Jump to content


Jufoba

Members
  • Content Count

    183
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

Jufoba last won the day on December 7 2019

Jufoba had the most liked content!

Community Reputation

260 Excellent

About Jufoba

  • Rank
    Pirate

Recent Profile Visitors

1944 profile views
  1. C'est vrai que cet épisode divise pas mal. Je reste assez bienveillant, même si, d'une certaine manière, j'aurai préféré qu'ils prennent plus de temps pour ne pas à avoir à faire de la CGI, mais j'imagine qu'ils n'avaient pas le choix, par des décisionnaires inquiets que la SNKmania s'arrêtent (c'est bête, même si les saisons ont un succès descendant au fil du temps, SNK est l'animé le plus hype de la dernière décennie). C'est franchement dommage, la CGI, même si elle reste supérieure par rapport au reste de la japanimation, elle est quand même très dérangeante (sauf pour le Cuirassé, vu qu'il est plus "mécha" et lisse, contrairement aux autres, plus rugueux et plus poilus). J'me suis rematé les premiers épisodes, ouais, le Bestial et le Mâchoire marchent pas trop, au moins ce dernier garde une mobilité qui va bien au personnage, contrairement au singe qui est vraiment dégueu de bout en bout. Le Marteau, meh, autant il a le problème qu'à l'Assaillant, l'aspect aliasing quand le plan est plus large ou simplement le manque de fluidité et d'impression "organique" (je parle de mouvement, au niveau du corps, le Marteau est censé être lisse). Autant, j'aime beaucoup la façon dont il invoque son marteau. De manière générale, la première partie, niveau animation, même en 3D, est assez cool et différente du manga (donc assez rafraîchissante pour moi, à force de lire et relire l'arc Marh). Idem, la façon dont Eren tabasse le Marteau au sol, y'a une certaine violence et rapidité qui marche bien (d'autant plus que le Marteau est encore en 2D à ce moment là). Comme dit @Tenroku, c'est quand il assène son dernier coup à Eren que ça devient un peu inconsistant, rien à voir avec le dynamisme et la puissance du manga. D'ailleurs, quand Mikasa éclate la nuque du Marteau, on m'explique où est passée la blessure ? La nuque est censée avoir sautée, hein, faut un trou quelque part... Mais à côté de ça, en mettant de côté la rotoscopie qui sent bon la deadline, c'est énorme, sûrement la qualité d'animation et de dessin la plus haute et la plus stable depuis la saison 2. Et ouais, y'a des plans énormes, qui manquent au manga (pourtant, le manga est proche de la perfection niveau storyboard et découpage), j'pense surtout au regard de l'Assaillant en début d'épisode ou à cet insert sur la bouche enragée de Gabi, qui a l'avantage de montrer toute l'intensité chez ce personnage, là où le manga est plus verbeux. Y'a de très bon aspects dans cette saison, vraiment, y'a que la CGI qui peinent un peu, c'est dommage dans un animé qui va BEAUCOUP reposer la dessus...
  2. Oui, on pourrait imaginer ça, en partie. Déjà, ce serait Ymir 2.0, mais en moins bien, car pour être aussi puissant qu'elle, il faudrait ne pas être de la famille royale, à cause de ce "pacte de non-agression" qui empêche les descendants Fritz d'utiliser l'Originel pour répliquer. Par conséquent, il faudrait obligatoirement ce fameux "Ymir 2.0" ET un titan royal pour utiliser le pouvoir de l'Originel en contournant le pacte de non-agression. Après, en ce qui concerne la transmission des pouvoirs après la mort naturelle du possesseur des neuf titans, c'est à voir. On sait que si les possesseurs meurent sans être dévorés, leurs pouvoirs sont transférés à d'autres nouveaux nés eldiens. Après, dans ce cas là, impossible de savoir si les pouvoirs se divisent à nouveaux en neuf bébés ou s'ils se conservent en un seul être.
  3. La deuxième option, tout à fait. C'est ce qu'explique Eren par rapport au fait qu'il possède l'Assaillant ET l'Originel. Par conséquent, il peut... "Avancer" avec l'Assaillant et manipuler les titans primaires avec l'Originel, uniquement lorsqu'il rentre en contact avec un membre de la famille royale. C'est ce qu'il fait à la fin de la saison 2 en tapant Dinah, qui était de la famille royale. Dans ton exemple du Cuirassé-Mâchoire, on aurait un titan de 15 mètres (Reiner, Eren, ce genre là), avec une cuirasse intégrale, une mâchoire démentielle et des griffes pouvant tout déchirer.
  4. Dans ce cas là, ça n'aurait aucun sens, car Falco ne possède pas encore le Mâchoire, il ne peut pas avoir de souvenirs d'un autre shifter. Si ce sont bien des souvenirs (et pas juste une idée originale de MAPPA, comme le coup d'Historia qui voit les souvenirs d'Ymir via sa lettre), ce sont forcément ceux d'Eren. Rien ne le prouve vraiment, mais le "À plus tard Eren" du premier chapitre est probablement un souvenir du futur. Donc, Eren aurait reçu ce souvenir avant de manger l'Assaillant. Je vois pas en quoi c'est logique, mais ça a déjà plus de sens que les souvenirs d'un précédent Mâchoire.
  5. Rien d'officiel ou de précis, mais j'ai une théorie là dessus. Lorsque Maria, Rose et Sina se sont "partagées leur mère", trois branches se sont crées. Sachant qu'il existe neuf titans primordiaux, on peut supposer que chacune des soeurs ont posséder trois pouvoirs de titan (9/3 = 3). Après coup, elles ont engendré trois autres enfants chacune qui se se sont "partagés leur corps" pour avoir trois autres pouvoirs, pour ainsi arriver aux neuf titans que l'on connaît. Cette théorie reste flou et modifiable, mais je pense que le cheminement pour arriver à la situation actuel est plutôt cohérent. Bref, à partir de là, on peut supposer que la "lignée royale" (dont sont originaires Dinah et les Reiss) est celle de la fille d'Ymir ayant obtenu les pouvoirs de l'Originel. Mettons que Sina (ça peut-être une autre), en mangeant Ymir, ait obtenu les pouvoirs de l'Originel, c'est sa lignée (ses enfants, petits enfants, etc...) qui est la famille royale. C'est fumeux, mais c'est la seule idée qui me vient. Alors, ouais, je vois ce que tu veux dire. Si tu veux avoir une réponse plus claire, toujours selon moi, regarde les discussions du chapitre 114, j'en parle de manière relativement exhaustive. Mais en gros, je vois Sieg comme un gros sociopathe doublé d'un traumatisé avec un sérieux syndrome du messie. Sociopathe, dans le sens où il n'a aucune empathie envers ses victimes (genre ce pauvre Mike et la charge suicide d'Erwin), mais il semble être plein d'amertumes quand il en parle avec du recul (et quand il recontextualise les faits), notamment quand il parle de Ragako à Livai ou quand il dit à Reiner que "la guerre, ce n'est pas très joli". À chaque fois qu'il fait des sermons, des excuses et des discours plus grands que le monde, Sieg fait le Gandhi, mais dans l'action, il est si détaché des faits, c'est perturbant. Sieg a le syndrome du messie, suite au discours Xaver sur sa famille, il doit achever la souffrance perpétuelle de son peuple, qu'il pense être identique à la sienne. Le fait est que ce n'est pas le cas et qu'il s'en fiche un peu. La seule fois où ça l'importe, c'est quand Eren s'exprime sur le sujet, car il voyait en Eren une famille (comme Xaver) qui a vécu sa souffrance et qui, par conséquent, le comprenait. En bref, Sieg a une mission divine et ce dit que tous les sacrifices sont bons pour l'atteindre. Oui, difficile de savoir. Si tout ce qu'Eren a montré à Grisha se déroule au chapitre 121, lorsqu'il se trouve dans les Paths, ouais, ça veut dire que l'Assaillant dépend obligatoirement de l'Originel. Encore aujourd'hui, on ne sait pas comment s'enclenche les pouvoirs de l'Assaillant, si ce n'est que la transmission de souvenirs semble volontaire, contrairement aux souvenirs normaux des autres shifters. Peut-être qu'Eren nous montrera "That Scenary" et comment il l'a montré à son père (sauf si, comme moi, on pense que "That Scenary" est déjà passé), peut-être pas qu'il dépend vraiment de l'Originel et... Et là, ça veut dire une chose : Eren est probablement le seul de l'Histoire a avoir pu pleinement utiliser l'Assaillant (en donnant ses souvenirs, pas seulement en les recevant), parce que, jusqu'à preuve du contraire, aucun eldien n'a rassemblé l'Originel et l'Assaillant en même temps. Et donc, ça veut dire que tous les souvenirs du futurs qu'on obtenus les titans assaillants du passé proviennent d'Eren. C'est stylé, donc why not que l'Assaillant dépende de l'Originel. Pour la 4), aucune idée, les deux sont possibles, j'imagine... Les Teyber ne se sont pas rebellés contre le Roi. Fritz a mit en scène sa propre défaite, avec pour vainqueurs Hélos et Teyber. Les Teyber ne sont que des protagonistes bien trouvés. De part ce statut, le clan du Marteau d'Arme était privilégié, la crème de la crème de la haute société, le luxe durant plusieurs génération. Ça et le fait qu'ils connaissaient le pacte de non-agression, ils étaient sereins. Et à l'époque, la supériorité de Marh ne leur donnait pas envie de se frotter à Paradis juste pour l'Originel (d'autant plus que eux ne connaissaient pas le pacte, donc, dans leur tête, représailles = Grand Terrassement = fin du monde). En bref, les Teyber voulait garder leur statut et les Marhs ne voulait pas agresser Paradis, car ils n'avaient pas besoin de l'Originel à l'époque. Ça marche encore plus quand on sait que les Teyber dirigeaient Marh. Et ouais du coup, s'ils n'utilisent pas l'armée, c'est, de une, pour éviter des représailles. La menace de quatre titans ne justifie pas l'emploie du Grand Terrassement, juste de quoi sortir l'Originel pour leur taper sur la gueule. La seconde raison, c'est pour maintenir les autres pays à distance, c'est la raison pour laquelle Sieg et Pieck ne sont pas envoyés sur Paradis, pour servir contre les autres pays. Si les Teyber attaquent maintenant, c'est parce que c'est Willy a leur tête et qu'il a un peu plus de jugeote que ses ancêtres, c'est tout En espérant avoir répondu à tes questions.
  6. Honnêtement, je trouve que ce chapitre, ça va. Certains se plaignent que c'est trop brouillon et qu'on comprend pas l'action, mais c'est expliqué de bout en bout, avec Compress, donc ça va. Idem au niveau de la spatialisation, certains se plaignent qu'on ne comprend pas où sont les personnages, en prenant comme exemple Deku et Shoto, mais c'est pauvre comme argument, vu qu'on ne voit Deku qu'une fois dans ce chapitre (en se cassant la gueule) et que le chapitre d'avant on voyait très bien où ils étaient l'un par rapport à l'autre, donc je trouve ça un peu exagéré. Pourtant, j'suis pas spécialement indulgent, je trouve Jujutsu Kaisen parfaitement lisible et pourtant MHA est un manga assez inintelligible par moment. J'pense surtout à la séquence entre Mirko et les Nomus, Horikoshi fait beaucoup trop bouger Mirko prêt de la "caméra", même si elle sort des cases, elle prend trop de place et l'action devient rapidement confuse. C'est en ça que je trouve l'animé supérieur au manga. Mais là, dans ce chapitre, franchement, ça va.
  7. Hum, maintenant que tu le dis, j'me dis aussi qu'il y a anguille sous roche. J'avais pas capté au début. "Voltiger", parce qu'il a été projeté par l'explosion, "sabre en main" parce que c'est un soldat d'infanterie et "les titans tombent" parce que... Je sais pas, les titans ne tombent qu'après, c'est bizarre. D'autant plus que les soldats Marhs n'ont pas de sabre, donc c'est chelou aussi.
  8. Y'a des chances pour certains d'entre eux. Jean n'a plus d'équipement fonctionnels, mais peut toujours profiter de celui de Livai, qui est en très mauvais état. Hum, ça peut même donner lieu à un conflit, Livai qui veut continuer, mais qui ne peut pas. Vu la chasse autodestructrice qu'il mène avec Sieg depuis une cinquantaine de chapitre, j'ai toujours pensé que ça finirait soit sur la mort de Livai, soit sur la mort de Sieg, mais pas par Livai, justement. Et puis, ça va leur permettre d'échafauder un plan, tout en étant en sécurité (sauf si Ymir envoie le Titan Ailé des mémoires de Falco). Ensuite, ça peut servir à l'évolution d'Annie, qui retrouve son père, mais qui décide de retourner se battre malgré tout. Idem pour Karina et Reiner, Gabi et ses parents, Falco, Pieck... Ah nan, pas Pieck. Mais une chose de sûr, ils vont devoir aller vite, Teyber s'occupe de Pieck et si l'alliance retourne à Slatoa en même temps, je donne pas cher de sa peau, quand bien même il y a le fameux "détonateur de Techkov", il n'a pas besoin de la survie de Pieck.
  9. De même, j'ai bien kiffé. L'op, on passe vite fait, il risque de changer et d'évoluer, comme certain le pense, mais j'aime énormément la musique, c'est très creepy et à la fois entraînant, j'aime bien. Finalement, même si les chara-design sont plus fidèles au manga que ceux de WIT, la mise en scène est plus originale, je trouve. M'enfin, ce sont des scènes d'actions, souvent elles restent différentes du manga (moins dans la S3). Niveau seiyuu, j'adore la voix de Falco et celle d'Udo, il fait tellement plus nerveux et vulgaire que dans le manga, c'était très drôle. Sieg aussi, j'attendais beaucoup de lui dans cet épisode, je sens que Koyasu réussira à bien l'interpréter. Le seul truc que j'ai à redire, c'est la CGI. J'suis personne pour dire que c'est pas bien gérer, mais voilà ce que je pense. Le Cuirassé est quasi-impeccable et ça n'annonce que du bon pour la suite. Le Mâchoire est bof... Sa gueule est trop plate avec de faux reliefs et ses cheveux (et sa bebar) passent pas du tout, ils sont trop saccadés. Le Charette passe mieux, mais uniquement car il est masqué (et moins mobile), mais le pire, c'est le Bestial. Il est dégueux, il est tellement rigide, c'est terrible. C'est mieux que WIT, mais ça ne veut rien dire... Je sais pas si c'est pour délester du travail et gagner du temps (après tout, y'a même pas un an et demi par rapport à la précédente saison), mais là, les Titans seront le centre de l'histoire, ça va crier faux à chaque, j'en ai peur... Mais sinon, c'est stylé.
  10. Dernier Key Visual avant le début de la saison quatre. J'suis pas fan de la dichotomie, ça ne met vraiment pas en valeur certains personnages, mais c'est pas bien grave. Et je trouve le Mâchoire giga énervé sur cet artwork, ça fait plaisir. La source : SPY.
  11. Armin qui fait un french kiss au titan, le premier d'entre tous. On sent le flambeau qu'Hange lui a donné, avec tous les lourds fardeaux derrière, hu, hu, hu... Plus sérieusement, j'ai beaucoup aimé ce chapitre, évidemment. Niveau scènes d'actions, ça envoie du très lourd. D'ailleurs, en revoyant certaines interviews d'Isayama, j'me suis rendu compte qu'il était fan du MCU et ça me fait beaucoup rire, car cette bataille avec des monstres géants, qui n'ont plus grand chose d'humain, me fait beaucoup penser à du Avengers, premier du nom, lorsqu'ils se battent à New York. C'est aussi là que je me suis rendu compte d'un truc : Isayama écrit ses scènes d'actions comme un film d'action Hollywodien. Les gentils sont là pour save the day, ils tiennent jusqu'à ce qu'ils s'amochent tous, petit à petit, à cause du surnombre, mais un autre héros arrive pour les tirer du mauvais pas et retourner la situation. J'veux dire... Hange s'est Obi-Wan, l'alliance ce sont les rebelles, Eren est l'Étoile de la Mort, les Titans sont les TIE Fighters, Pieck est l'une des premiers soldats à tenter de tirer dans la ventilation et à se faire shutdown, Falco, Gabi et Annie sont respectivement le Faucon Millenium, Chewie et Han. On peut appliquer cette situation à plein d'autres situations de films Hollywodiens, c'est très drôle à analyser. Bon, c'est pas toujours le cas, mais on remarque toujours des cas similaires, notamment le classique sacrifice d'un personnage mentor pour débloquer la situation (Erwin, Hange, Keith, Magath, - Obi-Wan, Gandalf, Dumbledore, etc...). J'dis pas ça de manière péjorative, quand bien même ce chapitre fait très Blockbuster américain, connaissant Isayama, y'aura pas plus d'un survivant dans l'alliance, hu, hu, hu... À la limite, ça rend certaine situation plus prévisible, jusqu'à un certain point. Genre, comme dans le mini-arc du Port, lorsque Conny passe à travers les balles, mais que Magath (et Keith qui passait par là) décide de se sacrifier. Oui, même si c'est expliqué, cohérent, tout ce que tu veux, ça fait un peu forcé. Idem pour le détour scénaristique que font Falco, Gabi et Annie. Du point de vue du personnage d'Annie, c'est complètement cohérent et c'est une évolution logique de son personnage (la blasée qui ne pense qu'à sa survie, mais qui finit par se mettre en danger de mort pour avoir une chance sur un milliard de sauver le monde). C'est aussi logique pour Falco et Gabi d'avoir été mit sur la touche, ce ne sont que des enfants... Probablement les plus énervés de l'Histoire des enfants, mais quand même, moralement, personne sur l'hydravion ne l'aurait accepté. Et ouais, c'est logique qu'Hange meurt juste après. C'est cohérent, même si, c'est vrai, sont sacrifice semble vain... Comme beaucoup de morts dans ce manga, tu me diras, surtout que j'ai toujours vu l'a mort d'Hange comme un suicide pétaradant plutôt qu'un sacrifice héroïque (même si les deux ne sont pas incompatibles avec le personnage). Bon, après, ce chapitre fait vraiment "début de bataille finale", comme dit @Draco, même si la tension n'est pas encore à son maximum, c'est logique. Et encore, ils sont quand même dans une sacré merde. À part Mikasa, tous sont blessés, Jean et Reiner ne peuvent plus utiliser leur équipement, Livai à une jambe inutilisable (ça et tout les reste), Armin suffoque et ne peut pas se transformer et Pieck est dans une merde couleur arc-en-ciel (la vérité, j'étais pas bien). Bon, à part ces petits détails que je trouve logique, quoique qu'un peu "anti-climatique" pour le moment, le seul truc qui m'inquiète réellement, c'est Ymir. Honnêtement, qu'elle ait libéré les cochons, why not. En premier lieu, j'voyais ça comme une forme de révolte chez-elle depuis le début, avant même qu'elle en ait le pouvoir, sans jamais se libérer complètement (cf chapitre 122). Genre, esclave, elle libère les cochons car elle se voit à travers eux, la liberté dans son regard, chose qu'elle a perdu depuis 2000 ans et qui revient lorsqu'Eren la libère (c'est mon interprétation, mais je trouve ça cohérent esthétiquement, surtout quand Eren est le seul à avoir des "yeux" sur les cover et qu'il est LIBRE). En plus, ça accompagne l'idée que j'avais du Titan Assaillant, un titan qui, contrairement aux autres shifters qui ont une utilité militaire stratégique (destruction, défense, attaque surprise, adaptation, soutien, polyvalence, armement, tout ça...), provient d'un besoin unique, la liberté, qu'elle manifeste en libérant justement ces pauvres cochons. Ce que j'aime bien avec cette théorie sur la création des Neuf Titans, c'est qu'ils n'ont pas eut leur pouvoir parce que "ta gueule, c'est magique", nan, ce serait Ymir qui aurait façonné ces pouvoirs, pour contenter les désirs de conquêtes du Roi d'Eldia, là où l'Assaillant proviendrait de son désir primaire d'esclave : être libre. Mais ouais, c'est vrai que mon esprit ne peut écarter cette idée qu'Ymir connaissait le futur, tout ça... Mais ça n'aurait aucun sens. Aucun sens avec ce que dit Eren dans les paths (il dit que c'est elle qui l'a conduit ici et non l'inverse, or voir l'avenir est possible que si le futur détenteur le veut, ici Eren, je suppose) et aussi parce... Bah, engendrer 2000 ans de souffrance (beaucoup plus long dans les paths, rappelons-le) pour satisfaire une vengeance sur des gens du futurs et non le peuple qui ta opprimé... Nan, c'est con. Et puis le coup du "vrai mastermind", c'est bon, pas besoin de le refaire. Même Eren, tout mastermind ultime qu'il est, il est complètement détruit lorsqu'il parle à Ramzy, ça suffit. M'enfin, à part ça : Bertholdt, quel retour fracassant. C'est beau, intriguant, ça ouvre plein de portes autour des paths et surtout... Bah cette double page où il retrouve cet ennemi redoutable, un vieux fantôme, plein d'amertumes et de remords pour Reiner, qui est littéralement bouffé par son meilleur ami qu'il a forcé à continuer la mission... C'est beau, c'est très impactant. Ouais, tous les shifters du passés, j'avoue, c'est joussif. J'y croyais pas, mais c'est très cool, hé, hé, hé... Et ouais, si ça c'est le dernier champ bataille du manga, c'est incroyable. Ils sont sur une squelette gigantesque, qu'ils soient au dessus ou suspendu en dessous, avec la cage thoracique sans fin... Ce décor à de la gueule et les shifters suspendus çà et là, on ne pouvait trouver de meilleurs obstacles à cette bataille finale. Ah et au fait.... Si Falco, Gabi et Annie sont là... Kiyomi et les autres ont coulés ? Elle évoquait cette possibilité au chapitre précédent (c'est vrai que Falco arrive bien vite), ils se sont tous sacrifiés ? C'est chaud...
  12. Haha, t'es un peu cruel, mais j'avoue, y'aurai pas de cliffhanger plus putassié que celui là. Honnêtement, pour deux chapitres l'épisode (en moyenne, c'est pas véridique à chaque fois), en mettant que le manga se termine autour du 140, on tourne autour des 25 épisodes (mais on peut largement taper dans les 30). Bref, personnellement, je vois plus la première partie se terminer en plein milieu, c'est à dire autour du chapitre 115, donc sur du Livai estropié, hu, hu, hu... Bon, ce n'est pas une bonne pause, c'est pas assez général, sur toute les situations, y'a que celles de Livai qui est vraiment tendue du cul. Si y'avait trois parties, j'aurai bien vu la première jusqu'au chapitre 106 ("Sans combat, pas de victoire... Alors bat-toi !"), puis une pause au début du Grand Terrassement, au 122 ou 123 ("Jusqu'à ce qu'il n'en reste rien"). Mettons qu'il n'y ait que deux parties, ouais, on peut partir sur une fin de première partie soit au 106, toujours, soit peut-être au 112, quand Sieg transforme les soldats de Livai (avec Eren qui défonce Armin et Mikasa), ou encore, comme pas mal le pense, au début du Grand Terrassement, donc 122 ou 123.
  13. Hum, y'avait déjà cette idée de ne pas voir les yeux des ennemis d'Eren dans la couverture du 29 (je crois, celui où Pieck pointe Eren de son flingue). Je pensais que ça avait un rapport avec le fait qu'Eren savait (à l'époque, on ne savait pas encore quoi) quelque chose que les autres ne savaient pas, ce qui lui octroyait une puissance incroyablement supérieure à celle de ses adversaires (cohérent, il voit le futur, il sait qu'il va gagner jusqu'à un certain point). C'est, peut-être, pareil ici, mais visiblement Eren a déjà atteint le fameux "scenery", donc on ne peut que supposer qu'il sache ce qu'il se passe ensuite. Cette couverture tend, peut-être, à nous dire que oui, il sait ce qu'il va se passer.
  14. Ça me rappelle la couverture du tome 19, on était aussi du point de vue de Mikasa, mais là, ce n'est pas Reiner, mais Eren qu'elle doit affronte. C'est assez cool.
  15. Merde, comment exprimer à quel point ce chapitre vend du rêve pour la suite (et l'adaptation animé aussi). Rien que la premières dizaine de pages, c'est une masterclass. Aucun dialogue, juste la destruction. Rien que ces trois cases sur trois différents peuples face au Grand Terrassement, c'est parfait, dans la droite lignée de ces pauvres Ramzy et Halil. Entre les riches de.. De Londres, nan ? Bref, les riches qui fuient, morts de peur, et les asiatiques qui acceptent le Grand Terrassement, tout ça pour finir sur ceux qui courent jusqu'à Slatoa, se poussant dans la falaise, avec ce bébé qui survit miraculeusement (une forme d'espoir ?). C'est l'apogée du Grand Terrassement, je pense qu'on a tout vu pour bien ressentir toute l'horreur de ce choix et que : non, effectivement, le génocide n'est décidément pas la bonne voie. En même temps, c'est à se demander s'il y a une bonne voie. Et pourtant, qui l'eut cru, il y en a peut-être une. Rien que le commandant qui admet les erreurs de l'humanité. J'veux dire, il a fait une synthèse du manga le con. Cent trente-quatre chapitres pour tomber sur un gars comme lui, incroyable. Bon, est-ce qu'il est sincère, ça reste à voir. Je pense que oui, dans cette situation de mort imminente, ça sert à rien dire ce genre de choses sans y penser (mais vont-ils le faire après le Grand Terrassement, c'est pas sûr). Ça fait bizarre d'entendre ça maintenant, surtout après trente-trois volumes de haine mondiale, mais en même temps, quand t'es au porte de l'extinction, je pense que tu te sens bien pour te repentir et repentir tout tes semblables avec. Dans le doute, on meurt tous avec la conscience tranquille. Même Karina se repentit. Ce personnage détestable se rend finalement compte que c'est un personnage détestable, c'est beau. N'empêche, entre elle et monsieur Leonhart, ça me fait bizarre de me dire que le meilleur parent est de loin monsieur Finger, lui au moins ne voulait pas envoyer sa fille à l'abattoir. Bon, à part ça, c'est de la masterclass de scènes d'actions. Entre Onyankopon qui fait le fou en avion, Armin à moitié à l'extérieur en bon leader, Mikasa et Livai qui ont une sorte de spider-sens et surtout ce bon vieux Reiner qui redevient badass. Il plonge plus vite, droit dans la bataille, déter comme jamais pour défoncer ce foutu singe. @Bhaalthazar, par contre, j'ai pas l'impression qu'il est plus petit. Il est plus blanc (Marteau d'Arme FTW) et sans ses yeux pour montrer que c'est pas Sieg derrière. D'ailleurs, je pense pas qu'Eren puisse invoquer tous les shifters, juste ceux qu'il a en réserve (donc Assaillant et Originel déjà fait, le Marteau à voir et le Bestial, vu qu'il a "assimilé" Sieg, selon Hansi). Bref, j'aime beaucoup la dernière planche. En trois parties, Armin et Mikasa en premier, qui posent une question à Eren. Les deux sont les êtres les plus proches d'Eren. Au milieu, tout les acteurs du dernier acte, avec Reiner qui aplatit le Bestial (ce qui me fait fortement penser à ce panel, quand Sieg défonce Reiner durant l'arc du Tournant Majeur). Et puis finalement, Eren qui doit répondre à l'ultime question de son meilleur ami. Une question qui lui a déjà posé au chapitre 112. En trois temps : début de la question avec deux personnages du trio principal - le climax, qui montre le combat avant de répondre à la question - la question finale et la possible réponse d'Eren. C'est parfait.
×
×
  • Create New...