Aller au contenu

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



lilas

Membres
  • Compteur de contenus

    541
  • Donations

    0,00 € 
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    4

lilas a gagné pour la dernière fois le 2 janvier

lilas a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

56 Excellent

À propos de lilas

  • Rang
    Membre du conseil des 10

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. lilas

    kingdom chapitre 589

    Ne soyons pas trop impatients les amis, il y a un grand risque que le chapitre soit juste du blabla pre-affrontement! 😉Sinon sur le fond, le rythme est version coréenne le mardi, version américaine le jeudi. Avec parfois un peu avant ou un peu après... Donc on est encore dans les temps. On en reparle demain soir 😎
  2. lilas

    kingdom chapitre 589

    J'imagine mal Chougaryu se laisser attraper là-dedans. Et peut-être encore moins la HSU capable d'écraser l'armée de Chougaryu en une charge directe. Faut être clair, ils n'en ont plus l'énergie. A mon sens la stratégie de Ten est construite en réponse à ce qu'elle pense que Chougaryu va faire. Et elle a raison dans une certaine mesure car on sait que Chougaryu a l'air de vouloir se montrer offensif. En toute logique Chougaryu va vouloir viser la GHU qu'il a pris tant de soin à priver de son meneur. C'est la raison pour laquelle Shin et Ten étaient venus initialement voir la GHU. Le plan de base était de coordonner l'action des deux unités. Le seul truc très évident, c'est que la HSU va assumer un effort immense, pour compenser l'affaiblissement de la Gyokou. Et Ten se sent coupable des pertes que cela va occasionner. Est-ce que pour autant une partie de la HSU va venir se battre directement au sein de la GHU ? Je ne sais pas. Honnêtement, j'ai hâte de voir le plan de Ten et son duel avec Chougaryu. La tactique la plus usuelle de Ten est d'utiliser Shin comme leurre. Shin est probablement un appât auquel même Chougaryu ne pourra pas résister. Mais en fait on ne sait même pas qui va se mettre au centre dans l'armée de Zhao. Si cela se trouve, la HSU sera en face de Bananji... Ten au milieu de l'armée de Akou sera relativement impuissante. Elle ne connaît pas les hommes ni les unités. Je pense qu'elle restera en pilote dans la HSU. Et en plus, l'armée de Akou n'était même pas comprise dans le plan initial. Par contre Kyoukaï détachée ailleurs, et pourquoi pas dans la Gyokou me semble plus envisageable. Ousen récupérait une journée de vivre par ville prise. C'est peu mais c'est quand même carrément mieux que de ne rien manger. Son retour vers Gyou devrait donc se faire par petits sauts de puce, de ville en ville... Pour moi Ousen n'a pas le choix. C'est vaincre ici même Riboku ou mourir. Il n'a selon moi aucun intérêt à se replier vers Gyou, sans parler du fait que cela paraît impossible (harcelé par Riboku, sans nourriture, etc...). Le seul qui peut vouloir bouger serait Riboku qui voudrait sauver à tout prix Gyou, au risque de sacrifier l'armée d'Atsuyo.
  3. lilas

    kingdom chapitre 589

    La mienne n'est pas exacte non plus. Pour moi Ousen a vidé les greniers de toutes les villes du sud-ouest de Gyou. Ce qui laisse quand même de la marge au moins à l'est de la ville. Après je n'ai vraiment aucune certitude. Mais une retraite de Ousen sans avoir défait Riboku me semble très difficile à envisager (retraiter avec Riboku sur le dos tout en cherchant de la nourriture pour aller s'exposer à Gyou?) Tu imagines que Riboku va défaire Ousen sur le champ de bataille central ?
  4. lilas

    kingdom chapitre 589

    Nan mais en fait ma remarque n'était pas ironique ou colérique. J'étais content que toi et @Gyou'un ayez fait l'effort de ne pas trop dévoiler de ce que vous savez. Vos prédictions, tant que vous n'affirmez pas qu'elles sont absolument certaines et basées sur l'Histoire, ne me dérangent pas. Je n'arrête pas moi-même d'en faire (sans aucune connaissance de l'Histoire par ailleurs) donc ce serait un comble si je vous faisais ce reproche ! Quant à ta frustration, ma foi, je compatis mais je n'y peux rien. Oui, c'est vrai, mais Riboku est plutôt du genre serpent prudent. Pas le genre qui va aventurer sa tête n'importe où. Et donc pas facile à couper ! En un jour, cela me semble très court. D'où l'idée d'une déculottée qui me semble cependant improbable. Il est clair qu'il est plus simple pour lui de se concentrer simplement sur l'offensive contre Ousen, mais sera-ce suffisant ? Je ne pense pas. L'intérêt d'aller à Gyou ? Ben c'est d'éviter à tout prix la reddition de la ville, mais cela tu le sais bien. Si Riboku file avec un petit détachement, Ousen pourra difficilement l'arrêter. Et il n'a pas besoin d'avoir des vivres avec lui, il les réquisitionne à volonté dans n'importe laquelle des villes dans lesquelles il peut passer, ou même ne pas passer, mais qui sont à proximité de Gyou. Il a juste besoin de casser le siège et de régler son sort à Kanki. Après, il voit au jour le jour comment gérer Gyou. En plus Ousen pourrait envoyer un petit détachement lui filer le train mais il ne pourra pas imposer de longues marches forcées à son armée affamée qui aura besoin très régulièrement de se réapprovisionner. Riboku aura donc un coup d'avance et il le sait. Mais il sait aussi qu'abandonner son armée, c'est probablement la vouer à un anéantissement complet. Bref, le temps est venu des dilemmes cornéliens : aucun choix n'est le bon, et il n'y a pas la possibilité de ne rien faire. La balle est dans le camp de Riboku, et elle est drôlement lourde...
  5. lilas

    kingdom chapitre 589

    Si Riboku vient à Gyou, il est clair qu'il sera dans une situation impossible. Un peu comme Kanki qui est actuellement dans un trou à rat. Riboku, s'il défait Kanki, aura une Gyou affamée à gérer et Yotanwa et Ousen qui lui tomberont conjointement sur le râble. Mission impossible. Néanmoins, que va-t-il faire quand au soir de la 14e journée, la nouvelle lui parviendra ? On sait d'ores et déjà que la bataille se finira le 15e jour. Quelqu'un imagine-t-il de manière réaliste que Riboku et ses 60 000 hommes vont se faire écraser par Ousen et ses 30 000 hommes, même si la HSU déboule sur le champ de bataille central ? Moi non. Riboku reste en position de force sur les plaines écarlates, quand bien même Shin éclaterait Bananji, Gyou'un et Chougaryu. Par contre, si Riboku se fait la malle la nuit entre le 14e et le 15e jour pour rejoindre Gyou, avec Kaine et ses 3 000 hommes par exemple, cela semble beaucoup plus envisageable de voir Ousen anéantir une armée de Zhao dirigée par Kinmou/Futei. Et il serait ensuite dans une position incroyablement forte pour venir récolter les graines semées précédemment à Gyou. Bon évidemment, ce n'est pas la seule option qu'a Riboku. Il peut simplement passer à fond à l'offensive en espérant en avoir fini le plus vite possible. Il peut aussi se dire que la position de Kanki est de toutes les manières intenable... Bref, beaucoup d'options sont ouvertes. Sans oublier que Hara est facétieux. Il nous dit que la nouvelle va prendre un jour à atteindre "cet" endroit. Mais quel endroit ? Cela pourrait tout aussi bien être Shunsuiju qui se dirait qu'il doit rappliquer coûte que coûte. Si cela se trouve, le roi de Zhao lui-même va se voir pousser des ailes et répondre au message de détresse désespéré de son oncle (me semble-t-il). On remarquera que décidément Kanki n'avait informé aucun de ses lieutenants, pas même son stratège Maron... Là tu constates qu'ils ont quand même incroyablement foi en lui. Ils ne savent rien de lui mais attendent tout de lui. Donc je pense quand même que si Kanki n'a pas à user de la force pour prendre Gyou, il pourra tenir ses hommes. Quant à Chougaryu, ce n'est que la Xième fois qu'il se trompe... Va prendre cher. Très cher. Trop cher. C'est intéressant de noter que la Gyokou Hou a l'air d'être placée en réserve, derrière la HSU. Ou alors j'ai mal compris le texte. L'autre interprétation étant que la HSU serait en avant des deux autres armées qui seraient sur ses flancs... En tout cas, cette aile droite promet. Chougaryu a visiblement un plan, et Ten aussi. Un plan qui a scothé le chegf de l'armée de Akou et qui a laissé sans voix le vieux Banyou. Je suis très curieux de savoir si les trois (Ten, Shin et Kyoukaï) vont chacun diriger des gens de leur côté ou si tout se fera sous la supervision de Ten.
  6. lilas

    kingdom chapitre 589

    C'est une révélation historique sous la balise ? Je ne la lirai pas Je vous félicite toi et Gyou'un pour avoir résisté à la tentation de faire une référence précise à l'histoire réelle hors du sujet dédié ! Je veux pouvoir me tromper allègrement en me basant juste sur les indices données par le manga ! Et ne rien savoir d'autre. Je peux encore avoir raison ! Riboku n'a pas besoin de venir avec toutes ses forces armées. 10 000 ou même 1 000 suffisent dans la mesure où une armée toute prête l'attend sous les murs de Gyou. Et je ne crois pas que les affamés de Ousen soient en mesure de le pister. Tu peux même imaginer Riboku venir avec seulement ses deux petits lieutenants dont le nom m'échappe présentement, et laisser Kinmou diriger tout et se faire ratatiner par Ousen. Avec une probable reddition de Kisui à Ousen en suivant... Pour Kanki et ses hommes, le fait que Gyou capitule ou bien que Gyou soit prise par la force change tout. La curée, c'était bien évidemment dans l'hypothèse d'une bataille, notamment autour des portes. Si Gyou se rend, Kanki doit pouvoir, je crois, tenir ses hommes. Mais Gyou ne s'est pas encore rendue. Ils avaient six jours de réserve. Va-t-il leur en rester deux ? Tout va dépendre de combien de temps dispose encore Gyou Quant à Kyoukaï, une nuit auprès de Ouhon l'a gravement échauffée
  7. lilas

    kingdom chapitre 589

    La fin de Kanki approche à grand pas... Parce que si la nouvelle de la perte des vivres de Gyou l'atteint dans un jour, Riboku va rappliquer coûte que coûte à vitesse grand V à Gyou. Ce chapitre me fait saliver. Je le trouve génial. Rien que ce qui concerne la HSU me plaît mais l'élargissement à l'ensemble de la campagne de Gyou rend le tout vraiment captivant. Cela s'annonce très bon pour la suite.
  8. lilas

    kingdom chapitre 588

    Je fais référence à ce passage qui précède bien la déclaration de Riboku mais semble basée sur le même constat : la faiblesse tactique de Kanki que, pour ma part, je ne vois pas. Quant à Kanki abattant Ousen, j'ai aussi tendance à penser qu'il n'en est pas capable, mais ce serait un retournement marquant de voir les deux anciens bras droits de Hakurou s'affronter. Mais je crois quand même davantage que Kanki disparaitra des radars avant Ousen... Et donc le meilleur adversaire de Ousen n'est donc autre que Shin CQFD Ma première réaction a été de me dire, détruire l'opposant est bien un moyen d'accomplir l'objectif militaire, mais de manière plus rapide et économe si je puis dire. Mais dans un second temps, j'ai réalisé qu'effectivement, Kanki, à chaque fois qu'on l'a vu, s'est concentré sur le fait d'avoir la tête de son opposant. De le faire souffrir et de l'humilier. Et cette envie sadique de se faire le commandant adverse n'est peut-être nulle part plus claire que lors de la première apparition de Kanki à Sanyou où il torture le commandant de Wei. Et cela concorde avec le peu que Naki nous révèle de la personnalité de Kanki. Le mec est mû par la rage. Et il faut qu'il trouve un exutoire à cette rage intense qui l'anime. C'est pour cela qu'il va lui-même frapper Genbou ou le général de Han en prenant des risques fous, ou encore qu'il utilise la torture pour défaire psychologiquement Kisui. Il en a besoin. Et de fait, connaître cette tendance de Kanki, c'est peut-être avoir prise sur lui sur le champ de bataille parce que tu sais ce qu'il cherche : ta tête, physiquement ou psychologiquement, quand tu es le commandant en face de lui... Ce n'est pas la victoire personnelle qu'il cherche ou la gloire militaire, ni bien entendu la victoire de Qin, mais juste un gigantesque défouloir pour ses passions les plus noires : faire mal, blesser et tuer.
  9. lilas

    kingdom chapitre 588

    Je suis globalement d'accord avec cette analyse (si ce n'est sur Genbou pour lequel Kanki ne met pas en place un appât spécifique, puisque ce dernier met à jour ce que Kaishibou n'était pas capable de voir, l'emplacement du QG de Kanki) mais il y a quand même un énorme fossé entre constater que Kanki tend des pièges redoutables et le fait de pouvoir le défaire en rentrant dans son jeu. Peut-être que Riboku peut le faire mais je n'en vois pas beaucoup d'autres. A mon sens, Keisha se la raconte un peu quand il dit qu'il a compris Kanki et qu'il va donc pouvoir le défaire. Kanki est un stratège relativement inégalé.
  10. lilas

    Quelle est la faiblesse de Kanki (selon Riboku) ?

    Ah ce petit mot de Riboku, il nous aura fait mariner. J'ai voté autre, tout simplement parce que je ne sais pas quelle est cette faiblesse et je n'ai pas été convaincu par les différentes propositions. Pour ce qui est de l'argent, certes, les hommes de Kanki y sont sensibles. Mais ils apprécient aussi Kanki et je pense qu'ils savent que personne ne pourra leur offrir la vie de camp que leur permet Kanki, ni les victoires écrasantes et l'enrichissement qui va avec. Je pense que Kanki est réellement populaire. Pour ce qui est de Kanki qui lui-même trahirait, je suis aussi sceptique. Kanki n'en a à peu près rien à carrer d'une loyauté à un quelconque état, mais il ne se vend pas au plus offrant non plus. Tant qu'il est libre de ses mouvements, pourquoi partirait-il ? Le fait que Kanki frappe lui-même. C'est possible mais il ne frappe pas toujours lui-même, juste quand il y a besoin que ce soit fait en finesse, ou quand c'est vraiment grès risqué. Et je ne vois pas bien en quoi c'est une faiblesse. Enfin je ne pense pas que Riboku puisse être battu à plate couture par Kanki. Il a les capacités de Genbou (qui a le plus mis en difficulté Kanki) et un talent martial en plus... La faiblesse à laquelle Riboku fait référence, il me semble qu'elle est plus tactique. Keisha l'avait semble-t-il également remarquée après avoir échappé à son piège mortel. C'est-à-dire que c'était avant même que Kanki ne recoure à sa spécialité (la torture) ou même que les dissensions n'éclatent entre Shin et Kanki. Y-a-t-il une faiblesse dans son plan pour tuer Keisha ? Personnellement je ne trouve pas. Son plan était juste excellent et s'il n'y avait pas eu le héros de Rigan, Keisha y serait resté. On peut remarquer néanmoins deux choses : Kanki effectivement n'aime pas les batailles rangées classiques. Lui, il tend des pièges au commandant adverse pour le tuer et abréger le combat. Ce n'est pas seulement qu'il est un génie des méthodes hétérodoxes, c'est qu'il est aussi relativement faible, je pense, dans les batailles qui se déroulent de manière orthodoxe. Ses hommes n'ont peut-être pas la résistance et l'obéissance des armées régulières pour encaisser une véritable boucherie. Le corollaire de cela, c'est qu'il faut un appât pour tendre des pièges et obtenir la tête du commandant ennemi. A Kokukou, c'était Shin. La coopération avec l'armée de Kanki est juste impossible parce que le mec va t'utiliser pour parvenir à ses fins. C'est pour cela que l'armée de Kanki est mortelle à quasiment tous ceux qui vont combattre à ses côtés et a une horrible réputation dans Qin même. Est-ce cela la faiblesse de Kanki ? Je n'en sais rien, et cela me semble difficilement exploitable sur un champ de bataille. Si je devais dire une faiblesse, le truc le plus évident pour moi reste l'endurance de l'armée de Kanki. Je ne pense pas que cette armée puisse encaisser trop de privations et de difficultés pendant trop longtemps, autrement elle se désagrège (chacun des gang pensant que ce n'est plus forcément intéressant de suivre la bannière de Kanki). Et c'est ce qui est en train de se passer sous les murs de Gyou. C'est probablement du fait de cette donnée fondamentale que les tactiques de Kanki sont si hétérodoxes : limiter les pertes au maximum, toucher le jackpot (le tête du général ennemi) au plus vite. A la tête de cette armée si particulière, il fallait un général vraiment original. Ce n'est pas pour autant que je l'apprécie...
  11. lilas

    kingdom chapitre 588

    Riboku a les mains liées de toutes les manières. Il n'avait pas pensé au plan des criquets qui l'a grandement surpris. A partir du moment où il n'avait pas prévu cela, je me demande bien comment il pourrait avoir pensé à l'infiltration. Après, devant le fait accompli, il doit y avoir pensé mais il était de toutes les manières trop tard, il était sur les plaines écarlates. Riboku ne peut que faire confiance aux hauts gradés de Gyou pour gérer cela. Et si la rumeur circule dans la population, je suis sûr que les responsables de la garnison de Gyou le savent aussi. On est sûr de deux choses : - Kanki savait, puisqu'il faisait référence aux "laquais de Ousen". - Kanki n'a par contre pas l'air de savoir quand les hommes de Ousen entreront en action puisqu'il se plaint qu'ils prennent bien leur temps. Si les réserves de Gyou sont l'objectif de Ousen, je comprends mal pourquoi ils ont autant tardé. L'armée de Kanki est au bord de la rupture, que Gyou chute ou non. Enfin, par rapport au comportement de Kanki une fois dans Gyou, j'avoue que je penche grandement en faveur d'un truc pas joli joli. Peut-être que le plan de Ousen est de ne pas heurter la population civile de Gyou et que Kanki a donc des ordres qui le brident... mais peut-être pas. DE ce qu'on a vu de Ousen, il donne le minimum de consignes (juste pour que ses stratégies puissent advenir) mais pour le reste, il laisse chacun faire selon son tempérament. Et s'il n'y a pas de mesure restrictive de ce genre, Kanki et ses hommes restent des fauves, lâchés dans un espace de jeu riche et vaste comme ils n'en ont jamais imaginé en rêve... Tout est encore une fois possible. Que Kanki se tienne et tienne ses hommes après avoir pris Gyou ; que Kanki se lâche à un tel point que Shin finalement ait l'autorisation de lui régler son compte (mon option favorite) ; que Kanki devienne l'atout sombre d'un Sei décidé à marcher dans le sang pour accomplir son rêve (mais là, il pourra dire adieu au ralliement de Qi) ; que Kanki soit annihilé avant de prendre Gyou. Quant à la fameuse faiblesse de Kanki (que je n'ai toujours pas comprise), ma foi, je crois certes de moins en moins que c'est un Riboku qui saura l'exploiter. Pour finir, c'est quand même sympa de voir Banyou jouer un tel rôle dans l'ascension de Shin. Bravo à lui pour avoir convaincu Dansa de suivre Shin. Quant à Akakin, c'est Akakin quoi... Le type qui n'y va pas par 4 chemins mais reprend son chef en public et désigne Shin comme le commandant en chef à la place de Ousen. Et Shin ne fait pas la bêtise de Ouhon, à savoir refuser cet honneur.
  12. lilas

    kingdom chapitre 588

    On imagine quand même, la scène d'horreur : Si les infiltrés sont là pour ouvrir les portes, tu vois la force d'élite de Kanki débouler pour assurer l'ouverture de la porte, soit le clan Zenou... Lâcher une fouine dans un poulailler bien plein. Le carnage. Visiblement, je n'ai pas bien interprété les images... Vivement la traduction !
  13. lilas

    kingdom chapitre 588

    J'ai l'impression que cela se dispute assez sérieusement du côté de l'aile droite. Du genre les hommes de l'armée de Akou ont (à l'exception peut-être de Akakin) très peu apprécié l'initiative de Shin d'assumer un rôle de meneur. J'ai même l'impression que le vieux Banyou plaide en faveur de Shin, pour ne pas qu'il soit puni/exécuté. Pour avoir une chance de se sauver, Shin, à mon avis, vient de se prendre un truc du genre, "si tu ne gagnes pas la bataille après avoir usurpé le commandement, tu le paieras de ta vie". Je pense que cette usurpation est aussi débattue au QG de Ousen, et que ce dernier laisse passer... On risque donc bien d'avoir Shin à la commande de toute l'aile droite. Et vu comment les gars d'Akou n'ont pas aimé la "rupture" de la chaîne de commandement, on comprend aussi pourquoi Shin n'a pas pris plus d'initiatives la veille (si jamais cela lui était possible, ce qui n'est pas évident)...
  14. lilas

    kingdom chapitre 587

    J'essaie de me raisonner, et de me dire de ne pas attendre trop de ce chapitre à venir pour ne pas être déçu. Après tout, cela pourrait n'être qu'un conseil de guerre même si j'en doute. C'est plutôt dans le genre de Hara de faire des retours en arrière dans le cours de la journée. Après, Gyou'un annonçant inlassablement (quoique à mezzo voce la dernière fois) la victoire de Zhao sur ce plaines écarlates me laisse un peu dubitatif. Est-ce simplement une manière de laisser un peu de suspens ?
  15. lilas

    Composition et évolution de la HSU

    Je rebondis sur le fait que Denyuu est le fantassin qui a connu la plus grosse ascension puisqu'il commande aujourd'hui mille hommes. Avant même la formation de l'unité de 100 hommes, il avait rencontré Shin dans un chapitre désopilant où ce dernier va dans le marché le plus proche de chez lui pour acquérir une armure. En vain, jusqu'à ce qu'il rencontre la star locale Denyuu qui a déjà une petite troupe de fidèles autour de lui et qui reconnaît en lui le héros de la bataille des plaines de Dakan. C'était donc un meneur né ce Denyuu, et le plus ancien de la HSU... Rien d'illogique à e qu'il soit le premier homme de base promu commandant de 1000 hommes... Edit : je me suis inspiré de toi Caldrissian en essayant de mettre des images pour illustrer mes propos en cache... J'espère juste que cela fonctionnera cette fois !
×