Jump to content

Kag5n

Members
  • Content Count

    109
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Kag5n last won the day on November 2

Kag5n had the most liked content!

Community Reputation

119 Excellent

About Kag5n

  • Rank
    Pirate

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. J'en ai déjà parlé ici, le flou vient d'une certaine source historique, mais une autre confirme bien que Kanki finit "tué" par Riboku. C'est dans les recueils reservés à l'histoire d'Ousen, surement le gars de l'époque dont on a le plus écrit dessus, qu'il est dit que pour l'attaque final de Kantan, il a appelé Kanki qui s'est fait tuer par Riboku ou "qui se fera" tuer par Riboku. Il est là le flou. Le flou initial vient du fait que celui qui va fuir à Yan et tenter de tuer Sei s'appelle en chinois Fan Yu Qi ou Fan Wuji. Et ce nom dans les textes pop up de nulle part, on nous avait fait aucune référence à lui avant cette mention de fuite vers Yan et tentative d'assassinat. Donc les gens se sont posés la question "et si le gars ne s'appelait pas Fan Yu Qi/Fan Wuji en fait ?" "Est-ce que Fan Wuji ne serait pas une erreur trouvée dans le texte à notre époque ?" Fan Wuji ressemble beaucoup à un autre nom, cette fois-ci bien connu qui est Huan Yi (aka Kanki) et donc pour beaucoup Huan Yi et Fan Wuji sont une seule et même personne qui a finit par fuir à Yan après une défaite et tenté de tuer Sei avec Yan. Le truc, c'est qu'Hara, bah il a introduit Fan Wuji dans son manga, Fan Wuji est Hanoki. Après, on est pas à l'abri d'une Ryo Fui, c'est à dire une liberté d'Hara pour réutiliser Kanki malgré sa mort supposée, mais ça peut être autrement que fuyant vers Yan, car ça n'aurait servi à rien sinon d'introduire un personnage nommé Fan Wuji dans le manga, dissociant ainsi le nom associée à cette fuite de Kanki.
  2. Oui, moi aussi, j'attends ce moment ou Riboku va tuer Kanki pour beaucoup de raisons. La première car rien de mieux pour redorer son blason auprès de certains qui pensent que c'est une brêle surcotée. Ensuite, car historiquement, Riboku "n'existe pas" encore, Riboku est devenu l'un des 4 généraux le plus connu de cet ère "juste" du fait de son palmarès dans la défense de Kantan et la reprise de territoires pris par Qin après la chute de Gyou. Hara a utilisé le personnage très tot là ou historiquement, ce sont d'autres personnes qui ont fait ce qu'il a fait. Quoi de mieux que tuer Kanki pour montrer qui est le "vrai" Riboku ? Puis on sait historiquement que Riboku tue Kanki, soit dans sa campagne, soit à Kantan à la toute fin. Puis, Qin roule un peu trop sur l'or, la dernière grosse figure qui est tombée, c'est Duke Hyou et on était encore dans la vieille génération, la mort de Kanki montra qu'il n'y a pas de plot armor et que Qin n'est pas exempt de défaite et de grosses pertes. ps : c'est Hanoki qui a fuit à Yan, pas Kanki...
  3. Avant de perdre, Kanki va normalement avoir droit à une nouvelle victoire de haut rang, en prenant une place forte de Zhao encore, et surtout en tuant Kochou (le vieux général qui parlait à Shunsuiju, traitant leur roi de "Con"). Il fera aussi normalement executé les 100 000 prisonniers qu'il fera. Ce sera normalement pour très bientot si on suit les dates. C'est après que Kanki gagne et que Qin se trouve aux portes de Kantan que Riboku et Shibashou arrivent pour "saves the day" et Riboku tue Kanki, ou en tout cas gagne la campagne contre lui. Opposition que Hara a déjà teasé dans son manga lors des Plaines de Shukai avec un Riboku qui a décelé la faiblesse de Kanki dans son opposition contre Keisha. Là ou c'est interessant au niveau du dernier chap, c'est que c'est Tou qui va conquérir Han d'un coup, et là Gohoumei nous sort que c'est dans ses plans, Hara a l'air d'établir une vraie rivalité entre les deux, donc la guerre sur Han sera l'occasion de la remettre en scène, avec un Tou victorieux au final.
  4. Le flashback d'Ymir date du chapitre 90 dans le manga, si l'anime l'avait adapté à la même place que dans le manga, tu l'aurais vu dans le dernier épisode de la saison 3, lorsqu'Historia a lu sa lettre. Dans le manga, c'est quand Historia lit la lettre qu'on voit ce flashback, et on le voit après avoir découvert le secret de la cave, donc on comprend très bien tout ce qu'il s'y passe. Dans l'anime, ils ont préféré le mettre en S2 dans un moment fort pour elle dans le scénario. La combine qu'ils ont trouvé dans l'anime, avec Historia et la lettre, c'est qu'en la touchant, de petits éclairs ont eu lieu qui lui ont permis de voir des flashs de tout le flashback en quelques secondes. Ca leur a évité de nous remettre le flashback là ou il était dans le manga.
  5. Makima est le démon du controle, elle peut controler les démons (et leurs pouvoirs) qu'elle trouve inférieurs à elle. Elle souhaite avoir le pouvoir de Chainsaw Man, qui est celui de pouvoir complètement effacer les démons et le phénomène qui leur est lié. Par exemple, elle nous fait comprendre que dans la monde de Chainsaw Man, la Seconde Guerre Mondiale ou le Sida n'existent pas car Chainsaw Man a effacé leurs démons. Cependant, Makima se sent inférieure au Chainsaw Man, donc elle a fait tout ça pour pouvoir créer une situation ou elle pourrait le battre et lui être complètement supérieure, si elle le bat complètement, elle pourra le controler ainsi que son pouvoir. Son but a été teasé par le président des USA comme la pire paix possible, donc peut être un controle absolu sur la population terrestre. Denji n'a plus aucun but, il n'en a jamais eu. Il a toujours vécu une vie misérable et sa condition de Devil Hunter, en tant que chien de Makima lui allait parfaitement car elle lui permettait de vivre des situations dont il ne pouvait que réver jusqu'à maintenant. Mais il réalise maintenant que tout ça était un plan de Makima, le manipulant pour le mener ou elle le souhaitait pour affaiblir Chainsaw Man. Il était conscient d'être manipuler, mais s'en foutait. Cependant, c'est en s'en foutant qu'Aki et Power, les deux êtres constituant sa véritable nouvelle famille, sont morts à cause de Makima. Il ne peut plus faire la sourde oreille. N'ayant plus de volonté de vivre, Power en disparaissant lui a donné un but pour qu'il continue à chercher à vivre et non à vouloir la mort, ce but étant de retrouver sa prochaine réincarnation. Tout est dans les chaps, mais il est vrai qu'un binge reading massif et rapide n'est pas idéale pour bien comprendre ce que Fujimoto nous présente et les nuances de son scénario.
  6. Sauf qu'après sa défaite contre Riboku et Shibashou, il n'a jamais fuit à Yan. On sait maintenant que même après cette bataille, lorsqu'Ousen est envoyé pour la bataille finale contre Zhao, Kanki est avec lui et ce serait là que Riboku le tue. https://magaxking.wordpress.com/2015/05/15/ou-senwang-jian-and-kan-kihuan-qi/ Selon la traduction, il y a deux possibilités, soit Kanki était déjà mort lors de la bataille finale, tué par Riboku, lors de leur précédent affrontement. Soit, il a survécu et a été présent pour le dernier combat et ce serait là que Riboku l'a tué. Y'a un flou sur cette source historique par rapport à la chronologie des évènements, si au moment de la dernière campagne, Riboku avait déjà tué Kanki et si il l'a tué au cours de cette campagne. Le délire de fuite vers Yan est tout simplement maintenant, faux d'une part, et Hara a même introduit Hanoki qui est la personne qui fuit vers Yan aka Fan Yu Qi
  7. Difficile pour Chu de recruter Kanki quand ce dernier est censé mourir face à Riboku. Et c'est juste ShouHeiKun qui va trahir, ses soldats sont des soldats de Qin avant d'être les siens, ils n'ont aucune raison de le suivre.
  8. C'est explicatif et loin d'être juste une toile de fond. Dans cet aspect là, je pense que ça rentre clairement dans ce que tu recherches. Pour être plus précis, le manga est constitué de 2 gros arcs. Le premier, c'est la partie lycée, et dans celle-ci, on est un peu dans le classique du nekketsu sportif, avec le club à constituer, des débutants au potentiel importants (mais le héros est loin d'être un débutant), l'aspect lycée/tranche de vie/romance, le nombre importants de rivaux et d'écoles développés. Mais déjà là, c'est très ludique autour du sumo scolaire d'abord, et du sumo en général via des acteurs qui vont intervenir dans l'histoire pour rendre les personnages plus fort par exemple, ou tout simplement la position du héros et son rêve qui naturellement nous emmène au fil de l'histoire de plus en plus loin dans ce monde. Puis la seconde partie du manga, on est plus dans le carcan connu du lycée et des fameux nationaux, mais totalement dans ce que tu recherches à travers la sphère professionnelle.
  9. Là comme ça, je pense aussi à deux oeuvres que j'ai tendance à associer et qui rentre totalement dans cette requete : Sangatsu no Lion/March comes in like a Lion : le thème ici, c'est le Shogi. J'ai vu que t'avais aimé Hikaru no Go par exemple, comme autre jeu de plateau. C'est une histoire là aussi très forte, et ou le Shogi est le thème principal. C'est aussi et surtout l'histoire de drames humains, de personnages qui sont tourmentés par des évènements de la vie mais qui essayent de se relever et de réaliser leurs rêves ou tout simplement d'atteindre leur version du bonheur. Le manga (qui a une superbe adaptation, non terminée, par le studio Shaft) met en scène un héros et beaucoup de personnages qui sont des joueurs professionnels, donc on apprend beaucoup derrière cette discipline, son organisation et place dans la société avec. Showa Genroku Rakugo Shijuu : Ici, le thème est le Rakugo, ce style de représentation théatrale traditionnel japonais ou un performer raconte des histoires devant un public. Ca raconte l'histoire de la vie de deux garçons que tout oppose, leur vie et comment elles se sont entremelés à travers cette discipline qui est leur raison de vivre ....et de mourir. La place du Rakugo dans la société et sa décadence au fil des décennies dans la fin du vingtième siècle japonais, la question de l'héritage, qu'est-ce qu'on laisse au monde, tout ça.
  10. Ah, c'est dommage, ça rentrait totalement dans tes critères, ça fait penser un peu à Chiyahafuru, mais ça se concentre sur l'instrument traditionnelle japonais, le Koto avec une bande de personnages et leurs soucis, amours ect... Sinon, pour essayer de proposer des choses accessibles : Space Brothers : raconte l'histoire de deux frères qui veulent devenir Astronautes, et le réalisme de l'histoire avec les structures gouvernementales, l'aspect scientifique, tout en proposant une histoire très forte et des personnages très bien écrits en fait un chef d'oeuvre. Runway de Waratte (Shine en français je crois) : se concentre sur une jeune fille qui veut devenir mannequin mais trop petite et un jeune homme pas très riche qui rève de devenir designer et leur ascension dans la mode pour participer un jour à la Fashion Week de Paris. Ballroom e Youkoso : le thème "spécialiste" ici, c'est la danse de salon. Là, encore, histoire vraiment bonne à suivre avec un lycéen banale sans objectif qui va tomber amoureux de cette discipline qui va faire de lui un homme, à travers une confiance en soi à développer, son rapport avec ses partenaires féminines, son sensei et ses rivaux qu'il admire et son rêve. (je ne sais pas si celui ci est en français, j'ai un gros doute)
  11. Tu as rencontré ce qu'on appelle un "filler" ou un "hors série" de l'anime. Quand l'anime rattrape le manga à l'époque de la publication, ou un seul chapitre sort par semaine, et un épisode d'anime qui en adapte plusieurs sort aussi une fois par semaine. L'anime devient à court de matériel à adapter donc fait des "hors série", à savoir des épisodes pour combler qui n'ont aucune influence sur le scénario du manga qui continue son court pendant ce temps, en prenant plus d'avance.
  12. La traduction anglaise du chapitre ou un soldat parle de Man'u comme une figure importante de l'époque quelque chose avec un nom que j'ai oublié a expliqué que le terme employé par Hara pour parler de cette époque ne fait référence à aucune période connue historiquement et que c'est surement lui qui l'a inventé.
  13. Kag5n

    Berserk [Kentaro MIURA]

    Chapitre qui a l'air de confirmer de vieilles théories. Comme le précédent chap semblait nous ne le confirmer, Squelette est l'ancien Roi Gaiseric et il a vécu l'éclipse avec l'armure ou ce qui deviendra l'armure du Berserker. Surprise chez les God Hands, ils sont tous différents de ceux qu'on connait sauf Void. Void serait donc le plus vieux des GH actuels. Il y a fort à parier que cette éclipse est celle qui a fait de ce vieux sage que Gaiseric avait enfermé, le God Hand Void. On pourrait alors avoir là un parallèle avec Guts et Griffith, d'autant plus si Gaiseric et Void avaient un lien fort dans leur vie humaine. Je vois pas Gaiseric tué les GH qu'on voit, on sait que les éclipses ont lieu tous les 216 ans. Je pense donc que tous les 216 ans un God Hand meurt et un nouveau le remplace grace à l'eclipse. En gros, l'espérance de vie d'un God Hand serait 216*5, quand tous les God Hand présents avant lui sont mort, c'est à son tour de mourir pour le prochain rituel. Ce serait donc pour ça que Void, le plus jeune God Hand dont on voit la naissance dans ce chap, serait le plus vieux et le seul restant au temps présent. Ca correspondrait aussi au fait que la destruction du Midland aurait eu lieu y'a 1000 ans. Griffith serait le Void présent, celui qui ouvre un nouveau cycle comme Void l'a fait il y a presque 1000 ans, Guts lui, est le nouveau Gaiseric.
  14. Kag5n

    Dragon ball

    Non mais n'importe quoi. Faut avoir lu DB sans vraiment comprendre pour pouvoir dire ça. On dirait ceux qui lisent l'oeuvre avec pleins de préjugés, en mode c'est juste des gens qui à la moindre difficulté changent de couleur de cheveux et bim, c'est bon. L'un des points les plus réussis de l'oeuvre originale, c'est bien l'évolution des personnages. Laisser Vegeta s'enfuir, c'est surtout pour pouvoir se battre contre lui de nouveau car il n'a pas vraiment gagner contre lui. Contre Freezer, Goku a pleinement conscience du poids de ses responsabilités, mais Goku est bon, et c'est via cette bonté, qui est une qualité, non un défaut, qu'il fait un geste qui rentre aux antipodes des valeurs de Freezer qui représente juste une incarnation du mal. Goku ainsi montre qu'il est un guerrier digne et noble, représentant de son peuple, là ou Freezer est une vermine qui ne pense qu'à lui et est mauvais. S'en suit l'une des planches les plus marquantes du manga ou le visage de Goku montre entre dégout et pitié pour le laisser à son sort. Contre Cell, Goku avait une confiance aveugle en son fils, il savait que même à fond, Cell ne pourrait rien et par son geste, il communique cette confiance en un clin d'oeil, déstabilise d'un seul coup Cell qui le prend pour un fou. Et la suite lui a donné complètement raison. Goku n'est pas inconscient, contrairement à ce que certains pensent, veulent faire croire, et surtout DBS qui a complètement détruit le personnage pour lui redonner l'age mental qu'il avait lorsqu'il avait 10 ans. Ce chap de DBS ne fait que copier coller ces scènes qui avaient un sens et une symbolique forte dans le manga, car elles s'inscrivaient dans le développement des personnages, les émotions qu'ils communiquaient. Ici, c'est juste un moyen cheap de faire appel à la nostalgie des fans de la première heure, mais sans tout le fond qui rendaient ces scènes mémorables.
×
×
  • Create New...