Jump to content

Tao paï paï

Members
  • Content Count

    49
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Tao paï paï last won the day on January 7

Tao paï paï had the most liked content!

Community Reputation

46 Excellent

About Tao paï paï

Recent Profile Visitors

550 profile views
  1. Allez je me prête au jeu. Découvert avec l'anime en 2017, second anime visionné après Death note. Le synopsis était super alléchant vu que je kiffe les univers post-apo (finalement ce sera même plus le cas mdr). J'avais direct trouvé ça excellent grâce à la dimension épique et la narration basée sur des mystères/révélations, mais pas exceptionnel non plus (genre 8/10 à l'époque), j'appréciais pas trop le côté pleurnichard d'Armin et impulsif/gueulard d'Eren même si plus tard j'ai compris que c'était parfait pour la construction de ces personnages. J'ai commencé le manga quelques mois après la sortie de la S3 part 2, c'était le chap 128 qui venait de sortir (je dois être un de ceux qui ont commencé le plus tard le manga sur ce forum). - Personnages : Ça a toujours été Reiner pour son côté torturé qui à mes yeux symbolisait l’absence de manichéisme que j'apprécie tant dans Snk, et Mikasa parce que ça fait plaisir de voir une femme forte dans un manga shonen, le fait qu'Eren lui ait offert la possibilité de vivre et qu'elle agisse ainsi en retour je trouvais ça hyper mignon mdr. Mais là après le 139 c'est définitivement Eren, qui devient mon perso pref toute œuvre confondue de par sa profondeur psychologique et tragique. Toute sa souffrance, son égoïsme, son humanité et sa lâcheté de ne pas avoir osé changé ce futur qui était écrit, mais aussi une certaine forme de courage d'avoir enduré ça seul alors qu'il le faisait pour les autres, d'avoir assumé cette destruction parce que c'était au fond ce qu'il voulait, cette envie irrépressible de continuer à avancer qui a germé en lui lorsqu'il est né dans ce monde. Quand tout ceci ressort dans les 20 premières pages du chapitre 139, émotionnellement c'est ma plus grosse claque de tout le manga. - Relations : Bah du coup ça tombe sous le sens, le parallèle Reiner/Eren se terminant sur ce "tu nous aura tout fait" très touchant, c'est presque dommage qu'on ait pas eut la vision de cette dernière discussion entre les 2. Puis Eren/Mikasa, le fil rouge tragique de l’œuvre avec cet écho chapitre 1/chapitres 138-139 réalisé à 12 ans d'intervalle. - Titans primordiaux et pures : Bestial, pas pour Sieg mais plutôt pour le fait que chaque détenteur lui donne une forme différente en fonction de son animal favori. - Arcs L'arc Retour à Paradis restera la consécration de ce manga, devant les arcs Mahr et Reprise de Shiganshina. - Tomes Tome 30, le 119 puis le passage dans les paths, ces 180 pages viennent d'une autre planète. - Moments humoristiques La technique spéciale pour se torcher le cul de Sieg j'aimerais quand même bien la connaître. - Révélations et foreshadowing Reiner et Bert dans l'anime c'était quelque chose avec l'OST, une des plus grandes scènes de l'histoire de l'animation japonaise. Dans le manga quand on apprend le pouvoir de l'assaillant au 121 et qu'Eren a manipulé son père. Foreshadowing je radote mais le "à plus tard Eren" du chap 1 et la croix sur l'arbre qui indique l'emplacement de sa future tombe. - Combats/batailles Tout le combat contre le bestial dans l'arc RTS, avec la charge d'Erwin et l'arrivée de Livaï. Eren et Mikasa vs Marteau d'armes c'était également grandiose. - Lieux Shiganshina évidemment, plus particulièrement cet arbre sur la colline où tout à commencé et où tout s'est terminé. - Planches - Couvertures : Tome 30 - Aspect d'écriture La capacité d'Isayama à redéfinir des éléments à travers des révélations sur les personnages ou l'univers. Je pense notamment à Grisha, d'abord père disparu puis monstre tueur d'enfant puis héros à la vie tragique puis simple médecin très humain manipulé par son fils. L'univers post-apo qui n'en était pas un alors que ça semblait établit dès le départ, la révélation finale sur Eren prisonnier de la destinée... y'en a plein d'autres. - Morts Ma pp donne une bonne idée, c'était si frustrant dans l'anime avec la performance magistrale de Yuki Kaji. La mort de l'escouade Livaï aussi c'était terriblement cruel. Sinon en lecture c'était Sasha, ou peut-être Samuel et Daz tués par Connie à cause du mal-être que j'ai ressenti, la mise en scène et le paneling était ouf avec la case Bert Choc des titans subtilement insérée. - Thèmes Vraiment l'absence de manichéisme, il n'y a pas de gentil ni de méchant, seulement des êtres humains lâchés dans un monde cruel, qui font ce qu’ils peuvent pour vivre et survivre de la façon qu’ils considèrent la plus juste. C'est très bien résumé par la phrase la plus emblématique du manga à mes yeux : " En réalité, en ce monde la vérité n'existe pas. Tout le monde peut devenir un dieu ou un démon. Pour peu que les autres en décident ainsi." - Déceptions/Manque de réponses/1h de discussion avec Isayama (je n'oublierais évidemment pas de le remercier) : L'arc GT, Isayama nous avait habitué à maîtriser et expliquer quasiment tous les éléments de son intrigue, mais dans ce dernier arc il a introduit trop d'éléments qu'il ne maîtrisait plus, notamment Ymir et le Parasite, et l'écriture du déroulé des événements en générale était moins bonne. Dès le 124 c'est symptomatique, on voit les titans du mur Sina sortir mais on se demande comment ils ont fait pour ne pas écrabouiller toute l'île de paradis (se mettre à la queue leu leu ? ça aurait pris énormément de temps. Il leur a créé des ailes ?), des facilités comme ça on peut en citer tout plein dans cet arc. Puis les chapitres 137 et 126 qui sont les plus mauvais (les moins bons plutôt), avec la fameuse scène de la tarte qui est la plus gênante de tout le manga et la mort de Sieg qui, après le 139, semble sortie complétement de nulle part en plus d'être inutile : l'argument ça devait se passer comme ça vu que c'était écrit il est beaucoup trop facile. J'aimerais vraiment discuter avec lui de tout ce qui m'a gêné dans ce dernier arc. - Avis global/Impact sur la vie Énorme 10/10 pour cet immense chef d’œuvre qui aura marqué ma vie comme jamais et auquel je continuerai de penser quand j'aurais 80 ans. Plus grande œuvre qu'il m'ait été de connaître à ce jour, tout domaine artistique confondu. - Mot de la fin Merci Isayama-kun, tu peux partir prendre un repos bien mérité.
  2. Bon faut que je parle de ce paneling incroyable d'Isayama sur cet page en lien direct avec une page du chap 130 parce j'ai vu personne en parler nulle part, et certains disent même que ce qu'Eren dit sur cette image est incohérent avec le Eren qu'on a toujours connu alors que c'est totalement l'inverse. Il n'y qu'une seule et unique timeline dans Snk, on le soupçonnait quasiment tous jusqu'à présent mais le 139 vient clore le débat, passé présent et futur coexistent simultanément. Cependant cette histoire elle a bien été initiée quelque part, à l'instant t=0 de la création de cette ligne unique entre le début et la fin de l'univers, un événement a fait que passé et futur s'emboiteraient à la perfection puisque le voyage temporel sera rendu possible pendant 2000 ans de cet univers. C'est ce que se demande Eren au chapitre 130, en s’interrogeant sur où est-ce que tout avait commencé, il a trois idées en tête : quand Ymir libère les cochons ce qui conduit à la création des titans, le jour où le mur Maria a été détruit ou le jour de la naissance d'Eren. Mais d'après Eren ce n'est pas très important, dans tous les cas c'était ce qu'il voulait faire, cette envie irrépressible énoncée précédemment. Le paneling montré plus haut donne définitivement la réponse à cette question, en faisant le parallèle entre l'envie irrépressible et la naissance : c'est en venant au monde guidé par un désir de liberté qu'Eren a construit, involontairement cette timeline, paradoxalement il deviendra prisonnier de la destinée que sa venue au monde lui a imposée. Le "parce que je suis né dans ce monde" martelé par Eren prend alors encore plus de sens, c'est à mes yeux tout ce qui fait la force de ce twist sur le personnage, qui est entrain de devenir mon personnage préféré toute œuvre confondue tant je n'ai jamais vu une écriture aussi profonde, tant psychologiquement que narrativement parlant, alors que jusqu'à présent je trouvais le perso simplement intéressant mais sans plus (l'inverse total de 90% des fans mdr). Puis ce manga s'appelle Shingeki no kyojin, le titan assaillant, c'est la naissance du dernier d'entre eux qui sera la genèse de ce monde, qui transmettra aux précédents ce constant désir de liberté qui le caractérise dont parlait Kruger. C'est pour ça que le fait qu'Isayama ait voulu mettre cette image comme case finale à la base prend tout son sens, alors que pour beaucoup elle est anodine dans ce chapitre : la dernière image du manga aurait illustré l'événement qui l'a fait débuter. Je répète que pour des raisons évidentes présentes dans le chapitre 1 cette fin Eren-Mikasa était celle prévu dès le départ, du moins dans les grandes lignes. Cependant il est possible qu'Isayama ait changé la case finale pour faire ressortir la tragédie EreMika , ship très populaire au Japon, et que le manga se finisse là dessus (ce n'est évidemment que pures spéculations). Moi-même qui suis EM je trouve ça assez regrettable de ne pas avoir terminé l’œuvre là-dessus.
  3. Bon... Après plusieurs lectures et relectures du chapitre et des précédents, de différents avis et analyses, j'en viens à la conclusion que cette fin est correct. D'abord les points noirs : - Le plus gros, tout le monde semble d'accord là-dessus : la façon dont est expédié le parasite et Ymir c'est limite catastrophique, toute cette construction pour ça. Moi qui pensait qu'on aurait beaucoup d'infos au moins sur Ymir, sur son rôle dans ce final, c'est ça qui me donne une impression de rush (ça aurait pu être évité ou du moins limité quand on voit que le 135 et 136 racontent exactement la même chose). Ça rend définitivement l'enchainement 135-136-137 comme le pire du manga, Isayama a introduit beaucoup trop d'éléments qu'il ne maîtrisait plus. Puis le fait que toute l'alliance ressuscite on comprend pas bien la finalité de à quoi servi la transformation du 138 à part pour le choc qu'elle procurait, dans tous les cas c'est bien trop facile pour l'alliance. Même si c'est ce que voulait Eren ça n'explique pas tout, il le dit lui-même "je vous ais engagé dans un combat dont vous pouviez ne pas sortir vivant". Après j'ai quand même trouvé ça beau et fort émotionnellement les "retrouvailles" levi/Bataillon et Sasha/Connie-Jean. - Pour les aspects plus secondaires, comme on le sentait dans les derniers chapitres Isayama prenait moins de temps pour expliquer des "sous-intrigues" qui passait pour des facilités (transformation de Falco, Armin face à Sieg, y'en a d'autres...). Là, j'ai vu personne en parler, mais Mikasa qui se barre avec sa bite et son couteau pour traverser un désert de cendres et de poussières rejoindre à pattes (puis à la nage) l'île de Paradis qui se trouve à des milliers de kilomètres (quand elle est sous l'arbre à la fin, 3 ans plus tard, elle vient juste d'arriver en faite), pour moi c'est la consécration absolue du "je pose ça là mais je prends pas la peine de construire et d'expliquer un minimum le truc" symptomatique de ce dernier arc. Pour le reste, ce qui me fait vraiment penser que cette fin est satisfaisante c'est l'immense profondeur du traitement d'Eren. J'avais beaucoup de mal au début avec le côté Lelouch que je ne voulais pas du tout mais maintenant je comprends de plus en plus le personnage et je trouve ça magnifique, à chaque relecture maintenant je chiale comme un bébé en relisant les 20 première pages du chapitre tant c'est magnifiquement empreint d'un lyrisme tragique. Explication : Eren aura été prisonnier de la destinée depuis le baiser sur la main d'Historia, s'engageant à fond dans ce rôle que la destinée lui avait imposé ce jour où il était né. C'est pour ça que je trouve sublime le paneling de la page avec Grisha disant à Eren bébé qu'il est libre juste après sa naissance, ça suit directement Eren se demandant pourquoi il désirait tout détruire, c'était une envie irrépressible qui fait un lien sous-entendu avec le "parce que je suis dans ce monde" qui se révèlera finalement contradictoire avec ce destin dans lequel il est coincé. J'ai du mal à tout formaliser dans l'ensemble mais je trouve que ce type sur reddit a fait un résumé qui résume assez bien ce que je pense : Pour ce qui est des réactions d'Armin et de l'alliance après la mort d'Eren et le retour des souvenirs j'ai vraiment du mal à comprendre ton avis @Eragon , je ne juge pas si c'est un bonne idée d'Isayama mais c'est totalement cohérent et dans la continuité de ce qu'il a voulu nous montrer de l'alliance lors de ce dernier arc. Je copie colle 2 messages que j'ai écrit lors de débat là dessus : Pour l'alliance en général : Pour ce qui est des réactions de l'alliance je te comprends pas du tout par contre, c'est au contraire très cohérent au regard du thème du pardon et du pêché très présent dans ce dernier arc à travers énormément de dialogues de l'alliance et notamment les chapitres 127 et 133 : ils ont tous commis des atrocités, trahi des proches et ils sont impardonnables, ils ne sont absolument pas bien placés pour juger Eren, s'ils doivent l'arrêter c'est simplement pour sauver le monde, jamais ils ne sont dans une logique c'est "le grand méchant", y'a pas de manichéisme dans Snk. Eren fait comme eux à une échelle différente, commettre des massacres pour une cause qui nous semble juste, en plus de ça ils découvrent qu'il a fait ça pour eux. A leurs yeux il restera ce gamin impulsif suicidaire sur les bords (j'ai d'ailleurs particulièrement kiffé cette idée de souvenirs implémentés qui se déclenchent après la mort et son lien avec la fin du chap 131). Qu'ils se mettent à descendre et détester Eren, en mode heureux "ce bâtard est enfin mort", ça aurait jeté à la poubelle tous le développement et la logique psychologique de l'alliance des précédents chapitres, perso j'aurais littéralement pêté un cable. Plus spécifiquement sur Armin/Eren : Justement qu'Armin lui dise ça à la fin de la discussion c'est le minimum : Armin c'est le grand perdant des arcs Mahrs et Retour à Paradis, celui qu'on a sauvé quelques chapitres auparavant pour son soi disant génie mais qui n'est pas foutu de proposer le moindre plan. Lui le grand négociateur ingénieux et pacifique réduit à massacrer des civils à Revelio et suivre le plan d'un suicidaire, lui qui a jamais été foutu de comprendre ce que ressentais son meilleur ami. Le seul moment auquel il agit c'est quand c'est finit, quand la situation à tellement perdu tout contrôle qu'il ne reste finalement qu'une solution, stopper Eren. Pendant ce temps là Eren souffrait seul de son côté, obligé de continuer à avancer pour dérouler le tapis rouge à cet inexorable futur, obligé de refouler ses sentiments pour celle qu'il aimait, obligé de subir en silence la mort de Sasha que ses misérables amis qui sont tout pour lui iront jusqu'à lui reprocher, obligé de les faire souffrir lors de la scène de la table. Mais pendant ce temps là lui qui voulait simplement être libre à la base, il s'est impliqué à fond dans son rôle pour ses amis ingrats, parce qu'il est né dans ce monde comme un être spécial et libre, il reste fort jusqu'au 123 où il acquiert le pouvoir totale et devient un quasi dieu, à partir de là il savourera quelques moments de libertés (le fameux FREEDOM du 131), un rêve fictif avec Mikasa à qui il fera comprendre qu'il l'aimait vraiment et enfin une discussion finale (bon techniquement ça se passe avant) avec son meilleur ami où toute son humanité finira par ressortir (j'ai les larmes aux yeux en écrivant ces lignes aucune honte mdr). Si après avoir compris tout ça Armin se serait borné à lui faire une leçon de morale sur ce qu'il a fait j'aurais fait bien plus que lever les yeux au ciel perso, ça aurait gâché toute la beauté de ce final et la construction de leur relation. Un aveu de faiblesse envers celui qui a tous fait pour lui pendant que lui le soi disant génie en a pas branlé une c'est le minimum syndical. Pour ce qui est de l'après monde c'est la suite logique de la discussion du début, Eren a offert un monde statu quo débarrassé de titans (comme il l'avait annoncé au départ du manga) à ses amis, ce sera à eux les sauveurs de résoudre le tout en contant leur histoire comme le dit Armin, je trouve ce final bien emballé perso. Cette fin est ouverte mais perso je pense que le talk no jutsu d'Armin va marcher (qu'elle est belle cet image où il est à la proue du bateau). Cette immense femme Mikasa qui ne connaitra jamais le bonheur ça me déchire le cœur mais c'est une fin pas si illogique pour un perso qui n'a quasiment pas évolué depuis le départ. Les deux grands perdants de cette histoire seront les deux qui se sont le plus obstiné, ça me fait penser à Erwin qui s'était lui aussi fait punir par Isayama pour son obsession. Pour ceux qui parlent de la fin changée, Isayama a potentiellement pu modifier certains aspect, notamment la survie finale de l'alliance pour que ça soit moins sombre (ça on le saura jamais). Mais la finalité Eren meurt par la main de Mikasa, je me répète, mais elle est prévue depuis 2009 avec le"see you later" du chap 1 dans lequel on voit d'ailleurs une croix sur l'arbre pile à côté de l'endroit où Eren est enterré. Pour moi cette fin est fichtrement belle et audacieuse quand on voit comment Isayama a détruit (ce n'est pas péjoratif) son personnage principal tant adorée par sa commu, en plus d'être puissante émotionnellement malgré les gros défauts cités plus haut. L'essence et les grands thèmes de snk sont conservés, ce sera 7/10 pour ce dernier arc et bien entendu 10/10 pour l'ensemble de cette œuvre immense. Merci Isayama.
  4. C'était donc Armin le père, gg à lui Je sais pas à quoi vous vous attendiez hein, mais ce chapitre est dans la continuité logique de ce que le chapitre 138 avait montré, ce dernier constitue d'ailleurs à mes yeux le chapitre final en terme d'action et d'intrigue, le 139 n'étant qu'un épilogue. On aura probablement l'explication du point de vue d'Eren lors de sa conversation d'Armin dans les paths. L'élément décevant étant la détitanisation des familles qui fait un peu trop happy end à mon goût, une fin de malédiction qui tue les titans primaires mais qui d'un autre côté laisse les shifters vivre aurait eut plus d'impact. Après ça aurait peut-être donné moins d'importance à la mort d'Eren. Par contre venir dire que l'éditeur ou les lecteurs ont fait changer la fin ça c'est ridicule, en 2009 Isayama a commencé son histoire avec le "à plus tard Eren" que l'on retrouvera 12 ans plus tard dans l'avant-dernier chapitre, ça prouve bien qu'il a toujours eut sa fin en tête dans les grandes lignes.
  5. Nouvelle info sur le titanfolk Reddit : Les leaks de Zekken ne vont que jusqu’au passage sur Mikasa, la partie few years laters serait un fake.
  6. Ça y'est on tient les premiers leaks "officiels". La suite logique du chapitre 138, avec potentiellement des réponses sur les pensées d'Eren lors de sa conversation avec Armin. Par contre, pas de "tu es libre maintenant" à première vue, mais bon Isayama avait dit que cette case "finale" du bébé n'était pas définitive et pouvait changer. Néanmoins assez déçu qu'on ait apparemment pas + d'infos sur Ymir après son étrange sourire à la fin du 138. D'ailleurs j'y pense, les titans détransformés vont tous se retrouver à poil pour toutes ces scènes d'embrassades, hâte de voir comment Isayama a déssiné ça 🙄
  7. C'est Ymir qui a tracé le chemin pour qu'Eren en arrive là, et je pense également que c'est Ymir qui contrôle les oiseaux. Le titre du chapitre 122 qui fait écho à celui du chapitre 1 + les paroles d'Eren à Ymir chap 122 + le fait qu'elle sauve Sieg chap 115, ça montre assez bien qu'Ymir a guidé Eren depuis ce jour où il s'est réveillé d'une sieste sous cet arbre. Au 130 on voit dans les visions d'Eren 2 shards qu'il n'a pas pu voir par ses propres yeux (Bert POV Dinah et Falco POV oiseau), pour moi ce sont les souvenirs d'Ymir qui se sont mêlés aux siens, montrant que c'est bien ce jour-là en 845 qu'elle a commencé à agir, en ignorant Bert pour diriger Dinah vers Carla, tout comme elle l'a dirigée à la fin de l'arc du choc des titans pour qu'Eren découvre le pouvoir de l'originel. Je rajouterais également cette image du chap 1 où on voit un oiseau se poser à côté d'Eren juste après la transformation de Bert : les grands événements sont lancés, elle vient alors voir comment va agir ce petit garçon qu'elle rencontrera 9 ans plus tard. En plus, y'a ce regard entre un oiseau et Armin chapitre 131 (juste après une petite scène d'amourette entre ce dernier et Armin) : or on sait qu'Ymir est intriguée par Armin grâce au comportement qu'elle a aux 136 et 137 où elle l'amène dans les paths au lieu de le tuer, et elle le laisse interagir avec Sieg. Ça montre bien son rattachement à ce monde dont parle Sieg au 137 : elle a tellement souffert dans sa vie qu'elle apprécie voir les gens aimer la vie et s'aimer entre eux, que ce soit en amour ou en amitié. Elle l'a changé entre l'instant où Eren la libère (elle ne désire que haine et destruction) et celui où elle voit Mikasa embrasser Eren (elle sourit et n'a plus son aspect miteux). Y'a aussi le moment où elle observe Ramzy et son collègue se faire écrabouiller par le GT, avec Ramzy qui fait demi-tour et se met en danger pour sauver son ami. Alors que le monde connaissait l'horreur, elle a perçu des moments d'amitié, de partage, de vie et d'amour qui lui ont rappelé pourquoi elle était attachée à ce monde à l'origine. J'ai vraiment hâte de voir ce qu'elle va faire dans ce chapitre. Bon finalement au lieu de simplement te répondre j'ai légèrement étalé mes interprétations sur Ymir ahah. @Lung@deserta@Doraay J'ai dit plus haut que j'étais fatigué de ce débat qui n'en finit plus, si ça se confirme qu'Eren n'est pas le père je répondrais peut-être en détails pour montrer plus précisément mes points de vue, si il est le père bravo à vous vous aviez vu juste. Par contre ma préférence pour Eren - Mikasa n'est pas un délire purement subjectif de shipper hein, depuis le "à plus tard Eren" du chapitre 1 j'ai toujours pensé que la liaison entre ces 2 personnages était majeure tout simplement parce que la symbolique est trop forte pour être ignorée. Puis même si cet élément est le plus important, c'est pas non plus le seul (pareil je détaillerai peut-être si le 139 va dans ce sens-là).
  8. J'ai pas envie de re-rentrer dans l'éternel débat sur le père de l'enfant mais Eren outil de ses parents ???? Sieg a été l'outil de Grisha mais jamais Eren. Si Eren en est là c'est parce qu'il est né ainsi, il ne cessera de le répéter, c'est son discours sur le bataillon d'exploration au chapitre 1 et ce qu'il lui dira/montrera dans la cave des Reiss qui poussera Grisha à faire ce qu'il fera. Tout est dans les chapitres 120 et 121, c'est plutôt Grisha qui a été l'outil d'Eren. Historia a décidé de vivre pour elle-même c'est vrai, mais c'est pas pour autant qu'elle n'est plus prête à se sacrifier pour les autres de par son statut de reine, au chapitre 130 on voit qu'elle a accepté le plan des brigades spéciales qui l'a condamne à vivre 13 ans et à se reproduire comme du bétail. Quand Eren a sa discussion avec elle, il est déjà au courant pour les plans de Sieg avec le vin, pourtant les deux options qu'il lui propose sont la fuite ou le combat : pour moi ça montre que Eren ne fait pas confiance à Sieg, sinon ces paroles n'auraient pas lieu d'être puisqu'on voit qu'Eren ne cache rien à Historia en lui parlant du GT. C'est pour ça que je pense qu'Historia va mourir dans l'accouchement : elle a été égoïste en se protégeant d'une manière ignoble en tombant enceinte de quelqu'un qu'elle n'aimait pas, elle reproduit la même histoire, les mêmes erreurs et comme Eren elle sera punie pour ça. Ce sera d'autant plus cruel que cette grossesse n'était pas utile à cause du vin, mais ce sera pas la première fois que ça arrive avec notamment Hansi se sacrifiant pour l'avion quelques heures avant que Falco apprenne qu'il pouvait voler. Puis sans parler du fait qu'Eren laisse les pouvoirs aux shifters et se laisse tranquillement tuer, ce qu'il n'aurait jamais fait si sa femme et son bébé l'attendaient sur l'île. Maintenant le mystère c'est les memorie shards de floch et d'Historia au chapitre 131, ces 2 cases m'intriguent fortement et c'est à ce jour les seuls éléments qui me font encore douter d'une possible relation entre Eren et Historia. Voilà c'était simplement pour montrer que si Eren n'est pas le père du bébé (c'est encore possible je ne le nie pas), il faut arrêter de crier à l'incohérence ou au OOC parce que vos théories se sont avérées fausses, il existe toujours des explications.
  9. Sauf que Zekken n'a jamais dit ça, n'importe qui peut mettre ses théories sur twitter et rajouter "zekken leaks" devant. C'est d'ailleurs ce qu'on a jusqu'à présent, des types qui mettent leurs théories et qui font passer ça pour des leaks. En attendant y'a la couverture du bessatsu shonen qui est sortie : Couverture si belle mais si triste, j'en ai des frissons.
  10. C'est fake, y'a beaucoup trop de trucs pour que ça rentre dans un chapitre, y'a 45 pages pas 450. Surtout que là ce "leaker" semble s'être arrêter en plein milieu de sa traduction et n'a rien reposté depuis 2 heures. Sinon y'a cette image qui tourne mais ça fait très photoshop, pourtant j'arrive pas à retrouver quels panels précédent dans l'histoire ils ont utilisé pour le montage. (EDIT : j'ai trouvé, le petit Eren qui crie est celui du chapitre 121 qui dit à son père que les kidnappeurs de Mikasa méritaient de mourir, l'image est juste inversée) Enfin on a Zekken (le leaker le plus fiable) qui avait posté quelques lignes de résumé qui disaient notamment que farmer-kun était le père, mais il a très vite supprimé donc ça peut vouloir tout et rien dire... Attendons au moins d'avoir de vraies infos stabilisées par des leakers ayant vu juste par le passé avant de pouvoir simplement commencer à spéculer. Après comme d'hab c'est à la sortie du chapitre qu'on aura la vérité vraie.
  11. Yo ! Alors techniquement Eren n'a jamais vu directement le futur, le titan assaillant peut percevoir des souvenirs des futurs détenteurs du titan mais pas son propre futur. Son baiser sur la main d'Historia l'a amené à voir des souvenirs de son père (comme ça se fait pour tous les shifters) au moment où ce dernier percevait des fragments de ceux du Eren futur, il s'est donc vu le convaincre au chapitre 121. Les planches des fragments de mémoire des chap 120 et 130 te donnes un aperçu de ce qu'il a pu voir, même si dessus on a rien indiquant une vision du GT. La question de jusqu'où il a vu demeure encore un mystère, tout comme ce qu'il a montré a son père pour l'obliger à le bouffer (conversation supposée par Eren dans le 121). C'est à mes yeux la seule grosse zone d'ombre qu'il reste à éclaircir dans le manga et j'espère (et crois) qu'Isayama le fera dans le chap 139 lorsqu'on aura le point de vue d'Eren, avec peut-être de nouvelles memory shards. Comme @Tablis l'a expliqué plus haut, c'est une combinaison entre le pouvoir de l'originel et celui de l'assaillant encore jamais vu dans l'histoire. Par contre, là où je ne rejoins pas Tablis c'est sur Sieg qui sert de GPS : Eren n'avait même pas besoin de Sieg pour l'emmener dans les souvenirs puisqu'après avoir libéré Ymir, il obtient le pouvoir de l'originel, il peut donc accéder aux souvenirs des eldiens lui-même. Il aurait très bien pu convaincre son père dans la cave des Reiss après avoir écarté Sieg et lancé le GT, mais bon du coup on aurait pas eut le chap 121 qui est à mes yeux le meilleur du manga (après Soleil de minuit). C'est d'ailleurs certainement de cette façon qu'il a eut sa dernière "conversation" avec son père avant que le Eren enfant le bouffe, puisque Sieg ne l'a jamais emmené jusqu'à ce souvenir dans le 121. La phrase de mon premier post qui me posait problème ("The path ahead of me was only made possible by you bringing in our's old man memories") ne serait qu'une provocation mensongère d'Eren envers Sieg, peut-être pour le faire culpabiliser. Je reconnais que ce système de passé/futur a quelques parties assez floues, mais je saurais pas te proposer de meilleures explications avec les éléments que l'on a pour l'instant.
  12. Scuse moi de moins faire confiance à une traduction google qu'à un mec qui à l'air de s'y connaître en japonais, surtout quand on connaît l'importance que cette langue accorde au contexte. Puis je sais pas, y'a littéralement marqué que c'est uniquement à la page 35 (la vision se déroule de la 30 à la 37), alors faudrait ptet essayer de se demander pourquoi c'est spécifié au lieu de voir seulement ce qu'on veut voir. Hein ???? Mais si EH avait été canon ça m'aurait pas déplu, j'y croyais pas forcément mais ça me semblait plausible, j'aurais simplement cherché à comprendre pourquoi l'auteur nous a amené à ça, en faisant le lien avec ce qu'on déjà. Jamais je serais venu gueuler à l'incohérence ou à la fin qui gâche tout. Le shipper totalement biaisé c'est peut-être pas celui que tu crois. C'est mon dernier message sur ce post, rendez-vous au 139 qui donnera le fin mot de cette histoire (même si je peux déjà deviner quelles seront vos réactions. Indice : ouin ouin)
  13. Allez tu peux retourner sur twitter voir le compte de l'auteur. D'abord tu verras que cette image sort d'un thread (je doute fortement que tu l'ait lu en entier) qui explique beaucoup de choses très intéressantes. Ensuite, tu constateras que l'auteur du tweet a clarifié ses propos dans un nouveau tweet après qu'une horde affamée de EreHisu s'étaient jetés sur son info et la brandissaient comme le saint graal. Enfin, tu pourras tranquillement revenir ici supprimer ton message parce que c'est de la pure désinformation volontaire et que c'est probablement interdit sur le forum. "ce qui était évident" Ptdr mais quel culot de dire ça sans même avoir vérifié le contexte de l'information que tu donnes, c'est pitoyable.
  14. Effectivement la transformation survient juste après le cri et la conversation entre Connie et Jean n’a enfaite jamais eut lieu. La deuxième partie de cette planche n’est qu’un subterfuge créer par le Titan Samouraï (le 10eme titan primordial qu’isayama nous a caché on sait pas pourquoi, sûrement encore une incohérence) Franchement on a compris que vous êtes déçus, mais venir inventer des trucs complètement ridicules et s’en servir pour cracher sur le manga et l’auteur c’est vraiment petit.
×
×
  • Create New...