Jump to content

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Leguman

Members
  • Content Count

    895
  • Donations

    0.00 EUR 
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

2 Neutral

About Leguman

  • Rank
    Capitaine

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Leguman

    L'actualité qui fait débattre

    Je vais répondre d'un bloc, plutôt que de faire des réponses citations par citations. Je pense que ce sera plus intelligible. Concernant mon histoire de facteur humain, il ne s'agit pas d'humanisme (honnêtement, qui y croit ?), mais plutôt du fait que les grandes décision en matière de politique étrangère sont prises par des hommes et non par des machines. Ces décisions sont empreintes d'hésitations, d'incertitudes, de convictions, voir de dogmatismes. Malgré tous les services qui travaillent pour eux, nos dirigeant ne disposent jamais d'une information parfaite. Ils ne sont jamais capables de planifier plusieurs coups à l'avance, de prévoir les réactions des autres. Je comprends bien que cela puisse paraître naïf de ma part, mais en éjectant cette dimension de vos raisonnements, vous niez aux décideurs leur dimension humaine. Concernant la place de l'économie, je ne nie pas son importance. Depuis que ça existe, on a besoin d'argent pour tout. Sans lui, nos civilisations n'aurait jamais pu se développer. L'argent, c'est l'échange. Je m’arrêterai là, car mes connaissances en économie sont limitées. En revanche, la faiblesse de vos raisonnement tient dans le fait que vous la placer au centre des préoccupations. C'est une erreur, car l'argent est un moyen et non une fin en soit. Derrière, il y a le développement, l'emploi, la puissance et l'influence d'une nation. Mais ça ne fait pas tout. L'argent n'est rien si vous ne mettez pas en oeuvre une politique cohérente. Et pour avoir une politique, il faut des idées, des convictions, il faut des débats, des luttes. L'argent n'a que peu de place dans ces considérations. C'est la même chose en politique étrangère. Pour ceux qui veulent essayer de comprendre ce que sont les USA, ne vous arrêtez pas au simple capitalisme ou au libéralisme. C'est bien trop réducteur. Lisez Tocqueville : c'est vieux, long, mais ça pose bien les bases pour comprendre ce qu'est la société américaine. Concernant la Syrie maintenant. Il n'y a aucun plan américain ou occidental pour aller là-bas. Regardez depuis presque deux ans, quelle a été notre position : dénonciations, traçage d'une "ligne rouge" et puis quoi ? Rien. Des hésitations, des paroles dans le vide, une limite sans cesse repoussée. On est bien loin des appels à la croisade de l'ère Bush. Personne ne veut aller là-bas ; trop cher, trop compliqué, trop risqué. Si les Occidentaux décident une action militaire, elle sera brève, plus symbolique qu'autre chose (comme en Libye en 1986 ou en Irak en 1997). On ne veut pas perdre la face après les discours de ces dernier jours. Mais à vrai dire, je ne serai pas étonné que le soufflet se dégonfle A la rigueur, après avoir bien fait monter la pression, on parviendra à arracher deux ou trois accords (qui n'auront probablement rien à voir avec la choucroute, genre des iPhone 5s pour la maison blanche) aux Russes et aux Chinois lors du prochain G20. Tout le monde s'en sortira à bon compte. Même les Russes ont évacué leurs ressortissants, preuves qu'ils ne sont pas si motivés que ça à défendre leur pote Bachar...
  2. Leguman

    L'actualité qui fait débattre

    Pour Shisui, l'oublié ! Pas forcément. Un processus de déclin, c'est très lent. Du coup, les "clients" de l'empire en question peuvent s'adapter et se dégager progressivement. Regarde l'Inde avec l'empire britannique. Non pas vraiment. La guerre reste la guerre, et cela depuis que nous sommes organisés en sociétés. Mais elle change d'échelle et sont finalement moins meurtrières que les guerres d'auparavant. Les armées de masse n'existent plus. Pour Heisenberg (et aussi un peu pour les autres) Justement, tes arguments ne sont pas corrects (ils ne sont pas complètement faux non plus). Le problème, ce que tu reste trop aveuglé par la soit-disante domination de l'économie. Or, l'économie n'est pratiquement jamais le seul motif de déclenchement d'une guerre, mais il est noyé avec d'autres considérations. Même pour la guerre d'Irak de 2003 (et si !). En fait, le seul exemple qui me vient à l'esprit est celui des banana wars. En revanche, après avoir fait couler le sang, on espère généralement une compensation financière (ou autre qui s'y rapporte). La guerre, ça coûte trèèèèès cher. Le problème, c'est que tu (et beaucoup de gens aussi) écartes complètement de ton analyse le facteur humain, la dimension purement politique d'une guerre. Les Américains ne sont pas allés en Irak juste pour le pétrole, ils y sont allés parce qu'ils voyaient Saddam comme la réincarnation d'Hitler, qu'ils croyaient que c'était leur mission (j'insiste bien sur la dimension religieuse du terme) profonde que de le renverser et parce qu'ils croyaient à leur connerie de rependre la démocratie au Moyen-Orient. Ça paraît trivial, mais c'est pourtant vrai. Il suffit de regarder les parcours des Rumsfeld, Wolfowitz, Cheney et autre Bush (bien avant qu'ils accèdent aux responsabilités) pour s'en convaincre. Ce sont des êtres humains comme vous et moi (si si) et comme nous, ils ont des convictions, des émotions, etc. Croyez moi ou non, mais nos dirigeants sont trèèèès loin d'être des surhommes passant leur temps à fomenter des actions secrètes ou des complots, manigançant la domination du monde ou je ne sait quoi... Vraiment pas. Non. Ce n'est pas parce que la Chine achète des infrastructures ça et là en Grèce que le pays est devenu un dominion chinois. Les Qataris ont investit massivement à Paris, ils ne siègent pas au Conseils municipal pour autant...
  3. Leguman

    L'actualité qui fait débattre

    Cette histoire de l'étincelle qui déclenche le conflit, c'est le même problème que la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Le mécanisme ne se déclenche pas sans l'action des deux. La goutte n'est rien sans le vase rempli, et inversement. Ton brasier, il ne prend pas avec une simple étincelle, il te faut aussi du combustible - promis après j'arrête de parler par métaphore ; c'est ce dernier élément qui lui est parfaitement détectable. L'idée, c'est qu'on est capable de "sentir" un conflit arriver. Il y'a des indices qui ne trompent pas : un changement dans le discours des responsables d'en face, des mouvements de troupes aux frontières, un réarmement massif, etc... Ensuite, tous ces éléments factuels viennent se heurter avec l'interprétation qu'en fait le pays voisin. Et là, c'est le drame. Un pays n'est jamais un ensemble monolithique. Il se compose d'individus, d'administrations, etc. Tous ont leur vision des choses. Ainsi, à la veille des deux premiers conflits mondiaux, tu avais ceux qui hurlaient en disant que ça allait bientôt péter, d'autres qui au contraire affirmaient que tout allait bien dans le meilleur des mondes. Et entre les deux, un chef de l'Etat et un gouvernement qui essayent d'y voir clair et sont obligés de faire avec ce qu'on leur donne. Dès fois ça se passe bien, et dès fois, c'est le gros merdier, la défaite en deux semaines, Pétain, Vichy, etc... Pour résumer : un conflit, ça peut très bien se voir arriver. Il y'a plein de gens qui sont payés pour ça. En revanche, on ne sait évidemment jamais le jour et l'heure des hostilités (quand on les subit j'entends). Et quand je dis "on", c'est-à-dire que même le chef de l'Etat n'en sait rien. Exemple : la décision d'intervenir au Mali a été prise en Conseil de défense, en 5 heures, dans l'urgence et la confusion la plus totale ! Comme n'importe quel empire en déclin : il fera en sorte de ralentir sa chute, de toute manière inexorable. Il se défendra, se débattra, puis acceptera son sort en tentant quand même de créer l'illusion et sera finalement bien content de ne plus être la cible de tous les terroristes énervés du monde. Si c'est à un genre de baroud d'honneur que tu penses, il n'aura pas lieu ! J'ai pas compris ta dernière idée...
  4. Leguman

    L'actualité qui fait débattre

    Un conflit mondial, ça ne prendra pas 36 formes... Après, qu'il y ait des provocations, des cyberattaques, des escarmouches, etc. oui c'est possible et il y en a même déjà un paquet, tous les jours. Mais quand on parle de guerre mondiale, on parle d'affrontements armés généralisé, où la puissance de feu est employée massivement et systématiquement. Ça, on en est très loin. Je ne dis pas que ça n'arrivera jamais, mais il est certain que ça n'arrivera pas à un horizon visible. Du moins, l’occurrence est tellement faible qu'y réfléchir serait une perte de temps et on passerait pour des crétins... Les économies sont trop interdépendantes et surtout (il ne faut pas accorder une place trop importante à l'économie), les populations n'entretiennent plus le même rapport à la guerre qu'il y'a 70 ans... Parle pour toi (même si, quelque part, nous sommes tous des touristes)... Et puis, une guerre mondiale, ça ne débarque pas comme ça du jour au lendemain, il y a de gros indices tout de même. Regarde là actuellement pour la Syrie, on en parle abondement, alors imagine lorsqu'il sera question de troisième guerre mondiale...
  5. Leguman

    L'actualité qui fait débattre

    Non. En fait, depuis Obama, les Américains se sont largement désengagés du Moyen-Orient. Ils y maintiennent des forces armées évidemment, mais c'est surtout à la demande des monarchies du Golfe, qui seraient bien incapables de se défendre si les Iraniens venaient les chatouiller. Alors évidemment, des plans existent depuis le début des années 1980. Mais rien d'exceptionnel : c'est le boulot de n'importe quelle armée de prévoir les endroits où elle serait amenée à intervenir. Cette méthode de raisonnement est fallacieuse, parce qu'elle ne fait pas le tri entre les possibilités énoncées et n'établit aucune forme de probabilité. Si tu ne fais pas ce tri, alors tu peux vendre toutes les saucisses que tu veux : "et si jamais un tremblement de terre se produisait... ; Et si Bachar Al Assad mourrait demain d'une crise cardiaque..." Le seuil de probabilité est tellement bas que ça en est plus ridicule qu'autre chose. En fait, ce raisonnement me fait penser à une déclaration d'un responsable américain qui disait à propos des armes de destruction massives de Saddam : "Si c'est possible, c'est probable !" On voit où ça peut mener... Les mécanismes qui ont conduit aux deux guerres mondiales n'existent plus depuis longtemps...
  6. Leguman

    L'actualité qui fait débattre

    Pour info, la Guerre froide s'est terminée il y'a plus de 20 ans. Et quand bien même nous serions toujours dans ce contexte, la Russie et la Chine n'ont jamais été allié (du moins, plus après la mort de Staline). Il suffit de regarder ce qu'il s'est passé sur le fleuve Amour en 1969 pour s'en convaincre... Quant à la Syrie, ça n'a rien à voir avec le pétrole, ni avec l'argent (le principal débouché de la Russie reste essentiellement l'Europe). La Russie s'y attache car c'est son dernier véritable allié dans la région ; un abandon signifierait pour elle de perdre la face. Ça peut paraître trivial, mais ce genre de question est primordiale pour un dirigeant comme Poutine, obsédé par "le rang" de son pays. Concernant les Américains, la Syrie est loin d'être leur priorité. Ils n'ont certainement pas envie de rejouer la guerre d'Irak de 2003. A la rigueur, ils effectueront des frappes aériennes ou des tirs de missiles sur des objectifs militaires et symboliques, mais ça ira pas plus loin. Et la Russie ne pourra rien y faire, hormis vociférer que c'est inacceptable blablabla... Après, une action militaire, on sait quand on la démarre, jamais quand elle se termine. Mais de là à parler de troisième guerre mondiale, faut pas exagérer non plus... Je vois mal les Chinois attaquer le Japon pour un pays qu'ils ne sont probablement pas capables de placer sur une carte...
  7. En fait, ce fil, c'est un genre de twitter amélioré... Aujourd'hui, réception dans le bureau du chef. Planification d'une opération ninja en cours pour exfiltrer petits fours et bouteilles de champagne. Trois personnels mobilisés. Mission risquée mais le jeu en vaut la chandelle.
  8. Leguman

    Du fun sur le web (2)

    Pas vraiment fun, mais néanmoins intéressant : un article du Monde sur le problème des fansubs et les nouvelles réponses apportées par les éditeurs français. http://www.lemonde.fr/technologies/article/2013/05/06/le-piratage-a-force-l-animation-japonaise-a-se-reinventer-en-france_3166907_651865.html Au passage, et comme c'est de bon ton en ce moment, on attend la déclaration de revenus des admins de MF, comptes aux Caïmans inclus.
  9. 1/ Bonjour, ça va ? 2/ On est arrivé quasiment en même temps sur le forum, mais on a pas le même parcours. Pourquoi ? 3/ Est-ce que la section "actualité qui fait débattre" rouvrira un jour ? 4/ Comment perçois-tu l'ambiance générale du forum ? 5/ La France devait-elle intervenir au Mali ? 6/ La dissuasion nucléaire est-elle encore pertinente ? 7/ Selon toi, qu'est-ce qui caractérise le plus le monde actuel ? 8/ La Corée du Nord est-elle réellement une menace ? 9/ Comment vois-tu l'avenir de l'Afghanistan ? 10/ Que peut-on faire contre la montée de l'islam radical ? 11/ Un homme de 50 kilos utilise-t-il moins de savon qu'un homme de 100 kilo ? 12/ Si je lâche un éléphant d'un immeuble de 200m, que va-t-il se passer (en dehors du fait de me faire enfermer) ? 13/ c'est tout. Bonne journée !
  10. Leguman

    La série Half-life (et Portal)

    Incroyable !!! Une version de Half-Life 2 Episode 3 vient d'être leakée !!! http://www.mediafire.com/?b3b94pvx922kzpg Non je déconne... Il s'agit de la version alpha du premier Half-Life qui vient visiblement tout juste de débarquer sur le net. Cette version avait été donnée aux journalistes quelques mois avant la sortie du jeu. Vous remarquerez sans peine les différences avec le produit final... Pour jouer, il faut supprimer le fichier Opengl32 et lancer le fichier Half-Life GL. Grosse config requise !
  11. Leguman

    Les news du cinéma

    Oblivion ; After Earth ; Pacific Rim ; World War Z ; 2013 est l'année des films de SF (post-)apocalyptique !
  12. Leguman

    L'actualité qui fait débattre

    L'Iran n'est pas un pays arabe et n'est donc pas dans la Ligue arabe. Elle supporte la cause palestinienne parce que est de bon ton e ça correspond à leur ligne politique mais elle ne soutient aucun groupe là-bas. En revanche, elle soutient le Hezbollah libanais de confession chiite (comme eux). C'est à travers ce mouvement qu'elle agit dans la région.
  13. Leguman

    L'actualité qui fait débattre

    Don't feed the troll... Concernant les armes chimiques, elles sont considérées comme des ADM (les nucléaire du pauvre disent certains). Saddam en avant, mais finalement elles n'ont pas été employées. En fait, se sont souvent les militaires eux-mêmes qui refusent de les utiliser car leur manipulation est dangereuse et ils n'ont pas les compétences requises. Mais je ne doute pas que les Syriens aient effectivement ces compétences. Reste la question de la volonté et des conséquences d'un tel emploi.
  14. @Lucifer : J'arrive un peu tard : félicitations ! Je voulais faire une petite blague foireuse pour marquer le coup, mais en fait non, j'ai la flemme... Bon courage pour la suite.
  15. Leguman

    James Bond 007

    Le réalisateur a compris qu'il ne servait à rien de vouloir transformer Bond en Bourne. Comme les critiques que j'ai pu lire, le film réalise bien la synthèse entre les vieux Bond et Casino Royal, entre le vieux et le jeune. A mon sens, il fait mieux que Casino Royal dans le sens où ce dernier était un bon film mais pas un bon James Bond. L'élément qui incarne le mieux cette synthèse, c'est Bardem : il a le côté mégalo des méchants traditionnels mais il est aussi beaucoup plus complexe. C'est sûrement le meilleur méchant dans un Bond. Les décors et la mise en scène sont incroyables, le générique très réussi. Mais c'est pas le film parfait non plus, il y a des incohérences. Comme dans le Casino à Macau : apparemment, les gens la bas ont l'habitude de voir des mecs se faire bouffer par des lézards... Et décidément, les actrices françaises ne savent pas mourir...
×