Aller au contenu

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



goon

Moderateurs
  • Compteur de contenus

    12 154
  • Donations

    0,00 € 
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    19

goon a gagné pour la dernière fois le 16 juillet

goon a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

376 Excellent

7 abonnés

À propos de goon

  • Rang
    Gold Saint

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. goon

    Ant-Man

    Film vu (review sans spoilers). J'ai adoré. J'avais déjà un faible pour cette franchise, elle est pas loin de devenir ma favorite du MCU avec les différents épisodes des Avengers. J'ai bien ce côté plus léger que Marvel Studios est capable de donner, surtout après Infinity War. Ici, il n'est point question de conquête du monde de complot renversant ou de bad guy "qui se croit trop beau, trop le meilleur". Les enjeux sont plus personnels, encore plus que dans le permier opus. On redescend à une échelle humaine qui permet d'apprécier les personnage et l'humour qui en découle naturellement. Car oui, le film est drôle, les différences et variations de tailles donnent des situations vraiment cocasses. On ressent vraiment le côté aventure d'un comics avec une intrigue simple (mais pas bête) et qui vous laisse avec sourire une fois que les lumières se rallument. Côté personnages et acteurs, Paul Rudd est toujours aussi à l'aise dans son personnage de Scott Lange. Ici le personnage essaie de faire de son mieux pour rester tranquille mais finit par se faire embarquer dans une aventure où malgré tout il essaie d'aider tout le monde, et malgré ses maladresses. Par moment Rudd est simplement génial, notamment lorsqu'il se fait "posséder". Mention spéciale à Evangeline Lilly pour sa première apparation en tant que super-héroïne, même si son but n'est pas vraiment de combattre le crime dans ce film. Néanmoins, on sent qu'elle kiffe autant que son personnage de Hope Van Dyne d'être la Guêpe. Le personnage assure dans un style vraiment unique, bien supérieur à celui de Scott. Même si elle n'est pas "l'authentique" Guêpe, Hope donne vraiment envie de la revoir (très rapidement) avec d'autre super-héros. Elle dégage une assurrance et un leadership qui pourrait bien clouer le bec à plusieurs de ces messieurs. Black Widow, la Sorcière Rouge, Valkyrie (et Gamora ?) peuvent se rassurer, elles auront bientôt une nouvelle super-pote en plus pour grossir le casting des superhéroïnes, en attendant Carol Danvers dans queques mois. Et en parlant d'avenir, mention également à la jeune Abby Ryder Fortson / Cassie Lang. La gamine est adorable, et on sent qu'elle a l'étoffe, ou au moins la motivation pour devenir à son tour une héroïne. Est-ce Marvel Studios ira développera un jours Giant Girl/Stinger ? Seul l'avenir nous le dira, mais tout les voyants semblent aller dans ce sens. L'après le futur, revenons aux anciens avec Michael Douglas qui campe un Hank Pym solide. Le personnage est mieux exploité, aussi bien pour son arrogance que pour des moments drôle auquels Douglas nous a rarement habitué dans son (immense) carrière. Cependant je pense que le réalisateur, Peyton Reed, a mieux cerné et mieux en avant la sensibilité du personnage, notamment quand celui-ci s'adresse à sa femme Janet. Un des éléments qui m'a un peu déçu c'est finalement le faible temps d'appartion de Janet Van Dyne, interprété par la rédieuse Michelle Pfeiffer. Le personnage aurait mérité plus de temps pour qu'on mesure mieux l'impact qu'a eu le microverse sur elle. De ce que l'on voit, le personnage est assez éloigné du caractère de celui d'origine dans les comics. On a ici une femme qui a visiblement une formation scientifique, ce qui n'est pas le cas dans la version papier. Janet pourrait peut être d'ailleurs avoir un rôle-clé dans Avengers 4, mais cela reste une hypothèse. En tout cas, j'espère qu'on reverra son duo avec Michael Douglas, car l'alchimie entre les eux est là et leur retrouvailles étaient vraiment touchantes. J'aivais de grosses interrogation sur le Fantôme et ses motivations, et finalemen, le personnage passe bien. On peut difficilement qualifier le personnage de Hannah John-Kamen de "bad guy", tant son histoire est tragique et peut être rangée dans la collection des grosse casseroles du Shield. Cependant, tout n'est pas clair à ce sujet. Visuellement, la représentation de ses capacités est bluffante et en fait un adversaire vraiment particulier à combattre, surtout qu'elle était loin d'être à 100% dans ce film. La fin du film laisse penser qu'on pourrait la revoir, pourquoi pas, comme le disent certaines rumeurs dans un futur film sur les Thunderbolt ? Quoiqu'il en soit, après Erik Killmonger (Black Panther) et Thanos (Infinity War), l'année aura été un bon cru en ce qui concerne les vilains du MCU... Ou presque. Le "vrai" vilain du film, Sonny Burch, interprété par Walton Goggins, est l'archétype du méchant appaté par le gain. Au moins il permet aux héros de se mettre en valeur et donner un contraste intéressant au Fantôme, c'est déjà ça. Laurence Fishburne / Bill Foster a lui aussi un impact assez limité dans film mais on pourrait lui aussi le revoir d'ici quelques mois... ou pas. Bref. Mention spécial à Michael Peña, toujours aussi énorme dans le rôle de Luis. Je n'arrête pas de me demander si la prochaine étape ne serait pas d'en faire à son tour un "super". Je pense que ça nous offirait des moments assez magiques. Un mot également sur Randall Park qui joue un Jimmy Woo vraiment attachant. En ce qui concerne l'action, les comats étaient lisibles et clairs malgré donc des personnages qui peuvent réduire leur taille à celle d'un insecte. La bonne idée du film aura été de ne pas faire un "combat final" à proprement parlé mais plutôt unaglutinement de tous les em******s que pouvaient rencontrer nos héros. La séquence de poursuite dans San Francisco était vraiment excellente et originale. J'avais espéré qu'on verrait d'avantage le monde quantique, car comme le dit Pym à un moment donné "c'est vraiment magnifique". Quant aux 2 scènes post-crédits, la seconde n'est pas indispensable, même si elle accentue bien le côtédramatique de la 1ère. Car bien évidemment, le film finit par être rattrapé par les évènements d'Infinity War, on comprend d'ailleur mieux pourquoi Ant-Man et la Guêpe étaient absents du film (en dépis de l'éloignement géographique), mais on se dit que cette scène contient peut être les clés pour contrecarrer les plans de Thanos. Au final une très bonne suite et un film d'été fun et divertissant. Avec ses + : - Evangeline Lilly / Guêpe - les personnages en générale - Humour - Microverse et exploitation des pouvoirs qui y sont liés Mais quelques - aussi : - temps limité à l'écra de certains personnages - peu être un sentiment de mence plus important - une BO pas vraiment marquante Si je devais faire un classement perso' des films Marvel sortis cette année, en attendant d'aller (peut être) voir Venom et (plus certainement) Spider-Man - Into the Spiderver, je donnerais : 1- Avengers - Infinity War : un monument, un indispensable pour ceux qui aiment les adpatation de comics de superhéros. 2- Ant-Man et la Guêpe : drôle, invenfif et avec des personnages attachents. 3- Black Panther : pour les nouveaux aspects qu'il offre aux MCU Chadwick Boseman et Michael C.Jordan. 4- Deadpool 2 : drôle et irrévérencieux, mais finalement sans surprise.
  2. goon

    Aquaman - DCEU

    Que se soit l'une ou l'autre, le film se fait déjà bien charier. Normalement on aura le 1er trailer du film ce Samedi au ComicCom. Si la BA est ratée... C'est moche de se moquer ainsi. Moche...
  3. goon

    Aquaman - DCEU

    Synopsis : "Le film retracera les origines d'Arthur Curry, être mi-Homme, mi-Atlante, dans le voyage de sa vie qui ne lui révèlera pas seulement qui il est, mais si il digne de faire ce pourquoi il est né : être roi." Réalisateur : James Wan Scénario : Will Beall (d'après une histoire de James Wan et Geoff Johns) Décors : Bill Brzeski Costumes : Kym Barrett Musique : Rupert Gregson Williams Producteurs : Peter Safran ; Jon Berg, Rob Cowan, Geoff Johns, Deborah Snyder et Zack Snyder Studio : Warner Bros. Sortie USA : 21 Décembre 2018 Sortie FRA : 19 Décembre 2018 Distribution : Jason Momoa : Arthur Curry / Aquaman Amber Heard : Mera Willem Dafoe : Nuidis Vulko Dolph Lundgren : Nereus Patrick Wilson : Ocean Master Temuera Morrison : Thomas Curry Nicole Kidman : Atlanna Yahya Abdul-Mateen II : David Hyde / Black Manta Ludi Lin : Murk Michael Beach : Jesse Kane Graham McTavish :
  4. goon

    Coupe du Monde 2018

    Jusqu'à sa boulette en finale, Lloris a réalisé un grand parcours avec au moins 1 arrêt décisif par match : contre l'Australie sur un déviation involontaire de Tolisso, contre le Pérou à 0-0, sur la tête de Caceres en 1/4, la frappe de Aldeweireld en 1/2. Courtois a eu le malheur de concéder le but de l'élimination sur le but d'Umtiti. Subasic lui est passé à côté de sa finale, et je reste sceptique sur le niveau technque de Pickford. En défense, Varane a sans doute été le meilleur défenseur du tournoi. Lovren a commis énormément de fautes alors que Mina, en dépis de ses 3 buts a remporté moins de duels défensifs que le défenseur du Real Madrid, Thiago Silva ou Umtiti qui a réalisé 7 dégagments défensifs en finale (meilleur total du match) ou Kompany. Côté gauche, je trouve que désigné Marcelo serait un choix par défaut. Hormis montré qu'il était cramé physiquement, le madrilène n'a rien montré de son habituel allant offensif. A l'inverse, Hernandez a gagné beaucoup de duel, donné deux passes décisives : une sur le but de l'égalisation de Pavard conte l'Argentine, l'autre en finale sur le but de Mbappé. Pour un joueur formé comme arrière central, c'est pas mal. Côté droit, Meunier a marqué en petite finale, mais que d'espaces laissé contre le Japon en quart. Trippier affiche un bon bilan comptable (1 but, 1 passe) et a une précision de centre et sur coup de pied arrêtés intéressants. Au milieu, Pogba, Kanté et Modric sont clairement ceux qui laissé les meilleures impressions tout au long de la compétition. Devant, Kane finit meilleur buteur (6 buts), mais il a inscrit un doublé contre une faible Tunisie, et un doublé contre les (encore plus) faibles panaméens, puis 1 penalty contre la Colombie en 1/8è. Alors certe, chauqe but a son importance et c'est le seul avec Ronaldo en 2002 (8 buts) à être meilleur buteur du tournoi avec plus de 5 buts depuis 1974, mais il a était vraiment invisible en à partir des 1/4 et même lors de la petite finale, lorsque le niveau s'est encore élevé. Cavani (3 buts) aura manqué aux Uruguayens contre le bleus alors que Mbappé (4 buts) a été LA grande révélation de ce mondial. Moins brillant qu'à l'Euro, Griezmann est monté en puissance à partir des 1/8 et affiche un bon bilan (4 buts, 2 passes décisives) et aura pesé dans tous les matches à élimination directe. Il est désormais le joueur français le plus décisif de l'histoire de la sélection dans les matches couperets (8 buts, 4 passes). E.Hazard (3 buts, 2 passes) aurait probablement été élu meilleur joueur si la Belgique avait attient la finale. Au moins, le Diable Rouge a affiché le niveau qu'on a attendait de lui au cour d'un grand tournoi avec sa sélection. Maintenant voici l'équipe-type du tournoi basée sur les note de L'Equipe : Et la pire :
  5. goon

    Marvel Cinematic Universe

    Donc sauf retournement de situation, Les Quatre Fantastiques, Deadpool et les X-men vont pouvoir faire leur entrée dans le MCU. Marvel Studios va avir les munitions pour les 10 prochaines années à venir. Mais attendons l'offcialisation de l'accord pour sortir le champagne. Ensuite, Disney n'aura plus qu'à convaincre Universal de leur céder les droits sur Hulk (et Namor) pour avoir (quasiment) toutes les création Marvel sous son conrôle.
  6. goon

    DC Extented Universe

    Certains fans pensent avoir reconnu une partie du casting du Monde de Némo 😄
  7. goon

    Accessoires de Football Américain

    Pas de pub. Merci de respecter la Charte du Forum.
  8. goon

    Coupe du Monde 2018

    Quelques chiffres sur le parcours des bleus : - Raphael Varane est le 4ème joueur de l'histoire à faire le doublé C1-Coupe du Monde, après Christian Karembeu (1998), Roberto Carlos (2002) et Sami Khedira (2014). Point commun entre ces qautre joueur : tous évoluaient au Real Madrid au moment où ils ont ce doublé. - Varane a réalisé 44 dégagements défensifs, record de cette coupe du monde. - Paul Pogba est le joueur qui a gagné le plus de duels (offensifs et défensifs) dans le tournoi : 58 - Pogba est le premier joueur à avoir marqué au moins une fois au cour des trois derniers tournois (euros + CDM) depuis Thierry Henry - Hugo Lloris a joué en finale son 14ème match de coupe du monde. Le record appartient toujours à Fabien Barthez et Thierry Henry (17) - Grâce à Antoine Griezmann, Lucas Hernandez et Benjamin Mendy, l'Atletico Madrid et Manchester City comptent pour la première fois de leur histoire au moins un champion du monde au cour de la saison écoulé précédent la compétition. - Antoine Griezmann est maintenant le 4ème meilleur buteur des bleus en phase finale de grands tournoi (Euro + CDM), derrière Platini (14), Fontaine (13), Henry (12) et a égalité avec Zidane (10). - Antoine Griezmann et Kylian Mbappé sont devenus les meilleurs réalisateurs tricolors en une édition de coupe du monde (4 buts), derrière Just Jontaine (13). - Kylian Mbappé est le 3ème plus jeune joueur à avoir participé à une finale de coupe du monde derrière Pelé (1958) et Bergomi (1982), et le 2ème plus jeune (19 ans et 6 mois) à avoir marqué en finale après Pelé (17 ans et 8 mois). - Mbappé devient le 2ème joueur évoluant en Ligue 1 à avoir marqué en finale, après Jorge Burruchaga (Nantes) en 1986 - L'équipe de France est la première a marqué au moins 4 buts en finale de CDM depuis le Brésil en 1970 (contre l'Italie, 4-1) - l'EDF est l'quipe la plus jeune a être devenue championne du monde (25 ans et 10 mois) derrière le Brésil de 1970 (25 ans et 9 mois), en comptant les joueurs ayant joué au moins 1 rencontre - la France a été menée 9 minutes au cours du mondial (contre l'Argentine en 8ème de finale), total le plus faible parmi les 32 équipes présentes - l'équipe de France compte désormais 4 titres majeurs (2 coupes du monde et 2 championnats d'Europe), seulles l'Allemagne (7) et l'Italie (5) font mieux en Europe
  9. goon

    Boku no Hero Academia [BONES]

    Episode 14 vu. Opening sympa, ending assez quelconque. Sympa de revenir à unephase d'entrainement. Les élèves vont pouvoir reprendre leur progression et certains ont visiblement des idées intéressantes à exploiter. Très sympa également de revoir Mei et son côté savant-fou. Néanmoins, son superviseur nous en apprend un peu plus sur cette exentrique créative et acharnée de travail. Midoryia va devoir apprendre à être moins intimidé par les filles. Et Ochako à faire face à la concurrence 😄 Bref, s'était un épsode sympa.
  10. 845 (et 844 avant) vus. La poursuite s'engage et Big Mam est bien le monstre inarrêtable qu'on imaginait. Nami joue bien le coup en séduidsant Zeus et convaincant KingBaum et les aider. Malheureusement l'histoire se termine mal pour le boss de la Forêt de la Séduction... Ailleurs, Pudding est toujours aussi difficile à lire. Prochain épisode "Une Contre-attaque Eclair! Nami et Zeus le nuage d'éclairs!" :
  11. goon

    Coupe du Monde 2018

    Les histoires de "mérite" en coupe du monde... Le Brésil des années 30 de Leonidas, la grande Hongre de Puskas de 1954 qui perd contre l'Allemagne (le Miracle de Berne), en 1970 l'Allemagne (encore) qui brise les rêve de gloire des Pays-Bas de Cruyff, le Brésil de Zico et Socrates, la France de 82 et 86 qui n'atteindront jamais la finale, l'Allemagne de Khan et Ballack jamais sacrée, ni l'Espagne de Raul, Guardiola, Mendieta, Hierro, Luis Enrique, etc. Et à l'inverse, les italiens de 82 et 2006, solides, défensifs et ultra-réalistes, la France 95 dont on a retenu que la finale et le miracje en demi (contre la Croatie), l'Angleterre de 66 qui gagne à domicile une Coupe du Monde de bouchers, l'Argentine de 86 construite autour de et portée par Maradonna, etc. Les seules fois où des sélections se sont imposées "logiquement", au terme ou au coeur d'une ère de domination, c'est l'Italie de 1934-38, le Brésil de 1970 et 1994, l'Espagne de 2010. La finalité d'une compétition, c'est pas de faire valoir votre CV ou la qualité de votre jeu, c'est de remporter les matches, uns-à-uns et jusqu'au bout. En France, on cultive ce côté romantique où le "beau jeu" devrait être récompenser et/ou mis en avant, surtout depuis Séville 82 et Guadalajara 86. Mais vous pensez pas que Platini, Zico, Cruyff, Puskas, Yachin, Di Stefano, Best, Khan, Ballack, Nedved, etc, auraient préféré être dans des équipes dont ont aurait vanté les victoires plutôt que la qualité du jeu, en guise de "cache-misère" ? Evidemment le must serait d'allier l'efficacité et la beauté, comme le mythique Brésil de 1970, mais quand on regarde un peu l'histoire de cette compétition, c'est rarement le cas. Il faut se satisfaire de ce que l'Histoire retiendra : la France vient de remporter sa 2ème Coupe du Monde, pour sa 3ème finale disputer sur les 6 dernières éditions. Bravo les bleus, bravo Deschamps.
  12. goon

    Blabla Jump 4

    Pour les curieux voici le one-shot de Tite Kubo (Bleach) qui est paru dans le Jump n°33 : Burn the Witch, en VUS par Mangastream.
  13. Chapitre 95 VUS - Time to Go Home par Mangastream
  14. goon

    recherche site ou poster mon web novel

    Merci de respecter la Charte du Forum et de poser vos questions dans le Topic adéquat.
  15. goon

    Pronostics - Saison 2017/2018

    Merci pour l'organisation.
×