Jump to content


wakabayashi

Members
  • Content Count

    395
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

3 Neutral

About wakabayashi

  • Rank
    Hunter
  • Birthday 03/24/1984
  1. En gros, ce que je comprends, c'est que tu veux une saison basée sur l'action avec des grosses batailles et du fight de zombie. Le problème c'est que je ne pense pas que c'est ce que la majorité des gens veulent voir. Sinon, Warcraft le film ou The Walking Dead seraient plus populaires que GOT. Les personnages très ''écrits'' avec des dévelopements très poussés et des intrigues politiques, c'est ce qui attire une partie des fans aussi. Je pense que sur l'ensemble de la saison, tu auras assez d'action pour être rassasié mais 6 épisodes d'action, ça manquerait d'équilibre. Ce n'était qu'un épisode 1, c'est normal qu'il y ait de la mise en place. Personnellement, je trouve que l'épisode ne traîne pas du tout, surtout après 2 ans sans GOT, j'aurai pu encaisser un épisode de 10 heures avec les états d'ame du moindre cuisiner ou palefrenier du chateau. Pour moi, la plus grande raison de la réussite de la série, c'est qu'elle prend le temps de construire un univers immersif et détaillé qui fait rentrer le spectateur dans cet univers. C'est presque du temps réél ou au lieu d'avoir une petite fenêtre par laquelle on observe les évènements se passer, on peut vraiment se mettre à la place des perso parcequ'on a autant d'infos qu'eux sur leur quotidien. D'ailleurs, les plus grosses critiques sur la série c'est quand elle brise ce détail et ce temps réél par des ellipses (teleportation gate) pour accélérer les intrigues.
  2. Beh, disons qu'ils ne sont pas totalement inutiles mais le but initial n'était pas donner des capacités partielles mais bel et bien de créer des Zoans (mais plus généralement des fruits du démon) artificiels. Tout cela est expliqué dans l'arc Punk Hazard. Caesar Clown a échoué là ou VegaPunk avait réussi, Momosuke est le seul à avoir un fruit artificiel complètement réussi. Les smiles sont des tentatives inachevées ou partiellement ratées de créer des fruits artificiels. Ce qui n'a pas empéché Caesar d'en faire le commerce et de renforcer l'armée de Kaido. Du coup, ce que BigBrozer écrit a du sens. Un utilisateur de smile ne peut pas être totalement classe (en tout cas pour l'instant, rien ne dit que ça n'arrivera pas un jour) car le smile a un côté grotesque comme son créateur.
  3. Salut, ça faisait quelques temps que je n'avais pas lu les nouveaux chapitres de Boruto et je m'aperçois qu'en fait il s'est pas passé grand chose depuis. Cela dit, ça fait plaisir de lire 3 chapitres d'un coup, c'est un peu plus fluide. Le plus dommageable pour moi avec ce manga c'est le rythme mensuel de parution et pas la qualité du manga lui même. Il n'y a quand même pas des tonnes de contenu dans un chapitre du coup c'est un peu pénible à suivre. Je vais peut-être continuer à lire une ou deux fois par an. Ça donne l'impression d'avancer un peu plus. Ça me peine un peu de toujours lire les mêmes critiques sur ce forum depuis le chapitre 1. A savoir que l'oeuvre originale est dénaturée......trahie.....etc J'avais concentré mes premiers posts du topic à essayer de convaincre qu'il fallait complètement oublier le manga Naruto en lisant Boruto. Si ce n'est comme clin d'oeil, l'utilisation de certains codes ou références, il ne faut pas y voir une suite mais une oeuvre différente. C'est dit en toutes lettres dès le premier chapitre mais si vous voulez continuer à vous torturer.....c'est votre droit. En termes de contenu, je trouve que le manga commence à trouver sa voie et aborde des nouveaux thèmes intéressants. La nature du progrès; la technologie est elle bonne ou mauvaise en soi? perd-on la valeur des choses quand une technologie permet de faire ce que seul l'expérience, le talent et l'entraînement permettait auparavant? Il me semble que certains tombent un peu dans le panneau et loupent le message. En permettant à des randoms de réaliser des techniques que seule l'élite des ninjas pouvait réaliser dans Naruto, l'auteur ne détruit pas l'univers et son échelle de valeur, il pose la question de la place du savoir faire ancien dans un monde en évolution. Dans un monde ou réseaux et mémoire virtuelle permettent de remplacer la culture et la mémoire d'un individu ou l'IA peut prendre des décisions en suivant des algorithmes. Quelle est notre place, la place des générations précédentes, la place de l'éducation et du talent? Même dans un cadre moins général, et pour rester dans un contexte militaire, la supériorité militaire garantit-elle le succès? On ne peut crier au génie lorsque ces sujets sont abordés dans des mangas dit plus maturs (le thème de progrès dans la guerre est abordé de manière similaire dans Shingeki no Kyojin) et vouer aux gémonies cette tentative dans un shonen. D'autant plus que les questions ne sont pas en suspens, des débuts de réponses sont apportées. Certaines frontalement comme lorsque Boruto déclare que la tech n'est ni bonne ni mauvaise en soi mais que c'est les intentions de l'utilisateur qui compte. D'autres un peu moins explicitement comme le sacrifice du coéquipier de Konohamaru (j'ai zappé son nom mais il avait une tête de randoms de toute façon) qui nous dit: Ce qui fait un Ninja, ce n'est pas les jutsus qu'il maîtrise, ce sont ses valeurs et sa vie qu'il est prêt à donner pour sa mission. À voir comment ces thèmes vont continuer à être traiter et si le manga va prendre le parti de s'attaquer à d'autre thèmes actuels là ou Naruto se voulait plus intemporels en parlant de la famille, de l'abandon, des efforts contre le talent,......
  4. Heuu... Newgate n'a jamais été un titre, c'est son nom de famille: Edward Newgate. A moins que tu ne fasses référence à son titre d'"Homme le plus fort du monde", mais rien ne nous dit que l'homme le plus fort du monde est plus fort que la créature la plus puissante du monde (Kaido) ou la femme la plus forte du monde (Big Mum n'a pas officiellement ce titre mais rien ne dit qu'elle est moins forte que Barbe Blanche). De plus, on a vu la rencontre entre Newgate et Shanks qui les présente sur un pied d'égalité. Donc, Barbe Blanche > 3 autres Yonko, ça ne s'appuie sur rien. Si Barbe Blanch a été plus fort c'était avant l'ère des Yonko lorsqu'il était au niveau de Gold Roger (la soif d'être au sommet en moins). Tout l'intérêt de l'équilibre des Yonko est qu'ils ne peuvent pas être comparés directement car pour chacun des 4, s'attaquer à l'un des autres Yonko aurait signifier s'affaiblir et être anihiler par les 2 autres ou le gouvernement. D'où un statu quo sans solution. En tous cas avant l'arrivée de la nouvelle génération.
  5. Je vois pas trop une alliance de Zeus avec les Mugis ou un power up permanent de Nami mais par contre, on peut tout à fait avoir une stratégie ponctuelle consistant à se servir de Zeus comme catalyseur ou réservoir en lui faisant avaler des nuages d'orages pour obtenir une attaque géante unique capable de griller Big Mom. On sait que Nami peut déjà utiliser les nuages naturels pour augmenter ses attaques de foudre. On sait aussi qu'elle peut faire une attaque dévastatrice en accumulant beaucoup de nuages mais cela lui prend beaucoup de temps. Or les Mugis doivent rester en mouvement et fuir. Zeus permet donc d'avoir une réserve mobile de nuages d'orages qui les suit.
  6. WouooH! Et bien, pas mal d'excés dans ces commentaires. Il y a plusieurs points différents qui sont critiqués ici: 1. Sexualisation de Sarada 2. Manque d'intérêt de l'histoire 3. Non respect d'un esprit Naruto (charte graphique, style,....) En ce qui concerne le point 1., qu'on considère ces quelques cases un peu limite ou non nécessaire, c'est une chose, qu'on crie à la pédo-pornographie, faut pas abuser. On est loin de planches heki à la Shokugeki No Suma. Sa tenue est plus couvrante que n'importe quel maillot de bain visible dans une scene de plage de n'importe quel manga. C'est pas impossible que l'auteur ou l'éditeur (qui vous dit que ce n'est pas une consigne de l'éditeur) veuille élargir un peu sa base de lecture en émoustillant un peu les jeunes préadolescent mais s'indigner pour ça, c'est à la fois mal connaître a culture japonaise ou le référentiel de sexualité est assez éloigné du point de vue occidental et d'autre part ça ne change rien au fait qu'un manga soit bon ou mauvais. Ce qui nous amène au point 2. L'histoire serait dénuée d'intérêt. Ça fait 2 chapitres que cet arc a commencé!! vous voulez qu'il se passe quoi? Attention, je ne dis pas que je suis totalement embarqué dans le truc et que j'attends impatiemment le prochain chapitre mais de toute façon, même avec Naruto, ça faisait quand même quelques années que c'était pas non plus le cas. Le gars essaye de commencer une nouvelle série, il a eu un premier arc imposé par le film Boruto ( dont j'ai trouvé le scénario pas térrible mais comme tous les films Naruto de toute façon) pour prendre un peu ses marques niveau dessin. Et là on se retrouve avec des nouveaux personnages, un nouveau premier méchant moi je dis, laissons lui un peu de temps, je suis curieux et j'ai enve de lui donner sa chance. Après, sortir un chapitre de cette longueur chaque mois, c'est quand même pas une stratégie marketting optimale mais est-ce qu'il a le choix? J'aurais plus tendance à blamer la maison d'édition qui essaie de faire des thunes sur le dos de la licence en introduisant, les cartes etc,... Si le mangaka fait ses preuves avec un ou deux arcs réussi, on peut parier que ces éléments commerciaux disparaîtront un peu. Ou en tous cas l'espérer. Pour troisième point. C'est dit dès le premier chapitre: Ceci, n'est pas du Naruto, ceci n'est pas une suite de Naruto. Il s'agit d'une nouvelle histoire avec quelques personnages de l'univers Naruto un contexte en quelque sorte. De plus, de quel esprit Naruto parle-t-on parce que pour moi il y a quand même de grande différences entre le Naruto des débuts, la fin de first Gen et l'époque "shippuden" même si ce terme n'existe que pour l'animé. Car pour moi, tout l'arc Akatsuki, et la 4eme guerre avaient déjà trahi l'esprit des arcs pays des Vagues et examen chunin qui sont pour moi l'apogée du manga. Peut-être que vous ne suiviez pas la parution hebdomadaire à l'époque et que certains n'étaient même pas nés mais des chapitres sans énigme profonde ou complot mondial on s'en est tapé quelques uns au début de Naruto ainsi qu'au début de n'importe lequel des mangas best sellers. Maintenant, si on cherche des raisons de critiquer ce chapitre de Boruto ou le manga en général, il y en a. Je trouve par exemple qu'on manque d'explication sur comment Boruto trouve le repère des kidnappeurs. Il apprend l'enlèvement puis on le retrouve direct avec son entrée fracassante. Comment a-t-il mené son enquête? quels sont les indices qui l'ont mené là alors que les méchants étant des ninjas de bon niveau connaissant des techniques interdites, on pourrait s'attendre à ce qu'ils soit un peu durs à trouver. C'est quelque chose qui semble se reproduire depuis le début, des mini-ellipses qui zappent des moments qui seraient utiles pour s'attacher au manga. Car ce qui est le plus sympa dans l'univers Naruto justement, ce n'est pas les grands méchants et les puissance démesurées mais bel et bien la diversité de techniques possibles, de la plus simpliste (et aussi plus proche de ce que faisaient les ninjas du monde réel) jusqu'à des trucs plus magiques et le raisonnement qui pousse un shinobi à utiliser telle combinaison de technique pour contrer ou contourner les capacités de son adversaire. Donc, je suis d'accord, c'est pas génial pour l'instant mais pas de là à lyncher ou lapider le mangaka.
  7. Bon et bien je vais être le premier à briser la belle hunanimité autour de cette série. Je suis généralement bon public mais je n'aime vraiment pas Thirteen reasons why. J'ai commencé à regarder le premier épisode avec pas mal d'enthousiasme parce que j'en avais lu du bien de la part de critiques avec lesquels je suis souvent en accord. J'ai du m'y reprendre à 3 fois pour finir le premier épisode qui a provoqué en moi le même effet qu'un somnifère puissant. J'ai insisté et me suis forcé à regarder les 3 épisodes suivants. Verdict: toujours la même chose, je m'ennuie énormément et finit toujours par faire autre chose tellement je ne suis pas interressé par les enjeux présentés dans la série. Je n'ai aucune empathie pour aucun des personnages. Je n'arrive à m'identifier à aucun d'entre eux. Je les trouve irréalistement méchants et stupides pour des lycéens. J'ai peut-être vécu mon lycée sur une autre planète mais l'ambiance cyber-harcellement, clans, course à la popularité, intimidation, pour moi, ça n'a rien à voir avec l'ambiance lycée en France. C'est bien plus proche de ce qui se passe au collège. Au lycée, qui n'est pas un univers clos comme au collège, le but était plus de passer le moins de temps possible dans l'établissement. Nous étions tous des jeunes adultes qui avions notre vies et nos amis en dehors du lycée. Les plus bêtes et méchants du collège ne sont jamais arrivé en Lycée général. Et étant libres de nos allers et venus je n'ai jamais eu à passer plus de 3 minutes cumulées sur une année en présence de gens que je n'appréciait pas. Les élèves en souffrance psychologique le devaient généralement uniquement à leurs problèmes en dehors du lycée (famille, relations autres), à leurs résultats scolaires ou éventuellement au fait de n'avoir aucun amis (puisque si tout le monde part avec son groupe, il y en a forcément qui restent seuls). Une sorte de pré-université où seules les interractions necessaires (présence en classes, et encore) ou souhaitées existaient. Enfin, tout le monde s'en fout de ma vie mais c'est pour dire que le highschool à l'américaine n'evoque strictement rien pour moi à part les mauvais teen movies. Thirteen reasons why n'échappe pas à la règle. De plus, je trouve que le schéma colombo, c'est à dire que l'on connait la conclusion et que l'on prend 13 épisodes pour savoir pourquoi.....ne fonctionne pas sur toute une saison d'autant plus sur un cumul de causes pour un suicide. C'est choquant qu'une amie se suicide mais si tu connais 3 raisons, est-ce que tu meurs vraiment d'envie de connaître les 10 autres?....pas moi Certains me diront que n'ayant vu que les 4 premiers épisodes, je ne peux pas vraiment juger l'ensemble de l'oeuvre. Ce à quoi je dis, bien sûr mais ai-je assez de temps libre et suis-je assez masochiste pour suivre jusqu'au bout une série qui m'ennuie terriblement...non. Je concluerai en disant que je ne suis certainement pas le public cible mais ça veut aussi dire que la série n'est certainement pas universelle.
  8. Tu peux être rassuré alors Canaan, Maeve n'apparaît jamais dans les scènes avec Wiliam. "A l'époque", c'est Clémentine qui a l'air d'être en charge. Pour la question d'où sortait Dolores lorsqu'elle apparaît près du feu de camp de Wiliam et Logan? On ne peut pas en être sûr pour le moment et ce sera certeinement expliqué au moment de la révélation. Mon opinion, c'est qu'elle avait réussi à s'échapper de sa boucle à l'époque. Et que c'est l'homme en noir qui la fait se souvenir qu'elle peut le faire à nouveau. Ainsi, lorsque L'homme en noir la traîne dans la grange dans le premier épisode, c'était pour l'aider à se libérer, à se souvenir du passé et non pour la violer, puisqu'il sait qu'elle en est capable l'ayant fait lors de la première visite de Wiliam au parc. Dans la timeline actuelle, Dolores ne semble pas jouer un grand rôle pour le moment. Sauf celui de provoquer le "réveil de Maeve". En tous cas pour le moment.
  9. Dès les deuxième et troisièmes épisodes, la théorie Wiliam = l'homme en Noir associée à 2 timelines différentes (qui sont en fait certainement au moins 3 puisque la période où Arnold était vivant tien également un rôle important) ont émergé. Comment? Tous les personnages que l'on suit dans le parc sont des hôtes. Les seuls visiteurs sont L'homme en Noir, Wiliam et Logan, la tentation était forte de trouver ce qui pouvait les lier. Or, Ed Harris ramasse la boîte de conserve de Dolores exactement de la même façon que Wiliam avec le même salut du chapeau et les mêmes gestes. C'est ce qui a commencer à mettre la puce à l'oreille. Les plus observateurs ont ensuite noté que le logo quand Wiliam arrive dans le parc était différent, plus Old School. Puis, que Wiliam ne rencontrait jamais les personnages que l'on sait récent (Teddy, Maeve en Madame, l'homme en Noir), que les quêtes proposées aux visiteurs étaient différentes entre les 2 époques,...etc donc dès le 3ème épisode, il y avait du solide, ce n'était pas un délirium de fan. Quelques éléments de montage ont voulu brouiller les pistes mais je n'ai aucun doute depuis plusieurs semaines. Le passif et les traveaux précédents de Jonhattan Nolan ont certainement joué un rôle aussi puisqu'avec Memento(dont il a écrit la nouvelle), Interstellar,... il a l'habitude de jouer avec la chronologie de la narration.
  10. @ Chacha75: C'est ça le truc, c'est qu'il ne s'agit pas (en tous cas selon moi et ceux qui suggèrent que l'un des jeunes sera le commandant de cette opération) d'engager toute l'armée de Qin. Le gros de l'armée restera sur la frontière Ouest de Zhao avec les Tou, Ouzen, Kanki, Moubu pour monopoliser l'attention de Riboku. L'attaque menée sur Kantan et Gyou serait plus une sorte d'opération de forces spéciales de grande envergure.
  11. Je crois pas que le board soit interessé par la rentabilité du parc. Charlotte Hales le dit d'ailleurs, le parc, les employés, les clients, le board s'en tape. Uniquement l'IP (intellectual property), c'est à dire les brevets sur la technologie des hôtes les interesse. On comprend que c'est pour utiliser le systèeme d'hôtes dans la vrai vie. Ce qu'on ne sait pas exactement c'est si c'est à but militaire, pour une force de travail type esclavage, service de prostitution, un peu de tout ça.... La guerre entre Ford et le board c'est autour de ces données technologiques qui sont conservées et cachées par Ford dans le parc. Le Board pretexte que c'est trop dangereux de les laisser dans le parc au cas où un accident se produirait. La vraie raison c'est qu'une fois les secrets technologiques en leur possession à l'exterieur du parc. Ils peuvent se débarrasser de Ford, peut-être même se débarrasser du parc lui même (vente, liquidation) la technologie inventée par Arnold (qui leur appartient déjà légalement) leur permettra de dominer le monde industriel avec leur intelligence artificielle et une position de monopole.
  12. Franchement!! un petit effort, si vous êtes pas capables de parler du chapitre sans spoiler ce qui n'ont pas vu le film, Mettez au moins des balises spoilers. Ca fait depuis le début des chapitres de Boruto que c'est toujours la même chose. Je comprends que vous avez envie de rajouter du contenu pour faire vivre le topic mais si c'est pour dégouter du manga et du topic tous ceux qui n'ont pas vu le film...je pense que c'est assez contre-productif.
  13. Je pense que tous les adeptes des comparaisons de puissance vont être chagrinés par ce combat. Mais moi, perso, j'en suis ravi. De plus, Oda l'a dit à nouveau dans une interview récente: En un contre un, en puissance Luffy ne peut pas (et ne pourra pas) battre des personnages comme Kaido, il faut donc qu'il trouve des astuces pour faire gagner Luffy. Alors ralez si vous voulez mais ce n'est pas fini. A partir de maintenant, ce genre de tournure risque de se multiplier (même si pour moi, ça a déjà été souvent le cas avant l'Elipse). Enfin bref, le chapitre relativise un peu le rôle opérationel de Nami par rapport au Spoilers. Bien sûr, le ramolissement des soldats biscuits par la pluie est nécessaire pour faire grossir Luffy et arriver à cette nouvelle forme de G4, cela a aussi permis à Luffy de tenir 11 heures, user son adversaire (mais aussi lui-même) et avoir le temps de préparer son attaque finale. Mais dans les faits, aucun dégat n'est directement infligé par Nami, ni aucune protection décisive qui protègerait Luffy d'une attaque décisive. Elle n'intervient pas non plus durant l'attaque finale de Luffy qui permet de battre Cracker puisqu'au contraire, c'est le fait que ses soldats soit encore durs qui le met hors-jeu en lui infligeant de multiples chocs durant son expulsion. Un des enseignements est donc que si Luffy avait une source de nourriture suffisante pour atteindre la forme Tank G4 et la connaissance de cette forme, il aurait pu battre Cracker en un coup. On peut par exemple imaginer que dans une scène ultérieure durant la Tea party, les quantités de bouffe réunies pour assouvir la faim de Big Mom puissent servir à Luffy à atteindre cette forme à nouveau. Beaucoup de fans ont envisagés la possibilité d'un concours de gros mangeur entre Big Mom et Luffy à un certain point. Je pense que ces idées se rejoingnent et dessinent peu à peu les possibilités pour la fin d'arc. En revanche, le soutien psychologique de Nami et pour moi au moins aussi important que son soutient logistique. C'est elle qui fait prendre conscience à Luffy qu'il peut le faire. On peut voir que Luffy n'en peut plus par de multiple phrases déclarant qu'il ne peut plus rien avaler. Mais Nami le galvanise et c'est elle qui permet finalement le power up. D'un autre côté elle afait baisser le moral de Cracker et écrase les Homies par la peur, y compris leur roi qui n'est pas un personnage faible. Elle fait preuve d'un charisme exceptionnel durant ce chapitre. Les parties consacrées à Sanji et Chopper ne sont qu'annecdotiques cette semaine. Reiju confirme ce qu'on avait anticipé la semaine dernière, à savoir qu'elle aidera Sanji dès qu'elle le pourra. En plus de la compassion qu'elle éprouvait pour lui petite, on peut rajouter une dimension d'admiration pour son côté chevaleresque que l'on sait désormais hérité de Zeff. Du côté de Bropper, ils manigancent certainement quelque chose à apparaître dans les miroirs des habitants (Chopper avait visiblement un plan pour utiliser l'univers de Brulée contre elle) mais j'avoue que pour l'instant, je vois pas du tout où ça va nous mener.
×
×
  • Create New...