Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Mayaho

Créature Divine
  • Content Count

    333
  • Donations

    10.00 EUR 
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by Mayaho

  1. Mayaho

    My Hero Academia chapitre 224

    VUS : https://jaiminisbox.com/reader/read/my-hero-academia/en/0/224/page/1 Comme toujours, l'auteur est super bon pour construire ces personnages, pour les faire évoluer et progresser devant nous. Même avec les méchants (antagonistes). Personnellement, j'en viens à me prendre d'affection pour certains qui sont plus des anti-héros que de véritables "vilains".
  2. Niveau manga de super héro, il y a plusieurs choses : Zetman de Katsura (une valeur sûre) Tiger & Bunny en anime My Hero Academia One punch man Sinon, comme dit au-dessus, il y a tellement de genre et d'univers. Sinon, lise très non exhaustive et très très (totalement) subjective qui peut te donner une idée des univers/tyle et genre, de quelques classiques : Musique/tranche de vie : Nodame Cantabile, Your Lie in April Vie scolaire (drame et humour) : GTO (classique), Silent Voice Société japonaise et otaku : NHK ni Youkoso Cyberpunk et SF : Gunnm, Ghost in the Shell, Planètes, 2001 Night Stories, Chobits, Pluto, Gantz Société & drame : Bonne nuit Pun Pun, Solanin, La fille de la page, (tout Inio Asano en gros), Je ne suis pas un homme Combat & Arts martiaux : Ken Ichi, Coq de Combat Sport : Hikaru no Go, Ippo, Slam Dunk Thriller : Death Note, Soil, Billy Bat, Fantastique : XXXHolic Amour : I"s, Par exemple, dans la catégorie SF, y'a pas un manga du même style ou genre, tant dans le dessin, le scénario ou la narration. [...] La liste serait interminable. Et là on ne parle que manga papier. Un petit tour sur myanimelist te permettra d'avoir une petite idée de la production faramineuse d'anime par exemple (https://myanimelist.net/) D'ailleurs, niveau anime, quelques exemples qualitatifs : Kaiba Evangelion Serial Experiment Lain Furi Kuri Ghost in the Shell Wolf's rain Gurren Lagann Kill la Kill Le problème, très souvent, en fonction de l'âge des lecteurs, on te proposera toujours les mêmes titres. L'avantage, sur ce forum, il y a quelque passionné (et plus âgés) dont la culture manga pourra bien t'orienter ! Mais gouts à moi sont peut-être plus très d'actualité, j'ai arrêté de suivre assidument les saisons en 2013...
  3. Onizuka, une vraie bouffée d'air frais pour supporter l'école, à l'époque. Les génériques de l'anime me rendent encore tout nostalgique. Et en effet, comme dit @Cabotin, c'est probablement un peu générationnel... D'ailleurs, Onizuka reste un modèle dans ma manière d'enseigner (enfin, sa philosophie, pas son style). Zoro, je le trouvais sympa. Mais pour avoir trainé trop de temps sur les forums anglosaxons, quand je pense à Zoro, je pense à ses fans, qui me rappellent ces trois là : Sinon, Jiraya, une belle figure paternelle, qui meurt dignement (lui).
  4. Mayaho

    My Hero Academia chapitre 221

    VUS : https://readms.net/r/my_hero_academia/221/5754/1 Très bon chapitre, l'auteur continue son petit bonhomme de chemin dans la construction de son intrigue.
  5. Je ne suis pas convaincu que mon avis change grand chose aux positions de chacun, mais compte tenu de ce que j'ai lu je voulais ajouter deux ou trois choses : 1. Pour moi, dans un art graphique (de la BD au ciné), je pense qu'il faut montrer les choses et non les dire. C'est pour cette raison que Hxh (par exemple) s'approche à mes yeux de plus en plus du light novel ou du manga expérimental. Ici, les choses sont dites, mais pas montrées. Pire, les dialogues disent A et l'image dit B. D'où vos nombreux débats. 2. Je comprends que les échelles de puissance sont intéressantes et peuvent amuser des membres (d'ailleurs, j'adore vous lire en sous-marin). Mais le problème pour moi n'est pas là. Peu importe finalement la différence de puissance et nos interprétations personnelles. Le problème est artistique et scénaristique. Peut être Delta est-elle réellement d'un niveau Madara-Jin (ou peu importe le référent). Un personnage pourrait même le dire : "oh, elle est du niveau d'un Madara-Jin", que je serais personnellement toujours agacé. Car peu m'importe le niveau que le scénario lui donne, si l'image et la narration ne le représente pas. Comme l'a dit @Kouza (et d'autres), l'image ne rend ni la puissance des attaques, ni la vitesse des protagonistes. Le problème n'est donc pas tant dans les échelles de force que dans la manière dont les auteurs représentent la force. Ils peuvent pourtant la représenter graphiquement (dessin découpage, etc.) scénaristiquement (en utilisant les différents mode de Naruto par exemple), ou narrativement (choisir les moments de tension, de pause, etc.). 3. J'en arrive au dernier point : le problème relève de l'indigence du scénario et du manque d'imagination patent des auteurs (et c'est le même problème qu'avec l'anime). Quasiment tout le monde est d'accord pour dire que la quête de puissance a pu dénaturer le manga. Mais les auteurs n'ont pas le choix, faut faire avec. Comme l'a fait remarquer @Setna , Naruto est nerfé par la narration mais pas par le scénario. Pour le dire autrement : la narration oblige d'affaiblir Naruto. Sinon, pas d'histoire. Il est tout puissant. Donc, un bon auteur, ferait un scénario justifiant l'affaiblissement rendu indispensable par la narration. Par exemple, pour l'anime Boruto, une idée aurait été d'envoyer l'Hokage en mission au loin (pour s'en débarrasser). Lors du film, la faiblesse de Naruto était parfaitement justifiée scénaristiquement : protéger le village. Ici, sa faiblesse est pseudo-justifiée par la présence des enfants et une volonté de faire parler Delta. Quel manque d'imagination... allez, des idées au pif pour affaiblir des dieux et créer à nouveau des enjeux intéressants : - Des nanorobots qui désintègrent les cellules, sur la base de ce que Deidara a fait. Cela serait bien moins sorti out of nowhere que des yeux laser anti-régénération (oui, comment ça marche ? pas d'explication liée au background). Alors que les nanorobots, ça pourrait se justifier sur la base d'une étude des jutsu de Deidara ou de Kaguya (un lien se tisse aisément avec l'oeuvre originale, le lecteur est heureux de voir du background...). - Une IEM anti-chakra qui oblige l'usage du taijutsu uniquement. - Une amélioration technologique qui permet d'accéder aux portes sans difficulté. Une nouvelle manière acceptable, aisée, en lien avec l'oeuvre originale, d'augmenter la force des personnages. - Des techniques sonores/vibration comme on l'a vu au début du manga et avec Kabuto. Encore une idée pour lier les technologies au manga et affaiblir le personnage (car au dernière nouvelle, la surpuissance de Naruto ne le protège pas de vibration sonore douloureuse). Il serait aisé ensuite, de justifier, le manque de réactivité de Naruto... Bref, la lecture d'une oeuvre c'est pas vraiment une question de fait (même si il y a des faits), mais d'opinion, voire de ressenti. Moi mon ressenti est que l'imaginaire des auteurs est paresseux et qu'en tant que lecteur qui a découvert Naruto il y a presque 20 ans, je ne lis pas pour voir l'icone de mon adolescence se faire maltraiter ainsi, tant par les personnages que par les auteurs. Je ne demande pas du fan-service (encore que...), je demande de l'iconique, du symbolique, de l'intensité, de l'imaginaire. Je ne pense pas que ce soit trop demander.
  6. Génial ce chapitre. Mais si je me souviens bien - et d'après ce que je lis sur les forums anglophones, je suis pas le seul -, on a rencontré deux démons végétarien au début... je doute que les auteurs les aient mis par hasard.
  7. VUS : https://readms.net/r/my_hero_academia/212/5564/1 Bonne nouvelle, ça ne sent pas la régression. Au contraire (enfin, j'espère). Les chapitres me paraissent très courts cependant...
  8. Sa pupille crapaud, c'est pas parce qu'il se "synchronise" avec la grenouille pour espionner ?
  9. Les derniers chapitres sont vraiment intéressants ! Maintenant j'espère que Naruto va assurer. Le manga a beau s'appeler Boruto, j'aimerais un peu de fanservice pour les lecteurs du manga original (surtout que j'ai du mal à croire que Boruto ait des lecteurs "novices").
  10. Mayaho

    My Hero Academia chapitre 211

    VUS : https://jaiminisbox.com/reader/read/my-hero-academia/en/0/211/page/1 Chapitre court mais sympa à lire. Cela dit, je trouve que ça manque encore un peu d'intensité dramatique dans la mise en scène.
  11. VUS : https://jaiminisbox.com/reader/read/boruto-naruto-next-generations/en/0/29/page/1 --- Depuis que l'auteur développe de l'humain, et travaille la relation entre Naruto, Boruto et Kawaki, j'apprécie beaucoup mieux le manga. Par contre, toujours ce teasing sur Kashin Koji... Dans Naruto, tarder à révéler l'identité d'un personnage n'a jamais été une bonne chose...
  12. Mayaho

    My Hero Academia chapitre 210

    On s'en doutait tous : une réaction imprévisible du OFA. J'ai peur de deux développements : (1) une régression de Deku parce qu'il ne peut plus utiliser son alter ou (2) un version "incontrolable/démoniaque/que-sais-je" de son alter qui nous amène au cliché de plusieurs shonens, à savoir la bête intérieure qui se déchaîne et doit être contrôlée . J'espère que l'auteur va bien gérer cela, surtout que depuis l'arc sur la mafia, les chapitres sont un peu plus mous.
  13. Mayaho

    One Piece - Film 14 Stampede

    Lorsque le personnage de Rock(s) a été cité dans le manga, j'ai eu cette impression qu'il s'agissait d'une manière d'intégrer à la narration un élément cinématographique à venir. Je parierais que c'est la cas. Par contre, de mon côté, je n'arrive pas à voir la vidéo.
  14. Très bon chapitre. Mais qui n'augure rien de bon pour les fugitifs :
  15. Mayaho

    One Piece chapitre 926

    @Gorbatchev : il me semble que c'est une différence avec l'anime. Dans le manga Inazuma crochète la serrure des menottes, mais coupe les chaînes dans l'anime. Il y a un fil reddit avec exactement le même débat 😉
  16. Mayaho

    Hunter x Hunter Chapitre 390

    Fiou. On a quand même des nens de tarés. Le contrôle du sang : classique quoique très utile. Les coups de poing sérum de vérité : le mélange est pas mal. Transformer des armes en "animaux" tout en leur laissant leur fonction originale ; plusieurs personnes font des rapprochement avec Jojo, quoique je trouve le nen en question différent. Esthétiquement parlant, je trouve qu'il donne super bien : les serpents qui tirent des balles ont quelque chose d'impressionnant, presque d'effrayant. D'ailleurs, j'adore le contraste entre le réalisme des serpents et le reste du style du chapitre. Ca me rappelle la case exceptionnelle avec Pitou en mode "humaine" et "fourmi" en même temps. J'aime bien comme l'auteur dévie de l'usage "bourrin" du nen. Certes, dans les combats de nen, il y a toujours eu des stratégies et des usages subtils. Mais le nen restait la majorité du temps une capacité "pratique" en combat, offensive ou défensive. Hormis certains nens de "non combattant" justement, comme la divination. Dans cet arc, nous pouvons observer de nombreux nen hyper-spécialisés, qui sont "inutiles" en combat singulier mais pratique au sein d'un groupe, d'une armée, etc. La pause arrivée : voilà qui me permettra de lire longuement et attentivement l'intégralité de l'arc, de sorte à bien m'y retrouver lors de la reprise 🙂 Par contre, je ne pense pas avoir compris : quel est le lien entre le troisième prince et le chef de la mafia ?
  17. Mayaho

    Dragon Ball Super

    C'est mon âme de gosse qui parle : en fait ça m'énerve l'idée que des personnages lamba puissent rivaliser grâce à des technologies. Je veux du DB dans son pur nekkestu. Des arts martiaux, des rayons magiques, des sayans... et j'avoue que ces "petits tricks" m'agacent. J'attends des héros de mon enfance qu'ils puissent rivaliser avec cela... Finalement, je pinaille pas tant pour l'idée de l'électrocution que parce que pour moi c'est pas dans l'esprit du manga. C'était comme la bague laser qui perçait Goku dans le film "La résurrection de Freezer"... certes c'était pour montrer la bêtise et le manque de garde de Goku, mais sur le coup je trouvais ça absurde. Maintenant sur le fonds, tu as entièrement raison.
  18. Mayaho

    Dragon Ball Super

    Mouais. Je passe sur le tournoi. Je n'ai plus grand chose à en dire. Zéro émotion, zéro implication. Une publicité pour le film... Et enfin un nouvel arc, qui ressemble plus que jamais à une fanfiction. N'empêche : après avoir été vaincu par une "aiguille empoisonnée" (Frost), Goku et Vegeta (aka plus puissants guerriers de leur univers) sont vaincus par... un taser. Quelque chose m'échappe. Ils sont capables de survivre à des déferlantes d'énergie... mais sont K.O par des tasers ? C'est quoi un taser, 300.000 volts ? Bon, je sais que c'est du fillers, mais dans l'épisode 127 de l'anime, Goku enfant se prend la foudre en pleine tronche, donc entre 10 et 20 millions de volt. Soit, au minimum, 30 fois au plus qu'un taser... Y'a Cimbal aussi dans l'anime qui utilise l’électricité. Dans mes souvenirs aussi, dans GT (qui n'est pas canon, je sais, je sais), Omega Shenron et Rage Shenrong utilisait le "'Dragon Thunder", une de mes favorites techniques dans DBBT. Oh, mais attendez, contre Zamasu, Goku se faisait électrocuter. Il s'est pas évanoui... Donc, les "stun gun" de la patrouille galactique (un truc parodique qu'aurait mieux fait de pas se mêler à l'intrique principale) sont supérieurs à la puissance de Zamasu quoi. Mais que faisait la patrouille galactique contre Freezer ? Un coup de taser et c'était fini ! J'ai l'air de râler pour pas grand chose : mais ces deux cases résument la paresse scénaristique des auteurs. Même les anime comics de DBGT c'est mieux.
  19. Mayaho

    One piece 925

    Un spoiler plus complet trouvé sur Orojackson. Si personne n'a le temps d'en faire une petite traduction, j'en proposerai une 🙂
  20. Mayaho

    Hunter X Hunter Chapitre 389

    Au contraire, c'est ça que je trouve intéressant ! Comme @Afrohunter, ce qui m'intéresse c'est l'usage que les personnages (et l'auteur) font du nen. Togashi crée un système précis avec de nombreuses limites et ensuite réfléchit constamment à comment créer de l'extraordinaire avec son système limité. Avec le nen, on est pas du tout dans du "ta gueule c'est magique". Il y a une vraie cohérence interne, une vraisemblance assez extraordinaire. Personnellement, un pouvoir sans explication, genre "mon hatsu fait ça, basta", je verrais pas l'intérêt. C'est pour ça que le combat Hisoka et Kuroro est passionnant à lire (de mon point de vue). Il donne à ses personnages des pouvoirs avec des règles précises, puis exploitent les règles jusqu'au bout ! D'ailleurs dans ton message précédent tu dis "pas besoin de mélanger l'intrigue de la brigade et de la guerre de succession", ou encore "pas d'intérêt à ajouter les bêtes de nen, vu qu'il y a déjà le hatsu". Et ma réponse sera toujours la même. L'intérêt, c'est l'histoire que l'auteur veut raconter. Il devrait simplifier son histoire, et ne plus raconter ce qui lui plaît ? Dans l'absolu il n'y a jamais aucun autre intérêt à une histoire que le divertissement qu'elle nous apporte. Moi, le fait qu'il mélange les intrigues, je trouve que ça donne un très grand potentielle (et beaucoup de vraisemblance). Non, c'était plutôt en référence au message de genisakuragi qui m'avait un peu agacé parce que quand je veux défendre une œuvre, je suis parfois un peu susceptible. Je vais pas me faire plus saint que le pape, moi aussi quand je vois le chapitre je me dis que je suis parti pour une bonne demi-heure de lecture et qu'il a une sacrée logorrhée. Dans tous les cas, qu'on aime ou qu'on aime pas, ça a le mérite de nous faire discuter. Rien n'est pire qu'une oeuvre qui nous laisse insensible et qui ne donne pas envie d'en débattre.
  21. Mayaho

    Hunter X Hunter Chapitre 389

    Ok. Vu sous cet angle, je comprends mieux... mais je ne suis quand même pas entièrement d'accord. Si je lis un bouquin, dont l'intrigue est insipide, et que le style est nul. Effectivement, j'arrête. Peu importe la qualité du final. Donc, ok. Si je lis un bouquin, dont l'intrigue est insipide, mais que le style est génial. Je lirai jusqu'au bout, juste pour le plaisir du style. Typiquement : Proust. Y'a pas d'intrigue. Mais c'est juste génial à lire. Par exemple, sur la fin, je ne lisais plus Bleach que pour son style (le dessin) clairement plus pour le scénario. Enfin, je pense que le désaccord principal se situe là : la notion d'intérêt. Personnellement, je comprends que ça te fasse chier des intrigues qui n'aboutissent à rien (même si on n'en est pas sûr). Par contre, moi, j'adore. Ce chapitre-ci, par exemple, je l'ai trouvé génial. Nous présenter les tentatives d'interprétation des événements et du nen du 1er prince, dans chaque subjectivité différente, j'adore. La manière dont il crée de la profondeur en explicitant es aspects de la société de Kakin, je trouve ça génial. Le lien qu'il fait avec leur nen, c'est super. Mais je comprends clairement qu'on puisse ne pas adhérer. Cependant, je me dis que vu le tour que prend l'arc, peut-être faut-il que le lectorat comprenne que HXH n'est pas un manga "monolithique". Que chaque arc est une expérimentation, un style, une narration, etc., et qu'à l'évidence Togashi s'essaie à un truc de nouveau, pour le meilleur selon les uns, pour le pire selon les autres. Pour faire une comparaison, quand l'auteur de Lou !, a totalement changé son style avec le sixième tome, la majorité des commentaires ne concernait pas tant la qualité intrinsèque du tome, mais le fait qu'il avait changé de style. Ici, c'est la même chose. Togashi fait quelque chose de nouveau, et certains lecteurs n'adhèrent pas au changement. Mais cela ne signifie pas pour autant que ce soit à "vomir", ou je ne sais quelle autre ineptie. Et @Jersey-louis, je te remercie par ailleurs d'avoir pris le temps d'expliquer plus longuement ton ressenti. Quoique nos opinions divergent, au moins cela donne envie de répondre et de discuter (ce qui est le but d'un forum par ailleurs). Et à nouveau, je ne dis pas que c'est bon. Ni que Togashi est un génie. Juste que tergiverser constamment sur le changement de style n'est pas très pertinent, d'une part, et que le style qui construit peu plaire à un certain lectorat (dont je fais partie) d'autre part. Finalement, et je finirai là dessus, les gens râlent parce que HXH ne ressemble plus à HXH. Je lis : - Trop de texte. --> Ok, mais par rapport à quoi ? Par rapport à avant, évidemment. J'ai vu des mangas avec autrement plus de textes... - Plus assez d'action. --> Ok, mais par rapport à quoi ? Par rapport à avant. Y'a des mangas avec 10x moins d'action. Etc. Je pense vraiment que l'auteur a entamé un nouveau manga. Même titre, même univers, mais c'est clairement plus la même chose. Pas pour rien qu'on ne voit plus Gon (même si j'espère le revoir, mais ce serait un coup de génie de l'auteur de l'écarter définitivement de sa narration). Et peut-être que ce nouveau manga n'a pas exactement le même public cible qu'avant.
  22. Mayaho

    Hunter X Hunter Chapitre 389

    Ah, très juste, j'ai totalement oublié cette composante. Oui, c'est vrai, que face à la crainte constante du hiatus, on veuille avancer dans l'histoire, en savoir plus, et non pas avoir une telle compression temporelle. Mais cela signifie donc bien que finalement, le but des lecteurs est que "ça avance", afin de savoir ce qui se passe, de s'approcher de la fin ou d'en dénouement, ce qui finalement bouzille un peu le plaisir de la lecture ! Ça me fait penser à cet article que j'avais lu selon quoi connaître la fin d'une œuvre à l'avance permettait de plus se concentrer sur ses aspects esthétiques et émotionnels, et finalement de plus l'apprécier. L'article en question, de l'université de Californie avec leur petite vidéo youtube ! Donc j'en reviens à mon premier conseil : pour moins de frustration, peut-être vaut-il mieux attendre d'avoir du contenu ? Sauf si ce qui gêne est effectivement la quantité de lecture 🙂 D'ailleurs, je me disais l'autre jour que finalement, Togashi pousse bien les limites du manga et s'approche à bien des égards du light novel, qui n'est qu'un roman avec quelques dessins.
  23. Mayaho

    Hunter X Hunter Chapitre 389

    N'empêche, l'intégralité des critiques reposent sur les mêmes choses : - L'inutilité de l'arc (ou de la séquence narrative) en cours - L'inutilité d'autant de précisions (garde, dialogue intérieur interminable, surcomplexité du nen, etc.) - La surabondance de texte. Autant, concernant la question du texte, je trouve la critique recevable : je l'ai formulée aussi, lors du chapitre précédent. Toutefois, je plutôt l'impression que le reproche ne porte pas tant sur un véritable questionnement (est-ce bien le fonctionnement d'un manga que de donner autant de dialogue) que sur une véritable paresse de lecture : Il est certain que si votre mode de lecture consiste à lire en 5 minutes pour se détendre au bureau (ce qui n'est pas blâmable), ça ne fonctionnera pas avec HxH. Il est claire que la lecture d'Hunter X Hunter demande un effort légèrement supérieur. Peut-être à cause de la maladresse ou du manque de travail de Togashi, je ne dis pas qu'il s'agit nécessairement d'une bonne chose. Mais dès lors que vos critiques se polarisent TOUTES (ou quasiment) sur l'ennui que vous inspire la lecture, il est évident que nous ne répondions plus - pour réagir à une remarque à ce propos. Par ailleurs, concernant l'inutilité de l'art ou de toutes ces précisions, je pense deux choses : - Comment pouvez-vous en juger puisque (à vus entendre) vous ne lisez pas ? - Comment pouvez vous juger de l'inutilité ? Je m'explique : comment pouvez-vous dire qu'un élément narratif est inutile ? Vous ne connaissez pas la fin ? Comment pouvez-vous dire que l'arc narratif est inutile ? Vous pouvez dire qu'il est raté, ou nu, mais pas inutile. Car on ne peut juger son utilité qu'à l'aune de la fin de l'histoire. Et une histoire n'a pas d'autre utilité qu'elle même. On dirait que vous voulez juste avancer, avoir directement la fin de l'histoire, le dénouement, que ce qui compte (aphorisme débile, je sais) c'est l'arrivée et pas le chemin. Dans ce cas, il serait plus pertinent d'attendre un certain temps et de lire directement la fin.
  24. Mayaho

    Hunter x Hunter Chapitre 388

    Dans autre côté, sans cette condition, Kurapika n'aurait sans doute jamais pu créer un nen aussi puissant. Kurapika est le personnage (dans l'absolu, donc hors limites propres à son histoire) le personnage le plus versatile. Tous les nen, la capacité de forcer le hatsu, la capacité de voler/donner un nen... D'une part s'il a un nen aussi puissant c'est par les conditions imposées, d'autre part ça l'évite d'être trop cheaté : parce que la chain jail, en 1VS1, donne quasiment victoire à Kurapika à coup sûr. ----------------------------- Concernant les masses de dialogue, on voit quand même les limites de Togashi et, quoique j'apprécie l'auteur et son œuvre, nous pouvons nous demander dans quelle mesure le manga est le médium le plus adapté. Dans une certaine mesure, le but d'un art visuel (même hybride comme la BD) est de montrer le plus possible par l'image (et de dire le moins). D'ailleurs, y'a un truc intéressant : même quand Togashi écrit sur un fond blanc (avec une absence totale de dessin) il découpe en case... on peut honnêtement s'interroger sur l'utilité d'un découpage quand il n'y a que du dialogue. La question qui se pose - et qui est toujours la même - est la suivante : Togashi expérimente-il les limites de son médium ? Ou s'agit-il de ses limites en tant que Mangaka ?
  25. Finalement, l'auteur ose tuer. Il est flippant l'antagoniste. Avec son visage à moitié arraché... C'est assez cru par ailleurs. On oscille entre l'action, le mind game, l'horrifique. Quel manga.
×