Jump to content


Arajiny

Members
  • Content Count

    15
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

53 Excellent

About Arajiny

  • Rank
    Rookie

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Je me baladais un peu sur le forum en voyant les anciens messages, dont certains très intéressants d'ailleurs en voyant l'évolution des choses, et j'ai voulu répondre à cette question de @Zenobi Plus particulièrement, pour tous ceux qui se posent la question, comment se fait-t-il que les titans colossaux peuvent recouvrir toute la Terre et les continents compte tenu de son taille immense. (la planète). Avant de répondre à cette question, il est primordial de connaître la superficie et le périmètre des 3 murs combinés, afin de pouvoir faire le calcul. Selon le wiki Attackontitan : "In Rikao Yanagita's analysis of the Attack on Titan manga, an estimation of the amount of Wall Titans residing within the Walls is given. Using the dimensions given in Attack on Titan: Before the Fall, Rikao estimates that, if the Wall Titans are all approximately 45 meters in height with a proportional 13-meter shoulder width with all Titans lined up shoulder to shoulder, there are approximately 246,000 Wall Titans within Wall Maria and a total of 585,000 Titans within all three Walls combined.This conflicts with information given much later in the manga in Chapter 86, in which King Fritz's ultimatum given to Marley states that he would unleash the "tens of millions of Titans that sleep inside the Walls" if war was declared against Eldia. Furthermore, Paradis Island's evident correlation with the real world island of Madagascar leaves no room for Walls of the sizes given in Before the Fall, meaning there may be even fewer Titans within the Walls than Rikao's estimate and Karl Fritz's claim." Traduit en français : "Dans l'analyse de Rikao Yanagita du manga L'Attaque des Titans, une estimation du nombre de titans colossaux résidant dans les murs est donnée. En utilisant les dimensions données dans Attack on Titan: Before the Fall, Rikao estime que, si les titans du mur sont tous d'environ 45 mètres de hauteur avec une largeur d'épaule proportionnelle de 13 mètres avec tous les titans alignés épaule contre épaule, il y a environ 246000 titans dans le mur Maria et un total de 585000 Titans dans les trois murs combinés. Dans le manga du chapitre 86, dans lequel l'ultimatum du roi Fritz est adressé à Mahr, déclare qu'il déchaînerait les «dizaines de millions de titans qui dorment à l'intérieur des murs» si la guerre était déclarée contre Eldia. De plus, la corrélation évidente de l'île du Paradis avec le monde réel, l'île de Madagascar ne laisse aucune place aux murs de la taille indiquée dans Before the fall. Ce qui signifie qu'il peut y avoir encore moins de titans dans les murs que l'estimation de Rikao et celle de Karl Fritz prétendre." On est un peu perdus du coup. D'un côté Fritz fait peur au monde en prétendant qu'il y'a des millions de colossaux, de l'autre Rikao se base sur Before the Fall, dont l'aspect canon est discuté par certains, et finalement on a l'argument selon lequel les dimensions données par Before the Fall ne correspondent pas avec l'île de Madagascar. Je vais donc me baser sur une info totalement canon (car présente dans la transition de l'épisode 1 de l'anime) : Il y aurait environ 100 km de distance entre le Mur Maria et le Mur Rose ; 130 km entre le Mur Rose et le Mur Sina et 250 km entre le Mur Sina et le château du souverain. Attention, on part sur des maths : 🤓 Calcul de le la surface au sein des murs : C'est un calcul assez simple, si nous considérons que le mur Maria forme un cercle presque parfait, de toute façon ça ne change pas grandement les calculs : On a donc (100+130+250)² * π , ce qui nous fait environ 723822 km². On dépasse déjà largement la superficie de Madagascar (587 041 km²) ce qui montre que l'île de Paradis est bien plus grande que Madagascar et que l'argument consistant à considérer la superficie de Paradis et de Madagascar comme égales car Paradis serait la transposition géographique de Madagascar dans le monde de SNK, est invalide. Rien que la surface au sein des murs dépasse de loin Madagascar, alors on imagine pas la superficie de toute l'île du Paradis... À titre de comparaison, 723822 km², c'est environ la surface de la Zambie, de 752 614 km² . L'île du Paradis est sûrement grande, si uniquement la surface au sein des murs atteint environ celle de la Zambie. Si vous voulez plus de précisions, la surface au sein des murs Rose et Sina uniquement fait 453,645 km², et celle au sein du mur Sina uniquement fait 196349 km². Venons en au but, le calcul du périmètre des 3 murs réunis : La formule du périmètre d'un cercle c'est : 2*π*R (avec R le rayon du cercle). Le rayon du Mur Maria est : 250 + 130 + 100 = 480 km. Donc son périmètre est 2*480*π = 3015 km Le rayon du Mur Rose est : 250 + 130 = 380 km. Donc son périmètre est 2*380*π = 2387 km Le rayon du Mur Rose est : 250 km. Donc son périmètre est : 2*250*π = 1570 km Le périmètre total des murs Maria, Rose et Sina fait donc : 3015 + 2387 + 1570 = 6972 km. Je précise que ce calcul ne prend pas en compte les 12 districts de Paradis (4 par murs), qui doivent déjà avoir un périmètre grand. . Nous n'avons pas de donnée concrète pour calculer leur périmètre, mais si je devais faire une estimation, les 12 réunis font environ un peu moins que le mur Maria, soit environ 2028 km. Ce qui nous fait un grand total de : 6972 + 2028 = 9000 km (oui j'ai fais exprès 😜) Passons maintenant aux choses sérieuses, combien de colossaux ? : On sait que les titans du Mur font entre 45 et 50 m de longueur. Calculons la largeur des épaules des titans du mur : Faisons une échelle pour cela. J'ai pris cette image car c'est celle qui me semble la meilleure pour effectuer une mesure. Les titans sont de face, et c'est plus facile. Le titan de gauche a le dos droit, c'est parfait pour les mesures. Celui de droite a le dos un peu courbé. Bon à la règle j'obtient : Pour le titan de gauche : Flèche rouge = 8,4 cm/45-50km Flèche bleue = 2,2 cm/ ? Pour le titan de droite : Flèche rouge = 7 cm/45-50km (courbé) Flèche bleue = 2,2 cm/ ? On constate que le premier cas (titan de gauche) est meilleur, même si le titan en question a l'air un peu plus grand que les autres. On obtient donc un rapport flèche rouge/flèche bleue pour le titan de gauche de : 8,4/2,2 = 3.8 et un rapport flèche rouge/flèche bleue pour le titan de droite de : 7/2,2 = 3,2 Il suffit donc de diviser 45 ou 50 par 3,8 et 3,2 : 48-50/3,8 = 11.84-13,16 m et 45-50/3,2 = 14.06-15.625 m. Vu que les mesures faites pour le titan de gauche sont plus exactes, on va donc estimer la largeur des épaules d'un titan des murs à, en moyenne, 13 mètres (ce qui est la même donnée que celle affichée sur le wiki Attackontitan, je ne sais pas comment ils ont eu leur résultat, mais on dirait qu'on est d'accord). Du coup, si l'on considère que dans les murs, chaque titan est aligné avec l'autre, épaule contre épaule, il suffit de diviser le périmètre total des murs et des districts par la largeur moyenne des épaules d'un titan des murs pour obtenir le nombre de titans, ce qui nous fait : 9000000/13 (conversion en m) = 692307 titans. Ainsi, si l'on considère que chaque titan du mur est en moyenne, espacé d'un autre d'environ 7 mètres ou plus (facilement constatable par échelle sur les images du GT), si l'on devait créer une ligne avec tous les titans colossaux, chaque titan aurait pour place une largeur d'environ 20 m ou plus. Une ligne alignant tous les titans colossaux du mur aurait donc une longueur de : 20 x 692307 = 13846140 m = 13846 km (oui, vraiment) La distance Pôle Nord-Pôle Sud fait 20 020 km. C'est environ la moitié de la circonférence (Périmètre de la Terre si l'on devait la représenter comme un cercle) qui fait 40 075 km. . Si l'on enlève les océans et les pôles nord et sud et que l'on compte le plateau continental, la distance Pôle Nord-Pôle Sud doit se situer vers un peu moins que 13500 km. On s'imagine bien que si les titans agissent comme des groupes séparés et organisés grâce au pouvoir du fondateur, et qu'ils ne visent que les zones peuplées ou même le plateau continental (montagnes, forêt, villes, îles, toute forme de terre habitable...), au lieu de se balader tranquillement dans l'océan pacifique ou dans les pôles nord ou sud, ils sont largement capables de faire l'affaire en une fois, car ils sont plus nombreux qu'on pourrait le penser. Merci d'avoir lu, c'est probablement mon dernier message avant que je ne sois plus actif vu que je commence très bientôt mes études supérieures (demain) . C'était un plaisir. 😉 Vive SNK. ✊
  2. Dans le chapitre 121, Eren n'a pas modifié le passé, il a fait en sorte qu'il soit ce qu'il doit être. Il n'a pas voyagé dans le temps non plus, ce qu'on a vu n'est pas un voyage temporel dans les chapitres 120 et 121, c'est un voyage dans les souvenirs faisable par un des pouvoirs de l'originel. C'est Eren qui a fait en sorte que Grisha tue les Reiss oui, mais il n'a pas changé le passé pour ça, car les Reiss sont morts dans le passé, et ils sont morts avec Grisha qui se fait influencer par Eren. Si il n'a pas pu sauver Carla, c'est car son degré d'influence sur sa ligne temporelle n'a pas été assez puissant pour éviter que cet événement n'arrive, une force supérieure le dépasse. (Isayama si tu te demandes). Cette image pourrait t'aider C'est bien que tu énonces ce paradoxe de causalité, qui montre la simplicité de décrire le temps comme une ligne. Le modèle plus physique de la ligne temporelle fixe c'est l'univers bloc "The Block Universe", je vais m'attarder un peu sur le sujet mais pas trop. J'ai déjà écris un post dessus, mais c'est très sûrement le modèle le plus proche de l'histoire de SNK. Jamais le manga ne nous a laissé penser à l'existence de différentes lignes parallèles, à chaque fois on s'attarde sur le fait que tous les instants existent quelque part, en dehors de l'univers 3D, dans une autre dimension, ce qui se rapproche beaucoup de la théorie de l'univers bloc Une petite explication de l'univers bloc et de pourquoi il, selon moi casse toute forme de paradoxe : Le paradoxe temporel cesse d'être du moment que l'on considère que tous les instants existent en même temps (défaut de langage, plutôt dans la même dimension spatiale) et que l'on fait seulement y voyager. De ce fait, tous les instants sont apparus subitement, l'histoire s'est formée d'un coup, et du coup il n'y a pas réellement de passé et de futur puisque ils existent au moment (ou plutôt dans l'espace 4D) où l'on parle d'eux. En gros c'est comme si je disais que la fin de l'univers existe et que son début existe encore dans la dimension du temps, mais nous dans notre dimension 3D soit notre univers, on est seulement en train de voyager instant par instant dans une nouvelle infime partie de la dimension du temps. Pour simplifier ce que je dis, imaginez que notre univers c'est un plan 2D et que la dimension temporelle c'est un cube ; notre univers avance dans cette dimension comme un plan avancerait dans un cube. De ce fait, la forme du cube est prédéfinie (pré- est mauvais parce qu'il suppose l’existence du temps) et l'infinité de plans donc instants qu'il contient existent en même temps (encore une fois, je veux plutôt dire dans le même espace 4D) et est apparue d'un coup (l'objet 4D n'est pas apparu en fonction du temps, il est le temps). Donc, tout ce que l'univers a vécu et tout ce qu'il va vivre est contenu dans le continuum espace-temps. (Dans cet espace, le paramètre t n'existe pas, le continuum correspond à un objet 4D, il n'y a pas de temps. Pour être plus précis, il existe, mais il n'est pas communément ce qu'on pense, le temps en tant que paramètre t correspond, dans le continuum espace-temps à la distance. Ce que la distance est à l'univers 3D, le temps l'est à au continuum espace-temps)De ce fait, il n'y a plus de paradoxe temporel, pourquoi ? Car la causalité n'est que la logique qui connecte un instant à l'autre, une logique comparable à celle qui connecte un bout de matière à un autre. L'univers bloc n'étant pas un simple cube mais un objet de dimension supérieure à forme complexe, on s'imagine qu'il est possible que des bouts soit connectés à d'autres, et que de ce fait, des faits du futur peuvent interagir avec des faits du passé. Le temps devient espace, et la causalité ne devient qu'une connectivité entre les bouts de l'univers-bloc. Dans SNK, il est dit en quelque sorte que dans le chemin, il n'y a pas réellement de passé, de présent et de futur et que tout est entremêlé ce qui peut appuyer mon explication. Que faire du libre arbitre alors ? Dire que tout est "écrit", c'est prendre une conclusion assez hâtive même si logique. Car ce n'est parce qu'il existe une dimension du temps où tous les instants sont contenus qu'on doit en conclure qu'un génie supérieur a écrit ces instants, même si nous lecteurs, appartenant à une dimension différente de celle de nos personnages, savons que ce génie supérieur, c'est tout simplement Hajime Isayama. Mais dans l'histoire même, nous ne pouvons pas en conclure que quelqu'un a tout écrit au sein même de l'univers de SNK. Parce qu'au final, oui, du point de vue d'un observateur de l'univers bloc (dans sa totalité) observant le monde tridimensionnel voyager dans l'univers bloc, on part d'un point a et quoi qu'on fasse, on va forcément arriver au point b. Mais ça, ce sont les êtres et les objets du monde tridimensionnel voyageant dans l'univers-bloc qui l'ont décidé, c'est eux mêmes qui ont scellé leur histoire, donc peut-t-on vraiment parler d’inexistence du libre arbitre. Quand on parle du temps dans SNK, il ne faut pas voir le temps comme on le conceptualise communément, le temps est une illusion dans SNK. Les personnages ne font que voyager dans les instants du continuum espace-temps, de la dimension du temps en gros. Mais c'est leurs actions qui ont façonnés sa structure. Ces instants, ils ont été écrits par l'ensemble des paramètres et des objets de l'univers, donc même par les êtres humains. Mais le cas de Eren est plus compliqué, parce qu'en voyant le futur, il a pu voir une structure de l'univers bloc alors que cet univers bloc devrait le surpasser. Il a transcendé la troisième dimension pendant un instant et est juste après retombé à son niveau. Sauf qu'en la transcendant durant cet instant, il en devient esclave de l'univers bloc, qui lui montre des choses auxquelles il ne peut échapper. Parler de liberté illusoire dans l'univers bloc pour un être qui n'a pas vu le futur, c'est appliquer un raisonnement tridimensionnel dans l'univers bloc. C'est appliquer des concepts à des objets dans des dimensions qui les surpassent. L'univers bloc ne veut pas vraiment dire que la voie qu'on emprunte est l'unique voie, ce n'est pas la bonne façon de le présenter je trouve, le temps n'existe pas, il n'y a pas de causalité, il y'a un espace, c'est tout. C'est comme ça qu'est l'univers bloc parce qu'il a été, est et sera toujours comme ça. La causalité dans l'univers-bloc, ce serait comme cette force qui attacherait chaque bout de matière infiniment petit à un autre bout pour un objet tridimensionnel, mais ici dans l'objet quadridimensionnel qu'est l'univers-bloc. Pour moi, dire que les êtres tridimensionnels ne choisissent pas leur action dans l'univers bloc, c'est comme dire que les bouts de matières qui s'attachent entre eux pour former un objet sont soumis à la forme de cet objet. Mais non, ce sont justement eux qui forment l'objet. Tout dépend de ce qu'on définit être la liberté, est-ce que agir librement c'est avoir le choix parmi une multitude d'actions possibles ? Et dans ce cas, la liberté n'existerait pas dans l'univers bloc, ou alors est-ce que la liberté ce n'est pas l'autonomie de la volonté, soit agir par soi même, c'est à dire s'autodéterminer à agir ? Dans ce deuxième cas, la liberté est concevable dans l'univers bloc, mais si l'on part d'un point de vue dualiste, car si nous partons d'un point de vue matérialiste où les humains ne sont que des objets complexes, alors ils sont évidemment uniquement déterminés par les lois de nature, et par conséquent, le concept de liberté n'aurait même pas à être abordé. Ce modèle univers bloc, c'est le modèle qui semble le plus proche de la réalité SNKiènne (lol), mais j'admets que Isayama peut introduire de nouveaux concepts pour changer la conception SNKiènne du temps. Un exemple : Du point de vue de la cohérence du storytelling temporel n'empêche Isayama de transformer cette timeline "figée" en une timeline pseudo-figée, avec des champs de possibilités à densité forte et d'autres à densité faible. Une sorte d'univers-bloc mais qui circule comme dans un courant marin, et qui peut changer au fil qu'il avance. C'est chaud à comprendre ce genre de conception du temps parce que ça essaye de rassembler la relativité d'Einstein avec la physique quantique. Au final, ça se rapproche un peu de ça En fait ici (3ème photo), ce ne sont pas vraiment des lignes temporelles différentes comme nous le voyons nous, c'est plutôt des états quantiques possibles (d'où le champ de possibilités) de la ligne temporelle initiale. Après je peux pas vous expliquer sur manga france toute la beauté et la complexité de la physique quantique (et je n'en suis pas capable d'ailleurs), je vous conseille d'aller regarder des documentaires ou des vidéos explicatives de l'expérience de la double fente. Et vous comprendrez aussi que la physique quantique peut avoir un effet rétroactif du futur vers le passé (si vous voulez le comprendre soit go mp soit je vous donne les liens des documentaires) , d'où le fait que dans notre seconde théorie, le futur peut avoir un impact sur le passé. (impacter =/= changer). Les voyages temporels dans le futur sont possibles même dans notre réalité, si on se rapproche de la vitesse de la lumière, l'écoulement du temps est beaucoup plus rapide dans notre référentiel, c'est à dire que l'on avance plus vite dans l'espace-temps, ou puisque l'univers bloc est une conséquence de la relativité d'Einstein, nous avançons plus vite dans le continuum espace-temps. Mais je suis d'accord sur le fait que dans SNK, nous n'avons jamais vu de voyage dans le futur, même si ils sont, dans la logique physique, et donc pourquoi pas dans SNK, possibles. "Ou alors on considère que la ligne temporelle est déjà écrite mais dans ce cas là, toutes les actions n'ont aucune incidence sur l'espace-temps, les choix sont une illusion et tout n'est que destinée." Je me suis prononcé à ce sujet, c'est une interprétation possible. "Ce qui va à l 'encontre totale du personnage d'Eren qui est vu et apprécié pour beaucoup, dont moi, comme celui qui change les choses (en bien ou en mal selon certains) et qui "avance". Depuis qu'il a touché la main d'Historia, ça voudrait dire qu'il n'a plus aucun contrôle sur sa vie?" L'ironie magique de Isayama, il est fort comme tu dis, tout le monde parvient au contraire de ce qu'il souhaite. "Et donc s'il avait décidé de ne pas tuer les Reiss, il se passe quoi? Tu me dis qu'il n'est pas capable, il se serait passé quoi s'il avait essayé? Remplacement du présent, déchirure de l'espace-temps? Si c'est ça c'est terrible". Estimons qu'une déchirure de l'espace temps est juste impossible, alors les Reiss auront été quand même morts, d'une manière quelconque Grisha aura fini par les tuer. C'est le principe de cohérence de Novikov qui est traité dans la longue image que je t'ai envoyé. Je vais prendre le même exemple que sur la photo. Imaginons que je retourne dans le passé (en assumant que le retour dans le passé est possible) et que je tue bébé Hitler, en retournant dans le futur, Hitler aura quand même existé et exactement les mêmes événements se seront produits. Comment ? Le bébé Hitler que tu as tué a été remplacé par un bébé quelconque, (on ne sait comment), et ce bébé remplaçant, c'est en réalité le vrai Hitler. On dirait que c'est forcé ici, sûrement parce qu'il y'a un voyage temporel, mais dans SNK, vu que y'a pas de voyage, ça semble pas forcé du tout. "Mais c'est un non-sens complet, je préfère un Eren bébé qui évolue et qui choisit, qu'une marionette dont la vie, le comportement et les choix étaient décidés dès le départ puisque le futur est déjà écrit... Si B est apparu au même moment que A, ainsi que l'entièreté de ligne temporelle, le message du manga est tout autre, et largement moins intéressant pour le coup..." Je reviens sur mon interprétation du libre arbitre de tout à l'heure. "Eren savait très bien que ses proches seraient contre lui, pas besoin de lire l'avenir pour ça. C'est pas pour rien qu'il n'a mis au courant que Floch, il savait pertinemment qu'ils seraient contre." Franchement non, il savait peut être que ses proches seraient dans une certaine forme de désaccord avec lui comme Historia au début, mais jamais il n'aurait pensé qu'ils formeraient une Alliance pour l'arrêter. C'est facile pour nous en tant que lecteurs qui avons vu toutes les discussions de la 104, des indices de l'Alliance dans l'arc final, et qui avons vu sa création ainsi que son évolution, mais pour Eren, qui doit gérer 100 000 trucs à la fois, je pense pas trop. Par ailleurs, j'aimerais que tu me donnes ta définition exacte de l'altruisme et de l’égoïsme pour qu'on se mélange pas dans nos notions, je te demanderais d'être le plus exact possible. Encore une fois je ne suis pas d'accord avec ça, rien ne laisse montrer un tel comportement de la part de Eren. C'est long.
  3. Encore une fois, Isayama me surprend avec un excellent chapitre. Plus posé ce dernier, surtout dans la première moitié, où l'auteur remet toutes les pendules à l'heure concernant l'Alliance et tout ce qui l'entoure. Et bon la deuxième moitié, pas besoin d'entrer dans les détails, c'est god tier, soit tu surkiffes, soit t'auras jamais le truc. Je vais pas rentrer dans une analyse détaillée qui peut aller vers la dissertation, je pense que certains ont déjà tout dit. Je vais me permettre d'intervenir, car ces faits précis que tu exposes sont flous, en tout cas des informations dont on dispose. Premièrement, Eren ne pouvait pas sauver sa mère, il ne s'agit pas d'un Dieu qui a écrit totalement l'histoire. Le pouvoir de l'assaillant couplé au pouvoir de l'originel à voyager dans les souvenirs du passé permet d'envoyer des souvenirs nous appartenant à nos détenteurs du passé (assaillant). C'est possible du moment que ce que l'on fait ne rentre pas en contradiction avec le futur de nos détenteurs de notre passé, donc notre présent. Eren ne peut utiliser son pouvoir si et seulement si la manière dont il influence ses prédécesseurs concorde avec le passé par rapport à l'instant t où il envoie ses souvenirs. Ou alors même s'il utilise son pouvoir et que ce qu'il tente de faire ne concorde pas avec son passé, alors il ne pourra pas changer les choses par rapport à son passé quoi qu'il arrive. Ça dépend, mais je pense plus que son pouvoir ne marcherait pas. Donc Eren ne peut pas influencer le passé de manière à faire en sorte ce qu'il n'était pas. Quand il a influencé Grisha, c'est ce qui est arrivé dans le passé, c'est Eren qui l'a choisi certes, mais ce n'est en aucun cas lié à la mort de sa mère, il ne pouvait absolument pas changer cet événement. "le choix de laisser son père reconstruire une famille" , Son père a construit une famille non ? Bien sûr il a bien utilisé son père et ne l'a pas laissé vivre tranquille, mais il a fait tout ça pour récupérer l'originel ainsi que l'assaillant et ainsi faire en sorte qu'il puisse achever son plan. Mais son plan n'est pas responsable de la mort de Carla, de ce qu'on sait pour l'instant. Et si par accident ça l'est, alors Eren l'aura surement fait involontairement. Ensuite, peut être que Eren savait que ses amis essaieraient de l'arrêter, mais ça ne reste qu'une supposition, et pas quelque chose à exposer comme un fait. On ne le sait pas du tout. LONG EDIT (pour éviter le double post) : Vu que Eren prend très cher ici, je vais oser équilibrer la balance afin de rétablir l'équilibre anti-manichéen de SNK. Je rappelle que je ne suis ni un pro-Eren ni un pro-Alliance, et que d'ailleurs, je n'apprécie pas cette dualité et ce comportement qu'ont les fans a automatiquement vouloir se placer dans un camp et à se confronter juste pour ça. Ici, c'est plutôt calme, donc ça passe, mais ça peut être très usant. Si je venais à être dans une discussion où l'Alliance se fait attaquer de partout, j'essayerai d'apporter des arguments en sa faveur, et c'est justement ce que je fais dans d'autres forums. Voici certaines raisons connues qui poussent Eren à faire le GT : Commençons par la raison purement égoïste : - Sa liberté individuelle atteinte par la réalisation de son rêve d'enfant. Je ne vais pas mettre la raison de la "vengeance", même si l'on pourrait la supposer avec la dernière planche du chapitre 130, car pour moi, la discussion que Eren a eu avec Reiner ou Ramzi montre clairement qu'il ne montre pas une réelle colère et un désir de se venger du monde. Ce sont les autres raisons qui alimentent sa volonté. Passons maintenant aux raisons qui ne le concernent pas personnellement (directement en tous cas) : - Eren n'accepte pas le plan de 50 ans autrement le plan politique car ce dernier suggère que Historia doit avoir le titan bestial et donc réduire son espérance de vie et être utilisée comme un objet. (Là ça devient un peu plus compliqué, est-ce de l’égoïsme de vouloir sauver une personne que tu aimes profondément au point de faire perdre la vie à des milliards d'autres ? J'ai déjà traité le sujet mais je ne pense pas l'avoir fait avec précision et je pense que certains seront bien plus qualifiés que moi, mais je vais me permettre de remettre ma vision de ce point précis : (Les pros en philosophie morale pourront me corriger, ça sera avec plaisir) On peut le dire, Eren a en partie préféré sauver la femme qu’il aime ainsi que ses amis et sa maison au péril de milliards de personnes innocentes. Est-ce mauvais ? Oui et non puisqu'il ne le fait pas seulement par égoïsme mais aussi amour. (Après si t’es utilitariste, tu peux penser que c’est grave ce qu’il fait d’un point de vue moral). Tout dépend de comment on le voit, moi je pense que le bien et le mal sont aussi simples que cela et que : l’altruisme, c’est-à-dire la capacité à souffrir pour son prochain (donc en vulgarisé toi + même si moi -), correspond au bien tandis que l’égoïsme, le fait faire ou de laisser souffrir son prochain (directement ou indirectement) pour son intérêt (donc en vulgarisé moi+ même si toi -), correspond au mal. CEPENDANT, la morale de chacun peut être différente à une certaine limite. C’est-à-dire, qu’un mec totalement anti-utilitariste comme Eren, pourrait être très altruiste, c’est juste qu’il voit le monde différemment. Il considère que les gens n’ont pas la même valeur. Par exemple selon lui, la vie d’Historia ou d’un de ses amis vaut objectivement plus que celle de milliards d’inconnus. S’il sauve cette personne au lieu d’autres milliards et qu’il n’agit pas par égoïsme, c’est qu’il effectue un calcul moral mathématique qui lui dit qu’il vaut mieux sauver cette personne au lieu des autres. Cependant, si ce sont les émotions qui entrent en jeu, alors là il fait preuve d’égoïsme, car il éviterait la souffrance de voir ces proches mourir et d’avoir de la culpabilité, donc servir indirectement ses intérêts, au péril de milliards de vies. Il pourrait aussi avoir une part d’altruisme et d’égoïsme. Bien sûr, évidemment, cette part d’égoïsme dans le fait de sauver ton proche existera toujours, elle est obligatoire presque, car les émotions seront forcément impliquées, mais est-ce que ce n'est pas trop simplifier la chose que de dire qu'il ne s'agit que d’égoïsme ? - La descendance de Historia (donc peut être aussi celle d'Eren ?) sera elle aussi utilisée comme des objets. Si il s'agit bien de la descendance de Eren, vous devez imaginer à quel point la valeur qu'on a de notre enfant doit être importante, c'est quasiment sensé être l'être qui nous est le plus cher, l'être dont nous sommes responsables de la naissance et que nous sommes responsables de faire vivre heureux. - Le fait de vouloir sauver ses amis. Alors, pour moi, il le dit clairement dans le chapitre 130. C'est une pensée interne (je pense) et par conséquent il n'a pas de raison de mentir. Si tout le monde meurt par sa faute (indirectement), il ne l'aura pas voulu. Il faut donc différentier les conséquences finales d'une action et les conséquences attendues d'une action, le "Actual Consequentialism et le Expected Consequentialism". Eren, j'en suis sûr, ne s'attend sûrement pas à ce que ses amis meurent, dans son intention donc, il n'est pas en opposition à sa volonté de les protéger. Si involontairement, il les aura tué, il s'en voudra énormément, et on ne peut pas lui en vouloir sur ce fait précis, car à ce moment là, il ne s'attendait pas à ce déroulement. Sauf si vous voulez vous baser sur un Actual Consequentialism, c'est à dire sur les conséquences finales d'une action, et là, c'est plutôt du hasard. Imaginons par exemple que sans faire exprès je bouscule quelqu'un et que ce dernier se fait écraser par une voiture, suis-je, dans le tort pur, même si je m'en veux énormément ? Il y'a aussi : - Le fait de vouloir enfin briser le cycle de haine Eldiens vs Mahr qui est imbrisable autrement qu'avec le GT selon lui. Alors je suis absolument mais absolument d'accord avec vous sur le fait précis que avec le GT seulement, le cycle de haine continuera forcément et quasiment avec la même intensité qu'avant. Mais avec la fin de la malédiction des titans, et avec une nouvelle génération vidée de toute pensée néfaste, dans un monde neutre, je pense sincèrement que dans ce cas, l'intensité du cycle baissera énormément. La manipulation des mémoires pourrait aussi arranger l'affaire, mais il faudrait que Eren ait l'accord de ceux qui veulent se faire modifier la mémoire pour ne pas enfreindre ses valeurs de liberté. Après malheureusement, comme l'a dit Erwin, pour définitivement mettre fin au cycle, il faut réduire la population mondiale à 2 ou 1 voir moins, mais ça n'est pas vraiment une solution. (quoique) - Le fait de vouloir libérer et protéger Paradis, ça reste sa maison, l'endroit où a vécu sa famille et où il a grandi. L'endroit qui l'a chéri et qu'il a chéri. Beaucoup pensent qu'il est donc normal de libérer cet endroit au péril du reste du monde. Dans cette idéologie bien sûr, il y'aura toujours une part d’égoïsme mais c'est plus compliqué, Eren a grandi avec ces gens, c'est eux qui l'ont façonné pour créer ce qu'il est aujourd'hui, ils sont son monde, ils importent plus que quiconque, comme notre univers nous importe plus que mille autres univers. C'est juste qu'il ne donne pas la même valeur à tous les êtres humains, le bonheur de certains est n fois plus important que celui d'autres, c'est comme ça, ce n'est pas une morale utilitariste, mais individualiste (attention dans ce cas individualisme =/= l’égoïsme). - Sûrement une autre ou plusieurs autres raisons connues dont une lui a permit d'allier Ymir à son camp (je ne crois pas au simple talk no jutsu).
  4. Exactement, mais je me demande si Eren n'a vraiment aucun libre arbitre (scientifiquement parlant). Parce qu'au final, oui on est parti d'un point a et quoi qu'on fasse, on va forcément arriver au point b. Mais ça, c'est nous même qui l'avons choisi, c'est nous mêmes qui avons scellé notre histoire, donc peut-t-on vraiment parler d’inexistence du libre arbitre. Quand on parle du temps dans SNK, il ne faut pas voir le temps comme on le conceptualise communément, le temps est une illusion dans SNK. Les personnages ne font que voyager dans les instants du continuum espace-temps, de la dimension du temps en gros. Ces instants, ils ont été écrits par l'ensemble des paramètres et des objets de l'univers, donc même par les êtres humains. C'est à dire que nous sommes déjà condamnés à ce que nous allons faire dans le futur, mais justement parce qu'on a choisi de le faire, donc c'est parfaitement logique, vu que dans ce raisonnement, le temps est une illusion. Je vais remettre mon petit paragraphe sur ce que je considère être le pouvoir d'Eren et sur l'implicite conceptualisation du temps qu'il nous propose : Le pouvoir de l'assaillant couplé au pouvoir de l'originel à voyager dans les souvenirs du passé permet d'envoyer des souvenirs nous appartenant à nos détenteurs du passé (assaillant). C'est possible du moment que ce que l'on fait ne rentre pas en contradiction avec le futur de nos détenteurs de notre passé, donc notre présent. Eren ne peut utiliser son pouvoir si et seulement si la manière dont il influence ses prédécesseurs concorde avec le passé par rapport à l'instant t où il envoie ses souvenirs. Ou alors même s'il utilise son pouvoir et que ce qu'il tente de faire ne concorde pas avec son passé, alors il ne pourra pas changer les choses par rapport à son passé quoi qu'il arrive. Ça dépend, mais je pense plus que son pouvoir ne marcherait pas. Le paradoxe temporel cesse d'être du moment que l'on considère que tous les instants existent en même temps (défaut de language, plutôt dans la même dimension spatiale) et que l'on fait seulement y voyager. De ce fait, tous les instants sont apparus subitement, l'histoire s'est formée d'un coup, et du coup il n'y a pas réellement de passé et de futur puisque ils existent au moment (ou plutôt dans l'espace 4D) où l'on parle d'eux. En gros c'est comme si je disais que la fin de l'univers existe et que son début existe encore dans la dimension du temps, mais nous dans notre dimension 3D soit notre univers, on est seulement en train de voyager instant par instant dans une nouvelle infime partie de la dimension du temps. Pour simplifier ce que je dis, imaginez que notre univers c'est un plan 2D et que la dimension temporelle c'est un cube ; notre univers avance dans cette dimension comme un plan avancerait dans un cube. De ce fait, la forme du cube est prédéfinie (pré- est mauvais parce qu'il suppose l’existence du temps) et l'infinité de plans donc instants qu'il contient existent en même temps (encore une fois, je veux plutôt dire dans le même espace 4D) et est apparue d'un coup (l'objet 4D n'est pas apparu en fonction du temps, il est le temps). Donc, tout ce que l'univers a vécu et tout ce qu'il va vivre est contenu dans le continuum espace-temps. (Dans cet espace, le paramètre t n'existe pas, le continuum correspond à un objet 4D, il n'y a pas de temps. Pour être plus précis, il existe, mais il n'est pas communément ce qu'on pense, le temps en tant que paramètre t correspond, dans le continuum espace-temps à la distance. Ce que la distance est à l'univers 3D, le temps l'est à au continuum espace-temps) De ce fait, il n'y a plus de paradoxe temporel. Dans SNK, il est dit en quelque sorte que dans le chemin, il n'y a pas réellement de passé, de présent et de futur et que tout est entremêlé ce qui peut appuyer mon explication. Comment conceptualiser le pouvoir de Eren dans ce cas ? Si le pouvoir d'Eren est capable "de contacter et donc dans une certaine mesure d'influer sur le passé en envoyant ses souvenirs à ses prédécesseurs du titan assaillant en accédant à leurs souvenirs", c'est qu'en fait, le pouvoir d'Eren, par le fait qu'il ait été activé, a modélisé la forme du cube de telle manière à ce qu'elle soit la plus bénéfique à la volonté d'Eren. Donc le fait que Eren ait influencé Grisha via Sieg a défini dans une certaine mesure la structure du cube. Le pouvoir d'Eren est quadri-dimensionnel (si on considère que la dimension du temps est uniquement la quatrième dimension).
  5. Bon, cette fois ce sera pas trop concentré sur la chapitre 130. Récemment, je me suis concentré sur l'ending 1, et en regardant à la fois les images et les paroles, j'étais vraiment en sueur. Commençons par les paroles : (il doit y'avoir quelques erreurs d'interprétation dans la traduction mais dans l'idée) Là où se trouve le cœur les rêves s'enfuient (Rêve ?) Et plus fragiles sont-ils que ne l'est la vie Ils reviendront toujours, si loin qu'ils puissent aller Alors tu peux dormir en paix désormais 😱 (SEE YOU LATER EREN) Aussi longtemps que bat ton cœur Ton souhait, au fond de toi, demeure Et même quand tu oublieras Ton esprit, lui s'en souviendra (On dirait qu'elle parle de quelque chose liée à sa relation avec Eren et de l'instinct Ackerman) En ce monde beau et cruel, Je ne fais que demander "pourquoi" je suis encore en vie. Ah, avec ma force et ma faiblesse, Que vais-je protéger Si ma propre raison m'abandonne. Indices imagés : (je vais parfois aller loin) 0:03 : une étoile filante (le parasite du 122 ?) (il est peut être de trop celui là ☺️) 0:09 : Un couteau tombe du ciel, couteau utilisé par Mikasa 0:30 : Mikasa court dans la forêt et atteint un endroit plein de couteaux ensanglantés plantés dans le sol 0:40 : Mikasa empreinte la pose qu'elle a utilisé lorsqu'elle a activé son pouvoir pour la première fois Là ça devient très important, 0:50 Mikasa est aveuglée par l'écharpe, et s'en libère en ayant un regard très déterminé, avec les cheveux courts, avec un air adulte, ressemblant extrêmement à la Mikasa actuelle. 1:08 : Mikasa a un maux de tête en voyant Eren arriver, dont on voit l'évolution, c'est à ce moment là que dans la musique la chanteuse dit "Ah, ma force et ma faiblesse" 1:20 : Mikasa lâche sa tête et d'un air décidé, elle avance vers Eren, elle décide d'affronter sa faiblesse. Petite théorie sur la fin : Je suis vraiment en sueur en voyant ça, j'ai l'impression que Isayama nous a teasé la fin de SNK au premier ending. Donc je vais essayer de développer ma nouvelle vision de la fin en prenant en compte tout ça. Les deux seuls personnages vivants à la fin de SNK seront : Ymir et Mikasa qui auront enfin obtenu la liberté, tandis que Eren l'aura atteinte grâce à la mort, en échappant enfin au destin et au déroulement déterministe de sa time-line. Je m'explique. Dans les prochains chapitres, Eren effectuera bel et bien le GT, et l'Alliance s'opposera à lui. Dès lors, j'ai réfléchis à plusieurs points possibles, et une solution que j'ai pu trouvé permettant de boucler toutes les intrigues est celle-ci. La théorie d'Eren qui rassemblerait les 9 titans shifters afin de recréer l'âme d'Ymir et de lever la malédiction des titans serait vraie et se produira. Ça veut dire qu'Eren mangera bel et bien Reiner, Falco, Annie, Pieck et Sieg. Pour le cas d'Armin, je pense qu'Eren comptait de base demander à Armin de le manger afin que lui puisse détruire la malédiction, mais que, voyant sa "trahison", puisque Armin aurait décidé de s'attaquer à lui, Eren, très furieux, le mangera et décidera qu'il mettera seul fin à la malédiction des titans après une confrontation finale épiquement tragique. Parce que je ne peux considérer qu'Eren avait de base l'intention de manger Armin, ce n'est pas possible. Il tuera aussi tous les membres de l'Alliance sauf Mikasa, qui ne pourra supporter la scène, qui s'évanouira peut être, mais qui en tout cas sera impuissante face à ce qu'elle assiste. Pendant ce temps, avant d'être exterminés, la coalition mondiale va rassembler les moyens de détruire Paradis pour se venger, et elle va bel et bien le faire, sachant que Paradis n'aura aucun moyen de protection. On pourrait peut être avoir l'arrivée des avions. Historia sera donc impliquée, mais ne mourra pas directement, elle sera fortement blessée. Tous gens à Paradis mourront sauf elle (On y vient). A la fin du GT, Eren a rassemblé tous les titans shifters, il est l'équivalent d'un Dieu, il enlèvera la forme colossale des titans et les fera disparaître ou alors il les endormira à jamais. Cependant, rassembler les 9 titans ne suffit pas, il doit aussi mourir. Pour cela, ce sera Mikasa qui va le tuer, puisqu'elle avait l'intention de le faire de base, comme il est allé trop loin, on aura une scène ultra triste qui sera sûrement l'explication du See you later, Eren a enfin atteint la liberté par la mort. Donc Eren meurt et ses 9 titans shifters sont transmis au premier nouveau né, 9 titans qui correspondent à l'âme d'Ymir. Sauf que comme je l'ai rappelé, tout le monde est mort sauf Historia. Mais Historia est enceinte. Donc par la force du destin ou du hasard, l'enfant d'Historia sera en fait Ymir. Mikasa revient à Paradis, elle voit que tout le monde est mort, sauf qu'elle parvient à un endroit où elle trouve Historia mourante, avec son bébé dans les bras. Soit Historia sera encore vivante dans ses derniers instants et demandera à Mikasa de prendre soin du bébé, soit Mikasa comprendra toute seule en voyant Historia morte. Et ainsi, Mikasa élèvera Ymir, libérée du monde astral des Paths, qui possède certes le pouvoir des titans, mais qui peut l'utiliser à sa guise, sans la limite des 13 ans, elle pourra vivre une vie normale dans la nature, et Mikasa sera enfin libérée de l'emprise d'Eren. Pour la planche finale, j'imagine que si SNK suivra cette fin, qu'on a deux possibilités, et y'en a une qui serait folle : 1 - La personne est en fait Grisha qui dit à Eren "Tu es libre" quand Eren va mourir, il aurait une sorte de mémoires qui flash avant sa mort et celle-ci sera la plus forte. 2 - La personne est en fait Mikasa qui dit à l'enfant d'Historia (et sûrement d'Eren) "Tu es libre". Elle se parle à elle même et à l'enfant, mais aussi à Eren. Voilà, c'est ce à quoi cet ending m'a fait pensé. Je n'ai pas parlé de Livai, lui aussi pourrait être vivant à la fin, et son intrigue sera sûrement clôturée avec Sieg. Alors le problème ça reste, est-ce que Eren sera vraiment capable de tuer ses anciens amis pour qui il fait tout ça, sombrera-t-il autant dans la folie ? Après avec Isayama, tout se déroule de manière inattendue et surprenante, donc je me dis que c'est pas totalement impossible. EDIT DE LONGUE DATE : Comme je l'ai dit précédemment, j'ai commencé à croire davantage à la théorie d'Eren rassemblant les 9 titans afin de mettre fin à la malédiction d'Ymir, même si j'ai un peu de mal à imaginer comment il va manger Armin. Si cette théorie est vraie, peut-être que l'intention initiale d'Eren était de donner à Armin son titan pour qu'il mette fin à la malédiction lui-même une fois qu'il serait mort. Mais que, selon les circonstances futures et après une confrontation idéologique qui se traduira par un combat quasi fratricide entre les deux meilleurs amis, Eren gagnera et changera d'avis en mangeant Armin. Et puis j'ai eu une idée: Et si la forme d'Eren Titan semble incomplète par rapport à celle d'Ymir car il n'a que l'originel, l'assaillant et le Warhammer? En plus de cela, ça voudrait dire que le Shingeki no kyojin (Titan assaillant) serait en fait représenté par le visage, dans le corps du titan fondateur ultime. Cependant, comme nous le savons, le titan d'Ymir Fritz dans le chapitre 122, n'a pas de visage, donc à cette époque, le titan assaillant n'existait pas, ce qui nous renvoie à deux possibilités : - soit le titan assaillant est une entité extérieure à Ymir qui est entrée en contact avec elle via le futur (donc entité d'Eren ou un truc du genre) - ou que c'est la création même d'Ymir dans sa quête de liberté. Et qu'il a donc été créé dans le chemin. Cela pourrait aussi être les deux possibilités à la fois, l’assaillant est la création d'Ymir dans sa quête de liberté mais puisque Eren est son dernier possesseur, alors il représente également par son pouvoir l'esprit du titan qui a influencé Ymir dans sa quête pour la liberté de l'avenir. Donc, ils se sont mutuellement influencés.
  6. Résumé en deux mots : Vive SNK. Quel chapitre, mais quel chapitre ! On est revenu à la qualité des chapitres 119 à 123, ça fait plaisir. La phrase finale "Since that day, without stopping once, he kept moving forward". Incroyable. Isayama s'est jamais autant donné dans les dessins pour un chapitre j'ai l'impression, c'est plus que magnifique. On a aussi eu beaucoup de révélations ainsi que certains éléments mystérieux. Déjà Annie qui quitte l'Alliance c'est très bien amené, et puis ça montre que cette Alliance est très fragile, qu'elle repose vaguement sur des intérêts communs. Tout le monde est dépité par la mort de Magath, qui était une sorte de leader, et on voit que Liberio est définitivement perdue. L'objectif est clairement donné : It's about saving the lives of people you don't know. L'Alliance n'a pas pour but de faire une alliance (🙂) avec le reste du monde même si ça les arrangerait, malgré le fait que ça soit quasiment impossible, mais a pour but d'empêcher un génocide mondial, le fait que des milliards de vies innocentes vont être perdues dans un enfer sans nom. Ensuite, transition via un oiseau (Les oiseaux interviennent toujours en transition lorsqu'il y'a des fragments souvenirs, avec le 120 y'a déjà eu ça). Eren intervient, il a l'air totalement épuisé, perdu dans ses mémoires, quasiment inconscient, et a des fragments importants de sa mémoire qui défilent. L'image de Dieu qu'on lui donnait qui a déjà écrit le passé s'effondre en quelque sorte même si il pourra toujours le faire quand il sera éveillé, si il a bel et bien tous les pouvoirs du fondateur. Pour l'instant, il a l'air d'être complètement perdu. Dans les fragments, on voit tout d'abord la scène du premier chapitre, ce qui prouve qu'elle a une importance encore non révélée et que Isayama ne l'a juste pas oublié comme disaient certains, il sait très bien ce qu'il fait. Puis on voit les cochons, est-ce vraiment les cochons libérés par Ymir ? Or Ymir, ce n'est pas elle qui a libéré les cochons, c'est quelqu'un d'autre. Elle a été jugée injustement. Alors de qui vient ce souvenir, ne me dîtes pas qu'une personne en particulier a engendré tout ça en libérant les cochons tout en connaissant les conséquences de cet acte. Et quel lien cette personne aurait avec Eren ? C'est très mystérieux. Ou alors je délire et c'est juste Ymir qui a bel et bien libéré les cochons. Ensuite on voit un fragment de souvenir qui semble être celui où Eren ouvre les yeux pour la première fois. On peut remarquer que la personne ressemble énormément à Grisha, mais pas seulement, elle ressemble bizarrement à la personne de la planche finale qui dit "Tu es libre", bait d'Isa ? ou foreshadowing ? Encore un élément mystérieux. Puis on a la scène où Eren embrasse la main d'Historia qui elle même mène vers un ensemble de fragments dont certains sont extrêmement intéressants. Déjà, pourquoi on voit Falco ? Et en plus vu comment on le voit, ça devrait être du point de vu de l'oiseau auquel il parlait dans le chapitre 91. Du coup ce n'est pas une mémoire de Falco mais bien d'un oiseau. Mais comment expliquer ça ? Eren serait connecté grâce au fondateur aux animaux et à leur mémoire ? Cela s'applique uniquement aux oiseaux ou à toutes les formes de vie sur Terre possédant une mémoire et la vue ? Ou alors je délire et c'est seulement une vue d'ensemble vu qu'Eren était présent lors de la bataille de Slava et a donc pu voir Falco de ses propres yeux, juste l'angle est différent pour l’exposition de la case. On revoit également la Mikasa du "See you later Eren" qui va sûrement avoir une importance gigantesque, prouvant encore une fois que Isayama n'oublie rien. Donc Eren aurait vu tous les souvenirs de la page 7 au moment où il a embrassé la main d'Historia ? Bizarre car ces souvenirs auraient du passer par Grisha, or Grisha n'en a jamais fait la remarque. Je pense que c'est juste des fragments de mémoire qu'il se remémore c'est tout. À part si depuis qu'il a eu le fondateur, il en a profité pour renvoyer ses souvenirs à quelqu'un d'autre mais je pense pas, Eren a l'air complètement inconscient et fatigué depuis qu'il a eu le fondateur ; ou alors, il aurait encore influencé le passé dans un futur proche. De plus, Eren a confirmé définitivement que SNK n'est pas un fatalisme mais un déterminisme à double causalité, où le passé influe sur le futur, et où le futur influe sur le passé, tout ça pour former un tout. Il le fait grâce à la phrase : "Even if it was all decided from the start, I wanted this". Ainsi, le libre arbitre existe certes, mais il est déterminé depuis le début : c'est ça le déterminisme, tout est décidé depuis le départ par les circonstances initiales de l'univers, mais c'est nous mêmes, protagonistes de l'histoire de cet univers, de par nos actes et notre volonté, qui allons mener l'histoire à ce qu'elle doit être. Nous faisons partie de la conscience de l'Univers, ce n'est pas une force supérieure qui nous manipule. Ensuite on a la discussion entre Eren et Yelena entendue par Floch, pas grand chose à dire, si ce n'est que Floch a l'air de bien s'entendre avec Eren, et qu'il lui a juré fidélité on dirait. La discussion entre Eren et Historia nous révèle la façon dont Eren a expliqué à Historia le plan du GT. Bien sûr, Historia refuse et critique ce plan. Mais Eren arrive à la convaincre je ne sais comment, on dirait qu'il manque des éléments importants de cette discussion. En tout cas, cette discussion renforce énormément leur relation aujourd'hui quasi-sûre, la théorie Eren et Historia est confirmée. Alors qui est le père et et quand Historia est tombée enceinte ? Très probablement Eren pour le père mais quand je ne sais pas. Et grossesse volontaire ou involontaire ? Je ne sais pas non plus. Cependant, Sieg intervient et donne son avis à Eren, qui est différent de ce qu'Eren a pu raconter dans le 112. J'aime beaucoup comment Sieg taquine Eren, il était encore dans son illusion du frère idéal, j'ai envie de le revoir. Et pile quand Sieg évoque que Mikasa est amoureuse de lui, Eren pense à Historia qui lui dit, "How about a bear a child".... ou plutôt "What if I was to have a child" Bizarre hein. Comme si elle était déjà enceinte et qu'elle voulait lui annoncer. Mais c'est quand même bizarrement temporellement, quand cette scène a-t-elle eu lieu ? Pauvre Mikasa, elle se fait encore esquiver. Eren a répondu au calme "What are you even talking about", il a esquivé le sujet comme un boxeur. Est-ce qu'il fait semblant ou il est vraiment aveugle ? Même Sieg qui a jamais eu de relation amoureuse est plus voyant que lui. Eren prend vraiment tout au premier degré. Il a donc bien bluffé au chapitre 112, contrairement à ce que certains disaient. Mais pourquoi ? Parce qu'il ne veut pas qu'elle soit amoureuse de lui ou parce qu'il n'a pas cru Sieg ? Puis on a la motivation incroyable d'Eren de vouloir sauver ces amis, j'arrive pas à me dire qu'il est mauvais en voyant ça, c'est beaucoup trop compliqué pour juste dire qu'il est mauvais, après je me suis déjà expliqué à ce sujet. Puis on a cette image qui dégage quelque chose d'incroyable je ne sais pas pourquoi, c'est beaucoup trop beau : J'ai l'impression que l'esprit d'Eren était en l'oiseau en fait, et qu'il a vu le bateau de l'Alliance, et que son esprit se dirige vers son titan pour qu'il le contrôle : On voit bien que l'oiseau part de Paradis pour rejoindre Eren en même temps qu'Eren parle. C'est pour ça qu'Eren aurait pu avoir des souvenirs venant d'un oiseau si ils venaient bel et bien d'un oiseau, car il est peut être connecté à toutes formes de vies sur Terre grâce au fondateur, pouvoir issu je rappelle de ce que Kruger appelait "la source de toute vie sur Terre". Or Kruger n'a jamais eu faux, depuis le time-skip il nous a tout révélé. Donc ça se tient. Ensuite on a des pages de pure epicness, j'ai foutu le bordel dans ma chambre en voyant ces pages incroyables, tout était parfait : l'apparence d'Eren extrêmement flippante, le genre de monstre qui juste par sa forme, même si il parait vulnérable, est en réalité extrêmement puissant, voir divin, ou plutôt divinement démoniaque (🙂). Le désespoir du reste du monde et de la coalition mondiale, le Grand Terrassement, les doubles pages qui s’enchaînent. Bref ce chapitre atteint la qualité des chapitres 119 à 123 qui faisaient partie des meilleurs chapitres de SNK. Ça fait du bien de voir Eren confirmer qu'il ne fait pas le GT seulement pour la haine mais aussi pour toutes les raisons connues que j'ai posté sur le topic du chapitre 129, soit sauver Histoira, sa descendance, ses amis, libérer le peuple Paradis ainsi que ses proches, rompre le cycle de haine Monde vs Eldiens, + d'autres raisons encore inconnues qui lui ont notamment permit d'allier Ymir à sa cause. D'ailleurs ce chapitre confirme énormément de foreshadowings, je vais pas tous les énumérer y'en a beaucoup, par exemple avec le "The worst girl" qui date de Uprising ou le visage d'Historia effrayée qu'on avait déjà vu au chapitre 120 lorsque Sieg attrape la tête d'Eren, et qui est maintenant expliqué. Il y'en a plein d'autres encore. Et on finit sur Eren qui n'a jamais oublié depuis ce jour là, la mort de sa mère. Ceci montre que malgré le fait qu'Eren est poussé par l'envie altruiste de sauver ces amis et Historia, il y'a aussi une part d’égoïsme en lui qui cherche à se venger depuis ce jour là, car Eren, qu'il soit altruiste ou égoïste, ne cessera jamais d'aller de l'avant. J'attends toujours le plot-twist incroyable final d'Isayama qui va nous donner la meilleure fin possible, et auquel quasiment personne ne se sera attendu, je le sens arriver de plus en plus fort. J'ai hâte.
  7. Ce message tend à faire relativiser la situation par rapport aux personnes qui voient vraiment Eren comme le vilain et qui pensent qu'il sera battu facilement. Ceci n'est pas de la propagande pro-Eren, je pourrais aussi faire un message qui relativise le côté de l'Alliance. Voici certaines raisons connues qui poussent Eren à faire le GT et ça serait beaucoup trop long pour moi de toutes les détailler : - Eren n'accepte pas le plan de 50 ans autrement le plan politique car ce dernier suggère que Historia doit avoir le titan bestial et donc réduire son espérance de vie et être utilisée comme un objet. - La descendance de Historia (donc peut être aussi celle d'Eren ?) sera elle aussi utilisée comme des objets. Vous savez, avec seulement ces 2 points, Eren est légitime d'utiliser le GT. Si il pense qu'il est préférable de sacrifier le monde entier et de sauver Historia et sa descendance et qu'il le fait purement par amour, ça veut dire qu'il n'agit pas égoïstement, et que donc son intention pure est altruiste. Après bien sûr il y'aura toujours une part d’égoïsme mais c'est plus compliqué, Eren a grandi avec ces gens, c'est eux qui l'ont façonné pour créer ce qu'il est aujourd'hui, ils sont son monde, ils importent plus que quiconque, comme notre univers nous importe plus que mille autres univers. C'est juste qu'il ne donne pas la même valeur à tous les êtres humains, le bonheur de certains est n fois plus important que celui d'autres, c'est comme ça, ce n'est pas une morale utilitariste, mais individualiste (attention individualisme différent de l’égoïsme). Sauf qu'il n'y a pas que ça. Il y'a aussi : - Le fait de vouloir enfin briser le cycle de haine Eldiens vs Mahr qui est imbrisable autrement qu'avec le GT selon lui, sachant qu'il a pu explorer les mémoires de tous les Eldiens grâce à son pouvoir Originel + Assaillant et donc être très conscient de l'histoire (très long à expliquer) - Le fait de vouloir libérer et protéger Paradis, dont ses amis et Historia. - Sûrement une autre ou plusieurs autres raisons connues dont une lui a permit d'allier Ymir à son camp (je ne crois pas au simple talk no jutsu). Ce n'est pas aussi simple, en prenant en compte toutes ces raisons (et celles que j'ai oublié), on peut juste pas dire qu'Eren est tout simplement mauvais. Ensuite, j'aimerais faire un petit rappel sur ce que devrait être Eren en terme de pouvoir et de puissance pour argumenter sur le fait que malgré le "plot-armor" de l'Alliance (qui n'en est pas vraiment vraiment un puisque ils ont toujours été incroyables, il y'a quand même un gap mais beaucoup trop grand avec Eren, beaucoup trop) Dans ces explications, je vais supposer qu'Eren n'a pas de point faible en particulier et que Ymir lui a vraiment conféré le pouvoir du fondateur. Le fait d'avoir l'Originel et l'Assaillant pleinement activés en plus du pouvoir du fondateur d'Ymir c'est juste de la folie. Outre le GT et son titan beaucoup trop grand, c'est un être qui transcende le temps et qui est capable d'influencer avec intelligence le cours des instants, donc d'influencer l'histoire de l'univers en modélisant la dimension du temps tant que sa modification n'entre pas en contradiction avec le passé. Après ça va pas aussi loin que ça, il doit trouver le meilleur moyen d'envoyer les bonnes mémoires aux bons prédécesseurs au bon moment pour maximiser ses chances. Voici l'explication détaillée de ce fait : (c'est long et ça revient sur le 121) Le pouvoir de l'assaillant couplé au pouvoir de l'originel à voyager dans les souvenirs du passé permet d'envoyer des souvenirs nous appartenant à nos détenteurs du passé (assaillant). C'est possible du moment que ce que l'on fait ne rentre pas en contradiction avec le futur de nos détenteurs de notre passé, donc notre présent. Eren ne peut utiliser son pouvoir si et seulement si la manière dont il influence ses prédécesseurs concorde avec le passé par rapport à l'instant t où il envoie ses souvenirs. Ou alors même s'il utilise son pouvoir et que ce qu'il tente de faire ne concorde pas avec son passé, alors il ne pourra pas changer les choses par rapport à son passé quoi qu'il arrive. Ça dépend, mais je pense plus que son pouvoir ne marcherait pas. Je pense que le paradoxe temporel cesse d'être du moment que l'on considère que tous les instants existent en même temps et que l'on fait seulement y voyager. De ce fait, tous les instants sont apparus subitement, l'histoire s'est formée d'un coup, et du coup il n'y a pas réellement de passé et de futur puisque ils existent au moment où l'on parle d'eux. En gros c'est comme si je disais que la fin de l'univers existe et que son début existe encore dans la dimension du temps, mais nous dans notre dimension 3d soit notre univers, on est seulement en train de voyager instant par instant dans une nouvelle infime partie de la dimension du temps. Pour simplifier ce que je dis, imaginez que notre univers c'est un plan 2D et que la dimension temporelle c'est un cube ; notre univers avance dans cette dimension comme un plan avancerait dans un cube. De ce fait, la forme du cube est prédéfinie et l'infinité de plans donc instants qu'il contient existent en même temps et est apparue d'un coup. Donc, tout ce que l'univers a vécu et tout ce qu'il va vivre a été prédéfini à sa création. De ce fait, il n'y a plus de paradoxe temporel et ça ne s'applique pas seulement à snk mais à nous aussi. Dans SNK, il est dit en quelque sorte que dans le chemin, il n'y a pas réellement de passé, de présent et de futur et que tout est entremêlé ce qui peut appuyer mon explication. Comment conceptualiser le pouvoir de Eren dans ce cas ? Si le pouvoir d'Eren est capable "d'influer sur le passé en envoyant ses souvenirs à ses prédécesseurs du titan assaillant en accédant à leurs souvenirs", c'est qu'en fait, le pouvoir d'Eren, par le fait qu'il ait été activé, a influencé la forme du cube au moment de sa création de telle manière à ce qu'elle soit la plus bénéfique à la volonté d'Eren. Donc le fait que Eren ait influencé Grisha via Sieg a défini la structure du cube. Donc c'est un peu comme si Eren, par le fait de l'activation de son pouvoir à un moment, était un être temporellement quasi-omnipotent qui a forcé le cube a adopter la forme qu'il a maintenant. Si il n'a existé aucun Eren dans la dimension temporelle qui a utilisé consciencieusement son pouvoir dans le temps, alors Eren lui même ne serait peut être jamais né, l'histoire de snk n'aurait peut être jamais existé telle qu'elle est aujourd'hui et va savoir à quel point l'histoire serait différente. Mais justement, Eren a agi très intelligemment et consciencieusement en pénétrant dans les souvenirs de Grisha ce qui lui a permis de définir la forme du cube soit l'histoire. On peut donc dire que Eren a écrit l'histoire au sens propre du terme avant même d'être né par l'influence des Eren du futur. Stylé quand même Ces images sont parfaites pour décrire ce qu'il se passe avec Eren (déso si je répète ce que d'autres ont déjà dit) : Eren peut stopper le temps dans sa dimension des paths et explorer la mémoire de tous les Eldiens, même l'Alliance depuis le début de l'histoire de Ymir, c'est fou ! Eren est peut être devenu un mini-dieu (et je n'abuse pas en utilisant ce mot) avant même d'avoir commencé le GT. Il a peut être exploré la mémoire de tous les Eldiens de l'histoire avant même d'avancer et a atteint la transcendance. Il n'est vraiment pas impossible qu'il ait encore une idée dernière la tête, que ce plan soit venu avant ou après sa transcendance. Par exemple, Eren pourrait avoir le projet d'effacer la mémoire de tous les Eldiens sauf Mikasa et Levi après avoir accompli le GT et supprimé la malédiction des titans, est-ce mauvais ? Il aurait recommencé l'histoire de SNK dès le début, mais en beaucoup mieux. Lui, Mikasa et Levi seraient les seuls à porter ce fardeau. J'ai trouvé cette fin au hasard sur la chaîne youtube Worldview Anime, vous pourrez aller regarder leur vidéo très bien argumentée. Ce que je veux dire, c'est que ça montre que le que le champ de possibilité est encore très grand et que Isayama peut facilement nous sortir une fin inattendue, et j'aime beaucoup ce qu'ils ont dit au début avec le climax, ce qui me pousse d'ailleurs à penser que y'aura un vrai changement prochainement. Il reste tellement d’éléments inconnus. HS par rapport au reste : Pour revenir sur la mort de Magath, en se posant la question, pourquoi il s'est sacrifié ? Il était pourtant conscient de son importance et de son influence politique non ? Pourquoi il n'a pas demandé à quelqu'un d'autre de se sacrifier ou essayé d'aborder la situation différemment, ici c'est comme si lui même était fataliste quant à une tentative de paix ? La seule explication pour moi c'est que même lui considère qu'une paix entre Mahr et Paradis est impossible, qu'il a par conséquent décidé de se sacrifier pour aider l'Alliance à sauver le monde dans le sens d'arrêter Eren, pas dans le sens d'une paix, et aussi pour payer de ses péchés. Dans l'esprit de l'Alliance, initialement, le but est d'arrêter le GT et de revenir sur Paradis afin de mettre en place le plan des 50 ans et recommencer de nouvelle le plan politique. Il n'a pas vraiment été question depuis la création de l'Alliance de faire la paix avec les Mahr, sachant que le GT ne fait qu'empirer la situation. J'ai compris ça avec ce que dit Magath à Shadis "Why are you on our side, the island might get the worse of it", il pense et il a selon moi raison de le penser que même son statut ne peut atténuer une telle haine. Toutefois, une fin où l'Alliance battrai Eren et reviendrait sur Paradis sans aucune paix et avec le relancement du plan des 50 ans est une absurdité, car on reviendrait à la case départ de l'arc final, avec au final seulement le fait que les plans de Sieg et Eren auront été déjoués. Cette fin est cohérente dans les faits, mais dans l'écriture scénaristique, elle n'a aucune pertinence, c'est comme si le manga se serait arrêté à Eren qui regardait l'océan avant le time-skip. Personnellement, avec tout ça, je penche pour le fait que Eren va soit parvenir à battre l'Alliance (pas en les tuant tous dont Armin et Mikasa parce que ça n'aurait pas trop de sens puisque leur liberté et leur sécurité sont en partie la raison même de sa motivation pour accomplir le GT, mais en les neutralisant), soit nous surprendre avec un plot twist incroyable en révélant ses motivations cachées, ce qui expliquerait parfaitement ces 6 derniers chapitres, permettant de faire augmenter l'attente et le suspens à un climax où l'explosion sera juste incroyable. Ce n'est que mon avis ? C'est objectivement subjectif. SNK, c'est la vie ? C'est objectivement objectif.
  8. @Doraay J'espère avoir compris ce que tu cherchais à me dire. Mais ne t'inquiète pas, je ne m'adressais aux pro-Alliance en particulier, je suis tout à fait pour le fait que l'on puisse comprendre le point de vue de l'Alliance, et j'ai longtemps essayé de contredire ceux qui disent que l'Alliance sont des hypocrites et des traîtres et essayer de les faire relativiser sur les notions de juste et mauvais dans SNK. Je ne fais ni partie des pro-Eren ni des pro-Alliance, même si je trouve que le personnage d'Eren est extraordinaire tellement il fait avancer l'histoire, comme tu le dis on peut aimer Eren sans suivre ses idéaux. Aussi, je ne pense pas forcément que les pro-Alliance veulent cette fin, j'exprimais juste pourquoi, selon moi, une fin où une paix est réalisée entre Paradis et Mahr sans l'intervention de Magath (qui je nomme vulgairement, peut être à tort je ne sais pas "happy end") me semble presque impossible vu comment Isayama nous a présenté l'histoire et la mentalité du monde par rapport aux Eldiens. C'est peut être sûr que je n'ai pas objectivement raison mais au moins j'expose mon avis et je l'argumente, pour donner de la cohérence à ce que je dis. Tu dis que SNK c'est pas "UN SEUL choix possible mais plutôt une multitudes de choix qui s'offrent en amont, et qui se rétrécissent au fur et à mesure de l'évolution de par les actes des uns et des autres jusqu'à arriver au point de non-retour". Je suis totalement d'accord avec toi, sauf que selon moi, le choix de la mort de Magath a justement permis d'arriver au point de non retour par rapport à une paix entre Mahr et Paradis. Personnellement, je suis de ceux qui pensent qu'on aura une fin à laquelle personne n'a pensé, et que je me dis que le champ de l'imagination pour SNK est tellement vaste que nous en avons seulement exploré une petite partie.
  9. Je suis vraiment d'accord avec ce que vous dites @Doraay et @Tenroku sauf pour une chose, du moins de ce que j'ai compris : Certes, jusqu'au chapitre 128, le fait qu'une happy-end, tant qu'elle était bien amenée se produise, soit bonne ou mauvaise est subjectif et dépend du lecteur. Cependant, la mort de Magath est un facteur qui change absolument tout. Il avait le rôle le plus essentiel dans cette Alliance, il était le seul avec un minimum de crédibilité pour le reste du monde qui pouvait essayer de faire en sorte que le monde cohabite avec Paradis. Désormais, il n'y a plus aucun espoir, c'est terminé. Ce que je veux dire précisément, c'est que le fait que le monde pardonne les Eldiens juste parce que l'Alliance, qui n'ont aucune influence ou statut ont battu Eren ne suffit vraiment pas. C'est une haine extrêmement forte, que Willy a décuplé en créant la coalition mondiale. Parmi les personnes restantes de l'Alliance donc Mikasa Armin Jean Conny Hanji Falco Gabi (Levi ?) Onyan (Jelena ?) et Kyomi, aucun n'a l'influence nécessaire pour persuader les habitants Mahr ainsi que le reste du monde d'abandonner leur haine liée au passé des Eldiens et la peur qu'ils ressentent vis-à-vis de Paradis, qui a dû atteindre des valeurs beaucoup trop hautes avec l'initiation du Grand Terrassement. Il faut voir, rien qu'avec Magath et Gabi comment il a fallu maintes et maintes fois leur éclaircir l'esprit pour qu'ils comprennent qu'ils n'ont pas raison, et encore, de base, ils se sont alliés avec la 104 parce qu'ils en avaient l'obligation, ce qui les a ensuite réveillé. Sauf que si Eren est arrêté, le monde a tout sauf besoin de Paradis et des Eldiens. Ils voient cette ethnie comme le virus de la nature à exterminer absolument, des engeances démoniaques qui s'entretuent et qui ne font que semer la destruction. Même l'Alliance sera d'une manière ou d'une autre mal vue si ils battent Eren. Alors oui, moi je contredis après la mort de Magath l'existence d'une happy-end car elle est contradictoire avec toute la modélisation de la haine et de la peur que ressent le reste du monde pour les Eldiens et plus spécifiquement pour Paradis. Ce n'est pas vraiment une question de si je veux voir l'Alliance gagner ou pas, mais c'est juste que le fait même qu'il y ait une paix désormais est impossible pour moi, car il présente une incohérence que seul Magath avait peut être une chance de réparer.
  10. Beaucoup de choses à dire mais en même temps pas grand chose sur ce chapitre. De manière générale, il me rend beaucoup plus optimiste sur la suite. Déjà selon moi il rend totalement impossible une fin avec une paix, c'est mort, ça serait beaucoup trop incohérent avec la mort de Magath, et franchement, tant mieux, vraiment tant mieux. Posez vous la question, pourquoi l'a-t-il tué ? Vous pensez que Isa, ce génie, a tué un perso aussi important pour la fin, juste comme ça ? Vous pensez pas qu'il saurait que si il comptait faire une happy-end, alors il aurait prévu que tuer Magath ne ferait que rendre la fin plus incohérente. Bien sûr que si, il est beaucoup plus compétent que nous et connait très bien son histoire. Il insiste depuis le time-skip à nous montrer que la haine envers Paradis est tellement ancrée qu'elle est quasiment ineffaçable. Willy n'a fait qu'empirer la chose, et la mort de Magath est un stop définitif, sans parler du GT qui a sûrement atteint le continent (mais bon pas de preuve imagée). De plus, le chapitre 123 cherchait à nous montrer que toute tentative d'alliance avec Mahr était impossible, ce qui ne rend pas le plan politique impossible attention, mais qui rend le sacrifice d'Histoira et des générations futures obligatoires, et évidemment, ça suffit pour Eren à refuser le plan, même si il y'a d'autres facteurs. Pour moi ça pue le dernier bait de génie d'Isa avec l'Alliance, avec le plot-armor (qui a toujours été là dans SNK, on en parle de Uprising ?), ça ne veut pas forcément dire que l'Alliance sont montrés comme les "gentils" dans l'histoire. Vous pensez vraiment que Isa prend ces fans pour des gens aussi naïfs ? Alors il aurait raison pour certains 😂 Moi personnellement, en lisant ce chapitre, qui ne soutenait pas moralement spécialement les yeagerists, ni l'Alliance, j'ai un peu viré. J'ai eu de la peine pour Floch et les yeagerists qui voulaient protéger leur famille et leur île au péril de leur vie. Vraiment c'est chaud, j'ai mal pour eux, surtout qu'ils se battent contre leurs anciens camarades qui n'ont aucune pitié (je parle pas d'Armin, mais de Hanji, Mikasa et aussi un peu moins Connie et Jean). Alors ce chapitre a tout fait sauf réinstaurer le manichéisme de l'Alliance selon moi, mais le contraire. Le seul qui a été pacifiste jusqu'au bout c'est Armin, qui n'a versé aucune goutte de sang. Floch est monté dans mon estime, moi qui pensait que c'était un lâche qui reculait face au vrai danger, mais là il se bat jusqu'au bout. Ce que je veux dire c'est pas qu'il soit bon ou mauvais, mais que c'est un vrai guerrier, avec une vraie force de caractère, qui ne rigole pas quand il dit quelque chose. Selon moi, le seul qui peut vraiment retourner ce manga à l'envers une dernière fois et nous sortir le plus gros plot twist de l'histoire de SNK et peut être du manga game et donc une fin incroyable, c'est Eren Yeager. Je suis pas du tout mais vraiment pas du tout pro-Yeager, je n'adhère pas à son idéologie et on s'en fou, mais c'est incroyable comment ce personnage fait avancer l'histoire comparé aux autres, ça n'a rien à voir. On dirait que toute l'oeuvre est écrite pour lui, qui porte d'ailleurs son nom (Shingeki no Kyojin). Dès que Eren est présent dans un chapitre depuis le time-skip, c'est du 18/20 ou plus, l'auteur le maîtrise à merveille. Je vous dis wait and see, quand on va revoir Eren, on va peut être dépasser la qualité des tome 30 et 22. Eren est toujours un personnage très mystérieux, on ne connait pas ses vraies motivations, les relations qu'il cache avec Ymir, Historia et Grisha et plein d'autres choses. Il y'a aussi Sieg mais je pense qu'il a joué 90% de son rôle dans les 4 premiers tomes de l'arc final. Moi je vois la suite de quatre manières possibles : 1 - Une fin que seul Isayama a réussi à imaginer et qui nous surpasse 2 - Une fin "Ragnarok" (où tout le monde meurt, je ne sais pas vraiment comment, mais seuls Eren, Ymir et Historia survivent) 3 - Une fin avec le GT + la fin de la malédiction 4 - Eren est battu, Paradis détruite (cette fin a une variante, où c'est Mikasa qui tue Eren) Toutes les autres fins deviennent incohérentes et quasi-impossibles avec la mort de Magath selon moi, même la fin Lelouch. D'ailleurs Isa ne critique pas la fin 3, mais une fin où il n'y aurait que le GT sans la fin de la malédiction des titans, à part si justement il veut faire une fin où l'humanité s'autodétruit jusqu'à ce qu'il reste un seul humain sur Terre. (Bonus : Je suis déçu par rapport à la visibilité d'Armin ces derniers temps, c'est le personnage le plus intéressant de l'Alliance mais il est mis en arrière-plan, il a toujours été extrêmement fidèle à ses convictions, comme Eren. C'est selon moi sûrement le perso le moins (j'aime pas le mot que je vais utiliser) "hypocrite" de l'Alliance.) Armin c'est l'essence de ce qu'est l'Alliance dans le fond, du pacifisme et de l'utilitarisme en gros, et c'est le seul qui est resté ironiquement fidèle jusqu'au bout, alors que ses partenaires sont aller faire une boucherie des yeagerists qui ont lutté jusqu'à leur mort pour protéger leurs familles et leur liberté.
  11. Sinon les amis, que pensez vous de cette fin à laquelle j'ai pensé il y'a plus de deux mois en m'inspirant d'un certain anime que j'ai regardé et dont je ne citerai pas le nom pour ne pas spoil. Pensez vous que Isayama serait capable de faire une fin aussi tragique ? Nous aurait-t-il eu en nous disant qu'il n'allait peut être pas faire une fin aussi cruelle compte tenu de sa fanbase ? Quelle serait votre réaction ? Y'a-t-il une fin que vous appréciez plus ? Pensez vous qu'elle est impossible compte tenu de l'audio final et de l'existence de l'avion qui aura sûrement une grande importance ? Et dans ce cas, une fin similaire pourrait être envisageable ? En regardant "X", j'ai eu une vision possible horrifique de la fin de SNK. Imaginez qu'Eren extermine l'humanité en dehors de Paradis et que pendant ce temps là, les Yeagerists et le peuple de Paradis parviennent à vaincre l'Alliance. Ainsi, tous les amis d'Eren sont executés car considérés comme traîtres de l'empire d'Eldia, le cycle se répète. Eren, en revenant, pensant avoir enfin donné la liberté à son peuple, se rend compte de l'enfer qu'il a créé et observe la tête de ses amis décapités ou simplement morts. Cela donnera lieu à la scène la plus horrible et triste de l'histoire du manga et fou de rage, Eren décide d'exterminer pour de bon TOUTE l'humanité car elle ne mérite pas d'exister. Il épargnera Ymir et Historia car ce sont les seules personnes à qui il tient qu'ils lui restent. Si l'on considère qu'Eren cherchait à enlever la malédiction d'Ymir et épargner Paradis, il se disait sûrement qu'en rentrant à Paradis, la paix reviendrait et que les conflits internes seraient vraiment moindres. Sauf qu'en voyant ses amis morts, il comprend justement que non, dans son monde à lui, le problème c'est pas le pouvoir des titans, c'est l'humain lui même (d'ailleurs le 122 reflète parfaitement cette pensée puisque les humains se tapaient dessus et ont toujours été aussi cruels avant qu'Ymir n'obtienne son pouvoir). Ainsi, il comprend que le problème c'est pas la malédiction en elle même, mais l'HUMAIN, et donc il extermine même Paradis en épargnant Historia et met quand même fin à la malédiction des titans pour libérer Ymir. De plus, nous savons à peu près tous que SNK contient beaucoup de références à la mythologie nordique : D'abord avec Ymir, le Yggdrasil etc... Pour les connaisseurs, Le Grand terrassement est une référence évidente au Ragnarök : "Dans la mythologie nordique, le Ragnarök renvoie à une fin du monde prophétique comprenant une série d'événements dont un hiver de trois ans sans soleil (Fimbulvetr), suivi d'une grande bataille sur la plaine de Vígríd. La majorité des divinités comme Odin, Thor, Freyr, Heimdall et Loki, mais aussi les géants et la quasi-totalité des hommes y mourront, une série de désastres naturels verront ensuite le monde submergé par les flots et détruit par les flammes. Une renaissance suivra, où les dieux restants, dont Baldr, Höd, et Vidar, rencontreront Líf et Lífþrasir, seul couple humain survivant et appelés à repeupler le monde." En gros dans le Ragnarök qui est une sorte d'apocalypse, absolument tout le monde va mourir sauf un couple d'humains qui vont repeupler le monde, et qui est la personne enceinte que l'on connait en mesure d'engendrer une descendante ? Historia évidemment. Après l'homme pourrait être le fermier, mais ça n'aurait aucun impact sur la fin selon moi ; je verrais plus cet homme comme Eren et l'enfant serait Ymir, car dans la mythologie nordique, Ymir symbolise le commencement d'une ère car première créature vivante, ici elle symboliserait le début d'une ère de liberté. Mais ici ce n'est peut être pas sûr qu'Eren et Historia vont repeupler le monde, y'aura quand même pas des accouplements entre frère et sœur ? Peut être que ça ressemblera beaucoup au Ragnarok mais que ça ne suivra pas exactement le même scénario. En plus, en termes de foreshadowing, ça serait juste un délice ultime (référence au Ragnarok (mythologie nordique) avec le Grand Terrassement ; fin de la saison 1 avec Eren en mode Berserk qui dit "Je vais détruire ce foutu monde" ; chapitre 122 avec Eren qui dit clairement "Je vais mettre fin à ce monde" justement suite à un flashback qui critique l'humain en lui même ; épisode 1, Eren voit ses amis morts). Ça voudrait dire qu'Eren a toujours essayé de refuser cette tragédie quoi qu'il arrive, qu'il a même essayé de contrôler le destin pour l'empecher de se produire, mais qu'il n'a pas réussit à l'éviter, qu'une part de lui tendait à dire que c'est inévitable car l'humain reste l'humain, car dans SNK le destin existe, et même s'il n'est pas forcément fataliste mais déterministe, il y'a des choses qui dépassent nos personnages, qu'ils soient Eren ou autre. Après si on se dire vers cette fin, est-ce qu'il compte faire un reboot de l'humanité ou laisser la Terre tranquille ? Je ne pourrais pas vous dire. Là faudrait qu'il se pose ces questions : "L"humain est-t-il comme ça de nature ou est-ce dû à sa culture et ses traditions ? N'y avait-il pas une autre issue ?" Le cycle est-t-il condamné à perpétuer tant que l'humain existe ? En tout cas, cette planche aurait aussi sa signification : "Tu es libre". Oui. Mais à quel prix ? Même si Papillon ne va pas être d'accord avec moi, je trouve cette fin formidable et qu'elle a une grande portée philosophique et artistique car elle nous transmet un message de paix et d'amour niais dans un univers totalement tragique et apocalyptique. L'antithèse la plus incroyable et la plus représentative de l'oeuvre.
  12. Mais pourquoi je ne suis pas venu là depuis le début au lieu de traîner sur JVC, alias le berceau de la toxicité, le niveau de la passion est tellement plus élevé ici, mais dommage que ça soit peu actif. Il y'a tellement de choses à dire sur ce manga rien qu'avec l'arc final on peut en écrire un livre entier 😂 J'ai essayé de remasteriser la théorie Historia même si j'ai pas inclus les autres détails qui auraient pu pousser Eren à choisir le GT que tu avais bien exposé Doraay, ici je veux juste montrer pourquoi Historia est un facteur clé (ça aurait été bcp trop long de tout mettre) Donc je ne dis pas que le fait de vouloir sauver Historia est le seul facteur bénéfique du GT qui l’a poussé à penser de le choisir. Mais en fait, si on a bien suivi les chapitre 106 107 et 123, on se rend compte qu’Eren était dans une sorte d’impasse. Déjà, il avait vu le futur et j’ai comme l’impression qu’au début, il le rejetait en quelque sorte et refusait de considérer qu’il a vraiment vu le futur, ou espérait le voir changer. En fait voici la chronologie de l’histoire depuis ce qu’on a vu dans le time-skip : 106 -> 107 -> 123 -> Arc Mahr -> Arc final à partir du 108 Dans le 106 : On voit qu’Eren n’a toujours pas révélé au gouvernement le secret du contact de l’originel et d’une personne de sang royal car il voulait éviter qu’Historia soit sacrifiée. Cependant, avec l’arrivée des mercenaires au service de Sieg, il s’est dit qu’il pouvait enclencher le GT sans avoir à impliquer Historia. Oui, Eren avait déjà en tête le plan du génocide depuis le time-skip parce qu’il sentait qu’il n’y avait aucun autre moyen de suivre le plan politique tout en évitant le sacrifice d’Historia et de sa descendance, mais comme tout être humain ayant de l’espoir, il s’est dit que peut être… les choses pouvaient se passer différemment. Il décide alors de révéler le secret du contact originel/sang royal et dévoile le GT au gouvernement de Paradis pour voir comment les choses vont se passer, tout en restant méfiant. Dans le 107 : Eren participe à la réunion diplomatique avec les Azumabitos. C’est dans cette réunion qu’il découvre quel plan a voulu suivre le gouvernement en ayant appris le secret originel/sang royal. Il se rend compte que tout s’est passé comme le futur le lui montrait, le gouvernement a décidé de sacrifier Historia afin de sécuriser l’originel (Ils n’avaient pas de meilleurs choix). Comme on pourrait s’y attendre, il s’oppose catégoriquement à ça. Là, il perd de plus en plus espoir au plan politique et se dit de plus en plus que le GT total est nécessaire, mais il le dit, il va essayer de trouver une solution (qu'il ne trouvera pas réellement). D’ailleurs dans ce chapitre, il y’a énormément d’indices qui nous laissent penser à une relation amoureuse entre Historia et Eren et la dernière scène avec l’enfant c’est la cerise sur le gâteau. Dans le 123 : Kyomi propose à Paradis d’essayer de nouer des relations diplomatiques avec Mahr afin d’éviter le sacrifice d’Historia et de sa descendance. Un voyage dans le monde extérieur est donc organisé et Eren s’y rend. Toutes les images qu’il perçoit sont comme le futur qu’il a vu, ce qui lui fait tendre de plus en plus à l’idée du GT génocidaire. Il sait très bien ce qu’il va se passer mais veut garder espoir. Entre temps, une scène extrêmement importante et révélatrice a lieu, celle où Eren dit à Mikasa « Qu’est-ce que je suis pour toi ? ». Quand on y pense, y’a pas 10 000 moyens d’expliquer ça. Il veut savoir si elle est amoureuse de lui ou non. Et pourquoi ? Parce qu’il ne peut consacrer sa vie amoureuse qu’à une seule femme : Historia (dont il a normalement déjà fait un enfant à Historia si l’on suit le postulat que cet enfant est celui d’Eren). Et encore une chose, Mikasa dit « Et si j’avais répondu autrement ». On sent ce que l’auteur veut nous dire par là, on sent qu’il veut nous dire que ce moment était super important et que Mikasa avait le destin de l’humanité entre ses mains à ce moment-là. Puis vient le moment où même le mouvement pro-Eldien à Mahr diabolise Paradis. C’est fini pour Eren, à ce moment là il a compris, sans le génie d’Erwin, il est impossible de suivre le plan politique sans sacrifier Historia, et le sans sacrifier Historia est super important, car si ce détail n’était pas là, Eren n’aurait pas choisis le GT génocidaire. Beaucoup des gens dont moi auparavant ont fait l’erreur de croire qu’Eren s’était barré uniquement parce qu’il pensait que Paradis n’avait pas le choix, ce qui est gravement faux, certes Paradis avait du mal diplomatiquement, mais elle pouvait très bien survivre avec les Azumabitos comme alliés, les volontaires de Sieg, ainsi que le GT comme arme dissuasive. Sur le plan technique, le plan politique était bien ficelé (après sur le plan moral vous pensez ce que vous voulez). J’ai essayé de faire une synthèse mais je n’ai pas mis tous les détails de cette théorie, en tout cas, je le répète encore une fois, c’est une grave erreur de compréhension que beaucoup des gens ont fait de penser que Paradis n’avait pas le choix, ils avaient le choix mais c’est juste qu’il fallait sacrifier Historia et continuer à utiliser politiquement la famille royale, ce que Eren a catégoriquement refusé. Donc oui, on peut le dire, Eren a en partie préféré sauver la femme qu’il aime au péril de milliards de personnes . Est-ce mauvais ? Pas forcément puisqu’il ne le fait pas par égoïsme mais par amour. (Après si t’es utilitariste, tu peux penser que c’est grave ce qu’il fait d’un point de vue moral). Tout dépend de comment on le voit, moi je pense que le bien et le mal sont aussi simples que cela et que : l’altruisme, c’est-à-dire la capacité à souffrir pour son prochain (donc en vulgarisé toi + même si moi -), correspond au bien tandis que l’égoïsme, le fait faire ou de laisser souffrir son prochain (directement ou indirectement) pour son intérêt (donc en vulgarisé moi+ même si toi -), correspond au mal. Tout homme qui voit la chose autrement est un hypocrite qui veut déguiser le mal en bien et le bien en mal pour se soulager dans sa malfaisance. CEPENDANT, la morale de chacun peut être différente à une certaine limite. C’est-à-dire, qu’un mec totalement anti-utilitariste comme Eren, pourrait être très altruiste, c’est juste qu’il voit le monde différemment. Il considère que les gens n’ont pas la même valeur. Par exemple selon lui, la vie d’Historia ou d’un de ses amis vaut objectivement plus que celle de milliards d’inconnus. S’il sauve cette personne au lieu d’autres milliards et qu’il n’agit pas par égoïsme, c’est qu’il effectue un calcul moral mathématique qui lui dit qu’il vaut mieux sauver cette personne au lieu des autres. Cependant, si ce sont les émotions qui entrent en jeu, alors là il fait preuve d’égoïsme, car il éviterait la souffrance de voir ces proches mourir et d’avoir de la culpabilité, donc servir indirectement ses intérêts, au péril de milliards de vies. Il pourrait aussi avoir une part d’altruisme et d’égoïsme. Moi je pense plus qu’il le fait par altruisme, le mec s’est fatigué à mastermind tout le monde et à supporter la vue immonde et horrible de massacres pour sauver Historia et sa descendance. De même, un utilitariste pourrait agir de façon altruiste ou/et égoïste. En gros, selon moi, le bien et le mal sont des valeurs universelles bien définies qui correspondent à l’altruisme et l’égoïsme, toutefois, la morale peut être relative à chacun en excluant les notions du bien et du mal qui sont-elles universelles. Vous pouvez d’ailleurs me donner tout acte communément considéré comme bon ou mauvais (par exemple : torturer des enfants, tromper son amant etc…) et j’arriverais à transposer ce problème comme une forme d’altruisme et d’égoïsme. Je pense aussi que le bébé n'était pas un hasard. Quand on y pense, Eren est vraiment un grand mastermind, il a quasiment tout prévu depuis le début, et il a mis enceinte Historia exprès en avance pour la protéger. On voit que le gouv ne sait pas grand chose du fermier, donc il est sûrement de mèche avec Historia et Eren pour jouer un rôle, peut être un yeagerist ou simplement un mec qui a accepté de jouer le rôle pour faire plaisir à Historia. Papillon, je ne sers pas cette théorie par pur désir de ship tkt, je préfère Mikasa de toute façon. Mais justement elle renforce l'aspect tragique de l'oeuvre et la volonté de l'auteur à faire souffrir ces lecteurs donc ça me va. D'ailleurs Doraay, quand Papillon disait fanbase, elle s'adressait surtout aux gars de JVC, ici c'est vraiment tranquille et pur, faut voir le topic pour comprendre, on frôle la catastrophe. Sinon LA HYYYYPEEEE du trailler de la saison 4, surtout qu'il parait que ce n'est qu'une animation prototype pour la plupart des images 🤩 Par contre la quantité de spoilers est stratosphérique. En entendant la voix de Willy 🤩 (meilleur seiyuu que j'aurais pu imaginer pour ce perso), j'ai tellement hâte de voir la scène du chapitre 100. SORENAWA EREN YEAGER !!!!!!!!!!!
  13. Important : (je viens transmettre le message même ici) En relisant le 107 (et je vous invite à le relire et à faire attention au moindre détail), je me dis que l'option qu'avait choisi le gouvernement de Paradis était la plus raisonnable, en plus les mecs avaient un vrai plan avec une alliance avec les Azumabito, les minerais et le Grand Terrassement comme arme de dissuasion, le fait que Sieg doit produire une énorme progéniture pour avoir une grande famille royale + une sécurisation et transmission de l'originel. (Et ce plan pouvait marcher sans d'alliances à Mahr, car la tentative de nouer des relations avec Mahr avait juste pour objectif d'éviter de suivre le plan initial de Sieg et de sacrifier Historial) C'est juste que fallait sacrifier la reine et sécuriser la famille royale et l'originel et donc faire "souffrir" les générations futures, et que comme le monde tourne autour de cette princesse d'Historia, c'est impossible. D'ailleurs Eren fait preuve d'une sorte de mauvaise foi évidente en refusant ce plan . Du coup, il est fort probable qu'il soit vraiment amoureux d'elle, en plus ça expliquerait la raison du début de cette relation dans l'arc Uprising. En fait, je pense qu'on a fait une grande confusion, au moment où le mouvement pro-Eldien blâme Paradis dans le 123 et que Eren se barre, je pense vraiment pas qu'il l'a fait car il pense que Paradis n'a pas d'avenir sans génocide, mais parce qu'il pense le GT est obligatoire si il veut que Historia ne soit pas sacrifiée Pourquoi ? Car c'était l'objectif même de cette sortie à Mahr . Et bizarrement, quelle scène on a après ? Eh oui, on a Eren qui dit à Mikasa "Qu'est-ce que je suis pour toi" et après t'as Mikasa qui te dit "Si j'avais répondu autrement ?", Eren cherche à confirmer si il peut vraiment consacrer toute sa vie amoureuse à une seule femme et être prêt à sacrifier des milliards de vies pour la voir heureuse. En fait tout le bordel qui se passe dans le monde de SNK est peut être basé sur une putain d'histoire d'amour. Cette cuck scenery par contre ça me fait mal, SNK une tragédie du début jusqu'à encore aujourd'hui Faut juste se dire que si la personne à sacrifier dans le plan initial du gouvernement n'était pas Historia, alors Eren aurait accepté sans trop de problèmes ce plan, et il aurait donc jamais penché pour le génocide avec le GT. C'est elle la clé de tout ce bordel, de plus qu'on la voit très peu dans l'arc. C'est pour ça que l'argumentation des pro-yeager ne tient pas, ils critiquent le plan du gouvernement comme un plan insensé alors qu'il est de loin le plus rationnel et le plus moralement correct, c'est vraiment le plan "politique", "rationnel", " logique". Alors oui, si on en a absolument rien à foutre de milliards de vie, on peut être pour le génocide, mais j'ai compris que c'est totalement faux de dire qu'ils n'ont pas le choix, parce que comme moi, personne n'avait compris le 123, tout le monde s'est mis dans la tête qu'il montrait que le plan politique était impossible alors que pas du tout, il montrait juste que le sacrifice d'Historia était obligatoire si l'on voulait suivre le plan politique car nouer des relations avec Mahr était pour l'instant impossible. J'ai l'impression qu'on a tous zappé cette page qui expliquait pourtant tout le but de la sortie à Mahr. Et donc, en ayant mal compris le 123 on pensait qu'Eren avait choisi le génocide car il pensait qu'ils n'avaient pas d'autre choix pour la survie de l'île, or non, si l'on comprend bien le chapitre, on comprend en fait qu'il avait choisi le génocide car il avait compris que le sacrifice d'Historia était inévitable si l'on suivait le plan politique. Donc oui, Eren est vraiment prêt à sacrifier des milliards de vies pour une femme, et c'est extrêmement fidèle à son personnage, un mec qui s'oppose en tous points à l'utilitarisme, un mec qui peut donner plus de valeur à une personne qu'au monde entier. Moi franchement, je l'adore en partie pour ça, ça le rend très spécial. Je suis intimement convaincu et persuadé qu'Erwin aurait choisi le plan politique et que comme c'est un putain de génie, il aurait déjoué tous les plans d'Eren et de Sieg et aurait été capable d'instaurer beaucoup plus de relations de confiances avec d'autres nations.RIP Erwin le boss.C'est d'ailleurs pour ça que Hanji dit qu'elle aurait pas dû être choisie major et que Armin dit qu'il aurait pas dû être sauvé, parce qu'ils sont pas capables d'atteindre le génie d'Erwin et donc de mener ce plan politique qui était plein de potentiel à bien. Je vais finalement ajouter que y'a un truc qui cloche avec le discours d'Eren au 123 (ce chapitre est vraiment plus incroyable que je ne le pensais, presque personne l'a compris tellement il est complexe). - Mon nom est Eren Yeager, je m'adresse à vous par biais du pouvoir du titan originel J'ai rompu la rigidification de tous les murs de l'île de Paradis Mon objectif est de protéger la population de cet endroit où je suis né et ou j'ai grandi Le reste du monde lui souhaite sa destruction, il vous à notre peuple dans son ensemble une haine ancestrale exacerbée qui ne trouvera satisfaction que dans notre complète annihilation, Mais je ne laisserai pas une telle chose se produire (Vide) Les titans des murs vont déferler impitoyablement partout sur le reste de la Terre et rayer toute vie de la surface du monde. Pourquoi j'ai mis vide ? Parce qu'il manque quelque chose, dire que tu ne laissera pas un tel événement se produire, ne veut pas dire que tu vas exterminer l'ennemi, c'est une conclusion trop extrême et injustifiée (surtout quand tu as vu le monde extérieur), il y'a un autre facteur à part la protection de Paradis qui te pousse à faire ça, un facteur qui t'a forcé à ne pas suivre le plan politique (qui a pourtant du potentiel) : le bonheur d'Historia (qu'on voit d'ailleurs dans la planche où se situe ce vide) et peut être même l'enfant qu'elle porte. Et du coup en se disant ça, même l'Alliance a un putain de sens. Déjà faut se dire que les yeagerist et les tous les paradisiens pro-Eren, je vous le dis clairement, on en a rien à battre des milliards de vies à l'extérieur (attention je n'inclue pas Eren), parce que ces gens s'en fouteraient totalement si Historia et sa descendance venaient à être sacrifiées, en suivant le plan politique, ils vivent quand même tranquillement sur leur île, moins tranquillement qu'avec le génocide certes, mais quand même tranquillement. Donc ils sont pour le génocide pour l'unique raison qu'ils seront plus tranquilles. Pourquoi ils ont en rien à battre des vies extérieures ? Parce qu'ils ont jamais vu le monde extérieur. Et par magie, tous ceux qui s'opposent à Eren sont ceux qui ont vu le monde extérieur, qui ont compris que ces gens étaient comme eux et qui donc ne pouvaient pas s'en foutre d'un génocide. Bien sûr qu'ils vont s'opposer à Eren, parce qu'il a quasiment réduit à néant le plan politique et parce qu'il s'apprête à commettre le plus grand drame. C'est plus qu'évident. L'Alliance ne sont pas des traîtres, leur plan était consistant mais n'a pas pu être mené à bien à cause des frères Yeager (RIP Erwin qui serait devenu le plus grand leader de l'histoire), si ils s'opposent à Eren, ils ne sont clairement pas pour la destruction de Paradis, mais ils préfèrent sacrifier Historia et sa descendance au lieu d'opter pour un génocide.
×
×
  • Create New...