Jump to content

Doraay

Members
  • Content Count

    142
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6

Doraay last won the day on May 15

Doraay had the most liked content!

Community Reputation

296 Excellent

1 Follower

About Doraay

  • Rank
    Pirate
  • Birthday 04/10/1995

Recent Profile Visitors

1643 profile views
  1. Comme l'avait dit Erwin au début de la bataille de Shiganshina : "Nous partageons le même objectif... en finir une fois pour toutes. L'Humanité face aux titans... qui survivra à cette bataille, et qui n'en réchappera pas ?" Voilà la nouvelle pub de Kodansha
  2. Après, c'est pas garanti à 100% que la fin de l'anime soit exactement celle qu'on a eu en manga. Je sais quelque part c'est naïf de croire à une autre fin, et surtout dangereux dans le sens où on risque encore d'être déçus après avoir espéré à nouveau Mais bon pour ma part je vais quand même laisser le bénéfice du doute, sait-on jamais Parce que je suis d'accord là avec les circonstances actuelles, difficile d'avoir envie de tout relire/recommencer l'anime Est-ce que MAPPA s'inscrira dans la légende ?
  3. Oui oui je ne suis pas lucide. On n'a pas tous la chance d'avoir ta clarté d'esprit, dur dur la vie de petit lecteur rigolo soumis à ses pulsions Ou simplement peut-être que j'ai passé trop de temps sur ce forum dans une période ou je ne peux pas me le permettre
  4. Honnêtement : le fait qu'Eren réussisse à surmonter son destin Je dis ça parce qu'il avait toujours su faire preuve d'une "niak" extrême : - il s'était initialement opposé au fait que les humains se fassent dévorer sans rien pouvoir faire - quand il a découvert qu'il avait un pouvoir de Shifter et que les canons de la garnison étaient braqués sur lui, Armin et Mikasa, il était prêt à aller seul jusqu'à la cave de son père (comportement tout à fait suicidaire, mais néanmoins hors-du-commun) - par la suite il s'oppose à sa hiérarchie jusqu'au point même de faire cavalier seul à Mahr (avec pour seuls confidents Floch et Historia) - son camp (les yeagerists) ont tué le général Zackley, puis il se trouve qu'Eren a voulu manipuler son frère, puis brise ses chaînes jusqu'à s'arracher la main quand ils étaient dans l'Axe, etc... Ainsi, le voir affronter son destin me paraissait approprié D'ailleurs sa solution pour résoudre la haine millénaire était claire Désolé je n'ai pas le temps de discuter longuement mais j'ai juste envie de dire que malgré tout la subjectivité de l'interprétation est une véritable richesse @papillonrouge24 J'entends que tu sois en désaccord profond avec moi, mais je te trouve trop remontée, trop sensible C'est pour quoi, pour ne pas avoir à continuer de longues discussions interminables et infructueuses, je ne puis te répondre Me parler sur ce ton en essayant de me faire dire ce que je n'ai pas dit, ça va pas être possible de communiquer
  5. J'entends bien mais je ne considère pas la notion "d'égoïsme moral" comme étant une "redéfinition des mots" dans le sens où l'égoïsme ne se limite pas à des qualifications clichées, c'est à dire dans le sens d'être dans son canapé, regarder netflix etc L'alliance avait clairement agi par conscience morale, il est vrai que ça peut paraître paradoxal d'associer "instinct" et "morale" mais ici ces termes sont tout à fait compatibles, dans le sens où ils répondent à une logique égoïste qui est de vouloir soulager sa propre conscience En gros ce que j'essaie de dire c'est que : agir par bonne conscience n'est pas nécessairement désintéressé, et ce d'autant plus quand on ne paye pas les frais des conséquences. D'ailleurs je dirais même que l'acte véritablement désintéressé ne devrait pas être motivé par la bonne conscience -> D'autant plus que quel que soit le cheminement qu'il ait pu y avoir entre la fin du 139 et ces 8 pages, quelle que soit la bonne volonté de l'Alliance à vouloir faire la paix, au final le résultat s'est soldé par la destruction de Paradis En clair, le fait que l'alliance ait empêché Eren de réussir le GT à 100% alors que Paradis était en extrême tension sur la scène diplomatique internationale faisait que l'on pouvait attendre d'eux une obligation de résultat et non pas seulement de moyens Genre y'a un mec il a une solution à un problème, je la lui casse, et derrière ce que j'essaie de faire n'aboutit pas. Forcément on va me le reprocher c'est logique. Et quand bien même des événements interférants auraient lieu qui m'auraient empêché d'aboutir, car cela devient ma responsabilité, et ce d'autant plus quand ce problème n'impliquait pas que moi
  6. Mettre fin au conflit Paradis-reste du monde n'implique pas forcément un suivi du futur d'Eldia pendant des décennies, cela dépend simplement de la tournure que l'auteur aura choisi pour sa fin (par exemple il est possible de faire défiler 100 ans en seulement 3 pages) "Qu'on sache qu'ils ont survécu à la menace actuelle et sont débarrassés de la malédiction d'Ymir" te suffit Leur aventure était certes terminée, mais quelque part on pouvait avoir la sensation que c'était quasiment un retour à l'état initial minus les Titans Les interprétations sont subjectives, comme cela avait été si bien expliqué par @Arajiny sur la page précédente De mon point de vue (ça n'implique que moi), la discussion Armin-Général Mahr n'avait rien de réaliste. Dans notre monde les Mahrs auraient instantanément flingué tous les Eldiens Le comportement d'Eren n'avait rien de réaliste (subjectif) quand on se rappelle son comportement antérieur ("celui qui menace ma liberté, je lui prendrai la sienne", etc...) Quand je dis que l'auteur n'assumait "rien" au 139 c'était dans la mesure où il ne s'était pas mouillé quant aux conséquences des agissements de l'Alliance On n'a pas la même définition du terme "fanservice" non plus, celle que je viens de trouver sur google me dit : "Le fan service (ファンサービス, fan sābisu) (ou fanservice, abrev. fanserv) est une pratique qui consiste à alimenter la passion des fans et leurs fantasmes avec des contenus digressifs ou superflus qui leur sont spécialement destinées, généralement par le biais de situations à forte connotation sexuelle ou érotique." Ca rejoint +/- l'idée que je me fais de cette définition, et cela n'entre pas dans ce que je perçois des 8 dernières pages Edit : m'enfin qu'importe de toute façon ça c'est du détail c'est pas vraiment ça qui compte au fond. Les vrais problèmes (je dirais) c'est que bon nombre de fans ont tenté l'interprétation à différents niveaux, à différents moments (moi y compris) avec une assurance souvent trop prononcée, alors qu'au final on a (quasi-)tous été stupéfaits/hébétus
  7. Mais le conflit Eldia-reste du monde n'était pas terminé Le choix de Mikasa quant à sa vie non plus Ces deux éléments à eux seuls font déjà du 139 une fin "ouverte" Mais pour répondre à ta question : non je ne préfère pas une fin ouverte, je préfère clairement une fin où l'auteur s'assume. Et pour moi dans le chapitre 139 l'auteur n'assumait rien, de mon point de vue c'était même carrément du fanservice. Ces 8 pages sont tout sauf du fanservice Non ça n'annonce pas nécessairement une suite : l'auteur voulait peut-être trouver une façon de nous dire que les problèmes ne se terminent jamais Le temps n'est qu'une boucle. Nous sommes condamnés à répéter les mêmes actes, encore et encore
  8. C'est effectivement une bonne façon de percevoir les choses. On critiquait déjà l'alliance quand elle avait commencé à agir en leur reprochant notamment le fait de n'avoir aucun véritable plan de secours, et que leurs actes risquaient de mettre Paradis dans l'embarras On pensait plutôt à une éventuelle riposte de la part du reste du monde dans les quelques décennies, mais il est vrai que le fait de réaliser cette riposte après que tous les protagonistes de l'alliance soient morts ajoute une touche notable de drame mais surtout de réalisme : l'alliance a agit de manière égoïste (= pour soulager leur propre conscience car ils ne pouvaient pas ne pas agir, c'était instinctif, c'était leurs pulsions) Je dis réalisme dans le sens où nos propres aïeuls ont également joui de bénéfices au détriment du bien-être de notre planète, alors qu'au final c'est nous qui en payons les frais Il en va de même avec nos propres comportements actuels (d'un point de vue général) qui restent malgré tout égoïstes, et dont les générations futures en payeront le prix, etc etc ... On avait déjà eu ce phénomène dans SnK : les Paradisiens qui étaient obligés de subir les conséquences des 2000 ans de règne de l'Empire Eldien, alors que ces derniers n'étaient même plus là pour payer le tribut de leurs actes !! Et maintenant on assiste à la génération après-GT qui n'avait rien demandé non plus, et qui en payent un prix fort Donc le fait que ça ne soit pas Armin-Reiner-Annie-Pieck-Jean-Connie qui subissent directement les conséquences de leur égoïsme est tout à fait logique ; ça glace le sang Il n'y a que Reiner, Pieck et Annie qui s'en sortent plutôt bien au final car eux ont pu sauver leurs familles sur le continent Mahr, eux qui, à la base faisaient de toute façon la guerre à Paradis en ressortent véritablement bénéficiaires (Reiner et Annie auront été la cause de "double sentence" sur les pauvres Paradisiens 😅 , le pire c'est que ce n'était pas vraiment intentionnel) Je ne cherche pas à leur jeter la pierre tant que ça, parce qu'en vrai nous aussi on agit de façon égoïste en sachant pertinemment que l'Humanité est sur une pente descendante, pourtant ce n'est pas faute d'essayer. Jean aussi a tenté de lutter contre son "instinct de conscience", on a vu comment il s'était infligé une torture psychologique Mais voilà : il me semble important de devoir prendre responsabilité de nos actes car chaque action va potentiellement impacter d'autres individus (et les exemples, ce n'est pas ce qu'il manque) Et c'est là un message fort. Personnellement je parierai quand même plus sur cette extinction de l'humanité 😅 @Tao paï paï De toute façon même si c'était le cas, c'est déjà trop tard : il ne suffit pas d'avoir le pouvoir de l'Originel ou quoi car pour faire du titan il faut de toute façon de la matière première (=des Eldiens). Or les millions de Colossaux ne sont plus là, et le pire c'est qu'en 100 ans le reste du monde a probablement encore plus développé sa science et ses technologies, donc les Titans ne sont plus la menace qu'ils étaient autrefois @Curarpikt Et moi j'aurais préféré que l'histoire s'arrête au chapitre 123, à ce moment-là je m'étais dit aussi que je préférais ne pas savoir si Eren allait réussir ou non et que ça pouvait être laissé libre d'interprétation, mais ainsi on aurait dit que l'auteur n'assumerait pas la suite, tout comme on avait dit à la fin du 139 qu'il n'assumait pas. Bah là il a fini par assumer 😰
  9. En fait Isayama est devenu ce qu'était Eren dans SnK : l'ennemi public numéro 1 😂😂😅 Il a trouvé le meilleur moyen de rassembler la communauté face à un ennemi commun !!! 😂😂 Ou alors peut-être a-t-il voulu massacrer la comédie romantique Eren-Mikasa que son éditeur allait publier (sans lui) Ou simplement massacrer sa propre fin soit parce qu'elle ne lui convenait pas J'essaye d'imaginer MAPPA (qui était quand même satisfaite d'avoir les droits pour produire la fin d'un des animes les plus influençants de la décennie) constater cette fin et demander à Isayama si c'est vraiment ce qu'il veut 😂
  10. C'est une parole très juste que tu dis là, mais malheureusement en pratique ce n'est pas toujours facile à appliquer. En général, l'amour que l'on peut éprouver vis-à-vis d'une oeuvre est souvent directement corrélé au degré d'émotion qui en résultera. C'est notamment pour cette raison que des fins d'oeuvres connues (GoT, Bleach, et maintenant SnK) soient en mesure d'embraser la toile d'internet d'une manière extrêmement négative pour une bonne partie des lecteurs Adopter une attitude plus détachée, plus sereine, est effectivement plus sage, mais néanmoins on ne choisit pas toujours ceux qu'on aime, il en va de même pour les oeuvres d'autant plus quand celles-ci ont largement su faire leurs preuves (je dis ça dans le sens où si Isayama avait été naze pendant 95% de son histoire, personne ne s'attendrait à une fin extraordinaire) En d'autres termes, il est plus facile de parler d'une oeuvre "standard" en la qualifiant de "qualité" quand on n'attendait pas d'elle un bon résultat Mais voilà il y a un point que j'ai compris récemment : comment est-ce concevable que la plume d'un seul être humain (guidé +/- par sa volonté) puisse être capable d'ébranler autant de monde et aussi profondément ? Personnellement je perçois une absurdité dans cela, notamment du fait que cette "plume" est un événement extérieur sur lequel nous n'avons aucune emprise. Et dernier point, un élément important (de mon point de vue) qui fait qu'on pouvait en attendre énormément de SnK : c'est que ce manga se démarquait du lot, que ça soit sur la forme ou sur le fond, rares sont les oeuvres qui peuvent se prétendre être à sa hauteur L'idéal est, certes, de "doser" sa passion afin de se protéger quoi qu'il arrive, mais est-ce qu'ainsi la satisfaction potentielle pourrait quand même être au summum ? Qui sait
  11. Oui et non, déjà parce qu'elle aurait tout aussi bien pu fuir comme Eren le lui avait conseillé, mais aussi parce qu'il y a une différence entre vivre pour soi (=penser à soi avant tout, sans pour autant que ça soit maladif, excessif) et être une véritable égoïste sans scrupule (=enfanter pour unique but de se protéger, quitte à choisir le premier random connu "par défaut") Ce que j'essaie de dire c'est que pour moi il y a 2 formes d'égoïsmes : celle qui nécessite de prendre soin de soi avant de prendre soin des autres (chose qu'à priori ne faisait pas Christa), et celle qui n'en a absolument rien à faire des autres (Dio dans ce que j'ai vu de Jojo ) Ca j'ai bien compris, mais au final le déterminisme n'est qu'un concept théorique, tout comme celui du libre-arbitre d'ailleurs. Ils sont là pour essayer d'expliquer comment on en vient à agir. Et effectivement on ne peut pas rejeter l'un seulement parce que sa conséquence est mauvaise, mais on ne peut pas non plus le considérer comme étant vrai simplement parce qu'il essaie de trouver la vérité. Je sais c'est ambigu ce que je raconte mais dans l'idée je pense qu'il faut essayer de s'affranchir le plus possible des normes, afin de briser les limites du rationnel Car c'est souvent des personnalités "out-siders" qui ont pu faire basculer le monde afin de le faire progresser Et là je suppose que tu diras "justement, les premiers déterministes aussi, parce qu'à leur époque leur pensée n'était pas la norme" J'entends bien, mais désolé en tout cas le fait que la majorité d'une catégorie adhère à un sujet ne suffit pas à me faire changer d'avis. La majorité n'a pas forcément raison Et quelque part ce que je trouve un peu trop facile dans le déterminisme c'est le fait de pouvoir (presque) tout justifier sur un raisonnement "cyclique". C'est à dire que concernant quelqu'un qui cherche à briser l'ordre établi (comme par exemple Eren dans un monde cruel et impitoyable), on pourra toujours justifier ses agissements en disant qu'il a agi ainsi parce que les phénomènes antérieurs ont fait que... etc C'est comme si on ne pouvait pas sortir du cycle de la justification Mais heureusement comme tu as très bien dit : Parce que si ces variables aléatoires traduisaient simplement notre manque de connaissance, l'essence intrinsèque humaine n'aurait pas vraiment de différence avec la robotique
  12. Peu importe les chiffres que tu peux sortir sur le nombre de philosophes adhérant à telle ou telle théorie, la majorité n'a pas forcément raison Ce qui est sûr c'est que pour snk l'auteur a bien choisi son camp Et cette notion de " c'est pas mérité parce que les circonstances ont fait que " c'est d'une absurdité sans nom, cette volonté de vouloir mettre toute la responsabilité sur des événements antérieurs c'est refuser d'affronter ses faiblesses et préférer se chercher des excuses Les sacrifices perdent ainsi leur essence intrinsèque, et le terme "mérite" ne devrait même plus exister En statistiques on parle de "facteurs de risques", ce qui sous-entend l'existence de variables aléatoires Oui parce que son côté "Krista" avait ressurgi, Eren l'ayant tout de suite recadré vers ce qu'elle était devenue avant de devenir reine c'est à dire Historia (mais après avoir été influencée par Ymir du bataillon) Au final on est censés comprendre qu'Eren a fait ça par prétexte. Personnellement je trouve ça dommage
  13. Non, Eren l'avait conseillé de fuir, mais ensuite c'est elle qui a abordé le sujet de la grossesse. Et étant donné que cette piste n'a pas été explorée dans le récit, on en vient à avoir la sensation qu'Historia est devenue une mère dont la grossesse n'a eu pour seul but, de ce que l'on sait actuellement, que le fait d'empêcher de la faire manger Sieg et de devenir un titan. Sans focus sur cette histoire et sur elle dans le dernier chapitre, elle n'est donc pas très différente de ses parents en traitant le fait de donner la vie comme un moyen pour servir un but entièrement égoïste et son bébé comme un outil C'est là où on peut reprocher une rétrocession du personnage qui avait pourtant été motivée par Ymir (celle du bataillon d'exploration) Mais honnêtement je ne pense pas qu'un jour on ait la chance d'avoir officiellement le fin mot de l'histoire là-dessus (changement de plan, ou troll ; personnellement je crois au changement de plan) car cela pourrait mettre dans l'embarras l'éditeur Désolé je n'ai pas le temps de correctement développer cet angle de la discussion non plus car c'est beaucoup trop long et interminable Je dirais juste que certes Mais il y a encore plus de mérite quand quelqu'un n'a pas commis la faute (ou alors se rachète), alors que pourtant beaucoup d'éléments étaient pourtant présents afin de l'influencer dans cette voie Exemples : le père de Sasha qui refuse de tuer Gaby, la soeur adoptive de Sasha qui sauve Gaby, etc... Et puis quand bien même, je me vois mal dire d'un violeur que ce n'est pas sa faute car toute sa vie il a été frustré et/ou violé. C'est inconcevable, certes ceci revêt une dimension morale, mais je ne pense pas que baser des raisonnements sur fond de libre-arbitre soit nécessairement mentir à la population Ce n'est pas ce que je voulais dire, simplement que les premiers défenseurs du déterminisme avaient pour argument principal le fait que le libre-arbitre était soit disant créé afin de justement pouvoir juger les hommes. Et quand j'entends qu'isayama se demande pourquoi on juge les criminels, je me dis que c'est un prolongement de leur pensée C'est plutôt qu'une philosophie déterministe poussée à l'extrême pourrait dévier en ce sens C'est juste que voilà, t'as dit que ces notions ont sûrement été abordées trop tard dans l'intrigue, c'est pour quoi cela exacerbe le mécontentement notamment quand SnK était connue comme étant une source motivationnelle avec pour thématique principale depuis le début de l'oeuvre le combat permanent pour atteindre la liberté Parce que ce qui en ressort c'est que malgré tous les sacrifices, la pleine liberté ne sera jamais acquise étant donné que tout était prédéterminé et donc nous ne sommes que des marionnettes du destin. Même Erwin et son bataillon d'exploration se sont sacrifiés simplement parce que des facteurs pré-existants étaient là Certes la pleine liberté n'existe pas, mais j'aurais préféré une réflexion quant à celle-ci notamment sur le fait que le prix pour y parvenir soit le plus cher qui soit, et donc on pourrait en venir à se demander si le combat permanent pour la liberté en vaudrait toujours la peine coûte que coûte Car si Eren avait tué ses amis afin d'arriver à ses fins et donc aurait fini déprimé toute sa vie, on se serait questionné s'il n'était pas plutôt préférable pour lui de sacrifier sa liberté afin de ne pas avoir à vivre ces sentiments désastreux
  14. Il y a quelque chose que je ne comprends pas avec le déterminisme poussé à l'extrême. Il est facile de prétendre que les criminels ne devraient pas être condamnés, mais qu'en sera-t-il quand ce même criminel en vient à porter atteinte à l'intégrité d'un être cher ? Le déterminisme n'est-il pas plutôt une façon de masquer la médiocrité de l'être humain quant à la résultante de certains de ses choix ? Concernant Sieg et Floch par exemple, je trouve que cela a été bien mené, leur passé ayant influé sur les décisions qu'ils ont prises. Mais sont-ils pour autant non condamnables ? Selon le concept du libre-arbitre, ils étaient responsables de leurs actes au moments des faits. On raconte que ce concept existe pour pouvoir juger l'être humain. Mais n'est-ce pas là également un moyen de protéger la société, ainsi que de promouvoir à l'Homme la nécessité de s'émanciper des contraintes de l'environnement ? Le déterminisme, s'il était adopté, mènerait à une civilisation anarchique (voire pas de civilisation du tout). Il est juste de vouloir trouver des explications aux actions afin de pouvoir mieux gérer l'avenir, cependant de là à se demander pourquoi les criminels sont condamnés c'est quand même extrême Toute personne en pleine possession de ses capacités cognitives (neurologiques et psychiatriques) devrait être en mesure de pouvoir faire ses choix de manière libre et éclairée. Il est plus facile de se cacher sous le voile du déterminisme plutôt que de se battre afin de chercher à être libre. Il est plus simple de se justifier, plutôt que de continuer à avancer --> Le thème général de la liberté que t'as mentionné était effectivement présent depuis le début : On avait un Eren à Trost qui disait "Depuis notre naissance, nous sommes tous des êtres libres. Ceux qui contestent et rejettent cette vérité ont beau être forts, cela ne change rien. Battez-vous, c'est une cause qui mérite qu'on meurt pour elle. Le monde a beau être un endroit terrifiant, ça ne change rien" Puis par la suite il a dit "Ceux qui menacent ma liberté, je leur prendrai la leur" Et ce mode de pensée faisait partie du charme de la série. C'est en partie pour cela que lorsqu'on perçoit la fin comme revenant vachement sur le côté diamétralement opposé à ce courant de pensée ça puisse ébranler, d'autant plus quand la forme n'est pas soignée Ne pas se reconnaître libre sous prétexte de contraintes environnementales et d'expériences du vécu, c'est pessimiste Dans ce cas-là, alors pourquoi retirer de l'anime le passage où le personnage à manteau noir et à capuche se tenait derrière Historia quand elle était allée voir farmer-kun ? D'ailleurs pourquoi lui révéler son plan ? Pourquoi avoir refusé le plan de Sieg sous prétexte qu'il ne fallait pas sacrifier Historia ? Pourquoi faire tout un développement sur Historia jusqu'à l'arc Uprising pour au final la reléguer au rôle le plus inutile du manga ? Du troll, tout simplement. Désolé d'avoir cherché à comprendre et interpréter l'histoire en lisant entre les lignes alors que l'auteur nous avait habitué à cela, qu'il nous avait rappelé à quel point les versions officielle et officieuse pouvaient être discordantes Si l'adaptation anime du chapitre 131 efface le passage où Eren discute avec Historia, alors on aura là une réponse définitive Le fusil de Tchekov est mort. Peut-être n'était-il jamais né Parfois je me demande si certains aspects du récit auraient été vécus de manière bien plus passionnelle par les lecteurs plutôt que par l'auteur lui-même. Vous savez, ce que certains nomment "les fantasmes des lecteurs" afin de décrédibiliser la critique @Curarpikt Et encore, une fin "amère-amère" n'est pas semblable à une fin non appréciée, voire détestée La fin "amère-amère" ne perturbera pas significativement les bons souvenirs antérieurs, tandis que la fin non appréciée pourra être en mesure de faire table rase du passé Et même en considérant ce modèle de fin, il faut garder à l'esprit que si A implique B, alors cela ne veut pas forcément dire que A est l'unique condition nécessaire à la réalisation de B Plusieurs modèles de A (A' ou A", etc...) peuvent potentiellement produire le même effet B, d'autant plus quand les avis sont par essence subjectifs Je prends l'exemple d'une fin où Eren aurait du tuer tous ses amis afin d'atteindre sa liberté tant espérée. Là aussi la fin aurait été "amère-amère", car y'aurait-il eu vraiment de quoi se réjouir de la solitude d'Eren ? Mais bon, ça faisait moins fan-service je pense
  15. Un ami m'a envoyé ceci " Ce qu'il faut retenir c'est qu'isayama est déçu de sa fin. Il reconnaît avoir introduit des thèmes qu'il est incapable de gérer et il avoue avoir regardé de plus en plus de review au fur et à mesure qu'il s'approchait de la fin. Il admet aussi avoir changé la dernière page du manga, celle qu'il avait en tête comportait trois personnes qui courraient vers un arbre mais elle a été remplacée sur conseil de son... éditeur. Cette interview confirme ce qu'on savait déjà, cette fin a été conçue pour faire plaisir à la majorité de speedreader qui ne lisent SNK que pour voir Mikasa finir avec Eren. Isayama avait clairement d'autres plans pour sa fin mais n'a pas pu, soit par incompétence, soit par lâcheté soit parce qu'on ne l'a pas laissé faire, parvenir à la mettre en œuvre. Mais il semble acquis qu'Isayama a toujours été quelqu'un de très influençable, on aurait dû s'en douter quand il a modifié l'arc uprising dans l'animé pour supprimer des dialogues importants et complexes au profit de simples combats qui plairaient aux spectateurs moyens. Il a fait cette fin parce qu'il pensait qu'elle plairait à tout le monde, au moins il s'est rendu compte qu'elle était mauvaise. Mais il faut pas rêver, l'anime aura la même fin, il a déjà commencé à supprimer des éléments concernant la grossesse d'Historia pour cacher le changement de direction de cette intrigue, qui n'en est plus une d'ailleurs après le chapitre 139. L'adaptation (ou la non-adaptation) du chapitre 130 nous donnera la réponse définitive sur la direction prise par la fin de l'animé mais faut pas se faire d'illusion. " Puis ensuite il m'a envoyé cela " Là Kodansha va publier une comédie romantique sur Eren et Mikasa... Il ne cherchent même plus à cacher qu'ils en ont rien à foutre de l'histoire ! Ils veulent juste vendre leur truc à la partie de la fanbase qui a été satisfaite https://mobile.twitter.com/kasumi_kasa/status/1388758120063664129 Ah et puis ils vont publier une collection des citations de Mikasa et Livai. Je répète : des citations de MIKASA ! Comme si elle avait dit autre chose que "Ereh !" et "Mmmgh" tout au long du manga " Business is Business 💰💰 Faut pas s'étonner que de telles choses arrivent quand on capitalise l'art, quand on détruit toute son essence intrinsèquement différente de la technique, de l'utilité, du profit, de l'argent. Au final avec tout ça, Isayama m'aura au moins appris une chose : même les "meilleurs" sont potentiellement corruptibles, suffit juste d'y mettre le bon prix
×
×
  • Create New...