Jump to content

Kag5n

Members
  • Content Count

    135
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Kag5n last won the day on November 2 2020

Kag5n had the most liked content!

Community Reputation

168 Excellent

About Kag5n

  • Rank
    Pirate

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Franchement, lorsqu'on met en perspective cette déclaration et les révélations du dernier chapitre, c'est fou comment ça fait dissonance. Y'a clairement un truc qui ne vas pas je trouve. Eren a littéralement fait tout ce qu'Isayama critique ici.
  2. Je comprends ce que tu dis, et tu as raison dans le sens ou dès les premières implications du vrai mécanisme derrière les paths, on pouvait voir cette contradiction. Mais là ou ça ne me génait pas dans le chap 121 et ou ça ne me gène que maintenant, dans le chap 139, c'est qu'avec Grisha, Eren utilise cette spécificité pour réaliser un objectif dont il a envie. A l'époque, cette scène nous a été présenté comme un accomplissement, comme une réussite d'Eren qui avait fait en sorte d'arriver à ce moment précis pour faire exactement ce qu'il a fait à Grisha car c'était pleinement ce qu'il voulait faire. Car il avait besoin que ça arrive pour provoquer le Grand Terrassement qui correspondait à son envie primaire (qu'il a toujours gardé même dans ce chapitre final bien que ça s'oppose totalement à son autre envie que ses amis l'arrête dans son acte). Ici, c'est tout l'inverse, Eren n'utilise pas les Paths pour effectuer un acte qu'il attendait et qu'il voulait faire, mais ce sont les Paths qui l'utilisent pour provoquer un évènement qui devait avoir lieu et ne pouvait pas avoir lieu sans lui. Evènement que l'on comprend de par son importance immense, et le poids que ça a eu sur lui, était totalement aux antipodes de ses envies et de ce qu'il aurait accepté de faire sans tenter ne serait-ce qu'un peu de résistance. C'est ça pour moi, le problème avec le fait que ça vienne si tard ce qui rejoint un peu ton propos final, mais pour moi, ça n'a été que le dernier coup de massue pour anéantir le personnage, ce timing.
  3. Grosse déception de mon côté, les deux derniers chapitres, bien qu'ils s'éloignaient de la fin que j'aurais aimé étaient bons, bien écrits et je n'avais pas grand chose à redire sur ces derniers, je m'étais fait à l'idée que la vision d'Isayama était différente de la mienne et je l'avais accepté. Mais ce chapitre, non, désolé, c'est trop pour moi. Déjà, lors de ma lecture, je n'ai rien ressenti, je m'attendais à vivre au moins ce chapitre. Par exemple, le 138 bien qu'éloigné de mes espérances initiales avait eu le mérite de me détruire et de me faire verser ma larme sur ses dernières scènes, la scène magnifique du see you later, et la dernière planche lourde de sens. Mais là, rien. Encéphalogramme plat, j'ai même buggé quelques instants devant cette planche devenue iconique en quelques heures, catalysant tous les maux de cette fin, cette planche ou Eren est mis au sol, dans la mer, et qu'il pique une crise comme quoi Mikasa ne doit pas refaire sa vie avec un autre homme ou au moins porter son deuil pour une dizaine d'années. Et une fois arrivé à la fin du chapitre, je me suis senti vide, un sentiment d'inachevé, comme si je n'avais pas eu droit à la fin. L'histoire n'est pas fini, Isayama coupe avant de nous montrer la finalité du choix qu'il a décidé de peindre. Un gros sentiment de "tout ça pour ça ?". D'abord les choses que j'ai aimé, ou bien que j'ai trouvé qui ont fait sens, étaient logiques : - La parallèle Mikasa/Ymir est bien établi, le personnage d'Ymir aura eu droit à une explication, elle aimait le Roi Fritz (bien que cette relation soit malsaine au possible) et a été l'esclave de ses descendants à cause de cet amour qu'elle ne se résolvait pas à éteindre et il a fallu qu'elle voit Mikasa, qui voue un amour aussi fort pour un être aussi monstrueux se résoudre à prendre la décision ultime de le tuer. Ymir a eu ce qu'elle cherchait, le parasite est sans doute mort car resté trop longtemps dehors sans hôte, ce fil de scénario est clôt d'une manière pas trop mal. - J'ai beaucoup apprécié la fin de l'arc "Livai" avec les fantomes de ses compagnons morts au combat et lui, seul rescapé pour voir le monde sans titans qu'ils ont si longtemps cherché à créer à travers leurs sacrifices. La planche ou il verse sa larme sans qu'on voit ses yeux est très poignante, j'ai même cru l'espace d'un instant qu'il allait mourir de séquelles, en paix pour rejoindre ses compagnons (mais j'ai oublié l'espace de cet instant, qu'il n'avait pas trop de séquelles en fait ^^) - Le fait qu'Eren ne voulait pas tuer ses amis est cohérent avec l'amour qu'il leur porte et les déclarations dans le flashback sur le futur héritier de son titan, puis ça permet d'expliquer pourquoi il n'y eu aucun mort du coté de l'Alliance lors de la bataille finale. Le but d'Eren n'a jamais été de les tuer, donc qu'ils réussissent sans trop de bobos peut paraitre cohérent de ce coté là. - A la fin, j'ai apprécié qu'Armin, Jean et Connie soient interdits de sol chez eux, à l'Ile du Paradis. Ils ont trahis ses habitants, ont tué des soldats qui se battaient pour leur protection et sont maintenant "de connivence" avec de potentiels ennemis même si ils prêchent la paix, et avec d'anciens ennemis avérés à leur nation (Reiner, Annie et Pieck). Je me dis qu'au moins, ils ont sacrifié quelque chose dans leur souhait altruiste de sauver le monde au détriment de leur patrie, parce que ça nous a été présenté comme un vrai dilemme, notamment avec un Jean tiraillé. On nous a répété dans le récit, qu'arrêter Eren, c'était un aller simple pour l'enfer pour l'ile du Paradis dans la foulée. Et ils ont tout de même fait ce choix, et maintenant ils payent, ils sont exilés. Je trouve ça juste, cohérent avec le récit d'Isayama jusqu'à maintenant. Les voir chiller sur l'ile comme si de rien n'était après avoir arrêté Eren et laissé 20% du monde capable de les rayer de la carte, ça serait pas du tout passer. Viennent les points que j'ai détesté, et le premier, qui m'a, pour le coup, fait halluciner, c'est cette crise qu'Eren nous sort comme quoi il refuse que Mikasa refasse sa vie avec un autre homme et doit au moins porter son deuil pour 10 ans. J'ai trouvé ça totalement sorti de nulle part, Eren n'ayant jamais montré telle attachement pour cette dernière. Je ne comprends pas, si il voulait tellement vivre avec elle, pourquoi n'a-t-il jamais rien fait avant ça ? Pourquoi ne lui a t il jamais montré la même affection qu'elle lui porte, même avant qu'il n'ait sa vision du futur ? Ca m'a l'air sorti de nulle part, comme si Isayama avait inséré ça à la dernière minute, et le plus dégueulasse dans tout ça, c'est que cette relation est mise en perspective avec l'immonde relation entre Ymir et le Roi Fritz, ou dans les deux cas, les femmes vouent un amour sans borne pour une figure ayant commis des actes d'une cruauté immense mais qui ont continué de les aimer malgré tout, Mikasa ayant fait ce qu'Ymir ne s'était jamais résolue faire. Mais ça, encore, ce n'est rien comparé au vrai point qui m'a mis plus bas que terre. C'est celui qui rend pour moi cette fin mauvaise et remets même en question mes sentiments sur le manga jusqu'à maintenant, chose que je ne voulais absolument pas ressentir, que je ne pensais même pas ressentir il y a encore quelques mois, pour moi, après tout ce qu'Isayama nous avait montré, c'était impossible qu'il me déçoive jusque là. Dans le pire des cas, il aurait fait une fin que je trouve moyenne, aurait terminé les arcs narratifs d'un peu tout le monde de manière logique même si ce n'était pas en accordance avec mes espérances. Mais là, il a complément détruit le premier argument qui m'avait fait tant aimé ce manga depuis l'arc Mahr, et c'est le personnage d'Eren. Comme je l'ai déjà dit, le fait que son plan était de faire d'Armin et des autres les sauveurs du monde en le tuant, en gros une Lelouch, est une bonne chose si on prend le flashback sur la discussion pour choisir l'héritier du titan assaillant comme élément initiant cette envie. Cependant, c'est fou ce que le Eren de ce chapitre est incohérent et se contredit sans cesse, le personnage n'a plus aucun sens. C'est un schizophrène qui habite en lui deux personnalités différentes. Le gars nous dit qu'il a vu dans le futur que l'Alliance allait le stopper, donc que tout ce qu'il a fait depuis la cérémonie des médailles était en vue de ce moment, qu'il a frappé Armin et blessé Mikasa pour qu'ils s'opposent à lui et le fasse arrêter le Grand Terrassement. Puis, juste après, il nous dit qu'il avait envie de réaliser le Grand Terrassement, une envie "irrépressible", et quand Armin lui demande pourquoi, la réponse est un simple "je sais pas" !!! Sérieusement ?!!! Le gars voulait tuer tout le monde, mais voulait que ses amis l'empêchent de tuer tout le monde ? Qu'est-ce qui s'est passé dans ce chapitre ? J'ai juste buggé en lisant cette conversation entre Eren et Armin qui dans les apparences semblait bien commencer. Le gros sentiment que j'ai eu, c'est que le Eren en face de moi n'était pas le Eren que j'ai connu depuis quoi ? ~4 ans maintenant, entre le chap 90 et 138, soit un gros TIERS du manga. J'entends les arguments de ceux qui disent que le Eren de ce chapitre, c'est le VRAI Eren, celui du début, le gamin et donc que rien n'est incohérent, que c'est le Eren froid et manipulateur qui ne correspondait pas au personnage, qui était juste un masque. Mais désolé, pour moi, ça ne passe pas. Tu ne bases pas ton personnage principal sur un mensonge pendant près d'1/3 de ton histoire assez longue. Ce chapitre m'a donné le sentiment que la fin à la Code Geass ne rentrait pas du tout dans les plans d'Isayama à la base, le but originel d'Eren n'a jamais semblé porter la haine du monde pour faire de ses amis des sauveurs comme il le dit ici. Le Eren froid n'était pas un acte à l'époque et il y a pleins de preuves pour le montrer. Puis ce n'était pas "out of character", Eren avait simplement évolué, l'arc du Coup d'Etat ayant provoqué une vraie remise en question du personnage sur sa place dans le monde, son role, il avait perdu cette sensation d'être un être spécial, il n'était qu'un homme parmi d'autres, avec une mission. Et la cérémonie de la médaille lui a montré le chemin pour arriver au futur qu'il espérait malgré sans doute, des sacrifices et dommages collatéraux qu'il devait apprendre à supporter. Qu'est-ce qui me fait dire ça, pourrait-on me dire ? Toutes les scènes d'Eren avant ce chapitre à peu près. J'avais vu un poste sur Reddit qui compile beaucoup de phrases d'Eren de cette ordre comme : "je continuerais d'avancer jusqu'à détruire tous mes ennemis" de la déclaration de guerre "notre seul recours est de réveiller les titans dormant dans les murs et de réduire ce monde en poussières" "j'apporterais la ruine à ce monde" "la seule manière de détruire le cycle de haine et de détruire la civilisation extérieure et nettoyer son histoire avec" du chap 130 quand il parle seul à seul avec Historia Le truc qui me choque le plus, c'est que beaucoup de ce type de phrases sont des monologues INTERNES!! Le gars se parlait à lui-même, le TATAKAE c'était pour se convaincre lui même de détruire le monde mais à la fin, on nous dit que non, il ne voulait pas détruire le monde (mais en fait si ?) Pourquoi il dit ça à Historia si il n'en croit pas un seul mot ? Pourquoi il dit ça à Historia en fait ? Ca n'a eu aucun impact sur le scénario, ça n'a servit strictement à rien, ce flashback entre eux deux ou il lui explique son plan et qu'elle lui dit qu'elle peut tomber enceinte ? C'est la scène qui me fait dire qu'Isayama, jusqu'au dernier moment, hésitait sur la fin, il aurait pu aller dans un sens comme dans l'autre, délaissant certains points de scénario dans l'un ou l'autre cas. Mais force est de constater qu'il a choisi la direction la moins naturelle, celle qu'il semblait avoir le moins prévu et maintenant, il essaye de raccorder comme il peut certains points. Certains avec brio, d'autres ou c'est carrément laissé en plan. Historia n'a donc servit à rien de toute l'ellipse, son enfant n'a eu aucun poids, le mystère derrière sa grossesse n'en était pas un. J'ai vraiment l'impression, jusqu'au chapitre 130 au moins, qu'Isayama plantait encore les graines pour une fin totalement différente, plus proche de celle qu'il avait en tête initialement. J'ai comme la sensation que jusqu'au bout, il s'est laissé une possible porte de sortie pour faire une fin à la Code Geass créant certaines incohérences avec l'autre porte qu'il s'était donné vers une fin proche de l'Akatsuki no Requiem. Car parlons en de l'Akatsuki no Requiem. Beaucoup rabaissent ceux qui espéraient une telle fin en les reléguant à des fans en plein fantasme, qui devraient relire le manga ou que sais-je ? Mais d'ou vient cette fin ? Elle vient du clip officiel de Linked Horizon, le groupe qui chante les openings de l'anime, pour la musique de l'ending de la Saison 3 Partie 1, Requiem quelque chose en allemand je crois mais que j'ai oublié vous m'excuserez, ou Akatsuki no Requiem le titre japonais. Dans ce clip, on voit ce qui s'apparente à un Eren âgé, visiter tous les jours des tombes au cimetière alors que sa version enfant l'espionne et voit à travers ce qui s'apparente aux paths, exactement le Grand Terrassement. Cette vision provoque la haine d'Eren enfant envers sa version future qui a provoqué une telle horreur avant de se raviser en voyant à quel point ce dernier se sent immensément coupable de ses actes jusqu'à la fin de ses jours avant de disparaitre pour laisser place à un monde nouveau, ou la végétation se remet à pousser dans un terrain devenu vague jusque là. Moi j'ai envie de dire, il vient d'ou ce clip ? Linked Horizon, c'est un groupe crée par revo POUR l'attaque des titans, leur musique, leurs couv de disques, leurs paroles, c'est toujours lié à l'attaque des titans. Donc, qui a écrit le storyboard de ce clip ? Un clip qui est sorti bien avant le grand terrassement et la scène à l'intérieur s'y rapproche beaucoup trop pour n'être qu'une simple coincidence. Pour moi, rien que l'existence de ce clip me fait dire que c'est une fin qu'avait en tête Isayama, après bien sur, une fin parmi d'autres dont celle qu'il nous a pondu et qui fait écho à certaines questions qu'il avait posé par le passé. J'ai l'impression que c'est un peu comme Horikoshi, l'auteur de My Hero Academia qui a ses débuts avait eu une idée de fin qu'il a abandonné et qu'il a bien voulu utiliser dans un film semi/pas canon à la place. Ici, le clip de Linked Horizon c'est un peu comme le film. Mais mon problème, c'est que j'ai l'impression qu'Isayama a gardé en tête cette possibilité pendant très longtemps, jusqu'à même le chapitre 130, il semait encore de possibles graines avec cette discussion entre Historia et Eren qui maintenant est un trou béant de scénario car ce n'est pas cette fin qu'il a fini par choisir. Pour moi, le Eren qu'on a dans le chapitre final, c'est un peu un rétropédalage, un retour en arrière forcé ou Isayama veut nous faire croire que son évolution jusqu'à maintenant n'était qu'une farce. Et c'est parce que cette évolution menait initialement vers une autre fin, qui aurait beaucoup plus fait sens avec le Eren qu'on a eu jusqu'à maintenant, qui avait pris une place si importante dans le scénario. Pour moi, le Eren qu'on a eu jusqu'à maintenant, jusqu'au chapitre 131 même, laissait penser qu'il se battrait jusqu'au bout pour atteindre cette liberté qu'il cherchait tant, et même si pour ça il devrait en payer le prix. J'ai dis plus tôt que la scène ou il déclare son amour pour ses amis dans un flashback rend logique le Eren de ce chapitre. Mais pour moi, cette scène aurait très bien pu aussi faire sens dans cette fin "initialement prévue". Pour moi, Isayama avait essayé de dresser des thématiques dans son manga depuis l'ellipse, à propos de la liberté, de la guerre, et de la paix. Et Eren aurait du payer un fort tribu pour atteindre cette liberté naïve qu'il convoitait tant. Je pense qu'il se dirigeait vers une fin ou il réussit le Grand Terrassement mais ou pour se faire, il aurait du tuer ses amis pour l'atteindre. Et finalement, seuls entre Eldiens dans cette terre dépeuplé, il se serait retrouvé au milieu de nouveaux conflits car l'humanité n'est faite que de ça. Et à la fin, Eren se serait dit qu'il aurait fait tout ça pour un résultat si insignifiant en fin de compte. Pour moi, avec cette fin, Isayama serait aller au bout de son idée et des thématiques qu'il a essayé de dresser avec Eren jusqu'à maintenant, la montée des Yeagerists au pouvoir par exemple, clairement montrée comme une mauvaise chose, qui était la perche parfaite pour montrer à Eren la réalité de l'humanité après avoir réduit à néant les autres population, ou encore les paroles d'Historia qui dit qu'elle "détruira le monde" comme un foreshadowing qu'elle aurait été de connivence avec Eren dans ce plan, ce qui expliquerait la raison de leur conversation secrète et aurait fait, sans doute d'Eren le père de son enfant avec tous les liens que la natalité ont avec la caractérisation du personnage. J'ai limite l'impression que Mikasa a pris la place d'Historia à la dernière minute en tant que miroir d'Ymir. Car depuis le début, Historia semblait avoir été construite comme la nouvelle Ymir, dès le début à travers le livre que sa soeur Frieda lui faisait lire, sa personnalité de Christa, puis son émancipation pour devenir une femme qu'Ymir n'avait pas réussit à devenir. Jusqu'à ce qu'Historia accepte, comme son ancêtre, de devenir un bouc émissaire, une mère pondeuse de Titan avant qu'Eren ne s'y oppose et accepte de sacrifier le monde entier pour empécher qu'elle finisse par subir le même sort. Puis au dernier chapitre, on apprend au dernier moment que la personne qu'Ymir attendait, bah en fait c'était Mikasa, à travers l'acte de tuer l'amoureux sanguinaire. J'ai pas compris, ça me donne un effet similaire à Arya qui vole le kill destiné à Jon dans la dernière saison de GoT pour juste "subvert the expectations" alors que je sais que la fin de Mikasa qui tue Eren était prévu depuis le début. Je ne comprends pas. Même si je savais très bien qu'on aurait pas cette fin après les deux derniers chapitres, j'osais espérer qu'Isayama aurait des réponses expliquant les agissements d'Eren jusque là, ou ceux d'Historia. Mais Eren répond à Armin "je sais pas" quand il lui demande pourquoi il a fait ça, et Historia (si on exclut la lettre) n'a pas dit un seul mot de toute la période post ellipse. Donc, le Eren qui s'oppose au fait qu'Historia ne devienne une nouvelle Ymir et la protège au point de lui confier ses plans et provoque, limite le grand terrassement pour elle, pour ne pas faire le plan des 50 ans, il est plus là en fait ? Isayama me dit ici qu'il n'a jamais été là Eren s'arrête à 80% du Grand Terrassement comme si c'était un acte de gentillesse pour Armin qui le remercie d'être devenu un meurtrier (cette phrase est tellement folle sortie de sa bouche, alors qu'il insultait limite Eren en live pendant le GT). A la fin, 20% du monde restant, c'est l'équivalent d'un continent, et l'ile du Paradis ne vaut rien face à ça et est toujours en retard technologiquement. Puis n'a plus l'arme de dissuasion qu'était le Grand Terrassement, ni assez d'hommes pour constituer une défense suffisante. On nous fait comprendre que l'ONU ou son équivalent existe toujours, et la seule raison pour laquelle l'ile est toujours debout, c'est parce que cet organisme est sous le charme d'Armin le héros, tel le nouveau Willy Tybur, et bis répétita, la boucle continue. Et puis, les Yaegerists qui sont maintenant l'armée de l'ile et dont la représentation est limite vue comme positive. On dirait vraiment qu'Isayama a pondu ça à la dernière minute pour le coup. A la fin, le conflit mondial n'est pas fini, il ne fait que commencer presque, d'après les paroles d'Historia, il terminera sans doute lorsqu'Eldia ou le monde sera détruit. Mais ici, Isayama nous coupe l'herbe sous le pied, il n'assume pas son choix, il ne nous montrera pas l'issue de ce conflit. Eren n'a rien changé, le status quo perdure, l'histoire a commencé avec le monde entier contre une ile régit par un régime totalitaire et finit dans la même situation minus les Titans, mais les titans n'étaient à la fin qu'une arme, un prétexte pour hair les eldiens dans le présent. Maintenant, le monde peut hair les eldiens à cause de ce qu'Eren leur a fait, Eren qui est devenu une figure divine pour son peuple. Donc rien n'a changé. C'est ça le pire, c'est qu'à la fin, ce qu'a fait Eren n'a servit absolument à rien. La liberté n'est pas acquise, la paix non plus n'est pas acquise. Il n'y a pas de réponses aux thématiques abordés par le récit et le personnage car Isayama n'est jamais allé au bout de l'idée, il a juste choisi de ne pas répondre. Pour savoir si la liberté aurait mérité autant de sacrifices, Eren aurait du vivre la situation de liberté acquise par ces sacrifices et voir si c'était le bon choix malgré les sacrifices ou alors au contraire si cette liberté tant recherchée n'était qu'une chimère qui ne valait pas tant de vies perdues. Et donc au final, on aura jamais la réponse, même à l'opposé du spectre, du coté Alliance, on aura jamais la réponse sur la thématique qu'ils représentaient et si ils avaient raison, car l'histoire se termine alors que les pays sont toujours en tension, et que leur seule présence représente un espoir seulement parce qu'Isayama l'a décidé, à travers des facilités scénaristiques rendant des millions de personnes qui n'avaient rien demandé sensibles aux arguments d'un seul eldien alors que tout son peuple voue un culte au plus gros génocidaire de tous les temps. Et pour enfoncer le clou, Eren était le soumis du destin pendant tout ce temps, il n'était qu'un engrenage qui dès l'instant ou il a baisé la main d'Historia a scellé son sort d'agent du temps. Il a du provoquer les évènements menant à la situation actuelle car ils étaient déjà arrivés à l'époque. Il a du donc provoquer la mort de mère, son évènement fondateur, la pierre fondatrice de son arc narratif en plus de sa soif de liberté acquise via Armin. Là ou la finalité du personnage me brise, c'est qu'il était supposé briser tout ça. Il était celui qui devait mettre un terme à la haine envers les eldiens, envers ce conflit qui n'a duré que trop longtemps. Il devait briser la chaine du destin, prendre Ymir dans ses bras devait être synonyme de libération des chaines des paths et du temps. Eren est un personnage qui aurait du se battre contre la fatalité du destin qui l'aurait poussé à provoquer la mort de sa mère. Il aurait du essayer d'éviter ça malgré la possibilité d'un paradoxe, Eren, c'est le personnage qui se bat pour la liberté. Eren, c'est le personnage qui pour détruire les chaines du destin, avait accepté de tuer des millions d'innocents, de porter une culpabilité immense qui lui aurait ouvert une chemin libéré de ces chaines. C'est la raison pour laquelle on pouvait accepter sa décision bien qu'extrêmement cruelle, c'était parce qu'elle était censé le mener vers une chemin nouveau, proportionnel au sacrifice qu'il aurait consenti à payer, pour au final sombrer dans le désespoir et la fatalité du monde qu'il aurait épargné et qui aurait été différent de ce qu'il avait cherché. Ici, Eren n'essaye même pas, il va jusqu'à faire l'acte qu'il n'aurait jamais du être capable de faire, et c'est révélé en une simple page et oublié juste après, alors que c'est l'évènement déterminant qui nous a tous immergé dans le monde qu'était l'Attaque des titans. Au final Eren n'est qu'un soumis, sa décision de provoquer l'apocalypse ne menait à rien de concret, il a sacrifié autant d'innocents et son humanité pour un résultat incertain. Il s'est laissé n'être qu'un pantin du destin là ou il se jurait faussement de briser la boucle. Tout ça était un mensonge. En choisissant cette fin, Isayama a fait d'Eren un personnage incohérent et inconsistant qui rend l'histoire incomplète et perd le lecteur quant à la volonté initial de ce qu'il voulait transmettre à travers lui, qui incarne l'entité qui donnait son titre au manga. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, en détruisant Eren ainsi, Isayama a pour moi, détruit une grande part de ce qui constituait son œuvre. ps : désolé pour le gros pavé, l'écrire, c'est aussi le moyen pour moi de mettre des mots à tout ce que cette fin m'a fait ressentir et le moyen d'oublier un peu, et de tourner la page.
  4. Kag5n

    Anime

    T'aurais une source pour appuyer tes dires ? Car il me semble qu'Isayama n'est crédité nulle part dans cette saison.
  5. Kag5n

    Anime

    L'épisode 76 ou épisode 17 de la saison finale "Condamnation" est annoncé pour Hiver 2022, donc Janvier à venir vraisemblablement.
  6. Cette phrase de fin dans le nouveau chapitre, à propos d'un carnage/d'un déchainement ou d'une fuite d'un ou des Grands Généraux. N'est-ce pas là un teasing d'Hara par rapport à un évènement proche à venir qui rendra Kanki encore plus célèbre, cet évènement étant le massacre des 100.000 prisonniers Zhao qu'il avait capturé des suites de la guerre contre Kochou ?
  7. Pourtant, y'en a eu pleins. Le modèle de l'anime fleuve avec le Jump n'est plus depuis quelques années déjà, le seul manga qui suit ce modèle encore est Black Clover. Haikyu, My Hero Academia, Shokugeki no Soma, actuellement Jujutsu Kaisen et surtout, l'anime qui a montré à tout le monde que ce nouveau modèle de saison est le plus viable et le plus lucratif pour tout le monde, Kimetsu no Yaiba/Demon Slayer. Le manga qui a enterré ce modèle du Jump est surement Toriko qui a été survendu par le biais d'un anime fleuve par le Toei comme l'illustre One Piece mais sa qualité très faible a fini par faire du mal à l'image du manga qui n'a jamais vraiment décollé pour devenir un vrai classique. Le Jump a compris que pour créer de nouveaux classiques, il fallait un anime de qualité et pour un anime de qualité, le modèle fleuve n'est pas possible. C'est pourquoi tous les nouveaux grands noms ont des animes à saisons.
  8. ça n'a rien à voir. Cloverworks ne possède pas les droits d'exploitation de la licence The Promised Neverland, ils ne sont que le studio contracté par ceux qui possèdent les droits pour faire une adaptation animée. C'est pourquoi, il n'est pas en leur pouvoir de décider de changer le scénario ou de faire ce qu'ils veulent avec une histoire qui ne leur appartient pas. Il peut y avoir des problèmes de planning en interne, mais ça ne crée que des délais supplémentaires comblés par des épisodes récaps (TPN et aussi Wonder Egg Priority par le studio ont eu un épisode récap), mais la décision d'adapter une version rushée du manga ne vient absolumment pas de là et a été décidé bien en amont. C'est la Shueisha (et le Jump), prioritairement, qui décide et passe commande auprès du studio pour qu'il fasse un anime selon leurs conditions. Ils donnent le plus d'argent parmi les acteurs, le studio est celui qui prend la commande.
  9. Kag5n

    Anime

    Ayant vu l'épisode en live, je ne suis vraiment pas d'accord pour le coup. L'animation n'était pas fantastique mais elle était très loin de faire du tord, un usage très minime de la 3DCG (seulement sur quelques scènes du bestial), la scène est assez courte dans le manga et l'anime lui a bien fait honneur à mon sens. Puis, faut pas réver, l'épisode est fini, il a même été diffusé, ils ne vont bien sur pas encore travailler dessus. Déjà, ils ont surement d'autres choses à faire comme finaliser le dernier épisode puis ils peuvent rien faire de bien beau en 5 jours là ou il faut des mois pour faire un épisode. Ils doivent déjà crouler sous le travail qu'ils vont pas se rajouter la charge d'un épisode fini et déjà diffusé.
  10. Kag5n

    Anime

    C'est pas une question d'effort, je peux t'assurer que MAPPA fournit bien plus d'effort sur SnK que sur Jujutsu Kaisen cette saison. La raison est simple, Jujutsu, ça doit faire presque 2 ans qu'ils sont dessus, ce qui leur a permit d'avoir ce niveau de fluidité que tu salues. Malheureusement, ils n'ont pas eu ce "luxe" avec SnK, ayant récupéré la production 6 à 8 mois avant la diffusion du produit, ils ont eu un planning bien trop serré pour rendre un anime acceptable pour presque la majorité des studios japonais existants (qui ont tous refusés de faire la saison quand on leur a demandé). Avoir un anime de cette qualité en seulement quelques mois de production au lieu d'un Nanatsu no Taizai S3 qui a été fait dans les mêmes conditions, c'est un peu un miracle. @Clemsi L'épisode sortira en VOSTFR ce dimanche avec l'épisode 15 qui suit, ce qui fera 2 épisodes à commenter, je pense qu'il vaut mieux parler de l'épisode 14 quand l'épisode entier et officielle sortira. Car sinon, il est aisé pour les lecteurs du manga de répondre à tes questions, mais autant attendre que tout le monde soit au même niveau Dimanche.
  11. On sait tout ça. Ce n'est pas là que se trouve le mensonge sur cette "malédiction des Ackerman". On sait que les Ackerman sont une lignée issue de la chimie titanique, boosté par un éveil et étaient les gardes du corps du Roi immunisé à son pouvoir Le mensonge, ce serait cette histoire de soumission du Ackerman envers un hôte, ici Mikasa esclave d'Eren. Sieg a dit, dans un précédent chapitre à Eren que Mikasa était juste amoureuse de lui, pas qu'elle est soumise à lui à cause de son sang ou autre
  12. Ce n'est pas Kubo qui a écrit les romans mais Ryogo Narita (Baccano, Durarara, Fate/Strange Fake). Il a eu quelques rendez vous avec Kubo qui lui ont permis de lister des éléments à utiliser pour l'histoire. Kubo lui se consacre à Burn The Witch, son nouveau manga.
  13. Je ne suis d'accord en partie. Car ce que tu dis est valide, j'apporterais juste la nuance que pour moi, l'Eren que Mikasa aime existe, c'est juste qu'il n'est qu'une facette du personnage parmi d'autres, plus sombres, que Mikasa a occulté dans son idéalisation de celui qu'elle aime. C'est montré par le moment ou elle parle de ce qu'il advient de l'ile et d'Historia dans ce futur hypothétique, seulement pour qu'elle coupe court à la conversation en disant qu'elle avait promis qu'elle n'en parlerait plus. Le Eren que Mikasa aime existe, c'est le Eren avec qui elle a grandit. Eren n'est pas juste un homme sanguinaire qui a toujours pensé à la réalisation d'un seul objectif malgré tous les sacrifices possibles. C'était aussi le petit garçon qui lui a enroulé l'écharpe autour de son cou, celui qui était là quand elle avait tout perdu et celui qui a fait d'elle une combattante dans ce monde ou rester faible est synonyme de lente mort. C'est pour tout ça qu'elle lui est reconnaissante, et c'est car Eren est son héros qu'elle n'a pas vu vers quel chemin il s'engouffrait, qu'elle ne l'a pas compris. L'idéalisation était là, mais elle avait pour base quelque chose qui était là. Et c'est en comprenant que ce Eren a existé, que les sentiments qu'elle a pour lui sont réelles, et qu'elle est reconnaissante d'avoir pu ressentir ça pour lui et les souvenirs qu'ils ont pu partager qu'elle ressort l'écharpe et qu'elle se la met autour du cou. C'est le moment ou elle remercie celui qui lui a enroulé lors du pire moment de sa vie et qu'elle comprend pour la première fois que celui qu'elle a en face lui n'est pas que le héros qu'elle faisait de lui mais aussi un homme qui doit être tué, pour peut être aussi faire en sorte d'arrêter de le voir détruire la dernière part d'humanité en lui qu'elle aimait tant.
  14. Pourtant la réponse à cette question était assez claire dans les chapitres 131/132/133. Eren se bat actuellement pour gagner la liberté, la liberté pour le peuple eldien mais surtout la liberté pour lui. Enlever le libre arbitre à ses amis iraient à l'encontre totale de qu'il représente et de la raison pour laquelle il se bat. La situation actuelle est due à des personnes extérieures qui lui ont posé des chaines qu'ils cherchent à définitivement briser pour reprendre tout depuis zéro, il ne veut pas poser le même type de chaines à ses amis pour le même type de raisons égoistes que ceux qu'il a combattu jusque là ont pu faire. C'est totalement cohérent avec sa personnalité pour le coup, il sait mieux que quiconque ce qu'implique le fait d'imposer sa volonté sur les gens et de les en rendre esclave, c'est pour effacer tout ce qui a été construit autour de ce principe qu'il rase le monde. Il ne peut pas faire table rase si pour effacer les erreurs du monde, il doit les reproduire en prenant la liberté d'agir de ceux pour qui il se bat. Les amis d'Eren sont libres de faire ce qu'ils veulent, ils veulent empécher Eren de mener à bien ses ambitions, à partir de là, chaque camp est propre dans ses bottes et cohérent avec leurs convictions profondes. Si l'un des deux camps ne veut pas faire des concessions et renier une partie de ce qui constituent leur existence, se battre pour faire triompher sa vision est le seul moyen.
  15. Ce chapitre m'a détruit... A la base, grand partisan de la fin "Akatsuki no Requiem", je me suis résolu dans les derniers chaps à l'idée que la fin serait différente. Je ne suis qu'un spectateur qui regarde comment Isayama termine son histoire et je comprends la logique derrière ce qui se passe, je trouve la fin cohérente et celles des arcs des différents personnages rondement mené. La dernière page m'a vraiment détruit, c'était juste déchirant... Autre chose que j'ai bien aimé, c'est le parasite qui dans un comportement un peu incontrollable, transforme les derniers eldiens qui venaient se retrouver pour certains ou qui célébraient presque la victoire pour d'autres. C'est typiquement le move qui remet les choses un peu dans la balance, la sorte de cynisme propre à l'histoire que j'aimais beaucoup jusqu'à maintenant. Puis ça permet d'avoir des scènes fortes, dont la meilleure est sans doute la fin pour Connie et Jean, qui partent le coeur léger, ils ont accomplit leur mission. Ils savent qu'Eren a perdu, qu'ils ont réussi à stopper le Grand Terrassement. Maintenant, ils peuvent rejoindre Sasha. Chose que j'ai apprécié en lisant les commentaires ici, c'est que personne ne sait vraiment ce qu'il s'est passé avec la scène de rêve de Mikasa, donc vous êtes tous ici en train de parler de vos interprétations. Contrairement à tout ce que j'ai pu voir sur Twitter ou Reddit ou j'en vois des dizaines qui parlent du chapitre comme une sorte d'Avengers Endgame ou de Steins;Gate. L'histoire de SnK serait une boucle qui s'est souvent répété, et plusieurs univers parallèles coincident entre eux. Le moment ou Eren demande à Mikasa serait le point culminant entre les univers et le Terrassement n'a eu lieu que parce que Mikasa n'a pas su répondre. Je trouve que diffuser cette idée est un complet non sens, cette idée qu'Eren serait en train d'envoyer à Mikasa la vie qu'ils ont vécu dans ce soi disant univers parallèle, prouvant qu'il l'aimait depuis le début et qu'il n'attendait que sa réponse pour empécher tout ce qu'il s'est passé. Ce n'est pas le manga que j'ai lu jusqu'à maintenant ! Je pense que c'est beaucoup s'avancer que d'aller aussi loin dans l'interprétation. Pour moi, comme cela a été dit dans ici, la séquence que nous voyons n'est qu'un rêve de Mikasa et le Eren qui s'y trouve une version idéalisée de ce qu'elle aurait aimé qu'il se passe. Pour une raison simple, cet Eren est totalement différent de celui qu'on nous a montré depuis le chapitre 90 et même avant si on reprend la thématique phare du manga disant qu'Eren n'a pas changé mais qu'il a toujours été ce garçon prêt à se battre pour sa liberté (comme le montre son image enfant qui contemple le Terrassement). Cet Eren aurait abandonné l'ile entière, Historia qu'il s'est fait une mission de protéger jusqu'à maintenant, juste à cause d'une petite conversation ? C'est illogique, ça va à l'encontre des fondements même du personnage et de ce qui l'a poussé à faire tout ce qu'il a fait. Cet Eren semble même ne pas être au courant des circonstances obscures derrière la grossesse d'Historia car il nous sort l'histoire du "breeding stock" comme si la grossesse actuel d'Historia y était lié et avait eu lieu pour établir le plan des 50 ans alors qu'on sait, nous en tant que lecteurs, que c'est faux. Que c'est d'une part pour empécher Sieg de la manger et d'autres parts pour des raisons encore obscures qui nous seront révélés au prochain mois. Ces raisons étant toutes deux connues par le vrai Eren, mais pas par Mikasa qui fait parler cet Eren à travers ses propres conceptions. Ce qui me fait dire que tout ça est un rêve aussi, c'est que ce n'est pas la première fois qu'on voit Mikasa repenser à cette discussion. Elle avait exprimé sa culpabilité vis à vis du Grand Terrassement à ses amis dans un précédent chapitre tout en repensant à cette scène avec Eren ou elle a finit par lui répondre qu'il représentait sa famille. C'est elle qui pense que sa réponse à ce moment là aurait pu changer quelque chose, c'est un mécanisme de défense comme la culpabilité du survivant, elle essaye de rationaliser la situation en se disant qu'elle avait un contrôle sur celle-ci à un moment donné. Mais on sait que ce n'est pas aussi simple et que le Terrassement était inéluctable. C'est pourquoi elle s'imagine ce monde qui aurait pu avoir lieu, avec un Eren qu'elle idéalise, à qui elle a rendu sa coupe de l'époque ou il était encore celui avec qui elle pouvait passer le reste de ses jours. Un Eren qui contraste avec celui le vrai, rien que visuellement, et qu'elle doit se résoudre à tuer. Mais à la fin, elle refuse de l'oublier car même si il est devenu un monstre, il reste la personne qu'elle a aimé de tout son coeur. C'est pour ne pas oublier ce sentiment qu'il lui a permis d'éprouver qu'elle renfile son écharpe, puis part, déterminer à lui donner le coup de grace. Je vois 2 possibilités par rapport à ce qu'il s'est passé vis à vis du "see you later" qui fait écho au chapitre 1. La première, c'est que Mikasa rêve de toute la séquence qu'on voit en même temps qu'elle s'apprête à tuer Eren dans la réalité, puis elle le tue en disant ces mots, ces derniers instants de son rêve sont alors transférés à Eren via les paths/chemins et ce souvenir va jusqu'au Eren du chap 1 qui a révé sans le savoir, de ses derniers instants. La seconde, c'est que toute la séquence est un rêve jusqu'à cet instant : La présence de l'oiseau est grandement similaire à des cases qu'on voit depuis le début du Grand Terrassemment et que la majorité théorise comme étant la marque d'Eren qui est spectateur à travers les paths de certaines situations. Peut être que cette page est là pour montrer qu'Eren "s'invite" dans ce qui était une fantaisie de Mikasa jusque là ne voulant que rentrer chez elle. On voit qu'Eren a les marques de Titan dans la case qui suit, ce qui peut indiquer l'action d'un pouvoir de titan à ce moment. Il en profite pour lui dire de l'oublier et c'est là que Mikasa refuse et prend le courage de le tuer. Toute la séquence qui suit se vit alors en 2 temps, avec Mikasa qui tue un Eren "endormi" en disant "a plus tard", chose qu'elle dit en même temps dans ce rêve qui est devenu "partagé". Puis ces derniers instants dans les chemins parviennent au Eren du chapitre 1 qui se réveille en pleurant. Le dernier chapitre est la dernière occasion de terminer l'arc narratif d'Historia. Le chapitre 137 a permis la fin de l'arc narratif de Sieg et surtout d'Armin. Le chapitre 138 la fin de l'arc narratif de Mikasa. Le chapitre 139 va normalement faire la conclusion sur l'arc narratif d'Eren, et vu qu'à ce stade, nous sommes encore dans le flou sur sa conversation avec Historia à propos d'une grossesse, il y a fort à parier que ce sera lié avec une possible fin d'arc narratif d'Historia (d'importance moindre, un peu comme Sieg dans le chap d'Armin). Donc l'histoire devra donner une conclusion logique au personnage d'Historia, et ça passera sur la vérité derrière la grossesse et inéluctablement, avec tout ces fils qui se rejoignent on pense aussi à la "dernière planche" du manga d'un homme qui porte un bébé. Le truc, c'est que l'arc narratif d'Historia commence a pour point de départ le fait qu'elle ait été conçu dans un mariage sans amour et pour des raisons totalement égoïstes de la part de ses parents. Elle a été conçu dans le but d'être un outil, pour sa mère afin de se sortir d'une situation de pauvreté et espérer entrer dans les hautes sphères de la famille royale et de la noblesse, et pour son père comme une cartouche de réserve pour le titan originelle en cas de catastrophe avec ses enfants légitimes (ce qui a eu lieu). Ce serait totalement incohérent de terminer l'arc narratif d'Historia en faisant d'elle une mère dont la grossesse n'a eu pour seul but, de ce que l'on sait actuellement, le fait d'empêcher de la faire manger Sieg et de devenir un titan. Sans focus sur cette histoire et sur elle dans le dernier chapitre, elle ne sera pas différente de ses parents en traitant le fait de donner la vie comme un moyen pour servir un but entièrement égoïste et son bébé comme un outil. Après, on pourrait se dire qu'elle aurait très bien pu s'opposer au traitement que ses parents ont eu vis à vis de sa venue au monde en partant que l'histoire du fermier est véridique et que c'est un enfant née d'amour. Mais dans ce cas, pourquoi une figure qui a tout pour être Eren regardait au loin les deux se rapprocher, et pourquoi Eren et Historia ont une discussion ou Historia émet d'elle-même l'idée de tomber enceinte ? C'est ce à quoi le dernier chapitre devra répondre en terminant l'arc narratif d'Historia et comme c'est le dernier chap, qu'on a déjà eu un chapitre Armin et un chapitre Mikasa, cette arc narratif doit certainement être lié à celui d'Eren dont on sait le lien très fort avec la thématique de la naissance et de la reproduction. Ce qui a tout de même largement tendance à pointer sur le constat que c'est le père, mais après je peux toujours me tromper.
×
×
  • Create New...