Jump to content


Bliz

Members
  • Content Count

    866
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Bliz

  1. [glow=red,2,300]VUS : [/glow] [glow=red,2,300]VF : [/glow] [glow=red,2,300]Images : [/glow]
  2. Pas forcément de nulle part et particulièrement quand il s’agit de Tôshirô. Son apparence est certes celle d’un enfant de 10 ans mais on sait aussi qu’il a l’âge d’un pépé puisqu’on lui connait ce physique depuis au moins 45-50 ans ( époque où Rukia, Renji, Izuru et Hinamori sont entrés à l’Université ). Il n’a pas changé depuis tout ce temps comme si sa croissance et son vieillissement avaient été stoppés ou extrêmement ralentis par rapport à d’autres personnages. Simple hypothèse : peut-être que Hyôrinmaru est responsable de cela et que le Tôshirô que nous voyons actuellement est l’apparence qu’il aurait dû avoir à son âge réel sans l’intervention de son zanpakutô ?
  3. Justement, à mon sens, montrer un power-up de Senbonzakura Kageyoshi aurait été peu crédible vu que Byakuya était au reiôkyû alors que son Bankai était encore en possession de Äs Nödt. Auprès de Ichibei, il n’a pu que se concentrer sur l’utilisation de son shikai tout comme Tôshirô l’avait fait de son côté, en apprenant à coupler Hyôrinmaru avec Rangiku et Haineko. De base, Byakuya possède déjà un Bankai mature et complet avec 3 formes toutes plus redoutables les unes que les autres. La forme mature de Daiguren Hyôrinmaru est une bonne surprise, je ne m’y attendais pas même si l’auteur n’en est pas à son coup d’essai et nous a déjà habitué au vieillissement instantané suite à un power-up avec la petite Nell au Hueco Mundo, le principe est ici quasi le même, le corps du jeune Tôshirô ne peut tolérer sa puissance véritable et son zanpakutô lui donne ainsi temporairement un physique plus adéquat.
  4. L’objet de vos questions concernaient les Bankai ? Alors, effectivement, il y a eu malentendu parce que je pensais que l’on parlait de Yachiru qui est perçue comme une "matérialisation" de zanpakutô dans ce chapitre, ce qui est bien différent comme l’a souligné Aurus. Pour les Bankai, et ce doit être pareil pour les shikai ( excepté Zangetsu constamment à l’état libéré ), l’auteur a déjà répondu à la question au cours des combats de Renji / Byakuya ou Ichigo / Ulquiorra, par exemple. Donc il n’y a pas forcément besoin d’une perte de conscience pour que le Bankai disparaisse mais simplement que l’état de santé de son porteur soit suffisamment critique pour ne plus être capable de le maintenir. Maintenant, pour les "matérialisations" de zanpakutô, il n’y a pas eu beaucoup d’exemples mais celui de Renji encore inconscient mais pour qui Zabimaru se manifeste montre que la matérialisation est possible quelque soit ton état de santé.
  5. A la base, ce n'était pas censé être un problème puisque pour arriver à une telle situation ( la disparition de Yachiru ), il aurait fallu, en premier lieu, libérer toute la puissance potentielle de Zaraki. Chose formellement interdite par le général de l’époque et la chambre des 46. Je ne comprends pas cette histoire de Gigai. Yachiru n’a jamais eu besoin d’aller sur Terre en utilisant un Gigai au cours de sa vie. Donc où est le souci ?
  6. En principe, un zanpakutô possède un Reiatsu de nature proche de celui d’un shinigami ( à l’exception de Zangetsu qui est en partie Hollow ) parce que d’une, un zanpakutô ne s’éveille vraiment que lorsque son porteur parvient à y diffuser une partie de lui-même dans son sabre et de deux, parce que la forge d’un Asauchi, au départ, implique l’utilisation d’âmes de shinigamis. Je ne vois pas trop pour quelle raison. Un shinigami peut matérialiser son zanpakutô même très sévèrement blessé ou sur le point d’y passer. Yachiru disparait pour la 1ère fois quand Zaraki invoque son shikai contre Gremmy. C’est un peu pareil pour Komamura. Comment un loup-garou peut-il devenir un shinigami ? Sans doute que les plus expérimentés ( Papy, Unohana… ) le savaient et l’ont tout de même autorisé. Le Gotei 13 accorde beaucoup d’importance au statut de capitaines alors que leurs seconds sont considérés comme facilement remplaçables. Yachiru a intégré l’armée sans passer d’examen d’entrée ( peut-être grâce à Zaraki ) et comme un capitaine peut choisir qui il souhaite parmi sa division pour être son aide de camp à condition que la personne choisie l’accepte, elle a pu être promue rapidement vice-capitaine.
  7. Tout comme pour Pernida ( et Gremmy ? ), je ne crois pas que Gérard possède une Vollständig. Ils sont différents des autres Quincy. Askin révèle qu’ils ont leurs pouvoirs depuis très longtemps, avant même que Yhwach leur attribue une lettre puisqu’ils sont une partie du Reiô. Zangetsu a été "matérialisé" de force à l’aide du corps céleste de transfert pour communiquer et interagir ainsi avec Ichigo, Yoruichi et Renji. Cela ne veut pas dire qu’en temps normal ( la démonstration de Renji ) cette interaction soit impossible. Par ailleurs, dans le palais de Nimaiya Ôetsu, tous les hommes et femmes présents n’étaient que des zanpakutô à la grande stupeur de Renji et Ichigo qui n'y avaient vu que du feu. Concernant le chapitre, j’apprécie toujours autant l’évolution de Zaraki en tant que véritable shinigami. Depuis sa défaite contre Ichigo, sa demande désespérée à son sabre pour communiquer avec lui et devenir plus fort jusqu’à aujourd’hui où son vœu se réalise enfin mais à un prix très cher payé puisqu’il perd en l’espace de quelques jours les deux personnes les plus importantes de sa vie, les deux Yachiru. La symbolique forte avec ce passage de témoin pour faire mûrir et grandir un personnage est très bien réalisé avec une belle mise en scène, je trouve.
  8. D'après le script, le pouvoir de Hassein serait tellement contraignant que Kisuke ne trouve pas d'autre solution que d'invoquer le Bankai.
  9. Le peu de présence de ce genre de commentaires peut s’expliquer simplement parce que le fan-service bien que montré de façon évidente et répétée se révèle en fin de compte être un élément tertiaire de ce chapitre, une mise en scène planifiée par Kisuke pour leurrer Askin comme il avait fait de même en combattant Yammi autrefois ou même Aizen. C’est même la preuve de la dangerosité d’un personnage comme lui capable de feinter son ou ses adversaires comme personne d’autre et de façon imprévisible. Ce fan-service sert la narration de ce chapitre, il n’en est pas le centre et s’en trouve même expliqué parce que cela concerne Urahara, l’un des cinq cadors du camp shinigami. Pour la "sagesse" de Ichibee, je me l’explique de façon plus globale. La sagesse découle de la connaissance qui elle-même découle de l’expérience et nous savons que le général de la D0 est l’un des shinigamis les plus anciens si ce n’est le plus ancien ayant existé. Et cette connaissance le préserve de tout parmi les techniques Quincy les plus avancées comme celles de Yhwach et, plus encore, cela le préserve même de la mort. Ce qui me semble suffisant pour appartenir à la liste des 5 forces militaires spéciales.
  10. Le roman ne constitue pas une suite officielle à l’arc arrancar. Si l’on devait comparer à l’œuvre originale, il aurait plus sa place parmi l’univers parallèle / étendue de Bleach comme les arcs hors série de l’anime ou les films. Dans la postface du roman, Kubo félicite Narita pour avoir su bien analyser / décoder le personnage de Zaraki avant même que lui ait pu le montrer ainsi dans l’œuvre originale par rapport à sa puissance potentielle. Autrement, chronologiquement parlant, je ne trouve pas le roman cohérent avec l’intrigue du manga car je pense que Kenpachi n’aurait jamais du perdre face à un sternritter (même ayant l’intellect et les connaissances de Yhwach) après avoir obtenu un tel niveau à la fin du roman. La discussion autour de tout cela était surtout pour montrer que même une technique aussi dangereuse que Respira présente des limites relative à la puissance spirituelle. PS : Le roman n’est sorti qu’au Japon et Glénat n’a toujours pas annoncé vouloir le publier pour l’instant.
  11. Dans le manga, on avait vu que grâce à Respira, Baraggan avait pu échapper au souffle de Jakuhô Raikôben à bonne distance du missile mais pas à courte distance puisqu’il en ressort bien amoché tout de même, rendant sa défense plus si absolue qu’elle pouvait le laisser croire au départ. Dans le roman, vers la fin, Zaraki atteint son niveau maximal, un niveau de Reiatsu tellement élevé qu’il devient impossible de le ressentir et donc à estimer. Et dans le manga, on retrouve ce cas de figure au début du combat contre Gremmy, le Reiatsu de Kenpachi était également indétectable comme l’avaient fait remarquer les soldats de la 11ème Division. Donc on peut estimer que la puissance maximale atteinte dans le roman est comparable à celle obtenue après l’entraînement dans le Muken avec Yachiru. Kubo, ayant souhaité traiter du potentiel de Zaraki et de son passé dans le manga, il a choisi de ne pas s’aligner totalement avec l’intrigue créée par l’auteur du roman pour ne pas spoiler les origines de son pouvoir qui utilisait alors Nozarashi comme prétexte au niveau fluctuant de Kenpachi dans ses combats ce qui n’est pas l’explication donnée par Kubo dans son œuvre.
  12. La réponse à cette question a été donnée dans le roman Spirits Are Forever With You où Aizen, conscient du potentiel de Zaraki, estime que la puissance réelle du capitaine serait tellement grande, une fois qu’il se libèrerait de ses brides, qu’il pourrait repousser une technique telle que Respira d’un simple coup de sabre comme s’il ne s’agissait que d’un écran de fumée. Dans le roman, la puissance de Kenpachi, à son maximum, parvient à égaler celle de Ichigo sous hollowmorphose complète ( ou Ichinator ). Mais dans le manga, les exemples ne manquent pas et le premier que l’on a vu posait déjà les bases des combats dans Bleach, celui de Zaraki contre Ichigo où Zangetsu est stoppé net par le Reiatsu du shinigami, le laissant indemne. Respira est une technique très puissante mais elle reste conditionnée et soumise au Reiatsu de celui qui lance l’attaque et de celui qui la reçoit. Si la différence de puissance est trop grande, elle pourrait théoriquement être repoussée voir encaissée sans dégâts subis.
  13. Il faudra patienter un petit peu encore. D'après le script, Uryû demande à Ichigo d'aller dans la salle du trône pour profiter du sommeil de Yhwach et le vaincre pendant que lui, affronterait Haschwald en duel.
  14. [glow=red,2,300]VUS : [/glow] [glow=red,2,300]VF : [/glow] http://mfteam.fr/2016/02/bleach-chapitre-661/ [glow=red,2,300]Images : [/glow]
  15. Les arrancar, plus précisément ceux appartenant à l’Espada, ont eu pour chacun un chiffre qui leur a été attribué par Aizen et correspondant à leur puissance contrairement aux Shinigamis ou aux Quincy qui eux n’ont pas été organisés en fonction de leur puissance ( le Capitaine de la 2ème Division n’est pas plus puissant que celui de la 3ème etc… idem pour les lettres des Sternritters ) à l’exception de la position du général pour ces deux armées. L’Espada est la seule organisation militaire qui soit hiérarchisée en fonction de la puissance de ses membres. Autrefois, Nnoitra était incapable de vaincre Nelliel à chacune de ses tentatives, au vu de leur différence de niveau trop élevée, et a finalement dû se résoudre à avoir recours à un stratagème et à un tiers pour la piéger. Yammi est le n°0, cette position devrait logiquement lui permettre d’être considéré comme l’arrancar le plus fort de l’Espada. Sa corpulence, son attitude et son (manque d’) intelligence jouent en sa défaveur mais tous ces défauts sont compensés par son endurance, son allonge et sa puissance destructrice. Quand il a affronté Ichigo au Hueco Mundo, Yammi aurait dû être désavantagé par la vitesse et la force de frappe de son adversaire mais il est tout de même parvenu à l’attraper. Ce qui aurait pu mal se terminer pour Ichigo sans l’intervention des capitaines. Il n’a pas été vaincu en combat singulier contrairement à un grand nombre de ses compagnons parce qu’il était impossible à gérer seul pour Zaraki ou Byakuya. Malgré ce mode de classement, chaque membre de l’Espada possède une aptitude ou un pouvoir qui lui est exclusif même s’il n’est pas parmi les premiers. Aaroniero a beau n’être que le n°9 et un Gillian, il est le seul parmi l’Espada à pouvoir continuer d’évoluer de façon illimitée. Zommari est le n°7 et est pourtant celui qui a le sonido le plus rapide de l’Espada. Ou encore Nnoitra qui possède le hierro le plus solide parmi eux alors qu’il n’est que le n°5.
  16. Si je devais donner des défauts à ce jeu ( il n’y a vraiment pas beaucoup ), ce serait dans un premier temps sans doute l’ajout du DA Keep qui, même s’il ouvre de nombreuses possibilités scénaristiques en modifiant à sa guise les évènements qui ont eu lieu dans les deux précédents opus de la série, donne un peu l’impression d’avoir joué aux deux premiers DA un peu pour rien. De plus, une personne n’ayant jamais joué à aucun des précédents jeux se retrouvera submergée et perdue devant la quantité de choix possibles se trouvant sur ce site sans avoir eu assez d’informations sur le passé de toute l’histoire. Autre point négatif pour ma part est que le fil rouge soit si court. Si l’on s’en tient à celui-ci alors il y a de nombreuses zones qu’il n’est pas nécessaire d’explorer et qui font un peu remplissage pour le coup, histoire d’augmenter artificiellement la durée de vie du jeu. Et je ne me souviens pas de cette impression pour les deux premiers DA ( même si cela remonte un peu surtout le premier de la série… ). Une absence à signaler dans le jeu, c’est celle des Nains alors que le problème les concernent aussi vu la nature du boss. On a bien un retour sur les Gardes des Ombres mais pas sur les Nains qui sont pourtant des spécialistes concernant ce genre de danger. J’ai trouvé cela regrettable, une quête autour du royaume Orzammar ou d’un autre Thaig aurait pu être développée. Mais bon, peut-être pour une prochaine extension… Mis à part ces points-là, j’ai trouvé le jeu vraiment dense. Pour tous les amateurs d’aventures, on est vraiment servis côté exploration avec DA : I. La zone que j’ai préférée est la première où l’on doit se rendre après l’introduction à Darse, les Marches solitaires entourant la ville de Golefalois. Certainement la carte la plus vaste du jeu à explorer avec des décors vraiment superbes. Il y a aussi le système de dialogue avec les autres personnages à choix multiples qui reste un plaisir à suivre et une plaie aussi parfois quand certaines réponses entraînent des conséquences non désirées dans la suite de l’histoire. Pour le boss du jeu, le plus gros problème que je pourrais avoir avec lui, c’est qu’il est complètement recyclé. Enfin, pour l’histoire en elle-même, j’ai trouvé que prendre le parti de s’allier aux templiers, au début du jeu, plutôt qu’aux mages était plus intéressant en termes de scénario et puis en s’alliant à eux, on évite ainsi de se coltiner des hordes de templiers rouges le reste du temps, ce qui n’est pas rien.
  17. La hiérarchisation au sein de l’Espada est faite de telle sorte que le chiffre qui leur est attribué est d’autant plus petit que leur force est grande. Le Reiatsu est l’expression de la force spirituelle d’un individu dans Bleach, plus il est puissant plus il en relâche en grande quantité. Mais plus que pour Baraggan, j’ai trouvé la note finale pour Harribel vraiment très sévère par rapport aux trois autres arrancar. De toute l’Espada, elle est pourtant la seule à avoir surclassé les opposants qui lui ont fait face. Que cela soit Tôshirô et sa technique ultime dont elle ressort indemne ou le 3 vs 1 quand elle doit, en plus, affronter Lisa et Hiyori arrivées en renfort et toutes les deux avec le masque de Hollow dont elle se tire sans grande difficulté. Non, pour elle, il aura fallu l’intervention d’un Aizen trop impatient et blessé dans son orgueil, à deux reprises, pour la mettre hors de combat.
  18. Personne n’a, je pense, mésestimé la puissance et la dangerosité de Baraggan ou Starrk mais on ne peut pas uniquement se baser sur la victoire de Ichigo transformé en hollow sur Ulquiorra pour dire qu’ils sont au-dessus de lui. En hollowmorphose complète, Ichigo est au même niveau que la version métamorphosée de Aizen par le Hôgyoku, il transcende alors les shinigamis et les hollow. En toute logique, ni Harribel ni Baraggan ou Starrk n’auraient pu le vaincre. Enfin, si certains ont pu mettre des notes supérieures pour Ulquiorra par rapport à Baraggan et/ou Starrk dans le classement, c’est aussi parce que l’auteur a mis en avant la singularité du n°4 avec le second niveau de libération. Si l’on devait faire un parallèle avec les shinigamis, ce serait comme si Ulquiorra était le seul à posséder le Bankai quand les autres Espada devaient se contenter du Shikai. De plus, pour appuyer ce parallèle, Kubo a utilisé Ishida pour montrer cet écart existant entre un premier et un second niveau de libération chez un Arrancar dans l’analyse de son Reiatsu qui est fondamentalement devenu différent de celui de tous les autres jusque dans la nature de celui-ci. En suivant les règles de combat imposées par l’auteur qui veut que la pression spirituelle soit le nerf de la guerre garantissant à celui qui en possède de façon exceptionnelle une protection et même une quasi immunité face aux attaques de celui ou celle qui en a de façon moindre, il n’est pas insensé de penser alors que Respira ou la meute de loups puisse être géré lorsqu’il atteint la segunda etapa. Après, d’un point de vue externe à l’œuvre, je ne comprendrais pas la création d’un second niveau de libération de Resurreccion si cela devait signifier que malgré tout, Ulquiorra doit rester à son rang de n°4. Ce qui ferait perdre de l’intérêt même à cet évènement le rendant non pertinent alors qu’il est décrit comme inédit et unique en son genre. Cela reste mon impression là-dessus mais il serait beaucoup moins compliqué de voir dans ce pouvoir la cause d’un vrai bouleversement dans le classement de l’Espada donnant ainsi à la victoire de Ichigo sous hollowmorphose totale un véritable impact et une grande avancée dans le récit qui iraient dans le sens des paroles de Aizen à propos de la progression du héros et de son évolution au cours de la première partie du manga.
  19. S’il semble survoler un peu tous ces derniers évènements, on ne peut pas dire que cela a toujours été le cas. Ses deux premières apparitions dans le manga ne l’ont pas vraiment mis en valeur ( quand il se fait gentiment rembarrer par Zaraki alors qu’il menaçait Ikkaku et surtout lorsqu’il mord la poussière dans son premier combat face à son némésis, Uryû ) mais depuis, il est vrai que l’auteur a su le rendre presque indispensable pour les shinigamis et beaucoup moins antipathique aux yeux des lecteurs qu’au tout début. Son côté psychopathe et son talent pour créer des gadgets toujours plus délirants les uns que les autres apportent un grain de folie bien appréciable dans tous ses combats. Une remarque sur le chapitre, c’est, je crois, la première fois que l’on voit Kurotsuchi autant se démener ( bouger, sauter dans tous les sens ) et suer à grosses gouttes dans un combat depuis l’épisode Uryû, il n’a plus vraiment l’air dans la zone de confort où l’auteur l’avait installé. Une autre, c’est que son nouveau look lui donne des airs du Joker de Batman et cela lui va plutôt bien, je trouve. Avec Mimihagi, la main droite du Reiô, plusieurs théories ont mis en avant la forte ressemblance qu’il pouvait exister entre celle-ci et la Khamsa ( ou main de Fatima ) prise à partir du folklore des religions païennes déjà existantes pour l’aspect protecteur (sauvant la vie de Jûshirô enfant ou protégeant l’effondrement des mondes). Pernida qui présente une forte volonté à se démarquer de son lien avec l’ancien souverain, représente peut-être à l’inverse, la destruction. Clin d’œil amusant et sûrement pur hasard, on désigne les tornades les plus violentes et destructrices par le terme de « doigt de Dieu » et on se retrouve dans ce chapitre littéralement avec celui-ci. ^^
  20. Hello ! Pardon de m’incruster dans la conversation comme cela mais je souhaitais simplement revenir sur un détail avec le pouvoir de Baraggan sur le temps. Il possède bien une sorte d’aura autour de lui en mode normal comme en mode libéré ( ce pouvoir est même plus poussé à ce moment-là ) mais il n’a pas une telle emprise sur le temps comme le ralentir ou même le stopper. Il ne peut agir que sur la vieillesse des choses qui l’entoure et/ou qu’il touche et l’accélération de celle-ci, c'est la Senescencia. Ce qu’il a fait à Sui-Feng a été d’accélérer le vieillissement des tissus de sa jambe ( muscles, nerfs, tendons, os, etc... ) ce qui a impacté négativement sur la force et la vitesse de frappe de celle-ci. En mode libéré, ce pouvoir est poussé à l’extrême et cela provoque le vieillissement jusqu’à disparition totale de toute chose l’entourant. Ce qui rend un combat au corps-à-corps assez compliqué en mode normal et très dangereux en mode libéré avec lui. C’est un peu la même chose pour Aizen après fusion avec le Hôgyoku ou Papy en Bankai car trop près de ces personnages, on risque d’être touché par leur pouvoir. Autrement, j’ai lu en première page que Yamamoto avait été pris comme témoin pour les personnages avec une note de 100. Et vu qu’il a été montré à de nombreuses reprises qu’il était le plus puissant de tous (hormis certains personnages), c’est un choix plus que logique. Et pour la deuxième place, Ichigo en hollowmorphose totale est à 85. Mais est-ce qu’il n’a pas été dit dans le manga que, sous cette forme, Ichigo était un être transcendant les shinigamis et les hollow ? Dans ce cas, il se rangerait dans la même catégorie que Aizen après Hôgyoku mais au-dessus de tous les autres, Yamamoto compris, non ?
  21. La couverture du prochain fanbook, BLEACH 13 BLADEs. Parution prévue, comme pour le tome 69, le 4 août. Une partie des résultats des votes de popularité parmi les membres du Gotei 13 (Ichigo y est exclus pour chacun d'entre eux) :
  22. [glow=red,2,300]VUS : [/glow] http://www.mangapanda.com/bleach/637 [glow=red,2,300]VF : [/glow]
  23. Déjà annoncé depuis un peu plus de deux ans, un projet de recueil était en préparation. Celui-ci paraitra le 4 août prochain, à la même date que la sortie du tome 69 sous la forme d’un fanbook, BLEACH 13 BLADEs. Ce recueil, consacré aux Shinigamis, de 256 pages pourra contenir : _ De nouvelles illustrations de Kubo ; _ Les résultats de trois sondages de popularité : Les personnages préférés pouvant aller du simple soldat (style Rikichi) jusqu’au général de la D0 (excepté Ichigo) ; les combats préférés du Gotei 13 regroupant ceux de toutes les sagas même ceux des Visored et de la D0 (sont exclus du vote ceux de Ichigo) ; les zanpakutô préférés (à l’exception de Zangetsu) _ L’auteur de Spirits are Forever with You, Ryohgo Narita, qui participerait également avec une nouvelle incluse dans le livre et illustrée par Kubo, et il pourrait aussi contenir un petit chapitre exclusif (un peu dans la même veine que ce qui a été réalisé pour UNMASKED ) ; _ Des messages de félicitations de la part d’autres mangakas ; _ Et un long entretien avec Kubo.
  24. Selon Isshin, dans le chapitre 537, Yhwach est décrit comme « le Quincy originel ». Celui avec qui ils ont commencé et dont le sang coule dans les veines de tous les Quincy. Donc, oui, il est le premier des Quincy, unique en son genre, plus différent encore que Jugram. Plutôt des Quincy atypiques qui, comme lui, ne se contentent pas d’absorber et manipuler uniquement les Reishi. Et ceux-ci sont, d’après Bazz-B, très rares. Ce flashback remonte à une époque un peu avant la première guerre Quincy / Shinigami il y a 1 000 ans, quelque part sur Terre ( Lichtreich ). Yhwach parle d’aller envahir Soul Society quelques chapitres auparavant. Autrement, j’ai trouvé le flashback très intéressant, la genèse des Sternritters, la rencontre Jugram-Bazz et leur amitié devenue rivalité. On retrouve comme en clin d’œil de cet ancien lien entre eux la lettre associée à leurs pouvoirs comme étant la première du nom de l’autre. Le "B" pour Jugram et le "H" pour Bazz. Yhwach apporte aussi des éclairages sur le futur Empereur avec l’explication du don de pouvoir qui fonctionne un peu comme le sien ( mais sans le retour avec les intérêts ). Or, il existe deux autres personnages qui ont montré ou pour qui il a été suggéré qu’ils étaient également capables de cela. Au début de l’arc Soul Society, Urahara avait suggéré que Chad et Orihime avaient obtenu leurs pouvoirs grâce à la présence de Ichigo à leurs côtés et à sa (trop) débordante énergie spirituelle. Et au cours de l’arc des Fullbringers, Ginjô a montré qu’il était capable de prendre les pouvoirs d’autrui et de les redistribuer à d’autres personnes. Après, parmi ces deux-là, seul Ichigo est confirmé comme étant un Quincy. Quoique… Nous ne sommes pas à l’abri d’un nouveau twist surtout que le retour de Kûgo se fait attendre depuis un bon moment maintenant.
  25. [glow=red,2,300]VUS : [/glow] http://readms.com/r/bleach/633/2844/1 [glow=red,2,300]VF : [/glow] [glow=red,2,300]Spoilers 633 :[/glow] [glow=red,2,300]Images :[/glow]
×
×
  • Create New...