Jump to content

Ryu-Hayabuza

Members
  • Content Count

    52
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About Ryu-Hayabuza

  • Rank
    Pirate
  1. Les émotions dégagées successivement par Gon, Pitou et Kirua dans cet épisode sont remarquablement retranscrites. L'ost, les voix, l'expression des visages et des corps (les tremblements de Kirua quand Gon lui a reproché son calme !), l'atmosphère générale... bref du grand art. Après hunter x hunter, que le shonen repose en paix !
  2. Le paranoïaque Werefin m'éclate bien perso. Il apporte un zeste de piment supplémentaire à cet arc. J'ai bien aimé également le passage où Méléoron laisse Shoot à son sort, parce qu'il le faut.
  3. L'épisode 114 est dans la lignée des précédents : du très haut-niveau, classique maintenant . Le sacrifice de Shoot est le moment fort, on ressent l'intensité et la violence de son combat avec cette attachante brute de Yupi. L'effet lors de l’apparition du dragon de Zeno est aussi très réussi. À noter qu'une fois de plus la précision des explications ne laisse rien au hasard, l'action qui se déroule sur plusieurs plans est toujours intelligible.
  4. J'ai trouvé l'épisode très bon même s'il est moins spectaculaire que les deux précédents. J'ai vraiment apprécié le dévouement de Kirua pour Ikalgo, leur relation est superbe. On voit très peu Werefin mais son sens de la déduction est vraiment génial, il comprend tout avant tout le monde. Par contre je suis d'accord pour dire que Pufu est agaçant quand il se lance dans ses délires poético-fanatique. Son face à face avec Moreau promet beaucoup mais rien ne vaut Meruem vs Netero !
  5. Pour la scène où Nétéro et Zéno restent immobiles devant le roi, la surprise est importante car ils s'attendaient à rencontrer une bête sanguinaire. Or le roi témoigne tellement de compassion et de dignité pour Komugi que Zéno et Nétéro ne peuvent l'attaquer. Leur sens de l'honneur les en empêche, et s'ils le faisaient représenteraient-ils toujours le "bien" contre le "mal" ? Voila comment j'ai compris cette scène. L'instinct de combat de Gon m'a impressionné, face à l'adversité il a su prendre la meilleure décision et cela avant des hunters plus expérimentés que lui. Sinon Choi Dal Dal je pense que le roi a été pris de surprise tout simplement par cette attaque. Car s'il est surpuissant, il n'est pas non plus infaillible. Et ses adversaires sont assez redoutables !
  6. Que dire de plus si ce n'est que cet épisode repousse tous les standards de qualité du genre shonen : l'exaltation de Pitou et de Shoot: la détermination de Gon et de Yupi; la compassion de Zeno et de Nétéro; le dévouement de Meruem pour Komugi... que de frissons ! La narration omniprésente gênera certains mais pour moi elle est indispensable pour bien saisir tout ce qui se déroule. Ce manga est tellement profond et complexe que ces explications sont nécessaires à notre confort. Ah oui, et c'est tellement bien écrit que j'en redemande.
  7. C'est une sorte de monologue assez déconcertant qui permet à Togashi d'expliquer la relation qu'entretiennent Zeno et Nétero. Au premier visionnage, je pensais qu'il briefait Silva sur la force de Nétero avant qu'ils n'interviennent dans le château.
  8. Episode de pure folie, proche de la perfection. Le dragon de Zeno, la physionomie et l'instinct de Pitou, la technique de Netero, les explications apportées avec minutie, la détermination de Gon, la sollicitude de Kirua, le souci du détail,... Mais après Hunter x hunter, que peut encore offrir le shonen ?
  9. Oui une tempête de dragons que j'attends avec impatience depuis plus de 3 ans !
  10. Le dernier épisode était un peu moins bon que les précédents mais le suivant risque de faire très mal. D'ailleurs dès le prochain épisode, l'arc entre dans une toute autre dimension !
  11. Oui il s'agit bien de l'aura de Pufu qui le détruit et non de Pito.
  12. Le en de Pitou l'aura complètement ébranlé, la crainte a détruit toutes les certitudes qu'il avait en sa force face à ces monstres. Il est anéanti et son doubleur est juste génial lorsqu'il joue le dépressif.
  13. La scène finale retranscrit bien l'enjeu au travers des pensées de chacun des protagonistes de l'infiltration. Bon épisode mais dès la semaine prochaine on passe aux choses très sérieuses. L'entrée en matière de Werefin, voila ce que j'attends le plus.
  14. Bonne idée ce topic des tops, dommage qu'il n'y ait pas de centralisation de tous les tops. J'apporte ma contribution avec mon top roman (pas d'essais ou autres donc). 1 - Illusions perdues de Balzac (apprentissage de la lucidité) 2 - Les misérables de Hugo (ses incroyables qualités narratives l'emportent sur ses défauts et ses longueurs) 3 - Germinal de Zola (les prolétaires exploités et le grand capital qui se goinfre) 4 - Le père Goriot de Balzac (ou comment ne pas éduquer ses enfants) 5 - Dix petits nègres d'Agatha Christie (parce que j'ai réussi à trouver le tueur avant la fin !).
  15. Le rythme de cet épisode est très bon. On sent bien la tension et l'importance de l'infiltration que mène Nov dans le château pour préparer la vraie infiltration. J'ai vraiment apprécié ce passage en attendant le 106. Sinon le duel Meruem-Komugi prend de l'ampleur, et la réaction des gardes montrent bien qu'ils commencent à comprendre qu'il ne s'agit pas que d'un simple divertissement. Le roi surpuissant est en difficulté face à cette faible créature. Togashi aurait pu être un grand écrivain !
×
×
  • Create New...