Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Kokuto

Members
  • Content Count

    154
  • Donations

    0.00 EUR 
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Kokuto

  1. Je ne suis pas sûr de comprendre ce que tu dis. Il ne faut pas confondre mythe, justement, et incohérence. Quelque chose peut être présenté, établi, puis nié par la suite sans être une incohérence. Comme le dit Jersey, il y a une différence entre étendre un univers et contredire les éléments déjà établis. Kyubi, du début à la fin, est effectivement le plus puissant des bijuus. Je ne considère pas Juubi comme un bijuu : c'est eux qui sont issus de lui, pas l'inverse. Et effectivement, avec un battement de queue, il peut faire de sacrés dégâts : on l'a vu face à Pain (et il n'était qu'à huit queues je crois de mémoire). Précisément, c'était un MYTHE. On ne connaissait même pas le prénom de Rikudo, Hagoromo, et l'Ermite était une figure quasi légendaire. Normal donc que les personnages ignorent des choses sur lui. Pour le Rinnegan, je n'ai pas compris ce que tu voulais dire. A l'origine, le Rinnegan a été présenté comme une mutation par Kakashi. Si tu dis que c'est une incohérence parce que par la suite ça s'est avéré être une évolution du Sharingan, bah, pareil : Jiraiya ne croyait pas à son existence avant de voir Nagato, ce qui prouve que c'est extrêmement rare, et donc c'est logique que les personnages aient peu d'informations à ce sujet. Pas compris non plus pour le Rikudo.
  2. Kokuto

    One piece Chapitre 978

    Pas hyper inspirés les designs des Tobi Roppo je trouve, à part X Drake y en a aucun qui se distingue. Bon par contre Drake m'intrigue toujours autant, hâte d'en savoir plus sur le SWORD (ptet une intervention en fin d'arc ? Ce serait logique) et sur Apoo aussi. Allié de circonstance de Kaido, ou l'était-il déjà avant la rencontre des trois Supernovas avec lui ? J'ai envie de savoir à quoi ressemble le fils de Kaido, d'où il vient et qui sont les Numbers. Mais la suite de l'arc me hype pas plus que ça. Certains parlent de 1v1 comme à Enies Lobby, j'espère aussi, mais ça m'étonnerait. Les combats dans One Piece ont nettement baissés en qualité (à mon sens) depuis Luffy vs Lucci. Décidément, je trouve le manga bien mieux lors des "mini-arcs" de transition (comme la Rêverie) quand il introduit des éléments de lore que là, en plein milieu d'un arc, à attendre un dénouement qui n'en finit pas.
  3. Kokuto

    My Hero Academia chapitre 269

    Mouais. Je ne partage pas l'avis général sur ce chapitre, et par extension sur l'arc en cours. J'ai adoré l'arc contre le Shie Hassakai et Overhaul. Celui contre Gentle, quoique beaucoup moins intense, était également intéressant. Celui avec l'Armée de Libération était...A la fois trop rapide et intéressant. Et puis il y a cet arc, qui fait presque arc final comme beaucoup l'ont soulignés. Mais qui, enfin je crois, n'en est pas un...Si ? Tout se passe un peu trop facilement pour les héros honnêtement. Et je trouve qu'on perd un peu la variété qu'on avait au début. Dans un monde où tout le monde ou presque a un Alter, des héros, il doit y en avoir un bon nombre. Là on retrouve un peu trop de têtes déjà connues, à force, ça "minimise" un peu l'univers je trouve. Intéressant que Mirko soit en difficulté, mais je pense qu'elle va s'en sortir. Espérons juste qu'elle garde des séquelles suffisamment lourdes pour ne pas gâcher justement la gravité des évènements et de sa condition, car là c'est trop simple, ça fait plusieurs chapitres que l'Alliance est dans le pétrin. Je me demande où l'auteur veut en venir. J'ai ma petite idée : comme il aime bien inverser certains schémas et codes du shonen, peut-être que c'est ce qu'il est en train de faire. Cet arc serait un peu l'équivalent de Marineford : l'Alliance donc est au pied du mur, sur le point d'être anéantie, mais elle sera sauvée in extremis par son leader, Shigaraki, avec un Power Up conséquent, à la manière d'un Gear 4 de Luffy. Le problème, c'est que même si l'idée est bonne, je la trouve maladroitement amenée. Tout paraît définitivement trop facile pour les héros, je vois mal comment Tomura pourrait sauver la situation. Survivre de justesse, oui, mais pas sans d'énormes sacrifices de l'Alliance...Hors y a déjà Twice qui est mort. Il faut quand même que l'Alliance représente une menace suffisante pour Deku, si tout le monde meurt/est arrêté ça va être compliqué. Et puis, il y a Eggman (j'ai oublié son nom). Il est quand même ultra important. Il m'évoque Kabuto au cours de la Quatrième grande guerre ninja : alors oui, Tobi est balèze en soi, mais faut bien des soldats autres que des Zetsus blancs qui se font OS par Sakura (c'est dire). Sans Kabuto, difficile de parler de "guerre" véritablement. De la même manière, sans Eggman, plus de Noumu, et si y a plus de Noumu Shigaraki, avec un Power up ou pas, est mal barré. D'un autre côté si Eggman s'en sort y a de grandes chances que ça me paraisse improbable, tiré par les cheveux. Beaucoup de choses dépendent de Gigantomachia finalement, de ce qu'il vaut vraiment. Au-delà du chapitre, je m'interroge sur la suite. Chaque arc de MHA aborde des thématiques différentes, joue avec les tropes du shonen. La particularité du manga est que le principal ennemi du héros se construit de son côté, en parallèle, et a sa propre évolution à laquelle on assiste. Dans l'arc Shie Hassakai, on confronte l'Alliance/Shigaraki à un autre groupe d'antagoniste qui se revendique comme les "vrais successeurs" d'All For One. Dans l'arc de la Libération, on confronte l'Alliance à un groupe qui dispose d'énormes moyens et d'une grosse influence, ce qu'ils n'ont pas, groupe qu'ils parviennent à infiltrer et contrôler. Tout ça aurait pu nous amener à un arc un peu plus intellectuel, à la manière de l'Arc de la guerre de succession actuel d'HxH, à base d'espionnage, de manipulation, etc...Mais à la place, on a une grosse bataille. Bien. D'accord. A voir ce que ça donne. Pour l'instant, je suis plutôt sceptique. Et je m'interroge sur ce que compte nous proposer Horikoshi (je crois que c'est ça) sur le long terme.
  4. Kokuto

    Boruto - Nauto Next Générations - Chapitre 44

    Et personnellement j'espère surtout qu'il n'y aura pas une redite Naruto/Sasuke avec Boruto/Kawaki. Je n'ai pas de problème avec l'idée de rivalité, mais il faut que ça apporte quelque chose de différent. Sinon à quoi bon ?
  5. Kokuto

    [Anime] Tower of God

    Très franchement, ToG l'univers le plus riche en terme de Webtoon ou manga, non, clairement pas. Sur le papier oui, le problème c'est que comme le dit plus ou moins Pauolo la théorie c'est bien, la pratique c'est mieux. Dans le webtoon ça fait bien plusieurs centaines de chapitres qu'on tourne un peu en rond en terme d'univers, avec des épreuves peu inspirées, et un manichéisme bien plus présent qu'auparavant. Un personnage comme Khun, qui est à la base bien nuancé, est devenu un bisounours. Contrairement à Azope, j'ai bien aimé l'évolution de Bam dans la saison 2, car elle est cohérente. C'est plus tard qu'elle devient...Un peu plus bordélique disons. Mais bref ici c'est pour parler de l'animé, alors qu'ais-je pensé de ces 3 premiers épisodes...? Bah c'est quand même très très rushé. 13 épisodes pour en résumer 90, normal en même temps. Mais y a des abus. En scan, l'épreuve des portes rouges m'avait laissé un très bon souvenir, dans l'animé...Bah on ressent pas bien la tension. Car il n'y a pas assez de temps dévoué à l'épreuve. Autant les animés à rallonge comme One Piece ont tendance à faire des épisodes...A rallonge autant là, un peu plus de temps n'aurait pas été de refus. Shibisu et sa team sont bien introduits malgré tout. Khun a un changement de coeur un peu rapide vis à vis de Bam. Rak est fidèle à lui-même, c'est-à-dire un personnage assez drôle, avec du potentiel, mais qui sera malheureusement sous-exploité jusqu'à au minimum la saison 3 (là où on en est). C'est assez bien animé, les musiques quoique surprenantes pour certaines passent bien. Big up pour le seiyu de Jiraiya qui fait Headon.
  6. Kokuto

    Bleach 20th anniversary project

    YEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEES Il est temps pour moi de me remater en boucle le premier opening en attendant l'adaptation en animé. A défaut d'avoir un scénario convaincant, on aura au moins de la bonne bastonnade décérébrée, et autant je suis pas friand de ce genre de choses, autant avec le style de Kubo et ma nostalgie ça passe crème avec Bleach. Et puis, qui sait, si l'animé est un succès, on pourrait peut-être avoir enfin les nouvelles (qui apportent beaucoup d'informations et clarifications sur le scénario et les intrigues inachevées du manga) traduites en français, voire adaptées.... Bref, je crois qu'il est l'heure de crier tous ensemble un seul mot : BAN-KAI !
  7. Kokuto

    One piece chapitre 974

    AAAAAAAAH, donc le traître c'est Kanjuro ! Oh mon dieu !!!!! C'était...Bah assez prévisible en fait. A voir les raisons et ce qu'en fait Oda. Mais comme prévu, bah...Cette révélation ne me fait ni chaud ni froid. A part peut-être pour la réaction de Kinemon dans les spoils, de rage, qui me plaît bien.
  8. Kokuto

    Bleach 20th anniversary project

    Je suis hypé par ce projet. Une hype un peu honteuse, parce que bon, comme dit plus haut, Bleach c'est quand même pas fou, enfin du moins le dernier arc part complètement en live. Mais ça reste mon premier manga, et donc, forcément, j'ai une affection toute particulière pour lui. Je vois les gens parler d'un reboot de l'animé plutôt que d'une suite, ça peut être sympa effectivement, à condition qu'ils utilisent Orange Range comme premier opening à nouveau; dans ce cas là ma hype nostalgique sera au plus haut. Et si l'animé pouvait intégrer des éléments des nouvelles...Mais bon là je rêve.
  9. Kokuto

    Le traître de Wano Kuni

    Tenguyama ? C'est qui déjà ce perso ? Enfin, je vois qui c'est grâce à l'image, mais il est où actuellement, il fait quoi ? C'est un allié d'Oden à la base
  10. Kokuto

    Le traître de Wano Kuni

    Personnellement, je n'ai aucune idée de qui pourrait être le traître. Je vois que beaucoup accusent Kanjuro, et, effectivement, ce serait le plus logique. Le problème étant que...Bah voilà quoi. Oda monte tout un build up sur ce traître, comme si c'était quelque chose d'incroyable - un peu comme le build up de Kawamatsu - mais au final, peu importe qui ce sera (sauf si c'était, soyons fou, un Mugi), bah ce sera forcément un peu décevant, dans le sens où je ne suis attaché à aucun des personnages présentés potentiellement comme des traîtres, sauf Kinemon. Et que donc, peu importe qui est le traître, finalement, l'impact sera toujours moindre, et qu'une fois qu'on saura qui sait, je réagirai juste de cette manière : "Ah, donc c'est lui ! Ah...Ah." Ce qui est assez ironique vu à quel point la "trahison", ou plutôt la révélation du CP9/Galley la Compagnie, m'avait marquée à l'époque.
  11. Kokuto

    Chainsaw Man [Tatsuki FUJIMOTO]

    J'ai relu les 61 chapitres hier soir. Et rien à dire : je me retrouve dans ce que je disais plus haut. Le manga, tout en reprenant énormément de codes de shonen, parvient à être intéressant. Ce qui est du, en grande partie, je pense, au fait qu'il ressemble à une version plus "réaliste" (démons mis à part, huhu) d'un shonen. Je veux dire par là que Denji, bien que stéréotype du héros de shonen, passe, et à raison, pour un fou auprès de son entourage, qui comptent des gens plus terre à terre. Je rajouterai, par rapport à ce que j'avais dis précédemment, que j'aime vraiment beaucoup Aki, dont la "normalité" (relative toutefois) apporte un vrai plus, quand on le compare au binôme de gros tarés que sont Denji et Power. Et que si c'est bien un Sasuke-like, j'aime aussi la façon dont les deathflags se multiplient sur lui. Ce serait ironique qu'il soit, à la fin, le seul survivant, avec tout le monde qui meurt autour de lui. Et quelque chose me dit qu'on part dans cette direction. Je vois bien Angel, le démon avec qui il est en binôme, lui sauver la peau comme Himeno. Ca ferait une sorte de running gag morbide, un peu noir, et ça colle bien à l'ambiance générale du manga. L'humour, d'ailleurs, est un gros point fort. Je suis généralement insensible à l'humour shonen, et à part quelques soufflements du nez, il est rare que ça me fasse réagir. Mais pour le coup, Chainsaw Man arrive à me faire sourire et même rire, autant grâce au style de l'auteur - auquel je me suis finalement habitué - qui verse parfois dans l'absurde que grâce à sa gestion des silences et la "transition" entre les cases et les pages. J'ai en tête le moment où Power écrase sans faire exprès l'un des trois frères qui sont après Denji, puis, qui, après qu'il ait été démasqué, déclare fièrement qu'elle avait tout prévu. Mais je crois que ce qui m'a fait le plus rire, c'est le fameux concours de "lattage de burnes" d'Aki et Denji sur le mec au katana. Le meilleur étant que ce moment, en plus d'être très drôle, m'a quand même touché. A la relecture, je me suis d'ailleurs rendu compte que Chainsaw Man pouvait aussi me toucher, ce dont je m'étais pas rendu compte au départ. J'aimais bien Himeno, et sa mort m'a attristée, surtout en voyant la réaction d'Aki. Bref, c'est du bon, pas du très bon, mais disons que ça mérite quand même un "bon +". Petit bémol, cependant, sur l'arc actuel, assez brouillon, parce que beaucoup d'antagonistes sont introduits en même temps. Je me demande aussi si Reze est vraiment morte. Ce serait dommage, elle avait un certain potentiel vis à vis de Denji. Ca aurait aussi été ironique de développer un "triangle amoureux" entre Denji, Reze et Makima, dans le sens où je pense que tout lecteur a bien compris que Denji est surtout amoureux de l'idée d'avoir un rapport sexuel plutôt que de l'une ou l'autre. Je sens bien Makima comme antagoniste final, d'ailleurs, avec une parodie de dilemme pour Denji s'achevant de la manière la plus absurde et plus "Chainsaw-Manienne" qui soit : Denji qui fait "ah, dommage" et qui la tronçonne joyeusement.
  12. Kokuto

    One piece chapitre 973

    Mouais. Je vois certains qui expliquent les...Pas "incohérences", c'est abusif, mais plutôt les moments maladroits où Oda joue sur les limites de ma suspension consentie d'incrédulité; en disant "c'est pour la prophétie en fait !". Personnellement, j'espère vraiment que ce n'est pas ça. Parce que ce serait quand même assez faible en terme de scénario, d'utiliser le cliché de la prophétie pour justifier tout ce qui est tiré par les cheveux dans cet arc de Wano. Surtout que selon moi, ça change la lecture de certains passages de One Piece. Effectivement, il a, depuis longtemps, été question "d'un homme qui succédera à Roger et changera le monde". Le problème c'est que j'ai toujours vu ça comme quelque chose de plus symbolique que littéral : le thème principal de OP est probablement la liberté, hors le GM est un dictature qui limite cette liberté. Et, comme dans toute dictature, il y aura toujours des gens qui trouveront le courage de se rebeller jusqu'à la chute du régime. C'est, pour moi, ce que voulait dire Oda à travers cette thématique du "successeur de Roger" : ce n'est pas tant quelqu'un que l'idée même de se battre pour la liberté, qui fait que même si Roger meurt, quelqu'un prendra sa place. Hors j'ai l'impression qu'Oda nous explique qu'en fait cette thématique était plus littérale, et qu'il y a vraiment un élu qui doit arriver, un homme plus qu'une idée. C'est dommage je trouve, ça affaiblit le message. Peut-être que, comme certains disent, Momonosuke est l'élu, auquel cas je ne sais pas trop quoi penser, à voir comment c'est tourné. Mais si c'est Luffy, je serai déçu. Parce que ce que j'aime chez Luffy, c'est précisément qu'il n'a pas de volonté politique : c'est un gamin qui veut devenir Roi des Pirates, pour être "le plus libre du monde". C'est cette volonté d'être libre qui fait de lui un élu, pas une obscure prophétie. Luffy inspire les gens malgré lui à cause, ou plutôt grâce à ça, et c'est ce qui fait son charme. Et c'est d'autant plus renforcé si c'est bel et bien "un random" qui est porté par son rêve de liberté. Alors oui, dire que Luffy est un random c'est déjà exagéré, car il a le Haki des Rois + c'est un D, mais ces deux éléments, quoique rares, ne sont pas uniques. Justement, Barbe Noire représente selon moi une alternative à Luffy, en tant que D, son opposé, un "anti-élu" dans le sens symbolique du terme. Bref, tout ça pour dire que j'espère qu'il n'y a pas d'élu, ou alors que ce n'est pas Luffy.
  13. Je suis globalement d'accord avec toi aussi. C'est vrai que ton argument pour Marineford se tient, du moins pour les FDD. Ca n'explique pas le Haki. Pour le manichéisme, je dirai plutôt que le problème est "l'absence de gravité". Attention, e ne parle pas en général : OP m'a ému de nombreuses fois, de Nami qui se poignarde le bras à Oden, qui, même si je ne l'aime pas, a eu une mort digne que j'ai su apprécier. Non, je parle surtout du traitement léger de choses graves : Barto, comme tu le dis, est une sacrée enflure, qui, même s'il n'est pas cannibale, a fait quelques trucs pas très propres (il était prêt à couper la langue de je sais plus qui). Kid, aussi, crucifie des gens. Mais le pire exemple selon moi, c'est Caesar Clown. Ce mec ressemble beaucoup à Mayuri de Bleach, et c'est d'autant plus intéressant qu'on se rend compte de la différence de traitement des deux auteurs. Mayuri peut être drôle, par moment, mais il a surtout un côté sadique, pervers, et oppressant, qui fait froid dans le dos. Caesar Clown, qui, rappelons le, fait des expériences morbides sur des enfants, et développe ce qui, dans le monde réel, serait comparé à une arme chimique, bref, un des plus gros enfoirés de One Piece sans doute, Caesar Clown donc, est traité comme un ressort comique. A tel point que j'ai vu des gens s'interroger sur la possibilité qu'il soit un Mugi...Ce qui me paraît inconcevable. Intégrer Clown dans l'équipage, ce serait encore moins rationnel moralement qu'intégrer Ener. Et pareil pour Kaido et la torture. Je m'attendais à un truc de fou avec Queen...Mais pareil, c'est tourné comme une blague, et le perso est ridiculisé d'entrée de jeu parce qu'il laisse Luffy et Kid s'entraîner oklm.
  14. En vrai on est quand même plutôt bien d'accord sur pas mal de points (les points importants à mes yeux surtout). Pour le côté "c'est inhérent au public ciblé de l'oeuvre", c'est vrai, tu as sans doute raison, mais justement, je suis pas d'accord à 100%. Les shonens peuvent très bien ne pas être manichéens. Alors certes, il y a un équilibre, un "juste milieu" entre Fairy Tail (le shonen le plus "shonen" que je connaisse, dans le sens réducteur et un peu méprisant du terme) et Hunter x Hunter (qui au contraire est réputé pour lorgner du côté du seinein, à juste titre selon moi). Et parfois One Piece le trouve, cet équilibre, avec des persos secondaires (Law est loin d'être 100% gentil comme peut l'être Luffy). Pareil pour d'autres "grands noms" du manga (Mayuri dans Bleach qui est un personnage assez dark pour un "gentil", Itachi dans Naruto). Et je suis d'accord sur la "réalité" des idéaux de Luffy. Sur ce coup d'ailleurs, One Piece a un certain retard sur Naruto et Bleach, qui, bien que pleins de défauts eux aussi, ont, à un moment ou un autre, abordés l'opposition entre le monde "fantasmé" des protagonistes de shonen et la réalité parfois cruelle de la "vraie vie". OP a, encore une fois, lorgné de ce côté là (la mort de Ace par exemple), sans toutefois aller jusqu'au bout. C'est dommage. Pas trop d'avis sur les rapports de forces. Perso, je les utilisais pour illustrer le foutoir qu'est Marineford, mais en soi je m'en fiche un peu de savoir si A > B ou si C > D, ça m'attriste d'ailleurs de voir que la plupart des gens se focalisent sur ça plutôt que sur les messages que OP essayent de faire passer. Y a un problème de cohérence, je maintiens, dans la non-utilisation du Haki avancé et des FDD éveillés par les différents protagonistes, mais c'est un problème assez mineur à mes yeux par rapport aux autres que j'ai énoncés. Je partage aussi ton point de vue sur les différentes façons de juger un arc, c'est intéressant comme façon de voir les choses, et c'est vrai que je ne l'ai pas pris en compte. Il est indéniable que Dressrosa est un arc important dans OP. Mais là on aborde un point intéressant, une question générale qui n'a pas vraiment de réponse : comment lit-on un shonen, et même un manga ? Comme une succession d'arcs, ou comme un récit compact ?
  15. Bon, je crois qu'il est temps de réveiller ce topic. Je n'ai pas relu les huit pages du topic, donc je ne sais pas si ce problème a déjà été exprimé quelque part, mais dans tous les cas je me lance. Je pense que One Piece souffre de ce qui est aussi, ironiquement, l'une de ses grandes forces : sa densité. Contrairement à certains membres du forum je ne pense pas lire énormément de genres de mangas, je me focalise essentiellement sur les shonens, ce qui fait que j'en ai un certain nombre à mon actif. J'ai commencé, comme beaucoup, par Dragon Ball et le "Big Three" comme certains les appellent : Naruto, Bleach et One Piece. Et on ne peut le nier, l'une des différences de OP avec ces derniers (et même beaucoup d'autres shonens), c'est son univers très étendu comptant énormément de personnages. L'arc qui illustre le mieux, à mon sens, ceci, est Dressrosa (même si Whole Cake est pas mal aussi). Rebecca, Riku, Kyros, les Nains de Tontatta, la Dofla Family, Don Chinjao, Bartolomeo, le retour de Bellamy, Fujitora, le CP0, tous les personnages du Tournoi...Ca part dans tous les sens, les intrigues se chevauchent les unes aux autres, c'est un joyeux bordel. Au final, l'arc a duré un peu plus de deux ans : il fait très exactement 100 chapitres. Il me semble aussi qu'à ce moment là il y a eu une espèce de cassure dans la communauté. Beaucoup de gens aiment Dressrosa, mais beaucoup de gens aussi ont été déçus par cet arc. Ce n'est qu'une impression, certes, mais que je tiens des nombreux threads Reddit et de forums français et anglais où je traîne parfois sans y être inscrit. Personnellement, je suis mitigé vis à vis de Dressrosa. Il est plein de bons moments : le reveal du G4 forcément, Sabo qui mange le Mera Mera, Dofla contre Luffy, le flashback de Law, le personnage de Barto...Mais aussi de mauvais moments : l'interminable et inintéressant combat entre Pica et Zoro, le chapitre le plus VIDE de OP, où Gatz encourage tout le monde à se battre pendant que Luffy récupère, le combat entre Kyros et Diamante qui est presque gênant, le personnage de Rebecca... Bref, un bon 50/50 pour moi. Et qui, effectivement, à l'époque déjà, m'avait fait m'interroger sur le nombre de personnages et d'intrigues lancés par OP. Ca fait un moment que le Nouveau Monde est teasé, et il était normal que Oda introduise de nouvelles figures, mais il le fait en ayant déjà du mal à gérer les intrigues de la première partie de Grandline... Je vais prendre un autre exemple. Marineford. Autre arc qu'énormément de gens adorent. Personnellement...Je n'ai pas détesté, ce serait abusif comme terme, mais je n'ai vraiment pas aimé. Là encore, cet arc illustre bien la densité du monde de One Piece. Enormément de protagonistes différents sont là, et ce n'est pas une mauvaise chose en théorie : il est logique que Barbe Blanche se soit ramené avec toute sa flotte et ses alliés, et il est logique aussi que la Marine soit rassemblée, et appelle les Schichibukai à l'aide. Seulement voilà : Marineford est un arc très brouillon, selon moi. Il pose notamment problème, on le voit même ici sur ce forum, dans les rapports de forces. On ne savait pas grand chose du Haki à l'époque, maintenant, on connaît le Koka, on sait que le Haki de l'observation peut amener à voir dans le futur, on découvre le Ryuo, on sait que les armes peuvent se "hakiser"...Et il n'y a pas que le Haki : maintenant, on sait aussi que les FDD peuvent être "éveillés". Que penser donc de la "guerre de Marineford", où aucun personnage n'utilise ni le Koka, ni du Haki de l'observation avancé, ni du Ryuo, ni, et je trouve ça plus problématique, de FDD éveillé ? Pour certains, on peut trouver une explication logique : Doflamingo, par exemple, ça ne me choque pas plus que ça qu'il ne se soit pas battu à 100%, et pareil pour les autres corsaires. Mais Akainu, Kizaru, Aokiji, et la Marine en général, en revanche, faudra m'expliquer. Pareil pour l'équipage de Barbe Blanche d'ailleurs, lui il est vieux et malade admettons, mais Marco ? Marineford est presque incohérent dans sa gestion des RDF, à tel point que j'ai déjà vu, sur ce forum et même sur d'autres, des gens dire que "ça ne compte pas" dans l'appréciation des RDF (à part pour certains persos comme BB qui y vont plus à fond que d'autres, il faut le reconnaître). Au final, Marineford est surtout un arc maladroit selon moi. Pas mauvais (je ne l'aime pas, mais ça ne veut pas dire que je le trouve mauvais), mais maladroit. Et c'est bien ce qui m'inquiète, quand je vois Oda dire fièrement que la bataille finale d'OP/la guerre promise par Kaido seront si grandes, si épiques que Marineford "sera mignonne à côté". Et c'est là le problème : j'ai peur que One Piece tombe dans du "brouillonnesque" où le lecteur devra serrer les dents afin de maintenir sa suspension consentie de l'incrédulité. Autre problème, mais qui est lié selon moi à ce dernier : courir. J'aime One Piece pour son côté aventure, exploration, magnifiquement illustré par Skypeia, l'un de mes arcs préférés (team Water Seven/Enies Lobby pour le top 1 cependant). Hors, on a perdu, je trouve, cet aspect, et ça je sais que ce n'est pas une critique qui m'est propre et qu'elle a déjà été mentionnée ici. Si je parle de "courir", c'est parce que j'ai l'impression que ça résume 80% des faits et gestes des Mugiwara à chaque arc : courir d'un endroit à l'autre du scénario, en attendant que l'intrigue avance. Autre grand problème que je ne ferai que survoler d'ailleurs, mais les Mugi, forcément, qui deviennent de plus en plus secondaires, à mon grand regret. Whole Cake était, pour rappel, censé être l'arc de Sanji...Hors il n'a pas vraiment brillé, au final, et c'est bien dommage. Espérons que Zoro ne partage pas son sort pour Wano. Et là je parle du Monster Trio, mais alors Chopper, Nami, Brook...Ca me fait de la peine de les voir relégués là où ils sont. Bref. Je disais donc, courir. La partie "exploration" a quasiment disparue, parce que cela nécessite un temps d'exposition, qu'Oda n'a plus. Zo est une exception, fortement appréciée : c'est pour ça que j'aime bien cet arc, qui, bien que court, nous fait découvrir une civilisation perdue sur un éléphant géant (c'est moins impressionnant quand on a vu Toriko mais ça reste appréciable), avec des personnages attachants (Carot, Pedro, Pekoms, Inuarashi) et qui apportent un peu de fraîcheur. Wano était l'occasion, aussi, d'avoir un peu d'exploration, mais c'est raté selon moi : les Mugis arrivent, s'infiltrent (comme à Dressrosa), se font démasquer (comme à Dressrosa), et Luffy affronte Kaido et se fait OS, puis on repart sur de l'entraînement à la shonen, à la différence qu'ici c'est tiré par les cheveux (Queen qui laisse Kid et Luffy s'entraîner, faut l'avaler quand même). Mais en même temps il est normal que cette partie exploration ait disparue. Oui, je justifie moi même ce problème (ce qui ne m'empêche pas de le souligner et de le considérer), parce que...On en vient à ce qui est je pense la source de bon nombre de ces problèmes : le temps. One Piece va bientôt passer la barre des 1000 chapitres. C'est énorme. Je lis beaucoup de shonens, mais je n'en connais aucun qui soit arrivé jusque là, à part Jojo, qui est une exception : déjà, Araki ne vieillit pas, et ensuite, Jojo est divisé en plusieurs parties qui se suffisent à elles-mêmes, un système ingénieux soit dit en passant. 1000 chapitres donc, plus de 20 ans, et le tout dans des conditions de travail peu enviables. Quand Kishimoto (Naruto) et Kubo (Bleach) ont été interviewés, ils ont tout les dit parlés d'une chose : bien qu'ils aimaient leurs oeuvres, ils étaient contents de pouvoir ENFIN prendre un peu de repos. La vie de mangaka est difficile, ce n'est un secret pour personne. Et je pense qu'Oda aussi, a bien envie de poser un peu son crayon. Ca fait plusieurs fois qu'il annonce que la fin de One Piece est proche, voir qu'il donne des dates; et plusieurs fois aussi qu'il se trompe, comme lui-même le reconnaît. Dans une interview récente, il a dit qu'il avait fait une promesse à sa femme, celle de partir en vacances tout les deux dans un certain endroit une fois One Piece achevé, promesse toujours pas tenue donc au grand malheur de sa femme. Il a aussi dit que, pour cette raison, il tenait absolument à une fois pour toute achever son oeuvre. Dans un autre déclaration, il a redonné un délai pour OP : 5 ans. Il resterait donc 5 ans devant nous pour apprécier son oeuvre. Et bien, personnellement, je pense que c'est impossible. Et là est le problème. Reprenons Dressrosa. L'arc a duré 2 ans. DEUX ANS. 100 chapitres. Whole Cake en fait 80, soit plus d'un an et demi. Wano fait 63 chapitres actuellement, et nous sommes de mémoire à l'acte 3. Selon certains, ce système d'actes serait une référence au théâtre japonais, et non occidental, et on aurait donc droit à 5 actes, assez selon moi pour que Wano atteigne les 100 chapitres. Sauf que, depuis Dressrosa, Oda a adopté un système de "une pause tout les trois chapitres", ce qui fausse le raisonnement habituel de 1 semaine = 1 chapitre. Donc il y a moins de chapitres qui sortent par année, donc, fatalement, moins de contenu. Ca oblige Oda à se débrouiller comme il peut afin de conclure chaque intrigue, chaque mystère lancés par One Piece, ce qui l'oblige à rush un peu, ce qu'il fait selon moi maladroitement. Cela s'exprime - toujours selon moi - dans l'aspect "unique" de Wano. Pas mal de forumeurs, ici, ont soulignés qu'ils avaient l'impression que beaucoup d'éléments centraux à l'intrigue de OP se trouvaient à Wano, ce qui faisait un peu beaucoup de coïncidences : Kaido, le Granit Marin, Oden (soit un membre ultra important de l'équipage de Roger dont on n'avait JAMAIS entendu parler avant), un des anciens territoires de Barbe Blanche, Big Mom et son équipage se trouvent aussi, désormais, sur l'île..Clairement, je pense qu'Oda essaye de rassembler les intrigues/éléments afin de rendre son manga plus concis. Libre, à lui, bien sûr, mais ça a des conséquences. Les Fourreaux rouges, par exemple, pourtant centraux à l'intrigue en cours, n'ont pas vraiment de personnalités, sauf Kinemon qui a bénéficié de pas mal de "temps d'écran" à lui tout seul. A part ça, c'est vraiment assez plat, et ça m'empêche de me soucier d'eux, d'avoir peur pour eux, ou même d'être "choqué" si l'un d'entre eux s'avère être un traître, ce qui rend tout le teasing sur Kawamatsu par exemple...Inutile, de même pour la révélation du dernier chapitre. Ca ne provoque qu'un "Oui, et ?" pour ma part. De la même façon, on va clairement à l'essentiel : Luffy attaque Kaido, bam, il perd, bam, il est en prison, bam, il s'entraîne. Big Mom et Kaido allaient se 1v1, pouf, ils boivent un coup et forment une alliance, comme ça ça fait deux Yonkou pour le prix d'un. On introduit le personnage de Yasuie, puis on l'exécute, et le lecteur est censé s'émouvoir de sa mort : personnellement, ça ne m'a fait ni chaud ni froid, tellement c'était rushé. Et, souffrant de ce rush, on délaisse certains personnages : les Mugis "faibles" (sauf Usopp), mais aussi les Supernovas. Sérieux, eux qui étaient présentés comme les potentiels "rivaux" de Luffy...Law a été bien développé, je pense que ce sera aussi le cas de Kid au cours de l'arc, Capone c'est pas trop mal non plus, mais les autres sérieux ? Hawkins s'est fait quasiment OS par Law, on a appris que X Drake était un agent infiltré de la Marine de la pire des façons (aucune tension, rien, juste comme ça), on sait que Bonney est liée à Kuma mais pas comment, Urouge...Voilà, Killer ridiculisé en tueur fou vaincu ez par Zoro, reste à voir pour Apoo. Pareil pour Ener, censé faire son grand retour sur la Mer Bleue : est-ce que ça arrivera ? A ce stade de l'histoire, j'en doute. Pareil pour Crocodile. Lucci est dans le CP0 maintenant : pourquoi ? Comment ? Va-t-il agir dans cet arc, ou, comme le CP0 de Dressrosa, rester en retrait ? Et à côté de ça, Oda introduit de nouveaux éléments, encore, hyper importants, dont on n'avait JAMAIS entendus parler avant : Rocks D.Xebec sérieusement c'est qui ce mec ? Im avec un énorme chapeau de paille, qui est-ce ? Shanks qui parle au Gorosei, pourquoi, comment, dans quel but ? Toutes ces questions m'intéressent hein, mais j'ai aussi peur qu'elle soit rushée et tombent à plat, un peu comme Oden Kozuki, ce personnage CENTRAL à l'équipage de Roger qu'on ne connaissait pas avant et qu'on a introduit via un flashback intéressant en soi mais très maladroit aussi (des éléments importants manquent, il aurait fallu plus de temps accordé à la formation des Fourreaux rouges, mais du temps, Oda en manque et ça se ressent). En résumé : Oda s'est donné 5 ans pour finir One Piece. Je doute qu'il y arrive, mais surtout, je pense que ça va l'obliger à accélérer au détriment de certains éléments, car il ne peut pas tout gérer. Et ça m'évoque une situation dangereusement similaire : pour ceux qui connaissent GoT, univers aussi très dense et complexe, vous savez comment la série s'est terminée. Et malheureusement je crains que ce ne soit la même chose pour les bouquins. Faire un univers dense est toujours plaisant à faire (et je parle en tant qu'écrivain en herbes) et tout aussi plaisant à lire, mais c'est aussi dangereusement complexe, surtout si on considère le facteur extérieur qu'est le temps. Oda n'est pas immortel, et même sans parler d'une chose aussi funèbre, je pense surtout qu'au bout de 20 ans il a bien envie de respirer un peu.
  16. Kokuto

    One piece chapitre 973

    Ah mais, je parle de Kyoshiro mais je ne croyais pas non plus aux deux autres hypothèses. Koshiro ça aurait été intéressant mais comme Oda veut réunir les fourreaux il aurait fallu qu'il arrive comme ça à Wano, et nous faire avaler qu'il a fait East Bue/Wano tout seul sans vraie raison. Sans parler de la chronologie qui colle pas. Bref, intéressant mais impossible. Et Scopper Gaban...Pareil, pas trop d'intérêt à mes yeux. Je comprends que les gens s'interrogent sur lui, et sur la figure mystérieuse teasée par Oda dans une mini aventure, on l'a déjà vu précédemment faire des foreshadowing de fou (les "smiles" mentionnés par Dofla sur l'archipel Shabondy) donc c'est logique de chercher, mais même s'il s'était avéré être Gaban bah...Je trouve l'intérêt limité. Ca ne suffit pas à faire un perso, ça ne nous apprend rien sur lui. Donc au final le problème c'est plutôt les Fourreaux en eux-mêmes, mal gérés. Pour Shinobu par exemple ça passe encore (surtout qu'elle a eu un peu de développement dans le flashback) mais Kanjuro sérieux ça fait 3 arcs de mémoire qu'il est là (fin Punk Hazard ou début Dressrosa) et je défie quiconque de me dire un truc sur lui ou sa personnalité à part qu'il dessine mal et que c'est marrant parce qu'il a le fruit du dessin. Ah, et que c'est potentiellement le traître aussi. Mais justement, admettons qu'il le soit : quel impact ça aurait ? Je me contrefiche de ce perso, et même si c'est un traître, bah...Osef quoi. A côté de ça des persos comme Pedro ont eu droit à un meilleur développement en moins de temps et à rester touchants (rip)
  17. Kokuto

    One piece chapitre 973

    N'empêche que évident ou non, je trouve ça bof comme twist. Denjiro est un random, c'est le moins développé des Fourreaux rouges qui sont déjà peu développés et que je trouve personnellement peu attachants - à part Kinemon. Ce twist me laisse donc complètement de marbre, et comme le disait je sais plus qui précédemment, c'est dommage pour Kyoshiro, je le voyais bien être l'adversaire de Zoro pour l'arc - parce qu'il en faudra bien un quand même, si on me dit que l'arc dédié aux samouraïs se fait SANS que Zoro n'ait un combat contre un épéiste où il sue enfin un peu je vais rager, alors même que je n'aime pas beaucoup le personnage. Dommage aussi pour Toki qui restera, jusqu'à un éventuel développement futur, un personnage fonction : femme d'Oden + mère de Momonosuke et Hiyori + envoie les fourreaux dans le futur. Un peu dommage donc qu'elle reste dans l'ombre de son mari, qui, même s'il m'a pas énormément séduit contrairement à la majorité j'ai l'impression, m'a quand même touché dans ses derniers instants. Bref, chapitre de transition, j'attends que le flashback qui s'éternise un peu se termine. J'ai un mauvais pressentiment pour la suite de Wano et de ONE PIECE par extension...
  18. Kokuto

    One Piece Chapitre 972

    En voyant cette différence entre Orochi et Kaido, l'un avec un minimum d'honneur et l'autre sans le moindre, je me demande s'il n'y aura pas une confrontation entre eux à un moment donné. Ca pourrait être satisfaisant de voir Kaido perdre le soutien du Yonko, voir même être menacé par ce dernier. Je n'ai pas encore d'avis sur le chapitre, j'avais malgré tout bien aimé le dernier même s'il est un peu trop redondant dans One Piece, voir Oden debout tenir ses compagnons en restant de marbre ça restait une image forte. Par contre j'aime de moins en moins cet aspect "d'élu" que prend Luffy.
  19. Kokuto

    One Piece Live Action 2021

    Pour le coup au contraire je trouve que l'animé s'améliore. J'ai trouvé l'animation de l'arc Whole Cake atroce, mais pour Wano ils ont mis un coup de boost appréciable pour ce qui est probablement le plus gros succès shonen en France (ou dans le top 5). Dommage que ce soit pour un arc qui pour l'instant est très moyen.
  20. Kokuto

    One Piece Chapitre 971

    C'est vrai que pour l'instant que ce soit en terme de charadesign, de personnalité, d'enjeux ou d'ambitions Orochi est vraiment l'un des pires méchants de One Piece...
  21. Kokuto

    One Piece Chapitre 971

    Impossible que ce soit un Bilcan, ses ailes n'ont pas la forme de celles des Bilcans.
  22. Kokuto

    Kengan Asura (Daromeon & SANDROVICH Yabako)

    Très bon manga de combat, en effet. Commençons par les dessins. S'ils sont au début très moyens à mon sens, l'auteur, vers les chapitres 30/40, affine considérablement son style, pour au final arriver à un style vraiment très beau et qui rend particulièrement bien l'impact des coups. La détermination des personnages, leur pugnacité, est bien rendue, et ne fait que rendre les combats plus épiques encore. C'est d'ailleurs une différence majeure de Kengan avec Baki, le maître du genre, auquel il est souvent comparé (forcément) : j'aime bien Baki, entendons-nous, mais le dessinateur peine selon moi à donner du dynamisme à ses scènes de combat; les personnages paraissent figés, dans des poses improbables à la Jojo's (à la différence que dans Jojo c'est volontaire), là où Daromeon réussit bien à retranscrire la violence des affrontements. Le scénario n'est pas en reste, il est plus intéressant qu'on pourrait le penser. L'univers introduit par Kengan, fait de combats organisés en scred par les multinationales est vaste et intéressant, il me rappelle l'univers mafieux de John Wick qui me plait beaucoup aussi. Toutefois, le point fort de Kengan reste, selon moi, ses personnages. Chaque combattant est unique, que ce soit en terme de chara design, de personnalité, d'ambition/d'enjeux, ou de style de combat. Il y en a tellement de tous les genres qu'on finit bien par trouver son chouchou : j'avoue avoir été séduit par Saw Paing, Hatsumi Sen, Imai Cosmo ou encore Sekibayashi Jun. Il n'y en a qu'un, je crois, qui m'ait laissé indifférent. Yamashita Kazuo, l'un des deux personnages principaux, est aussi un point fort du manga à mon sens. Déjà c'est un cinquantenaire, donc pas grand chose à voir avec Luffy, Ichigo et autre Naruto, et ensuite il n'a bien sûr aucune aptitude physique. Il incarne, au début, le citoyen lambda qui a raté sa vie...Et qui nous fait découvrir avec lui ce monde nouveau qu'est celui de la Kengan Association. Je ne spoile pas, mais son évolution au cours du manga est brillante. Trois bémols, cependant : - Les premiers chapitres du manga sont...Longs. En fait, les choses ne deviennent réellement intéressants qu'une fois le tournoi Kengan réellement abordé, avant, on s'ennuie un peu. En plus, pas de chance, le style graphique du début n'aide pas, il y a vraiment des fois où j'ai trouvé ça moche. Il faut donc s'accrocher un peu. - L'anime est en CGI dégueu, encore une fois...Après avoir ruiné Berserk, la CGI ruine aussi l'animé. Les coups n'ont aucun impact, ce qui est, on me l'accordera, BIEN DOMMAGE dans un manga de ce genre. Donc un point de moins pour l'animé. - Tokita Ohma, l'autre personnage principal (avec Yamashita), est...Mouais. Je l'ai trouvé assez quelconque. Il ne prend, heureusement, pas une très grosse place dans le récit, et franchement je l'ai trouvé aussi développé que des personnages pourtant secondaires. En comparaison, je préfère les personnages principaux d'Omega, la suite, Gaoh Ryuki et Narushima Koga, plus profonds et intéressants. Tout ça nous fait une note finale de 7/10, et franchement, c'est celle que je mettrais à Kengan. Je vous recommande donc la lecture, mais pas l'animé.
  23. Kokuto

    Nanatsu no Taizai chapitre 340

    En soi peu importe à qui la faute. Le résultat reste le même : le manga est parti en live il y a pas mal de temps. Et ça c'est dommage.
  24. Kokuto

    Nanatsu no Taizai chapitre 340

    Ne t'inquiètes pas, j'ai suivi la fin de Toriko en direct, et je me souviens même que tu faisais partie des rares à poster sur les derniers chapitres. En effet c'est un peu injuste de ma part de comparer Toriko à Bleach et Naruto. Il n'empêche que la fin est quand même sacrément bâclée et surtout frustrante, beaucoup plus que celle de Naruto où elle a été étirée mais où le principal a été traité. Dans Toriko, on sentait qu'il y avait encore énormément de contenus, avec des idées novatrices...Bref, c'est un très bon manga, mais qui aurait pu être excellent sans la pression des éditeurs, hélas. Pas grand chose à voir avec Nakaba qui foire tout seul, c'est vrai.
×