Jump to content


SeseSeko

Members
  • Content Count

    538
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

265 Excellent

About SeseSeko

  • Rank
    Membre du conseil des 10
  • Birthday 04/30/1990

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. SeseSeko

    Kingdom 729

    Comme dirait Mouten, "tu as à moitié raison et à moitié tort". Le manque de connaissances théoriques de Rishin, doublé de son caractère, l'aurait conduit à une plus grande probabilité de mauvaises décisions s'il n'était pas entouré d'officiers compétents sur qui il peut compter pour déléguer. En cela, tu as raison. Mais là où tu as tort, c'est que Mouten et Ouhon ont du succès car ils délèguent une bonne partie de leurs responsabilités, mais de manière moindre et encore moins visible que Rishin, auprès de leurs officiers subalternes, tels Rikusen, Kuzen puis Aisen chez Mouten; Banyou, Kanjou puis Akakin chez Ouhon. Une impression de constance basse est maintenue par Hara, quelque part. Bien que ces "coups de flair ci et là", comme tu dis, caractéristiques des généraux instinctifs tels que Hara nous laisse conter, montrent combien Rishin a franchi quelques paliers dans sa carrière militaire. Mais de là à pleinement faire changer l'état d'esprit de Shin, c'est pas demain la veille que cela semble arriver - hélas -.
  2. Comme dirait @Shin-wara, il ne faut pas se bercer d'illusions sur le destin de Riboku. C'est un personnage shakespearien - avant l'heure -, appelé à mourir de manière tragique. Et dans ce cas, ce ne peut être que par la trahison de la cour de Zhao (coucou Gakukai), craignant sa puissance militaire et sa popularité au sein de la population. Il y a trop de signaux envoyés, et en lien avec la réalité historique, pour suivre ce funeste sort qui l'attend, au bout de deux arcs narratifs, peut-être.
  3. Seul Naki a porté une voix en opposition et pour contredire Shin. Pas Kyoukai, ni Karyo Ten, ni En, ni Sosui, ni Denei, ni Suugen, etc. C'est révélateur aussi.
  4. Pas seulement Shin. Après tout, les premières personnes à avoir réagi négativement à l'arrivée du clan Saki sont Kyoukai et Kyourei, sans oublier Bihei qui a été renseigné sur la réputation du clan Saki à Kokuyou. L'hostilité est quasi-générale au sein de la HSA. Le discours de Naki est un peu abrupt par rapport à son nouveau chef, mais il permet de sauver les meubles. Tu fais bien de souligner que Rishin laisse une pleine expression de ses lieutenants car il délègue pas mal au sein de son armée. D'autant plus depuis qu'il est général. Et c'est normal. Le contraire serait inquiétant. Ce n'est pas tellement prendre la ville de Gian qui est le plus problème. C'est plutôt être en mesure de la tenir en cas de siège de la part de Riboku, avec une population civile profondément hostile, y compris en cas de présence du clan Saki dans la ville et de menaces de torture, tout en espérant des renforts.
  5. Ce qui peut laisser entendre que Riboku aurait prévu l'hypothèse d'une prise de Gian des éléments isolés de l'armée de Qin, en l'occurrence la HSA, la GKA plus l'unité de siège de Hanzen et le clan Saki et que par la suite, les assiégeants se retrouvent assiégés à leur tour, avec des civils de Gian en haine de Qin et exposés au clan Saki, tandis que Riboku s'occupe du reste de l'armée de Kanki. Ça fait un peu deus ex machina, mais Riboku le planificateur a forcément un plan B, au cas où Gian tomberait. Surtout que la ligne de communication, d'approvisionnement de Qin est on ne peut plus fragile. Reste à savoir si Kanki vaut la perte de Gian pour Riboku et les armées de Zhao.
  6. Rishin n'a pas le choix s'il veut prétendre légitimement au poste de GGSC.
  7. SeseSeko

    Kingdom 727

    À travers la VA et la VF, je me rends que je me suis trompé au sujet de SSJ et de Kohaku car je pensais que Riboku les enverrait pourchasser Kanki. Mais non, il les utilise pour annihiler le solde de l'armée de Kanki n'ayant pas pu sortir de l'entonnoir. Cela peut être intéressant d'agir de la sorte, mais par rapport à l'utilité de ces deux généraux, je pense que Riboku fait une grossière erreur car ils aurait été plus pertinent de les envoyer derrière Kanki. D'autant plus que SSJ peut concocter des plans vicieux pour mettre à mal ses adversaires. Et comme l'armée de Kanki est mal en point avec le clan Zenou salement amoché. Ce qui reste de puissant demeure le clan Shuma puis le clan Saki, qu'on n'a pas encore vu sur cette bataille. Ce qui peut donner un renversement de situation. Surtout si Hanzen, l'expert en siège de l'armée de Kanki, parvient jusqu'à Gian avec la HSA et la GKA, signifiant que Rishin et Mouten ont échappé aux Seika boys qui les traquent depuis leur percée plus tôt dans la journée. Ça promet pour le deuxième jour de bataille.
  8. pour Mouten, c'est ce qu'il y a de plus horrible. Sachant que c'est après Gyou. Donc, après qu'il fut nommé général! C'est clairement l'évolution la plus WTF depuis le début du manga.
  9. SeseSeko

    Kingdom 727

    Kanki va bouger car il sera pris en chasse toute la nuit. Shin et Mouten ont tout intérêt à foncer vers Gian en ayant l'expert en siège de l'armée de Kanki à leurs côtés. Néanmoins, cela nécessite de fausser compagnie aux Seika boys en créant de fausses pistes par exemple - un feu Kyogai aurait excellé dans ce genre de situation. Peut-être que Naki pourrait effectuer ce genre de chose, qui sait? - En tout cas, si Riboku a l'avantage du nombre et du nombre d'officiers encore valides, voire même pas envoyés dans les premières lignes, Kanki a l'avantage du temps. C'est lui qui impose le tempo et il a généré une course contre-la-montre envers Riboku, pour que ce dernier soit incité à être actif avant que d'éventuels renforts de Qin - coucou Ousen! - ne rappliquent. Reste à savoir si Riboku compte rester inerte face à ce contre-la-montre qui lui est imposé ou bien s'il relève ce défi en pensant pouvoir retourner à son profit la situation. En voilà une interrogation.
  10. SeseSeko

    Kingdom 727

    C'est sûr que Karin ne serait pas contre cette idée. Néanmoins, pour arriver jusqu'à Chu, soit il franchit le Sud de Zhao et traverse Wei. Ce qui est délicat tant la détestation de Kanki est forte dans ces deux pays. Soit, il contourne à travers Qin. Or, comme le rappelle @Riboku17, Shouheikun ne manquerait pas de le faire pourchasser par un autre GGSC, en l'occurrence Moubu ou bien Tou, qui serait le plus à-même d'agir de la sorte. Ce qui fait qu'en cas de désertion de sa part, Kanki n'a pas de meilleure solution que de filer chez Yan, un royaume qui l'accueillerait à bras ouverts et lui permettrait de se refaire la cerise en lui donnant des troupes des montagnes en guise de bienvenue.
  11. SeseSeko

    Kingdom 727

    Même pas sûr qu'il reste 100.000 hommes au sein de l'armée de Taigen car l'armée de Roumou a dû en rétamer plusieurs milliers. En tout cas, un officier capable de remettre sur pied cette armée, je ne vois guère que Kaioku, le fidèle vassal de SHK. Après tout, il est un personnage qui a de la jugeote et qui se montre habile, militairement.
  12. Et vae victis à l'issue de cet affrontement XXL, qui reste grandement utopique et pas tellement confirmé par les sources.
  13. SeseSeko

    Kingdom 727

    Je suis d'accord. Après, si on raisonne à court terme, Qin a besoin de Kanki en tant que pion dans son jeu d'échecs inscrit dans le temps qu'est l'unification de la Chine. En cas de défaite, voire même de mort au combat, c'est une épine dans le pied. Mais à long terme, si la jeune génération (Rishin, Mouten, Ouhon) monte en puissance, Qin a de quoi assurer quand même, sans être dépendant de Kanki. Maintenant, le timing n'est pas adéquat, au moment où on se situe dans le manga.
  14. Il y a certaines choses dans Kingdom qui passent mal dans la lecture que j'en fais, étant bien axée sur Rishin: 1) Le duel entre Shin et Houken au 15e jour de la bataille de Shukai. C'est d'une longueur qui m'irrite. Au point que je zappe ce moment, qui prend quasiment un tome entier quand on y songe. Là, Hara abuse pas mal et le côté mystique, autour de Kyoukai, ça devient tiré par les cheveux. Bref, clairement pas le moment que j'aime dans Kingdom, bien au contraire. 2) Ce surplace dans la relation Rishin/Kyoukai. Je ne cesse de me dire depuis Shukai: "Quand est-ce qu'ils vont arrêter de tortiller du c** et se mettre (enfin) à c**** droit, nos deux tourtereaux?". Là encore, Hara fait trainer en longueur et c'est frustrant à la lecture. Néanmoins, cela peut offrir des moments comiques et agréables, comme au moment où Sei, accompagné par Shin, va à la tente de Ouhon et que ce dernier rembarre Shin, vu que c'est une discussion entre jeunes parents. Là, ça passe! En tout cas, j'apprécie le commentaire de @Chance, suggérant un coup de pression de Sei envers Rishin en mode: "Débrouille-toi pour te marier avec Kyoukai ou je te case avec n'importe qui du harem, y compris une mocheté à tes yeux".😁 3) La tenue de Rishin. Quand est-ce que Hara lui donnera la possibilité d'avoir une tenue, une armure, dignes de son rang de général? C'est honteux! 4) Le côté arrogant de certains généraux de Zhao qui se renouvelle sans cesse, sans tirer de leçons d'humilité. D'autant plus que leur tête finit par tomber. Un peu trop redondant à la lecture, tout de même. Mais là, c'est, avouons-le, chercher la petite bête.😁
  15. SeseSeko

    Kingdom 727

    C'est quand même un dilemme pour Riboku; Lâcher du test et perdre Gian pour tuer Kanki ou garder Gian quitte à voir Kanki s'en tirer vivant de la bataille. C'est un des éléments qui a rendu le contre-la-montre imposé par Kanki à Riboku profitable à ce dernier, maintenant que Hanzen est avec Shin et Mouten pour organiser le siège de Gian. Mais dans l'hypothèse d'une mort de Kanki au combat et en dépit d'une prise de Gian, la situation reste tendue pour Qin avec un front fortement élargi, mais avec un GGSC en moins pour gérer ce front. Les lignes de communication entre Gian et Atsuyo ne manqueront pas d'être coupées par des raids de troupes de Zhao pour isoler les assiégeants (Rishin, Mouten) de l'armée d'Ousen, la plus à-même de pouvoir débloquer la situation, si celle-ci s'est bien rétablie du siège d'Atsuyo. Sei a agité la menace lors de leur rencontre après le massacre des prisonniers. Kanki le sait. Et peut-être qu'il y pense (un peu) tant la situation de son armée n'est pas au beau fixe, avec le clan Zenou grandement amoché lors de ce combat. Et comme j'ai parlé ci-haut de contre-la-montre imposé par Kanki envers Riboku, dans le sens où il le provoque pour qu'il l'attaque avant la tombée de la nuit, ce contre-la-montre est un moyen d'inciter Riboku à agir s'il ne veut pas voir Ousen rappliquer rapidement dans la zone de combat. En clair, Riboku a l'avantage du nombre et l'avantage d'avoir préservé certaines armées (red flag pour Bananji quand même!), mais le temps ne joue pas forcément en sa faveur. Or, qui maîtrise le temps, donne le tempo de la bataille et peut ainsi décider de son issue, même en étant perdant.
×
×
  • Create New...