Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Raiko Hugen

Members
  • Content Count

    165
  • Donations

    0.00 EUR 
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

2 Neutral

About Raiko Hugen

  • Rank
    Pirate
  1. Bon c'est parti un premier groupe plutôt serré et un deuxième de type tour 1 à mes yeux : Groupe 3: Elizabessssuuuuuuuu : tordu mais souvent là pour donner la réplique à Katsura (un rôle non négligeable puisque ladite réplique est d'or). Ne dégage pas à mes yeux une personnalité intéressante, contrairement aux autres persos comiques du manga. Son rôle de mascotte reste indéniable mais je n'ai pas grand chose à dire d'elle (de lui ? il faut avouer que Sorachi garde cette fois l'ambiguïté). Nobume : Une sorte de yandere sans les attributs énervants du genre. Je n'aime pas trop le fait qu'elle ait usurpé à Kagura le rôle de rivale sadique de Sougo mais elle n'a tellement pas le même caractère que ça n'a finalement pas posé un problème de répétition (à la différence d'un Katsura qui s'est senti lésé par l'arrivée de Kyubeii). Et comme sur mon portable je ne paux faire les contenus masqués je ne peux parler de son développement dans l'arc FS, mais d'autres ici l'ont très bien fait ! Utsuro: Toujours le même problème avec le cellulaire, m'enfin le gros problème reste que selon moi il apparaît dans le récit trop tardivement, et c'est un peu domage quand on voit ce qu'il y a apporté. Jirocho: Parce que les Four Devas, parce que sa sauvagerie n'a d'égale que son scepticisme froid, prêt à se métamorphoser à tout moment. Charismatique, misanthrope, mais pas dénué d'une humanité bien exploitée, que demande le peuple. Un arc principal (que j'adore) aura suffit à en faire une pierre édifiante singulière dans le ginta-universe et cette finesse doit être récompensée par mon vote ! Groupe 4: Pas grand chose, à dire, vote pour Bansai. Hedoro a apporté un décalage bienvenu mais dont les gags se sont à mes yeux étiolés par la suite. Asaemon mouarf, sympathoche mais pas ultra originale, mais vis-à-vis de personnages féminins de la même œuvre. Sorachi… huuummm un peu de philosophie pour vous tracasser tout le Week end en dire plus long Les petites morales de Sorachi, pour nous rendre compte de l'inanité de notre existence, plus pertinent que Nietzsche ! Vous aimez les enfants ? - Noooooon - Dommage pour le troll le porter jusqu'aux quarts ou même demis aurait été un beau symbole, mais allez laissons Bansai s'occuper de ce groupe!
  2. Ça y est il est temps d'être un peu plus réglo, parce que ça devient sérieux (on peut considérer le groupe 5 comme celui de la mort tandis que d'autres sont plus "légers" mais tirage au sort oblige)! Pour le premier groupe: Pirako : sympa mais secondaire, un retournement peut être un peu expéditif et un retour à la fin peu nécessaire. Mais je lui accordé un certain crédit à partir du moment où l'arc des four devas est un de mes (voire mon) favori. Kyubei : j'ai bizarrement rarement été enthousiasmé par ce personnage. Il est important, mais les running gag qui lui sont relatifs ne sont pas ceux que je préfère. Et je dois admettre que si j'aime l'arc yagyuu, c'est moins grâce à elle qu'à l'ensemble de ses éléments (surtout Hijikata). Alors elle reste une icône du manga et à toute ma considération pour ça mais meh. Quand à la problématique trans qui tourne autour d'elle, je la trouve inégalement exploitée par Sorachi : parfois avec justesse (arc yagyuu) parfois avec lourdeur (arc gender bender). D'autant que pour ma part, j'ai la sensation que l'auteur a clairement tranché sur son genre (je dis pas "elle" pour rien) et que passé un certain moment du manga, il ne laisse plus planer l'ambiguïté qui faisait sa singularité au début. Ça m'ennuie j'ai l'impression d'en avoir dit que du mal mais l'apprécie quand même beaucoup ! Abuto: ça m'ennuie de ne pas voter pour lui car j'ai une grosse sympathie pour ce perso (autant que pour un speedwagon dans Jojo). J'adorais son flegme et son sarcasme permanent, mais Sorachi a fini par trop appuyer sur cet aspect au point d'en faire un incroyable bavard, dont la franchise brutale et le cynisme se perdent dans un flot de paroles un peu futile sur la fin. Mais j'adore quand même et son combat contre Kagura reste mon préféré du manga (oui oui sans blague !) Kamui : j'ai hésité car son développement final m'a tout à la fois désappointé et extasié et encore aujourd'hui je ne sais pas quoi en penser clairement. Mais pour la hype qu'il a apporté, et ce même avant son apparition (lorsque de sa première évocation via Umibozou). Je n'ai pas grand chose à ajouter il a suscité beaucoup de hype et pour elle je lui accorde mon vote ! Groupe 2: Excalibur : pas un grand fan de son arc, vu trop récemment peut être (j'ai attendu son adaptation animée, malgré mon très bon anglais j'avais du mal à entrer dans le délire sur le papier). Otose : Content qu'elle ait passé le premier tour, mais la je suis un peu désarmé pour prendre sa défense. Disons que si un bar comme le sien, même vide, existait dans la capitale, c'est dans ce type d'endroit que j'irai picoler et raconter mes problèmes (quitte à en créer rien que pour faire la conversation avec cette vieille dame). Elle ne se distingue pas des autres canons du genre dans les mangas (la vieille franche, parfois flippant avec un bon fond) mais j'apprécie ce qu'elle représente ! Shoyo : Humm très beau personnage, un brin philosophe sans être niais ou lourdingue mais peut être un peu trop lisse à mon goût. J'apprécie le temps qu'ait pris Sorachi pour nous le dévoiler et nous le présenter (bien que ce rythme soit asymétrique et s'accélère trop brutalement à partir de l'arc SA) et la justesse de son écriture. Mais sans grand plus. Isaburo : je le jugeais caricatural au début (arc des enchaînés) malgré des blagues avec les textos qui faisaient mouche et me faisaient ultra rire. Mais voilà, vint l'arc de la courtisane légendaire où il gagna en ambiguïté (tout en conservant son côté d'ordure) puis l'arc FS ou il obtint la palmé de retournement le plus réussi de Gintama (à mes yeux). Il vole pour moi la vedette à Kondou ou à tous les autres dans cet arc et l'anime n'a fait que sublimé ce développement pas si soudain que ça. Malgré une concurrence certaine, accéder au troisième tour n'aurait rien de grossier pour lui !
  3. Bon pour le premier groupe un petit coup de Pandemonium (-San) sans une conviction immense dans un groupe sans grande qualité. Parce que pour le fun et parce que c'est une grande beauté Ensuite pour le groupe suivant, je ne me fais pas beaucoup de mouron pour mes deux chouchous Kondo et Tsukiii (prononciation à la Kagura). Le premier parce que même si les blagues gravitant autour du nudisme ne sont pas ce que je préfère dans l'humour absurde nippon, son flegme naturel à intervenir dans une discussion au sein d'une propriété privée où il n'est absolument pas convié (et chef de la police qui plus est) bah ça ça marche toujours chez moi. La seconde parce que boire ou être charismatico-serieuse en toute circonstance il faut choisir.. Ou pas et c'est tant mieux !
  4. Mince j'ai loupé le groupe 2 ! Bon pour pour tour : De prime abord un vote unique à ShigeShige, parce que Shogun ka yo et puis c'est marre ! De la même manière qu'il est normal de vider une station de ski entière pour qu'il sente le vent souffler sous son entre jambes, on lui laisse ce groupe pour mieux laisser briller sa superbe et son slip ! Alors oui il y'a Matako, mais je suis d'accord son côté fan girl n'a été pertinent et bien employé ni sur le plan humoristique ni émotionnel. Design sympa mais coquille vide à mes yeux.. Deuxième groupe, alors : Housen parce que probablement mon vilain d'arc préféré. Un sala*d qui en impose et qui s'assume comme tel. Je suis faible face au soleil ? Et vas-y que je te façonne un monde ténébreux à mon image, en réussissant à l'imposer à moults personnes et en faire une pierre angulaire pour Edo et la galaxie ! Car ce n'est point Housen qui craint la lumière mais la lumière qui craint Housen ! Bref un bon gars bien charismatique avec une fin fabuleuse ! En 2e perso va pour NobuNobu. Parce qu'on s'est bien marré de son côté (littéralement) tête à claques. Son évolution reste toutefois trop soudaine et, à mes yeux, mal gérée par Sorachi (chose assez rare). Je pense que de base il n' avait pas prévu ce retournement et l'a décidé au dernier moment, ce qui laisse un petit goût de bâclé. Il n'en demeure pas moins que, sans chipotage, ça reste fidèle à la volonté de Gintama de ne JAMAIS laisser de place à la bipolarité et au manichéisme. Obi Hajime, moui sympa mais un peu léger dans son écriture (au contraire de l'arc dans lequel il officie) Seita est plus une porte d'entrée à de supers arcs ou episodes (yoshiwara, apprendre l'histoire avec Gintoki et Tsuki-sensei, Seita et ses multiples "maman") qu'un personnage transcendant bien qu'il apporte ci et là un peu de rafraîchissement !
  5. Un tournoi que j'attendais depuis longtemps et je ne pensais pas qu'il aurait un jour lieu.. Ça faisait longtemps que l'impératrice n'avait pas gagné de titre tiens 😁 Pour ce tour ce sera Kamui et Isaburo dans un premier temps. Shijaku et Hedoro dans un second temps. Je serai plus discursif en commentaires pour les prochains groupes/tours car il y a de quoi blablater (et se marrer)! Aru-dialement votre !
  6. Raiko Hugen

    Gintama [Hideaki SORACHI]

    http://www.ishuhui.com/post/375745 Même sans traduction, le chapitre est sublime ! Cet arc devient vraiment génial depuis qu'il se concentre sur les Yato ! Sur les quatre anciens compères c'était sympa, mais c'était plus ou moins de la redit, ou du moins une tournure assez attendue (le ralliement provisoire de Takasuki). Là en revanche, l'approfondissement du personnage de Kamui est génial, assez simpliste dans le fond (voulait être assez puissant pour protéger sa famille + interrogation sur ce qu'est la puissance), mais dans le traitement (et dans la forme, bon dieu ces dessins !) c'est du sans faute, au-delà de mes espérances, tout en étant surprenant ! Et ce chapitre constitue le point d'orgue. Vivement la VUS...
  7. Raiko Hugen

    Gintama. (Bandai Namco Pictures)

    Et bien pas déçu de ce petit nouvel opening, je l'attendais et le voici. Concernant l'épisode lui-même, d'un point de vue qualitatif il est superbe ! Lent mais très sensitif, parfait pour débuter le nouvel arc. Bien qu'un peu récurrent depuis l'arc précédent, j'aime assez bien le nouveau thème, harmonieux et tragique, mais dans la justesse. La scène de l'épisode (y'en a plusieurs pourtant): le regard que lance Gintoki à Nobume ! Il ne finira jamais de nous étonner, au 308eme épisode j'ai encore l'impression de le découvrir ce perso' ! Mais le plus important n'est pas lui, mais bien Hijikata, dont la fausse rivalité qu'il entretenait avec le permanenté prend tout son sens. 10 ans plus tard, il se retrouve confronté au même dilemme que son meilleur ennemi. Mention à la fin de l'épisode, qui plutôt que de se terminer sur un cliffhanger classique, s'achève sur une impression de malaise, un suspens à la fois nostalgique et troublant ! Et on n'en finit pas d'haïr ce cloporte de Nobunobu ! [spoiler=Spoilers Manga]Pour la présence d'Utsuro dans l'opening, je ne le vois pas comme un gros spoil, beaucoup vont penser qu'il ne s'agit là que d'un simple ponte du tendoshuu. Plus gros spoil constitue pour moi l'omniprésence des naraku (dont Oboro) et surtout l'absence du Mimawarigumi dans les combats. Il me semble qu'au début de l'arc on s'attend principalement à un affrontement avec ce dernier et non de nouveau avec les corbeaux (quoiqu'en fait ils débarquent assez tôt). Et le fait que les protagonistes ne combattent que les naraku laissent supposer que Sasaki, Nobume et leurs hommes ne seront pas des ennemis bien longtemps, ce qui gâche peut-être un certain suspense. Mais bon là franchement je chipotte et mon avis est biaisé par ma connaissance de la suite.. Edit: Si effectivement je viens de me re-mater l'opening, il est évident que certains feront le rapprochement avec Shoyo, la faut à la couleur... (dans le manga je n'y avais pas tout de suite pensé
  8. Raiko Hugen

    Gintama. (Bandai Namco Pictures)

    Bien je me suis abstenu de commenter épisode par épisode (pas de temps, d'ailleurs j'suis plus très actif sur le fofo ) mais là un petit (tout petit) bilan s'impose, mais tout a déjà été dit. Très satisfait de l'adaptation de Bloodbath, malgré quelques petits hics, donc un gros (déjà évoqué par Papy) qu'est l'épisode du combat Yorozuya/Shinsengumi contre les Yatos, qui plus était un des passages de l'arc que j'attendais le plus ! Dans le manga on ressentait toute l'arduité qu'avaient les héros à se débarrasser ne serait-ce que d'un des Yatos, on les sentait bien en difficulté, la lecture était assez nerveuse et le suspense présent à chaque case... là bah c'était vraiment pas top, qualité mauvaise et combats sans la fébrilité et la violence qu'on ressentait dans le manga. Ainsi j'invite ceux qui en ont la motivation de relire ce passage-là, qui m'avait beaucoup plu. Mais ça c'était pour pinailler, car le reste était à la hauteur des attentes, notamment la partie Gintoki vs Tagasuki/flashback où il faut dire qu'ils se sont surpassé. Le rythme quand à lui était très bon (parfois 3 chapitres par épisode) parfois prenant bien le temps de poser les dialogues avec une certaine "lenteur" (parfois lyrique) qui pour autant ne rompait pas avec la cadence générale du récit (le dialogue entre ShigeShige et le tendoshuu m'avait paru plus prompt et, peut-être, un peu moins barbant dans le manga mais je chipote). Bref du très bon dans l'ensemble (mention aux combats Sougo/Kamui, la scène de la décapitation, et le Gintoki/Sagasuki dont les studios ont fait le choix judicieux d’exacerber la violence et l'accablement) ! #Raikocontent ! Et nous accueillons à présent le 1er mort des personnages récurrents de Gintama (les autres personnages décédaient dans l'arc au cours duquel ils étaient apparus comme Itou ou Nakamura !) en la personne de "Shogun Ka Yo". Allez messieurs dames vous pouvez déprimer ! Pour la suite, on se posait encore (un peu) la question sur la suite à venir: et on enchaîne sur l'arc suivant ! Donc pas de retour aux arcs débiles non adaptés... Les studios les gardent peut-être en réserve (sous forme de flashback comme dans Naruto ?) quand l'animé commencera dangereusement à rattraper le manga (?) Mais avec le nouvel arc qui commence, on va, je l'espère, avoir droit un vrai opening ! Parce que bon, l'opening qui se contente de recycler les scènes déjà vues, voilà, quoi, je veux un visuel à la hauteur de la musique moi ! Donc pas le temps de souffler, on est reparti pour un tour d’épique et de grabuge dès la semaine prochaine ! Comme dirait Bernard Lavilliers: On the road again !
  9. Raiko Hugen

    Gintama. (Bandai Namco Pictures)

    Vu pour l'épisode 297.5 (le jump festa), qui s'axe beaucoup outre, les petites barres de rires occasionnées par la parodie de Shokugeki no Soma, sur une mise en bouche pour Bloodbath. Le lien de Papy n'étant plus disponible, voici pour ceux qui ne l'ont pas vu: https://www.facebook.com/137176583155237/videos/463836663822559/
  10. Raiko Hugen

    Gintama. (Bandai Namco Pictures)

    hé beh moi qui pensait que l'arc de la "malade imaginaire" ne ferait qu'un épisode.. Il l'ont assez bien élargi. ET bon, comme je l'avais mentionné, Kagura en mode tsukkomi ça n'a pas de prix ! Cet épisode me rappelle énormément celui qui suivait l'arc "Umibozu", où Kagura testait sa popularité auprès des autres en se planquant et déchantait vite... Bah oui, quand Gintoki ne pensait qu'à son engin lors dudit épisode, ici il ne pense qu'à l'argent... La semaine prochaine sera encore plus épique !! En parlant d'épique, c'est confirmé pour MOTHERFUCKIN'Bloodbath !! Comme je l'avais dit cette confirmation ne m'enchante pas énormément, vu le petit paquet de chapitres (dont certains supers) qu'il restait encore à adapter avant celui-là (et je crains qu'ils ne tombent aux oubliettes). Voyons toutefois le bon côté des choses: du sang, de la sueur, des larmes, de la boue, et ce avec une animation aux petits oignons (car oui, ça m'étonnerait qu'ils baissent la qualité pour ça, bien au contraire), ce va être un mois grandiloquent que ce décembre-là ! Car du comique au tragique il y a un pas que Sorachi et la Sunrise (Bandai) savent très bien et très justement transgresser... En attendant, je conseille vivement de profiter des épisodes clownesques de novembre, de les savourer même.
  11. Raiko Hugen

    Gintama. (Bandai Namco Pictures)

    Kondo... no comment.. on pourra pas dire qu'il ne prend pas soin de ses troupes.. Et Hijikata qui ne respecte même pas son propre code du guerrier ! Voir un Katsura se battre de manière sérieuse On avait pas vu ça depuis quoi ? Benizakura ? C'est dire ! Très bonne animation sur la fin (ça laisse rêveur pour Bloodbath). La semaine pro est adapté l'un des arcs que je souhaitais le plus voir depuis la reprise de l'animé
  12. Raiko Hugen

    Gintama [Hideaki SORACHI]

    VCH: http://iwazu.tumblr.com/post/131675331977/gintama-chapter-561-chinese-raws J'avais également pensé au Netero vs Meruem. Gintama reprend à son tour le paradigme shônenien du vieux très fort qui se sacrifie ! (sauf que le nôtre il a pas de barbe ni de cheveux). Il est évident que vu la tournure que prend Sorachi pour finir ses derniers actes (tuer un personnage secondaire après l'avoir bien glorifié), je pense que notre cher "Papy" (pas la forumeuse, le papy de Kagura) ne survivra pas, de même que l'équilibre écologique de sa planète natale. Après je ne pensais pas qu'il se rebellerait tout de suite contre Utsuro, j'attendais un revirement à la Isaburo au cours de l'arc, pas dès le début des hostilités ! Un combat contre Utsuro ? Je pense qu'il y aura un tel combat entre les deux monstres, mais il devrait être plutôt indirect à mon sens, stratégique et bourrin à la fois (mais de loin, genre Umibouzu qui détruit des armadas de vaisseaux, affaiblissant la force de frappe de Utsuro, tandis que ce dernier détruit la planète originale des Yatos). A voir ce qui va suivre. Et oucékilé Kamui ?? Serait-il possible qu'on ne le voit pas durant cet arc, laissant la vedette à son père (et sa sœur), ou la toute fin de l'arc ? Peu probable, mais le comment son entrée en matière est difficile à prévoir ! Et puis il est temps pour Kagura de briller (parce que c'est pas tout, mais elle n'a fait qu'en prendre plein la tronche dans les derniers actes contre Kamui puis Utsuro). Pour ce chapitre PS: Oui je sais que ça fait un petit moment que j'ai pas été actif sur le forum, d'où mon côté bavard sur cet arc!
  13. Message qui date du 27 avril Et comme qui dirait: ça c'est fait ! Encore une fois, si je ne peux que me délecter de cette victoire ! Mon personnage préféré qui reçoit telles lettres de noblesse ! Et Kagura aurait beau se la jouer "c'est normal", elle ne peut qu'être émue du dévouement sans faille de sa fanbase. "Merci les gars !" Ce tournoi m'a quand même bien plu: modéré, parfois un peu surprenant etc. Top 10 assez sympa (bon C-18..). Je pourrais bien pinailler et regretter certains départs précoces de certaines (Asuka a été un gros traumatisme), mais je préférais retenir la tronche du quatrième tour, bien plus intéressant, divers et juste que l'année précédente. A noter de bons parcours de petites "invitées surprises", comme Shiro, Misaka ou Akane, qui ont eu la chance de ne pas tomber sur Kagura et que j'ai pu soutenir jusqu'au bout ! Et de toute manière, quelle issue, je ne vais pas vraiment m'en plaindre ! Si Kagura fut la grande surprise du dernier tournoi IM féminin, le fait qu'elle confirme ainsi ne peut que pousser encore les plus réfractaires à se mettre à Gintama (c'est vrai, 550 chapitres à s'avaler, ou 300 épisodes ça peut rebuter), et peut-être venir faire vivre le topic qui lui est consacré ! Une fois n'est pas coutume, merci Ino pour ta rigueur (et ta patience) ! Et à bientôt pour le prochain IM ! Bye Bye tout le monde ! - Aru
  14. N'en déplaise à certains forumeurs très conservateurshumour, je l'aime bien moi cette finale qui bifurque un peu des habitudes (vous l'avez eu votre tournoi OP les gars, laissez la place aux autres ! et cessez de bougonner comme des Calimero, vous deviendriez presque aussi mignons que lui ). Nous avons le choix entre d'une part une gamine qui semble sortie tout droit d'un conte foklorique, alors qu'elle n'est tirée de nulle part sauf de la tête de ce bon vieux Myazaki, de l'autre une gamine inspirée d'une célèbre contine japonaise mais dont on aurait du mal à saisir le lien ! J'ai beau trouver Chihiro et son histoire d'un lyrisme sans pareil et d'une bonne dose de morale bien sentie, je resterais fidèle jusqu'au bout, et conférerais mon vote à L'Impératrice. A croire que Papy et moi avons eu la même idée pour cette finale. Car cette fois, pas de pavé humoristique et parodique de ma part, je vais jouer la sobriété. Kagura c'est finalement cette petite alchimie qui fonctionne. Il y a beau avoir tout ce burlesque et cette bouffonnerie autour du personnage, si elle n'était qu'un comic relief, elle n'aurait pas toute cette fanbase et ce succès. Nombre de personnage seulement humoristiques se sont cassés les dents à trop demeurer dans cet archétype, mais Sorachi, lui, il ne sait pas trop faire dans les canons. Car Kagura est un personnage qui nous fait rire, mais le rire n'a jamais crée subséquemment l'attachement, comme elle a su le faire avec son lot de naïveté, de sourires et même de douleurs. Elle nous a montré beaucoup et ne semble pas s'arrêter là, nous a fait connaître l'angoisse, quelques serrements de cœur (fin de l'arc Umibuzou..), l’exaltation, et ce tout en restant cohérent avec le côté loufoque qui la caractérise si bien. Kagura c'est à la fois cette petite peste grande gueule et vulgaire dont on ne saurait se lasser, mais aussi un petit gabarit rempli d'altruisme, d'humanité et de bravoure, tout ce très bien exploité qui ne vire jamais dans la niaiserie et le pathos. Kagura c'est la petite cousine qu'on aimerait avoir, qui nous en ferait baver 85% du temps, mais qui nous le rendrait si bien les 15% restants (et on s'ennuierait pas en tout cas) ! Donc Kagura à la victoire n'a rien d'abusé, certes cette affirmation est biaisée par mon fanboyisme (rôle que je me plais à jouer depuis le début du tournoi), mais ça ferait une bonne effigie comme Miss ! Et ça apporterait un sacré contre-pied à tous les fatalistes qui affirment que la victoire d'un tournoi IM ne peut être réservée qu'à des persos de OP/HxH/FMA/DB/Naruto. Car les plus petits qui parviennent à l'emporter sur les plus grands, n'est-ce pas là l'ethos de beaucoup de mangas ? Cette finale serait-elle le début d'une nouvelle ère dans les tournois IM, une ère dans laquelle on peut croire aux surprises ? Moi, l'idée me plaît en tout cas. PS @Tesshin, excellentes images, qui dressent bien le portrait de ce personnage si pluriel ! Edit: Ah oui, et puis j'ai un peu de mal avec le terme "hype" que beaucoup utilisent, depuis le début du tournoi, a priori de manière péjorative dans le sens "suivre la mode de manière passive" (peut-être me trompe-je mais c'est comme ça que je le perçois). Or, ce n'est pas parce que certains apprécient réellement le personnage qu'ils suivent une hype, et ce n'est pas parce que certains viennent de découvrir un personnage et y accrochent qu'ils suivent le mouvement comme des moutons. Au lieu de vouloir expliquer tout succès, de manière défavorable, par la "hype" (solution facile), essayez plutôt de comprendre pourquoi tel ou tel personnage est populaire (et je ne parle pas que de Kagura). Les commentaires des gens qui votent sont là pour ça après tout
  15. Perdu au fin fond de l'Europe avec un simple portable, je ne suis en mesure d"apporter ma contribution de gros pavé ici pour l'Impératrice. Mais le coeur y est. +1 pour Kagura-aru ! J'espère pouvoir être opérationnel pour la grande Finale!
×