Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



lilas

Members
  • Content Count

    1139
  • Donations

    0.00 EUR 
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6

Everything posted by lilas

  1. lilas

    Kingdom 625

    C'est ça qui m'embête un peu. Il y a plein de choses à faire avec Riboku mais Hara n'a pas fait grand chose avec Riboku pendant cette bataille et on a l'impression qu'il a déjà perdu mais qu'il va survivre pour le prochain épisode. Si c'est ça, Shibashou a intérêt à être sacrément bon parce que ce n'est pas avec Futei, Kaine, Shunsuiju (le mec qui a une armée mais qui trouve que le meilleur usage est de n'en rien faire, pendant que Riboku se fait mettre une misère. Bien un élève à Riboku...) ou Bananji que Hara va nous vendre du rêve au prochain épisode. Sans même parler de Kisui le génie caché qui n'arrive semble-t-il pas à défaire une armée en infériorité numérique et qui n'a plus son chef (pas Makou mais Mouten parti au centre)... A moins que la bataille des plaines écarlates ne se conclue pas avec une retraite piteuse de Riboku... Que Kisui fasse son apparition au centre, que Riboku dégaine son épée, que Bananji se révèle comme le démon borgne, que Futei se rappelle qu'il ne deviendra pas Grand Ciel en injuriant et en moquant ses adversaires... Que Riboku nous sorte un atout caché... Bref, que quelque chose se passe autre que la mort de Houken et la fuite. Riboku, l'éternelle source de frustration sur un champ de bataille. Vu ce qu'il fait et ce que tu penses des généraux de Akou, il semble éligible effectivement... Je ne pense pas que Batei soit en mesure tout seul de défaire Shiryuu. Mais si quelque chose arrivait à son petit chéri Sou'ou, je pense qu'elle serait finie en deux temps trois mouvements. Mais bon là tout de suite, je ne vois pas bien ce qu'il peut lui arriver étant donné l'attentisme de Riboku.
  2. lilas

    Les grandes armées de Qin

    Waa, les gros fans de Kanki En fait, je ne supporte pas Kanki. L'arc des collines de Kokuhou est probablement celui que j'apprécie le moins, probablement à cause de l'énorme tension nerveuse qui s'en dégage. Tension nerveuse qui n'est due qu'à l'ambiance irrespirable de l'armée de Kanki, pour qui n'en est pas membre. La plus grande pression ne venait pas de Zhao mais du danger que Kanki faisait peser sur Shin... C'était insupportable. Je dois bien admettre que si un jour Kanki devait s'opposer à une autre armée de Qin, et s'il devait être battu, cela me ferait très plaisir. Il n'y a que Ringyoku que je sauverais du tas car son intervention a été décisive lors de la dispute pour sauver Denyuu et la HSU.
  3. lilas

    Kingdom 625

    Personnellement, je m'en fous un peu, je dois bien le dire. Le fait que Hara se soit laissé aller à nous parler en avance de cette cérémonie de récompense montre à mon avis la difficulté à conjuguer la bataille d'endurance et l'excitation du combat. Comme cela traîne un peu, et quelque chose d'annexe comme la cérémonie de récompense prend une place démesurée. J'ai avant tout envie de savoir comment va se finir cette foutue bataille, et ce que va faire - ou pas - Riboku. Et puis évidemment le sort de Gyou... Tu as une autre hypothèse ? Je n'ose plus en formuler même si je ne serais pas si surpris que Hara nous en sorte une belle de derrière les fagots (du genre, vous êtes tous là après moi, Riboku, mais en fait je vous ai bien eus...). C'est mon ressenti général de cette bataille où on a rarement senti Qin vraiment en danger. Si ce n'est sous la menace très irréelle de la faim. Ce qui n'était pas le cas pour Yotanwa où il y avait vraiment le feu. On commence à être habitué avec Futei. Grande gueule mais peu d'actes... Mouten a dû le gérer sans trop de problèmes mais je vais attendre la VUS. Bananji tu veux dire ? Akou et Gyou'un n'ont jamais combattu seuls. Et Akou et Bananji se neutralisaient pour ce qu'on en a vu. Pour moi, sa performance est égale aux deux autres (grosso modo, même si on peut pinailler), avec tous les faits que tu cites bien. Ouhon est le grand bonhomme de l'aile droite comme Mouten l'est de l'aile gauche, avec l'éveil, les sauvetages de Akou, le fait de battre Chougaryu, etc... Enfin il l'était jusqu'à ce que la foudre Gyou'un lui tombe dessus, téléguidée par Riboku. A partir de là, rester en vie était déjà un exploit monumental, et digne des 6. Shin vient un peu voler la vedette de Ouhon qui avait fait la majorité du boulot. Et il ne prend le relais qu'à partir du KO de Ouhon. Donc j'imagine bien lors de la cérémonie de récompense les trois louveteaux promus ensemble et récompensés de manière identique. Même si la tête de Houken vaudra forcément une récompense spéciale à son détenteur.
  4. lilas

    Kingdom 624

    Il est clair que nous sommes dans une position qui laisse entrevoir un développement ultérieur de Riboku, et non sa disparition prochaine du manga. Je ne suis pas sûr que la dite bataille en elle-même soit si intéressante mais pour le passé, les ambitions ou même la voie de Riboku, il y a de quoi faire. Mais bigre, le bougre de Hara prend son temps pour le développer son Riboku ! (après on s'étonne que le développement de Kaine soit ridiculement réduit ! ) Je commençais à vouloir, avec @little b, que Riboku montre un côté fou furieux (ou plutôt avec un peu de panache guerrier) ou meure mais il semble plus probable que l'on se dirige vers autre chose et que je doive apprendre à être encore plus patient... Hara devrait nous montrer avec Riboku une troisième voie. On a eu jusqu'ici celle de Shin, passionnée et collective, qui cherche la guerre. Celle de Houken, dépassionnée et individuelle, qui cherche la tuerie. Peut-être à venir celle de Riboku, froide et organisée, qui cherche la paix et le bonheur ? Je ne suis quand même pas sûr que son personnage impassible qui donne l'impression de contrôler tout va disparaître. Il va rester un conseiller stratégique. Mais cette grosse déculottée qui s'annonce (la campagne de Gyou) va certainement lui rabaisser un peu le caquet qu'il portait parfois haut. Le truc, c'est qui avec lui pour lui donner une nouvelle dimension ? Là les candidats manquent. A part peut-être ce Shibashu. Comme la HSU reste avant tout une unité de fantassins, j'aimerais que Suugen soit un de ceux qui soient mis en valeur, au moins sinon plus que la Hi Hyou, et les Kakubi, parmi les trois fers de lance de la HSU durant l'attaque contre Chougaryu.
  5. lilas

    Kingdom 624

    Je ne dis pas qu'il en a fini avec sa vengeance mais elle converge avec sa "voie". Il n'a pas cherché, simplement par vengeance, à exterminer toute la famille de Ouki parce qu'ils étaient ses proches... Il reste dans son chemin d'obtenir une surhumanité dans le domaine du combat. Et il reste donc confronté au "problème Ouki". Houken a très peu de sentiments malgré tout, et c'est la raison pour laquelle le Duc n'a pas pesé bien lourd face à lui. Mais cet échec face à Ouki le travaille et fait resurgir comme tu le dis de la frustration. Tu peux parler d'incohérences. Je préférerais parler des difficultés propres à sa voie. Sinon je suis d'accord pour le bouclier . Je dois dire que le masque du Duc était aussi très classe. Il n'y a pas que cela. Lorsque Shi et Shoubunkun discutent avant de libérer Rishi, l'alliance construite avec Yan est évoquée. Où on voit que Yan ne prend pas la menace Qin encore très au sérieux... Après, il va falloir s'y faire : Kisui a quitté Rigan et a emmené la population avec lui. C'est Kisui du chateau de Kai maintenant (chapitre 500). Cela dit, cela pourrait être un vrai argument pour le convaincre de se rallier de lui permettre, ainsi qu'à sa population, de rejoindre leur vraie ville, Rigan.
  6. lilas

    Kingdom 624

    Que Riboku pense que Shin ait la réponse cherchée par Houken et le fait qu'ils s'affrontent maintenant dans le QG de Riboku sont deux choses absolument distinctes. Riboku ne pense pas qu'il fallait que Houken ait sa réponse sur les plaines écarlates, lors de l'attaque de son QG... Il reconnaît simplement en disant cela que Shin est véritablement l'héritier de Ouki (ou de Renpa ou de Rinshoujo), un grand général qui au prix de son rêve est prêt à assumer de tuer par dizaine de milliers et de voir ses camarades mourir par milliers. Et que c'est à cela que Houken doit se confronter car là repose ce qu'il ne comprend pas et ce qui donne une telle "force" à Ouki comme à Shin. Donc non, Riboku n'avait pas prévu de perdre. Ce n'est qu'au 14e jour au soir qu'il doit partager avec Bananji sa stratégie de l'attaque du QG de Ousen qui est construite sur le fait de laisser exposé son propre flanc. Riboku attendait Houken mais en même temps, il ne comptait pas trop sur lui non plus (cf sa réaction à son arrivée)... Houken écoute des voix... Effectivement, je ne pense pas qu'il soit un grand philosophe, encore moins un rationaliste logicien. C'est un mec qui souhaite atteindre le sommet de la puissance martiale mais qui rencontre des obstinés visiblement moins bons que lui et qui pourtant le dominent. Si ce n'était qu'une vendetta, c'en serait fini car Ouki est mort. Quant à sa loyauté à Zhao, elle n'existe pas. Je ne sais pas. N'oublions pas que Riboku jusqu'ici, sa tactique a toujours été de sortir Houken au bon moment. Il n'a pas montré beaucoup plus jusqu'ici. Alors soit il en a sous la semelle, et cela pourrait donner un final très intéressant à cette bataille, soit il va battre en retraite après la mort de Houken, et alors là, pour moi, autant qu'il meure et peu importe de la main de qui. Autant te dire que la Kaine de Sai me semblait intéressante, autant aujourd'hui, la perspective ne me séduit plus tant que cela... Un élément que je n'avais pas noté. Il est dit lors des funérailles du vieux de Qin qu'il avait réussi à conclure une alliance avec Yan juste avant sa mort. Donc en réalité, on lui doit l'attaque de Ordo.
  7. lilas

    Kingdom 623

    Beau chapitre au final : cela vaut toujours le coup d'avoir la traduction complète. Et cette fois-ci, j'ai bien aimé la traduction en version française, très bien faite me semble-t-il. Merci à @Novasm18 pour l'explication sur les larmes même si je ne suis pas sûr d'avoir bien tout compris. Ainsi dans la culture chinoise, les pleurs d'un seul œil, involontaires, ont une signification, une portée symbolique ? Joyeuse à droite et triste à gauche ? Pour le reste, du très peu de ce que je peux savoir des multiples traditions qui ont été regroupées sous le nom de taoïsme au moment de l'unification de la Chine, cela m'évoque la voie suivie par les "quêteurs" de ce chapitre : la vie en reclus, dans le monde sauvage, la recherche d'une sorte de surhumanité ou de sainteté... Le chapitre fait parfaitement sens pour moi : après avoir fait le constat qu'espérer un changement dans le monde actuel était vain, les sages évoqués dans ce chapitre se sont mis à la recherche d'une perfection individuelle qui serait comme un modèle offert à l'humanité souffrante, éventuellement pour la sortir de son impasse. En même temps, je comprends les réticences de certains par rapport à Houken car on associe plutôt la sainteté chez nous à des idéaux de non-violence mais le côté mystique de Houken, le voyant connecté à la Terre, bien développé dans ce chapitre, apporte une sorte de profondeur inattendue au personnage. Il n'est plus la bête sauvage, brute et sans intérêt que l'on croyait. Aussi étrange que paraisse le chemin de la "perfection martiale", après tout pourquoi non ? Et puis surtout, Houken a été présenté dès le début comme une anomalie pour les militaires classiques. Mais on ne comprenait pas bien pourquoi car si Houken souhaitait simplement être le plus fort, alors il ne se distinguait en rien de la majorité des hommes forts qui se baladaient sur les champs de bataille. Or il semblait avoir le plus grand mépris pour eux. Mais s'il est une sorte de saint qui vise une perfection divine, guidé par les voix de la Terre pour lui apporter tous ceux qui croisent son chemin, alors je comprends bien l'anomalie que constitue Houken, et son caractère unique. Je comprends aussi mieux les "moments finaux" annoncés par Riboku. Ce n'est pas qu'il voit la mort de Houken mais qu'il sait que Houken va trouver sa réponse et donc atteindre, peut-être, à la plénitude/perfection tant recherchée (où on voit que Riboku ne sous-estime donc en rien Shin puisqu'il croit qu'il peut apporter sa réponse Houken). En bref, ce chapitre sur Houken donne une cohérence à tout ce qui a été dit sur le personnage depuis son introduction il y a 400 chapitres, et je trouve cela classe. Son cheminement et ses apparitions ne me semblent plus du tout ni futiles ni anecdotiques. De plus, j'ai l'impression, et je peux me tromper, que du coup Houken représente beaucoup pour Riboku, même si le mystère Riboku reste encore bien épais. Sa chute risque de le toucher puisque quelque part, Houken a été une sorte d'initiateur et de tournant dans sa vie (de loser à winner). Au point d'entraîner sa retraite et la défaite totale de Zhao dans cette campagne ? Ce duel pourrait être le final idéal de cette guerre.
  8. lilas

    Kingdom 623

    La stratégie ouvertement attentiste n'arrive que le jour 8 sur les plaines écarlates (Ten le dit lors d'une réunion stratégique le jour 9). Soit après que ses mouvements offensifs contre Makou à gauche et avec Gyou'un à droite aient été neutralisés par les louveteaux. Mais sur le fond on est d'accord. Il n'aurait pas dû jouer une stratégie attentiste à aucun moment et mettre de l'intensité tout du long. Le seul truc, c'est qu'en faisant cela, il s'exposait à perdre militairement (quoique vaut mieux faire les choses soi-même au centre que d'attendre que les autres le fassent sur les ailes). Donc il a joué la sécurité et il a perdu. On a le même espoir. Sinon, qu'il meure !
  9. lilas

    Kingdom 623

    Je ne me souviens pas que tu disais que les chapitres de Kimnou étaient très bons Oui et on espère que Riboku fera fructifier cette construction narrative. C'est pas gagné d'avance . L'intérêt est aussi de nous apprendre des choses sur Houken avant sa mort, histoire de pouvoir écrire quelque chose sur sa pierre tombale. Pour le débat plus général sur cet arc, je pense qu'on pouvait difficilement faire pire que Ousen et Riboku ensemble pour faire tomber la tension. Savoir aussi que Ousen avait quasiment gagné la partie avant même que les combats ne débutent n'a pas aidé non plus. C'est pour cela que j'ai espéré, en vain jusqu'ici, que Riboku soit capable de retourner le jeu. Et à ce stade, cela devient vraiment très difficile, même si j'y crois encore un peu.
  10. lilas

    Kingdom 623

    Juger à chaud est difficile. Prendre son temps ne fait jamais de mal. Et en général le manga en sort grandi. Là on est trop près et puis en plus trop impatients. Mais force est de constater que même les suivants de Riboku ne sont qu'à moitié convaincus : ils ne pleurent que de l'oeil gauche ! Personnellement, j'attends la VUS. C'est marrant, je n'aurais jamais dit ça, évidemment parce que je n'ai connu Sai qu'en lecture continue et c'était absolument génial. J'ai dû commencer les scans plus tard mais je ne sais plus du tout quand...
  11. lilas

    Kingdom 621

    Je n'enlèverais rien à Gyou'un, j'ai beaucoup aimé. Et à ma grande surprise, à la relecture, j'ai bien aimé la confrontation avec Garyu aussi (alors que dans le feu de l'action, pas trop). Donc pour moi, ces deux-là étaient très réussis. Pour les dernières paroles de Rinshoujo, ils n'y sont pour rien si leur maître était fantasque. Mais avant de condamner, attendons de voir l'occasion qui pourrait leur rendre justice.
  12. lilas

    Kingdom 623

    Fort possible mais je n'y avais pas pensé. Et je n'aurais pas prédit non plus que la discussion avec Houken serait sur le thème de l'unification et de la paix, avant les dernières révélations qui doivent tout de même être confirmées. A ce stade, les traductions sont parfois encore un peu inexactes. Après faudra pour cela que Houken dise autre chose que "je m'en fous de vous et de vos guerres" et "Houken est mon nom"... Pour l'héritage, Shin n'a jamais eu un adversaire avec lequel il avait un tel passif. Personne n'a autant décimé la HSU que Houken, donc il faut voir s'il va réussir à faire autre chose que simplement se venger.
  13. lilas

    Campagne et environnement

    Et là la scène mythique : Ousen qui propose à un chef Xiongnu qu'il vient de défaire de le rejoindre... Et le voilà qui débarque avec 200 000 Xiongnu sur Qin ! Le kiff...
  14. lilas

    Kingdom 621

    J'entends bien ce que tu dis. Mais la véritable action de Akakin est selon moi son mouvement contre les 1000 cavaliers de Garyu le jour 2. Action de classe où il n'affronte ni une grosse troupe d'élite ni un GG lui-même à la tête de son armée mais qui n'en est pas moins décisive pour le champ de bataille et l'obtention de la victoire. Là face à Bananji, il aide Dansa à tenir le temps que Shin agisse. Et au bout d'un moment, il aurait craqué. Cela me semble moins fantastique que d'éviter la défaite face à Gyou'un ou de faire le mouvement qui défait véritablement Garyu. Mais bon, je pense qu'on s'est compris dans nos désaccords. Je me concentre uniquement sur Zhao... Après, on est peut-être (certainement même) trop durs et exigeants. Toute le monde n'est pas Renpa.
  15. lilas

    Kingdom 623

    Oui, Je suis tout à fait d'accord. Il s'agit bien ici d'approfondir Riboku ici, plutôt que Houken. Peut-être même de préparer une montée en puissance ? Mais en tout cas, c'était bien joué de la part de Hara d'inverser la relation entre Riboku et Houken. J'ai une certaine curiosité pour ce chapitre, et j'attends la VC et la VUS avec une relative impatience alors que je craignais que la confrontation avec Houken ne me laisse relativement froid.
  16. lilas

    Kingdom 622

    Kaine a rejoint Riboku avant que Ousen ne se sorte du piège et n'aille vers Denrimi : elle n'est donc pas au courant, sauf si l'information est remontée au QG de Riboku. Mais vu comment tout le monde est focalisé sur Houken, ce pourrait ne pas être le cas.
  17. lilas

    Kingdom 621

    Ce n'est peut-être pas encore fini pour Kisui. Donc j'attends de voir avant de décerner mon oscar de la plus grande déception entre le "démon de Ganmon" ou "le génie caché de Rigan". Riboku "le plus grand stratège de Chine" est bien évidemment aussi en lice. Il y a de la concurrence à Zhao !
  18. lilas

    Kingdom 621

    On en revient au fait que lorsque tu es en charge d'une armée ou un groupe indépendant, tout le mérite t'en revient car tout le monde travaille pour toi et tu récoltes tout le mérite. Et que Kyoukaï n'est pas dans ce cas et surtout ne cherche pas à l'être car elle se dédie entièrement à l'achèvement du rêve de Shin. Il y a pourtant une logique à ce qu'après les seconds de Shin et de Ouhon (second futur), ce soit au tour du second de Mouten de briller
  19. lilas

    Kingdom 623

    Ouaip, c'est rigolo. Cela renverse complètement ma perspective. Riboku était perdu et Houken l'a sauvé et lui a montré une voie qui l'a inspiré. D'où le fait que Riboku garde sur lui le motif des chercheurs de vérité (bien vu @Erebus). C'est assez inattendu de la part de Conan le hurleur. Aka Jeanne d'Arc. Je pense car tu peux effectuer des recoupements entre les deux histoires, notamment sur le moment où Riboku se retrouve isolé et ayant perdu tous les siens dans un combat. On commence à un peu mieux appréhender l'histoire de Riboku. Un peu. Car avant c'était le vide intersidéral.
  20. lilas

    Kingdom 623

    Je vais attendre de voir une version plus officielle avant de commenter mais quand même... Maintenant... On le sait... Le suspens est tombé... Riboku sans Houken, c'est un perdant sur le champ de bataille
  21. lilas

    Kingdom 622

    En tout cas, on n'a pas de confirmation que l'information sur le fait que Ousen et Ouhon ont rejoint Denrimi soit parvenue à Riboku. L'élément de surprise fatal ?
  22. lilas

    Kingdom 621

    Je comprends ce que tu veux dire. Le débat me semble intéressant même si on n'accordera pas nos points de vue. Kyoukaï était donneuse d'ordre face à l'armée de Gyou'un et face à la Dojaku. Elle était celle qui trouvait la clé là où personne d'autre ne savait quoi faire pour gagner la bataille. Donc elle était un peu plus que donneuse d'ordre. Elle était le cerveau. Cela dit, je pense que Ouhon, s'il récupère Akakin, va avoir sous ses ordres quelqu'un qui se rapproche du calibre d'une Kyoukaï : un génie du champ de bataille, même s'il n'a certainement pas la qualité martiale d'une Kyoukaï. Au niveau du coup d'oeil tactique, de la réactivité et de la capacité à faire basculer un champ de bataille, il n'est pas loin. Je pense que là réside notre plus grande divergence de ressenti. Après, je pense qu'il faut prendre en compte dans la course aux GG ceux qui vont sauter en route. Si aucun des grands généraux de Qin ne connaît de défaillances d'ici la fin du manga, il n'y aura même pas de place pour les trois louveteaux... Donc ça va arriver. L'écrémage se fera aussi comme ça. Il n'y a donc pas de raison de se précipiter. Et je sens aussi que ni Bajio ni Akakin (les seuls à mon sens dans les seconds calibres actuels qui puissent être comparés à Kyoukaï) ne sortiront du giron de Yotanwa pour le premier et de la famille Ou pour le second. Indépendamment des mérites des uns et des autres, symboliquement, Kyoukaï a comme intégré, pour la première fois, le cercle des louveteaux. La discussion où on la voit comprendre le plan de Ousen vaut de ce point de vue son poids en cacahuètes. Ce passage doit être une des premières fois où elle parlait à Mouten et à Ouhon. Je vais te dire qu'ils ont compris à cette remarque que Kyoukaï avait une acuité militaire comparable à la leur. Sans parler de l'intuition de Gyou'un, confirmée par Garyu, ni du fait que Ouhon est maintenant redevable envers Kyoukaï. On n'a jamais eu autant d'éléments qui tendaient vers l'évolution de Kyoukaï comme GG. J'en suis un peu triste quand même d'ailleurs.
  23. lilas

    Kingdom 621

    Désolé, je relance un peu le débat car je voulais donner mon avis sur ce sujet Kyoukaï a fait le choix de ne pas devenir indépendante et de se consacrer à la réalisation du rêve de Shin de devenir GG. Cela passera avant son rêve à elle-même. Et il y a une logique à ce que les chefs d'armée ou d'unités indépendantes récoltent au final l'accomplissement de leurs unités. Tout le travail de Shin et de la HSU, c'est Shin qui en récolte les lauriers. Pour autant, Kyoukaï et la HSU se développent aussi dans le même temps. La gestion de Batei, de l'armée de Gyou'un, de la Dojaku, de l'armée de Gaku'ei (lors de la chute de Ouhon) restent des faits d'armes, et ô combien majeurs, de Kyoukaï même si Shin reste le grand gagnant en temps que chef de la HSU. Shouheikun sait parfaitement ce point et il n' pas de raison de se dire que Kyoukaï régresse, bien au contraire. Là je ne te crois pas; Tu aurais dit que Gaku'ei était un clown et que cela ne comptait pas. En plus, imaginons qu'elle n'aurait géré que l'unité de Gaku'ei mais que Shin ait tué Gaku'ei, tu nous aurais dit que c'était une gestion de sous fifre... La comparaison avec Kanjou ne me semble pas complètement pertinente. Kanjou est une grande gueule qui n'hésite pas à dire son mot à Ouhon. C'est plutôt Garo qui me vient en tête si je dois évoquer une comparaison. Et puis Kanjou n' pas eu l'intervention déterminante de Kyoukaï. Il n'a pas su empêcher les dix lances d'atteindre Ouhon ni Gyou'un de défaire son maître. Il l'a sauvé de la mort en se sacrifiant mais il n'a pas empêché la défaite. Et puis ce n'est pas vraiment un duel face à Gyou'un. Il a juste dégagé au premier coup de Guandao. Il a tenu deux images. Kyoukaï deux chapitres contre un adversaire qui me semble plus redoutable en duel. Shin, Mouten, Ouhon, Yotanwa sont des chefs d'armées ou d'unités indépendantes. Tout le mérite leur revient en cas de triomphe à la différence de Kyoukaï (et notamment les duels conclusifs avec les chefs adverses). Le roi Feego, Heki, Kitari menaient eux aussi des armées comme général et ont défait leur adversaire. C'est le même cas que ci-dessus. C'est normal. Si tu trouves que Shiryou a fait plus que Kyoukaï en revanche, je ne serai pas d'accord. A part agiter ses bras comme un orang-outan et tuer en duel un comte ce qui n'a eu jusque là strictement aucun effet, elle a fait quoi ? Bajio et Akakin sont des cas intéressants et là à on avis la comparaison avec Kyoukaï est pertinente. Tous deux sont des "suiveurs", soumis à des chefs qu'ils font briller. Comme Kyoukaï. Ils sont absolument indispensables dans les réussites de leurs chefs, à savoir Dansa, Yotanwa et Shin. Et ce n'est pas parce qu'ils travaillent dans l'ombre que leurs mérites ne seront pas reconnus par Shouheikun. A moins que ce dernier ne soit un idiot mais ce n'est pas vraiment comme cela qu'on nous l'a présenté. C'est Dansa et toute son armée qui ont géré Bananji pendant 10 jours. Bananji n'est passé véritablement à l'offensive que le dernier jour et alors Akakin a mis en place un stratagème (en évitant le duel) pour paralyser Bananji. Un stratagème qui n'aurait pas peut-être fonctionné encore très longtemps si Shin n'avait débarqué grâce à ses hommes. Je ne veux pas dénigrer Ajkakin car il a eu une énorme contribution mais pour le coup parfaitement comparable, en moins bon, avec Kyoukaï. - Il contre un mouvement de Garyu pour permettre à Ouhon de triompher le jour 2. - Il sauve Akou le jour 9. - Il freine Bananji le jour 14. En quoi est-ce supérieur à Kyoukaï - qui permet à Mouten de réaliser le rétablissement de l'aile gauche en gérant Batei. - qui gère l'attaque principale et décisive de l'armée de Gyou'un. - qui gère la charge surprise de l'armée de Gaku'ei, et permet à la HSU d'avancer contre l'armée de Gyou'un - qui annihile à elle seule la Dojaku - qui affronte en duel pendant un temps Houken en duel pour permettre à Shin de rivaliser. Je vois bien que nos avis diffèrent, et pourquoi pas ? Mais selon moi, ta frustration ne pas voir Kyoukaï concurrencer les louveteaux t'aveugle sur son évolution. Autrement dit elle est en retard mais elle ne perd pas de temps sur eux.
  24. lilas

    Kingdom 622

    C'était bien, non ? D'ailleurs DBZ aurait dû s'arrêter là. Alors que là ce n'est que le tout début de Shin général, et ça c'est bon !
  25. lilas

    Kingdom 622

    Hmm. Assez curieux de voir Riboku exprimer sa petite philosophie de la vie à propos de Houken. Cela pourrait agrémenter le côté un peu plus primitif du duel.
×