Aller au contenu

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Mayaho

Créature Divine
  • Compteur de contenus

    292
  • Donations

    10,00 € 
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

47 Excellent

1 abonné

À propos de Mayaho

  • Rang
    Hunter

Visiteurs récents du profil

395 visualisations du profil
  1. Mayaho

    Tournoi de popularité des Pokemon

    10. En vieux réactionnaire, je ne considère pas Bamboiselle comme un Pokémon. Mais comme une ultra-chimère. Hop, expédié. Plus sérieusement, je n'ai encore joué à aucun des jeux de la 7e gen. Je suis en froid avec Pokémon depuis la disparition du battle frontier et d'un vrai postgame. 9 et 8 et 7 ex-aequo : trois designs sympas. J'aime bien Tortipouss et sa famille, Lucanon a un double type original et un design vraiment adéquat. Clic, ce fut un Pokémon de ma team, donc je valide. 6, 5 et 4 ex-æquo : Ca devient très difficile de partager. Majaspic a un excellent design, mais malheureusement je lui trouve trop de ressemblances avec Milobellus. Lokhlass c'est de la première gen, un cadeau bien mérité après l'interminable assault de la Sylph, mais je ne l'ai jamais spécialement joué. Par contre Flambusard, il a beaucoup été joué, malgré sans faiblesse à Lame-Rock. Je ne le vois plus trop, maintenant j'avoue que je ne suis plus le métagame comme avant. Le top 3 3. Très classe. Je lui préfère Zekrom du point de vue des idées (idéal vs réalisme) mais question design il est bien plus beau.  2. J'adore la 3G. Et comme je me dis que Kaorine n'aura peut-être pas beaucoup de voix, je lui donne la mienne. Pokémon au design très représentatif de la 3G : moins zoomorphique. Puis l'un des Pokémon de Pierre, donc j'ai toujours adoré l'équipe. 1. Sans faire le vieux con : à notre époque, c'était autre chose les jeux Pokémon. Tous ceux qui ont joué à la second génération enfant savent : la plupart d'entre nous avons le traumatisme de l'arène de Doublonville, de Blanche et de son foutu Ecrémeuh. Une éponge, sans faiblesse (à part combat, mais à ce stade du jeu) avec son interminable attaque roulade et l'autre qui lui refile des potions non stop. Ah. L'horreur. C'est presque aussi terrible que se retrouver contre Pierre avec Salamèche en première génération (sans griffe acier donc). Allez, juste pour le plaisir de souffrir à nouveau :
  2. Mayaho

    Tournoi de popularité des Pokemon

    10. La 6e génération : sans conteste la génération qui, avec la 4e, m'a le moins marqué niveau Pokémon. La 7e, au moins, a eu le mérite de jouer avec ma nostalgie. Seule chose que je retiens, le type fée et les méga-évolutions. Alors, concernant les Pokémon... Excavarenne est nul tant au niveau du design, que des faiblesses, des stats, ou des strats possibles. 9 et 8e. Idem, sixième génération. Psytigri, le seul truc que j'aime chez lui, c'est la double évolution qui change en fonction du genre. Quand à Neitram, un des Pokémon que je connais le moins de la 5e gen : il ressemble plus à une pré-évolution qu'à autre chose. Niveau strat, il n'est pas inintéressant, mais y'a de biens meilleurs candidats pour la même position (avec distorsion ?) 7e, 6e et 5e ex-æquo : La 4e gen, ce fut ma période sans Pokémon. J'ai sauté une génération en somme. Goinfrex reste néanmoins un Pokémon sympa, que je connais grâce à l'anime. Parce que oui, j'ai regardé l'anime jusqu'au bout. Jusque X&Y. Faut dire qu'à l'époque je regardais tout, même Softenni : à côté l'anime Pokémon, c'est du grand art. Idem pour Lucio dont j'ai toujours apprécié le design. Roserade m'indiffère, mais comme c'est l'évolution d'un Pokémon de mon (adorée) 3e gen, j'ai un petit faible. 4. Tadmorv. Un Pokémon de base sans originalité. Mais j'aime tellement son évolution, et puis j'ai un coté genwunner. Même si ma préférée reste la 2e gen. Le top 3 3e. Milobellus. J'ai trimé à l'époque pour l'avoir celui-là. A écumer les sites de solution pour trouver la zone exacte pour chopper l'hideux Barpau. Avec Armaldo, c'est le seul pokémon dont j'ai eu la peinture au musée de Nénucrique. 2. Enfant j'admirais les Pokémon qui n'évoluaient qu'en échangeant. On pouvait pas prendre les jeux à l'école, ni hors de la maison d'ailleurs. Dans mon entourage on était peu à jouer, et quand je suis devenu plus âgé c'est devenu la honte de jouer à Pokémon. D'ailleurs, depuis PokémonGo ceux-là mêmes qui me charriaient parce que je jouais toujours à 18 ans, écument les parcs pour capturer leurs bestioles. Quelle ironie. Ectoplasma est étrangement un Pokémon que je ne joue jamais. 1. La légende. J'ai ma petite cartouche dans mon coin avec Mew. Je l'ai eu très tardivement, j'avais vingt ans passés. J'ai récupéré une Pokémon jaune d'occasion et j'ai fait la manipulation connue. Un rêve devenu réalité. Mew sur ma cartouche.
  3. Mayaho

    Boku no Hero Academia [BONES]

    Episode 9-10-11 vus. On peut dire que le studio a sublimé le manga, sur ce coup. Vraiment excellent, je ne suis plus beaucoup d'anime, mais j'avoue retomber en enfance en soutenant mentalement le héros.
  4. J'ai pas trouvé les dessins au top personnellement. Le combat entre Gaara/Random-Mizukage et l'homme à la canne pèche cassait un peu le rythme, et n'était pas très passionnant, ni très dynamique. Par contre, il est vrai que les ajouts étaient plaisant. En tant que fanboy, c'est un plaisir de voir la force de Naruto reconnue (par son fils). Non seulement il est explicitement montré et dit qu'il aurait pu oblitérer la bijudama de Momoshiki, mais de surcroît on se rend compte de la portée de son sacrifice et de sa puissance. D'ailleurs, il est capable de faire poper des clones sans signes Naruto ? La scène avait les villageois qui lui souhaite de s'enfuir. Le père d'Hinata qui regarde au loin. On réalise que Konoha serait littéralement rasée, et pas juste les batiments comme avec Pain : les villageois avec. Bref, très touchant.
  5. Mayaho

    One Piece Chapitre 908

    Toute la famille n'a pas été déchue ! Simplement une "branche" de la famille. Page 7, le Dragon Céleste sur Kuma dit : "il est exactement comme Homing". Homing Donquixote, c'est le père de Dofla. Il ajoute d'ailleurs que cette famille est plein d'abrutis.
  6. Mayaho

    One Piece Chapitre 908

    @TheGax C'est le Dragon Céleste qui parle à son père 😉 Pas Bonney !
  7. Mayaho

    Tournoi de popularité des Pokemon

    Kraboss, un de mes pokémons préférés de Sacha. Créfadet et Démanta - car je reste un grand fan de la second gen.
  8. Mayaho

    One Piece Chapitre 907

    Je ne suis pas certain de bien comprendre la discussion avec Garp. Il parle bien d'un équipage qui a perdu son capitaine et dont un retour ferait trembler le monde ? Ou je n'ai définitivement rien compris ?
  9. Plutôt bon épisode : toutefois je n'irai pas jusqu'à dire qu'il est excellent. Certes le studio fait mieux, mais ce n'est pas la panacée. Il y a quand même un grand changement dans la triche de Boruto : on passe d'un gamin merdeux qui ne veut pas perdre à un gamin qui donne tout ce qu'il a et qui ne veut pas perdre son père (cf. le petit flash). D'ailleurs Shinki sur la fin est imbuvable : c'est ça la paix dans Naruto ? Prouver qu'on est plus puissant que les autres et donc la gloire de son village ? Ils sont pas sorti de l'auberge. Je trouve que Shinki est très représentatif du système que Naruto voulait détruire. D'ailleurs l'attitude de Gaara est limite à ce nouveau. Je me réjouis de voir la suite !
  10. Mayaho

    Pokémon [Nintendo]

    @mangaG Sur Serebii ils indiquent qu'il y aura un jeu principal sur switch aussi. Je suis clairement plus emballé par le jeu "classique" que par la mouture Let's go qui fait très Pokémon go. Même si on a rien vu. On aurait donc : Pokémon Quest, deux Pokémon Let's go, et un jeu de la série principale qui continue.
  11. Quand on voit les prouesses de Boruto face à kakashi (on parle d'un étudiant de l'académie qui maîtrise le fuuton, le raiton, le kage bushin), il est difficile de comprendre pourquoi il triche. Volontairement ou non, l'anime donne l'impression qu'il est paresseux et qu'il n'est pas prêt à se mouiller, contrairement à un Shikadai qui se fait littéralement exploser pour une diversion. L'épisode suivant m'intrigue : j'espère que l'Akamichi saura donner le change !
  12. Mayaho

    One Piece Chapitre 904

    Luffy est un pirate. Orlumbus est un aventurier pour le compte de son roi. D'ailleurs, Orlumbus c'est un jeu de mot sur Columbus (Christophe Colomb) qui était un aventurier au service de diverses monarchies (et les bateaux d'Orlumbus sont des San et des Yontamaria, jeu de mot sur Santa Maria, l'un des navires de Christophe Colomb). --- Quand on y pense, ça fait des années qu'on attend d'en voir plus sur l'armée des révolutionnaires. Oda sait prendre son temps.
  13. Mayaho

    One Piece Chapitre 903

    Je lis à plusieurs reprises que la prime marque une différence de traitement de la part d'Oda. C'est totalement logique. Les primes de l'équipage renvoyaient à la force et aux actes des membres de l'équipage, individuellement. Zoro avait sa prime pour sa force et ses actes. Idem pour Sanji, etc. Depuis peu, le simple fait de faire partie de l'équipage implique une augmentation de prime, mais globalement, ils sont toujours "primés" en tant qu'individu. Le cas de Luffy est différent, sa prime ne correspond pas uniquement à sa force et ses actes. La prime de Luffy dépend aussi de son équipage, puisqu'il le fédère, que sans lui, il n'y aurait pas d'équipage. C'est tout le principe d'un capitaine. Luffy représente bien plus que sa propre force. C'est l'intégralité de son équipage, à savoir des êtres surpuissants et un Vinsmoke ainsi qu'une une fille capable de lire les ponéglyphes. C'est aussi l'intégralité de sa flotte. On peut voir Bartho et l'autre refiler des infos à des journalistes. Bref, pour moi la prime de Luffy représente autant sa dangerosité personnelle que le danger qu'il représente en tant qu'il dirige un équipage et une flotte. Sinon Baggy n'aurait jamais une aussi grosse prime. Autrement dit, je ne pense pas du tout qu'Oda marque une rupture entre Luffy et ses Nakamas. Il est enfin reconnu comme un capitaine, et comme le capitaine d'individus bien plus dangereux réunis que chacun dans leur coin. ------------ C'est marrant de voir comme on est nombreux d'aimer les chapitres post-arc. Le talent d'Oda est de montrer que le monde ne tourne pas autour de nos héros. Il continue d'évoluer, même si on ne le voit pas. Les personnages secondaires longtemps oublié ont mûri loin du regard du lecteur, hors des cases. Au final, il y a presque une forme de nostalgie à revoir des personnages qui étaient au coeur de l'aventure il y a dix ans.
  14. Mayaho

    My hero Academia chapitre 181

    Le chapitre est sorti en anglais : https://jaiminisbox.com/reader/read/my-hero-academia/en/0/181/page/1 J'aime bien comme l'auteur nous montre, parfois avec humour, toute l'injustice du système héroïque. Après Stein qui est devenu un justicier criminel, on a le raté conspué dont le rêve a foiré. C'est-ce que Midorya aurait pu devenir.
  15. Goku : il reste le héros de mon enfance. Picolo : juste pour la scène dans DBZ (supprimée dans Kai, ah, quelle idée, et quelle musique c'était) Krilin : sans lui, nous n'aurions plus Vegeta. Vice Krilin.
×