Jump to content

Ilan Wes

Members
  • Content Count

    804
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

Ilan Wes last won the day on July 3 2018

Ilan Wes had the most liked content!

Community Reputation

192 Excellent

About Ilan Wes

  • Rank
    Capitaine
  • Birthday April 15

Recent Profile Visitors

2521 profile views
  1. Si à ma première lecture j'avais été grandement déçu de ce dernier chapitre, après plusieurs relectures et surtout avec du recul, finalement j'en ressors avec de la satisfaction malgré quelques points qui me dérangent toujours. Premier point et pas des moindres, le personnage d'Eren, il est clairement celui qui a fait le plus parler, le point central de cet ultime chapitre qui a attiré l'attention de tout le monde. Si comme beaucoup je n'étais pas fan de cette conclusion du personnage car je trouvais que ça faisait assez brusque et facile comme dénouement, et que ça rendait certains moments assez vide de sens comme le moment où on le voit s'extasier devant sa liberté alors qu'il commet un génocide, finalement avec le recul j'ai fini par comprendre qu'il y avait un réel sens derrière tout ça, Isayama voulait réellement nous raconter quelque chose de fort et de poignant à travers Eren. Beaucoup ont du mal encore à accepter le fait de voir Eren se comporter de la sorte lors de sa discussion avec Armin avec notamment la fameuse page où il agit comme un gamin avec son amour plutôt surprenant et fort envers Mikasa (certains sont même allés jusqu'à qualifier Eren de "simp", c'est dire), ils qualifient même cela de "destruction du mythe Eren". Au début je pensais pareil, je voulais pas voir un Eren qui fasse autant pitié après qu'il soit monté aussi haut, mais j'ai fini par me poser quelques questions. Qui est réellement Eren ? Qu'est-il censé représenter ? Qu'est-ce qu'Isayama essaie de nous faire passer comme message à travers ce personnage ? Y'avait forcément un but derrière. À travers ce qu'on apprends dans ce chapitre, on voit en Eren une enflure prêt à sacrifier sa propre mère pour se donner une raison de se battre et de continuer à avancer, un manipulateur qui va utiliser ses amis pour une pseudo noble cause qui se voit finalement n'être qu'une cause des plus égoïstes, un menteur, un tueur en masse, et à la toute la fin un gamin lâche et égoïste. Et lorsque que l'on prends tous ces points réunis, on se rend compte d'une chose, à savoir ce qu'est Eren, un humain. Eren est le plus humain de tous, et cela me rappelle un échange entre Ciel Phantomhive et Sebastian dans Black Butler. Ciel disait, "Lâche et ignoble, ne sommes nous pas plus démoniaques que les démons eux mêmes ? Je suis aussi comme ça. Moi aussi, je suis rempli de cette laideur. Voici ce qu'est un humain ! Voici ce que nous sommes, Sebastian !", et Sebastian lui avait répondu ceci, "Contrairement aux démons., vous êtes ignobles, vous nourrissez une malice compliquée. Vous mentez, vous luttez désespérément, vous écrasez ceux qui sont sur votre chemin, vous volez et vous êtes volés. Vous vous inventez sans cesse des excuses, cependant, vous luttez pour aller plus loin, c'est pourquoi les humains sont aussi intéressants, n'est-ce pas ?". Pour moi ces deux citations disent tout, j'y ai clairement reconnu le personnage d'Eren, Eren est un être ignoble après tout ce qu'il a pu faire même si pour un but noble pour certains, mais c'est justement ça qui fait de lui un humain. Et même maintenant je suis moins choqué de le voir agir comme un gamin face à Armin lorsque celui-ci évoque Mikasa, Eren s'est retiré toute son enfance et ses émotions propre à cet âge pour le bien de l'accomplissement de son but, et c'est face à la mort et à la fin de sa vie, qu'il se permet enfin d'être celui qu'il n'a pas jamais pu être, cet enfant qui s'est lui-même privé de tout. Toute sa vie il a dû enfouir au plus profond de lui-même cette face de lui-même, voilà le véritable Eren. Que dire de plus, si ce n'est que nous avons là l'un des meilleurs personnages de tous mangas confondus. Sinon pour les autres points du chapitre, j'ai encore du mal avec le cas Ymir, je suis pas fan du traitement de ce personnage. Autant je le comprendre via son amour toxique envers le roi Fritz et le fait qu'elle arrive enfin à s'en détacher pour obtenir la véritable liberté grâce aux actes de Mikasa (qui finalement était la véritable personne qu'attendait Ymir), autant je trouve ça un peu facile de sortir maintenant. C'est un parallèle simple et trop rapide, du coup ça me fait me poser des questions sur l'utilité du personnage jusqu'à présent, outre son rôle durant le GT. Et je parle même pas du cas du parasite, pour moi c'est clairement n'importe quoi, à quoi ça a servi d'avoir créé et ramené cette chose ? Je sais toujours pas. Et même la transformation en titans des eldiens lors du précédent chapitre, quelle utilité au final ? J'y vois là uniquement du drama articiel pour rien. Et pour la suite et fin du chapitre, j'y vois pas trop de problèmes, ça conclut de manière classique et la fin est assez belle. C'est logique de voir que mettre fin à des années de guerres et de haine n'est pas si facile que ça, et que ça va demander du temps, ça rejoint un peu la fin classique des shonens en mode "la vie est un éternel recommencement", la guerre continue mais ici on peut toutefois entrevoir une fin à ce cycle, un ultime espoir. Voilà nous y sommes, c'est la fin de ce voyage qui aura duré longtemps (8 ans exactement pour moi), je n'arrive pas encore à me faire à l'idée que ça soit fini, c'est dur mais faut s'y faire. Ce fut un long voyage mais un voyage des plus plaisants et incroyables, j'ai crié, frissonné, exalté, attendu chaque chapitre avec une hype démesurée, tout cela à travers des moments que je suis pas prêt d'oublier. Que ça soit l'univers, les personnages ou encore l'incroyable scénario, je me suis laissé emporter par tout ça durant toutes ces années. Difficile de trouver les mots, que dire dans ce genre de moment si ce n'est juste merci Isayama, merci de nous pouvons pondu cette magnifique œuvre qu'est SNK, merci de nous avoir fait rêvé tout au long de ce récit, oui juste MERCI. Voilà une page se tourne, mais une chose continuera toujours de persister, notre passion pour ce manga, donc oui pour aujourd'hui et pour toujours, VIVE SNK !! SHINZOU SASAGEYO !!
  2. Pour moi ce sont deux situations différentes, ça raconte deux trucs différents, difficile de les comparer. Ici on est dans l'arc final, dans le climax de l'histoire, là où la tension est censée être à son paroxysme et que tout se joue, c'est censée être la bataille la plus dure pour les deux camps. Personnellement je me sentais bien plus investi durant l'arc Shiganshina avec le combat contre le bestial et le colossal que durant cet affrontement contre Eren, j'étais tellement satisfait de la victoire car elle a été dure à aller chercher, les héros ont dû en chier comme pas possible et faire des sacrifices, ça en a rendu la victoire finale que plus belle et marquante. On avait réellement peur pour eux durant tout le temps et à la fin on était soulagé, c'était parfait. Ici la victoire pour le moment (ce n'est pas encore fini), je ne la trouve pas aussi belle et marquante car tout le chemin pour y parvenir n'aura pas été aussi dure et éprouvant. Je ne pense pas que ça soit un problème de rythme, pour preuve l'arc Shiganshina était parfait, y'avait aucun soucis à ce niveau-là. Le problème c'est juste qu'Isayama va trop vite, quitte à nous faire un tel dénouement, il aurait fallu quelques chapitres de plus pour mieux le faire. Je dirai pas que c'est bâclé, mais ça aurait mérité un peu plus.
  3. Quand je parle du manque de tension, je fais allusion à l'affrontement finale, donc tout le combat contre Eren et non ce qu'il a eu lieu avant. Je suis obligé d'être honnête, tout ce qui s'est passé avant est parfait, j'ai pas grand chose à dire. Mais depuis le combat contre Eren, donc depuis 3-4 chapitres, c'est différent et personnellement ça me dérange, ça ne date pas de ce chapitre 137 en particulier. On nous a hypé l'obstacle Eren comme étant insurmontable et inarrêtable, que l'alliance avait plus de chances de perdre que de gagner mais peu importe, ils y allaient malgré tout. Eh ben résultat des courses pour le moment (je précise bien pour le moment car tout peut basculer au prochain chapitre et bon dieu que je l'espère car sinon bonjour la déception), ça serait mentir que de dire que l'alliance a gagné la main dans le slip, non, mais ils n'ont pas connu de grandes difficultés, si ce n'est Armin qui s'est fait bouffer et encore derrière son plot armor l'a sauvé. Certes ils ont été aidés, et même plus que du bol (qui aurait imaginé que les anciens shifters allaient revenir pour les aider ? Personne), mais ont-ils eu besoin de tout donner au point de tout risquer ? Non, ils n'ont jamais été amenés à cela, tout a été trop facile, presque trop facile au point de se demander si ce n'est pas fait exprès par Isayama pour mieux nous la mettre à l'envers. Depuis 2-3 chapitres tout s'enchaîne beaucoup trop vite à mon goût, t'as pas le temps de réellement mesurer l'intensité de l'affrontement et de te sentir investi pour les personnages à travers les difficultés qu'ils font face, alors oui on a eu droit à de l'action mais difficile d'être réellement emballé à moins d'apprécier l'immense fan service que nous a servi Isayama, ce que je peux comprendre mais personnellement ce n'est pour ça que j'apprécie SNK. Peut-être bien qu'il y a de la tension à travers les situations où on voit un personnage un peu dans une situation problématique, mais ça sonne plus artificiel qu'autre chose car on n'y croit pas.
  4. Encore une fois, nous ne sommes pas sadiques, nous ne demandons pas juste des morts pour en avoir car c'est "cool" ou je ne sais quoi. On demande juste un truc simple et indispensable à tout climax d'une œuvre, la TENSION ! Chose qui manque grandement ici, à aucun moment on a senti l'alliance en grand danger face à Eren, ce dernier reste impassible et ne fait rien pour vraiment leur opposer quoi que ce soit. Peu importe le camp vainqueur à la fin, on s'en fout de ça, on veut juste que scénaristiquement ça reste dans les standards de ce que l'œuvre nous a habitué jusqu'à présent. Ce n'est pas parce qu'ils ont tous soufferts par le passé que c'est bon et plus rien ne peut leur arriver, leur passé n'explique en rien le plat armor dont ils bénéficient clairement depuis 2-3 chapitres. Là le scénario perd en intérêt et même en intensité, c'est trop lisse et facile, SNK ne nous avait jamais habitué à ça, encore une fois chaque victoire demandait un prix ou sacrifice, ça racontait quelque chose et c'était super intéressant. Là ici bon oui l'alliance a été grandement aidé par le deus ex machina des shifters de retour en Edo Tensei, mais limite à part pour Peak qui en a clairement chié ou encore Armin, le reste ça va quoi, aucun bobos, rien. Alors oui ça raconte quelque chose, mais c'est hyper classique et cliché, une première pour SNK à ce niveau-là. Pourtant en face ce n'est pas rien, l'opposition aurait dû avoir plus de conséquences, bon rien n'est fini, il reste encore 2 chapitres, on peut s'attendre à tout, on verra bien.
  5. Ce n'est absolument pas ce qu'on demande, c'est juste ne pas comprendre pourquoi on gueule et faire des giga raccourcis. Si on se plaint ou du moins si je me plains personnellement, ce n'est pas parce qu'on a pas de mort mais parce que tout est très facile pour le camp de l'alliance, ils n'ont quasiment eu aucune difficulté. SNK a toujours montré que y'a un prix à payer à chaque victoire et que rien ne s'obtient aussi facilement, face à Annie ils ont dû sacrifier des civils, face à Berthold Armin a dû se sacrifier, face à Sieg ce fut à Erwin et sa troupe de se sacrifier, la victoire s'obtenait toujours avec prix. Là ici face à Eren, y'a eu aucun prix à payer, la victoire fut trop facile et rapide, je veux bien accepter qu'ils soient l'élites, mais là on nous a fait comprendre qu'Eren était inarrêtable et quasiment invincible, sauf que là on en a rien vu de cela.
  6. Chapitre lu et si déjà le précédent chapitre m'avait laissé perplexe, celui-là m'a grandement déçu et ça remontait à longtemps ma dernière déception avec SNK. En soi le chapitre en lui-même peut être apprécié, je comprends totalement ceux qui ont l'adoré, mais personnellement je n'arrive pas l'apprécier. SNK nous a toujours habitué à des hauts standards niveau qualité, Isayama ne fait jamais dans la facilité, SNK arrivait toujours à surprendre et choquer les lecteurs. Là oui ça surprend, mais le problème c'est que ce n'est pas dans le bon sens pour moi. C'est quoi ce chapitre ? Comment c'est possible ? Comment les choses peuvent-elles se dérouler aussi facilement pour le camps de l'alliance ? Bon déjà tout ce qui concerne Sieg, bon ok ça reste cohérent avec le personnage et puis il ne restait plus grand chose à faire avec le personnage, sa finalité fait très bâclé mais ça peut passer. Par contre tout le reste du chapitre, je suis désolé mais WTF ?!!! C'est beaucoup trop facile !! Comment on en est arrivé à là ? Aucune tension, aucun danger, aucun bobos, à aucun moment je n'ai ressenti la moindre tension ou la moindre peur pour l'un des personnages. On est censé être dans la fin, dans le climax de l'œuvre, là où la tension devrait être à son paroxysme et pourtant il n'y a rien de cela. Le coup des anciens shifters qui reviennent pour aider les protagonistes m'a achevé, oui c'est peut-être beau de les revoir tous réunis mais là non, c'est trop facile encore une fois et cliché, j'ai cru me retrouver dans une fin d'arc de Fairy Tail. Bon là j'ai vraiment peur, Isayama peut pas nous faire ça, pas maintenant et comme ça. Eren va encore nous surprendre, je garde encore espoir.
  7. Je parlais pas vraiment de l'impact à ce niveau-là, mais plus niveau sociétal et là Kimetsu a plus bien marqué que SNK. C'est devenu un phénomène sociétal, les gens se mettent à aller lire Kimetsu car tout le monde en parle, que ça soit à l'école, dans les bars ou même au travail pour d'autres. Pour ne pas être paumé et pouvoir suivre les discussions entre amis ou collègues, pas le choix que d'aller lire ou regarder Kimetsu. Rare sont les mangas à avoir autant marqué la société, ça a marqué un vrai boom dans l'industrie et justement cela peut permettre à d'autres mangas de connaitre le même destin, genre actuellement Jujutsu Kaisen.
  8. Quand on voit le succès d'un Jujutsu Kaisen ou même encore d'un Chainsaw Man qui pourtant est fini et qui ne bénéficie pas encore d'un anime, on ne peut que remercier Kimetsu no Yaiba et son impact. On ne s'en rend pas encore compte mais Kimetsu a réellement ouvert une nouvelle porte, en espérant de voir des pépites pouvoir en profiter. Maintenant peut-on imaginer JJK allait chiper la première place du top annuel à Kimetsu qui a déjà pris une énorme avance ? On verra bien, d'autant plus que dans les semaines à venir, Kimetsu va bénéficier de réimpressions de tomes, donc ça va être cool de suivre ce "choc".
  9. Que c'est rageant pour le PSG d'être arrivé aussi loin pour perdre comme ça, mais ils sont tombés sur bien plus fort et déterminé. Le Bayern était tout simplement injouable cette saison, ils ont réussi l'exploit de finir avec un perfect sur la campagne de LDC, du jamais vu et ça ne me surprend même pas venant d'eux. Le Bayern de cette saison a quelque chose que les autres équipes n'avaient pas, l'envie de détruire, celui de tuer l'adversaire mentalement. Que ça soit face au Barça, Chelsea ou encore ce soir, ils sont trop fort pour te détruire. Cette fois-ci c'était au travers de Neuer que ça s'est vu, il est intraitable sur sa ligne, il ne laisse rien passer et il te le fais bien comprendre. Je pense notamment à l'occasion de Mbappé lorsqu'il est signalé hors-jeu, ce dernier a quand même tenté de tirer malgré tout et Neuer arrête son tir avec une aisance et son regard derrière veut absolument tout dire. Je n'ai jamais vu un tel gardien aussi intimidant, le meilleur de tous les temps, et dire qu'on avait osé l'enterrer suite à sa blessure. Une défaite qui servira de leçon pour les Parisiens, ils connaissent le goût amer de la défaite si près du but, c'est de l'expérience. Pour des jeunes comme Kimpembe, Marquinhos, Verratti ou encore Mbappé, c'est essentiel ce genre de leçon. Ils vont pouvoir se forger un réel mental et une envie de revanche, mentalement ils ne pourront être que plus forts.
  10. Sauf erreur de ma part, en tout cas moi je l'ai interprété ou compris comme ça, les Otsutsuki utilisent leur jutsu spatio-temporel pour se déplacer entre les planètes (on le voit surtout avec Urashiki dans l'anime), comme c'est notamment aussi le cas avec Sasuke et son Rinnegan qui lui permet de voyager entre les mondes, du coup on peut imaginer que les différents mondes que Sasuke visite sont en réalité d'autres planètes de l'univers. Personnellement je préfère cette explication là qui reste plus crédible que des déplacements via des vaisseaux spatiaux, je veux bien que dans Boruto la technologie soit très avancée, mais faudrait pas non plus pousser le bouchon trop loin. Et puis avec cette explication de jutsu spatio-temporel qui permet de voyager entre les planètes, on ne dénature pas trop l'univers de Naruto, certes on y introduit des trucs SF mais on garde encore le côté ninja avec le déplacement inter-planète qui consiste en un jutsu.
  11. Je viens de lire le chapitre et mes VDD ont bien détaillés tout ce que je pense de ce chapitre que ça soit en tant que chapitre de Boruto mais aussi en tant que chapitre d'un manga qui fait suite à Naruto. Alors oui c'est une bonne chose que le manga Boruto tente de se détacher de Naruto en ayant son "propre" univers et genre (ici clairement SF), en soi l'idée est bonne, essayer d'apporter des nouvelles choses et de ne pas uniquement se reposer sur les acquis de Naruto était indispensable pour le manga Boruto. Toutefois, le problème est dans la manière de comment tout cela est amené. C'est amené ça comme ça d'un coup d'une manière trop rapide et nous lecteurs on doit l'accepter, je suis désolé mais ça va pas, ce n'est pas ainsi qu'est censé se construire un univers. Il faut le faire petit à petit en plantant les graines du scénario puis attendre que ça germe, mais là ici ça va beaucoup trop vite, on n'a pas le temps de digérer les informations que l'on doit déjà s'y faire. Alors oui certains me diront que tout ce qui concerne les Otsutsuki a déjà été amené depuis Naruto, ce qui n'est pas faux, mais en soit c'est pas une justification pour dire que par conséquent c'est bien, non ! Car déjà dans Naruto c'était n'importe quoi, ça sortait littéralement de nulle part. Pendant plus de 70 tomes et 13-14 ans on nous présente un univers bien crédible avec ses règles et cohérences, puis soudainement même pas 2 tomes avant la fin, on nous sort une meuf alien comme ça par magie avec toute l'histoire de son clan, juste non, c'était vraiment n'importe quoi ! Et là dans Boruto on veut pousser le bouchon encore plus loin ? Alors non ! Déjà d'amener pas mal de contradictions, comme dit plus haut, comment ça se fait la Terre n'ait rien eu alors que Kaguya a mangé le fruit ? Pourquoi Kaguya, un être formé pour dévorer des planètes et détruire des vies, s'est mise à ressentir de l'amour pour des créatures inférieures comme les terriens ? (Et ne me parlez pas des épisodes fillers sur l'arrivée de Kaguya sur Terre et sur sa vie avec notamment la naissance de ses enfants puis petits-enfants, je refuse d'accepter ce filler comme canon, y'a beaucoup trop de conneries dedans (Ashura qui fait un Rasengan et Indra un Chidori, WTF ?!!)), ce chapitre ouvre également la porte à beaucoup de trop de trucs qui peuvent vite incohérent avec tout ce qui avait été mise par Kishimoto pendant plus de 14 ans. Parce que là, le prochain arc ça va être quoi ? L'exploration de l'espace ? Oui dans The Last ils ont été sur la Lune mais là ça passe, vu que c'est un astre créé artificiellement par le Rikudo. Personnellement je ne serai même pas surpris si dans le prochain arc on se retrouve sur la planète Namek à devoir combattre Freeza 😅
  12. Attention spoil pour les animes only. Petite théorie sur Teach et le fait qu'il ne soit potentiellement pas seul en lui, et si l'esprit de Xebec s'était réincarné ou réfugié en lui après sa mort ? Cela expliquerait pourquoi Barbe Noire semble continuer la voie de Xebec, car c'est ce dernier qui le pousserait à réaliser ce qu'il n'a pas pu faire de son vivant. On pourrait même aller plus loin en disant que c'est Xebec qui a poussé Teach à bouffer le fruit des ténèbres car ce fruit lui appartenait de son vivant, on aurait aussi l'explication du nom du navire de Teach, ce dernier est possédé par Xebec.
  13. Mais ça n'a rien à voir avec le scénario de l'arc dans le manga, il est passé où Tentō ? Il est pourtant censé être un element majeur de cet arc et là à aucun moment on ne fait allusion à lui dans ce résumé. Je veux bien que l'anime et le manga différent mais là c'est plus du tout la même chose.
  14. La saison 5 a été annoncée pour avril 2020 donc oui on aura bien l'arc Blue en anime, le contraire m'aurait surpris. Autant que l'anime aille jusqu'au bout et cela même si l'oeuvre n'est plus du tout aussi bien.
  15. Film vu et autant dire qu'après la déception que fut l'épisode 8, je ne m'attendais à rien mais malgré tout, je voulais continuer d'y croire, je me disais que peut-être ce neuvième épisode aurait pu être une fin grandiose pour l'une des plus grandes si ce n'est carrément la plus grande saga de l'histoire du cinéma. Ce léger espoir en moi m'a conduit à aller le voir day one, et maintenant que j'ai enfin pu voir ce film, que dire ? Je suis clairement mitigé, difficile de dire que je suis déçu et que c'était mauvais ou même que je suis satisfait et que c'était bien, y'a du bon comme y'a du mauvais mais le problème est que dans le mauvais, y'a des trucs qui me dérangent. Pour faire court, si je devais citer un point positif, je dirai que le film est très beau, on est dans la continuité du 8 même si je préférais ce qu'avait fait Johnson à la réalisation du précédent opus. Plusieurs passages me sont restés en tête tellement je trouvais ça beau, y'a le budget et on le sent. Autre point positif et ce n'est pas un spoil car on le voit sur l'affiche et dans les bandes d'annonces, Palpatine ! Le revoir a été un vrai kiffe, j'adore vraiment ce méchant, il dégage un réel charisme et il a grandement aidé à plus apprécier ce film. Maintenant pour parler des points négatifs, y'en a un qui ressort du lot et c'est même le plus important de tous, à savoir le scénario. On ne peut nier le fait qu'il y a des bonnes idées et de bonnes intentions, mais c'est mal branlé, y'a beaucoup trop de facilités scénaristiques qui m'ont fait sortir du film, c'était déjà le cas dans The Last Jedi mais ici ça me dérange plus, j'avais l'impression qu'un type gueulait "Allez Allez, faut avancer l'histoire et vite". Et qui dit facilités scénaristiques, dit aussi prévisibilité du scénario, deviner la fin du film n'est clairement pas difficile. Si on prend ce film en lui-même, ça peut encore passer, par contre si on le prend en tant que grand finale d'une saga aussi culte que la Saga Skywalker, oui c'est décevant.
×
×
  • Create New...