Aller au contenu

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Bon surf sur nos forums !

©вℓα&#109

Inception

Messages recommandés

S'avez à vu le film.

 

Que dire, très bon film avec de bons acteur, très bien réalisés, y a une maitrise des effets spéciaux absolument fabuleux (les slows motions sont hors norme), bien construit, pas compliqué à comprendre mais dur à suivre (encore un film qui commence par la fin... comme Usual suspect). Le soin du détail accordé par Nolan est proprement génial que se soit pour la fin où tout les détails ont été soigné pour semé le doute dans l'esprit du spectateur ou durant le film avec la répétition de la scène avec les enfants. Nolan est un grand et il le prouve encore une fois, Di Caprio et Cotillard sont vraiment à l'apogée en ce moment et la jeune Page peut vraiment devenir une des toutes meilleurs actrices d'Hollywood.

 

Inception fait parti de ces films comme Shutter Island, Existenz, où le réalisateur à décidé de laisser le spectateur interprété la fin comme bon lui semble sans donner de réponse et sa fonctionne comme on peut le voir sur le forum (perso c'est un happy end pour moi), d'ailleurs c'est encore un film qui fait douter quant à la réalité de notre monde à l'instar d'un Matrix mais sans le critiquer et prendre position (et ça sa fait plaisir un peu pour une fois).

 

Le gros point noir du film reste la technologie et le fonctionnement de la machine (on ne sait absolument rien de ce truc  :D) mais on passe vraiment un bon moment, un des films de l'année à coup sur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pour moi chaque personne a sa limbe

 

a la fin on voit celui de Keito par exemple

 

Tout à fait, ils le disent dans le film -> "Si tu tombes dans les limbes, tu voyageras une éternité dans tes propres rêves ." Donc chacun possède ses propres limbes. Après, pourquoi dans le film, à deux reprises, on voit que les limbes peuvent être partagées ? Cobb et Mel par exemple. Ou les limbes de Kaito créent par Arthur (rappelez-vous, c'est le rêve d'Arthur le temple japonnais).

 

Donc ma théorie (je sors de la généralisation), c'est que chacun possède ses limbes sorties toutes droit du Sub-conscient de l'individu, mais lorsque des personnes rêves en même temps, les limbes de chacun se mélangent dans un bazar pas possible parce que les sub-conscients de tous se mélangent. Ce qui paraît logique. Kaito est donc dans ses limbes mais, avec le mélange architectural d'Arthur !

 

Quoi qu'il en soit, je trouve ça passionnant de se creuser la tête sur un tel film. Ça me fait penser à ces livres assez uniques où le lecteur choisis les chapitres dans lesquels il veut aller, dans le seul but de suivre son histoire à lui. Le livre est donc une sorte de labyrinthe dans lequel il faut se retrouver. Et bien là, je trouve que c'est la première fois qu'on a un tel équivaut dans le monde du cinéma !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour tout le monde, j'ai une question à vous poser : au début du film , on voit cobb tenter une extraction sur une certaine personne, et cette personne, c'est saito, non ? aprés , le type qui vient les récupérer ne avion, ce ne serait pas monsieur saito ?? bref, si j'ai bien compris, celui-ci leur a fait subir un test avant de les engager pour implanter une idée dans le fils de son rival, c'est ca ?? pourtant en plein rêve de monsieur sait (le deuxième niveau) cobb dit à saito "la compagnie qui nous a engagé ne tolère pas d'échec "... alors que c'est saito qui les a engagé (ou peut être que c'est à cause des chinois, ils se ressemblent tous ... ) bref , quelqu'un peut 'expliquer tout ce foutoir ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est subjectif comme idée mais c'est pourtant ce qu'on est censé croire : Saito à Engager secrètement l'équipe de Cobb. J'entends par secret un engagement dont Cobb ne connait absolument pas l'identité de son employeur à savoir, Saiko.

 

Pourquoi a-t-il fait ça ? Il n'y aurait eu aucun intérêt à faire bosser l'équipe de Cobb sur une extraction si eux-mêmes savaient dans quel problème ils étaient exactement. D'ailleurs, le spectateur se rend compte ddu subterfuge lorsqu'ils sont sortis du premier rêve (dans la chambre avec la baignoire) parce que Saiko dit à Cobb, avant d'être plaqué par terre "Examen échoué".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

. alors que c'est saito qui les a engagé (ou peut être que c'est à cause des chinois, ils se ressemblent tous ... ) bref , quelqu'un peut 'expliquer tout ce foutoir ??

 

Mais mdr. Ils se ressemble tous (achètes toi des lunettes :) ) De plus Saïto est Japonais mais bon c'est pas grave :)

 

L'inception effectué sur Saïto au début du film est demandée par des gens dont on n'entend pas parler dans le film, il s'agit tout simplement d'autres employeurs. Suite à l'inception ratée sur Saïto, ce dernier leur dit que l'examen est échoué. Suite à ça je pense que Saïto est passé par quelqu'un d'autre pour tester l'équipe de Todd, pour pas faire la demande lui même.

 

Edit : Je voulais dire Extraction sur Saïto et pas Inception :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je pense que ceux qui ont employé cobbs pour trouver l'info dans la tete de saito.. c'est en faite saito lui meme

 

Il voulait tester Cobbs et son équipe pour leur proposer un autre taff bien plus dur

 

Et Cobbs ne fait pas d'inception a saito juste une extraction.

 

L'inception c'est mettre une fausse idée dans la tete, l'extraction c'est trouver une information existante

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement, au début du film il s'agit bien d'une extraction " test " commanditée par Saito lui-même, car il souhaite tester les capacités de Cobb avant de l'engager définitivement pour le contrat Fisher. Il ne s'agit pas d'une inception ( qui elle, concerne Fisher par contre ).

 

Cela dit pour les enfants de Cobb, le vice a été poussé jusqu'à employer des acteurs différents ( les deux enfants de la fin ne sont pas les mêmes que ceux que l'on aperçoit tout au long du film ). Ca tendrait à penser que les enfants auraient grandi. Mais dans ce cas, il reste l'énigme des vêtements ? Pourquoi portent-ils exactement les mêmes vêtements que les projections de Cobb ? Et pourquoi ont-ils la même posture que cette projection qu'il opère tout au long du film ? Ma première idée était de penser que Cobb n'est jamais sorti du rêve, à cause des habits que portent les enfants, de leur posture, de la prise de vue qui reste la même ( au début ) que la projection de Cobb, et forcément la fameuse toupie.

 

Mais...

 

- il semble que la toupie vacille juste avant que l'image ne se coupe. ( réalité ? )

- les acteurs pour les enfants ne sont pas les mêmes ( ils auraient donc grandi ? )

- la toupie n'est pas le totem de Cobb ( mais celui de Mall ? )

 

Au final, je reste perplexe sur la bonne logique à suivre. Déterminer le totem de Cobb ( la bague ? ) serait peut-être un début de réponse..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous, je viens de voir le film pour la deuxième fois, étant trop tourmenté par le dilemme rêve/réalité.

MEGA SPOIL

 

Et après ma deuxième vision, Pour MOI,le film en entier excepté les 3 dernières minutes sont du rêve. Wow wow wow! Laissez moi me justifier avant de me jeter la pierre pitié!

 

Plusieurs détails m'ont fait cogiter, comme les répliques du père de Cobb "retourne dans la réalité" suivit d'un air archi blazé, la comparaison de Mel concernant le comportement de cobb "persécuté par des multinationales anonymes tel un rêveur poursuivi par des projections" , et quelques autres mais n'en valant peut-être pas tellement la peine.

 

Avec ça, on pourrait se dire : normal, après tant de temps passé dans les lymbes, que Cobb doute entre rêve et réalité et que son subconscient lui recrache son indécision au visage.

 

Mais surtout, détail ENORME laissé par l'auteur:La première scène du film, où l'on voit Cobb retrouver Saiko (ou saito, pas compris).

Dans cette scène, après la phrase "c'est pour me tuer que vous êtes venu?" blablabla, il sort la phrase concernant être un vieillard attendant de mourir seul etc...

 

Et à la fin du film, Cobb se rend compte qu'il connait ces mots, et il anticipe sa phrase jusqu'à l'interrompre et la dire lui même. Après se rendre compte qu'il a déjà vécu ça, il sort comme réplique un "c'est pour vous que je suis revenu" (je n'ai malheureusement pas retenu la suite de la phrase).

 

Si au début du film, la mission s'était échouée par un echec, et que d'un moyen ou d'un autre Cobb a réussi à reproduire les conditions initiales de la mission en voyageant encore plus profond dans les strates des rêves pour retenter sa chance , on pourrait se dire que tout le film en soit est sa deuxième chance, mais qu'il s'agit du monde du rêve.

 

Une fois la mission réussie, il réussit plus ou moins à ressortir et paf dans l'avion le type.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ton idée tiens la route .

mais comme je l'ai si bien dit lorsque j'ai donné mon avis : Qui dit que notre réalité n'est pas un rêve et nos rêves la réalité ?

Okay je reconnais que c'est peut être compliqué à s'imaginer ou comprendre mais je m'imagine bien ça .

Après, chacun est libre d'imaginer la " vraie " fin ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@sunabozu-sama

 

Théorie intéressante.

Mais elle rendrait inutile le rôle de la toupie et donc invaliderait tout l'intérêt de la scène finale.

 

Au passage, si Cobb anticipe les paroles de Saito (concernant le fait qu'il soit un vieillard, tout ça), c'est parce qu'ils ont déjà échangé des paroles similaires durant le films (en plus de la scène tout au début, je veux dire), lors de la scène où ils sont en hélico, il me semble (si quelqu'un peut confirmer...).

Ce sont des paroles qui reviennent plusieurs fois entre eux.*

 

 

@Seth

Par exemple, pourquoi ne pas expliquer comment fonctionne la machine ? Pourquoi ne pas expliquer comment les gens sont reliés, surtout le rapport entre l'architecte et les autres ? Cela aurait permis de savoir pourquoi Ariane ne semble pas être l'architecte du monde de Cobb alors qu'elle est l'architecte des 3 mondes au dessus.

 

Ariane est l'architecte mais elle n'est pas forcément la rêveuse de base.

C'est elle qui, avant d'entrer dans le rêve, conçoit les plans du ou des rêves. Elle dit à quoi le rêve devra ressembler. Mais, une fois le rêve commencé, à l'intérieur de celui-ci, ce n'est pas elle qui le construit.

La preuve, à la base, elle ne devait pas entrer dans le rêve avec les autres. Elle est venue car elle a insisté auprès de Cobb, étant la seule à être au courant de son problème.

Elle n'est la rêveuse de base d'aucune des couches de rêve que nous avons vu.

Chaque bâtisseur reste d'ailleurs au niveau de rêve qu'il a bâtit.

Yusuf est le rêveur de base du premier niveau. Il rest dans ce niveau tandis que les autres entrent dans le niveau 2 du rêve.

Arthur est le rêveur de base du deuxième niveau. Il reste à ce niveau quand les autres entrent dans le 3ème.

Eames est le rêveur de base du 3ème niveau.

 

Quant aux limbes, pourquoi celles de Cobb ?

Peut-être simplement parce qu'il est le seul à y être déjà allé parmi tous ceux partageant ce rêve, son inconscient en a donc gardé une trace. C'est donc le modèle de Cobb qui est apparu à ceux partageant le même rêve que lui et s'étant retrouvé dans les limbes et n'y étant jamais allé avant. C'est son inconscient à lui qui s'est manifesté, plutôt que celui des autres ne comportant aucune trace des limbes. Cobb était le seul à y avoir une architecture pré-existante et c'est donc cette architecture qui s'est imposée à ceux plongeant dans les limbes.

Si Cobb n'avait pas partagé le rêve avec les autres, peut-être que ceux tombant dans les limbes n'y auraient rien trouvé puisqu'aucun subconscient, parmi les rêveurs, n'auraient eu de trace des limbes, aucun n'y aurait eu d'architecture pré-existante.

Saito, quant à lui, à eu tout le temps de modeler les limbes à son image, durant tout le temps qu'il y a passé.

 

 

Ce que j'ai un peu de mal à saisir, c'est le rapport entre le rêveur de base et les projections des autres.

 

Par exemple, dans le rêve de Eames, on voit des projections de Fisher (les gars armés), on y voit des projections de Cobb (Mell ou ses enfants). Pourquoi n'y voit-on pas des projections de Saito, par exemple ?

Pourquoi ne voit-on pas de projections de Eames dans le niveau 2 ou de projection d'Arthur dans le niveau 1 ? (Ou ai-je raté un truc ?)

 

Le rêveur de base a-t-il ses propres projections dans son rêve ? Ou bien est ce que seul ceux qui ne sont pas les rêveurs de base, ont leurs projections dans le rêve ?

 

Le rêveur de base est-il le seul à pouvoir modifier le rêve à sa guise ?

 

Comment est-il possible de fouiller dans le subconscient de quelqu'un quand le rêveur de base n'est pas la personne en question ?

L'insconscient de ses personnes influence-t-elle l'architecture du rêve (coffre fort renfermant leur secret) alors qu'ils ne sont pas le rêveur de base ? (Il semble que oui)

 

 

Bref, il est vrai que le fonctionnement de ce système de rêves partagés reste flou.

 

 

 

Et, au passage :

 

Hinhin Hinhinhiiiiiiin en apesanteuuuuuuuuuuuur,

Hinhin Hinhinhiiiiiiin pourvu que les secondes soient des heures.

Hinhin Hinhinhiiiiiiin en apesanteuuuuuuuuuuuur,

Hinhin Hinhinhiiiiiiin pourvu qu'on soit les seuls, dans cet ascenseur.

 

Bon ok, je sors...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouais bon excusez moi tous, ce que j'ai dit était absolument faux. Après des heures d'études et donc des revisionnages répétés du film, je peux dire que mon post précédent était nul.

 

Si les deux dernières scènes sont différentes c'est simplement parce que la scène de fin est la suite de la scène du début...

Et si Cobb connait les mots de Saito c'est simplement car celui-ci les lui a dit au moment dans le recruter dans l'hélicoptère.

 

Donc tout se tient!

 

Excusez moi pour cette théorie qui parait alléchante mais qui en fait n'a rien comme base!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

0

@Seth

Ariane est l'architecte mais elle n'est pas forcément la rêveuse de base.

C'est elle qui, avant d'entrer dans le rêve, conçoit les plans du ou des rêves. Elle dit à quoi le rêve devra ressembler. Mais, une fois le rêve commencé, à l'intérieur de celui-ci, ce n'est pas elle qui le construit.

La preuve, à la base, elle ne devait pas entrer dans le rêve avec les autres. Elle est venue car elle a insisté auprès de Cobb, étant la seule à être au courant de son problème.

Elle n'est la rêveuse de base d'aucune des couches de rêve que nous avons vu.

Chaque bâtisseur reste d'ailleurs au niveau de rêve qu'il a bâtit.

Yusuf est le rêveur de base du premier niveau. Il rest dans ce niveau tandis que les autres entrent dans le niveau 2 du rêve.

Arthur est le rêveur de base du deuxième niveau. Il reste à ce niveau quand les autres entrent dans le 3ème.

Eames est le rêveur de base du 3ème niveau.

 

Quant aux limbes, pourquoi celles de Cobb ?

Peut-être simplement parce qu'il est le seul à y être déjà allé parmi tous ceux partageant ce rêve, son inconscient en a donc gardé une trace. C'est donc le modèle de Cobb qui est apparu à ceux partageant le même rêve que lui et s'étant retrouvé dans les limbes et n'y étant jamais allé avant. C'est son inconscient à lui qui s'est manifesté, plutôt que celui des autres ne comportant aucune trace des limbes. Cobb était le seul à y avoir une architecture pré-existante et c'est donc cette architecture qui s'est imposée à ceux plongeant dans les limbes.

Si Cobb n'avait pas partagé le rêve avec les autres, peut-être que ceux tombant dans les limbes n'y auraient rien trouvé puisqu'aucun subconscient, parmi les rêveurs, n'auraient eu de trace des limbes, aucun n'y aurait eu d'architecture pré-existante.

Saito, quant à lui, à eu tout le temps de modeler les limbes à son image, durant tout le temps qu'il y a passé.

 

 

Ce que j'ai un peu de mal à saisir, c'est le rapport entre le rêveur de base et les projections des autres.

 

Par exemple, dans le rêve de Eames, on voit des projections de Fisher (les gars armés), on y voit des projections de Cobb (Mell ou ses enfants). Pourquoi n'y voit-on pas des projections de Saito, par exemple ?

Pourquoi ne voit-on pas de projections de Eames dans le niveau 2 ou de projection d'Arthur dans le niveau 1 ? (Ou ai-je raté un truc ?)

 

Le rêveur de base a-t-il ses propres projections dans son rêve ? Ou bien est ce que seul ceux qui ne sont pas les rêveurs de base, ont leurs projections dans le rêve ?

 

Le rêveur de base est-il le seul à pouvoir modifier le rêve à sa guise ?

 

Comment est-il possible de fouiller dans le subconscient de quelqu'un quand le rêveur de base n'est pas la personne en question ?

L'insconscient de ses personnes influence-t-elle l'architecture du rêve (coffre fort renfermant leur secret) alors qu'ils ne sont pas le rêveur de base ? (Il semble que oui)

 

 

Bref, il est vrai que le fonctionnement de ce système de rêves partagés reste flou.

 

Pour les limbes, je pense qu'on voit celles de Cobb parce qu'il est le seul à y descendre ? Tu me diras qu'il y a Saito, mais le spectateur suit l'histoire d'après le point de vue de Cobb, donc logiquement, ce sont " ses limbes à lui " que l'on perçoit.

 

Seuls les architectes ont la possibilité de modifier les rêves d'autrui ( si j'ai bien suivi le film ). Pour l'instant, les seuls architectes connus sont Cobb et Arianne ( enfin, les architectes impliqués dans le contrat Fisher ). Quant aux projections, je pense qu'elles apparaissent dans les rêves d'autrui car ils sont liés entre eux ( après tout, Mall n'apparait-elle pas à sa guise dans les extractions du coéquipier de Cobbs ? ). Comme ils font tous un rêve commun, ils interagissent les uns les autres avec leurs projections propres. Après, s'il y a un rêveur à la fois par niveau, c'est simplement pour poser la toile de fond ( il faut bien un rêve principal à chaque fois, sinon c'est le bordel ).

 

Concernant Saito, j'imagine qu'on ne perçoit pas ses projections car il est en train de mourir. Pour employer une expression un peu idiote, il est en pleine mort imbriquée si j'ose dire : il rêve, il est conscient de rêver, il est atteint à un niveau dont il ne peut plus ressortir à cause de la dose chimique trop élevée, il sait qu'il va finir dans les limbes, il finit même par perdre conscience alors qu'il est déjà inconscient. Dans quelle mesure peut-il réaliser des projections au vu de son état ?

 

Pour la question de fouiller le subconscient lorsque l'on n'est pas le rêveur principal, tout dépend de qui le fait. Si j'ai bien compris ta question. Je pense qu'au vu du déroulement du film, c'est possible pour n'importe qui ( il n'est donc pas indispensable d'être le rêveur de base ), si tant est que la victime prend ses agresseurs soit pour de véritables agresseurs ( et ne sait donc pas qu'elle rêve, comme au début avec Saito ), soit pour de simples projections ( elle sait qu'elle rêve, mais elle ne prend pas conscience qu'on tente de réaliser une extraction ou une inception sur elle ), soit pour des extracteurs ( elle sait qu'elle rêve, elle sait qu'on veut lui extorquer une information, le contrat a de bonnes chances d'être foutu : ).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour les limbes, je pense qu'on voit celles de Cobb parce qu'il est le seul à y descendre ? Tu me diras qu'il y a Saito, mais le spectateur suit l'histoire d'après le point de vue de Cobb, donc logiquement, ce sont " ses limbes à lui " que l'on perçoit.

 

Il y a aussi Ariane qui y descend.

 

Selon moi, si on voit les limbes de Cobb c'est parce qu'il est le seul à y être déjà allé.

Il est donc le seul dont le subconscient comporte une architecture dans ses limbes.

 

Cobb est simplement le rêveur de base à ce niveau.

Pourquoi lui ? Bah comme je l'ai dit, il est le seul à avoir une architecture pré-existante à ce niveau.

 

 

Seuls les architectes ont la possibilité de modifier les rêves d'autrui ( si j'ai bien suivi le film ).

 

Pourtant, à la base, Ariane ne devait pas les accompagner dans le rêve.

Elle a imaginé les plans du rêve mais ne participe pas (ou ne devait pas participer) à sa construction.

 

Et il me semble que, dans le 3ème niveau (la neige), Cobb demande à Ariane ce que Eames a ajouté à la structure. Ariane hésite alors à répondre à Cobb de crainte que la projection de Mel emprunte le passage en question.

Ceci dit Eames est le rêveur, dans ce niveau du rêve, donc il modifie son propre rêve.

 

Après je ne sais pas si les architectes peuvent modifier le rêve des autres.

Lorsqu'Ariane s'amuse à modifer le rêve (avec le pont, la ville qui se plie, les miroirs, etc...) sont-ils dans son rêve ou dans celui de Cobb ?

 

 

Après, s'il y a un rêveur à la fois par niveau, c'est simplement pour poser la toile de fond ( il faut bien un rêve principal à chaque fois, sinon c'est le bordel ).

 

ça, j'avais parfaitement saisi.  :)

 

 

 

Concernant Saito, j'imagine qu'on ne perçoit pas ses projections car il est en train de mourir. Pour employer une expression un peu idiote, il est en pleine mort imbriquée si j'ose dire : il rêve, il est conscient de rêver, il est atteint à un niveau dont il ne peut plus ressortir à cause de la dose chimique trop élevée, il sait qu'il va finir dans les limbes, il finit même par perdre conscience alors qu'il est déjà inconscient. Dans quelle mesure peut-il réaliser des projections au vu de son état ?

 

En fait, Saito c'était un exemple.

Je peux dire la même chose pour Arthur dans le niveau 1 du rêve ou Eames dans les niveau 1 et 2.

 

 

 

Pour la question de fouiller le subconscient lorsque l'on n'est pas le rêveur principal, tout dépend de qui le fait. Si j'ai bien compris ta question. Je pense qu'au vu du déroulement du film, c'est possible pour n'importe qui ( il n'est donc pas indispensable d'être le rêveur de base ), si tant est que la victime prend ses agresseurs soit pour de véritables agresseurs ( et ne sait donc pas qu'elle rêve, comme au début avec Saito ), soit pour de simples projections ( elle sait qu'elle rêve, mais elle ne prend pas conscience qu'on tente de réaliser une extraction ou une inception sur elle ), soit pour des extracteurs ( elle sait qu'elle rêve, elle sait qu'on veut lui extorquer une information, le contrat a de bonnes chances d'être foutu : ).

 

En fait ce que j'ai du mal à saisir, c'est que c'est le rêveur qui construit le rêve (si j'ai bien suivi).

Or on a vu que la cible de l'extraction ou de l'inception était rarement le rêveur de base lui-même.

Comment cambrioler le coffre-fort onirique de quelqu'un qui n'est pas le rêveur ? N'étant pas le rêveur, donc n'ayant pas bâtit le rêve, comment son "coffre fort" s'y trouve-t-il ?

 

Telle que je comprend les choses, soit la cible (ainsi que tous ceux participant au rêve) laisse une emprunte de son propre subconscient dans le rêve et modifie ainsi le rêve bâtit par le rêveur de base pour y laisser une part de lui-même (le coffre).

Soit le rêveur imagine un coffre (j'utilise l'exemple du coffre car c'est ce qu'on voit avec le test d'extraction contre Saito) et les extrateurs se débrouillent pour amener la cible à penser que ses secrets sont enfermés dans ce coffre. Le subconscient de la cible fait le reste en faisant apparaitre les dits secrets dans le coffre et en y ajoutant une combinaison (et là on rejoint la première hypothèse sur l'insconscient de la cible influençant le rêve bâtit par le rêveur).

 

 

Ou alors je prend le problème par le mauvais bout, tout simplement.

 

Le cas de Fisher est spécial. Ce n'est pas une extraction. Il n'y a pas de secrets à extraire.

Le coffre, ne contient aucun de ses secrets. Il contient une chose déposée par les extracteurs afin d'amener Fisher à une certaine idée et ainsi réaliser l'inception. Donc peut importe que Fisher soit le rêveur ou non.

 

Dans le cas de Saito, on sait que le premier niveau de rêve (la guérilla) était le rêve directement de l'architecte.

Mais le deuxième niveau (le bureau) où se trouve le coffre était peut-être directement celui de Saito (il n'en est pas l'architecte mais il en serait le rêveur de base), ce qui expliquerait que ses secrets se trouvent dans le coffre. Si Saito est le rêveur de ce niveau, ça répond directement à ma question.

En revanche, s'il n'est pas le rêveur de ce niveau, j'en reviens à ma question plus haut et à mes deux hypothèses qui se rejoignent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a aussi Ariane qui y descend.

 

Selon moi, si on voit les limbes de Cobb c'est parce qu'il est le seul à y être déjà allé.

Il est donc le seul dont le subconscient comporte une architecture dans ses limbes.

 

Cobb est simplement le rêveur de base à ce niveau.

Pourquoi lui ? Bah comme je l'ai dit, il est le seul à avoir une architecture pré-existante à ce niveau.

 

Oui mais Cobb est un architecte tout comme Ariane, donc il a la possibilité de moduler les rêves, tout comme elle ( voire mieux d'après ce que j'ai compris ). A priori, s'il évite de les moduler, c'est par peur de Mall et des conséquences qu'elle pourrait avoir sur le rêve. Quant au " design " des limbes, je pense qu'on les voit ainsi car nous suivons l'histoire du point de vue de Cobb. Et puis les limbes semblent constituer un niveau particulier. Contrairement aux autres strates qui nécessitent un rêveur " d'ancrage ", les limbes ne sont pas aussi bien définies. Elles appartiennent encore plus au domaine du concept, et dans ce cas précis, le concept de Cobb ( j'entends par là son point de vue bien sûr ). Mais quoi qu'il en soit, ce que tu dis se tient tout à fait aussi. Je me demande juste si les limbes nécessitent elles aussi un rêveur d'ancrage comme les autres niveaux. Je n'en suis pas sûre en fait.

 

Pourtant, à la base, Ariane ne devait pas les accompagner dans le rêve.

Elle a imaginé les plans du rêve mais ne participe pas (ou ne devait pas participer) à sa construction.

 

Et il me semble que, dans le 3ème niveau (la neige), Cobb demande à Ariane ce que Eames a ajouté à la structure. Ariane hésite alors à répondre à Cobb de crainte que la projection de Mel emprunte le passage en question.

Ceci dit Eames est le rêveur, dans ce niveau du rêve, donc il modifie son propre rêve.

 

Après je ne sais pas si les architectes peuvent modifier le rêve des autres.

Lorsqu'Ariane s'amuse à modifer le rêve (avec le pont, la ville qui se plie, les miroirs, etc...) sont-ils dans son rêve ou dans celui de Cobb ?

 

Il me semble ( mais à vérifier ) qu'Ariane finit par révéler à Cobb le nouveau chemin à emprunter. Il ne s'agirait donc pas d'Eames qui aurait modifié le rêve pour leur permettre d'entrer. Sinon, Ariane a défini le rêve je crois. Vu qu'elle en est l'architecte. Sa structure plutôt, on va dire. Après, je pense que les rêveurs définissent ce qu'on y voit en terme de projections. Concrètement, j'ai l'impression que tout ce qui relève de l'humain provient des rêveurs, quant aux architectes, on dirait qu'ils interviennent surtout au niveau géométrique du rêve ( les constructions, les bâtiments, 'fin... des architectes quoi ! ). Mais comme ils rêvent de concert avec les autres, ils ont leurs propres projections qui interviennent également, tout comme les autres. Sauf que leurs projections interagissent directement sur les rêves des autres. Tu me diras que Fisher aussi projette pas mal. Mais concrètement, si je me rappelle bien, de tous les rêveurs ( Cobb et Ariane mis à part ), il est le seul à projeter. Pourquoi ? Je pense que c'est dû au fait qu'il est le seul à ignorer qu'il rêve. Donc son inconscient réagit et projette.

 

Pour ta question sur le rêve que partagent Cobb et Ariane au début, je ne me rappelle plus si la réponse est donnée dans le film mais à priori j'aurais dit le rêve d'Ariane ( puisque Cobb ne veut plus construire à cause de Mall apparemment ).

 

 

En fait ce que j'ai du mal à saisir, c'est que c'est le rêveur qui construit le rêve (si j'ai bien suivi).

Or on a vu que la cible de l'extraction ou de l'inception était rarement le rêveur de base lui-même.

Comment cambrioler le coffre-fort onirique de quelqu'un qui n'est pas le rêveur ? N'étant pas le rêveur, donc n'ayant pas bâtit le rêve, comment son "coffre fort" s'y trouve-t-il ?

 

Telle que je comprend les choses, soit la cible (ainsi que tous ceux participant au rêve) laisse une emprunte de son propre subconscient dans le rêve et modifie ainsi le rêve bâtit par le rêveur de base pour y laisser une part de lui-même (le coffre).

Soit le rêveur imagine un coffre (j'utilise l'exemple du coffre car c'est ce qu'on voit avec le test d'extraction contre Saito) et les extrateurs se débrouillent pour amener la cible à penser que ses secrets sont enfermés dans ce coffre. Le subconscient de la cible fait le reste en faisant apparaitre les dits secrets dans le coffre et en y ajoutant une combinaison (et là on rejoint la première hypothèse sur l'insconscient de la cible influençant le rêve bâtit par le rêveur).

 

 

Ou alors je prend le problème par le mauvais bout, tout simplement.

 

J'aurais avancé l'idée ( rébarbative à force : p ) des possibilités de l'architecte hein. Ajoutée à ça l'idée selon laquelle Cobb est un extracteur professionnel. Donc il dispose de deux capacités spéciales : il bâtit ( en tout cas potentiellement ) et il vole. Mais j'aurais vu la chose plutôt de la manière suivante, en distinguant bien les deux catégories de rêveurs :

 

- d'un côté les rêveurs " normaux "

- de l'autre les rêveurs extracteurs et / ou architectes

 

Dans le premier cas, le rêveur n'est pas supposé savoir qu'il rêve, sauf s'il a été entraîné afin que son subconscient puisse résister ( comme le cas de Fisher ). Et tant qu'il ignore qu'il rêve, il projette sans le savoir. Dans le second cas, les rêveurs sont conscients de rêver car ils ont soit construit le rêve eux-mêmes ( architectes ), soit ils ont plongé la victime dans un rêve factice afin de procéder à une extraction. Mais de toutes façons ça revient un peu au même vu qu'un rêve ( engendré par les rêveurs de catégorie 2 hein ) ne peut pas se faire sans architecte : par exemple, au début, avant l'arrivée d'Ariane, l'architecte est Nash ( il fait même la fameuse erreur sur la matière du tapis de Saito ).

 

Donc en fait, ce ne sont pas les rêveurs qui ont construit les rêves que l'on voit dans le film ( sauf le cas de Saito au début, car il est conscient de subir une extraction ), mais bien les architectes. Après le coup du coffre-fort, c'est assez pernicieux j'avoue. Le cas de Saito est particulier à ce moment-là, car ils sont dans les limbes ( enfin si j'ai bien compris, la scène du coffre-fort etc avec la fameuse phrase qu'échangent Cobb et Saito, c'est le début de la scène de fin ). Bon en fait non, il est super tard et je commence à m'embrouiller avec toutes ces imbrications ( que c'est bon de voir des films comme ça tout de même : p ). Je reviendrai donc réfléchir avec toi à tête reposée demain : )

 

Edit : J'allais oublier ! Un détail très con mais qui a peut-être son importance.. au sujet de la fameuse toupie ( encore elle !!! ). Sur wikipédia, il est dit ( je cite ) :

 

" Enfin de retour chez lui, il lance la toupie puis retrouve ses enfants dont les visages apparaissent enfin. La toupie pivote longuement, semble vaciller, mais la scène coupe vers le noir, empêchant le spectateur de savoir si l'on est toujours ou non dans un rêve. Ce n'est qu'à la fin des crédits qu'on entend la toupie s'arrêter signalant que ceci n'est pas un rêve mais belle et bien la réalité."

 

Donc... ! Selon cette hypothèse, Cobb aurait réussi à sortir du rêve au final : )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui mais Cobb est un architecte tout comme Ariane, donc il a la possibilité de moduler les rêves, tout comme elle ( voire mieux d'après ce que j'ai compris ). A priori, s'il évite de les moduler, c'est par peur de Mall et des conséquences qu'elle pourrait avoir sur le rêve. Quant au " design " des limbes, je pense qu'on les voit ainsi car nous suivons l'histoire du point de vue de Cobb. Et puis les limbes semblent constituer un niveau particulier. Contrairement aux autres strates qui nécessitent un rêveur " d'ancrage ", les limbes ne sont pas aussi bien définies. Elles appartiennent encore plus au domaine du concept, et dans ce cas précis, le concept de Cobb ( j'entends par là son point de vue bien sûr ). Mais quoi qu'il en soit, ce que tu dis se tient tout à fait aussi. Je me demande juste si les limbes nécessitent elles aussi un rêveur d'ancrage comme les autres niveaux. Je n'en suis pas sûre en fait.

 

Je ne sais pas si les limbes nécessites un rêveur d'ancrage.

J'avoue ne pas m'être posé la question en ces termes.

Pour moi les limbes étaient telles que Cobb les avaient bâties dans le passé car il était présent dans cette partie du rêve et qu'il était le seul dont le subconscient comportait une architecture dans les limbes.

Si Ariane en avait eu une, c'est peut-être une architecture de ses propres limbes qu'on aurait vu.

Si Cobb n'avait pas été là, il n'y aurait rien eu (selon moi) et tout aurait encore été à construire.

 

Selon un graphe que j'ai vu, il est indiqué que cette partie, dans les limbes, est le rêve de Cobb, ce qui m'a poussé à penser qu'il est le rêveur de base dans cette partie du rêve.

 

Cf fin de l'article :

http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18596408.html

 

 

 

Il me semble ( mais à vérifier ) qu'Ariane finit par révéler à Cobb le nouveau chemin à emprunter. Il ne s'agirait donc pas d'Eames qui aurait modifié le rêve pour leur permettre d'entrer.

 

Tout à fait.

Cobb demande à Ariane les modification apportée par Eames.

Je crois qu'elle était simplement au courant (en bon bâtisseur, Eames a dû demander l'avis de l'architecte avant de foutre le bordel dans les plans).

Ou ils en ont discuté avant, pendant la conception des plans ou quand sais-je encore.

 

Cobb est tenu à l'écart de ce genre de changement à cause de sa projection de Mall.

 

 

Sinon, Ariane a défini le rêve je crois. Vu qu'elle en est l'architecte. Sa structure plutôt, on va dire. Après, je pense que les rêveurs définissent ce qu'on y voit en terme de projections. Concrètement, j'ai l'impression que tout ce qui relève de l'humain provient des rêveurs, quant aux architectes, on dirait qu'ils interviennent surtout au niveau géométrique du rêve ( les constructions, les bâtiments, 'fin... des architectes quoi ! ).

 

De la manière dont j'ai compris les choses, l'architecte est là pour définir les plans du rêve. Il dit à quoi devra ressembler le rêve.

Le rêveur d'ancrage, lui, bâtit le rêve, il le construit selon les plans de l'architecte (Dans le niveau 1 du rêve, Yusuf est le rêveur d'ancrage et il pleut car il a la vessie pleine, Arthur rajoute des éléments cosmétiques qu'il apprécie dans ses rêves, etc...).

L'architecte ne participe pas forcément à la construction.

La preuve étant qu'Ariane, l'architecte du rêve, ne devait pas prendre part à celui-ci, au départ.

 

 

Mais comme ils rêvent de concert avec les autres, ils ont leurs propres projections qui interviennent également, tout comme les autres. Sauf que leurs projections interagissent directement sur les rêves des autres. Tu me diras que Fisher aussi projette pas mal. Mais concrètement, si je me rappelle bien, de tous les rêveurs ( Cobb et Ariane mis à part ), il est le seul à projeter. Pourquoi ? Je pense que c'est dû au fait qu'il est le seul à ignorer qu'il rêve. Donc son inconscient réagit et projette.

 

ça se tient.

 

Enfin Cobb projette aussi bien qu'il sache qu'il rêve.

Dans l'opération d'extraction sur Saito ou dans l'opération d'inception sur Fisher, les seules projections de Cobb semblent être ses enfants et Mall.

Peut-être une projection incontrôlée, bien qu'il sache qu'il rêve, à cause de ses remords, le refus de faire son deuil et les regrets de ne pas voir ses enfants.

 

Dans le rêve qu'il partage avec Ariane, quand il explique leurs activités à celle-ci, on voit un paquet de projections de Cobb (qui finissent par agresser Ariane).

Pourtant Cobb sait qu'il rêve.

Projection volontaire ? Si c'était le cas, il aurai pu les faire cesser dès qu'elles sont devenues hostiles.

 

 

Pour ta question sur le rêve que partagent Cobb et Ariane au début, je ne me rappelle plus si la réponse est donnée dans le film mais à priori j'aurais dit le rêve d'Ariane ( puisque Cobb ne veut plus construire à cause de Mall apparemment ).

 

C'est ce que je pense aussi.

C'est Ariane qui modifie le rêve donc j'aurais tendance à dire que c'est le sien (Cobb lui dit même qu'il ne faut pas bâtir ses rêves à partir de souvenirs).

Et, à cause de toutes ces modifications, les projections de Cobb deviennent aggressives et recherchent le rêveur (en l'occurence Ariane).

 

Durant l'opération d'inception, dans le niveau 2 du rêve, quand Cobb révèle à Fisher qu'il est dans un rêve, les projections de Fisher focalise leur attention sur eux.

Il me semble qu'à ce moment, Arthur explique à Ariane que les projection cherchent le rêveur.

 

Dans le rêve partagé par Cobb et Ariane au début, les projections de Cobb s'en prennent à Ariane, ce qui me pousse (ça plus le fait qu'elle modifie le rêve et la leçon que lui fait Cobb sur le fait de ne pas bâtir ses rêves d'après des souvenirs) à croire que c'est le rpeve d'Ariane.

 

 

J'aurais avancé l'idée ( rébarbative à force : p ) des possibilités de l'architecte hein. Ajoutée à ça l'idée selon laquelle Cobb est un extracteur professionnel. Donc il dispose de deux capacités spéciales : il bâtit ( en tout cas potentiellement ) et il vole. Mais j'aurais vu la chose plutôt de la manière suivante, en distinguant bien les deux catégories de rêveurs :

 

- d'un côté les rêveurs " normaux "

- de l'autre les rêveurs extracteurs et / ou architectes

 

Dans le premier cas, le rêveur n'est pas supposé savoir qu'il rêve, sauf s'il a été entraîné afin que son subconscient puisse résister ( comme le cas de Fisher ). Et tant qu'il ignore qu'il rêve, il projette sans le savoir. Dans le second cas, les rêveurs sont conscients de rêver car ils ont soit construit le rêve eux-mêmes ( architectes ), soit ils ont plongé la victime dans un rêve factice afin de procéder à une extraction. Mais de toutes façons ça revient un peu au même vu qu'un rêve ( engendré par les rêveurs de catégorie 2 hein ) ne peut pas se faire sans architecte : par exemple, au début, avant l'arrivée d'Ariane, l'architecte est Nash ( il fait même la fameuse erreur sur la matière du tapis de Saito ).

Donc en fait, ce ne sont pas les rêveurs qui ont construit les rêves que l'on voit dans le film ( sauf le cas de Saito au début, car il est conscient de subir une extraction ), mais bien les architectes.

 

Ce qui me pose problème dans cette explication, c'est le fait qu'Ariane n'était pas censée participer au rêve de l'inception de Fisher.

C'est ce qui me pousse à différencier architecte (qui fait les plans) et bâtisseur (qui construit le rêve), sachant que l'architecte peut aussi être le bâtisseur (exemple avec Nash).

Sachant aussi que les bâtisseurs sont un peu architecte (Arthur avec le paradoxe de l'escalier, Eames et ses fameuses modifications) mais ils ne sont simplement pas aussi doués pour les "plans du rêves" que l'architecte officiel de la bande.

 

Enfin sinon, je suis globalement d'accord.

 

 

 

Après le coup du coffre-fort, c'est assez pernicieux j'avoue. Le cas de Saito est particulier à ce moment-là, car ils sont dans les limbes ( enfin si j'ai bien compris, la scène du coffre-fort etc avec la fameuse phrase qu'échangent Cobb et Saito, c'est le début de la scène de fin ).

 

En fait, dans la tentative d'extraction sur Saito, je pense que c'était lui le rêveur d'ancrage dans le niveau 2 (le bureau), Nash étant le rêveur d'ancrage du niveau 1.

Pour illustrer ma théorie, il y a un élément qui ne m'était pas venu à l'esprit hier.

Ce qui me fait dire que Saito est le rêveur d'ancrage, c'est simplement que, lorsqu'il commence à se réveiller, le rêve du niveau 2 commence à s'effondrer.

Arthur essaye même de prolonger le sommeil de Saito pour maintenir le rêve, mais en vain.

 

Par conséquent, Saito étant à priori le rêveur dans ce niveau, le fait qu'il s'y trouve un coffre avec ses secrets, s'explique tout naturellement.

 

 

( que c'est bon de voir des films comme ça tout de même : p ).

 

Oh que oui. C'est sympa, de temps en temps, de voir un film qui te pousse à y réfléchir encore, une fois la séance terminée.  :)

 

 

Edit : J'allais oublier ! Un détail très con mais qui a peut-être son importance.. au sujet de la fameuse toupie ( encore elle !!! ). Sur wikipédia, il est dit ( je cite ) :

 

" Enfin de retour chez lui, il lance la toupie puis retrouve ses enfants dont les visages apparaissent enfin. La toupie pivote longuement, semble vaciller, mais la scène coupe vers le noir, empêchant le spectateur de savoir si l'on est toujours ou non dans un rêve. Ce n'est qu'à la fin des crédits qu'on entend la toupie s'arrêter signalant que ceci n'est pas un rêve mais belle et bien la réalité."

 

Donc... ! Selon cette hypothèse, Cobb aurait réussi à sortir du rêve au final : )

 

Bon sang, je suis resté jusqu'à la fin des crédits et je n'ai pas entendu ce bruit.

J'ai pu ne pas y avoir prêté attention.

En tout cas merci pour l'information.

 

J'ai ça, dans wikipedia :

"Tout au long du film, l'attention du spectateur est portée sur la toupie, qui est le totem de Mall, afin que celui-ci pense qu'il s'agit également du totem de Cobb. Dans le même temps, la main gauche de Cobb est montrée un grand nombre de fois tout au long du film avec une différence entre la réalité et le rêve : son alliance. Il s'agit en réalité de son véritable totem qui n'apparait que dans le monde onirique[1].

 

Dans la scène finale, il ne porte pas son alliance, faisant du final un happy end."

 

 

 

PS : Marrant, j'ai lu ton message et rédigé ma réponse alors que j'étais en train d'écouter "Dream is collapsing" à ce moment là.  :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je sors tout juste de la salle et là deux réactions :

 

1 Film de l'année

2 Hans Zimmer

 

C'est tout simplement une oeuvre monstrueuse que nous a pondu là Nolan et mon dieu mais quel scénariste il tient là. Le même que le Dark Knight, ce type est une perle, quelle folie que ce scénario !

Si en plus on ajoute la musique de Zimmer, c'est colossal.

J'ai pris une claque comme rarement, encore plus fort que c'est une œuvre originale. Le niveau de complexité du film est hallucinant, même si certains points restent encore flous.

 

A voir impérativement une seconde fois pour bien tout comprendre.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors, il y a quelques jours, j’ai enfin pu voir ce film qui a provoqué le « buzz » depuis sa sortie. Tout d’abord, je tiens à saluer le jeu d’acteur du casting qui de façon globale est bon, très agréable à suivre, ce qui est quand même un minimum pour un film d’une durée aussi longue ( plus de 2h30 je crois me souvenir ). Il faut bien reconnaître que l’époque Titanic est vraiment révolue pour Léo car depuis Gangs of New-York, il ne cesse de s’améliorer à chaque film, il devient quasi incontournable l’ex-Jack, en tous les cas, il sait s’entourer de personnes de grands talents aussi bien réalisateurs comme Scorsese ou Nolan, qu’acteurs avec Daniel Day-Lewis notamment.

 

Concernant, le film, le concept n’est pas vraiment novateur, un thriller de science-fiction auquel on mêle une dose de fantastique, je dirais que c’est un mélange de Matrix qui reste le must dans le style « Croire à l’incroyable » et de Shutter Island, que j’avais vu peu de temps avant, qui est très bon dans le style thriller psychologique. On retrouve ainsi dans Inception, le personnage principal ( Cobb ) à bout psychologiquement, et jusqu’à la fin, on ne sait pas s’il est sain d’esprit ou tout simplement fou. Et c’est un mélange détonant et gagnant. Très vite, on se retrouve happé par le truc même si tout est déroutant pendant un long moment, les « clés » de l’intrigue et du principe de l’inception sont données en cours de route pour définitivement nous captiver et ce, jusqu’à la scène finale où l’on attend qu’une chose et c’est de savoir ce que devient cette toupie de malheur. ^^

 

Ce soir-là, on y était allés entre amis et restés jusqu’à la fin et à notre grand désarroi, il ne s’est rien passé. Ni image, ni bruit. Le film ne donne pas de fin, une réelle fin. Celle-ci reste à l’appréciation du spectateur. Et c’est là que le cerveau se met à surchauffer pour tenter de faire des « rewind » et autres « magnéto, Serge ! » mentaux pour tenter de trouver une fin rationnelle à un film qui flirte, voire plus, avec l’irrationnel. ^^ 

 

Bref, un film à voir, il faut s’accrocher mais ça vaut le coup, largement même.

 

 

 

 

PS : Il y a néanmoins, un point qui m’est resté obscur. Lorsque Saito meurt dans la 3ème strate du rêve, il atterrit dans les limbes et y fait sa propre vie là-bas.

 

Par la suite, lorsque Fischer meurt dans cette même strate, il accède également dans le territoire des limbes. C’est alors que Cobb et Ariadne « descendent » ensemble dans la dernière strate pour le récupérer et finissent par le retrouver dans l’ancien appartement de Mall et Cobb.

Mais le problème c’est que lorsque Cobb décide de rester pour rechercher Saito, je n’ai pas compris comment il a pu le retrouver surtout que je ne me souviens pas à quel moment dans la 3è strate, Saito se retrouve lié aux autres pour accéder aux limbes et se situer ainsi dans le même territoire que Cobb / Ariadne / Fischer.

 

À moins que cela s’explique par le fait qu’ils soient tous reliés à l’origine ( dans l’avion ) permettant alors de se retrouver ensemble même dans le territoire des limbes alors qu’ils n’y accèdent pas tous en même temps ? Ou alors, les limbes sont un territoire neutre et commun à toute personne à la base ( toujours un endroit par lequel on accède en sortant de l’eau sur une plage ) ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelque part, ça rejoint un peu la question de Nimrahad sur les limbes " de Cobb ".

 

Il n'y a pas de bruit de toupie qui tombe à la fin ? Effectivement je viens de voir sur l'article de Wikipédia qu'ils ont modifié la fin de l'article en :

 

" Enfin de retour chez lui, il lance la toupie puis retrouve ses enfants dont les visages apparaissent enfin. La toupie pivote puis vacille légèrement, mais le film se termine avant que le spectateur puisse voir si la rotation de la toupie s'interrompt réellement. "

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai revu le film hier et je me suis aperçu que nombre de réponses étaient en fait données mais comme elles le sont avant qu'on soit amené à ce poser des questions, on ne tilte pas forcément le moment venu.

C'est beaucoup plus clair au deuxième visionnage.

 

Tout d'abord, concernant l'extraction pratiquée sur Saito au début, Saito n'est apparemment pas le rêveur du second niveau (le bureau) où il y a le coffre.

Il semblerait que le rêveur soit Arthur. En effet Mall dit que, d'après le décors, on doit se trouver dans sa tête (celle d'Arthur).

Concernant donc l'extraction et le fait que les secrets de la cible apparaissent dans un coffre, parmi les possibilités que j'avais avancées, celle-ci semble être la bonne :

"Soit le rêveur imagine un coffre (j'utilise l'exemple du coffre car c'est ce qu'on voit avec le test d'extraction contre Saito) et les extrateurs se débrouillent pour amener la cible à penser que ses secrets sont enfermés dans ce coffre. Le subconscient de la cible fait le reste en faisant apparaitre les dits secrets dans le coffre et en y ajoutant une combinaison (et là on rejoint la première hypothèse sur l'insconscient de la cible influençant le rêve bâtit par le rêveur)."

 

En effet, Cobb, un peu plus tard dans le film, explique à Ariadne que pour obtenir des infos de la cible, on peut interroger ses projections, mais on peut aussi créer, dans le rêve, un espace sécurisé, comme un coffre par exemple, l'inconscient de la cible y place alors automatiquement les secrets qu'il voudrait préserver. Les extracteur n'ont alors plus qu'à forcer cet espace sécurisé pour obtenir les secrets de la cible.

 

 

Concernant les limbes, mon hypothèse pour expliquer le fait qu'on voit les limbes de Cobb et non celles d'Ariadne se vérifie.

En effet, dans le premier niveau du rêve (le rêve de Yusuf), lorsque Saito est blessé et qu'on entend parler des limbes, lorsqu'Ariadne demande ce qu'il y a dans les limbes, Arthur répond qu'il n'y a rien, sauf ce qu'une personne y étend déjà allé et partageant ce même rêve, y aurait laissé. Autrement dit Cobb car il est le seul parmi eux à y être déjà allé.

Ils se retrouvent donc dans les limbes de Cobb car il partage ce rêve et il est le seul à y être déjà allé et à avoir laissé quelque chose dans les limbes.

Si Cobb n'avait pas partagé le rêve, les autres ne se seraient pas retrouvés dans ses limbes.

 

 

Pour la question de Bliz, on ignore comment Cobb a pu retrouver Saito.

Mais on voit qu'après avoir fait son deuil de Mall, Cobb laisse s'effondrer ses limbes.

Il ne reste alors que ce qu'a pu batir Saito durant tout le temps qu'il y a passé. Et c'est là que se serait retrouvé Cobb.

Bien sûr, ce n'est qu'une hypothèse.

 

 

Concernant le bruit de la toupie tombant à la fin, je ne l'ai pas entendu. Ou alors c'est bien dissimulé au milieu de la musique du générique (il y a un moment où j'ai eu un doute mais je pense qu'il s'agissait plus probablement d'un son de la musique. J'ai eu un doute surtout parce que je m'attendais à entendre la toupie tomber). Si on entend bien la toupie tomber, ce n'est franchement pas évident.

 

Aussi, effectivement, Cobb porte son alliance quand il est dans un rêve et ne la porte pas dans la réalité. Je n'ai pas réussi à voir s'il la porte à la fin du film.

Mais s'il ne la porte pas, ceci ne veut pas forcément dire qu'il est de retour dans la réalité, puisqu'il a enfin fait son deuil. Il est fort possible que son subconscient ne fasse plus apparaître l'alliance à son doigt, dans les rêves.

 

 

Sûrement un autre visionnage quand il sortira en dvd, histoire de vérifier les autres éléments qui auraient pu m'échapper.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Génialissime, Magnifique, prenant, réfléchis,... les superlatifs me manquent après être sortis du cinéma

 

L'ambiance est terrible, scotché à mon siège pendant 2h30, pas le temps de souffler entre l'action et la réflexion! Un grand merci encore une fois à Monsieur Nolan, et aussi à Mr Zimmer pour ses BO toujours inspirées!

 

Que dire, que penser, encore sur le carreau à chercher une raison, une fin, une réalité ou peut être un rêve...

 

J'avoue être assez désorienté, comme trop peu de film savent le faire, je pense que je vais y retourner car je voudrais trouver quelques éléments de réponses ^^

J'ai pas encore pris le temps de vous lire, ce que je ferais ensuite, ou plus tard lol, mais j'ai déjà plusieurs pensées en tête, c'est pas évident...

 

Je ne sais même pas quelle fin choisir:

1- le classique happy end , en fait pas de prise de tête, on suit juste ce qui ce passe et on se dit que tout finit bien dans le meilleur des mondes... Mouais, ça me branche pas trop, la toupie s'arrête pas, d'une, et ensuite, entre la filmo du bonhomme, je ne pense pas (Memento, Insomnia, Le Prestige, Dark Knight sont des films déjà bluffant et laissant souvent place au libre arbitre sur le sens à donner à l'histoire)

 

2- Cobb serait donc mort dans les Lymbes, et la fin n'est que rêve, première pensée perso, le toupie ne s'arrête pas, la même scène qu'au début, mais avec un autre dialogue entre Saito et Cob (pas compris d'ailleurs), les enfants qui ne changent ni d'endroit ni de positions bien qu'ils se retournent... Ça me perturbe!

 

3-Revenons donc sur les enfants, Mall est là tout le film, Ariane est l'architecte, j'en viens à me demander si en fait, toute cette mission n'est pas une fausse mission ou le vrai but serait de réaliser une inception sur Cobb, par le biais de Ariane justement... Je ne saurais dire avec cette fin si le but était de placer indéfiniment Cobb dans les Lymbes pour lui créer une "réalité" qui lui convient, ou si il s'en sort ensuite vraiment... Je pense que si cette hypothèse s'avère juste, Cobb serait bien vivant, et son histoire d'interdiction aux USA ferait partie d'un mélange chez lui de la réalité et du rêve, et qu'il se serait créée dans sa tête ce blocage!

Je prend comme témoin cette scène surréaliste à Mambossa au Congo, que j'ai un peu de mal à comprendre au milieu de rien avec Saito qui déboule...

Parlons aussi de Saito, qui dans une scène, à l'air de très bien comprendre le truc du totem de Cobb, ou on le voit fixer la toupie avant un changement de plan... Ce qui étayerait le fait que beaucoup de membre de l'équipe, à la fois Saito et Arianne, connaissent le totem de Cobb, et peuvent donc influer sur sa stabilité par le biais de ce totem, un peu comme lui l'a fait avec Mall...

Ca pourrait donc jouer dans le sens ou ces 2 derniers ont bien réussis à manipuler Cobb, à lui faire une incption, pour le ramener lui à la réalité et lui permettre de rentrer, car il ne serait en fait pas rechercher...

J'ajouterais que la présence de Mickeal Cain (enfin son perso) à l'aéroport joue en ce sens car comment pouvait il être sur que Cobb pourrait s'en sortir sans problèmes? (surtout que c'est lui qui a proposé Arianne)

 

C'est un peu confus dans mon interprétation encore, mais j'avoue que ça l'aie encore bien dans mon esprit, je reprendrais ça avec la tête vidée et peut être des éclaircissements de votre part ^^

 

 

Ahhh et j'ai très apprécié la reprise dans le générique de fin de certains thèmes de la chanson d'Edith Piaf, qui nous laisse à penser que nous, petit spectateur, pouvons sortir de notre rêve éveiller :D

Si c'est pas pour dire que tout le film n'est en fait qu'un rêve :D

 

 

ps: niveau acteur, j'ai trouvais globalement l'ensemble du casting bon, un peu perdus au début par le changement de voix de Dicaprio (quand même, un des acteurs au Line Up quasi irréprochable, c'est phénoménal), et peut être Ellen Page un peu "naïve" mais c'est peut être le rôle qui veut, de manière à toucher le personnage de Cobb ^^

Cillian "Dr Crane" Murphy que j'aime beaucoup aussi comme acteur, bien! ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cobb serait donc mort dans les Lymbes, et la fin n'est que rêve, première pensée perso, le toupie ne s'arrête pas, la même scène qu'au début, mais avec un autre dialogue entre Saito et Cob (pas compris d'ailleurs)

 

J'avais tilté un peu sur ça aussi.

En fait, sur le fait que, au début du film, il me semble que c'est Saito qui dit "un homme rencontré dans un rêve à moitié effacé" (ou un truc comme ça).

Et dans la scène de fin, c'est Cobb qui dit cette phrase.

 

Mais en fait, je crois que ça se tient.

La scène de fin reprend exactement là où s'est arrêtée la scène du début.

 

Saito dit sa phrase avec "un homme rencontré dans un rêve à moitié effacé".

Il demande à Cobb s'il est venu pour le tuer et la scène s'arrête là (je ne suis plus très sûr).

 

La scène de fin reprend là, quand Saito demande si Cobb est venu pour le tuer.

Cobb répète la phrase "un homme rencontré dans un rêve à moitié effacé". On voit, au fait qu'il répète cette phrase, qu'il est un peu perdu. Il ne sait plus bien pourquoi il est là.

Il dit ensuite : "Je suis venu pour vous rappeler quelque chose".

Il essaye de se souvenir pourquoi il est là.

 

La suite de la scène, vous la connaissez.

 

 

Il faudrait que je vois encore une fois le film pour vérifier cela.

ça attendra que le film sorte en dvd.  :)

 

 

3-Revenons donc sur les enfants, Mall est là tout le film, Ariane est l'architecte, j'en viens à me demander si en fait, toute cette mission n'est pas une fausse mission ou le vrai but serait de réaliser une inception sur Cobb, par le biais de Ariane justement... Je ne saurais dire avec cette fin si le but était de placer indéfiniment Cobb dans les Lymbes pour lui créer une "réalité" qui lui convient, ou si il s'en sort ensuite vraiment...

 

Si la mission est, en réalité, bien un inception réalisée sur Cobb pour le pousser à faire son deuil de Mall (c'est la théorie adoptée par Leonardo Di Caprio), alors le but n'est pas de l'emprisonner dans un rêve "idéal".

Miles dit bien à Cobb "reviens dans la réalité", lorsque Cobb vient le voir pour trouver un nouvel architecte.

 

 

 

 

Ce qui étayerait le fait que beaucoup de membre de l'équipe, à la fois Saito et Arianne, connaissent le totem de Cobb, et peuvent donc influer sur sa stabilité par le biais de ce totem, un peu comme lui l'a fait avec Mall...

 

Il ne connaissent le totem que d'apparence.

Ils ignorent son touché, son poids, etc...

Bref, ils ne peuvent pas l'imiter, dans leur rêve, sans que Cobb s'aperçoive de la différence.

 

D'après moi, un totem fonctionne selon deux principes, le fonctionnement défini dans l'esprit de son propriétaire pour différencier le rêve du réel (exemple, toupie qui tourne à l'infini dans le rêve et, bien évidemment, seulement dans le rêve car dans la réalité c'est impossible) et par son touché, son poids, qui le rendent infalsifiable dans un rêve, par un autre qui voudrait le piéger.

 

Ariadne, Arthur ou Saito, ne peuvent donc falsifier le totem de Cobb.

Et ils ne peuvent interargir avec le totem de Cobb dans le rêve puisqu'à aucun moment ils n'entrent en contact avec le totem.

(Mall avait abandonné son totem dans le rêve)

 

 

Mais de toute façon, il n'y a pas besoin d'agir sur le totem pour réaliser une inception sur Cobb.

Il ne s'agit pas de jouer sur sa perception du réel ou du rêve, il s'agit de le pousser à accepter la mort de Mall et à abandonner sa culpabilité. Pas besoin de jouer avec le totem pour ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ahhh, merci pour tout ces éclaircissements Nimrahad  :D

 

C'est assez marrant si j'ai la même idée que Dicaprio

Je penche en tout cas de plus en plus pour une fin réelle car après avoir parler avec un pote, il m'a rappelé que dans le rêve, la toupie ne vacille pas du tout...

Pour le reste, comme pour toi je voudrais vraiment le revoir, pour être attentif au moment cléf, et plus sur les détails ;)

 

Aller je vais m'atteler à vous lire maintenant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui la scene du début reprend la scene de fin ou Saito & Cobb s'échangent les phrases qu'ils avaient deja prononcé lors du 1er niveau dans le hangare au moment ou Saito "souffrant" est dans les bras de Cobb.  Ou Cobb lui dit qu'il va mourir mais ne va pas se réveiller, en revanche il ira dans les limbes ou il y vieillira en attendant que Cobb reviennent le chercher pour lui rappeler... Afin qu'ils sortent des limbes et se retrouvent ensembles a nouveau jeunes et que Saito honore le marché. ;)

La scene s'arrete sur Saito qui va prendre le pistolet pour tuer Cobb et lui-meme pour sortir des limbes. C'est en quelque sorte pour boucler la boucle ^^

 

La théorie de l'inception de Cobb est interessante meme si ce n'est pas vraiment mon avis... mais le point commun avec le mien c'est que la fin se passe dans la réalité  :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca y est! J'ai enfin vu Inception! Il était temps!

Bref, j'ai adoré.

Au début du film, la scène de guerilla puis les scènes qui suivent jusqu'à ce que Cobb et Arthur sortent de la tête de Saito (TGV), j'étais un peu perdue, je voyais pas trop où Nolan voulait nous emmener... et ensuite ça enchaine et là l'histoire se met vraiment en place, et ça n'arrête plus!

Après avoir suivie le topic et avoir lue les différentes critiques du film, j'me suis dit "Bon dieu, va falloir que je suive bien, sinon j'vais rien comprendre!" ... et bah pas du tout! Malgré le fait que le principe des rêves et de l'inception soit assez complexe, il est très facile à comprendre/suivre ('fin pour moi... chercher l'erreur :)). J'étais pas à fixer chaque détail d'une scène, j'ai juste suivi et tout s'emboite parfaitement!

Au moment de l'inception, fallait faire attention à pas confondre les différents niveaux du rêve, ni les différents rêveurs (1: Yussuf, le rêveur dans la ville avec la camionette, 2: Arthur, le rêveur dans l'hôtel en apesanteur, 3: Eames, le rêveur dans les montagnes et 4: Cobb le rêveur (par défaut d'après moi car c'est le seul à y être allé donc le rêve s'est automatiquement adapté aux souvenirs du subconscient de Cobb) dans les limbes).

Le fait aussi que la scène de début s'emboite avec la scène d'avant fin.

Il faut dire que les faits sont parfaitement synchro (le fait que Yussuf (1er niveau) doit réveiller au bon moment Arthur (2e niveau) qui lui même doit réveiller les autres et tout ça pas dans le même "espace temps"). D'ailleurs le fait que le temps soit différent à chaque niveau est vraiment bien pensé.

La fin porte à confusion (j'étais prévenue mais bon surprise quand même) mais je pense que la théorie de Clad555 (Di Caprio :D) est très bonne pour la fin, même si on a envie de croire à un "happy end" (pas vraiment un, même si Cobb a retrouvé ses enfants, il est toujours plein de remords en ce qui concerne sa femme...). Mais bon Nolan a fait en sorte que cela porte à confusion, peut être que lui non plus ne le sait pas ;D

Tout le monde se creuse les ménages!

Concernant le jeu d'acteur, et bien rien à redire. Les acteurs sont tous excellents. Di Caprio excellent, Ellen Page est vraiment bien, Marion Cotillard pareil et pareil pour les autres. Par contre, seul bémol, la VF de Saito est à chier, j'ai pas compris un seul mot de la scène du début et j'ai vraiment du m'accrocher pour déchiffrer ce qu'il disait à chaque fois qu'il prenait la parole...

Un moment du film que j'ai vraiment beaucoup aimé c'est quand Ariane s'immisce dans le subconscient de Cobb et qu'on en apprend un peu plus sur lui et sa femme...

Voilà voilà excellent film, j'achèterai le DVD! 

 

PS: j'ai une petite théorie en ce qui concerne la fin. On sait que dans la réalité, la toupie s'arrête et que dans le rêve elle tourne éternellement. Mais Clad555 m'a rappelée que dans le rêve, la toupie ne vacille pas. A la fin, la toupie tourne, tourne, vacille, et tourne (si j'me souviens bien). Donc d'après moi, je pense que Cobb se trouve ni dans la réalité ni dans le rêve mais plutôt dans une sorte de monde alternatif (un peu comme les limbes). Comment il a atterri là, pas trop d'idées... Qu'en pensez vous?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai été voir Inception hier au cinéma, j'en suis sorti déçu !

 

j'ai trouver ce film trop irréaliste, le côté poupé russe du rêve dans le rêve qui est dans le rêve, les deux -trois choses qui ont du mal à passer comme la camionette oùils sont tous endormis et pas un seul ne se prend une balleperdue, idem quand la camionnette fait des tonneaux pas un blessé là non plus.

 

le coup dans la neige, le mec qui pose les charges affronte l'armée à lui tout seul, "le petit frère" de Rambo :-\ pour au finale une histoire sentimentalo-à deux sous, l'enfant qui apprend que son pére l'aimait vraiment et le héros qui dit à sa femme que c'est à cause de lui si elle s'est tuée.

 

Bref j'ai pas du tout accrocher au film, en + vu la durée j'ai eu l'impression de regarder rencontre avec Joe Black qui était d'une longueur, celui-là c'était pareil.

 

un bon fil bien fait dans les scène d'action etc... mais niveau scénario bof, pas le film de l'année pour moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×