Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !

Nimrahad

Members
  • Content Count

    2227
  • Donations

    0.00 EUR 
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6

Nimrahad last won the day on November 4

Nimrahad had the most liked content!

Community Reputation

211 Excellent

About Nimrahad

  • Rank
    One Punch-Man

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Nimrahad

    Nanatsu no Taizai chapitre 331

    DK : Mouhahahahahahahahaha j'ai fusionné avec l'environnement et suis devenu un ersatz de Cthulhu. C'est à cause de vous, vous m'avez poussé à une telle extrémité. Je suis sûr que maintenant vous tremblez de peur. Les sins : Hahahahahahahahahaha. Allez les gars, c'est reparti. DK : Heu... Vous avez quand même peur, n'est-ce pas ? Quand même un peu... Un petit peu ? Même pas un tout petit peu ? Meliodas : On va tellement te refaire le portrait que même tes commandements ne vont pas te reconnaître. DK : Non mais on doit sûrement pouvoir s'arranger, n'est-ce pas... ? Allez quoi... S'il-vous plait ? Non, je vous en prie, ne me ridiculisez pas... Pas encore... Pitié ! Bouhouhou. Chaque année des milliers de méchants sont ridiculisés et humiliés par des héros sans scrupules. Pour que cela cesse, aidez-nous. Faîtes un don à la SPMD, la Société Protectrice des Méchants en Détresse. Parce que les méchants aussi ont droit à un peu de dignité. Quelques jours plus tard à une réunion des méchants ridiculisés. Un méchant : Des fois je repense encore à ce qu'il s'est passé. Vous savez, quand ils m'ont... m'ont... ridiculisé. Au début ça s'annonçait bien et puis j'ai rien compris, j'ai rien vu venir. Avant que je comprenne ce qu'il se passait, ils m'avaient battu avec leur pouvoir de l'amitié là. J'ai rien pu faire. Il n'y a même pas eu un combat digne de ce nom. Mais je m'en remets, doucement. Vous voyez, j'arrive mieux à en parler. C'est pas facile mais j'y arrive. Je commence même doucement à relire des shonens. Pas celui où j'apparais, bien sûr. C'est encore trop tôt. Mais petit à petit je remonte la pente. Animateur de séance : Bravo, vous êtes sur la bonne voie. Continuez comme ça. Applaudissons tous Acnologia pour son témoignage. *Clap* *Clap* *Clap* *Clap* *Clap* Animateur de séance : Nous accueillons aujourd'hui un nouveau venu. Je propose de lui laisser la parole afin qu'il puisse se présenter et nous parler de sa situation. Allez-y, c'est à vous. Prenez votre temps. DK : Heu... Bonjour à tous. Je... Je suis Demon King et j'ai été ridiculisé par des héros. Tous : Bonjour, Demon King. DK : J'ai affronté les héros 4 fois, en comptant le... l'affrontement, dans le purgatoire et... et... Animateur : ça va aller. Personne ne vous juge. DK : Je...J'ai perdu. Ce n'est pas comme si j'avais gagné les 3 premières fois avant d'être vaincu au combat final. Non, j'ai perdu à chaque fois. Sans jamais les mettre en danger. Il n'y en a pas un dans leur groupe qui... qui ne m'a pas collé au moins une grosse mandale. Et deux d'entre eux sont mes propres fils. Ils m'ont ridiculisé et humilié. *sanglote* Zeref : Bon sang, 4 fois. C'est de l'acharnement. Et après c'est nous qu'on qualifie de monstres. Et par tes fils en plus. Et moi qui pensait être à plaindre parce que c'est mon frère qui m'a mis à l'amende. Acnologia : DK, vieux, ça va aller. Laisse tout sortir, tu verras, ça ira mieux après.
  2. Nimrahad

    X-Men - la Saga

    Mouais. Tous les films n'étaient pas comme ça non plus, même à l'époque. Autrefois on avait aussi notre lot de navets et de nanars ou plus simplement de films d'action et/ou grand spectacle, au scénario guère recherché. Les bons films sont simplement davantage restés dans les mémoires, voilà tout (ça plus la fibre nostalgique du "c'était mieux avant"). Et à l'inverse, il n'y a pas que des mauvais films aujourd'hui non plus. Il y a encore pas mal de bons films qui sortent.
  3. Oublie l'argument du manga qui ferait 100 tomes. Naruto ne faisait pas 100 tomes et pour autant il n'y a pas que Naruto et Sasuke qui ont brillé durant l’œuvre. Et là liste des personnages secondaires ayant brillé est particulièrement longue. Konohamaru est censé être à Boruto ce que Kakashi était à Naruto. Sauf que là, Konohamaru tient plus d'Ebizu que de Kakashi. S'il n'a pas été capable d'assurer face à Ao, je vois mal comment il pourra faire mieux à l'avenir car l'adversité ne devrait pas aller en diminuant. Il y a un énorme écart entre voir un très grand nombre de personnages secondaires briller et ne voir quasiment que les personnages principaux briller. Donc je ne demande pas à ce que le manga Boruto fasse briller autant de personnages que le manga Naruto. Mais à l'heure actuelle Boruto n'assure même pas le minimum syndical. Faire briller d'autres personnages que les héros cela permet d'élargir l'univers de son œuvre ou tout du moins de le voir sous un angle plus large car on multiplie les points de vue. En ne se focalisant que sur les héros ou quasiment, alors on réduit le champ de vision qu'on a sur l'univers du manga. Il n'a pas mal agit mais au final c'est Boruto, encore lui, qui sauve la journée. C'est comme si Naruto avait été celui qui avait vaincu Zabuza. Naruto et Sasuke ont brillé lors du combat contre Zabuza. Ils ont tiré Kakashi d'un mauvais pas. Mais ce n'est pas eux qui ont vaincu le ninja de la brume. Ce n'était pas de leur niveau. C'était un combat pour leur sensei. Le combat contre Ao aurait dû être un combat pour Konohamaru. Mais non, il a encore fallu que ce soit Boruto qui brille. Comme s'il n'en avait pas assez l'occasion. Le voir de voir d'autres personnages briller, que ce ne soit pas toujours Naruto qui sauve la journée, était une des forces du manga Naruto. A l'heure actuel, le manga Boruto n'a pas cette force. L’œuvre originale avait pourtant montré la voie. D'une part tu remarqueras que généralement, dans les critiques, je fais la distinction entre les défaut propres à un chapitres ou un arc et les défauts propres à l’œuvre (exemple : les personnages secondaires pas assez mis en avant). D'autre part, il ne s'agit pas de se servir des défauts pour discréditer l’œuvre (mon avis n'engage que moi, ce n'est donc pas ça qui va discréditer le manga). Il s'agit simplement d'exprimer un avis. Chacun a son avis et cet avis est propre à chacun. Pour toi ces défauts ne sont pas si énormes. Ils le sont davantage pour d'autres. C'est une question de sensibilité personnelle. Nous n'avons pas tous les mêmes attentes, pas tous la même sensibilité, la même perception et ce qui peut sembler relativement anodin à certain paraîtra plus important et impactant pour d'autres, et inversement. Et si certains, dont moi, pointent tant du doigt certains défauts, ce n'est pas pour discréditer l’œuvre et nous acharner dessus. C'est parce que ces défauts sont importants à nos yeux (en tout cas relativement importants). Nous apprécions, nous aussi, l’œuvre de Kishimoto et ces défauts engendre une certaine déception. Pour ta comparaison avec Dragon Ball Super, j'ai bien compris son but, ne t'inquiètes pas. Tu as mis en avant un défaut de Dragon Ball Super (le scénario) pour mettre en avant une qualité du manga Boruto (le fait qu'il essaye de proposer quelque chose au niveau du scénario et ne se limite pas à du fanservice). Personne n'a nié que Boruto tentait de proposer quelque chose en terme de scénario. Après cela n'efface pas les défauts soulignés. Du coup la comparaison avec Dragon Ball Super ne les efface pas non plus. 😉 Et l'importance qu'on porte aux défauts par rapport aux qualités est propre à chacun. Je lis beaucoup de manga. Principalement des shonen et des seinen mais il en existe de toute sorte. Du coup des types d'histoire, j'en ai vu un paquet. Le ton de la fin dépend du public ciblé et aussi grandement des thèmes abordés. Dans un shonen, en général, à partir du moment où on a des thèmes comme le rejet et l'intolérence, il y a de grandes chances que la fin comporte une morale sur la tolérance et l'acceptation des autres. Après, dans Naruto, cela aurait pu être fait avec plus de subtilité. Comme je l'ai dis, par exemple, j'aurais préféré avoir de vrais ninjas plutôt que des zetsu blancs, en guise d'opposition. Cela aurait amené une réfléxion plus profonde et plus intéressante. Pour ce qui est de Pain, tu as tort de caricaturer la résolution de la sorte. ça ne s'est pas limité à "ce n'est pas bien, sois gentil". Naruto n'a pas pardonné à Nagato (dans un premier temps). Il a juste choisi de ne pas exercer sa vengence. Et quand Nagato l'a pris à parti concernant le cycle de la haine, Naruto a répondu, établissant un effet miroir entre eux par l'intermédiaire du roman de Jiraiya. A ce moment Naruto n'apporte pas de solution à la haine. Juste la résolution de ne pas se fourvoyer et perdre sa voie, comme l'a fait Nagato. Et l'effet miroir entre les deux est, à mes yeux, très bien fait. Beaucoup ont réduit cela à "c'est pas bien d'être méchant, il faut être gentil" mais je trouve qu'en réalité l'effet miroir entre les deux est bien plus subtil que cela. Sauf qu'une des morales du manga Naruto c'est qu'à force d'efforts, Naruto parvient à atteindre ses objectifs. Naruto c'est le cancre qui a changé à force d'efforts et de persévérance. C'est le rejeté qui arrive à prouver sa valeur et à se faire accepter et respecter par les autres. C'est le rêveur qui va au bout de ses rêves, quels que soient les obstacles sur sa route. La logique derrière cela c'est qu'avec assez d'efforts et de persévérance, on peut déplacer des montagnes. Si on réduit Naruto à un simple idéaliste, alors cela revient à dire que les efforts et la persévérance ne suffisent pas, ce qui est certes réaliste mais ne correspond pas au message que véhicule l’œuvre depuis le début. Kishimoto a ajouté une nuance plus sombre à son manga (qui en comportait déjà beaucoup), en abordant le thème du cycle de la haine mais dès lors il s'est piégé quant à la résolution, compte tenu du message de l’œuvre. Avant les thèmes abordés se centraient sur des individus. Les efforts fournis faisaient changer l'individu en question (Hinata gagnant de la confiance en elle, Naruto prouvant sa valeur et se faisant accepter, Gaara cessant d'être un "monstre" et réapprenant à faire confiance et cherchant l'acceptation des autres, etc...). Le thème sur le cycle de la haine a été présenté, non pas à l'échelle de l'individu mais à l'échelle du monde ninja en général. Cela a rendu l’œuvre encore plus sombre qu'elle ne l'était (c'est le monde, le système dans ensemble qui est déficient, pourri, pas juste quelques individus). Mais en même temps, combiné à la morale du manga, l'auteur s'est coincé quant à la résolution de ce thème. Une résolution positive acceptable sur le plan individuel parait beaucoup plus niaise quand elle est appliquée à l'échelle du monde, dans un univers qui se veut sombre. Or comme le thème a été abordé à l'échelle du monde, la résolution s'est retrouvée à l'être à la même échelle. Kishimoto s'est coincé en faisant de ce thème un problème à l'échelle mondial. Et tu fous en l'air d'autres messages (Naruto se retrouvant au final à n'être qu'un idéaliste, dont l'idéalisme lui aura coûté la vie, contredisant ainsi un des messages présents depuis le début de l’œuvre) et tu émets le message que la haine ne peut être vaincu. Ce n'est pas évident. Et il y a tellement de défauts dans la relation Naruto/Sasuke (surtout dans la partie "shippuden") qu'une telle résolution n'aurait guère été satisfaisante. Voir ce que je disais plus haut, quand je dis que Kishimoto s'est coincé lui-même. Je suis loin de penser que tout ce que fait un auteur à succès, aussi talentueux soit-il, est forcément bien. Il y a une différence entre tenter d'expliquer pourquoi l'auteur a fait ces choix et apprécier ces choix. Dans les films "Le Seigneur des Anneaux" par Peter Jackson, je comprends (ou crois comprendre...disons que je peux émettre des hypothèses pour tenter de l'expliquer) les raisons de la plupart des changements faits par rapport aux livres. Cela ne veut pas dire pour autant que je les apprécie forcément. Tu brises la haine par l'acceptation, la tolérance et en choisissant, toi-même, de ne pas laisser libre cours à ta propre haine (ce qui n'empêche pas un bon coup de poing salvateur dans la tronche). Sauf que ce n'est pas non plus ce que j'ai dit. C'est une question de logique par rapport au message initial du manga, celui sur lequel il est bâtit. Je ne redéveloppe pas, je l'ai fais plus haut. Je suis d'accord. Mais là encore, la maturité de Naruto n'est pas ce qui est reproché au manga Boruto. 😉 Le but n'est pas qu'à chaque combat Naruto fasse étalage de tout son répertoire de techniques, pour donner un orgasme aux fans. 🙄 Mais là Naruto n'utilise même pas les techniques qui lui seraient utiles en la circonstance. L'excuse du temps perdu à faire le mudra n'est pas recevable. Le kage bunshin c'est un mudra. Un SEUL mudra. Et Naruto peut le faire en plein enchaînement. Il l'a déà fait (cf l'escarmouche contre Omoï et Karui où Naruto fait un clone en plein milieu de l'échange de coups pour bloquer l'épée de Karui). Et il y a eu assez de temps morts durant l'affrontement avec Delta pour faire des clones. Et ils ne sont pas si facile à détruire. Ils sont capables d'utiliser le manteau de chakra. Qu'il n'en ait pas fait au début parce qu'il sous-estimait Delta, je peux le concevoir. Ce n'est pas tous les quatres matins que Naruto croise quelqu'un capable de lui donner autant de fil à retordre. Mais une fois qu'il a pu constater sa force, il aurait dû faire des clones pour emmener ses enfants à l'abri. Il aurait pu faire des clones pour l'aider dans le combat (les clones sont utiles pour des combinaisons et des feintes). Il aurait pu utiliser les bras de chakras pour sauver Himawari plutôt que de faire le bouclier humain. Ses enfants se sont retrouvés en danger et il n'a même pas utilisé ses techniques. Sans compter sa propre mise en danger. Sans Kawaki, Naruto serait mort. Et ça ne s'améliore pas contre Jigen où il oublie carrément qu'il peut sentir le chakra et les intensions hostiles. Oui le style de Naruto est plus gracieux, plus technique, etc... Mais plus efficace ? En théorie, oui mais dans la mise en scène absolument pas. A l'époque Naruto utilisait ses clones en mode zerg rush, utilisant le nombre pour compenser ses lacunes en effet. Mais suite à l'entraînement au futon, il a appris à utiliser ses clones plus judicieusement, comme envoyer une poigné de clones pour étudier le style de son adversaire, contre Kakuzu. Avoir un style plus évolué, plus technique, n'est pas incompatible avec le kage bunshin. Au contraire, avec quelques clones utilisés judicieusement, il doit pouvoir tirer le meilleur parti de son jutsu fétiche, de son taijutsu plus évolué et de son style (en théorie) plus réfléchi. Mais face à Delta et face à Jigen, il n'en fait rien. Tu fais bien de citer le combat contre Momoshiki comme exemple. C'est un très bon exemple. Mais malheureusement, c'est le seul car depuis, Naruto est chaque fois un peu plus bridé de manière inexplicable et il est de moins en moins efficace et compétent. Oui, c'était du sarcasme mais pas du sarcasme méchant, plus une boutade. Et si pic il y a, c'est plus à l'intension de la mise en scène du manga que de ton message. Je ne suis pas de cet avis. Pour que la mort d'un personnage soit une bonne mort, il faut qu'elle soit impactante. Pour cela, non seulement il faut qu'elle apporte quelque chose à l'histoire mais il faut aussi qu'elle reçoive toute l'attention qu'elle mérite, que le focus soit fait là-dessus. Mais la fin de Gai aurait-elle été impactante ? Aurait-elle eu une réelle utilité autre que dire "Ouah, un personnage important meurt, c'est trop dark" ? Aurait-elle eu droit à l'attention qu'elle méritait ? Je ne crois pas. A ce moment trop de choses importantes se déroulaient dans l'intrigue. Naruto et Sasuke rencontraient le rikudo sennin dans leurs mondes intérieurs respectifs. Gai n'avait déjà plus de réel impact sur le déroulement de l'histoire. il ne servait qu'à gagner du temps en attendant l'éveil des deux héros. Et sa mort aurait-elle été plus impactante que sa survie ? Aurait-elle changé la suite des évènements de façon réellement importante ? Je ne crois pas. Je pense que sa disparition aurait été anecdotique, guère plus qu'une note de bas de page dans le livre de la 4ème grande guerre ninja, toute l'attention de l'intrigue étant focalisée sur Naruto et Sasuke recevant les pouvoirs du rikudo et s'apprêtant à affronter ensemble Madara. Et c'est la même chose pour Tsunade. Il y avait deux moments particulièrement adapté pour faire disparaitre Tsunade : son combat contre Pain et le combat des 5 kages contre Madara. Mais dans le premier cas, l'attention se focalisait immédiatement sur le retour de Naruto et le début de son combat contre Pain. Dans le second cas, il y avait tous les évènements de la guerre, le combat contre Obito, etc... qui poussait l'attention à se focaliser ailleurs. Bref la disparition de Tsunade n'aurait pas eu droit à l'attention qu'elle méritait, l'action se serait immédiatement focalisé ailleurs, ce qui aurait rendu sa mort trop anecdotique. Lors de la disparition de Jiraiya, toute l'attention était focalisée dessus. Il y a eu une période de temps mort après cela pour laisser, aux personnages et aux lecteurs, le temps d'assimiler et digérer la nouvelle. Dans la catégorie des morts anecdotiques, on a Neiji. L'attention était tellement focalisée ailleurs, il y avait tellement peu de temps à lui accorder, que sa fin a été peu impactante et c'est rien de le dire. Dès la conclusion de la partie 1 en fait mais bref... Il est tard et je devrais avoir lâché le pc depuis longtemps. J'ai dit l'essentiel de ce que j'avais à dire. J'éditerai mon messagei plus tard pour terminer ma réponse (mais je n'ai pas grand chose à ajouter).
  4. J'en viens à me dire que l'auteur n'aime pas Naruto (le personnage, pas le manga). Quand on voit le traitement de ce personnage, on peut sérieusement se poser la question. Quand on voit que Jigen considère Sasuke comme une menace mais pas Naruto (alors qu'en principe Naruto n'est absolument pas inférieur à Sasuke), on se dit qu'il y a un truc qui cloche dans le traitement de Naruto. On dirait que l'auteur cherche à le rabaisser. Et si ce n'est pas le cas, alors c'est vachement bien imité. S'il s'imagine faire honneur à Naruto et le faire briller, il est à la ramasse.
  5. Le bon traitement d'un personnage ça ne se limite pas à son caractère. Si on voit Naruto se faire mettre à l'amande à chaque combat parce qu'il est étonnement et incompréhensiblement bridé, alors je considèrerai qu'il est mal traité, quand bien même il serait calme et réfléchi. S'il n'y a que Boruto et ses potes qui brillent, c'est que les autres personnages sont mal traités. Dans Naruto, il n'y avait pas que Naruto et Sasuke qui brillait. Kakashi a eut plusieurs moment de gloire, Shikamaru aussi, etc... Je faisais plutôt référence à Ao, pas à Kashin Koji. Je ne dis pas que le combat était illogique. Juste que c'était une bonne occasion de mettre Konohamaru en avant, comme Kakashi avait été mis en avant durant l'arc Zabuza. On peut mettre Boruto et cie en avant sans que ça soit forcément eu qui sauvent la journée. Surtout que Bioruto a déjà plus d'une fois été celui qui sauvait le coup. Donc on pouvait s'en passer cette fois-ci. Là, jusqu'ici, Konohamaru a été moins utile que ses élèves. Mince c'est Konohamaru quoi, pas un mec lambda. Il mérite bien de briller un peu. On peut les comparer mais on ne peut pas pointer du doigts les défauts de l'un pour défendre l'autre. Si A est nul, alors peu importe que B soit pire, A restera nul. Si on avait dit que Boruto était le plus mauvais manga du moment, alors oui tu aurais pu pointer les défauts de Dragon Ball Super pour nous montrer que Boruto n'est pas le plus mauvais manga du moment et qu'il y a pire. Mais là, grosso modo, on a juste dit que Boruto était mauvais (en réalité on a juste parlé des récents chapitres qui ne nous plaisaient pas vraiment, mais je schématise). Peu importe que Dragon Ball Super soit pire. Oui il l'est mais ce n'est pas la question. Tu peux pointer Dragon Ball Super du doigt autant que tu veux et toutes les suites que tu veux, cela ne changera pas mon appréciation des chapitres de Boruto. Et je ne crois pas que ça changera l'appréciation des autres (sauf si leur avis était que Boruto était le pire manga du moment). Le problème de Boruto n'est pas de ne rien proposer. C'est la manière dont cela est proposé qui pose problème. Notamment la mise en scène. Après si quelqu'un a dit que Boruto ne proposait rien ou que c'était le pire manga du moment, alors mea culpa. Et, au pire, tant pis, accordons nous sur notre désaccord. 🙂 Alors d'une part si je veux être confronté aux problèmes réels de la vie et bien il y a la vie pour ça, je n'ai pas besoin d'un manga. Oui la vie n'est pas bisounours, oui dans la vie le bien ne triomphe pas toujours du mal, la morale ne l'emporte pas toujours, tout n'est pas juste. Et honnêtement je n'ai pas besoin d'un manga pour le dire. D'autre part, le manga Naruto était devenu bisounours sur la fin. Oui c'est vrai. Mais c'est un peu normal. En tout cas ce n'est pas très surprenant. C'est un shonen. Il se devait de véhiculer des messages positifs. L’œuvre ne pouvait pas se terminer sur de la souffrance, de la tragédie et des larmes. Elle devait s'achever sur une note optimiste et pleine d'espoir. Les deux tiers, voir les trois quarts du manga ont été relativement sombres car durant cette partie, l'auteur présentait les thèmes qu'abordait son récit. Et dans la partie finale, le manga devait apporter une résolution à ces thèmes, une conclusion véhiculant un message positif. Le manga abordait des thèmes comme la solitude, le rejet, la discrimination, l'intolérance, la haine, la vengeance, la guerre. Et le dernier acte, l'intrigue a même rajouté un thème sur le fait de faire face à la réalité plutôt que d'essayer de la fuir. Il était donc normal que, dans l'acte final, grâce à sa persévérance, son courage, ses efforts et la tolérance dont il fait preuve, le héros, Naruto, soit reconnu et accepté par tous, que les bijuu se lient à lui, abandonnant leur haine, qu'il refuse le monde illusoire promis par Madara pour faire face à la réalité et enfin qu'il brise le cycle de la haine et de la vengeance et qu'ainsi, les villages jusqu'ici en guerre, apprennent à se comprendre et fasse la paix. C'était dans la logique de l’œuvre, dans la logique des thèmes abordés, ainsi que dans la logique du genre auquel appartient le récit (shonen) et du public visé (les jeunes, auxquels ils faut inculquer des valeurs positives de courage, d'effort, de persévérance, de camaraderie, de tolérance, de pardon, ...). Le manga n'allait pas être sombre de bout en bout. La conclusion n'allait pas être "bon bah il faut faire preuve de tolérance et essayer de s'accepter les uns et les autres mais bon, il ne faut pas se leurrer, ça ne marche pas". Après tout n'est pas parfait, hein. Je te renvoies à mon message précédent où j'explique ce que j'aurais aimé voir durant la 4ème grande guerre. Et rien ne nous dit qu'à la fin de Boruto on n'aura pas aussi une belle fin Bisounours avec une jolie morale où les gentils gagnent, les gens sont amis, le bien triomphe et les oiseaux chantent. J'ai dans l'idée que ça sera le cas. Je confonds désacralisation et refus de vouloir faire évoluer les personnages ? Heu...Non. Brider un personnage et le rendre subitement incompétant, ce n'est pas une évolution... ni une absence d'évolution, c'est juste un ratage. Réduire à néant les accomplissements d'un personnage, ce n'est pas une évolution. C'est une désacralisation. Mais bon, c'est peut-être subjectif. C'est une vraie question ? 🤨 Je n'ai jamais dit que je voulais voir un Naruto avec la mentalité d'un mome de 10 ans. Je suis le premier à dire que Goku était devenu débile (en général quand je dis que quelqu'un est débile, ce n'est pas un compliment... je le précise au cas où). Mais ses accomplissements passés et ses prouesses martiales n'ont pas été anéantis. Et, je l'ai dis dans mon précédent message et je me répète : ça je le disais surtout en réponse à ton commentaire sur la désacralisation de Goku, parce que bon, le traitement de Goku n'a pas de rapport avec le traitement de Naruto. Et ça n'a pas changé, ça n'a toujours pas de rapport avec le traitement de Naruto. Je ne faisais donc pas un parallèle avec Naruto. Donc me demander si j'aimerais voir un Naruto penser comme un gamin de 10 ans est hors de propos. On se plaignait qu'avant Naruto faisait trop de rasengan. Non seulement il en fait toujours autant mais en plus il utilise moins ses autres capacités et attributs (clones, bras de chakra, kata des grenouilles, etc...). Il est le meilleur senseur du monde mais semble l'oublier. Il oublie un tas d'autres capacités aussi, comme le montre également le combat contre Delta (pas de bras de chakra pour essayer de rattraper Himawari par exemple). Jigen disparait ? Les clones ne pensent pas un instant à regarder dans des directions différentes pour couvrir les angles morts. Après tout c'est vrai que l'ennemi réapparaissant derrière ou au dessus pour attaquer dans leur dos ou de haut, c'est impensable. Ou alors en se répartissant le chakra, les clones se répartissent aussi l'intelligence ? Alors peut-être qu'il se bat mieux mais il faudra m'expliquer en quoi. Parce qu'il fait moins de clones ? Il n'en fait même pas quand ça pourrait lui être utile. C'est vrai que faire un ou deux clones pour conduire les enfants à l'abri pendant le combat contre Delta, ou au moins les couvrir, ça aurait été tellement irréfléchi. Non non, c'est vrai, Naruto se bat tellement mieux. Bon, il est clairement moins impressionnant qu'à 16 ou 17 ans mais il se bat quand même mieux. A l'instar de Kawaki nous expliquant que Naruto dominait durant le combat contre Delta, heureusement que tu es là pour me dire que Naruto se bat mieux car je dois bien avouer que je ne l'avais pas deviné avec la mise en scène du manga. 😜 Alors rien que la mort de Naruto, bonne ou pas, me fait soupirer d'avance. On en a tellement bouffé du cliché du père/modèle/mentor qui meurt pour que le héros puisse grandir, s'affirmer et s'émanciper. On en a bouffé et rebouffer. A tel point que nombreux étaient ceux, à l'époque de Naruto, à dire que Tsunade et Gai devaient y passer pour que Sakura et Lee puissent grandir. Et personnellement, quand je suis une histoire où les héros en bavent, souffrent, luttent mais finissent pas accomplir leurs buts à force de persévérance et d'effort, ce n'est pas pour qu'on me dise que tout est réduit à néant et qu'ils connaissent une mort tragique à peine 20 ans plus tard. Laissez nous rêver, merde ! 😛 Je n'ai rien contre les fins heureuses, tant que le chemin pour y parvenir est intéressant. En fait j'aime bien les fins heureuses, surtout si les personnages en ont bavé. Il n'y a pas de mal à ce qu'une histoire finisse bien et fasse passer des messages positifs. Et je n'ai pas besoin de fin sombre comme : "Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants mais trop pris par son travail, il négligea sa famille et sa femme le quitta, emportant la moitié de ses biens dans le divorce. Cette séparation et son chien se faisant écraser la même semaine par le camion des éboueurs, le firent sombrer dans la dépression puis dans l'alcoolisme, au point qu'il ne put continuer à voir ses enfants car le juge lui retira son droit de visite. Seul, il connut finalement une fin tragique quand il fût retrouvé mort, dans sa propre urine, la tête coincée dans une grille d'arbre, après une énième soirée trop arrosée". En fait plutôt que suivre les aventures de Boruto, j'aurais plutôt fait une histoire sur les descendants de Naruto, Sasuke, etc... plusieurs générations plus tard. Cela aurait grandement justifié le fait qu'on ait pour grands antagonistes, des pseudo cyborg ou individus bionique (car là, la technologie donne l'impression d'avoir fait un bond de dingue en seulement une vingtaine d'années). En plus on aurait pu avoir un méchant autre qu'un autre Ootsutsuki, délaissant ainsi le côté "menace venue d'ailleurs" pour accentuer le côté "transhumanisme". Mais surtout, cela aurait eu le mérite de faire une histoire pouvant aborder une question souvent soulevée dans les pages de ce forum, à l'époque de la fin de Naruto. Naruto avait apporté la paix au monde (ou était en passe de le faire). Et il était plus ou moins convenu que cette paix durerait tant que Naruto et ses amis seraient là, d'une part car Naruto avait tissé des liens avec chacun des villages et d'autre part parce que Naruto et Sasuke étaient assez forts pour dissuader toute tentative de mise en péril de cette paix. Mais Naruto, Sasuke et leurs amis (autres kage inclus) ne sont pas éternels. Qu'allait-il advenir de cette paix, une fois que Naruto et Sasuke ne seraient plus là ? Une fois que les kage qui avaient adhéré au point de vue de Naruto et avaient tissé des liens avec lui, ne seraient plus là ? Qu'est-ce que l'histoire allait retenir d'eux ? Leur héritage allait-il continuer à vivre à travers leurs descendants ? Ou bien ces derniers allaient-ils finir par oublier les principes et enseignements de leurs ancêtres et reproduire les erreurs du passé ? Je pense que cela aurait été une super histoire à raconter. Ici, l'intrigue est temporellement bien trop proche de celle de l’œuvre originale, pour soulever ces questions et y répondre. Nous suivons les enfants des héros du manga original. Leurs enseignements sont encore frais (d'autant qu'à l'heure actuelle, Naruto et Sasuke sont encore là et il y a tous ceux de leur génération, tous ceux ayant vécu la grande guerre). Les évènements de la dernière grande guerre sont encore dans la mémoire de beaucoup de gens. Et si jamais le monde s'effondre et sombre à nouveau dans la guerre et les conflits, ce ne sera pas parce que l'héritage des héros aura été oublié mais parce qu'un groupe de nouveaux "grands méchants", extérieur aux grands villages et au système shinobi, aura foutu le bordel. Ce qui empêchera de soulever les questions précédemment citées et d'y répondre (même en faisant une autre histoire se déroulant bien plus tard puisque les évènements de Boruto auront eu lieu entre temps). Je trouve cela dommage (mais c'est un avis qui n'engage que moi). Pas moi, justement, à cause de l'effet miroir entre Naruto et Nagato par l'intermédiaire du roman de Jiraiya. Naruto est tel qu'était Nagato lorsqu'il était plus jeune. C'est Nagato, lorsqu'il était jeune, qui a inspiré Jiraya pour le héros de son roman. Les propos que tient le héros du roman sont exactement les mêmes que ceux que tenait Nagato étant jeune. Or, depuis cette époque, Nagato a bien changé. Les propos qu'il tient, face à Naruto, sont exactement les mêmes que les propos que tient l'antagoniste du héros, dans le roman de Jiraya. Nagato est devenu, tel l'antagoniste qui est l'opposé du héros du roman, l'exact opposé de ce qu'il était jadis. Et Naruto lui répond en tenant exactement les mêmes propos que le héros du roman...Ces mêmes propos que tenait autrefois Nagato. Et ce prénom...Naruto...le même que celui du héros du roman. Ce héros inspiré par Nagato. Ce n'est pas un hasard. Pour Nagato c'est comme un signe du destin (cf sa réaction, le choc qu'il a, lorsqu'il apprend que le nom du héros du roman est Naruto). Naruto est tel qu'était Nagato autrefois. Et il est ce que Nagato aurait pu être encore aujourd'hui s'il avait choisi une autre voie. En tenant le même discours que l'antagoniste du héros et en voyant Naruto lui répondre avec les mots exacts qu'il avait lui-même employé jadis, Nagato réalise combien il s'est écarté de la voie qui était la sienne. Il réalise qu'il est devenu l'opposé de ce qu'il était jadis, qu'il a perdu la foi qui était la sienne, que son rêve s'est perverti. Mais ce rêve qu'il avait jadis et cette foi, ne sont pas morts. Ils vivent en Naruto. Naruto est comme un miroir pour Nagato, lui renvoyant l'image de ce qu'il était autrefois et de ce qu'il pourrait être encore aujourd'hui s'il n'avait pas perdu la foi, s'il ne s'était pas écarté de sa voie. Nagato réalise alors combien il s'est fourvoyé. Il décide de croire en Naruto et par la même, il décide de croire à nouveau en ce rêve qui était le sien jadis : briser le cycle de la haine et débarasser le monde de cette malédiction. Il confie ainsi à Naruto la tâche de suivre cette voie dont lui-même s'était écarté. C'est plus recherché que "Naruto tue le méchant" ou plus recherché aussi qu'un simple "c'est pas bien d'être méchant". Non à la place on fait un ennemi que Naruto et Sasuke ne peuvent pas vaincre mais qui sera vaincu tôt ou tard par Boruto et cie. Bref c'est Kaguya et Madara se pointant tous les deux à l'époque de l'examen Chuunin de Naruto. Et peu importe que Kara ne roule pas sur le monde sans raison alors que l'organisation a la puissance pour le faire. Non mais sérieusement, il y a assez d'histoires et de missions imaginables sans refaire l'histoire de Naruto et sans nous repondre une menace mondiale (qui plus est sous la forme d'un énième Ootsutsuki... C'est jamais que le 4ème qu'ils affrontent). En plus il est beaucoup trop tôt pour confronter Boruto et cie à un tel niveau de menace. Madara c'est un petit joueur à côté de Kara, en terme de puissance et de menace. Alors quoi ? Les membres de Kara vont se perdre dans une faille spatio-temporelle ou les trous du scénario pendant que Boruto et cie vont s'entraîner dans la salle de l'esprit et du temps ? Ou bien Naruto et Sasuke vont régler le problème et les vaincre et la grande menace qui détruira Konoha sera toute autre (auquel cas, tout ça juste pour introduire le personnage de Kawaki mais au final Boruto et cie n'auront été que spectateurs, dans leur propre histoire ?). Ou encore Jigen et ses potes capturent Kawaki et disparaissent plusieurs années parce que... heu... bah sans grande raison, ils n'ont pas besoin de Kawaki pour rouler sur le monde. Et on peut créer de l'enjeu sans pondre la plus grande menace que le monde ait connu. L'arc Zabuza avait de l'enjeu, pourtant Jiraiya et Hiruzen auraient probablement décalqué Zabuza en deux-deux. L'arc Chuunin / Gaara avait de l'enjeu. Enfin bref, comme je l'ai dit, il est trop tôt pour porter un jugement définitif mais, pour le moment, ça me laisse dubitatif. Ils devaient le sceller en dernier donc ils se sont occupés de le capturer en dernier. Quand est venu le moment de s'en occuper, ils ont envoyer Pain s'en occuper (leur meilleur élément et de loin qui a rasé Konoha a lui seul). Ils n'avaient pas prévu que Naruto deviendrait aussi fort, aussi vite. Donc pour le coup, ça se justifie à peu près. Ah mais par exemple, ça ne m'a pas dérangé de voir Naruto se faire avoir par les piques de Jigen. Ne connaissant pas les pouvoirs de ce dernier, ce coup là était difficile à anticiper pour Naruto. Donc qu'il se soit fait avoir ne me choque pas. C'est surtout les trucs comme les clones qui restent comme des benêts à fixer droit devant eux quand Jigen vient de disparaitre, une réaction indique d'un kage. Ou le fait que Naruto soit incapable de repérer Jigen sans Sasuke. Ou encore le fait que sans l'intervention de Sasuke, Naruto ne tenait pas 30s. On parle quand même de Naruto quoi. Je ne serai pas choqué que Jigen soit plus fort. Mais au moins Naruto devrait pouvoir opposer une meilleure résistance que ça. Bah la résurrection de Freeza n'est utile que pour les nouvelles transformations. En dehors de ça, Freeza est à nouveau tué à la fin de l'arc, donc son impact est limité. Cet arc ne m'a vraiment pas manqué dans le manga. Mais où je te comprends, c'est que le manga ne se suffit pas à lui-même. Il faut voir l'anime ou les films pour être certain de tout comprendre (bien que le super saiyan blue est réintroduit au début de l'arc du tournoi entre l'univers 6 et l'univers 7 donc ça reste compréhensible). Mais le manga ne se contente pas d'adapter l'anime. Il propose aussi sa propre vision de certains arcs (arc Zamazu). Et aujourd'hui c'est par le manga que l'histoire avance (l'anime n'ayant pas repris). Donc c'est, à mes yeux, plus qu'un simple produit dérivé. Mais il est vrai que les choix des éditeurs sont pour le moins surprenants. Nous sommes en désaccord sur certains points. Et ce sont, pour beaucoup de points de détail. Mais à travers ce débat, je me rends compte que nos avis se recoupent sur pas mal de points également.
  6. Si si, je comprends bien. Mais d'une part, dans Boruto, les personnages en dehors de Boruto et ses potes ne sont pas spécialement bien traité. Konohamaru n'a pas brillé alors qu'on a eu un arc où il avait l'occasion de le faire à l'instar d'un kakashi vs Zabusa mais non, il faut toujours que ce soit Boruto et ses équipiers qui sauvent la journée. Naruto et Sasuke, inutile de redétailler (surtout Naruto). Les autres personnages, c'est des cameo. 🙄 Enfin je reviendrai plus tard sur le traitement des personnages de l’œuvre originale, car pour le moment ce n'est pas là où je veux en venir. Pointer du doigts les défauts d'une œuvre B ne va pas rendre l’œuvre A meilleure. Mais peu importe qu'il s'agisse de deux suites. Il y a un tas de raisons pour comparer deux œuvres. On peut comparer une suite et l'original. On peut comparer deux suites. On peut comparer deux œuvres qui abordent un thème similaire, etc... Pour ce qui est des comparaisons qualitatives, si quelqu'un dit que Boruto est pire que Dragon Ball Super, oui tu peux faire la comparaison entres les deux. Si quelqu'un dit que Boruto est le pire manga qu'il ait jamais lu, oui tu peux comparer avec Dragon Ball Super. Dans le topic du chapitre de cette semaine de Natnatsu no Taizai, quelqu'un disait que c'était la pire fin de manga tout shonen confondu. Forcément, je lui ai parlé des fins de Bleach, de Shokugeki no Souma et de Fairy Tail. Mais si quelqu'un dit simplement qu'il trouve Boruto mauvais, alors la comparaison avec une autre œuvre ne constitue pas une défense. Comme je le disais plus haut, pointer du doigt les défauts d'une œuvre n'en rend pas une autre meilleure. Si quelqu'un te dit que Boruto est mauvais, il le fait en ayant lu/vu le manga / l'anime. Il aura donc vu le scénario, les combats, la mise en scène, etc... Tu pourras alors lui dire que Dragon Ball Super est pire, que le scénario est moins recherché, etc... Et c'est sûrement vrai. Mais tu t'attends à quoi ? A ce que ton interlocuteur se mette soudainement à aimer Boruto et dise "Ah ouais, c'est vrai, en fait Boruto est génial" ? Non, il dira plus probablement "Ouais, c'est vrai, Dragon Ball Super est pire, mais n'empêche, Boruto c'est naze". La défense "A c'est mauvais mais B c'est pire donc A c'est bien", ça ne marche pas. Tu peux trouver Boruto mauvais et Dragon Ball Super encore pire. L'un n'empêche pas l'autre. Et le fait que Dragon Ball soit pire n'améliore pas la qualité de Boruto pour autant. Au contraire la comparaison me semble tout à fait pertinente. Car tout comme le fait qu'un élève ait une pire note que la tienne, n'améliore pas ta propre note, le fait que Dragon Ball Super soit pire que Boruto n'améliore pas la qualité de cette dernière œuvre. Ma comparaison entre Boruto et la nouvelle trilogie Star Wars n'est pas anodine. Le plus gros reproche que je fais à la nouvelle trilogie Star Wars est qu'elle désacralise les héros de la trilogie originale et qu'elle réduit à néant leurs accomplissements. 30 ans après l'histoire de la trilogie, la galaxie est dans une situation similaire à celle d'avant l'épisode IV et même encore pire. Du coup, tout ce que les héros de la trilogie originale ont fait, tout ce pour quoi ils ont combattu, tout ce pour quoi ils ont souffert, tout ce qu'ils ont enduré, n'a servi à rien. Tous leurs accomplissements ont été réduits à néant. Et Ils sont désacralisés. Boruto est, hélas, en passe d'emprunter le même chemin. Naruto a mis fin au cycle de la haine, il a mis fin à la guerre entre les 5 grands villages et instauré une ère de paix. Mais cette ère de paix aura été de courte durée. La destruction de Konoha a été teasée, de même que la chute de Naruto. Au final que reste-t-il se ses accomplissements ? Tout ça pour ça ? Est-ce vraiment la suite que Kishimoto avait en tête quand il a fait la fin de Naruto et la fin de la 4ème grande guerre ? Ajoute à cela la très mauvaise gestion de Naruto dans les combats et ce n'est pas seulement ses accomplissements qui s'en trouvent désacralisés mais aussi ses capacités. Dans Dragon Ball Super, Goku est désacralisé au niveau de son caractère et de son intellect mais pas au niveau de ses capacités martiales, ni au niveau de ses acceomplissements passés (ça je le dis surtout en réponse à ton commentaire parce que bon, le traitement de Goku n'a pas de rapport avec le traitement de Naruto). Mais cela tient en partie à une différence de taille : Goku reste le héros dans Dragon Ball Super tandis que Naruto n'est plus le héros dans Boruto. Mais cela n'excuse pas la désacralisation dont il est la victime. D'ailleurs en parlant de teaser la destruction de Konoha et la mort de Naruto, je trouve que ce n'est pas une bonne idée (si les choses sont bien telles que le laisse paraitre le début du manga). Cela ruine l'effet de surprise et donc je pense que l'impact sera moindre. J'espère que la mort de Naruto est en fait une mauvaise interprétation de notre part (voulue par l'auteur) et que le début était fait pour nous induire en erreur. Et puis quand un auteur fait la suite de l’œuvre d'un autre auteur et tue les personnages principaux de l'oeuvre originale, ça me donne toujours l'impression qu'il est en mode "Je fais table rase du passé pour mettre MES héros à moi et toc !!!!!". 😛 Quand je suis des personnages qui affrontent drames et épreuves pour finalement parvenir, après tant de souffrances et d'effort, à accomplir leurs objectifs, ce n'est pas pour que tout leur soit arraché dans une suite faite par un autre auteur. Ma période préférée de Naruto, c'est avant l'ellipse, donc avant "Shippuden" et de très loin. Et l'arc Pain constitue pour moi le meilleur de la partie Shippuden (pour info, je n'aime pas le Sasuke de la période Shippuden et, de lui et Naruto, c'était lui qui était mis à l'honneur avant l'arc Pain, donc l'arrivée de l'arc Pain était un vrai vent de fraicheur, d'autant que c'était le premier vrai combat de Naruto depuis l'ellipse. Avant ça il n'avait eu droit qu'à de petite escarmouches et un combat contre Orochimaru où ce n'était pas lui mais Kyubi qui combattait). Non seulement cet arc proposait une réflexion et apportait vraiment au scénario mais en plus on avait enfin un vrai combat digne de ce nom pour Naruto. Et beaucoup ont décrié la conclusion. Pas moi. J'ai longuement développé mon avis dans les pages de ce forum pour défendre cette fin, soulignant le parallèle que le livre de Jiraiya traçait entre Naruto et Nagato, les deux étant des miroirs l'un de l'autre, montrant à chacun ce qu'il aurait pu être ou pourrait devenir, le livre venant souligner cela. La 4ème grande guerre a pas mal de bons moments mais aussi pas mal de défauts qui viennent noircir le tableau. Et surtout l'auteur avait l'opportunité de proposer une réflexion vraiment intéressante mais est passé à côté. Que se serait-il passé si, à la place des clones Zetsu, on avait eu de vrai êtres humains en face (des ninjas de petits villages, en ayant assez d'être les victimes collatérales des guerres entre les 5 grands villages). Comment aurait réagi Naruto qui voulait mettre fin à la guerre et au cycle de la haine, s'il avait eu de vrais humains face à lui ? Avec les clones Zetsu et les Edo tensei, l'auteur veille à ce que son héros garde les mains propres tout en dézinguant des ennemis par centaines. Mais du coup il passe à côté d'une approche et d'une réflexion intéressantes Quand j'ai commencé à lire Boruto, j'espérais retrouver l'ambiance des débuts de Naruto, avoir des histoires dans la veine de l'arc Zabuza ou de l'examen Chuunin, par exemple. Et au début, c'est ce que j'ai eu, j'étais satisfait. Et ce genre d'histoires permettaient de laisser facilement à l'écart Naruto et Sasuke, ne les faisant apparaitre que ponctuellement, en les faisant briller, pour brosser les fans dans le sens du poil. Après tout, Hiruzen et Tsunade n'allaient pas eux-même intervenir dans les missions ou combattre l'akatsuki. Ils envoyaient des équipes. Et ils n'intervenaient que lorsque le village était menacé, soit directement par une attaque ennemie (comme Orochimaru attaquant Konoha), soit par une menace à l'échelle mondiale (comme la 4ème grande guerre). Le reste du temps le hokage n'intervenait pas. On pouvait donc facilement laisser Naruto à l'écart. Et Sasuke aussi en lui donnant un rôle à la Jiraiya. Et est venu l'arc Kara. Alors certes, il propose de bonnes idées au niveau du scénario et de bonnes réflexions (sur le transhumanisme, entre autres) mais les enjeux sont beaucoup trop élevés à ce stade du manga et l'opposition est beaucoup beaucoup trop forte. D'une part, on a les cadres de kara (Delta, tec...) capables de donner du fil à retordre à quelqu'un comme Naruto. Et on a Jigen qui gère Naruto et Sasuke ensemble. Donc leur organisation pourrait rouler sur le monde shinobi. Ils n'ont pas de raison de se cacher. Ils pourraient déjà raser Konoha et ensuite s'occuper tranquillement du reste du monde. Mais en plus, on se doute que ce sont Boruto et ses potes qui finiront pas sauver le monde puisque ce sont eux les héros de l'histoire. Et ce ne sont que des genins de 12-13 ans. L'ampleur de la menace est beaucoup beaucoup trop élevée. Il va falloir pas mal d'ellipses pour que Boruto et cie soient au niveau. Et il va falloir justifier que kara attende pendant tout ce temps. Là, c'est comme si Madara et Kaguya se pointaient à l'époque de l'examen Chuunin (et ce n'est pas anodin si je parle des deux en même temps car ici, la menace représentée par Jigen et sa bande est plus grande que celle de Kaguya ou Madara pris séparémment). Alors peut-être que je me trompe et que Naruto et Sasuke vont vaincre Jigen (ou l'amocher assez pour le repousser pour plusieurs années) mais dans ce cas, il va falloir soigner un peu plus les prestations de nos deux anciens héros. Le scénario a pas mal de bonnes idées mais, dans l'ensemble, il me laisse dubitatif. Mais je ne peux pas émettre de jugement définitif avant que cette histoire ne soit terminée. Donc on verra bien où cela mène. Pas tant que ça. Les grandes lignes étaient là, avec le duo Naruto/Sasuke, le mégazord Kyubi/Susanoo, etc... L'auteur avait de quoi s'inspirer. Il ne faisait pas un combat "from scratch". Je te comprends. J'aimais beaucoup ce passage. Cela montrait que Goku et Chichi était un vrai couple. Et dans la même scène, Chihi, avec son poing, pousse doucement Goku au menton, en un geste complice, quand elle accepte qu'il parte s'entraîner en emmenant Gohan avec lui. Bref on voyait vraiment le lien entre Goku et Chichi. Donc ouais, pour moi aussi, avec la blague de Goku qui ne sait pas ce qu'est embrasser, la pilule a un peu de mal à passer. Muten Roshi lui a appris les bases, lire, écrire, compter. Mais si l'enseignement du maître était de niveau CP/CE1 et que le test était de niveau CM1/CM2, pas étonnant que Goku ait transpiré. Bah en l'occurence non puisqu'il a quand même réussi le test et que Piccolo engueule Buu de ne pas savoir écrire son nom mais n'engueule pas Goku. Mais oui Goku est débile dans Dragon Ball Super. C'est peut-être une des raisons pour lesquelles j'aime les combats où il est en migatte no gokui. Là il ne fait plus le débile, il n'a plus son sourire niais. Il est en mode sérieux et calme. Bref le Goku qu'on préfère voir. Goku a juste demandé un tournoi, une rencontre sportive. Goku est juste responsable de l'organisation d'un tournoi, ce qui, dans l'absolu, n'a rien de répréhensible. Il n'est pas responsable de la menace qui pèse sur les univers. Ce n'est pas l'organisation du tournoi qui a donné à Zeno l'idée de détruire les univers. Zeno voulait déjà détruire les univers, avant que Goku aille le voir pour l'organisation du tournoi. En fait le tournoi donne une chance aux univers. Par conséquent, je ne vois pas bien ce que tu reproches à Goku ici. Non ce qui est plus gênant, c'est de voir Goku pendant le tournoi continuer avec son attitude "t'as l'air balèze, je veux trop me battre contre toi" alors que le destin de son univers est en jeu. On parle quand même du gars qui a abandonné contre Cell car il savait que seul Gohan avait une chance et que le sort de la Terre était en jeu. Il a voulu se battre un peu contre Cell pour le fun et pour confirmer ses impressions mais ça s'arrête là. Il a su laisser la place quand cela était nécessaire. On parle aussi du gars qui n'a pas terminé son combat contre le gros Buu car il pensait que, sur le long terme, il serait plus profitable à la Terre si la nouvelle génération gérait le problème. On peut ne pas forcément être d'accord avec ses décisions mais cela montre que Goku ne se laisse pas constamment guider aveuglément et débilement par son amour du combat. Il est beaucoup trop tôt pour dire si l'arc Moro est plus digne d'un oav. Qu'est-ce que c'est que l'histoire d'un oav ? C'est une histoire sans impact sur l'histoire principale. On a une situation A, un méchant arrive et boulverse les choses engendrant une situation B. Le méchant est vaincu. On revient à la situation A. Absolument rien n'a changé. L'histoire de l'oav ne change strictement rien à la trame principale. Par exemple, dans l'anime, l'arc de l'eau machintruc, qui copie les guerrier en copiant leurs pouvoirs, est digne d'une histoire d'oav (je ne parle pas en terme de qualité), car elle n'a pas le moindre impact sur la suite. L'arc Zamazu propose des choses intéressantes en terme de scénario et une fin osée (lle méchant est vaincu mais es héros échouent à protéger ce qu'ils voulaient protéger) mais cela n'a pas d'impact sur la suite. A la fin de l'histoire on revient exactement à la même situation qu'avant celle-ci. Du coup on peut parler d'un arc digne d'un oav (il sert juste à introduire l'univers 10 mais cela n'a pas beaucoup d'impact). Il est trop tôt pour savoir l'impact qu'aura l'arc Moro. Mais il a élargit le lore et on se dirige vers une maîtrise du migatte no gokui par Goku et la maîtrise d'une nouvelle technique par Vegeta. Donc il y aura un impact et des conséquences sur la suite. Et il est aussi trop tôt pour juger la qualité globale de l'arc. Bref pour le moment, il est trop tôt pour se prononcer. Je ne suis pas en train de dire qu'il va être un chef-d'œuvre. Mais pour le moment, je le trouve moins frustrant que les chapitres récents de Boruto. L'arc Kara de Boruto propose plus de choses, plus de pistes de réflexion mais je le trouve plus frustrant. Du coup je prends moins de plaisir à lire cet arc qu'à lire l'arc Moro. Stricto sensu, c'est une œuvre. Bonn là, je joue sur les mots. Mais au delà de ça, le manga propose des déroulements différents de ceux de l'anime (exemple : arc Zamazu). Donc il propose quelque chose de différent. C'est une œuvre. Et puis bon, les animes sont des œuvres même quand ils ne sont qu'une adaptation d'un manga qui est, lui, l'oeuvre originale. Que le manga Dragon Ball Super ne réadapte pas l'arc de la résurrection de Freeza ou le combat contre Broly, ce n'est pas grave. C'est avant tout du combat avec un scénario qui tient sur un timbre. Cela laisse peu de places pour proposer quelque chose de nouveau. Donc si c'est pour nous montrer la même chose que ce qui a déjà été fait en anime et/ou en film, mais en moins bien, ce n'est pas la peine. Je me suis ennuyé devant la verson anime du retour de Freeza qui ne proposait pas grand chose de plus que le film et dont le combat était moins bien fait, je n'avais pas besoin de m'ennuyer encore devant la version manga. Et le scénario des 75% restant tient sur un timbre donc bon... 😜 Pas de soucis, je préfère avoir affaire à quelqu'un de franc qu'à un un faux-cul. Mais tu as des arguments et tu sais les exposer, tu n'as pas besoin de provoquer ou faire tilter par ce genre de procédés. Encore face à quelqu'un qui n'argumente pas ou refuse le débat, je peux comprendre. Mais j'argumente mes avis (j'essaye en tout cas) et j'espère ne pas donner l'impression d'être un mur fermé au débat. Et le risque c'est que je me braque et commence à me montrer particulièrement sec et sarcastique dans mes réponses (en tout cas encore plus que d'habitude, je suis d'un naturel sarcastique, parait-il), ce qui serait contre-productif. 🙂 (Cela étant j'ai déjà eu affaire à bien plus cash et énervant comme remarque) En tout cas merci pour ce débat. Ce n'est pas tous les jours que j'ai l'occasion de faire d'aussi longs messages.
  7. Ouais enfin les perceptions liées au senjutsu et au mode chakra, il n'a aucune raison de les avoir perdues.
  8. Oui, je sais bien qu'on parle d'un rinnegan. Je ne dis pas que Sasuke ne devrait pas le voir. Mais il n'y a pas de raison que Naruto ne puisse pas le percevoir. Naruto pouvait percevoir le clone limbo de Madara. Un clone normalement imperceptible même pour un senseur (puisque Madara était surpris que Naruto et Sasuke puisse le percevoir pour le premier et le voir pour le second). L'auteur a juste oublié les capacités de Naruto. Ce qui vient s'ajouter à tout ce que tu as cité.
  9. J'aurais dit l'inverse vois-tu. Le fait qu'il rétrécisse devrait le rendre plus difficile à voir pas à sentir. Après tout, son chakra ne rétrécie pas et son hostilité encore moins.
  10. Personnellement il y a pas mal d'éléments que je n'ai pas aimé dans DB GT : Trunks, Pan, Gigi, qui vont de nul à carrément pénible (et c'est dommage, ils représentent 75% des protagonistes du premier arc), la coupe de cheveux et la moustache de Vegeta (oui, c'est un défaut), les combats, les personnages secondaires ne servent à rien. Je n'ai pas trop aimé le super saiyan 4 non plus, mais je ne le compte pas comme défaut. Le concept de la transformation reste assez bien trouvé. Le scénario ne vole pas très haut non plus. Le premier arc se veut un retour aux sources mais je n'ai pas retrouvé l'atmosphère des débuts, je n'apprécie pas 75% des protagonistes et le concept et base, des dragon ball se dispersant dans la galaxie, est tiré par les cheveux (même dans l'univers de Dragon Ball). L'arc Tsuful propose vraiment quelque chose en terme de scénario. Les autres arcs, pas vraiment. Le déroulement de la fin du dernier arc est même un copier/coller du déroulement du la fin de l'arc Buu. Et le pire, c'est les combats. C'est le nerf de la guerre dans Dragon Ball (surtout depuis la partie "Z"). Et là, on a kikoha, kikoha, encore des kikoha. J'avais l'impression d'être face à un gars, à Street Fighter, qui spamment les hadoken. Bref, chacun ses goûts. Moi ça ne m'a pas plu du tout. Ce n'est pas le fait de comparer avec Dragon Ball Super le problème, c'est la façon dont tu utilises cette comparaison. Si je résume, ça donne : Boruto c'est bien, parce que Dragon Ball Super c'est pire. Et ensuite, qu'est-ce que ça sera ? La fin de Fairy Tail est bien car celle de Bleach est pire ? Ce n'est pas une défense ça. Si un élève a un 4/20 à un examen mais qu'un autre élève, à côté, a un 2/20, le premier demande les félicitations du jury ? ça ne marche pas comme logique. Le fait que Dragon Ball Super soit plus mauvais, ne rend pas Boruto meilleur. On peut très bien avoir, par exemple : Boruto, c'est nul et Dragon Ball Super, c'est pire. (J'insiste, c'est un exemple) Donc défendre une œuvre en disant qu'une autre œuvre est pire, ce n'est pas vraiment une défense de la première œuvre. C'est là où je voulais en venir. Si tu veux défendre une œuvre, souligne ses qualités, ne pointe pas du doigt les défauts d'une autre. Je n'ai jamais dit que le combat Naruto/Sasuke vs Momoshiki ne m'avait pas fait vibrer. J'ai juste dit que quelques combats de Dragon Ball Super m'avaient fait vibré. Ni plus, ni moins. Je n'ai pas fait de comparaison avec le combats de Naruto et Sasuke contre Momoshiki ou les autres combats. Le combat en question est bien. Mais, en même temps, il était présent dans le film. L'auteur n'a rien eu à inventer. Le plus gros était fait. Mais il y a d'autres combats qui étaient sympas... Ceux mettant en scène Boruto et ses potes. Les autres personnages n'ont pas eu cette chance (en particulier Naruto). Je sais que Chichi et Goku s'embrassent dans l'anime. C'est après la guérison de Goku, avant qu'ils aillent chercher Gohan, Vegeta et Trunks pour s'entraîner dans la salle de l'esprit et du temps. Mais ce n'est présent que dans l'anime, pas dans le manga. Super se fait la suite du manga. Goku a du mal à compter mais Goku n'est jamais allé à l'école. Il a quand même réussi le teste de justesse. Et c'est Buu qui ne sait pas écrire son nom. Goku est bien devenu un débile qui ne pense qu'au combat mais pas de là à détruire l'univers (il n'est pas responsable de la menace qui pèse sur les univers lors du tournoi du pouvoir. Zeno voulait déjà les détruire. Avec le tournoi, Goku leur a donné une chance). Après, je te rassure, je ne suis pas fans de Dragon Ball Super, loin s'en faut. J'ai même beaucoup de critiques à formuler dessus. Ce qu'ils ont fait du caractère de Goku est affligeant. Vegeta subit un régression dans sa rivalité avec Goku pour qu'au final, son évolution le ramène au même point qu'à la fin de l'arc Buu. Les rapports de force ne sont pas à géométrie variable. Non, ils sont tellement aléatoires et hasardeux qu'on pourrait presque les qualifier de "quantique" . L'humour globalement naze (je n'ai cité que Goku qui ne sait pas ce qu'est embrasser mais le fait que je parle de blagues dispensables au pluriel montre bien qu'il y en avait d'autres mais je n'ai pas voulu faire une liste exhaustive). Et une poignée de combats qui m'ont fait vibrer sur 131 épisodes, c'est très peu. J'ai passé bien plus de temps à lever les yeux au ciel et soupirer devant ce que je lisais/regardais qu'à me dire "wahou". Mais je persiste et je signe. La version manga s'en sort globalement mieux que la version anime. La plupart des défauts que tu cites concernent davantage l'anime que le manga. Par exemple, Goku, bien que parfois très con dans le manga, l'est bien moins que dans l'anime. Les rapports de force sont aussi un peu moins foireux dans le manga. Certes, il manque des arcs mais ce n'est pas un mal. L'arc résurrection de Freeza, on l'a eu en film. Ils l'ont refait dans l'anime mais d'un point de vue scénaristique ça n'apporte pas grand chose de plus et le combat est à peu de choses près le même mais en beaucoup plus mal fait. Cet arc était terriblement ennuyeux dans l'anime. On pouvait donc s'en dispenser dans le manga, il n'y avait pas besoin d'une troisième itération. Pour l'arc Broly, la partie concernant la destruction de la planète Vegeta se retrouve dans Dragon Ball Minus. Le reste du scénar tient sur un post-it. Si c'est juste pour refaire le combat du film en moins bien, ce n'est pas nécessaire non plus. L'arc survi de l'univers est une catastrophe à tous les niveaux. Les quelques moments qui m'ont fait vibrer dans l'anime (au sein d'un arc globalement médiocre) ne se retrouvent même pas dans le manga). Mais dans la globalité du manga, je trouve que ça reste mieux que l'anime et que ça ne s'en sort pas si mal. J'ai grandi avec Dragon Ball et Dragon Ball Z (pour faire la distinction entre ces deux époques). Je pense donc connaître un peu Dragon Ball et je crois avoir compris deux ou trois petites choses. Mais je vous en prie, Ô Maître du savoir, éclairez-moi de vos lumières et dispersez les ténèbres de mon ignorance. 🙄 Non mais franchement, ne prend surtout pas mal la question qui va suivre mais pour qui te prends-tu ? J'ai parfaitement le droit d'apprécier davantage Dragon Ball Super que toi, tout comme tu as le droit de le détester. Et tu as parfaitement le droit d'apprécier Boruto, tout comme j'ai le droit de ne pas apprécier (en tout cas les chapitres récents). Tu as ta compréhension de ces œuvres et j'ai la mienne. Et rien ne te permet de t'arroger le droit d'affirmer que ta compréhension est plus valable que la mienne. Alors ta condescendance, tu peux la prendre, l'emballer bien soigneusement et la ranger bien au chaud. Je n'en ai pas besoin. Et ton argumentaire n'en a pas besoin non plus. Cette partie de ton commentaire ne fait pas honneur au reste de ton message (qui est intéressant, au demeurant). L'arc Moro apporte des choses. Il élargit le lore de l’œuvre en nous en apprenant plus sur le Dai Kaioshin et sur le passé de l'univers. Un voit enfin ce que Vegeta ressent, depuis qu'il s'est assagi, concernant ses actions sur Namek. On voit sa volonté de racheter ses actions passées. On avait vu un Vegeta apaisé. On a maintenant un Vegeta en quête de rédemption. Et on a un ennemi face auquel tout ne se résume pas au niveau de puissance, ce qui est particulièrement appréciable. Après oui, tout n'est pas parfait. Loin de là. J'ai eu la même réaction que toi concernant Meerus (le patrouilleur galactique). Plus exactement, je me suis demandé où il était à l'époque où Freeza et Cold sévissaient et pendant l'arc Buu. Mais peut-être qu'à l'époque, avant Namek, il était trop jeune et/ou pas assez fort pour vaincre Freeza et son père. Quant à Buu, la menace est restée assez localisée (il n'y a que dans l'anime que Kid Buu commence à détruire un paquet de planètes et encore, il ne le fait pas très longtemps avant de repérer Goku et Vegeta et aller les affronter au kaioshinkai). Et Jaco qui semble chargé de la Terre a l'air assez... disons laxiste, dans ses patrouilles. Pas sûr qu'il ait eu le temps de remarquer le problème et d'agir (prévenir le reste des patrouilleurs, etc...) avant que ça ne soit réglé. Mais quoi qu'il en soit, j'aurais trouvé plus logique que Goku s'entraîne à la maîtrise du migatte no gokui avec Whis, plutôt qu'avec Meerus dont la force sort un peu de nulle part. Mais malgré tout, je persiste et je signe, j'ai pris plus de plaisir à lire les récents chapitre de DBS que les récents chapitres de Boruto. J'ai trouvé les récents chapitres de Boruto bien plus frustrants (et je parle bien des chapitres récents pas ceux d'avant). Et rassure toi, je ne prétends pas être un spécialiste de Dragon Ball mais je pense avoir compris plus de choses que tu ne sembles le penser. Donc non je ne crois pas que mon avis soit dû à une incompréhension de Dragon Ball. 🙄 Mais bon, nous avons énormément digressé sur Dragon Ball. Il s'agit d'un topic dédié à Boruto. Si tu souhaites continuer à discuter sur Dragon Ball, je suggère que nous le fassions sur le topic dédié ou bien par mp. Merci pour ces précisions. Je n'étais plus sûr. Du coup j'ai préféré demander avant de crier au scandale. 😁 En même temps, si on en parle à chaque fois c'est parce que, malheureusement, le problème n'est pas réglé. Si un élève fait toujours la même erreur sur les copies qu'il rend, le correcteur ne va pas fermer les yeux sous prétexte que l'erreur était déjà présente dans les copies antérieures. Le combat contre Delta pouvait être un accident de parcours. Cela peut arriver. Après tout Kishimoto aussi avait cette fâcheuse tendance, lorsqu'il voulait faire briller un personnage, à rabaisser les autres (on voit alors des personnages ordinairement compétents et ruser, devenir soudain extrêmement passif, voir incompétent et débile). Mais généralement il se rattrapait dans les combats suivants. Là, après le combat contre Delta où Naruto était étrangement bridé et en difficulté, on a le combat contre Jingen où Naruto et tout autant bridé, encore plus en difficulté et semble soudain devenu bien moins réfléchi et compétent. Ce n'est plus un accident de parcours, ça devient un problème récurrent, ce qui est bien plus préjudiciable. Quand Jigen disparait, il ne change pas de dimension (il n'ouvre pas de passage), il rétrécie simplement, c'est Sasuke qui le dit. Grosso modo, le gars, c'est Ant-man. Naruto devrait être capable de le repérer sans l'aide de Sasuke. Il peut sentir le chakra et l'hostilité. Le mode sennin amplifie l'anticipation du danger (cf Naruto contre le sandaime raikage). Et il était même capable de percevoir la présence du clone limbo de Madara. Il n'y a aucune raison qu'il ait besoin de demander à Sasuke. C'est franchement dommage car rien qu'avec ça en moins, ça aurait en partie atténué cette impression d'avoir un Naruto bridé et soudainement beaucoup moins compétent.
  11. Soit l'auteur bride Naruto pour arranger son scénario, ce qui témoigne d'une facilité d'écriture, pour ne pas dire d'une paraisse d'écriture. Soit il le bride parce qu'il n'aime pas le personnage, ce qui est encore pire. Les deux cas témoignent d'un gros problème d'écriture. Ou bien l'auteur connait très mal le personnage de Naruto et ses techniques, ce qui serait assez affligeant venant de l'auteur chargé de la suite. Comme je l'ai déjà dit, ce manga tend, à mes yeux, à être à l'univers de Naruto, ce que la nouvelle trilogie (actuellement en cours) est à l'univers Star Wars. Et ce n'est pas un compliment. Il y a deux choses que je trouve particulièrement affligeantes dans ce chapitre (je vais passer sur le fait que Naruto n'utilise pas 80% de ses techniques) : - Les clones qui regardent tous bêtement dans la même direction, alors que Jingen vient de disparaitre. Regarder tout autour est la base au cas où l'ennemi tenterait de le prendre à revers. Un Genin y aurait pensé. - Naruto incapable de repérer où se trouve Jingen, sans l'aide de Sasuke, alors qu'avec le mode sennin et le mode Kyubi, il est le meilleur senseur du monde ninja. Je rappelle que Naruto était même capable de percevoir les clones limbo de Madara. Il n'y a aucune raison que Naruto ne puisse percevoir Jingen. Sauf volonté de l'auteur de brider le personnage au point que ça en est ridicule (ou alors une très très mauvaise connaissance du personnage de Naruto, ce qui serait un comble). Si le manga continue dans cette voie, je sens que je vais, à titre personnel, le rebaptiser Naruto GT. 🙄 Au fait, concernant ce chapitre, j'ai probablement dû passer rapidement sur un élément car quelque chose m'échappe. Est-ce que quelqu'un saurait m'expliquer comment Sasuke a trouvé et suivi Naruto et Jingen ? Et-ce qu'il les a suivis à travers l'ouverture créée par Jingen ? Parce que là, comme ça, je n'avais pas le souvenir qu'il pouvait voyager entre les dimensions (je me rappelle que, dans le manga original, il n'avait pu s'échapper de la dimension où l'avait envoyé Kaguya que parce qu'Obito et Sakura lui avait ouvert un passage). Donc, si je comprends bien, ton argument c'est : Boruto c'est bien, parce que Dragon Ball Super c'est pire ? 🤨 Drôle de défense. Soit dit en passant, je ne reviens pas sur les défauts de l'anime Dragon Ball Super, les critiques sur le sujet étant justifiées (même si les épisodes avec les combats de Goku en migatte no Gokui ont réussi à me faire vibrer). Le manga Dragon Ball Super, lui, en revanche s'en sort mieux. En fait le manga s'en sort même plutôt bien, mis à part l'arc tournoi du pouvoir qui est catastrophique et quelques blagues ici et là plus que dispensables (Goku qui est marié et père de deux enfants mais ne sait pas ce qu'est embrasser... C'est à dire que Chichi et lui, ils ne s'embrassent pas. Ils font juste le sexe, vous voyez. 🙄) Et je prends plus de plaisir à lire les récents chapitres de Dragon Ball Super (arc Moro) que les récents chapitres de Boruto. Mais c'est un avis qui n'engage que moi.
  12. Nimrahad

    Nanatsu no Taizai - Chapitre 323

    ça reste nettement mieux que la fin de Bleach et de loin. Je dirais aussi que c'est mieux que la fin de Shokugeki no Souma, d'une bonne marge. Et la fin de Fairy Tail n'a pas été brillante. On est donc loin du pire arc tout shonen confondu. Mais c'est un avis qui n'engage que moi. Et au moins, dans les récents chapitres, la roi démon est toujours plus menaçant qu'il ne l'était lors du précédent affrontement. C'est surtout dommage qu'on ne s'attarde pas un peu plus sur lui et sur son affrontement avec les sins. Il aurait été appréciable de le voir leur mettre la misère pour faire grimper la tension (le manque de tension est un gros point noir des affrontements contre le roi démon. L'auteur se loupe de ce côté). Voyons ce que donnera la suite avec l'intervention de Gelda. Un personnage calme et posé qui préfère visiblement garder la tête sur les épaules, n'en déplaise au roi démon. 😛 Je croyais que c'était The Legend of Gelda... 😜 Le pairing Zeldris/Gelda, donne donc Zelda. 🤔
  13. Naruto se fait donc mettre minable par Ant-man (ou Captain Atom selon votre maison d'édition favorite). Le hokage est incapable de suivre les déplacements de Jingen et doit s'en remettre à Sasuke pour repérer son ennemi. Ah, si seulement Naruto pouvait sentir le chakra ou les intentions hostiles, ça lui serait bien utile. Enfin bon, il ne faut pas trop en demander non plus. Ce n'est pas non plus comme si Naruto avait été capable de repérer la position exacte du clone engendré par la technique limbo de Madara jinchuriki. 🙄 Est-ce que c'est normal de trouver que Naruto et Sasuke étaient nettement plus impressionnants à 16 ans ? (Et je ne parle même pas du power-up offert par le rikudo sennin) C'est peut-être juste moi. Des coups de poings, des coups de pieds, quelques rasengan, une poignée de clones et basta... Une fois encore, les protagonistes combattent en donnant l'impression de se brider, sauf qu'il n'y a aucune raison pour cela. Je veux bien qu'ils n'enchainent pas les justu face à un adversaire capable de les absorber, mais ils n'en sont pas à leur premier absorbeur de chakra (c'est même presque devenu la norme pour leurs ennemis, maintenant). Mais Naruto et Sasuke ne semblaient pas se brider autant face à Pain ou Madara, par exemple. (Et encore, Sasuke s'en sort un petit peu mieux, lui, que le visiblement mal aimé Naruto) Décidément les combats mettant en scène Naruto ou Sasuke ne semblent pas être la tasse de thé de l'auteur. On va juste voir ce qu'offre le scénario.
  14. Nimrahad

    Joker

    Je ne suis pas du tout emballé par ce film. D'ailleurs, à priori, je ne pense pas que j'irai le voir (j'ai le temps de changer d'avis d'ici là mais c'est en tout cas ce que m'inspire le trailer). Un des éléments qui rend le Joker si intéressant est son opposition à Batman. Je ne parle pas seulement de leurs affrontements mais de leur opposition de manière générale. Le Joker est un criminel, un clown meurtrier, exubérant et vêtu de couleurs criardes. Le Batman est un justicier qui cherche à arrêter les criminels pour "venger" ses parents, froid et taciturne, vêtu de couleurs sombres. Ils sont comme des négatifs l'un de l'autre. Et, surtout, il existe une relation très particulière entre eux, le Joker donnant parfois l'impression de ne continuer d'exister que parce que le Batman continue d'exister. Donc un Joker sans Batman... ça ne me réjouit pas plus que cela. Un élément qui le rendait aussi intéressant, dans le "Dark Knight" de Nolan, était le fait qu'on ne savait rien de son passé. A chaque fois que le Joker en parlait, il en donnait une version totalement différente. Et au final, cette énigme sur son passé, le fait que le personnage semblait se réinventer sans cesse en fonction de son auditoire, contribuait à son aura durant le film. Du coup, un film qui nous développe en détail le passé du Joker, une "origin story", ce n'est pas franchement indispensable. Au contraire. Le Joker n'a pas réellement besoin d'un passé (en tout cas pas d'un passé clair, détaillé et fixe). Et quitte à dévoiler son passé, je préfère la version donnée dans "The killing joke", à celle que laisse entrevoir ce trailer. Bref, même si en terme de look et de ce qu'il dégage, ce joker me semble mieux que le Joker "bling-bling gangsta rap" de Jared Leto, je ne suis malgré tout pas convaincu et pas du tout emballé par ce trailer.
  15. Nimrahad

    Shokugeki no Soma Le dessert Chapitre 2

    Bah...ce n'est pas possible. 😛 Rindou est plus âgée que Souma. Et elle ressemble à Joichiro, pas à Tamako. Du coup Rindou est plus probablement le fruit d'une des nombreuses aventures d'un soir de Joichiro, lequel, pour oublier son cooking blues, a mené une vie de débauche après son départ de Tootsuki. Azami a d'ailleurs eu vent de cela et a décidé, lui aussi, de multiplier les conquêtes d'une nuit, histoire de faire comme son idole. Ce qui a résulté en la naissance d'Asahi. Joichiro à mené ce genre de vie jusqu'à ce qu'il rencontre Tamako qui mettait du crack dans ses plats, ce qui explique pourquoi Joichiro et les autres clients revenaient toujours au Yukihira malgré la cuisine déplorable. A cause de la dépendance, vous voyez. Afin de s'assurer d'avoir toujours sa dose Joichiro a séduit Tamako et l'a épousée. De leur union est né Souma qui a reçu sa cicatrice un jour où il a été bercé trop près du mur. Et voilà. 😁 Au passage, Azami, Asahi, Erina... Être fanboy/fangirl de Joichiro semble être un trait héréditaire.
×