Aller au contenu

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



B.B King

Membres
  • Compteur de contenus

    220
  • Donations

    0,00 € 
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

6 Neutre

À propos de B.B King

  • Rang
    Hunter
  1. Shokugeki no Soma chapitre 263

    C'est bien d'avoir de la surprise, mais là je ne suis pas sur de bien comprendre ou veut en venir l'auteur... Perso, je préfère une fin rapide, qu'une suite tordue.
  2. La Mère de Soma

    Je pense comme goon, la mère de Sôma devait être une personne des plus banale culinairement parlant, mais qui a su sans aucun doute redonner confiance, insuffler un nouveau souffle en Joichiro. Après est-ce vraiment une nécessité de développer plus le personnage? Je ne pense pas, car actuellement j'estime personnellement que nous en savons assez sur elle, ou du moins de ce qu'elle a fait pour Joichiro, c'est apparemment elle qui l'a relancé et de plus belle, faut-il aller à connaitre le "comment"? Je ne pense pas, laisser le "comment" aux lecteurs me semble très bien ainsi, car il peu y avoir différentes manières d'y arriver et chaque lecteur trouvera une manière plus logique, intéressante qu'une autre, donc en donnant le "comment", c'est imposé aux lecteurs et de ce fait tous n'apprécieront pas ce "comment". De même y a-t-il besoin de connaitre son caractère, ses passions, ses craintes? Si elle est morte ou même dans l'éventualité ou elle aurait quitté son mari et son enfant, pour la suite du manga, donc le développement de Sôma dans le monde de la cuisine (grande?), est-il nécessaire de la développer? Je trouve que laisser une part de mystère à un personnage permet de garder de l'intérêt pour ce personnage. Rien de tel que le mystère pour susciter de l'intérêt, de l'envie. Et pour moi, je le redis, nous en savons assez sur le personnage, car nous connaissons son impact sur Joichiro et à partir du moment ou nous savons ce qui a redonné l'envie au père du héros, ça me semble suffisant. Après je peux comprendre que l'on veuille en connaitre plus, mais quitte à faire du développement, autant le faire sur certains bien vivant et en présence ou à venir, car genre Rindo, je pense qu'il y aurait encore matière à développer et elle peut encore avoir une importance par la suite, même si je crains que non.
  3. Shokugeki no Soma chapitre 262

    Belle déconvenue d'Azami. Par contre je trouve que même si son objectif était incompatible, il aurait été intéressant de développer le pourquoi il s'est mis à vouloir atteindre cet objectif, car bien que cela a été approché, je trouve que les auteurs passent trop vite le sujet. Pour la suite je pense également plus à ce que l'action se déroule hors Totsuki, déjà car hors mis Erina, Sôma n'a plus grand chose à battre, car de l’aveu même d'Azami, Sôma a réalisé un plat meilleur que celui de Tsukasa qui a quand même sorti sa spécialité. De toute façon la manière dont a été mené cette finale est pour nous montrer que les deux nouveaux meilleurs cuisiniers de l'école sont Erina et Sôma. De plus le manga nous a déjà fait connaitre qu'il y avait des concours extérieurs, donc pourquoi pas maintenant attaquer la scène international et peut être un petit concours "Bocuse d'Or"...
  4. Shokugeki no Soma chapitre 260

    Bon la perte d'Azami est toute proche et même s'il ne dira probablement pas ouvertement que les rebelles ont gagné, il ne pourra pas le cacher, car l'expression de son don fait que les autres se dénudent à sa place, donc si en goutant le plat de sa fille il y a plus de personnes qui perdent leurs vêtements, alors cela signifiera que le plat à eut plus d'impact sur lui que les autres et que donc il s'est bien accorder avec l'entrée. Surtout que le duo de Central a déjà bien apprécier le plat, mais en plus Erina s'est réservé la botte secrète pour son père. Ce qui me plait c'est qu"Azami était si sur de son coup, si sur de l'emprise qu'il avait sur sa fille, allant même jusqu'à la laisser avec les rebelles pensant qu'il était impossible qu'elle change, il va tomber de haut, très haut. Car je ne sais pas ce qui lui fera le plus mal, le fait que culinairement parlant sa vision soit mise en échec par ce qu'il considère comme des hérétiques, ou le fait qu'il a perdu l'ascendant qu'il avait sur Erina? Car quel délice de lire la réponse d'Erina au fait qu'il note le plat sans même le goûter, elle lui balance une réplique avec un excellent dosage de sarcasme, excellent! Plus simplement on pourrait dire: l'arroseur arrosé.
  5. Nanatsu no Taizai Chapitre 264

    Et vu la dernière page et le titre annoncé du prochain chapitre j'ai la nette impression qu'Estarossa souffre d'un énorme complexe vis à vis de son frère. Pour ce qui est des commandements, vu ce que disait Méliodas, comme quoi il faudrait un minimum de temps pour qu'il n'y ait pas de rejet, il est possible que c'est cet aspect de rejet qui va arriver à Estarossa et qui le conduira à sa perte. En tout cas pour la suite vu les forces en présence, il n'y a pour le moment personne qui soit de taille à l'inquiéter, à tel point qu'il est possible qu'il arrive quand même à prendre le commandement de Derrièrie et donc la tuer. Mais sur la dernière image le seule qui semble impassible, bon en même temps c'est son genre, c'est Gownther et il est possible qu'avec sa manipulation de l'esprit il puisse gêner le démon, du moins suffisamment longtemps pour permettre aux autres de battre en retraite. Sinon hâte de voir ce que les autres démons vont en penser et ce qu'ils vont faire, car je serai surpris qu'ils n'aient pas ressentit ce changement en Estarossa, une telle augmentation de puissance doit quand même se faire remarquer. Puis un petit passage sur Ban ne serait quand même pas un mal...
  6. Shokugeki no Sôma chapitre 259

    Enfin si l'enjeu du shokugeki en lui même n'impose pas de se dépasser, alors il y a un problème. C'est pas comme s'ils allaient se tape une mauvaise note ou une réprimande en cas d'échec, c'est juste l'exclusion pour eux et leurs ami(e)s. Donc on va bien finir avec Erina et Sôma meilleur cuistot que Tsukasa et Rindou, donc nous avons les deux nouveaux premiers sièges.
  7. Chapitre 90

    Mais Genos est tout sauf fiable pour estimer le niveau de quelqu'un, déjà face au roi des mers il pensait qu'il fallait son maitre plus des héros de classe S pour battre le monstre, on a vu le résultat. Puis quand on demande à Saitama si se battre contre Gouketsu était dur, il répond qu'il n'a vu aucune différence par rapport aux autres monstres qu'il a battu, c'est dire toute la difficulté pour estimer un niveau en partant des postulats Genos et Saitama. Pour ce qui est de Mutatron, franchement une fois sa caractéristique découverte, donc qu'il faut briser les billes, le gars n'était plus un problème, il était chiant à combattre car il se reconstituait, mais combien de fois il a été mis en morceau. Donc si dès le départ sa caractéristique était connu, un seul classe S le battait. Donc là encore pour moi Mutatron n'est pas une personnage sur lequel il est possible de basé une échelle de mesure fiable des forces. Par exemple qui aurait penser que Watchdog Man aurait pu battre le Garou de l'époque? Pas moi en tout cas. Par là je veux dire que si l'auteur venait à nous montrer les haut des classes S battre des commandants en un contre un (pas tous mais certains) je ne serai pas du tout surpris vu que pour moi à la lecture du manga il est très difficile pour pas dire impossible de situer le réel niveau des personnages, hors mis le héros. Par exemple quand Genos revient avec des améliorations il est plus fort que la fois précédente, mais de combien? 1%, 10%? plus, moins? Déjà sur ce point je ne saurai que dire. Il est facile de faire paraitre quelqu'un de très fort, car par exemple je pensais que Gouketsu aurait donné plus de mal à Saitama, mais au dire du gars lui même, non, or il a été mis en scène de manière à paraitre très fort, ce qu'il était par rapport à la plupart, mais pas au héros. D
  8. Chapitre 90

    Ou alors l'auteur a réussi à faire en sorte que nous simple lecteur nous nous imaginions que les héros soient faible, alors qu'en fait hors mis deux ou trois, ils seraient au niveau de leur opposant. Par exemple prenons le cas Centipède qui semble avoir marqué les esprits, pour ma part c'est un monstre un peu unique, car en fait plus il se faisait battre, sans mourir, plus il revenait fort, je ne pense par exemple pas qu'un Gouketsou l'aurait battu au point de le tuer, il l'aurait repoussé un temps, mais le mille pattes aurait fini par l'avoir, il fallait clairement une puissance de dingue pour le battre en un coup, chose que Saitama peut faire, mais hors mis Orochi, je ne vois pas quel monstre vu jusque là pourrait le faire, pas même Garou actuellement, il a de la technique, de la vitesse, mais pas cette force de destruction brute pour un monstre aux caractéristiques comme Centipède. Il n'est pas non plus interdit d'imaginer qu'à l'instar de Garou, les héros vu jusqu'ici ait progressé depuis le combat contre Mutatron. Progression surement pas aussi spectaculaire que Garou, mais une progression est aussi possible, ce qui ferait que nous n'avons plus les données à jour.
  9. Chapitre 90

    Donc au final à vous lire, à part Saitama et éventuellement Garou (mais il ne va pas s'associé aux héros) c'est mort. Donc ceux qui voulaient voir des héros se battre oui, mais ils se feront tous dans exception hors mis le chauve, battre, donc j'en conclu à vous lire que c'est Saitama qui finira au final tout le monde, les x commandants de niveau Dragon, Orochi et Gyoro Gyoro... Je ne sais pas si l'auteur voit un tel déroulement, sinon ça signifie simplement l'énorme dépendance envers un seul personnage, car jusqu'à présent à lister ce que je lis de vos message, c'est mort... Moi perso je ne pense pas que ça va se passer ainsi, ça va être beaucoup plus serrer, ne serait-ce que c'est bien l'occasion de montrer la vraie étendu de la force des classes S et certains A.
  10. Nanatsu No Tanzai 262

    Si Mael était comme Escanor, à savoir que son pouvoir augmentait plus il approchait de midi et diminuait plus on s'en éloignanit, suffit de le prendre entre 18 h et 6 h. Quand Escanor se fait battre, humilier, il est plus de 11 h, voir 11h30 passé vu que le combat qui est très rapide mine de rien, il n'y a pas eu 10 échanges de coups, ce fini juste un peu avant midi. Donc le Mael il est attaqué à un moment plus propice et il se fait déchirer. Faudrait retrouver l'image, mais de mémoire le ciel est plutôt noir quand on voit Mael mort. Il serait plus difficile d'expliquer la défaite si le pouvoir de Mael ne fluctuait pas au gré de la journée, mais de mémoire il fluctue.
  11. Shokugeki no Soma chapitre 258

    Par contre avec cette approche et ce que dit Azami dans ce chapitre, nous nous retrouvons avec un Sôma au moins égal à Tsukasa, car Azami reconnait que le plat de Sôma était très bon, voir supérieur à Tsukasa et ne lui met 0 que parce qu'il pense que son plat n'est pas une entrée, donc qu'il est hors sujet. Donc si Erina fait un plat meilleur que Sôma, alors c'est qu'elle aura aussi fait mieux que Tsukasa et ne parlons pas du plat de Rindo qui pour le moment passe comme le quatrième couteau, et donc victoire total des rebelles. Et dans ce schéma nous avons bien les deux rebelles qui auront mieux cuisiné individuellement que Rindo et Tsukasa, alors que personnellement et ce n'est que mon avis, j'avais plutôt vu une victoire basé sur la coopération, le bon mariage qui à mon humble sens aurait pu plus facilement faire passer la défaite du duo numéro 1 de Central, mais en fait c'est un contre pieds des auteurs ou j'ai l'impression de voir l'inverse, c'est à dire une bon travail de coopération entre Tsukasa et Rindo avec un lien entre leur plat (l'acidité du plat du Rindo qui lance celui du premier siège), donc une concertation bien pensée, bien menée, chose que j'attendais pour le duo des rebelles et j'attendais alors du pur et simple individualisme du côté de Central qui sur le plan individuel aurait gardé leur supériorité, mais pas sur l'association, la mise en symbiose des plats pour un grand menu. Maintenant je me pose une autre question, c'est comment Erina qui est sans doute plus à la fin de son plat qu'au début peut le transformer pour en faire sa nouvelle spécialité inédite...? Les juges vont attendre 1 heure de plus avant que le plat soit servi? Un simple ajout d'ingrédient va renverser la donne? Pour ma part cette finale est plutôt décevante. Il était quasiment sur que les rebelles allaient gagné, ce qui faisait déjà que l'enjeu perdait de l'intensité, voir un peu d'intérêt, mais je m'attendais et sans doute à tord, à ce que le niveau des rebelles en plus de leur âge fasse qu'ils partent avec un désavantage qui serait comblé par l'équipe, la synergie, la symbiose, mais non, c'est Central qui dans cette finale nous aura plus donné de cet aspect. En tout cas année qui se finira donc avec comme meilleurs cuisiniers de l'école: 1 Erina; 2 Sôma (vu que le plat d'Erina doit surpasser celui du héros dans cette épreuve); 3 Tsukasa (qui a quand même cuisiné sa spécialité mais au dire d'Azami lui même, pas meilleurs que la spécialité de Sôma, voir même peut être moins bonne); 4 Rindo.
  12. Shokugeki no Soma chapitre 258

    Si mon anglais n'est pas trop merdique, j'ai juste l'impression qu'avec ce chapitre les auteurs ont simplement balayé le concept de travail d'équipe et le mois d'entrainement. Car là hors le fait que Sôma ait utilisé le don d'Erina, il n'y a aucune symbiose, il n'y a pas l'ombre d'un début de réflexion commune qui aurait dû aboutir durant la nuit précédent ce match. Là ou la victoire des rebelles aurait pu passer de manière "passable" en usant de travail en équipe et en appuyant le fait que pendant un mois ils ont travaillé ce point en plus de travailler sur l'élaboration de menu et non juste d'un plat (vu que c'est l'ancien directeur qui propose cela, c'est qu'il avait toute confiance en sa petite fille et Sôma, car en plus il était un de ceux qui supervisait l'entrainement), non, là ce chapitre me donne plus la désagréable impression d’appuyer sur l'adaptation, le feeling, donc sur un gros coup de bol. Car le rôle de Sôma aurait du être de préparé l'arrivée du plat d'Erina afin de sublimer ce dernier et pour ce faire il fallait un plan, une stratégie, donc savoir au moins ce qu'Erina allait faire au préalable. Mais là, vers la fin de la préparation du plat d'Erina, Sôma lui sort qu'il faut qu'elle fasse sa spécialité, mouais, j'ai certes vu pire, mais surtout j'ai vu bien mieux comme narration pour faire gagner des personnages face à normalement une cause perdue. Pour le 0 d'Azami, ça ne me choque pas, car en plus sur le fond il a raison, pour le moment Sôma est dan un pur et simple hors sujet, donc à côté de la plaque. Maintenant reste à voir quelle genre de procédé les auteurs vont user pour faire gagner les rebelles.
  13. Nanatsu No Taizai Chapitre 258

    Pour qu'Estarossa ait 5 commandements, il faudrait qu'il puisse récupérer celui en possession de Merlin, donc pour le moment au mieux il a la possibilité d'en avoir 4. Après le chapitre nous donne une petite info qui risque d'avoir une grande importance, c'est que celui qui absorbe les commandements a une journée et demie pour tous les absorber, sinon apparemment ça ne fonctionne pas. Possible qu'Estarossa attende pour que les commandements que Mélodias a absorbé soit rejeté après le jour et demie et donc là tente de prendre possession des commandements, mais reste toujours le cas du commandement de Merlin. Pour Escanor, vu qu'il y a peu nous apprenions que la grâce devait tuer les humains, je pense qu'il est entrain de mourir à petit feu, son pouvoir le consume.
  14. Shokugeki no Soma chapitre 254

    En fait Azami cherche à créer un monde d'élus, et dans ce monde il y a ceux qui savent cuisiner comme lui et ceux qui méritent de manger une telle nourriture, en gros il n'y a pas grand monde et avec une telle vision il ne peut qu'échouer. Pour ce qui est du match, je ne pense pas que Rindo sera le point faible, ou alors il faudra qu'elle cuisine contre nature, c'est possible mais je n'y crois pas trop. Car à penser que Rindo sera le maillon faible, alors cela sous entend que Tsukasa est parfait, or même si c'était le cas, ce que je ne crois pas non plus, c'est cette sorte de perfection qui peut aussi amener le duo de central à perdre. Je m'explique: le dernier match est différent des autres car il faut faire un menu avec entrée et plat principal et c'est l'ancien directeur qui choisi ce mode de duel pour la final, là ou jusqu'alors un seul plat était de rigueur et comme par hasard cela demande à cuisiner ensemble mais pas que, il faut être en accord sur l'ensemble du menu et j'ai comme l'impression que le mois où ils se sont entrainé ensemble était en partie fait pour les préparer à ce type de duel. De ce fait je ne doute pas que le menu que Sôma et Erina vont nous sortir sera en parfait accord, l'entrée servant à préparer le plat principal et donc à le sublimer. Là ou le duo de central, si chacun joue sur sa force, donc son type de cuisine, il n'y aura sans doute pas la même alchimie entre l'entrée et le plat principal. Par contre je ne serai pas surpris qu'individuellement l'entrée de Rindo soit meilleure que celle de Sôma et la plat de Tsukasa meilleur que celui d'Erina, mais par contre les deux plats des réfractaires se marieront bien les emmenant ensemble plus loin que s'ils avaient été servi seul, un peu comme un duo de de maçons fera mieux qu'un seul (à condition d'une bonne entente). Ou alors Rindo cuisine contre nature pour coller à la cuisine et au plat de Tsukasa et donc oui là la victoire vindra indirectement de Rindo, mais je mettrai alors tout autant Tsukasa en cause, car pourquoi se serait à Rindo de se plier à la cuisine de Tsukasa? Un grand chef est aussi capable et doit tirer le meilleur des personnes qui l'entoure, or si Rindo ne peut s'exprimer correctement, c'est qu'il n'a pas su tirer le meilleur de sa partenaire et comme par hasard, Tsukasa est montré depuis le début comme quelqu'un qui ne prend pas en considération une autre cuisine que la sienne, là ou à l'inverse quand on y regarde de prêt, Sôma à toujours su s'adapter aux autres, vu qu'il a plus souvent été second (du temps d'avec son père) que chef principal. Mais le seul vrai challenge qui reste à ce duel n'est pas tant l'issu que la manière de gagner des rebelles.
  15. Nanatsu No Taizai Chapitre 256

    Comme quoi il faut juger les chapitres de combat non pas un à un, mais quand le combat est bien terminé et là je trouve que tout est limpide et très cohérent, les démons n'ont rien, on jouer les observateurs, ils ont remarqué qu'Arthur n'était pas encore un réel danger et on agit par la suite. Cela laisse quand même une belle impression pour Arthur et sa futur progression. Pour le contre coup, je ne serai même pas étonné qu'Arthur s'en doutait, mais a quand même tenté le tout pour le tout vu l'opposition, manque de bol il s'est fait avoir. Bon la question est de savoir si le cœur d'Arthur est touché ou non, il serait marrant qu'il est un situs inversus (1 cas sur 10 000) c'est à dire les organes inverser (cœur à droite, foie à gauche, ...). Pour Mélodias, autant il ne semble pas vouloir prioriser la mort de ses anciens compagnons d'armes autant s'il fallait qu'il les tut, j'ai l'impression qu'il le ferait sans hésiter, car quid d'Arthur si Merlin n'était pas intervenue, même si au final il se fait embrocher.
×