Aller au contenu

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !

Papy

Membres
  • Compteur de contenus

    2 442
  • Donations

    0,00 € 
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    3

Papy a gagné pour la dernière fois le 17 octobre 2017

Papy a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

39 Excellent

4 abonnés

À propos de Papy

  • Rang
    One Punch-Man
  • Date de naissance 25/01/1997
  1. Tokyo Ghoul:re [Sui ISHIDA]

    Un très beau chapitre, très pesant dans son ambiance, comme le v14 à l'époque. Ce que Tokyo Ghoul fait de mieux : pas de blabla inutile, des pages magnifiques, l'angoisse pure, entre onirisme et violence de la réalité. Plein d'éléments très intéressants jonchent les pages, et comme souvent, lire à la surface c'est louper tout l'intérêt. Après un mini-arc sur Mutsuki plutôt décevant (même si le comparer à Fairy Tail c'est exagéré en plus de faux), on retrouve ce que Ishida fait de mieux. La hype est de retour!
  2. Gintama. (Bandai Namco Pictures)

    Après un second épisode très très très merdique con et très très très drôle; on passe à un épisode un peu plus politique, sur la stratégie de Utsuro pour conduire la terre à sa destruction : faire des samurais des boucs-émissaires. Comme souvent, ces passages sont bien intéressants, surtout qu'ils sont abordés depuis pas mal de points de vue, Gintoki & co. évidemment, puis Shijaku et l'armée de libération, Utsuro, mais aussi les politiciens, et la population en général, qui développe un racisme anti-amanto de plus en plus violent. Sorachi sait y faire pour construire cette guerre, c'est très agréable de ne pas se contenter du simple gentils vs méchants. Avec cela, aussi, on a droit à pas mal de shots bien sanglants, non-censurés, de têtes qui explosent, bras coupés etc. ça fait du bien, après les censures de Gintama°, et le côté insipide de Rakuyo. L'animation est pas dingue, on a seulement droit à un beau sakuga de Nobume, Gintoki et Kagura défonçant les Naraku, mais malgré tout, la couleur et le dessin demeurent vraiment au point, ce qui était pas le cas de Rakuyo. S'y ajoute la musique toujours bien placée. Enfin, on a aussi droit à plusieurs passages bien marrants (les références au film live, c'est magnifique ), et les doubleurs qui sont au taquet comme d'habitude. Vraiment, cet arc dont j'avais pas de bons souvenirs à ses débuts est ultra plaisant à suivre en anime, ça fait super plaisir! Quant à la pique de fin, en réponse à la réponse de Saiki Kusuo qui découvrait pour sa nouvelle saison que Gintama l'avait cité à son retour début 2017 (lors du "changement de case"), c'est bo.
  3. Haikyuu!!

    Fin du match sûrement au prochain chap, et ça envoie toujours autant. Kageyama dans la zone, cette classe ultime Hinata qui ne cessera jamais de se protéger la tête lors de ses services, ça ne manque jamais de me faire rire. Hâte qu'on voie sur qui on va enchaîner en tout cas
  4. [Jeu] 10 mangas avec... (3)

    1) Hana wa Saku ka
  5. Gintama [Hideaki SORACHI]

    VCH 667 : http://hanhuazu.cc/cartoon/post?id=10410 + trad US : https://mangahelpers.com/t/kewl0210/releases/43600 C'était cool de vous connaître, Sorachi m'a détruite
  6. Anime : saison en cours et à venir [Hiver 2018]

    Bon, je fais enfin mon bilan de l'hiver 2018 (toujours pas de subs pour Saiki, la rage est over 9000), car pas mal d'animes en sont déjà à leur 2nd voire 3e épisode, donc fuck it. Je précise que je suis aussi la saison 2 de Sangatsu, qui est toujours aussi magique. Le dégoût total : 14) Citrus : alors, cet anime a droit à sa catégorie spéciale, quel bonheur. Non, en fait, c'est pas un bonheur du tout. Le premier épisode était pas si mal, à part la fin franchement bof. Mais le second épisode m'a mise en colère comme rarement un anime me met en colère, en fait. Je vais pas développer, mais pour résumer, je sais exactement ce que des mangas BL peuvent faire de plus merdique, et pour le moment, Citrus le fait consciencieusement. C'en est terrifiant à voir. Pas de consentement, une relation amenée via une sorte de culpabilisation de l'autre, une justification digne d'Eric Zemmour pour les relations homosexuelles (aka les femmes deviennent gay quand elles sont frustrées, c'est tout); et même en général des personnages creux, unidimensionnels, un rythme pété qui ferait pleurer Nakamura Shungiku (une reine dans ce qui est des BL merdiques), et des clichés qui s'accumulent, s'accumulent... bref, je voulais essayer de mater, car on m'en avait dit du bien, car pitié donnez-nous une vraie belle relation gay sans qu'elle soit juste sous-entendue (je te vois, Euphonium) mais là... c'est juste atroce. Je vais mater l'épisode 3, car soit il confirmera ma nausée, soit par miracle il reviendra sur tout ce que j'ai dit avant; mais j'irai pas plus loin je pense. Drop : 13) Kokkoku : au début sympa, malgré une réa très pauvre, au final les personnages que je trouve hyper antipathiques m'ont fait lâcher; encore plus avec ce segment du milieu d'épisode ahurissant où il y a un enlèvement et une rançon demandée mais qu'ils vont gentiment se réunir autour de Papi pour son histoire :'D Dommage, car l'opening est vraiment excellent j'ai trouvé. 12) Junji Ito Collection : pas accroché, j'imagine que ça doit bien mieux passer en manga, là en plus du rythme vraiment pas bon, ça m'a plus ennuyée qu'autre chose. Et le héros... 11) Karakai Jouzu Takagi-san : alors là, vraiment pas accroché au truc. J'ai trouvé ça répétitif, en plus de très lent. Dommage, car la réa est bien sympa. Mais ouais, peut-être qu'en manga ça passe les petits gloussements de Takagi qui composent 80% de l'histoire; mais en anime ça m'a fatiguée. Va savoir si je passerai le premier épisode : 10) Sanrio Danshi : j'ai vu quelques personnes en parler, et j'avais aucun anime un peu queerbait, donc je me suis dit pourquoi pas. Ça se regarde, c'est sympa, même si ça va pas bien loin. Je risque de pas regarder longtemps car je trouve pas le moindre intérêt aux personnages principaux, par contre. 9) Yuru Camp : un petit SoL sympa, avec une héroïne qui me plaît, et de jolis décors et musique. Dommage que l'autre héroïne, la Nadeshiko, soit vraiment le genre idiote comme je n'aime pas. Vu que j'ai d'autres SoL que j'aime beaucoup, je risque de pas regarder longtemps. Darling in the FranXX : ça se regarde, je suis pas fan de Trigger, même si là c'est très posé par rapport à leurs prods habituelles. Etonnant toutes ces références (qui sont forcément voulues c'est pas possible) à Evangelion, même si pour le moment j'arrive pas à entrer dedans, dans le sens où je trouve tout ça très artificiel, un bon gros bloubi-boulga de blabla et de métaphores trop utilisées (l'oiseau qui vole pas, mouef) qui cache un bon vieux drama qu'on peut voir à des kilomètres (à partir du moment où y a des binômes qui sont forcément mixtes, de toute façon, je me méfie toujours). Mais ça reste très joli, et j'attends de voir ce qui sera vraiment proposé, pour le moment c'est vraiment très en surface, mais y aura peut-être des surprises, j'espère en tout cas. Le bon : 7) Violet Evergarden : j'étais l'une des premières à me méfier, car ça a beau être hyper joli, faut quand même un scénario derrière, y en a qui semblent souvent l'oublier; mais pour le premier épisode, on a eu du bon. L'épisode passait très vite, enfin j'ai développé sur le topic; malheureusement le second épisode a ravivé ces craintes. Ça se regarde malgré tout facilement, j'espère juste qu'on aura vraiment droit à plus que des jolis décors pour la suite (et que Violet arrêtera rapidement de jouer le robot). 6) Pop Team Epic : le bon gros WTF de la saison, c'est parfait Complètement débile, très concis, la parfaite adaptation du Yonkoma qui marche si bien au Japon. J'adhère à 100% 5) Uchuu yori mo tooi basho : la grosse surprise de la saison je pense, car clairement, je pensais essayer sans trop y croire; mais on a là un SoL plus que solide. Des personnages vraiment funs, dans leur façon d'être, dans leurs interactions, sans être dans la grosse caricature, en restant dans des délires de lycéennes, avec un but complètement taré et qui en peinent comme il le faut pour accomplir. Vraiment un bonheur à voir, j'espère qu'on restera sur cette lancée tout du long. 4) Koi wa ameagari no you ni : rah c'que c'est bien :') une romance tout en douceur, visuellement magnifique, une héroïne que j'aime j'aime j'aime, un héros que j'aime aussi, un humour qui me plaît... clairement, moi qui ait tant de mal avec les romances, là, je suis comblée, c'est exactement ce que j'adore. Assez des éternels lycéens, c'est intéressant de voir d'autres facettes dans une romance. L'épisode 2 était aussi un énorme bonheur à mater. Le god-tier : 3) Gintama Silver Soul : seulement troisième alors que pourtant dieu sait ce que j'ai aimé le retour de cette saison. Premier épisode parfait pour la hype, la transition dans l'ambiance (sérieux, cette première scène de destruction et de chaos était dingue), pour quand même garder ce côté très comique que Sorachi avait voulu mêler à son arc final, qui permet un épisode 2 qui m'a ruinée tellement j'ai ri. Avec en plus un animation très correcte qui définitivement balaye ma peur d'avoir un Rakuyo bis; rien à dire, c'est Gintama, c'est génial, et l'adaptation part très bien. 2) Devilman Crybaby : pas un saisonnier, mais je le place quand même, car il ne faudrait pas l'oublier trop vite (c'est le risque avec les séries qui sortent d'un coup). Une grande réussite, un gros coup de poing dans-ma-gueule comme je n'en avais pas eu depuis longtemps. Ping-Pong reste mon œuvre préférée, et du coup ma favorite de Yuasa; mais c'en est très intéressant de le poser à côté de ce que Yuasa a fait avec Devilman, comme deux facettes d'une pièce. Son côté le plus optimiste, contre son côté le plus pessimiste; qui a ses parallèles dans sa réalisation (sérieux, les plans sur le Héros, contre les plans sur Devilman; c'est dingue), et qui rend sa filmographie d'autant plus intéressante. Ça me motive évidemment pour enfin arriver à me remettre devant Tatami Galaxy. 1) Saiki : bon, l'épisode n'est actuellement toujours pas sorti en subs, et j'ai craqué, j'ai essayé de voir l'épisode en raw, mais c'est impossible. Trop rapide, trop de dialogues, trop de vannes qui m'échappent; et clairement, je veux pas louper quoique ce soit quand je mate Saiki. Mais du coup, ça m'a permis de confirmer que c'était une parfaite continuation de la saison 1, et donc, ça le mets facilement en première position. En plus, la scène d'intro qui référence des références; je m'en remets pas. En espérant qu'on aura bientôt une team pour subber
  7. Violet Evergarden [KyotoAnimation]

    Bon, de mon côté, l'épisode 2 est une grosse déception. Visuellement, toujours rien à dire, c'est somptueux. Mais cet épisode est comme un immense rétro-pédalage, et je peine à comprendre pourquoi on nous offre ça. Je disais pour l'épisode 1 que j'aimais beaucoup le fait que Violet ne soit pas un robot, qu'on sente déjà qu'elle apprend, qu'elle évolue, qu'elle avance. Pourtant, c'est absolument absent de ce second épisode. Tout à coup, plus rien. Tout à coup, ses efforts pour arrêter ses saluts militaires, ses questions pour mieux comprendre les autres; disparues. Sans rire, je comprends pas. Elle est un robot sans émotions, qui ne cherche pas à se corriger, dans cet épisode, ni plus ni moins, et c'était assez désagréable à voir (encore plus à entendre avec le ton qu'a du coup pris la doubleuse). Je ne m'attends pas à ce que l'évolution se fasse rapidement, loin de là, mais je ne comprends pas qu'on ait pu montrer une évolution dans l'épisode 1 qui est aussi absente dans l'épisode 2. C'est vraiment ça : je comprends pas. Si on ajoute les personnages secondaires pour le moment très creux/unidimensionnels, à nouveau ce tonneau de pathos pour révéler que surprise! le major est mort! (sérieux, no shit Sherlock); c'était assez désagréable. Dommage, car l'épisode 1 m'avait vraiment rassurée, mais pour le coup, on a là exactement ce que je craignais. Ca stagne, dès l'épisode 2, c'est dommage.
  8. Tokyo Ghoul:re [Sui ISHIDA]

    C'est à dire? Le chapitre au Japon? Le nouveau tome en VF? Le chapitre au Japon, comme d'habitude, ça sort sur le net les lundis; on finit juste l'habituelle pause du nouvel an. Le nouveau tome en VF (le 10), c'est pour le 7 février.
  9. A Place Further than the Universe [Madhouse]

    Ah, Uchuu yori mo tooi basho/Sora yori mo tooi basho/A story that leads to antartica/A place further than the universe Un anime avec 15 noms différents, mais qui mérite vraiment le coup d'oeil cette saison! Faut bien le dire, ces deux premiers épisodes m'ont enthousiasmée comme rarement, surtout quand il s'agit d'un anime qui a tout du prototype moe habituel. J'ai toujours du mal avec ce genre de personnages typés, qui au final n'apportent rien à l'histoire et sont seulement là pour que les otaku les trouvent mignonnes. Et merci dieu ce qu'on en est loin ici. J'adore ces filles, sérieux, elles ont toutes ce petit côté hyper pétillant qui me plaît, elles sont de vraies lycéennes, qui se chamaillent, qui se tirent la bourre, qui ont des idées farfelues mais qui sont quand même à fond dans ce qu'elles font. La réa est vraiment sublime, la couleur tout en tons un peu pastels qui rehausse leurs joues roses d'excitation en voyant un brise-glace, qui les fait briller quand elles courent en riant dans Kabuki-chô, et se fondre dans le décor du Shinkansen; tout donne à cette aventure surréaliste un vrai côté sincère et surtout proche de nous. J'arrive à m'imaginer croiser des gamines comme ça dans chaque coin où elles se baladent, et c'est quelque chose qui m'arrive rarement. Bref, un petit coup de coeur, en espérant que ça continue jusqu'au bout. Aussi, gros crush sur Shirase, qui me fera sûrement pas décrocher de sitôt. Tout comme le camarade Myu, un côté Walter Mitty, entre voyage dans l'immensité et quête de soi; je suis carrément pour!
  10. Gintama [Hideaki SORACHI]

    VCH 666 : http://hanhuazu.cc/cartoon/post?id=10376 La surprise de ce chapitre : Utsuro qui perd enfin le sourire! Et qui a l'air secoué, partagé. On verra bien la VUS, mais peut-être que Shouyo n'est plus si loin. En tout cas, si Gintoki peut enfin avoir une vraie dernière discussion avec Shouyo, je vais pleurer comme un bébé D'ailleurs, un petit truc qui me travaille, mais c'est la première fois qu'on voit ainsi une blessure sur le visage de Gintoki, et la dernière fois qu'on a vu ça, c'était Kondo, qui s'est rétabli avec une cicatrice à vie. Sérieux. Si Gintoki garde aussi une cicatrice, il ressemblera à Yamcha. Sweet irony.
  11. Haikyuu!!

    Tanaka!!!!! Kageyama!!!!!!!! Rhalala cette fin de match sublime! Cette hype! Ce chapitre était mortel, comme les précédents, mais le climax est réellement atteint là et woh ce que Furudate sait toujours bien s'y faire pour les pages marquantes. Dommage que the page soit de si mauvaise qualité par contre, parce que le souffle qu'elle apporte, woah. Comme d'hab, Haikyuu porte le Jump, chaque chapitre est un vrai bonheur. Oh, et puis, évidemment; le retour même bref de Oikawa qui fait toujours plaisir Quelle classe, comme d'hab
  12. Après la pluie ~ Koi Wa Ameagari No You Ni [Wit Studio]

    Beaucoup aimé! Et pourtant je suis dans le genre relou avec les romances. Mais là, vraiment, c'est exactement le genre qui me plaît. Une héroïne qui est pas à se renier (aussi, rien à faire, le fait qu'elle fasse peur alors qu'elle pense draguer, ça c'est un trope qui me fera toujours rire), un héros qui sort de ce qu'on connaît (le genre maladroit/un peu benêt, c'est aussi mon genre préféré), qui prend son temps, qui ne se prend pas au sérieux. Avec en plus une réa aussi agréable, c'est un vrai bonheur à regarder, même si va falloir que je m'habitue au design à l'ancienne de Akira (la petite bouche, surtout). Pas grand chose d'autre à dire, c'était un très bon moment, qui est passé vite. En plus, ça me rappelle Hana wa Saku ka, donc impec
  13. Violet Evergarden [KyotoAnimation]

    Enfin vu le premier épisode, Je faisais partie de ceux qui préféraient garder une certaine distance avec l'anime, ne pas en faire des tonnes; car des animes beaux mais creux, y en a pelletée. Force est de constater que cette attente était malgré tout justifiée! J'ai beaucoup apprécié ce premier épisode, il a défilé très rapidement, sauf peut-être la fin (sur laquelle je reviendrai dans 2 sec). Je craignais avant tout le personnage de Violet, car le cliché de la jeune fille très silencieuse et moe qui "apprend à s'exprimer", c'est pas frais; mais elle m'a bien plu pour ce premier épisode, avant tout car même si son "formatage" est solide, elle n'est pas non plus une pierre. On voit qu'elle reste humaine, avec des sentiments, qu'elle réfrène, mais qu'elle en possède malgré tout, et qu'elle est en pleine période de transition. Après, la fin, cependant, m'a semblé trop rapide? Il faut certes pas s'éterniser, aborder rapidement le coeur de l'histoire, mais cette histoire de poupée je-ne-sais plus quoi m'a semblé introduite trop rapidement, et la décision de Violet trop rapide, surtout pour quelqu'un d'aussi réfléchi. En dehors de ça, sans surprise, KyoAni en fout plein les yeux, mais pas que, il y a des plans très intéressants (le voyage de la lettre au début, damn). Leur utilisation des couleurs est toujours aussi juste, j'ai vraiment trouvé magnifique la mini-scène du champ de bataille, qui montre que KyoAni sait montrer du sale, de la violence; après avoir fait du SoL scolaire pour la majorité de leur existence. Malgré tout, je crois que j'ai peut-être encore plus préféré la musique de Evan Call, et qui visiblement s'occupe aussi de Minuscule, donc gars à suivre de près. Du coup, très bon premier épisode, à voir quand même toujours sur la durée. J'espère vraiment que Takehito Koyasu ne sera pas juste son nouveau "Major", que ce sera plus intéressant que ça; voire même qu'on évitera de tomber dans la simple romance mièvre. Tant d'amour différents existent, ce serait plaisant un anime qui ne se limite pas au romantisme. Niveau réa, y a pas à s'inquiéter je pense, KyoAni a prouvé de nombreuses fois qu'ils savaient tenir sur la longueur, et le projet est en préparation depuis bien longtemps, donc on peut imaginer qu'ils n'ont pas subi de rush.
  14. Gintama. (Bandai Namco Pictures)

    Eh bah tu m'avais fait peur avec ce commentaire mais je dois dire que je suis pas du tout d'accord. Contrairement au premier épisode de Rakuyo qui laissait présager du mauvais; ce premier épisode, là, il me met bien en confiance! Ce que j'ai préféré, justement, c'est cette brutale transition entre la comédie et le chaos, au tout début. L'explosion du terminal, ainsi que de la maison des Yorozuyas m'a mis de gros coups au coeur; même en ayant déjà lu le manga. Et j'ai trouvé l'animation plus que correcte, le dessin en tout cas quasiment toujours irréprochable (sauf sur certains amantos), et plus que du case par case. Car là où Rakuyo faisait du case par case sans rien ajouter, ici, on a du soin sur l'enchaînement des plans, aux effets sonores. Enfin, ben j'ai trouvé les nouvelles pistes bien sympa Une touche de nostalgie qui plane, et un remix du thème de la série plus rock'n'roll. Bref, bien contente de ce nouvel épisode, c'est un vrai bonheur! L'opening a de bons moments; mais l'ending est vraiment excellent j'ai trouvé. Dommage que l'opening spoile autant par contre
  15. FMA

    S'il vient tout juste de sortir au ciné au Japon, c'est qu'on est pas près de le voir illégalement, c'est logique. Faudra attendre la sortie DVD (au Japon). Pas d'annonce de diffusion dans les salles en France que je sache (pas surprenant non plus).
×