Jump to content


Bzh_Killer

Members
  • Content Count

    522
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About Bzh_Killer

  • Rank
    Membre du conseil des 10
  • Birthday 03/12/1993
  1. Stakhovsky a sorti une prestation de très haut niveau là, j'suis sur le fion. Aujourd'hui, je qualifierais pas Federer de mauvais, mais bien Stakhovsky de dantesque. Son service a régalé, idem à la volée, et il a su garder ce niveau de jeu durant toute la partie. Le manque de tranchant de Fed' dans les points importants m'a un peu scié, ça reste normalement sa plus grande force, mais y a des jours où ça ne veut pas. Certains parlent déjà de la retraite de Federer, je ne franchirais pas cette ligne, mais l'âge commence forcément à influer sur la régularité de ses performances, j'en ai peur. L'US Open risque de nous apporter quelques éléments de réponses, même si j'espère voir Federer claquer un gros tournoi, histoire de mettre tout le monde d'accord. En tout cas aujourd'hui, il faut juste féliciter Stakhovsky qui a été un véritable mur, avec la réussite qui va avec. On tend clairement vers un Murray - Djokovic en final, mais cette première semaine marche sur la tête. N'empêche que j'vote Murray cette année, il me paraît enfin prêt.
  2. Je rejoins les avis précédents. Cet opus surpasse ses prédécesseurs, et de loin. Mais quelle claque ! Que ce soit l'introduction, vraiment très originale et surprenante, ou le coeur du jeu, tout y est savoureux. Un scénario aux petits oignons porté par Connor, très attachant, et les personnages secondaires, très détaillés et beaucoup plus complexes qu'auparavant. L'ambiance graphique, une claque. On s'y croirait, l'immersion est totale, et l'implantation d'une frontière qui regorge de vie, de bricoles à faire, c'est du bonheur en barre. Avec en plus la refonte totale des animations, sauter d'arbres en arbres (très naturel), les missions en mer, la gestion du domaine, etc, y a clairement un boulot dantesque derrière, qui fait passer Revelations pour un vieux souvenir, presque refoulé. Idem pour les combats, plus énergiques que jamais. Les gardes n'hésitent pas à attaquer à plusieurs en même temps, la notion de timing prend ici une place plus primordiale. Les combats restent globalement gérable, mais crever au cours d'un affrontement peut arriver. Le panel d'armes et de combo s'est densifié, une pure réussite. Seuls petits défauts : les bugs. Rageant parfois. Vous appuyez sur L1, il vous envoie à l'autre bout de la map. Vous appuyez sur R1, idem. Vous marchez, vous tombez, vous êtes désynchronisés. Heureusement, une correction sera apportée, sans nul doute. Du moins j'espère.
  3. J'suis en parti d'accord avec toi, mais le rap français actuellement est loin d'être indigeste, avec des Youssoupha, Orelsan et consort. Allez, on va claquer du Watsky, un rappeur américain qui défouraille sévère : , la vidéo qui lui a permis de faire un sacré buzz. , dans un style différent, magnifique.
  4. Il y a du vraie dans ce que tu dis k.hyuga, mais c'est hélas la triste vérité du sport Espagnol, et même globalement du sport en général. Lorsque l'on sait que le sport le plus contrôlé est le vélo, où l'on recense environ 5000-6000 contrôles à l'année, ce taux est famélique dans les sports sur-médiatisés tel que le foot et le tennis par exemple. A titre de comparaison, nos amis de la raquette serait 26 fois moins contrôlés qu'un cycliste professionnel, et seul une dizaine de contrôles sanguins seraient effectués ... Alors si on aborde le cas du football, je n'ose même pas imaginer à combien s'élève ce chiffre, qui doit sans doute raser les pâquerettes. Bref, les Espagnols font des cibles calibrées pour ce genre de pratique : l'affaire Puerto qui fait tâche, les performances hors du commun, les levées de bouclier au moindre sous entendus (cf Les Guignols), il est clair qu'ils possèdent un pedigree de parfait candidat. Mais tant que la lutte contre le dopage tentera de déjouer des réseaux d'une telle importance avec autant de leste et de négligence, on en restera à des débats de fonds et de suppositions. Le système profitent aux tricheurs, quelques soient leurs nationalités et leurs sports, et il va perdurer pendant bien des décennies.
  5. L'Italie a vraiment une équipe très homogène et construite avec une cohérence parfaite, bravo Mr Prandelli pour le travail effectué. L'ossature global reprend celle qui fonctionne à merveille avec la Juve, à savoir une défense composée de joueurs qui n'ont pas perdu un seul match de Serie A cette année, qui avait d'ores et déjà fait ses preuves avant le début de la compétition, et qui s'est greffée très naturellement au reste de l'équipe, avec l'aide de Pirlo, le maestro, le génie, la classe, qui récite sa partition, à l'image de ce qu'il a produit cette année. Au milieu de terrain s'ajoute les tondeuses Motta et De Rossi, simples et justes, mais également Marchisio et Montolivo qui font preuve d'une énorme grinta, d'une très bonne qualité de passes et qui apportent le surnombre en attaque. Super Mario devant, le fantasque incompris, capable du meilleur comme du pire ... Comme d'hab', hein. Avec Cassano et Di Natale, ça a franchement de la gueule. Je suis tout sauf un partisan de la Squadra, mais force est de constater que c'est une équipe taillée pour gagner ce type de compétition, parce que l'ensemble des joueurs travaille énormément, tout en cohérence et en solidité. Le talent ne suffit pas pour briller, l'envie, l'esprit de groupe et la solidité pèsent énormément dans la balance. Ces valeurs sont inhérentes à la Mannschaft habituellement, et bien ce soir, ils se sont vautrés, et vont tristement finir une nouvelle fois à la place du con (5 compétitions depuis 2002, 4 fois sur le podium), malgré un talent indéniable. On les reverra en 2014, nul doute.
  6. Quelle joie ! Nadal out au 2e tour comment y croire sérieusement ?! Donc là, la voie est royale pour Tsonga, qui vient d'éliminer le plus gros morceau qui entravait son chemin jusqu'au demi-final, et qui relance totalement la donne. Si Federer se préserve jusqu'en demi en expédiant ses matchs à la vitesse de ses deux premières confrontations, il y a fort à parier que la probable demi contre Nole nous offre un spectacle de très très grande qualité. Enfin attendons nous à voir des surprises, Wimbledon nous en réserve bien plus que RG 2012, avec pourquoi pas un Gasquet nostalgique de l'année 2007, un Nishikori opportuniste ... Palpitant Aujourd'hui est en tout cas une bénédiction pour les puristes du jeu d'attaque propre au gazon, qui voit s'en aller par la trappe l'un des plus farouche détracteur du jeu spectaculaire, merci à toi Rosol, autrefois inconnu au bataillon. Pour citer le défunt T.Rolland : "Quel pied ! Oh putain !"
  7. Même si l'objectif initial était d'accéder au quart de final, on est en droit de demander mieux de joueurs avec un si bon potentiel, ou tout du moins un minimum d'envie, ce qui n'a pas été le cas. La France n'a pour moi pas l'équipe pour aller toucher le Graal car elle manque cruellement de leaders, capable de transcender et porter son équipe. A l'inverse, l'Allemagne possède une équipe très soudée et bien rôdée, difficile à manoeuvrer et avec un Gomez affûté comme jamais, idem pour l'Espagne, où des mecs comme Xavi, Iniesta, Casillas etc font la loi et imposent le respect. Ces deux équipes seront les deux gros morceaux à abattre durant la phase éliminatoire, et je pense que la défaite de ce soir va recadrer certains joueurs dont la nonchalance sautaient aux yeux. Le coaching de Laurent Blanc a également été rasoir ... Quand on voit son équipe aussi amorphe et sans réaction, j'suis désolé mais on agit. Il joue ses cartes joker à la 80e minutes, faut pas déconner. Durant les phases offensives, on en revient toujours au même problème : on est incapable de créer des décalages et transpercer le bloc défensif. Ben ouai, quand les 4 joueurs se marchent dessus et que les déplacements ne se font pas, ils pourront tenter sur des coups de pouces à 30 mètres, rien de plus. Et Nasri n'est clairement pas au niveau, lui qui devrait dynamiter les phases d'attaques, n'évolue pas dans le bon tempo ... Et il n'est remplacé qu'à la 77e, attristant. La défense je vais pas y revenir, on y ressasse les mêmes carences depuis déjà bien longtemps. Le match d'aujourd'hui cristallise toutes les craintes et les défauts des matchs précédents. Notre seul espoir reste un sursaut d'orgueil face au champion du monde en titre, qui risque d'élever leur niveau de jeu pour les prochaines rencontres.
  8. C'est marrant, il m'est arrivé exactement la même chose . Je te conseille le comics dont est tiré le film, qui est juste monstrueux, en 6 tomes, et qui est logiquement plus complet que l'oeuvre cinématographique (qui défouraille en effet). J'me suis rematté Supergrave dernièrement. Une recette conventionnel dans le cinéma américain, une sorte de précurseur à Projet X, en moins spectaculaire, mais avec trois losers en pôle position quand même plus attachants. Le schéma très classique met en avant l'histoire de 3 puceaux pour qui la vie lycéenne se termine, et qui doivent impérativement entamer leur vie sexuelle avant l'entrée à l'université. Donc au programme, situation totalement burlesque, personnages à moitié cinglés, et puis mise en application du célèbre adage : "Sex, drugs and alcohol". Le teenage movie de base en somme. Au final, on passe un moment funky et pop-corn, tout en rangeant sa matière grise au placard.
  9. J'suis d'accord avec Summoning, là ça me paraît un poil exagéré. J'ai dû mal à concevoir un empereur débarquer ici, surtout quand on voit la tournure que prend l'arc. Imaginez un instant Luffy et Law pris dans un étau composé d'un Empereur et de Slime/CC. Nan, j'ai le sentiment qu'il s'agit bien du fameux Joker, ou bien à la limite de Vegapunk, qui connaît bien l'île qui fut un temps son terrain de jeu, mais je ne lui vois pas d'intérêt majeur dans cette affaire. Là c'est de l'hypothèse pur et dur. Jusqu'à nouvel ordre, le Haoushoku a pour unique propriété de mettre hors d'état de nuire les faibles "d'esprit", pas de blesser physiquement, et on en a eu la preuve à chaque utilisation. J'crois que parfois, mieux vaut s'en tenir aux faits, même si d'accord, Oda est complètement barré, il reste très carré vis à vis de son récit.
  10. Y a Ragnarok (The Dark Defender) pour ça, ne t'inquiète pas ^^ En tout cas c'est clair que le nouvel opus fait bonne impression pour l'instant, tout du moins en terme de gameplay, en partie grâce à la refonte des animations et aux nouveautés précédemment évoquées, et également grâce au choix de l'époque, qui est vraiment une époque de l'Histoire charnière idéologiquement et technologiquement. Maintenant, j'ai vraiment hâte d'en savoir plus vis à vis du scénario (Desmond, les enjeux de la quête de Connor et son ascension au sein de l'organisation), de la durée de vie, et des à côtés du fil conducteur, comme les recrues dans les deux derniers par exemple. Les infos devraient pas tarder à tomber si l'opus est prévu pour fin 2012.
  11. Et bien, un match sympa, même si les deux équipes ont préféré adopter une stratégie prudente, en particulier les anglais, qui ont eu du mal à se projeter vers l'avant, tout du moins en fin de 1ère et en deuxième mi-temps, grâce au rideau Cabaye-Diarra-Malouda. Mexes derrière à assurer, à l'inverse de Rami qui joue souvent au bord du gouffre, surtout dans son placement pas franchement rassurant. Bon après offensivement, superbe conservation du ballon, bonne maîtrise technique, mais ça manquait clairement d'un point de chute dans l'axe en attaque, un Giroud notamment. Benzema possède une couverture de balle, une finesse et une technique monstrueuse, mais dès que l'équipe fait bloc, je trouve qu'il ne pèse pas assez dans la surface, en particulier sur les centres. Cela dit, les latéraux ont globalement fait un bon match, en particulier Ribéry, Nasri et Debuchy, très incisifs et provocateurs, et Evra, plus sobre. Il faut tirer des enseignements de ce match, même si c'est plutôt encourageant pour la suite ! Espérons que les prochains adversaires seront plus enclin à ouvrir le jeu, même si aujourd'hui ça avait plus de tronche qu'un France-Roumanie de l'Euro 2008.
  12. Honnêtement, Nadal glanant 16 GC, c'est du 50/50. En effet, pour les prochains tournois à venir, le bras de fer majeur Nadal-Djoko ombragera le reste de l'ATP, et si celui ci tourne en faveur de l'Espagnol, y a tout à parier qu'il égale Federer, voir même qu'il le surpasse s'il perdure à un niveau de jeu aussi stratosphérique (mais terriblement indigeste à mon goût). Mais je vois mal Nadal avoir une constance physique à long terme comme le Suisse, qui n'a jamais abandonné un match en GC de toute sa carrière et qui a été globalement épargné par les pépins (hormis sa mononucléose). Et ouai, Nadal bouffe la craie de fond de cours, il pilonne son adversaire durant des échanges longs et éreintants, mais son corps sera t'il capable d'absorber de tels efforts ... une question qui mérite d'être posée. Djoko a quant à lui une revanche à prendre, Federer jouera sans pression et démarrera Wimbledon en outsider, et Nadal va continuer sur la même dynamique avec pour objectif de devenir le Lance Armstrong (le choix de la métaphore se veut purement fortuit) du tennis masculin d'ici quelques années. Me gusta.
  13. Cela fait déjà 2-3 ans il me semble que le central possède un toit rétractable, ce qui est nécessaire quand on est dans un pays aussi pluvieux que l'Angleterre Enfin bon, une finale très étrange, avec des comportements excessifs parfois, des conditions peu propices, et Nadal qui gagne ... A oublier. Vivement Wimbledon, qui s'annonce excitant, avec son lot de surprise, et bien entendu Nadal et Djokovic en pôle position. Les tournois de Halle et du Queens éclaireront sur les états de forme, mais personnellement, je place une petite pièce sur Federer, qui partira avec un rôle d'outsider et qui m'a semblé se préserver en vue de la saison sur herbe ... Espérons en tout cas qu'il mette Nadal à distance (déjà 11 titres :'()
  14. Et même dans la grande majorité des sports, au bon souvenir de l'Uruguay face au Ghana en demi finale de la CDM de football 2010. En tout cas félicitation yutsuke, tu as très bien décrit la passion qui domine chaque supporter du maître Federer, un des seuls joueurs à la fois si stoïque et inversement si impulsif. Je n'avais pas entendu la raison de son énervement, et en effet, le "out" est juste ... horripilant. Enfin bref, j'espère de tout coeur que Federer et Djoko vont nous faire l'honneur de pratiquer un tennis à la hauteur de la demi finale de l'année dernière, même s'ils abordent ce match avec un parcours qui s'est avéré un peu plus laborieux. Pour aujourd'hui, premier jeu entre Nadal et Almagro, ce dernier nous offrant un jeu blanc sur son service. Croisons les doigts pour une surprise, histoire d'enrailler l'hégémonie Nadal ...
  15. @Mynatox C'est vrai que ça peut paraître exagérer, mais quand sur un point aussi décisif tu perds ne serait ce qu'une once de concentration, ça peut être très très frustrant à ce niveau, surtout en situation de faiblesse. Je ne cautionne pas son attitude, mais ça prouve que derrière ce visage de marbre il y a un homme ^^ En tout cas, deux supers match aujourd'hui, où les deux favoris ont respectivement gagné à l'expérience, car quant on voit le sursaut d'orgueil Fed' et la maîtrise de Djoko durant les situations chaudes, face à un public logiquement hostile, ça force le respect. Ca promet une demi finale spectaculaire, et finalement indécise, car Nole est nettement moins tranchant que l'année passée, et Roger très (voir trop) irrégulier durant un match. Mais de toute manière le vainqueur de cette édition a la puissance d'un Panzer tout juste sorti de l'usine, et il réside de l'autre côté des Pyrénées. S'il atteint la finale avec le niveau de jeu affiché lors de la quinzaine, il obtiendra sans nul doute le Saint Graal, à mon plus grand déplaisir Il ne fait pas que gagner, il détruit ses adversaires, dernier en date étant le pauvre Juan Monaco.
×
×
  • Create New...