Jump to content


Kag5n

Members
  • Content Count

    141
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Kag5n last won the day on May 16

Kag5n had the most liked content!

Community Reputation

184 Excellent

About Kag5n

  • Rank
    Pirate

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Le Shiji ne parle que de Riboku qui bat Kanki, jamais d'une désertion de sa part en résultat. On sait juste qu'un dénommé Han O Ki qu'on peut confondre avec Kan Ki dans les textes a déserté dans un plan pour assassiner Sei avec l'état de Yan. Hara a décidé d'introduire ce Han O Ki dans l'histoire dans l'arc de l'état d'Ai des suites duquel son fils s'est fait executé comme punition, et il a déserté. Donc, Hara a le choix après cette défaite de Kan Ki : soit il prend le choix le plus simple de le tuer de la main de Riboku lors de cette défaite, expliquant pourquoi son nom n'apparait plus historiquement après cet évènement, ou alors il fait une sorte de Ryo Fui, il le fait survivre mais à travers un moyen qui ferait qu'il n'ait plus aucun impact historique. S'il choisit cette option, rien ne force Hara à choisir une désertion pour Kan Ki. EDIT : puis avec le complément d'info par @Erebus la tendance est à ce que Kan Ki meurt face à Riboku comme le Shiji le précise par la suite.
  2. Elle est quali votre version anglaise ? Parce que j'ai déjà essayé, j'ai vite arrêter avec des personnages qui deviennent he puis she entre 2 pages, des tournures de phrases difficilement digérables. Pour ça que je me suis contenté jusqu'à maintenant de la VF qui a un chap d'avance sur Webtoon.
  3. Un épisode qui n'adapte qu'UN seul chapitre du manga et constitué pour sa moitié intégralement de flashbacks... A chaque fois que je me dis que cette saison ne pourrait pas faire pire, elle y arrive la semaine qui suit...
  4. Kag5n

    Kingdom Saison 3

    J'ai arrêté bien tôt cette saison mais je viens ici après avoir vu le nouvel ending. Il est tout simplement somptueux ! Outre la musique encore géniale composée par Sawano, ce sont les visuels qui m'ont juste faits hallucinés : Et ceci parce que ces visuelles reprennent un monument classé au patrimoine de l'UNESCO, l'armée en terre cuite dans le Mausolée de l'Empereur Qin https://fr.wikipedia.org/wiki/Mausolée_de_l'empereur_Qin Je trouve juste que c'est du génie d'avoir pris les sculptures de ce monument pour y insérer celles des personnages qu'on connait dans le manga.
  5. Tu te trompes de coupable. Bones en tant que studio d'animation ne fait que ce qu'on lui a demandé de faire. Ce sont des executants qui ont été payés par des ayants droits pour produire un anime selon leurs conditions. La Shueisha, qui possède les droits du manga est l'organisme qui met le plus d'argent ou presque pour produire l'anime, avec d'autres entreprises de merchandising (figurines, jeux mobiles...), des compagnies de musique ou encore de jeux vidéos. C'est eux qui ont choisi de produire un film d'animation pour engranger de nouvelles recettes et ont vraisemblablement demandé à Bones de changer l'ordre des arcs pour que le film ait du sens, se passant pendant le stage chez Endeavor. Bones n'est qu'un employé, il remplit une commande et fait ce qu'il peut selon ce qu'on lui demande. On peut reprocher à leur scénariste ou réalisateur de n'avoir pas su faire au mieux, possiblement, pour faire fonctionner ce switch d'arc. Mais ils n'ont pas le droit de prendre une décision aussi importante que de changer l'ordre des évènements en eux memes.
  6. Quelle déception immense de voir ce manga s'enfoncer encore plus avec ces pages additionnelles qui font du mal à l'ensemble de l'œuvre pour moi. Le dernier chapitre avait été une déception très grande, mais il avait gardé certains points intéressants et qui après analyse et réflexion pouvaient se comprendre et me faire dire que le tout répondait à une certaine vision d'Isayama qui n'était juste pas celle que je me faisais de l'histoire qu'il voulait dépeindre. Mais cette nouvelle fin, qu'est-ce qu'elle fait mal au manga pour moi, c'est dingue ! Et le plus dingue dans tout ça, c'est que dans les 4 points principaux apportés par cette fin, je trouve les 3 premiers assez cools et très intéressants. Qu'on soit honnêtes, une grande partie des fervents défenseurs de la fin du manga sont la partie de la fanbase qui suivait le manga avec pour principale motivation de voir le couple Mikasa et Eren devenir réel, chose qu'ils ont eu de nulle part sur la fin et d'une manière pour le peu particulière mais qui leur a semble-t-il suffit pour lever au pinacle cette fin et s'en faire les valeureux défenseurs auprès de tout ceux qui daigneraient la critiquer car ils n'auraient pas compris l'œuvre ou bien ses personnages. Personnellement, je n'ai jamais vraiment accordé d'importance à Mikasa, ça n'a été qu'un poteau capable de démonter des titans et répéter "Eren" pendant l'ensemble du manga excepté les 2 derniers chapitres. Qu'elle finisse par faire sa vie, avoir des enfants et qu'importe que ce soit avec Jean, je trouve que c'est un point positif. L'idée qu'elle aurait du rester cloitrée dans sa solitude à penser à son défunt génocidaire à chaque instant du reste de sa longue était très sombre et tragique, c'était d'ailleurs un des points que je n'aimais pas dans la fin initiale. Je n'en ai que faire qu'Eren ne devienne qu'"un" homme de sa vie et non "L'"homme de sa vie, ce dernier est mort et qu'elle soit là pour garder son souvenir est plus que suffisant. Je trouve ça juste ironiquement marrant que le personnage qui semblait le plus éloigné de toute la thématique de l'héritage et de la naissance finisse par devenir celle qu'on voit créer un mini clan dans la dernière page du manga. Puis je trouve ça sympa pour Jean, le gars l'aime d'un amour sincère depuis le premier jour, en bave depuis le début pour rester le plus sincère vis à vis de lui-même et de ses valeurs, il n'a jamais été récompensé jusqu'à maintenant alors que c'est l'un de ceux qui a du enchainer les sacrifices et qui les a le mieux assumer. Je ne trouve pas que c'est dégradant vis à vis du personnage qu'il "passe après Eren". Mikasa et Eren, bien qu'amoureux n'ont jamais entretenu de relation romantique, et Eren est mort, Mikasa est encore jeune, elle peut garder toute sa vie le souvenir du garçon qui lui a sauvé la vie enfant, Jean a pu devenir l'homme qui a partagé les 3 autres quarts de sa vie et ça s'accompagne forcément aussi d'une forme d'amour profonde. Un amour plus adulte, moins idéalisé, plus égal et puis Jean est un homme qui a connu et respectait Eren, chose à ne pas négliger pour une femme comme Mikasa, ce n'est pas un inconnu. Que Paradis soit détruite à la fin, là aussi tant mieux, ce n'est que la conséquence logique de la non complétion du Grand Terrassement. Un Eldien qui détruit 4/5 du monde entier et une ile qui fait de lui son symbole et sa figure de proue, petite ile avec une faible population. C'était sur qu'au bout d'un moment le monde allait se venger et ça ne fait que valider les propos d'Eren et de faire honneur à la lutte que Floch menait bien qu'il se soit enfoncé dans une forme d'extrémisme qui en a fait un personnage memesque et détestable pour une large partie de la communauté de fan le reléguant à une sorte de méchant de cartoon prouvant que le point de vue voulant la défense de l'ile du Paradis n'était pas le bon. Après, on peut penser à un des thèmes de l'oeuvre avec l'arc du Coup d'Etat et par la suite de l'histoire étant le fait de ne pas léguer aux générations futures les problèmes causés au présent. Surpasser le père tout ça. Ici, finalement, Armin & co se sont protégés dans leur bulle, laissant leur ile et le monde dans des tensions internationales constantes et un racisme de l'autre si exarcerbé que finalement l'un des deux camps a finalement cessé d'exister, comme si tout avait été anecdotique. La encore, ça aurait pu être intéressant mais le détachement entre les personnages principaux de l'oeuvre et son dénouement final me fait me poser la question du pourquoi les avoir suivi ? Ils n'ont en rien changé quoi que ce soit. Mais c'est vraiment le dernier point qui fait mal à tout mon jugement sur le manga, l'implication que le pouvoir des titans n'a pas disparu. C'est pour moi presque une preuve qu'au final, ce manga a fini par être victime d'une vision beaucoup plus mercantile qu'artistique, qu'Isayama a travers ses récentes interviews et par certaines de ses décisions passées m'apparait comme quelqu'un de très influençable et d'assez faible mentalement. Car je ne peux pas m'empécher de voir à travers cette manoeuvre et ce dessin de grand arbre, une gigantesque porte laissée ouverte pour la possibilité d'une suite à la Boruto, car au final, la Kodansha ne peut pas laisser s'échapper sa poule aux oeufs d'or et Isayama par cette réponse me donne plus le sentiment d'un YesMan de la trempe d'un Kishimoto que d'un artiste qui n'a que faire des pressions et qui sait ce qu'il veut dire. Car pour moi, cette implication, ça enlève la dernière victoire qui restait à Eren à la conclusion de l'histoire, même la dernière victoire qui restait à tout le cast, le fait que leurs épreuves et leurs sacrifices aient permis de rayer l'existence des titans de la surface du globe. Quand on voit Livai parler aux fantomes des scouts morts au combat pour leur montrer le résultat de leur lutte, ça impliquait que toute cette pile de morts au combat pouvait finalement reposer en paix car leur mission a finalement pu être mené à bien. Dans sa dernière interview, Isayama qualifie Eren du "worst of the worst" ou quelque chose comme ça, de la pire ordure qui soit, donc comme pour lui enlever sa dernière contribution, sa dernière réussite, il lui enlève cette victoire. Car il a tenu à s'expliquer sur le moment ou Armin remercie Eren du génocide, et cette implication semble être en réponse à ça car non, "Eren est la pire ordure qui soit" et en soit, il ne peut pas avoir permis une chose bénéfique car ce n'est qu'un meurtrier de masse à la fin. Je n'ai pas l'impression que c'est l'auteur du personnage jusqu'au chapitre 131 qui a tenu ces propos, car pour moi, l'écriture d'Eren a toujours été nuancée, j'estimais que son personnage était tragiquement compréhensible dans ses tourments et dans ses actes mais que dans le même temps on pouvait le critiquer et l'Alliance était ce pendant dans le manga. Mais des mots de son auteur même, Eren n'est qu'une ordure, cette fin montre qu'il n'a absolument rien changé au monde auquel il appartenait et par extension tout ses amis n'ont rien changé. Car la guerre aurait très bien avoir lieu sans titans, nous n'avons pas besoin de titans pour faire la guerre chez nous les hommes, mais même ça, ce qui caractérisait ce manga et la lutte de son personnage principal, finalement on le lui a enlevé. Mais le truc qu'Isayama n'a pas compris, c'est que pour moi, se mettre à dénigrer Eren aussi tard dans le manga, c'est dénigrer l'oeuvre en elle-même. J'entends bien les propos de certains ici qui défendent cette implication essayent d'y trouver une certaine beauté philosophique, voir un parti pris osé et qu'il faudrait presque saluer, personnellement, je suis loin de penser ça car je trouve que c'est trop facile. Tant mieux si certains arrivent à prendre du plaisir en contemplant cette fin à travers une certaine gymnastique mentale pour y trouver un sens, je trouve juste qu'à ce stade, on aurait pu avoir n'importe quoi que certains seraient allés suranalyser pour dire que l'oeuvre n'est en rien blessé par son dénouement et que c'est au lecteur de se remettre en question. Je terminerais juste par le point qui résumé mon sentiment après tout ça, c'est que je ne sais pas quel était le but de cette histoire. Si à la fin, on retourne à la case départ, que comme certains l'ont dit, l'histoire dépeinte ici n'est qu'un fragment de la Grande Histoire dans cet univers, pourquoi m'avoir montrer ce fragment ? A la fin, tout le monde échoue, certaines questions qui étaient laissées à interprétation pouvait être intéressantes, est-ce qu'Armin et ses amis réussiront à apaiser les tensions ect... Au final, l'histoire de l'attaque des titans n'a été qu'anecdotique, en être témoin ou nous au final n'apporte rien à moins d'être un fervent fan de Mikasa qui peut s'enorgueillir de voir le seul personnage de l'œuvre avoir réussit à se défaire d'un amour idéalisé voir toxique eu tuant sa cible devenue "une ordure" pour finalement faire sa vie sans lui et vieillir remplis d'enfants et de petits enfants. Tout le monde était d'accord pour dépeindre SnK comme une tragédie qui n'en a été que plus renforcé d'ailleurs dans ses derniers chapitres, une tragédie demande une certaine forme de catharsis à la fin et c'est ce dont Isayama m'a volontairement privé à la fin. La catharsis de me dire que j'ai eu raison d'aller au bout de cette histoire, qu'elle valait la peine d'être conté et vécue, et si certains trouveront ça super de ne pas y avoir droit car ils trouveraient en la représentation de personnages échouant devant une réalité cynique un take moderne et osée, tant mieux pour eux, ce n'est pas mon cas. ps : en voyant les images, j'ai la forte impression que la tête d'Eren sous l'arbre était un fake, et j'ose espérer que l'arbre n'est que symbolique, qu'il n'est en rien le signe d'une boucle prête à se répéter, de ce petit garçon prêt à devenir la nouvelle Ymir dans sa nouvelle société complètement rebootée et ignorante des luttes passées car si comme je le redoute, une suite mercantile vient à voir le jour et que la forme très familière de cet arbre est là pour signifier ce que les leakers ont premièrement interprétés, SnK deviendra le plus gros gâchis artistique du manga de la décennie au lieu de sa meilleure représentation et Isayama un piète auteur tout le temps influencé par ses éditeurs et aussi par les fans depuis qu'il a rencontré le succès populaire via l'adaptation animée. Espérons juste que ça n'aille pas jusque là, mais à ce stade, qui sait ? Je n'avais pas prévu de me voir encore un peu plus sombrer dans la déception après que le manga ait officiellement connu sa fin il y a un mois.
  7. Franchement, lorsqu'on met en perspective cette déclaration et les révélations du dernier chapitre, c'est fou comment ça fait dissonance. Y'a clairement un truc qui ne vas pas je trouve. Eren a littéralement fait tout ce qu'Isayama critique ici.
  8. Je comprends ce que tu dis, et tu as raison dans le sens ou dès les premières implications du vrai mécanisme derrière les paths, on pouvait voir cette contradiction. Mais là ou ça ne me génait pas dans le chap 121 et ou ça ne me gène que maintenant, dans le chap 139, c'est qu'avec Grisha, Eren utilise cette spécificité pour réaliser un objectif dont il a envie. A l'époque, cette scène nous a été présenté comme un accomplissement, comme une réussite d'Eren qui avait fait en sorte d'arriver à ce moment précis pour faire exactement ce qu'il a fait à Grisha car c'était pleinement ce qu'il voulait faire. Car il avait besoin que ça arrive pour provoquer le Grand Terrassement qui correspondait à son envie primaire (qu'il a toujours gardé même dans ce chapitre final bien que ça s'oppose totalement à son autre envie que ses amis l'arrête dans son acte). Ici, c'est tout l'inverse, Eren n'utilise pas les Paths pour effectuer un acte qu'il attendait et qu'il voulait faire, mais ce sont les Paths qui l'utilisent pour provoquer un évènement qui devait avoir lieu et ne pouvait pas avoir lieu sans lui. Evènement que l'on comprend de par son importance immense, et le poids que ça a eu sur lui, était totalement aux antipodes de ses envies et de ce qu'il aurait accepté de faire sans tenter ne serait-ce qu'un peu de résistance. C'est ça pour moi, le problème avec le fait que ça vienne si tard ce qui rejoint un peu ton propos final, mais pour moi, ça n'a été que le dernier coup de massue pour anéantir le personnage, ce timing.
  9. Grosse déception de mon côté, les deux derniers chapitres, bien qu'ils s'éloignaient de la fin que j'aurais aimé étaient bons, bien écrits et je n'avais pas grand chose à redire sur ces derniers, je m'étais fait à l'idée que la vision d'Isayama était différente de la mienne et je l'avais accepté. Mais ce chapitre, non, désolé, c'est trop pour moi. Déjà, lors de ma lecture, je n'ai rien ressenti, je m'attendais à vivre au moins ce chapitre. Par exemple, le 138 bien qu'éloigné de mes espérances initiales avait eu le mérite de me détruire et de me faire verser ma larme sur ses dernières scènes, la scène magnifique du see you later, et la dernière planche lourde de sens. Mais là, rien. Encéphalogramme plat, j'ai même buggé quelques instants devant cette planche devenue iconique en quelques heures, catalysant tous les maux de cette fin, cette planche ou Eren est mis au sol, dans la mer, et qu'il pique une crise comme quoi Mikasa ne doit pas refaire sa vie avec un autre homme ou au moins porter son deuil pour une dizaine d'années. Et une fois arrivé à la fin du chapitre, je me suis senti vide, un sentiment d'inachevé, comme si je n'avais pas eu droit à la fin. L'histoire n'est pas fini, Isayama coupe avant de nous montrer la finalité du choix qu'il a décidé de peindre. Un gros sentiment de "tout ça pour ça ?". D'abord les choses que j'ai aimé, ou bien que j'ai trouvé qui ont fait sens, étaient logiques : - La parallèle Mikasa/Ymir est bien établi, le personnage d'Ymir aura eu droit à une explication, elle aimait le Roi Fritz (bien que cette relation soit malsaine au possible) et a été l'esclave de ses descendants à cause de cet amour qu'elle ne se résolvait pas à éteindre et il a fallu qu'elle voit Mikasa, qui voue un amour aussi fort pour un être aussi monstrueux se résoudre à prendre la décision ultime de le tuer. Ymir a eu ce qu'elle cherchait, le parasite est sans doute mort car resté trop longtemps dehors sans hôte, ce fil de scénario est clôt d'une manière pas trop mal. - J'ai beaucoup apprécié la fin de l'arc "Livai" avec les fantomes de ses compagnons morts au combat et lui, seul rescapé pour voir le monde sans titans qu'ils ont si longtemps cherché à créer à travers leurs sacrifices. La planche ou il verse sa larme sans qu'on voit ses yeux est très poignante, j'ai même cru l'espace d'un instant qu'il allait mourir de séquelles, en paix pour rejoindre ses compagnons (mais j'ai oublié l'espace de cet instant, qu'il n'avait pas trop de séquelles en fait ^^) - Le fait qu'Eren ne voulait pas tuer ses amis est cohérent avec l'amour qu'il leur porte et les déclarations dans le flashback sur le futur héritier de son titan, puis ça permet d'expliquer pourquoi il n'y eu aucun mort du coté de l'Alliance lors de la bataille finale. Le but d'Eren n'a jamais été de les tuer, donc qu'ils réussissent sans trop de bobos peut paraitre cohérent de ce coté là. - A la fin, j'ai apprécié qu'Armin, Jean et Connie soient interdits de sol chez eux, à l'Ile du Paradis. Ils ont trahis ses habitants, ont tué des soldats qui se battaient pour leur protection et sont maintenant "de connivence" avec de potentiels ennemis même si ils prêchent la paix, et avec d'anciens ennemis avérés à leur nation (Reiner, Annie et Pieck). Je me dis qu'au moins, ils ont sacrifié quelque chose dans leur souhait altruiste de sauver le monde au détriment de leur patrie, parce que ça nous a été présenté comme un vrai dilemme, notamment avec un Jean tiraillé. On nous a répété dans le récit, qu'arrêter Eren, c'était un aller simple pour l'enfer pour l'ile du Paradis dans la foulée. Et ils ont tout de même fait ce choix, et maintenant ils payent, ils sont exilés. Je trouve ça juste, cohérent avec le récit d'Isayama jusqu'à maintenant. Les voir chiller sur l'ile comme si de rien n'était après avoir arrêté Eren et laissé 20% du monde capable de les rayer de la carte, ça serait pas du tout passer. Viennent les points que j'ai détesté, et le premier, qui m'a, pour le coup, fait halluciner, c'est cette crise qu'Eren nous sort comme quoi il refuse que Mikasa refasse sa vie avec un autre homme et doit au moins porter son deuil pour 10 ans. J'ai trouvé ça totalement sorti de nulle part, Eren n'ayant jamais montré telle attachement pour cette dernière. Je ne comprends pas, si il voulait tellement vivre avec elle, pourquoi n'a-t-il jamais rien fait avant ça ? Pourquoi ne lui a t il jamais montré la même affection qu'elle lui porte, même avant qu'il n'ait sa vision du futur ? Ca m'a l'air sorti de nulle part, comme si Isayama avait inséré ça à la dernière minute, et le plus dégueulasse dans tout ça, c'est que cette relation est mise en perspective avec l'immonde relation entre Ymir et le Roi Fritz, ou dans les deux cas, les femmes vouent un amour sans borne pour une figure ayant commis des actes d'une cruauté immense mais qui ont continué de les aimer malgré tout, Mikasa ayant fait ce qu'Ymir ne s'était jamais résolue faire. Mais ça, encore, ce n'est rien comparé au vrai point qui m'a mis plus bas que terre. C'est celui qui rend pour moi cette fin mauvaise et remets même en question mes sentiments sur le manga jusqu'à maintenant, chose que je ne voulais absolument pas ressentir, que je ne pensais même pas ressentir il y a encore quelques mois, pour moi, après tout ce qu'Isayama nous avait montré, c'était impossible qu'il me déçoive jusque là. Dans le pire des cas, il aurait fait une fin que je trouve moyenne, aurait terminé les arcs narratifs d'un peu tout le monde de manière logique même si ce n'était pas en accordance avec mes espérances. Mais là, il a complément détruit le premier argument qui m'avait fait tant aimé ce manga depuis l'arc Mahr, et c'est le personnage d'Eren. Comme je l'ai déjà dit, le fait que son plan était de faire d'Armin et des autres les sauveurs du monde en le tuant, en gros une Lelouch, est une bonne chose si on prend le flashback sur la discussion pour choisir l'héritier du titan assaillant comme élément initiant cette envie. Cependant, c'est fou ce que le Eren de ce chapitre est incohérent et se contredit sans cesse, le personnage n'a plus aucun sens. C'est un schizophrène qui habite en lui deux personnalités différentes. Le gars nous dit qu'il a vu dans le futur que l'Alliance allait le stopper, donc que tout ce qu'il a fait depuis la cérémonie des médailles était en vue de ce moment, qu'il a frappé Armin et blessé Mikasa pour qu'ils s'opposent à lui et le fasse arrêter le Grand Terrassement. Puis, juste après, il nous dit qu'il avait envie de réaliser le Grand Terrassement, une envie "irrépressible", et quand Armin lui demande pourquoi, la réponse est un simple "je sais pas" !!! Sérieusement ?!!! Le gars voulait tuer tout le monde, mais voulait que ses amis l'empêchent de tuer tout le monde ? Qu'est-ce qui s'est passé dans ce chapitre ? J'ai juste buggé en lisant cette conversation entre Eren et Armin qui dans les apparences semblait bien commencer. Le gros sentiment que j'ai eu, c'est que le Eren en face de moi n'était pas le Eren que j'ai connu depuis quoi ? ~4 ans maintenant, entre le chap 90 et 138, soit un gros TIERS du manga. J'entends les arguments de ceux qui disent que le Eren de ce chapitre, c'est le VRAI Eren, celui du début, le gamin et donc que rien n'est incohérent, que c'est le Eren froid et manipulateur qui ne correspondait pas au personnage, qui était juste un masque. Mais désolé, pour moi, ça ne passe pas. Tu ne bases pas ton personnage principal sur un mensonge pendant près d'1/3 de ton histoire assez longue. Ce chapitre m'a donné le sentiment que la fin à la Code Geass ne rentrait pas du tout dans les plans d'Isayama à la base, le but originel d'Eren n'a jamais semblé porter la haine du monde pour faire de ses amis des sauveurs comme il le dit ici. Le Eren froid n'était pas un acte à l'époque et il y a pleins de preuves pour le montrer. Puis ce n'était pas "out of character", Eren avait simplement évolué, l'arc du Coup d'Etat ayant provoqué une vraie remise en question du personnage sur sa place dans le monde, son role, il avait perdu cette sensation d'être un être spécial, il n'était qu'un homme parmi d'autres, avec une mission. Et la cérémonie de la médaille lui a montré le chemin pour arriver au futur qu'il espérait malgré sans doute, des sacrifices et dommages collatéraux qu'il devait apprendre à supporter. Qu'est-ce qui me fait dire ça, pourrait-on me dire ? Toutes les scènes d'Eren avant ce chapitre à peu près. J'avais vu un poste sur Reddit qui compile beaucoup de phrases d'Eren de cette ordre comme : "je continuerais d'avancer jusqu'à détruire tous mes ennemis" de la déclaration de guerre "notre seul recours est de réveiller les titans dormant dans les murs et de réduire ce monde en poussières" "j'apporterais la ruine à ce monde" "la seule manière de détruire le cycle de haine et de détruire la civilisation extérieure et nettoyer son histoire avec" du chap 130 quand il parle seul à seul avec Historia Le truc qui me choque le plus, c'est que beaucoup de ce type de phrases sont des monologues INTERNES!! Le gars se parlait à lui-même, le TATAKAE c'était pour se convaincre lui même de détruire le monde mais à la fin, on nous dit que non, il ne voulait pas détruire le monde (mais en fait si ?) Pourquoi il dit ça à Historia si il n'en croit pas un seul mot ? Pourquoi il dit ça à Historia en fait ? Ca n'a eu aucun impact sur le scénario, ça n'a servit strictement à rien, ce flashback entre eux deux ou il lui explique son plan et qu'elle lui dit qu'elle peut tomber enceinte ? C'est la scène qui me fait dire qu'Isayama, jusqu'au dernier moment, hésitait sur la fin, il aurait pu aller dans un sens comme dans l'autre, délaissant certains points de scénario dans l'un ou l'autre cas. Mais force est de constater qu'il a choisi la direction la moins naturelle, celle qu'il semblait avoir le moins prévu et maintenant, il essaye de raccorder comme il peut certains points. Certains avec brio, d'autres ou c'est carrément laissé en plan. Historia n'a donc servit à rien de toute l'ellipse, son enfant n'a eu aucun poids, le mystère derrière sa grossesse n'en était pas un. J'ai vraiment l'impression, jusqu'au chapitre 130 au moins, qu'Isayama plantait encore les graines pour une fin totalement différente, plus proche de celle qu'il avait en tête initialement. J'ai comme la sensation que jusqu'au bout, il s'est laissé une possible porte de sortie pour faire une fin à la Code Geass créant certaines incohérences avec l'autre porte qu'il s'était donné vers une fin proche de l'Akatsuki no Requiem. Car parlons en de l'Akatsuki no Requiem. Beaucoup rabaissent ceux qui espéraient une telle fin en les reléguant à des fans en plein fantasme, qui devraient relire le manga ou que sais-je ? Mais d'ou vient cette fin ? Elle vient du clip officiel de Linked Horizon, le groupe qui chante les openings de l'anime, pour la musique de l'ending de la Saison 3 Partie 1, Requiem quelque chose en allemand je crois mais que j'ai oublié vous m'excuserez, ou Akatsuki no Requiem le titre japonais. Dans ce clip, on voit ce qui s'apparente à un Eren âgé, visiter tous les jours des tombes au cimetière alors que sa version enfant l'espionne et voit à travers ce qui s'apparente aux paths, exactement le Grand Terrassement. Cette vision provoque la haine d'Eren enfant envers sa version future qui a provoqué une telle horreur avant de se raviser en voyant à quel point ce dernier se sent immensément coupable de ses actes jusqu'à la fin de ses jours avant de disparaitre pour laisser place à un monde nouveau, ou la végétation se remet à pousser dans un terrain devenu vague jusque là. Moi j'ai envie de dire, il vient d'ou ce clip ? Linked Horizon, c'est un groupe crée par revo POUR l'attaque des titans, leur musique, leurs couv de disques, leurs paroles, c'est toujours lié à l'attaque des titans. Donc, qui a écrit le storyboard de ce clip ? Un clip qui est sorti bien avant le grand terrassement et la scène à l'intérieur s'y rapproche beaucoup trop pour n'être qu'une simple coincidence. Pour moi, rien que l'existence de ce clip me fait dire que c'est une fin qu'avait en tête Isayama, après bien sur, une fin parmi d'autres dont celle qu'il nous a pondu et qui fait écho à certaines questions qu'il avait posé par le passé. J'ai l'impression que c'est un peu comme Horikoshi, l'auteur de My Hero Academia qui a ses débuts avait eu une idée de fin qu'il a abandonné et qu'il a bien voulu utiliser dans un film semi/pas canon à la place. Ici, le clip de Linked Horizon c'est un peu comme le film. Mais mon problème, c'est que j'ai l'impression qu'Isayama a gardé en tête cette possibilité pendant très longtemps, jusqu'à même le chapitre 130, il semait encore de possibles graines avec cette discussion entre Historia et Eren qui maintenant est un trou béant de scénario car ce n'est pas cette fin qu'il a fini par choisir. Pour moi, le Eren qu'on a dans le chapitre final, c'est un peu un rétropédalage, un retour en arrière forcé ou Isayama veut nous faire croire que son évolution jusqu'à maintenant n'était qu'une farce. Et c'est parce que cette évolution menait initialement vers une autre fin, qui aurait beaucoup plus fait sens avec le Eren qu'on a eu jusqu'à maintenant, qui avait pris une place si importante dans le scénario. Pour moi, le Eren qu'on a eu jusqu'à maintenant, jusqu'au chapitre 131 même, laissait penser qu'il se battrait jusqu'au bout pour atteindre cette liberté qu'il cherchait tant, et même si pour ça il devrait en payer le prix. J'ai dis plus tôt que la scène ou il déclare son amour pour ses amis dans un flashback rend logique le Eren de ce chapitre. Mais pour moi, cette scène aurait très bien pu aussi faire sens dans cette fin "initialement prévue". Pour moi, Isayama avait essayé de dresser des thématiques dans son manga depuis l'ellipse, à propos de la liberté, de la guerre, et de la paix. Et Eren aurait du payer un fort tribu pour atteindre cette liberté naïve qu'il convoitait tant. Je pense qu'il se dirigeait vers une fin ou il réussit le Grand Terrassement mais ou pour se faire, il aurait du tuer ses amis pour l'atteindre. Et finalement, seuls entre Eldiens dans cette terre dépeuplé, il se serait retrouvé au milieu de nouveaux conflits car l'humanité n'est faite que de ça. Et à la fin, Eren se serait dit qu'il aurait fait tout ça pour un résultat si insignifiant en fin de compte. Pour moi, avec cette fin, Isayama serait aller au bout de son idée et des thématiques qu'il a essayé de dresser avec Eren jusqu'à maintenant, la montée des Yeagerists au pouvoir par exemple, clairement montrée comme une mauvaise chose, qui était la perche parfaite pour montrer à Eren la réalité de l'humanité après avoir réduit à néant les autres population, ou encore les paroles d'Historia qui dit qu'elle "détruira le monde" comme un foreshadowing qu'elle aurait été de connivence avec Eren dans ce plan, ce qui expliquerait la raison de leur conversation secrète et aurait fait, sans doute d'Eren le père de son enfant avec tous les liens que la natalité ont avec la caractérisation du personnage. J'ai limite l'impression que Mikasa a pris la place d'Historia à la dernière minute en tant que miroir d'Ymir. Car depuis le début, Historia semblait avoir été construite comme la nouvelle Ymir, dès le début à travers le livre que sa soeur Frieda lui faisait lire, sa personnalité de Christa, puis son émancipation pour devenir une femme qu'Ymir n'avait pas réussit à devenir. Jusqu'à ce qu'Historia accepte, comme son ancêtre, de devenir un bouc émissaire, une mère pondeuse de Titan avant qu'Eren ne s'y oppose et accepte de sacrifier le monde entier pour empécher qu'elle finisse par subir le même sort. Puis au dernier chapitre, on apprend au dernier moment que la personne qu'Ymir attendait, bah en fait c'était Mikasa, à travers l'acte de tuer l'amoureux sanguinaire. J'ai pas compris, ça me donne un effet similaire à Arya qui vole le kill destiné à Jon dans la dernière saison de GoT pour juste "subvert the expectations" alors que je sais que la fin de Mikasa qui tue Eren était prévu depuis le début. Je ne comprends pas. Même si je savais très bien qu'on aurait pas cette fin après les deux derniers chapitres, j'osais espérer qu'Isayama aurait des réponses expliquant les agissements d'Eren jusque là, ou ceux d'Historia. Mais Eren répond à Armin "je sais pas" quand il lui demande pourquoi il a fait ça, et Historia (si on exclut la lettre) n'a pas dit un seul mot de toute la période post ellipse. Donc, le Eren qui s'oppose au fait qu'Historia ne devienne une nouvelle Ymir et la protège au point de lui confier ses plans et provoque, limite le grand terrassement pour elle, pour ne pas faire le plan des 50 ans, il est plus là en fait ? Isayama me dit ici qu'il n'a jamais été là Eren s'arrête à 80% du Grand Terrassement comme si c'était un acte de gentillesse pour Armin qui le remercie d'être devenu un meurtrier (cette phrase est tellement folle sortie de sa bouche, alors qu'il insultait limite Eren en live pendant le GT). A la fin, 20% du monde restant, c'est l'équivalent d'un continent, et l'ile du Paradis ne vaut rien face à ça et est toujours en retard technologiquement. Puis n'a plus l'arme de dissuasion qu'était le Grand Terrassement, ni assez d'hommes pour constituer une défense suffisante. On nous fait comprendre que l'ONU ou son équivalent existe toujours, et la seule raison pour laquelle l'ile est toujours debout, c'est parce que cet organisme est sous le charme d'Armin le héros, tel le nouveau Willy Tybur, et bis répétita, la boucle continue. Et puis, les Yaegerists qui sont maintenant l'armée de l'ile et dont la représentation est limite vue comme positive. On dirait vraiment qu'Isayama a pondu ça à la dernière minute pour le coup. A la fin, le conflit mondial n'est pas fini, il ne fait que commencer presque, d'après les paroles d'Historia, il terminera sans doute lorsqu'Eldia ou le monde sera détruit. Mais ici, Isayama nous coupe l'herbe sous le pied, il n'assume pas son choix, il ne nous montrera pas l'issue de ce conflit. Eren n'a rien changé, le status quo perdure, l'histoire a commencé avec le monde entier contre une ile régit par un régime totalitaire et finit dans la même situation minus les Titans, mais les titans n'étaient à la fin qu'une arme, un prétexte pour hair les eldiens dans le présent. Maintenant, le monde peut hair les eldiens à cause de ce qu'Eren leur a fait, Eren qui est devenu une figure divine pour son peuple. Donc rien n'a changé. C'est ça le pire, c'est qu'à la fin, ce qu'a fait Eren n'a servit absolument à rien. La liberté n'est pas acquise, la paix non plus n'est pas acquise. Il n'y a pas de réponses aux thématiques abordés par le récit et le personnage car Isayama n'est jamais allé au bout de l'idée, il a juste choisi de ne pas répondre. Pour savoir si la liberté aurait mérité autant de sacrifices, Eren aurait du vivre la situation de liberté acquise par ces sacrifices et voir si c'était le bon choix malgré les sacrifices ou alors au contraire si cette liberté tant recherchée n'était qu'une chimère qui ne valait pas tant de vies perdues. Et donc au final, on aura jamais la réponse, même à l'opposé du spectre, du coté Alliance, on aura jamais la réponse sur la thématique qu'ils représentaient et si ils avaient raison, car l'histoire se termine alors que les pays sont toujours en tension, et que leur seule présence représente un espoir seulement parce qu'Isayama l'a décidé, à travers des facilités scénaristiques rendant des millions de personnes qui n'avaient rien demandé sensibles aux arguments d'un seul eldien alors que tout son peuple voue un culte au plus gros génocidaire de tous les temps. Et pour enfoncer le clou, Eren était le soumis du destin pendant tout ce temps, il n'était qu'un engrenage qui dès l'instant ou il a baisé la main d'Historia a scellé son sort d'agent du temps. Il a du provoquer les évènements menant à la situation actuelle car ils étaient déjà arrivés à l'époque. Il a du donc provoquer la mort de mère, son évènement fondateur, la pierre fondatrice de son arc narratif en plus de sa soif de liberté acquise via Armin. Là ou la finalité du personnage me brise, c'est qu'il était supposé briser tout ça. Il était celui qui devait mettre un terme à la haine envers les eldiens, envers ce conflit qui n'a duré que trop longtemps. Il devait briser la chaine du destin, prendre Ymir dans ses bras devait être synonyme de libération des chaines des paths et du temps. Eren est un personnage qui aurait du se battre contre la fatalité du destin qui l'aurait poussé à provoquer la mort de sa mère. Il aurait du essayer d'éviter ça malgré la possibilité d'un paradoxe, Eren, c'est le personnage qui se bat pour la liberté. Eren, c'est le personnage qui pour détruire les chaines du destin, avait accepté de tuer des millions d'innocents, de porter une culpabilité immense qui lui aurait ouvert une chemin libéré de ces chaines. C'est la raison pour laquelle on pouvait accepter sa décision bien qu'extrêmement cruelle, c'était parce qu'elle était censé le mener vers une chemin nouveau, proportionnel au sacrifice qu'il aurait consenti à payer, pour au final sombrer dans le désespoir et la fatalité du monde qu'il aurait épargné et qui aurait été différent de ce qu'il avait cherché. Ici, Eren n'essaye même pas, il va jusqu'à faire l'acte qu'il n'aurait jamais du être capable de faire, et c'est révélé en une simple page et oublié juste après, alors que c'est l'évènement déterminant qui nous a tous immergé dans le monde qu'était l'Attaque des titans. Au final Eren n'est qu'un soumis, sa décision de provoquer l'apocalypse ne menait à rien de concret, il a sacrifié autant d'innocents et son humanité pour un résultat incertain. Il s'est laissé n'être qu'un pantin du destin là ou il se jurait faussement de briser la boucle. Tout ça était un mensonge. En choisissant cette fin, Isayama a fait d'Eren un personnage incohérent et inconsistant qui rend l'histoire incomplète et perd le lecteur quant à la volonté initial de ce qu'il voulait transmettre à travers lui, qui incarne l'entité qui donnait son titre au manga. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, en détruisant Eren ainsi, Isayama a pour moi, détruit une grande part de ce qui constituait son œuvre. ps : désolé pour le gros pavé, l'écrire, c'est aussi le moyen pour moi de mettre des mots à tout ce que cette fin m'a fait ressentir et le moyen d'oublier un peu, et de tourner la page.
  10. Kag5n

    Anime

    T'aurais une source pour appuyer tes dires ? Car il me semble qu'Isayama n'est crédité nulle part dans cette saison.
  11. Kag5n

    Anime

    L'épisode 76 ou épisode 17 de la saison finale "Condamnation" est annoncé pour Hiver 2022, donc Janvier à venir vraisemblablement.
  12. Cette phrase de fin dans le nouveau chapitre, à propos d'un carnage/d'un déchainement ou d'une fuite d'un ou des Grands Généraux. N'est-ce pas là un teasing d'Hara par rapport à un évènement proche à venir qui rendra Kanki encore plus célèbre, cet évènement étant le massacre des 100.000 prisonniers Zhao qu'il avait capturé des suites de la guerre contre Kochou ?
  13. Pourtant, y'en a eu pleins. Le modèle de l'anime fleuve avec le Jump n'est plus depuis quelques années déjà, le seul manga qui suit ce modèle encore est Black Clover. Haikyu, My Hero Academia, Shokugeki no Soma, actuellement Jujutsu Kaisen et surtout, l'anime qui a montré à tout le monde que ce nouveau modèle de saison est le plus viable et le plus lucratif pour tout le monde, Kimetsu no Yaiba/Demon Slayer. Le manga qui a enterré ce modèle du Jump est surement Toriko qui a été survendu par le biais d'un anime fleuve par le Toei comme l'illustre One Piece mais sa qualité très faible a fini par faire du mal à l'image du manga qui n'a jamais vraiment décollé pour devenir un vrai classique. Le Jump a compris que pour créer de nouveaux classiques, il fallait un anime de qualité et pour un anime de qualité, le modèle fleuve n'est pas possible. C'est pourquoi tous les nouveaux grands noms ont des animes à saisons.
  14. ça n'a rien à voir. Cloverworks ne possède pas les droits d'exploitation de la licence The Promised Neverland, ils ne sont que le studio contracté par ceux qui possèdent les droits pour faire une adaptation animée. C'est pourquoi, il n'est pas en leur pouvoir de décider de changer le scénario ou de faire ce qu'ils veulent avec une histoire qui ne leur appartient pas. Il peut y avoir des problèmes de planning en interne, mais ça ne crée que des délais supplémentaires comblés par des épisodes récaps (TPN et aussi Wonder Egg Priority par le studio ont eu un épisode récap), mais la décision d'adapter une version rushée du manga ne vient absolumment pas de là et a été décidé bien en amont. C'est la Shueisha (et le Jump), prioritairement, qui décide et passe commande auprès du studio pour qu'il fasse un anime selon leurs conditions. Ils donnent le plus d'argent parmi les acteurs, le studio est celui qui prend la commande.
  15. Kag5n

    Anime

    Ayant vu l'épisode en live, je ne suis vraiment pas d'accord pour le coup. L'animation n'était pas fantastique mais elle était très loin de faire du tord, un usage très minime de la 3DCG (seulement sur quelques scènes du bestial), la scène est assez courte dans le manga et l'anime lui a bien fait honneur à mon sens. Puis, faut pas réver, l'épisode est fini, il a même été diffusé, ils ne vont bien sur pas encore travailler dessus. Déjà, ils ont surement d'autres choses à faire comme finaliser le dernier épisode puis ils peuvent rien faire de bien beau en 5 jours là ou il faut des mois pour faire un épisode. Ils doivent déjà crouler sous le travail qu'ils vont pas se rajouter la charge d'un épisode fini et déjà diffusé.
×
×
  • Create New...