Aller au contenu

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



papillonrouge24

Membres
  • Compteur de contenus

    14
  • Donations

    0,00 € 
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

12 Bon

1 abonné

À propos de papillonrouge24

  • Rang
    Rookie

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. papillonrouge24

    SnK Chapitre 112

    Qu'entends-tu par "hôte"? L'hôte du Fondateur? J'ai sans doute loupé cet élément d'info : c'est le fondateur qui soumet les Ackermans alors? Dans ce cas, possible que Mikasa se soit d'abord attachée à Eren parce qu'il ne lui reste personne d'autre. Mais même cet attachement initial me semble radical. Qui sait, il y a peut-être une histoire d'influence de l'hôte futur du Fondateur sur le passé.
  2. papillonrouge24

    SnK Chapitre 112

    Rien à craindre pour Livaï.
  3. papillonrouge24

    SnK Chapitre 112

    Ben si... Si on se fie à ce que dit Eren, Mikasa est son "esclave" depuis qu'il l'a sauvée des griffes des prédateurs sexuels au début de l'aventure. Elle a commencé à vouloir le protéger à tout prix dès ce moment-là. Je pense qu'il y a du vrai dans ce que dit Eren, mais il exagère à dessein en appuyant là où ça fait mal et en présentant les faits de manière très négative.
  4. papillonrouge24

    SnK Chapitre 112

    Sur ce petit point, j'ai une vision un peu différente. Je pense que les motivations d'Annie lorsqu'elle laisse vivre Armin sont complexes. Ce n'est pas seulement son admiration pour le courage d'Armin, c'est aussi, je pense, qu'elle voulait être démasquée. Comme elle s'est attachée aux gens derrière les murs, elle ressent beaucoup de remords en faisant ce qu'elle fait (et qu'elle est obligée de faire), et elle compte quelque part sur Armin pour la démasquer (et peut-être qu'elle pense au ond qu'il mérite d'avoir une chance de contre-attaquer, parce que c'est lui et qu'elle a envie de lui laisser cette chance). Elle dit qu'elle a commis une erreur qu'elle regrette, mais je ne crois pas qu'elle soit sincère avec elle-même à ce moment là. Elle ne peut pas non plus s'avouer à haute voix qu'elle s'est auto-sabotée. Annie est prise dans une injonction paradoxale : elle doit mener sa mission à bien pour revoir son père et en même temps sa conscience le lui interdit. Elle est bloquée entre deux choix. C'est pourquoi le symbole du cristal immobilisateur qui l'entoure maintenant est bien choisi: elle est gelée.
  5. papillonrouge24

    SnK Chapitre 112

    Ce chapitre a l'air...énorme. Je sais qu'on dit ça de tous les chapitres, mais là ça l'est particulièrement pour moi. J'ai une terrible hâte de voir le chapitre en entier.
  6. papillonrouge24

    debat sur certains point de l'attaque des titans

    Je ne sais que penser de cette idée. Eren possède le Titan Assaillant presque depuis le début de la série et commence effectivement à percevoir des souvenirs venus de son père seulement après l'épisode de la cave des Reiss, et ces souvenirs ne semblent pas infléchir très profondément sa personnalité de base. C'est probablement différent avec le Fondateur et les souvenirs auxquels il dot avoir accès grâce à lui et dont on n'a pas connaissance, mais qui ne se sont pas manifestés facilement d'après ce qu'on a pu voir. Et maintenant, on est quand même 4 ans après l'épisode de la cave des Reiss. C'est pour cela que j'ai du mal à imaginer qu'Armin soit influencé si radicalement par les souvenirs de Berthold. Eren est-il amoureux de sa mère? Pourtant il a mangé son père, qui lui l'était. Quelque chose d'aussi gros qu'un sentiment peut-il se transmettre si facilement? Et n'oublions pas que dans le scan 106, si l'on se fie à la version anglaise qui semble un peu plus logique que la version française très différente, Armin dit devant le cristal d'Annie quelque chose comme : "on a pas eu d'autre choix que de faire sauter le port de Liberio, sinon il y aurait eu des représailles... comme vos n'avez pas eu le choix ce jour-là, vous non plus [sous-entendu le jour de la première attaque de Shiganshina]". Ce qui me donne envie de penser qu'il sait des choses sur les circonstances dans lesquelles RBA ont évolué jusqu'à leur attaque en 845.
  7. papillonrouge24

    SnK Chapitre 111

    Merci. J'avais déjà oublié ces éléments! Mais alors pourquoi les Azumabito ont quitté leurs terres pour venir sur Paradis? C'est ça qui m'intrigue un peu.
  8. papillonrouge24

    SnK Chapitre 111

    Personnellement,dans l'absolu, j'aimerais aussi une explication sur l'origine des titans, mais comme le fait remarquer quelqu'un sur JVC, qu'on n'en ait finalement pas ne fera que représenter dans la fiction d'Isayama une réalité de notre monde,à savoir qu'on ne connait pas l'origine de l'homme, ni (en tout cas pas clairement) les événements historiques qui ont servi d'inspiration aux textes religieux. J'aimerais aussi savoir comment ont été crées les Ackerman,le processus concret. J'aimerais bien savoir aussi pourquoi la mère de Mikasa est arrivée derrière les murs alors que son pays d'origine est si loin. Mais j'aimerais aussi savoir pourquoi le grand-père d'Armin possédait un livre traitant du monde extérieur alors que s'intéresser au monde hors des murs était strictement interdit par le gouvernement. Et aussi pourquoi Armin se trimballe avec, s'il a trouvé tout seul le bouquin caché quelque part ou si on le lui a donné.
  9. papillonrouge24

    SnK Chapitre 111

    Je ne vois pas trop en quoi effacer la mémoire des Eldiens permettrait de résoudre le gros problème qu'ils ont sur les bras. On aboutirait juste à une situation similaire à celle du début du manga quand on est encore derrière les murs et ignorants de la marche du reste du monde...
  10. papillonrouge24

    SnK Chapitre 110

    N'oublie pas que des ressemblances dans le design des personnages ne veulent souvent pas dire grand-chose, c'est juste Isayama qui recycle son style.
  11. papillonrouge24

    SnK Chapitre 110

    Pourquoi pas? Isayama n'a peut-être pas encore dessiné les scènes, mais les animateurs pourraient les représenter eux-mêmes, non? Parce que les positions des corps ne correspondent pas trop à celles des cadavres de la première escouade Livaï. Ils n'étaient pas si rapprochés de plus, si je me souviens bien.
  12. papillonrouge24

    SnK Chapitre 110

    La VA est sortie sur reddit.
  13. papillonrouge24

    Concernant Armin

    Hop, hop, hop, je vais répondre. Alors je sais qu'on demande un avis sur la première saison mais je vais devoir un peu déborder. Attention, gros, gro pavé incoming. Mais sous ce pavé, la page. Ah Armin ! Mon gros coup de cœur de SNK. S’il faut que je parle d’Armin, je dois évoquer d’autres choses avant pour remettre ma découverte d’Armin en contexte. Etant déjà relativement âgée et n’ayant plus la naïveté d’une adolescente qui découvre la fiction, ses codes et ses stéréotypes, je regardais SNK avec beaucoup de distances et pas trop d’investissement affectif. Le premier épisode avec Eren qui jure de manière très shonenesque de tuer tous les titans ne m’avait ni énervée, ni emballée extraordinairement, juste bien plu. Surtout que je matais ça tard le soir avec le cerveau en sous-régime, voire dans le coton. Du coup, je ne me suis pas trop concentrée sur les persos au début, ne sachant pas que l’œuvre d’Isayama allait être si forte et si cohérente. Alors bon… en commençant de regarder la série, j’ai beaucoup remarqué, et avec pas mal d’agacement, les tics classiques de l’animation japonaise : l’exagération dans les images, les gros traits sur le côté pour donner l’impression qu’il y a du mouvement et transmettre une sensation de violence, les ralentis abusés… et surtout l’épisode 10 m’avait très peu plu. Quel abus dans la mise en scène ! C’en était ridicule. A l’époque, le personnage d’Armin ne me plaisait pas particulièrement, comme les autres d’ailleurs. Il ne me déplaisait pas particulièrement, comme les autres d’ailleurs. Mais le mise en scène gâchait tout l’esprit de la scène elle-même. Il a vraiment fallu que je pense à l’action d’Armin en elle-même pour en apprécier toute la noblesse, sinon le ridicule des images l’aurait complètement noyée. Bref, Armin a commencé à me plaire très sérieusement dans l’arc du Titan Féminin, même pas au début, mais vers l’épisode 20, quand son esprit réaliste et pragmatique a commencé à se montrer, lorsqu’il comprend la manœuvre risquée du commandant Erwin. A ce moment-là, j’étais conquise, je me souviens d’avoir eu un shot d’endorphine. C’est un personnage qui m’a surprise et fait énormément plaisir. Bien que son début larmoyant dans la série ne m’ait pas dérangée (contrairement à d’autres apparemment) et que maintenant je trouve ces débuts totalement crédibles (Armin c’est quand même un gars qui sait que physiquement il n’a pas le niveau, et qui voit son groupe se faire massacrer comme un rien, Eren se faire démembrer), il montre une personnalité si intéressante après… si contrastée, si paradoxale, que je n’ai pu y rester insensible. Je vois beaucoup de monde sur la toile parmi ses fans s’extasier sur sa bouille toute cute, et en déduire un peu facilement que c’est un perso pur, innocent, tout gentil et je trouve ça un peu dommage. Bien sûr, Armin ,n’est pas méchant, il est très sensible, mais il est loin d’être ingénu et naïf. Il a un côté très pragmatique qui le mène à énoncer des réflexions qui peuvent paraître dures et froides, mais qui sont malheureusement vraies : que contre des monstres, il faut en devenir un, que les foules sont faciles à manipuler et que parfois il faut les manipuler pour un bien supérieur (pour ceux qui ont lu le manga, vous savez de quoi je parle). En gros, Armin, il est à la fois sensible et froid, à la fois toujours conscient de ses limites mais dans le désir constant de faire face, à la fois anxieux et ferme, apeuré et intrépide jusqu’aux extrêmes. De plus, Isayama s’est ingénié à nous faire comprendre dés le début qu’Armin ne manquait pas de courage moral. Face à ses agresseurs, dans le premier épisode, il ne peut répliquer physiquement, mais il n’hésite pas à répliquer verbalement et à défendre ses convictions. Sans parler du fait qu’il s’intéresse au monde extérieur alors qu’un tel intérêt risque de lui attirer de graves ennuis… En gros, j’ai eu l’impression, surtout pendant l’arc de Trost, qu’Isayama voulait en faire une espèce de « heros-bis » aux côtés d’Eren, car en même temps qu’Eren s’aperçoit qu’il a une capacité extraordinaire, Armin se réveille, prend les choses en main et sait comment faire bon usage de cette nouvelle capacité d’Eren. Maintenant (dans les récents scans), avec la nouvelle capacité d’Armin, j’ai l’impression qu’Isayama fabrique un … je ne veux pas dire antagoniste pour Eren, mais un contre-pied à la puissance d’Eren. Quant à son intelligence… il faut dire que ceux qui font remarquer qu’elle est commandée par es besoin du scénario n’ont pas tort, mais c’est un fait constant dans SNK : c’est le scénario qui dicte le comportement des personnages. Les personnages ne peuvent aller plus vite que le scénario, au risque de gâcher les surprises. Et là je vais citer ce que j’ai dit sur le forum de JVC (et oui !) : Ca saute aux yeux dans l'épisode 17. Car, quand on y pense, Isayama a bridé l'intelligence d'Armin pour ne pas empiéter sur la suite de son histoire. En gros : Armin voit arriver le titan féminin et il déduit un paquet de trucs à partir de presque rien. Ouah. Mais franchement! Puisqu'on vient de nous présenter Armin comme un grand perspicace, comment expliquer que l'attitude de Reiner ne lui met pas la puce à l'oreille quant au fait que Reiner est dans le coup? Parce que tout est là pour qu'un esprit tel que celui d'Armin puisse comprendre : Reiner ôte sa capuche (alors que c'était un moyen pour que son visage reste inconnu du titan féminin, c’est donc qu’il voulait que le titan féminin le reconnaisse bien, li, Reiner)), il fait un tour dans la main d'Annie et hop juste après la voilà qui galope dans la bonne direction. (Tiens d'ailleurs, comment Annie fait-elle pour connaître la structure de la formation? A-t-elle assisté au briefing comme les autres?). A partir de ces éléments, Armin aurait pu deviner ce qui se tramait...On peut même difficilement dire que c'est le fait que Reiner soit un ami qui l'empêchait de le soupçonner car Armin avait déjà franchi cette étape en soupçonnant Annie. Mais Isayama ne voulait pas s'occuper de Reiner et Berthold encore, simplement poser les bases de la narration à suivre immédiatement après : la capture d'Annie. C'est pourquoi, une fois cet arc terminé, pour revenir à Reiner et Berthold, il faut le rapport d'Hanji et une soudaine illumination d'Armin qui comprend ce que le scénario lui interdisait de comprendre bien plus tôt. Ca passe plutôt inaperçu, mais ça me gêne un peu. C'est comme lors de la bataille de RTS : Armin trouve Reiner, fort bien, puis aperçoit le titan charrette avec ses tonneaux et ne comprend pas de suite que Berthold peut s'y trouver. Il ne le comprendra que plus tard, quand le tonneau volera (si mes souvenirs sont bons). Mais il faut se rendre compte aussi que le personnage d’Armin est un peu spécial : il n’est pas qu’un personnage qui vit pour lui. Isayama se sert de lui pour souligner les points importants de sa narration, pour attirer l’attention du lecteur sur certains points qu’il veut mettre en avant…Les questions que le lecteur doit se poser, c’est Armin qui les formule. Ça donne au personnage un statut un peu bancal, en porte-à-faux : il n’est pas libre de développer uniquement son propre caractère, car sa charge de narrateur-bis lui impose d’avoir des idées et des remarques qui ne sont pas forcément représentatives de son caractère profond. Je pense particulièrement à ce qu’Armin pense d’Erwin. Armin approuve et comprend les manœuvres risquées d’Erwin prêt à sacrifier des gens pour en sauver d’autres. De ce fait, beaucoup de lecteurs ont cru qu’Armin allait marcher sur ses traces, ce qui n’est peut-être pas le cas, et peut-être une fausse piste d’Isayama. Parce que dans les derniers scans de RTS (et même avant) Isayama fait bien comprendre que le grand regret d’Armin c’est de ne pas avoir d’informations sur ses ennemis et d’être alors obligés d’avoir recours à la violence. Mentalité qui se confirme dans les derniers scans… Enfin, bref… je finirai en disant que voir Armin comme un fragile, une pleureuse, un boulet, c’est sérieusement manquer d’intelligence et de bonne foi. Isayama n’a écrit aucun personnage, dans les principaux, inutile ou boulet. Il ne peut pas se le permettre, son scénario est trop serré pour laisser du jeu à un personnage vide. Même Mikasa, qui n’a pas un développement de dingue, est utile en tant que tueuse de titan. On a le droit de ne pas aimer telle ou telle attitude de personnage, telle ou telle personnalité, mais il ne faut pas se ridiculiser en niant l’évidence et prétendre qu’Armin ne sert à rien. Il est au contraire fondamental dans la trame de l’histoire et ses interventions amorcent pas mal d’actions importantes.
  14. papillonrouge24

    SnK Chapitre 108

    A propos d'Armin qui proposerait qu'Eren soit donné en pâture à quelqu'un en cas d'entourloupe, on peut sérieusement penser qu'on peut interpréter ses propos non pas comme une suggestion personnelle, mais comme une prédiction de ce qu'il se passerait si l'armée jugeait Eren trop instable. Tout le monde a cru, et moi aussi, qu'Armin envisageait de faire manger Eren, cela ne serait plus vraisemblablement que l'exposé d'un aboutissement possible s'ils (Armin et Mikasa) ne parviennent pas à montrer qu'Eren est toujours du côté de Paradis.
×