Jump to content


Barbe-Blonde

Members
  • Content Count

    169
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

Barbe-Blonde last won the day on August 12 2020

Barbe-Blonde had the most liked content!

Community Reputation

247 Excellent

1 Follower

About Barbe-Blonde

  • Rank
    Pirate

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bien sûr que l'arc n'est pas fini, mais la critique faite avec la gestion du personnage d'Usopp ne date pas uniquement de ce chapitre, ni même depuis le lancement des hostilités face à Kaido. Bien sûr qu'Usopp peut tnencore servir et c'est ce qu'on espère. Encore heureux qu'un personnage principal sert à quelque chose j'ai envie de dire. Mais même dans le cas où il apporte beaucoup à la fin des hostilités, ça ne changera pas le fait que d'Enies Lobby jusqu'à maintenant, il y a un cruel manque de combat de sniper (rôle que des grands équipages possèdent en plus donc qui semble important). Ca ne change pas non plus que depuis Enies Lobby aussi, on était en droit d'attendre un début d'évolution pour le personnage. Et je ne trouve pas que la comparaison sur l'utilité d'Usopp soit comparable à Enies Lobby. La sage Water 7 avait apporté de nouvelles perspectives pour Usopp. Une remise en question de son rôle, de son utilité au sein de l'équipage, de ses ambitions. C'est dans cet arc que son role de sniper a été officialisé. Il ne faut pas l'oublier. Onigashima, ne témoigne rien de tout ça. Là, Usopp connait déjà son rôle, il est censé savoir à quoi s'en tenir, donc nous faire attendre pour qu'il fasse un truc n'est pas aussi pertinent que pour l'autre arc.
  2. Si tu as cette vision d'Usopp de ce qu'il représente, c'est bien qu'il y a un problème dans l'écriture d'Oda, car à aucun moment le personnage est censé évoqué cette idée. Le sniper est censé être bien plus qu'un lâche et un pleurnichard, de plus, ses mensonges n'ont jamais pour but de blesser qui que ce soit, mais plutôt d'aider autrui (que ce soit pour leur redonner confiance par exemple). Oui parce qu'Oda n'a pas créé un personnage principal de son oeuvre avec pour volonté d'en faire qu'un moins que rien. Ce n'est qu'une question de logique. Toutefois, il y a un réel problème dans la façon dont est raconté le récit autour de ce personnage. Il n'est pas normal qu'Usopp se fasse mettre à mal par des lambdas qui n'ont même pas de nom (à mes yeux aucun Chapeaux de paille ne devrait galérer contre ça à ce stade de l'histoire). Et pourtant, l'auteur semble se tenir à un statut quo avec lui. Aucune évolution (alors que c'est au contraire, lui qui doit évoluer le plus). Plus aucun combat de référence. AUCUN affrontement sniper vs sniper alors que ça semblait être la voie la plus logique pour le personnage. Peut-être que l'auteur attend Elbaf pour donner à Usopp son heure de gloire. Mais si la situation reste la même jusqu'à la fin du manga, alors je considérerais Usopp comme l'échec d'Oda. Rien de plus, rien de moins.
  3. Je suis d'accord sur le fait qu'Usopp soit très mal utilisé sur le plan de ses capacités combatives. Ca fait depuis Enies Lobby que l'on devrait le voir à l'action dans des combats Sniper vs Sniper comme Zoro avec des combats sabreur contre sabreur et pourtant, 15 ans après, il y en a toujours pas eu. C'est à mes yeux l'un des plus gros gâchis du manga.
  4. Ce qui est complètement faux d'ailleurs. Il a dit que c'était Brook le plus rapide. Check le SBS du tome 85.
  5. Mais ce que tu dis là montre surtout en quoi Deku et Shigaraki sont destinés à devenir des némésis l'un contre l'autre. Ca ne montre en aucun cas un avenir hypothétique qui aurait pu arriver à Midoriya. Je vais prendre un exemple dans un manga connu. Dans Naruto, Naruto et Sasuke ont souvent été traité comme des némésis et ce jusqu'à leur combat final dans le manga. Mais à aucun moment Sasuke représente ce que Naruto aurait pu devenir si les choses se sont passées différemment. Ca c'est le rôle de Gaara. Ben c'est pareil ici. Shigaraki est le némésis de Midoriya, y a aucun doute là dessus. Mais ce n'est clairement pas lui qui représente ce que Midoriya aurait pu devenir. Et non, je ne me trompe pas en ce qui concerne les sans-alter car même s'il y en aura plus à l'avenir, on ne parle justement que d'avenir. Hors, dans le présent ils sont toujours là, menacé, harcelé, marginalisé... Je suis même prêt à parier que c'est parce que la société des héros se disent façon Jean Claude Van Damme "Les sans alter dans 20 ans y en aura plus" que des gens comme Yuga et sa famille existe. Parce que leur problème est ignoré sous prétexte que ça se réparera tout seul. Sauf que ça ne marche pas comme ça en fait car les gens dans le présent continuent de souffrir malgré tout. Ca ne règle pas le moindre problème, ça le reporte juste en espérant que les choses se feront d'elle-même. Ce que je trouve extrêmement irresponsable. J'ai envie de rajouter que si on n'en veut pas trop à Yuga et le fait qu'il reste un bon gars, ben c'est justement parce que comme je l'ai dit : il est comme Deku. Un type qui aspire à une vie héroïque mais qui n'a pas eu la chance de naître avec les bonnes conditions. A partir du moment où tu pars du principe qu'il représente exactement ce qu'il est censé représenter, ça fait du sens.
  6. Heu non, je ne vois pas vraiment en quoi Shigaraki représente ce qu'aurait pu devenir Midoriya si ce dernier avait croisé le chemin d'All for One, puisque les problèmes de Shigaraki étaient complètement différents de lui. Je ne vois pas en quoi le parallèle est "clairement" montré. Le premier avait une famille passive de la maltraitance que son père lui causait, puis il fut tout à coup doté d'un pouvoir surpuissant qu'il ne maîtrisait pas, amenant à la mort de toute sa famille. Le second n'avait juste pas de pouvoir et se faisait harcelé à l'école pour cette raison. Je ne doute pas que l'on puisse trouver des éléments comparables entre ces deux passifs, mais force est de constater qu'Aoyama remplit bien plus la case "parallèle à Deku" que ne le fait Shigaraki. Le coup du jeune qui souffre de sa condition de sans alter, car il a pour rêve de devenir un héros et qui trouve le moyen de l'accomplir seulement parce que quelqu'un lui a offert un pouvoir. C'est l'histoire de Deku et d'Aoyama. Pas celle de Shigaraki. De plus, admettons que Midoriya avait croisé la route d'All for One à la place de celle d'All Might. Je doute très sincèrement qu'il aurait eu la même place que Shigaraki. A mon avis il aurait été relégué au rang de vulgaire pion tout comme Yuga actuellement. Je sais aussi que Deku a déjà commencé un travail de réflexion sur les problèmes de la société dans laquelle il vit, sauf que la différence entre les Vilains que tu as cité et Aoyama, c'est que ce dernier à pratiquement le même passif que lui. D'où l'intérêt de la prise de conscience. Pour la première fois, il fait face à un "vilain" qui a le même vécu que lui. En cela, il est le mieux placé pour apporter la solution à ce problème. En d'autre terme, Yuga serait un peu le commencement pour Midoriya et sa clique de trouver des vrais solutions pour l'ensemble des problèmes de leur société. C'est comme ça que je vois les choses.
  7. Par contre, pour l'instant, il n y a que Midoriya qui semble pardonner à Yuga. On ignore totalement ce qu'en pense le reste, dont les autres héros ainsi que le personnel de l'école. Ca m'étonnerait que le problème soit réglé comme ça sans discussion. Et il n y a rien d'étrange à ce que Midoriya soit le premier à pardonner puisqu'il est le premier à connaitre sa douleur. Attendons de voir le prochain chapitre pour juger du reste
  8. En effet, ce chapitre remet en avant la problématique de l'enfant né sans alter qui, je trouve, a été ignoré depuis trop longtemps (depuis que Midoriya a obtenu ses pouvoirs en fait). Comment un enfant sans alter fait pour rêver dans ce monde ? Comment fait-il pour accomplir son rêve quand ce rêve est de devenir un héros ? Le fait que Yuga soit le traître est important car Midoriya va devoir reconsidérer sa façon de faire. Deku sait ce que c'est de devoir cultiver un rêve quand on a pas de pouvoir, d'être reclus de la société. Il connait cette douleur. Cependant, lui peut vivre son rêve car il a eu la chance de croiser All Might par hasard. Yuga lui n'a pas eu cette chance. Aoyama est ce que Midoriya aurait pu devenir s'il n'avait pas croiser All Might mais All for One. Sauf que pour régler ce problème, il ne suffit pas juste de battre des Vilains. Tu peux arrêter All for One, le harcèlement contre les sans-alter et leur marginalisation ne s'arrêtera pas pour autant. Yuga va être, je pense, l'élément qui apportera à Deku la remise en question nécessaire afin de mieux comprendre le problème et trouver la solution qui permettra de changer le monde. Chose que même All Might n'aura pas réussi à faire. En cela, Deku parviendra à surpasser son mentor et ce sera notamment parce qu'il aura su se voir en travers des gens comme Yuga qui sont comme lui, mais que le hasard leur a réservé un autre destin.
  9. En vrai, le combat Sanji vs Queen, me rappelle pas mal les combats de Sanji pré-éllipse. Que ce soit contre Kuroobi à Arlong Park, Mr 2 à Alabasta, Jabura à Enies Lobby ou Absalom à Thriller Bark. C'était des combats où Sanji dominait clairement ses adversaires sans trop galérer. Evidemment, il y a des moments où il se trouvait en difficulté, mais globalement, on sentait qu'il était plus balèze que ses adversaires. Face à Queen, on ressent encore une fois cet aspect là. Je peux comprendre que ce soit décevant vu son titre de commandant d'Empereur. Perso, je trouve ça cool de revoir le Sanji d'antan. Celui qui ne sert pas de faire-valoir. Sans compter que c'est à partir du moment où Sanji à son power up qu'il commence réellement à mettre une dérouillée à Queen en sens unique.
  10. Mais tout ça c'est des excuses à base de "oui mais, oui mais". Moi ce que je constate c'est que Jack est un bourrin dont l'existence même est d'échouer tout ce qu'il fait, c'est tout. On s'en fiche pas mal de savoir combien il encaisse puisqu'à la fin il perd quand même. Ce que je constate aussi c'est que personne ne semble s'accorder sur la force du personnage, d'un coup il est plus fort que les ducs, d'un coup plus faible... Faudrait savoir. Je suis tout à fait d'accord avec ça. On rappelle que c'était le premier perso avec une prime connue de 1 milliard. On était en droit de s'attendre à autre chose en terme de menace. Bref, j'ai déjà évoqué tout ce que je pensais du personnage dans le topic "Le cas Jack : bon ou bidon". Très honnêtement, y a aucune chance que ma vision du personnage change un jour, alors je vais arrêter de parler de ce perso tout court qui représente pour moi une fraude totale. Restons en là et soyons d'accord sur notre désaccord (et en plus c'est HS au sujet).
  11. Bof, j'ai toujours vu Jack comme un pétard mouillé. Je me souviens encore de ce topic où on débattait pour savoir si Jack était bidon ou non. Et pour moi la réponse était équivoque. Jack était le premier personnage a apparaître dont la prime connue atteignait le milliard. Sa prime pulvérisait les records qu'on avait vu dans les standards de One Piece à l'époque. On était en droit de s'attendre à des trucs balèzes de sa part. Pourtant, depuis que le personnage existe, il n'a fait qu'échouer dans tout ce qu'il a entreprit. Tout. Je rajouterais aussi que même si ses missions étaient vouées à l'échec (ramener Joker, Raizo, ect), Oda reste maître de son oeuvre et il a choisi, en toute connaissance de cause de mettre Jack, première prime de 1 milliard et premier commandant d'Empereur ennemi à cette place. Ce n'est pas anodin. Personnellement ça m'a suffit pour que je ne le vois pas plus qu'un pétard mouillé. Jack est fort oui, mais il n'en reste pas moins un raté. Sa défaite contre Inuarashi ne fait que renforcer cet état de fait. Je dirais même que c'est la suite logique des choses. Le personnage n'a jamais eu vocation d'être autre chose que ça. Même Queen qui s'est mangé pas mal de débâcles a réussi à capturer Big Mom et à la ramener.
  12. Maintenant que le chapitre est sorti, je me suis dit que je pourrais enfin en faire un commentaire, mais en vérité, je n'ai pas grand chose à dire dessus, donc ce sera assez court finalement. Ce chapitre sublime le personnage de Sanji en ne gardant que les bons côtés du personnage. Exit le côté pervers, exit les éléments comiques, exit le Germa, on se concentre uniquement sur le sérieux et les convictions du cuisinier. Cela faisait un moment que l'on n'avait pas vu Sanji réellement briller face à un adversaire considéré comme "fort", et ça fait du bien de le revoir comme à Enies Lobby. Je pense que c'est un beau pied-de-nez à tous ceux qui pensaient que Sanji allait se faire rétamer par Queen. Je me souviens encore des discussions houleuses que j'ai eu avec @crealine à ce sujet. 😁 A part ça, tout est conforme à la vision que je me faisais du combat Sanji-Queen, avec Queen qui représente le côté Germa que le cuistot déteste tant. Quoique... Oda va même encore plus loin. D'une part parce que Queen ne veut pas juste égaler le Germa mais le surpasser. Ils montrent Queen comme un personnage qui harcèle et bat des femmes sous prétextes qu'elle refuse ses avances. En ce sens, tout a été fait pour que Queen soit haï de Sanji, grimpant la tension entre les deux pirates. Franchement, il manquerait plus que Queen jette de la bouffe par terre et ce serait le pompon ! Ce combat, c'est aussi un conflit des motivations et convictions entre Sanji et Queen. Sanji gagne ce combat car il sait quelles sont ses convictions. Il sait vers quelle destination ses choix vont le mener. Queen en revanche, perd l'affrontement car il se fourvoie dans ses convictions. Il pense, à tord, que vaincre Sanji prouvera à Judge et à lui-même que sa technologie est supérieur à celle des Germa. Ce que Queen ignore en revanche, c'est que le Germa s'en fiche de Sanji, ils n'ont que peu d'estime pour lui. Sanji, en retour, ne s'assimile en aucun cas au Germa et renie son propre passé. Queen suit donc une conviction totalement erronée, et quand bien même on lui offre la réponse sous les yeux, il refuse d'entendre raison et reste dans son principe de "je dois montrer que je suis meilleur que le Germa", alors que Sanji a accepté son destin, en renonçant aux pouvoirs du Germa, notamment, car cela n'étaient pas en raccord avec ses convictions. Ce chapitre est la suite logique des évènements. Ca ne pouvait pas bien finir pour Queen.
  13. Garp refuse de monter en grade dans la Marine, car devenir un Amiral implique de devoir obéir directement aux Dragons Célestes. En refusant d'être un laquait des nobles, on peut justement supposé qu'il dispose du Haki des Rois. Je trouve que c'est plutôt un argument en sa faveur.
  14. J'espere bien que la Raid Suit ne reviendra jamais. On n'a pas passé des années de surplace sur l'évolution de Sanji avec cette combinaison pour encore faire une marche arrière à la fin de l'arc. Sanji a fait le choix d'abandonner le pouvoir du Germa pour garder son humanité le plus possible (et par là, il faut entendre devenir plus fort par ses propres moyens), ce n'est pas pour se dire "en fait non, eh Franko j'espère que t'as du temps libre !". Prenons un exemple que tout le monde connait. L'Anneau unique dans le Seigneur des anneaux. C'est un objet qui t'offre des pouvoirs et tout. Sur le papier ça a l'air cool. Sauf qu'à long terme, tu sombres lentement dans la corruption sans t'en rendre compte et tu finis par perdre ton humanité (suffit de voir la tronche de Gollum quoi). Bah la Raid Suit c'est similaire sur ce point là. Aux premiers abords, la combinaison lui offre des nouvelles capacités. Mais cela le change petit à petit en Germa. Ce sont deux objets qui ont pour fonction de t'offrir des pouvoirs en échange de ce qui fait de toi, toi. Sanji a donc détruit la combinaison afin de prévenir tout changement (principalement negatif) sur sa personne. Car il vaut mieux rester soi-même et renier des pouvoirs supplémentaires plutôt que l'inverse. C'est aussi si simple que ça.
  15. C'est vrai que j'ai oublié de le préciser, mais très bonne inclusion de Jinbei depuis qu'il est officiellement membre des Chapeaux de paille. Pour l'instant, c'est un sans faute, dans le sens où voit l'atout qu'il représente. C'est simple, je vois Jinbei comme la Force Tranquille des Chapeaux de Paille. Il ne donne jamais l'impression de galérer et ce quelque soit la situation, même quand il s'agit de gérer un Empereur (pas d'en battre un hein, on est d'accord, juste de le gerer). Il a écrasé Who's Who sans pression, il a permit d'écarter Big Mom de la bataille pendant quelques temps, et c'est probablement un des seuls membres dont le sérieux parvient à avoir le dessus sur l'empressement de Luffy pour ce dernier ). Quand il parle, on l'écoute. On le respecte. Tout ça nous rappelle que Jinbei est le daron de la piraterie au sein de l'équipage. C'est lui qui a le plus d'expérience dans ce milieu. En cela, il représente la voix se la sagesse, celle qui impose. Et franchement, c'est dépaysant de l'avoir dans l'équipage. Ca fait du bien. On sent qu'il ajoute davantage de crédibilité. En ce qui concerne Sanji, je n'ai pas vraiment de point à souligner. J'attends de voir la fin de son combat, qui à mon sens, déterminera aussi une conclusion à l'évolution du personnage (du moins pour tout ce qui concerne son lien avec le Germa). En tout cas, je trouve que c'est une bonne chose qu'il se soit débarrassé de sa Raid Suit. Actuellement, Sanji se trouvait dans un entre-deux entre "je hais ma famille" et "j'use abondamment de leur technologie". A force de renier à moitié son identité, on avait une forme l'inconstance avec le personnage (inconstance qui a duré en réalité bien plus longtemps que ça).
×
×
  • Create New...