Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Furet

Members
  • Content Count

    428
  • Donations

    0.00 EUR 
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Furet

  1. Ubel Blatt: Voila que sa fait une heure que je suis tout seul devant la queue de la japan expo 2008, en plein soleil, quand une jeune représentante de Ki-oon, m'offre un petit cahier de 24 pages avec un chapitre du tome 0 (oui, j'ai été surpris aussi) de Ubel Blatt : le nouveau "délire de Square Enix". Mes impressions : Une fois le tome complet je me plonge dans un excellent premier tome. Une prophétie, des anciens héros, des fantômes du passé qui ressurgisse et l'avènement d'un nouveau héros. Jusque la rien de bien innovateur, mais je continu parce que bizarrement je me sens attiré par le héros. Un gamin elfe avec belle balafre sur l'oeuil gauche qui est soupçonné d'avoir éliminé 100 méchants en quelques secondes. Au bout de 25 pages notre héros tente une approche physique avec une sympathique jeune fille et au bout de 50 pages le premier "gros" méchant est dézingué. Il m'a l'air d'avoir un cadence rapide ce nouveau mangas. Les protagonistes apparaissent au fur et a mesure et la trame de l'histoire se met en place. Le tome 0 se termine sur des révélations sur l'identité de notre héros ainsi que l'explication de sa quête. L'histoire : La légende raconte que pour lutter contre une terrifiante armée des ténèbres, l’empereur missionna 14 vaillants guerriers à qui il confia 14 lances sacrées. 3 d'entre eux, “les glorieux guerriers sans retour”, périrent au combat. 4 autres, surnommés “les lances de la trahison”, furent exécutés par leurs compagnons pour félonie. Les 7 derniers accomplirent leur mission et furent accueillis en héros à leur retour. Mais 20 ans plus tard, des rebelles baptisés eux aussi “les lances de la trahison” défient de nouveau l'autorité de l'empire… C'est a ce moment la qu'apparaît un mystérieux jeune elfe, nommé Koïnzell, qui semble être le héros d'une prophétie, censé ramené la paix sur l'empire. L'auteur : Etorouji Shiono est un jeune auteur-phare de Square Enix avec sa série Übel Blatt. On lui doit également plusieurs one-shots, Extra Existence, Broken Blood, Necossas : Six. Il fut le premier surpris lorsque Square Enix lui proposa d'écrire un manga d'heroic fantasy a l'ambiance sombre. Aperçu : Le chapitre que j'ai obtenu à la japan expo est dispo ici : http://www.ki-oon.com/?what=serie&page=views&id_serie=36 Parution : 9 tomes sortis : Tome 00 : D’après la légende, en l’an 3968, l’empereur de Szaaland confia à 14 braves guerriers 14 lances sacrées pour repousser les forces de Wischtech. Parmi eux, 7 seulement, les 7 héros de la patrie Sahrandien revinrent avec les honneurs. Pour les 7 restants, 3 moururent au combat (les glorieux guerriers sans retour) et 4 furent assassiner pour haute trahison (les lances de la trahison). 20 ans après, les 7 héros eurent à leur charge le contrôle d’un territoire. L’ensemble de ces territoires est appelé la région « Helden Strasse », la route des héros. Un peu plus tard, les « lances de la trahison » censés avoir été supprimé refont surface. Ils se font connaître comme « l’armée des ailes noires et de l’épée » à cause de leur emblème. Face à ces rebelles du royaume, les seigneurs féodaux des territoires frontaliers se font massacrer. Désormais « l’armée des ailes noires et de l’épée » s’enfonce vers les terres des héros. Mais une province fait de la résistance. A Gormbark, une province frontalière, un jeune garçon muni d’une épée noire fait en une nuit lunaire 100 victimes parmi les rebelles. Ce jeune garçon à l’air angélique n’est autre qu’« Ascheriit » le maître de l’épée revenu d’entre les morts avec une nouvelle apparence et un esprit de revanche insatiable. Cet elfe, qui a mis 20 ans à se régénérer voient d’un très mauvais œil ces 4 chefs rebelles prônant le pouvoir et salissant l’image des vrai « lances de la trahison ». Ces chefs rebelles sont alors tour à tour massacrés par un être assoiffé de revanche qui puise toute sa force et sa technique de combat dans les rayons lunaires. Désormais il part seul aller rendre visite à ses 7 anciens compagnons d’armes. Tome 01 : Koïnzell arrive à la ville frontière de Rielde Velem. Une ville monastère ou les moines ont le pouvoir. Ces derniers, dont la corruption semble être la religion, ont pour mission de protéger la frontière et d’exécuter froidement sur la place publique tous les clandestins qui oseraient passer de l’autre côté. A la tête de ses moines, se trouve Rasheb lui-même sous les ordres du comte Schetemwölech, l’un des 7 héros. A son arrivée en ville, Koïnzell rencontre Peepi et Vido. Tous deux ont aussi la ferme intention de passer la frontière avec les risques que cela encours. Vido afin de finaliser une transaction va amener Koïnzell à rencontrer un passeur. Koïnzell va alors servir de valeur marchande en nature pour payer le voyage. En plein ébats sexuels avec Altéa, les moines soldat font une descente dans la taverne qui se situe dans les restes de la citadelle souterraine. Rasheb y soupçonne des passeurs. Tout cela se termine en bain de sang. Alors que les moines en lambeau sont éparpillés un peu partout, Altéa montre un passage secret à nos 3 clandestins Koïnzell, Peepi et Vido. Cette traversée va conduire nos compagnons vers le navire qui fera escale quelques instants avant de passer la frontière. Au bout de leur chemin ils tombent sur un véritable monstre. Celui-ci exterminé, Altéa et les 3 clandestins tombe maintenant sur un ancien passeur à l’épée magique. Mais le combat tourne court à l’avantage de Koïnzell qui réussit à dévié sa puissante attaque. Tout à coup, le demi-elf voit le sol s’effondré à ses pieds et se retrouve dans la salle la plus profonde du monastère. Il profite de cette opportunité pour aller briser le sceau du monastère. Ce sceau fut scellé à l’époque de la grande guerre il y a 23 ans par Ergnach une « glorieuse lance sans retour » afin de construire un mur qui repousserait l’intrusion ennemie Wischtech. Cette disparition du sceau emporte avec elle la citadelle tout entière… Pendant ce temps Vido, Peepi et Altéa arrive à voler un navire et sont bientôt rejoins par Koïnzell qui monte un dragon volant. A l’horizon, dans Mollan, le plus orientale des comtés dirigés par les 7 héros, se profile côte à côte les illustre sauveurs de l’empire. Tome 02 : Koïnzell traverse la frontière qui le mène sur le comté de Mollan dans le camp temporaire des 7 héros. Il tombe face au marquis Glenn, la figure emblématique des héros. L’homme qui a balafré l’œil gauche d’Ascheriit il y a plus de 20 ans et dont Koïnzell garde toujours la trace. Face au marquis, Koïnzell tente de l’abattre mais il se trouve totalement paralysé. Face à cet affront que le peuple condamne haut et fort, le marquis Glenn fait preuve d’une grande clémence en laissant libre ce jeune garçon. Alors que Koïnzell erre d’un air complètement déboussolé, il se fait soudainement happé par un loup volant. A son bord, se trouve Ato qui désire sa mort, une jeune fille dont le frère aîné a été « expérimenté » par Güsstav, une rebelle qui se faisait passé pour une ancienne « lance de la trahison ». Après un atterrissage mouvementé, Ato profite de l’inconscience de Koïnzell pour lui porter le coup de grâce mais la jeune Peepi s’interpose. Elle est rejointe par Vido et Altéa. Sous sa tenue noire de vengeance, la princesse Ato est vite démasquée par Vido. Elle lui apprend que son frère, l’altesse Krato est décédé récemment et qu’elle en veut à Koïnzell qui n’a pu le sauver. Ils rejoignent finalement tous ensemble le village relais d’Ahadod-Schado. Peepi y fait la connaissance de Zephy, un enfant de la même race qu’elle. Il lui propose de se joindre à lui et à sa famille en direction d’un tout nouveau village. Une famille parmi tant d’autre qui s’est trouvée sur ce comté grâce au travail clandestin d’Altéa. Désormais de l’autre côté de la frontière, Vido a besoin de toute la force de Koïnzell pour retrouver la princesse Sharen, la fille aînée d’un chef de tribu de Kscharlundo. Vido lui servait alors de garde du corps quand elle fut kidnappée par des types agissant au nom du comte Schetemwölech. Mais Vido finit par tomber sur Gueranpan, chef de brigade de l’armée du comté, l’homme qui aurait embarqué Sharen. Après quelques scènes d’actions mouvementées avec une brigade se disant travailler pour Fargo le lieutenant de l’armée du comté et grand frère de Gueranpan fait son apparition remettant de l’ordre autour de lui. Il remercie Koïnzell de son acte de bravoure pour avoir éviter que ne se salisse l’image du comte Schetemwölech. Désormais Vido obtient la promesse du lieutenant qu’il pourra revoir la princesse. Mais arrivé à la résidence du maire avec Ato, les choses semblent prendre une mauvaise tournure… Tome 03 : Au pied de la résidence du maire, Vido et Ato se retrouve dans un piège tendu par Fargo. Ce dernier profite de cette embuscade nocturne pour aller rendre visite à la famille de Zephy. Une fois sur les lieux, il profite du sommeil des habitants pour assassiner froidement les parents de Zephy qui prennent désormais l’apparence d’un monstre. Alors que Zephy et Peepy sont en danger, Koinzell, « l’homme à l’épée noire » arrive juste à temps pour stopper les agissements sanguinaires de Firgo. Celui-ci se retrouve maintenant avec le bras droit tranché. Alors que sa dernière heure semble venu, le peuple se réveille et le sauve d’une mort certaine. Koinzell entretemps rejoint par Vido et Ato, face à un peuple hostile qui croit en ses hauts représentants du royaume, n’ont d’autre choix que de prendre la fuite en loup volant. Désormais, Koinzell n’a qu’une seule hâte : se rendre au château du comte Schetemwölech pour commencer sa terrible vengeance. Nos mêmes compagnons prennent la route du château du comté. Ils sont attendus par une défense bien préparée et très bien organisée. D’autant plus qu’ils doivent faire face à une arme magique. Une arme au « souffle du tonnerre » qui a jadis fauché la grande armée des ténèbres de Wischtech. Encerclé tout azimut par des dragons et dans la ligne de mire de l’arme magique, Koinzell vire droit vers cette arme destructrice. Mais cet « Ascheriit » connait bien cette arme pour y avoir travaillé dessus. Après une énorme déflagration, lui et ses compagnons Vido et Ato se retrouvent dans un passage secret les amenant directement au châtelain. Ils tombent avant sur Gueranpan qui a tout vu de ce qu’a fait son frère. Il décide donc d’amener Koinzell et ses amis vers la chapelle, le refuge du comte et de fargo, un lieu ou sont amenées des filles innocentes telles que l’a été conduite la princesse Kscharlundo. Avec la ruse, Ils réussissent à rencontrer Fargo. Ce dernier furieux embroche son propre frère. Sous sa cape, à la place de son bras droit, sors des filles à moitié morte ! Tome 04 : Le combat fait rage entre Fargo au bras droit armé de jeunes filles et Koïnzell qui ne peut pas utiliser son épée noire dans les espaces confinés ou il ne se sent pas à l’aise. C’est avec l’aide de Gueranpan qu’il réussit finalement à porter un coup d’épée entre les 2 yeux de Fargo. La route leur est désormais ouverte pour rencontrer le comte qui détient prisonnière Sharen, la semi-elfe de Kscharlundo aux cheveux bruns. Pendant qu’Ato et Vido s’occupe de libérer Sharen, Koïnzell doit affronter le comte Schetemwölech dont les membres ont été fortifiés par l’apport d’innombrables filles semi-elfe. Alors que le comte comprend qui il a véritablement en face de lui, il se fait surprendre par la technique « des ailes noires ». Koïnzell a maintenant à ses pieds l’homme qui y’a 20 ans lui avait arraché le bras droit au fond de la forêt de la mort. Ato et Vido comprennent désormais qu’en fait Koïnzell est Ascheriit, l’une des « lances de la trahison ». Alors que le semi-elfe est prêt à faire sa première victime de sa liste vengeresque, le comte est sauvé par des filles guerrières à demi inconscientes. Mais peu importe Koïnzell trouve toute la force nécessaire pour renverser la situation grâce à ses ailes gigantesques et faire ainsi sa première victime d’une longue liste. Alors que le château sombre sous les eaux, Gueranpan, trop nostalgique décide de rester sur les lieux avec son « grand frère » qui l’avait débarrassé de son statut de marginal pour faire de lui le chef d’un peloton de combattants. Alors que tout le peuple du comté de Mollan pleure son défunt héros, nos compagnons de voyage se regroupe tous ensemble sur une vallée. En contrebas sont enterrés le comte Schetemwölech (dont le corps n’a pas été retrouvé) et le capitaine Fargo, parmi les vaillants guerriers morts sur le champ de bataille. Mais vient le temps des séparations. Koïnzell qui souhaite faire route seul est accompagné par la princesse Ato. Tome 05 : Suite à la mort d’un des héros, l’empereur de Szaaland, Largor III, convie les 6 derniers héros dans son château.. Il leur annonce que la prophétie que le château de Mondenbürg avait prédit est en train de se réaliser plongeant ainsi tout le royaume dans un grand désarroi. Au sortir de cette réunion, le comte Barestar sait qu’il est d’un point de vue géographique la prochaine victime ! Koïnzell est maintenant arrivé dans la ville libre de Jullas-Abllas dans le comté de Lemda. Il n’en faut pas longtemps pour faire parler de lui et Barestar est déjà au courant de ses faits meurtriers sur son territoire. Koïnzell déguisé en jeune fille croise furtivement un jeune combattant à l’aura particulière. Un jeune homme du nom d’Ikfes et proche de Rosen venu le chercher pour rencontrer Glenn. Durant le voyage, Rosen lui raconte qu’il a dépêché dans la ville libre 4 talentueux chevaliers (Elsaria, Ertzen, Daliste et Kalkriss) pour arrêter le semi-elfe. Prétextant un incident dans la taverne entre un rebelle et un soldat, l’armée du comté encercle désormais la ville libre dont les maires sortants ont toujours tenues à faire respecter cette liberté déclinant toute idée d’ingérence par les seigneurs féodaux. Les premiers bombardements commencent mais Elsaria, membre des chevaliers des 7 lances et fille d’un prince électeur s’interpose. Après une discussion houleuse, il tombe sur un accord : elle et les 3 autres chevaliers qui l’accompagnent ainsi qu’une quarantaine de soldats seront sur le coup pour attraper Koïnzell. Pour ce faire, l’un des 4 chevaliers fait appel à un sylfe, une petite créature capable de ressentir la puissance du sang d’un haut elfe. Grace à cela, il ne faut pas longtemps aux chevaliers pour retrouver la trace de Koïnzell. Le combat fait déjà rage. Entre temps, Glenn charge Ikfes d’une mission : la tête du rebelle. Dans sa lutte, Koïnzell est appuyé par Ato qui se donne à fond. Mais en réalité elle est un poids pour Koïnzell qui ne peut se battre comme il le veut. Ils arrivent finalement à s’enfuir en prenant une embarcation… Mais le semi-elfe ne reste pas caché très longtemps. Il repart seul croiser le fer. De son côté Barestar ne supporte plus les agissements secrets de Glenn et de sa milice personnelle. Il ordonne ainsi la destruction pure et simple de Jullas-Abllas ! Tome 06 : Koïnzell est de nouveau à la lutte avec les 4 chevaliers. En grande difficulté, il est rejoint par Ato toujours blessé de son précédent combat. Malgré ses blessures, Ato donne tout ce qu’elle a au combat. L’issu de ce dernier est alors entravé par un bombardement de l’armée du comte Barestar qui à l’intention de prendre le contrôle de la ville libre et par la même occasion d'exécuter son maire. Alors que l’armée est en train de saccager la ville et d’exécuter des innocents sous les yeux impuissants d’Elsaria et de ses compagnons d’armes, Koïnzell fait une entrée remarqué en infligeant une sévère correction à quelques soldats trop peu scrupuleux. C’est maintenant au tour d’un petit groupe de soldats que le semi-elfe fait part d’une réelle démonstration de sa technique de combat à l’épée. Tout cela finit en bain de sang à l’avantage de Koïnzell. Pendant ce temps les citoyens en arme et la milice de la ville unissent leur force pour combattre les forces ennemies qui osent remettre en cause la politique de la ville libre Jullas-Abllas. De son côté Koïnzell commence à fatiguer au nombre de soldats de cette grande armée qu’il doit affronter seul. Heureusement il est rejoins à temps par Ato qui a pu récupérer rapidement de ses blessures grâce à l’effet bénéfiques du sang de Koïnzell. Ils peuvent maintenant compter tous deux sur les 4 chevaliers qui ont décidé de s’attaquer à ceux qui opprimaient le peuple. Face à cette contre attaque punitive, l’armée du comté déserte le champ de bataille laissant le chef des armées Varguë seul face à la colère du peuple. Mais voilà qu’une lumière puissante perfore le ciel pour tomber sur la ville libre et entraîner avec elle une vaste traînée de destruction. C’est Barestar en personne qui monte au front avec son château volant. Koïnzell décide de prendre son courage à deux mains et d’aller débarrasser, à l’aide de son épée noire, les forces alentours constitués de dragons volants. Face à cet acte de bravoure, le peuple de la ville libre considère Koïnzell comme son héros. Si près du but, le semi-elfe met le cap droit sur le château. Quand au navire de Glenn dont voulait s’emparer Barestar, il est aux mains des 4 chevaliers de l’ordre des chevaliers des 7 lances. Tome 07 : Ato et koïnzell volent à dos de dragon vers le château volant du comte Barestar. Manquant plusieurs fois de se faire pulvériser par la grosse arme magique lumineuse du château, Koïnzell arrive sur les lieux. Pendant ce temps, Elsaria et les 3 autres chevaliers à bord du vaisseau flambant neuf de Glenn mènent une sévère contre attaque sur le château du comte avec de puissants tirs de canon. La forteresse éventrée montre maintenant des signes de faiblesses. Au château, alors que Barestar et sa paranoïa tente de prendre la fuite à bord du dernier petit navire, celui-ci reste cloué sur place. Koïnzell ne met pas longtemps à le rejoindre. Barestar sait tout de suite, sans indication de Koïnzell, qu’il a à faire à « Aschérït ». Le comte à genoux essai de sauver sa peau en lui disant qu’il souhaite rentrer chez lui à Lemda et qu’en réalité il n’a jamais été fait pour être un guerrier quand ces frères eux ont choisi, poussé par leur père, la voix du commerce. Mais Aschérït n’a que faire de ce semblant d’excuse et lui porte le coup de grâce. Durant ce chaos sur la ville, Rosen et Ikfes qui était en route vers celle-ci arrive au moment de la mort du comte. Les deux hommes débarquent sur le château et un nouveau duel fait déjà rage entre Ikfes et le semi-elfe. Ikfes qui tend vers le titre de maître de l’épée affronte avec toute sa technique Koïnzell qui est impressionné par le talent de cet homme. Le combat qui en découle est très égal et aucun n’arrive à prendre l’avantage. La seule façon pour Koïnzell de mettre un terme au combat est d’employer sa technique ultime des « ailes noires ». De cette façon il réussit à taillader Ikfes, le chevalier esclave de Glenn qui n’a la vie sauve que par la volonté de Koïnzell. En partant, le semi-elfe éprouve pour la première fois un sentiment de frustration sur son corps trop faible pour employer de telles techniques. En ville Altéa prends le commandement d’une nouvelle armée constitué des citoyens qui ont fait acte de bravoure en s’opposant aux forces du conté. Elle est prête à affronter les derniers résistants qui tentent d’appréhender à l’aide d’un magicien une créature souterraine maléfique aux immenses tentacules pour l’envoyer sur les habitants de la ville. Peepi se découvre entre temps des pouvoirs d’invocations inattendues en invoquant un grand lézard de feu. Dans un élan de panique dans le canal souterrain, le magicien se révèle être Rasheb, chef des moines de l’ancien monastère de Rielde Velem. Quand à la créature ce n’est autre que Guéranpan dont la partie maléfique du corps de Firgo s’est greffé sur le sien. Désormais Elsaria, qui s’était vu assigné à la résidence du maire pour sa conduite impromptue dans cette bataille en ville, décide, accompagné de tous ses alliés, de se rendre dans la capitale impériale afin de faire état de la situation actuelle. Tome 8 : 20 ans plus tôt, au beau milieu de la grande guerre de Wischtech. Dès 14 lances sacrées, seules 11 sont encore debout. Ces dernières, unies pour une même cause, sont le dernier espoir de mettre fin à cette guerre. Protégés par les divisions de l’armée impériale, elles avancent vers la grande barrière derrière laquelle se trouve le temple du sceau. Mais le chemin est semé d’embuches face à une horde d’ennemis dès plus coriaces. Malgré cela, les 11 guerriers, grâce à leurs lances magiques parviennent à franchir la barrière. Une fois de l’autre côté, les ennuis ne sont pas finis. Des armures géantes arrivent ici et là et les 11 guerriers décident de se protéger dans la forêt. De là naît la peur chez certain guerrier notamment chez Lebellond qui panique totalement. Et cela déteint sur 6 autres guerriers. Finalement, 7 guerriers prennent la décision de na ne pas accomplir la mission qui leur a été confié par l’empereur. Aschériit, de parents inconnus, Gusstav et Krentel d’origine des provinces frontalières et enfin Kfer qui malgré la même « lignée » que les 7 autres guerriers seront les seuls à achever ce pourquoi ils ont été nommés pour cette mission. Malgré leur faible nombre, les 4 courageux guerriers reviennent victorieux de la forêt de la mort. Mais les 7 guerriers ne veulent pas passer pour des moins que rien en laissant ces 4 combattants recevoir tous les honneurs. Pour cette raison, les 4 guerriers finissent massacrés par ceux qui sont appelés aujourd’hui les 7 héros. Depuis ce jour, Koïnzell revenu à la vie sous l’apparence d’un elfe, s’est juré de se venger jusqu’au dernier des traitres. De retour au présent, l’empereur s’en remet complètement au marquis Glenn qui a désormais la possibilité de se déplacer avec son armée sur le territoire qu’il décide dans le but d’attraper le « rebelle tueur de héros ». Il installe ainsi son QG à Krohzen de manière à surveiller à la fois les comtés de Roggo et Zighiid d’où devrait arriver Koïnzell et Ato. Mais Lebellond sort de ses gonds quand il apprend que Glenn souille ses terres. Toujours est il que Glenn fait placer de nouveaux bataillons au Nord Est de Krohzen, point de rencontre d’un passage secret. Et cela s’avère payant puisque Koïnzell et Ato y sont repérés. Pris au piège, Koïnzell et Ato profite de la malveillance de la stratégie du comte Lebellond pour prendre la fuite à dos de dragons à ailes courtes. Malgré des efforts divins pour arrêter leurs ennemis, l’armée de Glenn et Lebellond laisse s’échapper les 2 rescapés qui foncent vers le QG ou est basé des centaines de soldats d’élites. Mais cela ne refroidit pas Koïnzell et son épée noire qui met la pagaille au sol avec le crash d’un cuirassé. A peine les pieds sur la terre ferme, le semi elfe a déjà frapper Glenn… Source :http://www.ubelblatt.fr/resumes.php Résumé par : Wonsul Protagoniste : -Koinzell : Un jeune Elfe qui à l'air vraiment chétif et faible au premier regard, mais qui se révèlera être le héro qui sauvera l'empire et ramènera une paix durable. C'est un excellent épéiste et d'énorme mystère entoure sa véritable identité. Il puise sa force dans les rayons lunaires (mais il ne se transforme pas en gorille ndlr) et peut faire sortir de son bras droit quatre épées noires. -Peepi : Peepi est une enfant semi-elfe. Parceque son village à été détruit par l'armée des ailes noires et de l'épée, elle souhaite rejoindre le territoire des sept heros pensant pouvoir y vivre en paix. C'est lorsqu'elle tenta de traverser la frontière qu'elle rencontra Koinzell. -Ato : Ato est la troisième héritière de la tribu Kschahlundo. Elle est à la recherche de son Frère, Krato, enfermé dans la forteresse de Güsstav. Mais lorsque Koinzell abrège les souffrance de Krato devenu un monstre, Ato jure vengance. Par la suite elle se joindra à Koinzell pour libérer sa soeur Shahren. -Vido : Vido est un Kschahlundien. C'est lorsqu'il essayait de traversé la frontière, pour aller libérer la princesse Sharhen, qu'il fit le connaissance de Koinzell et Peepi. En voyant les competences aux combats de Koinzell il décida de les aider à traversé en les présentant à Altea. -Altea : Altea est une passeuse de clandestins. Elle utilise son bar comme passage vers la terre des sept heros. C'est ainsi qu'elle fait la connaissance de Koinzell, Peepi et Vito. Elle finira par mener notre hero par un passage secret et le suivra sur le territoire des sept heros. MaJ 09/02/09
  2. Furet

    Ubel Blatt une Dark Fantasy signé Square

    Le tome 09 sort le 2 (sois jeudi) et il y a une édition collector limité pour 8,50 €. Elle comporte une autre couverture et une silhouette de Koinzell... Je ne sais ce qu'ils entendent par silhouette...
  3. Furet

    Hellboy par Mike Mignola

    Un excelent comics! J'ai vu le premier film peu de temps après sa sortie et j'ai vraiment été attiré par le personnage et l'univers. Donc je me suis fait les comics et je n'ai pas été déçu. Le dessin est vraiment particulier et je le trouve vraiment agréable, il change du dessin de comics conventionnel. Quand à l'histoire, on accroche vraiment, on souhaite vraiment savoir qui est hellboy et quel est son vrai role. La singularité des personnages est aussi un point important, je pense en partoculier à Abe et Hellboy, qui ont des caractères différents des personnages du film (enfin je trouve). Vraiment bon comics, que je recommande!
  4. Furet

    Dragon Ball live réalisé par James Wong

    Tout à fait d'accord comment on peut être aussi boulet... Plutôt que de payer 9€ pour voir cette daube, faîtes-en moi cadeau !! Vous vous sentirez mieux que si vous étiez sorti hyper déçu de la salle de cinéma ! Non mais vraiment, s'il y a du public pour des merdes pareils, on s'étonne d'y avoir droit !!! A tout ceux qui ont payé pour voir ce film: Vous êtes des gros ..... idiots et encore, je suis polie Si des gens font une critique constructive sur ce topic afin d'illustrer la nullité de ce film et qu'en plus ils sont nombreux. Je crois pas qu'ils mentent ou qu'il soit nécessaire de voir le carnage par soi- même en payant... Si vous êtes plein aux as et vous emmerdez à crever.... ça reste quand même difficilement concevable. borf c'etait a voir quand même juste par curiosité pour avoir un avis complet sur le film. En plus l'ambiance dans la salle etait vraiment fendar les gens hurlait à chaque hérésie lol. En revanche jy aurais pas ete si ca avait été 9€... mais comme j'ai des réduc jme permet de me faire des mauvais film de temps en temps. Au moins je partait dans l'optique de voir un navet, l'inverse etant plus désagréable. Et apparement le 2 serais prévu... la en revanche ma curiosité ira au placard
  5. Furet

    Dragon Ball live réalisé par James Wong

    Bon malgré tout, j'ai quand même voulu aller au voir ce film. D'abord parce que c'est dragon ball et que le voir en film certain en rêvaient enfants ^^ ensuite parce que j'étais curieux, de voir le résultat, les gens qui y allaient et aussi je voulais me faire une idée de l'étendu des dégâts... Et la ça fait mal Donc réaction à chaud, ce film est à prendre comme un film comique. C'est une farce énorme, avec 1h15 (oui seulement) de rire à en pleurer. Tout d'abord le film au niveau de l'histoire est à coté de la plaque. Mais ca on le savait déjà. En revanche je pensais pas qu'elle serait aussi niaise et simpliste. Tout s'enchaine avec trop d'évidence et on peut deviner sans trop se fouler ce qu'il se passera 5 min plus tard. Ensuite les scènes de combat sont mal faites... au point que c'est, mais alors, pas du tout crédible. Les saut et envolé des personnages sont ridicules et les positions qu'il adopte aussi. Le kamehameha est massacré, tant par le prononciation de Roshi que dans les mouvements....on croirait qu'il danse la tektonik sérieux...Et cette technique qui dans mes souvenirs troué les hommes et pouvait même détruire la terre est rabaissé au rang de vulguaire briquets.... Et les même les effets spéciaux sont mal foutu...c'est pour dire. Goku dans sa transformation en gorille est plus petit que Hulk et en plus il obéit à picollo.....mouais Et puis surtout les personnages, ils sont tous à milles lieux de ce qu'ils devraient être. On à une bulma qu'a peur de rien, un yamcha en carton maché, un tortue génial qui ressemble à un SDF alcoolique et un goku qui sait ce qu'est un fille et qui à peur de leur parler.... Au début je me disais que ce film pouvait etre bon si on faisait abstraction du nom "dragon ball"...ben j'avais tort... En bref dragon ball evolution est à dragon ball ce que la crise est au capitalisme. Verdict unanime dans la salle et apparemment aussi sur le forum....
  6. Furet

    WATCHMEN - Les Gardiens

    Oui, voila. C'est la promo qui à été mal faite. C'est vrai que quand tu regarde la bande annonce tu te dit wouah, y a de l'action et des super heros. Et pourtant il n'y a pas beaucoup plus d'action dans la film que dans la B.A. Du coup beaucoup de gens sont venu le voir en pensant voir un iron man ou un spiderman et je comprend que tu puisse etre déçu parce que c'est pas du tout ce que tu pensais voir comme film. Après je comprend pas qu'on puisse sortir de la salle, déjà parceque c'est dommage de ne pas voir la fin et surtout parceque au prix d'une place de ciné je reste même pour voir la fin du pire des navet. Après c'est vrai que beaucoup de gens vont au ciné pour décompresser et c'est vraiment pas le film idéal pour ça en fait. Je suis d'accord ils auraient du interdire au moins de 16 quand même. Sinon je ne pense pas que le film fasse un bide, il à de très bonne critique coté journaliste et ca reste un bon film je trouve. Il faut juste pas le prendre comme un film de super-héros et peut-être le voir une seconde fois pour bien tout saisir.
  7. Furet

    WATCHMEN - Les Gardiens

    Ca faisait un moment que j'attendais la sortie de ce film. Alors a force j'ai eu peur d'être déçu... et bien j'avais tort. Snyder à fait du très bon boulot. L'esprit des personnage y est vraiment bien poussé, on s'enfonce tour à tour dans les méandre de leur problème personnel. Les quelques scène de combat sont vraiment distrayante et violente. L'univers est vraiment sombre et sinistre. Rorschach amène une touche de psychopathie dans le camp des gentils, et l'acteur est vraiment bon (je confirme en VO la voix est excellente). Enfin viens la B.O. toujours en décalage... et ça j'ai adoré!!! Bon c'est surement parce que beaucoup des morceaux qui y figurent sont des morceaux que j'apprécie beaucoup mais bon.... Le seul problème,c'est que les gens n'ont pas eu l'air d'aimer. En fait, les gens vont voir watchmen pensant se faire un autre film de super-héros plein d'action et de bon intention, type spiderman et associé. J'ai vu une grosse partie de la salle sortir (et c'était une bien grosse salle) et je trouve ca dommage pour une fois que la psychologie des personnage est vraiment poussé et que le film ne se résume pas a des combat ou l'ont est sur que le héros vaincra. Je recommande vraiment ce film mais n'y aller pas dans l'optique de voir des vrais super-héros car les watchmen sont presque une bande de loosers, sans être totalement mauvais ils ont plus de problèmes personnels que les autres super héros ^^.
  8. J'aimerais vraiment que Kana sorte cette fin... mais bon j'me fait pas trop d'illusion, il irai dans le mur s'il ressortait tout les volumes car personnes n'acheterait une version deluxe de mangas qu'on à déjà sur son étagère... C'est vraiment con, on va devoir se contenter de la fin pourrie en france
  9. Furet

    Ubel Blatt une Dark Fantasy signé Square

    Ben Ubel Blatt est publié dans le Young Gangan, qui est publié deux fois par mois (le premiers et le troisième vendredi si je dis pas de bétise). Donc si le tome 9 sort au japon ce mois ci, ça veut dire qu'on à rattraper la publication japonaise. A raison de 8 chapitres par tome et de 2 chapitres par mois... Ça nous dit à peu près qu'on verra un tome tous les 4 mois environs... C'est pas joyeux joyeux hein?
  10. Furet

    :: Twilight ::

    Personnelement je n'ai pas vu ce film, mais j'ai parcourue le bouquin et ... ca ressemble beaucoup trop à la série d Anne Rice " Les Chroniques des Vampires". Ensuite le film en lui même semble vraiment ciblé les petites ados et raconte une histoire qui à la base n'est pas très passionnate (de mon point de vue, j'entends bien ^^). J'ai demandé à une jeune fille pourquoi elle voulait allez voir ce film et elle m'a, entre-autre, répondu que c'etait parceque l'acteur (pardon mais j'ai pas son nom en tête) était trop beau.... Ce phénomène me rappel beaucoup Tokyo Hotel pour être honnête. Enfin bref pour ceux qui ont aimé ce film et ceux qui aime les vrais films ou histoires de vampire je préfèrerais vous recommandé Dracula cité plus et entretient avec un vampire.
  11. Furet

    Rocknrolla

    Ha vraiment un petit bijoux ce film... Il est vraiment prenant, et encore une fois Gui Ritchie nous livre un des films dont il à le secret. C'est vrai qu'après "A la dérive" ou même encore "Revolver" (que j'avais apprécié quand même) on était en droit de se demander si le réalisateur de "Snatch" et "Lock, Stock and two bareel smoker" n'avais pas perdu son talent... Rockenrolla est là pour nous dire que non! Du début à la fin on se bidonne. Avec des personnage comme on en voit rarement au ciné. Vraiment un excelent film, à voir si vous avez aimé ses deux premiers film. "C'est quoi un Rockenrolla?"
  12. Furet

    Ubel Blatt une Dark Fantasy signé Square

    Je suis d'accord avec vous. Le fait qu'il y est des scène érotique ne gâche pas le manga, au contraire je trouve même qu'elles apporte quelque chose en plus au héros. Ça change un peu du héros timide qui n'ose jamais abordé une fille, ça donne un côté plus réaliste le fait qu'un type qui découpe des centaines de type ne perde pas tous ces moyen devant un fille. Après je pense vraiment pas que les dites scène ne s'adresse qu'aux hommes et rendent le mangas exclusivement masculin. Comme l'as dit Condore, si des types paye 7.50 pour 3 pages érotiques....c'est des bons pigeons Mise à jour effectuées : Merci à Condore et Myrrax Si quelqu'un veut développé sur les persos ou sur autre chose, qu'il poste ici ou me MP j'éditerais mon post.
  13. Furet

    Ubel Blatt une Dark Fantasy signé Square

    Oula j'avais pas vu que vous aviez déterré ce topic... Je n'y pensais même plus Du coup j'ai fait quelques MaJ pour les couvertures et les personnages. @ Condore : Si tu propose de faire des resumé des tome je ne dirais pas non ^^
  14. donc moi c'est la guitare folk... je fait aussi de la basse et de la batterie mais je ne suis vraiment tres doué Ca fait 5ans que je joue et je commence a trouver que ca devient potable. pour le point theorique la folk est une guitare acoustique, je pense que ce que tu veux dire par "acoustique" c'est classique. Mais pas beaucoup de gens ne savent vraiment différencier les deux
  15. Furet

    Prince of Persia [X360/PS3/PC]

    Bon jvais moi aussi vous donner un avis rapide du jeu. Niveau graphisme, je rejoins JamalMayCry... c'est superbe. Les decors sont variés et sublime et l'animation est a tombé. La Jouabilité parait, pendant les 5 première minutes, assez raide. Mais on s'y fait et même si la liberté n'est pas comme dans Assassin Creed (on est pas dans vraiment dans une ville ), les enchainements sont plus fluide et plus précis. Les commandes répondent très bien (un peu trop même) et courrir sur les murs, sauter, s'accrocher, se laisser descendre, etc devient vite naturel. Du coté des persos, le prince à beaucoup de charsime, un ego surdimmensionner et un humour qui se cadre durement avec les mille et une nuits mais bon... Coté histoire, je n'ai le jeux que depuis trois jours mais ma foi, l'histoire se tient et accroche assez vite. Quand à la durée de vie du jeu, je doit deja avoir une dizaine d'heure au compteur et je pense être encore loin de la fin ^^ Les mauvais point maintenant : Le systeme de combat extremement repetif et simpliste mais qui peut être varié par les combos. Et surtout.... c'est quand qu'on meurt!!! impossible de mourrir! quand on tombe on est rattrapé et ramené à la dernière plateforme et quand un enemi commence a trop nous le mettre votre acolite l'envoie balader un peu plus loin, le temps pour vous de reprendre vos esprit. Du coup, ca diminue de beaucoup de niveau de difficulté du jeu. En bref, c'est un bon titre avec une bonne qualité graphique et une exelente jouabilité dommage que les game over ai disparus.
  16. Bon je ne pouvais passer a coté de ce vote (ca serait mal vu ^^) Je pense mangas a (re)découvrir serait le plus approprié. Ca sonne déja mieux mangas inconnus qui laissait entendre que le mangas était totalement nouveau. (ce qui pour la majorité n'est pas le cas). Après j'hésitais avec un œil sur... mais avec ce titre je sais pas pourquoi j'accroche moins...
  17. Furet

    Meilleure chapitre de la semaine (36)

    Naruto : Kishimoto nous dévoile le livre de jiraya et je pense qu'on y trouvera beaucoup de réponse. Quand a sasuke qui joue au méchant, je ne sais pas pourquoi mais j'ai du mal à croire. Il est vrai qu'il est l'archétype du mauvais garçon mais allez savoir s'il n'essaie pas de se jouer de l'akatsuki. One Piece : Très mitigé... un chapitre marrant mais trop "transition". Je trouve que malgré tout on revient au début de One Piece avec beaucoup d'humour et une belle défaite pour la totalité de l'équipage met un terme à la légende des imbatable pirates de chapeau de paille. D-grayman : j'ai l'impression que les questions s'accumulent et le chapitre des réponse se verra soulageant. Bleach : Cela fait depuis longtemps que j'attends de voir les vrai capacité de Hisagi et la forme de son Zanpakuto. J'aime beaucoup le principe du pilier qui tombe au moment ou tout le monde pense que hisagi a gagné et qu'on va zapper sur une prochaine victoire sans trop ce fouler. J'attends avec impatience de voir comment va tenté de s'en sortir Ikkaku, s'il va révéler son Bankai ou accepter la défaite ou encore une autre option sortant tout droit de l'esprit tordu de Kubo. Et ça fait du bien de lacher un ichigo et ses copain.
  18. Furet

    La clope...

    Alors moi j'ai commencé à fumer à l'age de 12 ans, parceque je pensait que ça faisait grand (ce qui entre nous n'est pas du tout vrai)...il m'a fallut peu de temps pour me rendre compte de ma betise et d'arreter. C'est ensuite vers mes 15 ans que j'ai refumé et que j'ai trouvé ça agréable et j'ai que je commencais a m'ennuyer pendant les pause au lycée. Aujourd'hui je fume environ un paquet par jour la semaine et le week end sa dépend de mon etat. Je n'ai pas de l'idée d'arreter car c'est quelque chose que je fais de mon plein gré, rien ne m'y force et malgrès ma consomation il m'arrive de passer plusieur jour sans un morceau de tabac (souvent pour des raisons financière) sans pour autant sentir un quelconque manque. Pour l'aspect néfaste du produit je pense qu'il faut mourrir de quelquechose alors ... Le seul point négatif est la prix que ça coute et les économie que je pourrais faire, seuleument j'apprécie trop la clope pour l'arreter aujourd'hui ^^
  19. Furet

    punk mythique

    Vous vous faites une gueguerre pour savoir qui connait le mieux le punk ou quoi. Le punk c'est plus vraiment définissable et vu notre age je doute que certains ai eu la chance de vivre les 70s. Le punk c'est plus qu'un mouvement musicale, il faut savoir vois au delà... J'en ai vu reproché a certains groupe (green day, sum 41 et autre) d'avoir des part de guitare simpliste... ont ils déja écouté les clash, les pistols, Rancid, dead kenedy's, et autre??? ça n'a rien de très compliqué, ça se limite généralement à des accord de puissance et un solo en penta quand l'envie leur en prend. Quand a la musique punk actuel c'est pas à la télévision que vous la verrez, peut-être en écoutant radio libertaire mais sinon c'est en concert que l'on voit des groupes actuels qui soit dit en passant sont de très bonne qualité autant dans l'idéologie que dans la musique. Maintenant je pense que décortiquer le punk ne sert à rien, chacun peut en avoir sa vision, c'est ça qui est bien. Rappelons pour finir un des fondement du Punk, qui fut emprenté au anarchistes : "il ne faut pas faire les chose comme on veut mais comme on pense qu'elle doivent être faite"
  20. Furet

    Japan Expo 9- 2008

    Cela m'aura pris une bonne quinzaine de jour avant de venir poster mes impressions sur cet évènement, le manque de motivation qui m'habite etant assez élevé... Passons, j'ai fait trois jours à la Japan Expo et mon avis est plutot mitigé. En tant que salon en lui même, et compte tenu des gouts qui sont les miens, j'ai vraiment apprécié. Une bonne ambiance, des mangas, des jeux vidéos, des comics et même du catch. Y a pas à chipoter sur ce point la, j'ai vraiment pris mon pied. En revanche, pour ce qui est du coté "Japan"... et ben mis a part le stand Sueisha, y'avait pas grand chose, si ce n'est rien. En parlant du stand pour les 40 années du Géant du mangas japonais, ça c'était un truc qui faisait vraiment bien, avec des planches originales des auteurs (bleach, dragon ball, naruto, death note ...), des vidéos intéressante (notamment celle de toryama réalisant une colo de goku), des concours et des hotesses...wahou en vous en faire pendre la langue pendant 20 bonne minutes. Pour ce qui est du reste du salon, promesse tenu malheureusement, cela devient de plus en plus commerciale avec très peu d'offres interressantes. Néanmoins je suis quand content d'avoir rencontré la team, du moins ceux qui était présent c'est à dire : Kheops, Tyfflie, romio, chibi, shikam', luci', dame haruno, sorcha, kuro, miss uchiwa, mammstein et ma mémoire commence a me faire défault (ce quie st normal 15 apres me direz vous, donc pardon a tous ceux que j'ai oublié). Même si a cause de la fatigue et de ma timidité surhumaine j'ai eu un peu de mal à me délier la langue. C'etait assez drole de mettre un visage sur le pseudo. J'ai vraiment beaucoup aimé ce peu de temps avec vous, l'année prochaine promis je viendrais mangé avec vous le soir (et même avant s'il y a une autre occasion).
  21. Furet

    punk mythique

    Haaaa dommage que notre jeune ne nous permette de juger avec une réel connaissance de cette époque. Je pense que le punk existera toujours tant qu'il y aura un type pour y penser. Même s'il est tari par les médias et l'idéolgie cliché qu'ils lui font véhiculer, ce mouvement pourra ,comme il l'a déjà fait par le passer, s'adapter. Mais je pense que les nouveaux acteurs de ce mouvement (en punk français je pense à des groupes comme euroshima, guerilla poubelle, dolores riposte, etc...) connaissent les valeurs qu'ils défendent et feront tous pour qu'elle reste ce qu'il faut qu'elle reste. Je pense également que le public à un rôle important à jouer dans l'avenir de ce mouvement. Même si voir des jeunes scander des paroles et se tenir comme des moutons ne me ravis pas trop, je pense que ce publique évoluera avec le temps et leur idéologie se forgera. Je suis le premier à leur jeter la pierre mais également à les défendre, car c'est finalement grâce à eux(nous?) que ce mouvement pourra perdurer. Enfin je ne saurais que trop le recommander... il faut vivre avec la methode DIY
  22. Furet

    punk mythique

    Quand je parlais de punk mort, je parlais de l'idéologie punk. Je sort assez souvent de mon trou et cotoi ce qu'on appelera le milieu punk. Disont qu'avec "mort" je me suis un peu emporté, elle à surtout beaucoup changé, le message n'est plus le même tout simplement car le malaise n'est plus le même. Le punk est quelque chose d'assez complexe et simpliste à la fois, c'est quelque chose que je n'aime pas décrire tout simplement parceque sa défintion reste imprecise. Chaque "punk" à sa propre conception de ce mouvement et chaque personne (qu'elle achete ses tshirt au goeland ou chez emmaus) peut en faire partie. C'est ca qui est beau dans ce milieu, c'est qu'il n'y a pas de style requis pour y participer. Mais seuleument apres avoir beaucoup connu des vrai punk (crois moi bien, ce n'etait pas des gosse de 15ans avec des idéologie marqué sur un tshirt à 20€), je pense sincerement que le mouvement de base à disparue et eux même le reconnaise. La musique quand à elle à évolué et ses acteurs également, differents mouvement musiquaux sont nés du punk : le punk-rock, le pop-punk, punk hardcore, etc. Par contre pour ce qui est de ton paragraphe sur l'anarchisme, je te rejoint totalement. Les pistols sont ceux à qui ont la fausse image de l'anarchie "bordelique" et "emmerde le monde". L'anarchisme est un mouivement politique que l'on ne peut scander qu'après avoir bien réfléchie sur son sens réel. L'anarchie n'est pas le monde ou l'ont fait ce que l'on veut et quand on veut. C'est un courrant politico-philosophique qui pronne une égalité entre chaque être humains et une absence d'autorité se basant sur un respect mutuelle et partagé.
  23. Furet

    John Butler Trio

    Un peu d'histoire : The John butler trio est un jam band australien, qui mélange avec une aisance déconcertante la roots, le rock, la country ou même le hip-hop (spécialement pour le coté rythmique). Leur premier album Tree sorti en 2001 rencontre un succès enorme en très peu de temps. Il restera neuf mois dans les charts Australien. Grace au succès australien, ce premier opus est importé aux Etats-Unis, où il rencontre un succès presque immédiat. Il s'en suit une tournée Americaine, comprenant de nombreux festivals, grâce a laquelle le groupe obtient une notoriété et un réputation scénique, grâce à leur jeu vivant et leur morceau rythmé. De retour au pays, John Butler Trio décide d'enregistrer un opus : Sunrise over sea. Ce dernier devient disque d'or durant la première semaine de sa sortie. Ce nouvel opus leur crée, notement grâce au titre Treat yo mamma & Zebra, une réputation internationnale, comme en France ou John Butler (le chanteur guistariste) est, un peu vite, qualifié de cousin de Ben Harper. C'est avec un 3eme ablum, Grand Nationnal sorti le 24 mars 2003 en Australie et 3 jours plus tard dans le reste du monde, que John Butler Trio prouve au habituel critique que son style est personnel et construit a sa manière, et se démarque de toute"familiarité" avec Ben Harper. Le groupe est construit autour d'un virtuose de la guitare : John Butler, qui peut aussi facilement qu'on change de chemise, passer d'une Slide guitare à un Banjo. C'est lui qui compose la musique et les textes. Il est le personnage mit en avant, comme constaté dans la nom du groupe. Et ce n'est pas sans raisons, car en écoutant ses morceaux on se rend entend la manière presque trop proche de la perfection avec laquelle il mélange le roots avec le groove, le picking avec la percussion, il jongle aussi entre différent accordage, un calvaire pour apprendre a jouer ses morceau à la guitare...C'est également dans ses textes, francs, directs et engagés que John Butler, il y défend les valeur qui sont importante a ses yeux comme l'art, l'écologie, la paix, l'amour et l'humanité. Dernièrement John Butler a donné quelques concerts solo, comme au "bon vieux temps", qu'on peut retrouver sur l'ablum One Small Step, où il remanie les morceaux du groupe qu'il joue seul sur scène. John Butler Trio s'engage notement sur des thèmes tel que l'amour, le respect des autres et l'environement. Dans une interview donné au magasine Guitar Part, John Butler précise que sa passion pour l'environement date de son arrivé en Australie, et que l'amour est un thème qui inspire de plus en plus ses textes. Il défend aussi l'idée que le monde ne soit qu'une seule et même grande famille, idée que l'ont retrouve dans le titre de l'album Grand National, et que l'entraide est une part essentiel de l'humanité, c'est pourquoi il à crée le JB Seed, un tremplin qui aide les jeunes groupes a débuter une carrière. Mon avis : John Butler Trio est un groupe à écouter au moins une fois, peu importe ce que l'on apprécie musicalement je trouve que ce style tellement singulier, diversifié et rythmé est appréciable à toute oreille. A mi-chemin entre la country, le roots, le rock et plein d'autre genre cette musique touche également par ses engagements lyrics, si l'on se donne la peine d'écouter, de lire et de comprendre. Si je pouvais recommander quelques morceau, je conseillerais : Used to get high, Zebra, Treat y mamme, Ocean, Fire in the sky(bon j'arrete là sinon je vais citer les 3 album si je continu ^^) Merci à wikipédia, Guitar Part et le site de john butler trio http://www.johnbutlertrio.com
  24. Furet

    Metal Gear Solid le film

    J'espère que ce film ne sera pas à l'image de resident evil, c'est à dire bon film mais sans réel rapport avec le jeu. Ça serait dommage qu'il nous sorte une daube d'autant que faire tenir MGS dans 2 heures risque d'être assez dur... Sinon je verrais plutôt Hugh Jackman (alias wolverine) pour jouer snake et d'ailleurs j'avais entendu que ce serais lui, selon la rumeur. Bon après Kojima supervise le projet, donc je pense que tu te fait du soucis pour rien JamalMayCry.
  25. Furet

    IRON MAN I, II et III [Marvel Studios]

    Alors la je dit bravo, une superbe surprise, ce film m'a tellement surpris que j'y suis allé deux fois (et je ne serais pas contre une troisieme ) Le costume de Tony Stark va comme un gant à Downey Jr. c'en est déroutant on fini par se demander si le rôle n'avait pas été créé pour lui. Enfin bref, ce film est l'une des meilleures adaptation Marvel vu a ce jour. C'est vrai qu'au vu du dernier Spiderman, et autres dardevil, on etait en droit de douter quand même. Mais c'est très agréablement que l'on est surpris, j'ai adoré les référence à la suite et aux shield, quand au scénario, à part les modification obligatoire (oui a la base ce n'est pas en afganistant qu'il se fait capturé mais au vietnam, c'est l'epoque qui veut ca) le scenario est suivi suffisament pour éviter les déroutes comme dans Spiderman 3. Au final ce film est à voir c'est certainement la meilleure sortie en ce début de printemps 2008. Pour ce qui est des autres nouvelles adaptations je sais que Captain America, commence bientot (ou est déjà terminé je ne sais plus) et qu'il devrait arriver bientot. Nick Fury devrait aussi bien évidement être adapté (après l'apparition du Shield dans Iron Man). Quand aux suite il me semble que HellBoy 2 et un Nouveau Hulk seront là pour cette année. Et, oh joie, arrive aussi à grand pas un spin off sur Wolverine!
×