Aller au contenu

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Bon surf sur nos forums !

caymjan

Membres
  • Compteur de contenus

    775
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

2 Neutre

À propos de caymjan

  • Rang
    Démon
  • Date de naissance 29 décembre

Visiteurs récents du profil

84 visualisations du profil
  1. Eh ben dis donc, après avoir visionner les 3 derniers épisodes d'affilés d'un arc qui proposé du potentiel à la base; on peut dire qu'avec l'arc déjà actuellement qu'en gros: chasser le naturel et il revient au galop. Parce que là les studios sont retomber dans leurs travers comme avec leurs arcs fillers interminables et incohérents. Après une première saison agréable plus que potable dans l'ensemble; c'est la douche froide. Très moyen tout ça. Pas rémunérer ce qui a été dit depuis 3 semaines, tout est dit. C'est juste vraiment dommage que ce soit sur Kiri que ça tombe parce que mine de rien, c'était le premier village ninja évoqué après Konoha au tout début de Naruto pourtant jamais plus que ça développer par rapport à Suna et Kumo qui ont davantage même si ça reste du minimum dans l'absolu. Un village qui possédait un certain aura pour des raisons, pour tout fan de la licence, qui tombe sur le sens. Pour aboutir à ça... Mouais, encore heureux que Suigetsu sauve l'épisode, en tant qu'ancien personnage de Naruto, il avait être devenu qu'un bras cassé; il en impose bien plus qu'un Chojuro qui indirectement confirme l'impression qu'il donnait face à un certain "boss". Les studios ont dû allait dans ce sens, malheureusement pour le mizukage. A voir maintenant la prestation de chacun lors des combats, mais ce déséquilibre étudiants en phase d'être genins/ épéistes amateurs risque de piquer même au niveau du contexte de la suite de Naruto. Parce que cela créera un déséquilibre justement par rapport à l'époque team 7 contre Zabuza ce qui y avait lors d'un face à face entre genins et Jonins. Or là vu les antagonistes actuels, le niveau global de Boruto&co et l'intrigue global, il y a rien qui tient la route. Bref, Kiri fut le premier comme dit plus haut dans l'évocation, au final il a toutes les chances pour être vraiment le dernier question ressenti/prestation vis à vis des autres grands villages shinobis. En état bien sûr, peut-être que la fin de l'arc rattrapera le tout. Car ce serait vraiment dommage que les studios soient de nouveau tomber dans leurs mauvaises habitudes d'entant, alors que jusqu'à maintenant depuis la fin de Naruto, il y avait eu une évolution dans le bon sens.
  2. Boruto - Naruto next generations - chapitre 17

    Chapitre lu et plus les choses avancent moins on ne sait sur quel pied dansait.... Déjà la première partie avec Boruto, lourd et régressif. On croirait presque à un retour en arrière de l'histoire tant c'est disproportionné et à la limite de l'incohérence vis à vis de l'évolution du personnage ou de sa perception des choses. En soi, le Boruto du manga et celui de la série sont différents à certains égards. ici il est imbuvable là où dans la série c'est juste vis à vis de son père lors de cette période. Et ma foi la deuxième partie... Il faut le lire pour le croire car même avec les commentaires avant, c'est totalement improbable pour imaginer un instant que c'était bien vrai. Ao vivant. WTF?! Autant pour l'effet de surprise ça marche bien il y a pas à dire mais pour la cohérence on repassera. D'autant plus que pourquoi lui en particulier? Etrange idée de la part de l'auteur, c'est Kodachi c'est ça? Surtout si il est du côté d'une organisation aux sombres desseins. A moins d'être formaté par cette machine qui doit faire croire aux gens qu'il n'a plus le byakugan ( pour le coup c'est Obvious sinon aucun intérêt à le faire revenir et le confronter à Boruto & co). Sinon ce serait une exploitation du personnage regrettable pour le lecteur de Naruto car pour l'heure, tout le background du personnage est balayé du revers de la main aussi secondaire qu'il pouvait être. Mais à voir quand même car passer la surprise de Ao et vu le rythme plus accéléré depuis le précédent chapitre, les choses sont suffisamment intriguantes pour vouloir savoir les tenants et aboutissants. Bien que la manière de faire reste quand même bien maladroite depuis le début de cet arc. La personnalité des personnages, les ambitions, les mise en scènes, il y a des détails en lecture je ne serais dire pourquoi sont gênantes. Mais difficile à dire s'ils savent où ils vont vraiment, parce que la référence à Kiri et au voyage scolaire me laisse à penser que l'anime a aussi son mot à dire sur le déroulement de l'histoire. Le manga rush là où l'animé peut se permettre de développer. Pourtant le même travers existe pour les deux médias, à savoir: se devoir raconter une histoire avec toujours des antagonistes sortant plus de nul part qu'autre chose, décrédibilisant le récit et l'idée de base. Bref, toutes les émotions y passent dans ce chapitre: déception, surprise, choque, curiosité etc. Cela dit, l'excuse de la technologie et le rappel qu'il y a un rapport avec les Otsutsukis n'est pas rassurant pour autant dans tout ça. Lorsque l'histoire arrivera au stade du speech de départ du manga, quelle sera la justification de ce bourbier? En clair ou pas en fait, complètement partagé suite à la lecture du chapitre. Impossible de savoir sur quel pied danser quoi.
  3. Persona 5 [PS3/PS4]

    Le 4 était sortit à cette époque des années 2000? A la même période de bien des rpg qui étaient sortis et qui fallait pas louper d'ailleurs comme les Shadow Hearts entre autres.....Shame on me d'être passer à côté. Sinon Shin Megami Tensei, c'est pas une licence où il y a eu à un moment donné Dante de Devil May Cry en guest? En jouant à Persona, de vagues souvenirs ont resurgit d'un seul coup. Je crois qu'à l'époque si c'était il y a 12 ans, c'était soit lui soit Shadow Hearts Covenant justement si ma mémoire ne me joue pas des tours. Cela expliquerait bien des choses. Mais c'est bien dommage quand même car l'expérience Persona 5 pour le coup fut vraiment excellente, au point de refaire une partie. Edit: ah bah non sa sortie chez nous était en 2009 donc c'était pas ça. Mince alors! Edit 2: les 3 rpg sortis coup sur coup sur Wii à ce moment là, voila pourquoi. Une autre grande surprise celui-là, perso les extensions de The Witcher 3 sont largement supérieurs à la quête principale du jeu original. Gros coup de coeur d'ailleurs pour Blood&Wine, tout bonnement excellent. Heartstone même si un peu plus court n'est pas en reste niveau intérêt. Enjoy.
  4. Persona 5 [PS3/PS4]

    Après avoir passé 115h sur un peu plus de 2 semaines sur ce qui est mon premier Persona, cela aurait été honteux de ne pas y mettre un avis sur un jeu qui est juste une expérience extraordinaire, chose rare pour un jeu (allez soyons fous): il a la capacité à foutre une droite sévère aux réfractaires du genre, aux amateurs du genre et aux professionnels du monde vidéoludique tant il est bien pensé, bien amené, bien construit pour l'immersion de son univers et dans le développement de l'histoire et des personnages. Bref, des jeux sortis cette année il fait clairement parti du top 5 pour ma part, et j'irais plus loin en disant que Persona 5 est un jeu devenu intemporel tant il fut transcendant et ce quelque soit la génération de joueurs, marque des grands jeux en somme. Ce qui fait que, il y a une chose qui m'emmerde profondément de ce fait là depuis et c'est ce qui fera avant tout mon point négatif: le fait d'être passer à côté d'une licence pareil me tue. Surtout lorsqu'on reconnaît le style quand on a pourtant le jeu Catherine qui était déjà en soi excellent dans son propos et dans sa dynamique. Enfin bref... La couleur est annoncée: le jeu est vraiment un bon cru dans son ensemble. Et pourtant ironiquement, on est pas forcément surpris de la plupart des déroulés mais on ressent la volonté de raconter une histoire totalement maîtrisée plutôt que de chercher à construire une histoire pour bien raconter. Tel est l'objectif des rumeurs et autres informations qu'on peut glaner ci et là au cours du jeu. Cela en fait une force plutôt qu'une faiblesse apparente de mon point de vue. Et comme on se laisse facilement transporter par la quête et les contraintes de "notre personnage", l'immersion est total. D'ailleurs ces contraintes sont d'une frustration incroyable au cours du jeu. C'est de l'organisation pour développer les liens tout en essayant d'améliorer les caractéristique de notre personnage avec cette limite de temps journalière à chaque fois mais même ça c'est justifié et prend son sens à la fin. A plus forte raison quand déjà au cours de partie on débloque quelque chose de salutaire à ce niveau pour continuer après le Mementos ou un Palace, on se rend compte que les mecs derrière le jeu ont pensé à tous dans les détails. En parlant de liens, si il y a peut-être bien un reproche à faire, ce n'est pas nécessairement la gestion des évolutions à faire au cours du jeu mais probablement le fait qu'il y en a beaucoup, et sur le coup on a l'impression que c'est exagérer alors qu'il y a déjà à faire avec la plupart des protagonistes et que certains ont un intérêt de prime abord quelconque mais forcément on se rend compte après de l'erreur de jugement. Cela c'est la frustration de la première partie qui sert à alimenter pour la seconde, sur bien des points c'est penser pour. Et non pas que c'est déplaisant et désagréable (mais il est fou) mais que ça peut prêter à sourire au fait qu'on ait bien sur un jeu japonais, il y a pas mal de filles. Il y en a pour tous les goûts. Bon là c'était la phrase totalement inutile mais à signaler pour la construction des relations qui est juste bien écrites et toujours avec justesse TOUT le long du jeu selon ce qu'on a développer, rarement vu ça à chaud dans un jeu, à travailler la mémoire si jamais mais tant pis. Pour la BO, elle est dans le disque dur comme bien d'autres sountracks de jeux qui m'ont plu. Or celle-ci est fabuleuse pour les oreilles au cours de jeu comme à écouter chez soi ou ailleurs donc il y a pas besoin de tergiverser sur ce point. Apparemment l'opus 5 est celui avec les donjons les plus agréables à faire par rapport aux prédécesseurs donc ma foi cool; mais je sais pas si cela risque d'être une faiblesse le jour où je trouverais le temps et l'envie d'attaquer les autres opus de la licence. C'est jamais évident lorsqu'on a goûté du très bon et lorsqu'on revient en arrière, c'est souvent comme ça. M'enfin bref, le traitement des pêchés capitaux et de la DA des monstres n'en reste pas moins d'une originalité rare tant le concept est en tout temps utilisé; ce qui rend la chose dure à renouveler; donc là chapeau bas. Pareil pour la vie quotidienne et l'équipe, c'est pas nouveau, de prime abord cliché puisqu'on connaît les ficelles et qui sera qui au sein de l'équipe presque d'emblée mais voila, l'immersion dans ce monde comme le notre est jouissif et aurait même tendance à rappeler la nostalgie selon où on se situe; et nos camarades sont nos potes à nous. Comme quand on regarde Friends quoi, pour donner une idée globale. Complètement bidon dit comme ça, il y a un truc c'est tout comme pour le côté roadtrip de FF15, un sentiment s'y dégage au final. Cela va sans dire que ça reste propre à chacun et de comment on va le percevoir. Au final, il mérite d'être davantage reconnu tant son propos est riche et profond et que certaines productions feraient mieux d'en prendre de la graine. Même en ayant un minimum de compréhension de l'anglais, on comprend le contexte et on perçoit les tenants et aboutissants. Le jeu peut être une bonne motivation pour ça. Après une telle aventure, la bonne question à se poser à présent: -se reposer suite à ça, -passer à autre chose, -refaire une partie. Verrez ça ce soir ou demain. Toujours compliqué lorsqu'on termine un tel parcours, autre marque des grands jeux.
  5. Le moral en prend un coup de se dire qu'on vient de perdre une autre figure emblématique du cinéma français.... Un individu unique, reconnaissable entre mille et qui attirait forcément la sympathie et ce même si on a pas forcément vu la plupart des films dans lesquels il a tourné. Au revoir monsieur Rochefort. Puissiez vous galoper au ciel.
  6. Enchaînement des 2 épisodes de ce nouvel arc, plutôt sympathique le voyage scolaire à Kiri. Sans être forcément transcendant vu la volonté des petites frappes à retrouver la gloire sanglante de Kiri et qui a l'air de faire l'intrigue de l'arc, découvrir ce qui en est advenu du village est très agréable. Pas étonnant que personne ne veuille vieillir: Mei. Comme pour Hanabi et Hiashi, cool de la revoir mais le fait qu'elle ait laissée la place à Chojuro me donne la même impression qu'avec Kakashi et Tsunade, surtout que les 2 femmes kages pouvaient largement continuer. M'enfin, l'idée de renouveler les générations se comprend mais la manière de faire m'ait toujours douteuse. Plus qu'à attendre la fin de l'arc pour se faire vraiment une idée globale de l'arc, d'une certaine façon il annonce la couleur sur l'orientation que veut prendre l'anime tant au niveau de l'univers de Naruto et de ce qu'il a été fait mais aussi au niveau des personnages plus nombreux et plus importants. Même si quelque part, on reste toujours sur un arc introductif, les choses continuent à prendre forme dans le bon sens pour donner de la profondeur à la suite.
  7. Horizon Zero Dawn [PS4]

    Bonjour, Vu comment se déroule les derniers événements, tout indique qu'ils comptaient faire une suite, du moins que tout était calculé en se laissant la porte ouverte en cas de succès. Après perso, il faudra attendre de voir le dlc ou plutôt l'extension je crois, pour voir si il y a des intentions de poursuivre avec Aloy et comme dit il faudra une toute nouvelle région avec de nouveaux mobs mécaniques et d'autres cultures: c'est l'essence même du jeu tel qu'il fut raconté et amené avec Aloy. Et Sylvens encore plus. De toute façon, vu comment Aloy a gagné en reconnaissance comme héroïne, je pense qu'il ait impossible qu'il fasse l'impasse tout de suite vis à vis de la licence et de la communauté. Après ce qui ait pas impossible en cas d'exploitation de la licence si l'extension marche et qu'il y ait un 2 qui marche, et pour éviter de répéter ce qui a été dit plus haut: la possibilité de constater le moment où tout a commencé. Pourquoi pas en contrôlant celui auquel on lit son journal disséminés par ci et là? Un épisode zéro qui a autant de chances d'être dans la mécanique de jeu complètement différent du jeu de base mais qui aurait un gros potentiel surtout lorsqu'on se mettait en quêtes des journaux, rapports et hologrammes. Un jeu qui pourrait ressembler à tant d'autres s'il y ait mal travaillé comme il pourrait sortir son épingle du jeu. On se rend vite compte lorsqu'on réfléchit aux possibilités, qu'avec Horizon Zero Dawn, ils ont réussi un coup de maître avec cet univers.
  8. Dark Souls III (PS3 / PS4 / Xbox / PC)

    Petit up du topic mais plus pour évoquer Bloodborne et y mettre un petit avis sur le petit frère spirituel de Demon's Soul. Après une acquisition qui commençait à dater, ayant par le même temps d'autres pépites vidéoludiques à faire; enfin depuis le début du mois la bête fut tâtée et le sang a énormément coulé au point de le platiner au bout de 3 runs. Après la déception DS2 ( il y avait sur cet opus un quelque chose qui n'allait pas en étant pourtant loin d'être mauvais, question de feeling par rapport aux autres.); je dois dire que j'ai vraiment pris mon pied tant le jeu est intuitif, instinctif, addictif au possible comme jamais, un plaisir d'avancer dans un univers lugubre, malsain et glauque et pourtant si envoûtant et enivrant comme l'étaient Demon's Souls et Dark Souls, un régal pour l'âme; sans mauvais jeu de mot. Paradoxalement, c'est l'opus qui m'a semblé le plus accessible pour tous, celui qu'on peut le plus facilement maîtrisé la situation en hors-ligne (oui jamais jouer en ligne personnellement) que dans les autres opus il y avait des situations ou l'on pouvait limite être tenter de demander de l'aide car plus punitif sur la traversée à refaire. Tant par l'aide de PNJ qui peuvent apparaître avant d'affronter un boss tant qu'on a de la lucidité, même si ça reste un choix le procédé y ait plus simplifié comparé aux autres opus où il y avait des pré-requis plus prononcés pour avoir de l'aide. Idem lors de la traversée des niveaux, la plupart sont assez court même en explorant et alors là si on débloque les raccourcis, retrouver le chemin du boss en cas de problème devient finger in the noise. A la limite, il y a pour ma part vraiment eu les bois interdits lorsqu'on l'explore qui fut bien oppressant car long et la seule zone large en fait, surtout avec des mobs de partout et bien ... pour certains. Ayant horreur des câlins en plus... Après les boss du plus impressionnant au plus simple en apparence, ça ça change pas: " si toi chercher moi, moi buter toi." La formule est toujours aussi efficace. Et pourtant, il y en a qui paie pas de mine bien que dans la thématique du jeu, mais le retournement de situation en faveur d'un monstre ou d'un boss est toujours aussi rageant mais ça rend plus déterminé. Cela dit, c'est pas encore les plus durs de la licence, même ceux du dlc. Pour moi ça reste toujours certains de Demon's Souls surtout en ng+. Et Dark Souls premier du nom peut prétendre aussi. Mais là c'est aussi une question de feeling. Ceci dit, je relativise pas mal pour 2 boss du dlc de Bloodborne tant il y a eu une chance pas possible face au dernier qui était un nerveux comme jamais et faisait pas des gifles le coquin mais aussi le boss optionnel, certes du premier coup mais en finissant le combat avec plus du tout de soins et au vu de ma jauge de vie, une petite dizaine de vie restant. Et il voulait pas lâcher l'affaire jusqu'au bout. Le seul reproche au jeu que je ferais c'est au niveau des calices. A moins de faire le trophée pour dire qu'on l'a bien fait; une fois passé la curiosité c'est long et répétitif pour pas grand chose et une fois qu'on connaît bien le jeu au cours de la trame principale et les donjons secondaires, ça sert à rien. certes il y a du challenge (le calice vicié) mais ça s'arrête là. Et sans être un reproche parce qu'on ait pris dedans mais c'est franchement nébuleux, l'histoire et le background pour coller les morceaux et connaître les tenants et aboutissants de ce qu'il s'est passé et de qui et quoi; vraiment pas évident. A cet égard c'est l'opus le plus suggestif, opaque et avare de Fromesoftware en terme de compréhension. Mais qu'importe les nuits furent longues et intenses, la chasse fut riche et attrayante et le sang en abondance à couler à flot, une expérience encore une fois unique pour l'âme. Incarner un chasseur avec classe avec de si belles armes fut géniales, difficile à croire que le cauchemar soit finie... ou pas parce qu'à présent il y a plus qu'à tâter du Dark Souls 3 qui attend son tour aussi. Mais plus tard, fatiguant de mourir. Faire une autre pépite avant de faire celui-là. Pas maso non plus. En d'autres termes, Bloodborne est un must.
  9. Un épisode agréable à suivre qui se focalise pas tant que ça sur les protagonistes du titre, ce qui est un bon point tant ça aurait été surement trop exagéré. il y a eu un bon dosage entre les futurs partenaires, c'est même plus facilement justifier à présent, vu qu'il y a pas eu de fan-service vis à vis des pères, un autre bon point. Le principal point fort de l'épisode est la réunion des kages, celle du Gaiden tournée forcément différemment mais parfaitement bien incorporée par rapport aux événements précédents et à venir. Le tout dans le contexte du dernier chapitre de Naruto, vu que Boruto veut taguer le portrait de son père lors d'une réunion aussi. Faites des gosses et bien voila. Ce qui est encore une fois rassurant, c'est que les studios ont vraiment l'air de savoir ce qu'il fallait faire pour la première saison de Boruto en tant que suite. Donc même lorsque arrivera la période du film, on peut s'attendre à quelque chose de plus riche et de plus complet et surtout de plus crédible. Pour le coup il y a de l'espoir et ça sera pas forcément désagréable même pour de la redit. La visite de Kiri va être intéressante et tout bénéf vu que les autres villages en dehors de Suna ont connu un développement dans le manga, comment dire... quelconque?
  10. Wakfu

    La saison 3 a l'air d'aller à l'essentiel en tout cas, mine de rien sur chacune des 2 saisons précédentes il y avait facile une dizaine d'épisodes qui servaient plus à agrandir l'univers que de raconter l'histoire principale. Quelque part ce sera un mal pour un bien. Perso, j'en attend plus de Ruel qui au cours de la saison 2 c'était plutôt décevant et ce même si il a de ces répliques des fois. D'ailleurs il se lâche de plus en plus le vieux énutrofe. Mais peu de doutes au fait qu'il y ait un équilibre entre les personnages, le doute étant surtout pour éva et Flopin. En fait, à l'image de l'épisode 4 où il y a de tout ce qui est de bonnes augures pour la suite. Du Yugo x Amalia ça sera tout le long plus de doutes possibles. Comme pour le couple Percedal autrefois quoi. Et à l'image de l'épisode 5, ça n'oublie une bonne action avec une touche d'humour et un sérieux de circonstance. Bien badass l'idée de Rubilax connecté à Pinpin n'empêche. Edit: Ayé c'est déjà fini. Du moins la saison de 13 épisodes. A voir si à présent ils pourront faire la suite en poursuivant avec 13 autres ép pour compléter la saison ou alors en faisant des OAV. Finir comme ils ont commencer en somme. L'un ou l'autre cela me va car dans tous les cas, la qualité y sera à tous les niveaux; à n'en pas douter. En parlant de cette dernière, la qualité fut au rendezvous, bien que finalement un oeil attentif ou habitué de la japonanime peut s'apercevoir qu' il y a eu des procédés empruntés, mais comme c'est bien fait ça se voit à peine. De toute manière ça peut se comprendre aussi. Mais principalement, on a encore eu droit à une bonne histoire, de bons persos, encore un bon antagoniste alors qu'après Nox et Quilby c'était pas gagner d'avance, de bons combats, une bonne dose d'humour suivi de thématiques toujours aussi profondes et bien trop subtiles pour un programme soit- disant pour très jeune public si on écoutait certains (comme à une certaine époque bien connue ), ce qui a tendance à bien me faire rire alors que c'est clairement pour tout âge, tant il y a des choses qui sont pas anodins. Côté déception: je dirais effectivement la vitesse de la trame passée la moitié de la saison, ça met des choses à peine en place pour être directement résolues dés l'épisode suivant, cela dit rien de bien méchant mais ça va bel et bien à l'essentiel. Et l'exploitation des personnages est plutôt inégal parfois (même trop hein Ruel ) mais encore une fois le potentiel ne pouvait pas être exploité totalement à cause du nombre d'épisodes, à la limite ça dépendra de la possibilité de voir la suite apparaître pour un jugement définitif parce qu'il y a "vraiment" beaucoup de personnages à exploiter à présent. Bref en gros, un bravo pour l'anime à la française, un hourra pour Wakfu. Cela va bientôt faire 10 ans que ça existe, le plaisir est toujours là comme au premier jour. Edit 2: Comme la saison 3 est déjà en train d'être rediffuser en ce moment, jusque là normal; mais une étrange sensation que la qualité graphique fut retouché pour un bien meilleur résultat n'a eu de cesse de me travailler la mémoire car lors de la première diffusion, pas souvenir que c'était à ce point là. C'est surtout au niveau du contraste et des détails. Cela dit, pas grave si ce n'est pas le cas, pas chipoter pour si peu mais tant mieux si ça l'est.
  11. Episode vu. Eh bien ça envoie au début, on voit tout de suite qu'il y a eu un bon en animation pour cette épisode (Kouda me semble-t-il a de très bons épisodes à son actif, pour ça.) et en lisant les coms, je craignais que Sakura soit encore plus humiliée qu'à l'accoutumé pour pas changer or ce fut le contraire... Cela remonte à quand qu'on avait pas eu une bonne performance, et ce même pendant seulement un temps cela va sans dire; sans qu'il y ait une aberration circonstancielle dont avait le secret Kishimoto durant la guerre? Depuis Sasori quand même voir depuis The Last en fonction. Après ce qui se passe ensuite, c'est sûr que c'est humiliant et pas du tout représentatif d'une élève d'une sanin et ce même si le style de combat n'était de toute façon pas adapté contre un adversaire comme Shin, à bien y regarder avec ou sans sharingans mais cette coquille là est dû clairement à Kishimoto, l'anime n'ayant finalement pas beaucoup d'options à moins de tout changer. Mais ils ont le mérite d'avoir mieux traiter la troisième roue du carrosse de la team 7 que la version manga, à tous les niveaux. Du reste de l'épisode, il y a un fort, très fort sentiment (doux euphémisme) de tout ça pour ça. Parce qu'on les enchaîne les coquilles scénaristiques, pour une montée en puissance du bisounours comme jamais. La lecture du dernier chapitre du Gaiden est revenue en mémoire et la fin du cas Shin est encore plus WTF dans sa conclusion. Clair que Naruto va se manger un sacré revers tôt ou tard. Sinon toujours aussi sceptique pour le rêve de Sarada déjà que la trame du Gaiden l'a mise certes en avant mais pas spécialement mise en valeur, ai un peu de mal à trouver ça crédible d'autant plus que le but premier était de faire le parallèle avec Boruto dans le film or la réflexion du garçon devient à mon sens plus profond et à du sens justement que Sarada, ça ressemblait plus à du fan-service. Mais à voir parce que sur un point, l'anime donne vraiment l'impression de vouloir mieux traiter les choses qui avaient été fait au préalable pour l'univers de Boruto. Une volonté de rectifier certaines choses, profitant de la série pour correctement développer la trame. Enfin, il y a à espérer: on parle de Pierrot aussi. Corrigeant le cas Sarada qui a trop l'étiquette de fille de à cause du Gaiden, là où même Boruto en étant le fils de devient un personnage à part entière au fur et à mesure. C'est pas pour rien que le personnage de Sumire avait su sortir son épingle du jeu d'ailleurs. L'avantage a tout ça: c'est que le début de l'histoire.
  12. Wakfu

    Reprise de la série avec la saison 3 et vu les trois premiers épisodes à l'instant; quel plaisir de voir la suite, ça démarre tambour battant. Juste une chose pour le fan modéré et le néophyte: faut avoir vu les épisodes spéciaux avant d'entamer cette nouvelle saison pour notamment avoir une meilleure compréhension des nouveaux éléments introduits et les tenants et aboutissants parce que si comme moi, la série s'était arrêté à la saison 2 on risque d'être un peu perdu (fort heureusement que ces épisodes furent diffusés la semaine dernière). Surtout que l'histoire se passe 6 ans après la série, 5 ans après le manfra. Et justement se renseigner sur le manfra si on l'a pas lu pour des détails comme par exemple vis à vis de Phaeris. Sinon que dire que c'était du très bon, tant graphiquement et dans l'animation; toujours au top. Que la gamine Elely est génial la digne fille de son père. Et que l'histoire prend une tournure à la chevalier des zodiaque, arc du sanctuaire. Ce qui devrait être très bon. En tout cas, la diffusion va aller très vite au vu du rythme choisi. Mais soit, tant que Ankama lâche pas l'affaire si le succès est là et qu'on ait la suite de la saison. Comme ce fut le cas pour les précédentes si je n'abuse. Au fait, j'y pense: merci pour le topic.
  13. Eh bien ça se bouscule cette semaine. Sinon l'intrigue poursuit son bonhomme de chemin; on découvre davantage sur Shin et à moins que ce soit la traduction mais ses sharingans étaient des yeux clonés en fait? Comme la lecture du Gaiden remonte à il y a 2 ans; j'aurais cru que le lien était de ceux enfermés dans les bocaux à la planque de Tobi. Un peu dommage du coup puisque c'était passé complètement sous silence cette histoire. Après vu comment est l'antagoniste, sa mentalité et son objectif; mouais. Parce que le rapport avec Danzo n'était pas une nécessité pour donner une certaine épaisseur pour les détails de la suite qu'est le Gaiden de base mais bon. Le cas Sarada en revanche, voila ce qui arrive quand on fait des gosses alors qu'on est pas fait pour être parent. Sacré Sasuke. Sakura la pichenette sérieusement? Par contre, c'est pas 2 tomoe qu'avait Sarada dans le Gaiden? J'ai pas tilté la dernière fois. A l'époque de la diffusion du scan elle aurait pu prétendre au MS direct n'empêche, vu comment elle tient de ses parents plus qu'elle ne croit. Elle peut dire merci à Naruto en tout cas, ils'est géré quand même le Hokage quand il veut. La semaine prochaine le dernier de l'arc, il y aura eu pas mal de modifications dans l'adaptation; pour beaucoup c'est de l'ordre du détail et aussi pour la mise enscène mais à voir avec ce qui a l'air d'être le dernier si globalement ça plus logique que la version manga dans la manière d'amener les choses. Pour l'instant, il y a eu que l'épisode 21 où c'était plus douteux dans la façon de faire mais le rythme et l'animation de celui-ci y sont plus pour quelque chose à mon avis. J'oublias: Orochimaria. Un mal pour un bien ou l'inverse? L'avenir nous le dira. Mais la mission de Yamato est toujours d'une crédibilité zéro.
  14. Boruto - Naruto next generations - chapitre 15

    Chapitre lu et qui conclut comme prévu l'arc du fils du seigneur du feu. Mais suis-je le seul à avoir trouver la lecture du chapitre bizarre? Entre la manière dont tombent les nouvelles informations, le coup du lien Mitsuki/Orochimaru et la mission B annulée(?) furent amenés maladroitement à mon goût. D'ailleurs il y avait pas eu un truc déjà pour la parenté entre les serpents? Peut-être dû à la traduction aussi et au personnage de Mojino tout court. M'enfin,on achève l'antagoniste aussi rapidement qu'il ait apparu, en tout cas son seul intérêt était pour amener aux vrais ennemis de l'histoire de la suite manga. Mais une trame avec une nouvelle organisation sent le réchauffé. Mais le lien avec la marque qu'à eu Boruto suite au combat contre Momoshiki pour le coup fait quand même invraisemblable, pour qu'il y ait des individus l'ayant aussi et formant cette fameuse organisation qui aura la lourde tâche de ne pas être qu'un ersatz de l'Akatsuki en son temps. Depuis la fin de Naruto, le problème repose sur la qualité des nouveaux antagonistes et c'est pas la joie depuis justement. Ceci dit, ne vendons pas la peau de l'ours avant de l'avoir tuer; la vrai histoire a l'air enfin de commencer. Autant dire que ce sera l'arc qui déterminera l'avenir du manga probablement. Parce qu'en étant un mensuel en plus, l'impression que c'est un spin-off qui se prend pour une suite est encore très forte.
  15. Début de l'arc Gaiden, assez sympathique du fait que lorsqu'on compare avec les chapitres sortis par Kishi il y a des rajouts qui sont nettement plus agréable notamment une qui fait bien sourire quand on connaît la finalité, hein Chocho. Mais ce sera moyen pour moi car l'anime a certes mieux tourné des passages (fort heureusement) mais comme à la sortie des scans, ce qui lance l'intrigue de l'arc n'est franchement pas génial... Pour ne pas dire wtf vis à vis de Sakura plus paumée que sa fille dans cette histoire... Mais comme dit, les rajouts et tournures passent mieux donc à voir au fur et à mesure avant de véritablement se prononcer.
×