Aller au contenu

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Nimrahad

Membres
  • Compteur de contenus

    2 079
  • Donations

    0,00 € 
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Nimrahad a gagné pour la dernière fois le 5 février

Nimrahad a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

49 Excellent

À propos de Nimrahad

  • Rang
    One Punch-Man

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Nimrahad

    Nanatsu no Taizai chapitre 293

    Proportionnelle à notre monde... par rapport à quoi ? Est-ce qu'on parle du passage d'enfant à pré-ado ? De pré-ado à ado ? D'enfant à ado ? Parce que là, Elaine me donne l'impression de passer d'environ 11 ans à 14 ans, à tout casser, là où King me donne plutôt l'impression de passer d'environ 11 à 16 ou 17 ans. ça ne représente que 2 ou 3 ans de différence dans la vie d'un humain, mais dans le développement, durant cette tranche d'âges, ces deux ou trois années marquent des changements considérables. D'autant que les filles ont souvent une croissance plus rapide que les garçons. King me donne vraiment l'impression d'avoir eu une croissance plus importante qu'Elaine. Il me donne l'impression d'avoir pris 2 ou 3 années (à échelle humaine) de plus que sa soeur. Mais c'est un avis qui n'engage que moi.
  2. Nimrahad

    Nanatsu no Taizai chapitre 293

    En effet. De prime abord je n'y avais pas plus prêté attention que ça, mettant un peu ça sur le compte d'une inconsistance du dessin, certains auteurs ayant tendance à donner des looks et des poses plus badass à leurs personnages durant les phases d'action. Mais non, en effet, elle a subit une croissance. Mais je trouve que cette croissance est nettement moins marquée et marquante que celle de King. Et aussi pourquoi être revenu en arrière quand ses ailes ont disparu ? L'auteur aurait très bien pu décider que la croissance subit était définitive. Mais non, il est revenu en arrière... juste avant les retrouvailles avec Ban et la scène du baiser. Merci Nakaba pour ce moment pour le moins dérangeant.
  3. Nimrahad

    Nanatsu no Taizai chapitre 293

    Ban perd son immortalité. C'est logique. Ban a subit un power-up énorme au purgatoire. Il ne pouvait donc pas rester immortel car cela l'aurait rendu trop puissant. Soit le personnage restait faible et immortel, ce qui le rendait assez inutile, sauf contre la piétaille (D'autant que les démons de haut niveau ont des moyens de vaincre un immortel, en s'en prenant directement à son âme, par exemple), soit il subissait une montée en puissance conséquente pour être utile face aux plus puissants adversaires mais dans ce cas, il ne pouvait rester immortel. Il faut bien créer un peu d'enjeu pour le personnage. Pour un personnage surpuissant ET immortel, il n'y a aucun danger, aucun enjeu. C'est comme jouer à un jeu vidéo avec un cheat code pour être en god mode. Il va falloir qu'il trouve un autre surnom par contre. Undead Ban n'est plus d'actualité. Je ne vais pas m'étendre longuement sur la romance entre Ban et Elaine. Le problème de cette romance est le même que pour les romances (ou potentielles romances) du reste des sins. Meliodas et Elizabeth avec le premier qui a des allures de gamin. Escanor et Merlin, depuis qu'on sait que la véritable apparence de Merlin est celle d'une enfant (franchement, était-ce bien nécessaire ?). King et Diane, avec King qui a l'air d'un môme. Enfin pour eux, ça semble s'être arrangé. En effet, King a subit un poussée de croissance quand ses ailes se sont développées. Pourquoi Elaine n'a-t-elle pas eu droit au même traitement quand ses propres ailes sont apparues ? Cela aurait rendu sa relation avec Ban moins "malaisante". Du coup, vive Gilthunder et Margareth. Un des seuls couples "normaux".
  4. Nimrahad

    Nanatsu no Taizai chapitre 289

    @The Dancing Bear Comment voudrais-tu tenir compte des pouvoirs spéciaux dans les niveau de puissance donnée ? La capacité influe sur l'efficacité en combat mais pas sur le niveau de puissance (le PL) du combattant en lui-même (c'est à dire que ça n'influe pas sur ses capacités physiques, sur son niveau de magie ou sur sa force d'esprit). C'est pourquoi il a été dit, dans l'oeuvre elle-même, que le niveau de puissance ne faisait pas tout. Un combattant avec un PL moins élevé peut tout de même l'emporter s'il a une capacité spéciale adaptée. C'est un peu l'intérêt de la magie dans ce manga. Et puis toi qui déplore le système de PL chiffré, tu devrais te réjouir que les capacités spéciale viennent changer la donne, empêchant les combats de se limiter à une bataille de chiffres. En outre, il convient de prendre en compte la répartition du PL. Le PL est le niveau global. La somme des attributs de l'individu. Mais leur répartition est importante. Par exemple, il est surprenant de voir Zeldris arriver presque à tenir tête à Ludociel en terme de vitesse alors que le premier est à 61k tandis que le second est à 200k. Mais peut-être qu'en terme de répartition, Ludociel n'a que 50k en physique et que les 150k restant sont répartis entre magie et esprit. Du coup, Zeldris ayant 47k et des brouettes en physique, ce ne serait pas si surprenant de le voir à peu près tenir tête à son adversaire sur ce plan. D'autant que la répartition pourrait être faite de manière bien plus fine. On parle de capacité physique mais s'agit-il de force physique ? De vitesse ? D'endurance ? L'attribut physique représente tous les traits liés aux capacités physiques. Mais tout comme le PL est une somme entre physique, magie et esprit, les attributs sont la sommes des traits qui le composent. Un niveau de détail plus fin pourrait mettre en lumière bien des choses. Par exemple, peut-être que l'attribut physique de Zeldris est essentiellement centré sur la vitesse tandis que l'attribut physique de Ludociel serait mieux réparti entre ses différents traits. Ainsi on aurait Zeldris pouvant presque rivaliser avec Ludociel en terme de vitesse mais ayant moins de force physique, moins d'endurance, etc... Si on prend cela en compte et qu'on y ajoute les capacités spéciales qui viennent fausser la donne, alors les évènements observés dans le manga, en dépit des PL, ne sont pas forcément si incohérents qu'il n'y parait de prime abord. Cela étant, je déplore moi-même l'emploi de niveaux de puissance chiffrés. Comme je l'ai déjà dit dans le topic d'un ancien chapitre, laisser le flou sur le niveau de puissance exact de chacun de ces protagonistes, aurait été salutaire. Nous en sommes arrivés à un point où les puissances chiffrées commencent, de mon humble point de vue, à nuire au manga. Les niveaux de puissance atteignent des valeurs démesurément grandes et la cohérence semble parfois mise à mal. Ludociel, occupant le corps d'un hôte et ayant un PL supérieur à celui de Mael ayant absorbé 4 commandements, est-ce que cela tient la route ? Je sais que la nature des commandements est antagoniste à la réelle nature de Mael, qui commençait à ressurgir alors et que, par conséquent, les commandements lui ont sûrement apporté moins de puissance qu'ils ne l'auraient fait pour quelqu'un comme Meliodas, par exemple, mais tout de même, il y a de quoi s'interroger. Laisser les niveaux de puissance flous, en se basant sur le ressenti des personnage (par exemple, un personnage s'exclamant "quelle puissance énorme !", face à un adversaire), plutôt que sur des valeurs chiffrées, aide à entretenir la cohérence des rapports de force (ou du moins cette cohérence est moins facilement mise à mal).
  5. Nimrahad

    Shokugeki no Soma 287

    Je n'ai jamais dit qu'utiliser les recettes de Yukihira ne se justifiait pas dans l'histoire ou que les recettes de Yukihira n'était pas en accord avec le thème de l'épreuve. Mais là tu me donnes des justifications internes à l'histoire tandis que moi, je pointe du doigt un choix fait par l'auteur. Je ne dis pas que l'histoire n'est pas logique. Je déplore le fait que cette histoire ne montre pas vraiment la progression de son protagoniste principal. Je ne critique pas ce qui est raconté. Je critique la manière dont ça l'est. je ne critique pas le fond, je critique la forme. Et la forme adoptée ici, c'est de nous dire, via la bouche du personnage lui-même, que Soma a progressé, au lieu de nous le montrer. Soma ne pourrait-il pas faire une recette originale, non issue de Yukihira, répondant parfaitement au thème ? Est-ce que le menu de Yukihira dispose automatiquement d'une recette pour chaque thème que Soma rencontre ? C'est l'auteur qui décide du thème des épreuves et c'est l'auteur qui décide si Yukihira a une recette adaptée ou non. L'auteur ne pouvait-il pas faire le choix d'un thème où Soma aurait pu nous montrer une création inédite de son cru, plutôt que de piocher une recette dans le menu de Yukihira ? L'auteur a fait le choix de nous présenter les choses de cette façon est c'est ce que je déplore. Quelle différence par rapport à toutes les autres fois dans le manga où les épreuves auxquelles il a fait face ne le mettaient pas sous pression ? Ce n'était pas comme si on était passé d'un personnage, en difficulté à chaque épreuve, qui soudain affichait une grande confiance en lui et de la sérénité. Accessoirement, lors de la première confrontation avec les chefs "noirs", c'est Megumi qui a cuisiné et montré ses progrès (via son plat et via la confiance et la détermination qu'elle affichait). Lors de son premier Shokugeki depuis l'ellipse, Soma perd (pour moi c'était une erreur de le faire affronter Saiba aussi tôt). Bref à ce moment il nous dit qu'il a progressé mais ça n'a pas réellement été montré. Dire que Soma avait progressé n'a servi qu'à hyper Saiba un peu plus. L'examen était un examen en équipe. On a vu la force de l'actuel E10 mais pas les progrès de Soma à titre individuel. A présent, il utilise les recettes de Yukihira. Et à moins qu'il nous dise, dans le prochain chapitre, qu'il n'avait pas un niveau suffisant pour réaliser la recette Yukihira qu'il prévoit d'utiliser, alors ce ne sera pas réellement la preuve d'un progrès. Bref, moi, j'attends toujours que l'auteur se décide à nous les montrer réellement, ces fameux progrès de Soma. @B.B King En effet, si les nouvelles recettes de Soma intègrent automatiquement la carte de Yukihira, alors ce qu'il dit vouloir utiliser peut être une nouvelle création de sa part (créée durant l'ellipse par exemple). Excellente remarque. Mais cela mériterait d'être davantage explicité. Car à l'heure actuelle difficile de dire quand la recette Yukihira est une de ses créations ou quand il s'agit d'une recette empruntée à son père.
  6. Nimrahad

    Shokugeki no Soma 287

    Ce début d'arc "Blue" n'est pas si mal. Mais il y a deux choses qui me déplaisent un peu dans ce chapitre. Tout d'abord, Soma dit qu'il ne vendrait pas ce plat plus de 10$ dans son restaurant. Mais les ingrédients utilisés sont estimés à 14$ (corrigez moi si je fais erreur). Autrement dit, cela signifie que Soma estime que son plat ne vaut même pas le prix des ingrédients utilisés. Sérieusement ? L'autre point est le fait que Soma s'apprête à utiliser une recette servit au restaurant Yukihira. Il en avait fait de même durant l'épreuve précédente. Or, à moins qu'on nous explique qu'avant, Soma n'avait pas un niveau suffisant pour réaliser ces plats correctement, cela signifie qu'il aurait pu faire ces plats avant de devenir premier siège. Du coup, l'utilisation de ces recettes ne nous permet pas de mesurer les progrès de Soma depuis qu'il est devenu premier siège. Même en partant du principe qu'il est à présent capable de mieux appliquer ces recettes qu'auparavant, on ne l'a jamais vu les réaliser avant (je m'avance un peu pour la recette annoncé dans le dernier chapitre mais je suppose que ce sera une recette inédite, comme lors de la précédente épreuve). Par conséquent, on ne peut pas mesurer la différence "avant" et "après" dans la réalisation de ces recettes pour mesurer les progrès de Soma. Et c'est bien ce que je reproche à ce début d'arc Saiba / Blue. On a Soma qui dit qu'il a progressé depuis qu'il est devenu premier siège. Mais cette progression ne nous est pas réellement montrée. On ne voit pas vraiment la différence par rapport à avant. C'est dommage. Quand un protagoniste devient plus fort, il faut que ça soit montré. Il ne faut pas qu'on nous le dise. Il faut qu'on nous le montre.
  7. Nimrahad

    Nanatsu no Taizai chapitre 288

    Et puis l'avantage numérique du niveau de puissance ne fait pas tout. Le DK a, à sa disposition, tout un tas de pouvoirs et capacités pétés. The ruler, par exemple, l'insensibilité à la magie qu'a montré Zeldris dans les derniers chapitres en date, etc... Et si des démons comme Chandler ou Meliodas maîtrisent Full Counter, on peut logiquement supposer que le DK maîtrise aussi cette technique (dans ses versions physique et magique). La DS ne doit pas être en reste, cependant. Bref tout ça pour dire qu'un combat entre les deux ne se limiterait pas à savoir qui a le plus gros PL.
  8. Nimrahad

    Nanatsu no Taizai chapitre 286

    Je suis d'accord. Mais pourquoi Merlin n'arrivait pas à faire la différence contre Galan ? Qu'est-ce qu'elle a fait pour être capable de tenir tête à Chandler et Cusak, alors qu'elle ne le pouvait pas face à Galan ? Elle s'est peut-être préparée d'une façon particulière, avec des sorts particuliers. Mais à l'heure actuelle rien n'a été dit là-dessus. Pour ce qui est de Zeldris qui tient presque tête à Ludociel, en vitesse, ça pourrait se tenir si on avait le détail des puissances. Peut-être que Ludociel a 50k en physique et le reste en magie et esprit (avec la majeure partie en magie). Du coup Zeldris qui doit tourner dans les 47k en physique arriverait à peu près à lui tenir tête en vitesse. Peut-être qu'il y a des explications similaires pour expliquer les autres points que j'ai cités dans mon précédent message. Le problème est que l'auteur ne donne pas de tels détails. C'est aux lecteurs d'essayer tant bien que mal de justifier tel ou tel rapport de force. Cela laisse par moment une impression de facilité scénaristique (les protagonistes sont aussi forts/efficaces contre tel ou tel adversaire, que l'exige le scénario). Soit il aurait fallu détailler davantage, soit, au contraire, rester bien plus flou (sans donner de valeur de puissance chiffrée). Après ça ne m'empêche pas de suivre avec plaisir l'affrontement. Mais il faut éviter de se poser trop de questions pour pouvoir réellement en profiter.
  9. Nimrahad

    Nanatsu no Taizai chapitre 286

    J'ai l'impression que l'auteur s'est laissé prendre au piège des puissances chiffrées. Akira Toriyama avait emprunté ce chemin dans son manga Dragon Ball, à une époque, avec l'introduction des saiyans dans l'histoire. Mais il a fini assez rapidement par abandonner l'idée (dès l'arc suivant). Et il a eu raison. Non seulement on finissait par arriver à des chiffres démesurément grands. Mais aussi, garder un certain flou quant à la puissance exacte des protagonistes, aide à entretenir la cohérence des rapports de force (ou du moins évite de mettre cette cohérence à mal plus que ne pourrait déjà le faire le scénario). Ici, dans Nanatsu no Taizai, non seulement on a atteint des chiffres de puissance démesurément grands à cause d'une surenchère de plus en plus présente mais en plus, la cohérence est mise à mal. On se retrouve avec des protagonistes dont les chiffres de puissance défient la logique établie jusqu'ici dans le manga, sur les rapports de force. Comment justifier que Ludociel ait, en occupant le corps d'un hôte, un niveau de puissance du même ordre que celui d'Estarossa ayant absorbé 4 commandements ? Comment expliquer, avec de tels chiffres, que Zeldris tiennent encore la route face à lui ? Comment croire que Meliodas était le démon le plus craint durant la grande guerre alors que Ludociel, Chandler et Cusack montrent des chiffres de puissance supérieurs aux chiffres annoncés pour son mode assaut ? (Ou alors en ayant laissé ses émotions au purgatoire, Meliodas y a laissé avec, une part de sa puissance ?) Comment justifier le fait que Meliodas mode assaut (142k parait-il) ait mis si facilement à l'amande Zeldris, Estarossa et Cusack, quand on voit que Zeldris tient à peu près tête à Ludociel (>200k) et le niveau de puissance que peut atteindre Cusack (168k) ? Et il y a le cas de Merlin, déjà évoqué plusieurs fois sur ce sujet. Laisser le flou sur le niveau de puissance exact de chacun de ces protagonistes, aurait été salutaire. Nous en sommes arrivé à un point où les puissances chiffrées commencent, de mon humble point de vue, à nuire au manga.
  10. Nimrahad

    Shokugeki no Sôma chapitre 283

    Imaginez si le bookmaster dont le visage est caché, était en fait Joichiro (après tout, on ne sait toujours pas vraiment ce qu'il a fait entre son départ de Tootsuki et le début du manga) et qu'on découvrait qu'en fait, il a perdu face à Asahi car il n'était pas du tout sérieux. Après tout, on sait que durant ses années à Tootsuki, il a perdu des shokugeki car il ne les prenait pas au sérieux. Bon, je n'y crois pas beaucoup mais ça aurait au moins le mérite de redorer le blason de Joichiro et de refaire de lui l'adversaire final de Souma.
  11. Nimrahad

    Nanatsu no Taizai chapitre 284

    En même temps, sur les trois protagonistes, on a Ban qui est immortel et Meliodas qui n'est, en réalité, que la manifestation dans le purgatoire des sentiments de Meliodas. Je ne sais donc même pas s'il peut être tué. Il est fort possible que si Meliodas venait à être "tué", il se reformerait dans le purgatoire (Après tout, il s'est retrouvé là en se faisant "tuer" dans le monde matériel, pour commencer, et si le roi démon avait la possibilité de tuer cette part de Meliodas une bonne fois pour toute, il l'aurait fait depuis longtemps). Au final, il n'y a peut-être que Wild qui puisse se faire tuer. Et encore rien n'est moins sûr. Les protagonistes sont dans le purgatoire. Il ne s'y applique pas les mêmes règles que dans le monde matériel.
  12. Nimrahad

    Nanatsu no Tazai - Chapitre 282

    Oui, j'entends bien, c'est pourquoi je reformulais mon avis différemment. Dans l'absolu tu n'as pas tort c'est juste que la répartition des forces que j'ai donnée, n'était pas vraiment le but de mon message juste un "raccourci" ou une "simplification" pour illustrer. Mais grosso-modo nous sommes du même avis. Mais la situation est bien plus complexe que ce que j'ai donné de manière très schématique et simplifiée pour illustrer mon propos. En fait, oui effectivement, on peut difficilement compter Elizabeth et cie dans le même panier que Rueduciel et sa clique. Ils sont alliés de circonstance mais leurs objectifs finaux et leurs méthodes pour atteindre leur but, diffèrent grandement. Mais de même chez les démons. Gowther pourrait presque constituer un camp à lui seul (enfin lui et sa marionnette). Car son plan de mettre fin à la guerre en scellant le clan des démons, n'était certainement pas partagé par le reste de son clan.
  13. Nimrahad

    Nanatsu no Tazai - Chapitre 282

    Stigma est l'alliance du clan des déesses, du clan des fées et du clan des géants. Gloxinia et Dolor sont respectivement le roi des fées et le roi des géants. Donc ils font partie de Stigma et donc sont alliés aux déesses. Et Meliodas agissait de concert avec Gloxinia et Dolor. Tout ce beau monde est dans le même camp. Seulement, dans ce même camp, il y a deux courants de pensées : les modérés, représentés par le point de vue d'Elizabeth et les extrémistes représentés par le point de vue de Rueduciel. Et ceux oscillant entre l'un et l'autre. Par exemple Tamriel et Samriel, choisissent de venir en aide à Elizabeth plutôt que Rueduciel lors de leur affrontement contre Derriere et Monspiet. Je suis certain qu'on peut trouver des courants de pensées similaires chez les démons. Par exemple Gowther qui cherche à mettre un terme à la guerre, quitte à sceller son propre clan, là où un paquet d'autres démons visaient l'élimination des déesses. Et on ne peut pas enlever que Meliodas a porté un coup sévère en quittant les démons et en tuant deux des ten commandements au passage. Meliodas n'a pas seulement déserté. Il a tué deux des plus puissants guerriers du clan des démons. Donc même s'il agit en faveur d'Elizabeth et des modérés, son action à œuvré dans le sens de l'ensemble du clan des déesses, extrémistes inclus. Oui c'est bien ce que j'ai dis aussi : "voir éventuellement un avantage du côté des anges puisque ces derniers se décident à sceller les démons après la mort de Meliodas et Elizabeth" Mais tout ça, c'est pinailler sur des détails. Alors je vais exprimer mon avis différemment (celui-ci ne changeant pas au demeurant). La trahison de Meliodas a porté un sévère coup au clan des démons (d'autant qu'il a tué . Un coup suffisamment important pour que les déesses semblent envisageable d'éradiquer le clan des démons. Il a fallu la transformation de Mael en Estarossa et le changement de camp de Gloxinia et Dolor pour que cela renverse suffisamment la balance pour que les déesses en viennent à sceller les démons. Donc j'en reviens à la conclusion de mon précédent message. La puissance de Meliodas n'est en rien banalisée ni dévaluée. Ce n'est pas parce que la transformation de Mael en Estarossa est l'évènement final qui est venu sceller le destin des démons que cela signifie que sa puissance (et par extension celle de Rueduciel et Elizabeth) est égale à celle de Meliodas.
  14. Nimrahad

    Nanatsu no Tazai - Chapitre 282

    Tout à fait. Il ne s'agit pas d'équilibre de puissance entre deux individus mais d'équilibre des forces entre les deux camps en présence. De plus, considérons quelques instants, les gains et pertes de puissance militaire qu'on a pu observer parmi les plus puissants protagonistes de chaque camp : Les démons ont perdu Meliodas qui a changé de camps. Cela fait donc une perte pour les démons et un gain pour les anges. Meliodas a tué deux des Ten commandments avant de partir. Cela fait deux pertes pour les démons mais pas de gain du côté des anges. L'armée des anges a perdu Gloxinia et Dolor qui ont changé de camps. Donc deux pertes pour les anges et deux gains pour les démons. Les anges ont perdu Mael qui est devenu Estarossa et a rejoint les démons. Donc une perte pour les anges et un gain pour les démons. Du côté des anges, on a donc un gain (Meliodas) et trois pertes (Gloxinia, Dolor, Mael) Du côté des démons, on a trois gains (Estarossa, Gloxinia, Dolor) et trois pertes (Meliodas et deux commandements). Il y a donc plus de gain en terme de nombre de guerriers, du côté des démons. Pourtant il y a plus ou moins équilibre entre les forces à ce moment (voir éventuellement un avantage du côté des anges puisque ces derniers se décident à sceller les démons après la mort de Meliodas et Elizabeth, ce qui représente une grande perte militaire pour eux, en plus de la perte de Mael, il me semble). Donc non, la puissance de Meliodas n'est en rien banalisée ni dévaluée.
  15. Nimrahad

    Shokugeki no Soma 279

    Ce qui serait raté dans ce cas puisque cet examen ne fait pas l'objet d'une ellipse. Il est montré. Donc si redondance il doit y avoir, alors elle ne sera pas évitée (et encore, vu le temps qu'a occupé le régiment de cuisine, il n'y a pas trop de redondance). Ce que je trouve discutable, c'est l'ordre des évènements entre l'examen actuel et l'enlèvement d'Erina, ce qui ne concerne qu'une poignée de chapitres (grosso-modo, j'aurais retardé l'enlèvement de 3 ou 4 chapitres mais guère plus). Parce que là, en terme de tension et d'importance scénaristique, on est en dent de scie, au lieu que celles-ci ne soient croissantes.
×