Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !

lilas

Members
  • Content Count

    820
  • Donations

    0.00 EUR 
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    5

lilas last won the day on July 28

lilas had the most liked content!

Community Reputation

117 Excellent

About lilas

  • Rank
    Capitaine

Recent Profile Visitors

1222 profile views
  1. lilas

    Kingdom 611

    Alors je suis d'accord sur le fond mais sur la forme je n'aurais pas dit "amourette" quand même. Une amourette m'évoque une histoire romantique ou innocente. Pas trop une relation du genre Sou'ou-Shiryou où les causettes d'amour ressemblent à ça : "Garde un peu d'énergie pour ce que je vais te mettre ce soir dans la tente" C'est tout de même marrant de critiquer Futei et Kaine pour leur dévotion vis-à-vis de Riboku et d'apprécier Shiryou qui ne veut tuer ses adversaires que pour avoir le droit de sucer la bite de Sou'ou, ce qui est un peu limite pour un personnage je trouve (niveau développement scénaristique potentiel). Ni Kaine ni Futei n'en sont là. Un peu paradoxal également. Riboku a été plombé par Kisui qui n'a pas su finir l'armée de Makou à gauche, puis par le groupe de général du flanc droit (4 quand même...) qui, les uns après les autres ont été défaits par Ouhon et Shin... Il me semble que c'est bien sur ces ailes que Zhao est en train de perdre et que Qin gagne, grâce à Mouten, Ouhon et Shin. Oui, cela me fait plaisir également. Naki reprend très exactement le rôle d'une Kyoukaï. Une très sûre analyse du champ de bataille, et la capacité d'intervenir au bon endroit au bon moment (par exemple en synchronie mais sans concertation avec Kyoukaï au milieu du cercle formé par la Dojaku). Un peu de talent martial en moins malgré tout. La HSU s'étoffe et se prépare à la vie sans Kyoukaï... Je suis très heureux de voir aussi que c'est Suugen qui rallie l'infanterie. Ces deux officiers de la HSU prennent une toute autre ampleur, et cela va continuer. Possible mais pas sûr. Rappelons-nous que l'objectif de Mouten est de contenir Kisui. Et qu'il s'estimera vainqueur s'il le fait. Il pourrait faire mieux mais il se pourrait aussi que la bataille du centre siot celle de Shin, et de Shin tout seul (avec Ousen of course). Si ce n'est pas le cas, pour ceux qui ne supportent pas Futei, Mouten arrivera de son côté... Je ne pense pas. Les 10 000 hommes qu'il a devant lui sont à partager entre lui et Kaine (les 10 000 en réserve étant ceux de Riboku je pense). Par contre il pourrait bien être commandant de 5 000, au vu de ses ambitions... et de son talent. Ses commentaires sont pertinents, bien qu'un poil arrogants. Sur ces 10 000 hommes mystérieux, je ne peux m'empêcher de penser à la première fois qu'on a vu Riboku à Bayou : ses hommes étaient des cavaliers montés (ceux qui étaient venus le chercher à la petite tour de guet) mais on ne les a jamais vu combattre. Etait-ce une image pour rien ? Etant donné que Riboku vient du nord et s'est battu contre les Xiongnu, j'imagine que ces archers montés, formés à la rude contre les nomades de la steppe - le modèle même de l'archer monté -, doivent être des troupes d'élite. En tout cas, les vastes plaines centrales autour de Gyou seraient un formidable terrain de jeu pour des archers montés. Je dis ça, je ne dis rien... Oui, ce serait bien d'avoir un peu le feu aux fesses côté Qin. Parce qu'une bataille qui se déroule selon les prévisions d'Irma-Mme Soleil, sans accroc jusqu'à la victoire finale, c'est ennuyeux. Vivement qu'il soit défait ou qu'il trahisse
  2. lilas

    Kingdom 611

    Riboku a été battu. Il a trouvé son maître stratégiquement sur cette campagne. Ousen a toujours eu un coup d'avance mais les actions de Riboku ne sont pas dépourvues de sens pour autant. Sur les plaines écarlates, il a joué l'offensive pour finir le plus vite possible. Mais Mouten a déjoué son coup de maître et Ouhon a pris l'avantage sur l'aile droite. Puis Gyou'un a été envoyé et a été contré par la HSU. Et à ce moment, la nouvelle des 20 jours de provision est tombée. C'est à ce moment et à ce moment seulement, au bout de trois jours passés, que Riboku est rentré dans une position attentiste. Parce que ses ailes avaient été neutralisées et que le délai de 20 jours lui semblait une marge suffisante. Tu noteras qu'il pense que c'est toujours le cas. Après, Riboku disposait certes d'un avantage numérique au milieu de 22 000 hommes, mais je ne sais pas si cela aurait été une différence décisive s'il avait lancé une offensive globale dès le début. Et s'il avait envoyé ces 22 000 hommes d'un côté et de l'autre du champ de bataille, tu aurais été sûr que Ousen aurait fait de même.
  3. lilas

    Kingdom 611

    J'espère que non. 1 chapitre sur Kaine qui brille... 1 chapitre sur Futei qui brille... 2 chapitres sur Riboku/Ousen, comment ça évolue 4 chapitres sur Shin vs Kinmou/Houken et la décision de la bataille Entre 1 et 4 chapitres à Gyou pour la finale (selon si affrontement Riboku/Kanki) Soit entre 9 et 12 chapitres...
  4. lilas

    Kingdom 611

    Enfin la bataille du centre commence avec Ousen et Shin ! Cela a mis le temps à venir. Deux fronts sont ouverts au centre. Un premier qu'on connaissait avec Riboku contre Ousen, et un autre avec Kimnou contre Shin. Le fûté Riboku avait donc bien anticipé la victoire de l'aile droite de Qin qui va avoir du mal à seconder Ousen. Kimnou a a priori assez de puissance avec probablement 10 000 hommes pour ralentir une HSU fatiguée et il dispose d'un cerveau, à la différence de Gaku'ei. J'attends maintenant l'apparition de Houken aux côtés de Kimnou pour que chacun de ces fronts soit animé, côté Zhao, par un "grand ciel". La bataille promet d'être fascinante si c'est le cas. Effectivement, on a une idée un peu plus juste maintenant de la disposition de l'armée de Riboku. 10 000 avec chacun des Earls face à Denrimi et Ousen (donc 20 000 au total). 10 000 dans la coin de Kaine et Futei face à Sou'ou. Donc 30 000 contre 30 000. 10 000 avec Kimnou probablement face à la HSU (et ses 8 000). Et 10 000 derniers de Zhao dont on ne sait où ils sont : garde personnelle de Riboku ou réserve sans qualité particulière ? Pour ce qui est de Kaine et de Futei, j'imagine que les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Ils n'ont pas montré grand chose jusqu'ici, ce qui ne veut pas dire qu'ils ne sont pas capables de grandes choses. Pour jauger Kaine, le duel à venir contre la combattante d'élite de l'armée de Sou'ou nous donnera de bonnes indications sur sa force réelle. Au vu des indices disséminés çà et là dans le manga, je la soupçonne d'être une excellente combattante. A voir. Quant à Futei, on a vu très peu de combattants mettre Shin à terre. Et on en a vu aucun pour lequel il soit obligé d'utiliser une des leçons spéciales de Kyoukaï (référence absolue pour les épéistes) pour l'écarter. Je le soupçonne donc d'un bon niveau également. On en saura vraiment plus à l'issue de cette bataille. Sur les côtés, le mystère reste entier pour Mouten. Réussira à venir ou pas ? Côté Ouhon, il pourrait venir mais à un moment, il faudra quand même qu'il organise la défense des arrières face aux harcèlements de Bananji.
  5. lilas

    Ousen va-t-il trahir Sei ?

    C'est-à-dire Une Gyokou avec Akakin. Ouhon avait pris un peu d'avance sur les deux autres louveteaux à Choyou (où il avait frôlé la promotion en tant que général). Là je pense que les deux autres se rattrapent, et spécialement Mouten.
  6. lilas

    Kingdom 610

    Je suis bien obligé de constater que les éléments s'accumulent en faveur d'une victoire de Ousen sur les plaines écarlates. 1- On nous présente l'issue de la bataille dépendant de l'arrivée et ou de la performance de Shin. On n'a jamais vu ce dernier faire défaut. 2- Riboku s'est effectivement planté dans toutes ses prédictions sur les ailes, tout en soutenant (d'accord avec Ousen sur ce point) que l'issue de la bataille serait décidée par les ailes... Mais j'aime bien le sport alors je défends ma position initiale... Après vous pourrez m'appeler le soutien numéro un de Riboku ! Je ne sais pas. Houken ne semble plus obéir à personne. Pourquoi descendrait-il à Gyou ? A part la nourriture (C'est le deuxième jour sans distribution), Shin est probablement en meilleur état qu'à Sai qui avait été autrement éprouvant (15 jours de bataille en grosse infériorité numérique. Puis la course vers Sai, la mort du Duc et 7 jours de combat éreintants). Et là il aura en plus Kyoukaï à ses côtés. Et Jin et Tan. Houken blessé me semble une pomme bien mûre, prête à être cueillie. L'apparition de Houken du côté de Mouten pourrait n'avoir servi à rien, ou pas, mais j'imagine mal Mouten participer à la mort de Houken pour autant.
  7. lilas

    Quelques questions

    Ten ne prend pas Shin pour un simplet, donc je pense qu'elle dit une chose exacte. D'ailleurs, Yotanwa acquièsce. Pour ce qui est des rangs, je ne suis pas un spécialiste mais il y en a encore quatre rangs devant elle. Elle n'est donc peut-être pas au-dessus des ministres puisqu'il y a du monde devant elle (je ne pense pas qu'un rang = 1 personne)... Comme Kouen est présenté comme le grand conquérant de l'est, je pense qu'on le verra vraiment à la toute fin. D'ici-là, ce sera un peu l'arlésienne. Renpa, c'est possible. Cela dit, je parie plus sur un Gohoumei remonté et plus dangereux que jamais avec l'ajout d'un Gaimou et d'un Ranbihaku.
  8. lilas

    Quelques questions

    Si Ten fait le parallèle, il doit y avoir une raison néanmoins... Merci pour le frangin. Spontanément, j'ai du mal à me dire que Shin était lié par les mots prononcés à sa mort mais effectivement, cela semble être lui. Les montagnards lui obéissent aussi plus qu'à Sei. Mais elle a été intégrée comme un atout militaire majeur dans la stratégie de Sei. Yotanwa n'est pas bête, en s'alliant à Sei, elle sait qu'elle renie quelque part sa souveraineté (à terme). Pour moi, elle est bien éligible aux 6, en tant que lame de Sei, au même titre que les louveteaux.
  9. lilas

    Kingdom 610

    Je pense qu'on peut interpréter différemment le "it is futile to place your hopes in your right wing". Pour moi, cela ne veut pas dire qu'il pense que Gyou'un et Bananji vont tenir mais bien que même si l'aile droite arrive, elle ne renversera pas le jeu. Ousen lui pense que l'aile droite, si elle arrive, changera tout : " the right wing will break through before long". La différence d'interprétation de la situation entre les deux s'appelle Houken. C'est pour cela que Bananji se replie. Son rôle (en accord à mon avis avec Riboku) sera de prendre en tenailles la HSU/aile droite pour atténuer son impact. Cela me semble confirmé par Riboku au 602 qui semblait prêt à faire face à Ousen et à l'aile droite de Qin en même temps (même si c'était un peu différent puisque c'était dans une posture défensive alors que là il est passé à l'attaque où tu t'exposes forcément plus). Bref, c'est ouvert, il y a débat et cela promet. Hâte de voir la solution choisie par Hara.
  10. lilas

    Ousen va-t-il trahir Sei ?

    Oui mais je ne le verrai peut-être justement pas comme un chef des affaires militaires. Un chef des affaires militaires me semble contradictoire avec un système des 6 remis sur pied. Je le vois par contre compétent sur tout le reste (mobilisation logistique, diplomatie, politique internationale, conseil au roi, etc...). Le fait que Shouheikun lui confie l'exposition du plan de Gyou montre tout de même qu'il l'estime grandement sur le plan purement stratégique aussi. Je ne sais pas. Est-ce que ces deux écoles, celle de Shouheikun (qui a produit Mouten, Mouki et Ten) et celle de la famille Ou (qui a produit Ouki, Ousen, Ouhon) sont si différentes ? Les deux produisent des stratèges très haut de gamme. Koshou, le maître de Shouheikun, estimait grandement Ousen. Là dessus, je suis d'accord avec @Xeden, Ouhon a très bien réagi face à Chougaryu puis face à Gyou'un. Je ne vois rien à lui reprocher là-dessus. Gyou'un, ses dix lances, sa Raiun, et son plan conçu de longue date pour tuer un des 6, c'est autre chose que Batei en goguette... Là, tu touches à quelque chose que je trouve juste : la souplesse et la pertinence psychologique de Mouten, qui manque un peu à Ouhon. Par exemple, lors du sauvetage de l'armée de Makou, Mouten veut que Batei attaque l'aile droite de l'armée de Makou, pour pouvoir sauver l'aile gauche. Il y envoie donc Shin en tablant sur le fait que cela attirera Batei qui a une rancoeur profonde contre la HSU, responsable de la mort de son frère d'armes. Batei tombe dans le panneau ce qui permet à Mouten de dérouler son plan. Bien joué Maestro mais l'élément central de son plan est une manipulation psychologique du mec d'en face pour le faire venir là où ça t'arrange. Face à cela, on peut analyser la seule (mais coûteuse) erreur de Ouhon sur l'aile droite : le choix de Gaku'ei comme général à cibler. Le raisonnement de Ouhon est bon : s'attaquer directement à des monstres en tactique comme en combat comme Gyou'un ou Bananji n'était pas une bonne option. Il fallait en cibler un plus faible. Mais le choix de Gaku'ei est vraiment malheureux et manque de finesse. Un Gaku'ei est fort martialement mais tu le manipules à ta guise. Sa faiblesse stratégique est une force pour l'adversaire et de ce fait, Ouhon aurait dû vouloir le garder en jeu. Chougaryu aurait donc dû être ciblé parce qu'il était le moins fort martialement des quatre, mais surtout parce qu'on ne pouvait pas le manipuler aisément : il comprenait parfaitement le champs de bataille. Tactiquement et stratégiquement, comme @little b le dit, Ouhon n'a rien à envier à Mouten dans sa compréhension abstraite des choses militaires. En revanche, sa compréhension des hommes et de leurs motivations (et du coup, de comment les manipuler à son avantage) n'est pas du tout aussi fine. Et ce n'est pas étonnant : Ouhon est assez fermé sur ses propres sentiments et sa propre psyché. Il ait son devoir, et c'est tout, ce qui est un peu limitant. Mouten cherche toujours à comprendre les motivations des gens en face de lui.
  11. lilas

    Kingdom 610

    Je ne sais pas. Riboku a plus l'air de croire que l'arrivée de l'ailde droite ne changera pas le sort de la bataille (et du coup, je pense que la tactique de Bananji est guidée ou du moins en accord avec celle de Riboku) J'imagine tout aussi bien Shin affronter Houken sur le champ de bataille central sans pour autant réussir à seconder Ousen. Avec en arrière fond de son duel épique contre Houken la situation de la bataille qui évolue en temps réel. Histoire de mettre la grosse pression sur Shin. J'ai du mal à imaginer la HSU avoir un impact tant que Houken sera là et occupera Shin. En effet, en toute logique, Riboku enverra des hommes pour entourer Houken et empêcher le reste de la HSU d'agir. Et je ne suis pas sûr qu'ils arrivent à se transcender en l'absence de leurs meneurs (car Kyoukaï sera aussi dans le "duel"). Ten ne me semble pas en capacité de remplir ce rôle. Ni En ni personne d'autre dans la HSU. Il serait étrange de voir Ousen en échec à cause de Shin si ce dernier n'arrivait pas sur le champ de bataille central, ou trop tard. Mais s'il y est, Shin ne pourra être incriminé de ne pas aider Ousen s'il fallait qu'il se débarrasse d'un "grand ciel"... Enfin, si toutes les issues sont à ce jour possible sur cette bataille centrale (victoire de l'un des deux ou même aucun vainqueur), ces issues pourraient être déterminantes pour le futur. Si Ousen triomphe de riboku, je l'imagine forcément trahir et devenir le grand antagoniste de Shin. S'il est défait, les options seront plus ouvertes.
  12. lilas

    Quelques questions

    J'ai trouvé la réponse pour la question 2. Chapitre 439 et c'est à ce moment que Ten précise que le titre reçu à Sai est équivalent à grand général...
  13. lilas

    Quelques questions

    Petite question, dans le chapitre de la mort de Chougaryu ("woven" 598), on voit Shin et ceux dont il a hérité quelque chose : le Duc, Rinko, Mangoku, et ? J'ai deux idées mais aucune ne me convainc vraiment : le frère de Sei ou Keisha. D'autre suggestions ? L'autre question: quand est-il du rang de Yotanwa. Après Sai, elle est promue mais on ne nous dit pas qu'elle est l'égale d'un grand général (ou en tout cas la traduction a été revue car ce n'est plus le cas maintenant). Ou alors est-ce lorsqu'elle prend une ville à Wei (mais je n'arrive pas à retrouver le passage) ? Merci pour vos lumières...
  14. lilas

    Ousen va-t-il trahir Sei ?

    Disons qu'à l'époque, Sei était complètement sans pouvoir, la démarche semblait suicidaire. Là, il a un peu plus de forces, mais il n'a pas encore revivifié pour autant le système des 6. Il jauge les uns et les autres. Moubu a été jugé apte après la coalition, et promu. Tou aussi, après la bataille des collines de je ne sais plus quoi... Kanki par contre n'a pas passé le cut. Bien que victorieux à Kokuhou contre le second de Riboku, il n'a pas été promu. Sei été déçu visiblement, au-delà de la pure réussite militaire, incontestable. Cette campagne de Gyou sert maintenant de révélateur pour Ousen. Au-delà de la victoire qui se dessine, on devrait en savoir plus sur le fond de Ousen : compatible ou pas ? Les trois louveteaux ont déjà passé leurs brevets, eux. La visite de Sei avant le départ pour Gyou est à cet égard révélatrice. Yotanwa aussi. Ten et Mouki devaient être un peu kif-kif à l'école, bien que dans des domaines différents. Mouki a été reconnu et formé plus tôt et a aussi probablement une étoffe de diplomate (il servait le vieux dont le nom m'échappe), mais Ten compense par son expérience du champ de bataille. Si on doit imaginer un successeur à Shouheikun (stratège qui conseille le roi/organise les réseaux d'information/supervise la diplomatie), Mouki pourrait être celui-là. Pour revenir sur Mouten, ailleurs dans le manga (je ne sais plus où du tout) Ten se souvenait que Shouheikun disait que les limites du potentiel de Mouten étaient indiscernables... Donc oui, comme le dit @mollo, Mouten est monstrueux, stratégiquement parlant. Il n'a pas traîné à l'école... Et là avec Mouten, Ten et Mouki, je pense qu'on a vraiment trois stratèges de haut vol, qui se respectent et s'estiment les uns les autres, outre le fait d'avoir tous été formés à la même école (ce qui n'est pas le cas de Ouhon).
  15. lilas

    Ousen va-t-il trahir Sei ?

    Renpa fait la comparaison avec Hakuki avant de voir le fort de Ousen. Il y a donc d'autres raisons... Et Renpa n'a pas été mis en déroute. On l'a empêché de triompher et on lui a imposé une paix. L'ambition de Ousen est un secret de polichinelle. Tout monde le sait. Le type a même dit devant Heki, le chef de la faction royale armée, qu'il voulait fonder son propre royaume (lorsqu'il tente de recruter le second de Renpa). A la limite, là au moins, il y a une ambigüité. La proposition de Ousen semble (potentiellement) compatible avec l'ambition de Sei (fonder une nouvelle entité surpuissante avec un nouveau système soial, non soumis à des lignages royaux). L'évolution est donc plutôt à la convergence entre Ousen et Sei. La trahison n'est pas pour moi un destin si évident. Là j'étais dans le scénario imaginé par @Shin-wara d'une rébellion dans un moment de faiblesse de Sei. Ce sera une guerre intestine. Ce sera les fidèles de Ousen + tous ceux qui seront opposés à Sei contre la faction de Sei. Tu es sûr que les fiefs de Ousen, qui sont dans Qin, feront partie de la révolte, plus toutes les fidélités acquises au fur et à mesure : à Wei, à Zhao, etc... Et là à Zhao, il pourrait être en train de fidéliser une immense aire, très riche, ce qui va donner de grands moyens à ses ambition s'il veut se rebeller.
×