Aller au contenu

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Jufoba

Membres
  • Compteur de contenus

    50
  • Donations

    0,00 € 
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Jufoba a gagné pour la dernière fois le 10 février

Jufoba a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

44 Excellent

À propos de Jufoba

  • Rang
    Pirate

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Jufoba

    SnK Chapitre 115

    Ça spoil (peut-être), donc ne lis pas la suite si tu veux pas être (peut-être) spoilé !
  2. Jufoba

    SnK Chapitre 115

    Hum, la théorie de la boucle temporelle semble avoir énormément de partisans ! En effet, c'est plutôt cool et sexy comme concept, surtout pour un manga comme SnK qui parle énormément du cycle vicieux de la haine et de la guerre. Et y'a beaucoup d'éléments qui vont dans ce sens. Non seulement l'intitulé du tout premier chapitre "Pour vous, dans 2 000 ans" et le fait que ces mêmes 2 000 ans concordent avec l'apparition des Titans dans le manga. Mais, surtout depuis les derniers chapitres, Eren est assimilé à un démon par les autres peuples du monde à cause de la pièce de Willy Teyber et l'enfant d'Historia, que beaucoup pense être aussi l'enfant d'Eren, a beaucoup de chance d'être une fille et de s'appeler Ymir. Bref, un démon qui donne le pouvoir des titans à une jeune fille qui s'appelle Ymir, pas besoin de faire un dessin. Cependant, quelque chose me chiffonne. Dans toute boucle temporelle qui se respecte, il faut une "temporalité originelle". Si Eren parvient à réunir tous les 2 000 ans les pouvoirs des neuf titans primordiaux et finit par les donner à une jeune fille dénommée Ymir (la théorie de la boucle, donc), il faut forcément qu'il y ait eut un commencement de cette boucle. Ça n'a pas toujours été un éternel recommencement, y'a eut un début quelque part, sans première itération du cycle. Bref, là est le problème selon moi, car, dans cette première itération, comment Eren, donc le Démon de la Terre des légendes, aurait put passer le pouvoir des titans à Ymir ? Ben oui, techniquement, Eren tient ses pouvoirs de son père, qui lui-même les tient des Reiss et de Krueger et par conséquent des innombrables possesseurs de titans au travers des âges et donc d'Ymir. Mais là, dans cette première itération, Eren, le Démon de la Terre, n'a pas eut le pouvoir des titans, vu que c'est la première fois qu'il est né et Ymir aussi (donc, ça veut dire qu'il n'y a pas eut de Démon de la Terre ou de Ymir pour passer le pouvoir des titans avant eux)... Donc, ça voudrait dire que le premier Eren, Démon de la Terre, avait direct le pouvoir des titans, sans avoir gobé personne, juste comme ça ? Ou alors, c'est Ymir qui l'avait direct, mais ça revient au même... Du coup, paradoxe ou pas paradoxe ?
  3. Jufoba

    Anime

    Rien qu’à regarder, j’entend Erwin hurler « Rage my soldiers ! ». On dirait qu’il est en train de manger Jean, c’est rigolo. J’aurai, cela dit, aimer voir Bertholdt en plus gros, mais sa pose actuelle reste assez iconique !
  4. Jufoba

    SnK Chapitre 115

    Oui, au final, ça n’a pas l’air si dramatique. Hansi met trop l’accent sur le fait que Livaï soit mort pour qu’il le soit réellement ! Après, il m’a pas l’air bien frais. Une grosse balafre dans la gueule, des bouts de bois incruster dans l'épiderme et, même s’il semble avoir conservé ses deux jambes, il y a laissé sa main droite (on voit ses doigts accrochés à la gâchette de sa lame, quelques mètres plus loin). Eh, comme Erwin, il a perdu sa main droite, hu, hu, hu... Bref, sinon, on désépaissît encore plus le mystère autour de Sieg, notamment sa rencontre avec Eren qui est passée assez rapidement d’ailleurs. On a la confirmation (Sieg le réfute pas, donc ça semble vrai) que le pouvoir de l’Originel retourne toujours, par défaut, aux membres de la famille royal, si j’ai bien compris (quand le possesseur meurt sans être dévoré). Mais, selon moi, ça me semble évident qu’Eren joue la comédie en face de Sieg, qui perd sa rationalité uniquement parce que c’est son frère et la dernière personne proche de lui (autant biologiquement que psychologiquement, du moins il le pense). Jelena et ce regard de l’enfer, hu, hu, hu... Pixis doit s’en mordre les doigts, l’ironie de la situation est plutôt croustillant. En tout cas, je me demande où Isayama veut nous emmener avec cette intrigue, si ce n’est pour nous montrer l'état du gouvernement. Parce que là, les acteurs principaux de cette partie sont Pixis et Jelena, qui ne sont pas le centre du monde non plus... En ce qui concerne la « résurrection » de Sieg... Ça fait très divin cette mise en scène. Deux bonnes pages d’un homme nu qui sort d’un ventre. Surtout que Jelena refaisait sa comparaison entre Sieg et Dieu juste avant. Visiblement, il était dans les « Paths », comme Ymir (celle que l’on connaît), mais cette fois, avec Ymir (l’autre, du coup). J’aime beaucoup le visuel de la régénération de Sieg fait à partir de la terre et du sable. C’est très mignon (quand tu vois ce qui se passe dans le monde réelle, c’est plutôt attendrissant) et ça montre le côté divin d’Ymir, c’est presque Prométhée à ce stade ! Je ne connais pas encore le pourquoi du comment de tout ça. Peut-être que le Titan a été appelé par une dernière volonté de Sieg (« Watch me Xaver-san ! », il cri techniquement), mais bon, il pensait visiblement pas survivre à ça. Gaby, bien chamboulée (c’est l’histoire de sa vie depuis le chapitre 100) par la réaction des Braus. Elle tente de s’auto-persuader, mais c’est finit, le doute est là et pour de bon. Et là, Pieck arrive et mon Dieu, j’adore ce perso ! Cette classe qu’elle arrive à avoir en gérant toutes les situations avec un calme olympien ! Plus ça va, plus elle devient James Bond ! Même si son apparition face à Eren n’annonce rien de bon pour son avenir, malheureusement... EDIT : J'ai relu la traduction officielle en français, et apparement, la théorie que j'aimais sur l'Originel qui revient directement chez la famille royale si l'un d'eux meurt sans être dévoré semble fausse ('fin, du moins, Eren en parle autrement, du coup, rien ne le prouve).
  5. Jufoba

    SnK Chapitre 115

    Oui, je suis d’accord avec @Aurus ! J’attendrai de lire le chapitre en entier pour en parler, mais je trouve ça trop facile de dire que la mort de Livaï (de cette façon) est une mauvaise chose. C’est hyper sobre, sans gloire à la fin. Ça a beau être couillu, (on a prouvé que Livaï était le perso le plus populaire du manga sur le forum) ça reste dans la droite lignée de toutes les morts de SnK !
  6. Jufoba

    SnK Chapitre 115

    Eren kissing Historia’s hand fb in this chapter (happens during the discussion w Zeke) Eren discussion w Zeke fb (in Liberio) DIALOGUES FROM THE CHAPTER: « Eren: Four years ago… Eren: I unlocked my dad’s memories » Zeke seems to be resurrected Hanji finds a dying captain “死んでるよ” « He’s dead. » Ça semble se confirmer (même pas besoin de la trad, la mise en scène nous montre bien qu’il est mort). Bref, Eren embrasse la main d’Historia, je sais pas si c’est un flashback ou non. On a ENFIN la discussion entre Eren et Sieg a Revellio ! Sieg ressuscite. Ça fait un peu Luke et son tautaun dans l’Empire Contre-Attaque. Je pense qu’il n’est pas mort, il a juste subit une régénération de fou doublée d’une hallucination sur Ymir, je crois. « He’s dead. », effectivement, pas la peine de savoir lire japonais pour le comprendre... Bon, Sieg n’avait pas tort, il avait juste deux chapitres d’avances : « Farewell Captain ». EDIT. : Bon, oui, il s'avère que j'avais complètement tort à propos du Livaï ('fin, ça reste à confirmer).
  7. Jufoba

    SnK Chapitre 115

    Damn ! Si je puis me permettre, Livaï m’a l’air bien mort et Sieg bien vivant. Et Gaby semble prendre Eren au dépourvu (c’est la première fois qu’il écarquille les yeux en 10 chapitres, ça fait bizarre). Edit : en fait, c’est pas Gaby... Vu la taille et la couleur des cheveux, on dirait Pieck !
  8. Jufoba

    SnK Chapitre 114

    Hum, pour en revenir à cette histoire de compassion, selon moi, je ne crois pas que Sieg ne fait pas preuve de compassion, mais je crois qu’il pense qu’il en fait preuve (ça revient au même avec une légère nuance tout de même). Comme le dit @k.hyuga, il se rapproche plus du sociopathe que du psychopathe. Le psychopathe aurait regardé Mike se faire dévorer, sans louper ne serait-ce qu’une seconde du spectacle. Pourtant, Sieg s’est retourné et est partit dans un je m’en foutisme absolu. C’est d’ailleurs une bonne preuve qu’il est totalement indifférent au sort des eldiens, s’il avait fait preuve de compassion, il aurait écrasé Mike sans souffrances, il l’aurait pas laissé en pâture à une quinzaine de Titans. De plus, toujours selon moi, le meilleur exemple se trouve dans l’arc du Retour a Shiganshina. Alors que le bataillon lance une attaque suicide, Sieg réplique avec plusieurs rochers et un monologue... Carrément hypocrite lorsqu’on le met en lien avec son délire de compassion. Il a beau dire qu’il les prend en pitié, il leur hurle dessus, les insultes et rit à leurs morts... Je ne vois pas la compassion. D’ailleurs, à la base (quand on ne savait pas encore son but), je pensais que Sieg faisait ce monologue pour faire croire à Pieck (qui n’était pas loin) qu’il était vénère et qu’il était du coté de Marh. J’ai l’impression que Sieg, au travers de son esprit tordu par les mots de ses parents et de Xaver, a développé un sévère syndrome du Messi. Il s’est lui-même persuadé que la vie eldienne n’était que souffrance et qu’il est chargé d’une mission quasi-divine. Au final, l’endoctrinement de Grisha a porté ses fruits, mais pas de la manière escomptée... Je le redis, mais Sieg est sûrement ce qui s’approche le plus d’un antagoniste principal, par définition, son raisonnement, ses motivations, ses méthodes, tout ça c’est « mauvais ». Certes, « l’euthanasie d’Eldia » c’est une solution pour ramener la paix dans le monde (et encore, dans notre monde, pas besoin de Titans pour se foutre sur la gueule, donc l’intérêt sur la durée est pas ouf), mais à ce moment là, moi aussi, demain je deviens président, je prend la valise nucléaire et je bombarde le Moyen-Orient puis c’est bon, plus de terrorrisme*. Mais ce raisonnement est mauvais, car il y aura forcément des innocents qui seront happés, le problème de la guerre ne sera pas forcément réglé et c’est pas très éthique. Sieg est autant fou et déséquilibré qu’il est logique et pragmatique. Un personnage à la fois brisé et droit dans sa façon de pensé. Et moi qui pensait que seul Reiner n’était pas saint d’esprit... Selon moi, et là vraiment ça n’engage que moi, il est possible d’avoir de l’empathie pour Sieg. Son enfance explique les actions qu’il a commises... Mais ne les excuse en rien. Je l’ai dit plus haut, le tour de force de ce chapitre, c’est de revoir notre morale et de prendre en pitié ce fou. *L’exemple que j’ai prit est peut-être pas bon. Je suis nul en géopolitique et j’ai pas regardé les infos depuis un bail. Par conséquent, mon exemple est peut-être totalement caduc, mais j’espère que vous voyez ou je veux en venir. EDIT : Je place ça ici, histoire d’être encore plus clair : Sieg = Thanos (celui du film). Les deux ont vécu des expériences traumatisantes dans leur jeunesse (enfance horrible pour l’un, apocalypse pour l’autre), par conséquent les deux se sont chargés d’une mission divine et salutaire qui nécessite la mort de plusieurs individus. Les deux se cachent derrière une fausse compassion pour excuser leurs actes. Leurs méthodes sont radicales et, dans l’absolue, pas si efficaces. La mort d’Eldia ne resolvera pas le problème de la guerre (malgré le discours de Willy Teyber, c’est une utopie). Et l’annihilation de 50% de l’univers sera vite compensée, vu qu’on peut doubler la population en une petite cinquantaine d’année. Ces méthodes et objectifs caducs à la base tiennent dans leurs esprits uniquement grâce à leurs expériences personnelles. Faire en sorte qu’aucun enfant naisse pour éviter de les faire souffrir, ça vient du fait que Sieg a eu une enfance de merde, ce qui n’est pas forcément une généralité. De même, Thanos avait prévu la fin du monde et a proposé une solution. La vérification de ses prévisions l’ont juste conforté dans sa vision génocidaire des choses. Et puis... « Thanos, le Titan fou », y’a que moi que ça choque x) !
  9. Jufoba

    SnK Chapitre 114

    Finalement, plus j'y pense et plus je vois en Sieg un Eren inversé ! Physiquement, évidemment, Sieg est blond et ressemble beaucoup plus à son père, tandis qu'Eren est brun et se rapproche plus de sa mère, selon moi. Mais même dans leurs histoires respectives, le premier a été obligé d'aller plus loin que ce qu'il voulait (ne pas se limiter à Revelio, s'engager dans l'armée). Le second n'a visiblement jamais été orienté par son père et pourtant, il a lui-même voulut voir plus loin que les murs (pour ça, il devait aller voir du côté du Bataillon d'Exploration, donc l'armée). Les deux veulent libérer le monde de la menace des Titans, mais pas de la même manière. J'ai vraiment envie de voir la scène où Eren et Sieg se sont rencontrés à Marh, connaître leur relation, voir si l'un manipule vraiment l'autre ou s'il y a une réelle entente ou fraternité.
  10. Jufoba

    SnK Chapitre 114

    Perso, j’ai du mal à voir si Livaï est vraiment mutilé. De part l’inclinaison de son corps, on constate qu’il a encore son bras et sa jambe gauche, mais le reste semble flou. Mais d’un côté, ça ferait sens, car sur l’avant dernière page, c’est bien la partie droite de son corps qui est mise en avant (par rapport à la Thunder Spear). Mais, c’est clair que Livaï ne va pas survivre juste comme ça dans la campagne. Mais je ne vois pas non plus où il aurait put avoir un sérum. Il est resté depuis le début dans les bois et seuls les anti-marhs ont put dégoter de nouveaux sérums. Je pense qu’on va laisser ces deux là pour le prochain chapitre et revenir sur Eren et cie (ou au moins Hansi et Floch). On retrouvera Sieg plus tard... À poil (?). Je ne sais pas ce que va devenir Livaï. Dans l’hypothèse où il n’a pas de seringue (ce qui est sûrement le cas), soit il va mourir de ses blessures, soit achever Sieg (mais bon, ce serait pas bien malin, mais aux portes de la mort, on est plus à ça près), soit c’est Sieg qui va l’achever. À voir lequel des deux se relèvera le premier... Mais en tout cas, @Draco avait raison : le combat s’est bien terminé sur une égalité, hu, hu, hu... Version Française : https://www.scan-fr.io/manga/shingeki-no-kyojin/114/1
  11. Jufoba

    SnK Chapitre 114

    Oui, finalement, le tour de force de ce chapitre c'est de nous faire ressentir de l'empathie pour ce personnage. Soyons sérieux, les gens aiment bien Sieg parce que c'est un enfoiré complet, une immonde crevure dont la cruauté et la froideur n'ont égales que l'élégance et le charisme. Impossible d'être "réellement" attaché à lui, il était une forteresse d'énigmes dans laquelle personne ne pouvait entrer. Maintenant, c'est différent, on a plus ou moins tout ce qu'il faut (sauf les tenants et aboutissants de la relation entre lui et son frère). Vraiment, j'ai de la peine pour Sieg. Ça ne change rien au fait que c'est un enfoiré qui a buté une centaine de personnes et qui a un objectif assez discutable, mais ça fait du bien d'enfin ressentir quelque chose pour ce personnage. Hum, je pense que je me referai les scans où il apparaît pour voir si on peut comprendre certaines choses grâce aux nouvelles cartes que l'on a en mains ! PS : J'adore la dernière page. Avec la distance entre le POV du lecteur et l'explosion, j'ai vraiment l'impression d'assister à un pétard plus qu'à une explosion, ça rend la scène étrangement plus forte (comme la révélation sur les identités de Reiner et Bertholdt) !
  12. Jufoba

    SnK Chapitre 114

    Je suis d’accord ! Peu importe son but (un peu quand même), le plus important c’est de savoir comment et pourquoi il en ait arrivé là !
  13. Jufoba

    SnK Chapitre 114

    Effectivement, la façon de penser de Sieg est à l’image du personnage : Logique (genre, beaucoup trop) et froide. Les multiples expériences de vies tragiques qu’il a en lui (lui et Xaver), couplées à son intelligence et à son pragmatisme allaient forcément le conduire à cette solution, à la fois simple et radicale. Bonne ou mauvaise, disons que c’est moins pire que l'éradication pure et simple des eldiens, mais bon, ça me paraît assez injuste que ce soient eux qui en pâtissent... Mais finalement, je suis content que Sieg ait un tel objectif. Il est ce qui se rapproche le plus d’un antagoniste pour SNK et par définition, l’antagoniste a toujours tort...
  14. Jufoba

    SnK Chapitre 113

    Moi, c'est surtout le "But you do remember the exact time and place... Right, Eren ?" qui me fait tilt. Visiblement, Shiganshina n'a pas été choisie par pure nostalgie ou symbolisme par Eren. Nan, il connaît les tenants et aboutissants du scénario, il a vu le climax et l'élément de résolution si ça se trouve. N'empêche, même si j'attend bien plus les deux prochains chapitres (le prochain sera sûrement pleinement consacré à Sieg et son passé), j'aime beaucoup le peu de choses que l'on a sur Sieg. Depuis le début, son côté "mystérieux" et "mastermind" l'empêchait de le rendre attachant, malgré quelques répliques genre "Arf, it's hot !" ou ça technique secrète pour se torcher le cul (un autre grand secret de SNK, du même niveau que le démon de la terre). Maintenant, avec ses petits monologues où il parle d'Eren, on sent presque une vraie fraternité entre eux... C'est très troublant, je trouve. Le final du chapitre aussi. A la merci de Livaï, qui est en train de lui faire une petite manucure des pieds, en se réveillant la première chose qu'il demande, c'est pas quelque chose en rapport à sa survie, non. Juste ses lunettes. Et juste avec ça et le début de flashback en fin de chapitre, Sieg commence déjà à me faire un peu de peine. Ah et Floch, mon dieu ! Un vrai connard ce gars, c'est dingue ! Pas de mésentente, j'adore ce perso, mais force est de constater qu'entre ce Floch et celui de l'an 850, y'a deux personnages bien distincts. Clairement, ça ne me semblait pas si vitale jusque là, mais il me tarde de connaître les réelles intentions d'Eren et Sieg. Sinon, Lunettes-san, alias Xaver-san est... Deux choses l'une. Premièrement, Sieg est assez attaché à lui pour porter ses lunettes et avoir un flashback sur lui. Deuxièmement, il est sûrement mort, car sinon, Sieg lui a piqué ses lunettes comme un voleur et ce serait bizarre. Je pense que c'est le prédécesseur du Bestial car les lunettes pourrait symboliser un héritage de ce dernier au successeur, à savoir Sieg. En plus, les souvenirs influant la personnalité des shifters, se serait pas déconnant que l'attachement à ses lunettes de Xaver refasse surface en Sieg (surtout qu'il ne les porte pas avant d'être en possession du Bestial, relisez les chapitres 94 et 95, c'est vérifiable). Chapitre 94, aspirant guerrier, avant assimilation. Chapitre 95, après assimilation du Bestial. Bref, selon moi, y'a de grande chance à ce que Xaver soit le prédécesseur de Sieg.
  15. Jufoba

    SnK Chapitre 113

    Ce chapitre est d’une violence, même si le combat est relativement simple en soit. Finalement, c’est surtout la fin du chapitre que je trouve dégueulasse. Livaï et Sieg se valent bien à ce niveau là. Entre celui qui transforme tous les « potes » de son ennemi pour le bouffer, et l’autre qui attache son adversaire en monde bondage hardcore tout en lui tranchant lentement les pieds tel un jambon, je me demande lequel est le pire. Pour le reste du chapitre, petite introduction sur les militaires qui ont but le vin Marh (pauvre Falco, il aurait dû attendre la majorité), qui montre que le cri de Sieg a une certaine limite (heureusement, sinon, l’Ile du Paradis serait déjà détruite). Je crois que c’est la première fois que l’on voit Pixis avec une telle expression. On sent qu’il a comprit dans quelle merde il se trouve, hu, hu, hu... Ah et vers la fin, du nouveau sur Shadis (trop cool)... Qui se fait vite défoncer par Floch (pas cool). Visiblement, les pro-jeager étaient là pour recruter de la bleusaille et c’est ce pauvre Keith qui en paye les frais... Il est mort ? Nan parce qu’il a l’air salement amoché quand même... N’empêche, il me manque un peu l’ancien Floch. Il s’est fait brainwash, c’est triste, lui qui était si lucide avant (cf les quatre vérités qu’il envoie à Eren juste après la bataille de Shiganshina). Et pour finir, un début de flashback sur Sieg. Va-t-on enfin savoir qui est ce gars aux lunettes. Je pense que c’est l’ancien possesseur du Bestial, perso (ou alors, on le sait déjà et j’ai loupé un truc). En tout cas, si c’est vraiment l’ancien Bestial, on pourrait avoir la confirmation ou non de la théorie selon laquelle le Titan Bestial change de forme en fonction de son hôte. Hâte de lire les trads, les dialogues entre Livaï et Sieg sont toujours savoureux !
×