Jump to content

Da Vinci

Members
  • Content Count

    38
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About Da Vinci

  • Rank
    Rookie

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Hmmmh hummh humm, ce genre d'intro ne laisse rien au hasard. En gros, tous ceux qui ne sont pas à applaudir des pieds et des mains ont mal lu One piece et faut comprendre également qu'ils ne recherchent qu'une chose: DE LA BASTON !!? Hahaha. Joli, joli mais le procédé est épuisé... Visiblement c'est toi qui n'a pas encore saisi comment One piece fonctionne maintenant malgré des centaines et des centaines de chapitres car alors que "certains" se plaignaient déjà de la place que prenaient Rebecca, les nains etc dans Dressrosa ainsi que le manque de combats à la hauteur et la multiplication de cliffs j'aurais pu faire comme toi. Ex: J'ai l'impression qu'a cause des derniers chapitres trop bons enfant pour certains, beaucoup ont oublié certaines choses : - Le CP0 - La power up de Luffy face à Dofla - Le progression de Ussop qui devrait passer un cap et ne plus avoir peur - Burgess & Sabo - Très certainement de futurs alliés ou nakama - Law & Zoro - La présence d'un nouvel amiral - Big mom qui peut débarquer n'importe quand Easy nan !?? Alors que finalement Dressrosa aura été pour beaucoup un calvaire de déceptions avec que des pétards mouillés étalés sur une durée incroyable. Burgess, Fujitora, l'équipage de Dofla, Cp0... En effet c'était dantesque ^^ Encore une fois, il ne s'agit pas de ça, relis mieux les commentaires critiques... Tout en sachant que personnellement la présentation de Kaido m'a laissé de marbre et ne m'a pas donné satisfaction au niveau de l'originalité avec son look de géant d'Elbaf. Alors ce simulacre de "combat" entre Sabo et Fujitora, sincèrement comment peux-tu mettre cela en avant ?? Sinon pour ta dernière phrase, on revient au contenu de la première: ceux qui se plaignent ne sont pas assez mûrs pour pouvoir apprécier ce manga à travers ses paysages lool ??
  2. La même chose ici... Encore une fois très déçu même si ça fait un bon moment en fait. Pas d'émotions, pas de frissons, pas d'implication aussi bien au niveau des personnages que de l'intrigue. La trahison sur ce fameux "shin sekaï" qui devait tout retourner alors qu'en fait c'est plus une violente régression qu'autre chose puisque de l'avis de beaucoup tous les arcs depuis l'ellipse n'arrivent as à la cheville d'un water seven ou d'un skypiea ou de celui avec Croco... La stagnation règne sans partages aux côtés de la redondance des schémas, tout ça au milieu de chapitres courts bourrés de cliffs pour enfants de 6 ans et de pauses incompréhensibles ! Ne parlons même pas de l'animé... Des combats sans reliefs et soporifiques depuis mathusalem. Hxh en pause, Bleach qui se termine, (les auteurs de Death note qui pondent un copié/colle minable). MAIS que se passe t-il dans le monde du shonen nekketsu, c'est triste !! Pour une fois, ici je comprendrais l'avocat qui me répondrait "Mais bon sang, pourquoi donc continue-tu de suivre ce manga ?"... Je sais pas trop en fait, j'attends peut-être l'occasion de passer à autre chose ou de laisser en suspens sans en souffrir plus que nécessaire. Mais bon, avec les 3 / 4 pages de commentaires dont à peine une parle réellement du "contenu" du chapitre, beaucou semblent avoir déjà sauté le pas vers l'abandon de One piece.
  3. Idem ! Plus que de ne plus me faire rêver ou ne plus me procurer de sensations, One piece m'a carrément déçu (et continue) et autant au niveau des scans que de l'animation c'est devenu un calvaire, une source de malaise que de suivre ce manga. Presque insupportable... C'est uniquement la pauvreté du nekketsu contemporain qui me contraint à continuer "chaque" semaine et le background de ce manga néanmoins je suis du même avis que vous et voir que les chapitres de One piece ne dépassent plus les 4/5 pages depuis un long moment en dit long sur la question. Le vide de l'intrigue entraîne le vide des échanges... Une page de spoil, une page pour dire que le chapitre était excellent puis plus rien à part quelques théories sur la demi-page de suspens que l'auteur a dénié accordé à ses lecteurs. Winter is coming !? No, winter is already here !
  4. >Gabriel, Il me semble que tu confondes Kurma la tortue qui est l'incarnation d'une divinité indienne est le concept de l'auteur de fantasy Terry Pratchett comme je disais dans mon premier commentaire. C'est dans le très connu "Annales des disques monde" que l'univers est supporté sur le dos de 4 éléphants eux mêmes supporté par la carapace d'une tortue. En lisant ce chapitre, certes plaisant avec un esprit très one piecien, je me dis tout de même que l'auteur n'invente pas grand chose en réalité: -le concept de l'île est clairement inspiré du monde de Pratchett. -cette histoire d'habitants qui s'isolent volontairement est encore une fois inspiré de la propre histoire de son pays -le design de Weeble rappelle beaucoup celui du père de Shirahoshi sans compter que cette histoire de fils qui surgit de nulle part à la mort du pirate le plus fort du monde est également directement inspiré de HxH avec Beyond Nétéro qui débarque de nulle part à la mort du Hunter le plus fort... Mais ça a le mérite d'avoir de la gueule et de relancer le manga qui prenait (reste à voir) selon moi une sale tournure depuis environ 2/3 ans.
  5. Ah oui, je sais pas pourquoi Zou a toujours été associés aux samouraïs dans mon esprit... Je pense tout de même que Oda fait ici un rapprochement avec l'isolement du Japon mais c'est bon à savoir, merci.
  6. Quel soulagement de pouvoir enfin noter un chapitre "bon" selon mes critères persos Un esprit d'aventure, de l'inconnu, une intrigue qui avance en temps réel, du rythme, un environnement non figé, un chapitre autour duquel il est aisé d'échanger de façon constructive etc J'ai particulièrement aimé deux choses, deux clins d'oeil de l'auteur (ou c'est peut être juste moi hein lol): -Pour cette île perché sur le dos d'un éléphant j'y vois comme un hommage à notre cher Terry Pratchett pour ceux qui connaissent et qui nous a quitté récemment et qui est mondialement connu pour sa saga "Les annales du disque monde" dans laquelle l'univers repose sur le dos de 4 éléphants reposant eux mêmes sur le dos d'une tortue. Peut être Oda était-il un admirateur de cet auteur à la plume si bizarre... -En sachant que les samouraïs vivent à Zou dans le monde de One piece, qu'ils représentent plus que tout le peuple japonais, et qu'il est mention d'un peuple qui s'est volontairement isolé des autres je n'arrive pas à m'empêcher d'y voir la propre histoire du Japon qui a fermé ses frontières pendant plus de 2 siècles avec pour ordre de tuer tout étranger à vue avant que les ricains ne les forcent à les ouvrir en utilisant la technique de la canonière. Bref, pour moi c'est enfin un bon chapitre.
  7. Perso j'ai trouvé ce chapitre plus ou moins dans la même lignée que celui de la semaine dernière... Manque d'originalité, redondance, incohérence et facilité. Manque d'originalité car ça commence à véritablement saouler d'avoir exactement les mêmes fin d'arcs avec la fuite éperdue (sans aucun suspens) alors qu'on sait qu'ils vont s'en tirer sans problème ou bien après le Sabo-Ace 2.0 nous avons maintenant Rebecca-Vivi 2.0 dans la même pause, avec le même discours barbant... Redondance parce que Barto qui nous bassine avec son fanboyisme à n'en plus finir, moi qui me réjouissais de ne plus avoir les "blagues" foireuses de Brook ou de Sanji sur les os de l'un et la vulnérabilité de l'autre aux femmes. Sérieux Oda on a compris donc pas la peine de foutre ça en répétition à la moindre apparition de ces personnages, à force ça fournit l'effet inverse à celui voulu... Incohérence pour le comportement du CP0 et de la marine, ce groupe "d'élite" qui agit comme un parfait demeuré à faire des allers-retours inutiles entre Marie joa et Dressrosa restera pour moi l'un des trucs les plus incroyables vus jusqu'ici ou Fujitora qui semble très porté sur le respect de la parole donnée, de l'honneur etc n'hésite maintenant pas une seconde à forcer les portes du royaume de celui devant lequel il s'est prosterné il y a de ça quelques heures afin d'excuser son inaction, LOL Facilité pour cette histoire de dès qui tombe sur le 1 pendant 3 jours, non mais sérieux... Il peut pas faire mieux et se donner la peine de créer un scénario qui ne laisse pas à chaque chapitre transparaître la "patte" de l'auteur alors qu'il a à chaque fois deux semaines pour moins de 20 pages. Ah non, il fallait attendre que Luffy se réveille pour que la face du 6 sorte ! Après Kaïdou (un géant suicidaire qui gère avec brio et dans le commerce une grande partie du monde) qui tombe miraculeusement devant Kid and co, après un chapitre précédent contenant lui aussi un coup de dés, je trouve que ça fait beaucoup niveau facilité scénaristique pour justifier ou amener telle ou telle situation. Je crois que la chose qui m'a le plus intéressé du chapitre c'est le sac que porte Kinemon sur son dos et qui je crois appartenait à Burgess donc contient des choses intéressantes pour la suite de l'intrigue...
  8. J'ai tout d'abord voté bon puis ai regretté de ne pas avoir coché la case "moyen": Mis à part le fait de revoir Nami and Co ou d'apercevoir pour la première fois Kaidou (il était juste temps), je trouve encore une fois que l'auteur ne parvient plus à diluer ses "interventions" dans le déroulé de son manga, en gros le fait que les dès de Fujitora tombent toujours de sorte à ce que les protagonistes n'aient pas trop de problèmes à avancer montre selon moi la propension trop grande à justifier par un coup du sort "facile", cela juste après l'amnésie de Sabo; nostalgique du temps ou les choix de l'auteur étaient plus transparent, plus fluide de sorte à ce qu'ils ne me gênaient pas dans ma lecture... L'autre chose qui m'a vraiment déplu, c'est le premier portrait de Kaidou, sans parler de son design pas du tout original qui rappel celui d'un géant maint fois vu ou tout simplement celui de Hajrudin qu'on vient juste de quitter. Bref, Oda vient pour la première fois de rompre avec le caractère sérieux, concerné et grave que possédaient jusqu'ici chaque empereur (oui, même Big mom) aperçu. Comment un suicidaire peut-il parvenir à régner sur une part non négligeable du monde de One piece ? Gérer ses hommes et faire preuve d'un sens assez tactique pour maintenir son territoire ? Un aspect comique semble entourer ce personnage et personnellement j'aime pas du tout car là il ne s'agit pas d'un trait de caractère drôle à l'occasion (tue pour des bonbons ou autre) mais véritablement d'une façon de vivre propre à lui-même et du coup je ne vois pas la cohérence à savoir comment un type aussi fort soit-il peut-il parvenir à s'impliquer suffisamment en tentant parallèlement de se suicider ?? Sans parler du fait que en sautant d'un île céleste, l'empereur ne se retrouve pas ailleurs que devant "l'alliance KId", niveau rencontres et évènements forcés ça fait tout de même beaucoup pour un seul chapitre...
  9. Euh, et pourquoi pas ? Je te rappel qu'on parle tout de même d'une organisation de révolutionnaire qui vise à renverser l'ordre mondial établi... Une mission de 9 ans ou plus est tout à fait dans les cordes aussi bien de services secrets que d'une organisation de révolutionnaires dans un manga. Mais bon, tu précises que ça tombe à l'eau "d'après toi"... comme je le dis je suis peut-être bien totalement à côté ^^ L'espionnage ça existe hein ! Et quand c'est fait par des experts sur des enjeux mondiaux bah ça dure pas une après-midi ou 2 mois. Je ne vais pas me mettre à citer d'autres ouvres, des films ou tout simplement la réalité. Une hypothèse et non pas un ordre à envoyer au Japon pour changer l'histoire pour ma petite personne, une hypothèse en réponse à un message posté plus haut, donc je n'ai jamais dit "dû" mais pu, aurait "pu"... C'est moi ou il y a là une volonté de ridiculiser toute pensée qui n'accepterait pas l'amnésie comme crédible et comme un coup de génie ? Sur ce, bonne nuit et à demain pour des échanges constructifs, pleins de respect et de tolérance ^^
  10. luffy_13, Comme j'expliquais il ne s'agit pas que "d'etre simplement occupé par autre chose" mais d'avoir une mission primordiale confiée par l'organisation et qui nécessiterait que Sabo ne puisse pas bouger d'où il est sans la faire capoter et sans les mettre tous en danger, pour moi c'est tout à fait acceptable; ou bien qu'en sachant que BB aille tenter de le sauver par lui-même (soit l'homme le plus fort du monde) suffise à le rassurer au point de rester sur ses priorités. Après je me trompe peut-être totalement mais c'est ce que je pense. Sans compter qu'avec le nombre de chocs que subissent les personnages du manga (des chocs bien plus violent que celui qu'a subi Sabo) jamais une amnésie n'a été mise en avant... dans ce cas là je me dis que Pell aurait dû oublier jusqu'à son propre prénom, que le tenryubito que Luffy a frapper aurait dû oublier toute sa vie... mais nan ! C'est juste arrivé à Sabo ^^ Là-dessus on est tout à fait d'accord, ça arrangeait plutôt bien quoi... Bon de toute façon c'est un élément qu'il va bien falloir intégrer, n'empêche que je comprends ceux qui ont du mal avec cet amnésie.
  11. Personnellement, puisque je fais partie de ceux qui n'ont pas apprécié la justification par l'amnésie, j'aurais vraiment préféré que par exemple l'on nous explique que Sabo était retenu ailleurs pour une mission extrêmement délicate (infiltration ou autre) pour l'avenir des révolutionnaires et qu'il devait éviter d'entrer en contact avec ses frères même s'il souhaitait ardemment leur faire savoir qu'il était en vie (qu'il était entré dans une rage folle au moment de Marine ford mais que Dragon ou Koala ait réussi à le dissuader d'intervenir); ça aurait été une chose extrêmement plausible dans la mesure où les activités des révolutionnaires sont encore très obscures et apparemment mêlées aussi bien à la marine qu'aux trafics d'autres forces comme les Yonkous. Moi l'impression que j'ai c'est que Oda a trouvé sur le coup (et pas de façon préparé) l'excuse qui causerait le moins de dégâts à la cohérence de l'histoire même si elle écornait au passage la crédibilité de celle-ci. Après le petit problème c'est que certains sont presque à prendre peur d'émettre un avis à contre-courant, là par exemple je ne fais que répondre à un post dans le but d'échanger autour du ressenti sur le chapitre mais qui me dit qu'au lieu de me répondre cordialement certains ne vont pas voir là une attaque impardonnable envers le manga ? Comme-ci on faisait exprès juste pour embêter le monde... Donc "personnellement", c'est ainsi que je ressens les choses sur ce chapitre et j'y peux rien, et j'aimerais ne pas craindre d'émettre mon avis dans les topics de One piece.
  12. PlatinumGamer (ou toute autre personne d'ailleurs), Si tu as, à travers mon ressenti sur le chapitre (voire de façon un peu plus large), perçu une attaque personnelle envers toi alors je te prie de m'excuser et de croire que c'est ma grande attache pour One piece qui fait jaillir autant de passion de mes posts au point de faire croire à certains que par exemple ce message n'a nul autre but que de dénigrer. Je ressens réellement ce que je note donc merci de l'accepter en tant que tel et ne pas basculer dans un combat de tranchées en cherchant à forcément faire se confronter les avis (j'ai bien précisé "mon avis", mon ressenti). Tout le monde n'est pas d'accord, c'est comme ça, c'est la vie... mais comme on nous l'a souvent fait remarquer ici, l'idéal est d'essayer de rester constructif et de ne pas tomber dans de la provocation ou d'autres comportements puérils. Ce pourquoi, j'aimerais vérifier auprès de toi que rien ne nous empêche d'échanger cordialement, comme des fans de One piece que nous sommes malgré nos divergences de points de vue ??
  13. Bon dieu de... Hahaha Alors là, si on touche pas le fond avec ce chapitre ! Ce dernier illustre parfaitement la tournure qu'a pris One piece depuis un bon moment maintenant: -déjà utiliser l'amnésie pour justifier les incohérences de comportement d'un personnage, c'est vraiment petit, c'est la première chose qu'on demande à un auteur d'éviter pour respecter son lecteur. En plus c'est une amnésie contrôlée, c'est à dire qu'elle s'en va pile au moment où il faut car bien sûr Ace n'est pas assez célèbre pour que l'un des chefs des révolutionnaires ne voit sa photo bien avant sa mort ^^ vraiment petit, petit ! -utiliser tout un chapitre pour montrer des choses qu'on sait déjà, c'est inutile à part si le but est de faire un maximum de chapitre "vide" pour gonfler en volume le manga... en passant, utiliser 3 pages sur 14 ou 15 pour montrer la rencontre Sabo / Luffy au colisée (soit un flash back dans un flash back ^^) qu'on avait... déjà "vu" c'est du même niveau. -la palme, c'est de tout d'abord faire venir le CP0, les faire partir puis les faire revenir lorsque c'est trop tard... euh ouai donc une unité d'élite censée assurer les intérêts des nobles en s'assurant que Dofla respecte ses engagements n'a pas la patience d'attendre sur place, retourne illico à la maison puis revient en catastrophe ! Quel groupe d'élite !! Mais au final c'est pas étonnant, quand avant chaque combat l'auteur multiplie les détours et les absurdités (ex: Luffy qui met 3 mois à monter une colline, se fait éjecter, revient puis se coltine Bellamy, puis revient...). Il serait vraiment temps qu'Oda reprenne la main sur son manga et abandonne cette idée de montrer le moins d'éléments possibles à ses lecteurs, de multiplier les cliffs inutiles, de créer une tonne de chapitre vide, de faire courir ses personnages sur des tomes entiers. Un auteur avec ce talent ne devrait vraiment pas se rabaisser à de telles pratiques. One piece mérite un meilleur traitement ! Au final, à part d'avoir appris que le CP0 est totalement stupide, que Sabo sait voler sur des oiseaux et... qu'il doit s'en aller; que Dragon semble (wouah) avoir des sortes de nuages autour de lui, qu'avons nous appris de... constructif avec cet énième chapitre suivi d'une nouvelle pause ? Avec de tels choix (parce qu'au final c'est l'auteur qui décide) il fait passer pour de profonds idiots des personnages qui ne devraient pas l'être en théorie (Doflamingo, l'un des plus badass méchants de One piece est passé pour un parfait crétin dans cet arc et maintenant c'est au tour du CP0...). Mon verdict à moi qui ne reflète que ma vision (parce que je suis bien conscient que beaucoup ont dû trouver ce chapitre colossal, très bon): TRES TRES MAUVAIS !
  14. Résumé: "Nous sommes au milieu du XXIe siècle. Elle est juive et habite la capitale, il est issu de l'immigration et vit en bordure du Grand Paris. Unis malgré eux par une souffrance et une particularité peu commune, ils vont vivre ce dont tout le monde rêve et expérimenter ce que chacun redoute le plus au fond de lui. Leur destin semble lié à celui de deux intrigants enfants ayant vécu à une autre époque... Quel est le sens de la vie ? Et si l'humain avait en partie lui-même tout orchestré ? Une autre société régie par une organisation et des règles différentes existe-t-elle ailleurs ? Romance, initiation, politique, épopée, quête, légendes, poésie, pouvoirs... Ce roman à l'intérieur duquel les destins de dizaines de personnages vont progressivement se heurter vous plonge dans un monde exceptionnel et vous fait voyager à travers les époques en vous entraînant dans l'enquête la plus sensible de l'histoire humaine. Au travers de drames poignants, d'un rythme et d'une action sans temps mort, ces personnages forts s'y voient crescendo propulsés vers un final palpitant." Extrait 1 ― Avec le temps, certains comme la bande à Ganon se croient les dépositaires d'un ordre établi comme cela se fait usuellement dans les organisations politiques terriennes alors qu'ici les choses sont totalement différentes. Mon garçon, il est malheureusement plus que probable que l'époque de laquelle vous provenez était encore sous le joug de ce trompe-l’œil aberrant qu'on nomme la démocratie et qui aurait dû n'être qu'une temporaire roue de secours. Or, mis en place en des temps reculés, ce principe injuste n'est ni plus ni moins qu'une transposition chiffrée de la loi du plus fort. << Se conformer aux désirs des masses est une hérésie, les gens sont majoritairement égoïstes, irrationnels et voient leurs intérêts personnels avant le bon sens ou l'intérêt général. Même ici sur Verduo où sont pourtant rassemblés les esprits les plus vertueux, nous n'avons pas la folie de confier le pouvoir au peuple verdien ! La politique est entièrement portée par un concept, celui de la Volonté de justice que vous étudierez bientôt, du coup personne ne dirige vraiment quoi que ce soit. La raison alliée au bon sens règne sans partage et par exemple si une personne a un avis contraire à celui de mille autres, c'est alors lui qui l'emportera s'il s'avère que sa solution est la plus juste et la plus sensée. Il s'interrompit un instant, le temps de lâcher à ses pieds une friandise. Quelque chose que Dyosis ne parvint à identifier s'en était emparé et avait foncé jusqu'à la cuisine. << Ne crains rien, c'est juste Hermine ! le rassura le vieil homme qui s'était ensuite brusquement levé. Comme alerté, il contourna la table puis tira son rideau en jetant un coup d'œil à l'extérieur avant de lui demander : << Es-tu venu avec quelqu'un ? ― Non, personne ne m'accompagne ! Le maître des lieux resta un moment à la fenêtre, suspicieux, avant de retourner s'asseoir. Extrait 2 ― Je ne sais jamais où il se rend, Yuan a comme érigé des barrières entre lui et les autres. Il semble au fond de lui très préoccupé par ce qu'il découvre dans son passé, répondit-il en gardant l'œil sur ce qu'il peignait. << Nous réagissons tous d'une façon qui nous est propre. Je pense qu'il a besoin de solitude, de temps ou d'une personne capable de communiquer avec lui et d'étouffer les rancœurs qu'il couve. Le jeune homme pensa derechef à ses propres agissements envers Miria, d'une certaine façon même s'il le faisait plus par réflexe que par peur il l'avait jusque là tenue à distance en s'éloignant de plus en plus d'elle. Une vague de regret et d'amertume le traversa comme le ferait un étourneau dans un ciel gris et pluvieux, à la traîne d'un groupe migrateur lui déjà sous des latitudes bien plus chaudes. Il releva les yeux pour croiser le regard du garçon et lorsqu'il les détourna ce fut comme s'il s'était confessé à lui. Un bon petit space opera dans le même esprit qu'un Dune ou qu'un Fondation pour ceux qui connaissent... Bon été
  15. Bizarre impression en lisant ce chapitre, un peu comme s'il était imprégné d'un manque d'insécurité, je trouve qu'il fait très... facile et du coup retire au lecteur toute possibilité d'être pris par lui. Je n'avais pas ressenti ce détachement alors que les choses partaient bien pourtant, à croire qu'un parallèle pourrait être fait avec la fin du manga lui même. Et puis la petite qui arrête pas de répéter qu'untel ou untel devrait être son père commence juste à saouler, j'ai pas été habitué à un humour lourdingue dans ce manga... Je trouve que l'auteur abuse beaucoup trop sur le côté héréditaire, ce qui participe à retirer toute saveur à cette finalité ! Voilà pour mon ressenti (moyen)
×
×
  • Create New...