Aller au contenu

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Bon Gamin

Membres
  • Compteur de contenus

    9
  • Donations

    0,00 € 
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

11 Bon

À propos de Bon Gamin

  • Rang
    Rookie
  1. NBA/Saison 2017-2018

    Et bien et bien! Quels débuts pour ces playoffs! Les affiches déséquilibrées ne sont pas du tout la ou je les attendait (mis à part GSW/Spurs) ! Entre Les Cavs n'ayant vraiment plus le droit à l'erreur comme sur ce dernier match ou ils se sont quand même bien sabordés (à l'image de leur saison en dent de scie), les Houston pour qui je pense que tout ne sera pas si facile maintenant que les Wolves semblent réveillés, le Jazz qui démontre (et qui va continuer je l'espère) que le collectif l'emporte sur les individualités et bien sur les Pelicans qui sweepent les Blazers! Quel vent de fraicheur à ce niveau la! De tout les séries c'est sans doute le résultat le plus inattendu mais au vu du jeu proposé c'est tellement logique... De Rondo à Davis en passant par Holliday, le niveau est monté de 3, 4 palliers depuis la SR et le coaching de Gentry a eu raison de la faiblesse de celui de Stotts qui n'a pas su adapter les positions de marquage de Lillard et McCollum... Et qu'est ce que cela fait du bien! D'enfin voir Davis triompher (et avec la manière!) en playoffs, de savourer la maitrise de Rondo et le niveau d'un Holliday en quasi état de grâce autant défensivement qu'offensivement. Quelle performance cette nuit avec 88 points pour le seul duo... Tout de même un point qui me chagrine: je pense vraiment que cette équipe aurait pu sortir Houston qui, dans une moindre mesure, aurait un peu eu le même problème ue les Blazers à savoir, quand les extérieurs sont bloqués (ou considérablement gênés) par une telle défense, et que dans la raquette il n'y a personne en capacité de contenir Davis (qui tourne à 33pts et 12rbds par match...) et bien l'équipe déjoue, toute la mécanique se dérègle! Or contre GSW j'ai un peu plus de doute même si le duel va être beaucoup plus équilibré qu'en 2015 et que, surtout si Curry tarde à revenir, je vois bien la série se prolonger... Malgré tout j'aurai aimé pouvoir inverser et avoir un GSW/Jazz en demie et Nola/Houston de l'autre côté pour jouir (le mot est fort!) d'un avènement en finale de conférence de ce jeune surdoué qu'est Anthony Davis. Entre les Pelicans à l'Ouest et Philly à l'Est c'est un vrai plaisir de voir de jeunes superstars monter (n'excluons pas le Jazz avec Mitchell ou Gobert qui n'a que 25ans lui aussi). J'espère vraiment qu'à l'avenir ces franchises (je pense surtout aux Pelicans, j'ai pas trop peur pour les 76ers) saurons grandir et ne pas perdre cette dynamique. Je me pose vraiment la question de la prolongation de Cousins aux Pelicans quand on voit que Davis est franchement meilleur en pivot et qu'ils auraient tout à gagner à chopper un très bon poste 3 plutôt que de signer au Max Cousins qui peut gêner un peu l'ensemble et qui ne défend pas vraiment... Bref. Cela dit, pour l'autre partie à l'Ouest je ne vendrai pas encore la peau des Wolves qui me semblent changés par rapport aux 2 premiers matchs. J'espère vraiment pour le suspens de cette série (et parce que je suis franchement pas fan de ce jeu 100% isolation des Rockets) que les Wolves remporteront le match 4 pour remettre les choses à zéro. Franchement pas convaincu par ces Rockets et je pense franchement que, si ils passent, ils seront aussi en danger face au Jazz (j'y viens) et surtout je pense qu'ils perdront au plus tard en finale de Conférence ou GSW et Nola me semblent plus complets (et puis si Curry revient bien, les playoffs sont pliées à 90%...). Pour Jazz/Thunder, tout reste indécis mais dans cette lutte, la stabilité d'Utah me semble bien plus grande et une valeur plus sure pour la victoire que ces paroles (creuses) de Westbrook disant qu'il va éteindre tout le monde. Pour l'instant cette équipe d'OKC me semble incapable d'aligner 3 matchs corrects et j'espère vraiment que le Jazz les renverra au travail et à la réflexion. Ce Jazz est menée de main de maitre par Snyder et c'est un plaisir de la voir prendre de l'épaisseur chaque année (malgré la perte d'Hayward et Horford!). Une belle demie contre les Wolves (hehe, ou les Rockets oui bon...) serait chouette. Argh, l'Ouest ça prend de la place! A l'Est moins de passion de mon côté même si la série Philly/Heat (NATION! De tout coeur avec toi @Hadoz0r !) est passionnante et que c'est assez agréable de voir sur différents sites les fans des Cavs s'étrangler, eux qui pensait sweeper tout le monde! Je pense tout de même qu'ils passeront mais en 4-3 (sauf si Lebron sort le sabre laser) et le prochain match va être plus que crucial! Toronto-Wizards je ne sais pas pourquoi mais ça ne me passionne pas le moins du monde... Et puis j'ai déjà l'impression que l'équipe gagnante perdra au tour d'après... Trop irrégulières... Reste Boston ou le suspens est relancé mais j'imagine tout de même les C's s'imposer, disons 4-3, je trouve ça désorganisé chez les Bucks. Je crois que j'en ai fini! A vous! Bonne soirée et bon matchs!
  2. Ligue des Champions (2) 2017/18

    Pas du tout d'accord avec les derniers posts mais c'est chouette, ça nourrit le débat! D'abord pour revenir sur ton avant dernier post @Art3mis, nous ne sommes en fait pas d'accord pour le penalty et je crois que tu as mal lu la citation que je partageais: je disais que la faute se siffle mais, comme le souligne le journaliste, que dans ce genre de contexte c'est extrêmement litigieux parce qu'à vitesse réelle qui peut vraiment discerner ce qui se passe? D'après les ralentis, les photos etc on peut tout distordre: il y a des photos montrant que Benatia ne touche pas de la main Vasquez, des vidéos prouvant pas A+B que le penalty est logique etc etc. La ou nous divergeons c'est que, comme le journaliste, je trouve qu'après un match aller ou le Réal a été franchement avantagé par l'arbitrage (2 penaltys non sifflés, carton rouge sévère pour Dybala) ce qui aurait changé énormément de chose pour le retour (le premier penalty était à 1-0, c'est plus le même match...) siffler un penalty pas plus évident que ceux dont je parle, à la 93e quand on sait tous que sans ça c'est prolongation et que la Juve a un petit ascendant avec encore 2 changements possibles + cette 1ere victoire d'arracher un 0-3 à Bernabeu, et qu'on à tous vu ces dernières années que le Réal s'en sort toujours "un peu trop bien" (voir les matchs que je citais, face au Bayern, à L'Atletico en finale 2 fois, au Psg cette année), je trouve que c'est une grossière erreur que de considérer ce Réal comme un rouleau compresseur quand je le vois cette année plus fébrile qu'il ne l'a été depuis longtemps. D'ou le fait que son tirage à priori "hardcore" s'est considérablement allégé comme par magie par quelques petites décisions. Se prendre 3-0 sur 92mn chez soi quand même... Quand je vois comme Liverpool a dompté City et a été la seule équipe capable de réagir après s'être fait choker en 1ere mi-temps (contrairement au Barca et au Réal) alors qu'ils affrontaient l'armada offensive de Man City... Je me dis que sur 1 ou 2 matchs ce sont peut être les plus dangereux. Et pour revenir sur vos précédents posts @Haar et @Art3mis, je trouve que cette Ldc a démontré une fois pour toute que c'est une compétition imprévisible, ou l'envergure d'un club ne suffit pas si la chance, l'énergie, l'envie manque ne serait qu'un peu. La Roma apparait évidemment comme le petit chat noir de ces demis mais mettons qu'ils passent Liverpool, pourquoi sur un match serviraient ils de souffres douleurs à un Réal qui, dès qu'on l'agresse, plie et romp, ou à un Bayern finalement assez léger contre Séville qui n'est pas supérieur à Rome. Je ne parle même pas de Liverpool dont la puissance de feu et la rigueur sera un poison aussi dangereux que les banderilles des milieux du Real pour le serial buteur Ronaldo ou les flèches Robbery... Quand à Bayern-Réal, 70-30, franchement?! Encore une fois, la forme d'une équipe, son investissement, tout peut changer en l'espace d'une semaine alors voir un Real, qui s'en sort plus tant bien que mal cette saison, surclasser autant un Bayern qui a plutôt l'air de se limiter quand il le peut et d'accélérer quand l'occasion le demande (le 5-0 en une mi-temps contre Dortmund quand même...) je trouve ça fort de café! Et puis pour me jeter dans la boue aigre de la polémique: Ce Réal dont la suprématie semble légendaire pour certain à bénéficié sur ses deux précédents titres d'un parcours tranquille en 2016 avec une décision litigieuse en finale, et d'une grosse aide en 2017 face au Bayern qui selon moi se serait imposé en Ldc... Ces deux sacres rappellent pour moi à quel point tout est question de présent et non d'histoire. Cette rengaine des clubs historiques pour Liverpool contre City ou Real contre Psg, moi je n'y crois pas une seconde. Pour City je vois un peu le même problème que pour le Barca cette année ou en 2016, ces équipes ont attaquées l'année très fort pour écraser le championnat et se retrouvent avec des titulaires dans le creux de la vague et un banc pas suffisamment bon pour assurer les arrières (Kdb et Sané se sont éteints au printemps, Sterling est retombé dans ses travers, Laporte n'est pas encore bien intégré...) en mars-avril et se font sortir par des équipes qui ne jouent plus le titre en championnat. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les triplés Championnat-LdC-Coupe (ou rien que le doublé Championnat-Ldc) sont si rares et si difficiles à réussir, généralement les clubs ont des bancs à rallonge et des 11 imbattables : le Réal l'an dernier avec Isco, Kovacic, Danilo, Morata, l'émergence des Asensio et Vasquez. Cette année les titulaires ont semblés plus fatigués et les Isco, Asensio et Vasquez n'ont été vraiment introduits dans la rotation qu'à partir de janvier-février; le Barca de 2009-2012, le Bayern de 2013, l'Ajax des 70's; ou des équipes soudées pour laisser leurs tripes : l'Inter 2010, le Psv de 1988, Man U 1999, Porto 2004. Quand on Psg le problème est plus interne, venant d'un club surnageant totalement dans son championnat (ils perdent le titre l'an dernier à cause d'une année fabuleuse de Monaco et de leur propre suffisance) et d'une gestion voulue familiale par El-Khalaifi qui a plus pour effet d'affaiblir la position du coach que de motiver et de lier les troupes, qu'externe avec l'idée que le Psg n'a aucune histoire quand on voit comment ils se sont fait arbitrer ces deux dernières années face au Barca puis au Réal et que cette histoire que les "grands" clubs possèdent, s'est justement s'est souvent achetée : le Real des années 50 qui écrase les 5 premières Ldc en étant le premier club à acheter des "stars" étrangères (Gento, Kopa, Di Stefano, Puskas... On a encore jamais vu ça! Ce serait comme avoir Neymar, Messi, Ronaldo et Salah ensemble) en alignant les millions quand les clubs de l'époque se basait sur leur centre de formation (Reims!!!); et que les autres clubs dominant plus ou moins facilement leur championnat sans trop de concurrent (je pense à la Juve et au Bayern, même si Naples à cette année offerte une belle résistance, les 5 dernières années ont été assez tranquilles...) disposent de groupes beaucoup plus rodés que celui de Paris qui change en permanence et engrange les fortes têtes (Neyyyyyymar...). Bref. A voir ce que cela donne sur la suite mais, partageant le même enthousiasme que vous pour ces demies, je précise que c'est bien parce que cette ambiance de folie qui règne cette année ne permet aucun pronostic viable! Pour moi tous les matchs sont du 50-50 et c'est tant mieux! P.S: Excusez si ce long post est un peu touffu et polémique mais étant un amoureux du foot, de son histoire, du beau jeu et des grands joueurs, ça m'embête de lire que le Réal est trop fort, que le Bayern est fatigué ou que la Roma se ferait écraser en finale si ils passaient. Il y a tellement de contre-exemple dans l'histoire... Et tout est tellement plus complexe que l'équation : l'équipe qui gagne est la meilleure équipe; que c'est chouette de replacer le contexte. C'est un peu pareil pour les meilleurs joueurs et on l'a clairement remarqué sur cette double confrontation Real-Juve: tu dis @Art3mis que Ronaldo marquera plus l'histoire que Messi et que c'est un plus grand joueur mais sur ces deux matchs ont voit bien que le joueur clé c'est Ramos sans qui le Réal passe d'une forteresse qui peut se concentrer sur l'attaque à un colosse aux pieds d'argile. Pour autant Ramos (que je mettrais d'ores et déjà dans mon Top5 des plus grands centraux de l'Histoire), bien qu'il figure quasiment chaque année dans le Top30 du ballon d'Or ne s'est jamais vraiment approché du podium (6e cette année) quand il aurait sans doute pu gagner le trophée dans les années 80-90, pareil pour Modric, Marcelo, Xavi, Neuer, Sneijder. Ce serait intéressant de refaire le palmarès des 10 dernières années du ballon d'or avec en tête l'idée que ce trophée devrait récompenser, comme le MVP en Nba, non pas le joueur le plus en vu d'une des équipes du Top3 européen, mais véritablement le meilleur joueur de l'année. (purée mon P.S s'étend à l'infini désolé!!) On voit bien quelle puissance le marketing engrange chaque année et pour renouer avec le propos de départ je dirai que le penalty n'est pas sifflé à cause de corruption mais simplement parce que le football vit ces dernières années de la rivalité Messi-Ronaldo et quoi de mieux pour l'alimenter que d'envoyer le Real en demie quand une élimination en quart aurait tout bonnement condamnées les chances du portugais pour le ballon d'or étant donné qu'avant janvier il était porté disparu et qu'on aurait sans doute assisté à une candidature nouvelle et sans doute plus sérieuse que les Ribery, Neuer et Griezmann des dernières années parce que proche des critères demandés en la personne de Mo Salah qui va finir l'année avec 50buts et peut être la Ldc... Ce serait une sacrée bouffée d'air frais et je trouve que si l'on regarde la saison 2017-2018 il devrait tenir la corde. A voir pour la fin de saison. Et n'oublions pas la Coupe de Monde ou une performance majeure d'un de ces 3 (Salah, Messi, Ronaldo) devrait influer sur la décision finale. Je ne dis pas que ce penalty est une conséquence collatérale de l'impact économique du marché Messi-Ronaldo mais ce lobby est autrement plus puissant que l'histoire, aussi grande soit elle au niveau national, de la Vieille Dame, qui n'a pas manquée, elle, de souligner que le "vol" en était surtout un à l'égard du match aller et du fait que ces situations étaient récurrentes pour le Real, et non simplement pour ce penalty salvateur, plus catalyseur des désaccords et des tensions que réelle injustice. Pfouuu! Sur ce bonne nuit et vive le foot!
  3. Ligue des Champions (2) 2017/18

    Quel match et quelle fin! SoFoot résume assez bien ce que je pense du penalty. "Benatia touche le ballon, certes, mais il attrape le Madrilène sans vergogne dans son mouvement maladroit. Sauf qu'il s'agit typiquement du genre d'action sur laquelle la moitié des arbitres du globe siffle péno, tandis que l'autre moitié laisserait jouer. Et là, même une VAR qui aurait capté l'action sous un milliard d'angles différents n'y pourrait rien. À partir de là arrive l'étape 2 du raisonnement, celle où l'on se dit que, quand même, dans un autre stade, avec une autre équipe, à un autre moment du match, M. Oliver n'aurait peut-être pas sifflé. Et que si le Real n'est pas favorisé de façon délibérée et organisée, mine de rien, la réussite lui sourit pas mal, et que sa tartine ne tombe pas souvent du côté de la confiture." On en revient aussi à ce Barça-Psg de l'an dernier ou l'arbitrage était invraisemblablement tronqué (je dis ça en tant que fan du Barca...), à ce Bayern-Real qui s'apparente plus à du vol qu'à du football, à cette finale 2016 et le but hors jeu de Ramos, à cette finale 2014 et ses 5minutes de temps additionnel injustifiée (pour rester sur les "gros" matchs), à la demi Barça-Chelsea en 2009 ou ils avaient eu bien de la chance de passer (même si je trouve aussi que le Barça s'est un peu fait avoir l'année suivante contre l'Inter...). Bref, match énorme et situation énorme qui a été gérée de la manière la plus simple possible: un penalty et on en parle plus. Bravo à Ronaldo de le marquer par contre parce que vue la pression, ce ne devait pas être évident (big up à Messi en 2012 contre Chelsea bouhouhou, ou Griezmann en 2016 face au Real). Finalement ce qui aura aussi tué la confrontation c'est le match aller et les penaltys non sifflés + le carton rouge de Dybala qui amène le 3e but sur un plateau et la quasi certitude de subir la fin de match coté Juve sans trop espérer marquer pour entretenir l'espoir. 1 petit but à l'aller et comme la Roma malgré le 4-1, la Juve tenait son exploit. J'arrête de râler! La suite va être passionnante parce que ces quarts ont montrés que les statuts de "grands" sont terriblement fragiles: le Barca et le Real qui se font renverser au match retour (au Bernabeu!!), le Bayern terriblement à la peine contre une vaillante équipe de Séville, City out avec la manière (malgré une belle bourde d'arbitrage au retour aussi mais la 2nde mi-temps des Reds montre qu'ils n'étaient pas partis pour se faire manger contrairement aux géants espagnols). A voir comment le Bayern va se reprendre après m'avoir laissé une piètre impression sur ces quarts mais je place comme favoris à égalité Liverpool et le Real, puis le Bayern et la Roma comme facteur X. Autant la Roma peut s'écrouler en demi, autant elle peut secouer le Bayern et le Real, ne serait-ce que sur un match, au point de les faire tomber. Contre le Barça, j'avais l'impression qu'on jouait à 8 contre eux, c'était impressionnant... Pour une finale Liverpool-Roma comme en 1984 !!! Ca parait débile alors que ça ne cesse d'être plus passionnant cette année mais j'ai l'impression qu'un changement s'opère petit à petit avec des fins de cycles et des renouveaux à côté, alors: vivement les demis, vivement la finale, vivement l'an prochain! Edit: Real Madrid - Straw Hat Crew, même combat : sauvés par miracle à la dernière seconde!
  4. Berserk [Kentaro MIURA]

    Purée dernièrement les mangas pro-hiatus nous ont bombardés... Entre HxH et l'imbrication tellement complexe et tellement précise de mille intrigues parallèles sur ce bateau et l'exploration sans cesse plus poussée d'un monde dont il repousse sans cesse les limites, pas dans l'exagération mais en s'attardant sur des détails; et Berserk ou plus que de minutie, c'est de sublime et de démesure dont on s'est fait arrosés pendant plusieurs chapitres, alternant des phases d'une noirceur incroyable dans le monde intérieur de Casca (je me remets pas des montres phallus, surtout ceux qui se font broyer par la bouche du "prêtre" , si c'est pas une belle référence!) ponctuée d'accalmies et de vraies prises de conscience de la part de Schierke et Farnèse au long d'un périple d'un jour/plusieurs années et qui aboutit à un double climax avec ce chapitre, d'abord ces sanglots nous étreignant la gorge devant cette planche de Casca (jamais plus je ne ralerai sur les délais, la lenteur de Miura après un chapitre comme ça...) et ce possible dénouement heureux lacéré par ce que Guts (de trop près) remue dans sa mémoire embrumée, cette avant dernière page du corps mutilé de Griffith, ce silence de Guts à l'approche de Casca quand elle semblait heureuse, ce cri... Tellement de possibilités qui s'ouvrent alors! Je me sens bien incapable de prédire ce qui peut se passer après cela mais je doute que le groupe se scinde, le temps ne s'écoulant pas de la même manière entre l'ile de Fées et le monde "extérieur", ça compliquerait un peu trop l'ensemble je pense... Et puis Danaan semble sereine quand à la rencontre de Guts et Casca, peut être cela va s'apaiser... La suite dans 3ans haha! Bonne soirée.
  5. LE CHAMPIONNAT D'ESPAGNE 2017/2018

    C'est ce qui m'a frappé aussi, même en le sachant c'est incroyable la différence de niveau de jeu de l'ensemble de l'équipe (et la baisse de niveau des adversaires d'ailleurs) quand il rentre sur le terrain. Ce qui m'a amené à me demander: moi qui enterrait l'Argentine pour la Coupe du Monde après le massacre espagnol (même si les matchs de Mars bon...), voir un Barca dont le onze est blindé de talents offensifs (Alba, Iniesta, Rakitic, Coutinho, Dembélé, Suarez) incapable de produire grand chose contre Séville (à noter aussi que le 2ème joueur clé c'est Busquets!) pour ensuite remonter 2 buts en 20minutes alors que je les voyais plutôt s'en prendre 1 ou 2 autres simplement grâce à l'entrée de ce petit bonhomme, j'ai beau savoir à quel point Messi rend l'Argentine meilleur, peut il en faire de nouveau un candidat crédible au titre Mondial (désolé ça dérive un peu mais je recoupe ça avec l'observation sur ce match de Liga, sinon je déplacerai...) ? Bonne soirée.
  6. Les Primes

    Pas sur que le GM se contente d'un Up de 100M justement. Contrairement à d'habitude je crois que ce n'est pas que la "hype" autour de Luffy et de son équipage qui va exploser mais bien l'appréhension de sa dangerosité. Depuis le début, aussi énormes que soient les désordres qu'il a crées, on restait dans la case "gros fauteur de trouble" il me semble, les Corsaires étant des éléments substituables et Ennies Lobby n'étant surtout qu'un des étendards du GM, pas une base ou se situent de grands secrets, gardés comme il se doit (le déploiement de forces à EL reste un peu léger pour prétendre à ce statut). A Marine Ford et Impel Down, Luffy est loin d'être seul et Sabaody c'est la chance d'une vie. Or, comme tu le dis, depuis DR, la puissance de Luffy à fortement augmentée au point d'en devenir vraiment dangereuse pour le GM (quand ils apprendront pour BM). Nous, lecteurs, le savions depuis le début mais c'est bien la première fois qu'un adversaire aussi puissant reconnaît la force de Luffy au point de ne pas juger absurde son rêve de Pirate King (c'est mon interprétation en tout cas!). Je crois que la capacité à saccager un territoire d'empereur donne une toute autre dimension à ces loustics. Soudain le rapport de force change radicalement je trouve. Cette nouvelle génération, trop légère jusqu'à maintenant, est aujourd'hui capable de déstabiliser un Yonkou et donc avec quelques progrès et des alliances à en faire tomber un! (du moins c'est ce qui s'envisage et ne va pas trop tarder à arriver à priori...). Je me dis alors que 100M pour quelqu'un qui devient une réelle menace à la stabilité du Monde, c'est un peu faible. On en revient au débat autour de Robin et j'avoue que, bien qu'il y ait eu erreur au moment d'EL en ce qui la concerne, c'est l'occasion de "booster" un peu tout le monde avec ce coup d'éclat, même si tous n'étaient pas la, parce que si seul Luffy explose ça devient un peu risible... Je ne me prononcerai pas pour l'équipage mais je doute que Luffy atterrisse en dessous des 800M. Je me tromperai sans doute mais sinon ça me semblerait une erreur de jugement comme il y en a peu eu pour l'instant, au vu de ce qui à été accompli (et va être rapporté, on peut en être sur maintenant)! Petit détail: Stussy n'aura pas servie qu'à cela, c'est tout de même elle qui, en attaquant DuFeld, provoque la chute du Tamatebako et la survie de l'équipage! Bonne journée!
  7. One Piece Chapitre 888

    Vraiment intéressant cette histoire de Mink-Garou et finalement, comme dit plus haut, même si un power-up peut booster autant les Minks et faire envisager un lvl Amiral pour des Inu ou Neko, c'est à relativiser sur plusieurs points: la pleine lune c'est pas tous les jours, si jamais il y a des nuages ça ne marche pas trop à priori (cf Wanda sur Zou) et puis surtout deux choses : - Quid d'un éventuel contrecoup? - On a vu que les "puissants" se battaient sur de longues durées (Jack 5jours, Aka Inu et Aokiji 10jours etc etc) donc c'est pas en une nuit qu'ils pourraient dézinguer toute une flotte d'empereur ou assimilé. De fait, j'espère que ce boost est quand même conséquent et qu'un Daifuku pourrait devenir un match plausible pour Carrot (qui, sans être au top, fait quand même partie des vrais "combattants" Minks et se situe selon moi pas très loin des Mousquetaires et des Gardiens) sinon nos héros sont dans la panade. Chouette retour au combat de Luffy mais espérons que ça prend plus que deux pages et ce dialogue qui devient redondant: Tu vas mourir - Je vais gagner! Merci pour les spoils et bonne journée à tous.
  8. Les puissants et leurs différences de niveau (13)

    Très d'accord avec la majeure partie de ton classement @The Punisher et sur cette catégorisation qui, en étant un peu sommaire, résume bien les différences de niveaux entre les personnages cités, sauf pour quelques exceptions qui pour moi ne se situent dans aucun niveau mais plutôt dans un entre-deux. Je pense à Sanji (qui ramasse dans tes posts starfoullah), Capone, Law et Oven. Sinon je n'ai pas compris l'annotation pour Zoro: son "(Wano") est équivalent dans la temporalité au "(post WCI)" de Luffy? Ou bien situes tu Luffy (Wano) un peu au dessus? Pour reprendre ton classement je verrai: Niveau "Second de Yonko" Sabo - Katakuri - Luffy ( post WCI ) - Zoro ( Wano ) Niveau "3e/4e de Yonko" Luffy ( WCI ) - Zoro - Cracker - Smoothie - Doflamingo - Law (Wano) No man's land #1: Law Niveau des "gros poissons" Jimbei - Urouge - Snack - Perospero - Inuarashi - Nekomamushi - Sentomaru - Sanji ( post WCI inch'allah ) - Compote (?) No man's land #2: Oven - Sanji - Capone Niveau des "costauds" Vergo - Smoker - Daifuku - Ichiji - Reiju - Burgess - Pica - Tamago & les autres : Niji - Cavendish - Bartolomeo - Caesar Clown - Pedro - Pekoms - Sai - Kyros Yonji - Diamante - Trebol - Franky (Wano) - Robin (Wano) P.S: Bonjour à tous pour ce premier vrai post.
  9. Encore Encore

    Bonjour à tous, Je me présente aujourd'hui après m'être contenté de vous lire anonymement depuis cinq ou six ans. Bon Gamin, vingt deux ans, lecteur de One Pièce et de Mangas depuis mes cinq ans. Je vis à Paris depuis tout petit mais c'est amené à changer, il y a beaucoup de villes qui m'attirent. Pour l'instant j'ai suivi des études de théâtre dans différentes écoles tout en travaillant avec une compagnie créée avec des personnes rencontrées par hasard. Je me mets à l'écriture, l'an prochain à la réalisation et prochainement à la mise en scène. Je lis beaucoup, vais beaucoup au cinéma, au théâtre, essaye d'aller plus au musée mais c'est une habitude à prendre. Pour les personnes m'inspirant il y en a beaucoup. Pour citer quelques artistes je dirai: Ikkyû, David Lynch, Bruce Nauman, James Joyce, Serge Aimé Coulibaly, Roméo Castellucci, Jean-Luc Godard, Alain Cavalier, Noah Lennox, Thom Yorke, Pierre Reverdy, Honoré de Balzac, Bela Tarr… Je ne sais encore ce que je me permettrai d'écrire ici, étant si habitué à vous lire et à dialoguer seul ensuite, mais il me semble que cela arrivera vite. Merci à vous pour ce forum qui est un endroit que j'apprécie beaucoup et à certains membres que je lis avec intérêt depuis un certain temps.
×