Jump to content

A$AP

Members
  • Content Count

    2139
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

50 Excellent

About A$AP

  • Rank
    One Punch-Man

Recent Profile Visitors

1229 profile views
  1. Cyberpunk 2077 Studio: CD Projekt Date de sortie : 10 Décembre 2020 Genre : Action RPG Support : PC / PS5 / PS4 / Xbox Séries X & S / Xbox One Trailer : Voilà le dernier jeu, à venir, proposé par le studio CD Projekt a l'origine de la franchise The Witcher dont le dernier opus les a propulsé aux rangs de mastodontes du secteur vidéoludique. Ici changement de décors complets, fini la fantasy médiévale, place au genre cyberpunk. Le studio s'est basé sur un jeu de rôle papier sorti dans les années 80 par Mike Pondsmith. L'action se déroule en 2077, dans un monde où le statut quo mondial que l'on connait est complètement chamboulé suite à un conflit nucléaire provoqué par de grandes entreprises, dont l'influence et le pouvoir dépasse désormais ceux des états. Le joueur incarnera V, un mercenaire, qui tentera de faire son trou dans la ville Night City, symbole de l'influence néfaste des grandes corporations. Le jeu se définit comme un action RPG à la première personne où le joueur aura la possibilité d'explorer une mégalopole et ses alentours. L'aspect RPG sera beaucoup plus à prendre au pieds de la lettre que certains jeux comme Assassin's creed. Cyberpunk 2077 se rapprochera beaucoup plus d'un Skyrim par exemple, dans la mesure où le joueur pourra créer son personnage de A à Z ainsi qu'avancer dans l'histoire comme il le sent à travers de multiples options de dialogues et de narration. Dans la même lignée, l'arbre de compétences se voudra totalement libre laissant la possibilité d'orienter V dans la spécialisation qu'il souhaite ou bien de faire un personnage hybride. Comme toutes bonnes œuvres du genre cyberpunk, le transhumanisme sera au centre des différentes thématiques abordées. Si certains ne connaissent pas bien ce style, il a principalement connu son age d'or dans les années 80-90. Le Japon s'est d'ailleurs positionné comme un maitre en la matière avec certains mangas/anime comme Akira ou Ghost in The Shell. Au cinéma comment ne pas citer l'excellent Blade Runner ainsi que sa suite sorti récemment au cinéma. Et enfin dans le monde du jeu vidéo, la franchise Deus Ex est une référence bien que Cyberpunk 2077 se positionne comme le projet le plus ambitieux. J'attends personnellement beaucoup ce jeu étant un grand partisan des jeux The Witcher que le studio a réalisé précédemment, et je souhaitais partagé mon engouement🙂
  2. A$AP

    Basket

    C'est vrai que ces playoffs sont agréables à suivre comparés à d'autres éditions des années précédentes. Encore une fois, l'ouest montre sa domination. Quand on voit que les moins bonnes équipes de la conférence étaient Portland ou Dallas, c'est assez effrayant. De ce côté de la NBA, bien évidemment grosse mention aux Nuggets. J'ai toujours apprécié cette équipe depuis l'émergence de Jokic. Voir leur parcours depuis quelques années est un modèle de réussite. L'éclosion de Murray joue grandement dans ce step-up. Ca fait 2 ans que j'entends plusieurs spécialistes dire que ce joueur va exploser. Il s'est fait attendre mais on dirait qu'aujourd'hui c'est la bonne. D'ailleurs je vais enchainer sur les jeunes. Après ces playoffs, on peut dormir sur nos deux oreilles quand on voit l'avenir de la NBA. Le duel Murray-Mitchell était monumentale. Doncic continue de jouer comme un MVP (son buzzer-winner😲), et Tatum qui s'impose de plus en plus à l'est. Je suis vraiment impressionné par toutes cette générations qui semble prendre petit à petit le pouvoir. Cela dit, on voit vraiment depuis l'année dernière que le collectif prime sur les individualités (coucou les clippers). Et pour cela comment ne pas féliciter tous ces excellents coachs (Stevens, Nurse, Spoelstra, Malone, Buldenholzer, etc)? Mention aux Rockets dont l'échec m'emplit de joie 😆 Si leur système ultra small ball avait fonctionné, cela aurait sonné comme une évolution encore plus poussé de la NBA vers la ligne à 3pts. La perspective m'aurait fortement déplu. Le front office a eu l'audace de tenter, on peut leur louer ça. Cela dit j'ai toujours été d'avis que l'association Harden-Westbrook ne fonctionnerait pas. Harden confirme qu'il fait partie, pour imager, de l'équivalent d'une NBA 2nd team. Ce qui est déjà exceptionnel mais pas au niveau des Lebron, Leonard, Durant, Curry ou Davis. Et Westbrook, aaaah Westbrook 🙄 Quelle fraude ce mec, quand on voit la saison de Chris Paul par exemple. Sérieusement je prendrais 20 fois des gars comme VanVleet, sans vouloir être médisant (c'est un bon joueur), pour le remplacer. Obliger aussi de passer par la case Clippers. Toute la saison, ils ont été sur la retenue. J'étais de ceux qui pensait voir un réveil de leur part en playoffs, et bien raté. C'est un énorme échec au vu de leur effectif. Une équipe n'est bien évidemment pas la somme des talents de ses joueurs sinon ils seraient champions mais au vu des matchs et des déclas, clairement ils n'avaient pas la bonne mentalité. Les déclas tout au long de la saison de Beverley, ou PG parlent d'elle même. Par contre, plus inquiétant, Kawhi ne semble pas pouvoir incarner un rôle de leader. Aux spurs ils avaient des HoF comme Duncan, Parker, Ginobili. Aux raptors il avait Lowry pour recadrer. Aujourd'hui aux clippers, il n'y a personne pour assumer ce rôle et visiblement il ne peut pas se faire violence là dessus. Je pense que la meilleure alternative serait de changer de coach pour créer un électrochoc, et instaurer une vraie mentalité de champion. Dans l'histoire de la NBA, seulement 13 séries de playoffs se sont soldés par une remontada à 3-1. Doc Rivers en a subi 3... C'est facile de cibler le coach mais l'effectif semble difficilement pouvoir bouger, et le talent est là malgré tout. Donc pourquoi ne pas aller chercher des coachs qui ont déjà été champion dans le style de Kerr par exemple pour instaurer cette mentalité de winner. Petit point sur Milwaukee. J'ai du mal à savoir si l'effectif manque simplement de talent ou si Antetokoumpo, un peu à l'image d'Harden, est ce genre de joueur qui bat tout les records en régulière pour baisser son niveau en playoffs. L'année dernière c'était le cas, cette année je trouve aussi, même s'il s'est blessé sur la fin de série contre Miami. En tout cas pour ces finales de conf, j'ai pu regarder le premier match de l'est qui fut jouissif. Le Heat semble avoir cet ascendant psychologique, bien qu'après la défait du Game 3 il faudra observer leur réaction. Cela dit je ne les vois pas flancher et Bam n'a pas d'opposition dans la raquette donc je penche pour une victoire de Miami. fuck les rockets, vive les big man modernes ! A l'ouest, la défaite au buzzer fait mal pour les Nuggets. Bien qu'ils sortent de 2 exploits consécutifs, les lakers paraissait dès le départ une marche trop haute pour denver. La comparaison est intéressante entre les deux équipes de LA. Les lakers ont certes le meilleur duo de la ligue mais à côté il n'y a même pas de 3e larron, un genre de sixième homme désigné pour faire la diff. Il n'y a que des rôles players avec une mentalité irréprochable qui font leur boulot chaque soir. Bref, les Lakers dégage vraiment cette sérénité, ce contrôle de champion et je les vois aller au bout cette année. En tout cas, ces playoffs sont rafraichissants et j'ai même déjà hâte d'être la saison prochaine 😁 Quand je vois l'homogénéité de la ligue cette saison alors que des équipes comme les warriors (l'ouest l'année prochaine c'est armaggedon 😲) ou les nets n'ont pas pu exploiter leur talents... La NBA édition 2021 pourrait être l'une des plus passionnantes !
  3. Grand fan du premier, je ne peux malheureusement pas y joué mais heureusement des walkthrough m'ont permis de voir le jeu dans sa totalité et ainsi me faire un avis sur celui-ci. Dans un ou deux ans, pourquoi pas l'acheter si il est à bas prix. Une chose est sûr, The Last of Us 2 ne laissera personne indifférent que ce soit via son histoire, gameplay, graphismes et thèmes abordés. Je rejoins @Ike (mercenaire) sur la teneur de son message, sur la haine totalement injustifiée et amplifiée que reçoit ce jeu. J'aborderai non seulement le jeu mais les réactions qui en ont suivi puisqu'il me semble que Naughty Dog à travers son produit a crée quelque chose qui va au delà d'un simple divertissement. Donc je vais commencer par le gameplay, que je n'ai certes pas eu en main mais que j'ai pu observé. Avant tout, je vais parler du savoir faire du studio en la matière pour expliquer mon point de vue sur TLOU2. A travers le premier volet ou les Uncharted, je n'ai jamais éprouvé une "sensation de fun" en jouant à ces jeux. Les mouvements sont lourds, les gunfights peu dynamiques. Globalement le joueur est constamment amené à faire la même chose, il y a peu de variations, d'évolution au sein même de leurs jeux. Cependant c'est aussi un choix fait délibérément à mon sens par le studio qui produit des jeux sur des thématiques plutôt réalistes. Encore plus dans le cas de TLOU qui se veut minimaliste/survivaliste. Ce serait selon moi non immersif d'avoir un gameplay bac à sable comme Far Cry par exemple. Enfin pour TLOU2, je peux quand même comprendre une certaine déception pour une suite qui reprend à 95% les mêmes bases de son prédécesseur sans y ajouter de réelles améliorations. En plus de cela, j'ai trouvé que la prise en main du joueur se résumait beaucoup trop à un schéma : collecte de loot dans les bâtiments, phase d'infiltration/combat. Il manquait par exemple selon moi des phases d'énigmes. Globalement je trouvais cela frustrant de voir qu'entre le début du jeu et sa fin, le joueur n'est pas réellement senti d'évolution dans sa façon de jouer, dans l'approche qu'il pouvait avoir. Ensuite concernant les graphismes/atmosphères. Bon ici on est dans la ligné du studio à savoir un jeu à couper le souffle. La qualité des textures en elle-même ne sera jamais au niveau de ce que peut proposer un PC, ainsi que la fluidité. Cependant, le studio devrait organiser des masterclass en termes de level design. Les différentes zones sont toutes simplement époustouflantes, c'est bien penser en terme de déplacement et pour le parcours du joueur. C'est du niveau du dernier God of War sur cet aspect là. Quant au jeu d'acteur/expressions de visages, ils viennent surement de se hisser à la première place du podium dans l'industrie. Pareil pour l'atmosphère, on sent vraiment la désolation et une évolution par rapport au premier opus avec une nature qui reprend de plus en plus ses droits sur la civilisation. Si je devais mettre un seul défaut à cet aspect ce serait le manque de diversité. Le 1 nous avait transporté de Boston à Salt Lake City et permis de jouer à travers différents environnements, quant le 2 se contente de Seattle ou presque. Couplé à un gameplay répétitif, il y a une forme de monotonie qui se met en place à partir de la moitié du jeu. Ensuite pour l'histoire qui fait tant débat, attention spoil complet du jeu. Je vais dissocier le scénario et thématique LGBT, que j'aborderais par la suite, pour une raison très simple : on ne peut pas mixer les deux pour donner un avis critique. Pour rapidement résumer mon avis sans les spoilers, je dirais que le scénario est à la fois aussi bien écrit que le 1er dans sa cohésion, son réalisme, et sa compréhension de l'homme. Mais cependant moins attachant que le 1 en raison d'une part de sa thématique et aussi de personnages secondaires moins intéressants. Pour finir la thématique LGBT & féministe. Naughty Dog a clairement pris un parti fort via ce jeu. Je vais pas m'étaler 30 ans sur la réaction des joueurs qui a été exécrable. En plus d'un scénario anti-fanboy, aborder un sujet aussi sensible pour une communauté principalement masculine a été la goutte de trop visiblement. Résultat, TLOU2 est un jeu qui vaut 0/20. Pas besoin d'en dire plus... A titre personnel je ne vais pas pour autant faire l'éloge du studio. En l’occurrence, je loue l'intention de vouloir faire bouger les lignes dans un milieu qui reste très masculin et où certains clichés persistent. Par contre je vais remettre en question la manière. Spoil à venir Un bon jeu à mon goût, je mettrais probablement 15 ou 16 sur 20. Comme le dis Ike, les notations sont souvent tronqués. Que ce soit les haters qui mettent 0, les fans ne voyant que les bons côtés mettant 20, et la presse spécialisé qui malheureusement semble peu objective dès lors qu'il s'agit d'un jeu produit par les grands studios/editeurs.
  4. A$AP

    PS5

    C'était plutôt sympa. Le design est pas mal, après c'est affaire de goût. Je suis intrigué par la version digitale, à voir quelle sera la capacité de stockage (et le prix) parce que les jeux sont de plus en plus lourd, et que la fibre sera probablement un must-have pour cette version. Concernant le manque de détails sur les performances, prix, dates, etc : il faut remettre l'annonce dans son contexte avec le covid qui chamboule les agendas et budgets de beaucoup de monde. Et comme l'a dit @Baam ce serait suicidaire d'annoncer le prix de la console avant Microsoft. De plus, le mec de Sony au début de la vidéo exprime implicitement que l'atout principal de la console ce ne sera pas les performances mais son catalogue de jeu. Sony aurait tort de faire autrement puisque c'est exactement ce point qui leur a fait remporté haut la main son duel avec Microsoft durant la génération actuelle. A titre perso, je vais pas faire la fine bouche entre les deux consoles parce que l'une d'entre elles affiche 5 FPS de plus, chose dont je ne me rendrais surement même pas compte. Xbox et Playstation c'est le même marché, si les joueurs veulent une vraiment la meilleure "console" en terme de performance, qu'ils achètent un PC. Concernant les performances graphiques, Sony et Microsoft auront probablement un jeu vitrine à leur sortie (de souvenir c'était killzone 4 pour la PS4 je crois) pour montrer les progrès techniques mais je ne m'attends pas vraiment à sentir une différence durable avant 2022 (en étant optimiste). A propos des jeux présentés, je dirais que c'est correct. Bon j'avoue me demander combien Sony a touché pour mettre un remake de GTAV comme premier trailer mais bon😂 A voir quel sera le line up de départ quand même, c'est assez flou. A prendre en compte que Sony se passe logiquement de son meilleur studio (Naughty Dog) qui sort The last of Us ce mois-ci. J’espérais, sans grand espoir, avoir des nouvelles des aventures de Kratos. Mais je suivrais personnellement Gran Turismo et Horizon, et à voir pour les nouvelles licences comme Returnal ou project Athia. La question Microsoft ou Sony ne s'est jamais vraiment posé de mon côté dans la mesure où j'ai toujours eu un faible pour les licences de la firme japonaise. Cela dit, j'ai cru comprendre que Microsoft avait racheté pas mal de studios pour étoffer leurs exclusivités. A voir donc comment il se débrouille sur la génération à suivre.
  5. Le premier arc se termine aux alentours du chapitre 40. Pour avoir eu besoin de 3 tentatives avant de réellement lire le manga jusqu'au bout, je comprends un peu le dépaysement des premiers chapitres. Ce qui m'a aidé à titre personnel c'est un petit cours d'histoire improvisé sur la période de la révolution des turbans jaunes qui se déroule quelques années auparavant le début du manga. Ensuite une carte sur un autre onglet pour bien situer l'action, et un trombinoscope pour se remémorer certains personnages puisque la plus grande difficulté est, je trouve, les noms/prénoms qui pour notre culture sont difficiles à imprégner. Je peux t'envoyer un MP avec ces documents si tu le souhaites. Je t'invite à t'accrocher puisque l'oeuvre prend tout son sens après ce premier arc qui n'est que l'étincelle de la suite des événements. Kingdom est très porté sur l'aspect martial et la tactique sur un champ de bataille quand RoT prend beaucoup plus en compte une stratégie globale, sans pour autant délaisser l'action je te rassure. Il y a pléthore de combats mémorables.
  6. A$AP

    Basket

    Je trouve que mon point de vue sur ce qu'est le GOAT porte bien au débat. Par contre celui qui est de définir qui est le meilleur joueur individuel c'est plus complexe. Je partage le point de vue de @Hadoz0r sur le fait qu'il est difficile de comparer le niveau intrinsèque de joueurs de 2 époques différentes. Un des exemples qui me vient directement en tête, c'est James Harden. Il exploite à merveille le règlement actuel qui lui permet de bénéficier d'un nombre important de fautes et donc de points. Mais dans les années 90, cela aurait été clairement impossible de procéder ainsi. Vice versa, est-ce que Larry Bird n'aurait pas été encore meilleur dans la NBA d'aujourd'hui où le 3 points est à son comble ? Je ne parle même pas de tout ces pivots "old-school" qui aujourd'hui n'arrivent même plus à décrocher de contrats alors que leur profil était très recherché à une époque. Donc est-ce que Wilt est intrinsèquement un meilleur joueur que Jordan ? Je ne sais pas. Et puis comparer un arrière avec un pivot, pas évident non plus. En plus, Wilt a joué à une époque où son poste était le plus important. Quand Jordan par exemple, avec Magic aussi, on eu tendance à initier un rôle plus important pour les arrières. J'aurais été très curieux de voir Jordan dans cette dernière décennie où les postes 1 à 3 sont les postes les plus recherchés. Et puis Chamberlain dans la NBA d'aujourd'hui, son profil n'est plus envié. D'un autre côté, en gardant ses qualités physiques, mentales et son talent inné, son profil aurait surement été différent s'il avait été formé dans les années 2000 par exemple et l'on aurait pu voir un joueur totalement différent. Tout ça pour conclure que selon moi on ne peut pas élire le meilleur joueur individuel de l'histoire de la NBA. Par décennie oui, parce que les évolutions dans le jeu ne se font pas tout les quatre matins. Ce qui donnerait surement quelque chose du style de mon côté: Wilt / Abdul Jabbar / Jordan / Jordan / Kobe / Lebron. Par contre si l'on garde le critère GOAT ce serait plus : Russell / Abdul Jabbar / Magic / Jordan / Duncan / Lebron Sur la saison actuelle, pour l'instant on ne sait pas s'il elle est définitivement annulée ou non. Mais si l'on part du principe que oui, c'est sûr que les Clippers, Lakers et Bucks ont perdus gros, et leur superstar Kawhi, Lebron, Giannis aussi. Quoique un peu moins pour ce dernier parce qu'il est encore super jeune (24 ans 😱). Petite pensée aux rockets aussi qui ont fait tapis sur cette saison qui ne verra probablement par le bout. N'étant vraiment pas fan de la franchise, je vous avoue que ça me fait doucement rire 😂 Il vont encore sortir un rapport à la NBA selon lequel il aurait du gagner le titre en 2020, et qu'ils ont été lésé. 🙄 Pour les futurs all-timers, Giannis avec encore 2 saisons à ce niveau et c'est le HoF assuré. Doncic a déjà le niveau individuel et j'ai pas trop de doute sur le fait qu'il ira loin dans les playoffs à un moment donné. Par contre je suis vachement agacé par tout cet engouement médiatique sur les jeunes depuis 2 ans avec quasiment tout les matins un nouveau titre "bidule à briser un nouveau record". Ça s'applique principalement à Doncic parce qu'il est l'évident meilleur joueur parmi tous ceux encore en contrat rookie. Sauf que c'est l'évolution du règlement qui veut cela, avec un avantage outrancier accordé aux joueurs offensifs. "Doncic fait mieux statistiquement que Jordan", oui mais pas la même époque.
  7. A$AP

    Basket

    Post intéressant 😉 C'est un peu la question persistante mais à la fois si intéressante pour chaque sport. Déjà il faut définir ce que signifie (comme tu le dis c'est subjectif) le GOAT : Greatest of All time. A titre personnel, quand je lis Greatest je prend la traduction littérale : le plus "grand" et non pas le plus fort. Donc selon moi le GOAT, c'est le joueur qui a le plus marqué l'histoire de ce sport, celui que l'on considère avoir accompli les plus grandes prouesses. Forcément le niveau individuel du joueur est aussi pris en compte, on ne peut pas élire un des lieutenants des celtics des années 60 avec leur ribambelle de titres. Du coup selon cette définition, je ne considère pas Wilt comme le GOAT même si son niveau lui permet d'être dans la discussion. En revanche selon ces critères, Bill Russell fait un peu figure de candidat idéal de par son archi domination dans les années 60. Je crois même que c'est le joueur le plus titré. Mais encore une fois je ne le considère pas comme le GOAT. Il y a une bonne raison pour cela, la ligue des années 60 n'avait pas le même niveau de compétitivité que les décennies suivantes. C'est un avis personnel mais la ligue était encore à ses débuts, tout comme le sport en lui-même. De plus le système de l'époque où la free agency n'existait pas et permettait à des équipes comme les Celtics de garder tout leurs meilleurs joueurs sans voir la possibilité que ces derniers aillent signés de leur plein gré pour une équipe concurrente. Donc oui Bill Russell un des meilleurs joueurs de l'histoire de ce sport mais un peu trop aidé par le contexte de l'époque et à contrario Wilt Chamberlain, probablement meilleur sur le plan individuel mais malheureusement n'a pas le palmarès suffisant. Même si dans un contexte différent la donne aurait surement été différente. C'est pour ça que je vais mettre MJ comme le GOAT. A son époque, et même dans les années 80 (je connais très mal les années 70), la ligue était arrivé à maturité. Qui dit sport plus populaire, dit plus de joueurs, plus de concurrence et meilleur niveau global. La free agency a également permis de voir une compétition plus équitable et homogène. Au delà du niveau individuel exceptionnel du joueur, il y a pour moi une stat qui fait tout de même une sacré différence : 6 apparitions en finale pour 6 victoires (sans parler du niveau affiché). Il est certes arrivé à chaque fois avec une équipe en béton contrairement à Lebron avec les Cavs de la première heure. Mais il n'était pas face à des équipes de manchots en face (dur pour le Jazz d'ailleurs). MJ était en mission à chaque fois, faisant de lui à mes yeux le MVP de ce sport, et par extension de par son palmarès, le GOAT. Dernier point, son impact sur le sport en lui-même. Aujourd'hui encore, si il ne fallait citer qu'un joueur, je pense que son nom reviendrait en majorité même auprès des non-initiés. Cela dit, on peut aussi argumenter que la NBA, pour vendre, a besoin de ces icônes que sont MJ, Magic, Bird, Lebron, etc. Le coup de pouce marketing de l'association est bien réel dans la campagne du GOAT pour MJ. D'un autre côté il ne bénéficie pas de l'impact d'internet/réseaux sociaux comme Lebron actuellement. Du coup voilà mon top 10 : 1. Michael Jordan 2. Kareem Abdul Jabbar 3. Lebron James 4. Bill Russell 5. Magic Johnson 6. Larry Bird 7. Wilt Chamberlain 8. Tim Duncan 9. Kobe Bryant 10. Shaquille O'Neal / Hakeem Olajuwon (2 joueurs parce que ça me fait chier de pas mettre l'un des deux dans le top 10 😂)
  8. Gekishin vs Moubu Le général de Yan est un peu passé pour un guignol malheureusement en ce faisant OS par Houken mais aussi en ce faisant surclassé par Riboku sur le plan stratégique. Cela dit, Houken est le meilleur duelliste au monde et Riboku disons le 2e meilleur stratège, pourtant il a fait une prestation plutôt intéressante en démasquant la stratégie de "QG caché" de Riboku. En plus il semble avoir des unités intéressantes en montagne (comme Ordo qui est de la même région). De l'autre côté Moubu, excellent meneur de charge probablement plus fort en duel que son adversaire mais beaucoup trop limité tactiquement. Sur plaine, je ne dis pas mais en montagne, je ne donne pas chair de sa peau contre un général aussi expérimenté et complet comme Gekishin. Victoire Gekishin Gyou'un vs Seikai Gyou'un n'est probablement pas un bon général défensif, d'un autre côté on a bien Duke Hyou adopté une tactique ultra agressive en position de défense. Et les deux généraux sont très similaires. Seikai quant à lui, peut potentiellement être sournois sur le terrain de Sanyou mais je le vois plus comme un spécialiste de bataille de siège. Il a pas franchement montré un sang-froid et une capacité de réaction exemplaire pendant l'attaque de son QG à Kankoku Pass. Victoire Gyou'un Kanki vs Shoumou Autant les deux premiers avait matière à discussion. Ici on a un génie tactique sur un terrain qui lui est favorable contre un simplet, certes puissant, mais incapable de mettre en place une stratégie de haut niveau. Victoire Kanki
  9. Pas fan de l'issue du combat. Enfin c'est surtout la dernière image avec Goto au bout de sa vie qui m'a déçu. Voir Sung Jin rendre l'un des deux meilleurs hunters de l'asie dans cet état à ce stade, je trouve cela prématuré. J'espère que l'on aura quelques hunters du calibre du héros à l'avenir, son père probablement en espérant d'autres.
  10. @Shin-wara Encore une fois dans la mesure où le premier public visé est mineur, je n'en tiens pas réellement rigueur. Je ne pense pas que la majorité des ados souhaite voir le sujet de l’esclavagisme traité dans tout son réalisme, c'est à dire de façon très cru. Concernant le développement des antagonistes par rapport à Naruto, je pense que ce dernier a plutôt su bien s'appuyer sur un nombre d'antagonistes assez restreint tout au long de son oeuvre, ce qui rend leur développement plus poussé, pour les principaux, puisque qu'on peut leur consacrer plus de temps. Le meilleur exemple c'est Orochimaru qui a été le seul gros antagoniste de la première partie, et a eu un rôle assez important dans shippuden. Cela dit, je ne pense pas qu'il faut chercher midi à 14h pour certains des antagonistes d'OP. Ener était intouchable pour les habitants des cieux, il est devenu complètement mégalo, imbu de sa puissance, point. Moria est le pirate dans toute sa splendeur, et en quête d'une revanche sur Kaido donc prêt à tout pour obtenir de la puissance. En multipliant les personnages de son oeuvre, Oda a donné une richesse presque inégalé dans l'histoire du manga. Mais c'est au détriment du développement des personnages, pas au point d'être bâclé je trouve.
  11. Oui et non. Oui parce que si je devais tomber connaitre OP aujourd'hui, je serais peut-être rebuté par ce côté enfantin. Non parce que c'est le propre du style de ce genre de manga d'utiliser un univers, des références du monde réel, et de les adapter pour un public adolescent. Naruto l'a fait avec des ninjas qui étaient en réalité des assassins/mercenaires capable du pire. Bleach avec sa représentation de gentils dieux de la mort. Dans OP, on a plus le schéma d'un gouvernement mondial oppresseur, capable de tuer ceux qui les défient ou qui cherchent à connaitre leurs secrets inavouables, avec de l'autre côté les révolutionnaires cherchant à établir une justice. Au milieu, les pirates sont pour moi diviser en 2 castes : les pirates traditionnels qui ne sont que des brigands, et les aventuriers façon mugi. Dans la mesure où c'est une oeuvre fictive, l'auteur ne doit pas être obligé de retranscrire les codes du monde réel. C'est un univers alternatif, donc libre cours à l'imagination de son auteur.
  12. Certes mais quand le manga a commencé en 97, on ne peut pas changer de ligne éditoriale pour être en phase 20 ans après. OP était adressé au ado, et restera adressé au ado. En plus, il en faut pour tout le monde. Des adultes comme toi ou moi auront tendance à être plus attirés par SNK effectivement, mais les ados ou jeunes nouveaux lecteurs de manga seront peut-être plus attirés par des mangas comme Boku Academia. Je ne l'ai pas lu mais cela semble être la relève des Naruto, DB, etc. Il devrait, c'est bien de réviser ses classiques 😁 @nichta Je ne contredis pas ce que tu dis. Je répondais aux critiques de Raoh qui en tant que fan de la première heure, émettais des critiques plus valables pour quelqu'un découvrant l'oeuvre. OP est toujours l'oeuvre qu'elle était, c'est je pense plus son lectorat qui avec l'âge a changé de point de vue, de goûts (et c'est normal). La narration lente rebute pas mal de lecteurs, personnellement j'ai toujours apprécié le sens du détails d'Oda dans la mise en place de ses arcs. Le meilleur exemple reste Water Seven pour moi. L'intrigue est est vraiment bien développé. Mais je suis aussi d'avis qu'en lecture hebdo, les débuts d'arc sont souvent indigeste. L'arc en cours ne fait pas exception. @SanGluten Mouais, pas trop d'accord. Ichigo & Sangoku sont les mêmes selon moi qu'au début. Pour le dernier, malgré le fait qu'il apparaisse enfant au début pour finir sur la cinquantaine je crois, il est resté un éternel gamin. Edward Elric, c'est différend. On est sur un shonen mais pas nekketsu. En plus, contrairement à ce que tu dis, Luffy a eu sa période de doutes post Marinford, qui l'a poussé à prendre 2 ans de pauses dans sa conquête des océans. Connaissant le caractère intrépide de Luffy, c'est une grosse remise en question. Après ça vaut ce que ça vaut, on est pas sur quelque chose de très mature, mais c'est bien présent. Souvent dans le nekketsu, une remise en question ou les doutes du héros sont résolues par un power-up. C'est pareil pour les autres héros du genre comme Ichigo ou Sangoku.
  13. Je trouve certaines critiques hors de propos dans le sens où OP est un manga shonen nekketsu "pur sang", et que cela ne sert à rien de le comparer à des œuvres comme SNK ou encore Berserk, qui n'ont pas les même codes, comme j'ai pu le voir. Si comparaison il doit y avoir c'est avec des mangas comme DB, Naruto ou Bleach pour citer les plus populaires. Il ne faut pas s'attendre à voir du développement de personnages comme dans un seinen. Et globalement je ne vois pas en quoi des personnages comme Naruto, Ichigo ou Sangoku font mieux que Luffy sur cet aspect là. Le cas Végéta a été cité, c'est bien le seul personnage de DB, avec peut-être Piccolo, a avoir un semblant de développement. Dans le cas de OP, on peut citer Robin pour quelque chose de similaire. Même si incomparable avec Guts comme il a été cité. En commençant OP, j'ai envie de dire que vous saviez pourquoi vous aviez signé. La critique sur le côté bisounours du monde de la piraterie, c'est je trouve complètement déplacé. OP est publié dans un magazine (le weekly shonen jump) qui est en premier destiné aux ados. Tout les mangas publiés dedans sont donc en quelques sortes soumis à une forme de censure pour ne pas choquer son lectorat. Et honnêtement pourquoi ne pas avoir fait la critique au tout début ? Par contre, je peux totalement comprendre que la vision de la plupart des lecteurs les plus anciens ait changé. Moi le premier, j'ai commencé à lire OP étant ado, aujourd'hui le style shonen ne m'attire quasiment plus parce qu'on gagne en maturité avec l'âge. Mais Oda n'allait pas adapter son oeuvre pour ses fans de la première heure. Après je peux comprendre que la redondance dans la trame narrative (ce côté nouvelles îles, nouvelles populations oppressés, les mugiwaras en libérateur) puisse lassé. De plus, il est vrai qu'Oda a tendance à prendre son temps pour poser l'intrigue de chaque nouvelle arc. Moi-même, depuis l'ellipse je prends beaucoup moins de plaisir à lire OP. Pourtant la recette est à peu de choses près la même. Du coup pourquoi ? Je ne prétends pas avoir la réponse universelle. Dans mon cas, j'ai commencé à lire OP tome par tome et suivi la parution hebdo à partir de la fin de Thriller Bark. Et je pense à l'instar de @Shin-wara que le rythme de narration n'est pas le plus adapté pour une lecture hebdo. Cela dit je ne suis pas pour un changement de rythme. En regardant dans le passé, l'arc Alabasta c'est 5 tomes d'intro pur (12 à 17) pour 5 tomes sur Alabasta. Water Seven, c'est pareil 5 tomes à sur l'ile avant de passer 5 tomes sur Ennies Lobbies. Et pourtant cette période est considéré comme l'âge d'or de OP. Et pour Dressarosa par exemple, j'avais trouvé que c'était très long, mais en relisant d'une traite, le résultat était sympa. Dans mon cas, je sais qu'une lecture par tome m'aide à apprécier plus le manga mais ce n'est pas forcément le cas de tous. Par contre, s'il y a bien un défaut à pointer c'est la disparition des mugis depuis l'ellipse. Zoro et Sanji ont eu une garde alterné entre Dressarosa et Cake Island. Le reste c'est quasiment pareil. Il y a trop de perso secondaires, d'autant plus que de plus en plus ont tendance à revenir sur certains arcs. Et pour finir, ça n'engage que moi, l'anime n'est vraiment pas un bon support pour découvrir OP. On sait qu'il y a une forte logique de revenus derrières ces animes d'oeuvre à grand succès comme OP ou Naruto, du coup les producteurs font tout en faire un maximum et aussi pour ne pas rattraper trop vite la parution de l'auteur. Alors quand dans le cas de OP le rythme est déjà lent, cela donne lieu à une purge.
  14. Ça fait bizarre de se dire que c'est fini. J'avais peur en me disant qu'il fallait tout boucler en 1h15, surtout qu'après le long dialogue entre Tyrion et Jon, il s'était déjà passé 30min. Mais même si cela va vite, je trouve que l'on est allé au bout des choses. Concernant le début, Tyrion aura réussi à trouver les mots justes pour réveiller Jon Snow. J'ai beaucoup aimé la scène où Daenerys se retrouve face au trône, on sent dans un premier temps la délivrance pour elle mais d'un autre côté elle est tellement esseulé. D'autant que sa vision d'il y a quelques années sur ce que l'on avait interprété comme un trône sous la neige se révèle être finalement un trône couvert de cendres. Ben justement, j'ai trouvé que l'on était en phase avec le développement de Daenerys. Son discours est effectivement incohérent, ce qui nous montre qu'elle a complètement cédé à la folie, c'était d'ailleurs très bien joué par Emilia Clarke. Surtout dans le regard pendant le dialogue avec Jon, je me suis dit qu'il n'y avait plus rien en elle. Et donc Jon fidèle à ses principes. Tyrion l'a extrêmement bien défini "faire ce qu'il y a de juste quel qu’en soit le prix". Je suis content de voir que ce soit lui qui ait tué Dany. C'était ambiguë avec Arya mais au vu de ce qu'il s'est passé, je ne voyais pas trop l'intérêt. Viens ensuite l'arrivée de Drogon, c'est sur que c'est plus puissant qu'un chien en détresse devant la mort de son maître. Par contre j'avoue avoir du mal à interpréter son geste de brûler le trône. Est-ce qu'il ne pouvait se résoudre à tuer un targaryen ? Est-ce qu'il a finalement notion de ce que représente ce trône ? Cela dit s'était hautement symbolique de voir ce trône fondre par la main de Drogon. Ensuite petite ellipse pour finalement se retrouver avec les quelques seigneurs restants de ce massacre de Westeros. C'est vrai que Tyrion a enchaîné les erreurs depuis quelques saisons mais là, chapeau. D'une part, Bran a la sagesse, la connaissance, et la partialité pour être un bon roi. Et de plus il met un terme à ce système purement monarchique qui rendait Westeros esclave de la santé mentale de la descendance de la famille au pouvoir. Bon cela ne résoudra pas tout les problèmes, on continuera à avoir des magouilles mais c'est déjà une amélioration. On a vraiment retrouvé le sage Tyrion sur cet épisode, ça fait plaisir. Mention à Sansa qui aura réussi à m'agacer jusqu'au bout. Par contre, pas de news des Dothrakis, c'est dommage. J'ai trouvé la dernière réunion des Starks plaisante, surtout les adieux entre Jon et Arya qui entretenaient une relation plus forte. Le sort de Jon est tout de même cruel en soi, même s'il a commis un régicide, c'est celui qui a évité un massacre à venir pour les populations de Westeros mais compte tenu de la situation, ils sont arrivés à un compromis comme le dit Tyrion. On peut aussi se demander pourquoi la Garde de la nuit devrait encore exister, j'y vois plus un ordre pour entretenir des relations avec les sauvageons et malgré tout surveiller un éventuel retour des WW, quand on sait que tous les croyaient éteint après leur première invasion, le doute est permis. J'ai beaucoup aimé la réunion du conseil restreint. Il me semble que Tyrion avait déjà eu cette manie de ranger les chaises, ça ma fait sourire. Tout comme voir Bronn est sa connerie habituelle. D'ailleurs, voir son accession au rang de seigneur de Hautjardin est tellement une référence à la création des Lannisters, c'était sympa. C'est probablement l'un des plus grands gagnants de cette série. Comme disait Littlefinger, "chaos is a ladder". Mention aussi au retrouvaille de Jon avec Ghost, c'était un peu crève coeur de les voir se séparer dans le 4. Bon, et bien c'est fini. Même si cette saison n'aura pas été exempte de défauts dans la forme, je suis satisfait de la tournure de l'histoire, du fond qu'on proposé les scénaristes. Un grand merci à toute l'équipe de production, les acteurs, réalisateurs, toutes les petites mains de l'ombre qui ont fait de ce show le plus grand de l'histoire de la télévision. Et big up pour un spin off avec Arya 😏
  15. @k.hyuga Je parlais plus des grosses vidéos notamment 35min sur l'épisode 5 qui parle en grande majorité du technique. Mais d'accord avec toi sur l'aspect mauvaise com de ces insider. Notamment sur ce fameux "kind of forgot" sur lequel j'ai également tilté. En même temps c'est la grosse facilité scénaristique de la saison. Est-ce qu'il aurait fallu que Rhaegar meurt durant l'épisode 3 ? Peut-être. D'un autre côté, je soupçonne D&D d'avoir garder en main la mort du dragon pour d'une part donner plus de mordant à l'épisode 4, justifier la retraite temporaire de Drogon qui aurait autrement anéanti toute la flotte et donc justifier également la prise d'otage de Missandei. Prise d'otage qui d'une part amène au pétage de câble de Dany, et hypé Cersei avant la bataille. En y réfléchissant, c'est pour moi l'archétype d'un raisonnement de producteurs télés, et pas d'auteurs littéraires. Mais ce n'est peut-être pas comme ça qu'ils ont raisonné non plus. Cela dit, il ne faut pas tout jeter dans ses insiders, il y a quelques détails intéressant sur le raisonnement des scénaristes. @EvilSquid Vu comment le NK s'est fait démonté en 2v1, massacré 100 000 hommes demandent déjà du temps même avec dragon et équivaudrait à se dévoiler, il était obligé d'être furtif pour espérer vaincre les 2 autres dragons. Bref, on aurait toujours trouvé des défauts. Bon, à la semaine pro pour la conclusion.
×
×
  • Create New...