Jump to content


Machiavel

Members
  • Content Count

    107
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    5

Machiavel last won the day on September 21 2020

Machiavel had the most liked content!

Community Reputation

130 Excellent

1 Follower

About Machiavel

  • Rank
    Pirate

Recent Profile Visitors

1348 profile views
  1. Les dessins sont magnifiques. Sinon, King quel charisme, quelle présence, quelle épaisseur, incroyable ce personnage !!! 😱 Je pense qu’il est devenu mon préféré du manga. La façon dont sa présence pousse ses alliés (paradoxalement à son détriment) et ses ennemis (paradoxalement à son avantage) à agir est somptueuse. Pourquoi petit empereur s'imagine qu'il possède une vague déferlante comme attaque ? 😭 Je me demande si son pouvoir n’est pas de bénéficier d’une chance hors du commun. 😆
  2. Bon, maintenant, Sung est devenu tellement puissant que les monarques ne valent plus rien (sauf un qui est vraisemblablement le boss final de l’histoire). C’est-à-dire qu’il a atteint un tel niveau de puissance que ses ombres sont obligées de se battre entre elles pour susciter un peu d’enjeu … 😂
  3. Finalement, le père n'a quasiment servit à rien dans l'histoire. Et moi qui croyait qu'il allait jouer un role déterminant dans les événements à venir ...
  4. Ah d'accord, j'ai compris.
  5. D’après ce que j’ai compris du chapitre 111, selon le monarque du givre, le père ne possède pas de fragment de lumière éclatante. Là je n’ai pas compris. Ashborn la version "jeune" de Sung ??? Tout ce qu’on sait pour le moment, c’est que c’est comme ça que les fragments de lumières l’interprètent. Mais il est aussi possible que leur interprétation de la volonté de l’Etre absolu soit erronée. Je m’explique (attention, je vais partir en vrille dans un délire de type ésotérique) : -Le concept de hiérarchie, dans son sens étymologique signifie « l’ordre sacré ». Cette hiérarchie en tant qu’ordre sacré doit être vue comme une succession de relations dite d’englobement du contraire. Par exemple, le mot « Homme », en français, désigne le contraire de la « femme » et l’ensemble constitué par les hommes et les femmes. De la même manière, sur le plan astral, le mot « Bien » désigne le « Bien » et l’ensemble constitué par "le Bien et le Mal". Le Mal fait donc partie du Bien. Ce qui nous apparaît comme le mal n’est le Mal qu’à notre niveau de vision du monde, à un niveau divin, le Mal est un principe nécessaire à l’existence de l’univers. Le Mal fait partie d’un plan évolutionniste, c’est le côté obscur de la fécondité cosmique. Il est nécessaire à la construction du monde par la nature. Il est, en réalité, l’alter ego de Mère Nature. Un peu comme Lucifer qui est non seulement une fonction de Dieu mais aussi coexistant à Dieu. Ces éléments expliquent la persistance du Mal. - Le bas astral correspond à l’endroit du plan astral où se situent les vibrations les plus basses. C’est là où convergent les énergies négatives et habitent les êtres maléfiques. Mais le bas astral est œuvre du Créateur. Les énergies d’involution sont nécessaires à la vie tout autant que les énergies d’évolution, ce sont les deux pôles qui permettent l’équilibre, comme le jour et la nuit. S’il n’y avait que le jour, le soleil finirait par sécher toute la végétation, s’il n’avait que la nuit la photosynthèse ne pourrait pas s’effectuer. Le jour et la nuit créent l’équilibre qui permet la vie sur Terre. De même les énergies d’évolution et d’involution créent l’équilibre qui permet l’existence de l’Univers. Ici, ça pourrait être la même analogie avec la lumière et les ténèbres. Du point de vue des fragments de lumière éclatantes, les ténèbres sont à exterminer, à leur niveau ils représentent le Mal. Mais pour l’Etre absolu qui a un point de vue supérieur dans l’ordre sacré (hiérarchie), les ténèbres et la lumière sont inséparables, là où il y’a de la lumière il y’a forcément des ténèbres, plus la lumière est vive et plus les ténèbres sont sombres, les ténèbres font parti du Bien et c’est une perspective que les fragments de lumière ne peuvent saisir, d’où leur interprétation erronée.
  6. Franchement, j'ai eu très peur lorsque Sung en a terminé avec la reine des insectes. Je me suis dis " ça y'est, c'est reparti, beaucoup trop facile". Finalement, le monarque des fléaux était peut etre l'un des plus faibles. Content que Sung soit mis en difficulté face aux deux autres, c'est devenu tellement rare ...
  7. Au fait, est-ce que Lennart est un rang nation ?
  8. J'ai eu ce sursaut mais pardonné. 🙂
  9. https://scantrad.net/mangas/solo-leveling/155 https://scantrad.net/mangas/solo-leveling/156 https://scantrad.net/mangas/solo-leveling/157 J’ai lâché Solo leveling depuis la déception du combat Sung vs André. Mais pour le coup là ça redevient intéressant. Et comme par hasard, c’est parce que Sung n’est pas au centre de l'attention.
  10. Juste une remarque. Certains intervenants se plaignent dans les chapitres précédents de l’absence de Saitama. Mais c’est précisément son éloignement du théâtre des opération qui permet le développement des vilains et des héros qu’on peut voir dans cet arc ( qui est l’un de mes préférés). Parce qu’on sait que s’il était là, tout se serait déjà terminé. D’ailleurs, je me demande toujours quelle était la véritable force de Gouketsu. Il n’a pas eu de chance, il est tombé directement sur Saitama mais j’imagine qu’un combat d’artistes martiaux entre lui et Fang aurait été de toute beauté. Bref, tant mieux que Saitama ne soit pas là, le mieux serait qu’il arrive lorsque l’auteur aura terminé de développer les personnages des généraux de l’association des monstres, et qu’il ait donné plus de substance aux héros de rangs S.
  11. Ca va faire 16 ans que j'ai découvert Berserk. Beaucoup trop ému par cette nouvelle pour en parler. Plus tard peut etre. Pensée à sa famille. Qu'il repose en paix.
  12. De toute évidence, les deux particularités de Sung que tu cites lui donnent un avantage stratégique certain sur les autres chasseurs, il était évident qu’à un moment donné, il les dépasserait tous, ça on le comprend dès les premiers chapitres. Mais cela n’enlevait rien au danger auquel il devait faire face au cours de sa progression : il était question pour lui de devenir le plus fort le plus rapidement possible et il me semblait que toute l’histoire tournait autour de l’adversité auquel il devait faire face pour en arriver à devenir le plus grand chasseur. Pour faire des analogies, dès le premier épisode de One piece ou de Naruto, tu sais que les personnages principaux vont devenir respectivement roi des pirates et Hokage mais le fait qu’on le sache déjà n’enlève rien à l’intérêt du récit qui met en scène les difficultés auquel ils vont faire face pour y parvenir. Là avec Sung, où est l’adversité ? Très franchement, il n’y en a pas vraiment. Au début, c’était facile à supporter parce qu’il était faible, qu’on était content de le voir progresser par empathie parce que c’était un gentil garçon et qu’on se disait qu’à un moment donné, ça finirait forcément par devenir franchement compliqué mais maintenant qu’il est devenu une sorte de Dieu transcendant, c’est chiant, c’est répétitif, il n’y a plus de suspense, c’est devenu « Moi Sung Jin-Woo le beau gosse badass parmi les badass, coryphée des chasseurs dont le nombril est le centre de l’univers qui démonte tout ce qui me barre la route, je vais vous montrer à chaque arc à quel point je suis trop stylé », une sorte de Brad Pitt dans le film « Troy » qui déglingue tout sur son passage, à coté Chuck Norris c’est de la gnognote. Ça fait de lui une sorte de héros de Shonen plutôt fade, on dirait une sorte d’incarnation de la volonté de puissance de l’auteur et des lecteurs qui sert à évacuer leurs frustrations, très typiquement le concentré de clichés tournés en ridicule dans la parodie One Punch man.
  13. Je n’ai pas pu réagir plus tôt, gros problème avec mon PC. Le chapitre 147 est le premier que je n’ai pas du tout aimé. Finalement, il conforte toutes les craintes que j’avais depuis un moment : Sung est devenu une sorte de demi-dieu dans ce monde, il est intouchable. On nous a hypé Thomas André depuis son apparition, et surtout au chapitre 146, tout ça pour se faire latter off screen. Très décevant, c’est la première fois que je ressens ça depuis que j’ai commencé Solo leveling. Et là maintenant, au chapitre 148, on essaie de nous hyper Liu Zhigang mais les expériences passées nous ont montré que cela ne servira à rien, en cas de combat le résultat serait le même, il y’a Sung d’un coté et les autres de l’autre. Cette dévaluation des rangs nations est tragique car Solo leveling n’a jamais été aussi intéressant que lorsque Sung fait face à d’autres humains ( il reste les monarques et les dirigeants pour lui tenir tête mais ce n’est pas la même chose). Les autres chasseurs mondiaux sont tellement secondaires que l’auteur ne prend même plus la peine de les dessiner que comme une foule qui murmure pendant la conférence alors qu’il y’aurait pu y avoir tout un écosystème à développer. Ce manhwa avait un énorme potentiel, c’est dommage, les niveaux de puissances et les intriques géopolitiques n’ont plus aucun intérêt. Et puis, la résolution de la problématique Hwang Dong-Su est médiocre. Tout ça pour ça ? 😑 Et pourquoi son ombre peut parler ? Seules les ombres du niveau le plus haut peuvent s’exprimer, avec Beru c’était logique mais Hwang Dong-Su était si fort que ça ? S’il était si puissant, alors pourquoi on ne nous l’a pas montré ? Ah oui, parce que Sung est trop puissant, donc ça ne servait à rien. 😒 Mais alors, à quoi servait l’intrique autour de ce personnage qui a débuté il y’a plus d’une centaine de chapitres ? 🤨 Peu importe la manière dont on le tourne, là le scénario est claqué au sol … Solo leveling a vachement dégringolé dans mon estime, je n’arrive pas à croire que je suis maintenant d’accord avec les critiques qui disaient que ce n’était pas très bon façon chef Otaku, je suis entrain de tomber dans le cliché du lecteur qui brule l'oeuvre qu'il a adoré mais c’est fondamentalement de ma faute, j’en attendais trop, à ma décharge, la qualité des planches et le rythme effréné de l’histoire m’ont induit en erreur sur son potentiel. Maintenant, je vais continuer de regarder la suite mais de manière bien plus distante et détachée, en espérant intérieurement que la suite du scénario me fera changer d’avis mais j’ai peu d’espoir …
  14. S’ils ne peuvent pas, c’est que la guilde des charognards n’est pas si puissante que ça. Du coté des ombres, si on doit faire l’inventaire des officiers, sachant que Beru et Igris sont absents, on a : -« Défense » qui est au rang chevalier élite depuis un bon moment, donc d’une force équivalente à un chasseur de rang S de haut niveau -« Acier » qui a été récemment promu au rang chevalier élite, donc d’une force équivalente à un rang S -« Jema » qui est au rang chevalier élite, donc force équivalente à un rang S -Les géants, on sait que 31 étaient sorti du portail au Japon mais qu’un seul avait traversé la mer de Chine avant de se faire trucider par Liu Zhigang. Donc, en principe, 30 ont dû être éveillé en ombres. On n’en a pas la confirmation mais vu qu’ils étaient au niveau de boss de donjons de rangs A, ils devraient tous être au moins au niveau chevalier élite, soit équivalent à des rangs S. -Tank qui avait été promu au rang chevalier depuis un bon moment, donc d’une force équivalente à un rang A + -Les trois magiciens qui sont au grade « Elite », soit des rangs A. -Et enfin les trois haut orcs qui étaient les gardes du corps de Kargalgan qui sont de rangs A ( donc certainement grade « Elite ». Derrière, on a la piétaille de rang B. En principe, ça devrait être gérable pour l’une des plus grande guilde du monde ( je suppose qu’au moins la moitié est de rang S, soit au moins une cinquantaine, avec parmi eux quelques individus au niveau de Cha Hae-In voir de Goto Ryuji ) même en tenant compte de la régénération des ombres. Je sais que ce n’est pas dans le style des auteurs de s’attarder sur les personnages périphériques mais là l’occasion serait parfaite de faire un peu de world building en délaissant le combat entre André et Sung au prochain chapitre pour développer à la place la guilde des charognards, un peu sur le modèle d’Oda qui a profité de la bataille de Marineford dans One piece pour développer l’équipage de barbe blanche. Ce serait bien sympa mais ça n’arrivera pas, les auteurs sont beaucoup trop focalisés sur le personnage principal pour ça, du coup on conservera l’impression que la guilde des charognards n’est composée que de randoms sans intérêt qui ne peuvent rien faire contre les ombres.
×
×
  • Create New...