n'ont pas le même background, n'ont pas le même vécu et donc il n'y a pas moyen que Sanji devienne un Zoro-bis en termes de personnalité! Je tiens à préciser que je ne suis pas particulièrement fan ni de Sanji, ni de Zoro. Je comprends pourquoi beaucoup préfèrent Zoro à Sanji ou Luffy, car c'est une particularité qui se retrouve dans plusieurs autres mangas/œuvres. L'effet personnage froid, ténébreux et fort entoure Zoro comme il entourait Sasuke dans Naruto ou Végéta dans DB, et les gens ont tendance à beaucoup apprécier ce genre de personnage. Personnellement, à part Luffy, qui est, toute œuvre de fiction confondue, mon personnage préféré, chaque Mugi pris indépendamment m'indiffère quand même beaucoup. Je les apprécies en tant que groupe, mais individuellement, je préfère de très loin Luffy. Après, on ne va pas nier le fait que Zoro est cool, à sa façon. Sanji est beaucoup plus "goofy", plus excentrique. Mais tout comme Luffy, quand il se met au sérieux, il dégage le même genre d'aura que les deux autres du monster trio. Cela dit, revenons au cas des principes, et du comportement de Sanji vis-à-vis de cela. -------------------------------------------------------------------------------- 誰にでもできる事とできねェ事がある こいつの鍵はおれに任せろ お前にできねェ事はおれがやる、おれにできねェ事をお前がやれ!!! Tout le monde a des choses qu'ils peuvent faire, et d'autres qu'ils ne peuvent pas. Laissez-moi m'occuper de la clé de ce type. Ce que tu ne peux pas faire, moi je vais le faire, ce que je ne peux pas faire, à toi de t'en occuper!!! Sanji à Usopp, Chapitre 414: Sanji vs Jabura Chapitre 403 Mr.騎士道 Mister Kishidô Tout le monde connait le fameux titre de chapitre "Mister Bushidô" qui mettait en avant la voie du sabre que Zoro a choisi de poursuivre et qu'il ne trahira jamais, mais peu se rappelle que le même genre de titre a été attribué à Sanji. Kishidô signifie "chevalier" et, de la même manière que le Bushidô représente la voie du samouraï et du sabre, Kishidô représente la voie du chevalier. Voilà ce que le wiki japonais dit du 武士道 (Bushido, Zoro) et du 騎士道 (Kishido, Sanji) respectivement: J'ai mis en gras les parties qui définissent les principes que chaque voie doit respecter. Le Bushidô est en premier lieu tourné vers l'accomplissement de soit, devenir plus fort et faire en sorte de ne jamais jeter le déshonneur sur son propre nom, et si fait, il faut se faire sepukku pour la regagner. Le Kishidô est plus axé sur le respect des dames. Les deux classes sont des guerriers, et les principes de chacune a été nourrie par son environnement et par les besoins de la société et de leur époque. De même, Zoro et Sanji ont été forgés dans des environnements différents. L'un a grandit avec pour seul objectif le dépassement de soit et l'accomplissement dans l'art du sabre, l'autre a grandit en valorisant avant tout la vie d'autrui (Zeff lui a appris à nourrir n'importe qui qui serait dans le besoin), le respect des arts culinaires (il ne gaspille jamais rien, et se refuse à employer ses mains dans un combat, alors qu'on a tous bien vu ce que ça donnait quand il se mettait à manier des couteaux de cuisine), et enfin, last but not least, à respecter la gente féminine et à ne jamais lever la main (ou le pied) sur elles! Ces trois principes ne sont pas seulement chers à Sanji, ils font partie du personnage en lui-même. On peut même dire qu'il a subit un véritable lavage de cerveau. Pour Sanji, trahir l'un de ces principes, c'est échouer en tant qu'homme, c'est un acte qu'il ne pourrait jamais se pardonner, peu importe les raisons... en clair, comme il le dit lui-même dans le chapitre correspondant, c'est pire que de mourir. Donc, oui, Sanji préfère mourir que de frapper sur une femme, mais le fait est que, il préfère aussi mourir que d'abandonner son équipage! En fait, Sanji a toujours été prêt à mourir pour protéger ceux qui lui sont proches. Sur le Baratié, il est prêt à abandonner son rêve pour soutenir celui de Zeff, est prêt à laisser le gars qui enflamme son armure le tuer et le torturer afin de ne pas mettre la vie de Zeff en danger, est prêt à échanger sa vie avec celle d'Usopp face à Ener et nous savons tous que s'il avait été à la place de Zoro à Thriller Bark, il aurait accepté d'encaisser l'attaque de Kuma afin d'épargner Luffy. Les priorités de Sanji sont dans l'ordre suivant: Kishidô > équipage > propre vie. Il ne trahira jamais ses principes, mais n'hésitera jamais à mettre sa propre vie en jeu pour protéger ses proches/camarades. Chapitres 402-403, L'échec d'Enies Lobby, face à Khalifa Il faut d'abord commencer par dire que face à Khalifa, Sanji a simplement perdu! C'était un adversaire qu'il ne pouvait pas battre, et qu'il a également un peu sous-estimé (il se laisse surprendre par les pouvoirs de FdD de Khalifa et finit paralysé). Mais l'important ici, c'est de reconnaître que Sanji ne pouvait pas battre Khalifa. C'était l'unique membre du CP9, en dehors de Lucci, que Sanji ne pouvait pas battre. Donc, on ne peut pas lui reprocher sa défaite contre elle, de la même manière qu'on ne peut pas reprocher à Usopp son échec face à Jabura. Alors, je sais ce que tu vas me dire, "ce n'est pas la même chose!". Pourtant, c'est exactement la même chose! Usopp échoue face à Jabura car toutes les attaques qu'il a en stock sont impuissantes face à son adversaire. De même, Sanji échoue face à Khalifa car toutes ses attaques sont inefficaces contre elle. Toute sa puissance est devenue inutile à partir du moment où il a reconnu en Khalifa une lady. Et le fait qu'il ait été infiniment plus puissant qu'elle n'a pas aidé non plus, parce que ce serait juste un homme qui brutaliserait une femme en se servant de sa force supérieure. Au cours de leur combat, on voit plusieurs fois que Sanji essaie de raisonner Khalifa et à chercher une solution au problème qu'il a! Il n'abandonne jamais l'idée de récupérer la clé pour sauver Robin. Il essaie à la place de trouver une solution à sa propre impuissance. Mais avant qu'il ait réussi à trouver une solution, son adversaire fait usage de capacités inattendues qui le paralysent (voilà pourquoi je dis plus tôt qu'il l'a sous-estimée. Certain de sa supériorité, il n'a pas été assez attentif, et le combat s'est achevé avant qu'il ait pu trouver une solution au fait que son adversaire soit une dame). A Enies Lobby, chaque mugiwara se sépare pour chercher les clés, et chacun tombe par hasard sur son adversaire. En réalité, c'est ce choix de stratégie (aléatoire) qui a failli leur coûter la victoire, et non l'esprit chevaleresque de Sanji (parce que faut le reconnaître, ni Nami, ni Usopp n'auraient été capables de battre leurs adversaires. Nami trouve une solution pour éviter le combat, mais est très vite rattrapée. Sans l'intervention de Chopper, elle serait morte). Néanmoins, il faut aussi reconnaître qu'ils n'avaient pas d'autres choix. Dans leur situation où le temps jouait contre eux, se séparer et chercher chacun de son côté pour couvrir plus de terrain était la stratégie la plus efficace. L'adversaire a de ce fait été vraiment brillant en leur forçant ainsi la main (diviser pour mieux régner). Luffy est le seul qui ait choisi son adversaire dès le départ. Après ça, Sanji, Nami et Usopp tombent tous les trois sur les pires adversaires possibles pour eux, et c'est là qu'ils réalisent qu'il vaut mieux pour eux de choisir leurs adversaires. Nami choisit Khalifa, Sanji, Jabura et Usopp, Spandam! Zoro est chanceux car il tombe directement sur Kaku, qui se revendique épéiste. Sanji est le plus malchanceux de tous car il se retrouve face à la seule femme de l'équipe adverse! En fait, on le voit même à son visage lorsqu'il découvre qu'il va devoir affronter Khalifa: C'est un adversaire qu'il ne prévoyait pas de rencontrer, et à juste titre! Il y avait une chance sur cinq qu'il tombe sur elle! En fait, à un moment même, juste avant que Khalifa ne décide d'utiliser les pouvoirs de son FdD, Sanji essaie même de lui donner un coup de pied en lui criant de lui remettre la clé: Même si, évidemment, je ne pense pas qu'il ait mis toute sa force sur cette attaque. Quand on lit leur combat, on voit tout de suite que si les principes de Sanji lui ont effectivement rendu la tâche plus difficile, le personnage ne renonce jamais à sauver Robin et à aider de ce fait son équipage. Pendant le combat, il cherche une issue à l'obstacle que représente(nt) Khalifa (et ses principes), et ne perd jamais de vue la mission qui est sienne. Il essaie de raisonner son adversaire en lui démontrant sa supériorité au combat, mais se fait avoir par une capacité dont il n'avait aucune idée et qui le met aussitôt hors d'état de nuire. Quand Khalifa le jette au pied de la tour et qu'il atterrit aux pieds de Chopper et Nami, on le voit s'excuser d'avoir échoué. En fait, ce sont là ses premiers mots: Je suis désolé... j'ai échoué... la clé... je n'ai pas pu voler la clé... (すまねェ... 敗けた... 鍵... 奪えなかった) En fait, lorsque Sanji sauve Usopp de Jabura, すまねェ est exactement le même mot que le sniper utilise pour s'excuser d'avoir échoué à battre Jabura! Là où je veux en venir, c'est que pour Sanji, ce n'était pas de choisir entre l'équipage ou ses principes, mais plutôt de protéger l'équipage et ses principes à la fois! Le personnage n'abandonne à aucun moment son devoir, cherche un moyen de l'accomplir et de surmonter son impuissance, et s'excuse et s'en veut amèrement lorsqu'il échoue. C'est là que Nami lui demande alors ce qu'il ferait si sa vie était en jeu dans un combat contre une femme, et là il répond qu'il préfèrerait mourir plutôt que de trahir ses principes. Ici, il faut bien noter que Nami ne lui demande plus de choisir entre l'équipage et/ou Robin et ses principes, mais entre sa propre vie et ses principes. Pour sauver l'équipage (Robin), il était prêt à donner un coup de pied léger à Khalifa et à faire tout son possible pour lui voler la clé. Mais s'il n'y avait eu que sa vie en jeu, il aurait préféré mourir. This is Mister Kishidô!! L'attitude de Zoro envers les femmes ennemies Comme indiqué plus tôt, les principes de Zoro ne lui empêchent pas de s'attaquer à une femme (c'est même un running gag entre lui et Sanji, avec Sanji qui lui reproche souvent son attitude et sa brusquerie envers les damoiselles). En fait, le passif entre Zoro et Kuina montre que pour l'épéiste, seule la puissance compte en général. Mais on constate que Zoro fait généralement son possible pour éviter l'usage de la force contre une femme, surtout quand il sait qu'il est le plus fort. On le voit d'abord à Logue Town lorsqu'il refuse d'accorder à Tashigi un combat sérieux. On le revoit face à Monet! En effet, Zoro ne bat pas Monet! C'est Tashigi qui la bat, avec l'aide de Zoro! Jusqu'au bout, Zoro se refuse à la trancher sérieusement. Il dit à Tashigi que si celle-ci ne l'avait pas terminée, il l'aurait fait, mais je doute fort que ce soit vrai. Même Zoro n'est pas sans scrupules. En fait, c'est parce que Monet se rend compte que Zoro ne faisait que bluffer qu'elle a été capable de rassembler son courage pour l'attaquer à la fin. Dès le moment où Zoro a attaqué et n'a pas utilisé le HdA, il a révélé son bluff. J'ai vu que tu avais affirmé, @Alexandrelepetit que Zoro avait tranché des femmes à Whisky Peak. Il est vrai qu'il y avait quelques femmes parmi les chasseurs de prime, mais en réalité, on ne voit jamais Zoro les "trancher". A un moment donné, il assomme une femme vêtue comme une nonne ainsi que l'enfant qui l'accompagnait, tous les deux ayant essayé de le tromper pour le prendre par surprise, et à ce moment-là, il fait un commentaire sur le fait que son cœur à lui n'est pas aussi "propre" que celui de Sanji. De ce fait, Sanji n'aurait probablement pas été capable de battre les 100 adversaires s'il avait été à la place de Zoro, car il aurait refusé de frapper sur les femmes qui composaient les assaillants. Pour autant, il est faux de dire qu'il les aurait laissé blesser l'équipage. Sanji ne résout pas tous ses problèmes par la force. En fait, c'est à cause de cela qu'il a été en mesure de sauver l'équipage autant de fois en trouvant des parades astucieuses pour défaire les plans des adversaires (Alabasta en tant que Mr. Prince, Enies Lobby avec le sabotage du mécanisme de fermeture des portes, sur les îles célestes avec le sabotage du navire de Ener qui permet de le retenir et de donner sa chance à Luffy, sur WCI avec la préparation du gâteau et enfin sur Wano, avec l'utilisation de l'invisibilité pour délivrer Momo). Le sacrifice des principes Lorsque Zoro supplie Mihawk de l'entraîner, il le fait afin de devenir plus puissant et met de côté son honneur afin de devenir quelqu'un capable de soutenir Luffy dans le Nouveau Monde. C'est en effet un véritable sacrifice, que même Mihawk reconnaît après pourtant l'avoir rabroué. Lorsque Sanji se jette sur Khalifa avec un coup de pied, même si on considère qu'il s'est retenu, c'est également un véritable sacrifice qu'il se consent à faire de lever le pied sur une femme. Il le fait dans le but de récupérer la clé et de sauver Robin. Mais là où Zoro n'avait pas d'autres choix que de renoncer à sa fierté et à l'un de ses principes, Sanji lui avait le choix et avait en ligne de mire d'autres méthodes qui lui permettraient de ne renoncer ni à Robin, ni à l'un de ses principes. Il aurait été complètement illogique pour lui d'abandonner immédiatement ses principes, au lieu de chercher une autre solution. On ne peut donc pas comparer les deux situations, car leur nature et circonstance ne sont pas les mêmes.
  3. 11 points
    Est il possible de cesser d'affirmer un quelconque fruit du démon à Kaido et son fils ? Rien d'officiel n'a été dévoilé en ce sens. J'ai l'impression d'assister à un effet Mandela, beaucoup de gens y croient et ça fausse les discutions sur le manga.
  4. 10 points
    Pour vous éviter de perdre votre temps dans un débat qui s'annonce déjà sans fin et sans vraiment d'intérêt, il ne faut prendre plusieurs choses en considérations dans l'aspect de "l'énergie" : - C'est une notion qui est apparu avec Onigashima et qui n'avait jamais été vraiment mise en avant dans d'autres batailles, c'est avant tout pour souligner la dangerosité de l'équipage de Kaido et pour montrer, maladroitement de mon simple avis, que c'est un combat qui va être bien plus dur que ce qu'ils ont déjà affronté par le passé, bien que pour l'instant ils semblent survoler l'arc (D'où le "maladroitement" d'ailleurs). - Le problème c'est qu'Oda, bien que j'adore One Piece que je considère comme une entité du Shonen et du manga en général, c'est qu'il suit encore son plan de routine avec l'indémodable coup du "Luffy and cie courent après le Boss de l'arc, machin et truc se font interrompre pour laisser le passage à Luffy etc etc...". Je ne vais pas dire qu'il retarde le manga pour arriver au chapitre 1000, mais sans parler de nombre il avait déjà fait ça avec Dressrosa et tous les autres arcs (Du genre Luffy qui se fait éjecter par Ener avec la boule en or), c'est comme ça, c'est un peu redondant à force, mais c'est One Piece. Donc tu te retrouves avec Zoro qui poursuit Apoo pendant 3 heures, Sanji qui se fait chopper par Maria et on a déjà eut le fait que Luffy et Zoro se soient fait descendre tout en bas par King parce qu'il faudrait pas non plus qu'ils atteignent Kaido trop rapidement. La question c'est pas de savoir si Zoro est nonchalant, qu'il s'en fout de la bataille comme la question ne sera pas de savoir pourquoi Sanji veut pas taper Maria et perd son temps alors que les autres sont en danger (Parce que ce sont justes des mécanismes un peu grossiers d'Oda pour faire durer), mais plutôt de savoir si ça va avoir un impact sur la bataille avec des Luffy, Zoro et toute la bande qui pourront pas lutter contre Kaido parce qu'ils auront lutter contre tout l'équipage avant ou si c'est juste une excuse pour pas que Zoro et Sanji lancent les Power up instant et roule sur la concurrence dés le début de la bataille. Certains pensaient qu'il y aurait 2 parties, une sur Onigashima avec une défaite du camp de Luffy et une bataille à Wano, la fin. Vu la fin du spoiler, la présence de Tama et comment tout ce déroule, ça me semble de plus en plus improbable, je pense que tout se réglera dans une bataille unique avec à la fin, Luffy qui détruit Onigashima en finissant Kaido, un peu comme Doflamingo et Dressrosa.
  5. 8 points
    662 Coréen : https://manatoki87.net/comic/6126087?spage=1 Le retour des GOAT !!! Le fin mot sur le nerf de Kyoukai ? Qui a parlé de nerf, elle a appris la lévitation ? Sacré lieutenant pour Mouten !! J'ai l'impression qu'on nous fait le coup que la Hi SHin est en difficulté sur le front à la différence de Ouhon et Mouten, surement a cause de l'état de Kyoukai qui peut pas commander son armée (alors qu'ils sont 5k de plus). Pas de pause.
  6. 8 points
    Trad de Reddit par Yunhwayteriyaki After gaining control of Juuko, Wei started their invasion of Han in order to expand their territory to the west. On the other hand, Qin started to focus all their forces on Zhao, since they didn't have to worry about getting attacked by Wei. The soldiers that were stationed near Wei have all returned and started to participate in Zhao frontline. Qin's plan was to take down Kantan in 3 years and bring Zhao to its knees. After hearing about the Qin-Wei alliance, Zhao reinforced their forces and the frontline between Qin and Zhao became a fierce battlefield. In this long stretched stalemate, there were 2 armies in Qin, who were showing great offensiveness. The first was Gakuka Army. Zhao forces who were facing Gakuka army were losing repeatedly and the zhao general is surprised at how strong Gakuka army is. He says, "H..How is this possible. We did get our information about Gakuka army from Shukai plains. Although it's true that Mouten did become a general and the size of their army got bigger, this is just...they are way too stronger than us!" General Mouten is seen giving commands to various forces. His talent really bloomed after becoming a general and directing 10,000 soldiers. And there was another reason why Gakuka army was able to evolve. And that was due to Lieutenant Aisen, who was recently transferred from Moubu's army. Unlike his appearance, he was a battle fanatic and the might of his forces were great. Due to this new addition, Gakuka Army finally got their hands on martial might, which was the only thing that has been missing in the army. Another army that was winning was Gyouku Hou Army. Just like Mouten, Ouhon also became a general and the fact that he had 10,000 soldiers under him enabled him to use various strategies and tactics, which made his army much sharper. And there was a strong addition to Gyouku Hou Army as well. That was Akakin, who transferred from Akou army along with 3k soldiers. Akakin ignored Ouhon's commands and decides to go deeper, to which Ouhon says to leave him alone, since he performs better when he has certain degree of freedom. Kanjou says that Gyouku Hou Army is strong enough to become part of the main force in Ousen Army. And they will only get stronger from here on out. The stalemate started to break due to these two armies and Zhao had no choice but to keep send reinforcements to face them. However, there was the one and only force in Qin who was getting pushed back by Zhao: The Hi Shin Army. Karyoten says she knows why they are struggling and Suugen says he is sorry. Shin tells him don't be sorry and Ten says that she knew the infantry wasn't strong so we trained them well, but she didn't think it would be this bad. Shin says that it can't be helped, since that shows just how big the hole is after the death of Shousa. So Sui says no matter what they say about war, the main offense still lies within the infantry unit, who got the highest number of soldiers. If this continues, they will just keep struggling. Denyuu says it looks like the difference in strength between them and Gakuka army, Gyouku Hou army will get bigger. En thinks helping the young soldiers grow more will be the key to increasing the power of the infantry unit, but Bihei says that is expecting too much from them, when they are already fighting hard enough. Suugen calls himself pathetic and says that he didn't know Shousa was working so hard in several area without Suugen knowing. He says he had no idea he was getting this much help from Shousa. Garo says nothing will change even if you talk about someone who is already dead. Furthermore, he says unless there is a monster like help coming into the infantry unit, their problems won't be solved right away. It will take time. However, there is another reason why they are struggling so much on top of the infantry unit, and that is Kyoukai. She has been in sleeping state ever since she helped Shin in shukai plains. Even if we fight, she stays at the headquarters. Because of this, the kyokai unit just became a regular 5k squad. That is huge for the Hi Shin Army. Shin says he knows and that he will go meet Kyoukai. Kyoukai asks Shin why he is here and Shin says he is here to check on her. Shin grabs her hand and she asks why are you grabbing my hand. Shin says he wanted to make sure if she was actually alive and he did it because of what she said before about sharing one's life force through holding hands. Shin asks what is going on and kyoukai says it's not a big deal and she just needs little more time. Shin gets frustrated and tells her that she isn't okay because of what she did for him. Kyokai says, "yes, some nerves that were vital for the flow of chi has been severed because I used the forbidden technique on you. By doing deep meditations, I'm fixing them now. It will be over soon. Although I feel sorry for bringing harm to our army by doing this, this is the fastest way." Shin asks her if she will be back to normal just like how she was before and Kyoukai tells him maybe. Shin says, "Kyoukai!" and Kyoukai replies, "I was kidding." Shin says, "Please be back." Kyoukai replies, "Leave it to me. I will...be back to normal." Shin finds her response untrustworthy. A soldiers reports to Shin that the enemy has started moving and Ten wants Shin to come back to the headquarters. Kyoukai tries to get up saying she will also go, but Shin tells her to rest up and come back as soon as possible. Kyoukai starts meditating and she says she is almost there, but then sees a huge figure that wakes her up from meditation and she asks, "Wh..What was that just now?"
  7. 8 points
    Bonsoir ! @Mahoumaru @Sorceresset d'autres (@D.Hisoka), excellent argumentaire, j'ai déjà utilisé tous mes likes du jour, mais je rattraperai Rapidement, sur les rapports de force : Fujitora ne peut être mis en cause face à la birdcage, soit il pouvait tenter de l'exploser avec un météore plus massif, soit il exerçait une super gravité dessus, soit il lui suffisait de démonter Doflamingo en moins d'une heure, si c'était son ordre...D'ailleurs, Dofla voulait profiter de son inaction pour l'éliminer en même temps (sans s'en cacher), car Fujitora avait des idéaux inverses et voulait casser les Corsaires. D'ailleurs pour moi, Dofla n'est qu'un Corsaire "moyen". Si l'on fait une liste des 12 personnes potentielles à avoir obtenu ce titre, tu te rends compte qu'à leur apogée, il ferait plutôt partie du milieu de tableau, voire de la fin...mais peu importe ! Ensuite, Zoro a vaincu Hyozo difficulté moyenne, je dirais, et Pica en bonne difficulté malgré tout (Monet étant pour moi inférieure ou égale à ces deux adversaires, au mieux). Zoro était plus fort de base, sans aucun doute, mais encore une fois, il faut croire que l'on aime uniquement prendre en compte le coup final. La partie cache-cache de l'adversaire fait partie de sa technique, il s'en sert bien, et malgré cela, il a fallu à Zoro le confronter au corps-à-corps avec du haki pour s'en débarrasser (lui-même étant fier en regardant son sabre, de ne pas l'avoir esquinté ! Il avait également son bandana sur la tête, pour ceux qui pensent qu'il se baladait). De plus, il ne faut pas oublier qu'au début, Pica l'a affronté avec un gros sabre, et Zoro a mis du temps avant de s'en débarrasser, pas uniquement une fois le mode Golem géant atteint... Maintenant, vis-à-vis du chapitre et de la réaction de Sanji, j'ai du mal à l'interpréter. Les spoils indiquaient que Black Maria laissait tomber son kimono, en gros, et en tant qu'ours pervers, je voulais voir son "Giant" Paradise Punch ! Mais est-ce bien ce vers quoi on tend ? On n'en sait rien pour l'instant. Je dois cependant m'opposer @Alexandrelepetit sur ce qui a été dit sur Sanji (j'ai tout lu il y a des heures, alors je ne me souviens plus de toutes les phrases, veuillez pardonner/rectifier mes imprécisions). Sanji incapable de leadership et de sauver l'équipage ? Sanji à Dressrosa On démarre avec sa défaite victoire sur Viola (eh oui...)! Il a battu une femme, sans violence physique. Il a encaissé, et sa victoire fut psychologique lorsqu'elle vit ses intentions. Bémol malgré tout, elle était sensible au sort de sa famille, même faisant partie de la Donquixote Family... Puis, c'est celui qui a entendu la détresse de l'équipage à bord du Sunny et a volé de Dressrosa à Green Bit illico pour empêcher Dofla d'attaquer le navire, qui l'a reconnu comme fort, bien qu'il l'ait dominé ! Sauvetage grâce à lui et Law. Leadership...Curieusement, lorsque le Sunny est attaqué par le Queen Mama Chanter, il est celui qui initie la contre-attaque sur le navire de Big Mam, et qui porte le coup final ! Si ça, c'est pas de la direction, je ne sais pas ce que c'est... Sanji sur Zou Caesar Clown (qui étaiten effet plus fort que les mugis hors M3/M4 désormais) se réfère à Sanji pour les ordres et l'attaque des troupes de Big Mom, Pekoms et Bege ! Sanji sauve l'équipage face à Bege, et endosse le rôle du captif à lui seul ! Il achève également le Shinuchi le plus gradé présent. Si là, il n'a pas sauvé l'équipage, et s'est posé en leader, je ne sais pas comment l'interpréter ! Même Zoro lors a dit des mugis "tant qu'ils sont avec sourcils en vrille, ça devrait aller"... Sanji sur Whole Cake Island Victoire psychologique sur Pudding !!! On l'oublie, mais ses sentiments, sa sincérité, et sa façon d'être (bien que sachant qu'il avait été trahi) ont retourné Pudding, pièce importante de la confection du gâteau, et entrave sérieuse aux mugis et Vinsmoke dans l'arc ! Encore une femme vaincue... A cela s'ajoute la victoire sur Yonji, bon/très bon combattant, les confrontations avec son père, Oven et Daifuku, puissants combattants eux aussi. Il décide également de l'organisation de la confection du gâteau, assure son efficacité, et décide du plan pour l'acheminer, tout en convaincant Bege (un capitaine de la pire génération !)de ne pas empoisonner le gâteau, car il reste fidèle à ses principes, et nourris les bouches affamées. Là aussi, il s'est posé en leader ! Sans oublier le fait le plus important...il a accepté les conditions de Big Mom par sacrifice pour son équipage !! Sans ça, Luffy se retrouvait avec Mama aux trousses, et le risque d'annihilation de l'équipage entier, alors dire qu'il met en danger l'équipage, ce n'est pas sérieux. Sanji sur Wa no Kuni Transformation en Ninja de l'équipage, tatane de Page One, sur lequel il avait un avantage; échange quasi égal face à Drake (capitaine pire génération...). Sauvetage de Momonosuke, survie face à King...honnêtement, Sanji ne démérite pas ici non plus, et l'arc n'est pas fini... Je n'ai même pas parlé de Shabondy, ni de l'île des HP, ni Punk Hazard (il est tard...) où Zoro et Sanji sont clairement inscrits dans un schéma de rivalité, avec performances comparables... Sanji a mis l'équipage en danger sur Enies Lobby ? Mahoumaru a tout dit à ce sujet ! De plus, il ne faut pas oublier que le scénario est créé, et que donc, l'auteur à établi des situations qui pouvaient être résolues ! Il n'aurait pas mis une trame où l'un des personnages condamnera les autres parce qu'il a une faiblesse, sinon il aurait changé la tournure des événements, ce n'est qu'un scénar' de shonen qui a besoin de rebondissements ! J'adore Califa, lorsqu'elle lustre tout ce qu'elle touche, "pourvu que a mousse" On en rêve de telles secrétaires #MeToo Luffy met 100 fois plus en danger l'équipage, à entraîner tout le monde dans des situations pour lesquelles ils ne sont pas prêts, et pas armés comme lui pour y survivre ! Tous les mugis ont, à un moment, fauté par une faiblesse quelconque vis-à-vis de l'équipage ! Mais on n'est pas là pour faire tomber des têtes, car ce qu'ils ont apporté à leur crew est bien supérieur à leurs fautes !✌️ Inutile de faire peser une pseudo faute de Sanji à Enies Lobby, en se servant de Nico Robin en tant qu'élément de chantage affectif ! Aucun des mugis ne l'a abandonnée, elle a choisi sa propre voie, qui la mettait en péril (sans avoir eu le choix enfant). Elle assume sa vie, et tout le monde est venu se jeter dans la gueule du loup pour elle, personne n'a esquivé les problèmes ! C'était pourtant faisable, en tant que "pirates"...Heureusement qu'elle sait lire les poneglyphs, sinon ils la laissaient crever, LOL Quoi qu'il en soit, Zoro et Sanji sont plus forts qu'au début du post-ellipse, même si leurs progrès ne sont pas montrés, il en va ainsi dans tous les shonen. De plus, sans faire la liste exhaustive de leurs combats pré-ellipse (car il est tard), je ne sais pas pourquoi on compare leurs performances actuelles à celles de la première partie de l'histoire. Ils ont eu quelques combats, mais absents des tomes 50 à 60 quasiment, et le post-ellipse dispose de 20 tomes de plus pour les mettre à égalité de comparaison en termes de nombre de tomes, justement. Après Wa no Kuni, on fera l'inventaire, et je pense que l'on arrêtera de glorifier la pré-ellipse (grosso modo, à peine 3 ou 4 duels chacun)...syndrome du "c'était mieux avant" ? Aussi ferai-je un autre post, plus centré sur le chapitre plus tard. P.S.: Auriez-vous l'amabilité de soigner l'écriture, sans chercher la perfection, mais il y a de plus en plus de messages qui font "mal aux yeux"...ce n'est pas le plus important, mais un effort serait apprécié, merci
  8. 7 points
    zoro qui enchene les pires generations apres son affrontement avec: - hawkins ou il lui a enlevé 3 vies - killer - maintenant c'est le tour de apoo - heureusement pour drake que son combat face a zoro n'a pas duré plus longtemps (la tete qu'il fait en voyant zoro a l'oeuvre) en bonus de tout ça, il coupe de loin l'arme de queen qui faisait peur a tout le monde (y compri drake) et fait une declaration de ouf j'adore ce perso, c'est vraiment top de voir qu'il y a quelqu'un d'aussi puissant au coté de luffy (en meme temps son reve est de surpassé mihawk, le rival d'un yonkou)
  9. 7 points
    661 FR: https://scantrad.net/mangas/kingdom/661 Ruokomi, personne le respecte 🤣
  10. 6 points
    Attention quand meme, Apoo ne s'est pas fait one-shot, ca fait quelque temps que le combat dure, et surtout ca fait quelque temps qu'il se fight avec 2 supernova a la fois (et meme beaucoup plus qui veulent sa peau), pas juste Zorro. Je crois pas du tout que Oda ait voulu nous montrer un Apoo faible mais par contre faut bien que les combats se termine d'une manière ou d'une autre et rapidement car y en a beaucoup. Donc je pense que Oda a fait au mieux avec Apoo (d'ailleurs on attend aussi le retour de Hawkins). Tout ca et le reste me va très bien. Moi mon seul problème c'est vraiment le traitement de Sanji. A chaque fois que Oda traite mal Sanji on se dit que Oda a une idée derrière la tete pour se rattraper le coup suivant et qu'il faut patienter mais ca ne vient jamais, ca fiat des années que ca dure. Oda s'obstine systématique a chaque nouveau contexte a humilier Sanji chaque fois que Zorro est glorifié. Je ne comprend vraiment plus ce que veux faire Oda. J'ai abandonné l'idée de comprendre, ca devient très bizarre, comme si Oda lui meme avait développé une haine de son personnage. Ou alors il a décidé vraiment d'en faire un personnage très humain a la Usop et donc plein de faille au point ou l'on ne voit plus que ca. Mais c'est bizarre d'avoir pour défi de construire l'équipage du seigneur des pirates (un sacré défi pour rendre ca crédible) et de se payer le luxe de faire l'impasse sur le développement de Sanji qui est devenu extrêmement lent, quasi en stagnation. C'est vraiment bizarre comme écriture pour un shonen. On finira bien par comprendre un jour, patience... encore...
  11. 6 points
    Et encore chopper travaille sur la covid 19 en parallèle ! C'est pour ça qu'il a mis 3 chaps à analyser le virus !
  12. 5 points
    J'ai beau être fan de Zoro par contre, je ne suis absolument pas pour le faite qu'il se "fasse Kaido" pour moi c'est Luffy qui doit le faire. Je pense qu'il peu y avoir une scène similaire a celle vu avec Arlong et je vois bien Oda reprendre cela par analogie(il aime ça lol) ou Arlong avait affronté un Zoro très affaiblit mais capable de lui tenir tête tempirairement malgré tout avant de s'effondrer tout seul et en croisant son regard Alrong l'a suffisament hype sans que ça n'impacte le compat de Luffy. Donc hypothétiquement cette scène pourrait avoir lieu après un combat acharné contre King par exemple. quand a blesser Kaido...pourquoi pas mais le gros soucis...c'est que Kaido aurait alors une grosse blessure un peu a la Oden...et ça handicaperait Kaido(qui n'est déjà pas frais)...a moins que Luffy ai la même chose pour une raison ou une autre... Et puis Zoro est pas loin d'être plus omni présent que Luffy dans les affrontements de cet arc...il faut laisser de la place aux autres, je veux voir les autres mugis et pas juste Luffy et Zoro et quelques miettes pour les autres. je suis fans de tout les mugis pour peu qu'Oda leurs donne de bons moments
  13. 5 points
    Bonsoir ! Je vais commencer par faire comme la semaine dernière, et essayer de rétablir un peu de raison dans certains propos affirmés... Kaido ne fait pas "comme ses ancêtres haleurs de terre". Le petit-fils de Oars, c'est Oars III...et il ne ressemble pas à son "frangin-cousin" Kaido. Onigashima n'est pas une île artificielle, elle était bien attachée au reste du pays, en-dessous de l'eau qui constitue la grande mer de Wa no Kuni. Ce qui est fort c'est qu'un FDD aussi mythique soit-il, lui permette de soulever une île, en "l'arrachant" qui plus est. Shiki m'aurait paru plus compétent pour cela, ou Fujitora (comme cité par Kaido @flying lezard), ou... En passant, Kidd et Killer, au cours du précédent chapitre, ainsi que Zoro dans celui-ci, semblent réellement confirmer que est au sommet, et je ne parle pas que du toit d'Onigashima, mais de celui du monde (pour les personnages connus du public, lectorat et One Piecien ). @Mige Merci pour les images et traductions. N'oublie pas que tu as un onglet "éditer" en bas de tes messages, pour pouvoir les compléter, plutôt que d'en poster un deuxième d'affilée Pour le chapitre, j'en parlerais en détail demain, après la VF de la MFTeam, notamment quand je vois ce qui se dit encore sur Sanji. Je crois qu'on oublie souvent que Zoro se perd, se fait piquer ses sabres (Dressrosa, Wa no Kuni...), et on ne le flingue jamais. Il y a des aspects qui font partie des personnages, de leur comique (car One Piece reste un manga loufoque), et qui ne disparaîtront pas. De plus peut-on attendre le fin mot de l'histoire avant de juger ? C'est pareil à chaque fois ! Sur un chapitre, on se plaint d'une chose, et le suivant, on va réviser son jugement...un peu de patience, et de recul, pardi ! Enfin bon, @Sorceress remettra les choses à leur place
  14. 5 points
    Les chapitres montent en puissance. Pour l'instant c'est sympa mais il manque encore quelques petites choses pour rendre les choses plus épiques. J'attends de voir.. Après c'était prévu cette guerre va donner aux mugiwaras un combat référence qui vont faire leur notoriété avant de reprendre la dernière ligne droite. Maintenant la surprise va être de savoir où Oda va mettre le curseur. Soit Sanji et Zoro se font les calamités et clairement , il veut donner un coup de boost à l'histoire , soit contre des Tobiroppo pour une évolution par pallier. Parce que ça reste du niveau de Drake en gros donc un très très bon niveau. cependant avec la petite phrase de Queen , les choses ont l'air de se diriger vers des calamités...c'est énorme ! ( Remember Luffy sur Whole cake ) Sanji qui se fait malmener par les femmes , c'est pas une preuve de stagnation mais un trait de son caractère. ( Zoro avec haki ou non se perdra toujours , usopp mentira toujours etc ). Pourquoi mettre en concurrence Jinbei et Sanji , y en a un qui a 50 ballets , il a squatté tous les bateaux ^^ bref son évolution est déjà faite. Sanji il a 20piges et on va dire une experience de pirate de 4ans max. Bien-sûr qu'il est plus faible mais il a un potentiel énorme qui va exploser dans cet arc pour atteindre son max dans l'affrontement contre Barbe noire. Je pense qu'Oda retarde un certain nombre de chose dans l'évolution des puissances pour pas griller toutes ses cartes. Dans tous les cas on aura nos réponses sur cet Arc mais il va falloir attendre.
  15. 5 points
    J'aurais préféré "Let's begin the world of women and love" 😅 C'est à cause de types comme Kaidou qu'on n'a plus envie de sortir de chez soi 👿 Je parie que ce brigand n'a même pas payé son billet d'avion pour le trajet Onigashima-Flower Capital. Vaurien... Heureusement, je suis derrière un écran, je peux me permettre de le critiquer sans représailles 😂 Allez les Fourreaux Rouuuuuuuuges ! Je vous soutiens de la où je me trouve 🦥
  16. 5 points
    Puisque le dernier chapitre fait énormément parler de l'importance ou non du rôle de Suu Gen et Kyou Kai dans l'armée de Ri Shin, je vous propose quelques graphiques pour mieux y voir: Commençons par le plus évident, l'importance de l'unité de Kyou Kai par rapport a l'armée personnelle de Ri Shin : L'importance des différents officiers au sein de l'armée personnelle de Ri Shin : (J'ai donné respectivement à Sou Jin et Sou Tan la moitié de l'unité d'Archerie.) Cette fois ci, j'ai représenté l'importance du commandement de l'infanterie de Suu Gen et de son adjoint Hai Rou : (Je ne compte que les infanteries hiérarchiquement inférieure à Suu Gen. Je ne considère pas l'unité d'archerie et de reconnaissance sous sa responsabilité. Ces 2 unités sont décrite avec une case noire comme pour les autres unités indépendantes).
  17. 5 points
    Je ne suis pas aussi sensible à ces histoires de hiérarchie mais je vois où tu veux en venir. Et puis j'aime bien aussi ces réunions d'officiers où Shin est au centre, comme le général qui écoute les avis de tous. J'aime bien aussi qu'on y voit la plupart des officiers connus (seul Chuttetsu est absent ou non visible). J'ai vraiment de la compassion pour Suugen qui prend le blâme en pleine face. Et je pense qu'il faut remettre en contexte. Suugen, même sur le Shukai, est un commandant de 100. Et là il passe commandant de 1000. C'est énorme. Mais ce n'est pas tout. Il est aussi le commandant d'infanterie mais uniquement depuis la campagne de Gyou et il vient de perdre son précieux adjoint et camarade de toujours, Shousa. Qui plus est, la HSU venant de passer de 5 à 10 000 hommes vient largement de doubler le nombre d'hommes sur lesquels il a autorité. Actuellement 3 300, c'est énorme. Avec tous ces éléments, je me dis que c'est absolument normal de le voir en difficulté. Il l'aurait peut-être été même avec Shousa en fait. Du coup, pour résoudre ces difficultés, on va peut-être voir une évolution du schéma de la HSU : Suugen aurait de son côté une partie de l'infanterie et Ten une autre avec En en soutien ? Genre l'infanterie d'assaut avec Suugen et une autre plus stratégique/défensive/lourde avec Ten qui dirigerait via Hairou, En, etc... La HSU a toujours été une unité dont la force vive était les fantassins. Et cela restera le cas plus que pour n'importe quelle autre armée. Même si les officiers sont montés. Et a priori, les autres armées n'ont pas connu de changement majeur parmi leurs fantassins, ou n'ont pas promu commandant d'infanterie d'une véritable armée des paysans... Il était attendu que la HSU connaisse un pallier difficile en se transformant en armée (à la différence de Mouten/Ouhon ou autres). Comme quand elle était passé de 300 hommes à 1000. Il y avait alors eu un changement de structure qui avait permis à la HSU de continuer à croître. Là, j'attends un autre changement de structure. Et je dois bien dire que si ce changement de structure est le fait de donner des hommes à Ten et de donner du coup plus d'autonomie à Shin, alors je signe des deux pieds et des deux mains.
  18. 5 points
    Personnellement, j'ai franchement du mal à voir comment on peut sortir que Boruto (manga, anime autant compter les deux), mais mieux en avant les personnages féminins. Je n'aime pas du tout le personnage, c'est une horreur, mais on prend Kaguya, elle restait dans Naruto le personnage le plus puissant. On avait une femme comme véritable antagoniste finale du manga (rare dans un shonen), personnage le plus puissant, chef du clan Otsutsuki, mère du Rikudo et absolument tout dans le manga découle d'elle. Et d'ailleurs je viens d'apprendre en m'informant sur les récents chapitres, Kaguya n'est enfaite qu'un membre de bas rang du clan qui devait servir de sacrifice ? Elle passe de matriarche, de chef du clan Otsutsuki à un vulgaire personnage de bas rang du clan qui doit servir d'engrais pour une plante en pot ? Il faut aussi voir des personnages comme Tsunade ou Chiyo fait par Kishimoto qui sont tout bonnement excellents, Tsunade est l'un des personnages les plus aboutit, complexe, profond de tout le manga Naruto et c'est une femme. Chiyo est un personnage extrêmement puissant et intéressant, qui évolue, montre sa mentalité et nous offre un excellent combat contre Sasori ou on pouvait vraiment ressentir la puissance de Suna. Konan a quand même eu le mérite de pousser Obito dans ses retranchements et a faillit le vaincre sans l'hyperpuissance et le côté abusé des Uchiha et de leurs yeux, elle a offert une belle frayeur à Obito qui a franchement reconnu son niveau. Et faut aussi voir des personnages comme Kurotsuchi, Temari ou Tayuya, car même si elles sont secondaires voir tertiaires pour certaines, il faut voir dans l'ensemble se que représente le personnage et son histoire. Tayuya est quand même une kunoichi très forte d'Oto et membre du Quartet/Quintet et l'une des plus puissantes, dans un milieu vraiment sombre, malsain et très dur (on parle de Oto la pas de Konoha). Pareillement quand on se dit que Kurotsuchi ou Temari sont des jônins à 16/18 ans et dans le top cinq/trois de leurs villages. Et comment ne pas parler de Kushina du peu que l'on en a vu ? On a littéralement le personnage qui a une des plus grandes endurance du manga, si ce n'est la plus grande du manga hors divin et une volonté reconnu par le Raikage lui-même. On réalise que c'est elle qui a apprit la majorité des Fuinjutsu de Minato et donc la aidé dans sa puissance et qui a de surcroit aidé Minato à sauver le village de Konoha de la destruction, au final sans Kushina, Minato n'aurait jamais pu sauvé Konoha. Elle arrive à survivre à l'extraction de Kyubi à tenir, à tenter de retenir Kyubi avec ses chaines et survivre un certain temps avec une griffe de Kyubi dans l'abdomen, non sans plus tard permettre à Naruto adolescent de maitriser Kyubi et d'en gagner son chakra. Bien sur je ne dis pas que le traitement des personnages de féminins par Kishimoto dans Naruto est parfait ou excellent, il suffit de voir des gâchis comme Mei qui avait un sacré potentiel, mais j'ai du mal à voir comment on peut sortir que Boruto fait bien mieux en la matière, c'est même tout l'inverse. Boruto c'est l’œuvre qui fait du racolage et presque de la prostitution avec Chocho et Sarada dans le manga (non mais franchement faut voir leurs tenues, les poses qu'elles ont et les talons). Qui fait de Kaguya la matriarche et chef du clan Otsutsuki un vulgaire membre de bas rang qui doit servir de sacrifice et la met en inférieur à Isshiki. Il faut aussi voir l'humiliation totale de Kurotsuchi la Tsuchikage d'Iwa, même pas capable de défendre, de protéger son village ? Qui n'a même pas un seul combat, ou qui n'est même pas un instant mit en avant dans un arc concentré exclusivement sur son village, la conquête de son village et une trahison/rédemption de son grand-père ? C'est comme ça que Boruto montre la puissance et l'utilité d'un personnage féminin surtout Kage à la défense de son propre village ? (On est très loin de Tsunade qui protège totalement et entièrement Konoha lors de l'attaque de Pain), or tout s'écrivait tout seul pour cet arc et ils ont rendu le Kage du village, le personnage féminin totalement inutile (Chojuro au moins fait le minimum syndical dans son arc). C'est sans parler de Hyuga Hanabi qui ne pense même pas à utiliser sa cervelle ou son byakugan lors des missions alors qu'elle aurait pu sauver et aider ses élèves en activant juste le byakugan. Karin qui dans Naruto pouvait détruire un mini Bouddha fait par Guruguru ne parvient même pas à retenir une vulgaire genin avec les même chaînes dans Boruto. Il faut autre chose qu'un combat misérable avec Delta qui ne montre rien d'intéressant alors qu'elle a un combat sur elle, pour dire que Boruto arrive à mieux mettre en avant les personnages féminins. Quand je vois le traitement de Sarada dans le manga ou même se que devient Kaguya au vu de son histoire ou encore le traitement de Hanabi, Karin, Temari (avec Urashiki et les pantins) ou encore Kurotsuchi qui est totalement invisible, dans un arc totalement centré sur son propre village et avec son propre grand-père avec qui elle n'a aucun dialogue, j'ai juste envie de rire.
  19. 4 points
    Vote pour Gintoki, évidemment. Je pensais pas écrire sur lui, car j'ai toujours cette sensation d'avoir déjà tout dit, au moins sur ce forum. Mais j'ai eu la réalisation que je n'avais pas écrit à son sujet depuis la fin de son manga (hors topic dédié), et c'est peut-être le moment, un an et demi après, de lui faire encore une fois un hommage. Gintoki, c'est un personnage qui manque. Qui manque à l'animation et aux mangas, qui manque à votre vie, et qui me manque énormément aujourd'hui. Cabotin l'a bien dit, certes Gintama c'est un manga et tout un casting haut en couleur; mais Gintama c'est avant tout Gintoki. Y a pas l'un sans l'autre, car peu importe le nombre de pixels si y a pas Gintoki pour hurler d'un ton strident en réaction, peu importe les chorégraphies somptueuses des combats si elles sont pas rattachées à son visage tordu de colère, peu importe ces longs monologues sur la vie, la peine, les fardeaux et la famille, s'ils ne sont pas prononcés par ce personnage et tout ce qu'il incarne. Gintoki c'est un personnage ultra bavard et qui en dit si peu. C'est bien là aussi une richesse, les rares fois où on sent qu'il s'exprime du profond de son coeur et qu'il s'apprête à nous donner une leçon, elles sont souvent inoubliables. Oui, "si vous avez des gens qui vous aiment, de quoi d'autre avez-vous besoin?." Oui, "si tu as le temps de fantasmer ta mort, pourquoi ne pas vivre magnifiquement jusqu'au bout?" Oui, "Nous sommes au point du jour. Le moment le plus sombre de la nuit. Mais ne détourne pas tes yeux. Car seuls ceux qui seront restés éveillés seront capable de guetter l'aube lorsqu'elle arrivera." C'est tout simplement si rare, un protagoniste de son calibre. Un protagoniste adulte, déjà, mais qui comprend aussi réellement ce que c'est qu'être un héros, même s'il ne pense pas en être un. Gintoki n'agit pas pour la gloire, les sourires, l'argent (même s'il aime le prétendre); il agit pour suivre ce que lui dit son âme, pour protéger ce qu'il lui paraît nécessaire d'être protégé. Il met son corps entier à la charge lorsque cela arrive, il se fiche de l'état dans lequel ça le mettra, et c'est bien pour ça que l'image de combattant la plus connue qu'on a de lui c'est sa silhouette recouvert de sang, celui de ses ennemis mais surtout du sien. Son dos barré de cicatrices, celles des combats mais aussi des tortures, il le montre fièrement lors d'une couverture. Car si Gintoki est un homme bouffé par les regrets, ceux-ci ne concernent jamais les moments où il a pu sauver une vie. Il est capable de haïr, il tue sans sourciller les personnes qui le dégoûtent et qui vont à l'encontre de ses principes, mais le plus tragique c'est qu'il est clair qu'il n'y a au fond personne qu'il déteste plus que lui-même. Il apprend, parfois, à se pardonner. Il apprend, parfois, à accepter l'amour si pur et sincère de ses proches, même lorsqu'il ne le comprend clairement pas. C'est un homme blessé qui a quand même décidé d'avancer, car malgré tout, il sait aussi que des gens ont besoin de lui. Que trop de monde serait dévasté de le perdre. Il ne comprend pas, mais il accepte, et se relève donc autant de fois que possible. Dans tout cela se trouve sa relation avec Takasugi que je décrirai pas ici pour ne spoiler personne. C'est malgré tout l'une des plus belles histoires d'amitié, rivalité, ressentiment et amour-haine qu'il m'ait été donné de lire. Et avec le manga désormais terminé, elle a même l'audace d'avoir l'un des plus beaux dénouement tout mangas confondu. Sorachi a saisi tous les enjeux entre deux personnages qu'il a passé quinze ans à écrire, il n'a jamais oublié ce qu'il essayait de faire, il n'a aussi cessé de nous surprendre, avec ce satané arc SA qui ne cesse de me bouleverser quand bien même j'en connais chaque mot. Et après s'être tapé tellement de rivalités jump-esques toutes plus ennuyantes/mal développées possibles, celle-ci réussit, là où tellement échouent, avec une justesse hallucinante. Et c'est très fort, c'est même du génie, après avoir juste basé un personnage sur un mantra aussi cliché que "je vais détruire le monde entier" pendant quasiment dix ans. Je vais le redire, mais c'est très vrai : Gintoki est tout simplement un personnage qui me manque. C'est un perso tellement unique qu'il est pas possible, tout simplement, de le reproduire, et c'est aussi ça qui est un peu tragique dans la fin de Gintama. C'est l'idée de ne plus jamais avoir le droit de l'écouter, que ce soit à déblatérer des âneries ou en apprendre encore un peu plus sur lui, ou le voir nous donner une énième leçon. Erza a parlé de personnages qui marquent, et le mien c'est assurément Gintoki. C'est un personnage pour lequel mon affection vient aussi beaucoup du fait que je suis tombée dessus au meilleur (ou au pire selon le point de vue) moment. En tout cas il est inoubliable, ça je le maintiens, et c'est de toute façon pas le genre de personnage qu'on aimerait oublier. On aimerait tous avoir un Gintoki dans notre vie, je pense. Et si par défaut, en attendant, on peut au moins avoir celui que nous a offert Sorachi, c'est déjà peut-être un bien beau cadeau.
  20. 4 points
  21. 4 points
    Askeladd et Musashi qui passent, ça fait plaisir Dommage pour Teresa qui rate de très peu . Groupe du soir ! L m'ennuie, Goku peut être sympa malheureusement, trop exploité par la licence qu'il finit par devenir pénible, Luffy j'avais une affection pour lui par rapport aux autres héros nekketsuesques mais c'est pas renversant non plus, Roy un perso sympathique mais loin de mes préférences.... On monte d'un cran : Harlock, culte de chez culte, Shin, un bon protagoniste, Meruem, un antagoniste qui aura su évoluer et peut-être au final être le personnage le plus humain de toute la franchise lui qui voulait être le Roi des roi. Tous des bons personnages mais il y a un vote qui sonne comme une évidence : Gintoki. Mon n°1 IM. Gintoki, chaque fois que j'essaie d'écrire sur lui, j'ai toujours ce sentiment de manquer un truc pour saisir le personnage et c'est peut-être ça : on l'aura vu sous tous ses aspects. Gintama quand on commence à le lire, on se dit qu'on a là un bon manga de gag à l'humour absurde, grotesque, ultra-parodique et on en rigole déjà suffisamment. Gintoli incarne ce faux-mentor, glandeur et stupide avec des répliques cyniques et mordantes. Et sur ce tableau, le personnage est hilarant par ses réflexions à l'ouest ou comment il se fait dominer par une gamine (Best Girl). On continue de regarder Gintama pour les délires et puis au fur et à mesure, on réalise qu'un écosystème de joyeux débiles se forme autour de Gintoki et que c'est lui le vecteur de toute cette bêtise. Puis, sans que l'on réalise, Gintama vrille par instant dans le drame, l'épique d'un chapitre à l'autre et c'est là que Gintoki se révèle : un monstre de charisme. Et c'est là que le personnage devient d'autant plus remarquable : certes, il est fort, c'est un samouraï mais ses combats sont loin d'être faciles et il doit surtout s'acharner et mettre chaque fois sa vie en péril pour lui ou ses proches. Il doit endurer, se prendre des torgnoles et il fait preuve d'une abnégation sans faille. Si certains adversaires peuvent être plus creux, chaque grand combat doit le pousser dans ses retranchements physiques et mentaux. Car oui, Gintoki, c'est un drame au fond que je ne détaillerai pas plus mais Sorachi aura avec parcimonie développer des traits de Gintoki au travers de ses arcs "sérieux" et où au compte-gouttes, on apprend à le connaitre. On apprend surtout un cruel manque d'amour pour soi, une vulnérabilité cachée et une sagesse improbable de ce lourd passé. Je parlais de Takasugi, lors du tournoi et c'est cette relation qui le hante lui-même. En fait, chaque personnage proche joue un rôle pour lui et dans cet apprentissage de s'aimer soi-même : Tama, c'est presque une relation père-fille, Otose, on se dit que Gintoki n'est qu'un parasite avant de comprendre en une scène tout le poids qui unit ces deux personnages par une promesse, Tae, source tyrannique, c'est avec elle qu'il s'entretient profondément, Katsura c'est une union de débile légendaire et néanmoins une amitié profonde, Hijikata c'est une rivalité virile et stupide et une admiration mutuelle où l'un comme l'autre ne cesse pas de refléter l'autre... Je pourrai continuer mais je pense que je vais arrêter là ou plutôt, autant se concentrer sur le groupe principal : les Yorozuyas. Une famille improbable, recomposée et palpitante à suivre. Gintoki, c'est l'ainé qui se retrouve à gérer les deux autres débiles bien que lui-même trouve le moyen de témoigner de plus de bêtise. C'est trois personnes perdues à différentes échelles, niveaux et qui néanmoins vont progressivement s'aider, former des liens, s'unir. Gintoki sera prêt à se sacrifier pour eux, et eux aussi en retour. Sa relation avec Takasugi : certainement la meilleure relation antagoniste/rival par sa subtilité, son évolution et le temps qu'il faudra pour comprendre ce qui les anime tous les deux. Je disais d'Askeldd, il y a peu c'est un personnage dont on voit toutes les facettes par son ambivalence perpétuelle et Gintoki, je pense va plus loin car c'est toute la particularité de Gintama : de pouvoir laisser ses personnages sur plusieurs registres. Gintoki, je me répète peut-être mais c'est parfois être en retrait, en soutien à d'autres drames que vivent les personnages, ce n'est pas ce personnage parfait, il est faillible, a échoué, échouera mais comme il a appris et l'apprendra, il faut se lever. Sorachi aura su déjouer certains archétypes trop présents dans les héros shonens et proposé un personnage unique, débile, sage, courageux en abnégation par moment. Il finirait par me manquer cet idiot mais Sorachi lui offrira peut-être la meilleure conclusion qu'il était possible à ce personnage, tout en soulignant subtilement le lien que l'on aura établi avec ce personnage que l'on aura suivi pendant 704 chapitres, 77 volumes, des centaines d'épisodes (et plusieurs fausses fins).... Bref, j'aurai toujours la sensation de ne jamais rendre justice à ce personnage et de manquer de mots mais cela aura été très plaisant de parler de Gintoki et de Gintama car Gintama c'est Gintoki. Bref, lisez, regardez Gintama pour découvrir l'un des meilleurs personnages d'animation !
  22. 4 points
    Vu le carnage que fait Zoro depuis un moment déja , je pense aussi qu'il se fera Kaido . On est nombreux à râler sur les rapports de puissances à Wano , mais là les Mugis sont censés sortir du très lourd pendant cette bataille . Aussi fou que ça puisse paraitre , je vois bien Luffy en finir avec Big mom , Zoro battre Kaido et Sanji .... se taper carrement King ET Queen pour bien redorer son blason . Avec un monster Trio comme celui là , les mugis auront vraiment une allure d'équipage du roi des pirates. Si les autres se farcissent les autres gros pontes de l'équipage de Kaido ce serait parfait .
  23. 4 points
    Killua en tête devant Guts ? Killua aurait-il une chance de gagner ce tournoi ? Allez ! Vote unique pour le meilleur personnage : Askeladd. Le groupe 3 est vraiment serré et bon : Kurapika : bon personnage de HxH mais il reste assez loin de mes préférés de l'oeuvre. Kenshin: un très bon héros de nekketsu, chose rare. Une quête palpitante, pleine de dualité, un charisme sans trop en faire (ce que les mangas d'aujourd'hui ont tendance à faire) et surtout un caractère plus humain dans ses interactions que d'autres. Il brille d'une certaine façon par sa sobriété. Teresa : failli voter pour elle... Teresa, c'est typiquement un personnage avec un temps à l'écran incroyablement faible mais qu'est-ce qu'elle est marquante et resplendissante de charisme. Une monstre parmi les monstres. Le fait que quasiment tout l'univers de Claymore repose sur son aura de surpuissance, l'établit d'office comme personnage remarquable et surtout que même Priscilla la redoute et vit hantée par elle, même après l'avoir tuée démontre son aura. Teresa, c'est surtout finalement en un tome et demi, la quête d'une humanité perdue, oubliée en la protection de Claire, une quête impossible qu'elle tente de mener malgré tout. Puis bon, il vient Askeladd et j'ai envie de maximiser mes chances pour lui, surtout que c'est un personnage complexe, jouant sur plusieurs registres : La première impression que l'on a de ce personnage est d'un mercenaire fourbe, manipulateur, sournois et narquois : Après tout le manga et l'arc de Thorkell est de le tuer pour se venger de son père qu'Askeladd aura tué avec regret et c'est là que toute l'ambiguïté du personnage va se poser : s'il est l'ennemi à abattre dont nous-mêmes lecteurs, nous souhaitons sa mort devant le manipulateur qu'il est, le mangaka aboutira à le complexifier à un tel point qu'Askeladd devient une figure paternelle pour Thorkell et que nous-mêmes, lecteurs nous nous engagions dans cette relation. Au fur et à mesure de l'intrigue, Askeladd joue sur plusieurs registres entre un rôle comique, cruel, mesquin, affectueux, ambitieux si bien que nous lecteurs, nous finissons par être passionnés par lui. Askeladd, c'est un viking qui a parfaitement conscience d'à quel point l'univers des vikings est décadent et que tout n'est qu'une quête de pouvoir entre les guerres incessantes et dont lui-même a ses propres objectifs. Askeladd n'aura jamais la prétention d'agir pour des notions de Bien et de Mal et ne se limite pas à ces notions manichéennes mais vit dans ce monde violent et où finalement cette quête intime est ce qui lui donne cette humanité et cette vulnérabilité. Askeladd démontrera par ses ruses, sa force, sa stratégie et son charisme une habilité à commander et mener les troupes comprenant lui-même comment mener les hommes et limite il nous embarque avec lui dans cette quête dont nous finissons par nous réjouir de ses manigances. C'est aussi cela toute l'ambiguïté entre lui et Thorfinn : voyant en lui un outil par sa force, il le garde sous son aile et par la quête d'honneur que Thorfinn veut mener à son encontre, Askeladd voit le moyen de le conserver comme force de frappe. On pourrait croire en un regret qui le pousse à le garder mais Askeladd jouera perpétuellement sur son rapport avec lui jusqu'à finalement devoir se lier à cet enfant/adolescent qui ne recherche que sa mort. Askeladd joue malgré lui un rôle de mentor, de père spirituel après avoir tué le père réel et surtout pousse Thorfinn à se questionner sur l'héritage de cette figure. Askeladd n'est donc plus le simple antagoniste dont nous attendons la mort vu que nous voyions progressivement que ce duo entre lui et Thorfinn est ce qui les alimente et les pousse chacun dans leur retranchement. Avoir réussi à nous le présenter comme l'une des pires figures dont on attend la mort en un être complexe pour lequel nous nous émouvrons : c'est un vrai tour de force. Regardez ou lisez de préférence Vinland Saga ! Rien que pour ce personnage, l'oeuvre mérite d'être lue ! Autre groupe : J'ai parlé d'Askeladd et je dois avouer qu'à côté les autres font pâle figure dans mes préférences donc vote blanc.
  24. 4 points
    C'est quand-même dommage que la crainte qu'on avait concernant Apoo se réalise aussi vite. J'adore Zoro, mais qu'en face il n'y ait que des clowns, certes puissants, ça rend les choses trop faciles, et moins épiques. Queen a beau être excentrique, mais à quoi bon lancer une attaque, pour ensuite remettre l'antidote dans les mains d'un bras cassé, et le signifiez à tes adversaires ? Ils portent bien leur nom finalement , l'équipage des 100 bêtes. Kaidou qui passe à la vitesse supérieure. Hâte de voir l'astuce qui va justifier sa défaite.
  25. 4 points
    Sanji que fais-tu??!! reste avec luffy va te faire kaidou, il va encore passer pour un clown face à zorro, fais chier! Marco qui chill et se promène sur le champ de bataille, le mec le plus serein de tout onigashima. Kaidou qui a la capacité de déplacer une île entière? c'est-à-dire que les fourreaux rouges sont out? Bref chapitre sympa à venir! bientôt le 1000 ème les gars!
  26. 4 points
    Blanc. Kirua. Mon personnage préféré inter-manga depuis maintenant 5 ou 6 ans, il a piqué la place longtemps occupée par Zoro. Il ne l’a pas été de suite cependant, même après avoir fini l’anime, mais au fur et à mesure, l’absence de Kirua dû à la pause de Togashi me pesait plus lourd que les fois où on voit Zoro dans One Piece. Je veux le revoir ! Ce tournoi est enfin l’occasion pour moi de déballer tout mon amour pour ce personnage, cela fait quelques temps que je veux le faire, la flemme n’a fait que repousser mon commentaire, mais pour l’ultime tournoi de AXWO et pour moi-même, il est l’heure. Je vais donc sûrement faire un pavé comme le font souvent certains ici, respect à eux, ce sera certainement moins bien structuré, cohérent, etc, mais ça ne m’empêchera pas de me donner à fond pour l’élu de mon cœur. Pour situer l’affection que je porte à Kirua, il faut savoir que je l’ai tout de suite aimé, forcément, mais j’avais également une grande affection pour Kurapika. Le numéro 1 changeait régulièrement entre ceux-là jusqu’à l’arc Greed Island, qui marqua le top 1 définitivement pour Kirua dans Hunter x Hunter (et donc pas encore inter-manga). Pour commencer, l’introduction de Kirua est géniale. Il commence par troller Tompa en lui vidant ses canettes remplies de laxatif (), forcément j’aime. Le pourquoi il participe à l’examen est classique mais pour un gosse de 12 ans c’est sympa. Dès le début il se lie d’amitié avec Gon et cette relation va être un gros point fort du manga pour moi (j’y reviendrai plus tard). Son design est assez simple sauf pour les cheveux blancs à 12 ans mais cela lui va merveilleusement bien . Cheveux blancs aux yeux bleus cela me rappelle une certaine carte de Yu-Gi-Oh et quand on sait que les dragons sont mes créatures préférées, tout match. Sa tenue est cool, un short pendant tout ou presque l’anime, comme moi tout le long de l’année . Il a très souvent les mains dans les poches, comme moi. Je vous le dis, il était clairement destiné à être mon top 1 IM, encore plus quand j’aurais fait une teinture pour mes cheveux. Une petite course ? Et donc il est un personnage principal du manga, avec Gon. Deux jeunes aux potentiels énormes, avec un parcours très différent, qui vont se rencontrer lors de l’examen et ne plus se séparer. D’un côté, le bourrin qui fonce tête baissée, qui met des patates de forain et qui agit sous l’impulsion de ses sentiments, Gon. De l’autre côté, le stratège qui analyse chaque situation, qui utilise des techniques sournoises (liées à l’assassinat) et qui essaie de garder un sang-froid à toutes épreuves, Kirua. A ce stade, beaucoup de différences, mais ce n’est pas tout. Durant l’enfance de Gon, il n’a que sa tante pour seule famille sur son île tandis que Kirua est entouré d’une bien grande famille : ses parents, 3 frères, une sœur, un papy et beaucoup de majordomes. On peut même opposer leur apparence, cheveux blancs et noirs d’un côté, le visage souriant et enjoué de Gon pour un visage assez froid de Kirua sur les débuts. Mais voilà le commencement d’une belle histoire d’amitié qui va permettre à nos héros d’évoluer dans la bonne direction. Ils peuvent toujours compter l’un sur l’autre, ils se complètent parfaitement. Gon apporte un soutien et une amitié sincère à Kirua, qui n’a jamais eu d’ami et lui permet de se libérer l’emprise de son frère. Kirua apporte toute son expérience et son sang-froid à Gon, notamment lorsqu’il assomme ce dernier pour s’enfuir face à la terrible Pito. Ce duo marche parfaitement, je les adore, toujours à se surpasser pour l’autre, se soutenir, s’entraider et se tirer vers le haut grâce à une petite rivalité grâce à leur esprit de compétition. Deux gosses inséparables Avant cette rencontre, Kirua ne faisait que deux choses : s’entrainer et tuer. Si son entrainement dès le plus jeune âge lui a permis de développer et parfaire ses techniques au point de pouvoir arracher des cœurs en quelques secondes, son cœur le poussait à fuir cette vie. On remarque pour une fois que Kirua fait preuve « d’impulsivité » pour quitter sa famille et s’essayer à un examen de Hunters. Lui qui réfléchit mûrement avant chaque décision, décide de radicalement changer de vie sans aucune assurance. Il aurait pu rester un assassin et devenir le meilleur dans ce domaine seulement ce n’est pas pour lui. Son évolution grâce à son ami va lui prouver que c’était la meilleure décision possible pour lui. Lorsqu’il rentre à Kukuru Mountain, on remarque déjà cette évolution chez Kirua. Il a pleinement confiance en son nouvel ami qui est venu jusqu’au domaine des Zoldik pour le libérer. Il menace même de tuer son propre frère s’il touche à Gon, c’est dire le niveau de relation entre les deux héros, aussi tôt dans le manga. Ce moment où il brise ses chaînes Il existe deux raisons pour lesquelles j’ai préféré Kurapika à Kirua jusqu’à Greed Island. La première est au niveau de l’arc York Shin City (mon deuxième arc préféré après les Ants). En effet, durant cet arc, le nouvel ennemi, la Brigade Fantôme, apparaît comme terrifiante, du moins à mes yeux. J’ai rarement eu aussi peur pour nos héros dans un manga. Un tel écart de puissance paraissait bien difficile à surmonter pour eux. Kirua est en quelque sorte impuissant tandis que Kurapika ne recule devant rien et se prend Uvogin dans un épisode 47 absolument génial. Quel combat ! Ce sont les limites de Kirua face aux folies de Kurapika qui ont fait qu’à ce moment précis Kirua n’était pas mon préféré (oui je n’aurais pas dû douter, j’ai honte). La deuxième raison est liée au développement de l’arc Greed Island. Déjà, on se recentre sur le duo mais en plus Kirua réussit à transformer son aura en électricité . À partir de là il m’a complétement charmé. Il faut savoir que l’électricité doit être mon élément préféré dans les mangas/animes. Je trouve que ça rend les personnages tellement badass, je suis un gros fanboy. Il suffit de voir Ener, Laxus, Killer Bee, Luck, Misaka, Kakashi … Je les adore tous et tous manient cet élément. Si Kirua utilisait l’électricité depuis le début, c’est sûr que Kurapika n’aurait jamais été mon préféré. En parlant de cet arc, un moment que j’adore est lorsque Kirua retourne passer l’examen des Hunters et élimine tous les prétendants en un éclair. Maintenant qu’il est Hunter, il va faire face à la plus grosse menace (de l’anime) pour nos héros : les Ants. Énorme arc, mon préféré, je suis passé par toutes les émotions. Moment tragique avec la mort de Kaito par Pito assez rapidement, où Kirua sauve Gon en voyant qu’ils ne sont que deux insectes face à la puissance adverse. Il se remet en question mais va tout faire pour s’améliorer en compagnie de son meilleur ami. C’est ici qu’apparaît sa capacité Godspeed . Qu’est-ce que j’ai bavé sur ça ! Le nombre de fois où j’ai revu les scènes, tout simplement inouï. Je pense que ma préférée est celle où il descend face à Yupi pour se « défouler », cette transformation sublime avec ce petit air de confiance face à un monstre, j’adore. A cet instant, je me suis dit ça c’est beau ça, il va tous les écraser comme des fourmis, comme des fourmis. Malheureusement ce n’est pas si simple et faut dire qu’en face ce n’est pas n’importe qui. Avant ce combat peu stratégique, Kirua nous offre quand même un combat bien intéressant contre Oroso. Il a été capable de supporter toute cette douleur des fléchettes qui apparaissaient de nulle part tout en réfléchissant au jeu de fléchettes qui était en cours ainsi que le nombre de points restants, il est fantastique. Je crois que c’est dans ces genres de moments que je le préfère. Il faut aussi parler de sa relation avec Aruka, magnifique. Elle fait partie de la famille Zoldik mais seul Kirua la considère vraiment comme sa sœur. Ce qui lui permet d’ailleurs de connaître bons nombres de règles supplémentaires quant au pouvoir d’Aruka/Nanika que les autres ne connaissent point. Kirua va donc essayer de sauver son ami Gon sans pour autant sacrifier sa sœur. Ces deux-là sont un peu à part dans cette famille où Kirua est parti du domaine et Aruka est considérée comme une étrangère/chose. Peut-être que c’est grâce à ce contexte que leur relation est si forte. S’il y a bien une personne que Kirua voudrait absolument sauver dans sa famille, ça serait certainement elle. J’ai hâte d’en savoir plus sur Nanika, j’espère au cours de l’arc actuel qui s’annonce tellement long et aussi énorme que celui des Ants. Une famille heureuse Bref, pour faire simple, Kirua est génial. Il est incroyable, calme et intelligent en combat, il a une puissance et une rapidité exceptionnelles. J’adore son design et tout ce qu’il fait. Son évolution est particulièrement réussie avec son passé d’assassin avec un futur dicté par sa famille jusqu’à la rencontre de Gon qui changea sa vie. Un gosse de 12 ans qui m’a fait passer par toutes les émotions possibles, c’est beau. Je pense avoir fait le tour de ce que j’avais à dire sur Kirua. J’espère avoir retranscrit au mieux l’amour que je lui porte et que les simples mots utilisés rendent hommage à ce personnage d’exception. Je remercie vivement Togashi pour avoir créé cet univers et ces personnages qui m’ont fait voyager tout au long des arcs. J’espère que la suite sera au moins aussi bien et que Kirua continuera de m’épater comme il l’a toujours fait. Merci à ceux qui auront lu et n’oubliez pas de voter Kirua. Vive Togashi et vive Kirua.
  27. 4 points
    On pari à coup sûr que la forme que Kyoukai a vu est la nouvelle forme démoniaque de Shin. L'incarnation de son côté berserk, alpha ou je sais pas quoi. L'auteur aime trop ce genre de bullshit. Rishin va nous lancer des gestuga tesho, soyez ready.... L'âme du bushin de d'Houken a trouvé pour refuge dans le corps de Shin. C'est seulement au moment où il la contrôlera qu'il deviendra un GG sous les cieux.
  28. 4 points
    Du positif dans ces derniers chapitres (enfin), mais il reste pas mal d'éléments négatifs qui viennent entacher le tableau. L'histoire avance enfin mais il reste un gros soucis d'intensité dans ce combat alors qu'il est censé représenté un point culminant du manga Boruto et plus largement du manga Naruto, où est l'intensité ? Les frissons qu'on est censé ressentir à la lecture. Le taijutsu ne me déplaît pas en général mais je me suis relis le combat de Gai contre Madara et je ne peux pas m'empêcher de conclure que ça fait pâle figure à côté alors que ce chapitre est censé nous représenter des personnages infiniment plus puissants... Et ça ne se limite pas qu'à ça, je suis sûr que je me dirais la même chose en relisant d'autres combats phares du manga Naruto (Hashirama contre Madara, Lee contre Gaara, Gai contre Kisama, etc). En écrivant ce post, je me questionnais sur les évènements marquant qui ont eu lieu dans ce manga, pour au final... ne rien trouver. Pour un manga mensuel en cours depuis plusieurs années qui comptent 52 chapitres ça fait vraiment peu; d'ailleurs je serais curieux de connaitre les évènements que les lecteurs aimant Boruto ont trouvé marquant. Les évènements actuels se prêtent bien à un changement à ce niveau, j'espère que cette occasion sera saisie.
  29. 4 points
    Si les anciens prennent trop de place alors c'est un problème d'écriture. Car là limite il faudrait comprendre que pour qu'une jeune génération puisse évoluer, alors il faut que leurs parents meurent... C'est vachement plaisant comme monde. Si la personne qui écrit le scénario et en l’occurrence maintenant c'est Kishimoto et que cette personne est un minimum doué, alors il montrera qu'il y a d'autres moyens pour faire évoluer une génération sans annihiler la précédente. C'est certains qu'éliminer Naruto faciliterait grandement la tâche, mais cela nous priverait, je trouve, de développements qui pourraient être des plus intéressants. Par exemple, celui de confronter la vision que Boruto aura du monde, donc le futur, à celle qu'à Naruto du monde donc le passé voir le présent et montrer que pour une fois, celle de Naruto n'est pas la meilleure et s'il est vivant pour accepter et loué celle de son fils, je trouve que ça grandirait bien plus Boruto que son père reconnaisse ce qu'il fait de son vivant, qu'une autre personne de la génération à Naruto lui dise un truc du genre; "ton père serait fier..." Puis de l'ancienne génération il n'y a que Naruto/Sasuke qui peuvent gêner et encore pour moi c'est alors une limite d'écriture et il y a moyen de les mettre de côté sans les tuer. Naruto en faisant que le contre coup ne lui permette plus d'utiliser son chakra ou de manière nettement moins efficace. Après pour du drame, pourquoi la mort d'ancien qui parait des plus téléphoné, pourquoi pas celle d'un membre de la génération de Boruto et pourquoi pas un des plus proche? D'une cela serait plutôt peu attendu, cela augmenterait la part de drame et cela ferait poser d'autres questions que si c'est la mort d'un ancien. Pourquoi ceux de la même génération seraient épargné par la fatalité? Enfin tout ça pour dire que la mort n'est pas la seule possibilité, c'est une possibilité, par contre c'est la plus simple pour la suite du récit. Sinon bon chapitre, centré essentiellement sur le combat et ce que je trouve le plus intéressant c'est que pour une fois nous avons Ishikki qui se pose des questions, qui limite avait le début d'un soupçon de doute, ce qui le rend "vivant", car là on m'aurait mis un Terminator à la place, c'était pareil au niveau des émotions. Par contre, je trouve que le taijutsu manque de dynamisme, il manque d'impact, comme il a été déjà dit, on n'a pas l'impression que ça frappe dur, fort. Alors c'est sans doute mes autres lectures, mais rien qu'en regardant le dernier chapitre de Kengan Omega qui n'est que du combat au corps à corps sans démesure comme des ninjas, il y a ce ressenti à la lecture que les gars tapent plus fort, ce qui donne un côté plus intense aux combats.
  30. 4 points
    c'est vrai que ça serait chiant si sanji serait amené perdre encore une seconde fois face à une femme à cause de ses principes à mon avis il est évident que l'auteur essai de remettre Sanji dans le même contexte que la dernière fois pour nous montrer que ses principes on évolué avec le temps Et en passant merci d'avoir redorer le blason de l'un ou du membres le plus intelligent de l'équipage prck oui quand on prend du recul il à plus été utile à l'équipage de par c exploits, ça serait de la mauvaise foie que de le cantonné que à son coté guerrier si il doit y avoir une comparaison prenez tout en compte prck évidemment que Zoro est plus fort il affronte des ennemie plus fort et s'entraine plus que Sanji (en tout cas dans la 1er partie), d'ailleurs je ne sais comment on à pu croire qu'il y avait match entre les 2 (leur relations n'est pas une raison assez suffisante pour laisser croire ça puisque Sanji se comporte de la même manière avec Law et Jimbei) Jvous rpl que Zoro c'est celui qui prend tout le temps des décision stupides il voulait se couper les jambes pour continué un combat (Bad Ass mais stupide), il était prêt à se faire trancher le bras juste pour acheter une épée (Bad Ass mais stupide encore), il c fait carotte par le colonel morgan en voulant faire une grève de la faim au lieu de lui latter la gueule et c Luffy LUFFY qui lui à fait prendre conscience de sa décision stupide sur ce coup... LUFFY Chui désolé mais depuis le Shin Sekaï jusque maintenant Zoro est devenu un personnage fan service sans profondeur avant il participait au moment comiques malgré lui souvent à cause de Luffy (comme quand il échange place avec lui face à Arlong) ou bien on le voyait s'entrainer...etc alors que maintenant ils se contente de balancer des coup d'épée à droite à gauche #BringBackOurZoro celui qui en chiait avec des combats épiques face à des adversaire épiques bordel de Q comment vous fait pour kiffer ce nouvo Zoro qui surclasse tout c adversaires mm ceux qui sont destiné à Luffy
  31. 4 points
    VA : https://sensescans.com/reader/read/kingdom/en/61/661/page/1 ce n'est pas une surprise mais la trad anglaise fait bcp plus sens que la trad française .. et d'ailleurs , on pourrai presque dire que ça fait vraiment 2 chapitres diamétralement opposés pour le coup ... Dans la VF : 1) La capitale de chu est appelée : capitale impériale de YING 2) Ri'en dit " a vos ordres" en réponse a la demande de karin de fortifier les frontières environnantes 3) Quand karin dit vouloir rencontrer Man'u, elle dit "qui est l'imbécile qui va se rendre utile , le premier qui vient je le taillade sur place , Bamyuu en route " 4) le plus important ; GHM dit vouloir raser HAN pour ensuite aller élargir leurs territoires vers l'ouest . 5)GHM dit " après ces 3 années nous élargiront nos territoires vers l'est " Dans la VA ça se transforme en : 1) capitale royal de chu s'appelle EI , et les frontières "Zhou" sont celle a renforcer ...( je ne sais pas trop si ça fait référence a l'état qui précédé la scission en deux entités Zhao-Wei ou pas ? ) 2) ri'en dit : " compris/understood" . 3) Karin dit : " " je tolère seulement les idiots quand ils sont utiles si il ne l'est pas , je le trancherai ( cut him down ) ; j'y vais bamyuu " 4) La GHM dit vouloir étendre le territoire de Wei vers l'ouest ( donc en conquérant Han ) pas de second temps ici .. 5) GHM dit : "après que VOUS(donc QIN) vous soyez élargis a l'est , Juuko se trouvera au milieu de votre territoire .. 😅😅😅😅😅
  32. 4 points
    J’ai voté très bon. Naruto est ENFIN mis en avant, même si c’est au prix de sa vie mais la stratégie de ce chapitre est bien mise en place. Au moins son éventuel « sacrifice » vaut le coup, il est au delà de tout, même des Ôtsutsuki les plus puissant et de manière individuelle. J’aurai préféré que Naruto s’en sorte sans devoir mettre sa vie en jeu quitte à galérer énormément ou autre mais bon, c’est mieux que rien. Dans tous les cas, merci d’avoir enfin remis mon perso favori en avant. Maintenant mon seul désir, serait que Naruto et Kurama survivent. J’espère qu’ils s’en sortiront malgré tout, non sans séquelles pour sûr si c’est le cas... mais qu’ils ne meurent pas. J’aimerai la meilleure issue possible pour eux. Quitte à ce que ça finisse à la Gai, mais Naruto et Kurama ne méritent pas de mourir. Après tout ce qu’ils ont traversé tous les deux. Naruto mérite d’être heureux en famille, de voir ses enfants grandir et devenir des grands Ninja, prendre la relève. Avec tout ce qu’il a connu, mourir sans avoir la chance de finir sa vie comme un père de famille et mari heureux, ce serait triste lui qui n’a jamais eu ça dans sa jeunesse. Il est parti de rien et à tout construit tout seul. Il faut que ses efforts paient définitivement pour lui. La c’est l’amour que j’ai pour le personnage qui parle, mais sincèrement, il mérite de finir sa vie heureux et gentiment, en famille.
  33. 4 points
    Si Sanji ne frappe pas les femmes ce n'est pas car elles sont joli, c'est lié a l'éducation de Zeff qui lui disait qu'un homme ne devait pas frapper les femmes. Si il frappe une femme ce ne serait pas une évolution du personnage, mais juste qu'il bafouerait ses valeurs.
  34. 4 points
    Sa tête est hors champs, ce n'est pas pour autant qu'il ne l'a plus sur ses épaules 😅 Si on part sur les fausses affirmations, OK : - Kinemon s'est fait exploser la tête (au sens littéral bien entendu) - Kiku, Ashura, Neko et Inu se sont fait pulvérisés (ben quoi ? On ne les voit pas du chapitre, c'est que leur corps n'existe plus... Au pire, on peut dire que l'ombre en arrière plan est l'amas de leur cadavre) - De Kawamatsu, il ne reste que son chapeau sur une masse informe. Oda n'a mit qu'une ombre pour éviter de choquer les âmes sensibles, mais nous, on sait que Kaidou ne fait pas dans la dentelle Il n'y a que Raizo qui s'est sortira pour raconter la légende. Je ne dis pas ça pour me moquer de toi, mais à un moment, faut arrêter d'affirmer des choses sans preuves. Ce n'est pas compliqué d'ajouter un "je pense" ou équivalent avant de communiquer sa théorie.
  35. 3 points
    Pareil, j’aurais du mal à voir Zoro vaincre Kaido. Je trouve qu'en parallèle à Luffy c'est incohérent dans la mesure où on a pu voir Luffy se confronter aux empereurs "step by step" lui permettant de réaliser l'écart de puissance qu'il lui restait à combler. Voir Zoro se farcir Kaido alors que l'on a rien vu de probant de sa part ces dernières années, est une pilule hypothétique qui passe mal. En tout cas ça fait plaisir de voir Zoro enfin se bouger les fesses. On rentre peu à peu dans cette phase où les combats sérieux vont s'annoncer et ça c'est excitant !
  36. 3 points
    Moi je comprends pas cet argument. Kaku volait et zoro l'a battu, tout comme luffy vs Lucci, BM vs Marco, Garp Vs Marco, Law vs Doffy etc... Des combats "volant vs pas volant" y en a déjà eu. Et les mecs ne sont pas intouchables en passant 100% du combat dans les aires, faut bien descendre pour attaquer et si ça apportait un tel sur avantage, les volants seraient les plus puissant du monde (coucou BM et Kaido mdrr). Je ne réponds pas à cette histoire de compatibilité, mais juste que selon moi le fait de voler n'est pas si important. C'est ce qui va se passer d'après BB, un homme trouvera le One Piece et ça déclenchera une guerre. Le jour que le GM redoute le plus.
  37. 3 points
    Il y a la mort de Shousa mais surtout la transformation d'une unité de 5000 en armée de 10 000 qui change la donne. Avec ses 3 300 hommes, Suugen met en mouvement 1/3 de la HSA. C'est énorme pour un officier qui vient à peine de devenir commandant de 1000 (et qui était commandant de 100 avant cela). Si tu ramènes cela au coeur de la HSU (sans Les Hi Hyou et Naki), c'est même 50% de la HSU. Il faut forcément trouver une solution à ça. C'est bien au-delà de la mort d'un officier et d'ailleurs personne n'évoque la mort de Kyogai pour expliquer les difficultés de la HSU. Pourtant Kyogai en commandait 100 comme Shousa et Suugen... Je comprends bien les gens qui comme @Shouheikun sont lassés de voir le côté paysan de Shin mis en avant comme facteur explicatif. Mais je conçois bien aussi ce que dit @Alexandrelepetit sur la formation militaire des deux autres louveteaux. Ouhon et Mouten, plus ils prennent des hommes sous leurs ailes, plus leur talent est mis en avant. Leur talent stratégique/tactique qui a été cultivé depuis leur tendre enfance. Les mecs étaient destinés à ça : à gérer des immenses armées en tant que général. Plus Shin augmente ses troupes, plus il est confronté au fait que pour quelqu'un comme lui, la limite aurait dû être commandant de 100/300 ou 1000 à la rigueur. L'accroissement est un vrai défi pour Shin, alors qu'il est un épanouissement pour les deux autres. La HSU est une unité puissante mais dont la force risque toujours de se diluer dans l'agrandissement. Les deux autres ont au contraire plus d'espace pour s'exprimer. Donc il va falloir que la HSA s'adapte. Mais je vous prédis que ce sera aussi compliqué quand Shin deviendra GG... Kanou c'est du costaud. Il a été transpercé par l'épée de Mangoku, à peu près au niveau du coeur mais il est encore là... Je me souviens aussi d'avoir été incrédule quand il avait reparu. Mais bon, il commande une unité de cavaliers quand même. Je rigole si c'est ça. Mais ce qui est sûr, c'est que Tajifu commande bien à des fantassins dans l'armée de Yotanwa.
  38. 3 points
    J'aime ton point de vue qui me met un peu de baume au coeur, tant Sanji n'a pas surfé sur la bad-assitude sur ces 2 derniers arcs (alors oui, certains me diront, ouais mais Ninja mask, son petit tour de passe passe sur Oven etc...). Il y en a eu quelques-uns peut-être mais sur les dernières images de spoil, c'est incomparable avec ce que Zoro nous fait, et Sanji a le potentiel comme tu le dis et le mérite tout autant ! Bref, ce plan en 2 images sur l'ombre de Zoro se préparant pour un p'tit Shishi et l'image suivante prenant toute la page où il exécute Apoo m'a fait baver tellement c'était bon ! 😍 Avec ça, on peut en effet dire que Zoro est dans le Top tiers des Supernovas (Killer et maintenant Apoo en ont fait les frais). Officiellement, Sanji n'en fait pas partie même si sa prime dépasse actuellement celle de Zoro, mais il a le potentiel également pour en faire partie et il va certainement le démontrer das cet arc, gardons espoir ! Il va forcément nous sortir un beau 1v1 contre une grosse pointure aux petits oignons notre cuistot, dont lui seul a le secret ! En attendant vivement la suite et le chap au complet... ❤️
  39. 3 points
    J'ai lu les derniers chapitres et j'aimerais partager mon avis sur l'ensemble du combat, soit depuis l’arrivée d’Isshiki à Konoha (bien que cela soit un sujet dédié uniquement au chapitre 52, cela m'a semblé plus pertinent de parler de l'ensemble de la confrontation). J'ai beaucoup apprécié le chapitre et voté "très bon" Isshiki est le 3ème Ôotsutsuki à faire face à Naruto et Sasuke. Je constate qu’affronter un être céleste est souvent une prémisse à un événement majeur (négatif ou positif). Par exemple, l’après Kaguya a laissé place à la paix et l’après Momoshiki a non seulement laissé le kama sur Boruto, mais a été annonciateur d’une série de malheur. Je pense donc que ce combat face à Isshiki pourrait avoir des conséquences sur le monde ou sur un personnage : Il marquera un tournant plus important dans la suite de l’histoire, recentrant le manga sur Boruto. L’histoire de Boruto relate un destin plus que l’ascension d’un personnage vers son rêve (comme Naruto, One Piece, Black Clover). Boruto est, selon moi, celui qui s’illustre le mieux, dans ce combat. Il fait preuve de malice et de réactivité en éloignant Isshiki de Konoha, puis en se dressant face à lui lorsque Sasuke est en danger de mort. Je trouve, qu’il a beaucoup changé car dans les premiers chapitres, il est un enfant insipide et capricieux. Le combat face à Ao lui a permit de comprendre que les outils ninjas sont utiles quand ils sont bien utilisés. Le combat face à Boro lui a appris à compter sur le travail d’équipe et à analyser les situations. Face à Isshiki, il détourne le Sukuna Hikona à son avantage, tout en fournissant un travail d’équipe avec son mentor. Même si ses actes sont minimes, je les ai trouvé efficaces. Naruto et Sasuke sont, quant à eux, mis à mal, mais c’est normal. Jigen/Isshiki avait déjà montré sa supériorité, bien qu’il fût poussé dans ses retranchements. Kashin Koji a eu beaucoup plus de temps pour l’étudier, et s’était préparé à l’avance, pourtant il a échoué aussi. Le Baryon Mode est une des raisons qui me pousse à penser que Naruto pourrait tirer sa révérence durant ce combat : 1- Le Baryon Mode est le power-up ultime, à double tranchant. Il permet à Naruto de revenir dans le combat et fournit une prestation à couper le souffle, si bien qu’à la fin Isshiki est inquiet et réalise qu’il n’a plus que 10 minutes à vivre. 2- Kurama et Naruto ont une conversation au cours de laquelle ils évoquent leur fin. Le Baryon Mode peut être mortel mais Naruto est prêt à mourir « depuis le jour où j’ai choisi de devenir Hokage ». 3- Le chapitre 51 se nomme « Sacrifice » en référence à Isshiki et son plan de sacrifier l’enfant, Boruto qui menace sa vie d’un kunaî et Naruto qui active le Baryon Mode. L’idée de la mort de Naruto est mise en avant, comme une possibilité qu’elle survienne au cours de ce combat. L’arrivée de Kawaki est l’autre raison qui me fait penser à la mort prochaine de Naruto : 1- La fin du chapitre 52 est, selon moi, le début de la course contre la montre car il ne reste plus que 10 minutes à Isshiki. 10 minutes durant lesquelles il va devoir apposer le sceau du kama sur Kawaki. D’après Amado, cela requiert beaucoup d’énergie et c’est la raison pour laquelle Isshiki a été contraint d’habiter le corps de Jigen, lorsqu’il fut trahi par Kaguya. 2- Naruto est puissant et dangereux pour Isshiki. Il est évident que Naruto se relèvera et tentera d’éloigner Kawaki. De l’autre côté Sasuke a son rinnegan ; il peut permuter instantanément de place avec Kawaki. Boruto et son kama lui donne accès à d’autres dimensions ; le groupe peut privilégier la fuite pendant que Naruto le retient. 3- Boruto et Kawaki sont les deux enfants de Naruto. Kawaki a un lien fort avec l’Hokage. Naruto a "rempli le réceptacle" vide, d’amour. Il est encore fragilisé par son passé tragique, et la perte de ses pouvoirs. Boruto s’est réconcilié avec son père, et a comprit son rôle. Naruto a transmis son héritage shinobi à Boruto. La mort de Naruto pourrait avoir un impact fort sur les deux enfants, mais plus encore sur le monde shinobi, car si un homme de la trempe de Naruto n'a pu vaincre un Ôotsutsuki, l'avenir qui se profil est sombre. J’ai, par ailleurs, apprécié l’explication de Bleif sur la fin de l’ère shinobi et l’émancipation de l’œuvre. Je trouve cela très justement expliqué La fin du combat est connue de tous : Isshiki mourra temporairement ou définitivement. S'il parvient à poser le kama à Kawaki, sa mort n'est que temporaire. La suite de l'histoire pourrait, par exemple, se concentrer en dehors de Konoha, à la recherche d'une solution. Si je devais énoncer mes envies, alors j'aimerais voir Boruto apprendre le fuinjutsu, héritage du clan Uzumaki. La mort définitive d’Isshiki ouvrira la porte à l’arrivées d’autres Ôotsutsuki. Je pense cela, car Amado explique à Konoha « comment tuer un Ôotsutsuki ». Cela pourrait aussi être profitable au dernier membre de Kara, Code, qui a le Jyûbi et certainement connaissance du plan.
  40. 3 points
    Oh ça ce n'est pas un souci. Qui pense que c'est parce que Shin n'est pas encore vraiment un instinctif et que Gaimou n'a pas rejoint la HSU que Mouten est meilleur que lui, sachant que Mouten finira par remplacer Shouheikun à la tête de Qin. (Là, normalement on est parti pour douze pages.)
  41. 3 points
    Y'aura toujours des pour et des contres, moi ça ne me gène pas vraiment même si je trouve certaines choses mal amenées et d'autres très bien faites. Avoir un Nerf de Kyoukai aurait pu la rendre plus humaine simplement. Après c'est un débat qu'on a eu longtemps, surtout pendant la période résurrection de Rishin. J'attendrais vraiment de voir ce que Hara va faire de Kyoukai pour porter mn jugement, car s'il fait n'imp ce qui est possible, il se mettra un personnage cheaté sur le dos pendant des années... Mais le public jap est friand de ça donc notre avis il s'en fout ^^ Mouten et Ouhon sont à l'instant T plus fort que Rishin c'est un fait. Pourquoi ? Parce que l'armée de Rishin n'est pas à 100%, premièrement y'a pas Kyoukai et donc ce sont 5k hommes même pas à 60% de leur capacité, du coup ils deviennent une énorme faiblesse. Deuxièmement: La mort de Shousa n'a pas été comblée qualitativement, Hairou qui le remplace est moins fort Tactiquement et Martialement. Troisièmement: L'infanterie est très jeune et inexpérimenté, le gros de l'infanterie n'a qu'une campagne dans les jambes ! Rishin a recruté son coeur parmi les paysans pour en faire des soldats quand des Ouhon et Mouten recrutent des soldats. Quatrièmement: La croissance des hommes clef, Sosui, Suugen, Naki à un moment il va falloir les voir plus Les recrutements de Ouhon et Mouten, on des effets immédiats. Soldats + hommes d'expérience ( Aizen et Akakin ). Dans le même temps Rishin recrute: Paysans + hommes fort potentiel ( Jin, Tan, Kanto ) et tu perds Kyoukai pour un certain temps. Quand les potentiels se révéleront, l'armée de Rishin sera plus forte, mais pour l'instant sans Kyoukai, leur nombre et inexpérience ce transforme en faiblesse. Après juste de mon avis, à armée égale Kyoukai vs Akakin, elle se fait défoncer. Il est moins fort qu'elle en combat, mais expérience et tactiquement clairement pas, il l'évitera comme la peste et détruira son armée.
  42. 3 points
    Ce que je retiens pour l'instant, c'est que Zoro n'était pas sérieux... Il a fallu qu'un bras tombe du ciel pour qu'il arrête de jouer au loup avec Apoo. On dira qu'il voulait peut-être s'économiser, mais étant donné que Chopper est infecté, l'enjeu me paraissait déjà suffisamment sérieux pour qu'il s'y mette vraiment dès le début. Et une pose bad ass ne me fera pas oublier cette nonchalance. Sanji, c'est sans surprise. J'attends de voir les images sur la fuite de Luffy et le rôle de Jimbe (et de Sanji) dans tout ça. Un nouveau pouvoir pour Kaido... Pareil, j'attends de voir les images pour me faire une idée.
  43. 3 points
    j'espère apoo est mort .. le perso le plus détester d'onigashima
  44. 3 points
    merci @Gyou'un Ok, donc le Défault majeur est l'absence de ShouSa, je l'avais pas vu venir celle là. l'infanterie qui était alors le point fort de la HiShin, est devenue le fardeau. Quelle recrutement "Miracle" mentionné par Garo pourrait faire le taf ? je crois vraiment que la venue de Heki pourrait aider Shin ! Ok c'est pas un monstre du calibre de akakin ou Aizen, mais gérer de l'infanterie ça le connait.
  45. 3 points
    Je dirais que c´est une ancienne Shiyuu, un truc comme ça. Après tout, ça n´a pas toujours été un clan d´assassins. C´était même tout le contraire au début. Sur la HSA a la bourre, le problème c´est que ça ne sera que comme ça pendant tout le manga. La HSA, c´est le peuple, les underdogs. Ils seront toujours au bout de leurs vies. Le scénario exige qu´ils soient moins forts de base que les armées de Mouten ou Ouhon pour que leurs exploits lors des moments décisifs des grandes batailles n´en soient que plus forts. C´est pour ca que Shin ne sera jamais le grand stratège que certains espèrent. Il sera toujours un instinctif en première ligne qui se bat guando contre guando contre les big boss adverses. Je sais que c´est lassant pour certains mais que voulez vous après 14 ans je pense pas que ça va changer.
  46. 3 points
    C'est un groupe exclusivement composé de Vice-Amiraux de la marine pour lesquels on ne connait pratiquement rien. Il est loin d'être évident qu'on en apprenne plus les concernant, donc autant les évaluer maintenant qu'il y a plus de références pour les noter dans le classement. De fait, les comparaisons les plus directes sont principalement les autre vices-amiraux voir les amiraux : Strawberry Informations générales Capacités : Il utilise deux épées, donne des coups de tête puissants, et dispose du haki. Performances : Il a participé à la guerre de Marineford mais n'a pas eu d'action spécifique. Lorsqu'il était sous-amiral, il a affronté Fisher Tiger blessé en étant aidé par d'autres marines. Placement dans le classement  Le seul faible élément que l'on a, c'est qu'il fait partie des vice-amiraux qui ont été mit en avant lors de la présentation de ce grade à Marineford, en compagnie de Momonga (73,81%), Dalmatian (71,68%) ou encore Bastille (65,39%). D'autres vice-amiraux été présent durant cette guerre, tel que Komir, Yamakaji, Mozambia ou encore Cancer (que l'on voit en tout petit sur l'image cité). Fisher Tiger (60,50%) peut servir de référence. Le minimum pour sa note est à priori Maynard (50,86%). Stainless Informations générales Capacités : Il utilise une épée et dispose du haki. Performances : Il a participé à la guerre de Marineford mais n'a pas eu d'action spécifique. Pendant une réunion pour trouver un remplaçant à Crocodile, il a été au prise avec le vice-amiral Mozambia, qui était en réalité contrôlé par Doflamingo. L'affrontement a été de courte durée puisque Sengoku l'a interrompu, de plus Stainless ne se bâtait pas sérieusement puisqu'il n'avait pas encore utilisé son épée. Placement dans le classement  Tout comme Strawberry, on a pour seul faible élément le fait qu'il fait partie des vice-amiraux qui ont été mit en avant lors de la présentation de ce grade à Marineford. Le minimum pour sa note est à priori Maynard (50,86%). Tsuru (apogée) Il s'agit de Tsuru lorsqu'elle a atteint son niveau le plus élevé, comme pour Garp et Sengoku Informations générales Statut : Tsuru était déjà Vice-Amirale lorsqu'elle avait 63 ans, et apparemment lorsqu'elle avait 49 ans (puisqu'elle est au milieu d'autres vices-amiraux). Elle est proche de Sengoku et Garp, qui semblent former un groupe depuis leur engagement dans la marine. Sa vivre carde semble sous-entendre que son niveau est très élevé. Capacités : Tsuru a mangé le Woshu Woshu no mi (fruit de la lessiveuse), qui permet de nettoyer et mettre sur un fil des personnes, en leur purifiant en partie le cœur, ce qui a été montré pendant la guerre. Tsuru est la plus intelligente du trio avec Sengoku et Garp. Elle a beaucoup de connaissances, a obtenue le titre de "La Grande Tacticienne", et a été l'assistante de Sengoku notamment en l'aidant dans des décisions importantes. Elle est une utilisatrice expérimentée du haki de l'armement et de l'observation. Performances : Lorsque Tsuru avait 63 ans, l'arrivée de son équipage a provoqué la fuite de Doflamingo (lors de la mort de Rocinante). Après ellipse, il semblerait que ce soit elle et Fujitora qui ont vaincus Jack (lorsqu'il a voulu récupérer Doflamingo), il est possible que Sengoku n'ai pas participé. Placement dans le classement  Références prioritaires : Tsuru de Marineford (87,69%) est son référent prioritaire, c'est le minimum pour la note de Tsuru apogée. Écarts de références : - Garp apogée (97,89%) -> Garp Marineford (93,53%) - Sengoku apogée (97,17%) -> Sengoku Marineford (93,26%) - Don Chinjao apogée (88,39%) -> Don Chinjao Dressrosa (73,84%) Momousagi / Chaton (individuellement) Je rassemble la fiche de ces deux personnages, car on peut en dire pratiquement la même chose. Momousagi est introduite dans un SBS du tome 74, tandis que Chaton est introduit dans un SBS du tome 75, avant de faire directement leur apparition dans le manga lors du chapitre 907. Informations générales L'information principale les concernant est qu'ils ont tous les deux été considérés pour le poste d'Amiral pendant l'ellipse, postes qui sont finalement revenu à Fujitora et Ryokugyu. Momousagi et Chaton ont cela dit des caractéristiques méta similaires aux amiraux : les designs sont inspirés de personnes réelles (Michiyo Kogure et Kiyoshi Atsumi), et leurs alias sont aussi composés d'une couleur et d'un animal (Lapin rose et Cochon marron). Ils maîtrisent tous les deux le haki. Concernant Momousagi, on peut ajouter qu'elle est proche de Tsuru, qui la considère comme sa petite sœur. De plus, elle utilise une épée appelée Konpira. Placement dans le classement  Le classement des vices-amiraux & amiraux au dessus est essentiel pour les comparaisons. Fujitora (93,26%) est un référent prioritaire, c'est le maximum pour Momousagi et Chaton. Selon les vivre card, Tsuru (87,69%) est possiblement la plus puissante femme marine. Plus généralement, Tsuru est considérée comme au dessus des autres Vice-Amiraux grâce à son puissance et son expérience. A vous de voir si cela implique que Momousagi et Chaton lui sont inférieurs.
  47. 3 points
    Quand Mouten découvre le plan de bataille de Shin... chapitre 244
  48. 3 points
    Ah cool, Kaori qui devrait quand même passer malgré mon absence de commentaire. Trafalgar Law, toujours mon top 3 de One Piece, et donc l'un de mes personnages préférés inter-mangas. Et bien sûr, Luxus Dreyar. En même temps, face à un personnage de cette bouse de Bleach, le choix est vite vu. J'aurais pu voter pour Kakashi aussi ceci dit, qui reste l'un de mes personnages préférés de son manga. À l'époque, il était mon préféré avec Shikamaru. Aujourd'hui, ce dernier est premier de manière assurée, mais il est possible que Kakashi reste deuxième. Ou alors, c'est Pain (Nagato / Yahiko), il faudrait que j'y réfléchisse, voire que je me refasse le manga mais ce serait long. Le deuxième groupe contient deux de mes personnages préférés inter-mangas, et je pourrais même dire inter-supports, donc c'était important que je commente. Meruem bien sûr, qui m'a mis une énorme claque qui me pique encore la joue. Vraiment, je ne m'attendais tellement pas à ça. Pourtant, ce n'est pas faute de hype de la part de tous ceux qui m'ont recommandé le manga. Et tout ce qui se passe avant l'arc des Ants était très bien, je n'ai rien de spécial à y redire. Mais l'arc des Ants est tellement, teeeeeeeeeellement au-dessus de tout le reste. Tellement magistral sur tous les points qu'il fusionne avec la perfection. Je ne vais pas me lancer dans un pavé dithyrambique sur cet arc, ça a déjà été fait des milliers de fois. Je vais simplement dire que, pour ma part, c'est en majorité grâce à Meruem. Un personnage plus humain que n'importe quel personnage humain. Mais pas uniquement dans le sens où il ressent de fortes émotions humaines, aussi dans le fait qu'il les représente avec le plus de subtilité possible. Les pages des chapitres 213, 299, 317, 318 et 339 feront à jamais partie des dessins qui m'auront le plus marqué. Et ensuite, Erza Scarlet. Inévitable. Comment je peux oublier, ou même passer sous silence, à quel point elle m'a fait vibrer à un moment où je débarquais dans le milieu du manga ? Même lorsque le manga commençait à partir en couilles (après la première ellipse), elle a continué à avoir des passages incroyables (rien que le pandémonium ou l'histoire avec Eileen). Mais dans la première partie du manga, wow... Son introduction, mémorable. L'arc Tour du Paradis... Quelle puissance bon dieu. Son passé, ses tristes retrouvailles avec Jellal, Natsu qui la sauve... C'était complètement fou. Puis après, ses combats contre Midnight, Edo-Erza ou encore Azuma, tous plus épiques les uns que les autres. En parallèle, dès qu'elle faisait des discours sur l'amitié, la famille et l'amour, dès qu'elle défendait ses amis et ses valeurs, c'était toujours beau et inspirant. Son côté à la fois inébranlable et vulnérable, presque mystique, et ce du début à la fin du manga, me fascine. Je peux probablement dire qu'elle a forgé une partie de la personne que je suis aujourd'hui, donc c'est forcément l'un des personnages les plus importants de ma vie. Je ne l'oublierai jamais.
  49. 3 points
    Il n'est pas fan de le faire non pas car il a été éduqué a ne pas frapper une femme, si il veut pas frapper une femme c'est plus par mémoire pour Kuina, ou car il trouve qu'elle sont moins forte et donc que c'est pas très intéressant. Oui c'est complétement différents mais dans les deux cas si tu meurs et que tu laisse l'adversaire c'est handicapant. Si tu peux gagner d'une façon et que tu le fais pas par valeurs c'est handicapant et on va pas lui reprocher ça. C'est comme demandé a Chopper de créer des poisons, même si ça lui permettrait d'éliminer une adversaire très puissant il ne le fera pas. En soi si un membre de l'équipage est en train de se faire eclater par une femme Sanji contrera un coup et essayera de prendre le nakama et le mettre à l'abri mais il peut juste pas frapper une femme La tu reproche à Sanji d'être qui il est, un gentleman
  50. 3 points
    Nan on peut le croire mais je pense que c'est l'angle de vue qui fait que la tête est caché par son épaule, si il avait vraiment tué un des fourreau rouge ca ne serait pas limité A une toute petite case car les fourreau rouge sont centraux dans wano ca aurait été comme pour kiku qui a perdu un bras ou on aurait mis l'accent sur la victime pour montrer le choc d'une telle blessure ^^
×
×
  • Create New...