Jump to content

Dani

Créature Divine
  • Content Count

    12619
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    20

Dani last won the day on May 8

Dani had the most liked content!

Community Reputation

773 Excellent

About Dani

  • Rank
    Gold Saint
  • Birthday 06/23/2000

Recent Profile Visitors

7491 profile views
  1. Saison 2 - épisodes 1 à 5 Comme souvent, j'ai ramé pour commencer la saison. À ce stade, j'ai failli me dire qu'il valait mieux attendre la fin de la saison pour tout voir d'un coup, mais les rumeurs / infos sur le dernier épisode m'ont trop hypé donc finalement, je viens d'enchaîner les cinq premiers épisodes de la saison 2. J'avais fait un peu la même chose pour la saison 1. La première chose, c'est que la saison 2 part sur de bonnes bases et sur la bonne lancée des deux derniers épisodes de la saison 1, qui étaient bien meilleurs que les six premiers. Alors c'est sûr qu'on reste pour l'instant sur une intrigue "annexe" par épisode et que le schéma est toujours le même : "Vas voir machin, il pourra t'aider" --> "Salut, je suis machin, on est oppressé par x créature, groupe ou autorité, je te propose donc un deal : tu m'aides et je te dis ou te donne ce que tu veux" --> "J'ai la flemme mais je n'ai pas le choix donc ok, deal" --> Pan pan boum boum --> X sort de nulle part pour sauver Y --> "T'étais plutôt cool comme mec en fait, allez à bientôt, et n'oublie pas d'aller voir machin 2, il pourra t'aider". Mais contrairement à la saison 1 (d'après mes souvenirs), la saison 2 prend plus le temps de construire le fil rouge, on sent la menace qui plane vu qu'elle est enfin apparue en fin de saison précédent (Moff Gideon et ce qu'il mijote), l'univers de Star Wars avec les réminiscences de l'Empire et la Nouvelle République s'étoffe (il ne faut pas oublier que l'on est entre le VI et le VII et j'ai l'impression qu'ils sont en train de développer cette période et un potentiel lien avec le VII... je ne sais pas jusqu'où ils iront mais ça me plait), les apparitions d'anciens persos sont jouissives et de manière générale, je trouve que les épisodes ont encore plus de gueule (le budget est ouf, on atteint vraiment un niveau cinématographique). Le premier épisode était excellent en ce sens, il rassemble une bonne partie de ce dont je parle (et il a une durée correcte au moins ). Déjà, on est sur Tatooine, donc c'est cool. Le shérif de la ville fut une bonne surprise niveau personnage, lui qui partait mal notamment lorsque l'on découvre qu'il a récupéré l'armure de... Boba Fett. La quête de l'épisode est sympa, j'ai apprécié que l'on retrouve les Hommes des Sables au premier plan et, chose rare, que nos héros collaborent avec eux. Le dragon était très impressionnant tout en gardant ce côté d'époque, un peu comme le Sarlac dont il est fait mention et qui serait apparemment mort. Que j'aime ces références aux films. La toute fin de l'épisode n'est pas moins intrigante avec l'apparition tant attendue de Boba Fett. Il n'est donc bel et bien pas mort le bougre. Joué par l'acteur de Jango Fett dans l'épisode II en plus. Je me demande quand même comment il a survécu (est-ce que cela aurait un rapport avec la prétendue disparition du Sarlac ?) et sa réapparition va être l'une des choses que j'attends le plus. À moins qu'ils ne gardent tout pour l'hypothétique série qui lui sera consacrée ? Une chose est sûre : j'ai hâte que ce personnage culte mérite enfin sa réputation. Les deux épisodes suivants étaient peut-être les plus faibles de ces cinq premiers mais j'ai quand même kiffé certains points. Déjà, l'apparition des X-Wing avec certains pilotes de la Nouvelle République était bien vue. Cela nous rappelle que Mando n'est pas vraiment un héros et qu'il n'est pas le bienvenu partout. Leur échange était intéressant et j'ai bien aimé le fait que la Nouvelle République ne se fasse pas berner facilement. La suite de l'épisode est classique mais je m'en souviendrai parce qu'ils ont réussi à nous pondre une scène à la Harry Potter avec mon pire cauchemar : les araignées. Mais des araignées en mode Star Wars, attention. Dans le troisième épisode, c'est cette fois les vestiges de l'Empire qui apparaissent avec un officier (ou je ne sais quel rang) joué par l'Homme en noir de Lost. Pareil, sympa de voir que l'Empire n'est pas totalement mort d'un coup (on le savait déjà mais j'aime toujours les piqûres de rappel) et en plus, on en profite pour revoir vite fait Moff Gideon. Trois Mandaloriens (dont la principale qui est apparemment connue dans l'univers) sont là pour aider Mando (enfin, plutôt l'inverse...), avec une vision un peu différente de notre héros (encore une fois, c'est bien de voir que même au sein du même peuple, il n'y a pas qu'une pensée commune et dangereuse). Donc deux épisodes de transition qui rapprochent beaucoup Mando du but et qui nous apprennent certaines choses. Au passage, j'ai kiffé le personnage de la grenouille et son objectif, j'ai trouvé ça assez touchant et ce n'est pas souvent que l'on voit ce genre de chose dans cet univers. Le quatrième épisode fait revenir d'anciennes connaissances avec Cara et Greef. Il le fallait bien vu que ce sont quand même des acteurs principaux de la série mais j'avoue que l'on aurait pu s'attendre à les voir davantage. Un bon point que de ne pas les caler n'importe où et de faire appel au bon moment (même si c'est pour faire une énième halte jusqu'au prochain objectif). On revoit même le bandit bleu du premier épisode de la série, moi qui pensais qu'il était mort. La team fonctionne plutôt bien mais ce qui fut le plus instructif, c'est la partie dans l'une des anciennes bases de l'Empire. C'est probablement l'épisode qui fait le plus avancer le fil rouge puisque l'on s'attarde sur les expériences de l'Empire et notamment celles qu'ils ont faites sur l'Enfant quand ils l'avaient en leur possession. Je me demande vraiment ce que cela cache. Moff Gideon est mis en valeur comme un grand méchant mastermind, donc j'avoue que je suis assez hypé. Je me prends à rêver et à imaginer que toutes ces expériences sur la Force sont les prémisses du retour de Palpatine dans l'épisode IX mais il faut que je me calme parce que pour l'instant, on en est très loin. C'est plus fort que moi, je veux voir un lien avec les films (et pourtant, il y en a déjà) et lever le voile sur certains mystères. Toujours est-il que la course-poursuite avec les stormtroopers puis les TIE, c'est toujours un énorme plaisir. On en vient au cinquième et dernier épisode en date, qui était sans nul doute le meilleur, devant le premier et le quatrième. Le titre : The Jedi. Cette introduction. Ahsoka. C'est dingue, je suis à fond sur un personnage que je ne connais quasiment pas. Il faut dire qu'elle a une telle aura dans l'univers, surtout pour un personnage qui n'apparaît pas dans les films. J'avais quand même vu le film The Clone Wars et les deux ou trois premiers épisodes de la série et je l'appréciais déjà. Bref, maquillage parfaitement réussi et Rosario Dawson était un excellent choix de casting. Ils n'ont rien foiré à son sujet et vu l'attente qu'il y avait, c'est une prouesse. Ils n'avaient pas le droit d'échouer. N'ayant pas vu la série, je ne sais pas ce qu'elle fout là, pourquoi elle s'est exilée et n'a jamais participé à la guerre contre l'Empire (au début de The Clone Wars, je me disais qu'elle allait forcément mourir à la fin de cette série), pourquoi elle a des sabres laser blancs, mais putain, elle explose la classe. C'est sans doute aussi le fait de voir enfin un Jedi pour la première fois dans la série et de voir des sabres laser fendre le vent qui me met dans cet état, mais quelle importance ? Je pense que le personnage a été très bien traité, les références aux anciens événements sont subtils et l'épisode est tout simplement génial à suivre. On apprend également pas mal de chose sur l'Enfant. Enfin finis les "Baby Yoda" qui me hérissent les poils, place à Grogu ! Un nom inattendu mais c'était à prévoir dans une communication entre deux utilisateurs de la Force. On découvre qu'il avait commencé à être formé par l'Ordre Jedi sur Coruscant mais qu'il a été caché suite à l'avènement de l'Empire. Yoda doit donc forcément le connaître. Entre lui et Ahsoka, d'autres Jedi que Yoda et Obi-Wan ont survécu, je suppose qu'il n'y a pas qu'eux deux et c'était même peut-être connu par certains Maîtres Jedi. Que de hype... On finit l'épisode sur une double confrontation entre Ahsoka et la magistrate d'un côté (), et Mando et le commandant (joué par Michael Biehn - les guests dans cette série ) de l'autre. Finalement, Ahsoka ne peut se résoudre à récupérer Grogu sous son aile pour l'entraîner parce qu'elle le priverait de son père et parce que, je cite, son attachement envers Mando est un danger et elle n'a pas envie de revivre ce genre de chose. De quoi me hyper énormément pour The Clone Wars. On laisse donc, triste mais prévisible, Ahsoka sur sa planète qui retrouve la paix. Elle va sûrement partir à la recherche du maître de la magistrate, qu'elle veut retrouver pour je ne sais quelle raison. À l'instar de Boba Fett, j'imagine que ce sera réservé à la prochaine série sur Ahsoka, qui est peut-être celle que j'attendrai le plus avec celle sur Obi-Wan. Quant à Mando, il devrait se diriger vers un ancien temple Jedi sur recommandation d'Ahsoka. La hype est présente. On parle beaucoup de Jedi, de Force, de Résistance et d'Empire ces derniers temps, j'aime la direction que prend la série. Maintenant, j'attends beaucoup les trois derniers épisodes qui promettent de faire bien bouger les choses et je crois que l'épisode 5 est celui qui va définitivement me faire commencer The Clone Wars, que je dois voir depuis plus de dix ans... Vivement la suite !
  2. Le retour d'un ancien comme on dit (surtout après autant d'absence), ça fait plaisir. Si cela pouvait arriver plus souvent... Bon retour sur le forum ! En plus, cela manque de gens passionnés dernièrement, donc tu tombes bien.
  3. Dani

    [HBO] Euphoria

    À chaque fois que je crée un sujet, j'ai peur qu'il existe déjà alors que j'ai vérifié 500 fois. Place à Euphoria cette fois. J'ai vu la saison 1 à retardement (comme souvent), il y a quelques semaines. Sans surprise, j'ai adoré. Dès que j'ai découvert Zendaya dans les deux derniers films Spider-Man, j'ai été happé par son magnétisme si particulier. Je me doutais qu'elle irait loin et j'attendais dès lors ses prochains projets. Quand j'ai vu qu'Euphoria, une série sur une bande de lycéens menés par Zendaya, sur HBO, allait sortir, je l'ai immédiatement mise sur ma liste. J'ai mis beaucoup plus de temps que prévu à commencer mais cela valait le coup. C'est magnifique, c'est électrisant, c'est grisant, c'est intense et c'est surtout traité avec plein de subtilité, de poésie et de métaphore. Le côté visuel et sensoriel de la série aide en ce sens, la direction artistique, la photographie et la musique étant incroyables. Les acteurs tous parfaits dans leur rôle donnent vie et corps à leur personnage dans cette ambiance bipolaire. Le digne successeur de Skins mais version US. Au niveau des personnages, outre Rue qui est évidemment mon personnage préféré et dont les combats sont forts, j'ai également beaucoup apprécié Jules parce qu'elle est unique et solaire, et Maddy parce que son histoire est touchante, son combat avec ses sentiments déchirant et son charme envoûtant (complètement mon style de perso - et de fille tout court ?). Mais globalement, je ne déteste aucun personnage, je les aime tous un minimum parce qu'ils sont tout simplement humains. Puis, le concept de commencer chaque épisode sur une longue scène en musique d'une dizaine de minutes consacrée au passé de l'un des personnages principaux était bien cool. Donc Nate, Kat ou encore Cassie sont aussi intéressants. Au niveau des personnages un peu en retrait (peut-être mis en avant en saison 2 ?), mention spéciale à Fez qui au départ n'est que le dealer rigolo mais que l'on découvre rapidement comme un véritable ami de Rue qui l'a protégée dans plusieurs scènes puissantes. En tant qu'acteur, un plaisir de revoir Eric Dane que je n'avais pas revu depuis Grey's Anatomy (même si je sais qu'il a fait plusieurs trucs depuis). Ici, sa bonne bouille habituelle est au service d'un personnage plus torturé et secret, c'est cool de le voir dans un rôle si différent. Je ne vais pas m'éterniser davantage sinon je suis parti pour un énorme pavé. Il aurait fallu que je m'y prenne plus tôt et que je m'organise un peu mieux. Petit mot sur la fin de la saison quand même car au final, la saison monte en puissance avec les problèmes de nos personnages qui s'accentuent et qui se croisent. Et cette fin entre Rue et Jules un peu à la Fiona / Jimmy à la fin de la saison 1 de Shameless était bouleversante. C'est toujours un déchirement de voir une telle séparation lorsque l'on est aussi attaché au couple et qu'il est si fusionnel à l'écran. Je suppose, et j'espère, que ce n'est que temporaire, mais le bon point de cet événement, c'est qu'il a pu donner lieu à cette scène finale de la saison en mode comédie musicale qui regroupe tous les talents de l'équipe de la série au niveau du visuel, de la chorégraphie, de la musique et bien sûr du symbolisme. Respect à Zendaya pour le chant et la danse, et le plan final clôt la scène et la saison à la perfection. Zendaya qui, par ailleurs, gagne l'Emmy Award de la meilleure actrice dans une série dramatique, quelle performance ! Elle le mérite amplement mais je ne pensais pas qu'elle allait l'avoir vu sa jeunesse. Une récompense importante pour énormément de raisons. Zendaya. Bref, triste que la saison 2 soit repoussée, comme beaucoup d'autres choses, par la situation sanitaire actuelle, mais HBO a fait l'effort de préparer deux épisodes spéciaux pour patienter entre les deux et ça, c'est beau. Le premier épisode en question sera diffusé le 6 décembre sur HBO et s'intitulera "Part 1 : Rue". De quoi laisser songeur sur le titre de la partie 2 et la direction qu'ils comptent prendre (je suppose qu'il s'agira de "Part 2 : Jules" et qu'avec un peu chance, il se conclura sur la réunion de Rue et Jules, ce qui serait extrêmement fort). Vivement !
  4. Dani

    [HBO] Euphoria

    Chaîne : HBO. Pays d'origine : États-Unis. Genre : drame. Date de première diffusion : 11 juin 2019. Format : épisodes de 54 à 66 minutes - saison 1 de 8 épisodes (2019), 2 épisodes spéciaux (2020), saison 2 commandée. Créateur : Sam Levinson. Casting : Zendaya, Hunter Schafer, Jacob Elordi, Barbie Ferreira, Alexa Demie, Sydney Sweeney, Algie Smith, etc. Synopsis : "Après un séjour dans un centre de désintoxication, Rue Bennett fait son retour au lycée. Le jour de la rentrée, elle fait la rencontre de Jules, une jeune adolescente trans, avec qui elle commence à tisser des liens très forts. Les deux jeunes femmes, ainsi que leurs camarades de classes et amis, évoluent dans un univers où la jeunesse n'a presque plus de tabou : les relations amoureuses se défont aussi vite qu'elles se font, les réseaux sociaux sont omniprésents, les névroses et secrets de chacun sont exposés aux yeux de tous et la drogue est facile d'accès." (Source : Wikipédia) Trailer :
  5. Nami qui ne passe pas à un vote, le vote que je lui aurais donné si je n'avais pas raté le groupe. Gally. J'espère qu'il y aura une suite au film un jour et d'ici-là, j'ai hâte de lire le manga. Une héroïne incroyable, à la force physique, mentale et surtout symbolique, extrêmement inspirante. Il y a des passages qui m'ont tellement galvanisé. Pito. Un personnage fascinant dont il est difficile d'appréhender toute la grandeur à la première lecture. Même aujourd'hui, plusieurs années après ma lecture de l'arc puis le visionnage de l'anime, j'apprends toujours de Pito, ce qui fait que mon estime d'elle s'élève avec le temps.
  6. Plutôt d'accord aussi. J'avoue que j'ai été assez impressionné par cette équipe de France des deux derniers matchs. Le match contre le Portugal était potentiellement le meilleur des Bleus depuis la Coupe du Monde et le match contre la Suède était également très abouti. Je n'ai pas vu le match contre la Finlande (j'ai inconsciemment le pif pour flairer les matchs à la con ) mais j'imagine que mon sentiment aurait été accru si je l'avais vu. Concernant l'équipe type, je ne vois pas mieux actuellement. Elle est en grand partie composée des joueurs de l'équipe type de la Coupe du Monde donc cela ne m'étonne pas. Deschamps a troqué Matuidi pour Rabiot et même si j'aime beaucoup le premier, je suis extrêmement satisfait du fait que le sélectionneur et le désormais turinois ont réussi à mettre de côté cette affaire pour le bien de l'équipe. J'ai toujours adoré Rabiot en tant que joueur et bien que je l'avais un peu perdu de vue depuis son départ au PSG (je ne regarde pas, à mon grand regret, le championnat italien et il ne jouait pas en Bleu), je suis très content qu'il réussisse son retour dans l'équipe de France. Il y fait ce qu'il fait de mieux, avec un gros volume de jeu, de l'envie, une bonne orientation du ballon, un cassage de lignes et quelques fulgurances bienvenues. En quelques matchs, il me semble désormais indispensable et effectivement, il complète parfaitement notre milieu avec le chien enragé de la récupération et le génie de la passe et de la conservation. On a avec ce trio un milieu de très très haut niveau pour moi. Concernant Kimpembe, c'est bien, il progresse dernièrement suite à sa période de "disette" (je trouve) d'après la Coupe du Monde. Il fait encore quelques erreurs mais globalement, son agressivité positive est très bénéfique et il gagne en anticipation. Il est à deux doigts de s'installer définitivement et de devenir un pilier. Sa paire avec Varane est hyper intéressante. Tous les autres joueurs étaient déjà des cadres à la Coupe du Monde donc je ne vais pas revenir sur chacun. Juste Giroud, merci de faire encore taire les critiques suite à ce pseudo ultimatum de Deschamps selon la presse. Son match contre la Suède était excellent, ce devait être l'un de ses meilleurs en Bleu. Un doublé, une niaque incroyable et un travail défensif, de déviation et d'attraction de la défense adverse toujours aussi importants. Respect. Giroud. La facilité de Pogba me marque également toujours autant. Des fois, on dirait qu'il est à 30% de ses capacités mais il est quand même au-dessus. Quand il s'arrache, impossible de lui prendre la balle et il sort les passes les plus belles et les plus inspirées. L'un des tous meilleurs joueurs du monde et paradoxalement moins mis en avant qu'attendu. Ce qui n'est pas plus mal. Kanté, rien à redire, ce mec est un monstre depuis 3 ou 4 ans et son pourcentage de matchs ratés doit être l'un des plus bas. Content de son but récemment. Pour finir, petite mention à Pavard qui remet sa frappe de bâtard, moins spectaculaire mais tout aussi maîtrisée. Ça m'a bien fait kiffer. Pour les autres joueurs qui ne sont pas dans le onze type, je pourrais parler de certains mais ce serait trop long donc je vous réfère au post de l'ami goon qui est pertinent et avec lequel je suis globalement d'accord. Une chose est sûre : à l'approche de l'Euro, c'est la première fois que j'y ai vraiment pensé ces derniers jours et je me suis dit qu'on est vraiment (toujours) la meilleure équipe d'Europe et que si l'on joue comme les deux derniers matchs, on va au bout. Le management de Deschamps est miraculeux. En espérant que ça tienne bien sûr car c'est tout de même dans plus de six mois.
  7. Ah cool, Kaori qui devrait quand même passer malgré mon absence de commentaire. Trafalgar Law, toujours mon top 3 de One Piece, et donc l'un de mes personnages préférés inter-mangas. Et bien sûr, Luxus Dreyar. En même temps, face à un personnage de cette bouse de Bleach, le choix est vite vu. J'aurais pu voter pour Kakashi aussi ceci dit, qui reste l'un de mes personnages préférés de son manga. À l'époque, il était mon préféré avec Shikamaru. Aujourd'hui, ce dernier est premier de manière assurée, mais il est possible que Kakashi reste deuxième. Ou alors, c'est Pain (Nagato / Yahiko), il faudrait que j'y réfléchisse, voire que je me refasse le manga mais ce serait long. Le deuxième groupe contient deux de mes personnages préférés inter-mangas, et je pourrais même dire inter-supports, donc c'était important que je commente. Meruem bien sûr, qui m'a mis une énorme claque qui me pique encore la joue. Vraiment, je ne m'attendais tellement pas à ça. Pourtant, ce n'est pas faute de hype de la part de tous ceux qui m'ont recommandé le manga. Et tout ce qui se passe avant l'arc des Ants était très bien, je n'ai rien de spécial à y redire. Mais l'arc des Ants est tellement, teeeeeeeeeellement au-dessus de tout le reste. Tellement magistral sur tous les points qu'il fusionne avec la perfection. Je ne vais pas me lancer dans un pavé dithyrambique sur cet arc, ça a déjà été fait des milliers de fois. Je vais simplement dire que, pour ma part, c'est en majorité grâce à Meruem. Un personnage plus humain que n'importe quel personnage humain. Mais pas uniquement dans le sens où il ressent de fortes émotions humaines, aussi dans le fait qu'il les représente avec le plus de subtilité possible. Les pages des chapitres 213, 299, 317, 318 et 339 feront à jamais partie des dessins qui m'auront le plus marqué. Et ensuite, Erza Scarlet. Inévitable. Comment je peux oublier, ou même passer sous silence, à quel point elle m'a fait vibrer à un moment où je débarquais dans le milieu du manga ? Même lorsque le manga commençait à partir en couilles (après la première ellipse), elle a continué à avoir des passages incroyables (rien que le pandémonium ou l'histoire avec Eileen). Mais dans la première partie du manga, wow... Son introduction, mémorable. L'arc Tour du Paradis... Quelle puissance bon dieu. Son passé, ses tristes retrouvailles avec Jellal, Natsu qui la sauve... C'était complètement fou. Puis après, ses combats contre Midnight, Edo-Erza ou encore Azuma, tous plus épiques les uns que les autres. En parallèle, dès qu'elle faisait des discours sur l'amitié, la famille et l'amour, dès qu'elle défendait ses amis et ses valeurs, c'était toujours beau et inspirant. Son côté à la fois inébranlable et vulnérable, presque mystique, et ce du début à la fin du manga, me fascine. Je peux probablement dire qu'elle a forgé une partie de la personne que je suis aujourd'hui, donc c'est forcément l'un des personnages les plus importants de ma vie. Je ne l'oublierai jamais.
  8. Moit ? Je comptais me mettre à l'anime peu avant la saison 4 pour être à jour et pouvoir la suivre en direct. Autrement dit, c'est maintenant. Je vais commencer dans la semaine ou ce weekend au plus tard. En plus, je suis plutôt bon niveau séries en ce moment et j'ai repris un rythme soutenu, donc cette fois, c'est la bonne. Et ensuite, je lirai le manga si j'ai aimé (ce dont je ne doute pas).
  9. Dégoûté d'avoir raté le commentaire pour Emanon qui aurait éventuellement pu passer avec (je n'ai pas checké). Idem pour Jellal mais lui c'était plus pour le plaisir d'en parler car il n'avait aucune chance dans ce groupe. Il fallait bien un groupe aussi gros pour mettre sur la touche un Shikamaru aussi vite. Double blanc aujourd'hui. Je connais tout le monde et c'est quand même très médiocre.
  10. Toujours plus vague effectivement. Mais si c'est pour citer un film que je kiffe, je participe et je vais essayer de faire original avec un film dont je n'ai jamais parlé sur ce forum (je l'ai peut-être mentionné une fois). 4. Duel, de Steven Spielberg Vous avez bien lu, c'est bien de Spielberg. Mais c'est l'un de ses premiers films. Un téléfilm pour être précis (sorti ensuite au cinéma). C'est même son premier long-métrage professionnel. L'histoire est très simple : c'est une voiture qui se fait poursuivre par un camion. Et c'est tout. On assiste à une course-poursuite d'environ 1h30 et avec un budget limité. Et pourtant, c'est passionnant à suivre. C'est haletant du début à la fin, avec une tension croissante. Denis Weaver, le seul acteur véritablement en vue du film, est excellent et retransmet à merveille le stress d'une telle situation. Pour le reste, on assiste aux prémisses du grand Spielberg, avec déjà ses premiers codes de mise en scène. Bref, je me fais systématiquement avoir lorsqu'il passe sur une chaîne de la TNT.
  11. Je ne connais pas assez bien Emma Frost pour la juger. Nick Fury est très bien là où il est : dans l'ombre. Il fait un parfait chef des renseignements. Nul doute qu'il aurait certaines qualités pour être président, mais cela ne lui irait pas hyper bien. Norman Osborn est un enfoiré de ce que j'en sais, donc je ne voterai pas pour lui. Et puis, un chef d'entreprise businessman et sans limite, non. Steve Rogers est un leader, une personne qui sait galvaniser les foules et qui est profondément bon. Sur ce point, il serait parfait, et tout le monde le suivrait. Mais je ne sais pas s'il aurait les compétences requises pour tout ce qui est organisation et politique pure. Charles Xavier, lui aussi, serait bon. Il trouve toujours les mots, il est extrêmement intelligent et il est bon. Il a aidé et sauvé beaucoup de vies. Il est toutefois un poil trop idéaliste et aurait des difficultés à prendre les décisions les plus difficiles, parce qu'il y en a toujours. C'est non sans hésiter que je vote donc pour notre héros à tous, notre messie, Tony Stark. Le charisme personnifié, il a l'intelligence (même au-delà) de Charles Xavier, le leadership de Steve Rogers, les compétences de gestion de Norman Osborn et la puissance de Nick Fury (en termes de réseau et de budget). Il a tout ce qu'il faut pour être un président marquant, il sait faire des choix compliqués comme il a déjà dû en faire (et toujours en assumer les conséquences) et il a la raison pour laquelle je le choisirais : c'est un véritable héros, extrêmement bon et droit au fond. Petit à petit, il a fait de son empire un outil pour le bien de la planète, et il a finit par réussir. C'est le premier à aller "au front", surtout s'il estime qu'il est l'un des seuls capables de résoudre un conflit. Il a vécu énormément de choses, positives ou négatives, chaque événement de sa vie l'a forgé et l'a amené à apprendre de ses erreurs, à se relever et à évoluer jusqu'à la personne exceptionnelle que l'on connaît aujourd'hui. Aujourd'hui, je le suivrais les yeux fermés.
  12. Très triste nouvelle. Allez, avec la pandémie du covid-19 qui ralentit toutes les productions, j'ai encore un léger espoir que suffisamment de monde gueule pour qu'il y ait un rétropédalage à la James Gunn pour Guardians of the Galaxy 3, mais bon, j'y crois moyen pour l'instant. Le fait que mon acteur préféré rejoigne l'une des grandes sagas de ma vie dans l'un des rôles les plus cultes et attendus était visiblement trop beau... On aura au moins eu une grande performance, comme toujours, dans le deuxième opus. Mémorable, je m'en souviendrai (ce discours à la fin ). Je suis à fond derrière Johnny Depp dans cette mauvaise passe en tout cas.
×
×
  • Create New...