Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



papillonrouge24

Members
  • Content Count

    70
  • Donations

    0.00 EUR 
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

papillonrouge24 last won the day on June 8

papillonrouge24 had the most liked content!

Community Reputation

111 Excellent

1 Follower

About papillonrouge24

  • Rank
    Pirate

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. papillonrouge24

    SnK Chapitre 124

    Je vais peut-être refaire des pavés sur Armin plus tard, mais pour l'instant je reprends juste ce que je cite de ton texte : non, non, non, Armin ne propose pas ça du tout. C'est une mauvaise traduction qui a fait croire à plein de monde qu'il suggérait de donner Eren en pâture. Armin prévoit simplement que l'armée décidera de le donner à manger à un autre soldat si elle estime qu'elle ne peut plus lui faire confiance. Il ne s'implique pas dans l'équation, ne fait pas de suggestion et n'exprime pas de souhait personnel
  2. papillonrouge24

    SnK Chapitre 124

    Quand j'écrivais ça, je ne pensais pas forcément à Mikasa ou Jean,mais à d'autres personnes de l'autre côté de la mer qui auraient pu souhaiter que tous ces combats se calment et cherché activement à œuvrer en ce sens. Jean et co ont suivi le plan de Kiyomi et bien sûr souhaitent la paix, mais j'ai l'impression qu'ils sont moins passionnés qu'Armin. Et puis surtout ils sont tous du même côté, il faut trouver des gens qui pensent comme Armin de l'autre côté. Oui...c'est logique. Le hic c'est que comme beaucoup de lecteurs ont en tête cette équation simplissime Armin=gros pacifiste qui ne sort que des naïvetés, équation collée comme une étiquette sur le dos de ce pauvre blondinet, on ne réfléchit plus trop à la pertinence de ses explications, on les classe direct dans la case " blabla de négociations inutiles". C'est aussi la réflexion que je me suis faite à propos de l'évolution des choses et l'impuissance d'Armin dans cet arc :ce n'est pas nouveau, c'est un personnage qui marche sur ce schéma impuissance/angoisse/solution. Mais là,ça dure longtemps, les deux premières phases. Isayama en tout cas le justifie assez bien, avec des raisons d'ordre psychologique crédibles, Eren étant en effet devenu un mystère pour ses amis. M'enfin,chais pas, j'ai l'impression que les gens lisent trop vite et n'apprécient pas la finesse d'Isayama, toutes les circonstances qu'il construit patiemment pour que les personnages soient poussés à faire telle ou telle chose ou ne pas faire telle ou telle chose. Bon exemple avec le Colossal: Armin l'a alors il faut qu'il l'utilise même quand ce serait une catastrophe. Je remarque le deux poids deux mesures: beaucoup comprennent Eren et son action parce que les circonstances présentées semblent le contraindre s'il veut que son île s'en sorte. Mais avec Armin, même quand une foule de circonstances expliquent logiquement ses actions, on lui en veut, parce que y'a pas de boum-boum. Les gens veulent des explosions, même si c'est idiot, c'est le critère pour déterminer si un élément de l'intrigue est intéressant ou non. Je le voyais bien causer avec Magath. Bon sinon, à ce stade, je ne vois pas du tout ce qu'il pourrait faire. Ni les autres d'ailleurs. Bon, bref, je vais pas faire un énorme pavé...Juste....c'est dur en ce moment pour ceux qui aiment Armin. Quelle épreuve!
  3. papillonrouge24

    SnK Chapitre 124

    Oui Armin, le pauvre...LE personnage le plus incompris de tout le manga. Il se prend des torrents de rage sur reddit sans que personne ou presque ne tente de comprendre un minimum pourquoi Isayama l'a gardé et en quoi il est particulier. Si on se souvient, au début d'RTS, Erwin confie à Armin une petite troupe de soldats quand ils doivent chercher et trouver Reiner. Armin a l'idée qui se révélera bonne, mais quand il donne son ordre de chercher dans le mur, tous ses soldats le regardent comme des ahuris, l'air de se dire "Mais qu'est-ce qu'il raconte lui, là?", finissent par lui crier dessus et y'a même un type qui le secoue comme un prunier n lui hurlant qu'ils n'ont pas le temps de jouer avec des ordres saugrenus. J'ai l'impression qu'Isayama a très bien réussi à causer cette même incrédulité chez les lecteurs dont beaucoup trouvent Armin à côté de la plaque, déconnecté, trop loin... Pourtant rien de nouveau sous le soleil,c'est comme ça que le personnage nous a été présenté dés sa première apparition. On dirait que certains le découvrent, et je crois que c'est le cas pour beaucoup qui n'ont pas bien regardé le perso depuis le début et l'ont lu de travers. Et je ne parle pas des certains passages de l'histoire et de ses dialogues que certains ne comprennent tout simplement pas, et réinterprètent à leur sauce. Je ne sais pas pourquoi les gens ont tellement de mal à voir la logique derrière l'évolution d'Armin, parce qu'il y en a une. Qu'ils n'aiment pas la logique, c'est une chose, mais il faut d'abord la comprendre. Bon, Armin peut être un personnage difficile à cerner, surtout avant l'ellipse,je veux bien, mais il y a des limites à la bêtise tout de même. Avec un peu d'attention et un minimum d'analyse, c'est faisable. Au lieu de ça, on préfère se rabattre sur le fameux " c'est Berthold en lui" pour expliquer certains de ses comportements. Le fait d'avoir mangé Berthold n'est sûrement pas pour rien dans les dispositions d'esprit d'Armin actuelle, mais de là à y voir Berthold qui habite sa conscience... On le croit moins intelligent parce qu'il ne devine pas tout des intentions d'Eren, son ami qu'il aime (oui, le déni a été gros et gras), et des éléments secrets de l'histoire auxquels il n'a pas eu accès, on le dit passif alors que si on réfléchit bien, il n'a juste pas été actif dans le sens voulu par les fans (la guerre), on lui en veut de ne pas remplacer Erwin alors que ce n'est pas son rôle dans la hiérarchie militaire et que, puisqu'on est dans un manga qui se veut (relativement) réaliste du point de vue du développement psychologique des personnages et du fonctionnement des structures socioprofessionnelles, c'était impensable qu'un gamin de 19 ans épris du monde fasse le job d'un vieux routard cynique. Armin est le seul personnage à penser sérieusement, avec passion et conviction personnelle, à la paix du côté de nos héros, ce n'est pas pour rien. Ça sonne atrocement bisounours, guimauve tout ce que vous voulez, mais réfléchissez: est-ce si inconcevable pour un être humain raisonnable que petit à petit les haines se calment? Armin lui-même a compris et pardonné. Il a pardonné aux guerriers, il tentait de faire parler Berthold encore à Shiganshina avant leur grande bataille... Et c'est logique au fond: quand soi-même on a un mode de pensée, qu'on est capable de certaines opérations mentales, on se dit naturellement qu'on est pas le seul et qu'il doit y en avoir d'autres capables des mêmes opérations. C'est d'ailleurs un piège aussi quand on pense ses propres raisonnements évidents alors qu'ils ne le sont pas forcément pour d'autres. Si lui y arrive,pourquoi pas d'autres, doit-il se dire. Et pourquoi y aurait-il qu'un seul Armin dans le monde?
  4. papillonrouge24

    SnK Chapitre 123

    C'est plus subtil que ça. Il n' y a pas grand-monde qui accuse directement Mikasa et Armin d'avoir causé le comportement d'Eren. C'est plutôt une tendance à souligner leur responsabilité à eux dans le malentendu entre eux durant les quatre ans de l'ellipse que je remarque. On sait qu'Armin et Mikasa se sont voilé la face pour ne pas voir qu'Eren changeait et pour garder l'image qu'ils avaient d'Eren durant l'enfance. Dans les faits, ils ont ignoré les mauvais signes. Ce qui se passe, c'st qu'avant le chapitre 123, je voyais des messages qui commentaient l'attitude de Mikasa et Armin et qui disaient principalement : "Oh ils sont bêtes et naïfs, Eren lui a une meilleure appréciation de la situation, il assure, pas comme eux qui ne font rien!" (en gros).Maintenant, c'est encore des critiques sur les deux pauvres amis, mais cette fois c'est plutôt : "Oh les mauvais amis quine prennent pas le temps et la peine de se soucier de leur pote qui déprime!". Pour faire simple, avant Eren était un mec solide, deter et clairvoyant, et maintenant c'est une victime qu'on a négligée. Deux éclairages pour le même personnage en fonction de ce qu'on veut en voir.
  5. papillonrouge24

    SnK Chapitre 123

    Il est toujours intéressant de voir comment les gens tentent d'expliquer le "choix" d'Eren, notamment sur reddit, où, depuis le dernier chapitre, on commence à voir des remarques du genre " Mikasa et Armin ne se sont pas souciés d'Eren pendant ces quatre ans alors qu'ils ont dû voir des signes de déprime sérieux",ou du genre "Mikasa n'a pas été à la hauteur face à Eren" parce qu'elle n'aurait pas dit ce qu'il voulait entendre dans le dernier flash-back, peut-être ce qui l'aurait fait changer d'avis selon ce que Mikasa elle-même se demande dans ce dernier chapitre. J'y vois encore un recours un peu malhonnête pour détourner la responsabilité du personnage qu'on n'a pas envie de charger et la mettre sur le dos d'autres personnages. Dans les faits, Mikasa et Armin se sont aveuglés volontairement, ils l'avouent et le regrettent eux-mêmes, mais Eren s'est tu de son côté. Dans les commentaires, on dirait qu'Eren est un petit garçon fragile à surveiller, sans tête, sans bouche pour parler, qu'il faut le traiter comme un patient en psychothérapie. Alors que, soyons honnêtes, pour l'instant,d'après ce qu'on sait, le plus grand responsable c'est lui : il détient des infos dont il ne parle pas. Il est en position de force et laisse son entourage dans le noir. C'était à lui de communiquer. Il a peut-être eu de bonnes raisons à ses yeux de ne pas le faire, cela ne change rien au fait que les discours de la fanbase montrent à quel point Isayama a réussi à manipuler son lecteur: jusqu'à presque lui faire accuser les amis d'un MC génocidaire de ne rien avoir fait et d'avoir laissé le pauvre chéri agir. C'est magistral de la part d'Isayama. Mais c'est gênant pour les gens qui se sont fait avoir.
  6. papillonrouge24

    SnK Chapitre 123

    Si l'on sort du cœur même du mécanisme de l'histoire et qu'on regarde l'oeuvre comme un objet fabriqué,pourquoi Isayama s'est-il embêté à introduire des personnages comme Magath (qui ne veut pas génocider les Eldiens), Falco, ou même Reiner (qui a bien relativisé sa mission), Berthold (enfin pour lui c'est plutôt un contre-exemple,son malaise l'ayant mené a faire un choix radical lui aussi et pas le bon pour lui) et Annie (qui finit par coopérer un peu avec ceux qui sont censés être ses ennemis)? Pourquoi a-t-il gardé Armin, au-delà du fait qu'il fallait se débarrasser d'Erwin afin que naissent Floch, les yeagerists et le Eren actuel? Je veux bien que ce soit pour faire un contraste avec le radicalisme d'Eren, mais ce serait tout? Sans parler de l'opinion de l'auteur, car au fond on s'en fout et qu'il est toujours casse-gueule de vouloir interpréter tel ou tel élément d'une fiction comme illustration des convictions de l'auteur, on voit bien qu'Isayama ne dépeint pas positivement les actes d'Eren, et qu'Eren lui-même les trouve regrettables. Alors pourquoi ces multiples suggestions vers une porte de sortie et une alternative possible? Je suis d'accord avec l'analyse de Ned sur la façon qu'a Isayama de mettre en scène ses personnages pris dans l'urgence. On ne peut, humainement, se résoudre à leur en vouloir d'avoir essayé de sauver leur peau comme ils l'ont pu. Dans le cas d'Eren, il nous manque un sacré morceau: on ne sait pas ce qu'il a vu. Mais je vais supposer que c'est quelque chose qu'il voyait se rapprocher parce que tout ce qu'il vivait depuis la mer confirmait que cela allait arriver, ou du moins le croyait-il. En voyant le discours qui faisait de Paradis le bouc-émissaire du monde, il a jugé que c'était plié.Et je suis d'accord pour dire que c'était un gros coup porté aux espoirs de nos héros, même Kiyomi se facepallm dans le fond en entendant l'orateur appeler à piétiner les démons de l'île. De plus, pressé par les circonstances,car s'il devait faire quelque chose, se devait être tant que Sieg et lui-même étaient en vie, il n'a eu d'autre choix que de se soumettre à la nécessité de duper son frère jusqu'à pouvoir profiter de lui afin de déclencher son projet de Grand Tremblement. Mais a-t-il eu raison? Pourquoi avoir pensé directement après le discours désespérant que la seule solution possible était celle que lui proposait son "souvenir du futur" apparemment apocalyptique? Eren ne s'est-il pas enfermé tout seul dans son destin en croyant si fort qu'il allait/devait se réaliser qu'il s'est réalisé ? Eren s'est-il fabriqué son propre destin exécrable, comme il s'est lancé lui-même dans l'histoire en soufflant des paroles malsainement encourageantes à l'oreille de Grisha dans la cave des Reiss? Effectivement, c'est facile à présente de dire "il n' y avait pas d'autre solution", on n'a pas été plus loin dans les négociations. Et non, Paradis ne faisait que commencer à explorer le terrain, à mesurer ce qui se disait sur eux seulement. C'était le début du début des balbutiements de leur découverte. La haine que le monde ressent pour les Eldiens est sans commune mesure avec les haines de notre monde, certes, elle n'est malgré tout pas non plus un bloc de pierre imbrisable et inusable, commetout sentiment collectif même cristallisé et poli par des centaines d'années de travail de l'imaginaire. A ce stade, même si la tâche paraît très difficile à nos héros, peuvent-ils être en droit de penser qu'elle n'est pas insurmontable? Car à leurs yeux ils viennent de commencer. Ont-ils tort de ne pas encore tout à fait laisser tomber l'exploration? Qui peut le dire? On ne sait pas. Ce qu'on sait, c'est que les actes d'Eren ont forgé après ça un univers où c'est visiblement mort.
  7. papillonrouge24

    SnK Chapitre 123

    On peut comprendre la vision qu'Eren a des choses s'il voit que même les gens qui sont censés défendre les Eldiens veulent s'en prendre à Paradis comme on le voit dans ce dernier chapitre, et on peut comprendre, intellectuellement, qu'il choisisse de raser le monde pour que son île vive, puisque le monde se jure d'éradiquer les Paradisiens. Et tel qu'on nous le montre, je n'ai plus l'impression de voir un esprit revanchard,du moins il s'est beaucoup transformé. Car si c'était un esprit revanchard qui l'avait guidé jusque là, alors ce serait minable. On est pas dans un cour de récré où on va taper le copain parce qu'il nous a tapé. Dans le domaine des relations internationales où des vies de civils sont en jeux, cet état d'esprit est indigne. Et qu'on puisse l'admirer me laisse baba. Pas qu'Eren ne soit pas intéressant, bien qu'il le soit surtout parce qu'on nous cache encore son raisonnement, mais bon de là à se réjouir qu'il se venge comme un sale gosse, c'est désolant. La fiction n'est pas là pour faire la morale, mais les réactions des lecteurs devant les derniers arcs me laissent un peu effrayée. Les gens s'accrochent à un personnage qu'ils ont aimé en lui trouvant des excuses...juste parce qu'ils ont pris l'habitude de le suivre. Je trouve que cela en dit long sur leur éventuel comportement dans la réalité lorsqu'ils ont affaire à des figures politiques ou publiques importantes qu'ils ont plus ou moins fantasmées.
  8. papillonrouge24

    SnK Chapitre 123

    Même l'enfant dort... est-il bourré lui aussi? Bizarre. EDIT: enjoy https://mangadex.org/chapter/742517/1
  9. papillonrouge24

    SnK Chapitre 122

    J'avais cru apercevoir aussi que les yeux d'Ymir saignaient quand elle fuit devant les chasseurs avant de tomber dans l'arbre et j'avais pensé que c'était peut-être pour ça que la liaison de chair avec le titan des shifters se fait en grande partie à travers les yeux qui en gardent les marques (le ver aurait agi dans la blessure d'Ymir pour créer un "passage", que sais-je...), mais en regardant bien, j'ai plus l'impression qu'elle saigne du front et que le sang coule jusqu'à ses yeux. Il faudrait que quelqu'un confirme.En même temps, j'ai du mal à lire les dessins parfois.
  10. papillonrouge24

    SnK Chapitre 122

    Dans ma tête, c'est clair: Ymir n'était pas une Eldienne, elle a été capturée et réduite en esclavage par des Eldiens. Du coup, l'ironie est qu'alors que jusqu'à récemment on pensait que les Eldiens que nous connaissons avaient pour ancêtre une entité surnaturelle qui les avait crées, c'est plutôt l'entité surnaturelle qui a été créée par les Eldiens. Il est clair pour moi qu'elle n'est pas du côté des Eldiens. De là à dire qu'elle s'énerve juste contre Sieg et lâche les Colossaux rien que pour lui...ce serait un peu dommage. Il est possible que dans sa rage elle mette dans un même paquet tout le peuple eldien. Voir l'humanité, si elle en a vraiment ras la casquette. Sauf si Armin arrive à la calmer. 😁 Quelle tragédie pour les Eldiens d'à présent condamnés par leurs ancêtres à la haine du monde et à la haine d'une autre de leur ancêtre, qui est en même temps la cause de la haine du monde... Quel nœud!
  11. papillonrouge24

    SnK Chapitre 122

    L'un n'empêche pas l'autre. Il peut très bien comprendre qu'Ymir souffre et lui dire ce qu'elle veut entendre pour la soulager tout en l'utilisant. Ce qui m'inquiète le plus, c'est qu'Ymir éveillée semble avoir le contrôle sur ce qu'il se passe, et non plus Sieg ou Eren. C'est elle qui réveille les titans des murs, personne d'autre. Et à qui pourrait-elle s'en prendre? Qui sont et ont été ses oppresseurs? Pas les Mahrs...ce sont les Eldiens qui l'ont maintenue en esclavage tout ce temps, depuis son enfance jusqu'à son après vie. Pourquoi Eren (qui a vu l'histoire d'Ymir évidemment) tient-il à secouer une jeune fille qui a toutes les raisons d'écraser son propre peuple? Qu'est-ce qu'il espère?
  12. papillonrouge24

    SnK Chapitre 122

    Beau, beau, pas tellement... L'attitude corporelle d'Eren (le câlin) et le discours pris au premier degré peuvent sembler jolis. Mais il est aussi en train d'essayer de manipuler Ymir pour qu'elle fasse ce qu'il veut parce qu'ilsait que si elle s'éveille et réagit comme un humain normal à ce qu'elle a vécu,elle n'aura qu'une envie,c'est de laisser libre cours à sa rage: " prête-moi ta force!" (maintenant peut-être qu'elle ne fera pas ce qu'il veut...). Il n'est pas dans la bonté désintéressée. Par contre, en effet il a su trouver l'attitude pour se gagner Ymir. A qui il n'avait rien à pardonner d'ailleurs. C'est très subtil.
  13. papillonrouge24

    SnK Chapitre 122

    Bon, je m'y risque alors : https://mangadex.org/chapter/722613/36
  14. papillonrouge24

    SnK Chapitre 122

    Je l'ai, mais je ne sais pas si je peux le mettre ici.
  15. papillonrouge24

    SnK Chapitre 122

    Chapitre en anglais disponible. Ymir a été une fillette esclave du peuple Eldien avant d'acquérir le pouvoir des titans par hasard, dirait-on, en tombant dans une source alors qu'elle fuyait ses oppresseurs qui l'avaient prise en charge et tentaient de l'assassiner comme un gibier (GoT reference, pour ceux qui voient). Une fois ses pouvoirs en elle, les chefs Eldiens l'ont exploitée, le chef suprême l'a obligée à porter ses enfants, et lorsqu'elle est morte, il l'a donnée en pâture à ses trois filles, pour que son pouvoir ne se perde pas. Eren parvient à la réveiller dans ce chapitre, mais si c'est un désir de révolte qui l'anime, ce n'est pas Mahre qu'elle va viser, mais les Eldiens qui étaient ses oppresseurs, et qui le sont toujours, comme l'a dit Sieg récemment, c'est elle l'esclave de la famille royale. Les Eldiens ont eux-mêmes crée la source de leurs misère et de la méfiance que les autres nations gardent envers eux.
×