Jump to content

Kurowara

Members
  • Content Count

    288
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

Everything posted by Kurowara

  1. J'étais un peu déçu de retourner sur Tatooïne (l'originalité, quoi...), mais j'imagine que ça doit être un passage obligé à chaque saison, et en particulier celle-ci si on doit introduire le Fett (d'ailleurs si quelqu'un sait si il y a des infos préalables à savoir sur ce qui lui est arrivé depuis le Sarlaac, je suis preneur). Et finalement, l'épisode est plutôt de bonne qualité. On plonge dans le "terroir" de la planète et on se penche sur une bête mythique qui date du tout début de la saga, et qui ne sort donc pas ex nihilo de nulle part. Et le cliffhanger est de bonne facture. L'exécution de l'opération en revanche me laisse sceptique, mais c'est un détail.
  2. Real Madrid 3 - 0 Huesca FC Cologne 0 - 5 Bayern Munich Borussia M'Gladbach 1 - 1 RB Leipzig Liverpool FC 2 - 1 West Ham Alavés 0 - 1 FC Barcelone (Fati) FC Nantes 0 - 3 Paris SG La Spezia 0 - 1 Juventus Turin (Morata) Manchester United 3 - 1 Arsenal (Rashford, Bruno, Cavani) Naples 2 - 0 Sassuolo (Lozano, Ohsimen) Lille 2 - 0 Lyon (Jo David, Jo Ikone)
  3. Quelqu'un qui s'en bat les steaks de perdre un bras face à un gros reptile... Kaido reconnaît là la marque des plus grands 😎 La déclaration de Kaido est ambigüe, je me demande si Kinemon, aussi badass que sa punchline soit, n'a pas mal interprétée : de la mort de qui parle t-il ? Hélas aucune valeur ajoutée par la scène du groupe de Luffy, si ce n'est que d'ajouter une couche sur Sanji. @Balthazar, ça reste une possibilité que ce soit un faux. Cela n'empêchera en aucun cas Queen de bien s'amuser en assistant à la bagarre pour l'antidote. Pour ma part je préfèrerais que Zoro obtienne le vrai antidote en combattant Queen plutôt que de manière "fortuite" au cours de cette mélée. Et comme d'autres, le coup de l'ennemi qui donne de lui-même la solution au problème me ferait un peu chier. De plus, Chopper et Brook semblaient s'inquiéter de la perspective de devoir se confronter à une calamité, inquiétude qui perdrait tout son poids si l'antidote devait être obtenu aussi aisément. Sasaki est en train de faire prout. Il ne soupçonnait pas une telle puissance chez le jeune maître. Le discours quant à lui me rappelle fortement le soldat jouet. J'espère que les flashbacks seront aussi développés que chez ce dernier.
  4. Question intéressante que j'ai déjà effleurée à quelques reprises, mais tu me tends la perche pour structurer un peu plus. Oda doit-il maintenir son modèle habituel de répartition des combats pour les Straw Hats, ou est-il autorisé à y effectuer des entorses majeures ? Maintenir la répartition - Cela établit une forme de transcendance, comme si la répartition était inscrite dans le destin des personnages eux-mêmes et ne dépendait pas des circonstances du moment de chaque arc. - Cela assure une certaine cohérence pour mesurer progression des personnages, car il est plus facile de comparer les différents adversaires les uns avec les autres. Changer la répartition - Cela apporte de la variété dans les combats. Oda l'a déjà fait dans des contextes moins majeurs : Zoro vs Kuma, Luffy vs Usopp, Monet vs Zoro/Tashigi étaient de bonne facture. Il est donc tout à fait capable de reproduire ça dans l'arc actuel. - C'est intéressant sur le point du développement des persos, car cela permet de voir comment ils s'adaptent à des types d'adversaires qu'ils n'ont pas l'habitude d'affronter. Je l'ai peut-être déjà dit, le meilleur sabreur du monde doit être le meilleur contre tous les adversaires (sauf le Roi) - Cela est plus réaliste, car on permet au hasard de jouer son rôle (par opposition à la transcendance évoquée plus haut). Rien ne force Nami à affronter éternellement des persos féminins (en 1vs 1), et de même rien ne force Sanji à affronter le numéro 3. Je trouve même cela un peu rabaissant pour eux de maintenir ce genre de contraintes. Pour ma part je suis plutôt favorable à un changement dans le cadre de cet arc. Si Oda venait à réitérer la même répartition pour la troisième fois après Alabasta et Enies Lobby, alors je serais un peu déçu, mais pas scandalisé, car j'y percevrais alors (sans totalement la comprendre) une forme de "logique" qu'il chercherait à respecter.
  5. Bayern Munich 3 - 0 Eintracht - Francfort (Gnabry * 2, Sane) FC Barcelone 2 - 0 Real Madrid (Fati, Messi) Borussia Dortmund 3 - 0 Schalke 04 Manchester United 2 - 1 Chelsea (Rash, Bruno / Werner) Atlético de Madrid 2 - 0 Betis Séville Nice 0 - 2 Lille (Jonathan David, Araujo) Arsenal 0 - 2 Leicester (Vardy, Barnes) Lyon 0 - 1 Monaco (Ben Yedder) Milan AC 3 - 0 AS Rome
  6. Très bon chapitre (à une scène près). L'ouverture sur le festival est plutôt énigmatique. Ca annonce peut-être le retour prochain d'Orochi, qui se sera éclipsé d'Onigashima pour revenir sur l'île principale avec Kanjuro, pour s'organiser avec Cipher Pol et voir la marche à suivre. En tout cas ça me donne une impression de "calme avant la tempête", il va se passer quelque chose qui va fortement perturber la provisoire paix des habitants. J'y ai aussi pensé, et ça leur donnerait un petit intérêt, parce qu'à part ça, elle n'est a priori pas très intéressantes tant qu'elle n'affecte pas un perso secondaire/tertiaire. Scène décevante du côté de Luffy. Trois pages et demi juste pour constater que son "Oui, compris, je ne me battrai pas" d'il y a deux chapitres est déjà parti en fumée et qu'il est retombé au niveau d'immaturité habituelle. On continue de creuser avec le design des gifters, qu'est-ce que c'est que ces cuirassés 😆 ? C'est déjà déséquilibré, et ça risque de le devenir encore plus si Who's Who rapplique. Peut-être que le groupe de Luffy finira également par arriver, ce qui permettra aux deux hommes poisson de s'affronter, tandis que Yamato se mesurera à Who's Who et que Luffy et Sanji poursuivront leur route vers le toit. Combat toujours de qualité contre Kaido. Il confirme bien que Zoro aura un rôle parmi les trois plus importants dans sa défaite, sinon le plus important. Kaido reconnaîtra alors qu'il a le potentiel pour devenir "un samouraï monstrueux" à un degré encore plus élevé qu'Oden.
  7. Everton 3 - 2 Liverpool FC Celtic Glasgow 1 - 0 Glasgow Rangers Naples 1 - 3 Atalanta Bergame Inter Milan 1 - 1 Milan AC (Lukaku / Ibra) Manchester City 2 - 2 Arsenal Real Madrid 3 - 0 Cadix Getafe 1 - 2 FC Barcelone Marseille 2 - 0 Bordeaux (Thauvain * 2) Leicester 1 - 2 Aston Villa Lille 2 - 1 Lens
  8. Très bon chapitre, où l'on peut enfin se dégager du bordel de la salle de concert. Retour d'une Big Mom menaçante (il aura fallu un roulé boulé pour y parvenir...), qui fait faire caca sur lui à Perospero. Le calme de Marco offre un joli contraste par rapport au premier fils de Big Mom. Que compte t-il faire à présent, il est seul contre deux (certes il va se faire rejoindre, mais ce n'est pas quelque chose qu'il a prévu), ces derniers vont-ils le laisser partir comme ça ? D'autant plus que l'arrivée de Carrot ne va certainement pas contribuer à calmer Big Mom. Vaudrait mieux que la théorie mère fille se vérifie, sinon c'est combat et là on aura eu droit à une préparation de combat catastrophique (tomber sur l'ennemi en s'enfuyant au hasard) et de plus le match up n'aura aucune originalité. Magnifique combat. Comme Jack l'a dit, le Sulong ne va pas durer longtemps. Sa fin constituera un tournant et permettra à Kaido de reprendre la main, avant que Luffy n'arrive.
  9. RB Leipzig 3 - 0 Schalke 04 Leeds 2 - 2 Manchester City Lazio Rome 0 - 3 Inter Milan (Lukaku, Lautaro, Perisic) Levante 0 - 1 Real Madrid (Ramos) Manchester United 1 - 0 Tottenham (Martial) Bayern Munich 2 - 0 Hertha Berlin (Muller, Goretzka) Aston Villa 1 - 2 Liverpool FC Juventus Turin 1 - 3 Naples FC Barcelone 2 - 0 Séville FC (Ansu Fatti, Griezman) Lyon 0 - 0 Marseille
  10. Je vais devoir m'inclure dans le groupe des rabats joies/gamins capricieux/merdes ingrates qui ne savent rien apprécier, sur les récents chapitres en tout cas. Sur les quatre derniers chapitres, la répartition entre ce qui se déroule sous le toit et sur le toit est d'environ 80-20 (et encore, je crois que le 20 est surestimé), avec au plus trois ou quatre pages par chapitres pour ce qui se passe en haut. C'est très déséquilibré. Certes, Luffy se trouve en bas, mais il s'agit d'une phase de transition (pour lui, puisqu'il monte) et de mise en place (pour les autres). Donc pas de vraie confrontation encore, mais une succession de mini-combats et de petites péripéties, plus la storyline Drake en parallèle. Le tout avec un ton plus ou moins humoristique, et avec des calamités qui sont jusque-là intervenues de manière assez minimale. Au contraire, sur le toit on est dans la "vraie" action, avec une intensité et une tension maximales, et des gars qui se mettent sur la gueule jusqu'à presque en mourir. L'ellipse du combat entre Jack et les ducs est une conséquence de ce choix de répartition. En effet, pour juger de la pertinence de cette ellipse, je trouve plus intéressant de la comparer à ce qui se déroule en même temps, plutôt que par rapport à l'importance des autres combats de l'arc. C'est avant tout sous cet angle-là que je trouve dommage que plus ne soit pas montré des minks et de Jack. Pour le reste du chapitre : - L'hypothèse que j'avais émise sur l'ignorance des deux jumeaux se confirme : il ne savent vraiment pas qui est Luffy. Pour eux c'est "le gars au chapeau de paille" avant d'être "Chapeau de paille" avec un grand C. - Je suis content que l'on prennent la direction de Zoro vs Queen (même je sens plus un 2vs2 que deux 1vs1 séparés) et Sanji vs King. Les oppositions de style manquent, et j'espère que Queen utilisera son sabre le moins possible, et King le plus possible. - D'accord avec @Blacklegsanji sur le fait qu'à dégât équivalents, un attaque avec une lame aura plus d'effets visibles qu'un coup de pied/de poing. On ne peut donc pas utiliser Luffy vs Kaido comme référence pour juger la cohérence de la puissance de Kinemon que l'on voit ici (sans parler du haki et du traumatisme). Merci à la team pour le travail, j'attends avec impatience une version plus finalisée du chapitre, où les pages finales avec les sulongs et les fourreaux seront sans aucun doute éblouissantes.
  11. Bayer Leverkusen 0 - 2 RB Leipzig Saint-Etienne 1 - 2 Rennes (Bouanga / Guirassi, Bourrigeau) Inter Milan 3 - 1 Fiorentina (Lukaku*2, Lautaro / Chiesa) Bétis Séville 0 - 1 Real Madrid (Benzema) Hoffenheim 0 - 4 Bayern Munich Atlético de Madrid 0 - 0 Grenade CF Manchester City 4 - 1 Leicester AS Rome 0 - 2 Juventus Turin (Ronaldo * 2) FC Barcelone 3 - 1 Villarreal Liverpool FC 3 - 2 Arsenal
  12. Jack prend cher, ce qui est normal vu les forces en présence. Ses sbires ne comptent pas pour grand chose face à des dizaines de sulongs. Il est seul face à la meute. Les images sont encore relativement vagues, j'attend de voir une vraie confrontation au prochain chapitre, maintenant que les ducs ont engagés le combat. Le développement concernant Drake est prometteur, mais je suis confus par le déroulement des événements. Quelle part d'improvisation dans l'embuscade tendue à Drake (l'embuscade semble avoir été organisée en l'espace de dix secondes, car elle n'est permise que par l'appel de King, appel que Queen ne pouvait pas prévoir à l'avance) ? Who's Who était-il de mèche avec Queen (il savait que Drake était un traitre) ou a t-il décidé de trahir Drake au dernier moment ? Mais alors si il était de mèche est-ce que sa volonté de s'attaquer à Queen est réelle (chapitre 981 : Who's Who a une cible qu'il souhaite abattre) ? Je ne suis pas capable de reconstruire la séquence qui a mené à tout cela. Il y aussi un problème de timing je trouve. L'action amorcée au chapitre précédent est momentanément interrompue par cette nouvelle couche de développement. Ainsi, pas de combat contre les deux calamités. Les Straw Hats font face à du menu fretin (ce qui permet tout de même de montrer la banalisation du Gear 4), pour défendre les samourais et non pas pour essayer de progresser vers le toit. De plus la majorité de l'équipage n'a fait que prendre la pose pendant ce chapitre. Il faudra attendre le prochain chapitre et l'arrivée des Tobi Roppo (et le retour de Queen) pour que la "vraie" action reprenne. Chapitre plutôt décevant pour moi, car d'une part trop de question me viennent en tête sur le déroulement et d'autre part je trouve qu'il y a plutôt interruption/ralentissement/pschitt que continuité par rapport au dernier chapitre (surtout au vu de la superbe image qui avait conclu ce dernier).
  13. Bayern Munich 3 - 1 Schalke 04 Lyon 1 - 0 Nîmes (Dembele) Borussia Dortmund 2 - 1 Borussia M'Gladbach Rennes 2 - 0 AS Monaco Nice 0 - 0 Paris SG FC Nantes 0 - 1 AS Saint-Etienne (Hamouma) Chelsea 2 - 2 Liverpool FC Juventus Turin 2 - 0 Sampdoria Gênes Real Sociedad 1 - 3 Real Madrid (David Silva / Benzema, Vinicius, Ramos) Marseille 2 - 1 Lille
  14. Angleterre : Manchester City+ Timo Werner Allemagne : Bayern Munich + Lewandowski Espagne : Real Madrid + Benzema France : PSG + M'bappé Italie : Juventus + Lukaku Ligue des Champions : Bayern Munich + Ronaldo Ligue Europa : Napoli + Aubameyang
  15. Franky, MVP du chapitre (dans son attitude plus que dans son action). Il peut paraître excessivement téméraire, mais dans le contexte général de la bataille, fuir n'aurait de toute manière aucun sens. On n'est pas dans la même situation qu'à Sabaody, on est au contraire au milieu d'un combat que l'alliance doit mener jusqu'au bout. Et si Franky fuit maintenant, c'est quelqu'un d'autre qui subira le courroux de la yonko, ce qui serait inacceptable puisque c'est lui-même qui a provoqué cette dernière, il se devait donc de prendre ses couilles. J'ai bien aimé les zooms sur son visages, le gars est à 200%. Je ne ferai aucun commentaire sur Nami. J'ai quand même du mal à prendre au sérieux le design des numbers jusqu'à présent. Le Oars qu'on a vu n'était lui-même pas entièrement sérieux, mais il avait quelque chose qui le rendait bien plus menaçant (indépendamment de sa taille et de son niveaux). J'espère que les numbers du podium sortiront de cet esprit "cartoon". Même si je suis content de voir Jinbei et Robin travailler en équipe, le calvaire de Big Mom se poursuit. Cela reste en partie rattrapable si sa vengeance est à la hauteur du ridicule qu'elle est en train de traverser, c'est-à-dire si elle prend la vie de quelqu'un (un candidat se dégage de manière assez claire). J'ai beaucoup apprécié l'utilisation de la chute de Jacka pour marquer la temporalité du chapitre : le radical beam, l'ipponzeoi + le delphinium, la transformation en Franky shogun, l'interception (de grande qualité) de Queen, tout cela s'est déroulé en vingt secondes. Même si le contenu m'a laissé mitigé, le chapitra aura donc été agréablement rythmé, et il se finit sur une scène très cool.
  16. C'est un combat rapide s'annonce selon Jack : la fin de l'acte ne va pas tarder. Les pertes potentielles commencent à se dégager. Raizo semble destiné à aller au tapis selon ses propres mots. Possiblement les chefs minks aussi, qui sont suffisamment déterminés pour prolonger leur Sulong au delà de leur limite. J'espère qu'on n'en restera pas juste à des blessures sérieuses. Design assez cool des sulongs, la même vibe que Monster Chopper (y a d'ailleurs un mink renne qui lui ressemble beaucoup). J'espère revoir une version similaire de Chopper un jour, pourquoi pas pendant cet arc. Sanji vs King, je dis oui. Sanji a aussi le droit de s'attaquer ce qu'il y a de mieux. J'espère qu'il ne se fera pas tout de suite "voler" son adversaire par Zoro de manière complètement gratuite : "Gneugneugneu sabreur, il est à moi" (et c'est un fan de Zoro qui parle). Une alliance des deux ne me dérangerait pas en revanche. Maintenant, pour qu'Oda aille au bout de son idée, il ne reste plus que King dégaine son épée et ne la "réserve" pas à quelqu'un d'autre. Sanji contre vs un sabreur est une confrontation que je veux absolument voir. La scène avec Big Mom partait très bien, jusqu'à que Nami commence à s'enfuir. Hélas dans la dernière page on retombe dans l'esprit "pipi caca proute" qui a accompagné Big Mom et son équipage tout au long de cet arc. C'est un détail, ça sera assez vite oublié, mais je trouve dommage de finir le chapitre sur ça.
  17. Pour ma part c'est effectivement ainsi que je l'ai interprété. Une sorte d'attaque fusionnée ou toute la puissance se serait vue d'une part augmentée grâce à la réémergence de la volonté d'Oden, et d'autre part répartie entre tous les fourreaux. Quelque chose d'un peu mystérieux, que même Rayleigh aurait du mal à théoriser, et que les fourreaux eux-même n'ont même pas prévu à l'avance. Tel la Force, le Haki, même non royal, aurait des aspects encore inexplorés, dépassant l'entendement des combattants (cf la surprise de Kaido). Ainsi, à ce stade, je ne me base pas sur les compétences individuelles de chacun pour juger cette attaque. Le combat contre Kaido apportera des réponses sur le sujet. Verrons-nous Kinemon et Kiku réafficher un tel niveau de puissance dans un contexte plus "classique" ? Le cas échéant je réviserai éventuellement ma position initiale et je commencerai à me poser des question de manière plus poussée. Dans l'attente de ce combat et/ou d'explications d'Oda, je préfère me dire que ce dernier sait ce qu'il fait.
  18. Il y a quelque chose de très "ondulatoire" dans cette attaque, comme si les coups des fourreaux entraient en "résonance" avec la blessure subie 20 ans auparavant. Ont-ils même manifesté le ryo d'Oden de manière consciente ? Je n'en suis pas certain. " Le jour où je deviens Oden Kozuki est enfin venu". Cette phrase prend un sens plus fort à présent que Yamato sait que les fourreaux ont survécu. Sans les fourreaux, elle ne pouvait pas devenir Oden, puisque Oden lui-même ne serait pas Oden sans les fourreaux. Maintenant qu'elle sait qu'il y aura des gens de confiance qui dirigeront le pays, elle pourra aller s'émanciper en paix à travers le monde. Avec Tama. Parce qu'avant Yamato, j'estimais que c'était Marco qui devait prendre cette dernière avec lui, mais à présent, Yamato me semble représenter un lien plus pertinent entre Tama et Ace. Avec un telle volonté derrière elle, l'issue du combat contre Ulti risque d'être la même (avec une confrontation tout de même un peu plus équilibrée que précédemment). Sauf intervention de Who's Who, qui serait d'ailleurs souhaitable, car Oda a encore réussi à nous fourguer un 1vs1 féminin alors que cela devait être statistiquement peu probable au vu des combattants présents. Manquerait plus que Nami et Carrot tombent sur Balck Maria, et on aurait la totale. A ce propos, il serait souhaitable que Nami développe un style de combat qui s'émancipe un tant soit peu de l'électricité, parce que ça devient extrêmement répétitif... Le coup du "les pirates vous trahiront", Kaido n'avait pas besoin de cela. S'abaisser à ce type d'insulte créé un contraste malaisant avec le Sunatchi de l'attaque qu'il vient de subir. Il suffisait d'affirmer que l'alliance ne pourrait pas gagner vu les forces en présence, et cela serait passé très bien. En plus, j'ai comme un sentiment de déjà vu, j'ai l'impression d'avoir déjà entendu ça dans le bouche d'un autre méchant (mais je peux me tromper). Les fourreaux ont tous été blessés par leur propre attaque, cela montre la détermination qu'ils y ont mis, et la violence de la chute que cela a entraîné. Dans le thread du chapitre précédent je pestais contre le fait de voir les trois supernovas se faire les trois calamités, mais c'est finalement ce vers quoi on semble se diriger, pour cette acte tout du moins. Sauf si Perospero et Marco arrivent à temps pour rebattre les cartes. Dans tous les cas, c'est pas idéalement amené, on a l'impression que les calamités "attendent" leurs adversaires respectifs au lieu de s'impliquer dans le bordel qui est en train de se créer en ce moment même. Dernières pages absolument magnifiques. Un combat épique s'annonce (en espérant qu'Oda ne le passe pas sous ellipse...). Si l'acte V se déroule sur Wano, alors je veux assister à cette même ascension pour le combat final, pour arriver sur le toit du mont Fuji. Se déroulerait alors littéralement un combat au sommet.
  19. Les 3 supernovas contre les 3 calamités... je suis pas hyper chaud pour ça a priori. Ça a la même sonorité que "10 mugiwaras vs Kaido + calamités + Tobi Roppo", suggestion qui avait été pas mal faite après que les tobi roppo ont été introduits, sur la simple base d'un comptage plutôt que d'une réelle signification. Sachant qu'un combat contre Big Mom serait un non sens narratif pour eux, si les fourreaux ne se chargent pas d'au moins une calamité, je serais plutôt déçu, car il ne resterait plus grand chose pour eux. En particulier après la hype qu'on aura eu autour des meilleurs d'entre eux. Je ne souhaiterais pas les voir se contenter du trophée du fair play à la fin ("palmarès : on a fait une cicatrice à Kaido à neuf").
  20. Orochi se sera donc gouré jusqu'au sens de la prophétie, cette dernière dernière semblant s'adresser plus à Kaido qu'à lui-même. Si sa mort et celle de Kanjuro se confirme, il ne faudrait pas que cela interrompe le développement du clan Kurozumi, le lien avec le gouvernement est essentiel pour que le clan prenne toute sa dimension tragique. "Ce crétin de peuple", mdr il croit pas si bien dire. Pour moi le plus gros problème de cette partie de l'histoire n'était pas la motivation d'Oden à rester le seigneur stupide, mais bien l'incompréhension totale du peuple (de la base jusqu'aux daimyos) vis-à-vis de cette motivation. Certains persos n'ont actuellement pas de rôle bien défini dans tout ce bordel : Zoro, Law, Kidd, Killer, Shinobu (est-ce qu'elle va vraiment aller sauver Momo ?). Zoro, Kidd et Killer notamment font du sur place depuis trois chapitres. Ils ont pour l'instant été "sacrifiés" pour préparer l'arrivée des fourreaux rouges. Ça vaut le coup finalement, l'entrée de ces derniers est épique : les calamités sur le cul, la rage de Kyoshiro, la vision de Kaido, et bien sur le Sunatchi. Reste à voir le degré de blessure qu'ils auront réussi à infliger pour apprécier totalement cet épisode. Vu la vision qu'a eue Kaido, une blessure équivalente à celle infligée d'Oden ferait sens. La chute de Kaido va être violente (en termes d'image), il ne devrait pas atterrir sur ses pieds, contrairement aux fourreaux.
  21. Ou bien il a pu faire un geste impulsif, tout en ayant conscience qu'il n'a pas tué Orochi. Un peu en mode "ta gueule, tu me les brises". Ça serait assez similaire à la fois où il a envoyé un de ses sbires en orbite quand ce dernier l'avait fait chier avec une phrase ennuyante (pendant l'arc Zou je crois).
  22. Chapitre qui me laisse mitigé. La confrontation avec Kanjuro est bien développée : cinq pages. Cela a laissé le temps à Kanjuro de bien sortir son monologue, et donc à la tension de monter. Le poids de la réaction de Kiku s'en trouve donc augmenté, comparé à si les fourreaux avaient attaqué immédiatement. Et finalement j'ai bien l'impression que Kiku a réussi à gravement blesser (voire tuer, mais gravement blesser est plus probable) son adversaire au vu de son état pendant le discours de Kaido. Kanjuro savait très bien que lui et ses acolytes allaient se prendre une dérouillé, il souhaitait juste gagner du temps. J'imagine qu'il s'est bien gardé de leur dire que plusieurs fourreaux avaient le niveau pour affronter Jack, ce fourbe. Dommage par contre les blagues de Inu et Neko, en particulier pile au moment où Kanjuro annonce que Momo va se faire crucifier, ça fait bizarre. Triple déception (ou plutôt inquiétude pour les deux premiers points) du côté de Kaido : - Kaido, il est méchant. En effet, la relation conflictuelle entre père et fils semble venir du fait que les aspirations de celui-ci ne correspondent pas aux attentes de celui-là, ce qui colle parfaitement au modèle Judge-Sanji. Il semble que le tragique repose entièrement sur le personnage de Yamato, et aucunement sur Kaido. J'ai du mal à imaginer un développement à la "Je ne souhaitais que ton bien mon fils (ma fille ?)". Si l'on en reste là, alors le relation entre les deux perso sera d'une superficialité équivalente au modèle sur lequel elle est pour l'instant calquée. - Kaido il est méchant n°2. Poursuite du modèle Judge-Sanji. "Mon fils il va faire ce que je veux, et point", "Non j'ai pas envie, père de merde". Même conclusion que le point précédent. - Kaido veut devenir roi des pirates. Peut-être une grosse annonce pour l'équipage, mais pas pour le lecteur. A la limite, peut-être que la présence de Robin à cet instant donne un peu plus de poids à l'annonce, et peut laisser pressentir une tentative de capture d'ici la fin de l'arc. L'annonce sur les armes antiques, elle, peut laisser suggérer que le gouvernement mondial ne possède pas Uranus. Le contraire rendrait le raisonnement un peu bidon ("Le GM a une nouvelle arme -> on va choper les armes antiques pour contrer cette arme -> ah merde, ils en ont une"). Pour Orochi, la violence de l'image est appréciable, mais on sait que c'est le même coup qu'avec Kinemon et Kanjuro. Comme dit plus haut, un (une ?) hydre ne meurt pas après avoir eu une tête coupée. Espérons que cette fausse mort n'enterre pas tout espoir de vraie mort pour Orochi. Les Oniwabanshu, ces bouffons, auront été inutiles jusqu'au "bout". Pour la suite, ça sent bon la mélée à la Marineford finalement : tout le monde converge vers le hall de concert où se trouvent tous les commandants. Ces derniers ne vont pas bouger, car la priorité est d'empêcher quiconque de sauver Momo, et non de débusquer les intrus dispersés sur l'île. Les combats individuels périphériques seront donc au maximum contre les Tobi Roppo. Y a t-il un chapitre le semaine prochaine ?
×
×
  • Create New...