Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Machiavel

Members
  • Content Count

    35
  • Donations

    0.00 EUR 
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Machiavel last won the day on January 14

Machiavel had the most liked content!

Community Reputation

25 Excellent

About Machiavel

  • Rank
    Rookie

Recent Profile Visitors

334 profile views
  1. Machiavel

    Snk chapitre 125

    Il est difficile de croire qu’après avoir détruit les installations militaires des autres pays, ces pays qui avaient déjà l’intention d’exterminer Paradis, deviennent tout d’un coup dociles. On peut toujours faire ce pari et tu as raison, on ne peut avoir la certitude absolue que le reste du monde continuera à se battre contre Paradis mais s’il est perdu, c’est la mort. C’est un risque que ne veulent pas courir les pro-Jager. A leur place, je ne prendrai pas non plus le risque de laisser un ennemi blessé derrière mon dos sachant que la probabilité qu’il se relève et me détruise est grande. L’option qui offre le plus de sécurité, c’est d’en finir une fois pour toute avec cette guerre en les tuant tous. Et attaquer les installations militaires du monde entier ne fera que confirmer l’existence de cette menace. Le risque que ceux qui veulent exterminer Paradis soient encore plus nombreux et extrémistes est non négligeable. Cela dit, je comprends ce que tu veux dire, tu fais le pari que les hommes peuvent changer en t’appuyant sur le cas de Uri/Kenny et M. Braus/Gaby, tu es en quelque sorte un idéaliste qui croit que la bonté humaine peut résoudre cette situation et ta préoccupation est de faire cesser le fameux cycle, tu as envie de croire en l’humain. Mais les pro-Jager ne sont pas dans cette logique qu’ils considéreraient comme naïve (à raison selon moi) et de leur perspective, risquer la survie de leur patrie en faisant le pari que la bonté humaine l’emportera est une niaiserie. Ce sont des réalistes qui constatent qu’ils sont dans un combat à mort contre le reste du monde et leur objectif est de le gagner, tout le reste n’est pour eux que billevesées.
  2. Machiavel

    Snk chapitre 125

    @Tenroku Je comprends aussi ton point de vue et même si je ne suis pas d’accord avec toi, je n’essaie pas d’avoir absolument raison et de changer ton point de vue évidemment. Dans ce domaine, il n’y a pas de vérités absolues mais des opinions subjectives différentes et c’est intéressant de les échanger. En ce qui me concerne, j’ai fait le choix d’embrasser et de justifier (oui ! ) la perspective des pro-Jager, parce qu’elle est celle qui me semble la meilleure, la plus pragmatique et réaliste d’un point de vue machiavélien. Tu as tout à fait raison là-dessus, la peur ne permet pas d’obtenir une adhésion sur le long terme. Bien au contraire. Mais là, Floch avait besoin de soldats disciplinés le temps de l’opération. Donc sur le court terme. Et là, la peur est un ingrédient très efficace. … ce qui a justement été interprété comme une opposition à la prise de contrôle de l’unité par les pro-Jager. En prononçant cette phrase, il les a défiés. Floch n’avait pas d’autres choix que de montrer qui commande en s’en prenant à lui s’il voulait obtenir l’obéissance des recrues, ce n’est pas une question d’égo mais de nécessité s’il voulait remplir la mission qu’Eren lui a confié. Il faut rappeler que les titans ne constitueront bientôt plus un atout militaire stratégique à cause de l’évolution technologique. Il faut se rappeler également que selon les calculs des Azumabito, il faudrait à peu près 80 ans ( si mes souvenirs sont bons) pour que l’Ile du paradis rattrape son retard sur les autres grandes nations. Quand on met dans cette équation le fait que les autres nations veulent l’extermination de l’Ile du Paradis, on comprend que le grand terrassement ne constituerait pas une menace pendant très longtemps. Donc ce n’est pas aux Paradisiens qu' il revient de décider s'il s'agit d'une guerre d'extermination, cette guerre leur est imposé, qu’ils le veuillent ou non, et le temps joue contre eux. Toute la politique des pro-Jager se justifie par cette réalité cruelle : s’ils n’exterminent pas les autres en premier, ce sont eux qui y passeront. Et ce n’est pas comme si les Paradisiens n’ont pas tenté de calmer les choses par voie diplomatique mais c’était un cul de sac. Il ne reste donc que le combat. Certes, ils pourraient se contenter de détruire les cibles militaires des nations ennemies. Mais puisqu’on est dans SnK à une période qui correspond à la première guerre mondiale, il faut se rappeler que le potentiel militaire allemand a aussi été détruit à la fin de la première guerre mondiale et pourtant il n’a suffi que de quelques années aux Nazis pour le reconstituer et devenir une menace. Selon cette même logique, il faudrait encore moins de temps à toutes les nations coalisées du monde de reconstituer leur force pour venir exterminer Paradis. C’est la pire des solutions. C’est pour ça que les pro-Jager ne font pas dans la demi-mesure : pour survivre, il faut exterminer tous les autres ! C’est cruel mais c’est le prix de la survie. Les pro-Jager ont eu le courage de plonger leur regard dans l'abime lucidement et l'abime s'est plongé en eux. Il ne faut pas se tromper sur les objectifs des pro-Jager qu’Eren a décrit de la façon la plus précise possible : « Mon objectif est de protéger la population de cet endroit où je suis né et où j’ai grandi. Le reste du monde, lui, souhaite sa destruction, il voue à notre peuple dans son ensemble une haine ancestrale exacerbée qui ne trouvera satisfaction que dans notre complète annihilation. Mais je ne laisserai pas une chose pareille se produire ». L’objectif ici n’est pas d’apporter une paix éternelle mais d’éliminer l’épée de Damoclès qui s’apprête à s’abattre sur les Paradisiens. L’objectif ici est simplement de survivre. Et détruire toute vie en dehors des murs est la solution la plus réaliste et pratique qui permet d’atteindre cet objectif. Comme les humains ont la fâcheuse habitude de guerroyer, certainement qu’après l’élimination de la menace, les paradisiens trouveront un moyen de se faire la guerre, c’est comme ça et on n’y peut rien, mais dans tous les cas, pour les pro-Jager ces spéculations métaphysique sur l'inéluctabilité de la guerre ne sont pas le sujet. Le sujet c’est l’élimination de la menace concrète que le monde fait peser sur leur patrie ici et maintenant, ni plus, ni moins.
  3. Machiavel

    Snk chapitre 125

    Le comportement de Floch ne s’explique pas par l’affectivité mais par la rationalité, c’est devenu un monstre froid, une machine de guerre qui n’a pour seul objectif que la réussite de l’opération : -Floch avait besoin d’hommes pour mener à bien l’opération, c’est pour ça que les pro-Jager ont pris le contrôle de la section des recrues. Mais ils devaient s’assurer de la fidélité de ces recrues, cela aurait été trop dangereux de prendre avec eux des gens indécis qui changerait d’avis en plein milieu de la tempête et se retourneraient contre eux. Et la meilleure manière de s’assurer de la fidélité de ces recrues, c’était de passer Keith à tabac. Il ne faut pas oublier que Keith s’était opposé à leur prise de contrôle de la section, donc il était une cible toute désignée. Et on peut même dire que Floch s’est montré magnanime, il aurait pu demander aux recrues d’exécuter Keith mais il n’est pas allé jusque-là. De plus, dans ce genre d’opération, la discipline est de rigueur, les recrues devaient comprendre qu’elles devaient obéir à tous les ordres sans broncher, c’est la raison de sa menace de foutre aux mitards tous les récalcitrants. Donc, non, il ne s’agit pas d’un abus de pouvoir mais d’une mesure qui était nécessaire pour la réussite d’une opération dont dépendait la survie de Paradis. -Idem pour le prisonnier exécuté. Des prisonniers représentent toujours un danger, n’importe quel gardien de prison l’expliquerait. Et là, on n’a pas affaire à n’importe quels prisonniers, ce sont des soldats entrainés. Et en plus là, on est dans un contexte de crise, une bataille est en cours. La soumission de ces prisonniers doit être totale, c’est une question de sécurité. Et la meilleure manière d’obtenir leur soumission est de les abattre au moindre signe de rébellion. Et là encore il se montre magnanime, il aurait pu tous les abattre préventivement ( quand on se place de la perspective des pro-Jager, on se dit que c’est ce qu’il aurait dû faire, quand on voit le regard que Onyankopon lance à Jean, on sent que cette décision de les laisser en vie va se retourner contre lui), il leur propose même de les rejoindre. Bref, encore un comportement tout à fait rationnel même si moralement répréhensible pour des gens qui ont toujours eu une vie douce dans une société en paix. Quant au cycle dont tu parles, il n’est pas question d’y mettre fin. Il ne s’agit pas ici d’une lutte d’idéalistes qui tentent de créer un monde de paix éternelle dans lequel les humains gambaderaient heureux en chantant et en dansant au milieu des pâquerettes et de petits lapins roses tout mignon, c’est une lutte qui a un objectif réaliste : la survie de la patrie. Une guerre d’extermination leur a été déclarée et il faut la gagner, ni plus ni moins. On peut toujours trouver ça fasciste et tout ce qu’on veut mais en ce qui me concerne, si j’étais un natif de l’iles du Paradis, je préfèrerais mille fois être du coté des pro-Jager que de celui de n’importe qui d’autre.
  4. Machiavel

    Snk chapitre 125

    Attention, toutes les guerres ne sont pas des guerres d'extermination. Elles sont beaucoup plus rares mais d'une violence inouïe.
  5. Machiavel

    Snk chapitre 125

    @goon Concernant Floch, ce que j’aime particulièrement chez ce personnage, c’est qu’il est le produit de cette guerre, sa trajectoire est vraiment très intéressante. C’était à la base un simple citoyen naïf qui s’est engagé la fleur au fusil, galvanisé par la propagande militaire optimiste sur la reconquête du mur. Il a même cru pouvoir devenir un héros. Mais une fois au front, il a brutalement découvert la guerre dans toute sa pestilence. Sa naïveté s’est envolée pour laisser la place au pessimisme et au défaitisme. Il s’est rendu compte qu’il n’était qu’un pion sacrifiable qui allait mourir pour rien. Il a également découvert qu’il n’était pas un héros mais un lâche et en est arrivé à la conclusion que l’humanité était condamnée à se faire exterminer par les titans. Et c’est alors que le major Erwin va changer sa vision du monde grâce à son dernier discours. Oui, ils étaient condamnés. Et alors ? L’être humain ne peut échapper à la mort mais cela signifie -t-il que la vie est dépourvue de sens ? A ce moment, il a compris qu’il y’avait des choses plus importantes que sa petite existence. Et c’est ainsi que pour la première fois, il s’est lancé à l’assaut, non pas pour devenir un héros mais en étant convaincu qu’il allait mourir, sacrifié comme un simple pion. C’est là qu’il a découvert la voie du guerrier. Et le sacrifice est consubstantiel à cette voie ( si tu as lu l’Hagakure, tu sais de quoi je veux parler). C’est pourquoi, après avoir miraculeusement survécu, il a fait le reproche à Eren et Mikasa d’avoir privilégié leur sentiment personnel pour Armin à l’intérêt général : il était convaincu que le major Erwin était un grand homme et le leader qui pouvait les mener à la victoire, en privilégiant l’amitié Eren et Mikasa n’ont pas été capable de faire le sacrifice nécessaire à la cause. Ce n’est pas pour rien qu’Eren l’a choisi plus tard comme lieutenant, il s’est souvenu de ses reproches et de son état d’esprit ( ce n’est pas pour rien non plus qu’Eren reprochera à Armin d’être devenu inutile, comme s’il regrettait son choix de l’avoir sauvé ). A partir de ce moment, Floch est devenu l’esprit de sacrifice incarné. Il estime qu’il devrait déjà être mort avec tous ses camarades à Shiganshina. Tout le reste de sa vie n’est que du bonus et il la consacre à remplir sa mission, il estime que c’est son destin. Il n’a plus peur de la mort, il serait fier de se sacrifier pour la cause. C’est aussi pour ça qu’il tue sans état d’âme : le bras des hommes prêt à mourir pour une cause qui les dépasse ne tremble pas. Après avoir survécu, il a aussi compris une chose : pour gagner cette guerre, il faut être dur. Seul un démon leur permettrait de remporter cette guerre, et ce démon, il l’a d’abord vu en Erwin et ensuite en Eren lorsqu’il a changé d’esprit.Et lui-même a été forcé de devenir un démon, la guerre l’a transformé. Cette transformation me fait penser dans une certaine mesure à Jacob Harlon que la prison a transformé en « Money » dans le film « shotcaller » ou à Walter White que le cancer a transformé en « Heisenberg » dans « Breaking bad » ( je pense aussi à Rick qui a du s’endurcir dans « The walking dead ». Dans une certaine mesure je dis bien. Ce qui ne tue pas rend plus fort.
  6. Machiavel

    Snk chapitre 125

    @goon Quand on est attaqué par des gens qui veulent nous exterminer, on devient soi-même extrémiste. On n’a pas trop envie de boire le thé avec ses potentiels exterminateurs, on entre dans une logique de survie. Ça devient rapidement « eux » ou « nous ». La modération dans ce contexte est une faiblesse qui conduit à la mort, il faut être dur. Malgré tout, l’Ile du paradis a bien tenté l’option diplomatique mais les pro-Jager ont constaté qu’elle ne menait à rien et que le temps n’était pas de leur côté, il fallait agir vite. C’est pour ça qu’ils ont suivi Eren qui a pris courageusement le taureau par les cornes pendant que les autres tergiversaient. Le problème, c’est que les gouvernements du monde entier ont décidé d’en finir avec l’ile de Paradis. Les pro-Jager ne sont qu’une réaction à cette menace. Les innocents ne méritent évidemment pas de mourir mais ici ce n’est pas une question de mérite ou de culpabilité, mais sécurité : soit c’est le monde, soit c’est l’ile de Paradis qui est exterminé. Voilà le dilemme. Parce qu’il ne faut pas croire qu’il est possible d’éliminer les autres puissances sans toucher à la population. Et le choix est vite fait : mieux vaut tous les autres que soi même. C’est un choix normal, voir banal. Les pro-Jager ont simplement une conception froide et pragmatique de leur situation et ils agissent en conséquence.
  7. Machiavel

    Snk chapitre 125

    Oui. Le monde de SnK est aussi sinistre et lugubre que le nôtre et il est en guerre. Et là on ne parle pas de n’importe quelle guerre, mais d’une guerre d’extermination. C’est tuer ou être tué. Et il vaut mieux que ce soient les autres qui meurent plutôt que les siens. Dans ce genre de guerre, on est guerrier ou victime, rien n’existe entre les deux. Et les pro-Jager ont choisi d’être des guerriers. Encore une fois, ils n’ont jamais voulu de cette guerre, on la leur a imposée, tout ce qu’ils veulent, c’est permettre à leur patrie d’échapper au destin funeste que le monde leur a promis. Ce n’est pas une question de revanche ou d’ignorance mais de lutte pour la survie. Eren et les pro-Jager font le choix du pragmatisme et de l’efficacité. Il y’a des innocents qui meurent ? C’est triste mais c’est la guerre et à la guerre, les innocents meurent malheureusement. La responsabilité pèse sur ceux qui ont déclenché les hostilités mais pas sur ceux qui se défendent. Cela ne veut pas dire que ce sont des monstres froids qui ont renoncé à leur humanité, bien au contraire, ce n’est pas pour rien qu’on a Eren verser des larmes, il a conscience qu’il sera responsable de la mort d’innombrables innocents mais c’est un soldat au service de son pays et son devoir prévaut sur ses sentiments, il sait qu’il n’a pas d’autres choix que de porter ce fardeau s’il veut que les siens survivent. Ce qui est génial dans le chapitre, c’est qu’on voit que des Eldiens meurent aussi dans les décombres provoqués par le grand terrassement. Ça rajoute une touche de réalisme et de complexité à ce qui se passe. C’est évidemment dramatique pour les victimes mais on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs, c’est un sacrifice acceptable pour remporter la guerre. Et rien n’a plus d’importance que de gagner cette guerre. Et en ce qui concerne Floch, il devait maitriser ses prisonniers. Et la meilleure manière était de leur insuffler la crainte de la révolte. En abattant un des prisonniers qui se révoltait, il n’a fait que remplir sa mission : maintenir l’ordre. Ce n’est pas une question de haine, il a même exprimé son respect à l’égard de l’homme qui l’a abattu et a eu la délicatesse de proposer à ses prisonniers de le rejoindre l’empire eldien. Il faut bien comprendre que Floch est devenu est véritable guerrier, rien ne compte plus pour lui que de remplir la mission qu’Eren lui a confié. Et encore une fois, n’oublions pas cette donnée fondamentale : c’est la guerre !
  8. Machiavel

    Snk chapitre 125

    Chapitre court mais j’ai bien aimé. Et particulièrement le développement de Floch, j’adore son état d’esprit froid et pragmatique, sa détermination est magnifique, il devient mon personnage préféré après Eren. Je lis des gens le traiter de psychopathe, d’enfoirée, d’être la pire des ordures mais de ma perspective, c’est un patriote qui se bat pour son pays et qui ne désire rien d’autre que la survie des siens. Il est le digne lieutenant d’Eren. Il faut bien replacer les choses dans leur contexte : les habitants du paradis subissent une guerre dont ils n’ont jamais voulu. Beaucoup d’entre eux ont perdu des proches, ont survécu à des batailles meurtrières et ils ont été transformé par cette guerre. Eren, Floch et les pro-Jager font partie de ceux qui font le nécessaire pour gagner cette guerre qu’il leur a été imposé, ils n’hésitent pas à mettre les mains dans le cambouis pendant que les autres personnages sont indécis et perdus. On sent vu la dynamique de la narration que ça se terminera mal pour eux mais en tous cas, dans ce manga, s’il y’a des types avec lesquels j’aimerai aller à la guerre, c’est bien ces mecs-là.
  9. Machiavel

    SnK Chapitre 123

    Concernant Eren, on peut parler de populicide mais absolument pas de génocide. Son action ne consiste pas à exterminer des individus pour leur appartenance ethnique ou religieuse mais à détruire des nations qui cherchent la destruction de la sienne. Mais oui chercher des explications à son comportement chez Mikasa et Armin n’a pas vraiment de sens.
  10. Machiavel

    Solo Leveling

    La réponse facile, c'est qu'il faut un temps de latence entre le ressenti de soif de sang et la quête de meurtre. Le problème, c'est que dans les combats contre Hwang Dong suk et Gang Tae Sik, il n'y a pas eu ce temps de latence. C'est incohérent.
  11. Machiavel

    SnK Chapitre 123

    A noter que la citation « La fin justifie les moyens » est faussement attribuée à Nicolas Machiavel, elle est en réalité du poète Ovide, mais en effet ce ne serait pas faire offense à Machiavel que de dire qu’elle exprime bien sa pensée même si, lui, ne l’a jamais écrite explicitement. Une autre petite précision : la perspective machiavélienne n’est pas immorale mais amorale, c’est-à-dire que la logique de la politique n’exige pas, non qu’on aille à l’encontre de la morale mais qu’on la subordonne aux nécessités. La seule chose qui compte vraiment est le prix que l’on est prêt à payer pour atteindre tel ou tel but. C’est un calcul : tous les moyens étant bon ou mauvais, non par rapport à la morale mais selon le cout requis pour leur usage. C’est à cause de cette logique instrumentale que plusieurs moralistes ont accusé Machiavel de faire l’apologie de la perfidie du meurtre arbitraire de la tyrannie et j’en passe et c’est aussi pourquoi Machiavel a donné en français naissance à plusieurs termes à connotation diabolique tel que l’adjectif « machiavélique » qui désigne un homme cynique dépourvu d’idéal, de tout sens moral et d’honnêteté. Les moralistes n’ont jamais réussi à comprendre la profondeur ,la froideur, le pragmatisme de sa pensée politique alors ils l’ont diabolisé. C’est en effet en machiavélien que j’exprime mon opinion d’Eren. J’ai parcouru tous les posts, il y’a bien évidemment ceux qui réprouvent Eren mais même du coté de ceux qui comprennent sa décision, ils essaient de l’ expliquer ou de la légitimer avec une certaine réticence et réserve morale. Je serais donc ici celui qui jouera le rôle de sympathisant inconditionnel d’Eren qui est selon moi un grand patriote, un héros de sa nation. Mon propos parait peut-être radical et sans nuance mais à mon sens il n’est que pragmatisme. On en a beaucoup parlé dans les autres posts mais il ne me semble pas que l’objectif d’Eren soit de créer un monde sans guerre. Son objectif me semble beaucoup plus simple, prosaïque et réaliste, comme il l’a exprimé : « Mon objectif est de protéger la population de cet endroit ou je suis né et ou j’ai grandi. Le reste du monde, lui, souhaite sa destruction, il voue à notre peuple dans son ensemble une haine ancestrale exacerbée qui ne trouvera satisfaction que dans notre complète annihilation. Mais je ne laisserai pas une chose pareille se produire ». Cela montre qu’Eren n’est pas un idéaliste qui fantasme de créer un monde nouveau dans lequel la guerre n’existerait plus et dans lequel les humains gambaderaient souriants au milieu des pâquerettes et autres coquelicots, c’est un pragmatique qui sait dans quel monde cruel il évolue ( et le monde de SNK l’est autant que le nôtre), un soldat au service de sa patrie qui ne vise que la survie des siens. On ne peut pas comprendre la décision d’Eren si on ne comprend pas son objectif ( cela étant, on verra bien si c’est vraiment celui là dans la suite mais pour le moment, c’est ainsi que je vais le considérer). J’entends les détracteurs d’Eren dire qu’il y’aurait pu avoir d’autres solutions pour atteindre son objectif. Peut être ont-ils raison. Mais comme le disait Nicolas Machiavel, en politique le choix n’est pas entre le bien et le mal mais entre le pire et le moindre mal. Quel est le pire scénario de la perspective d’Eren ? L’extermination des siens. Toute solution qui consistait à courir le risque de cette extermination était donc mauvaise. Or, la voie qui fait courir le moins de risque à sa patrie, c’est celle qui l’a choisi. Le grand terrassement n’était plus dissuasif, les autres nations n’ont pas fait mystère de leur projet d’extermination ( à part Heazul surtout intéressé par les ressources naturelles de l’ile ), plus le temps passait et moins les titans constituaient un atout stratégique à cause des innovations technologiques. Eren a donc pris la décision la moins risquée : l’attaque des titans ! Eren a fait preuve de vertu politique ( qui n'est pas à confondre avec la vertu au sens moral, comme disait Montesquieu, tout vice moral n’est pas un vice politique et tout vice politique n’est pas un vice moral), il a fait preuve : -de prudence dans sa capacité à voir et à prévoir que l’option diplomatique était la plus dangereuse. - de sagesse dans le discernement de ce qui est bon, et n’est bon que ce qui est efficace, et envoyer les titans déferler sur le monde le plus rapidement possible était l’option la plus efficace pour atteindre son objectif. - de détermination, une fois qu’il a pris sa décision, il s’y est tenu sans tergiverser, on retrouve l’expression de cette détermination froide dans son dialogue surréaliste avec Reiner lors de leur retrouvaille dans le sous-sol, l’un des meilleurs dialogues de la série selon moi et qui m’avait permis de comprendre où il voulait en venir. -de rapidité, contre toute tendance dilatoire consistant à gagner le bénéfice du temps, le temps étant défavorable aux Elidiens. -de ruse ,de tromperie et de fraude en dissimulant ses desseins, leur découverte n’aurait pas permis l’exécution de son plan, grâce à ces qualités il a pu manipuler son frère qui souhaitait l’extinction douce de sa patrie et en effet la politique est un jeu d’ apparences, de feintes et de simulations, n’est vrai que ce qui est bon pour ses intérêts. Cela ne veut pas dire qu’Eren a renoncé à son humanité, il est très conscient de ce qu’il fait et ce n’est pas pour rien qu’on l’a vu verser des larmes dans le dernier chapitre, il estime simplement qu’il n’a pas d’autres choix que de porter le fardeau qui est le sien. Eren a agi comme un prince machiavélien qui a pris les bonnes décisions pour infléchir l’emprise d’un destin qui vouait son peuple à la mort. Si réellement son objectif est celui qu’il a annoncé ( et encore une fois on verra dans les prochains chapitres), il sera pour moi le GOAT des personnages des mangas.
  12. Machiavel

    SnK Chapitre 123

    Eren est décidément l’un de mes personnages préférés tout manga confondu. Il fait ce que le roi Fritz aurait dû faire dès que Mahr a attaqué les murs : protéger les siens. Pendant que les autorités politiques tergiversaient pour trouver vainement une solution diplomatique, lui n’a pas perdu de temps, il a agi. Lui avait très vite compris que c’était soit les habitants de l’ile de Paradis, soit le reste du monde qui devaient périr. Et il a choisi la survie des siens. Son choix est on ne peut plus rationnel, c’est celui d’ un grand patriote.
  13. Machiavel

    Hunter x Hunter Chapitre 387

    En effet, étant donné qu'il peut utiliser cette capacité de façon consécutive, il est préférable de sortir du Zetsu et de réactiver cette capacité.
  14. Machiavel

    Hunter x Hunter Chapitre 387

    Personnellement , je ne sais pas. On peut se rendre compte que c'est une capacité qu'il n'a pas choisi, il l'a découverte. On pourrait se dire que si c'était réellement une capacité qui lui est propre , il l'aurait inventé , ce qui n'est pas le cas ici. Pour le moment je penche plus pour une capacité liée à une bête de nen ...
  15. Machiavel

    Hunter x Hunter Chapitre 387

    Non justement, du moins pas automatiquement. Il faut se rappeler de la réflexion de Theta au chapitre 385 à la page 4 : Le simple fait d’être en état de Zetsu ne suffit pas à garantir l’annulation de la bête de nen qui puise son aura. Il y’a la possibilité que la bête de nen maintienne sa présence en ayant fait une réserve d’aura. C’est la raison pour laquelle Theta a attendu que le prince se mette en Zetsu 40 minutes avant de lui tirer dessus : s’assurer que la bête ait épuisé ses réserves. Au contraire , s'il ne s'agit que d'un peu moins d'une seconde , cela suffirait à un combattant d'élite pour l'éliminer. Il faut se rappeler des événements lors de l'invasion du palais du roi dans l'arc des ants , une seconde c'était énorme , il pouvait se passer énormément de chose en ce petit laps de temps. De la même manière , imagine un peu que Gon se soit mit en Zetsu un peu moins d'une seconde face à Genthru , il se serait fait exploser ( littéralement ). Kaito avait gueulé sur Gon dans l'usine de production de drogue lorsqu'ils affrontaient les ants parce qu'il avait détourné le regard une fraction de seconde , arguant qu'on ne sait jamais ce qui peut arriver pendant ce laps de temps. Non , dans un combat au nen , à moins d'avoir affaire à des amateurs , rester ne serait ce qu'une demi seconde sans défense est synonyme de mort certaine. La seule chose qui rend la nouvelle faculté du quatrième prince viable dans un combat à mon avis , c'est sa combinaison avec la bête de nen. Peut être que le prince le découvrira dans ses combats d'entrainement.
×