Jump to content


Nass

Le dernier film que vous ayez vu ?

Recommended Posts

Vertigo (Sueurs froides), Thriller, 1958, De Alfred Hitchcock

 

Alfred Hitchcock nous fait saliver par le mystère qu'il nous donne dès le début puis nous révèle la vérité alors que James Stewart est dans le rôle d'un homme alors déjà dans le désarroi. Un désarroi, en partie du à son vertige qui le suivra tout au long du film, qui le mènera dans le désespoir puis dans la colère. Les acteurs sont magnifiques et on adore leur relation très spéciale.

 

A serious man, Comédie dramatique, 2009, Des frères Coen

 

Un film déroutant comme tant d'autres parmi ceux des frères Coen. La chute libre d'un homme bon auquel tout arrive et qui tente de tout gérer en bon homme et tant bien que mal. Il n'est pas aidé par son entourage, par ceux en qui ils croient. Tel est la malédiction qu'il devait subir. Ce film est spécial, avec une ambiance spécial. On aime ou on aime pas, moi, j'ai aimé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

The iron Lady

 

Ce film me laisse un sentiment mitigé …  9_9

 

Bien que Meryl Streep jour ce rôle à la perfection, les va et vient de la vie actuelle au passé de Mme Thatcher sont un peu déstabilisant.

 

Historiquement, j'ai pas appris grand chose …  j'ai plus l'impression d'avoir vu un film sur une vieille femme qui prend de l'âge et qui devient toquée  :o

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Kakashi san : bon bah merci du conseil,je regarderai ça dès que possible. :)

 

Sinon à l'instant Asterix Mission Cléopâtre pour la énième fois,et c'est un des rares films que je serai capable de regarder indéfiniment ! Pfiou c'est juste impossible de s'en lasser,et je connais personne qui ai pas décroché au moins un sourire (même mon père a bien aimé... Mon père!). Y'a un casting de fou,des répliques magiques toutes les 5 minutes et des p'tits clins d'oeil inopinés bien placés. Vraiment si vous l'avez pas vu,foncez,courez mais faites tout pour le voir quoi ! En tout cas ça fait du bien un bon p'tit film comme ça pour passer une bonne soirée.. "Pomme de rainette et pomme d'apix?"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un des meilleurs films comiques français de tous les temps. 8)

 

Pareil, je viens de le voir.

Jamel est toujours aussi bon, ce type est un génie.

Mais il en va de même pour les autres : Clavier, Depardieu, Chabat... ils sont tous géniaux. Des répliques cultes à chaque phrase, des dizaines de clins d'oeil et de références au cinéma, à la musique, à la peinture, à tout et n'importe quoi. J'arrive toujours à me demander comment ils ont pu trouver autant de truc à caler en moins de deux heures. Vraiment ÉNORME.

 

Chabat mode réalisateur est le meilleur. 8)

Même si évidemment il est mythique en acteur aussi.

 

Bref, je suis médusé par ce film !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plutôt que de revoir Mission cléopatre, j'ai préféré une soirée ciné (comment ça j'étais déjà au ciné hier soir xD?!). Et donc: Sécurité rapprochée.

 

Un film d'action, on pourra pas dire le contraire. Bon, moi j'adore Washington donc là-dessus pas de problème, et malgré le fait que la tête de Reynolds me revienne pas, il a un bon rôle du coup bonne soirée. La fin est très belle bien qu'un peu beaucoup prévisible  ;D. La réalisation est très bien aussi, rien à redire ça marche comme sur des roulettes.

Mais ça reste un film assez classique, rien d'extraordinaire en somme. Il dure en gros 2h, mais ils auraient pu le raccourcir un chouilla je pense. Brefouille: avis mitigé mais bon film sympathique. Dans le genre complot de CIA j'ai vu mieux...je me souviens pas quel film, mais c'était le même genre d'intrigue et c'était mieux  :P.

 

Je vous le conseille mais seulement si vous avez déjà épuisé votre stock de DVD et que vous êtes riche  ;D.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je confirme ce qu'a dit Kakashi-san. Ip man 2 vaut vraiment le coup d'être regardé et il est tout aussi bon que le premier si ce n'est plus vu les conditions de vie et tout. En revanche il me semble qu'il y a eu également un 3ème que je n'ai pas eu l'occasion de voir et je me demande si c'est aussi valable ?

 

 

En ce qui concerne mes derniers films, je tombe que sur des "pourris" du moins à mon goût. A commencer un soir que je m'ennuyais et que je m'étais essayer à l'arnacoeur que j'avais depuis longtemps sur mon ordi. Il existe trois catégories de femme : celles qui sont heureuses (enfin je crois), celles qui sont malheureuses et le savent et celles qui le sont mais qui refusent de se l'admettre c'est pourquoi l'arnacoeur existait, pour leur ouvrir les yeux en brisant leur couple et leur expliquant qu'elles valaient mieux et de quelle manière x) D'autant plus je trouvais tellement ridicule cette façon qu'il avait de se faire pleurer -_-'

C'était clair pour la suite, lui qui brisait les couples et qui expliquait que c'était trop tard pour lui expliquant qu'elle trouverait mieux. En dix ans, il enchaînait avec succès, c'était trop facile à son goût et j'ai oublié aussi de préciser que sa méthode était la "séduction" et puis comme on s'en doutait il a fini par tomber sur une fille qui lui avait donné du fil à retordre et il se plaint quand même -n'est ce pas ce qu'il cherchait?- et mieux encore il en tomba amoureux..."Voulez vous vraiment supprimer l'arnacoeur?" La question ne me devrait même pas être posée -__-''.

 

Bref je suis passée à un autre dont je me souviens plus le titre et que je n'avais pas pu finir non plus et puis à un autre intitulé "Limitless" pas très vieux comme film et où il s'agit d'un gars qui rêve d'écrire mais qui est complètement paralysé par l'angoisse de la feuille blanche. Premier jour "rien" bon ça viendra certainement demain se dit-il et c'est ainsi qu'un mois s'était écoulé puis deux et aucune phrase même pas un mot...sa copine le plaque sachant que son mariage avait duré 5 secondes et voilà qu'il se fait plaquer à nouveau, une misérable existence sans éclat, celle d'un raté.

 

Quelques minutes s'étaient écoulées, je m'accroche encore un peu lorsqu'il croise son ex beau-frère également ex-dealer qui lui fournit un produit pharmaceutique. J'aime bien les films où il est question de substance particulière, de recherches ou de produits pharmaceutiques et ceci attira mon attention. Quel genre de produit? Je m'installe pour regarder ce film.

 

En fait il s'agissait d'un produit pharmaceutique révolutionnaire qui lui permettait de se souvenir de tout ce qu'il avait pu lire auparavant, entendre. C'est un produit qui stimulait les neurones et faisait tout ressortir et qui marche encore mieux sur une personne avec de bonnes facultés intellectuelles à la base (le gars que nous avons là était surtout paresseux aussi et qui s'était laissé aller). En une soirée il était parvenu à écrire plus de 40 pages qu'il présenta le lendemain matin après un long retard.

 

Il alla en chercher d'autre et il peut s'en procurer un paquet suite à des circonstances bien particulières x) et c'est ainsi qu'il s'était mis à exploiter son potentiel au maximum grâce à cette pilule qu'il prenait chaque jour. Il était devenu en mesure d'apprendre n'importe quelle langue en une journée, résoudre des équations complexes et parvint à subjuguer tous ceux qui croisaient son chemin à condition de rester sous l'influence de cette substance qui en revanche n'a été point testée.

 

Il a des offres de toutes parts, réussit à récupérer sa copine et tout va pour le mieux si ce n'est qu'il abuse un peu de la substance qu'il continue à prendre sans modération. Il devient également une cible au même moment que des effets secondaires se font ressentir...

 

Je dois avouer que je suis bien curieuse de savoir comment compte t-il s'y prendre pour gérer les effets secondaires sachant qu'il doit à nouveau réduire la dose jusqu'à s'en passer complètement à moins d'y laisser sa peau...alors serait-il en mesure de s'en sortir tout seul face à ceux qui le traquent?

 

Je ne sais pas si il le ferait par ses propres moyens ou si il aurait suffisamment de substance encore pour avoir l'intelligence suffisante et les contrer tous.

 

Je me rappelle plus ce qui m'avait empêché de le finir mais j'irai jusqu'au bout aussitôt que j'aurai un petit moment et à nouveau le goût de regarder des films.

 

En même temps je me rends compte d'avoir raconté tout l'film, ne l'avoir pas fini m'aurait empêché de le spoiler entièrement x)

Share this post


Link to post
Share on other sites
En même temps je me rends compte d'avoir raconté tout l'film, ne l'avoir pas fini m'aurait empêché de le spoiler entièrement x)

 

A la fin le héros ne supporte plus les médicaments et se suicide tout en réussissant à se venger, fin assez triste d'ailleurs. (comme ça je finis ton poste)

 

Bref moi j'ai vu Hugo Cabret (je spoilerai un petit peu le déroulement du film mais rien du scénario pour ceux que ça intéresse), que je déconseille purement et simplement à ceux qui ne tiennent pas devant les films qui se traînent. On peut limite faire une petite comparaison à Wall-E pour le début du film, tout mignon et tout orienté découverte du héros et de son environnement.

Passé cette phase de découverte on se fait pas chier et c'est sympa mais disons que c'est long, très long, et les dialogues sont un peu mou du cul, surtout ceux sans rapport avec le fil rouge du film. Par contre les acteurs sont assez bon, j'ai assez aimé le héros qui a une bonne tête de Remy sans famille version moderne je trouve.

 

Je vous conseille aussi de réviser vos classiques de cinéma si vous voulez pas être perdu, moi j'ai étudié ça donc j'ai suivis simplement mais sans connaître les grands noms du cinéma j'aurais ptet pas tout compris... D'ailleurs j'ai peut-être pas tout compris, le film a beaucoup de ptit détail sympa.

 

Le film est sur les français aussi, donc c'est bien sympa de voir nos grands parents avec le beret et le pain sous le bras (même les filles), le tout dans une ambiance un peu steampunk (je crois que c'est le bon terme j'ai jamais compris à 100% ce que c'était ) pour plusieurs passages, les plus intéressants d'ailleurs.

 

Au final on comprend pourquoi il a eu ses oscars ( 2 il me semble ? ) enfin surtout celui des effets spéciaux parce que tout est niquel et franchement super réaliste, la gare est magnifique et l'ambiance de la gare est super prenante.

Le seul problème pour moi donc c'est que ça avance pas. J'avais l'impression de lire la première partie du livre I du seigneurs des anneaux, dans la Comte, ça avance moins vite qu'un canard avec un balai dans le cul mais ça reste suffisamment prenant pour que t’hésites à te barrer. Au final j'ai regardé en deux fois, et je conseille de faire comme ça :) .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yes Man

 

Sans être le meilleur de Jim Carrey, ce film est quand même assez plaisant à regarder :)

L'histoire est assez sympa, dire oui à toutes les opportunités qui se présentent, et en assumer les conséquences. Enfin bref, du bon jeu, de bons acteurs, des gags assez marrants, une histoire drôle sans être la comédie de l'année mais c'est quand même cool à regarder.

M'enfin, ce que je retiens quand même c'est ça xD

 

images?q=tbn:ANd9GcRwjCnQEYoX6IcEn7HWae0gbb1hvcq6S6bWN2syf3_zF8QLNVoq

Share this post


Link to post
Share on other sites

En Allemagne, c'est les vacances...

 

Phénomène (20087):

Synopsis : une vagues de suicides à l'échelle de plusieurs villes. Pourquoi ? mystère.

Des acteurs moyennement connus, un scénario plus ou moins classique avec une morale de notre époque, un réalisateur mondialement connu et un film... de merde. Pourquoi l'avoir vu ? un gros faible pour Zooey Deschannel.

 

Au final, 1h20 d'acteurs mal dirigés, d'un scénario mal exploité, d'une mise en scène à la limite du ridicule, des Faux raccords à la pelle et le pire, le pire ! l'impression au final de n'avoir vu que du vent. Littéralement. Pas que le film soit trop court. Juste qu'il a à peu prêt autant de suspens qu'une bourrasque de vent.

Ok, c'est du Shyamalayan, donc prévisible. Mais normalement, ça attend un peu plus que le tiers du film pour connaître la fin. Normalement j'aime pas le réalisateur, mais au moins, suivre "Signes" et "Le Village" m'ont donné un peu plus de sensations que suivre un asthmatique anémique sur un tapis roulant (un tapis, pas un escalator).

Mon avis : déçu. A oublier et très très rapidement.

 

 

Time Out (2011):

Synopsis : Vous fêtez vos 25 ans ? félicitations, vous cessez de vieillir. Mais il vous reste un an à vivre. Votre bras gauche affiche une horloge à la minute prêt. Pour survivre, soit vous faites partie des pauvres,  et vous devez travailler au jour le jour (sans avenir). Ou faire partie des riches, et avoir plusieurs siècles devant vous (voire milliers... ou millions (?!) d'années. La richesse a un sens, avec de tels nombres ?). Et si le pauvre devenait riche ?

 

Un concept très bon, malheureusement un peu desservi par un scénario trop prévisible. Et non mais sérieusement, c'est quoi, cette manie de foutre une histoire d'amour dans les bons films ?! J'ai rien contre les sentiments de mièvrerie, mais franchement, dans ce film, c'est pas de l'amour, c'est juste le syndrome de Stockholm et rien d'autre. Si si, j'vous jure !

L'univers est tellement riche, tellement bourré de questions et de concepts annexes qu'au final, je me suis dit : "ok, c'est un prélude, histoire de poser les bases de l'univers et les personnages. Allez, franchement, vous pouvez pas ne pas faire une suite ? ou une trilogie (oh oui alors !). vous pouvez pas laisser ça comme ça..."

Emballé par l'univers, frustré par la fin. Il parait que c'est comme ça que "Retour vers le Futur" est devenu une trilogie. Y a plus qu'à espérer. Ou serrer les fesses très fort, faut voir la religion.

Si j'ai une vraie critique, une vraie : c'est... intervertissez-moi les gonzesses du film ! Non, vraiment. Amanda Seyfried contre Olivia Wilde ? attendez, c'est une blague ?! Sans hésitation, Olivia Wilde ! C'est juste pas comparable.

 

 

Source code (2011):

Un soldat participe à une expérience virtuelle visant à reproduire une séquence d'évènements mineurs. Il doit incarner une personne dans un train avec des interactions sociales et un laps de temps définis. Pourquoi ? pour déjouer un attentat terroriste majeur.

 

Ok, là, on a un bon scénario, un personnage assez crédible, un acteur qui colle au perso (en même temps, Jake Gyllenhal, c'est un peu plus de trois expressions faciales) et un film qui m'a prit aux tripes d'un bout à l'autre. Bon, ok, j'aime bien les histoires avec plusieurs intrigues simultanées et un fil rouge. Bref, les trucs qui font qu'on est focalisé sur une ligne alors qu'il y en a deux, trois, voire quatre autres (ou plus) à suivre et que du coup, on arrive pas à tout suivre. Et c'est vrai que c'est assez bien amené, l'univers est restreint du fait des exigences du scénario et on est pas déçu par le crescendo.

Seul bémol : la morale Hollywoodienne du Happy End à la Inception.

Mon avis : à voir si on aime le pressurage de neurones sans avoir besoin de sortir de Polytechnique pour comprendre, ce qui tombe bien vu que je sors pas de Polytechnique. Vous comprendrez que j'ai bien aimé ce film.

 

Inception (2010) :

Tiens parlons, de Inception.

Euh... spoil ou pas spoil ?

 

Synopsis : C'est l'histoire du dernier coup d'un voleur, spécialisé dans l'intrusion et la manipulation des rêves. Réussira-t-il a remplir ce dernier contrat tout en échappant à ses démons intérieurs ? (expression beaucoup plus littérale qu'il n'y parait...)

 

Allons-y de but en blanc : j'ai pas aimé ce film. Le scénario suit une règle de conduite simple : plus c'est compliqué, mieux c'est. Comme ça, y a que les critiques intelligentes qui pourront suivre. Le réalisateur suit une règle simple : des acteurs bankables, Leonardo Dicaprio, Marion Cotillard et des moins connus comme Ellen Page (X-men, Regenesis), Ken Watanabe (Le Dernier Samouraï) et Cillian Murphy (Time Out, Sunshine) pour faire une affiche digne des hippodromes. (Favoris contre outsiders, pour les néophytes.)

Au final, un film très dense, éprouvant pour les neurones (j'suis pas très intelligent), un bonheur pour les yeux questions effets spéciaux, parfois avec un léger manque de crédibilité (on m'enlèvera pas de l'idée que Ellen Page en avocate, c'est juste pas possible) et un final... euh, c'est moi, ou le final se voit venir à des kilomètres et ne mérite pas d'être discuté, tellement on en a déjà vu des semblables ?

 

Sunshine (2007):

Synopsis : Le Soleil s'éteint. Un vaisseau spatial a été envoyé et a échoué sans raison connue. Une seconde mission est en route pour rallumer notre Soleil. Qu'est-il arrivé à la première mission ? Est-ce que la seconde mission sera un succès ?

 

Un peu ambitieux, mais pour un premier Thriller, c'est un début très prometteur pour Danny Boyle, le metteur en scène de 28 jours, 28 semaines (et bientôt 28 mois) plus tard, Slumdog Millionaire et 127 heures.

Passons sur les faiblesses du concept. Dans l'ensemble la mise en scène est bonne. La bande originale est très bonne (d'ordinaire, j'y fais même pas attention, c'est pour dire). Les acteurs sont bons... tous autant qu'ils sont. Les personnages sont crédibles... tous autant qu'ils sont. Le scénario n'a qu'une faiblesse, un survivant discutable au vu de ces conditions de survie, que je lui pardonnerais aisément vis à vis du reste du film.

En cherchant bien, si je dois trouver des défauts à ce film : un point du scénario sur-exprimé (le survivant à la limite de l'invulnérable, dans le sens du dictionnaire) et au moins un autre point de ce même scénario sous-exprimé, le côté mystique, religieux, qui aurait pu être nettement plus approfondi et aurait même pu faire l'objet d'un chapitre complet du film.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai enfin vu les deux gros succès du moment !

 

The Artist

Je pense qu'il faut être clair sur ce film : sa force principale, c'est d'être arrivé au bon endroit, au bon moment. Son succès, le film le tient, à mon avis, bien plus de Thomas Langmann (le producteur) que de Hazanavicius ou de Dujardin. Langmann, c'est un petit malin (très bien introduit dans le milieu du showbiz US) qui a bien compris comment faire vibrer la corde sensible des Américains et, surtout, qui sait comment on doit mener une campagne de promotion ; les Oscars, comme chacun sait, c'est comme une campagne électorale.

Au-delà de ça, le film est un bon divertissement, rafraichissant et original. Le scénario est simple et efficace, les acteurs sont très bons, avec un jeu très technique (qui tient en fait plus du théâtre que du cinéma). Il y a quelques passages clichés mais bon...

 

Intouchables

Je ne sais pas trop quoi penser de ce film... D'un côté, c'est drôle et touchant, tout en étant juste et bien senti. Cluzet est impeccable. De l'autre, c'est complètement caricatural et ça verse dans les clichés les plus lourdauds (la vitesse, c'est cool, taper sur des ptits cons, c'est cool aussi, etc.). Tout se résume dans le jeu d'Omar Sy, oscillant entre justesse et ridicule.

Enfin bon, c'est toujours très au dessus de cette bouse insipide de Bienvenu chez les Ch'tis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon allez, soirée de samedi avec les potes, au programme: Asterix Mission Cléopatre en avant première et Scream.

Comme tout le monde a déjà posté sur le premier, je me charge du deuxième!

Quand je l'ai vu pour la première fois, je devais avoir 7 ou 8 ans et le film en lui même ne m'avait pas fait si peur, c'est surtout le masque Ghostface qui m'avait fait faire des cauchemars :x

Enfin bref, perso, j'aime beaucoup ce film (le 2 et 3 sont pas mauvais, le 4 pas terrible), je sais pas mais il a un petit quelque chose que les autres "films d'horreur" (vu que c'est un slasher, je le considère pas trop comme un film d'horreur) n'ont pas. Peut être parce que coté scénar', il assure quand on le compare à d'autres films du même style, ou encore le fait que le film joue avec les règles du genre (ne pas boire, être vierge, ne jamais partir en disant qu'on revient dans un instant...) et qu'au final, même si c'est légèrement glauque, on peut vraiment se marrer devant sans que ça soit une bouse :)

Donc en gros, c'était la super soirée ciné qui a commencé vers 11h30 et qui s'est finie à 4h o/

De plus, revoir ce film nous a tous rappelés qu'il y avait une énorme parodie dessus: Scary Movie 1! Je sens qu'on matera ce film la prochaine fois ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

John Carter of Mars : J'en sors à l'instant, comme je le dis dans le topic du film, c'est bon, c'est très bon, si on y va pas pour voir quelque chose de nouveau et qui sort des sentiers battus. C'est l'adaptation d'un des romans qui a été le précurseur de la SF telle que nous la connaissons aujourd'hui, rien que pour ça c'est à voir.

 

La 3D en actif était vraiment très très belle, aucun soucis de ce côté là, c'est pas fait en 3D pour en mettre plein les yeux par exemple une flèche qui semble nous arriver en pleine tête, c'est sympa.

 

En bref, allez y !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le territoire des loups.

Un très bon survivall avec un très bon acteur: Liam Neeson.

Aucun échappatoire pour les membres d'un avion s'étant craché dans un territoire infesté de loups. Le scénario est banal mais la BO qui l'accompagne rend le tout vraiment passionnant et intéressant.

En somme un bon film qu'il ne faut pas hésiter à aller voir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nuit et Brouillard

 

Ce n'est pas un film mais un documentaire, pas spécialement long, à peine 30 minutes. Réalisé en 1955, montrant sans concession la réalité des camps de concentration/d'extermination. Le début est un peu trop théâtral à mon gout mais on s'y fait vite.

Le style un peu vieillot peut rebuter, voix off et musique d'une autre époque.

J'ai tout de fois apprécié le fait qu'on ne s'attarde pas mélo-dramatiquement sur les Juifs... Homosexuels, prisonniers politiques, handicapés mentaux, toutes sortes de catégories sociales et ethniques y sont représentées.

 

Ironiquement, à l'intérieur de ses camps s'est formée une communauté, avec une hiérarchie : des maitres parmi les sous-hommes dixit le narrateur, une société à base de trocs, de cliniques, de bordels, de zoos (oui oui...) et même de prisons (une prison dans une prison, si c'est pas fun ça...). Corruptions aussi, dénonciations, viols et vols, expérimentations, tout ce qu'il y a de pire chez les êtres humains ressort, un prisonnier en balance un autre pour un place meilleure, ou plutôt moins pire, un garde saoul tabasse à mort un pauvre hère qui était au mauvais endroit au mauvais moment.

 

Contemplatif au possible, à la limite du poétique par moment, macabre et déstabilisant, il faut avoir le cœur bien accroché, je ne suis pas une chochotte ayant une certaine habitude des films gores/d'épouvante, mais là c'est une autre histoire, bien réelle : image fixe d'une quinzaine de secondes d'un cadavre yeux grands ouverts, 15 secondes qui m'ont paru être une éternité, quand j'écris ces lignes j'en ai encore des frissons ; cadavres nus maigres à l'extrême, parfois sans têtes ; corps calcinés par le feu, blessure ignoble à l'acide etc...

 

Ces dernières lignes n'ont pas dû vous donner envie de le regarder, je comprendrais, mais au moins il faut essayer, pour les moins jeunes d'entre vous en tout cas, si vous n'aimez pas la forme comme le fond, au pire vous ne perdriez qu'une demi-heure dans votre vie.

Mais il faut au moins essayer, par devoir de mémoire, pour que ça ne recommence pas.

 

Voilà voilà...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les femmes du 6ème étages

 

Je viens de le voir à la télé ce soir et il m'a vraiment plus. Une superbe fable sociale quoi qu'un peu manichéiste avec un très bon Fabrice Luchini.

 

L'histoire se passe dans les années 60 dans les beaux quartiers de Paris. Quand un homme d'affaire, Jean-Louis Joubert, agent de change, spécialiste de la bourse habitant un cossu appartement dans Paris, rencontre les "bonnes" espagnoles qui logent dans les chambres du 6ème étages et s'imprègne de leurs modes de vie jusqu'à les imiter dans leurs quotidiens et vivre avec elles.

 

Malgré un thème plutôt récurrent dans l'histoire du cinéma, le riche contre le pauvre, le méchant capitaliste contre  le pauvre prolétaire, j'ai bien apprécié ce film car il apporte un coté attachant à tous les personnages. Entre Jean-Louis en pauvre bourgeois coincé entre sa femme au foyer (qui n'effectue aucune tâche ménagère à quoi bon, puisqu'il y a la bonne pour ça), Maria, la jeune bonne fraichement arrivée de France par l'intermédiare de sa tante elle-même vivant dans le même immeuble que Luchini, Conception, l'autre espagnole confidente et amie proche de Maria, la concierge détestant les espagnoles, aimable avec le reste des propriétaires et qui porte bien le qualificatif de concierge, colportant les ragots des habitants...

 

De plus, on assiste avec humour à la transformation de Jean-Louis qui passe de bourgeois étouffé par son travail, son mariage et son rang à parfait immigré espagnol vivant sous les toits de Paris comme depuis toujours. Celui-ci se range du coté des bonnes et s'insurge contre toutes les injustices subit à commencer par les toilettes collectifs du palier bouchés (Qu'a cela ne tienne, il paie un plombier pour réparer en urgence); les nouvelles qui n'arrivent pas avec les lettres retenues par la concierge (Il décide d'appeler lui-même la famille de la bonne pour savoir si cette dernière est oui ou non devenu tante)...

Le réveil qu'a eu Jean-Louis durant le film est la phrase qu'il a dit à sa femme: "Non mais tu te rend compte, elles vivent au-dessus de nous mais nous ne savons rien du tout sur elles..."

 

Malheureusement, on tombe (assez) souvent dans la caricature à commencer par les enfants de Jean-Louis qui sont décrit comme de vrai enfants pourrit-gaté, dédaigneux et se croyant supérieur aux bonnes espagnoles. Et la concierge, raciste, qui ne voulaient pas distribuer l'intégralité des lettres aux espagnoles et qui se plaint à longueurs de journées du bruits qu'elles font.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dos au mur avec S.Worthington.

 

Ce film a malheureusement manqué de pub avec tout le patrac de The Artist, les Infidèles, Carter et co. Mais pas pour moi, et franchement je regrette pas la place de ciné!! Je suis sur qu'il est mieux que John Carter (que j'ai vu aussi, donc c'est même pas une supposition xD).

 

D'abord pour ceux qui connaissent il m'a rappelé l'un de mes films préféré, un pur chef-d'oeuvre: Phone Game, lui aussi trop peu connu malheureusement mais il gagnerais à l'être car c'est vraiment un film d'enfer! En plus du lien négociateur/suicidaire, il y a une partie cambriolage, une partie enquête très intéressante, et la final est toute en montée en puissance bien qu'un chouilla rapide, on aimerait qu'il dure plus longtemps. Bref, je dirais que je n'ai pas boudé mon plaisir!  ;D

 

En plus, on a une superbe prestation de Worthington et un beau lien fraternel avec juste la bonne dose d'humour. Vraiment un excellent film: *****.

 

Je le conseille à quiconque hésite devant le programme de son cinéma (ou autre 9_9). N'hésitez pas, même si vous n'êtes pas aussi enthousiaste que moi, vous passerez un bon moment.  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouaip un film que je voulais voir au ciné aussi, mais je l'ai pas encore fait au final...

Je crois que c'est au-delà de mes capacités, je prévois trop de films à aller voir en salle obscure et je respecte seulement la moitié de mes prévisions ^^

 

Bref, je suis allé voir hier après-midi Chronicle.

J'avais vu la bande-annonce : yeah, ça a l'air pas mal.

Puis des dizaines d'avis sur ce film, dont ici, tous positifs.

Mais....... il est.............. vraiment pas mal. :P(Vous avez eu peur hein ?)

 

Il a déjà été commenté plusieurs fois sur ce topic, donc je vais pas faire long. Surtout qu'il faut pas spoiler un film comme ça.

Déjà, on s'ennuie pas c'est sûr. 1h20-30, c'est assez court, donc faut profiter et rien n'est laissé au hasard, c'est bien rendu.

 

Et surtout après... ben c'est réaliste.

On a l'impression que tout ce qui se passe, c'est qui se serait produit dans la vraie vie, à quelques détails prêts peut-être.

D'abord les mecs qui comprennent rien mais qui, étant bourrés, sont un peu foufous et descendent quand même dans le trou.

Les mecs qui, venant d'obtenir leurs pouvoirs, font des trucs débiles et marrants, un bon humour qui m'a fait sourire plusieurs fois.

Les mecs qui, prenant conscience que ça devient puissant et peut-être trop dangereux, doivent prendre des précautions et gérer comme ils peuvent.

Tout le monde aurait fait ça, sérieux ^^

 

Après, le mode de filmage est sympa aussi. Des fois c'est chiant et mal géré, mais là ça va, et c'est surtout grâce aux pouvoirs des mecs qui peuvent faire léviter la caméra, c'est bien trouvé.

 

Et la tournure que prennent les événements est sympa !

Un des ados qui perd le contrôle et dont la soif du pouvoir monte au cerveau... ça devait forcément arriver. Ça m'a fait penser à Star Wars tiens. Ne croyez pas que je vois Star Wars partout, mais le passage du côté obscur du héros du film, avec des têtes de déglingos et des actes irréversibles... c'était quand même similaire et ça m'a pas déplu.

 

Quelques passages choquants aussi. Choquant un peu dans tous les sens du terme d'ailleurs :

- Le passage de l'avion en tête évidemment... on se doutait que ça pourrait arriver, mais ça te scotche quand même au siège de voir ça... et de s'imaginer ce que ça pourrait faire en vrai. :o

- Pareil, le coup de l'éclair. Bon, c'est dommage, on apprend ensuite que c'est surement le héros qui a fait ça dans sa folie, mais les vols dans des nuageux bien orageux avec les éclairs qui frappent et le tonnerre qui éclate juste à côté... fouahh.

- La mort du héros même si on s'en doutait. J'ai quand même pas parié sur la survie de son cousin, la bataille était vraiment incertaine !

 

En somme, des morts plus ou moins imprévisibles, et pas de happy ending.

Un déroulement des événements parfait, des trucs loufoques et "choquants", un mode de filmage intéressant qui nous plonge forcément encore plus dans cette impétueuse aventure de trois adolescents qui expérimentent quand même un des pouvoirs qui fait le plus rêver : la télékinésie (c'est mon cas en tout cas ^^).

 

J'ai adoré, j'ai pris mon pied, et je le conseille. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fan absolu de David Fincher, je viens de voir son dernier opus..Millenium, les hommes qui n'aimaient pas les femmes.

 

Epoustouflant, le scenario est bon, les acteurs excellents avec une spéciale mention de l'au delà à l'actrice qui joue Lisbeth..

La photographie du film est juste géniale comme souvent dans les films de David Fincher.

 

L'histoire est un peu hard avec des scenes insoutenables pour les plus jeunes.

A voir

Share this post


Link to post
Share on other sites

A la fin le héros ne supporte plus les médicaments et se suicide tout en réussissant à se venger, fin assez triste d'ailleurs. (comme ça je finis ton poste)

 

Tiens ! Je m'y attendais pas du tout à ce qu'il se suicide à la fin après je me demande si ce sont les effets secondaires ou qu'il ne pouvait s'en passer en même temps il aurait continué à en prendre, il aurait quand même crevé. Heureusement je l'ai gardé pour pouvoir le finir.

 

 

De mon côté, j'ai eu l'occasion de voir un film que l'on m'avait conseillé ici même à savoir "Very Bad Cop" qui est pas mal, assez marrant quand même. Je m'attendais à y voir un peu plus Dwayne Johnson dont généralement les films ne me déçoivent pas mais non d'ailleurs la façon dont il disparaît du film, j'en reviens toujours pas moi qui pensais qu'ils pensaient à quelque chose avec leur fameux signe de la tête comme pour faire un truc malin, c'était drôle, il a bien joué son rôle ainsi que Samuel L. Après place au duo Wahlberg/Ferrell que j'aurai jamais imaginé ensemble, Ferrel  et ses ex vraiment tout un délire x)

 

C'est vrai que certaines répliques ne sont pas vraiment drôles, que ça manque un peu d'originalité mais ça se regarde et on y passe même un bon moment donc merci nerovingien ;).

 

J'y ai retenu ceci : C'est quand on s'en prend plein la gueule, que l'on reprend le véritable goût des choses !

 

Toujours avec Dwayne Johnson mais cette fois dans "Fée malgré lui" que j'ai regardé, poussée par la curiosité quand même cet acteur avec ses grands bras et tout le corps qu'il a, habillé en tutu et muni d'ailes x)

 

Il est surnommé la fée des dents à cause de la fâcheuse habitude qu'il a de casser les dents de ses adversaires au hockey...il se retrouve condamné dans le rôle d'une fée des dents pour avoir brisé le rêve d'un enfant lui qui ne croyait vraiment pas à l'existence de ce royaume.

 

A présent sa mission serait la collecte des dents de lait, qu'il accompli en multipliant les maladresses, utilisant mal ses gadgets et baguette magique et ne sachant par dessus tout pas voler...franchement très divertissant x)

 

Il s'y met à contre coeur et pourtant c'est cette mission qui lui permet de renouer et retrouver ses rêves d'enfant.

 

Enfin un film sur l'importance de rêver, de croire en soi, d'essayer et de ne point abandonner.

 

Et pour finir "Héros malgré lui" que j'ai commencé par hasard avec une copine qui le regardait sur je ne sais plus quelle chaîne sans avoir pu le finir et que j'avais depuis un moment pourtant chez moi, en rentrant j'en avais profité pour voir la suite de ce sauvetage et cet imposteur qui se faisait passer pour le sauver et l'ange qui a subjugué tout le monde.

 

C'est l'histoire d'un gars, un looser considéré comme un tocard par tout son entourage, plaqué par sa femme et qui ne peut vraiment voir son fils. Ce gars qui s'intéresse qu'à sa propre personne, qui se fiche du reste et qui vit avec des moyens et méthodes douteuses, sauve par une nuit d'orage des passagers bravant les flammes d'un avion sur le point d'exploser. Parmi les passagers, une journaliste très connue qui avait cherché après lui pour le remercier de l'avoir sauvé et qui n'avait comme indice qu'une chaussure qu'elle avait trouvé sur le lieu de l'accident.

 

Il est recherché pour être récompensé d'un million de dollars, un autre se présente à sa place...cette fois, je vous raconterai pas tout, faut voir pour connaître la suite, c'est aussi un film sympa bien que pas très récent.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cet après midi avec le Derp':

 

Project X

 

Alors ça, c'est du film barré! Ça, c'est une soirée de malade!

C'est sur qu'avec la bande annonce, fallait pas s'attendre à un film à gros scénario, juste un bon gros film barré... j'ai pas été déçue. La soirée la plus awesome of all time d'après Costa, et il a bien raison, c'est juste le gros bordel du début à la fin. Avec en accompagnement, une bande son pas possible qui te met une pêche.. enfin bref, j'avais encore jamais vu de films sur les soirées qui dégénèrent comme ça, mais si quelqu'un peut faire mieux que ce film là, j'en redemande ;D

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai vu Tintin et le secret de La Licorne hier soir.

Clairement un bon divertissement, mais sans plus.

 

Tout d'abord c'est beau. Je vais pas tortiller 8 jours, faut le visionner en HD sur grand écran de la mort qui tue la vie, les animations faciales et physiques sont bonnes, le paysage est magnifique, que ce soit une étendue désertique de sable ou d'eau, voire un palais ou une ville, c'est à pleurer des arcs-en-ciel.

 

Le film est drôle, bon point ça, je me suis surpris à rire comme un gosse à des petites vannes ou situations toutes bébêtes, Dupont & Dupond ainsi qu'Haddock et Milou aident pas mal.

 

On retrouve plein de petits côtés de la BD ou du dessin animé : Tintin qui va finir par avoir une commotion cérébrale à force de se faire assommer, Milou qui fait souvent office de sauveur de la dernière minute (ce chien est définitivement plus qu'un simple faire-valoir n'empêche même si par moment j'aurais bien aimé lui décocher un ou deux coups de pompes) etc.

 

Bon maintenant les mauvais points. Le côté un brin trop pan-pan boum-boum, en soi ça me dérange pas mais j'ai plus souvenance d'une telle débauche d'action dans Tintin, je veux bien que le film soit américain (et réalisé par Spielberg pour rien arranger) mais quand même, là c'est plus Tintin au Tibet ou sur la Lune, maintenant c'est Tintin prend des cours chez Jason Bourne : la petite séance de self defense sur le bateau (sérieux ?). Vas-y que je te casse un genou ou que je t'abats un avion en plein vol en une seule balle de pistolet (c'est un journaliste ou un agent des forces spéciales le p'tit rouquin ?), non mais dans mes souvenirs il est pas super pacifique comme garçon ?

Ensuite les passages Pirates des Caraïbes font tâche, je parle même pas du passage à la Uncharted à la fin du film.

Je dis pas que c'est mauvais, c'est spectaculaire mais ça colle pas à Tintin, à moins que je me trompe car ça fait longtemps pour moi ou bien que je suis un vieux aigri qui n'aime pas le changement...

Bon et un petit point semi-négatif qui n'est que subjectif, mais p'tain j'ai vraiment eu du mal avec le doublage, pas qu'il soit mauvais non, mais j'ai trop l'habitude des voix habituelles de Thierry Wermuth et Christian Pelissier. u_u

 

Apparemment il y aura une suite, j'espère qu'il y aura le professeur Tournesol et que ça sera moins branché blockbuster, même si j'en doute, ça reste un bon film passe-temps à regarder un samedi soir avec des gosses de préférence et surtout en HD pour en prendre plein les mirettes. Pas le meilleur film de l'année mais ça m'a au moins donné envie de me replonger dans les aventures du jeune investigateur aux cheveux couleur flamme et de ses fidèles petits potes, nom du pipe ! Coléoptère ! Iconoclaste ! @#*% !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous sommes la Nuit.

 

En gros, une histoire de vampires, de nos jours. Le genre ? du Anne Rice à l'allemande. Normalement, j'suis toujours circonspect avec les films outre-Rhin. Mais là, j'ai pas été déçu, les facettes du vampirisme, le vrai à mes yeux est respecté de bout en bout. Forcément, on évite pas les clichés, mais le scénario reste bon. Et surtout, ça évite les scènes de baston et la mauvaise image donnée aux vampires d'acteurs qui surjouent.

A classer dans la même catégorie que "La Vague".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cloclo

 

Film sur la vie de Claude François.

j'étais pas chaud au début mais les critiques presse et spectateur sont toutes bonnes

Conclusion à la sortir :  très bon, on apprend plein de choses sur sa vie personnelle, sentimentale et professionnelle.

Le film retrace bien sa vie en général, ce mec était un génie avec des énormes défauts et des grosses qualités quand même.

C'était une icone, et, on comprends pourquoi il a déchaîne les foules pendant un long et bon moment.

la France a vraiment eu une méga star qui n'avait rien à envier aux autres stars étrangères.

mais bon la gloire ne donne pas tout ;)

A voir ! .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me suis laissé entraîner vers les Hunger Games.

 

Je pense que tout le monde connait le speech de départ vu la campagne marketing dont a bénéficié le film. J'ai pas lu les bouquins mais d'après ce qu'on m'en a dit c'est assez fidèle.

En tant que non lecteur en tout cas j'ai apprécié le film, malgré quelques longueurs dans la première partie. Car le film est clairement divisé en deux, avant et pendant les hunger games. Pendant une heure on assiste à la mise en place des évènements, la présentation des candidats et leur entrainement. C'est sympa, surtout que l'univers qui nous est présenté est vraiment spécial et étonnant.

La suite est plus tournée vers l'action avec le début des hostilités. Il y a beaucoup de bonnes idées et elles sont chacune bien exploitées. Le jeu à des règles très spéciales, il suffit pas de tuer tout le monde même si ça reste le but premier. Je laisse le plaisir de la découverte de ce côté là. Il y a tout de même certains points qui auraient pu être mieux gérés, mais ça vient surtout de la comparaison avec le film Battle Royale de Fukasaku.

 

Car je pense que la comparaison est inévitable, les circonstances et la finalité n'ont beau pas être les mêmes, le principe lui l'est: il ne doit en rester qu'un. Battle Royale dépasse donc Hunger Games sur certaines choses, comme la tension et la violence.

Bon pour la violence ça peut se comprendre, BR n'est pas le blockbuster qu'est HG et le public visé n'est pas le même, il fallait que ce soit adouci. Mais je parle pas seulement de violence physique, la situation en elle même est violente et horrible, je pense donc qu'ils auraient pu d'avantage nous impliquer, notamment en nous présentant un peu mieux les autres protagonistes vouaient à mourrir.

Dans BR on en apprend un peu sur chaque élève, on finit par tous les apprécier au final (enfin presque tous lol) et on en vient à regretter leur mort, on sait qu'ils ne méritaient pas ça. Dans HG c'est limite si on s'en fout en fait de les voir crever. C'est juste de la chair à canon.

 

Autre point aussi ou il le surpasse c'est dans la tension qu'on éprouve en suivant la tuerie. Elle est assez mal gérée dans HG. Là ou dans BR elle est constante et va même crescendo, ou on est pris par les tripes, dans HG je l'ai trouvé quasi inexistante. Ils essaient pourtant de faire monter la sauce mais ça rend pas super bien à l'écran. C'est ce qui est étrange parce que dans BR on est pris au dépourvu tandis que dans HG tu sais que ça va arriver et qu'ils sont là pour ça, il y avait donc moyen de mieux faire grimper la pression et plus facilement en plus.

 

Le film reste quand même très bon, et peut être apprécier même pour les fans de Battle Royale comme moi qui était réfractaire à aller le voir. A souligner aussi la performance de l'actrice principale qui, mine de rien, porte le film à elle toute seule.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cloclo

 

clocloaffiche.jpg

 

Pour info : Claude Francois a vendu, à ce jour, plus de 63 millions de disques, et son répertoire comporte plus de 450 chansons, dont la plus connue est sans nul doute "Comme d'habitude" créée par le chanteur et compositeur Jacques Revaux en 1967. Adaptée sous le titre "My Way" à l'international, il existe plus de 2 000 versions différentes de cette chanson, reprise par les plus grands, comme par exemple

 

Frank Sinatra

 

Elvis Presley

 

et enfin l'original

 

 

Franchement un beau film avec un bon rythme (durée du film 2h30)

 

Chapeau à Jérémie Renier qui tient le rôle, il est hallucinant de justesse et de mimétisme et même certains seconds rôles sont bluffant ! 

 

Un film qui retrace la vie de la star française, c'est très bien ficelé chronologiquement. Il nous montre diverses facettes de Claude François en passant de sa vie public du showman perfectionniste à sa vie privée de bon père de famille mais aussi homme jaloux et colérique.

 

On apprend beaucoup et on frémis à l'approche de la fin..

 

 

Moralité :

 

N'utilisez pas d'appareils électrique avec les mains ou les pieds mouillés, dans le bain ou sous la douche.  ;)

 

 

Musique de fin ...

Magnolia for ever

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...