Jump to content

Еrza

Créature Divine
  • Content Count

    12668
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    20

Еrza last won the day on May 8 2020

Еrza had the most liked content!

Community Reputation

820 Excellent

About Еrza

  • Rank
    Gold Saint
  • Birthday 06/23/2000

Recent Profile Visitors

8532 profile views
  1. J'avoue que ce n'est pas la confiance qu'il manque à Benzema, c'est plutôt l'aide du karma. Il a eu une malchance pas possible sur le premier match à ne pas marquer alors qu'il méritait clairement. Ok, il aurait pu encore mieux tirer son pénalty (on peut toujours mieux faire), mais je ne l'ai pas trouvé mauvais, loin de là. C'est le gardien qui le sort plus que lui qui le rate. Quant à tout le reste, pitié... Et rendez le but de Dembelé à Benzema. Et là, sur ce deuxième test, il se blesse et n'a pas le temps de finir un match qu'il avait bien commencé. Je pense qu'il aurait marqué s'il avait joué tout le match. Heureusement, sa blessure n'a pas l'air grave, mais j'espère qu'il pourra vite récupérer pour être prêt pour le début de l'Euro. Sur ces deux heures et quelques, j'ai trouvé Benzema très propre et disponible. Les bons appels, les bons décrochages, de bonnes combinaisons avec les deux autres pépites de l'attaque des Bleus. Il ne perd quasiment aucun ballon, il est à la fois solide et vif. Rien à dire, c'est bien l'attaquant complet que l'on connaît du Réal. Une fois que les automatismes avec Griezmann et Mbappé seront parfaitement rôdés, je plaindrai les défenses. Surtout que cela fonctionne déjà très bien avec Pogba ! Honnêtement, la seule chose qu'il manque pour qualifier son retour d'indiscutable et incroyable, c'est un but. Satanée béquille. Giroud, sans commentaire, il fait une nouvelle fois taire tous les rageux, comme absolument à chaque fois. Et avec la manière : un doublé en un peu plus d'une mi-temps. Comme dit plus haut, j'ai trouvé Pogba monstrueux aujourd'hui. Il était déjà bon la semaine dernière, mais là, il est monté d'un cran. On est sur le meilleur Pogba possible, comme à la Coupe du Monde. J'ai l'impression qu'il sait parfaitement se conditionner mentalement pour être au sommet au moment idéal. Aucun déchet, aucun gribouillis, des différences énormes à chaque fois qu'il se projette ou conserve le ballon, des passes d'un autre monde et une assurance incroyable au milieu. Ce n'est pas un hasard si nous avons pu voir Kanté se projeter plus d'une fois dans ce match et même tirer, voire dribbler dans la surface. C'est rare de voir Kanté se permettre ce genre de chose, encore plus quand c'est plusieurs fois dans le match. C'est évidemment parce que Pogba le couvrait. Il était partout ce soir, il fait 10 mètres en deux enjambées, il est hyper solide (impossible de lui chiper le ballon), etc. Bref, c'est le grand Pogba. Et la France avec le grand Pogba ne peut pas perdre. Espérons qu'il garde ce niveau pendant tout l'Euro. Globalement, sur les deux matchs, je trouve que toute l'équipe a été très bonne, sereine, solidaire et joyeuse. Le plaisir était palpable et la dangerosité de l'équipe s'en ressentait davantage. Vraiment un régal à une semaine du début de l'Équipe de France à l'Euro. Pour parler un peu des autres, Griezmann semble lui aussi plus en forme que jamais en leader de l'attaque, Mbappé n'a pas été en réussite ce soir mais a tenté beaucoup de choses, je préfère Rabiot à Tolisso mais ce dernier a prouvé ce soir qu'il avait tout autant sa place, etc. Tout le monde était présent. Le seul petit bémol, c'est encore et toujours certains trous dans la défense, découlant d'un manque de concentration ou de couverture des latéraux. Forcément, il y a encore du progrès à faire à ce niveau, mais ce n'était pas systématique non plus, loin de là. Ce sont quelques erreurs qui pourraient ne pas pardonner contre une équipe telle que l'Allemagne, mais il faut que l'adversaire soit réaliste aussi car il n'y en aura pas une toutes les cinq minutes. C'est perfectible, mais c'est assez propre et rassurant au final. C'est paradoxal de dire ça, mais je ne me suis pas senti spécialement en danger. On aura beau raconter tout et n'importe quoi, l'intensité de la compétition est unique et non reproductible, d'autant plus un Euro, donc je n'ai plus qu'une chose à dire : vivement l'Euro, vive l'Équipe de France et bonne chance à l'Équipe de France !
  2. Pour Yamato, la différence avec la majorité des nouveaux personnages féminins à grande hype, c'est que tu comprends vite que c'est un personnage de premier plan de l'arc, mais pas seulement. Elle est amenée à devenir une figure, un symbole du manga tout entier, du moins à l'échelle de l'histoire. Une Monet par exemple (que j'aime toujours) ne pouvait pas garantir de telles promesses scénaristiques, et on a vu au final que c'était effectivement un personnage temporaire. Même configuration pour des personnages comme Smoothie ou autres qui ne me viennent pas en tête. En parallèle, il y a aussi la catégorie des personnages de flashback. Une Otohime (j'ai l'impression d'être le seul à avoir eu un coup de cœur), une Nico Olvia, etc., tu sais que c'est le passé. Elles hypent un temps, mais c'est tout. En fait, Yamato, c'est le futur. Je pense que la nouvelle génération, les petits jeunes qui vont bouleverser le monde, hype davantage et surtout rassure. On sait que l'on va pouvoir compter sur eux un jour. C'est pour ça que Tashigi, Carrot ou encore Koala bien sûr vont loin, comparativement à leur développement actuel. C'est pareil pour Vivi (bien qu'il y ait un plus par rapport à sa quasi-intégration à l'équipage et au fait que ce soit au début du manga ; la première grosse relation de l'équipage) et c'est bien pour cette raison qu'elle est là aujourd'hui. Et désormais, le fer de lance de cette mouvance, c'est Yamato. Il n'y a pas forcément besoin d'un gros développement (même si j'espère, et je pense, qu'elle l'aura) pour plaire, la notion de symbole est au moins aussi forte. À l'heure actuelle, Yamato est la fille du Yonkô le plus puissant et la successeuse spirituelle d'Oden, qui est lui-même l'un des noyaux de l'histoire du manga, autour duquel gravite un grand nombre de thématiques et d'axes abordés. En cette qualité, elle devrait suivre Luffy jusqu'à Laugh Tale. Son importance n'est que peu soupçonnée par une partie des lecteurs. Sa personnalité colle avec ce qu'elle représente dans le sens où elle est exemplaire, c'est une véritable héroïne. Cela va avec le fait qu'elle pense comme Oden. Et pour la personnalité, c'est comme pour le symbole : il n'y a pas besoin d'un gros développement pour y croire et pour comprendre dès la première seconde que c'est extrêmement sincère et noble. Pour ma part, c'est pour ces raisons que j'aime déjà Yamato, en plus évidemment de son design fantastique et de son reveal. Je ne peux donc que me réjouir et trépigner d'impatience à l'idée de découvrir son flashback, de suivre son évolution et d'observer le rôle qu'elle va assumer dans la suite, et sur le Thousand Sunny. Bref, j'adore les quatre personnages du jour, mais ce sera Nami et Yamato cette fois.
  3. Je me demandais qui allait être la dernière demi-finaliste après Nami, Robin et Vivi. Même si j'aime toutes les quarts de finaliste, je suis content que ce soit Yamato ! Un personnage récent mais déjà très apprécié, à juste titre selon moi bien que l'on n'en sache pas encore énormément sur elle. Mais bon, ce sera le prochain Mugiwara, donc bon. Je me demande toutefois si elle devait participer à ce tournoi puisque c'est un homme (à l'inverse d'O-Kiku). Dans le premier duel, je choisis Nami. Comme pour à peu près tout le monde si j'ai bien compris, c'est un personnage qui ne cesse de monter dans mon estime. C'est le genre de personnage qui se bonifie naturellement avec le temps. Sans avoir spécialement besoin de faire quelque chose, juste en étant là et en étant elle-même. Mais Nami fait des trucs, justement. Toutes ses prises de position et de parole sont vraies. Aujourd'hui, même si Robin garde une place particulière dans mon cœur, je suis peut-être plus content de voir la navigatrice à l'archéologue. Dommage pour Vivi, qui restera à jamais la Mugiwara symbolique. Quel bonheur de la revoir il y a quelques chapitres pour la Reverie. Dans le second duel, va pour la surprise Yamato. Évidemment, j'aime toujours beaucoup Robin (probablement plus que Yamato) et je suis sûr qu'elle se fait discrète depuis quelques temps pour mieux percer l'écran le moment venu. Je préfère donc donner une chance à Yamato, que j'adore déjà. Son entrée en scène m'a marqué avec ce design si cool. Le design des nouveaux personnages féminins d'Oda est souvent réussi, parvenant à créer une hype quasi instantanée, mais le reste ne suit pas toujours. Là, j'ai été pris par son histoire. La petite fille prisonnière de sa condition, qui voudrait juste être libre de faire partie du clan ennemi, être libre tout court, alors que si elle acceptait d'où elle vient, elle aurait une vie tranquille et sans danger du début à la fin. C'est triste et beau à la fois parce qu'avec l'arrivée de Luffy, c'est le destin qui s'en mêle. Et c'était écrit. Dans cet arc, tout s'explique pour elle : Ace, Oden, Kaidô. Tout prend sens. C'est inéluctable qu'elle suive Luffy parce que c'est lui qui aura permis à son rêve enfoui, sa raison d'être, de voir le jour. Je dis "permis", mais c'est exagéré. C'est plutôt "allumé l'étincelle". Yamato représente à elle seule une grande partie de la symbolique de l'histoire du manga. Je vote pour elle pour cette raison, pour le futur, pour l'avenir radieux qui attend les habitants du monde grâce à une bande de têtes brûlées qui voulaient juste vivre leur vie sans chaîne. Tant que j'y suis, avant la finale, j'ai regardé un peu le parcours des personnages et notamment de mes favorites. Très satisfait des quarts de Perona, Carrot et Koala, qui ne pouvaient pas aller plus loin de toute façon. Heureusement que je ne suis pas venu plus tôt sur ce tournoi car je me serais arraché les cheveux sur le groupe 8 du tour 2. Otohime, l'un de mes gros coups de cœur, a passé un tour et est tombée dans un gros groupe, donc je suis satisfait. Pudding dans la même situation mais quoi qu'il arrive, j'aimais beaucoup quatre des personnages donc... Monet passe un tour aussi puis tombe sur le pire groupe possible, donc pas de regret, si ce n'est celui de ne pas avoir été là pour en parler. Bonney est arrivée au tour 2 dans un bon groupe et dans un format tel que celui-là, elle ne pouvait pas faire beaucoup mieux. J'ai une hype de fou depuis ses dernières apparitions dans le manga, que j'ai hâte d'en savoir plus. Rien que pour ça, j'aime le personnage alors qu'au début, elle faisait potentiellement partie des Supernovas que j'appréciais le moins. Pour finir, dommage pour Rouge qui tombe dès le début, mais c'est normal. J'ai toujours espoir que l'on ait un flashback où l'on découvre réellement la personnalité et sans doute la majesté d'une telle légende.
  4. Varane et Kimpembe, les deux valeurs sûres en ce moment. Umtiti pour la belle époque, j'aime bien ce joueur donc j'espère qu'il reviendra au plus haut niveau même si ça va être compliqué. Upamecano qui m'avait assez plu lorsqu'il avait joué en Bleu. Hernandez et Pavard sont les deux piliers des côtés en Bleu donc je les choisirai pour les latéraux. Lenglet ne m'a pas impressionné quand je l'ai vu jouer. Laporte, je l'ai sûrement vu quelques fois, mais il ne m'a pas marqué visiblement vu que je ne m'en souviens plus. Fofana, Koundé et Zouma, je les connais de nom mais je ne sais même pas si je les ai déjà vus. Une fois ou deux grand maximum. Cela fait pas mal d'années que je suis largué, je ne regarde pas suffisamment de matchs et de championnats différents.
  5. Еrza

    DC Extented Universe

    Oui, bien évidemment. D'abord, d'un point de vue artistique. J'avais beaucoup aimé Man of Steel et Batman V Superman : Dawn of Justice, moins Justice League, mais dans tous les cas, je n'ai jamais été aussi impliqué que dans le MCU. Zack Snyder's Justice League a en quelques sortes ravivé ma hype, je l'attendais bien. Je l'ai vu une première fois, je l'ai trouvé exceptionnel (j'essaierai d'en faire un commentaire un jour, comme d'hab). Puis, cela m'a donné envie de me refaire le DCEU depuis le début. Et c'est là que j'ai découvert à quel point Snyder maîtrisait son sujet. J'ai remarqué pas mal de petits détails, ou même des points assez importants, auxquels je n'avais pas fait gaffe lors des premiers visionnages. J'ai revu les trois films dans l'ordre et de manière rapprochée : tout est cohérent, beau, symbolique, impactant. L'intérêt et l'intensité montent globalement en puissance de film en film et vu les événements de Zack Snyder's Justice League, la suite promet de continuer sur cette lancée et de finir en apothéose. Sachant que Zack Snyder's Justice League est en soi une apothéose, ça laisse rêveur... Ensuite, d'un point de vue commercial. Zack Snyder's Justice League est clairement un gros succès et ouvre une hype qui garantira la réussite des éventuelles suites. Alors, certes, ce film n'aurait sans doute jamais vu le jour sans la version tronquée de 2017, car même si Zack Snyder avait pu terminer le film à l'époque, il n'aurait jamais pu sortir un film de 4h au cinéma (peut-être que la version director's cut serait malgré tout sortie en Blu-Ray, qui sait). Mais maintenant que c'est fait, on se rend compte de deux choses : le public a largement mieux réagi à cette version (logique) et c'est la preuve que le Snyder-verse peut vivre sur plateforme, avec 100% de liberté pour le réalisateur, et sans empêcher que le programme des autres films, qui se détacheraient du Snyder-verse, ait lieu au cinéma comme la Warner l'a prévu depuis quelques années maintenant. Pouvoir poursuivre l'univers des super-héros DC Comics au cinéma et en streaming, c'est une aubaine que la Warner devrait saisir sans réfléchir. Ce film, c'est quand même un aveu total d'échec de la Warner, qui demande pardon aux fans de DC Comics et qui assume à 200% ses mauvaises décisions concernant le Justice League de 2017. C'est à souligner, respect à la Warner pour ce geste. Sauf que vu le teasing à la fin du film, il y a deux explications : soit la Warner est encore plus à l'ouest que ce que l'on pensait en proposant cette version ultime du film sans envisager de faire les suites, soit c'était un test pour voir si le Snyder-verse est viable, notamment en streaming. J'espère de toutes mes forces que c'est la deuxième option et je ne peux me résoudre à croire à la première. Le succès étant au rendez-vous, j'ai donc hâte de voir ce qu'il va se passer dans les semaines à venir. Je sais bien que réaliser les suites va être très compliqué, surtout au niveau de l'emploi du temps des acteurs sur lequel la Warner ne pourra potentiellement avoir que peu d'influence, mais si cela doit prendre des années, eh bien soit. Je ne dis pas qu'en rester à ce film serait un drame (loin de là, vu la magistrale fresque qu'il est), mais laisser Zack Snyder terminer son œuvre en lui laissant faire les deux derniers films me paraît important. Ce qui, encore une fois, n'empêcherait aucunement les autres films de vivre leur vie, qu'ils soient connectés au Snyder-verse ou non. Et encore heureux car je ne veux pas voir disparaître le personnage de Harley Quinn. Bien qu'elle pourrait aussi apparaître dans les suites de Snyder, soyons fous. Bref, je suis un partisan de #RestoreTheSnyderVerse.
  6. Alors. 1. Effectivement, j'ai assez envie de voir ce tournoi naître. Forcément, The Walking Dead est l'une de mes séries préférées, ses personnages font partie de mes préférés, on a eu beaucoup de temps pour énormément s'y attacher au point que cela me ferait chier de voir des personnages que j'apprécie seulement sans plus mourir dans la série, et de la même manière qu'au-dessus, ça me fera plaisir de voter pour des personnages plus secondaires probablement jamais vus dans d'autres tournois. 2. C'est une très bonne idée ce que tu proposes car c'est justement l'organisation quotidienne qui me pose problème de mon côté vu qu'il y a régulièrement des jours où je ne suis pas là (moins avec le covid, forcément) et que de toute manière, même quand je suis là, la régularité des horaires quotidiens en prend un coup. Gérer tout le reste ne me dérange pas, je dirais même que je kiffe préparer la sélection et les avatars quand j'ai du temps pour le faire. Pour le format, cela dépendra du nombre de personnages bien sûr mais une fois que ce sera déterminé, que ce soit toi ou moi qui le définit m'importe peu. Il y a tellement eu de personnages en 17 saisons et 3 séries (à l'heure actuelle) qu'il y a moyen d'avoir un nombre conséquent de personnages sans trop mettre de personnages étant apparus trois minutes en tout. En somme, avoir un tournoi plutôt compétitif. J'espère que les gens suivront, c'était tout de même de très loin la série la plus suivie du câble aux USA il y a quelques années (loin devant Game of Thrones, pour donner une idée à ceux qui ne s'y intéressent pas). Bref, si t'es toujours chaud en avril, je serai toujours chaud. Je me proposerais bien mais il se pourrait qu'éventuellement, de manière totalement malencontreuse, Wanda se retrouve dans plusieurs groupes du premier tour.
  7. Je ne me souvenais pas avoir été aussi marquant mais c'est sûr que voter pour des Mavis, Werufin, Envy ou autres Rosinante, je ne dirai pas non. J'allais dire que le dernier tournoi des personnages du MCU avait eu lieu il y a quasiment deux ans et que l'on pourrait le remettre au goût du jour, mais depuis ce tournoi, il n'y a eu qu'une œuvre du MCU à être sortie. Cela dit, quelle œuvre (WandaVision). Cela ne tiendrait qu'à moi, il aurait lieu, mais je comprends si l'on attend encore un peu. Après, en termes de hype, c'est le moment, entre la fin de WandaVision, The Falcon and the Winter Soldier qui va commencer dans une semaine, et les autres séries qui arrivent ensuite (avec, on l'espère, Black Widow qui sortira à sa dernière date en date, le 7 mai). Concernant le tournoi The Walking Dead, tu l'avais abandonné l'année dernière @AWXO. As-tu prévu de le remettre au goût du jour ou toujours pas ? Si non, je vais voir si je me motive à le proposer. The Walking Dead est en cours de diffusion de la partie C de la saison 10 et Fear The Walking Dead devrait reprendre le flambeau ensuite. Ou alors, on attend la dernière saison de la série en octobre (prévisionnellement), mais comme ce ne sera pas la fin de cet univers vu que plusieurs autres séries et films continueront, je ne sais pas si c'est une bonne idée. Sinon, vivement le tournoi Shingeki no Kyojin, ayant enfin englouti tout l'anime en quelques jours, et me dirigeant probablement vers un craquage à la fin de la première partie de la saison 4 en continuant via le manga (je n'arriverai pas à tenir la pause, ce qui est con car j'avais initialement prévu de voir l'anime en entier avant de lire le manga (en entier aussi)).
  8. 6. I, Tonya, de Craig Gillepsie
  9. Hattori, sûrement le vrai boss du Cipher Pol Aigis Zero.
  10. Un topic que je voulais créer il y a des mois, ayant vu avec stupeur que la série n'en avait pas, malgré son gros buzz. C'est toujours pareil des mois plus tard donc je crée le topic, parce que la série le mérite. Une série géniale à suivre de bout en bout, qui "sort de nulle part" et qui, selon moi, mérite sa popularité. Je peux comprendre que cela ait gonflé certaines personnes (quoique, honnêtement, j'ai rarement vu une série aussi populaire faire autant l'unanimité, je n'ai eu aucun retour négatif dans mon entourage et il y en a très peu globalement, tout le monde a adoré), mais c'est parce que ce genre de série est trop rare, donc quand ça marche, ça fait d'autant plus de bruit. Franchement, une série sur les échecs, qui reste un jeu / sport de niche (tout le monde connaît mais peu de monde en fait assidûment), je suis hyper content qu'elle ait à ce point passionné les foules. C'est cool pour une discipline que j'aime beaucoup (même si je n'y joue pas souvent non plus). Je ne vais pas revenir sur tout ce qui fait que la série est une réussite totale, tout a déjà été dit. J'aimerais bien en faire un pavé plus détaillé un jour, peut-être à mon second visionnage. J'en resterai aux plus gros points forts de la série. D'abord, le personnage et l'actrice, qui sont magistraux (évidemment) et qui donnent envie de s'intéresser aux échecs. Beth Harmon est fascinante à tous les égards et si ce sont les échecs qui sont le moteur de sa vie et qui déclenchent un peu tout ce qu'elle vit (sauf un certain événement, que je ne citerai pas), j'ai adoré la suivre dans toutes les étapes difficiles de sa vie. Elle passe véritablement par toutes les émotions, tous les états, et c'est intéressant de voir comment un génie telle qu'elle est réagit à ce genre de situation, que ce soit des trucs du quotidien ou quelque chose qui n'arrive qu'à des champions comme elle. Le personnage est complet, électrique, torturé et simplement inatteignable. Ensuite, bien entendu, la prouesse de rendre la série si addictive et passionnante est extrêmement belle. Pour ma part, aimant déjà les échecs, je pense que j'aurais pu aimer la série si elle avait été moins maîtrisée, mais là, c'est du grand art parce que le mec qui ne comprend rien aux échecs est quand même rentré dedans pieds joints. Et pourtant, il y a beaucoup de termes techniques et d'explications imbittables. Le personnage et l'actrice y sont pour beaucoup, mais c'est également l'écriture et la mise en scène très bien vue qui marquent. Tout le monde se souviendra de tous les jeux que les réalisateurs ont trouvé pour montrer chaque partie d'échecs de manière différente (parce que chaque partie d'échecs est différente). Mention spéciale aux représentations que Beth se fait du plateau, de ses parties et de ses tactiques, toujours jouissif à observer, presqu'à foutre les frissons. Les costumes, les décors, la reconstitution de l'époque, l'esthétique de la série, l'image léchée au sens large, les musiques, les personnages secondaires, l'attention au détail, tout le reste est de très bonne facture aussi. Bref, je répète ce qui a été dit il y a plusieurs mois par à peu près tout le monde, sans apporter grand chose, mais c'était histoire d'en rajouter une couche à chaud pour bien montrer que, selon moi, c'est une grande série et qu'elle mérite de dépasser le stade de buzz passager, de tenir dans le temps. Je pense qu'elle y parviendra. Félicitations à Anya Taylor-Joy pour sa victoire aux Golden Globes, ainsi que pour l'équipe de la série pour le prix de la meilleure mini-série. Je suis très heureux qu'Anya Taylor-Joy, que j'avais bien aimée dans Split, atteigne ce niveau de reconnaissance. J'ai déjà hâte de revoir la série en connaissant le parcours de Beth et le dénouement de l'histoire. Netflix est l'une des meilleures chaînes / plateformes en termes de production de séries, avec une grande quantité de bonnes séries, mais c'est finalement assez rare que je trouve une série exceptionnelle au point d'être dans les meilleures de tous les temps ou dans mes préférées. Je ne sais pas encore si c'est le cas pour The Queen's Gambit, mais ce que je sais, c'est que c'est l'une des meilleures séries de la plateforme, et que je n'en classerai pas beaucoup au-dessus.
  11. Chaîne : Netflix. Pays d'origine : États-Unis. Genre : drame. Date de première diffusion : 23 octobre 2020. Format : épisodes de 46 à 68 minutes - une saison de 7 épisodes. Créateurs : Scott Frank et Allan Scott. Casting : Anya Taylor-Joy, Bill Camp, Moses Ingram, Marielle Heller, Harry Melling, Thomas Brodie-Sangster, Marcin Dorociński, etc. Synopsis : "Cette fiction suit Elisabeth Harmon, une prodige des échecs orpheline, de huit à vingt-deux ans, dans sa quête pour devenir la meilleure joueuse d'échecs du monde, tout en luttant contre des problèmes émotionnels et une dépendance aux drogues et à l'alcool. L'histoire commence au milieu des années 1950 et se poursuit dans les années 1960." (Source : Wikipédia) Trailer :
  12. Je suis de retour après, à mon grand regret, deux tournois d'absence (GG à Luffy / Zoro et Oden, qui étaient sans doute mon favori pour le premier et dans mes favoris pour le second). Et pourquoi je suis-je de retour, vous demandez-vous tous ? Parce que La Chèvre, évidemment.
  13. J'ai également voté pour les séries du Defenders-verse. Jessica Jones en premier lieu, parce que c'est peut-être ma préférée et que même si la saison 3 constitue une fin satisfaisante à la série, elle laisse clairement entrevoir une suite qui pourrait de surcroit être complètement énorme. The Punisher, parce que ce personnage et l'intensité de la série étaient incroyables, il n'y aura jamais trop de Frank Castle. The Defenders parce que, bien que la série était très sympa, je ressens quelques années après cette déception parce que cela aurait pu être encore mieux. Daredevil "seulement" en quatre parce que je n'ai toujours pas vu la troisième saison (je sais, c'est honteux), mais par principe, c'est la première série du Defenders-verse, c'est un personnage et une série exceptionnels, bref, que du lourd. Je m'arrête là. En plus du fait que ces séries étaient excellentes, j'aimerais tellement que ses personnages soient officiellement introduits dans le MCU. J'aurais pu voter pour Luke Cage parce que la saison 2 était meilleure que la première et pouvait augurer du lourd pour la suite, mais la fin est bonne en soi. Quant à Iron Fist, je n'ai pas vu non plus la saison 2, mais contrairement à Daredevil, il va falloir que je me motive pour la voir (j'avais bien aimé la saison 1 mais moins des séries citées plus haut). Les autres séries, je ne peux pas dire que je les connaisse vraiment. Helstrom, Cloak and Dagger et The Runaways, je n'ai jamais vu, même si les deux dernières m'ont traversé l'esprit à un moment. Agents of S.H.I.E.L.D., j'en ai vu quelques épisodes mais c'est tout. Au-delà de ça, j'imagine que la série est aboutie et donc pas forcément au premier rang dans ce sondage. Agent Carter, je suppose que c'est l'inverse. Pour le coup, j'ai toujours bien aimé ce personnage et l'actrice a changé de dimension pour moi suite au premier épisode de la saison 2 de Black Mirror, donc j'ai toujours voulu voir cette série. J'essaierai, un jour. Inhumans, j'ai vu les deux premiers épisodes en IMAX au cinéma à l'époque. Complètement oubliable et oublié.
×
×
  • Create New...