Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Kaname

Members
  • Content Count

    679
  • Donations

    0.00 EUR 
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

5 Neutral

About Kaname

  • Rank
    Démon
  • Birthday 08/08/1991

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Salut @Onizuka, ça date. Le sujet de l'espace, dont je me rappelle particulièrement bien, tu l'as actualisé en y ajoutant la saga du Nouveau Monde à ce que je vois. C'est énorme parce qu'aujourd'hui des youtubeurs en sont arrivés à relever les détails que tu avais trouvé à l'époque. Le taf que tu apportes est toujours aussi énorme. Mais tout ceci, me laisse tout de même penser à une chose pour Eneru. Comme à l'époque, je reste persuadé qu'il pourrait rejoindre l'équipage de Luffy. Alors certes, Carrot change les plans (maîtrise des éclairs, éclaireur de haut niveau avec Brook), mais Eneru reste actuellement le seul personnage ennemi dont on ignore tout. Eneru est à part dans One Piece, comme son arc qui est une grande ouverture vers l'histoire et le vide des cent ans. Moi je reste persuadé que les Géants ont fait partie des premiers hommes et qu'ils ont régné sur la Terre. Cela nous fait nous demander quel rôle le peuple celeste, a pu jouer plus tard et nous fait nous poser une question qui pourrait avoir un rapport avec l'histoire et le rêve d'Eneru. Si on part du principe que le peuple de Bilca fait partie des ancêtres des D - ce qui est sûrement le cas, bien qu'on en attende confirmation - il demeure la question du peuple celeste. En effet, dans le flashback de Norland, on voit que dans les mers bleues, et les mers blanches, les deux peuples ont les mêmes croyances et ce culte à la Terre très important. Pourtant il n'y a pas (que je sache) de dialogue entre les deux mers, sauf pour les navigateurs. Personne ne pense à cette époque, voire des siècles plus tard, que les mers blanches existent. C'est là qu'entre en compte le rêve d'Eneru qui pourrait rejoindre celui de Luffy. Car Eneru a des connaissances insoupçonnées des mers bleues. Il n'a pas d'ailes. Les a-t-on enlevées ? Ou bien est-il en réalité originaire des mers bleues ? Il y a aussi la question de son fruit du démon et de comment il l'a obtenu. Aujourd'hui nous savons qu'un fruit se réincarne à proximité de son ancien prédécesseur. Peut-on songer qu'un homme des mers bleues est mort à ses côtés ? Tant de questions qui attendent des réponses. Je vois venir un flashback sur Eneru. Et puisque One Piece est un manga de rêves ; Eneru en a un. Je ne crois pas qu'il l'a réalisé et surtout, je pense que ce rêve est bien plus important que nous le pensons. Eneru est à la recherche de Fairy Vearth. C'est dans ce but qu'il a rejoint la Lune, pensant que c'est Fairy Vearth. C'est là pour moi qu'il y a incohérence. On en revient donc au peuple de Bilca et à ses croyances. On sait que le peuple de la Lune a quitté sa planète à la recherche de ressources. C'est ainsi qu'ils ont jeté leur dévolu sur la Terre, un nouveau paradis ? Un endroit féerique pour eux ? Pour moi la Terre de One Piece, ou bien ce qu'elle a pu être bien avant le vide de cent ans, était la Fairy Vearth originelle. Si c'est le cas, Eneru n'aurait pas atteint son but et se serait trompé sur toute la ligne. L'arche Maxim qu'il a crée (qui lui a mis cette idée en tête ? Un flashback est nécessaire), n'a pas servi à aller sur la Lune. Maxim est l'arche qui a conduit les hommes de la Lune vers la Terre. On cherchait une raison au retour d'Eneru, peut-être est-ce ceci. Lui aussi a des choses à apprendre, il n'a pas terminé son voyage, tout comme Crocodile, Moria et Baggy. Mais peut-être que lui, sera en mesure d'atteindre ses rêves. Et Luffy pourrait l'aider à y arriver. Ca fait un peu délirium, mais c'est pour moi un scénario plausible.
  2. Bonne initiative d'avoir ressorti ce topic et d'avoir fait ce rappel qui pour moi démontre qu'Oda a fait que le monde de One Piece n'est pas figé. La liste que tu as sorti est très révélatrice de quelque chose dont je voulais parler. Je crois que contrairement à nous lecteurs, et certains mangaka, Oda fait partie de ces auteurs qui aiment profondément leurs personnages, bons ou méchants. Je voyais ceci aussi dans Rurouni Kenshin, dont l'auteur a été un des maîtres d'Oda. Les méchants de la première saga de One Piece (qui sont clairement les meilleurs de l'histoire) ont cette particularité d'avoir une histoire qui n'était pas encore finie. Ce que j'entends par là, c'est qu'Oda les a mis en place, et leur a fait rencontrer Luffy pour qu'ils ouvrent les yeux sur leur condition personnelle. Tout comme Luffy a dû apprendre de ses combats dans la première partie de Grandline, je crois que ses ennemis ont aussi appris de Luffy et que c'est pour cette raison qu'ils deviennent ses alliés de fortune. Si on regarde bien les ennemis de Luffy dans le Paradis, ils y sont tous pour une certaine raison. De Baggy à Moria (l'ultime obstacle), la plupart des adversaires pirates du Chapeau de Paille sont dans le Paradis car ils n'ont pas su résister au Nouveau Monde, ou bien parce qu'ils ont été bloqués dans leurs ambitions. Analysons certains cas. Baggy Cela commence avec Baggy, qui a eu ses rêves de trésor brisés par Shanks et qui se retrouve dans la plus faible mer du Monde. Certes il espère retourner sur Grandline, mais c'est bien sa rencontre avec Luffy, l'héritier de son "ami", qui le pousse à pourchasser ce petit pirate qui a osé le défier. Plus on avance dans le manga, et plus nous nous rendons compte que ce pirate, a côtoyé les plus grandes légendes, mais qu'il a aussi un caractère pleutre. Il est un des miroirs de Usopp. Une des raisons pour lesquelles il a délaissé Grandline ? Peut-être. La Saga Impel Down et Marineford, font de lui la légende qu'il aurait dû être.Il est enfin de retour dans le Nouveau Monde et est enfin reconnu. Il peut se lancer à nouveau dans son rêve de trouver le trésor du Capitaine Jack. Ceci grâce à un petit pirate au chapeau de paille. Don Krieg ? Krieg arrive dans un arc de recrutement qui introduit surtout la menace des Corsaires, et du plus grand de tous : Mihawk. Le Faucon annonce Grandline : un territoire qui n'épargne personne et que nos héros devraient craindre s'ils ne veulent pas y laisser leur vie. Le combat de Zoro montre la différence de niveau. Mais surtout, la différence de classe entre un pirate comme Krieg condamné à tomber et Luffy et Zoro, qui eux sont destinés à surpasser leurs mentors : Shanks et Mihawk. Ce n'est donc pas pour Krieg qu'est fait Grandline, mais pour un autre pirate bien plus intéressant : Gyn. Il n'est plus le sous-fifre de Don Krieg, il se révèle. Bien que mourant, le pirate aux tonfas promet de rejoindre les mugiwaras sur Grandline. Il y a quelque chose à y accomplir. Et c'est ce qui fait que les fans l'attendent depuis des années. Viennent ensuite Crocodile, Eneru et Moria. Je traiterais Moria et Crocodile en même temps car il y a longtemps que je veux développer ce que je pense de ces personnages. Eneru Eneru est l'ennemi le plus puissant de la première partie de Grandline. Il n'a pas usurpé son titre de Dieu. Il maîtrise déjà le haki de façon inconsciente, maîtrise son Logia à la perfection. C'est un excellent combattant. Personne n'a jamais pu lui résister. Sauf une personne : Luffy, un pirate des mers bleues. Le vilain de cet arc de Skypiea, va enfin apprendre une leçon d'humilité. Luffy le lui dira lui-même : "Il y a des gens bien plus forts que toi sur les mers bleues". Faut-il voir ceci comme une invitation ? Certainement. Car si Eneru n'a pas eu ses ambitions brisées (il a bien atteint Fairy Vearth - selon lui, car One Piece est plein de surprises), il lui reste encore beaucoup à apprendre. Et il n'aura ses réponses que sur la terre ferme, ni dans les nuages, ni sur la Lune. Des éléments de son passé ne nous ont pas été révélés, mais il est certain qu'Eneru a un lien fort avec les mers bleues. C'est pour cette raison qu'on le reverra au Nouveau Monde. Lui aussi a des choses à accomplir et doit apprendre. Crocodile et Moria Crocodile et Moria, sont deux antagonistes très importants pour Luffy et font partie de mes vilains préférés, Moria étant le numéro 1. Il n'est pas rare dans une oeuvre qu'un antagoniste partage un formidable combat avec le héros. Mais qu'est-ce qui fait un grand méchant ? Sa dangerosité ? Sa force ? Son charisme ? Un peu de tout ça ? Pour moi, un antagoniste est réussi lorsqu'il ressemble au héros ou qu'il est son extrême opposé : Naruto et Gaara (et tous les ennemis du manga), Kenshin et Shishio, Yusuke et Sensui, Guts et Griffith. Et quand on voit l'histoire de Moria et de Crocodile, on ne peut s'empêcher de penser à Luffy. Car les trois pirates se ressemblent beaucoup. Ils sont ou ont été tous les trois impertinents, sans crainte avant que la dure réalité du Nouveau Monde ou du Paradis de Grandline ne le frappe de plein fouet. Tous les trois ont pour souhait de devenir Roi des Pirates. Mais pas de la même façon, à cause de la vie. Crocodile, après avoir affronté un ennemi trop puissant, a été brisé mentalement. Ce qui l'a changé. Peut-on l'imaginer comme un(e) pirate aussi dingue que Luffy dans sa jeunesse qui aurait compris que pour gagner, le simple courage ne suffit pas ? Qu'il doit avoir une meilleure arme que son fruit du démon déjà maîtrisé à la perfection ? Je ne crois pas que Arabasta n'était que son envie de devenir souverain. Pour moi il cherchait à se cacher dans le Paradis. Et sa défaite contre Luffy, finira par le réveiller. Se voir face à soi-même plus jeune, sera le choc qu'il lui faudra pour redevenir le Crocodile qu'il était. L'arc Marineford est celui de sa renaissance. Et ce qui suit, est la conséquence logique de ce réveil. Le voilà prêt à revenir dans le Nouveau Monde, il a encore quelque chose à prouver... Pour Moria c'est pareil. Sa passion pour les cadavres est inquiétante. Mais quand on connaît son histoire avec Kaidou et la façon dont il a sombré après, on ne peut que penser à Luffy, surtout avec les derniers scans. Le Moria obèse, qui se bouge peu, n'est pas le Moria que l'on a connu dans le passé. Mais pourquoi ? Peut-on imaginer que comme Luffy, il avait des nakamas à qui il tenait profondément ? On le voit perturbé quand Kuma lui parle de son équipage. Est ce que la perte de ses amis l'a tellement traumatisé qu'il n'est plus capable d'avoir d'humains vivants à ses côtés ? C'est possible. Et c'est pourquoi le dernier chapitre où il part à la recherche d'Absalom est d'autant plus triste. Nous voyons Moria dans le nouveau Monde, à la recherche du dernier ami humain qu'il lui reste, pour qu'il le perde à nouveau. Pour moi Moria c'est Luffy avec des années en plus et une tragédie bien plus grande. Et c'est pour cela que je vois difficilement Oda le réintroduire pour en faire un vilain à la botte de Barbe Noire avec qui il ne partage rien. Moria est bien trop proche de Luffy pour entrer dans l'équipage de celui qui a tué son ami. Mais surtout, quel personnage Moria serait s'il mettait son ambition de côté ? Ne veut-il pas devenir Seigneur des Pirates lui aussi ? N'oublions pas que comme Crocodile, Doflamingo et bien d'autres, il a assisté à l'execution de Gol D Roger. Execution qui en dit beaucoup, car Shanks et Baggy pleurent, tandis que Dragon part désemparé. Les trois personnes qui ne sont pas intéressés par le One Piece. Mihawk reste un cas à part... Non, si Moria a rencontré Luffy, c'est parce qu'il n'en a pas fini avec le nouveau monde. Il est temps qu'il redevienne celui qu'il était. Voilà pourquoi Wano sera son arc. Et dans cette seconde partie du manga où les ennemis sont bien plus développés que les héros, il est certain que Moria a une histoire bouleversante à raconter, tout comme Kaido. Information à noter : Aucun ennemi pirate majeur de la première partie de Grandline n'a eu de Flashback dédié, contrairement à tous les méchants de la seconde partie : Big Mom, Katakuri, Doflamingo. Moria sera sans doute le premier. Eneru et les autres suivront à mon avis. Pour les ennemis mineurs, je pense que leur chemin devait s'arrêter. Arlong n'a rien à apprendre. Son coeur est trop noir. Kuro non plus. Morgan non plus.
  3. Wow, ça fait longtemps... Je ne savais pas où mettre ceci, mais il se trouve que je suis tombé sur quelque chose d'intéressant en me regardant quelques vidéos de One Piece. Et comme j'ai un peu la flemme de faire une vidéo Youtube sans grand intérêt, je vous le montre ici. Est-ce que vous vous souvenez du chapitre où Luffy descend de Zou ? Et bien dans ce chapitre, le 822, nous avons une information que je trouve capitale. Car encore une fois, les mugiwaras ont prédit l'avenir. Et cette fois, cela concerne le déroulement de l'arc de Wano, et surtout de la défaite annoncée de KAIDOU ! Je ne pense pas l'avoir lu quelque part alors je vais la poster ici mais regardez bien cette image en pièce jointe : On voit bien les paroles importantes de Zoro et de Franky. Zoro dit bien : "Je rassemblerai les samourai de Wano pour toi". Et actuellement, Luffy a été capturé, ce qui fait de Zoro, le seul véritable leader de cet arc à qui reviendra la tâche de réunir les samourais de Wano et de les mener à la bataille. Deuxième point. On se demande tous comment Luffy va pouvoir vaincre Kaidou. On espère la venue d'un allié. Cela se peut, mais cela ne change rien à toute cette histoire que Kaidou est "invincible". Le plus important est Franky dans cette histoire. C'est lui qui nous l'annonce : "Je vais créer des armes pour gérer Kaidou.". Nous savons qu'Oda n'écrit pas ses phrases par hasard. Les blagues d'Usopp sur Sanji se sont averées vraies à WCI. Nous avons une nouvelle preuve. Maintenant qu'est-ce que cela veut dire ? Est-ce que Franky sera le sauveur et qu'il donnera à Luffy l'arme pour vaincre Kaidou ? Ou bien sera-t-il juste un soutien face à son armée ? La phrase est vague... Cependant comme on en parle peu, j'ai trouvé utile de rappeler cette page. Ce serait un très beau coup de force. N'oublions pas que Franky a travaillé chez Vegapunk. Il est celui qui est le plus proche de trouver la solution. Kaidou sera bien vaincu grâce à Franky.
  4. Kaname

    Fairy Tail chapitre 444

    ( Le chapitre fait couler tellement d'encre que je n'ai pas pu lire tous vos débats... C'est signe d'un bon chapitre donc ). Il n'y a rien à dire, Mashima sait vraiment lancer ses arcs. Ici nous avons un début bien nébuleux et avec de l'action en plus, le mec est vraiment en train de se surpasser. Bon, est-ce que l'arc aura autant d'impact et une meilleure écriture que celui de Tenro, c'est à voir. Car si Mashima a vraiment d'excellentes qualités en terme d'intrigues, il ne semble pas prêt à corriger tous les défauts qui viendront surement à la moitié de cette histoire de guerre. Pour le reste j'ai envie de m'auto-quote non pas par orgueil mais juste pour rebondir sur un point. Comment se tromper sur toute la ligne... J'étais persuadé que Zeref allait apparaitre dans cet arc de guerre et qu'il jouerait un rôle important. Mais réellement, j'étais aussi certain qu'il serait cette fois du camp des héros dans le conflit qui s'annonce. J'avais complétement faux. Finalement, si Zeref perd son rôle de Joker dans le scénario, qui pourra le remplacer ? Il pourrait bien avoir Jellal qui pourrait s'imposer en vrai, mais je l'imagine combattre au front et non sauver l'alliance de Fiore quand tout semblera perdu. Luxus a déjà pu avoir ce rôle lorsqu'il a combattu Hades. Mavis pareil, quoique, la voir combattre me réjouirait. Mais ! si Zeref n'est pas dans le camp de Fiore, j'avoue être tenté de voir Acnologia s'amener en sauveur lors des derniers instants.
  5. Kaname

    Seko ou L’avènement des Héros

    Entracte Premier : Nuit Croire en ce que je pouvais voir était l'une des principales doctrines que je m'appliquais à suivre à la lettre. Aussi, lorsque Ryuusuke ne cessait de me dire que le monde changeait, il m'était difficile de le croire. Ryuu' disait qu'une nouvelle ère se profilerait à l'horizon, que d'autres combattants puissants feraient leur apparition. Pourtant, jamais mon frère ne m'avait menti... Tout ce qu'il pouvait prédire se réalisait par le futur, d'une façon concrète ou bien d'une autre. Lorsqu'il me confia la tache d'atteindre sa famille à Yuku-Shima, j'eus du mal à me fier à ses paroles. Pourtant, les derniers événements de l'an 324, la chute de Lord Williams et la chasse à l'homme de l'Ordre à l'encontre des Moujuu, auraient du me convaincre... Mais je vous l'ai dit, il m'est difficile de croire ce que je ne peux voir. Ce n'est que lorsque mes pieds ont touché le sable de cette immense île de Yuku-Shima que j'ai compris ce que voulait dire Ryuusuke. Jamais je n'avais ressenti autant de forces en présence dans un tel endroit, si ce n'est à la Terre Benie, ou à l'époque de ma propre participation à ce tournoi bien des années avant. Les temps changeaient et pour une fois, je parvenais à mesurer l'ampleur de cette évolution. Beaucoup de combattants de rang A arpentaient cette île, attendant de pouvoir faire couler le sang pour obtenir ce cadeau empoisonné de vœu divin. Certes, beaucoup d'entre eux venaient à peine d’acquérir cette force, et ne connaissaient absolument rien de l'Eveil. Certes, je n'eus aucun mal à me débarrasser des plus faibles d'entre eux. Mais... Je mentirai si je clamais que mon arrivée sur Yuku-Shima ne provoqua pas chez moi un léger frisson. Car plus que ceux qui laissaient leur force se manifester sans la contenir, je craignais les concurrents qui savaient la dissimuler avec minutie, à ma manière. Je compris que j'eus raison de me mettre sur mes gardes à l'instant où ils la libérèrent... Ryuusuke m'avait prévenu que les anges ne tarderaient pas à s'attaquer à ses proches après les derniers événements de la guerre des Corbeaux et Serpents. Il avait encore été perspicace. Je n'ose imaginer ce qui aurait pu arriver si je n'étais pas arrivé à temps pour sauver ses frères de la toile de l'Araignée et de ses fidèles anges. Je n'aurais sans doute pas pu lui avouer ma faute. Que le Ciel soit loué, ce cauchemar n'eut aucune occasion de devenir réalité. Non seulement Meryl se retira, mais en plus de cela, conformément aux paroles de mon frère Ryuu', la famille de Genji et Madara réussit à lutter contre des êtres théoriquement supérieurs à eux. Il fallut que je le vis pour le croire mais oui, le monde était bel et bien en train de changer... Et cette ère dont tous les autres hérétiques parlaient avait donné naissance à des guerriers exceptionnels. Il est rare qu'une famille ou un clan puisse posséder des alliés aussi forts dans les enfers. Pourtant, Genji et Madara, avaient su – à l'instar de leur aîné – s'entourer de combattants spéciaux. Je croyais que la rumeur selon laquelle l'une des seules survivantes de la lignée de Fujiko Sairen' l'avait rejoint était fausse... Pourtant, je pouvais voir Mitsuki de mes yeux, resplendissante, séduisante, et incroyablement spirituelle. Je croyais que la rumeur selon laquelle l’expérience de ce fou de Newton, sur les héros de Quatrième génération, avait réussi était fausse... Pourtant, la simple existence de Miku avait démonté toutes mes convictions. Les deux femmes qui accompagnaient Genji possédaient un potentiel d'éveil bien supérieur à celui de leur leader. C'était impressionnant à voir. A toute cette armée s'ajoutait ce fameux Lucius Meredius, dont mon frère, le gladiateur invaincu et paria m'avait parlé... Il devait être fort, s'il avait pu tenir la distance face à un chevalier aussi fort qu'Alderan. Son allégeance à la Confrérie des Pactisants, aurait pu me rendre suspicieux envers lui si je n'avais pas vu dans ses yeux cette bonté commune à Janus, plus grand gladiateur que je connaisse. Il y avait aussi cette botaniste aux capacités bien étranges qui les accompagnait. Sa chevelure bleue ne faisait aucun doute quant à ses origines... Ces ancêtres venaient sûrement du Ciel ou de la Terre Bénie. Sa force était en pleine expansion, sans même qu'elle ne le sache. Ils étaient tous forts, alors qu'ils n'avaient atteints le rang A que récemment, à en voir le contrôle encore hasardeux de leur Force. La rumeur du danger venu du Continent Maudit n'était donc pas mensonge car je voyais chez Genji et Madara ce que j'avais vu chez Ryuusuke il y a sept ans. Peut-être était-ce une caractéristique des descendants directs des Bêtes, que d'apporter changement ou destruction sur leur passage. Perdu dans mes pensées, je restai de nombreuses minutes à les observer les uns et les autres, interagir comme la famille que nous-mêmes les Hikari formions au Paradis. J'aurais pu les regarder des heures si Miku n'avait pas sollicité mes récits sur le frère de Genji. Je commençai alors à m'entretenir avec tous des raisons pour lesquelles je vins à eux. «- Est-ce que le frangin de Genji est aussi fort que ça ? Me demanda-t-elle avec admiration. L'homme le plus fort du monde, ce serait beaucoup trop gros. - En réalité, ou plutôt en théorie, il est le quatrième dans la hiérarchie. Précisai-je, en toute honnêteté. Disons qu'entre les cinq premiers de cette liste, l'écart est réellement très minime. Mais je suis certain que Ryuusuke pourrait battre les trois autres en combat singulier. » Sous les regards admiratifs des femmes Moujuu, je fus tenté de vanter les qualités martiales de mon chef. Le destin en voulut autrement puisque Lucius vint apporter quelques réticences à mes dires. « - A l'époque où j'étais encore gladiateur, commença-t-il songeur, cette liste changeait à peu près trois fois par an. Et elle regroupait la plupart du temps les ennemis potentiels de Dieu donc elle ne prend pas en compte tous les combattants de Seko. - C'est vrai. Confirmai-je. Tu fais bien de le préciser. - Ryuusuke est donc un criminel recherché. Constata Genji. - Oui, mais il est le plus grand Criminel au Monde. Ajoutai-je, sans réellement lui faire plaisir, à la réponse qu'il me donna ensuite. - C'est une précision dont on se passerait bien. Si je comprends bien, ta liste regroupe les hommes les plus forts qui n'ont pas de factions ou ne sont pas rangés du coté de Dieu. Donc j'imagine qu'il doit y avoir un équivalent pour les combattants du coté du «Bien». Qui sont les plus forts ? Sa question était plus que pertinente. Aussi, pris-je le temps de songer à nos plus grands ennemis et à la liste opposée à la notre, celle des Dévots. Je lui donnai ensuite une réponse, correspondante à mes expériences de combats passées face à eux. « - Tu veux dire quels hommes seraient en théorie supérieurs à ton frère ? Genji confirma de la tête. On les nomme : Dévots. Comme pour notre liste, ils sont vingt considérés extraordinaires mais ceux qui pourraient battre Ryuusuke, je le compte sur les doigts d'une main. Lui dis-je avant de me corriger. En réalité je n'en vois que deux : le chef de l'Ordre : Luo le Sage et l'Archange Suprême, qui dirige tous les autres anges... Il existe bien trois autres guerriers, mais ils ne sont plus une menace depuis quelques années déjà. »Si Ryuusuke les affrontait sans préparation, il perdrait sans doute. - Et Matsuda Eki et Fugaku Asaka dans ce cas ? Intervint alors Miku. Ils ne sont pas sur vos listes ? » Matsuda Eki et Fugaku Asaka, des noms que tous au Paradis nous connaissons mieux que nos propres patronymes. L'évocation de ces légendes vivantes, me plongea quelques secondes dans un mutisme profond. Car, comment avec tout ce que j'avais introduit, allais-je pouvoir expliquer que les maîtres des fauves, appartenaient à une élite presque imperceptible pour le reste des mortels. Il y avait bien longtemps que des Matsuda Eki, Fugaku Asaka, Taijiro Saga, Ayane Sendai ou bien d'autres, avaient dépassé le statut de simples hommes pour devenir quelque chose de bien supérieur. Introduire cela à leurs esprits non préparés les plongeraient sûrement dans les ténèbres les plus obscurs. Je me contentai alors d'une réponse succincte quoiqu'un brin nébuleuse. «- Ces hommes appartiennent à une autre catégorie et ont leur propre liste. - Vous voulez dire que ce ne sont pas des hommes ? M'interrogea Mitsuki. - Qu'est-ce qu'ils peuvent être si ce ne sont des hommes ? Demanda Miku à son tour. - Pour comprendre ces subtilités, vous allez devoir vous éveiller au monde. Expliquai-je avant d'ajouter : Lorsque ce sera le cas, tout vous sera beaucoup plus clair. » Je leur lançai un défi à travers cette réponse. Je les invitai à nous rejoindre et à nous surpasser, nous, les hommes qui étions sur le point d’accéder à cette élite si restreinte. A ma grande surprise, mes paroles furent bien reçues par tous les membres des Moujuu ainsi que la botaniste qui ne trouvèrent rien à redire. Leurs bouches se turent mais leurs regards par contre s’intensifièrent à l'idée de nous transcender. Le feu qui s’échappa d'eux était brûlant. Ils ne ressemblaient plus à ceux qui avaient lutté difficilement contre les anges quelques heures plus tôt. Ils avaient déjà évolué et gagné en maturité. Là est la plus grande subtilité de la Force. Une fois qu'elle est acquise, cette dernière ne cesse de croître tant que l'esprit la nourrit en s'éveillant. Ils ne pouvaient le savoir, mais que ce soit pour Mitsuki, Miku, Genji ou les autres, ils étaient presque prêts à s'éveiller... Il ne leur restait plus qu'à choisir leur voie, chose qui, même pour les plus grands, pouvait prendre des vies entières. S'ils avaient le potentiel pour devenir meilleurs que nous, alors, peut-être pourraient-ils emprunter leur voie avec aisance. Je recommençai à penser, puis Genji me posa une question qui changea la nature de la conversation. Il était temps de leur dire pourquoi Ryuusuke m'avait envoyé. « Est-ce que vous savez qui est Dieu ?» Qui était Dieu ? Une chimère ? Un homme ? Quelque chose d'autre qu'humain ? Une chose que moi-même je n'avais jamais su. Mais malgré mon credo, je savais qu'il existait. Je n'avais jamais vu Dieu, mais je croyais en son pouvoir de destruction, pour en avoir été témoin à plusieurs reprises. Dieu, ou plutôt ceux qui prétendaient le servir étaient nos ennemis à nous les Hérétiques. Nous l'avons tant combattu contre Lui, et nous avons tant perdu à cause de Lui qu'à la simple évocation de son identité, mon regard s'assombrit et mes poings se serrèrent. Ma frustration et ma colère en devinrent palpables. Qui était Dieu ? J'aurais eu beau tué jusqu'au dernier des Anges pour obtenir une réponse à cette question, que je ne l'aurais jamais su... « J'aimerais tellement répondre à cette question. » Ma détresse se retrouva partagée avec celle des autres Moujuu. A cet instant je me souvins des atrocités que chacun d'entre eux subirent à cause de cette « démocratie » que Ryuusuke essayait de réformer. Nous avions tous été rassemblés à Yuku-Shima, par notre colère alimentée par notre ennemi commun. Je racontai alors aux fauves tout ce que je savais sur lui, c'est à dire, peu. Même au Paradis, Dieu était devenu le héros d'une légende impossibles à vérifier. Une version officielle de l'Histoire avait été dédiée à cette Entité qui avait réussi à libérer le monde de Seko il y a plus de trois siècles. La légende racontait qu'un homme fit ce que personne ne fit avant lui : il conquit les terres hostiles de Mihaj et renversa les oppresseurs pour en faire une Terre Bénie. Cette légende, avait été décrite dans des poèmes prophétiques et arpentait le monde à travers les quelques chanteurs ou les religieux amateurs de textes anciens. J'en chantai les paroles à Genji et aux siens, alors que le crépitement des flammes se faisait de plus en plus fort. Je commençai par le premier Conte, celui du Voyageur. Puis j’enchaînai avec le second Conte, celui du Libérateur. Et terminai par le conte apocalyptique, celui de l'Avènement : Les regards effrayés de mes auditeurs m'incitèrent à m’arrêter dans ces récits poétiques obscures. Je laissai alors chacun des Moujuu donner ses impressions sur ce Dieu que comme beaucoup j'avais longtemps haï, sans réellement comprendre. Les commentaires les plus surprenants vinrent de Mitsuki, la femme qui avait le plus subi la folie de cette entité divine. « Seul un homme peut écrire des poèmes d'une telle beauté et d'une telle tristesse. » Ses paroles réussirent à me sortir de ma colère. Alors que le silence s'instaura de nouveau, je regardai Madara, perdu dans ses pensées, l’œil dirigé vers le feu, plein de tristesse. Les poèmes avaient eu un effet sur lui insoupçonné. Il me fallut du temps pour comprendre, et m'apercevoir qu'en réalité, les mots des chansons traduisaient la vie de Madara et éclairaient sur ses objectifs ténébreux que je n'allais pas tarder à découvrir. Il ne s'en rendit pas compte, mais moi je le vis... La Force qui s'échappait de son corps n'avait rien d'humain. Elle était même autre chose, une chose que jamais je n'aurais cru possible si je n'y avais pas déjà été confronté par le passé. Pour en avoir le cœur net, je me levai et me dirigeai vers le petit jaguar. Tout se confirma enfin... « - Ryuusuke m'a dit de particulièrement veiller sur toi. Lui dis-je. La réponse de Madara fut cinglante, comme j'aurais pu m'y attendre de sa part. - Tu lui diras que je n'ai pas besoin de lui. - Je pense le contraire... S'il y a bien quelqu'un dont tu pourras avoir besoin dans le futur, avant de faire quelque chose que tu regretteras, c'est bien ton grand frère. Il pourra t'aider si tu viens au Paradis. - Et pour quoi ? - Nubis... Lâchai-je en bluffant pour voir sa réaction. Et celle qui vint confirma mes suspicions. C'est lui pas vrai ? » La terreur que je pus lire sur le visage de l'impassible Madara démontrait qu'il avait fini par atteindre ses limites mentales. Cet homme était prêt à tout, même à accomplir les pires horreurs. Je ne dis rien d'autre et le laissai à ses secrets tout en retournant à ma conversation avec le reste de la famille. Et, enfin, je révélai à ses frères les raisons de ma présence. « - Qu'est-ce que Ryuusuke nous veut ? Me questionna Genji. - Il veut que vous rejoigniez les Hérétiques. » J'expliquai à Genji et aux siens dans quelle guerre ils avaient pénétré sans le vouloir. « Si vous êtes arrivés jusque là, cela veut dire que vous savez tous à peu près comment le monde bouge en ce moment pas vrai ? Regardez, j'ai sous mes yeux une survivante de la purge de Maiden, une survivante de Venice, un gladiateur recherché pour crime de guerre et trois héritiers des bêtes originelles. Vous croyez que c'est le hasard qui vous a tous rassemblé ici ? - Je n'ai jamais cru au hasard... Annonça Mitsuki. - Moi non plus. Dis-je avant de continuer dans mon récit. Il y a quelque chose qui se passe à Seko depuis un siècle. On constate qu'il y a de plus en plus phénomènes naturels étranges. Des êtres spéciaux commencent à faire leur réapparition, des descendants des Bêtes, la Résonance, et surtout des Héros. Et cela fait peur au gouvernement en place et à Dieu. Les conflits se multiplient, des soulèvements se font de plus nombreux. Les Rois veulent reprendre le pouvoir et détruire la Démocratie. Révélai-je avant de faire une pause. Puis je repris. » Memphis, Maiden, Venice, Magnolia, ce n'était rien face au bain de sang qu'il y a eu il y a plus de trente ans ou à ce qui va arriver ensuite si nous n'agissons pas. - Tu veux nous faire croire que les Hérétiques veulent la paix dans le monde ? Me demanda le Jaguar. - Il ne s'agit pas de paix Madara. Il s'agit de protéger le monde contre un Dieu Fou et l’état qu'il a crée. Si Dieu a vraiment existé, ses intentions ne sont sûrement plus aussi nobles que lorsqu'Il a instauré la Démocratie. Il n'a plus le contrôle sur rien. Au Paradis, c'est la guerre. Deux partis se battent en politique pour prendre le pouvoir et pour la première fois, le parti de Dieu se retrouve en infériorité et risque d’être renversé. - En quoi tout ça nous regarde ? Essaya de comprendre Genji. - La guerre au Paradis dure depuis des siècles et influe sur le monde entier. - Tous les conflits seraient dus à des divergences d'opinions entre deux blocs qui n'arrivent pas à communiquer ? J'y crois pas une seconde. Commenta Madara incrédule. Voyant que je les perdais, je réagis. - Évidemment je vulgarise. Tout est bien plus complexe en politique. Tout ce que vous avez à savoir est que les ennemis de Dieu ne sont pas les Hérétiques. Dieu a des ennemis beaucoup plus puissants à combattre, y compris chez ceux qui lui ont juré fidélité et qui aujourd'hui veulent le détruire. Il est sous pression et commence à dériver. Voilà pourquoi le monde est dans un tel désordre. » Il est affaibli, il est temps pour les hérétiques de prendre le pouvoir et de reformer la Démocratie. Nous sommes la troisième voie, venue de tous les coins des principaux continents de Seko. Nous sommes nobles, pauvres, criminels, savants, religieux et nous sommes unis pour sauver notre monde. - Ça ne répond pas à la première question. Insista Genji. Qu'est-ce que Ryuusuke veut de nous ? - Ryuusuke sait qu'ils s'en prendront à vous pour l'atteindre. Il essaie de vous sauver la vie. - Mais Maki, nous ne sommes pas des héros. Nous sommes justes des gens qui essaient de survivre. Me confia-t-il... Mais je ne lâchai pas prise. - Vous deviendrez des héros. Voilà pourquoi au Paradis, on veut vous éliminer. Vous ne serez pas les seuls. Il y en a beaucoup d'autres qui commencent à émerger dans le monde. - Les Héros sont morts. Me dit sèchement Uma, qui depuis le début était restée silencieuse. Je dus alors le révéler ce que je cachais. - On pensait qu'ils étaient disparus, mais la troisième et la quatrième génération est enfin arrivée. L’Avènement des Héros a commencé. - J'ai déjà entendu parler de ça. Réalisa Miku avec un sérieux que je n'aurais jamais pu soupçonner chez elle. Un homme, le professeur Newton, m'a dit que j'étais une héroïne que quatrième génération... Je ne j'ai jamais su ce que cela voulait dire. - Newton, ce salopard. Crachai-je sans réfléchir. Puis, je me rappelai d'un détail important. Est-ce que tu as des motifs qui s'affichent sur ta peau lorsque tu combats Miku ? - Ouais, moi je les ai vu lorsque je l'ai affronté. Me confirma Uma. J'ai même vu une deuxième personne sur cette île avec ce pouvoir étrange. - C'est bien ce que Demitri m'avait dit... Réalisai-je sous le choc avant de continuer dans mes explications. Lorsque les derniers Héros sont morts à la fin de la Guerre de Cent Ans, le monde a cru qu'ils avaient disparu. Connaissez vous l'histoire de l'apparition des hommes ? Demandai-je aux Moujuu, jusqu'à ce que Madara prit la parole. - De ce que l'on sait, les premières créatures «de chair» à avoir arpenté Seko furent les Bêtes. Des bêtes naquirent les tous premiers Héros à l'apparence monstrueuse, plus animaux qu'hommes. Puis, ils évoluèrent en devenant de plus en plus humains en côtoyant les Esprits, entités spirituelles existantes depuis des Millénaires. Dès lors, il y eut une séparation entre deux branches de Héros. »La première regroupa les descendants des Betes, décidés à conserver leur héritage violent et dévoués à l'Originel. La seconde regroupa les Véritables Héros, qui le renièrent au point de perdre leur Force. - C'est exact. Tu connais beaucoup de choses Madara. Si on synthétise, et que l'on regarde les groupes, on peut en voir trois qui se distinguent. Tout d'abord les monstres, qui forment la Première génération de Héros. Les deux autres branches formèrent la seconde génération. Après la guerre de Cent Ans, Bêtes et Héros ont disparu, laissant leur progéniture régner sur le monde de Seko : les Hommes. Est-ce que vous avez compris ? - Le sang des ancêtres coule toujours dans les veines d'un enfant. Dit Mitsuki. - Oui Mitsuki. Rien n'est réellement perdu, et rien n'est réellement crée... Tout évolue. Les hommes croient qu'ils sont nés des héros, mais ils en oublient souvent que les Betes étaient aussi humains qu'eux. Les récits ont modifié l'inconscient collectif et masquent la vérité. En réalité, nous sommes tous des descendants de Héros et de Betes. Ce qui fait qu'en nous tous coule le sang de nos ancêtres et la Force liée à eux. Mais encore faut-il éveiller notre héritage. - L'éveil ? - C'est ce qui t'arrive lorsque tu combats Miku. Ces motifs, montrent que tu t'éveilles et ils montrent que tu es une descendante des Héros. Cela fait de toi une héroïne de Quatrième Génération ce qui est une chose rare car l’éveil te vient par instinct. » Si un descendant des bêtes parvenait à s’éveiller à son maximum, peut-être pourrait-il devenir un Héros de Troisième génération. Mais là encore, c'est rare. Seule une infime partie de combattants dans ce monde a réussi à le devenir. Ils doivent être une dizaine, peut-être moins. Révélai-je aux fauves et à un Genji, qui demanda des explications. - Combien de héros pourraient se révéler à ton avis ? - Notre génération, et surtout la votre est spéciale. Qui sait ce qu'elle nous réserve ? Tout change très vite ces dernières années. Cela pourrait tripler tout comme quintupler. Ce qui est sur c'est que vous devenez une menace à éliminer... Vous voyez pourquoi les Karasu et les Sairen ont été exterminés maintenant... Cela ne fait que commencer. La guerre contre Dieu est devenue inévitable si vous voulez survivre. » Est-ce que tu nous rejoindras Genji ? - C'est une noble cause que vous poursuivez. Me dit-il avant d'ajouter : Je suis admiratif. Mais, toutes ces histoires ne sont pas pour moi. Et je ne veux pas mettre ma famille en danger uniquement parce que des gens décident si nous devons vivre ou mourir. Nous avons assez combattu et souffert. Il est temps pour nous de suivre notre propre voie. - Je vois... Acceptai-je non sans peine. Ryuusuke savait que tu serais dur à convaincre, comme ta sœur. Mais tu finiras par nous rejoindre je le sais. Par contre, si jamais vous avez un problème, n'hésitez pas à nous appeler et prenez ce sceau. Lui quémandai-je en lui proposant ce sceau de contact. D'accord ? - Promis. - Bon assez parler de Dieu, de politique et de toutes ces conneries. On a le droit à de la bouffe servie sur un plateau. Mangeons et buvons un peu. Bois cette bière. Me proposa Miku. - Je ne suis pas buveur. Mon esprit est sain tout comme mon corps. » J'eus la gueule de bois toute la soirée. Cela m’empêcha d’être à mon maximum lorsque je perdis de vue les Moujuu dans ce labyrinthe. Je me retrouvai à errer dans les dédales de bois en attente que les fauves appuient sur ce sceau. Malheureusement ils ne le firent pas. Je ne les retrouvai que lors du troisième jour de ce tournoi qui allait s’avérer éprouvant pour tous les participants...
  6. Kaname

    Seko ou L’avènement des Héros

    Chapitre quatre : La tempête venue du Sud (Fin) Pris dans la toile que l'araignée Meryl avait minutieusement tissée, les Moujuu avaient fini par se rendre à l'évidence et firent le même constat. Leur survie ne dépendait à présent qu'à un fil, tenu par l'archange qui leur faisait face. Genji, Miku et Mitsuki ne pouvaient plus faire de mouvements, prisonniers du piège tendue par leur ennemie. L'issue de cette rencontre, donnait l'air d'avoir été prévue à l'avance par la Destinée. Du moins, c'était ce que pensaient Cesare, Jin'ei et les deux autres anges qui accompagnaient leur supérieure. Ils passèrent donc à l'attaque, animés par la volonté d'en finir au plus vite avec les fauves. Mais contrairement à Meryl, femme perspicace et vigilante, ils en avaient oublié la présence sur Yuku-Shima d'un homme imprévisible et hors-destin du nom de Madara Moujuu. Si le Jaguar, instrument de la Providence et du Salut, n'avait pas fait son retour, en vérité je vous le dis, l'histoire des Moujuu aurait pris fin à cet instant. Le fauve noir, surprit tout le monde lorsqu'il intervint dans la zone et rompit la toile de fils d'acier grâce à son sabre maudit. Il suffit d'un instant et de quelques gestes de souba pour que Genji, Miku et Mitsuki ne se libèrent de l'emprise d'une Meryl irritée par l’incompétence de ses hommes... « C'est pas vrai. Vous êtes vraiment incapables de réfléchir. Je vous avais dit d'attendre que tous les Moujuu viennent ! Qu'elle hurla à ses hommes. Puis sur le même ton, après un moment de flottement, elle renchérit : Qu'est-ce que vous attendez maintenant ? Attaquez les ! » Ils s’exécutèrent alors, jouant de leurs épées, de leurs lances et de leurs poings. Qu'ils étaient rapides ces anges ! Chacun de leur mouvement offensif laissait l'impression de pouvoir tuer un homme dans la seconde. La réputation des Anges, selon laquelle ils étaient tous du Rang B minimum n'avait pas été usurpée. Nos héros les avaient déjà vu à l’œuvre lors de la bataille de Memphis. Mais les voir de près était toute autre chose... Avez vous déjà senti cette sensation de danger ? Cette sensation que peu importe la voie que vous emprunterez, celle-ci vous conduira vers une issue regrettable ? Voilà ce que ressentaient les Moujuu durant cette lutte. Tenter de prendre la fuite, les conduirait à la mort. Affronter les anges sans connaître leurs réelles capacités, les conduirait à la mort. Genji ne voyait aucune solution se profiler devant lui. Le tigre était désemparé, à bout mentalement, usé par les révélations, son rôle de leader et la crainte de voir une Meryl -pour le moment immobile- passer à l'action... Si cette fois encore, Madara n'avait pas été présent, qui sait ce qui serait advenu des fauves durant cette bataille ? Le fauve hors-destin, de par sa nature imprévisible, tenta de suivre une voie crée par son unique courage. Tout en joutant, le Jaguar analysa les forces ennemies ainsi que celles qu'il pouvait avoir en alliées. Puis, en prenant compte de toutes les informations, Madara se lança dans une troisième voie, la sienne, celle du succès. Puisque la fuite et la voie de la prudence débouchaient sur le risque de mourir, les Moujuu devraient tout simplement attaquer, sans répit ! Ainsi pensa Madara, l'homme sans crainte. Sans hésiter une fraction de seconde, dans sa brave folie, il sortit du rang formé par sa famille et fonça sur Cesare, qu'il vit comme le plus puissant après Meryl. Malgré le rang A évident de son adversaire et la facilité avec laquelle il para son katana à l'aide de son glaive, Madara lui sourit. Par son acte de bravoure, celui que personne n'avait attendu, donna aux siens la force de mettre leurs vies en jeu. Cela se fit avec son frère Genji, délesté du fardeau du leader. Le Tigre, animé par son orgueil et sa volonté de protéger les siens, fit de même et s'attaqua à Jin'ei malgré l'immense épée bâtarde que l'ange portait. Il n'y avait aucun doute sur le fait que Jin'ei était lui aussi de rang A. Les deux jumeaux cote à cote, agirent comme deux félins affamés à l'offensive d'une proie. Il fut difficile de voir qui chassait qui. Cela le fut pour Ikedi et Choo, les deux anges inférieurs qui se retrouvèrent adversaires d'une Mitsuki et d'une Miku plus que furieuses. La rage avec laquelle combattirent les Moujuu fut telle que leurs attaquants se mirent à hésiter dans leurs gestes. L'ascendant psychologique changea de camp, et avec lui, l'ascendant physique suivit. Les aciers se mirent à se heurter sans que les protagonistes n'utilisent leurs pouvoirs. Le bruit du choc des métaux se fit de plus en plus fort et le sol de plus en plus usé par la pression des pas de bataille. Tout s'équilibra, sous les yeux de Meryl, partagée entre l'amusement de voir ses proies se débattre et l’énervement de l'humiliation infligée à ses hommes. Ce qui normalement aurait du être l'affaire de trois minutes avant de terminer en carnage, dépassa la dizaine de minutes... Mais l'Archange, savait qu'avec le temps, les fauves finiraient par craquer... Hormis Madara qui semblait rivaliser avec Cesare, le bel ange à la chevelure brune, sans ressentir de contre-coup, les autres étaient en reste. Genji se retrouvait handicapé par le non-usage de son sabre contre l'immense claymore de Jin'ei, l'ange sombre. Un samouraï sans sabre perdait la moitié de sa force. L'issue de ce combat ne faisait aucun doute. Quant à Mitsuki, sa force physique avait certes grandi, mais face à un ange entraîné pour le combat tel que Choo, elle ne pouvait faire le poids. L'issue du duel entre Miku et Ikedi, restait incertaine, tant la force Vitale de la Veuve Noire paraissait sans limite. Mais malgré cela, Meryl se refusait de croire qu'un ange pouvait perdre au combat. Pourtant, le sourire de confiance de Madara, la laissa perplexe, au fur et à mesure de cette guerre qui s’éternisait seconde après secondes, minutes après minutes... Puis, enfin, vint la révélation ! L'araignée comprit que ce temps qui se faisait long, faisait partie du plan de ce Jaguar Noir à l'esprit insaisissable. Et après la révélation, l'archange eut la confirmation. Elle l'eut lorsque grâce à sa force sensorielle elle ressentit trois guerriers se diriger à grande vitesse vers la zone. Au départ intriguée, Meryl se retrouva vite effrayée lorsqu'elle jaugea la force du troisième combattant en route. Ce dernier, bien éloigné du duo qui arriverait dans les lieux assez vite, masquait sa force vitale. Cette technique, connue des grands guerriers, le rendait insondable pour l'Archange qui bougea de sa place pour la première fois. D'un coup, pressée par le temps, elle sortit sa fine épée et ses fils et passa à l'attaque. Avec sa vitesse divine qui réussit à surprendre Genji, l'araignée rejoignit la zone du tigre. Notre fauve ne dut son salut que par ses réflexes et réussit à parer la lame. Mais, la fourbe Meryl, réputée pour ses talents de stratège, ne fut guère surprise. Au contraire, elle sourit comme si tout avait été prévu par ses soins. Et avec sa dextérité effrayante, elle profita de la défense amoindrie de son opposant pour le lier à ses fils et l'immobiliser. Tout commença par le gras droit de Genji, puis ce fut au tour du gauche et finalement de ses membres inférieurs. Mais ce ne fut pas tout, le Tigre à présent dans la toile de l'Araignée, Meryl disparut pour en faire de même avec la Catin et la Veuve Noire. Seul Madara resta libre, déconcentré, à la merci de Cesare qui en avait profité pour récupérer son avantage. Les Moujuu sur le point d’être vaincus, Meryl donna l'ordre à ses hommes d'en finir avec l'aide qu'elle leur avait apporté. Ces derniers s’exécutèrent alors, mais contrairement à ce que l'Archange voulut, ils ne réussirent pas à achever leur entreprise commune... Devant leur chef, les quatre rencontrèrent des obstacles à l'apparence de deux guerriers que nous connaissons maintenant. Le premier à se heurter à eux fut Choo. L'ange inférieur se retrouva envahi par des spores qui attaquèrent ses muqueuses, le rendant inapte. Pour Ikedi, ce fut différent. Il eut l'occasion de voir le fouet qui lui lacera le visage et retira son casque. Son assaillant se mit alors entre Miku et lui avant de le gratifier d'un coup de poing bien placé qui l'envoya au sol. Puis, des flammes s’élevèrent dans le ciel avant de s’écraser au sol pour brûler la toile de l'araignée. Nos héros libérés, profitèrent de la distraction apportée par leurs sauveurs pour contre-attaquer. Et les deux jumeaux, récupérèrent leurs sabres avant de frapper respectivement Jin'ei et Cesare d'un coup de tête. A présent à six contre cinq, le combat qui s'annonçait prit une tournure intéressante. Cela pouvait se voir sur le visage des Moujuu, souriant, à l'instar de celui de Madara qui regardait ses alliés. Mais à vous qui vous le demandez, je vous le révèle. Ces sauveurs qui venaient de faire leur apparition n'était autre que Lucius le Colosse et Uma la fleur de Magnolia. Les Moujuu ainsi que leur nouvelle associée finalement réunis, se jetèrent à nouveau dans la bataille. Meryl, au tempérament fougueux, ne put contenir sa rage et fonça sur eux avec ses hommes. « - T'en as mis du temps Lucius... Constata Genji, ravi. J'ai cru que tu finirais par ne plus revenir. - Et ton frère aurait du trouver un autre vassal ? Je voulais à tout prix lui éviter une telle peine. Ironisa le gladiateur. Je m'occupe de lui Genji. Prends Meryl. - D'accord ! - Hey ! L'interpella Lucius avec l'air sérieux. N'oublie pas ce que je t'ai appris... Ne cède pas d'un seul pouce ! » Sous les conseils énigmatiques de ce gladiateur qui était devenu son frère, Genji s'interposa entre Meryl et les siens. Dès lors, une magnifique bataille se joua entre l'archange et l'héritier. Le tout se fit en deux séances de joute remarquables, auxquelles les autres membres de la famille ne purent assister que par saccades. Les échanges de coups étaient à la limite du perceptible. Les parades et ripostes de Genji étaient d'un excellent niveau il est vrai. Cependant, le niveau de Meryl, était encore bien au-dessus. Maîtresse du combat, artiste de l'art martial, elle prit rapidement l’ascendant sur son adversaire. La combinaison des fils et de son épée la rendait parfaite dans l'emploi de l'attaque et de la défense. Quand Genji abaissait son sabre, celui-ci se retrouvait prisonnier des fils et sans protection. Mais le plus fort chez l'Archange était sa faculté à jouer de ses genoux. Les langues jambes de Meryl étaient clairement un avantage dans ce duel. La première séance qui scella le combat ne dura même pas le temps que l'on puisse la décrire décemment. Genji, juste dans ses offensives basiques mais rapides, combla la distance que Meryl imposait grâce à son long corps. Finalement presque collé à elle, il rangea son sabre et enchaîna les coups de poings, de coude à une vitesse incroyable. Surprise par cette tactique étrange pour un samouraï, l'Archange en perdit sa garde et son épée. Elle se retrouva sous une avalanche de coups dont quatre qui frappèrent gravement son abdomen et son visage. Suite à l’éveil de douleurs, l'Araignée bondit en arrière pour se protéger. Mais là encore, Genji ne s’arrêta pas... Le Tigre, se mit alors en position pour la charge des fauves. Il inclina son corps vers le bas et bondit à toute vitesse en dégainant son sabre. Cette séance avait été parfaite, d'un excellent niveau. Malheureusement pour Genji, Meryl trônait à un niveau au-dessus. L'archange, malgré le trouble instauré par cette offensive sur son corps, bondit à son tour vers le Tigre et remit son long katana dans son fourreau. Puis, sans même hésiter une seule fois, elle fracassa son crane contre celui du fauve qui en tomba à genou... La charge avait été perdue par Genji. La seconde fut alors dirigée par Meryl avec un Genji groggy. Comme pour se venger symboliquement, l'archange se jeta sur lui au plus près et enchaîna les coups de poings et de coudes. Mais contrairement à l'offensive de Genji, la plupart des coups de l'ange de la mort touchèrent leurs cibles. Le sang de l'homme se mit à jaillir dans les airs. Son souffle se retrouva coupé à plusieurs reprises. Ses membres manquèrent de se briser plus d'une fois. Au bout d'une minute, l'Araignée balança ses fils sur l'homme pour lui percer la gorge, certaine de sa victoire. Cependant, contre toute attente, Genji se releva par instinct et saisit les fils. Puis, avec sa force naturelle, envoya sa foudre à travers l'arme de son adversaire qui manqua de se faire électriser. Mais ce qu'il y eut de plus effrayant à cet instant fut la force vitale que libéra notre héros. Sa puissance perturba tous les protagonistes qui s’arrêtèrent de combattre, effrayés par ce qu'ils venaient de ressentir. Et sous leurs yeux, Genji sortit son katana qui se mit à briller. De l'électricité se mit à parcourir son arme. La lame devint bleue claire, entourée d'arcs électriques. Sous les yeux d'un Lucius souriant, le chef des Moujuu se retrouva animé par cet instinct de survie que tous croyaient perdus. Mieux, il venait de récupérer cet instinct de protecteur de la famille qui lui avait permis de triompher de Madara lors de la Guerre des Fauves. Meryl en fit les frais à ses dépens quand la lame s’abattit sur elle, la foudroyant sur place. Elle tomba au sol, perdant cette séance du duel... Néanmoins, même si la douleur ressentie fut intense et l'attaque parfaite, l'Archange se releva. Pour la première fois depuis longtemps, Meryl se retrouvait dans une situation où elle allait devoir combattre sérieusement. Son regard suscita l'effroi chez les Moujuu. Il le fit également chez ses hommes, qui n'avaient jamais vu sa force véritable. Certains comme Choo, Jin'ei et Ikedi se mirent à paniquer. Cesare lui, resta perplexe devant ce tigre qui ne semblait pas apeuré le moins du monde. Dans le regard de Genji, se lisait au contraire, une détermination sans faille bien plus effrayante que Meryl remarqua... « - Tu es bien plus fort que je le pensais. Remarqua l'Araignée avec un calme olympien. *Il est sur le point de passer au second stade. J'avais raison depuis le début. Je dois les éliminer au plus vite avant que la Résonance ne s'empare de lui. * Pensa-t-elle. - Tu ne toucheras pas à un seul cheveu des miens... L'avertit Genji de sa voix la plus grave. - Ce n'est pas à toi de le décider. - Je ne céderai pas d'un seul pouce. » Et avec toute sa rage, Genji se jeta sur Meryl qui l’accueillit avec ses fils. Ces derniers attrapèrent ses bras et le ramenèrent devant son adversaire qui le brisa de trois coups de genoux. Malgré sa nature proche de l’Éveil, Genji était encore loin de pouvoir mettre une femme comme Meryl en difficulté. Mais il luttait, encore et encore, repoussant les limites de son niveau, là où l'archange haussait le sien encore et encore pour le corriger. Au bout de deux minutes durant lesquelles il atteint le maximum de son potentiel actuel, Genji se retrouva au sol, en sang, rampant pour attaquer à nouveau. Vaincu, les siens tentèrent de venir le sauver. Hélas, leurs adversaires respectifs en profitèrent à leur tour pour montrer leurs vraies forces. Presque tous se firent corriger par les anges. Seuls Miku, Madara et Lucius eurent encore la possibilité de continuer encore. Mais sans ces trois monstres, la situation sentait perdue d'avance. C'est au moment où tout espoir commença à s'envoler que la Destinée envoya un nouvel homme pour intervenir... Le troisième guerrier dont Meryl avait ressenti la présence était enfin arrivée dans cette bataille pour changer la donne. En un éclair, il apparut entre Meryl et le Tigre puis prit le blessé pour l'amener loin de l'Archange. « Et bien... On dirait que je suis arrivé à temps. » Qui était donc ce combattant envoyé par le Ciel pour sauver nos héros ? Et bien, cet homme, vous le connaissez pour l'avoir vu à l’œuvre lors de ce début de tournoi. Il s'agissait du Moine Guerrier qui s'était illustré en remportant le duel face à Tristan, le Champion des Enfers. Depuis sa victoire, il avait poursuivi les Moujuu dans cette zone sud, sans pouvoir les retrouver. Malgré l'ouverture de la boite par Madara, attirant l'attention sur nos héros, le Moine n'avait pas su profiter de l'occasion pour se rapprocher d'eux. Son pitoyable sens de l'orientation ainsi que ses lacunes dans l'utilisation de la force sensorielle l'avaient perdu dans cette foret. Si la force des Anges n'avait pas été si prodigieuse pour qu'il la ressentit, le moine n'aurait jamais pu mettre la main sur Genji qu'il convoitait tant. Quel était la raison de la venue de ce mystérieux sauveur, redouté par Meryl ? L’Araignée ne chercha pas à le savoir et envoya immédiatement ses hommes l'abattre sur le champ. Ce fut Choo qui s'attela à la tache en fonçant sur le Moine. Et en si peu de temps qu'il ne faut pour le décrire, le moine désarma l'ange inférieur d'un geste acrobatique. Tout en faisant un retourné dans les airs, il fit voler la lance de son opposant dans les airs. Mais il ne s’arrêta pas là ! Après sa réception presque parfaite au sol, qui lui valut de perdre son immense chapeau rond de paille, il fit voler Choo d'un unique coup de poing. A cet instant, l'ange sous le choc voltigea au loin, manquant de faucher Meryl qui esquiva son sous-fifre d'un pas sur le coté... L'Archange sous le choc de ce qu'elle venait de voir réalisa alors à qui elle faisait face. Le déguisement de ce moine n'étant plus nécessaire, il se dévoila à tous ceux qui pouvaient le reconnaître. Il était habillé d'une tenue de guerrier car parmi eux, il était l'un des meilleurs de Seko. Sa combinaison était une tenue de Tai Chi, avec un pantalon bleu comme la nuit et un haut blanc. Il portait des tabi. Son corps était sculpté et magnifique, sans aucune disproportion musculaire. Il était grand, un peu halé de peau. Son visage transpirait la sérénité, malgré des yeux bridés noirs qui eux inspiraient une vie de bataille. Il avait des dents d'une blancheur extraordinaire et un sourire confiant en toutes circonstances. Ses cheveux étaient noirs et courts, coupés en bol, avec une frange flottant à chacun de ses mouvements. A la vue de ce moine qui n'en était finalement pas un, Meryl avala péniblement sa salive avant de révéler son nom. Il n'y avait aucun doute. Il s'agissait bien de lui. « Le Fils du Feu de la famille Hikari. » Le Fils du Feu, l'un des hommes les plus craints du Paradis venait enfin de faire son apparition, près à s'attaquer aux anges. Toujours aussi confiant, il s'avança progressivement de ses ennemis, qui se mirent à reculer sur le même rythme. Que ce soit Cesare, Jin'ei ou bien Ikedi, aucun n'eut le courage de le charger en un contre un. Une fois rassemblé, le trio se concerta d'un seul regard. Puis, galvanisés par la détermination commune ils se ruèrent sur lui. Mais au moment d'ou ils faillirent lui porter le coup à trois, le Fils du Feu libéra sa force vitale incroyable qui paralysa tous les Moujuu présents et les anges visés. Un carnage aurait pu se dérouler si un esprit réfléchi n'était pas intervenu à temps. « Arrêtez tout de suite ! » Ordonna Meryl. Vu l'état de forme de ses hommes et le sien, il était beaucoup trop dangereux d'affronter un membre de la famille Hikari. L'Archange dit alors à ses hommes de se replier pour éviter tout problème. Dépitée, Meryl rebroussa chemin et laissa les Fauves à leur sauveur. L’échéance de leur mort n'en était que reportée. Il lui suffirait simplement de faire preuve de patience et de ruse pour en venir à bout sans risquer la vie des anges. Si l'Astre du Chaos était aussi en mouvement, il lui fallait jouer un jeu dangereux du Paradis : le jeu de la Mort. Sans plus aucun adversaire pour eux, les Moujuu se dirigèrent avec leur sauveur vers le second cercle. Il n'y eut plus aucun mot d'échangés avant la fin de ce premier jour. La méfiance de Madara envers le Fils du Feu, les retrouvailles entre Miku et Uma, le passé de Genji... Beaucoup de choses furent laissés en silence en attendant d'atteindre la foret de tous les dangers. Ce fut aussi le cas pour le reste des combattants du Sud, observés par Taijiro Saga, l'organisateur du Tournoi. Il y eut Tristan le Champion qui trouva la force de marcher malgré son sceau perdu et son orgueil blessé. Il réussit à atteindre le second cercle, tout comme Jahmal Zion, quelques sauvageons de Ravenswood et leur quatre leaders. Voilà pour cette fin de tempête qui mourut au Sud en attendant le second jour. Pour nos héros, la nuit tombée et à l'abri de tout combat, fut l'occasion pour faire le point sur leurs aventures. Tant de questions attendaient des réponses. Le passé de Genji, le torturait plus que les blessures physiques qu'il avait pu subir au combat. Perdu, à la recherche de ses souvenirs, le tigre ne à qui se confier si ce n'est une personne qui pouvait savoir par quoi il était passé. Si Genji avait connu les ténèbres, le seul membre de sa famille capable de lui parler sans concession était bien Madara. Durant leur restauration dans l'un des camps spécialement crées par l'Organisateur pour les survivants, l'héritier alla voir son frère jumeau. «- Je peux te parler ? Demanda Genji à son frère. - Non... Répondit derechef Madara, sans réussir à repousser le Tigre. - Tu étais prêt à tuer Daiji pour l’empêcher de me dire la vérité sur la Cérémonie du Sang. Analysa avec perfection Genji, démontrant qu'il était loin d’être l'ignare. Tu sais ce qui m'est arrivé. Je ne sais pas comment, mais tu étais au courant. - Et comment tu veux que je le sache alors que je ne suis revenu que l'an dernier ? Mentit le jaguar. - Je t'ai vu quand tu as affronté Raido. Tu ressemblais à la description qu'il a fait de moi de l'époque. Et à Memphis, quand tu m'as étranglé... Se remémora péniblement Genji. Ta voix et ton regard avaient changé. C'était comme si tu n'étais plus humain. Tu sais quelque chose que tu ne veux pas me dire. Ajouta-t-il avec conviction. Pourquoi je ne me souviens de rien ? - La seule personne qui pourrait répondre à cette question est morte et Shinrei l'a tué. - Père... Répondit le fauve blanc. Je n'arrive pas à croire qu'il ait pu me faire ça. - Tu as passé vingt ans sous sa tutelle et tu es encore surpris par sa perfidie ? Demanda Madara avec mépris. - Non, pas vraiment. J'ai l'impression d'avoir été dans le brouillard toutes ces années où tu es parti. Confia Genji, désemparé. Père était la seule personne à qui je rendais des comptes, à qui je voulais plaire. Mais depuis qu'il est mort c'est comme si je commençais à reprendre le pouvoir sur mes pensées et ma vie. Il a perdu tout contrôle sur moi maintenant. Je commence à le voir sous son vrai visage et je vois ce qu'il nous a fait faire. Plus le temps passe, plus je me sens comme apaisé et moins loyal envers lui. - La paix n'est pas faite pour les fauves. Trancha Madara dans la seconde. C'est quelque chose pour les faibles. Tu crois que tu vas réussir à te venger de Shinrei avec cet état d'esprit ? - Je ne veux plus me venger de Shinrei. Je n'ai pas envie de le tuer non plus. Je veux juste savoir pourquoi il a tué Père. Révéla Genji avec sérénité. Il y a énormément de secrets et de mauvaises choses dans notre famille qu'il faut que l'on déterre. Je commence à comprendre de quoi tu parlais quand on était gosses. Ajouta-t-il. Tu sais ? Le fait de pouvoir agir selon notre propre volonté ? - Le libre arbitre... Continua le Jaguar. - Ouais... Confirma le Tigre. Toute notre vie, les gens ont décidé pour nous. On n'a fait que réagir aux situations. Depuis ton retour, c'est pareil. La Basse Ville, Memphis, ce tournoi... Je veux casser ce cercle vicieux. Je ne veux pas que ce qui est arrivé à Daisuke et à sa famille nous arrive à nous aussi. Je trouverai pourquoi le Ciel nous a choisi et qui veut nous manipuler. Maintenant je reprends le contrôle. Dit-il avec la plus grande détermination. Je vais affronter Shinrei, récupérer Raido et confronter ceux qui veulent se servir de nous. » Ainsi parla Genji, sous le regard d'un Madara perplexe. En voyant son frère parler, en l'écoutant, le jaguar se retrouva accablé par des sentiments qu'il croyait perdu depuis longtemps. Malgré l'allure nonchalante qu'il tentait de conserver, l'héritier déchu laissa des souvenirs de son enfance remonter à la surface. L'amertume et les regrets s’emparèrent alors de son cœur, sans qu'il ne le voulut. Son autre Lui, qu'il croyait mort, se mit alors à penser à ce qui aurait pu se passer si ce Genji l'avait rejoint par le passé. La nostalgie et la tristesse prirent naissance chez Madara avant que les souvenirs liés à son enfer, qu'il conservait avec férocité, ne refassent surface. Le mépris, au départ chassé par les sentiments bénéfiques, revint et le Jaguar se détourna du Tigre pour voir celui qui se faisait appeler « le Fils du Feu ». Dans sa route, il passa devant Uma et Lucius, discutant de la suite des événements... « - C'est de la folie Uma. Contestait le gladiateur. Tu devrais rester avec nous. - Les citoyens de Magnolia attendent la justice. Cassius, et d'autres doivent payer pour ce qu'ils ont fait. Tout comme Arenna doit répondre de ses actes. Tenta d'expliquer la Fleur à son beau frère, avec calme. - Tu pourrais attendre jusqu'à la fin du tournoi au moins, non ? C'est dangereux. Supplia Lucius, sans succès, à en voir le sourire d'Uma. Tu es têtue comme elle... - Ça je le prends vraiment très mal. Réagit Uma en souriant avant de se faire rabrouer par Miku. - Oh ! Donc vous êtes devenus de bons amis maintenant ? S'exclama la Veuve Noire, puis sur un ton défiant toute discrétion, elle dit à Lucius : Fais gaffe mec, c'est peut-être une ruse. Vérifie si elle n'a pas mis de poison. C'est une tactique de ces femmes fourbes comme elle. - Tu devrais faire attention. Peut-être que j'ai mis du poison dans ton verre. Blagua Uma. Tu ne ressens pas une irritation au niveau de la gorge ?» La réaction effrayée de Miku se fit dans la seconde. Sans même hésiter, elle jeta son verre au sol par peur, rendant hilare les membres de la famille Moujuu. Seul Madara resta de marbre, concentré sur son sauveur, rieur comme si de rien n'était. Puis, ressentant le regard hostile du Jaguar posé sur lui, le Fils du feu prit la parole, toujours aussi souriant. Une fois sa voix entendue, tous se turent et se rassemblèrent autour de lui, curieux de connaître ses intentions. «- Je ne suis pas votre ennemi, c'est inutile de me regarder comme ça. De toute façon, même si je voulais vous tuer, je ne le pourrai pas. Il faudrait que j'attende le matin... Dit Maki avec un humour peu qui n'eut pas la réception escompté. C'est une blague. - Pourquoi vous êtes là ? Demanda Miku. - Parce que mon frère m'a demandé de venir pour vous protéger. - Meryl a dit que vous étiez de la famille Hikari. Je ne connais pas cette famille. Ça m'étonnerait qu'on les connaisse. Répondit Genji. - La famille Hikari n'est pas réellement un clan. Nous sommes plus des gens venant de tout horizon animés par un idéal. Peut-être que vous avez entendu parler des Héretiques ? - Les hérétiques ! S'exclama Mitsuki. Ce sont des hommes qui sévissent au Paradis. Mommy m'avait parlé d'eux lorsque je songeais à m'attaquer à Dieu. Madara, tu te souviens ? - Ouais. Ce sont les criminels les plus recherchés au monde car ils s'attaquent à Dieu en personne. On dit qu'ils terrorisent le Paradis et sont sur le point de renverser l'Ordre établi par Dieu. Et que leur chef, l'Astre Du Chaos, est aussi puissant que le premier Archange. »Ils ont le pouvoir de détruire le monde. - Je trouve le terme criminel un peu fort mais dans les grandes lignes c'est ça. Confirma le Fils du Feu. Nous cherchons plus à reconstruire le monde en vérité. - Pourquoi des criminels s’intéressent à nous ? Demanda encore une fois Genji. - Vous avez fait du bruit ces derniers temps. Répondit Maki. S'attaquer à l'Ordre comme vous l'avez fait, battre les Cent Epées et survivre à Meryl Campbell, il faut le faire. Du coup, les yeux sont rivés sur vous. Des gens veulent vous avoir pour alliés. D'autres veulent vous anéantir. Et mon frère, l'Astre du Chaos, ne veut absolument pas que ça arrive. - Un homme aussi puissant que l'Astre du chaos veut protéger de simples types comme nous ? C'est stupide. Remarqua Madara avec mépris. - Ryuusuke m'avait prévenu que tu serais le plus difficile à convaincre Madara. - Ryuusuke... J'ai déjà entendu ce prénom quelque part. Se rappela Miku. Ce n'est pas le nom de ton frère Genji ? - Effectivement. Ryuusuke Hikari est le grand frère de Genji et de Madara. Il est aussi l'Astre du Chaos, le chef des Hérétiques. - Seigneur, il doit être balèze. - C'est l'homme le plus puissant au monde. Sans aucun doute. »
  7. Kaname

    Seko ou L’avènement des Héros

    La suite !
  8. Kaname

    Power

    Power Genre : Drama Format : 50 minutes Distribution : Starz Projet : Power est le résultat d'une association entre la productrice et scénariste Courtney Kemp Agboh et le désormais légendaire 50 Cent, producteur lui aussi. Basée sur les séries de gangsters classiques, Power prend le parti de l'aborder du coté ghetto à l'instar des The Wire, tout en y mêlant l'ingrédient flamboyant de la gangsta-life exhibée dans le monde du rap ainsi que la folie des soaps à l'ancienne. Casting : Omari Hardwick ( For Colorend Girls, Being Mary Jane,...), Joseph Sikora (Banshee, Jack Reacher,... ), Naturi Naughton ( The Client List ), Lela Loren et Curtis "50 Cent" Jackson. Synopsis : James St. Patrick est un businessman qui est devenu le propriétaire d'une boite de nuit populaire de New York. De ce fait, le succès de cet afro-américain des ghettos en fait de lui un des grands futurs espoirs auprès de ses futurs partenaires et clients. Néanmoins, ce que tous - à part son entourage - ignorent, c'est que sous l'identité lumineuse de James St. Patrick, se cache le ténébreux Ghost, l'un des plus grands parrains de New-York. Si James gère un empire financier propre, Ghost lui en gère le parfait opposé. Le monde de Ghost est infesté de tueurs et de voleurs, prêts à tout pour devenir les Parrains de la ville. Power est l'histoire de James/Ghost qui a de plus en plus de mal à assumer sa double vie. De ce malaise va naitre sa noble quête de fuite du monde criminel pour celui des affaires licites. Mais ce que James va comprendre est qu'il va devoir faire des sacrifices à la hauteur de ses ambitions. Et il se rendra aussi compte, que le monde criminel possède peut-être moins d'ennemis potentiels que celui dont il rêve... Les Héros : James / Ghost James est le héros de la série. Père de famille honorable et businessman ambitieux en apparence, il est aussi Ghost, un impitoyable parrain de la drogue de New York. Au fur et à mesure de la série, nous verrons que James souffre de sa situation, au point de réellement avoir deux personnalités distinctes diamétralement opposées. Angela Valdez Il y a des femmes que personne ne peut oublier. Angela Valdez en fait partie. Premier amour de James, avec qui elle a vécu une passion extraordinaire, elle ne s'est jamais remise de leur rupture. Aujourd'hui devenue agent du F.B.I, on lui a confié la traque d'un parrain de la drogue, nommé Ghost. Tasha St. Patrick Tasha est, comme son nom l'indique, la femme de Ghost. Elle est son partenaire depuis le début et possède plusieurs des qualités de son époux. Tasha est ambitieuse et impitoyable. Née dans le crime depuis sa plus tendre enfance, on se demanderait si elle ne ferait pas un excellent parrain à son tour. Tommy Egan Tommy est le bras-droit de Ghost ou, si on peut le dire, son bras armé. Il a la loyauté et les talents du parfait soldat et possède lui aussi une très grande ambition. Mais contrairement à son meilleur ami Ghost, il n'est pas doté d'une vision à long terme et semble dénué de toute intelligence. Kanan Le troisième allié de Ghost après Tommy et Tasha. Kanan est celui qui a tout appris à Ghost avant de tomber en prison. Ses conseils seront d'une grande utilité au héros pour combattre la menace qui se présente face à eux. Real Ghost/The King Le principal antagoniste de la série. "Real Ghost" ou "King" apparait dès le pilot. Machiavelique, ambitieux et impitoyable lui aussi, il est celui qui se cache derrière les attaques que subissent les alliés de Ghost. Personne ne sait qui est cet homme ou cette femme, ou quelles sont ses motivations réelles. Tout ce que l'on sait, c'est qu'il est bien décidé à prendre le contrôle de la ville et à détruire l'empire de Ghost et de ses partenaires. En Définitive ( Pourquoi je vous invite à regarder ) : - C'est bien fait, c'est bien joué. C'est du Starz tout simplement. - Le parti pris de l'histoire et de la réalisation sont assez bons. C'est très tape à l'oeil, on se croirait dans un clip gangsta rap. Mais en plus du coté visuel, il y a un mix parfait entre le drama sérieux et le drama soap au niveau des complots, des trahisons et des situations. - Pour ceux qui aiment la black music, il y a vraiment de quoi apprecier l'ambiance musicale de cette série. - La saison 1 ( comme toutes celles des chaines câblées ) n'est qu'un prélude à la réelle histoire qui débutera dans la 2. Si vous avez aimé le début, vous aimerez surement la saison de cette année. - Parce que Real Ghost est tout simplement énorme. C'est l'un des meilleurs vilains de ces dernières années.
  9. Kaname

    Les enfants des neiges [Naruto] (déconseillé aux -12)

    Tu exploites au maximum le délire steampunk de Naruto. C'est un retour vraiment particulier car tu nous poses la nouvelle intrigue avec un retour sur les personnages, donc sur Ensei et Bangezo. J'ai aimé la manière dont tu as réussi à gérer le tout dans ce chapitre. La structure est très particulière et c'est là qu'on remarque que le chapitre de l'arc précédent n'est que la première partie de celui-là. En réalité, l'arc 6 et l'arc 7 sont un même arc scindé en deux et ce chapitre est celui qui devait servir de lien. On a commencé avec un Ensei de retour, un peu indigné par la "trahison" de Bangezo qui était sur le point d'annoncer la fin de leur collaboration. Tu as repris à cet instant précis dans ce que je croyais qui serait une séparation à l'amiable. Mais voilà, dans la seconde partie du chapitre tu enchaines avec le projet de Bangezo. C'est là que nous croyons voir un homme totalement différent. Et pourtant, il n'y a aucune différence avec celui qui s'était présenté quelques arcs plus tôt. Nous ne pouvions simplement pas le voir, tout comme Ensei. Mais au fur et à mesure que tu nous présentes ses créations, comme Ensei, on se rend enfin compte de la réelle dangerosité de cet homme. C'est cette réalisation que tu vas sur la troisième partie du chapitre : Ensei. L'enfant a réellement muri depuis quelques temps. Là ou on pensait qu'il allait somber dans une spirale de violence, dans le seul but d'imposer sa volonté, il commence à réaliser et à prendre en compte les dommages collatéraux. Il dose sa folie des grandeurs, là ou celle de Bangezo n'est tout simplement contrôlable. Et vient la conclusion. La séparation des deux hommes a bien lieu, mais seulement au point de vue idéologique. Les deux n'auront maintenant aucun choix si ce n'est celui de les confronter... Le combat entre Bangezo et Ensei est inévitable dorénavant. Mais comment le héros va faire alors qu'il n'a aucun homme à ses cotés pour contrer cette menace ?
  10. Kaname

    Shiro Heiwa

    Tu es un homme sans cœur @Haar. L'histoire de Kuro, bien qu'hyper mystérieuse me plait vraiment beaucoup, plus que l'arc qui lui été consacré bizarrement. J'ai vraiment envie de voir où il pourra aller, surtout si Reigna entre en action. Sois confiant en lui @Haar. Pour la partie Reigna, c'était bien de voir Risana enfin échanger avec le Raven. Les intéractions entre les deux personnages sont vraiment bonnes. Ils sont beaucoup plus proches qu'ils ne le pensent. Sachant que les deux sont dans le top 5 des plus forts de leur section, on va droit vers une confiance et un respect mutuels. On ne sait toujours pas ce que les hommes en blanc leur réservent. j'espère qu'on le saura bientot, d'ici deux ou trois chapitres. Pour Shiro, on peut constater qu'il y a quelque chose qui s'est cassé dans cette classe, non pas au niveau des liens mais c'est la première fois que nous sommes autant focalisés sur Lin. J'espère que l'on retrouvera les autres assez vite car les personnages de Shiro sont vraiment géniaux lorsqu'ils sont ensembles. Nico a réussi à trouver le code, c'est un génie, c'était évident. Alex et Annie sont un peu en retraits, ce qui nous pousse à douter de leur allégeance. Lin a réussi à canaliser sa colère, le voilà revenu celui qu'il était avant. Ça fait du bien de le voir comme ça. Quant à Lars, il continue de faire ce qu'il sait faire : s'amuser et surtout surveiller. C'est le meilleur allié de nos héros. Et si ces derniers chapitres ont apporté quelque chose de bon aux persos de la classe c'est grâce à lui. Reste à voir à quel moment crucial il interviendra. Chapitre de transition, bientôt les choses sérieuses démarrent. Soyons patients. Et euh... Bon retour.
  11. Kaname

    Last Heart (Projet de mangas amateur)

    On ne change pas les classiques. Les combats sont maintenant plantés ce qui nous laisse trois chapitres avant la conclusion de cette histoire. C'est bizarre mais j'ai senti les vilains un peu en retrait cette fois pour laisser place aux héros. Certains ont réussi à livrer ce dont ils étaient capables et leur manière de réagir sous la pression. Déjà, la personne qui m'a déçu est bien entendu Xeno, qui a encore du mal à s'assumer en tant que sauveur. L'homme est tiraillé entre son coté paria et sa volonté de venir en aide à Yorena. Seulement voilà, ce genre de dilemme, il ne peut les avoir dans le feu de l'action. Il met en danger tout le monde alors qu'au fond ce n'est pas son souhait. Son individualisme pose problème. Aurore réussit toujours à s'imposer, je la porte encore en haute estime. Quelle surprise de voir Hevan se faire le meneur du groupe. Je n'imaginais pas Lyra contre lui et pourtant. Pour le coup, j'ai l'impression que Yorena va enfin commencer à se battre comme lorsque sa mère a rendu l’âme. Seul toi connait la suite de cette histoire. On avance à l'aveugle. Je suis vraiment intéressé par la conclusion, plus que les combats, ce qui est un peu étrange...
  12. Kaname

    Alestan - La légende des sept sabres

    Je commence à rattraper le tout. J'ai encore quelques semaines de retard comme à mon habitude... Et toi tu continues à pondre des chapitres avec une bonne dynamique comme à ton habitude. Le début de l'arc 3 est assez particulier car ton style l'est aussi. Chaque arc est centré sur un personnage, et donc sur une histoire qui nécessite une exposition. Du coup, avec William, je m'attendais à ce que l'histoire débute rapidement, mais tu m'as surpris de bien des manières. On savait qu'Alestan finirait par arriver, mais quelle surprise de voir que William et lui sont meilleurs amis. Ajoutons à ça son lien avec la famille royale, tu as eu deux fois plus de choses à introduire mais c'est réussi car tout semble normal. On a l'impression que l'on connait le trio Caelis - William - Alestan depuis le début de l'histoire alors qu'ils ont été introduit dans cet arc. J'ai adoré le début de l'arc, jusqu'à la virée en perce-neige à laquelle je me suis arrêté. Et même si j'ai trouvé une partie de cette série un peu lente pour en venir aux faits, je suis content d'avoir encore quelques éléments que tu nous donnes. On a une idée de ce que tu avais déjà dit. Les Sept Sabres et leur porteurs ne doivent absolument pas se rencontrer s'ils ne veulent pas détruire le monde. Pourtant, leur rencontre est inévitable. Le rêve que tous ont partagé laisse songer qu'ils font partie d'un tout. Donc, il se pourrait qu'ils aient des pouvoirs pouvant dépasser la simple utilisation de leurs sabres... Peuvent-ils communiquer entre eux ? Peuvent-ils lire dans les pensées des autres ? Voilà les questions que je me pose. Pour Alestan, on voit que la pipe appartient à la fille de Masamune. Cela reste à confirmer mais William est au courant de l'histoire. La guerre arrive, j'espère que ça ne soldera pas par une tragédie mais on ne sait jamais. Il faut vraiment que je rattrape tout ça.
  13. Kaname

    Game of Thrones [Serie TV SAISON 8] (2)

    En réalité, il y a plusieurs références dans ce sketch. Quand Jon spécule sur sa mère, ils nous font du troll pour bien nous faire comprendre que l'on ne saura pas avant un moment. Mais la phrase de Jon, la toute dernière, quand il dit : "J'adore ce film !", il parle du film "Vous avez un message" qui est une autre référence à la théorie selon laquelle Jon serait un Targaryen. Le film "Vous avez un message" est un film romantique qui parle de deux propriétaires de librairies qui se font la guerre : Joe et Kate. Joe tient une puissante chaine de distribution de livre qui écrase toute concurrence y compris celle de Kate qui en tient une plus modeste. Les deux se haïssent en public sans savoir en réalité qu'ils échangent des mails amoureux entre eux sous des pseudonymes. S'en suit toute sorte de péripéties mais comme dans tous les films romantiques, ils finissent par découvrir leur secret commun, quittent leurs conjoints respectifs pour se mettre ensemble et vivre le grand amour. Le film a beaucoup de similitudes avec la théorie qui raconte que Rhaegar Targaryen, alors héritier de la plus grande maison de Westeros, serait tombé amoureux de Lyanna Stark, d'une maison moins prestigieuse. Le Prince aurait quitté sa femme pour vivre le parfait amour avec la louve du Nord. D’où le gag "J'aime ce film" de Jon. Ils en jouent de plus en plus mais bon, seul Martin connait la réponse.
  14. Kaname

    True Detective

    C'est cool. T'es le premier à avoir fait un bilan aussi nuancé de cette série. Si je peux juste présumer sur les raisons de ton incapacité à formuler ton jugement, je dirais que c'est parce que tu t'es vraiment intéressé au fond de la série. Peut-être que tu préfères le fond, le scénario, à la forme de True Detective qui mise avant tout sur cela. Dans True Detective, l’enquête et l'histoire en elles-mêmes ne sont pas importantes. C'est secondaire, voire même tertiaire en réalité. La principale qualité du show et son seul but sont de nous balancer un hommage au polar des années 40 à 60 en les transposant à notre époque. On est plus proche d'un L.A Confidential, que d'une histoire policière à proprement parler. True Detective est une histoire de flics, avec des personnages torturés et complexes, comme pour les romans d'Ellroy qui traitent de ces époques. Du coup, la série mise sur les acteurs et leur jeu en premier. En second, elle est là pour nous donner une mise en scène marquante. Je ne suis pas un fan de ce principe des séries qui se reposent avant tout sur la forme pour au final nous donner du vent. Cependant, True Detective ( malgré une HBO en chute libre ) arrive à se détacher du lot. Et je pense que cela est du à son format très court et surtout justement à ce changement de personnages à chaque saison qui fera en sorte que l'on ne se lasse pas. Notons aussi que la série a été l'une des rares contemporaines à avoir traité le sujet de la pédophilie d'état et de l'occultisme ( cas avérés dans la vraie vie ) même si le tout se fit en surface, c'est toujours bon à prendre. C'est réjouissant de lire ça. Je n'étais pas de ceux qui craignaient pour les performances des acteurs ou la mise en scène. Je ne me fais toujours pas de soucis. Par contre pour ce qui est du scenario, mes craintes n'ont pas changé et la dernière partie de ton commentaire ne m'a pas rassuré. Mais bon, comme je l'ai dit, l'histoire dans True Detective passe en troisième plan.
×