Aller au contenu

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Pour lire vos mangas préférés, une seule adresse :

SCANTRAD FRANCE

Bon surf sur nos forums !



Kheops

Interview de Hiro Mashima Juillet 2008

Messages recommandés

Traduction: Rhavin

Check/Adapt/Presentation: Elena

 

Interview de Hiro Mashima

 

Traduction MFT , ne pas utiliser ou reproduire sur un autre forum ou site. Merci de nous lier

 

Le mangaka Mashima Hiro a fait sa première apparition à la San Diego Comic-Con de Juillet 2008 et avait avec lui le même esprit fan de comics que ses lecteurs développent en lisant Fairy Tail et Rave Master.

Il y a rencontré ses fans à deux séances d'autographes et en a profité pour répondre à quelques questions.

 

"Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours voulu être mangaka"

 

Q : Où avez-vous grandi et comment avez vous commencé à dessiner des manga ?

 

H.M. : J'ai grandi dans la préfecture de Nagato, au Japon. Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours voulu être mangaka. Quand j'étais jeune, mon grand-père m'a trouvé de vieux manga à lire et je m'amusais à redessiner les images.

 

Q : Est-ce qu'un artiste ou un manga en particulier vous a inspiré au point de vouloir devenir mangaka ?

 

H.M. : Akira Toriyama, le créateur de Dragon Ball Z et son œuvre, bien sûr. Et puis il y a aussi Yudetamago (pseudos : Yoshinori Nakai et Takashi Shimada), ainsi que les créateurs de Ultimate Muscle (Kinnikuman).

 

Q : Qu'est-ce que vous aimiez dans leur style et leurs histoires ?

 

H.M. : J'adorais voir les personnages principaux confrontés à des situations à risque, mais qui réussissaient toujours à s'en sortir ! Et puis il y a aussi les scènes de combats épiques.

 

Q : Êtes-vous allé dans une école pour apprendre à dessiner ?

 

H.M. : Au début, oui, après le lycée, parce que je croyais que c'était la seule manière de devenir mangaka. Mais ça ne m'a pas franchement réussi, alors j'ai abandonné, préférant me former par moi-même.

 

Q : Comment êtes-vous devenu un professionnel ?

 

H.M. : J'ai dessiné une soixantaine de pages que j'ai ensuite envoyées à divers éditeurs. Puis j'ai gagné une compétition d'artistes amateurs. Et l'année suivante, en 1999, j'ai fait mes débuts officiels.

 

 

Traduction MFT , ne pas utiliser ou reproduire sur un autre forum ou site. merci

 

 

Rave Master et les inspirations dans le monde réel pour Fairy tail

 

Q : Votre dernière série, Rave Master compte 35 volumes. Est-ce que ça vous a semblé difficile de lancer une nouvelle histoire tout en la gardant originale et amusante ?

 

H.M. : Très difficile. C'est vrai, Rave Master était une très très longue série, alors au début j'en ai bavé. Mais avec le recul, je ne me souviens que des bons moments.

 

Q : Est-ce que vous pensez que Fairy Tail sera aussi longue ?

 

H.M. : C'est mon objectif, oui, mais rien n'est encore déterminé. Elle durera tant qu'elle durera.

 

Q : Quand vous avez décidé de vous lancer dans Fairy Tail, est-ce qu'il y avait quelque chose que vous vouliez accomplir avec cette nouvelle série, ou bien vous vouliez trouver une nouvelle approche, autre que celle sur votre travail sur Rave Master ?

 

H.M. : Vers la fin de Rave Master, l'histoire devenait un poil sentimentale et un peu triste aussi. Je voulais un max d'humour et d'amusement pour ma nouvelle histoire. La principale différence est que dans Rave Master, l'objectif était de sauver le monde. Dans Fairy Tail, l'histoire se concentre uniquement sur une guilde, ses mages et leur boulot. Ça raconte leur vie de tous les jours. Parfois, ça peut changer, mais c'est exclusivement pour surprendre mes fans, et qu'ils continuent de me lire. (rires)

 

Q : Un des personnages récurrents de Rave Master est Plue. Y a-t-il une raison pour qu'il apparaisse continuellement ?

 

H.M. : Pour moi, Plue est partout. Il pourrait tout aussi bien exister dans le monde réel. C'est mon animal de compagnie ! (rire)

 

Q : Vos nouveaux méchants sont vraiment originaux et très intéressants. Est-ce qu'il y en a un en particulier qui vous a fait penser "ouahh, j'me suis surpassé, là !" ?

 

H.M. : Hmmm (sort le volume 1 de fairy tail, et pointe un personnage : Jiiku)... Il y a un gros secret sur ce personnage-là, un secret que l'on n'apprend pas avant le Tome 12. Alors lisez jusque là, si vous voulez savoir !

 

Q : Quelles ont été vos principales inspirations pour Fairy Tail ? Un film que vous ayez vu ou un livre qui vous aurait fait penser que ce serait amusant d'écrire une histoire sur des mages ?

 

H.M. : Ni livre, ni film, mais j'ai toujours adoré les magiciens et les sorciers. Alors je me suis dit que ça pourrait être intéressant d'en faire une histoire. J'ai beau prendre de l'âge, je vois toujours des copains, je joue toujours à des jeux vidéo avec eux jusqu'à pas d'heure. L'idée, c'était juste de dessiner une communauté d'amis et comment nous serions, mes amis et moi, si nous étions magiciens.

 

Q : Fairy Tail déborde d'humour et de personnages fantastiques. Dans les comics, l'intrigue est ce qu'il y a de plus important. Pour vous, l'intrigue prime sur les personnages, ou l'inverse ?

 

H.M. : Les deux, à mon sens. Mais s'il faut en choisir un, sans hésiter, ce seront les personnages.

 

Q : Pourquoi ?

 

H.M. : Il faut en permanence créer des intrigues alors que dans ma vie de tous les jours, des personnages, il y en a déjà des tout prêts.

 

Q : Ça veut dire que les personnages de Fairy Tail sont basés sur des gens qui existent vraiment ? Alors lequel des personnages de Fairy Tail vous correspond le plus ?

 

H.M. : Natsu, bien sûr ! On dirait moi à l'école ! (rires) Tous les autres sont basés sur mes amis, mes éditeurs voire même des gens avec qui je travaille.

 

Q : J'adore Natsu. Bourré d'énergie, amusant et adorable. Mais ce qui est le plus bizarre, c'est sa faiblesse dans les transports, qui contraste énormément avec sa puissance. Ça aussi, c'est de vous ?

 

H.M. : En fait, j'ai le vertige et j'ai peur en avion, mais je ne suis pas malade comme Natsu dans les transports. C'est un de mes amis en fait. Quand on prend le taxi ensemble, il est malade. D'un côté, c'est pas génial pour lui, mais de l'autre, c'est franchement hilarant. (rires)

 

Q : Vu que vous basez vos personnages sur des gens que vous connaissez, y en a-t-il qui se déshabillent comme Gray?

 

H.M. : Moi !! (rires)

 

Q : Sur quoi vous basez-vous pour nommer vos personnages ?

 

H.M. : Vu mon audience japonaise, je me suis dit qu'utiliser des noms de comics feraient bizarre. Natsu signifie été, alors il a un caractère chaud.

 

Q : Mais que ferez-vous quand vous serez à court de noms de saisons ?

 

H.M. : J'ai déjà utilisé Fuyu (hiver) dans un chapitre il y a peu et je me suis servi de Shiki (saison) dans Monster Hunter Orage alors je suis déjà à court ! (rires). Mais je crois encore pouvoir me servir du mot français Saison. (rires)

 

Q : Est-ce que l'animé de Fairy Tail est en cours ?

 

H.M. : Nous recevons en permanence de nombreuses propositions et de marques d'intérêt des studio. Mais rien de confirmé pour le moment.

 

Q : Et il y a un studio en particulier avec lequel vous voudriez travailler ?

 

H.M. : Pixar !!!

 

Q : Si on devait faire un film avec de vrais acteurs pour Fairy Tail, quels acteurs américains choisiriez-vous ?

 

H.M. : Là, comme ça, Johnny Depp pour Happy (rire) ! Et je vous avoue que voir Fairy Tail adapté en film avec acteurs, ce serait un rève qui se réalise.

 

 

Traduction MFT , ne pas utiliser ou reproduire sur un autre forum ou site. merci

 

 

La vie chargée, très très chargée d'un mangaka

 

Q : Dans quel genre d'environnement travaillez-vous ?

 

H.M. : Je travaille dans un studio de 750m² (mesures sujettes à caution ; l'auteur parle de 8000 pied carrés) avec sept bureaux, un sofa et une télé où je peux jouer avec mes assistants.

 

Q : Combien d'assistants avez-vous ? Est-ce qu'ils vous donnent des idées pour Fairy Tail, parfois ?

 

H.M. : Pour le moment j'ai 6 assistants (c'est évident...) La continuité de l'histoire est déjà décidée entre moi et mon éditeur au moins dans les grandes lignes, mais j'apprécie que mes assistants m'aident dans mon travail.

 

Q : Ça doit finir par être épuisant de sortir un nouveau chapitre chaque semaine ! Qu'est-ce qui est le plus stimulant dans la vie d'un mangaka ? Et qu'est-ce qui est le plus marrant ?

 

H.M. : Le plus marrant, c'est sûrement de voyager et rencontrer mes fans. Je suis allé en France, à Guam, à Taiwan, en Italie et en Nouvelle Zélande, mais si on excepte cette convention, la seule autre du genre à laquelle je suis allé était à Taiwan. Le plus difficile, c'est sûrement de ne pas pouvoir voir ma fille autant que je le voudrais. Elle va avoir deux ans.

 

Q : Combien de temps ça vous prend pour faire les esquisses puis les dessins finaux d'un chapitre, du début à la fin ?

 

H.M. : A peu près cinq jours. Le lundi, je travaille sur les scripts et le storyboard. Le mardi, sur les esquisses. Et du mercredi au vendredi, je finis les dessins et l'encrage. Pour les deux jours restants, je travaille sur Monster Hunter Orage, une série mensuelle pour le Shonen Rival. Chaque semaine, je fais à peu près le quart, ce qui fait qu'à la fin du mois j'ai le chapitre complet.

 

Q : Vous êtes sur deux séries ?! Comment arrivez-vous à faire tout ça ? Vous avez le temps de dormir, parfois ?

 

H.M. : Chaque fois que je peux. (rires)

 

Q : Et Monster Hunter Orage, de quoi s'agit-il ?

 

H.M. :A l'origine, c'est un jeu vidéo de Capcom qui est extrêmement populaire au Japon. Capcom a appris que j'étais un grand fan et il y avait une annonce qui disait qu'un nouveau magazine allait sortir. Alors quand les éditeurs me l'ont proposé, j'ai sauté sur l'occasion.

 

Q : Vous créez les histoires avec combien d'avance (avant leur publication dans le shonen) ?

 

H.M. :En général, quand je dessiner un chapitre, je suis déjà en train de réfléchir au suivant. Parfois, j'ai le syndrome de la page blanche et parfois... l'inspiration vient quand je suis toilettes. J'aime à penser que dans ces moments là, l'inspiration vient du Ciel. (rires)

 

Q : Qu'est-ce que vous aimez faire, hormis dessiner les mangas ?

 

H.M. : les films, les jeux vidéo et la lecture. J'ai adoré Bravehearts, Le Seigneur des Anneaux... J'aime aussi écouter de la musique quand je travaille. D'ailleurs mon groupe préféré est Green Day.

 

Q : Est-ce que vous auriez quelques conseils pour nos mangaka en herbe ?

 

H.M. : Tout simplement "faites-vous plaisir". Evidemment, c'est extrêmement important que vous soyez passionnés, mais c'est vraiment important de voir des films, de jouer et de lire, pour pouvoir s'inspirer de ce qui existe déjà.

 

 

Traduction MFT , ne pas utiliser ou reproduire sur un autre forum ou site. merci

 

 

Impressions sur l'Amérique et la Comic-con (convention du comic. Les fan de comics de BD du genre de Superman, spiderman, X-men, etc... s'y réunissent régulièrement)

 

Q : Est-ce que c'est votre première visite aux États-unis? Et à une Comic-con américaine ?

 

H.M. : C'est ma troisième visite aux États-Unis mais ma première à ce genre de convention. Je vois de nombreux cosplayeurs partout alors je suis vraiment ébahi de voir le nombre de fan de manga aux States. Les fans d'ici ont une passion impressionnante, un enthousiasme pas possible. Mais comparés au fan japonais, il n'y a aucune différence dans leur amour du manga. Il y a une petite différence, toutefois. Ici, les fans peuvent approcher de très près les artistes. Au Japon, la sécurité est draconienne. Ils maintiennent les fans aussi loin que possible.

 

Q: Est-ce que vous avez déjà des expériences mémorable de rencontre de fans ?

 

H.M. : J'ai adoré les rencontrer, mais j'avoue que je les pensais beaucoup plus timide.

 

Q : Est-ce que vous faites du Cosplay ?

 

H.M. : J'aimerais bien essayer, mais l'occasion ne s'est jamais présentée. Mais si cela arrivait, je me déguiserais en Happy. Avec un visage bleu, je roxx.

 

Q : Est-ce qu'il y a quelque chose que vous avez vu à cette convention qui vous a fait penser "wouah, mais c'est génial!!" ?

 

H.M. : (après quelques secondes) Oui. Crying Macho-Man (de José Cabrera). C'était très intéressant !!

 

Q : Vraiment ? Je ne m'attendais pas à cette réponse ! Alors il y aurait des choses que les artistes japonais pourraient apprendre de comics américains et vice-versa ?

 

H.M. : Eh bien ça dépend des artistes. Mais les artistes américains ont une avance terrible sur la couleur par rapport aux japonais. Le design de leur personnage est très recherché et ça, c'est quelque chose que j'admire. Sans parler du panel de talent et des nombreux styles de narration différents, alors faire un comparatif ne pourrait être que bénéfique.

 

Q : Si vous pouviez discuter avec un lecteur qui n'a pas encore lu Fairy Tail, comment pourriez-vous le convaincre de s'y essayer ?

 

H.M: Je suppose que tout ce que je veux, c'est que les lecteurs passent un bon moment en lisant cette histoire et surtout, ne passent pas un temps pas possible à réfléchir dessus. Apprécier Natsu et ses aventures, c'est tout. Je voudrais aussi que les gens attendent les volumes 10 et 11. Ceux-là, ils cassent la baraque !!

 

Q : Est-ce que vous reviendrez nous rendre visite ?

 

H.M. : Bien sûr !

 

 

 

Traduction MFT , ne pas utiliser ou reproduire sur un autre forum ou site. merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah trop bon, j'aurais jamais cru qu'on puisse choper une ITW de Hiro, ça c'est du bon !

Déjà gros gros merci à Rhav' et Elena pour leur boulot, c'est super agréable à lire et très compréhensible, merci à vous deux :)

 

Sinon sur l'ITW de Mashima, ça fait vraiment confirmer ce que je pensais de lui, un gros déconneur qui, prend vraiment du plaisir à faire son métier (en même temps en faisait deux mangas en même temps, faut avoir la foi ^^)

Juste ce mec est énorme, il se prend pas la tête, il a l'air aussi déjanté que son manga, perso j'l'adore, j'aimerais vraiment qu'il vienne faire une dédicasse en france, pourquoi pas à la JE de l'an prochain, bon p'tit coup de pub pour FairyTail (j'ai le droit de rêver non ^^)

 

En plus on a que du bon concernant le manga, il aimerait le faire durer aussi longtemps que Rave, sachant qu'il est pas dans le même magasine que les autres grosse pointures du Shonen Bleach, Naruto, OP, Reborn, à part si les japs lâchent totalement le manga, on a le droit de penser que ça va pouvoir se faire.

Un truc qui m'impressionnera toujours, même si je le savais déjà, que les mangakas ont un emploi du temps hors normes, voir Mashima dire le sien ici, ça me donne vraiment du respect en plus pour eux, le mec a pas une seconde pour lui, toute la semaine non stop il bosse, limite pas de temps pour sa famille, rien que cette ferveur ça mérite le respect je trouve.

 

Enfin bon ça annonce vraiment une bonne suite, il se prend pas la tête, il veut faire un manga cool et drôle, ça c'est réussi et c'est ça qui donne autant de charme à son manga, j'espère vraiment une longue suite à ce manga.

 

Q : Est-ce que l'animé de Fairy Tail est en cours ?

 

H.M. : Nous recevons en permanence de nombreuses propositions et de marques d'intérêt des studio. Mais rien de confirmé pour le moment.

 

J'espère vraiment que cette nouvelle sera confirmée et qu'elle soit prise par un bon studio, histoire d'avoir vraiment une belle adaptation de FaiyTail.

 

Sur ce, on a plus qu'a attendre la suite ^^

 

Encore merci à Kéké pour avoir trouve l'ITW, Rhav' pour la trad et Elena pour le check/préso et adaptation :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une interview qui ma franchement encore plus motivé pour l'anime de fairy Tail et les autres œuvres de Mashima !

J'ai trouvé quelques photos de cette interview ... ;D

 

Quelques photos de l'interview :

http://z.about.com/d/manga/1/8/I/X/-/-/SDCC08_Mashima1a_500.jpg

http://z.about.com/d/manga/1/8/J/M/-/-/FairyTail1_500.jpg

http://z.about.com/d/manga/1/8/1/X/-/-/SDCC08_MashimaDraw_500.jpg

 

Les deux premières photos en meilleurs qualités :

http://z.about.com/d/manga/1/0/I/X/-/-/SDCC08_Mashima1a_500.jpg

http://z.about.com/d/manga/1/0/1/X/-/-/SDCC08_MashimaDraw_500.jpg

 

Et voila ^^

 

ps : je ne sais pas si j'avais le droit de poster dans ce sujet . Si ce n'est pas le cas supprimer mon post  ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette interview est vraiment très prometteuse,fairy tail va avoir du chemin avant de se terminer!^^

Sinon merci pour les images Renkin . ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne peux pas t'apporter la réponse car je ne pense que Mashima nous la dévoilée...

Personnellement je dirais que FairyTail est une série qui pencherait au alentour de 40 tomes comme Rave Master ...

 

Voila =P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une nouvelle interview de Mashima a été réalisé par ANN.

Je ne vois qu'ici pour la placer.

 

On a l'impression de ne pas y apprendre grand chose de réellement intéressant mais il explique quand même l'importance du sujet de l'amitié dans FT pour lui, et surtout le fait de voir les "méchants" se repentir et donner l'impression de mort d'un personnage qu'il semble apprécier (on l'a vu il y a peu de temps justement).

 

   ANN : La dernière fois que nous nous sommes entretenus, c’était en 2008. Depuis, une série animée Fairy Tail a été réalisée. Que pensez-vous de cette adaptation ?

 

Mashima : J’ai été ravi surtout de voir le chemin que cette adaptation prend. J’avais tant envie de vous le dire lors de notre précédente interview, mais je n’en avais pas le droit.

 

   ANN : Quelle a été la partie que vous avez préféré dans cette adaptation ?

 

Mashima : Juste le fait de voir Natsu et Happy prendre vie. Il y a une limite aux effets que je peux donner dans les dessins (magie, etc…) alors que en animation, cela devient plus amusant, plus beau. J’ai vraiment réalisé à quel point mes personnages étaient drôles lors de l’anime, quand je les voyais bouger.

 

   ANN : Avez-vous lu des manga ou regardé des dessins animées lorsque vous étiez enfant ? Si oui, quels sont vos préférés ?

 

Mashima : Dragon Ball, et la plupart des réalisations de Hayao Miyazaki.

 

   ANN : A cette époque, pensiez-vous devenir mangaka ?

 

Mashima : Tout à commencé lorsque je décalqué des dessins et c’est alors que je l’ai réalisé : Je savais que je voulais en faire mon métier. C’était ce que j’aimais faire et je savais que je ferais tout pour l’être (mangaka).

 

   ANN : La loyauté envers la famille et les amis est le thème qui revient régulièrement dans Fairy Tail. Est-ce quelque chose qui vous passionne ?

 

Mashima : Absolument. Mes amis m’ont beaucoup aidé par le passé et c’est quelque chose que je voulais transmettre directement dans mon manga. D’autant plus que c’était au début de Fairy Tail (qu’ont m’a beaucoup aidé). Mais vu que je travaille énormément, ma liste d’amis dans mon téléphone a cruellement chuté (rires).

 

   ANN : Le manga Monster Hunter Orage est basé sur la franchise du jeu Monster Hunter de Capcom. C’est un manga dont ceux qui ne connaissent pas du tout le jeu peuvent facilement lire et apprécier.

 

   A quel point est-ce différent d’adapter une oeuvre qui n’est pas la sienne ?

 

Mashima : Bien sur. La première chose que je savais, c’était qu’il m’était interdit de détruire l’univers de l’auteur original (Capcom) et j’ai respecté ça.

 

Mais dans cette adaptation manga, il y a beaucoup de similitude avec le jeu, notamment dans le monde où j’ai fait évoluer les personnages, donc ce n’était pas si difficile que ça.

 

   ANN : Dans Fairy Tail, les « méchants », d’une manière ou d’une autre finissent par se racheter. Est-ce quelque chose à laquelle vous croyez ? Cette seconde chance et qu’on puisse être pardonné ?

 

Mashima : Absolument ! Cependant, j’aime la vie profondément et c’est quelque chose que je garde à l’esprit (la rédemption).

 

Parfois, je donne l’illusion de la mort d’un personnage mais il s’avère qu’il ne l’est pas réellement. Mais je ne met jamais en scène des personnages qui meurent et qui reviennent à la vie; c’est quelque chose que je ne veux pas dessiner.

 

   ANN : Fairy Tail est un manga très imaginaire. Avec son lot de surprise et son humour. D’où vous viennent ses idées (Personnages, histoires) et qu’est-ce que vous faite quand vous êtes à court d’idées ou d’inspirations ?

 

Mashima : En fait, dès lors où l’idée est née, je n’en suis pas conscient. Ce sont souvent des coïncidences ou de manières spontannées. Mais je suis constamment en train de réfléchir.

 

Même quand je marchais dans la pièce, j’étais en train de réfléchir, et même maintenant (pendant l’interview), je réfléchis dans un coin de mon esprit.

 

Mais quand je n’ai pas d’idée, alors je dors. Je dois avant tout stimuler mes émotions et mes impressions pour mieux voir les choses.

 

   ANN : Quel message souhaitez-vous partager avec vos fans anglo-saxons ?

 

Mashima : Il y a actuellement 15 tomes de sortis en anglais mais le plus intéressant reste à venir donc j’espère que vous continuerez à le lire.

 

Il y a tant de nouveaux personnages, de nouvelles péripéties et bien plus de passions. J’espère que tous les lecteurs du monde aimeront suivre mon travail à l’avenir.

 

source : ANN, Poketim.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×