Jump to content

*Hinata-tchoum*

Members
  • Content Count

    1546
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by *Hinata-tchoum*

  1. @ Darka : vu le temps qu'il passe à dormir depuis qu'il est entré dans mon appart, et vu les poses qu'il prend ça sera vraiment un branleur plus tard ^^ je trouve que Loki ça lui irait bien... alors sauf si le vétérinaire me dit que c'est une demoiselle ça sera Loki.
  2. maaaaaoowwwww ^^ hihi depuis quelques heures j'ai trouvé un palliatif à ma solitude de célibataire ^^ j'ai récupéré un chaton, il est vraiment trop moignon (enfin je sais pas si je dois dire il ou elle en fait...) pour l'instant il a pas de nom... j'hésite entre Pito (jeu de mot super naze qu'un pote à trouvé...) ou Loki ou ptétre Odin, ou Fenrir (bref un nom de divinité scandinave lui irait bien)... mais ptétre qu'il aura plusieurs nom, ou un nom officiel et un nom ridicule pour tous les jours. je vous laisse admirer la bête qui a déjà élu domicile dans ma mono pantoufle cochon et le voilà après avoir livré une dure bataille contre le coriace Roger
  3. Quelques belles phrases tirées de "La Mécanique du Coeur" de Mathias Malzieu... " Je ne demande pas un autographe, juste la lune" (rien que ça ^^) " nous nous aimons comme deux allumettes vivantes. nous ne parlons pas nous nous enflammons" (tiens ça me fait penser à une petite histoire de Tim Burton entre une brindille et une allumettes ^^) " Comment apprivoiser une étincelle?" "on a beau se délecter de la lune, on veut du soleil aussi". et ma préférée entre toutes : " je t'aime de travers parce que je suis détraqué du coeur de naissance".
  4. franchement le bitume est mythique parfois! je sort du taf... journée horrible, ambiance de m**de pour un premier jour, des vendeuses antipathiques au possible qui m'ont pas décroché un mot de la journée... je rentre à patte jusqu'à chez moi histoire de m'aérer un peu... temps de m*rde, ciel pluvieux... et d'un coup je tombe sur ça! si même le pavé se met à être amoureux... c'est que le monde va pas si mal! voilà je voulais faire partager à tout le monde cette image qui a quand même illuminé ma journée (il m'en faut peu je sais), mais des fois quand c'est pas le pied dans la vie, c'est fou comme un détail insignifiant peu redonner le sourire!! bonne fin de journée à tous!! ps : à noter quand même le trou au milieu... cupidon serait-il passé par là.??
  5. Ô joie et allégresse!!! par cette sale journée ennuagée, grise et venteuse... quelques bonnes choses pour moi... 2 devoirs rendus pour moi! un poids de moins... !!!!!!!!!!!!! et un coup de fil qui a illuminé ma journée!! j'ai trouvé du taf!! bon c'est un magasin de fringues pour adolescentes boutonneuses (dont je tairai le nom ^^ ), et va falloir encore que je me frappe la bande son du magasin 10 000 fois par jour (parce dans ce magasin c'est le même cd qui passe toute les demi heures ^^, mais c'est toujours ça, et là franchement c'était inespéré, donc bref je suis trop contente!!!!!!!!!!!! c'est que pour une semaine, mais ya de fortes chances pour que je sois aussi prise pour les soldes! et tout à l'heure le patron du café où je traine m'a demandé si ça m'intéressai de faire un essai la semaine prochaine!!!! bref c'est marrant comme les choses tournent parfois... on cherche désespérément... personne... et d'un coup pof!!! qui sait ptétre que ce soir je vais rencontrer l'homme de ma vie à ma partie de jeu de rôle ^^ aaaahhhhhhhhhh vous pouvez pas savoir comme je suis de bonne humeur!!!!! allez m'en vais faire mon ménache moi! si vous voyez la gueule de mon appart après deux semaines de taf intense... j'ai honte!!!
  6. ^^ tout d'abord merci pour vos petits com' et vos impressions sur les émotions que vous avez ressenties sur mon texte, c'est ça que j'attendais, plus que de savoir si c'est bon ou pas. Dans ce texte j'ai voulu écrire quelque chose d'universel, l'amour, la mélancolie, inévitables dans la condition humaine. C'est pour ça aussi que j'ai voulu épurer le texte au maximum dans les descriptions des personnages, pas d'âge, pas de traits physiques rien que leur sentiments, pour chacun puisse y voir son reflet. Au départ, quand j'ai eu l'idée de la boule de neige, je voulais que ce soit une enfant qui s'imagine un monde dans la boule pour se sortir de sa vie, et puis non, j'ai voulu creuser un peu plus. En bossant sur Charles d'Orléans, j'ai étudié le dédoublement de sa personnalité, son retrait intérieur dans sa "prison de pensée", et là j'ai eu l'idée de créer ce dédoublement dans une boule, comme si c'était sa pensée à elle. Ensuite, je voulais que cette femme soit un femme vieille, très vieille, une femme qui a vécu sa vie auprès de quelqu'un, une vie avec des hauts et des bas, mais ça me semblait pas assez universel. Donc le personnage est celui que le lecteur va s'imaginer, peut-être soi-même. Pas besoin d'être vieille pour avoir connu l'inconstance des sentiments, le doute sur l'autre, la vanité de l'amour. @ Dame : pour le m'aimeras-tu encore, c'est tout à fait ça. Quand on pose la question c'est qu'au fond on doute, qu'on attend d'être conforté par un oui, mais là, pas de vraie réponse. @ Baz' : pour la répétition de la phrase je l'ai fait exprès, et le changement du "leur" pour le "ses" exprime la solitude. cette phrase est tirée du colloque sentimental de Verlaine, un poème qui m'a toujours bouleversé. D'ailleurs, cette nouvelle est plus ou moins une réecriture de ce poème. le premier dialogue reprend quelques termes de celui (inexistant et stérile) entre les deux spectres. Chez Verlaine, la solitude de l'être est représentée par le disfonctionnement du dialogue. Toutes les questions tombent à l'eau parce que l'autre n'est absolument pas sur la même longueur d'onde, l'autre à tout oublié, plus rien de leur vie passée ne semble exister, ils sont condamnés à errer tout les deux mais en étant complètement étranger l'un à l'autre. Ici, le dialogue est différents, il trouve d'abord des réponses, un accord, des souvenirs, mais en fait malgré tout ça, la situation est la même. Qu'on partage quelque chose, on demeure seul et la discussion est vaine, le l'amour aussi. Les sentiments seront toujours sur la brèche, prêt à basculer à tout moment. Et les deux amants sont tout autant des fantômes du passé, du présent ou de la conscience que le sont les spectres. Bien sûr je tiens à préciser que j'ai absolument pas la prétention d'avoir fait mieux que Verlaine... il y a des personne qu'on ne pourra jamais égaler ^^ surtout pas moi (d'ailleurs, j'ai même presque honte d'avoir oser y toucher ^^), mais la réécriture de certains thème est quelque chose que j'aime beaucoup. Tout comme m'inspirer d'une évocation. Après tout on écrit jamais qu'à partir de ce qui a déjà été fait...
  7. allez... quelques phrases mythiques tirées de "mon nom est personne"... " tu brilles aussi fort qu'un miroir de bordel, même un aveugle te verrait à 10 000 lieux d'ici" - Jack Beauregard "celui qui vit par l'épée finit toujours par la recevoir dans le cul" - le vieux et celle-là...la meilleure et ô combien vraies : ceux qui te mettent dans la merde ne le font pas toujours pour ton malheur, et ceux qui te sortent de la merde ne le font pas toujours pour ton bonheur" - Jack Beauregard... vraiment énorme!
  8. ouaahhh je le crois pas!!! ça y est les enfants... j'ai kwasiment fini!!! je pensais envisager la nuit blanche, pfff en fait même pas! (quoi que je suis bonne pour les illuminations de dernières minutes... donc je vais pas crier victoire trop vite!) bah allez c'est plus l'heure du café pour moi, vais déboucher une bière pour fêter ça! plop! pshiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii! à la votre! ps : @ Kisuke : le fofo en période d'exams... c'est le maâââââl! @ kain... comment peut-on être en cours d'anglais et sur le fofo en même temps???
  9. plop plop plop... arggggg!!!! taaahhaaaaaa!!! manque de sommeil... vitamine powa!!! raaahhh qu'est-ce que j'en bave pour boucler ce devoir... moins de 24h pour tout finir, plein de notions et d'idées dans la tête qui se bousculent, ça piques mes neurones! je suis à la bourre! la faute à qui? à moi qui ai glandé tout un semestre, l'éternel problèmes de beaucoup d'étudiants qui se mettent au travail à la dernière minute. 15 pages... ouf! demain ça sera fini... enfin presque! qu'une seule envie : m'enterrer sous ma couette et me plonger ma tête sous mon oreiller! allez... 5 secondes de télétubies : pompompompom!! pouuuhhh! lalaaaaaaaa! qui a dit Kamoulox? après ce petit interlude musical... (et cet élan de stupidité) m'en vais me remettre au taf! Quelqu'un veut du café >.<
  10. mais heuuu!! beuuuhh pardon pour tes abdos Chouchou... mais disons que quand j'écris j'aime bien donner une certaines profondeurs aux choses... arg... l'abstraction me prend... Mallarmé sort de ce corps!!! dsl déformation professionnelle... encore... => la maison décline toute responsabilité quand à la folie passagère d'Hinata-Chan (ben voyons v'la que je recommence à parle à la troisième personne)... franchement je vous l'dis... trop devoir... tue l'écriture... ou pas...
  11. Mon petit Chouchounet! tu sais je ne me vexerai jamais de me faire ainsi fouetter ( tu sais que j'aime trop ça.... naaaan je plaisante bien sûr ^^) bon tout d'abord pour l'emploi du terme "mise en abîme" je te l'accorde, sans doute que je me suis mal exprimée en fait... (tu vois que je peux dire des âneries des fois), mais peut-être aurais-je du parler plus d'un jeu de miroir, avec une vision autre que celle de la réalité, bref l'imagination que l'on peut retrouver de l'autre côté du miroir... euh de la boule pardon ^^ le reflet qu'on aimerait avoir de notre vie, mais qui ne l'est pas. enfin, même là je sais pas vraiment si j'arriverai à me faire comprendre. la boule c'est le monde du rêve, où plutôt de la songerie, du désir? bref un monde clos à toute personne, ou personne ne peut pénétrer, séparé du réel par une couche de verre. bref comme le reflet renvoyé par un miroir, c'est n'est qu'une image, et pas la vision directe. Pour la mise en abîme peut-être que quand j'ai employé se terme, j'aurai ptétre du plutôt parler d'un report dans un autre monde, un monde plus petit. C'est sans doute l'étroitesse de la boule qui m'a fait penser à ça. la boule c'est aussi le dédoublement du moi, et la reflexion qu'on y opère (mdr on dirait que je parle de mon devoir sur Charles d'Orléans...) et les constats qui s'en dégage. Donc non, en vérité, aucune mise en abîme! un point pour toi Ensuiiite... pour ce qui est du lien entre les trois dialogues... bah y en a un en fait... mais apparemment je l'ai pas assez fait ressortir (d'ailleurs si je pouvais avoir d'autres impressions sur ça, ça pourrait grandement m'aider à le retravailler. Parfois l'écriture d'un texte et ce qu'on y met dedans doivent être trop subjectif... perçu différemment par les autres) bah comme quand tu m'as dit sur un certain poème que j'avais écris que pour ta part tu n'avais rien ressenti, tandis que pour moi tout faisait sens... (rah ne pas arriver à susciter de l'émotion c'est la pire chose qui puisse arriver à un écrivain...) bon alors explication pour le lien (lol commentaire composé de mon propre texte... qui l'eut cru!!!) si un jour je passe à la postérité, ce post sera fondamental pour qu'un critique qui aurait envi de s'y casser la tête puisse pas faire de contre sens ^^ (mdr comment j'ai les chevilles qui enflent... nan même pas vrai en fait) bref pour ce lien fameux, explications : dialogue 1 : interrogation sur les sentiments de l'autre, et la question du doute qui arrive, qui n'a pas vraiment de réponse, puisque la réponse renvoie la question. le doute et la remise en question dans les sentiments, même pour des personnes persuadées de ce qu'ils ressentent est un chose qui se fait toujours ressentir à un moment ou à un autre. et le fait de ne pas répondre à la question suscite déjà le doute. le malaise soulevé par la non réponse, c'est le blanc, et la glace... bref comment briser la glace... dire quelque chose, ce qui nous passe par la tête... et la paf... la lune... quoi de plus inconstant qu'elle? bref, l'élément du doute, l'élément de la fortune (comme dit Carl Orff "o fortuna, velut luna, statu variabilis...), qui renverse tout, change le bonheur en malheur, le malheur en bonheur...la réponse à la question. la variation des sentiments, et l'inconstance de l'autre... mais surtout le bonheur qui peut changer à tout moment. le vent glacial qui passe : c'est le froid constat de tout cela, que tout peu s'arrêter. troisième dialogue : la disparition de l'autre, le reversement donc de leur bonheur actuel. Que fera-t-on sans l'autre? autre topos de la lune/soleil... la recherche constante de l'autre, mais l'autre fuit, disparaît... et la solitude nous pousse à toujours le rechercher. voilà... ptétre que c'est un peut trop tiré par les cheveux comme explication, mais c'est ce que j'ai voulu dire... Ce que dit la femme à la fin, ce n'est que la réponse à une question non posée, mais attendu derrière le "m'aimeras-tu toujours" qu'elle a posé... la certitude et la constance quand tout à changer. Shakespeare disait que ce que l'on possède on n'en joui pas quand on le posséde, mais qu'il vienne a manquer alors on en grossi le prix, et on lui trouve des mérites que l'on ne lui prêtait pas lorsqu'il était nôtre... bref c'est quand on a perdu l'objet que l'on sait à quel point on y tenait... perte d'objet = solitude = mélancolie... ouais bon ok... j'ai trop taffé sur la mélancolie depuis quelques jours... voilà voilou... nous n'avons pas d'autre explication comme dirait Eric et Ramzi... j'espère que j'aurai su me justifier à tes yeux. En tout cas merci pour tes critiques, tu sais l'importance que ça a à mes yeux quand on dit les choses, même si elles sont pas sympas (en l'occurrence là c'était pas méchant... juste la faute à mon péché de concision qui a nuit à ma clarté ^^) sur ce... moi je retourne avec mon Charles et sa mélancolie (et ouais encore!!! j'aimerai bien lui tordre le coup avant demain... mais je crois que c'est mort!)
  12. brithney spears... avant qu'elle se rase la tête...
  13. plop pour la route, une dernière compo... Soliloque Ne rien partager : Hermétisme de la solitude. Etre seul incomplet, Divisé sans moitié, Creux sans plein Ou plein sans creux D’un symbole inachevé. Le silence de se parler Sans réponses accordées.
  14. ahh c'est mieux en noir! Merci Baz' ^^! elle cherche vraiment quelque chose la gamine? enfin le seul instant ou j'ai réussi à la voir en ouvrant un oeil elle était près d'une table, et pour moi elle avait plus l'air d'essayer de se déplacer dans le noir en essayant de palper ce qui est autour d'elle parce qu'elle voit que dalle que de chercher quelque chose parce que chercher un papier ou autre chose dans le noir ça sert un peu à rien. surtout que si elle est dans le noir total depuis des lustres, elle est ptétre devenue aveugle? enfin bon là pour le coup je peux pas dire plus j'ai rien vu d'autre, mais il me semble avoir vu une ado quand même, et il y a de forte chance que ce soit la Medeiros. elle est peut-être enfermée dans le grenier depuis des années, et peut-être que cette maladie leur permet de survivre sans manger... ya qu'a voir dans Je suis une légende... ils mangent quoi tous ces zombis!!!^^ rah maintenant je regrette vraiment de pas avoir pu voir la fin... mais vraiment je crois que je dormirai encore la lumière allumée si c'était le cas (déjà que je laisse ma baie vitrée ouverte pour avoir un peu de lumière de dehors et pas être dans le noir total!! pfff c'est la dernière fois que je regarde un aussi bon film d'horreur lol!
  15. Olivier Besanceno??? ok c'est pas une star et il porte pas de costume... mais on dirait luui!
  16. en tant qu'adèpte de la lecture (études obligent) voici mon petit top 5 personnels. bon je les mes pas par ordres de préférence parce que c'est des bouquins qui n'ont rien à voir les uns avec les autres, et ne sont en aucun point comparables. donc je mettrai juste 5 de mes livres préférés - Maupassant : bah oui obligé je viens d'y travailler dessus et je suis restée littéralement scotché par ses contes fantastiques, c'est cours, l'écriture est sublime (il a remplacé mon Hugo indétrônable dans mon coeur ^^ lol) y a tellement de phrases qui portent à réflexion que j'avais commencé à souligner quelques passages, et j'ai du arrêter en voyant que je soulignais des pages entières en fait mdr. Bref, il y a une réflexion sur l'angoisse, la condition humaine solitaire, sur l'"autre", la mort, bref c'est vraiment une pure merveille pour moi. - Hugo : les contemplations... évidemment je ne pouvais pas le pas le mettre ^^ - Tolkien : Bilbo le Hobbit, et Tolkien en général, mais encore plus particulièrement celui là! Tolkien, qui soit dit en passant à dit un jour vouloir faire mieux que Shakespeare et l'enterrer... il faut oser! rien que pour ça, il est grand! - Goethe, les souffrances du Jeune Werters : comme oeuvre stéréotype romantique y a pas mieux! - Mary Shelley : Frankenstein, sublime aussi, d'ailleurs faudrait que je le lise en anglais un de ces jours, parce que la traduction rend pas toujours compte du style d'un auteur. ah zut, on est déjà arrivé à 5... zut, ya tellement de livre que j'aime que j'en aurai bien donner quelques uns de plus... allez je rallonge la liste pour le coup parce que sur la masse de production littéraire difficile de se limiter à 5: - Théophile Gautier : les contes et nouvelles fantastiques : je crois qu'entre lui, Hugo et Maupassant question richesse de l'écriture j'arrive pas à trouver mieux. Ca se boit tellement c'est bien! en particulier "la morte amoureuse" - Eiji Yoshikawa : la pierre et le sabre, un beau pavé mais vraiment plein d'aventure, perso je me suis pas ennuyée en lisant ce livre. - Bram Stocker et son incontournable Dracula. bref en gros une majorité quand même d'auteurs du XIXème...
  17. tiens un topic sur Crichton ^^ héhé! je crois avoir déjà parlé des Jurasic Park dans le topic des films, donc je vais pas redire les mêmes choses, si ce n'est que les bouquins sont encore un fois plus que géniaux, les détails données vraiment bons, et on a parfois l'impression d'être dans la peau des personnages tellement la tension est forte. j'ai aussi lu Prisonniers du temps. j'ai franchement adoré : pour ceux que ça intéresse je vais faire un petit résumé très sommaire de mémoire parce que ça doit faire des années que je l'ai lu, je devais être au lycée donc plus de 5 ans. Déjà pour ceux qui aiment la quête du voyage dans le temps ils vont être servis ^^ donc comme vous avez pu le deviner dans le titre c'est l'histoire d'un voyage dans le temps, où les héros se retrouve au Moyen Âge! (et là je me dis pourquoi j'ai pas fait parti de cette expédition!!!) bref on a tout un aperçu de la culture et de la vie au Moyen Âge vraiment très bien fait, avec des gens de l'époque moderne qui sont complètement déboussolés (enfin surtout pour ceux qui débarquent et qui ne connaissent rien à cette époque) donc du coup ça donne lieu à des situations plutôt périlleuses, genre combat de joute et compagnie. Ce que j'apprécie chez Crichton c'est ça manière de raconter les choses qui fait qu'on a vraiment l'impression d'être dans la peau du héros par exemple, lors du combat de joute on dirait qu'on est nous aussi sous 40 kg d'armure, et la tête dans une cocotte minute avec cette toute petite fente pour pouvoir regarder. bref le roman est bourré de rebondissement, et tiens vraiment en haleine. je conseille vivement cet auteur pour ceux qui ont envi de lire un bon bouquin bien palpitant où on se fait pas ch**r ne serait-ce qu'un ligne. Pour les autres je les ai pas lu, mais j'ai chez moi Hacèlement, et Soleil Levant, que je compte bien avaler un ce ces quatre. Remarquez aussi que tous ces best-sellers ont été adaptés au cinéma, bon ça a pas forcément donner que des chez d'oeuvre, parce que les Prisonnier du Temps c'était quand même une belle daube! (hormis l'acteur mignon qui jouait dedans ^^)
  18. roooh on lui voit même pas les cheveux... c'est dur de juger avec simplement des vêtements. à tout hasart, je dirais Erwan Mc Gregor
  19. @ Kisuke : ce n'est que mon avis mais demande à un modo avant... parce que je crois que ce genre de topic ont été locké auparavant.. allez levée depuis 7h, en pleine forme comparée à hier, normal il fait super beau! et du coup pas envie de me trainer jusqu'à ce cours de ***** où je suis obligée d'aller parce que c'est tellement un cour pourri que la prof fait l'appel pour pas que tout le monde le déserte. c'est drôle quand même, à la fac plus personne ne fait l'appel en principe, sauf les profs qui savent que leur cour n'est pas intéressant ^^ évidemment la présence est comptée dans la note finale >.< bref le genre de personne qui note l'assiduité et pas la qualité du travail... pfff bah tant pis pour elle si elle préfère voir des gens dessiner devant son nez ^^... allez je me traine et c'est partiiiieeee!!!
  20. et bien et bien, je suis de l'avis de Lucifer! ce film est génial! si je ne me trompe pas je crois que c'est le même réalisateur que Darkness (avec Anna Pakin, Malicia de X-men). Déjà celui là j'avais adoré (je le conseille vivement à ceux qui ne l'ont pas vu), mais alors [.Rec]... pouloulou! comment j'ai flippé! tout le monde hurlait dans la salle (moi y compris! heureusement dans le noir mes petits cris sont passée inapperçus ^^)... enfin bon ce qui est dommage c'est que j'ai quand même failli sortir de la salle tellement j'avais la trouille, et j'ai du passé le dernier quart d'heure les yeux fermés et les oreilles bouchées tellement j'avais peur. Pour tous vous dire j'ai dormi avec la lumière allumée la nuit... raaah la fautes aux chats dehors qui se sont mis à miauler quand j'ai éteint la lumière (alors qu'ils miaulent jamais!!!) bref j'ai passé quelques nuits à en faire des cauchemars, donc c'est vraiment que l'effet recherché à bien fonctionner sur moi . bref en gros c'est dommage, paraît qu'il y avait une fille dans le grenier... j'ai même pas vu de quoi elle avait l'air >.< @ Luci : on a réfléchi à la théorie de la contagion par les rats pour le virus. Ils ont dit que la vieille au début avait des chats, et vu que son appart était pas super clean, ptétre bien qu'il y avait des rats ou des souris qui l'on transmis au chats, où même au chien, puis à la vieille, puis à tout le monde... sinon je vois pas d'autres explications. mais bon dans le cas de rats... ça voudrait aussi dire qu'ils auraient pu le transmettre en dehors de l'immeuble... donc en fait le mystère reste entier. peut-être un petit raté du scénar...
  21. les rois maudits? (c'est ptétre à cause de la cape rouge) mais le petit garçon à l'air un peu anachronique...
  22. mdr clair que l'informatique dans certaines entreprises c'est la planque. Quand je vois mon frangin j'ai envie de me reconvertir, à son ancien boulo il faisait voler des avions téléguidés par la fenêtre de son bureau... et maintenant il glande toute la journée avec des branleurs comme on en a jamais vu, qui apparemment sont tellement des manches qu'ils font eux même des pannes sans faire exprès pour avoir du taf... yen a qui on vraiment la belle survie! ^^
  23. @ Ivan : pas ma faute si j'en redemande encore la dernière fois ça n'avait pas eu d'effet assez long sur mon postérieur. Bon tant pis, je m'en vais squatter le fouet d'Indiana... ptétre que ça marchera mieux pour moi que la santiag poussiéreuse du Texas! Slaaaaaaahhhh!!! ahhhhhhh!! et hop c'est repartis pour torcher ce devoir! me couche pas avant le point final!!! [s'en va en sifflotant un air de musique célèbre]
  24. plop... je sais pas pourquoi mais j'ai une chanson de Garbage dans la tête depuis cette nuit dont les paroles disent "I'm so sorry! you have to kick my hass"... un coup de pied dans les fesses, vla ti pas que j'en aurais bien besoin (Si Check la Nouriss' traine par là... un petit kick dans le derrière ne serait pas de refus)... et oui dans une semaine et des brouettes finit les cours (c'est pas comme si ça faisait presque un mois que j'avais pas cour...) et toujours mes articles à finir... mon taf sur Maupassant a commencé à dépasser les 10 pages autorisées et se précipite bientôt vers la quinzaine de pages tellement j'ai de truc à dire... bref je me demande pourquoi j'ai pas fait mon mémoire sur ça... huumm quoi que bosser sur Maupassant et sa conception de la mort et de la folie, ça en fout un sacré coup au moral et les nuits commence à être sacrément hantées (surtout depuis que j'ai eu le malheur d'aller voir Rec! mdr)... bizarrement je flipe dans le noir depuis quelques jours... lol. bref là après avoir bosser comme une dingue cette semaine entre-coupé de moment de petite déprime passagère du à des broutilles, j'ai pas envie de m'y mettre... le soleil, la chaleur, le rentrage de soiré à 4h du mat (ça pique), levée super tôt, me tate à me faire une ballade cheveux aux vents, mais ça c'est le maaaal!! bref me reste 5 pages à torcher avant ce soir... je peux le faire!!! que la force du "plop" soit avec moi! hop un thé commerce équitable et je pars conquérir le monde!
×
×
  • Create New...