Jump to content
Sign in to follow this  
Lithoos

Notre mère la guerre

Recommended Posts

Notre mère la guerre

 

 

 

 

Notre_m_re_la_guerre_1.jpeg      notre+m%C3%A8re+la+guerre+2.jpg

 

 

Deux parus en septembre 2009 et en septembre 2010

- (tome 1) 1ère complainte

- (tome 2) 2ème complainte

 

 

Scénariste: Kris

Dessins: Maël

 

Editeur: Futuropolis

 

Synopsie:

 

Notre Mère la Guerre est une histoire de guerre. En fait, plus que ça, c’est un récit qui prend la guerre pour sujet principal. Une guerre qui devait être "la der des ders", et qui restera, en fin de compte, comme "la mère de toutes les guerres".

En 1915, au milieu des nombreux cadavres recrachés par les tranchées, c’est surtout celui de Joséphine Taillandier qui suscite l’indignation. La jeune serveuse de bar est retrouvée la gorge tranchée et portant sur elle une lettre rédigée par son assassin.

Tout désigne le seconde classe Albert Choffard, qui a été vu la veille du meurtre en compagnie de la serveuse en train de se disputer violement. Il sera d’ailleurs fusillé en toute hâte et sans aucune sommation. Malheureusement, les meurtres ne s’arrêtent pas pour autant car une infirmière de la Croix Rouge et une journaliste canadienne sont également retrouvées parmi les victimes de la ligne de front.

Le lieutenant de gendarmerie Roland Vialatte est alors envoyé sur place pour élucider ces crimes scandaleux. Il va se retrouver confronté, en plus des difficultés inhérentes à l'investigation elle-même, à toute la haine et les railleries des soldats, ceux qui se battent vraiment pour la patrie, en risquant leur vie tous les jours au front. Ils ne comptent pas se laisser diriger par un type qui reste bien planqué en ville, derrière un bureau...

 

Des dessins et des couleurs magnifiques, toutes en retenue, qui, aux côtés d'une narration superbe, calme et posée, et d'un scénario captivant, participent d'une immersion totale au sein des tranchées.

Sans être étouffé par la lourdeur et l'horreur de l'événement, on a pourtant l'agréable sensation de comprendre la guerre comme rarement on l'a fait. Un lieu de mort, certes, mais avant tout d'êtres vivants, avec leur histoire, leur caractère, leur vie, leur drame.

 

"Notre mère la guerre" est en passe de devenir, à mes yeux, une B.D. incontournable sur le conflit de 14. Autant "la première complainte" tournait autour de l'enquête du lieutenant Vialatte, autant cet opus nous plonge dans les horreurs de la guerre avec dès les premières pages le récit d'un assaut sanglant. Le talent de Maël éclate dans ces pages, que ce soit dans les scènes de combat, ou celles plus intimistes avec le capitaine Janvier, ou encore avec les tirailleurs sénégalais sous la neige.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...