Jump to content


Jufoba

Members
  • Content Count

    162
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

Jufoba last won the day on December 7 2019

Jufoba had the most liked content!

Community Reputation

244 Excellent

About Jufoba

  • Rank
    Pirate

Recent Profile Visitors

1504 profile views
  1. En vrai, ça me casse un peu les couilles que Conny soit coupé ! J'espère que c'est juste l'image qu'est comme ça et qu'on voit sa tête en entière.
  2. Ouais, ouais, ouais, ouais, ouais... Ce chapitre, c'est un peu comme un Home Run en plein dans ma nuque. Là aussi, un chapitre divisé en deux, Eren et le bateau. 'Fin, perso, je retiens surtout le début avec ce pauvre Ramsey. Mon dieu, que c'est horrible. Rien que le début... On nous parle d'espoir et de comment s'en sortir par la suite avec l'argent, ne pas abandonné... Et vla le Grand Terrassement. Même après, quand Ramsey parle de "don't give up", cet espoir, cet esprit shonen, tout ça, piétiné par Eren... J'adore cette espoir brisé par la réalité. Eren a fait quelque chose de tellement atroce que même le pouvoir de l'espoir ne peut rien y faire. C'est plutôt "beau" de voir que le "héros" du manga vient de détruire l'espoir. Et ouais, toute cette scène... L'espoir qui se réduit petit à petit. Peut-on fuir par les montagnes ? Impossible, ils arrivent par là aussi. Peut-on fuir par delà la ville ? Non, les marhs sont partis sans nous avertir et en fermant toutes issus. Peux-tu survivres, toi Ramsey, introduit mystérieusement onze chapitres plutôt, qui semblait être un personnage éminemment positive, arrivant à redonner le sourire à Eren et étant un pauvre enfant défavorisé ? Non, tu auras le droit au même traitement que tous les autres. Eren a dit qu'il raserait le monde, même si ça doit le dévaster lui-même, il doit le faire. Et ça aussi, j'aime bien, on continue vraiment sur sa psyché. Là où le dernier chapitre commençait avec Annie et finissait avec Eren, là on commence avec lui et ont finit avec elle. Le chapitre 130 et 131 marchent vraiment bien en ce sens. Et oui, Eren n'est pas cette être diaboliquement déterminé qu'il semblait être entre les chapitre 106 et 123, malgré tout ce pouvoir de quasi-omniscience (étant, semble-t-il, arrivé au bout de "that scenery"), il reste un humain, son empathie envers autrui le détruit, car il sait. D'ailleurs, comme beaucoup le dise, j'aime bien l'idée qu'Eren se persuade lui-même que le futur ne peut changer, y'avait déjà un peu de ça, avec la réplique "même si c'était écrit, tout ce que j'ai fait, je l'ai voulut", ça se sentait, une certaine culpabilité, ou à la limite, une once de regret. Ça va bien avec ce que disais pour le chapitre précédent, avec la comparaison entre Eren et Bertholdt, les deux ont simplement abandonné une nouvelle voie, parce que le monde est comme ça, à l'inverse d'Armin, entre autre, qui est une représentation plus "classique et plus propre" du héros (en omettant le meurtre de ses semblables, amis et camarades, massacre de masse, tout ça). Maintenant que j'y pense, quand je vois ce qu'Isayama fait de l'espoir dans ce chapitre, ainsi que la relation "mignonne" entre Armin et Annie, je crains vraiment pour le sort d'Armin... Plus que d'habitude, je veux dire. Si, à la limite, j'ai un peu de mal avec ce lien forcé sur les piafs, mais j'attend les prochains chapitres, pour me prononcer là dessus. Mais ouais, chapitre incroyablement triste et je crois que c'est la première que je suis autant dévasté de voir un protagoniste accomplir son but. Naruto qui devient Hokage, c'est cool. Gon qui retrouve son père, c'est chouette. Ed et Al qui retrouvent leurs corps, génial. Eren qui est libre... Argh...
  3. Hum, selon moi, c'est le corps de l'Originel qui tient le corps de l'Assaillant. Littéralement, l'Originel porte l'Assaillant, mais ce dernier reste le cerveau qui dirige le reste, car, même si y'a deux squelettes, il n'y a qu'une tête (ce qui implique, selon moi, que celui qui dirige n'est autre qu'Eren et non pas Ymir, contrairement à ce que certains peuvent penser). Les liens musculaires entre les deux squelettes, ça montre la connexion entre les deux titans, là où, si l'Originel était juste l'Originel, il n'y aurait qu'un corps, je pense. J'aime à penser que, si Eren n'avait pas l'Assaillant, mais le Cuirassé, par exemple, ici, on aurait un corps Cuirassé tenu par le squelette géant. D'ailleurs, vu qu'Eren possède le Marteau on peut supposer qu'au moins l'un des deux squelettes est recouvert ou peut produire des armes ou des pics durcis. Mais ouais, c'est vrai que les colossaux qui nagent, avec leur silhouette sous les cuirassés, ça fait très Godzilla, c'est très bien sentit comme référence, mais c'est vrai que ça surprend...
  4. Oui, sans prendre en compte la théorie du fil produit par le pouvoir du Marteau d'Arme, on peut se demander où se trouve Eren. Quand on regarde à nouveau le chapitrez 122, lorsqu'Eren revient des Paths, on voit une sorte de colonne vertébrale (ressemblant au parasite) sortir de sa tête pour rejoindre son corps (ou l'inverse, je sais plus). Mais ensuite, avant de voir l'Originel, on voit la formation du squelette du point de vue de Gaby, donc difficile de dire ou se trouve Eren dans ce tas d'os, là où, d'habitude, le shifter se trouve dans de la peau et non dans de l'os (même si, dans le cas présent, la colonne vertébrale est assez large pour contenir un être humain). Cela dit, sans élaborer certaine théorie qui sortent de l'ordinaire (Leitto et d'autres, par exemple, pensent qu'Eren et son corps, se trouve uniquement dans les Paths, avec Sieg aussi), on peut supposer qu'Eren se trouve quelques part dans l'un des squelettes, sachant qu'il y en a deux, celui de l'Originel qui tient celui de l'Assaillant. Mais dans tous les cas, même si l'on peut supposer que ces os sont renforcés au durcissement, de sorte à empêcher les titans les plus petits de faire de gros dégâts, par là, je comprend tous les titans, sauf le Colossal (peut-être le Charrette, avec l'arme adéquate), je ne pense pas que ce titan soit assez rapide pour éviter ou assez résistant pour contenir une nuke du Colossal (le Colossal lui-même d'ailleurs). Il peut même pas le repousser comme le faisait Bertholdt avec sa vapeur, vu que ce titan n'a pas de peau à brûler... Donc, ouais, c'est chaud pour l'un, comme pour l'autre. Mettons que seul Armin peut one shot Eren avec son Colossal, il doit être sûr de l'endroit où il se trouve, sinon, même s'il brise une partie importante du squelette, ça ne va pas l'empêcher d'avancer ou de faire avancer le Terrassement. Mais bon, soyons sérieux, Armin ne se transformera pas ou n'attaquera pas avant d'avoir discuté une dernière fois avec Eren, comme avec Bertholdt. C'est marrant ça d'ailleurs, Eren comme Bertholdt, les deux ont abandonné l'espoir d'une paix entre eldiens et le reste du monde, les deux aiment sincèrement leurs amis, mais doivent aller jusqu'au bout et tuer une certaine partie de la population, parce que c'est comme ça, le monde est cruel... M'enfin, Eren n'a jamais vraiment voulut la paix...
  5. Nan mais t'inquiète, Gaby va sortir son fusil, elle va encore décapiter Eren avec l'arme de Kord ! Du coup, un chapitre divisé en deux grosses parties, d'un côté les flashbacks d'Eren (plus ou moins complets) et de l'autre l'attaque de ce dernier sur le continent. Oui, on en revient encore une fois au chapitre 129, pourquoi ça avait un intérêt de tuer Magath et pas les autres, tout ça. C'est la qu'on constate que, presque plus qu'un Keith Shadis, Magath était un plus un Erwin au niveau du leadership (revoir tous les parallèles entre lui et Erwin, à l'arc RTS, durant le chapitre 117). Et t'as raison, y'a quelque chose qui manque clairement. Hange est toujours autant à fond, c'est plus le charisme qui manque ici. Bien sûr, vu que ça reste elle le "supérieur hiérarchique", ils vont naturellement se tourner vers elle (c'est elle qui rend des comptes à Annie et aux autres), ça ne changera pas. Après, si Floch revient et bute quelqu'un, fort à parier que ce soit Hange qui y passe, hu, hu, hu... Et là... Qui choisir ? Quand bien même Armin est le plus intelligent, la prouvé et a déjà été un leader (et puis, il brillerait à nouveau, parce que perdre face à Samuel, voilà, y'a plus glorieux), y'a évidemment Jean qui s'est imposé comme étant une figure charismatique. Idem pour Conny et son "let's save The World" qui sonnait bien creux durant les chapitres précédents, mais vu sa nouvelle hargne, ça peut le faire (c'est juste qu'il est bête). Et donc, y'a aussi Pieck, intelligente, calme et clairement le meilleur personnage de l'histoire, mais là aussi, l'absence de Magath l'a sûrement calmé. Et donc, ne reste que Reiner, le capitaine Braun. Au début du 128, on a sentit une nouvelle prise de conscience, ça ne peut qu'aller mieux. Et puis, comme Armin, s'il prenait le leadership, il brillerait à nouveau et ça pourrait être une évolution assez sympa de voir ses anciens camarades à nouveau lui faire "confiance". M'enfin, pléthore de choix s'offre à eux ! Mais ce que j'aime surtout dans ce chapitre, ce sont tous ces flashbacks. Plus que de nouvelles informations, parce que, véritablement, la seule chose que l'on apprend dedans, c'est qu'Eren a effectivement mentit à Mikasa, qu'il a bien mit Floch dans la confidence (et c'est assez touchant ce petit passage entre les deux, ça rend d'un coup Floch plus intéressant, le voir lui et Eren agir ensemble, envers et contre tout, ça et le fait que je me suis bien trompé sur son compte, 'fin à moitié) et que, ouais, Historia est bien au courant (donc juste des confirmations de ce que l'on nous disait déjà, pratiquement), c'est la mise en scène et l'agencement des scènes que je trouve cool. Entre Historia et Floch, Eren expose son plan, les deux se répondent très bien ensemble, c'est très fluide et ça montre surtout à quel point Eren est déterminé et que c'est ce qu'il voulait (ouais, la théorie Lelouch est presque morte et enterrée à ce niveau là). J'aime beaucoup aussi la petite parenthèse sur Eren et Sieg qui parlent des Ackerman. Armin avait bien raison, il avait bien mentit. Reste à savoir pourquoi, mais j'aime bien cette scène pour Sieg et ses petits sourires en coin. Dès qu'il est avec son frère, on le sent de suite plus sincère et plus compatissant, c'est très attendrissant et très cohérent en même temps. Ce mec s'est forgé une histoire dans sa tête, dans laquelle son frère est comme lui et a la même vision du monde (surtout si cette scène arrive après le flashback du 115 où il dit partager le rêve de son ainé), c'est très cool à lire tout ça. Et ouais, la seconde partie, y'a pas "grand chose", mais ça a de la gueule. Shiganshina et l'arrivée du Colossal ? Pff, Eren met tellement plus de pression et fout tellement plus la trouille avec son titan. Willy Teyber a bien fait de le décrire comme un démon, c'est exactement ça, mais il n'empêche qu'une coalition, même mondiale ne peut rien contre le Grand Terrassement. Bref, c'est énorme, vivement la suite !
  6. Hu, j'sais pas si j'ai déjà posté un message sur un sujet de MHA, y'a un début à tout. C'est pas aussi fourni qu'un chapitre d'Hunter X Hunter ou de Shingeki No Kyojin, donc je dirai pas grand chose. Mais bon, depuis quelques chapitres, je suis très heureux de voir la tournure des évènements, notamment autour du personnage de Shigaraki. Tomura est typiquement le personnage chaotique mauvais, dans le plus pur sens du terme, un être écharpé par la vie et qui ne souhaite que de voir le monde brûler. Il partage cette personnalité avec le Joker, contrairement à un Sasuke par exemple qui tente de garder une ligne de conduite. Shigaraki a abandonné la morale et les lois éthiques, il s'est libéré des chaînes de la société pour se satisfaire dans la destruction. Ça paraît simple, voir simpliste, mais c'est relativement bien écrit et assez compréhensible, d'autant plus que, encore une fois, il s'éloigne des méchants caractéristiques des nekketsu de l'époque, notamment Naruto, avec tous ses méchants à grands projets, dignes d'hommes politiques. Et ce que j'adore, et qui m'a fait un peu peur en milieu de chapitre, c'est que Tomura reste, pour l'instant, l'antagoniste principal et ça, c'est beau. C'est beau, d'une part parce que, encore une fois, ça change un peu des nekketsu habituels, genre Naruto encore une fois (je ne considère pas Sasuke comme un antagoniste final, pas plus que Diego Brando dans Steel Ball Run) et puis c'est surtout plus intéressant d'avoir un antagoniste qui est plus proche du personnage principale (y'a plein de liens et de parallèles avec Deku) plutôt qu'un grand mastermind qui a des liens avec la figure parentale/maître du héros (encore une fois, Madara, Orochimaru, pratiquement tous les méchants de Naruto). Bref, c'est cool, c'est d'autant plus cool de voir qu'il résiste de son plein gré à la volonté de son maître, évolution, force, plus d'enjeu, plus de classe. J'veux dire, dans le dessin, il désintègre littéralement la silhouette d'AFO, c'est super stylé ! En fait, Tomura Shigaraki est exactement ce qu'aurait dû être Kylo Ren dans Star Wars : un gamin écharpé par la vie, qui trouve une figure pour lui apprendre à se défendre et qui parvient, en "détruisant" cette figure, à devenir ce qu'il veut être, à savoir un agent du chaos qui veut détruire le monde. Bref, j'aime bien Tomura Shigaraki tel qu'il est.
  7. Parce que Sieg doutait des intentions d'Eren. Certes, au final Sieg a le sang royal, donc à la priorité sur l'Axe, mais à l'époque, il pensait (et tout le monde aussi) que c'était l'Originel qui avait la main (donc Eren). Même Xaver le pensait, donc c'était trop risqué. Et surtout que, même si c'était le marché, c'était clair et nette dans la tête de Livai de ne jamais laisser Sieg rentrer en contact avec Eren, il flairait un coup fourré, tout le monde le sentait (ils avaient raison au final). C'est aussi pour ça que Sieg décide de piéger tout le gouvernement avec le vin, car il savait bien qu'il ne le laisserait jamais rentrer en contact avec son frère.
  8. Oui, les deux sont assez intéressantes. À vrai dire, j'ai toujours pensé que le fameux teasing du "Titan avec des ailes", c'était juste pour l'ironie, autour du personnage du maréchal Calvi. Là, Calvi se prend l'ironie mordante d'Isayama en plein dans la gueule, buté par un "Titan avec des ailes". C'est symbolique, mais bon, dans ma tête, ça suffisait. Au fait, sur la première case de la page 2 (où Eren plonge sur le public), au premier plan, j'ai l'impression de voir Weinstein. Cela dit, si on reprend la théorie que j'ai partagé : "En gros, si le Mâchoire ressemble à ce point à un griffon, c'est à cause du liquide cérébro-spinal de Sieg. En effet, mettons que la théorie qui dit que le Titan Bestial transforme en un animal précis selon le possesseur est vraie, à partir de là, on peut imaginer que si Falco ait un look si animal, c'est à cause du pouvoir du Bestial contenu dans le liquide de Sieg. Et bien sûr, on peut associer le fait que le Mâchoire ressemble à griffon car il fallait allier des crocs à un piaf, parce que c'est clairement à cela qu'est associé Falco (prénom + première apparition en compagnie d'un aigle), donc un griffon. Bon, il a pas encore les ailes, mais voilà, on fait ce qu'on peut." On peut imaginer que oui le Mâchoire de Falco peut développer des ailes. Ça expliquerait même comment Calvi peut évoquer ce titan, car si le Bestial change selon le porteur, doit bien y en avoir eu un, au cours de l'histoire, qui avait des ailes, donc c'est cohérent. Là, oui, Floch peut saboter l'avion. À vrai dire, moi comme beaucoup, on imaginait plutôt voir Floch buter l'un des protagonistes, mais il est vrai que si Floch aligne deux neurones (et s'il reste dans l'optique "je suis celui qui sauvera Eldia"), oui, il privilégiera l'avion plutôt que quelques soldats. Et dans le cas où Falco n'a définitivement pas d'ailes, et ben ce serait très étrange que Floch parvienne à détruire l'avion (peut toujours tuer quelqu'un, par contre), car se sera encore plus la merde. @Soccoline, je vois ce que tu veux dire, c'est assez vrai d'ailleurs. La petite nuance, ça vient du fait que, même si Marh est détestée et, maintenant, au plus mal, Magath pouvait encore profiter de l'aura unificatrice de Willy Teyber et, soit tenter de négocier avec les eldiens pour demander asile, soit tenter de négocier avec le reste du monde (notamment Heazul) pour tenter de dissiper les mal entendus. M'enfin, c'étaient les hypothèses les plus positives, même Magath vivant, ce serait pas arrivé. Mais maintenant qu'il est mort, ça enfonce juste plus le clou dans la tombe de l'Île (dans le cas où le GT est enrayé).
  9. Hum, assez d'accord avec toi, c'est pas toujours agréable de devoir expliquer l'évidence. Le truc ce n'est pas de chercher la petite bête à chaque chapitre pour se penser au dessus de l'oeuvre, c'est de se demander "pourquoi faire ça ?". Pourquoi ne pas tuez Conny et les autres maintenant ? Pourquoi tuer Magath maintenant ? Pourquoi c'est Gabi qui a abattu Floch et pas un autre ? Si on ne trouve pas de réponse logique à ces questions, en se triturant le cerveau au préalable bien sûr, on peut commencer à se permettre de se penser au dessus de l'oeuvre (j'faisais pareil avec Bleach et d'autres mangas, mais j'ai passé l'âge maintenant). Perso, je vois une réponse à chacune de ses questions posées, donc bon, si un con comme y arrive, tout le monde le peut. Cela mis à part, j'aimerai parler d'une théorie qu'une amie m'a partagée (LeeyaSpark, allez sur son twitter, elle fait de super dessins). En gros, si le Mâchoire ressemble à ce point à un griffon, c'est à cause du liquide cérébro-spinal de Sieg. En effet, mettons que la théorie qui dit que le Titan Bestial transforme en un animal précis selon le possesseur est vraie, à partir de là, on peut imaginer que si Falco ait un look si animal, c'est à cause du pouvoir du Bestial contenu dans le liquide de Sieg. Et bien sûr, on peut associer le fait que le Mâchoire ressemble à griffon car il fallait allier des crocs à un piaf, parce que c'est clairement à cela qu'est associé Falco (prénom + première apparition en compagnie d'un aigle), donc un griffon. Bon, il a pas encore les ailes, mais voilà, on fait ce qu'on peut. Je sais pas si c'est vrai ou non, mais bon, ça a le mérite d'expliquer le look si animal.
  10. Ce chapitre a été une boucherie, la vache... M'enfin, un chapitre tout à fait correct, dans la continuité de qui se fait depuis le 124, même si j'avoue pas trouver ça très pertinent de comparer les chapitres entre eux. En tout cas, j'aime bien ce chapitre, contrairement à ce qu'on put dire pas mal de personnes, c'est vraiment le chapitre de la baise. Non seulement on commence sur Daz et Samuel, avec Armin et Conny en pleurs, donc la grosse joie, hein, faut buter ses potes pour réussir à sauver le monde, on continue la baffe morale sur Conny ("Let's save the world" qu'il disait), mais en plus, ça enchaine sur du "on aura pas le temps de sauver Revellio", puis sur Magath et Shadis qui nous quittent. Revenons sue Magath, clairement à l'honneur dans ce chapitre. Finalement, même si on savait qu'il était très attaché aux guerriers, c'est très touchant de le voir enfin montrer ses émotions, entre autres ses regrets et sa gratitude à la toute fin. C'est encore plus terrible de le voir partir, en sachant que, comme l'a dit @Draco, c'était probablement le dernier espoir pour l'après Grand Terassement, Magath étant le seul haut-gradé (d'autant plus qu'il était maréchal, grâce à Teyber, donc la figure la plus importante de Marh) présent dans l'Alliance. Donc ouais, quand bien même ils arrivent à arrêter Eren et sauver le monde, ils seront quand même menacé d'extermination par les autres pays. À la limite, y'a Heazul, mais bon, compte tenu du passé commun entre Eldia et les Azumabito, leur défense ne sera pas crédible au yeux du reste du monde. Donc ouais, personnage secondaire, personnage secondaire, il n'empêche que Théo Magath était essentiel pour la suite. Faut quand même dire que son destin commun avec Shadis est assez beau. Ce n'est que maintenant que je remarque vraiment l'intérêt du chara-design similaire entre les deux, ainsi que leur rôle quasi-identique, mais il n'empêche que c'était bien trouvé (foreshadowing sur l'absence de sourcils des deux persos, Isayama ce génie, hu, hu, hu...). Quand bien même ce final paraît trop gentil et "Minna", la petite parenthèse entre les deux soldats est touchante et assez juste. Deux vieux de la vieille, qui ont passé leur vie à combattre l'autre sans s'arrêter, fier de leur élèves, qui ont finalement fait fi des querelles du passé pour s'échanger en toute amitié et avec respect leur nom. C'est très beau je trouve, qu'au milieu de toute cette injustice et de cette histoire terrible, il y ait eu deux hommes de camps ennemis qui sont parvenus à accomplir quelque chose ensemble. D'ailleurs, même si j'avoue que l'arrivée de Keith me paraît un peu tardive à mon goût, ne laissant que trop peu de temps à rendre touchante sa relation avec Magath (qui ne marche vraiment que par parallélisme), je dois avouer que c'est logique. Keith a finit son développement depuis le chapitre 125, il n'y a que sa fin ici au 129 (c'est ce qu'il dit en plus, il n'attendait que sa fin). De plus, je trouve ça encore plus beau que celui qui voulait à tout prix devenir un héros, est finalement parvenu à en devenir un, mais anonymement. C'est totalement en adéquation avec ce qu'est le personnage, il a été rondement mené. Bon, à part ça, on peut parler un peu de Floch, bien évidemment. Je dois m'excuser, je l'ai un peu trop sous-estimé, je l'avoue, il semble pleinement investit dans la cause. Même si ses expressions faciales, quand il a peur, me font beaucoup rire, je dois admettre que y'a quelque chose. Il tente de se la jouer Erwin style, mais j'ai l'impression qu'il manque de charisme, ses soldats sont encore apeurés, ils ne sont pas galvanisés, n'est pas Erwin qui veut. La différence est là, mais c'est très cohérent avec son lui profond (que j'arrive à discerner, à peu près), à savoir le lui qui voulait être le soldat charismatique, le sauveur d'Eldia quoi. Mais bien sûr, il le veut très fort, mais n'a pas les qualités pour, par conséquent, même dans un élan "quasi-héroïque", il ne parvient pas à réussir. C'est marrant de voir son visage, on sent la frustration de s'être fait bâcher comme ça, son seul moment de gloire gâché par une sale gosse, hu, hu, hu... Bon, je ne pense pas qu'il soit mort, il va faire un comeback et suriner une ou deux personnes. Mouais, c'est pas la première fois. Je veux dire, Gabi a été faite exprès pour être trop forte, pour justifier le fait que Falco se surpasse à prendre le Cuirassé, ce qui l'amènera à croiser Eren, tout ça (et faire tilt Gabi, qui comprend que, même si elle était la mieux classée, Falco a été meilleur sur tout les points depuis Revellio), c'est à ça que sert le chapitre 91, le premier de l'arc Marh donc, à montrer que Gabi est cheatée en montrant qu'elle peut défoncer un tank. Donc bon, entre ça et sniper Floch, ça ne me parait pas incohérent, mais genre pas du tout. Et puis, dans la même configuration, elle a fait presque pareil avec Lobov dans le chapitre 105. Finalement, aussi contrairement à ce que beaucoup pense, je ne trouve pas "l'arc du port" manichéen, pas plus que ça tout du moins. De un, parce que "Daz et Samuel" et de deux, Floch évoque très clairement les raisons qui les poussent à sauver l'île. De l'autre côté, l'Alliance n'est pas dépeinte comme des good-guy, parce que "Daz et Samuel", tout le but de leur mort, au précédent chapitre, était de mettre Armin et Conny dans la peau des traitres qu'étaient Reiner, Bertholdt et Annie, et donc montrer que non, ils ne sont pas les good-guy, il n'y a pas de good-guy dans cette situation. À long terme, leur but est noble, mais ils doivent faire des choses sales pour y parvenir (comme Reiner et cie. du coup). Après, c'est vrai que dans ce chapitre là, ils sont moins vu comme des méchants, mais bon, on va pas faire ce drama tout le temps, le dernier chapitre servait déjà à ça, Isayama nous le ressert subtilement avec Mikasa et Jean, qui se disent obligés de les tuer pour sauver leur compagnons (à la fois vrai et un peu hypocrite). Et en ce qui concerne le "re-copinage" entre les eldiens et les guerriers, bof. Ils les sauvent et les supportent à la fin, certes... J'veux dire, ils vont pas les laisser se faire descendre et les laisser par terre après la bataille, ils ont besoin d'eux pour la suite, ce sont des titans, leur force est un atout considérable, évidemment qu'ils vont les aider. En plus, à aucun moment on voit Conny, Jean ou autre montrer de la sympathie pour Annie et Reiner. Par contre, je dois bien avouer que c'est assez abusé de voir à quel point les pro-jaëger sont des stormtroopers, la vache... Mais bon, c'est pas vraiment dérangeant pour moi, tant que c'est pas récurrent (ça risque plus de l'être, le seul ennemi en vue semble n'être autre qu'Eren et son gang). Ah et le Mâchoire de Falco est d'une classe incroyable. Sous certains angles, il me fait un peu penser à Avirama de Bleach. Bref, c'était cool, vivement la suite !
  11. https://manamoa46.net/bbs/board.php?bo_table=manga&wr_id=3383553 Coréen.
  12. La première (avec Floch qui se fait headshot) est un fake. Les autres aussi, certainement. Les vraies leaks.
  13. Déjà que le seiyuu de Leolio vient de trépasser... Mais c'est pas si grave, je pense que 70% du cast de personnages de l'arc en cours est inédit, donc ça ne changera pas grand chose dans les deux sens !
  14. Je sais, j'en avais déjà parlé lors du chapitre précédent, sur les deux manières de voir Floch ! Ce que je trouvais très intéressant, c'est qu'avec ses actions on pouvait le voir de deux manières différentes, sans que ça paraissent incohérent. À savoir d'un côté le patriote extrémiste et de l'autre le lâche opportuniste avide de puissance. Si je tend plus vers la deuxième possibilité avec ce chapitre, c'est d'une part car la mise en scène nous le montre de façon pathétique, comme un gars qui, à force de faire le malin, se fait rabaisser plus bas que terre par une personne que l'on sous-estime tous. D'autre part, je ne peux m'enlever de la tête la profonde soif de Floch en ce qui concerne le respect et l'estime qu'il veut obtenir, et ça depuis l'arc RTS, lorsqu'il pleure face à Marlo. Ce n'est pas tant le fait que ses actes soient répréhensibles qui me donne un biais (parce que bon, dans ce chapitre, Armin et Conny sont à peine mieux que lui), au contraire je pense même être l'un des plus objectifs en ce qui concerne le cas de Floch. Là où beaucoup de gens, soit l'incendie, soit le trouve cool compte tenu de son évolution, je vois parfaitement les deux cas coexistés ensemble, avec les éléments qu'on a sur lui, les deux cas sont parfaitement possibles. À vrai dire, je pense même qu'on peut voir les deux cas se mélanger. D'un côté, il pourrait être un connard opportuniste, mais qui a de la considération pour l'avenir d'Eldia (et pas seulement le sien), de l'autre il pourrait être un patriote absolue qui profite de manière abusive de son poste. En outre, si je penche plus pour la possibilité d'un Floch plus opportuniste que patriotique, c'est dans son opposition par rapport à Jean. Je me répète de chapitre en chapitre, mais encore une fois, je trouve ça plus pertinent d'avoir d'un côté un gars qui devient leader car il a forcé tout le monde à le voir ainsi, et de l'autre un gars qui devient leader car il le devait, par responsabilité.
×
×
  • Create New...