Jump to content
Cait Sith

[One Piece] La légende des Kami


Recommended Posts

JET

 

Conformément aux ordres de Seahorse, le cuisinier fut le premier à avoir le droit à une cage. Aménagée dans les cales humides et moisies, il prit très vite peur. Les grignotements de rats sauvages et affamés fleurissaient  tout autour de lui et quelque part, une goutte d'eau tombait encore et toujours avec le même bruit sec et cassant et le roulis des vagues ne faiblissaient pas une seule seconde à l'extérieur. Le bateau tanguait tant et si bien qu'il se sentit rapidement malade. Il ne savait pas où étaient enfermés les autres, il espérait simplement qu'ils allaient bien.

Une porte s'ouvrit quelque part au-dessus de lui et un rai de lumière illumina sa cellule l'espace de quelques secondes. Un homme à l'allure patibulaire laissa un plateau rempli de denrées médiocres devant les barreaux de sa prison. D'un simple coup d'œil, Jet sut qu'il tomberait véritablement malade s'il avalait les plats.

 

- Excusez-moi... hasarda-t-il en voyant l'homme remonter sur le pont.

- Ouais ? fit l'autre en se retournant.

- Vous n'auriez pas... autre chose ? Je suis allergique au poisson, mentit Jet.

- Tu m'excuseras bien, petit, mais je suis pas cuisinier, moi ! J'étais artificier, et je m'occupais d'un canon, c'est tout. J'ai jamais servi derrière les fourneaux, alors la tambouille, c'est pas mon truc ! glapit le pirate.

- Mais... Le cuisinier de votre équipage... commença Jet.

- Est tombé à l'eau pendant la tempête, acheva l'homme d'un ton sans réplique. La capitaine fait route vers Drum pour dénicher un nouveau coq.

- Drum ? répéta Jet.

 

Il ne connaissait pas ce nom.

 

- Ouais, c'est Wapol le roi, là-bas. La capitaine divague souvent à propos de sa garde royale, juste parce qu'elle est tombée amoureuse d'un type appelé Dalton. C'est lui le chef, là-bas, expliqua l'homme.

- Je vois... marmonna Jet.

- Bon, si c'est tout, bon appétit, répliqua l'autre.

- NON ! Je... Est-ce que je pourrais me préparer ma propre nourriture ? interrogea Jet.

- T'es cuistot ? s'enquit le pirate, subitement intéressé.

 

Jet acquiesça. Il désigna ensuite sa tenue d'un air las. Il avait toujours la même tenue qu'en quittant Logue Town, celle du Loup Marin. L'homme de Seahorse sembla le détailler quelques instants puis revint lui ouvrir la cage. En sortant, le cuisinier se rendit compte que les barreaux de fer étaient soudés à même le bois du bateau. Et qu'ils étaient probablement trop épais pour qu'il puisse les briser. Fury lui-même aurait eu du mal... sauf peut-être sous sa forme de loup-garou.

Il grimpa les marches à la suite du pirate et atterrit sur le pont. Les choses allaient plutôt bien pour l'équipage, remarqua-t-il.

 

Meta discutait avec Seahorse avec de grands gestes. Il semblait mimer un combat épique. Fury faisait admirer son énorme épée à quelques bretteurs dotés de sabres bien maigrichons en comparaison, Cassandre étudiait les armes à feu de l'équipage et s'amusait à les essayer.

 

- Tire en l'air, encouragea-t-elle un des pirates.

 

Ce dernier s'exécuta et fit feu. Cassandre tira aussitôt. Sa balle percuta l'autre de plein fouet. Avant même que les deux projectiles n'atteignent le sol, elle avait tiré une nouvelle balle et percutait l'une des deux douilles directement, puis touchait l'autre grâce à un savant ricochet bien placé. Elle fit tournoyer le pistolet sur son doigt, souffla sur l'extrémité du canon et le rendit à son propriétaire, un sourire amusé aux lèvres.

Zephyr se tenait prêt de la barre et discutait avec le timonier. Ce dernier observait le Log Pose des Météores avec intérêt.

 

- Modèle homologué par la Marine, j'dirais, crut reconnaître l'homme, un grand dégingandé au teint mat et à la chevelure de jais en tournant la boussole dans tous les sens.

- Vous pensez que c'est le colonel Tidus qui nous l'a laissé ? demanda Zephyr, hésitant.

- Probab', ouais, acquiesça le timonier. C'est un beau spécimen, résistant et tout.

 

Il lança négligemment l'objet en l'air, que Zephyr rattrapa maladroitement. Il sortit un chiffon de sa poche et entreprit de le nettoyer à grands coups secs. Amusé, l'homme lui expliqua qu'ils avaient récupéré les trois navires de leur flotte et qu'ils les avaient placé dans la remise.

 

- La baleine qui traîne dans le coin s'appelle Laboon. C'est le vieux Crocus qui s'en occupe. Apparemment, elle attend quelqu'un près de Red Line, mais elle s'autorise de petites randonnées solitaires de temps en temps, expliqua-t-il.

 

Quant à Tamasaburo, il n'était plus sur le pont, mais les notes de musique colorées qui provenaient d'une pièce intérieure attestaient qu'il avait récupéré sa grosse caisse. Des applaudissements et des chants accompagnaient sa musique.

 

- On dirait que vos amis ont pas tellement eu besoin de temps pour s'acclimater. La capitaine est une bonne personne. Je suppose qu'elle avait prévu de vous vendre à Wapol, mais ça devrait plus être d'actualité, précisa le guide de Jet.

- Nous vendre à Wapol ? répéta ce dernier. Pourquoi est-ce qu'un roi achèterait des pirates ?

- C'est pas vraiment lui qui veut acheter des pirates. C'est plutôt un scientifique du Gouvernement qui se serait installé sur l'île. Il avait installé une sorte de laboratoire dans Red Line mais il a dû déménager en vitesse. Et apparemment, Wapol a accepté de cautionner les expériences de ce type, sans doute pour faire le noble bien vu des huiles du Gouvernement Mondial, expliqua l'homme en haussant les épaules.

 

Jet pensa immédiatement à Meta. Un scientifique qui avait vécu un certain temps dans Red Line, qui menait des expériences nécessitant des humains et qui avait un lien avec le Gouvernement Mondial... Le Projet Trinité, sans doute possible...

 

- Les cuisines sont là, gamin. Fais-toi plaisir et montre donc aux Hippocampes comment tu mitonnes de bons p'tits plats, ricana l'homme.

 

Jet le remercia et alluma les fourneaux. Les placards étaient presque vides. Il n'y avait rien d'autre que des boîtes de conserve pour la plupart périmées, de l'huile en tout genre et quelques légumes qui n'étaient plus de toute première fraîcheur. Les épices et les condiments, en revanche, étaient légion. Agrippant quelques ingrédients, il les plongea dans une casserole vieillie. Il ajouta de l'eau et commença à la faire bouillir, encore préoccupé par ses pensées. Puis il entendit la voix de Meta briser le calme relatif imposé par la tempête.

 

- NOUS VENDRE ? s'indigna le capitaine des Météores. Vous êtes des pirates ou pas ? Comment tu peux vouloir devenir cheffe de la garde royale d'un noble ?

- Ah ! C'est vrai que nous sommes pirates... se rappela Seahorse d'une voix navrée.

- Capitaine, si nous voulons trouver un chef cuisinier dans le royaume de Drum, peut-être vaudrait-il mieux nous assurer les bonnes grâces du roi, conseilla Petiplouf.

- Vous venez de me dire que le roi se foutait des pirates mais que c'était un type du Gouvernement qui les voulait ! répliqua Meta. Et que Wapol se contentait de l'héberger sur sa foutue île !

- Et c'est vrai, confirma Petiplouf. Néanmoins, le roi Wapol est une personnalité capricieuse. Et offrir des cobayes à ce scientifique...

- C'est quoi son nom ? Qu'est-ce que vous savez de ses expériences, de ses cobayes... Enfin de tout, quoi ? vociféra Meta, sans lui laisser le temps d'achever sa phrase.

 

Un léger silence s'installa, seulement rompu par le vent colérique de la haute mer.

 

- Rien, malheureusement. Nous ne connaissons que le roi Wapol, de réputation, et le chef de la garde, Dalton, assura Petiplouf.

- Aaah... Dalton... soupira amoureusement Seahorse.

- Et le scientifique, là ? Vous le connaissez comment ? insista Meta.

- Nous avons mouillé quelques temps sur les rivages de Drum. Suffisamment longtemps pour le voir débarquer et demander asile sur l'île, répondit Petiplouf.

- C'est pas vrai, pesta Meta.

- Monsieur Meta, si je puis me permettre... repartit le conseiller de Seahorse. Vous avez l'air intéressé par ce scientifique plus que par le roi, ou par l'île elle-même. Et à mon humble avis, la meilleure façon de s'en approcher est d'accepter de servir de cobaye. Tout le monde y est gagnant. Vous rencontrez le scientifique et nous complaisons Sa Majesté Wapol. Peut-être qu'il nous accordera un cuisinier. Et notre capitaine n'en sera que plus ravie de pouvoir discuter avec Dalton.

- Aaah... Dalton, soupira de nouveau Seahorse. Si j'étais reine de Drum, je l'aurais nommé chef des gardes...

- Il EST chef des gardes, cingla Meta. Bon, okay, papy. T'as gagné. Vous pouvez me livrer en tant que prisonnier.

 

Jet s'était retrouvé sur le pont sans même s'en rendre compte. Fury avait rengainé son épée et se joignit au capitaine. Cassandre également, et Zephyr avait arrêté sa discussion avec le timonier. Seul Tamasaburo semblait ne pas avoir cessé son activité.

 

- Moi aussi, je serai prisonnier, Cap'tain ! déclara Fury.

- Ça serait triste de te voir partir tout seul, confirma Cassandre.

- Si... Si ça ne vous gêne pas que je vienne avec vous... hésita Zephyr.

- Je vous accompagnerai aussi ! intervint Jet.

 

Meta les regarda tour-à-tour.

 

- Il est où, Tama ? demanda-t-il.

- Aucune idée, confessa Cassandre. Mais je peux le faire venir.

 

Elle s'éclaircit la gorge puis...

 

- TAMASABUROOOO ? cria-t-elle.

 

En moins d'une seconde, le musicien était à côté d'elle, tout sourire.

 

- Il viendra aussi, j'en suis sûre, assura Cassandre en lui souriant d'un air mielleux.

- Bien sûr, que je viendrai, confirma Tamasaburo. J'irai partout avec ma belle Cassandre.

- Votre sacrifice est merveilleux, mes amis. Je vous ferai un petit récapitulatif de ce que je sais sur le roi Wapol et cet homme du Gouvernement Mondial quand nous arriverons à Drum, promit Petiplouf.

- Sacrifice ? répéta Tamasaburo, quelque peu désarçonné.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super ! On a du nouveau sur le royaume de Drum ! J'aime bien cette ile. On apprend qu'il y aurait un laboratoire d'un scientifique du gouvernement... Alors on verra si ça a un lien avec le projet Trinité ou plutôt avec les magouilles de Vegapunk. Je pense plus à Vegapunk....

Seahorse est marrante, en plus d'être  amoureuse, elle est assez soupaulée, un capitaine pas comme les autres.

 

Je me disais bien que l'on avait vu Laboon ! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon chapitre !

 

Pendant que Jet est enfermé dans une prison, les autres eux s'amusent et conversent avec les membres d'équipage :P, de la capitaine déroutante. On apprend même qu'il y a un scientifique menant des recherches sur l'île de Drum, je me demande bien qui est derrière tout ça ? Projet Trinité ou autre ?

Un petit clin d'oeil à Laboon :P

Sinon l'équipage des météores décident de partir sur l'île de Drum pour voir ce qui s'y passe et j'ai hâte de voir ce que cache tout ça :P.

 

J'attends la suite !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour :P désolé de la lenteur de post des chapitres, je vais essayer de revenir un peu plus en forme d'ici quelques jours. En attendant, le chapitre suivant !

 

META

 

Le reste du voyage se déroula paisiblement. La tempête cessa très vite et les hommes d'équipage se montrèrent enchantés de discuter avec les Météores. Seahorse avait même fini par s'ouvrir de ses sentiments à Tamasaburo. Elle avait cru reconnaître en ce dernier un séducteur avisé. Jet n'avait pas manqué de faire remarquer que la femme-hippocampe avait pensé qu'il était le chef quand ils étaient arrivés à bord.

 

- Simplement parce que j'ai dit que c'était une femme-poisson... soupira le cuisinier quand Tamasaburo eut fait part de l'histoire en question.

- Elle veut que je lui donne des conseils pour charmer Dalton, expliqua l'artiste, fier de lui.

- J'espère que tu ne lui as pas conseillé de le flatter sur ses « caisses de résonance », ricana Cassandre.

- Bien sûr que non ! Un homme ne saurait être flatté sur ce sujet. Il veut s'entendre dire qu'il est majestueusement beau ! rétorqua Tamasaburo.

 

Puis il fit demi-tour pour reprendre sa discussion avec Seahorse.

 

Quelques jours plus tard, le royaume de Drum était en vue. Petiplouf réunit l'équipage du Météore sur le pont et commença à discourir à propos de l'île.

 

- Messieurs, madame, comme promis, je vais vous dire tout ce que je sais concernant Drum et ses personnalités. Tout d'abord, Drum est une île hivernale. Le dirigeant actuel est un homme prénommé Wapol. Il est terriblement tyrannique et très imbu de son statut de noble. Il a fait exiler tous les médecins de l'île sauf ceux qui appartiennent à son corps médical personnel, expliqua Petiplouf.

- Pourquoi il a fait ça ? questionna Meta.

- Il veut que les habitants de son royaume viennent l'implorer en personne pour avoir droit à des soins. Un horrible tyran... répondit Petiplouf.

 

Fury grinça des dents.

 

- Cap'tain, on pourra lui casser la gueule quand on aura trouvé ton scientifique ? demanda le sauvageon, dents serrées.

- On verra en temps voulu, fit Meta. Continuez, s'il vous plaît.

- Wapol a donc une escouade de médecins autour de lui, qu'il appelle Isshi-20. Il a aussi une garde royale dont le chef est Dalton, l'homme dont s'est amouraché notre capitaine. Il y a deux autres soldats qui valent le coup d'être mentionnés : Chess et Kuromarimo. Je ne les ai jamais vus, mais ils sont de grands guerriers, à ce qui se dit, reprit Petiplouf.

- Et le scientifique ? s'enquit Meta.

- Nous sommes restés à quai à Drum pendant plusieurs jours. La capitaine refusait de partir, elle prétendait avoir un rhume. Si cela nous a considérablement ralenti dans notre épopée sur Grand Line, nous avons pu assister à l'arrivée de cet homme. J'ai appris le soir même dans une auberge qu'il travaillait pour le Gouvernement Mondial. Un soldat de Wapol a même dit qu'il avait élu domicile dans Red Line mais qu'il en avait été délogé récemment, raconta Petiplouf. D'après ce soldat, ce scientifique se livre à des expériences dans un laboratoire secret que Wapol a accepté de lui confier, pour être bien vu du Gouvernement Mondial. Les expériences qu'il y mène restent cependant inconnues.

- Rien d'autre ? insista Meta.

 

Le conseiller nia de la tête.

 

- Il serait temps de vous mettre des chaînes, ou notre échange ne sera pas crédible, conseilla Petiplouf.

 

Meta acquiesça et ils se laissèrent tous affubler de menottes. Zephyr demanda malgré tout à ce que les siennes soient nettoyées avant d'être refermées sur ses poignets. Puis l'équipage des Hippocampes les firent débarquer. Des gardes vêtus de grosses doudounes de laine munis de hallebardes s'interposèrent.

 

- Qui sont ces personnes enchaînées ? interrogea un des gardes.

 

Il arborait un emblème royal doré et brillant.

 

- Des prisonniers pour le roi Wapol, fit Petiplouf. Nous avons entendu dire que Sa Majesté cherchait des hommes dont il pouvait disposer comme il le souhaitait.

- Est-ce qu'ils ont des primes sur leurs têtes ? s'enquit le garde.

- Non, répondit simplement le conseiller.

- Alors ils vous permettront juste de ne pas payer les frais d'accostage, informa le garde.

- En fait, nous aurions aimé... recruter un cuisinier... Le nôtre a disparu lors d'une tempête et... commença Petiplouf.

- Libre à vous d'aller dans une gargote du coin et d'en tirer une serveuse, si ça vous chante, répliqua le garde.

 

Meta sentit Fury bouger derrière lui.

 

- Nous avions espéré pouvoir demander cet honneur à un des cuisiniers travaillant dans le château , avoua Petiplouf.

 

Le garde explosa de rire.

 

- Tu aurais pu demander ce service si c'est un pirate primé que tu avais rapporté, s'esclaffa le soldat. Mais ceux-là sont de simples paysans qui ne savent même pas ce qu'ils font là. Maintenant, circulez ou je vous impose malgré tout la taxe.

- Est-ce que Monsieur Dalton est ici ? interrogea subitement Seahorse.

 

Elle jetait des regards excités partout autour d'elle, dans l'espoir fou d'apercevoir son coup de foudre. Le soldat lui jeta un regard interloqué, comme s'il venait de remarquer sa face d'hippocampe.

 

- Le capitaine est en réunion avec le roi, répondit l'homme. Ne me forcez pas à me répéter et dégagez d'ici. Et vous, suivez-moi.

 

Meta commença à s'avancer. La main de Petiplouf se referma sur ses menottes. Surpris, le capitaine des Météores s'arrêta. Le garde nota le mouvement du conseiller des Hippocampes et lui jeta un regard froid. Il s'avança dans sa direction et le toisa de toute sa hauteur.

 

- Écoute-moi, le vieux, siffla l'homme. Si tu as quelque chose à dire, dis-le maintenant, avant que je t'enfonce ma hallebarde dans le gosier.

- Et toi, te rate surtout pas, lâcha Fury dans un souffle.

 

Le soldat se désintéressa aussitôt du vieillard et se pencha vers Fury. Les Hippocampes avaient eu le bon sens de lui enlever Fenrir. L'homme qui gardait l'épée était cependant fiché juste derrière le sauvageon. Aucun des pirates n'avait d'ailleurs bougé, hormis Seahorse qui semblait ne pas prêter attention à ce qui se passait autour d'elle et continuait de regarder partout, comme si le garde lui avait menti.

 

- Un des prisonniers se rebiffe, dirait-on, ricana le garde.

 

Il lui donna une grande claque. Zephyr sursauta.

 

- Fury... marmonna Meta.

- Je sais, Cap'tain, grogna Fury.

- « Cap'tain » ? répéta le garde en se mettant devant Meta. Tu es capitaine ? Et tu t'es fait avoir par un poulpe, un vieux et des rigolos comme eux ?

- C'est une femme-hippocampe, intervint Jet.

- Écoutez-le, il est très malin ! C'est lui le chef, abonda Seahorse.

 

Le garde fut pris d'un nouveau rire.

 

- Bon, vous m'avez assez amusé. Suivez-moi, maintenant, intima l'homme.

- Je refuse de me défaire de mes prisonniers si nous n'avons pas droit à un cuisinier décent, coupa Petiplouf.

- Tu commences à m'énerver, le vieux, grinça le garde.

 

Il pointa sa hallebarde droit sur lui mais Fury fut le plus prompt. Avant que Meta n'ait eu le temps de lui dire quoi que ce soit, le bretteur s'était emparé de son épée et avait paré l'attaque du soldat. Puis il fit ensuite sauter ses menottes en forçant légèrement dessus.

 

- Si deux ou trois prisonniers meurent, le roi Wapol n'en saura jamais rien, nargua le garde.

- Pareil si c'est un soldat complètement stupide, répliqua Fury.

- Il... Il me fait peur, chuchota Zephyr.

- Faut croire qu'il est pas content, ricana Tamasaburo.

 

Le garde leva sa hallebarde et voulut frapper Fury en plein visage mais ce dernier para avec sa propre lame, dévia la course de l'arme pour qu'elle vienne se ficher dans le sol et, d'un geste ample, trancha le torse du garde royal. L'homme s'affala en un cri de douleur, rougissant la neige autour de lui.

 

- Les négociations sont fichues, on dirait, remarqua amèrement Meta.

- Snif... Snif... renifla Fury.

 

Et il sauta en arrière. Une flèche enflammée se planta à l'endroit où il se trouvait la seconde d'avant. Un bouffon s'avançait vers eux, vêtu de bleu. À son chapeau tintaient de petits grelots et dans son dos se trouvait un carquois rempli de flèches.

 

- Ce prisonnier-là sera emmené à part. Il est beaucoup trop agressif. L'hôte du roi sera ravi de pouvoir étudier son comportement dans une cellule à son attention, annonça l'archer.

- Voilà Chess, murmura Petiplouf à Meta.

- Monsieur Chess ! s'enthousiasma Seahorse. Est-ce que Monsieur Dalton est ici ?

 

Chess lui jeta un regard étonné. Puis, sans lui répondre, se tourna vers Fury.

 

- Essaie de bouger et tu mourras avant même de t'en être rendu compte, avertit le bouffon.

 

Fury grogna et montra ses dents, mais un signe de tête de Meta lui indiqua de se calmer. Le sabreur commença à le suivre quand son nez se remit à renifler l'air. Il tourna la tête vers le poste de garde d'où était sorti le premier soldat et se dirigea droit dessus.

 

- Appelez un médecin ! ordonna Fury en se jetant dans le petit cabanon.

 

Il en ressortit quelques secondes plus tard avec une fillette dans les bras. La gamine tremblait et son visage était totalement rouge.

 

- Elle est malade ! informa inutilement Fury. Tellement malade que j'ai pu sentir sa maladie depuis le quai.

- Lâche-la ! ordonna Chess. Cette petite s'est effondrée devant le poste de garde. Je la ramènerai à son village après t'avoir emmené voir le scientifique.

- Pas... le... village... Dois... trouver... médecin... marmonna la petite.

- Vous vouliez laisser mourir cette enfant ? s'indigna Petiplouf.

- Vous commencez à m'énerver. Sa Majesté Wapol n'aura pas de prisonniers aujourd'hui, grinça Chess en sortant un sifflet de sa poche.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon chapitre !

 

Les Météores et l'équipage de Seahorse arrivent à Drum, et le plan pour infiltrer le royaume n'a pas bien marcher. Il a fallut qu'un crétin de garde pousse à bout Fury mais il a cherché, Chess fait son entrée et tout se complique surtout avec la rencontre de la fille malade. Vient elle du labo du scientifique ?

 

En tout cas on peut dire que leur arrivés à Drum commence assez fort ! J'attends la suite  8) !

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'équipage est enfin à Drum !

Je suis agréablement surpris de voir que les hippocampes et les météores s'entendent vraiment bien. Voyant le comportement de Seahorse qui marche pas mal avec les sentiments, elle peut aussi se retourner contre les Météores à un moment ou à un autre.

En tout cas, le plan ne se passe pas comme prévu (il fallait peut-être s'y attendre 9_9). Mais avec Chess, ils devraient être livrés au scientifique... s'ils se laissent faire bien sûr.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Amis lecteurs, je suis sincèrement désolé d'avoir été si long à reprendre ce sujet mais avec la fin des vacances, une autre chose est impliquée. Le début des partiels. Et qui dit début des partiels veut bien évidemment dire fin des partiels. Je vous informe donc que la fiction reprendra très bientôt son cours ! Je n'ai pas de date précise en tête, par contre.

 

Je vous remercie d'être resté fidèle jusque là à Meta et son équipage, ils vous le rendront bien !

 

Kyojin : Je n'ai pas encore pu avancer beaucoup dans ta fiction mais promis je m'y attellerai quand j'aurai plus de temps (:

Share this post


Link to post
Share on other sites

FURY

 

Le coup de sifflet n'eut pas le temps de partir. Fury posa la fillette contre le poste de garde.

 

- Première âme, le loup ! hurla le bretteur.

 

Puis il plongea son pied dans la neige et donna un immense coup devant lui. La neige décolla et percuta le sifflet de Chess de plein fouet et le fit tomber au sol. Fury se rua ensuite sur le bouffon, lame sortie, et lui donna un autre coup de pied. Le coup s'écrasa dans le manteau de laine de Chess, absorbant légèrement le choc. Ce dernier recula malgré tout de près d'une dizaine de mètres, le souffle court.

 

- Aaaaah ! Vous allez tous avoir des ennuis ! avertit Chess.

 

Fury ne lui laissa pas le temps de continuer à parler. Il donna cette fois un coup de pied dans une branche, tombée au sol. Le bout de bois se planta dans l'épaule de l'archer qui laissa échapper un cri de douleur. Fury dégaina son épée qu'il planta dans la terre, juste devant lui. Le tranchant était tourné vers Chess et Meta sut aussitôt ce que son second s'apprêtait à faire.

 

- STOP ! ordonna-t-il. Tu vois pas que tu n'es pas de taille contre lui ?

- Hein ? Cap'tain... se défendit Fury.

- Les Hippocampes sont là pour nous empêcher de fuir, de toute façon ! Laisse tomber ! continua Meta, sur un ton presque suppliant, lui faisant signe d'arrêter avec ses yeux.

 

Petiplouf le regarda quelques secondes puis hocha faiblement la tête. Chess se mit à rigoler nerveusement.

 

- Oui... Oui ! Tu n'as pas le niveau pour me tenir tête, stupide... barbare ! abonda le bouffon.

- TUE-LE ! grinça la voix de Fenrir dans la tête du sabreur.

 

Fury grogna sévèrement mais finit par baisser la tête. Il ne pouvait pas contredire un ordre de Meta. D'un autre côté... Il n'était pirate que depuis peu. Sa vie ne serait pas bien changée s'il désobéissait à un jeune capitaine. La voix de Fenrir reprit.

 

- Il se prend pour un guerrier puissant ! Il se moque de toi ! Tue-le ! insista le démon.

- Deuxième âme... commença Fury.

- Fais pas ça, prévint Meta, les dents serrées.

- … le loup-garou ! acheva le sauvageon.

 

Ses bras se recouvrirent de poils, prirent du volume, le haut de son torse suivit le même chemin et son visage prit une allure de bête sauvage. Il récupéra Fenrir et la mit dans son dos avant de marcher vers Meta, de la bave dégoulinant de sa gueule canine. Ses yeux étaient d'un jaune éclatant et respiraient la violence et le sang. Quand il ouvrit la bouche, ce fut la voix décharnée de Fenrir qui s'en échappa.

 

- Tu aurais pu éviter cette situation, Meta, informa la voix. Fury était très furieux de voir une gamine maltraitée. L'empêcher de punir les responsables n'a fait qu'ouvrir le barrage de sa colère. Le Projet Trinité ne peut rien face à moi.

 

Tamasaburo se souvint subitement de quelque chose. Le tournoi lui avait fait oublier ses découvertes dans la grotte de Red Line.

 

- Le Projet Trinité +1 ! s'exclama le musicien.

 

Fury fonçait déjà sur Meta. Ce dernier transforma ses mains en eau et se défit rapidement de ses menottes. Chess le regarda d'un air désabusé et recula. Petiplouf et même Seahorse regagnèrent leur bateau. Le reste des Météores ne bougeaient pas mais observaient la scène avec appréhension.

 

- Il va se faire virer de l'équipage ? s'enquit Jet.

- Aucune idée, avoua Cassandre.

 

Fury donnait de grandes claques devant lui. Meta esquivait autant qu'il pouvait. À deux reprises, la patte énorme du loup-garou lui traversa le visage. Il ne ressentit rien mais il craignait de voir ses pouvoirs s'effacer s'il restait trop longtemps face au démon. S'il venait à se faire frapper ne serait-ce qu'une fois, c'en serait fini de sa vie...

Le bretteur finit par dégainer son épée. Il la maniait d'une main, comme s'il s'était agi d'une dague quelconque. Il la fit virevolter dans les airs et frappa. Il avait gagné une allonge considérable et Meta ne dut sa survie qu'à un réflexe impressionnant. Mais Fury attaquait déjà de nouveau. Il lança un assaut horizontal ample qui trancha tout devant lui, à 180° environ. Meta se baissa pour esquiver l'attaque et, plaçant ses mains devant lui, déchargea deux jets d'eau et s'en servit pour reculer.

Il fit tourner sa bague et passa en mode Paramecia du temps. Au moment où il perdait sa consistance aqueuse, une douleur subite le saisit au ventre. Il se courba pour étouffer la sensation et se mit à cracher du sang.

 

- Bordel... souffla-t-il. Il se passe quoi ?

 

Un poing massif s'abattit sur son dos. Tout en craquements et en souffrances, Meta s'affala. Puis le même poing massif qui venait de l'écraser le plaqua au sol. Quand Fury le pressa contre la terre dure, la douleur le piqua encore plus intensément. Désespéré, il tenta une technique.

 

- Rollback...

 

La silhouette de Fury sembla se reculer et fit quelques pas à reculons, comme s'il était dans un film que l'on rembobinait. Alors qu'il se pensait sauvé, le sabreur - ou plutôt le démon - brisa le sort et aplatit encore plus fort Meta. Dans un cri de douleur, le capitaine cracha une nouvelle gerbe de sang.

 

- Stupeo Nota ! lança Tamasaburo.

 

Des notes de musique blanches s'élevèrent et se jetèrent sur Fury. Elles s'insinuèrent toutes sous la peau velue du loup-garou mais ce dernier jeta un regard amusé au musicien.

 

- Tu seras le prochain, fit la voix de Fenrir.

- Electro Dial ! rugit Cassandre.

- Kishou Kishou no Kaminari ! renchérit Zephyr.

 

Deux éclairs, l'un bleu l'autre blanc, fusèrent sur Fury. Les deux attaques le cueillirent de plein fouet mais la neige fondue servit de conducteur et électrocuta Meta par la même occasion. Alors que le capitaine semblait encore en plus sale état, Fury partit d'un grand rire carnassier.

 

- Sleeping Pill ! insista Jet.

- Sedatus Melodia ! persévéra Tamasaburo.

 

Alors que de nouvelles notes de musique, bleues cette fois, s'échappaient de la lyre du musicien, Jet semblait se concentrer aussi fort que possible. Fury bâilla ostensiblement mais ne relâcha pas sa prise. Il se mit au contraire à sourire.

 

- Fury n'est pas très content... précisa Fenrir.

- Enf... oiré... articula Meta.

 

Le démon appuya un peu plus fort sur le dos de son adversaire. Meta sentit une nouvelle fois quelque chose lui arracher les entrailles. Par réflexe, il referma sa main sur de la neige et, alors que la matière blanche se solidifiait, il eut une idée. Il fit une boule, la plus solide qu'il pouvait, et lança un petit :

 

- Countdown, 10 secondes.

 

Puis il aplatit l'amas de neige sur le bras de Fury. Au-dessus du paquet de neige collé sur le démon, des chiffres digitaux apparurent. 00:00:10. Fury eut à peine le temps de s'y intéresser que les secondes commencèrent à s'égrainer. Le loup-garou jeta un regard interloqué à Meta.

 

- C'est quoi, ça ? interrogea-t-il. Encore un de tes tours de passe-passe ?

- 3, 2, 1... compta Meta.

 

Lorsque le compte à rebours eut atteint zéro, une énorme explosion retentit. Fury se retrouva propulsé plus loin tandis que Meta hurlait. La masse du démon lupin s'écrasa aux pieds de Chess. Ce dernier déglutit et tira une flèche de son carquois. Il visa ensuite la tête de Fury et décocha. La pointe de fer se ficha dans la tempe du démon, qui se redressa, le souffle court. Fury commença à tanguer et le bouffon sauta sur l'occasion en lui assenant un gros coup d'arc en plein dans la mâchoire. Fury se retrouva au sol mais ne se releva pas immédiatement. Il se prit la tête à deux mains et hurla.

 

- Non ! T'as pas le droit ! tonitrua Fenrir.

 

Puis il se tut soudainement.

 

- Merci, enfoiré. Sans ça, j'aurais pas réussi à le calmer... cracha Fury en se redressant péniblement.

 

Chess sursauta.

 

- Tu... Tu es encore en vie ? s'étonna le bouffon en tirant une nouvelle flèche de son carquois.

- Un peu grâce au démon de mon épée, ouais, ricana Fury.

 

Meta se releva aussi. Il était couvert de sang. Il s'approcha de Fury à très petite allure et lui donna un léger coup de poing dans le torse. Le bretteur serra des dents.

 

- Je t'avais dit quelque chose... soupira le capitaine.

- Désolé, Cap'tain. C'est juste que... la p'tite... balbutia Fury.

- SILENCE ! TOUS LES DEUX ! commanda Chess.

 

Il attrapa une nouvelle flèche et tira au pied du capitaine et de son second. L'impact provoqua une immense explosion qui envoya les deux pirates bouler beaucoup plus loin. Puis l'archer s'approcha de chacun des deux et les hissa sur ses épaules. Il se tourna ensuite vers Seahorse.

 

- Je vais envoyer des gardes récupérer les autres. Ne bougez pas d'ici, ordonna sèchement le bouffon.

 

À peine parti, Cassandre se rua sur la petite et la prit dans ses bras.

 

- Elle est malade ? hésita Zephyr.

- Brûlante... confirma Cassandre. Je l'emmène voir le roi, si c'est la seule façon de la faire soigner.

- Je t'accompagne ! déclara Zephyr. Je refuse de voir qui que ce soit mourir de maladie une fois de plus ! Les habitants de mon île m'ont largement suffi.

 

Un Hippocampe vint se poser derrière lui et lui posa une main compatissante sur l'épaule.

 

- Désolé pour ton île... commença le marin.

 

La seconde suivante, il était étendu au sol, électrocuté. Les mains de Zephyr crépitèrent quelques secondes avant de se calmer.

 

- Désolé, je... Je suis sincèrement navré ! Veuillez m'excuser ! bredouilla l'ange.

- Dépêchez-vous d'emmener cette petite voir un médecin ! trancha Petiplouf.

- J'irai récupérer Meta et Fury, décida Tamasaburo, beaucoup plus sérieux qu'à l'ordinaire. J'ai un truc important à dire au capitaine, que j'avais totalement oublié.

- Je viens avec toi, alors. J'ai pas vraiment envie de rester tout seul ici, grommela Jet.

 

Et les deux groupes se séparèrent, Tamasaburo et Jet sur les traces de Chess.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon chapitre et bon retour :D !

 

Un chapitre avec un retournement inattendu du côté de Fury qui a perdu le contrôle de ses esprit à cause de Fenrir, et je savais que tôt ou tard cela arriverait, et c'est survenu plutôt que prévu.

Fenrir s'amuse à attaquer Meta et on voit qu'il avait le dessus sur le jeune capitaine, mais avec l'aide des autres membres et de Chess, ils réussissent à vaincre Fenrir et Fury reprend le contrôle de son corps.

Tamabusuro se rappelle des informations qu'il a eu dans la grotte et ce coup-ci il en parlera à Meta, j'ai hâte !

 

Deux groupe se forment et j'attends la suite de cette arc qui commence très bien :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu ponctues ton retour d'un chapitre vraiment bon.

Une fois de plus la phase de combat est super bien huilée. ^^

Meta  vs Fury, un combat auquel je ne m'y attendait pas. On voit le déchaînement  de Dernier, et Meta a vraiment du mal, je me demande s'il saura maîtriser son second plus tard, un peu comme Kimimaro qui veillait sur Juugo...

Ce que je trouve touchant c'est que Meta n'en veut pas plus que ça Fury, une belle amitié se forme malgré les douleurs.

 

Le group se sépare, qu'est-ce que cela nous réserve...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Disons que c'est assez compliqué.

 

Je me suis suffisamment avancé dans l'écriture de la fiction pour remarquer quelque chose : les personnages se ressemblent un peu trop. Par exemple Jet et Tamasaburo qui se battent en sur les boosts/entraves tous les deux, Cassandre et Zephyr qui se focalisent sur les attaques élémentaires... Des futurs personnages suivent d'ailleurs le même schéma, ce qui me tracasse fortement. J'ai l'impression qu'aucun membre de l'équipage n'est réellement à part.

 

Meta me paraît un peu trop improbable, également. C'est un personnage qui s'inscrit mal dans le récit et j'ai beaucoup de mal à m'y faire, le premier capitaine (Dwayne) me reste en tête.

 

Et enfin, l'histoire qui me paraît, au final, assez chaotique et qui me fait peur quant à la suite des évènements.

 

J'ai donc essayé de remanier l'équipage (j'y suis parvenu, d'ailleurs) en changeant des personnages, en changeant des noms, des caractères, des styles de combat... L'histoire a été revue pour s'ancrer plus logiquement et plus facilement dans le monde de One Piece. Je révèlerai pas l'intrigue de l'histoire là, ni celle de l'autre, dans la mesure où je sais pas vraiment quoi faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personnellement je trouvais que tes personnages se démarquaient tous. Même au niveau du style de combat entre Zephyr et Cassandre qui était différent car Cassandre faisait preuve de stratégie, alors que Zephyr pas vraiment.

Sinon au niveau de l'histoire, je la trouvais très bien, elle était bien gérée, mais si tu dis que par la suite, tu ne savais pas vraiment où aller je comprends, il est mieux de prendre une pause et de revoir le scénario pour le peaufiner.

 

Mais si je comprends tu comptes débuter sur une toute nouvelle histoire ? Bonne chance et courage !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, c'est ça, la nouvelle histoire est envisageable, je sais pas encore. Je vous tiendrai au courant, en essayant de prendre une décision arrêtée et définitive.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok pas de problèmes, je l'attends de pied ferme, même si l'autre histoire va me manquer. En tout cas courage et bonne chance pour la nouvelle ;).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sacrée absence que celle-ci ! Je me suis perdu dans la nostalgie de mes vieux écrits, ça m'a fait vraiment bizarre de relire tout ça, avec ces commentaires si bienveillants !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...