Jump to content

Sicerion

Members
  • Content Count

    233
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Sicerion last won the day on February 27 2020

Sicerion had the most liked content!

Community Reputation

115 Excellent

About Sicerion

  • Rank
    Hunter

Recent Profile Visitors

1196 profile views
  1. La formation de Kanki a peut être un but militaire mais j'ai plus l'impression qu'il s'agit d'une optique pour gagner du temps. J'ai l'impression que cette tactique offre deux choix à riboku, soit ce lancer à l'assaut et abandonner son attitude prudente soit patienter en se concentrant sur sa stratégie actuelle. Dans le premier cas riboku s' expose a un risque que Kanki peut exploiter, dans le second l'armée du bandit peut jouer la montre jusqu'à la nuit. Je n'ai pas l'impression que la nuit apporte tant que ça sur le plan militaire à une armée encerclé. Par contre si des combats ont lieu de nuit, les bandits peuvent abandonner toutes formes de cohésions et l'absence de luminosité aidant, il peut se créer une forme de panique dans la masse des combats car les soldats ne seront plus en mesure de discerner les ennemis des amis. Et dans ce cas de figures chaque soldats a l'impression d'être esseulé au milieu d'ennemis potentiels. Avec peu ou sans contact visuel, la panique s'installe et on agit de manière peu rationnelle. Ce genre de stratégie existe toujours de nos jours, les seules solutions etant de mettre en place des signes distinctifs pour identifier les ennemis des amis. Mais dans le brouhaha des combats sans éclairages, c'est humainement complexe voir impossible. Le parallèle étant que les bandits sont experts de ce type de combats chaotiques dans l'histoire que nous connaissons. Et qu'à l'instar des plus grands bandits de notre histoire, l'armée de Kanki a démontrer une véritable apetance dans la réaction aux signaux sonores.
  2. Sicerion

    Kingdom 724

    Au vu de vos messages, je confirme le constat que je fais sur le traitement d'hara vis à vis de riboku. Je suis très déçu qu'un personnage aussi emblématique de cette période de l'histoire soit relégué au rang de "running gag" . Normalement riboku est sensé être un égal des 6, un nemesis dans les conquetes de QIN mais les scénarios d'hara pour faire briller Shin et par extension QIN le rende risible. Il est toujours en surnombre écrasant, il est toujours préparé à tout et puis au final il perd toute crédibilité. Ses rares victoires sont perçus comme des réussites pour ses ennemis (qui survive à l'impossible) ou sont simplement relatés hors champ. C'est quand même fou alors qu'hara lui même le présente comme un épouvantail dans sa propre œuvre. Je sais bien que pour un récit, il fallait un antagoniste majeur dans la conquête de zhao qui se déroule sur de nombreuses années. Mais le faire intervenir aussi tôt dans le récit pour le démystifier c'est dommageable pour un general qui doit sa renommé en grande partie au fait qu'il n'a techniquement jamais perdus de conflits face a QIN.
  3. Sicerion

    Kingdom 724

    Je n'ai pas lu tous les commentaires mais je pense pas avoir vu de personne partageant mon hypothèse donc je me lance. La stratégie de kanki bien que totalement fantasmé, car je ne trouve pas de références dans l'histoire de l'antiquité , ressemble à la disposition d'un camp fortifiée (fortification en étoiles) . Le principe c'est d'inciter à pénètrer profondément en étant harcelé des deux côtés en imagineant des archer aux centres de chaque branches. Cette stratégie fonctionne sur une forteresse car les murs protèges les "pointes" et les forces ennemis sont contraintes de s'aventurer au centre du dispositif sous un harcèlement constant. Le problème d'un dispositif similaire avec une armée face à un ennemi en surnombre c'est que rien n'empêche l'ennemi de lentement combattre les extremites de la formation qui peineront à recevoir des renforts sur un dispositif aussi étiré. Que la formation "tourne comme une hélice", "qu'elle se projette vers l'avant comme des fusées" peut importe. Il suffit juste de patienter et de frapper la formation sur sa périphérie sans s'aventurer à l'intérieur pour profiter du surnombre. Donc partant de ce principe, je vois plus une roublardise de Kanki qui attire l'attention sur le centre du dispositif mais qui en réalité ne serait déjà plus là. Je ne sais pas si c'est volontaire mais l'image de Kanki assis est suffisament ambigue pour laisser croire qu'il puisse s'agir d'un double. En gros quatre branche et un centre fortifié peuvent laisser penser à une stratégie simple : "J'attend que l'ennemi focalise son attention sur le centre et je me dissimule dans une des branches pour percer l'ennemi sur un seul point.
  4. Je ne suis pas d'accord pour inclure Keisha ou Houken dans un armée hypothétique de Riboku. Le premier n'a jamais exprimé le souhait d'être un simple suivant mais plutôt de s'asseoir à la "même table" que riboku. Le second n'a été au mieu que légèrement manipuler par riboku et jamais un véritable suivant. Si tu réduit ta liste aux vrai lieutenants de Riboku (SSJ et Bananji), même avec l'ajout des ducs et des deux comics reliefs ça ne fait pas le poids face au 4 rois célestes. Les choses peuvent évoluer avec le temps et les hypothétiques incorporations de Kisui et Shi Ba Shou. A ce moment là, l'armée de Riboku comportera 4 lieutenenants plus ou moins du niveau roi célestes et le débat sera relancé mais ce n'est pas le cas aujourd'hui.
  5. C'est une question complexe lié à la définition que l'on donne à "général". Si c'est le meilleur au poste militaire alors c'est sans nul doute Renpa pour tous les arguments cités plus haut (prouesse martiale, leadership, niveau global de l'armée personnelle...). Si la définition englobe l'impact global à l'échelle des royaumes alors c'est Riboku sans équivoque car il ajoute une dimension politique et stratégique de grande échelle à ses prouesses en tant que général qui le classe aisaiment dans le top 5. Renpa le dis lui même que Riboku est l'homme le plus dangereux de cette période. Il reconnaît le "général" mais il éprouve de la crainte ou de l'admiration pour "l'homme". Pour résumer mon point de vue => a l'echelle d'un conflit local renpa reste supérieur à riboku. Mais pour ce qui concerne la gestion d'un conflit entre nations, riboku surclasse renpa.
  6. Sicerion

    Kingdom 680

    Je doute pas de la faisabilité de grimper une parois en terre (Même si la on est plus sur un mur que sur une pente) mais cela relève d'une extrême difficulté de le faire à mains nues lester par une armure et un bouclier tout en étant sous le feu ennemis. Il faut attendre le chapitre prochain pour voir comment Hara va le présenter mais je trouverait très simpliste (et je reste polis) de ne pas mettre en place des solutions pour se faciliter cette épreuve => - Coller des échelles de bois contre la parois pour former des appuis plus solide que les simple crevasses de la terre. (Hara nous as déjà montrer une armée créer des échelles de fortunes, cf l'armée de Yotanwa qui attaque retsubi) - Porter des cordes en haut pour que ceux qui suivent puissent s'en servir pour grimper plus vite (Hara a déjà utilisé les cordes en particulier pour aider le groupe de Shin à traverser la rivière cotre Zhao) La stratégie de charger cette zone sans faire de réelle diversion me paraît déjà très simpliste et si ça continue par la HSA qui charge comme des lemmings une pente alors je serait vraiment déçus pour le coup. Ten n'est certes pas parfaite mais j'aimerai bien qu'elle apporte une réelle dimension stratégique aux affrontements de la HSA pas seulement une organisation des troupes.
  7. Sicerion

    Kingdom 680

    Oui totalement d'accord avec celà, mais les problématiques de QIN ne représente pas à mes yeux la faiblesse de Kanki. Etre capable de déjouer l'armée de Kanki et donc par extension le plan d'invasion de QIN représente un obstacle énorme pour QIN mais et c'est là que je parle de différence d'interprétation : Pour moi une faiblesse cela peut causer ta perte. Si tu empêche Kanki de progresser, tu peut mettre fin par extension aux ambitions de QIN mais tu te débarrasse pas pour autant de Kanki. Donc oui une fois de plus je partage vos avis et je plussoie vos arguments, je met juste en avant que le désaccord relève plus de l’interprétation du mot "faiblesse"
  8. Sicerion

    Kingdom 680

    Non rien n'oblige Kanki à s’adapter et à affronter l'adversaire de manière conventionnelle, il peut faire le choix de ne rien faire et tous ce que tu gagneras c'est un stalemate. Agir de manière prudente n'impose rien à ton adversaire. Tu ne reprend pas la totalité de mon commentaire, "Attentisme" et "Inaction" ne sont pas des synonymes. Exclure des exemples n'a pas valeur d'argument, de plus que fais tu du général de WEI dans la guerre contre Renpa. As t’il manqué de prudence ? As t’il ne serait ce qu'agit en contradiction avec les bases de la stratégie militaire ? Je ne penses pas, il est juste rester dans son QG et il s'est juste passé un evenement indépendant de Kanki et du général de WEI et cet évenement c'est la charge de RENPA sur le QG de Mougou. C'est la définition même d'un evenement extérieur qui offre une opportunité. Pour Seikai ce n'est pas sa position proche du mur qui cause sa perte mais l'intervention extrérieure de WEI avec l'apparition des tours de sièges. Sans elles Yan aurait continué leur bombardement de poisons et Kanki n'aurait pas pu faire cet éclat. Le principe de cause à effet implique que l'effet est dépendant de l'existence de la cause => Sans la présence des tours de WEI, Kanki n'aurait pas tuer Seikai. Refuser le combat n'est pas une défaite, la guerre se produit en territoire de Zhao (La tactique de guérilla est l'exemple même d'une stratégie reposant sur le refus d'affrontements directs et les américains qui l'ont subis ne sont pas sortis victorieux). Reculer ou avancée le fronts sur plusieurs kilomètres ne changera rien pour QIN à l'inverse si la "tête de pont" de Zhao s'enfonce trop dans les lignes de QIN alors l'armée avancée ouvrira de nouveaux fronts sur ses côtés. Dans le concret si ton général avance à la poursuite de Kanki alors il ouvrira un front sur sa droite contre l'armée d'ousen posté à l'ouest. Et donc tu déclenchera indubitablement cette intervention éxtérieure car tu devras repositionner tes troupes pour faire face à deux fronts et tu laissera à Kanki une opportunité. Une intervention éxtérieure ne signifie pas forcément une intervention active mais simplement un état de fait qui t'obliges à rompre avec ta stratégie actuelle. Ne pas pouvoir prédire comment les batailles vont se dérouler c'est un fait par contre comment appelle tu l'intervention de l'armée d'Ouhon puis maintenant celles de Shin ? Pour ma part, ce sont des interventions extérieure au conflit direct Kanki/Kochou et cela peut déclencher cette opportunité qui laissera à Kanki le champ libre - contre WEI l'intervention extérieure c'est le clash RENPA/MOUGOU qui n'avait aucun rapport avec les affrontements entre WEI et l'armée de Kanki - Durant la coalition c'est l'intervention des tours de sièges de WEI qui n'avait rien avoir avec le clash Kanki/Seikai - Contre Keisha c'est l'intervention de la HSU Dans tous les cas ce n'est pas Kanki qui est à l'origine de ces événements ni le comportement du général en face mais Kanki profites à chaque fois de l'occasion pour prendre tout le monde par surprise. Une stratégie qui repose sur s'en tenir au plan en priant pour que rien ne vienne perturber ce dernier ne m'apparaît pas comme très judicieuse. En cours d'officier on t'apprend un idiome militaire "Un officier c'est celui qui fait appliquer les règles, un leader c'est celui qui sait quand appliquer ces règles". Le sous entendus est simple : pour diriger efficacement il ne faut pas savoir seulement appliquer des règles, il faut parfois sans abstraire pour s’adapter à l’imprévu. Autant je comprend ton avis sur les différents points précédents et j'en partage une grande partie (A la différence près que je ne considère pas ça comme la faiblesse de Kanki), autant dans le cas présent, je suis en désaccord car la bataille de la coallition est l'exemple même d'interventions extérieure à de multiples reprises : - Les troupes d'elites de Karin qui attaque le mur par l'arrière - La menace des renforts de heki contre Zhao après avoir vaincus l'armée de SHU (Gohoumei de l'autre côté retiens même ces généraux de réorganiser son flan gauche en argumentant que les renforts de QIN en provenance de l'affrontement contre CHU frapperait d'abord l'armée de YAN). - La disparition de l'armée d'Ousen qui permet à Ordo de menacer le dispositif central - Ce même Ousen qui save the date en réapparaissant au centre pour contrer le plan de Karin - Zhao qui fais glisser des hommes vers le passage Sud pendant plusieurs jours. La coallition n'a certainement pas était un clash conventionnels de plusieurs armées sur plusieurs fronts. Il y a eu de nombreuses interventions éxtérieures sur chaques champs de batailles. En résumé je suis parfaitement d'accord pour dire qu'un général prudent représente une grande difficulté pour Kanki mais je ne peut pas considérer cela comme une faiblesse car peu importe comment tu retourne la situation la seule issue c'est de neutraliser temporairement Kanki. Une stratégie qui vise à éviter la défaite ne permettra jamais d'obtenir la victoire. Pour moi quand on parle de faiblesse, on parle de quelquechose qui peut causer ta perte. J'ai bien compris ton point de vue (Parfaitement défendable) et j'ai compris que l'on était en désaccord sur un concept d'interprétation donc je m'en tiendrais là dans ce débat car les points de vues et les intérprétations relèvent du jugement subjectif et dans ce cas là les débats prolongés deviennent stériles. On argumente difficilement un point de vue ^^
  9. Sicerion

    Kingdom 680

    @mollo@Zaikahal J'avais bien compris l'argument de ne pas réagir aux provocations (En termes stratégiques c'est souvent vulgariser en "Attentisme" et cela ne veut pas dire pour autant que l'on parle d'inaction). Mais je ne vois pas en quoi cela reste une solution, si tu ne prend aucun risque tu n'avance en rien. Kanki base sa stratégie sur les actions de ses adversaires donc pourquoi accepterait il un affrontement direct contre un adversaire qui ne veut pas mordre à l'hameçon ? Si Kanki refuse d'affronter ton général prudent alors tu te retrouve comme je l'ais dis dans une situation de "stalemate". Certes tu neutralise temporairement Kanki mais tu ne le vainc pas pour autant et ça menace reste la même. Cette situation n'est pas avantageuse pour toi car des evenements extérieurs finiront inévitablement par se produire et ton général prudent finira par réagir en dépit de cause. Et kanki lui n'aura qu'a sauter sur l'occasion. Kanki n'a rien fais contre WEI, il a juste attendus que l'attention générale se focalise sur la charge de RENPA sur le QG de Mougou. Le général de Yan n'a en aucun cas réagis à une quelconque provocation de Kanki, il n'a juste pas anticipé que Kanki tenterait une stratégie aussi folle quand l'attention générale était focalisé sur les tours de sièges de WEI. Se cantonner à ses bases ne veut pas pour autant dire qu'un evenement indépendant de ta volonté ne viendra pas offrir une opportunité à Kanki. Je reprend tes exemples si tu veut. Mais si je suis un boxeur qui attend une faute de l'adversaire alors je n'affronterais pas directement un adversaire qui se cantonne aux bases pour ne pas prendre de risques. Je lui tourne autour et je lui envoie des jabs régulier pour voir s'il réagit. Résultat au mieux ton boxeur prudent amènera le combat jusqu'à la fin des rounds (Stalemate) et au pire il fera une erreur sur laquelle son adversaire rebondira. => Donc on ne parle pas d'une faiblesse mais juste d'un moyen de retarder une défaite. Je peut t'assurer pour en avoir fais l'expérience que contre un Out boxeurs, tu ne peut pas te contenter d'une garde serrée et de coups compacts car il n'aura juste qu’a te tenir à distance avec de simples jabs pour gagner aux points. Si aucun coups touches le juge validera la victoire à celui qui à porté les coups aussi faible le contact soit il. Donc ta stratégie permet de ne pas perdre immédiatement mais seule une prise de risque te permettra de gagner. J'oppose à votre idée de général prudent, un Kanki qui peut très bien faire le choix de refuser l'affrontement direct et comme je l'ai précisé dans mon premier message la guerre c'est QIN vs Zhao pas Kanki vs le général prudent. Donc il y aura forcément un évenement extérieur qui forcera le général prudent à réagir (la menace d'une autre armée Ousen, Shin ....). Donc au final, de mon point de vue pour vaincre Kanki il faudra toujours une prise de risque et étant donnée que Kanki profiteras de celle ci pour agir, il faudra être capable d'anticiper la réaction de Kanki.
  10. Sicerion

    Kingdom 680

    L'argumentaire autour de la passivité se défend mais je ne vois pas en quoi on peut appeler ça une "faiblesse". Dans le meilleur des cas tu vise le "Stalemate", rien de plus. Ne jamais profiter des opportunités ne te permettra jamais d'anéantir la menace que représente l'armée de Kanki et donc ton seul objectif sera de le tenir en échec. Si c'est cela que Riboku appelle une faiblesse alors il n'y a pas de quoi se réjouir car le conflit n'oppose pas Kanki à Zhao mais bien QIN à Zhao. Ton général attentiste finira forcément par devoir réagir à la présence d'autre corps d'armées ennemis et Kanki lui profiteras de l'occasion pour lui sauter à la gorge. Si tu n'anticipe pas la prise de risque de Kanki ou mieux si tu ne lui tend pas un piège, alors le temps se chargera lui même de lui offrir l'opportunité qu'il attends. Tout autant l'histoire militaire que la plupart des écrits sur les tactiques sont unanimes sur un fait "Une victoire repose toujours sur trouver le bon timing pour les prises d'initiatives". L'histoire est parsemé d’exemples où les tactiques attentiste finissent par échouer lamentablement car l'équilibre fragile qui en découle finis toujours par être brisé. La chine antique en est le parfait exemple avec ses différentes grandes fortifications qui finiront par être appelées "Grande muraille de Chine". Chaque dynastie qui se contentera de rester à l’abri de ses immenses fortifications finira par être renversés assez rapidement par un envahisseur pour diverses raisons (Trahison d'une garnison, Tactiques de raids plutôt que d'assaut frontaux ...). Les dynastie qui resteront le mieux au passage du temps seront celles qui ironiquement n'utiliseront pas les fortifications comme défenses imprenables mais plus comme postes avancées pour lancer des invasions sur le territoire de leurs ennemis. Donc je peut considérer que Kanki éprouvera des difficultés à affronter un général attentiste mais j'ai du mal à considérer cela comme une "faiblesse" car j'arrive pas à imaginer un scénario où cela entrainera la perte de Kanki.
  11. Sicerion

    Kingdom 680

    Loin du débat actuel sur l'arc en cours ou d'un éventuels débats de faits historiques, la narration mise en place par Hara depuis le début du manga ne laisse que peu de doutes concernant la future (plus ou moins lointaine) déchéance de Kanki. Depuis le début le véritable antagoniste de shin et de sa vision du "great general under the heavens" c'est Kanki. Je m'explique : Kanki représente la vision égoiste de la guerre qui incarne la vision du profits individuels au délà des aspirations globales. Shin est le fer de lance d'un nouveau mouvement qui cherche à briser le cycle de vengeances en portant les rêves et volontés de ceux vaincus. Houken/Riboku s'opposait ou s'oppose à la vision de Sei par le choix de la méthode pas par le résultat escompté. Peut importe leur décisions, chacun vise le "Greater good". Kanki est l'incarnation même de ceux qui profite de la guerre depuis plusieurs siècles et qui alimente le cycle de haine qui ne prend pas fin. Au delà de l'aspect concret de l'antagonisme entre Shin et Kanki, c'est aussi les deux visions de la guerre qui s'oppose et Hara aurait tout à gagner à mettre en valeur le choix de Sei en "sacrifiant" Kanki. Je mets le mot sacrifier entre guillemet car cela peut aussi être Kanki qui fait peau neuve, pas forcément une déchéance même si j'y crois pas trop. Un peu pour dire "Ce n'est pas en répétant les erreurs du passé que l'on trace un avenir". Après, il s'agit de mon analyse purement subjective, mais je trouverais dommage de finir l'histoire avec des généraux comme Kanki toujours présents car cela apparaitrait comme un aveu d'échec pour Sei. Ce ne serait pas ses idéaux qui aurait permis l'unification de la chine mais tous simplement la puissance martiale du pays.
  12. Sicerion

    Kingdom 680

    J'aime beaucoup l'idée d'un trauma qui donnerait de la profondeur à ses actes et à sa façon d'aborder la guerre. Justifier pourquoi malgré des années de services militaires dans le royaume de QIN, il continue à répudier l'idée d'incorporer la stratégie militaire la plus basique dans son armée. Ce rejet du fonctionnement militaire nous est présenté de manière subtile depuis que l'on connaît le personnage (J'ai la conversation avec ses seconds lors de l'abandon de la colline centrale à Kokuyou qui me vient à l'esprit)
  13. Sicerion

    Kingdom 680

    Le "faiblesse" de Kanki a été seulement discerné par des stratèges de génie (Keisha, RIboku ....), ça serait absurde que ce soit simplement la composition atypique de son armée qui est une évidence pour le commun des mortels. Pour ma part j'avais émis il y bien longtemps l'hypothèse que la force de Kanki représentait aussi sa plus grande faiblesse. Je m'explique : Il est difficile de définir la stratégie générale de Kanki mais il est possible de faire un rapprochement entre tous les conflits auquel il a pris part. Dans chacun d'entre eux la constante c'est un grande prise de risque pratiquement in-anticipable par l'adversaire qui même à un renversement total de la physionomie de la bataille. Sa force réside dans un paris dont le Risk/Reward est extrêmement élevé. Contre WEI, il abandonne son QG et ses hommes à un destin funeste pour lancer un assaut dissimuler et prendre le QG ennemi Contre la coallition, il abandonne la protection du mur pour charger les lignes ennemis et tuer le général de Yan Contre Zhao à kokuyo, il abandonne l'objectif principal pour déstabiliser Kisui. Supposition Contre Kochou, il abandonne l'affrontement direct en laissant ses armées à la dérive pour je pense désorganiser le gros de l'armée ennemis (Lors d'une poursuite, on abandonne les formations et les jointures entre les unités se délient) et ainsi créer se chemin caché vers le général ennemis Tous ces stratégies ont un point commun (faiblesse => et si l'adversaire avait anticipé le plan de Kanki ? Eh bien la défaite aurait été retentissante pour Kanki - Contre WEI ,le général ennemis aurait eu juste à quitter son QG et Kanki aurait sacrifier son armée pour aucun résultat - Contra la coallition, si l'ennemi avait détecter sa présence, Kanki se serait retrouvé encerclé dans une mer d'ennemis. - Contre Keisha, si l'ennemi avait eu vent de sa stratégie contre Rigan alors ils auraient simplement pu demander la venue de renforts pour sécuriser la ville (Il se passe plusieurs jours avant que Kanki ne puisse mettre son plan à exécution. Donc pour moi, la grande force de Kanki résidant dans son imprévisibilité représente aussi une faiblesse conséquente au yeux de stratèges de génies tel Riboku qui peuvent anticiper les idées les plus tordus.
  14. Sicerion

    Kingdom 679

    C'est très difficile de retrouver des archives militaires datant de l'antiquité, beaucoup de documents se perdent et il ne sont pas des priorités lors de restauration (Historiquement parlant les rapports de batailles ont peu de valeurs). Par contre les historiens étudiant les chroniques de certains contemporains rapporte parfois des expériences vécu en tant que spectateurs du fonctionnement de la guerre à cette époque. C'est ce qui permet d'avoir une idée précise des combats de l'époque sans pour autant avoir aucun texte décrivant réellement les dis combats. C'est un consensus général de dire que les armes chimiques était utilisé bien avant l'an 0 (L'article "The History of Chemical Weapons Use Goes Back to the Ancient World" est très intéressant à ce sujet), de nombreux articles sur l'histoire militaire et ces usages y font d'ailleurs référence. Dans le cas présent je peut te citer l'article "Role of Smokes in Warfare" du Defence Science Journal de 1994 qui commence par : "Use of smoke in warfare is probably as old as warfare itself. The details are certainly lost to antiquity , yet occasional references do occur in ancient texts. In addition to screening, smokes could flush out the hidden enemy from the cover of thick foliage, natural tunnels, caves, etc. For such purposes, smoke was generated by burning natural substances like grass, straw, resins, gums, and asphalt." Edit : Je viens de voir que l'information de la bataille de Macau était présente sur la page Wikipédia (Etonnament pertinente sur le sujet) et bien tu peut lire juste après "Smoke screens are usually used by infantry to conceal their movement in areas of enemy fire. They can also be used by armoured fighting vehicles, such as tanks, to conceal a withdrawal. They have regularly been used since earliest times to disorient or drive off attackers. " Ce que la page appelle Earliest times est la période couvrant de l'époque classique (-500 avant JC) jusqu'à la période médiévale (du 5ième siècle au 15ième siècle)
  15. Sicerion

    Kingdom 679

    Les tactiques "smokescreen" sont des tactiques communément utilisées dans toutes les armées même de nos jours et ce depuis les temps anciens. Les grecs (Plus ou moins contemporains de cette époque) était des spécialistes de l'utilisation de la fumée dans leur stratégie. Il n'y avait rien de difficile à mettre en place cela même à une époque reculé. Il suffit d'alimenter de combustible un feu , rien de plus simple quand tu as autour de toi des arbres. Un écran de fumée ne sert pas à faire disparaître une armée mais à obstruer la vision ennemi pour permettre que certains mouvements de troupes soit difficilement perceptible. Dans les guerres modernes ont couvre le déplacement de blindé avec des smokescreen, ça ne dissimule pas les véhicules pour autant mais ça interfère considérablement avec les mouvements ennemis. Pour le reste, il n'y a rien qui dis que Ouhon n'a pas anticipé la venu de renforts et même sans prendre en compte cet état de fait, l'ordre donné à l'aile gauche c'est "franchir EIKYUU et menaçer le QG de KOCHOU". Donc même si uniquement une unité réduite parviens à menacer l'ennemi derrière ses lignes, alors ouhon aura fait ce que Kanki attendait de lui. Il ne faut pas oublier que cette campagne c'est Kanki vs Kochou. Pas Ouhon/Shin vs Zhao.
×
×
  • Create New...