Aller au contenu

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Papy

Membres
  • Compteur de contenus

    2 521
  • Donations

    0,00 € 
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    4

Papy a gagné pour la dernière fois le 6 février

Papy a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

90 Excellent

5 abonnés

À propos de Papy

  • Rang
    One Punch-Man
  • Date de naissance 25/01/1997

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Papy

    Mob Psycho 100

    Saison 2 pour hiver 2019
  2. Papy

    Mob Psycho 100 [ ONE ]

    L'édition FR de Kurokawa est arrivée, surtout. La plupart des team FR ont donc sûrement choisi d'arrêter. Faudra soit te diriger vers la légalité, soit vers l'US.
  3. Papy

    Presentation de Doobsyy

    Death Note est un shonen, il était publié dans le Weekly Shonen Jump Bienvenue sur le forum, @Doobs!
  4. Papy

    Anime : saison en cours et à venir [Été 2018]

    Le printemps est fini, et quelle saison c'était! J'arrive pas à croire que certains aient pu la trouver vide, peut-être que y avait pas autant de gros animes d'action/grand public qu'avant, mais niveau contenu, c'était bien varié, et surtout la qualité était vraiment présente. En tout cas de mon côté, pour la première fois, j'ai maté (et fini) une dizaine d'animes, alors que généralement en fin de saison j'en ai maximum 4-5. Malgré tout, il y a aussi pas mal d'anime 2-cour, qui ne sont donc pas forcément finis, mais je les mets quand même. Drop au 3e épisode : - Mahou Shojo Site : rien à dire de spécial, l'anime s'est enfoncé dans quelque chose de très prévisible et du coup vraiment pas très intéressant. Les persos sont rapidement devenus de simples caricatures, et même si bon sang j'avais très envie de voir ce que voulait dire ce *** d'ending, j'avais pas assez de force (et de temps libre) pour poursuivre. - Uchuu Senkan Tiramisu : au final, l'épisode 1 s'est avéré le plus drôle de ceux que j'ai vus. Après cela, même avec un format court, c'est devenu assez redondant, et forcément, moins d'humour de fesses ça m'a rendue triste. Donc drop. - Golden Kamuy : c'était pas trop mal, mais bon, franchement, lire un chap du manga a suffit pour me convaincre de juste faire avec celui-ci. L'adaptation est vraiment pas ouf, même si j'ai entendu que ça s'améliorait sur la suite. Au final, donc, ce fut un drop pour la bonne cause. - Hisone to Masotan : c'est très sympa, vraiment. L'héroïne est marrante, le principe débile mais plutôt rigolo, les persos sont marrants, la réa superbe. Mais j'ai absolument pas accroché. Je suis pas rentrée dedans, j'ai pas eu l'impulsion de poursuivre, et même en me forçant à mater l'ep 3, y a pas eu de déclic. Donc au final, vu qu'en plus j'en ai franchement pas trop entendu parler, j'ai pu deviner qu'il était pas devenu magique à l'épisode 4 ou 5, donc j'ai décidé de laisser de côté sans regrets. 12) Tokyo Ghoul:re : alors, toujours le gros morceau. Et pourtant, honnêtement, s'il est dernier c'est parce que la saison était vraiment bonne. Mais j'ai été vraiment surprise. C'est dingue l'irrégularité de cet anime. Autant le début est une pure chiasse, inconsistant, trop rapide, sans aucun sentiment, du pur copié-collé moche d'un manga qui a besoin d'être adapté en prenant son temps; autant les derniers épisodes vont du très correct au remarquable. Au milieu de cette saison, je ne sais pas ce qu'il s'est passé, mais pour la première fois depuis le début de cette adaptation j'ai eu l'impression de voir le manga de Ishida adapté, et non pas un monstre de Frankenstein rapiécé de partout et déformé. C'était pas incroyable, mais l'anime a des fulgurances, des moments qui adaptent des passages tellement bons, qu'auparavant je me demandais juste comment ils pouvaient les louper; et que maintenant ils ont enfin l'air d'avoir saisi. C'est presque un miracle. J'ai très peur pour la saison suivante, car elle adapte mon arc préféré, aborde en détail plusieurs de mes persos préférés, et est surtout tellement basé sur l'ambiance qu'il faut qu'elle soit travaillée au maximum, que les seiyuus soient au top. Mais j'ai peur car j'ai de l'espoir, qu'ils m'en ont donné avec cet arc Tsukiyama qui a réussi à me toucher, à nouveau, et que de voir les choses redevenir plus que médiocres alors qu'on avait enfin vu qu'ils étaient capables de quelque chose, ça me déprimerait vraiment. Au final, il s'en sort quand même avec un 4, qui vire sur le 5, car le début de saison et le traitement de Haise ainsi que l'animation restent à pleurer. Mais dans mon coeur, cela reste quand même la seule saison de TG que je pourrais potentiellement revoir avec plaisir, au moins l'arc Rose. 11) Tachibana-kan Triangle : bon, contrairement au précédent je vais pouvoir faire court, lol, après tout c'était des épisodes de 3min. Et au fond j'ai presque rien à ajouter à mon bilan des pilotes. C'était du shojo ai débordant sur l'ecchi, avec un triangle amoureux concon à souhait. Mais malgré tout, pour une fois, on a quelque chose qui respecte un minimum ses personnages, et les sexualités qu'ils sont censés avoir (en même temps c'était si court, on va dire qu'ils avaient pas le temps pour dire de grosses conneries lol). Malgré tout, c'était mignon, plutôt joli, rien à dire de particulier. Un 5, tout simplement. 10) Persona 5 : alors, beaucoup à dire sur cet anime, qui a déclenché les passions (et surtout la haine) des fans du jeu. J'ai moi-même sauté sur un playthrough du jeu dès que j'ai fini l'ep 1, car j'avais très envie de voir à quoi cela ressemblait, et j'ai vraiment adoré. Pour autant, cet anime? Ben en tant qu'adaptation, je le trouve vraiment très sympa. Evidemment que comparé au jeu, ça coince, mais ça reste un bon produit, avec du coeur, une envie de faire plus qu'une pâle copie, une simple reddite. Le rythme est très bon, après un léger rush au début, les personnages ont l'occasion pour certains d'être développés convenablement. Je dis ça surtout Akechi, le dernier épisode notamment c'était hyper intéressant, de le voir se mêler au scénario de confident de Yusuke, en menant l'enquête avec Ren/Akira sur les trafiquants d'art qui se cachent derrière tout ça, de les voir vraiment discuter, se confronter, ce qui est difficilement possible dans le jeu où le protagoniste est quasiment muet, évidemment. Ils ont su aller au delà de cela, avec plein d'idées, qui parfois sont un peu loupées à cause d'une réa qui peine, mais parfois sublimes (le combat contre Kaneshiro quoi. Wow.). Du coup, j'ai mis l'anime à 7, même s'il serait plus à 6,8. Je m'éclate devant, l'ambiance est très cool, et vraiment j'ai hâte de voir comment ils vont adapter le reste. 9) Mahou Shojo Ore : eh beh, c'est sûrement ma plus grosse surprise du lot. Je m'attendais tellement à une purge que de me retrouver à vraiment beaucoup rire m'a étonnée, la première fois. C'est un gros délire, assumé, une parodie de Magical Girl, une parodie d'anime limite (Pierrot self-conscious qui fait que le pouvoir du grand méchant c'est de baisser la qualité d'animation de l'anime, s'il vous plaît, c'est du génie). Les persos sont tous bien marrants, surtout Saki qui pourrait être la gamine insupportable, mais qui au final, dans son côté très cru, ses mimiques hyper exagérées, m'a vraiment plu. Et puis ces gros écureuils body-builders et leurs bruits, rien à faire, ça m'a fait marrant du début à la fin. Du coup, un vrai plaisir, malgré quelques limites quand même, des passages trop meta pour être drôles, ou juste trop lourds. J'en garde quand même un super souvenir, celui de bonnes barres, et de panty-shot grandioses. Je lui ai alors mis 7. 8.) Wotaku no Koi wa Muzukashii : autre anime comique de cette saison, vraiment très agréable à suivre de bout en bout. Même sans avoir une excellente réa (on peut même dire qu'elle était pas fantastique), les personnages tous plus attachants les uns que les autres suffisent pour faire mon bonheur. Qu'il s'agisse des hijinks dans leur lieu de travail, leurs soirées au bar ou devant la console, les passages en convention, au café, au parc d'attraction, j'ai toujours cru en ce couples, en leurs interactions, discussions, et c'est un vrai bol d'air dans les romances. Vraiment toujours de vrais bons moments, malgré quelques blagues au rythme trop lent pour qu'elles demeurent dans ma tête, mais au final le souvenir que j'en garde reste très positif, un petit anime hyper agréable à suivre qui j'espère aura une seconde saison. Un bon 7,3. 7) Megalo Box : oulà, on s'attaque à du brutal. Déjà, je le redis : les deux premières minutes de cet anime sont les plus belles de toute la saison, de loin. Rien ne sera arrivé à la cheville de cet instant, pour moi, ce bijou de réa, de musique, d'effet sonore, d'ambiance. Et c'est bien le plus triste : le reste de l'anime aura jamais su atteindre à nouveau cette hype que j'ai eu dès les premières secondes. C'était très bon, d'excellente facture, surtout visuellement, l'anime claque. Certaines scènes sont magiques, je retiendra le combat de Yuuri contre le Mexicain, et puis d'autres instants disséminés. Pour autant, je sais pas si je me souviendrai de cet anime après 2018, et c'est dommage, car je continue de penser que y avait moyen de créer un petit chef d'oeuvre, une perle rare. Si seulement Joe, et son rapport avec Yuuri avaient été plus développés, c'est ce que je retiens. Car au final, j'ai pas ressenti d'émotion particulière pour ce combat final, alors que l'anime souhaitait en faire son climax. J'ai bien plus ressenti de choses lorsque Nanbu s'est crevé un oeil, ou lorsque Joe s'est retrouvé confronté à son passé de tricheur, obligé de perdre à Megalonia pour survivre. J'ai pas ressenti ce lien fort que l'anime voulait transmettre, celui qui le liait à Yuuri, et c'est là que moi, fan de Ping-Pong the Animation, forcément, je grimace, car Yuuri vs Joe c'était la version pauvre et sans saveur de Peco vs Dragon. C'est mal de les comparer, mais je peux pas faire sans, vu les similitudes. Et peut-être que mon jugement est obscurci par cela, mais il demeure qu'au final, Megalo Box, sans me décevoir, ne m'a pas transcendée, et surtout aurait pu être vraiment mieux, je pense. Et c'est dommage. Un 7,5. 6) Piano no Mori : je n'ai pas rattrapé les épisodes (j'en suis au 5e), ce qui m'a fait hésiter à le mettre, mais je pense qu'à ce stade, j'ai de toute façon assez bien cerné l'anime, qui de toute façon est un 2-cour. Et j'irai vite dessus : c'est un vrai bonheur à suivre, cet anime. Le scénario n'est pas incroyable, et bon sang que la 3D est moche, mais c'est une histoire qui a une âme, des personnages qui me touchent avec quelques apparitions, et rien que cela suffit pour le mettre haut dans mon coeur. C'est une belle histoire, qui a du coeur, et une réa (quand on oublie la 3D) remarquable. Un vrai bonheur à mater, qui me fait le mettre actuellement à 8. 5) Ginga Eiyuu Densetsu - Kaikou : un anime avec lequel j'ai eu du mal, je vais pas mentir. J'ai hésité à vraiment dropper, notamment quand à l'épisode 6, les personnages continuaient d'être introduits, et surtout que c'était fait de façon très molle, pas très intéressante. Heureusement, à partir de l'épisode 7 on a enfin pu rentrer dans le vif du sujet, et à partir de là j'ai réussi à tout enchaîner sans m'emmerder une seconde. J'adore la SF et notamment les space-opera, et j'attendais de cet anime qu'il me donne enfin l'impulsion nécessaire pour me faire toute la série originelle. Il l'a très bien fait, avec de vrais beaux designs pour les batailles, un très bon casting de doubleurs, et surtout un opening et un ending qui n'ont fait que me pousser à sans cesse y revenir. Si on ajoute la production aux petits oignons de Prod IG, c'est une vraie réussite, un bon gros 8, même si la fin m'a paru un peu bâclée, peu climatique. 4) Boku no Hero Academia s3 : enfin, on l'a eue, cette adaptation qu'on attendait. Le meilleur arc du manga, de loin, adapté par Bones, forcément ça a donné quelque chose de grandiose. Après, j'ai quand même des réserves, qu'il s'agisse du rythme (pourquoi avoir continué et ainsi minimisé l'impact du combat contre All for One, pourquoi...!), et en général sur ce combat-même qui m'a beaucoup moins touchée qu'en manga. Mais on reste face à une excellente adaptation, quelque chose de très agréable à suivre, un gage de qualité. Et étonnamment, ces derniers épisodes plus calmes m'ont moins ennuyée que dans le manga, du coup je me dis que le reste de la saison peut être sympa à suivre, avec un bon rythme. Un 8, donc, comme pour les autres saisons. 3) Hinamatsuri : la plus belle nouveauté de la saison, très facilement. Une histoire vraiment jolie, remplie de personnages géniaux (Hitomi sérieux, <3), avec une réalisation splendide, et du coeur, là aussi. Si on ajoute les nombreuses fois où la série m'a fait crever de rire, on obtient un résultat vraiment bon, et qui va sûrement me rester un petit moment dans le coeur. Une saison 2 ne serait pas de refus. Un très bon 8. 2) Lupin the Third Part 5 : une réussite haut la main, pour une série qui ne cesse de traverser les âges, de se redéfinir, de se recréer. Lupin et sa bande sont toujours aussi funs qu'en 1970, et les nouveaux personnages permettent d'approfondir les intrigues, d'aller au delà du "vol du jour", surtout avec cette saison qui demeure sur quelque chose de bien plus sombre, et en même temps contemporain. On parle de hacking, de DGSE, de montée de l'extrême-droite, de terrorisme, et ce qui est dingue c'est que le ton sait rester toujours Lupin-esque, un peu décalé, mais sans aborder ces sujets légèrement. La réalisation est tout bonnement fantastique, je compte plus le nombre de combats ou poursuites en voiture qui m'ont fait tripper, ainsi que les arrières-plans que j'ai screenshoté pour les garder car ils sont vraiment très beaux. Les nouveaux personnages, ici Amy et Albert, permettent vraiment de voir Lupin sous un nouveau jour et ça aussi c'est très agréable. Bref, une pure réussite, l'anime que j'attends le plus chaque semaine je pense. Un gros 9 avec plein de coeurs. 1) Saiki Kusuo s2 : ptain c'est déjà fini c'est allé trop vite. Kokomi, Kaidou, Saiki, Nendô, à chaque fois je suis heureuse de les retrouver, et à chaque fois ils finissent par me manquer. Vraiment, j'espère de tout mon coeur qu'une saison 3 nous permettra de conclure la série (il reste après tout peu de tomes à rattraper même si je crois que beaucoup de chapitres ont aussi été sautés), même si au fond j'espérais que cela ne se terminerait jamais. Comme d'habitude, un humour qui marche à 200% sur moi, des personnages absolument énormes, les anciens comme les nouveaux (ptain, la Rifu qui tombe amoureuse de Kokomi, la gyaru, Hiroshi, et puis aussi Akechi, ils sont tellement géniaux), une réa qui s'en balec et osef, des thèmes musicaux parfaits, des doubleurs qui s'éclatent (Hiroshi Kamiya ne fera jamais mieux que Saiki, impossible, il est trop fort dedans)... pareil, un 9 bourré d'amour pour cette série qui j'espère sera bien plus regardée maintenant qu'elle est sur Netflix (qu'est-ce que vous attendez, d'ailleurs?)
  5. Papy

    Recherche manga

    C'est Zero Two de Darling in the Franxx
  6. Papy

    Planning Tournois à venir ²

    Je suis en rattrapages, alors mon tournoi n'est toujours clairement pas prêt. A partir du mois de juillet, en revanche, ça devrait pouvoir se faire.
  7. Papy

    Tokyo Ghoul (TV, √A, :re)

    Globalement d'accord avec Zeo, même si je vais développer sur certains points. Perso, je m'en fiche aussi que les combats aient été un peu changés, que y ait des "incohérences" à ce niveau (1, on en est plus à ça, 2, même si Ishida a développé une certaine science derrière les kagune, ça rend pas la chose "réaliste"). Tout simplement parce que TG:re, pour moi, c'est et cela restera non pas un manga de bagarre, mais d'émotions et de personnages. C'est toujours cool un beau combat bien chorégraphié, et ça, l'anime TG:re est resté très médiocre sur ce point; mais on lui enlèvera pas qu'il a enfin, pour la première fois même j'ai envie de dire, réussi à transmettre des émotions telles que le transmet le manga. C'est pas dingue, le manga continuera d'être bien au dessus, mais l'anime a réussi des moments importants, et c'est à souligner. Dans le dernier épisode, la mort de Shirazu m'a prise aux tripes, vraiment. Idem pour la révélation sur la mère de Kaneki, en utilisant comme il faut le hors-champ, et les doubleurs. On sent que Kaneki a changé, a tout envoyé valser, et même si à mes yeux ils auront jamais vraiment réussi à cerner Haise (partagé entre douceur et anxiété), ce qui rendait le remplacement par Kaneki (violence et assurance) encore plus frappant; mais ils s'en sont quand même plutôt bien sortis niveau transition. Ils ont même osé mettre des plans du V14 (et de Hide, là j'ai rigolé je l'avoue), pour tenter en vain de relier le tout, et ils s'en sont pas si mal sortis. Au final, mon plus gros soulagement est dans Tsukiyama, je pense. Car Mamoru Miyano a cessé de jouer le clown, comme il aurait dû le faire y a des plombes, mais malheureusement la s2 a coupé tout son développement auprès de Kaneki, pour nous offrir une scène sur le toit pitoyable. Et avec ça, l'anime a enfin rectifié son chara-design, nous a aussi offert de vrais beaux plans, sur son visage, où on peut ressentir toute la détresse qui le traverse pendant cet arc, face à son père, face à Matsumae, face à Haise/Kaneki, face à Kanae. Très déçue par contre sur Kanae/Karren, qui a vraiment pas été gâtée par l'adaptation, en dehors de ses scènes de torture par Eto. J'aime Kobayashi Yuu, mais elle est en surjeu constant, ce qui autant, au début, passe, mais par la suite devient juste grotesque et pas conforme à ce qu'il en est dans l'original. Malgré tout, la saison continue de souffrir pour une grosse raison, la technique, c'est fou et vraiment complètement incompréhensible que cette saison ait été si laide, et cela de bout en bout, sans un vrai moment pour se rattraper. Je comptais sur le dernier épisode, et si y a eu un peu de mieux, ça demeure très faible, et le combat contre Eto, là je suis d'accord avec Kyrrua, m'a donné l'impression de quelque chose en carton pâte (le design de Eto y est aussi pour quelque chose, c'est très compliqué à animer, mais bon, pour le dernier épisode on avait bien le droit d'espérer mieux). Pour finir, Furuta je suis ravie du choix de l'acteur, je trouve que jusque-là c'est très bien, bien en accord avec le perso, même si ceux qui ont lu le manga savent qu'à ce stade, il est super soft lol Donc j'attends de voir ce qu'il vaudra dans ses plus beaux moments. Du coup je resterai sur ma note de 4/10, pas aussi mauvais que le prédisait le début (qui était très très très mauvais), notamment grâce au dernier arc qui prend bien plus son temps et s'attarde enfin sur les émotions et non des combats qui seront de toute façon pas beaux. Du coup, j'attends quand même de voir la saison d'octobre? Si les studios gardent ce rythme plus lent, pour bien retranscrire la poésie macabre de TG, mais aussi sa violence, ça peut donner quelque chose de très beau. J'ai envie d'être optimiste, via ce qu'ils nous ont offert sur ces derniers épisodes. Et aussi car c'est mon arc préféré de la série qui va y passer alors forcément je préfère y croire x)
  8. Papy

    #Balancetaprésentation

    Les fans de Gintama sont toujours bienvenus ici Et de Détective Conan/Magic Kaito aussi Et je vois aussi du Gundam dans ta collec (ici on a plutôt tendance à utiliser MAL j'en avais jamais vu sur nautiljon), nice! En tout cas, tu as l'air d'aimer beaucoup de choses, très varié, du coup si je devais te conseiller des animes sans distinction, qui ne sont pas dans ta liste mais qui sont en haut de la mienne (sachant que j'ai aussi Gintama en n°1 haha), je ne saurais que chaudement te recommander Showa Genroku Rakugo Shinjuu (un josei dramatique foutrement bien réalisé et poignant) ainsi que Ping-Pong the Animation (à mon avis le meilleur Yuasa, du sport mais bien plus centré sur les personnages et leur rapport au sport et l'adolescence). Si tu veux des recommandations plus précises, hésite pas o/ En tout cas, si ça t'intéresse, voilà ma MAL : https://myanimelist.net/animelist/Papy-1412 Bienvenue sur le forum!
  9. Papy

    Megalo Box (TMS Entertainment)

    Bon eh bien j'aime me faire prouver tort par l'anime lui-même. L'épisode 9 m'avait un peu redonné confiance, mais là, l'épisode 10 m'a laissée sur le cul. Je m'attendais à ce que le retournement de Nanbu aille pas si loin, un énième "ah nan ça va pas marcher", mais j'aime comme nos attentes ont été retournées, après nous avoir offert quelque chose de si prévisible depuis le début (hors quelques retournements mais qui n'ont jamais changé qu'on savait que Joe arriverait à Megalonia). Là, c'est bien plus, plus grave, plus sombre : Joe est obligé de retourner à ses racines de tricheurs, s'il veut survivre. Après avoir grimpé, lâchant sueur et sang pour cet unique but de prouver sa valeur au monde entier et avoir ce match ultime, son passé le rattrape de la pire des manières. Et ça, c'est très bien joué, je trouve. C'est comme si Joe s'était autant battu, pour retourner exactement là où il est né : moins que rien tricheur, qui disparaîtra, anonyme. On lui reprend son nom, on lui reprend sa fierté, et on sent via la réa à quel point c'est déchirant pour lui. De la même façon, les personnages jusque-là assez fadasses (surtout Nenbu et le gamin; Joe, le laisser être l'incarnation de la classe et du chien errant me suffisait) ont enfin un brin de profondeur. Et j'ai eu peur, je me suis dit que ça arrivait trop tard pour être cohérent, pour pas sembler être une justification venue de nulle part. Mais c'est vraiment compréhensible au final, ce qu'on apprend sur le deal qu'a passé Nenbu. Et on sait qu'il n'avait pas le choix, mais cette nouvelle facette, celle du scorpion qui utilise les autres et les tue pour survivre est vraiment étonnante. Surtout que ça colle parfaitement avec ce qu'on savait de lui, avec le combat contre son ancien élève, qu'il a fini par abandonner très (trop?) rapidement, pour continuer son chemin, seul. C'est un très bon coach, sur lequel ils peuvent se reposer, mais il fera aussi tout pour survivre, et rien qu'un petit truc comme ça apporte une différence très agréable à voir être révélée. Idem pour Sachio, le gamin. De base, qu'il veuille se venger de la mort de son père par Shirato, c'est un peu du déjà vu, mais rien qu'avec cette scène où il prend le couteau, le tire, et contemple réellement la possibilité de simplement l'assassiner donne une toute autre dimension à ces révélations. Et encore une fois, ça sort pas de nulle part au fond : les manigances de Shirato pour construire les meilleurs gears sont au centre de l'intrigue depuis le début. Et y a pas que ça : en plus des persos approfondis, les moments de pause, et ceux d'action, que je trouvais bien sans plus, dans cet épisode sont splendide. Les dialogues sont merveilleux, lourds de sens et très bien joués (comme d'hab, Hosoya est merveilleux en Joe), la réa prend son temps, offre de belles choses, sur une musique magique qui reprend des thèmes qu'on a entendu à l'usure pour cette fois nous offrir quelques variations et nous faire ressentir la gravité du moment. Le combat de Yuuri contre Spider, quant à lui, quel pied. Là, j'ai vraiment ressenti toute la violence et la vitesse qu'apportent les gears, et il était temps j'ai envie de dire. Le combat était court mais intense, et c'était fantastique à voir. C'est vraiment ça que j'attendais en fait : que Megalo Box me coupe le souffle. Et si y a toujours malheureusement rien au niveau des 2 premières minutes de la série, j'ai là maintenant énormément d'espoirs pour les derniers épisodes. Si on continue sur cette voie, y a moyen de donner un final grandiose. Ca restera je trouve dommage de ne pas avoir réussi de faire cela sur toute la longueur, mais on a moyen d'avoir un final fantastique, et j'ai hâte de le voir.
  10. Papy

    Hinamatsuri [feel.]

    Enfin rattrapé mon retard en me faisant les épisodes 8 et 9 à la suite, et c'est toujours un vrai bonheur. Parfois un peu lent, mais les gags de l'anime continuent de marcher à 100% sur moi (Hitomi évidemment mais surtout les conversations entre Nitta et Hina, je les trouve toujours tordantes). L'anime est toujours magnifique, les nouveaux persos sont funs, mais il y a aussi ces petites leçons qui rythment les épisodes, ainsi que certains passages limite touchants que j'apprécie beaucoup (tout ceux entourant Anzu évidemment, sa séparation des SDF était triste). Bref, toujours un vrai bonheur, et l'une des meilleures comédies de la saison y a pas à en douter.
  11. Papy

    Anime : saison en cours et à venir [Été 2018]

    On est début juin, je peux donc faire une liste des animes que je suivrai la saison prochaine. Ca va être dur de faire aussi bien que cette saison de printemps, qui est assez excellente et variée, mais y a quand même quelques animes que j'attendais vraiment beaucoup (enfin un surtout lol), donc j'ai hâte d'être en été! A tester : - Angolmois, difficile de savoir à quoi s'attendre, le PV montre des scènes très laides parmi d'autres assez belles et d'autres osef. En tout cas, aborder les invasions mongoles du XIIe siècle, c'est je crois jamais vu, et ma foi ça peut être intéressant si c'est bien fait. Donc à voir. - Asobi Asobase : je suis en général pas fan des "cute girls doing cute things", vu que ce genre a tendance à me laisser de marbre niveau humour; mais bon après le plaisir que j'ai pris devant Yorimoi, je me dis qu'au moins tenter le premier ep ne coûtera rien. - Back Street Girls : ce scénario est absolument glauque mais si c'est bien fait, ça a le potentiel d'être tordant. Sinon, ce sera vite très trash. On verra bien ce qui ressort du premier ep. - Hanebado : ohla, j'ai peur rien qu'au visuel, mais... rah, j'aime le badmington, et le PV est vachement bien (malgré les seins qui volent à chaque mouvement ), donc je verrai l'ep 1. - Happy Sugar Life : lol, le truc "mignon" mais en fait glauque, why not. Rien que quelques épisodes ça peut être rigolo. - Yuragi-sou no Yuuna-san : je tiendrai sûrement pas plus d'un épisode, mais ça reste un manga du Jump, et bien que je sois clairement pas le public cible, ça peut pas faire de mal de voir à quoi ça ressemble vraiment, ce machin. Pourquoi pas : - Chio-chan no tsuugakuro : il sort finalement cet été, c'est peut-être tant mieux vu qu'il serait peut-être passé inaperçu vu le nombre de très bonnes comédies du printemps. En tout cas, comme pour mon précédent post, ça a l'air complètement barré, mais faut voir l'ep 1 si c'est pas trop relou et si ça peut tenir la longueur. - Grand Blue : on m'en a assez parlé pour que je voie enfin de moi-même à quoi ressemble le bouzin Enfin plus sérieusement, j'adore la plongée, et si ça peut faire moins longuet et nunuche que Amanchu, je prends sans hésiter (même si à côté de Free n'importe quelle animation dans l'eau fera kéké mais c'est la loi de la jungle ) - Hataraku Saibou : j'en ai entendu du bien mais bon, je veux vraiment surtout voir la gueule que ça aura lol Ca peut être cool tout comme assez chiant, donc à voir. Malgré tout, c'est David Pro et le réa est pas n'importe qui (Suzuki Kenichi aka Drifters et Jojo), alors why not. Sûr : - Banana Fish : un vieux manga culte remis à jour, c'est so 2018, mais pour le moment c'est en général assez réussi. En tout cas, si on doit pas s'attendre à un Crybaby, les PV m'ont vraiment plu, le style est très cool, j'adore les doubleurs, et le synopsis me plaît bien. Je suivrai donc assurément. - SnK 3 : évidemment, on aborde un arc que j'aime beaucoup et qui peut être vraiment bien adapté, le PV déchirait sa mère, et j'ai hâte de voir les weebs pleurer à cause de la politique. Ca va être bien - Gintama Silver Soul part 2 : ben c'est Gintama donc of course. Et surtout on va aborder les meilleurs passages de l'arc, alors double of course. Ca va saigner, j'espère que la réa sera à la hauteur, surtout que l'anime devrait arriver à couvrir la fin de l'arc et........ pfiou, je suis pas prête. - Free s3 : putain oui je l'attends tellement, cette saison. Continuer sur la voie d'Eternal Summer et d'aborder leur vie d'étudiants, leur indépendance, leur montée vers le succès international, c'est tout ce que j'ai toujours voulu voir. Méga hypée, je l'ai tellement attendue, cette saison, je suis aux anges. Et malgré tout, y aura encore la suite de BNHA, Persona (oui je vais continuer, car tout pour voir Akechi ), et Lupin (<3<3<3); donc on peut s'attendre à une bonne saison d'été malgré tout!
  12. Bon courage A toi et à tous les autres futurs possesseurs de ce merveilleux diplôme qu'est le bac x) En attendant, les partiels sont terminés, plus qu'à attendre les résultats de mon côté, en espérant pouvoir valider ma licence du premier coup 🙏
  13. Papy

    Haikyuu!!

    Ohhhh putain la fin! Kenma, ce filou, personne s'y attendait, ça semblait enfin être le moment pour Karasuno et là... personne pour récupérer la balle, juste comme ça. La double-page finale est ouf, cette chute de tension pour juste être en mode "WTF" est incroyable. Ptain, ils ont perdu ce set, j'y crois pas. Je me disais jamais ils gagneraient du premier coup, mais le premier set semblait plié. Nekoma est vraiment très fort, leur défense parfaite rend chaque point hyper long, et Karasuno peut rien faire. Faut absolument qu'ils trouvent une faille, mais vu comme ils les connaissent bien, ça me semble dur de soudain trouver par miracle un truc qui les ferait avoir l'avantage. Un match vraiment dingue, en tout cas, la tension est à son paroxysme, on a l'impression d'être à la fin, mais non, ça ne fait que commencer!
  14. Papy

    Megalo Box (TMS Entertainment)

    Bon, on en est à l'ep 8, et c'est l'épisode qui est venu me confirmer certaines craintes que j'avais au fur et à mesure que la série avançait. Et ça m'emmerde pas mal. J'aime beaucoup Megalo Box, la réa est très bonne, la musique déchire, Hosoya est puissant pour doubler Joe, le scénario est un peu vu mais ça me dérange pas plus que ça, honnêtement. C'est du classique, l'underdog qui vient se révéler au monde, jusqu'à ce que son corps se brise s'il le faut. L'anime finira sûrement ainsi, et en connaissant Ashita no Joe, ça surprendra personne. Mais le problème, en fait, c'est que j'ai beau trouver l'anime bon, voire très bon, je trouve qu'il passe à côté de quelque chose. Qu'il aurait pu devenir légendaire, splendide, mais que chaque semaine, il continue de faire de petits choix, de paresse ou de studios, je ne saurai dire, mais qui lui volent cette occasion. Et c'est très dommage, car le potentiel est là, il est visible, il était facile à sentir dès le premier épisode, et il continue de l'être à l'épisode 8. Mais cette impression se renforce, et faut en parler. C'est un anime calibré, c'est son plus gros souci je pense. Je ne parle pas de calibrage au niveau de l'histoire, pour que ça fasse écho à Ashita no Joe etc; ça c'est pas un problème. Le problème c'est que les studios veulent créer quelque chose de cool, et ils le font, mais en se basant CLAIREMENT sur quelque chose qu'ils n'arrivent et n'arriveront sûrement pas à reproduire : Samurai Champloo. Les faits sont là, que ce soit dans le grain, dans la couleur, dans le placement de la musique, le parallèle est indéniable. Les studios ont voulu, avec Megalo Box, créer un anime de fun et de pause, qui à la manière d'une piste de Nujabes, t'emmène dans un monde décomplexé, où poussière se mêle à la technologie, dans un rythme qui sait parfois filer droit, et parfois prendre de vraies pauses. Et c'est ce rythme qui est au coeur du problème selon moi. Les instants de pause dans Megalo Box sont assez artificiels. Ils n'ont pas vraiment de lien avec l'action en cours, on voit soudain la ville qui fourmille, sur un air de rap, et on passe rapidement (trop rapidement) à autre chose. Sûrement pour des raisons de temps, ces pauses ne peuvent pas s'allonger trop longtemps, mais en les coupant si court, au point de couper aussi les pistes fabuleuses derrière, j'en ressens que frustration ainsi qu'impression que c'est un instant où le studio a dit "allez, faut mettre du rap cool sinon on va perdre notre univers". Et c'est pas comme ça que ça marche, encore moins si la référence de base est Samurai Champloo, qui sait gérer les instants de pause, de marche à travers une ville, d'ellipse, ou que sais-je. Dans Megalo Box, je ressens jamais ces pauses comme une vision, un plan sur le monde, mais comme une case de cahier des charges cochée. Et c'est désagréable. Puis, pour les instants d'action, de violence, je vais peut-être pas me faire des copains mais... je trouve que les deux derniers matchs n'avaient pas tant d'intensité que ça. On voit les coups, on voit du sang, mais pas d'impact. On sent pas de douleur, d'os qui s'écrasent, alors que pourtant dans ce monde, avec les Gear, les coups sont intensément plus violents que dans de la vraie boxe. Là aussi c'est un problème de rythme, peut-être de design sonore aussi. Et autre chose, pour parler hors combats et mieux préciser mon propos quant au problème d'impact, je vais prendre l'exemple de l'épisode 8 et de l'arrivée de Joe dans le Stade avant l'annonce du dernier participant. Cette scène partait pour être grandiose : l'arrivée, en moto, de Joe, dans un stade. On sait la puissance qu'a l'image, car on l'a vue dès les premières secondes de l'épisode 1. J'en frissonnais d'avance, car en plus, le symbole est énorme : le boxeur sans nom, sans ring, sans gear, qui force sa voie dans un monde d'aristos menteurs et manipulateurs. Le chien enragé qui surgit dans la ferme. C'est quelque chose de palpitant, qui prend aux tripes, rien qu'avec un plan de Joe qui défonce le mur de policiers ou la porte du stade, c'était plié, c'était magique. La transmission de ce qu'il se passe via Sachio vers Nanbu est magique, pour faire monter la tension, un vrai crescendo. Mais l'anime a choisi de garder cela en hors champ. On ne voit rien. Le cri du coeur de Joe, ce "Pas encore!", il le fait enfermé par des mecs de la sécurité. Alors qu'il est là pour se prouver, pour montrer sa volonté à toute épreuve, on finit comme ça, alors qu'un seul plan, de lui, sur sa moto, entouré de fumée, de gravas, une seconde de silence, à le voir enlever ses lunettes, puis hurler cela face aux gardes figés sur place aurait tout changé. Là, on perd énormément de souffle. Voilà ce que je veux dire quand je parle de problèmes, il y a d'autres cas que je saurai plus nommer, mais celui-là particulièrement me semble très parlant. C'est pas vraiment des reproches, car l'anime est très bon, je m'éclate devant. Mais c'est des opportunités, qui s'enchaînent, qui sont si belles, mais qui sont loupées. Et ça me rend triste, car je peux aussi sentir l'envie de faire bien, mais clairement le problème vient du temps je pense. 24 épisodes et on aurait peut-être eu quelque chose de plus personnel, moins calibré, et au final aussi puissant sur sa longueur que ses deux premières minutes. Du coup, voilà ce à quoi je me raccroche. J'ai pas perdu espoir, les combats à Megalonia prévoient du lourd, et au fond de moi j'espère qu'on se fera pas chier à voir les 2 gus, pour se concentrer sur l'affrontement avec Yuuri (parce que y aurait pas le temps et que ça c'est la seule chose qu'ils doivent pas charcuter). Mais j'ai peur. J'espère ne pas être déçue. J'espère que le dernier épisode saura, au moins, m'apporter ce frisson que m'ont procuré ces deux premières minutes du premier épisode. Rien que cela, et je serais peut-être prête à tout pardonner (presque).
×