Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



lilas

Members
  • Content Count

    1139
  • Donations

    0.00 EUR 
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6

Everything posted by lilas

  1. La question de savoir si Ryouyou est une porte de sortie vers Qin n'est pas évidente. Après tout, le messager qui vient de Ryouyou à Kanyou pour annoncer la victoire de Yotanwa passe par Retsubi... Avant de se faire traquer et d'être obligé de remonter et de passer furtivement et avec difficulté par les montagnes. Si les Quanrongs avaient choisi Ryouyou, c'est aussi certainement parce que c'est un lieu retranché plutôt qu'un lieu de passage. Pour des habitants des plaines, Ryouyou n'est peut-être pas vraiment une porte de sortie, les montagnes Taikou représentant plus un obstacle qu'autre chose pour une armée si importante. Ensuite, effectivement, si une armée de Qin arrive à Retsubi, cela va redistribuer les cartes. Mais tu peux imaginer que Shunsuiju et ses 50 000 hommes gèrent l'armée qui vient de l'extérieur et Kochou et ses 50 000 hommes celle qui veut sortir de Zhao. Tout en sachant que Ousen n'aura probablement pas une armée en très bon état et qu'il faudra des hommes pour tenir Gyou. Que la HSU et la Gyokou Hou, on peut oublier je pense. Quant à Yotanwa, elle n'a plus que 30 000 hommes, elle doit aussi garder une ville et la loyauté des Quanrongs est à mon avis un peu trop fraîche pour être testée immédiatement dans une bataille contre Zhao. Et si elle doit se charger de l'approvisionnement de Gyou, elle sera déjà bien occupée. Ne reste donc véritablement que Kanki et peut-être Mouten. Soit autour de 70 000 hommes 58 à Kanki et 10 à 15 000 pour Mouten, en espérant que l'armée de MAkou ne prenne pas trop cher contre Kisui le dernier jour). Je ne dis pas que c'est impossible pour Qin, mais si combat il y a, ce ne sera pas une partie de plaisir. L'autre option étant évidemment qu'il n'y aura pas de combat en raison du roi de Zhao qui pourrait choisir de mettre son énergie contre Riboku plutôt que contre Qin... Là tout de suite non, car il y aura toujours ces 100 000 hommes. Ils ne seraient pas là, oui, mais ils sont bien là. Cela va juste motiver cette armée d'élite. Oui, mais enlever Rokuomi et 20 000 hommes de la frontière avec Wei, c'est un peu risqué quand en face tu as Gohoume, Ranbihaku et Gaimou face aux seuls Tou et Ryukoku dépossédés de 20 000 hommes. A la limite, vaut mieux Shouheikun, toute sa garde d'élite et quelques dizaines de milliers de conscrits... Dans la même phrase il y avait Yan plus loin alors j'y ai cru. A la réflexion, les deux ont été intervertis semble-t-il... Sur le fond, Yan me semble trop faible. Ordo s'est fait refouler en plus.
  2. lilas

    Kingdom 626

    Mouaip, je pense que le parallèle avec Rinko est assez juste. Rinko était plus fort mais n'arrivait pas à tuer Shin qui revenait sempiternellement à la charge. Houken est plus fort et domine mais il n'arrive pas non plus à tuer Shin qui se relève toujours. La réciproque est vraie : Shin ne sait pas plus comment renverser Houken. Les deux se neutralisent. Il va falloir un petit quelque chose pour que cela bascule. Mais quoi ? Autre question à 1000 francs : Naki était sensé être allé couper la retraite de Riboku, sur l'ordre de Ten. Or là, il est aux côtés de Ten. Il n'y est donc pas allé ? Ou bien Ten l'a rejoint ?
  3. Ce n'est pas tellement Retsubi qui va bloquer Qin, mais l'armée de 100 000 hommes qui est stationnée aux alentours et bloque le retour vers Qin. Il est bien dit que Kochou a installé ses troupes (50 000 hommes) à l'extérieur de la ville. Il ne va pas se terrer dans cette ville indéfendable mais il va affronter Qin en terrain ouvert. Shunsuiju devrait faire de même (avec une armée d'au moins 50 000 hommes mais peut-être de plus. Il avait 91 000 hommes qui ont subi deux défaites). Et Shunsuiju est au courant de la "faille" de Kanki. Si tu rajoutes Riboku dans le tas, cela devient quand même difficile surtout que l'armée de Qin aura aussi a nécessité de conclure en vitesse la bataille. Après, si Qin envoie une armée supplémentaire pour lever le blocus, effectivement, la situation change. Mais quelle armée et de quelle taille ? Je sais que l'absence de Shouheikun à Kanyou lors de l'arrivée du dernier messager était suspecte mais pour autant, une armée ne s'invente pas comme ça... Je pense qu'il est au courant et qu'il connaît bien un chemin pour aller à Retsubi sans passer par Ryouyou... S'il va à Kantan, je te l'accorde, c'est une autre paire de manches. Ce sera quand même difficile pour Han qui n'a pas de frontière commune avec Zhao. Il faudrait que la superpuissance Han conquiert Wei avant de venir... Là, je pense que Kanki ne peut pas mettre la pression sur les citoyens de KAnatn, donc du coup, cela joue moyen. Pour les pratiques du roi de Zhao, je pense que le secret est tel autour de la cité royale que la majorité les ignorent, donc il n'est peut-être pas si impopulaire. Personnellement, j'adorerais que le prince Ka prenne la main, c'est juste qu'il faut imaginer un scénario décent pour que se mette en place une situation critique qui ouvre la voie à un renversement : - Soit le prince Ka entreprend dès maintenant un bras de fer avec le roi au vu de la situation de Gyou (et le roi est lâché par son conseiller qui ne supporte pas Riboku mais qui pour autant a l'air de s'inquiéter du comportement pathologique du roi) - Soit lorsque Gyou tombe, Ousen expédie les habitants de Gyou et les réfugiés vers Kantan, ce qui mettra le roi sous haute pression. - Soit le roi meurt de maladie
  4. Oui mais si Rigan avait eu une garnison de 15 000 hommes, Kisui aurait un peu transpiré mais il aurait tenu la colline centrale trois jours de plus et Kanki aurait perdu sur tous les tableaux. Et là, il n'y avait même pas le problème de l'approvisionnement. Kantan me semble imprenable actuellement avec ses greniers pleins et 100 000 hommes d'élite comme garnison. Du coup, si je récapitule mes scénarios sur les choix futurs de Riboku : - Riboku renverse la situation sur les plaines écarlates (très improbable sur les derniers chapitres). En toute logique, la mort de Houken doit sceller la défaite de Zhao et de Riboku. - Riboku arrive à rassembler assez de cavaliers (Kisui+Bananji) pour aller tenter de lever le siège de Gyou en écrasant Kanki malgré sa défaite/neutralisation sur les plaines écarlates. Là aussi, cela semble assez compliqué au vu de la situation des troupes de Zhao sur les plaines écarlates. - Riboku fonce sur Gyou et fait un crochet par Kantan pour quémander des troupes au roi. Au vu de leur dernière entrevue, cela ne présage rien de bon ni pour lui ni pour sa demande, aussi n'est-ce pas évident qu'il choisisse cette option. - A l'annonce de la chute de Gyou, Riboku est sommé de venir s'expliquer à la cour, ce qui permet à Qin de rétablir la ligne d'approvisionnement sans combat, et entérine la perte de Gyou par Zhao. - Riboku va rejoindre Shunsuiju et Kochou à Retsubi. Là se passe la confrontation finale avec Qin pour l'obtention de Gyou (si Qin rétablit une ligne d'approvisionnement, c'est gagné, sinon les trois armées seront à terme annihilées et Gyou reprise, à moins de rouvrir un chemin par Ryouyou). Ma faveur va aujourd'hui à ce dernier scénario. Il permet à Ousen de rallier Gyou et de la prendre, en se présentant comme un sauveur. Peut-être pourra-t-il solliciter Yotanwa pour obtenir de la nourriture, pour lui et pour Gyou. Et enfin, il enverra Kanki, dont les troupes ont été jusqu'ici le moins sollicitées, pour réouvrir le passage vers Qin. On aura ainsi une dernière grande bataille avec du côté de Zhao, 100 000 hommes à peu près, dirigés par Riboku, Shunsuiju et Kochou. Et en face Kanki peut-être aidé de Yotanwa et de certains louveteaux (pas sûr que Shin soit encore en état à ce moment).
  5. Je vous ai lus et j'ai perdu mon innocence. Je ne vous le pardonnerai jamais . Bon, j'ai appris quelques trucs mais je note aussi qu'il y a un énorme flou sur pas mal d'événements, et cela conserve beaucoup d'intérêt pour la suite de Kingdom et pour les choix de Hara.
  6. lilas

    Composition et évolution de la HSU

    Je me cite pour garder en mémoire les différentes membres de la HSU. A l'honneur aujourd'hui les suiveurs du commandant d'infanterie Suugen, Sujun et Genta. On voit les têtes de Sujun et Genta (les membres du go initial de Suugen) page 4 du chapitre 510. Ils sont nommés page 15 du 508. On les voit bien page 18 du 544 et ils apparaissent pour la première fois lors de la charge contre Fuuki, page 12 du chapitre 123. "On a également bien insisté (Ten à plusieurs reprises) sur le fait que la toute nouvelle infanterie de la HSU (Kanto and co), sous la baguette de Suugen, était aussi extrêmement forte bien qu'inexpérimentée. Cela donne donc véritablement la possibilité d'une montée en puissance de l'infanterie et de son commandant Suugen qui pourraient atteindre un niveau inédit (sachant qu'ils partent déjà de haut). J'aime beaucoup l'idée. J'attends de voir Suugen intégrer les réunions de QG.... Suugen a aussi des suivants à l'épée bien individualisés dans le dessin. Ils pourraient eux aussi être promus comme leur commandant. Ils sont d'ailleurs probablement des noms même si je ne les ai pas encore identifiés (Sujun et Genta). La mort de Shousa, émouvante, a aussi était faite pour souligner la cohésion, la force et l'état d'esprit naissants de cette nouvelle infanterie."
  7. J'ai un peu de mal à vous suivre avec le truc à Kantan. Si jamais Kanki lève le siège de Gyou pour aller menacer Kantan, il sera à jamais le plus grand idiot de tout le manga. Gyou pourra soit faire sortir les bouches en trop soit se réapprovisionner pour tenir plus longtemps et il n'y a aucun moyen que Kanki tombe une ville qui regorge de nourriture et de soldats comme Kantan. Sachant que le mec est à sec. Cela me semble déjà fou de réussir à tomber Gyou et l'après chute semble déjà très compliqué. Etant donné que les soldats affamés de Qin sont malgré tout entre le marteau et l'enclume (les 100 000 soldats de Retsubi et les 100 000 soldats de Kantan) et sans nourriture. Je pense que Riboku ne peut pas se résoudre à acter sa défaite et à laisser tomber Gyou. Mais ce doit être très rageant pour lui de ne pas pouvoir éradiquer Qin simplement parce que le roi joue contre lui. Peut-être qu'il va foncer à Kantan malgré tout pour quémander des renforts pour lever le siège de Gyou. Il n'a peut-être plus le choix car il a perdu ses troupes. C'est mon scénario 3. A partir de là : - le roi l'emprisonne, suspendant de fait toute l'opération d'encerclement mis en place, ce qui permet à Qin de s'en sortir. - le roi lui donne des troupes et on a un dernier combat pour Gyou.
  8. En fait là, je ne vois que deux suites courtes et satisfaisantes à la situation actuelle : - Riboku prend acte de sa défaite sur les plaines, Gyou tombe et Zhao est en crise interne ce qui permet à Ousen d'organiser la suite à Gyou comme il l'entend. - Riboku ne lâche pas l'affaire et harcèle les armées de Ousen et de Kanki qui doivent se replier. Au final, les armées de Qin font retraite à Ryouyou d'où elles sécurisent leur retour vers Qin (vu que toutes les troupes des montagnes sont descendues vers Retsubi). Kanki est sur un terrain uniformément plat. Ses troupes sont aussi affamées et il n'a pas le champ libre puisqu'il est constamment encerclé depuis le début. Mais je suis d'accord, Riboku ne va avoir que peu d'hommes avec lui, ce qui est problématique.
  9. lilas

    Kingdom 625

    Oui, tu peux être sûr que tout le monde se sera vu proposé le poste avant que ce soit le tour de Ouhon... qui du coup refusera par orgueil
  10. Je ne pense pas que Riboku organisera la défense de l'intérieur. S'il vient, c'est pour lever le siège, pas pour entrer dans la cité : il devra donc battre l'armée de Kanki. Mais a-t-on la patience pour one last battle ? Je ne sais pas. Mais bon cela sera problématique même si Riboku ne vient pas. Car quel est le plan de Ousen une fois que Gyou tombe ? Je suis vraiment très curieux de voir comment Hara va traiter cette question. Vivement que Yotanwa la sauveuse arrive et mette tout le monde d'accord soit en tombant sur le dos de Riboku s'il se ramène soit en nourrissant Ousen s'il arrive. Après, pour les pertes de Qin... Qin a pour le moment battu Zhao dans la zone intérieure dans deux batailles. Même si Gyou ne tombe pas, le bilan est plutôt positif, à condition ne ne pas mourir de faim ensuite.
  11. lilas

    Kingdom 625

    Le mec n'a pas de limites. Il a bien proposé à Mouten, l'héritier de l'une des plus grandes familles de militaires de Qin de devenir un de ses vassaux. Shin refusera, ce n'est pas la question, mais tu peux être presque sûr que Ousen va la poser. Bon évidemment, s'il planifie de se rebeller contre Sei, c'est bizarre, mais c'était la même chose pour Mouten l'élève prodige de Shouheikun et le fils de Moubu.
  12. Quitte à aller vite, autant que Riboku annonce de suite que c'est râpé pour Gyou dès qu'il a perdu sur les plaines écarlates. Mais si Riboku vient à Gyou, j'espère qu'il aura un plan pour le ravitaillement et pour briser le blocus. J'entends bien cela dit que cela rallongera encore l'arc. Donc je ne sais pas trop quoi penser.
  13. lilas

    Kingdom 625

    C'est probable mais on devrait le voir en direct je pense.
  14. lilas

    Kingdom 625

    Ousen fait la tronche en apprenant que Riboku est toujours à son QG, ce qui est un peu étrange. Cela représente une opportunité en or de le tuer or il semble très contrarié de ne pas l'avoir encore mis en fuite. Il n'est peut-être pas assez naïf pour croire que Riboku va traîner jusqu'à se laisser attraper. J'ai comme la sensation que Sou'ou, Ousen et les louveteaux vont arriver sur la scène du duel juste après sa conclusion et le départ de Riboku.
  15. Piégé la zone qui permet d'aller à Atsuyo ? Mais pourquoi OUsen irait-il là s'il arrive à défaire ici et maintenant le gros de l'armée de Riboku ? Et tu veux dire le piège de Chousou avec Moubu ? Le corridor de falaises ? J'ai du mal à voir Osen tomber là-dedans. Je ne sais vraiment pas trop ce qu'il peut se passer mais il se pourrait que les montures des steppes aient encore un petit rôle à jouer... Ousen pourrait aussi envoyer un ou plusieurs des louveteaux traquer Riboku qui se replie pendant que lui-même va vers Gyou. Mais à un moment donné, ce serait bien aussi qu'il leur parle pour qu'il leur explique (et à nous aussi) les perspectives pour les prochaines 24 à 48h....
  16. lilas

    Kingdom 625

    Avec le temps, tu commences à comprendre le langage de Ousen et tu donnes du sens aux "fu", "mm" "oohhh" ?... Moi je n'y arrive pas encore donc je ne sais pas. 🤐 Quelle anguille ? D'ailleurs, ce sont les mêmes personnages qui figurent aux côtés de Shin dans les deux scènes. Je dois bien dire que je suis moyennement inspiré par Seikyou... Je préférerais voir Shousa of course. Correction : il n'y avait pas Mougou mais là je suis plutôt content de le voir apparaître. Il a un rôle bien plus important pour Shin que Seykiou.
  17. lilas

    Kingdom 624

    On a également bien insisté (Ten à plusieurs reprises) sur le fait que la toute nouvelle infanterie de la HSU (Kanto and co), sous la baguette de Suugen, était aussi extrêmement forte bien qu'inexpérimentée. Cela donne donc véritablement la possibilité d'une montée en puissance de l'infanterie et de son commandant Suugen qui pourraient atteindre un niveau inédit (sachant qu'ils partent déjà de haut). J'aime beaucoup l'idée. J'attends de voir Suugen intégrer les réunions de QG.... Suugen a aussi des suivants à l'épée bien individualisés dans le dessin. Ils pourraient eux aussi être promus comme leur commandant. Ils sont d'ailleurs probablement des noms même si je ne les ai pas encore identifiés (Sujun et Genta). La mort de Shousa, émouvante, a aussi était faite pour souligner la cohésion, la force et l'état d'esprit naissants de cette nouvelle infanterie. Sosui, niveau combat, est l'autre grand gagnant de cette campagne puisqu'on l'a vu comme rarement depuis l'arc de Sanyou se mettre en avant. La Hi Hyou a elle un peu stagné en comparaison. On a simplement vu Garo être reconnu pour sa valeur et sauvé de la troisième lance par Jin...
  18. Riboku l'a dit. Le quinzième jour serait consacré à défaire Ousen. Puis au matin du seizième, il irait à Gyou et lèverait le siège dans la journée. Son pronostic du quinzième jour est mis en défaut car il est celui qui est sur le point d'être défait, sauf retournement de situation qui, de chapitre en chapitre, devient de plus en plus improbable. Pour autant, son projet du 16e jour va-t-il être remis en cause ? On pourrait répondre par l'affirmative en pensant, comme il le disait lui-même, que se rendre à Gyou avec Ousen sur le dos n'était pas des plus commodes. Or Ousen, il n'a pas réussi à le décramponner. D'un autre côté, les hommes de Ousen sont aussi exténués par tous ces combats et n'ont plus de nourriture. Arriveront-ils à donner une poursuite effrénée à Riboku ? Ce qui est sûr, c'est que les hommes de Ousen vont devoir encore affronter au moins une journée de plus, la 16e, sans nourriture ni repos car il leur faudra absolument marquer Riboku à la culotte s'il tente d'aller à Gyou et eux-mêmes trouver une solution de repli. De l'autre côté, sur quelles forces Riboku pourrait-il s'appuyer pour aller à Gyou ? L'aile droite s'est fait laminer même si Bananji, désormais au centre, doit commander quelques milliers de cavaliers. Au centre, l'infanterie de Riboku est sur le recul et doit prendre pas mal de pertes. Mais surtout, comment cette infanterie se libérerait-elle de l'armée de Ousen qui lui fait face ? C'est probablement l'armée de Kisui qui doit être en meilleur état (il est le seul qui ne s'est pas fait botter les fesses au final) et on sait qu'il dispose d'une cavalerie réputée. Avec ces deux forces de cavalerie, Riboku pourrait être en mesure d'essayer d'aller libérer Gyou en prenant de vitesse Ousen. C'est la seule option qui me semble encore ouverte pour Riboku, spécialement dans le cas où son armée centrale est défaite. Et Ousen, quel a été son plan pour ce moment ? Comment compte-il se ravitailler ? Son plan consiste-t-il si Gyou tombe à la vider de sa population et à envoyer les réfugiés vers Kantan ? Va-t-il lui-même aller à Gyou tout en envoyant une petite armée voir ce qu'il en est de Yotanwa ? A-t-il donné à Yotanwa un rendez-vous à Gyou pour un jour précis ?
  19. lilas

    Kingdom 625

    L'issue de la bataille n'a plus l'air de faire beaucoup de doute : la chute de Houken risque donc bien d'entraîner la chute de Riboku, ou tout au moins sa défaite. Mais celui-ci n'a pas l'air pour autant d'être défait, même s'il a l'air d'attendre la défaite de Houken (et ces fameux moments finaux). Le suspens reste entier : réussira-t-il à s'enfuir ? Fera-t-il mouvement vers Gyou ? Gyou tombera-t-elle ? Survivra-t-il à cet échec ? Sou'ou est le mieux placé des hommes de Ousen pour atteindre le QG. Denrimi va être délégué à la gestion de l'armée de Bananji. Les forces de Ousen sont donc encore relativement organisées alors que c'est la panade en face. Mais c'est difficile de prédire la suite d'autant plus qu'on va rentrer dans une période de grande incertitude suite à la conclusion (déjà pas si évidente) de la bataille. Le mystère est total (pour moi) sur ce qu'il va se passer et je suis très intrigué. Et on a des petites réponses : Oui, sans cette flèche à Bayou, Houken aurait été défait. Oui, Riboku connaissait Houken au moment où celui-ci a tué Kyou. Et oui, le Duc était perspicace ! Et enfin, Ousen a peur que Riboku lui pique Shin et fait l'oeil noir
  20. lilas

    Kingdom 625

    Tu as quand même plus l'impression d'un tacticien, pas d'un foudre de guerre. Et si c'est un instinctif du genre Keisha (ce dont je doute), ben personnellement je passe mon tour. Je peine à me rappeler d'un suivant de Riboku que j'aie vraiment bien aimé. Après, je ne nie pas qu'il ait une certaine classe, dans le style playmobil. Son arrivée devant Yotanwa était intéressante. Il pourrait être marrant face à Kanki s'il lui ramène des bandits qu'il étrangle en les traînant à cheval pour le narguer. Je demande à voir J'ai abandonné l'idée qu'il allait intervenir. Sinon il ne serait pas revenu à Retsubi. En quittant Retsubi, il ne permet pas à Qin de rétablir quoi que ce soit puisque Kochou a de toutes les façons repris la place et réinstallé le blocus. Non, là il ne sert à rien (éventuellement, je te le concède, à ne ramener personne sur les plaines écarlates) si ce n'est à assister au spectacle de la victoire de Riboku qui est en train de se transformer en sale déroute. L'un dans l'autre, il va falloir que le roi de Zhao actuel tombe. Parce que s'il ne tombe pas, ce sera au tour de Riboku et Shibashou ne voudra jamais ramener sa fraise (ce qui est bien dommage au vu des images). Du coup, il y a divers scénarios. - La chute de Gyou en elle-même provoque des remous dont le roi est victime. Le prince Ka prend la suite, potentiellement avec Riboku et Shibashou qu'il va gentiment aller supplier de l'aider. C'est le bon scénario pour Zhao qui se retrouve mobilisé à bloc avec deux grands généraux et au moins deux armées de 100 000 hommes prêtes à se battre. - Riboku est la victime du roi de Zhao qui ne survit pas à cet acte tyrannique. Reste le seul Shibashou. C'est un peu la merde pour Zhao.
  21. lilas

    Kingdom 625

    C'est la crise ! (mais je suis content de vous revoir après la vraie crise sur le site aujourd'hui)
  22. lilas

    Kingdom 625

    Pas quand il parle au prince Ka, ni quand il parle à Ousen. Aussi important qu'ait été Houken pour Riboku, je pense qu'il sait que Houken est dans une impasse. Lui, Riboku, voit plus large. Il est véritablement un homme d'état, dont la mission est le maintien de l'Etat pour qu'il assure ses fonctions à l'égard de la population. Il ne faut pas m'en vouloir, je cherche des idées pour égayer cette morose fin de bataille des plaines écarlates avec son destin tout tracé. Riboku est parti pour ne même pas réussir à faire match nul contre Ousen et les louveteaux. C'est un 3-0 sec qui se profile. Pour plusieurs raisons. Déjà parce qu'on a besoin pour équilibrer les talents de Riboku de guerriers et que Shunsuiju ne semble pas remplir cette case. A quoi sert un tacticien aux côtés de Riboku (je pars sur l'hypothèse que Riboku ne va pas mourir ni être écarté de suite, ce qui est peut-être trop optimiste) ? Ensuite, il dispose d'une armée et va à Retsubi pour y coller son armée aux 50 000 bonhommes de Kochou. C'est super, Retsubi dispose de 100 000 hommes, sauf que cela ne sert pas à grand chose si Gyou tombe. Surtout que pendant ce temps Riboku est en grosse difficulté. Alors certes SSJ n'est pas devin mais il doit quand même avoir des informations. Il a facile 50 000 bonhommes sous la main, et il ne fait rien, dans la guerre la plus chaude qu'ait connu son pays, c'est quand même dommage. D'accord, les Quanrongs ont menacé de rejoindre le conflit. Mais à un moment, tant pis... Donc Riboku va se noyer, Gyou va tomber et Zhao aura 100 000 hommes prêts à combattre qui n'auront pas bougé (sans parler de ceux de la capitale mais c'est un autre problème). Pour son bilan face à Yotanwa, je serais plus mitigé. Il n'est pas le véritable responsable de la défaite des Quanrongs, ni encore moins de leur défection. Mais il est quand même tombé dans le gros piège tendu par Yotanwa et son retrait final du champ de bataille a juste été une erreur, comme le dit bien @little b. Quant aux nombres, ils sont justes catastrophiques. Yotanwa a perdu la moitié de son armée. Certes. Mais elle a gagné 60 000 Quanrongs. Elle a plus d'hommes maintenant qu'avant le début des combats... Shunsuiju avait à un moment sous sa main 150 000 hommes contre les 60 000 de Yotanwa, et il n'a pas vraiment réussi à en faire quoi que ce soit. Et je pense qu'il a aussi essuyé des pertes dans la bataille nocturne. Enfin bon, à son crédit, il a su emballer un peu cette bataille et la rendre intéressante. C'est déjà bien mieux que Riboku.
  23. Juste avant que les petits louveteaux et la nouvelle génération de Qin ne prennent le relais, j'aimerais avoir vos avis sur les différentes grandes armées de Qin, maintenant qu'on les a un peu toutes vu à la manœuvre. Par grandes armées, j'entends les armées dignes de GG, avec plusieurs dizaines de milliers d'hommes. On en a actuellement cinq dans Qin : celle de Tou, celle de Moubu, celle de Kanki, celle de Yotanwa et celle de Ousen. Chacune ont leurs caractéristiques et leurs particularités. - L'armée de Moubu. Commençons par la simplicité. On ne connaît quasiment rien d'elle. Il a deux vassaux, Raiki et Shoushi et voilà. On ne connaît même pas leurs spécificités, si ce n'est qu'ils ont foi en leur chef. Il a tenté de recruter en vain Ryukoku pour ses qualités de guide et de tacticien. En bref, l'armée de Moubu, c'est un peu Moubu lui-même qui, notons-le, a une formidable capacité par ses discours à électriser ses hommes et à les motiver. L'armée de Moubu n'a qu'un style : foncer dans le tas, mais ils sont plutôt excellents dans ce registre. Mais cette force est en même temps sa faiblesse. On a vu Moubu (toujours fonçant tout droit dans le tas) pris au piège par Chousou et Riboku. Sans Ouki venu pour sauver ses fesses, il serait mort aujourd'hui. Cet échec est sensé l'avoir changé et il a été le grand champion de la guerre de coalition, cette fois en exécutant à merveille le plan de Shouheikun (toujours en fonçant tout droit dans le tas). Dans les deux cas, Moubu est un peu "agi" par les autres qui lui donnent un plan ou qui le manipulent. On ne voit pas personne dans son armée qui soit en mesure de corriger ce défaut pour le moment. - L'armée de Yotanwa. Yotanwa aussi s'appuie sur la très grande force de ses montagnards et aime beaucoup l'affrontement brutal et direct. Toutefois, cela ne se mue pas en travers dans son cas car elle possède aussi un œil tactique très avisé et une rouerie montagnarde qui a jusque-là mis à mal tous ses adversaires. Ses armes sot beaucoup plus diversifiées que Moubu car elle a des centaines de tribus sous ses ordres et chacune peut apporter sa spécificité : la tribu qui galope vite, la tribu qui escalade les murs, la tribu qui excelle à l'arc... C'est sans fin comme joker. On lui connaît aussi beaucoup plus de lieutenants. Trois dans sa propre armée : Bajio, Shunmen et Tajifu. Que dire de l'incroyable Bajio si ce n'est que pour défendre sa reine, il est est probablement l'un des meilleurs combattants du manga ? Tajifu est puissant et Shunmen incroyablement habile (et rapide) à cheval. En dehors de son armée, on connaît désormais deux autres puissantes tribus : les Feego et leur très charismatique roi et les Mera. Danto a été une des bonnes surprises de cet arc. Un personnage très plaisant à suivre et très fort. Même si ses qualités tactiques laissent un peu à désirer, la seule chose qui lui plaise étant le massacre et le sang (et Yotanwa). Les Mera ont perdu leur chef et on ne sait pas quel sera leur avenir sous la bannière de Kitari. Mais Yotanwa vient de conquérir les Quanrongs, qui en nombre comme en valeur vont doubler la puissance de sa propre armée. Cela compense les pertes et peut en faire la grande gagnante de cette campagne. N'oublions pas de préciser non plus que la principale arme de l'armée de Yotanwa reste sa puissance personnelle que personne n'a encore mesurée jusqu'ici et qui a fait plier tous les chefs de clans jusqu'ici. - L'armée de Kanki. Sa force réside dans les méthodes peu orthodoxes de son chef et dans son talent prodigieux, régulièrement comparé à celui des 6. Avec lui, voilà les embuscades, les tromperies, la guérilla, les infiltrations, les intimidations, les coups de bluff... Il arrive à assurer le succès et les richesses à peu de frais à tous les clans de bandits qu'il a réunis sous sa bannière. Riboku est sensé avoir trouvé la faille mais je demande à voir. Serait-ce sa cruauté ? En tout cas, lui aussi est bien entouré. Entre Raido et le clan Zenou, il possède une très grosse force de frappe. Avec Koku'ou, une archère et une instinctive assez douée. Avec Maron, un bon stratège. Avec Rin'Gyoku, une cavalerie stylée. Il avait aussi Naki le malin mais ce dernier a fait défection. Sans oublier bien sûr son arme secrète, les tortionnaires qui lui permettent de démoraliser les armées ennemies voire de les amener à se rendre. - L'armée de Ousen. Très disciplinée et obéissante, et très bien formée à tous les mouvements tactiques, comme pour donner forme au génie tactique de son chef, "l'homme le plus dangereux de Qin", comparé à la fois à Hakuki et à Kochou des 6. Son problème reste son mutisme et son manque d'aura. Mais il est celui qui possède actuellement la plus grande armée dans Qin (70 000 hommes), et ils lui sont tous dévoués personnellement. On connait désormais ses quatre généraux : Akou, Makou, Denrimi et Sou'ou. Akou était le plus obéissant et le plus dur, ce qui lui vaut d'être le plus apprécié par Ousen. Feu Makou avait une bonne armée mais a été un peu trop imprudent et sûr de lui. Denrimi est un tacticien et Sou'ou un bon guerrier avec sa lame Shiryou. Reste que comme Riboku, Ousen se distingue plus par ses coups d'éclat intellectuels et par ses prévisions à longue distance que par ses coups de classe sur le champ de bataille. Le prestige de son armée en pâtit un peu. - L'armée de Tou. Ex-armée de Ouki, elle est donc très expérimentée et très forte. Tou est un chef très complet, fort martialement et avisé tactiquement, capable de prendre des décisions très justes dans le feu de l'action. Il manque peut-être un brin d'originalité (sinon esthétiquement) mais il faut y aller pour le prendre en défaut. A ses côtés, le puissant Rokuomi, le batailleur Kanou et l'astucieux Ryukoku. Moralement il n'a pas de travers, à la différence des Kanki et Ousen, ce qui en fait un allié fiable avec lequel la coopération est aisée. C'est une de ses qualités de mettre en valeur les autres, sans aucun doute. Mais Tou n'est pas qu'un faire-valoir. Il nourrit au fond de son cœur l'ambition de son défunt maître : unifier la Chine. Il est plus conscient que quiconque de la nécessité d'avoir une armée de Qin à plusieurs têtes pour réaliser cet exploit. Quelle armée préférez-vous ? Quel(le) général(e) ? Yotanwa reste ma favorite, pour son rôle global dans l'histoire du manga et parce que j'aime bien les montagnards.
  24. lilas

    Kingdom 625

    Probable. Le truc serait que le roi vienne lui-même et meure de la main de Kanki Comme ça on est débarrassé du roi de Zhao dans la souffrance et voilà, on peut passer à un truc plus intéressant. Cela fera un peu redite car Riboku a déjà parlé au prince Ka et a déjà dit à Ousen qu'il avait une cause à défendre mais je suppose, oui.
  25. lilas

    Kingdom 625

    Je suis d'accord mais Gyou peut échapper à Qin pour une autre raison que la faiblesse de Kanki... Comme le prince Ka. Ou le souverain de Zhao qui fait qch. Qui sait ? Ce serait rigolo. La course à l'échalotte pour rejoindre Ryouyou. Le plus probable est que Riboku va se carapater, que Gyu va tomber et qu'on découvrira un Riboku plus fort et plus déterminé (et plus humble ?) à la prochaine campagne. Idéalement au second plan derrière celui qu'on espère être une bête, Shibashou. Pour Akakin à la HSU, je n'y crois pas. Il est un homme de Ousen et Ousen le donnera à son fiston mal aimé.
×