Aller au contenu

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Bon surf sur nos forums !

caymjan

Membres
  • Compteur de contenus

    788
  • Donations

    0,00 € 
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

8 Neutre

À propos de caymjan

  • Rang
    Démon
  • Date de naissance 29 décembre

Visiteurs récents du profil

151 visualisations du profil
  1. Final Fantasy

    Sorti de l'épisode Ignis aujourd'hui. Enfin au tour du troisième larron, et c'est.... intense mais très court. Autant en terme d'apport à la trame et le cheminement au cours de la partie est à l'exacte opposé de celui de Gladio, c'est à dire très bon. Altissia en ruine, envahi de soldats de l'empire avec en toile de fond l'archéen qui prend les vaisseaux comme des jouets est pas mal mais au contraire de la map de l'épisode de Prompto, petit. Et Ignis pour le gameplay est le plus agréable à jouer des trois. Et puis le grappin pour escalader. Il est aussi le mieux mis en avant au final des trois: l'histoire montre bien sa dévotion et surtout son amitié pour Noctis plus qu'on ne l'aurait cru. Il se paie même le luxe d'être bien badass à un moment mais chut. Pas de mini-jeu à faire autre bon point mais 2 combats spéciaux cette fois-ci. Encore du bien corsé auquel il faut encore une fois bien maîtrisé le timing et ajuster le gameplay au bon moment. Mais le dlc dure en soi (et sans compter les combats spéciaux) moins de 2h... L'histoire de ce moment est bon mais bien trop court. L'exact opposé du multi qui est lui a oublié. Le fait de revoir Libertus au tout début lors de la création de son avatar, vu le jeu principal ce qu'il y a dedans, fait juste rire sur l'apport de ce perso et de son utilisation. Edit: seul la fin de l'histoire du multi sauve le dlc. En même temps, vu ce qui se pointent et ce qu'on doit faire comme combat; quand on est fan de la licence ça pète. Sans être extraordinaire pourtant, la symbolique avait toutefois du bon. l'unique point positif d'un dlc multijoueur plus que dispensable.
  2. Comme prévu, remake du test des clochettes. Episode très bon, ça passe vite et on passe un bon moment; tout ce qui faut à une série qui poursuit sa route convenablement. Autant dire que c'est pas déplaisant du tout. Pas grand chose à redire sur Boruto si ce n'est que ouf, on part pas à priori sur une régression possible pour s'aligner avec ce qu'il en était dans le film, ce qui est un bon point toujours. Et la série a clairement la capacité de retravailler le film sur de nombreux points. La lecture du manga (n'ayant pas regardé le film à ce moment et toujours pas d'ailleurs maintenant que j'y pense) avait été particulièrement décevante tant le propos initial fut plus bafoué qu'autre chose et avait servi de prétexte pour un fan-service final en aucun cas nécessaire. De ce fait, c'est pas le potentiel qui manque pour un résultat plus exaltant lorsque viendra l'arc du film. Surtout en ce qui concerne la première partie. Ce qui est à voir surtout, si cela implique aussi des éléments de la version roman du film. il y a des différences aussi il me semble. Hâte de voir Miraï en action la semaine prochaine. Non seulement ça fait longtemps techniquement depuis le chapitre final de Naruto, mais il est surtout temps de voir une Sarutobi sous le feu des projecteurs. (Konohamaru fait trop Naruto bis pour l'instant, à la fois normal vu le passif mais quand même...)
  3. Après pour le côté mature, faut bien se rendre compte que dans Naruto c'était surtout dans les flashbacks des précédentes générations qu'on avait bien le côté sombre et de la profondeur. Parce que l'aventure de Naruto et sa génération en soi il y avait bien des moments en FG pour ensuite hauts et des bas au cours de la NG, mais pour au final une belle dégringolade après Pain pour le côté dramatique de la situation et même dans les réflexions. Seuls les flashbacks donc maintenaient un pics de puissance à bien des niveaux. Pour ça que Boruto pour l'heure reste parfaitement cohérent et correcte aussi dans ce que cela raconte à mon sens et où elle se situe encore. C'est la suite logique des choses. En revanche, ça a du mal à se lancer définitivement c'est sur. Depuis le Nué, il y a pas vraiment d'intrigues et la tentative d'en faire une c'est soldé en demi-teinte avec Kiri. Mais lorsqu'on compare Naruto Shippuden avec Boruto en terme développement avec le même nombre d'épisodes il y a pourtant pas photos et ça aide à relativiser. Et si ça continue comme cela pour Boruto c'est peut-être pas plus mal. D'autant plus que ça manque pas de potentiel. (Gros oui pour plus de politique à l'avenir!) Et on ait très loin du cas DBS par rapport à DBZ en comparaison question infantilisation. Pour un "ancien" lol comme moi qui fait son gros puriste sur le sujet par rapport à son frère aîné , ça pique pas mal parfois. Et si c'est respecté, Kishimoto assurait que le chemin à l'avenir serait plus sombre si ma mémoire est bonne, pour Boruto. Ce qui ferait que là actuellement, la partie infantile des personnages prendrait encore plus de sens en fonction de ce qu'il y aura plus tard. Mais si la montée en puissance ne tient pas la route comme ce fut le cas pour Naruto... Ce sera une autre histoire dans les coms. Edit CCXLL: Ah sorry, une grossière erreur de ma part, j'avais pourtant que Shippuden en tête en tapant pas le premier anime. Correction faite.
  4. Titres Episodes Boruto / Date de Diffusion / Résumé (5)

    C'était à prévoir pour le film cette fois en série mais au moins c'est confirmé. A voir les nouveaux éléments qui seront inclus, on voit d'ailleurs un troisième bonhomme chez les Otsutsukis.... Celui qu'on voyait en ombre dans l'arc HS de Kaguya qui accompagnait Momo & Kin? A voir. Et on finit l'année sur l'OS de Mitsuki. Du bon en perspectif. Merci pour les nouvelles.
  5. Un bon épisode qui ouvre le bal de l'examen Genin. Confirmation définitive que la nouvelle génération est bien douée et marrant de voir des anciens être inquiet de la motivation d'être ninja de devoir être plus sérieux par la même occasion. Bien qu'on ne voit pas forcément grand chose, à la rigueur le rapport de force est davantage plus respecté dans cette épisode que lors de Kiri à mon sens: Sarada et son sharingan est une incohérence plus nette que jamais, pourtant cette fois Konohamaru nous fait bien comprendre qu'elle ne le maîtrise pas, limite elle pousse trop loin son pouvoir qu'elle ne le peut. C'est pas nécessairement un mauvais point mais à voir la semaine prochaine si l'idée se maintient. Dommage pour Shino, un peu gros même pour un niveau Jonin, mais Mitsuki n'a pas n'importe qui comme père et il a dû beaucoup apprendre depuis la dernière fois que Shino s'était battu. A la rigueur, tant qu'on voit pas le combat difficile à dire. Anko en action. Même si le changement physique a toujours autant du mal à passer, c'était quand même génial de revoir l'emploi ds serpents. Pour le cas Kakashi qui juge Boruto comme une mauvaise herbe pourtant très douée, rappelez vous ceci: le test des clochettes de la fg. Parce que là c'en est le remake. Donc aucuns soucis à se faire à ce niveau pour le prochain épisode, à moins vraiment d'une surprise. (Arrivée trop tard de ses amis donc échec de ce que voulait véhiculer Kakashi?) Parce qu'entre le Boruto du film/manga et de la série comme dit plus haut, il y a une sacrée marge: au contraire plus à l'écoute des autres qui sont dans le besoin, une bonne influence sur ses camarades, et n'a pas une addiction pour la triche pour la deuxième fois alors qu'il en a l'occasion; il ne serait pas surprenant que Kakashi dise que Boruto ferait un bon Hokage à un moment donné. Seul sa frustration vis à vis de son père est identique mais ça bien obligé. A la limite, vu que les Shikis à travers Toneri sont déjà hypé dans la série et que la timeline entre le moment où en est la série et le film a l'air d'être de plus en plus mince, il y aura plus qu'à voir si les différences entre les médias seront marqués par les détails et si il y a des remaniements dans la mise en scène ou dans el traitement de l'histoire alors que c'est la même ligne directrice. Sinon à voir la mise en situation qui fera que Boruto sera celui qu'il est dans le film.
  6. Il ne serait pas exagéré de dire que c'est un monument du patrimoine français qui nous a quitté. L'apprenant ce matin à la radio, l'émotion est indescriptible car beaucoup de ses titres résonnent facilement dans la tête tant ils sont célèbres, or n'étant pourtant pas spécialement un fan non plus, il y a quelque chose qui va pas. Celui qui les chantait n'est plus. Hommage au rockeur Johnny, hommage à l'homme Jean-Philippe; et mes sincères condoléances à sa famille et à tous ses amis.
  7. Un autre bon épisode cette semaine, transitoire pour un arc d'examen qui risque d'être tout aussi intéressant; peut-être même plus intéressant que l'examen chunin du film alors que celui-i est pour devenir genin. Le gros plus de l'épisode fut Sukea, accessoirement un personnage qu'on ne présente plus en vrai. Cela dit, si on n'a pas regardé l'adaptation du spin-off, (ni le spin-off lui-même) parce qu'il était mal placé dans la trame Naruto à la fin; ça a dû être une surprise. Mais quel plaisir de revoir un ancien un vrai de vrai dans le principe qui va pouvoir évaluer la toute nouvelle génération. Effectivement, il se dégage de Kakashi un truc, ce quelque chose qu'il avait perdu pour ma part car sur la fin de Naruto c'était mal fait or là, sa présence et surtout son test vend du rêve. Orochimaru. Ah ouais ça fait plus vraiment semblant et (au passage virez Yamato qui n'a plus rien de crédible jusqu'au bout avec cette mission de surveillance), un bon père quoi (au moins c'est clair) faudra vraiment un jour un focus sur son cas parce qu'on sera passé d'un extrême à l'autre avec lui. Et le problème de ce fait c'est que cela a été du jour au lendemain. Même le spin-off de Mitsuki ne permettait pas de le cerner davantage. Transitoire cette épisode car il a le mérite de montrer la mentalité de l'ancienne génération par rapport à la nouvelle qui vit en paix, le plus parlant fut Hinata quand elle évoque son père. Et encore, elle aurait pu être choquante mais Boruto ne l'aurait pas cru. Ce qui prouve la différence de l'époque. Mais cela enrichit le background et en tant que suite, et vu la période auquel on se trouve encore; c'est encore plus plaisant et c'est ça qu'on voulait tous pour cette suite, le propos est bien trouvé par mes vdd. A présent, il y a plus qu'à espérer qu'on ait un bon arc de l'examen genin, qui fasse pas son Kiri. Qui reste pour l'anime la seule fausse note pour l'instant.
  8. Un épisode nettement plus sympathique cette fois-ci! Il y avait davantage de bonnes intentions dans cette épisode que c'en était plaisant à suivre. Simple et efficace dans ce que cela raconte car c'est travaillé et bien fait. De toute façon tout est dit par mon VDD. Certes, c'est pas l'égal de l'épisode 18 mais presque et de pas loin. Et dans l'esprit, cet épisode est dans la veine du 232 dans Naruto Shipuuden et dans le contexte du mariage de Naruto et Hinata. Agréable quoi. A la rigueur, l'épisode montre encore une fois que c'est dommage que la suite Boruto ne s'est pas mise à faire des équipes de 4 au lieu de 3 mais bon c'est la tradition et difficile de passer outre avec ce qui se passera par la suite. Mais pour le coup, ça aurait été une bonne surprise si jamais ça avait pousser l'idée plus loin en se démarquant mais bon. Toneri et sa situation: pas sûr qu'on aura davantage, à voir en fonction.
  9. Boruto - Naruto Next Generations - Chapitre 18

    Chapitre lu, Une lecture plutôt agréable dans l'absolu, chose à laquelle cela faisait un moment mais il y a encore beaucoup de choses qui vont pas qui entachent la lecture tant ça sort de nul part et donc au final la lecture est à relativiser. Question dessins très franchement ça aller. Pour le coup, Sumire est peut-être le personnage féminin la mieux dessinée depuis de ce manga part Ikemoto. D'ailleurs, très bon qu'elle soit définitivement canon vis à vis de l'oeuvre mais cela se sent trop que c'est plus une tentative de la part du manga de se rattacher avec ce qu'à fait l'anime et donc se donner une certaine crédibilité. Parce que le twist n'est pas crédible du tout. Mais la seule chose à s'inquiéter c'est si ça va pas relancer une guerre sentimentale tout ça. Oh my god.... Le plus loupé dans tout ça c'est Saï, à peine reconnaissable d'un random. Pour ce qui est du fil conducteur qu'est la technologie, on était dans la continuité logique des choses depuis le film jusqu'à arrive le truc inutile du sabre laser. Voila le problème du manga, ça installe des idées qui dénature plus qu'autres choses juste pour faire dans le badass. Un peu comme Sarada auquel ce chapitre confirme que c'est le personnage fan-service de Boruto qui faut pas faire de mal ou ridiculiser: suffit de voir sa posture quand Mitsuki l'attrape; juste la pose de la loli sexy ni plus ni moins. et les bras de ce dernier disparaissent comme par magie sans explications pour permettre ensuite à Sarada d'attraper on ne sait comment ses partenaires après qu'elle est lâchée l'outil. et le tout sans sharingans activés. A ce tarif-là, jouer sur la popularité des Uchihas et donc ne pas titiller la forte fanbase risquent de pas être bénéfiques au récit lorsque arrivera les moments cruciaux. En tout cas, le rythme du nouvel arc va mieux par rapport au précédent, ce qui n'était pas compliqué en même temps, mais ce qui fait du tort au rythme mensuel c'est surtout de mon point de vue, le fait d'avoir pris trop pour acquis la sécurité du succès au début alors que ça n'a fait que de reprendre la trame du film avec un peu trop de fidélité, et lorsque l'inédit est apparut ce fut la douche froide. Cela a perdu quoi 5, 6 mois sur une histoire insipide et inutile avec des éléments plus que douteux comme les cartes. Par pour rien à mon sens que depuis le début de l'arc, on y voit des éléments rattachant le média avec l'anime, limite pour se donner plus de légitimité et rectifier le tir (de mon point de vue toujours) car à côté on ne sait toujours pas où va le manga de façon concrète. Preuve en ait l'introduction de Sumire, personnage appréciée lors de la première saison de l'anime et dans les grandes lignes de la trame c'est la technologie mais dans la manière de faire, on voit sur le principe des nouveaux outils ninja et avec le sabre jedi ninja et l'espèce de robot disparue qu'on frise le n'importe quoi. En gros, le manga a mal travaillé sa suite ce qui fait plus de mal que de bien au style d'Ikemoto créant ce décalage en lecture avec l'histoire car si le dessin se veut plus mature (et encore, il est juste différent de Kishi), il en ait rien de l'histoire et de la mise en scène; décalage accentué par l'anime qui a bien débuté sa suite et qui même sans être exceptionnelle surtout en ce moment, continue son bonhomme de chemin de façon logique et cohérente dans ce qu'il raconte car la période racontée, ce sont toujours des gamins justement. Alors que la période du manga, ils sont normalement un peu plus âgés et en voie à devenir plus mature par l'histoire. Donc c'est aussi au scénariste du manga de se sortir un peu les doigts du nez. Il y a pas forcément de mauvaises idées en soi mais quand il y en a ça saute aux yeux car c'est vraiment trop gros pour passer outre et l'explication du pourquoi est niaise ou contradictoire par moment. Les réajustements commencent trop tardivement et il y a des chances qui y en aient encore en tout cas.
  10. Le Seigneur des Anneaux

    Hype très forte mais en étant sur la réserve toutefois, ce qui est normale vu qu'il y a encore aucunes informations concrètes. Après une série sur la licence, ce n'est pourtant pas le potentiel qui manque étant donné que l'histoire du seigneur des anneaux et du hobbit se passent au cours du troisième âge. Entre encore le Silmarillion, les infos que donnent les appendices et à voir les volumes des histoires oubliés, le potentiel est bien là. Après plus que le budget si il est bien au rendez vous, c'est aussi de réussir à faire le lien avec le seigneur des anneaux puisque l'univers de Tolkien pour le grand publique c'est avant tout les films. Et de ne pas tomber dans le piège de la trilogie du Hobbit qui s'est trop étirer et en a trop fait avec de mauvais choix très dispensables comme il y en a eu dans la bataille des cinq armées. Assez curieux d'en savoir davantage. Tant que le travail d'écriture et le budget y sont, ça peut être du bon.
  11. Un épisode plus générique qu'attendu, à part voir et/ou revoir les personnages il y a pas grand chose. Un potentiel bien gâché vu que rien n'empêchait de faire davantage de développements entre les personnages de façon plus potables et que surtout ça n'aurait rien coûtait de plus pour faire passer un meilleur moment. On dirait qu'on entre bien sur une période à vide avant de passer aux choses plus sérieuses. Du remplissage pour combler la saison, le procédé n'est pas nouveau mais c'est toujours dommage, surtout quand c'est mal fait.
  12. Episode sympathique qui conclut définitivement l'arc de Kiri, Un brin inutile car très étiré pour ce qu'il y a, en 10 min c'était pareil. Mais bon. A noter quand même que le Boruto ici n'est pas porter sur la triche encore, à voir si ce sera actualiser plus tard ou sinon une manière de marquer la différence pour la série, en soi si jamais; pas déplaisant du tout. Cela dit, tel père tel fils hein Hinata. La semaine prochaine risque d'être plus intéressant en effet, un peu plus de développement ait toujours la bienvenue mais ça se ressent que la série traîne bien dans son déroulé; entre l'épisode de cette semaine et le cas Inojin qui aurait pu être traité avant par exemple. Surtout après un arc comme celui de Kiri. Bon au moins ça se suit sans problème c'est l'avantage de la série.
  13. Un épisode qui se suit sans problèmes si on est pas regardant sur les détails.... Ce qui est pas évident car des choses qui vont pas il y en a beaucoup et qui sont bien visibles et cela se résume au couteau-suisse multifonction aka le sharingan de Sarada. Déjà lors de son entraînement avec Chocho, c'était bizarre qu'elle anticipe l'attaque mais à ce moment là Sarada se fatiguait vite et Konohamaru arrivait après pour lui expliquer le potentiel de ces yeux. Donc ça passait encore dans le contexte. Mais voila le fan-service au nom des Uchiha a reprit le dessus, au lieu de faire une évolution progressive à la fg pour le bien du personnage on lui file du Power Up pour pas être à la masse par rapport à ses futurs partenaires et ce sera sous le prétexte de fille de Sasuke donc génie. Le plus ironique c'est que Boruto et Mitsuki peuvent largement plus prétendre à un potentiel de malade de part leurs patrimoines génétiques et pourtant avoir une évolution au fur et à mesure de la trame mais Sarada c'est presque tous tout de suite sans effort alors que bon même avec des sharingans, sans être une transmigrante, son potentiel à elle était plus limité mais pas nécessairement ridicule loin de là. A croire qu'obtenir la force surhumaine comme une chose héréditaire n'était qu'un prémisce... C'est dommage d'être tomber dans ce travers pour la suite Boruto car ça va littéralement tous gâcher et devenir imbuvable comme pour Naruto si cela continue dans cette voie. Encore plus ironique c'est que ça a rappeler pourquoi Sumire fut autant apprécier lors du premier arc de la suite: un bon potentiel accompagné d'une mentalité qui n'en fait pas des tonnes avec une évolution progressive qui aurait été en parfaite résonance avec la suite des aventures de la nouvelle génération. Comme quoi.... Quant à l'histoire des épéistes, couru d'avance et complètement osef tant comme dit déjà la semaine dernière, c'est un gâchis monstrueux qui n'offre qu'un spectacle pathétique. Qu'on en finisse avec ça. Et puis crédibiliser un arc hs de la FG de l'animé... Waouh particulièrement culotté ce coup là. Tant qu'à faire, il y aurait mieux valu crédibiliser le gamin de l'arc Sanbi plutôt que d'avoir un Yagura finalement moins crédible qu'annoncer. Surtout que la vrai histoire et au contraire la vérité vis à vis de son grand-père lui donne tord et de ce fait, devient juste insupportable à entendre. C'est à se demander si l'équipe qui s'occupe de l'arc actuel connaisse vraiment l'histoire décrite dans Naruto.... Je crois m'être trop vite avancer sur les studios vis à vis de la suite et sur la qualité du travail qu'ils pouvaient proposer depuis la dernière saison Naruto. Les studios poireaux sont de retour!!!
  14. Eh ben dis donc, après avoir visionner les 3 derniers épisodes d'affilés d'un arc qui proposé du potentiel à la base; on peut dire qu'avec l'arc déjà actuellement qu'en gros: chasser le naturel et il revient au galop. Parce que là les studios sont retomber dans leurs travers comme avec leurs arcs fillers interminables et incohérents. Après une première saison agréable plus que potable dans l'ensemble; c'est la douche froide. Très moyen tout ça. Pas rémunérer ce qui a été dit depuis 3 semaines, tout est dit. C'est juste vraiment dommage que ce soit sur Kiri que ça tombe parce que mine de rien, c'était le premier village ninja évoqué après Konoha au tout début de Naruto pourtant jamais plus que ça développer par rapport à Suna et Kumo qui ont davantage même si ça reste du minimum dans l'absolu. Un village qui possédait un certain aura pour des raisons, pour tout fan de la licence, qui tombe sur le sens. Pour aboutir à ça... Mouais, encore heureux que Suigetsu sauve l'épisode, en tant qu'ancien personnage de Naruto, il avait être devenu qu'un bras cassé; il en impose bien plus qu'un Chojuro qui indirectement confirme l'impression qu'il donnait face à un certain "boss". Les studios ont dû allait dans ce sens, malheureusement pour le mizukage. A voir maintenant la prestation de chacun lors des combats, mais ce déséquilibre étudiants en phase d'être genins/ épéistes amateurs risque de piquer même au niveau du contexte de la suite de Naruto. Parce que cela créera un déséquilibre justement par rapport à l'époque team 7 contre Zabuza ce qui y avait lors d'un face à face entre genins et Jonins. Or là vu les antagonistes actuels, le niveau global de Boruto&co et l'intrigue global, il y a rien qui tient la route. Bref, Kiri fut le premier comme dit plus haut dans l'évocation, au final il a toutes les chances pour être vraiment le dernier question ressenti/prestation vis à vis des autres grands villages shinobis. En état bien sûr, peut-être que la fin de l'arc rattrapera le tout. Car ce serait vraiment dommage que les studios soient de nouveau tomber dans leurs mauvaises habitudes d'entant, alors que jusqu'à maintenant depuis la fin de Naruto, il y avait eu une évolution dans le bon sens.
  15. Boruto - Naruto next generations - chapitre 17

    Chapitre lu et plus les choses avancent moins on ne sait sur quel pied dansait.... Déjà la première partie avec Boruto, lourd et régressif. On croirait presque à un retour en arrière de l'histoire tant c'est disproportionné et à la limite de l'incohérence vis à vis de l'évolution du personnage ou de sa perception des choses. En soi, le Boruto du manga et celui de la série sont différents à certains égards. ici il est imbuvable là où dans la série c'est juste vis à vis de son père lors de cette période. Et ma foi la deuxième partie... Il faut le lire pour le croire car même avec les commentaires avant, c'est totalement improbable pour imaginer un instant que c'était bien vrai. Ao vivant. WTF?! Autant pour l'effet de surprise ça marche bien il y a pas à dire mais pour la cohérence on repassera. D'autant plus que pourquoi lui en particulier? Etrange idée de la part de l'auteur, c'est Kodachi c'est ça? Surtout si il est du côté d'une organisation aux sombres desseins. A moins d'être formaté par cette machine qui doit faire croire aux gens qu'il n'a plus le byakugan ( pour le coup c'est Obvious sinon aucun intérêt à le faire revenir et le confronter à Boruto & co). Sinon ce serait une exploitation du personnage regrettable pour le lecteur de Naruto car pour l'heure, tout le background du personnage est balayé du revers de la main aussi secondaire qu'il pouvait être. Mais à voir quand même car passer la surprise de Ao et vu le rythme plus accéléré depuis le précédent chapitre, les choses sont suffisamment intriguantes pour vouloir savoir les tenants et aboutissants. Bien que la manière de faire reste quand même bien maladroite depuis le début de cet arc. La personnalité des personnages, les ambitions, les mise en scènes, il y a des détails en lecture je ne serais dire pourquoi sont gênantes. Mais difficile à dire s'ils savent où ils vont vraiment, parce que la référence à Kiri et au voyage scolaire me laisse à penser que l'anime a aussi son mot à dire sur le déroulement de l'histoire. Le manga rush là où l'animé peut se permettre de développer. Pourtant le même travers existe pour les deux médias, à savoir: se devoir raconter une histoire avec toujours des antagonistes sortant plus de nul part qu'autre chose, décrédibilisant le récit et l'idée de base. Bref, toutes les émotions y passent dans ce chapitre: déception, surprise, choque, curiosité etc. Cela dit, l'excuse de la technologie et le rappel qu'il y a un rapport avec les Otsutsukis n'est pas rassurant pour autant dans tout ça. Lorsque l'histoire arrivera au stade du speech de départ du manga, quelle sera la justification de ce bourbier? En clair ou pas en fait, complètement partagé suite à la lecture du chapitre. Impossible de savoir sur quel pied danser quoi.
×