Jump to content

SeseSeko

Members
  • Content Count

    242
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

90 Excellent

About SeseSeko

  • Rank
    Hunter
  • Birthday 04/30/1990

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. SeseSeko

    Kingdom 662

    Je ne suis pas si affirmatif sur la fin de ton commentaire. C'est plus un rééquilibrage qui est parti pour s'opérer et que c'est progressivement que l'armée Hi Shin va remonter en puissance. Et dans ce cas, le tout serait de savoir si cela se fait sans la nécessité d'avoir à mobiliser Ri Shin et Kyoukai à bout tout de champ dans la bataille (donc, en les préservant un max) d'une part; et d'autre part, si cela s'organise à travers les officiers déjà présents ou si d'autres officiers viendront en renfort par la suite. On peut regarder le verre à moitié plein en estimant que la HSA est en difficulté parce que ses deux facteurs X ne sont pas en première ligne. Par conséquent, ça montre une marge de progression fort positive, mais aussi que du temps où Shin accumulait les défaites quand il venait de commander 1.000 hommes en étant en première ligne après Sanyou (plus départ temporaire de Kyoukai), c'est loin d'être si catastrophique. Après, vivement les versions ANG et FR pour affiner tout cela.
  2. SeseSeko

    Kingdom 662

    Je te rejoins. Et c'est là où Ri Shin montre qu'il s'adapte au rôle du général car il ne peut pas constamment aller en première ligne régler une situation. Qu'il le fasse de temps en temps, notamment pour renverser une situation qui paraît désespérée en formant une vague dévastatrice pour l'ennemi, très bien. Mais pas tout le temps. Et c'est en cela que les officiers de l'armée Hi Shin doivent passer un cap, en particulier Suugen vu la place centrale de l'infanterie dans la HSA, pour ne pas avoir à se reposer sur les béquilles que forment Ri Shin et Kyoukai. Et il est bon de voir combien chez Mouten et Ouhon, les apports respectifs de Aisen et Akakin permettent un rééquilibrage entre les trois armées en matière de force brute, vu qu'au sortir des plaines Shukai, c'était la HSU qui affichait une nette supériorité par rapport à ses homologues. C'est sûr que passer au niveau de général est un pallier à digérer. Et c'est là qu'en interne, les officiers doivent franchir un cap car Ri Shin et Kyoukai ne seront pas forcément tout le temps en première ligne, comme je l'ai écrit plus haut dans ce commentaire. D'ailleurs, c'est là où on va voir si Ri Shin s'inspire d'Ouki car ce dernier, comme le fit remarquer CGR durant la bataille des plaines Shukai, se montrait en première ligne lorsque la situation devenait fort difficile et qu'à ses côtés, ses troupes se transformaient en "démons". Ce qui laisse entendre que la plupart du temps, Ouki se contentait de rester au qg et de suivre l'évolution du champ de bataille sans avoir à intervenir obligatoirement. Et si Ri Shin suit cette trajectoire, ce sera une bonne chose, à mes yeux. Puis ce surplace de la HSA face au bloc de Zhao lui faisant face ne va pas forcément durer éternellement et un renversement de situation peut se faire, en gardant Ri Shin au frais.
  3. Ce qui fait que Chu a bien limité la casse par rapport à la perte de Juuko pour être encore plus redoutable pour Qin à terme. Le jour où Shin ira tâter dans ce coin-là, ses adversaires feront bien de préparer leur nuque.😁
  4. En dans le prolongement, Ten lui demande si elle sait comment on fait des gosses et Kyoukai donne sa réponse via ce que lui avait expliqué sa sœur par le passé. Et Shin qui est partant pour le deuxième objectif de Kyoukai.🤣
  5. Aujourd'hui, on parlerait de réseau, voire de copinage. C'est fort probable que le vivier généré du temps de Kakubi ait été maintenu par Sosui, voire renforcé vu les infos tournant autour de la HSU. Quant à Ouhon et un éventuel stage chez Shin et son armée, ce serait tellement drôle à voir face aux Kabubi boys. Après, ça peut virer au hentai.🤣🤣🤣
  6. SeseSeko

    Kingdom 661

    Un chapitre de conclusion qui permet de voir combien Gohoumei prend la confiance et imagine un retour aux affaires de Riboku d'ici la fin de l'alliance entre Qin et Wei, préparant déjà le coup d'après. En tout cas, Ryuuhan, en plus d'avoir de l'élégance avec son armure, a un esprit bien sarcastique que j'aime bien. Pour Chu, Karin a intérêt à garder Man'U dans son manche sachant que ce dernier fait limiter la casse, Kouyoku et Hakurei devenant un peu les dindons de la farce.😁 Une chose est sûre, Wei y a davantage gagné que Qin, mais c'était la condition sine qua non pour obtenir cette alliance contre-nature. Et maintenant, retour à Zhao pour voir comment les généraux sur place vont accueillir la nouvelle de cette guerre à Juuko et de son issue.
  7. 45: l'épouse de Ribunkun et sœur d'Hakurei 48: Rihaku 59: Kakubi 89: Gakuki 105: Hakuki 106: Tatukei (a) 112: Junsou 116: le roi Shô 120: Kyoumei (a); Tan (b) 124: Shoutaku (b); Rishi (c) 130: Kei (?) 147 : Yuuri 155: 161 164: Genpou (a) 166: Dansa 170: 172: Kyuukou (a); Kou Son Ryuu (b); Rinbukun (c) 175: Bamuy (b); Rien (c) 178: 182: 186: clan Saki (a) 190 : Shiyu Kan 194: Fuuki (b) 200: assassin issu des brutes écarlates (a) 203:
  8. SeseSeko

    Who is the best

    Je rejoins les propos de @lilas, en émettant quelques justifications complémentaires: 1- Mouten a été le premier à être nommé général sur le champ de bataille (à titre provisoire), tant il a réussi à sauver la situation de l'aile gauche de part son acuité stratégique, qui a étonné Ousen au point que ce dernier veuille que Mouten soit son vassal. 2- Les origines sociales des membres de l'armée de Ouhon et les exercices auxquels il doit les faire livrer, y compris au niveau tactique, font de l'armée Gyoku Hou celle qui est la plus équilibrée des trois. 3- L'esprit ultra-offensif de Shin, en lien avec son profil de général instinctif, donnent des ailes à une armée Hi Shin prête à aller dans les abysses à ses côtés s'il mène la charge. Plus que la relation entre Shin et Mouten, qui est déjà très bonne à la base, c'est la connexion entre Shin, Mouten et Ouhon qui serait bonne à suivre car si on a vu une ébauche de coordination quand ils étaient tous trois commandants de 1.000 hommes à Sanyou, ce serait plutôt sympa, ma foi, de revoir ce genre de choses mais en étant des généraux cette fois-ci. Et avec le front de Zhao, ce serait adéquat d'y repérer ce genre de choses.
  9. Et la campagne d'annexion de Gyou peut servir d'illustration de tes propos vu que Ousen était le général en chef, avec ses propres adjoints au sein de son armée (Akou, Makou, Denrimi, So'Ou) d'un côté, de l'autre Yotanwa et Kanki qui dirigeaient leurs propres armées alliant leurs forces avec celles d'Ousen.
  10. D'ailleurs, il a tellement passé de temps en campagne ou en entraînement qu'il n'a pas fait attention à l'établissement de sa nouvelle demeure, après la campagne d'annexion de Gyou, peu avant sa nomination au grade de général.
  11. Justement, Shin a intérêt à avoir un Naki en mode roi céleste spécial avant-garde parce que dans le cadre de la HSA tel que tu le définis, Shin serait moins souvent en première ligne et interviendrait à partir du moment où son instinct lui fait estimer qu'il est temps d'embraser la plaine. Et pour que ce soit pleinement efficace, il a besoin d'un retour d'information de la part d'une avant-garde capable de déceler les pièges pouvant contrecarrer le feu que souhaiterait allumer Shin. Donc, ce n'est pas contradictoire. C'est même une explication suffisamment rationnelle pour tirer une pleine efficacité sur le champ de bataille. Quant à placer Naki au-dessus de Ringoku, ce n'est pas par la force ou le talent que j'en ferais la distinction. Mais par l'ancienneté au sein de l'armée Hi Shin. D'ailleurs, dans la disposition de la HSA, telle que tu l'imagines, @Shin-wara, tu places majoritairement des anciens de la HSA qui y sont présents depuis des années, voire même depuis le début, du temps où c'était la HSU.
  12. Je te rejoins dans les grandes largeurs et la disposition que tu mets, notamment les rois célestes 2.0 est emballante. Néanmoins, je mets une différence, c'est qu'au lieu de Sento'Un, je mettrais carrément Naki à sa place. Pour m'expliquer, Naki peut rassembler d'autres anciens bandits (coucou Ringoku) à ses côtés, il est reconnu comme fort au niveau martial (du niveau de Raido), mais là où lui et son clan sont spécifiques et précieux pour l'armée Hi Shin, c'est d'avoir une double casquette d'armée offensive et d'armée d'avant-garde, pouvant détecter les pièges des armées ennemies, pour alerter le reste de l'armée à ce sujet, ou bien préparer des embuscades car il a assez de finesse tactique pour le faire. Je l'ai déjà écrit précédemment et j'insiste sur la métaphore: Naki et ses troupes sont les yeux de l'armée Hi Shin. Sans quoi cette dernière serait aveugle et Ri Shin ne pourrait pas avoir une suffisante vue d'ensemble du champ de bataille dans le cas où il lancerait une offensive avec son profil de général instinctif et provoquer des dégâts innombrables envers les armées ennemies faisant face à l'armée Hi Shin.
  13. Au moins trois scènes me viennent à l'esprit (ordre chronologique) - Je pense au chapitre 289, où Duke Hyou lance des chansons salaces et lance auprès de Shin: "Tu as emmené ta copine avec toi? Tu les aimes jeunes, à ce que je vois", mettant un malaise du côté de Shin et Ten qui se sont embrassés... à cause de Duke Hyou. - Je pense au sixième jour du siège de Sai, avec le "bonjour à ketsu" de Shin le pervers auprès de Ten, qui lui en met une envers ce gros "peloteur". - Mais mon moment le plus drôle est quand Mouten suggère à Shin de se marier, avec la réaction de ce dernier, recrachant son verre sur Kyoukai, puis que l'adjudant Kozen rappelle à Mouten qu'il devrait également songer à avoir une femme et déjà des héritiers.🤣
  14. SeseSeko

    Kingdom 660

    Ce serait surtout un point global et la réaction de Karin, qui peut faire prolonger l'arc actuel et faire opérer un renversement de situation qui redorerait le blason de Chu, passablement en berne, même si je pense que les jeunes tigres Kouyokou et Hakurei ont été envoyés pour limiter la casse et qu'une contre-attaque, menée par Kouen, histoire de le lancer dans l'histoire, en direction de Wei, contrebalance les plans de l'alliance Qin-Wei et fait de la bataille pour Juuko une victoire à la Pyrrhus. Et après cela, on pourrait retourner sur Zhao et comment Shin et les autres généraux sur ce front analysent la situation du côté de Juuko, en estimant qu'ils ont été prévenus à ce sujet au préalable. Ce serait un excellent moyen de relier le front de Chu à celui de Zhao, en cas de contre-attaque de Chu. Et, qui sait, des retrouvailles entre Ri Shin et Gaimou face à un ennemi qui se déploie dans Wei. Ce serait assez tentant, scénaristiquement, et donnerait plus de profondeur sur l'alliance Qin-Wei.
  15. SeseSeko

    Kingdom 660

    Ce chapitre nous livre quand même bien des réflexions, qu'on peut retrouver aussi à des époques plus proches de la nôtre. En premier, la guerre tient sur deux piliers: le militaire et le politique. Si l'un des deux piliers flanche, une défaite finale s'y trouve fatalement. Man'U et Sento'Un l'ont appris à leurs dépens, vu qu'ils arrivaient à contenir les armées de Chu leur faisant face mais que le pouvoir politique dans chacun de leurs royaumes respectifs a préféré la capitulation. De quoi être trahi par ceux qu'ils défendaient, par sens du devoir. Et ce sens du devoir est quelque part le fardeau qui a asséché ces généraux. Et @Zaikahal fait bien de repérer une analogie entre Houken/Shin et Man'U/Moubu, ce dernier devant fournir une réponse à Man'U vu qu'il a deviné qu'un fardeau (SHK) lui pesait sur ses épaules. En second, une bataille intellectuelle entre le légalisme, prôné par Sei, pour qui l'égalité peut s'établir entre les êtres à partir du moment où l'espace chinois sera unifié; et le confucianisme, qui souligne la nature mauvaise de l'humanité et que cela ne pourrait pas changer. Juko'Ou ajoutant que "l'homme est un être sot". Difficile de penser qu'à coups d'arguments, le légalisme prendra le dessus sur le confucianisme. Par conséquent, il peut y avoir une source de contradiction dans ce que prône Sei et reste à savoir si Hara développera un côté obscur de Sei en raison de cette mise en avant de ce courant philosophique qu'est le confucianisme. Cet arc de transition esquisse déjà bien des contours sur la campagne d'annexion de Chu et des difficultés militaires, politiques et philosophiques à rencontrer du côté de Qin.
×
×
  • Create New...