Aller au contenu

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Nimrahad

Membres
  • Compteur de contenus

    2 070
  • Donations

    0,00 € 
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Nimrahad a gagné pour la dernière fois le 5 février

Nimrahad a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

44 Excellent

À propos de Nimrahad

  • Rang
    One Punch-Man

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Nimrahad

    Shokugeki no Sôma chapitre 283

    Imaginez si le bookmaster dont le visage est caché, était en fait Joichiro (après tout, on ne sait toujours pas vraiment ce qu'il a fait entre son départ de Tootsuki et le début du manga) et qu'on découvrait qu'en fait, il a perdu face à Asahi car il n'était pas du tout sérieux. Après tout, on sait que durant ses années à Tootsuki, il a perdu des shokugeki car il ne les prenait pas au sérieux. Bon, je n'y crois pas beaucoup mais ça aurait au moins le mérite de redorer le blason de Joichiro et de refaire de lui l'adversaire final de Souma.
  2. Nimrahad

    Nanatsu no Taizai chapitre 284

    En même temps, sur les trois protagonistes, on a Ban qui est immortel et Meliodas qui n'est, en réalité, que la manifestation dans le purgatoire des sentiments de Meliodas. Je ne sais donc même pas s'il peut être tué. Il est fort possible que si Meliodas venait à être "tué", il se reformerait dans le purgatoire (Après tout, il s'est retrouvé là en se faisant "tuer" dans le monde matériel, pour commencer, et si le roi démon avait la possibilité de tuer cette part de Meliodas une bonne fois pour toute, il l'aurait fait depuis longtemps). Au final, il n'y a peut-être que Wild qui puisse se faire tuer. Et encore rien n'est moins sûr. Les protagonistes sont dans le purgatoire. Il ne s'y applique pas les mêmes règles que dans le monde matériel.
  3. Nimrahad

    Nanatsu no Tazai - Chapitre 282

    Oui, j'entends bien, c'est pourquoi je reformulais mon avis différemment. Dans l'absolu tu n'as pas tort c'est juste que la répartition des forces que j'ai donnée, n'était pas vraiment le but de mon message juste un "raccourci" ou une "simplification" pour illustrer. Mais grosso-modo nous sommes du même avis. Mais la situation est bien plus complexe que ce que j'ai donné de manière très schématique et simplifiée pour illustrer mon propos. En fait, oui effectivement, on peut difficilement compter Elizabeth et cie dans le même panier que Rueduciel et sa clique. Ils sont alliés de circonstance mais leurs objectifs finaux et leurs méthodes pour atteindre leur but, diffèrent grandement. Mais de même chez les démons. Gowther pourrait presque constituer un camp à lui seul (enfin lui et sa marionnette). Car son plan de mettre fin à la guerre en scellant le clan des démons, n'était certainement pas partagé par le reste de son clan.
  4. Nimrahad

    Nanatsu no Tazai - Chapitre 282

    Stigma est l'alliance du clan des déesses, du clan des fées et du clan des géants. Gloxinia et Dolor sont respectivement le roi des fées et le roi des géants. Donc ils font partie de Stigma et donc sont alliés aux déesses. Et Meliodas agissait de concert avec Gloxinia et Dolor. Tout ce beau monde est dans le même camp. Seulement, dans ce même camp, il y a deux courants de pensées : les modérés, représentés par le point de vue d'Elizabeth et les extrémistes représentés par le point de vue de Rueduciel. Et ceux oscillant entre l'un et l'autre. Par exemple Tamriel et Samriel, choisissent de venir en aide à Elizabeth plutôt que Rueduciel lors de leur affrontement contre Derriere et Monspiet. Je suis certain qu'on peut trouver des courants de pensées similaires chez les démons. Par exemple Gowther qui cherche à mettre un terme à la guerre, quitte à sceller son propre clan, là où un paquet d'autres démons visaient l'élimination des déesses. Et on ne peut pas enlever que Meliodas a porté un coup sévère en quittant les démons et en tuant deux des ten commandements au passage. Meliodas n'a pas seulement déserté. Il a tué deux des plus puissants guerriers du clan des démons. Donc même s'il agit en faveur d'Elizabeth et des modérés, son action à œuvré dans le sens de l'ensemble du clan des déesses, extrémistes inclus. Oui c'est bien ce que j'ai dis aussi : "voir éventuellement un avantage du côté des anges puisque ces derniers se décident à sceller les démons après la mort de Meliodas et Elizabeth" Mais tout ça, c'est pinailler sur des détails. Alors je vais exprimer mon avis différemment (celui-ci ne changeant pas au demeurant). La trahison de Meliodas a porté un sévère coup au clan des démons (d'autant qu'il a tué . Un coup suffisamment important pour que les déesses semblent envisageable d'éradiquer le clan des démons. Il a fallu la transformation de Mael en Estarossa et le changement de camp de Gloxinia et Dolor pour que cela renverse suffisamment la balance pour que les déesses en viennent à sceller les démons. Donc j'en reviens à la conclusion de mon précédent message. La puissance de Meliodas n'est en rien banalisée ni dévaluée. Ce n'est pas parce que la transformation de Mael en Estarossa est l'évènement final qui est venu sceller le destin des démons que cela signifie que sa puissance (et par extension celle de Rueduciel et Elizabeth) est égale à celle de Meliodas.
  5. Nimrahad

    Nanatsu no Tazai - Chapitre 282

    Tout à fait. Il ne s'agit pas d'équilibre de puissance entre deux individus mais d'équilibre des forces entre les deux camps en présence. De plus, considérons quelques instants, les gains et pertes de puissance militaire qu'on a pu observer parmi les plus puissants protagonistes de chaque camp : Les démons ont perdu Meliodas qui a changé de camps. Cela fait donc une perte pour les démons et un gain pour les anges. Meliodas a tué deux des Ten commandments avant de partir. Cela fait deux pertes pour les démons mais pas de gain du côté des anges. L'armée des anges a perdu Gloxinia et Dolor qui ont changé de camps. Donc deux pertes pour les anges et deux gains pour les démons. Les anges ont perdu Mael qui est devenu Estarossa et a rejoint les démons. Donc une perte pour les anges et un gain pour les démons. Du côté des anges, on a donc un gain (Meliodas) et trois pertes (Gloxinia, Dolor, Mael) Du côté des démons, on a trois gains (Estarossa, Gloxinia, Dolor) et trois pertes (Meliodas et deux commandements). Il y a donc plus de gain en terme de nombre de guerriers, du côté des démons. Pourtant il y a plus ou moins équilibre entre les forces à ce moment (voir éventuellement un avantage du côté des anges puisque ces derniers se décident à sceller les démons après la mort de Meliodas et Elizabeth, ce qui représente une grande perte militaire pour eux, en plus de la perte de Mael, il me semble). Donc non, la puissance de Meliodas n'est en rien banalisée ni dévaluée.
  6. Nimrahad

    Shokugeki no Soma 279

    Ce qui serait raté dans ce cas puisque cet examen ne fait pas l'objet d'une ellipse. Il est montré. Donc si redondance il doit y avoir, alors elle ne sera pas évitée (et encore, vu le temps qu'a occupé le régiment de cuisine, il n'y a pas trop de redondance). Ce que je trouve discutable, c'est l'ordre des évènements entre l'examen actuel et l'enlèvement d'Erina, ce qui ne concerne qu'une poignée de chapitres (grosso-modo, j'aurais retardé l'enlèvement de 3 ou 4 chapitres mais guère plus). Parce que là, en terme de tension et d'importance scénaristique, on est en dent de scie, au lieu que celles-ci ne soient croissantes.
  7. Nimrahad

    Shokugeki no Soma 279

    Chapitre lu. Pas trop de souci à se faire pour les membres du C10. On se doute bien qu'ils vont réussir l'examen sans trop de problème. La nouveauté vient surtout de la découverte des seconds couteaux "petits joueurs". Pourquoi "petits joueurs" ? Hé bien parce qu'ils se satisferaient de prendre la place des membres du C10 en les voyant échouer à un examen plutôt qu'en les battant à la loyale. Ce qui me laisse dubitatif c'est surtout l'ordre dans lequel l'auteur a choisi de nous présenter les évènements. J'aurais plutôt vu d'abord l'examen, puis l'enlèvement d'Erina. Sachant qu'Erina vient d'être enlevée et que le chapitre précédent nous laissait là-dessus, il est difficile de se sentir un tant soit peu impliqué dans ce chapitre d'examen, sachant ce qu'il se trame pendant ce temps (et dans l'attente de connaître le comment du pourquoi de l'enlèvement). Du coup je me dis vivement qu'on en termine avec cet examen dont on connaît le dénouement à l'avance et qu'on revienne à la trame principal, ce qui est dommage car cet examen était justement, à mes yeux, une bouffée d'air frais au milieu des manigances maladroites de Saiba (en grande partie car ses motivations n'ont toujours pas été expliquées et parce que ses méthodes sont pour le moins discutable, ce qui tend à mettre à mal sa crédibilité en attendant d'en savoir plus). J'aurais donc, personnellement, présenté tout l'examen avant l'enlèvement d'Erina. Mais c'est un avis qui n'engage que moi
  8. Nimrahad

    Shokugeki no Soma 278

    Hé ben... Je me demande si les cuisiniers de bronze vont réussir à sauver la déesse Erina. Blagues à part, le coup de l'enlèvement me semble un peu too much. Mais bon, nous verrons bien où cela nous mène. Il est encore un peu trop tôt pour se prononcer. Ce chapitre vaut surtout pour l'évolution de la relation entre Erina et Souma, ce dernier montrant pour la première fois, un intérêt envers la jeune fille, autre que culinaire. On ne prend parfois conscience de la valeur des choses ou des gens, qu'une fois qu'on les a perdu ou qu'on est sur le point de les perdre. Je crois que la déclaration d'Asahi comme quoi Erina allait partir loin de Souma, là où il ne pourrait l'atteindre, a fait flipper ce dernier. Il suffit de voir comme il va s'assurer qu'Erina va bien. ça a été le déclic pour qu'il commence à considérer Erina autrement (même s'il n'en a probablement pas encore franchement conscience). A part ça, ça aurait été sympa de voir un peu les personnages "non élite" cuisiner un peu. Puisque les membres de l'E10 sont encore dans une phase "réparation", c'était l'occasion pour montrer la cuisine des autres sans qu'elle soit éclipsée par celle des membres de l'E10. Quant à ces derniers plutôt que de s'acharner à réparer leur bâtiment, ce qui semble mission impossible dans les délais impartis, ils devraient peut-être opter pour autre chose. Comme un stand, par exemple. Une restauration en plein air.
  9. Nimrahad

    Dragon ball

    Tout à fait. On a Caulifla qui est niveau super saiyan 1 full power, à peu près. (le fait que Freeza en soit à sortir sa forme golden pour la battre est déjà une aberration en soi). Kale a un niveau en dessous de celui d'un super saiyan blue mais pas si loin quand on voit les réactions de Goku quand il bloque ses coups. Alors certes Kale fatigue et sa puissance décroit rapidement. Mais elle doit rester assez largement supérieure à un super saiyan 3. (si elle a failli se faire sortir ce n'est pas parce que sa puissance était devenue ridicule mais surtout parce qu'elle se battait alors n'importe comment et commençait à fatiguer). Je renvois à Vegetto pour montrer ce que donne une fusion entre un super saiyan 2 (Vegeta) et un super saiyan 3 (Goku). Il est impossible que Gohan puisse rivaliser avec le niveau de puissance que devrait avoir Kafla (d'autant que, même si Kale était fatiguée au moment de la fusion, Kafla ne semble pas le moins du monde fatiguée à sa création). D'autant plus avec le niveau qu'avait Gohan lors de l'arc de la résurrection de Freeza et sachant qu'entre temps il s'est juste entraîné un peu avec Piccolo qui a réveillé son instinct guerrier. Donc au mieux, Gohan doit être un peu plus fort que lors de l'arc Buu mais probablement pas de beaucoup. Pas de quoi rivaliser avec Kafla donc. Quoique... Il a peut-être pris la même boisson énergisante que Mûten Roshi. 🙄 Le fait que ça soit destiné à un jeune public ne justifie rien car ce serait, comme tu le dis si bien, "prendre les gamins pour des cons". Mais aussi, Dragon Ball était aussi un shonen, donc destiné à des gamins. Pourtant on y voyait Goku évoluer et acquérir une certaine sagesse. Et il y a des tas de shonen où le personnage principal est loin d'être débile au dernier degré. Je peux citer par exemple My Hero Academia où le héros Midoriya observe et étudie ses adversaires pour trouver les meilleures stratégies pour contrer leurs capacités ou bien réfléchit à la meilleure manière d'utiliser son propre pouvoir. Et il y a des tas d'autres exemples comme ça, même sans citer les shonen avec des histoires déjà un peu plus matures. DBS, aussi bien l'anime que le manga, ne respecte pas l'évolution qu'ont subit les personnages dans l’œuvre originale et les réduit à des archétypes. Non, pire, à des caricatures d'archétypes. On prend un trait des personnages de l’œuvre originale et on grossi ce trait à outrance pour en faire la seule caractéristique distinctive (ou quasiment) du personnage. Les personnages ne sont donc plus que des caricatures d'eux-mêmes. Triste.
  10. Nimrahad

    Shokugeki no Soma 276

    Hé bien... Ce n'est pas ce chapitre qui va remonter le niveau de cet arc. Ce début d'arc souffre de plus d'un problème. Tout d'abord il y a le traitement de Jouichiro et Souma. On a vu Jouichiro à l’œuvre quand il était étudiant à Tootsuki (soit il y a une bonne vingtaine d'années, au bas mot). On ne l'a pas vu à réellement à l’œuvre depuis. On l'a vu contre Souma mais la différence de niveau entre les deux étaient beaucoup trop importante. On n'a pas vu Jouichiro l'emporter contre un adversaire digne de ce nom. Pour son premier shokugeki face à un adversaire de haut niveau, non seulement l'affrontement n'est pas montré mais en plus, il perd 5-0. On a vu qu'il était très fort quand il était jeune et on imagine bien qu'il est devenu encore plus fort depuis le temps. D'autant qu'on nous dit à quel point c'est un cuisinier exceptionnel. Mais on ne nous le montre pas vraiment. En tout cas pas face à un autre cuisinier de haut niveau. Du coup difficile d'évaluer son niveau réel. C'est un peu pareil pour Souma en ce début de 2ème année. On a vu que les membres de ce nouveau conseil des 10 passent leur temps à se défier entre eux. Et malgré cela, Souma est toujours premier siège. Donc on peut en déduire qu'il est devenu plus fort. D'autant qu'avant son duel contre Asahi, Souma nous dit qu'il a fait des progrès durant ces derniers mois. Mais là encore ça ne nous est pas montré. Lors de son premier duel montré en ce début de 2nd année, on le voit perdre. De ce fait, on ne peut pas mesurer les progrès qu'il a fait. C'est un gros problème pour moi. On nous informe que les personnages sont forts mais on ne nous le montre pas. Ne nous dîtes pas qu'ils sont forts, montrez le nous ! Ensuite il y a la "menace" Asahi. Je mets "menace" entre guillemet car il a été présenté comme une menace mais on ne nous explique pas vraiment en quoi il en est une. Quels sont ses objectifs ? D'accord, il s'intéresse au palais divin d'Erina et au fait qu'elle est l'héritière du clan Nakiri et, à cause de cela, il veut l'épouser. Mais pourquoi ? A quelles fins ? Difficile à l'heure actuelle de voir en Asahi une vraie menace avec des motivations aussi limitées. Peut-être qu'on en apprendra plus au fur et à mesure. Mais en ce cas, il aurait peut-être fallu ne pas présenter Asahi comme une menace dès le début et laisser planer le doute. Et il aurait alors aussi fallu qu'Asahi explique qu'il voulait épouser Erina, sans nous expliquer que ce qui l'intéresse est son palais divin et son statu d'héritière des Nakiri. Ce qui m'amène à un point qui me sidère dans ce chapitre. Asahi a expliqué qu'il s'intéressait à Erina à cause de son palais divin et parce qu'elle est l'héritière du clan Nakiri. Et il explique cela devant Souma et Megumi. Pourtant, tandis qu'Asahi joue les princes charmants auprsès d'Erina, à aucun moment Megumi ne prend la peine d'expliquer à cette dernière que le prince pas si charmant, s'intéresse à elle pour les raisons exprimées ci-dessus. Il me semble pourtant que c'est une information importante dans le contexte. Du coup c'est d'autant plus difficile de prendre la situation actuelle au sérieux quand on sait que tout cela pourrait être résolu de la manière suivante : Megumi : Erina-san, le professeur nous a expliqué, à Souma et moi-même, que s'il souhaitait t'épouser, c'est parce que tu es une Nakiri et détentrice du palais divin. Erina : Quoi ? Quel sale fourbe ! Asahi : Nakiri-san, épousez-moi. Erina : J'ai pas envie ! Asahi : Argh, nooooooooooon, elle a trouvé la seule faille dans mon plan. 🙄 Nous verrons bien comment la suite évoluera mais, à mes yeux, on ne peut pas dire que ça démarre bien.
  11. Nimrahad

    Nanatsu no Tazai Chapitre 277

    Je mets de l'eau dans ton vin, autrement dit, je tempère tes propos ? Ou bien j'apporte de l'eau à ton moulin ? Je demande car ça ne donne pas du tout la même intention à ton message et je ne voudrais pas me méprendre sur le sens de tes propos. Si tu parlais d'apporter de l'eau à ton moulin, ce n'est pas ce que j'ai fait. Dans ton message précédent, tu portais un jugement sur les actions de Meliodas en affirmant que l'exécution des prisonniers démons par Ludociel a eu lieu avant. Or rien ne permet d'affirmer que ça a eu lieu avant. (En fait les quelques maigres éléments qu'on a semblent tendre à indiquer l'inverse mais il faudrait des éléments plus précis) Donc ton jugement est, au mieux, prématuré, en attendant d'avoir plus d'indices sur la temporalité.
  12. Nimrahad

    Nanatsu no Tazai Chapitre 277

    Il ne s'agit là que d'une info dropée en une case. Nous ignorons ce qu'il s'est passé exactement à ce moment là et quel était le contexte, donc difficile de porter un jugement sur les actions de Meliodas. En outre, concernant les prisonniers démons qui ont été exécutés, Elizabeth ignorait que Ludociel désirait les éliminer. Du coup, il est fort probable que Meliodas l'ignorait aussi. Et une fois le méfait accompli, Meliodas n'allait pas à nouveau retourner sa veste pour la simple et bonne raison qu'il n'a jamais été l'allier de Ludociel. Il était l'allier d'Elizabeth qui, elle, souhaitait mettre un terme à la guerre de manière pacifique. Pour preuve, quand Elizabeth a cherché à sauver Monspiet et Derriere, Meliodas a aidé Elizabeth et s'est opposé à Ludociel. Et je m'y perds un peu dans la chronologie mais tu dis que les déesses ont enfermé et exécuté les démons bien avant que Meliodas tue deux des tens, pour sauver les membres du clan de la déesse prisonniers. Tu es sûr que l'exécution des démons n'a pas plutôt eu lieu après ? Tel que Monspiet décrit l'évènement, j'ai l'impression que Meliodas était alors encore chef des 10 commandements à l'époque et qu'il résidait encore au royaume souterrain. C'est alors qu'il aurait exécuté deux des 10 commandements et fuit le royaume souterrain avec les déesses captives. Je me trompe peut-être. Mais si j'ai vu juste, alors l'exécution des démons prisonniers, par Ludociel, n'avait pas encore eu lieu, lorsque Meliodas s'est retourné contre deux des 10 commandements alors sous ses ordres, pour sauver des déesses captives. Bref ne soyons pas trop prompts à juger Meliodas. Il y a trop de détails que nous ignorons encore. Et honnêtement, il ne me donne pas l'impression d'être le méchant dans toute cette affaire.
  13. Nimrahad

    Nanatsu no Tazai Chapitre 277

    J'ai plus l'impression qu'il s'agit d'un flashback ou d'un souvenir (peut-être une dernière pensée de Derriere). Sur l'image, elle a l'air d'avoir les cheveux longs. Or elle porte les cheveux courts depuis son combat contre Nerobasta (qui occupait alors le corps de Denzel).
  14. Nimrahad

    Shokugeki no Sôma chapitre 271

    Et personne n'en aurait jamais rien su et ne se serait posé de question sur la paternité de Joichiro car, par le plus grand des hasards hasardeux, il se trouve que Souma a justement la même couleur de cheveux et la même couleur d'yeux, qui se trouvent, en plus, être des couleurs atypiques. Ce qui tombe rudement bien. On aurait ainsi 3 individus de familles complètement différentes, partageant des caractéristiques physiques atypiques (oui, car il y a Rindou aussi). 😀
  15. Nimrahad

    Coupe du Monde 2018

    Main involontaire peut-être, mais ce n'est pas comme ça que fonctionne la règle de la main. La main n'a pas besoin d'être volontaire pour être sifflée. Le bras est décollée du corps, il y a geste du bras et ça arrête la balle. Il y a main. De même la main de Umtiti contre l'Australie ne me paraissait pas davantage volontaire et pourtant il y avait indéniablement main. C'est le règlement et il a été appliqué. Même si ça peut sembler terriblement injuste compte tenu de la physionomie du match à ce moment (l'équipe de France a fait une première mi-temps catastrophique et s'en tire à très très bon compte en menant à la pause). Et si on enlève le csc de Mandzukic et la main de Perisic, alors autant enlever la bourde de Lloris qui offre un but cadeau aux croates (pourquoi enlever les bourdes des croates et garder celles de français ? Deux poids, deux mesures ?) La France a eu de la chance, sur la première mi-temps, énormément de chance car elle était en train de passer à côté de son match à ce moment là. Mais la chance se provoque aussi. Le coup-franc de Griezmann qui conduit au csc est plutôt bien tiré. Après, il reste les buts de Pogba et Mbappé dans le cours du jeu et ça, on ne peut pas les enlever. La France a passé toutes les poules à simplement gérer les matchs sans chercher à produire plus de jeu et plus d''efforts que ce qui était nécessaire. Il y a divers types de préparations physiques. Il y a les équipes qui sont au top dès l'entame de la compétition. Ces équipes démarrent sur les chapeaux de roue mais généralement tenir la cadence pendant toute la compétition est difficile. Et il y a les équipes qui démarrent à un régime plus bas mais qui montent en puissance au fur et à mesure que la compétition avance. Cela, dans le but d'arriver au top, physiquement, dans les derniers matchs. L'équipe de France a tendance à opter pour ce deuxième type de préparation physique (et ça ne date pas de cette coupe du monde). Le reste est de la gestion. Le but est de finir premier du groupe, pas de jouer les matchs en post-combustion pour essayer de claquer un maximum de buts. (Et soit dit en passant, le Pérou n'est pas si nul que tu sembles le croire. On peut de moins en moins parler de petites équipes, en coupe du monde). En ce qui concerne le Danemark, l'équipe de France n'a pas besoin de faire plus, elle est déjà première du groupe en cas de nul. Le Danemark, lui, semblait vouloir se contenter de la deuxième place, alors à quoi bon aller chercher les buts et se fatiguer inutilement, si l'adversaire consent à vous laisser la première place sans que vous ayez besoin de faire quoi que ce soit ? Cela a donné le match le plus ennuyant de la coupe du monde mais ce n'était certainement pas à l'équipe de France de faire le jeu. Elle n'avait pas besoin de faire un gros résultat. Au final, on peut dire ce qu'on veut sur ces phases de poule et réinterpréter cette coupe du monde comme on le veut, le résultat final est là. Ce sont les bleus qui ajoutent une étoile sur leur maillot. Et concernant tous les détracteurs qui préfèrent, soit-disant, perdre comme la Belgique ou la Croatie que gagner comme la France, en réalité, la plupart d'entre eux auraient signé des deux mains si on leur avait proposé de gagner la coupe du monde "à la française". Pour illustrer cela, les belges n'étaient pas dérangés d'avoir vaincu le Brésil grâce à un csc et en jouant très défensif. Alors inutile de faire preuve d'hypocrisie.
×