Aller au contenu

Bienvenue sur les Forums Mangas France.

Lors de votre inscription, merci de vérifier vos SPAMS. Le mail de confirmation y va à quasiment à chaque fois.

 

Bon surf sur nos forums !

Ilan Wes

BORUTO - Arc de l'unité spéciale - Chapitre 5 : Bouc émissaire

Messages recommandés

Bonne série de chapitres

 

Ça se lit assez facilement, et ce que tu abordes dans cette histoire est bien intéressant, autour des Uzumaki, le lien avec les Senju, ce que le mélange peut apporter. La connexion avec Obito, et les cellules de Hashirama est bien trouvée. Les combats en soit envoient du lourd, Sasuke contre Heyashi qui tourne en faveur de l'Uzumaki, et là intenrvention de naruto, ça augure du très bon, et un final du même type que contre Madara ou kaguya.

Le pouvoir développé par Heyashi qui lui permet de voir dans le futur, va être problématique non seulement pour les héros mais même pour le scénariste. Comment vas-tu faire pour rendre une possible défaite de Heyashi crédible ? Cette situation me rappelle Juha Bach dans Bleach. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonne série de chapitres

 

Ça se lit assez facilement, et ce que tu abordes dans cette histoire est bien intéressant, autour des Uzumaki, le lien avec les Senju, ce que le mélange peut apporter. La connexion avec Obito, et les cellules de Hashirama est bien trouvée. Les combats en soit envoient du lourd, Sasuke contre Heyashi qui tourne en faveur de l'Uzumaki, et là intenrvention de naruto, ça augure du très bon, et un final du même type que contre Madara ou kaguya.

Le pouvoir développé par Heyashi qui lui permet de voir dans le futur, va être problématique non seulement pour les héros mais même pour le scénariste. Comment vas-tu faire pour rendre une possible défaite de Heyashi crédible ? Cette situation me rappelle Juha Bach dans Bleach.

 

Merci, ça fait plaisir  ;D

 

Je suis d'accord avec toi pour le fait concernant le pouvoir développé par Heyashi, ça fait de lui un personnage bien trop cheaté, comme Juha Bach c'est vrai. Mais je ne compte pas utiliser ce pouvoir de la même manière que l'a fait Kubo, non. Après je ne peux pas trop en dire car je risquerai de spoiler  ;)

 

Bon sinon étant donné que je ne serai pas chez moi pendant une durée encore inconnue, je préfère sortir le chapitre 15 dès aujourd'hui. D'ailleurs je tenais à souhaiter bonne chance à tous ceux passant des examens.

 

 

 

 

Alors que leur tâche était de protéger ou plutôt de surveiller Natsume, voire même tout simplement de rester en retrait pendant que Naruto, Sasuke et Boruto s'occupaient d'Heyashi, Shikadai et le reste de la bande ne s'attendaient pas à voir débarquer devant eux Shiro.

 

            Shikadai : *se met devant Shiro* Oy, si tu crois que nous allons te laisser faire alors tu te mets le doigt dans l’œil, enfoiré !

            Shiro : *continue d'avancer* J'ai une chose à faire ... Je ne peux pas partir de cette manière, non j'en ai pas le droit ...

            Inojin : *vient lui aussi se mettre au travers du chemin de Shiro* Qu'est-ce que tu racontes ? Je vais te donner un conseil, vas-t-en tant que tu le peux. Certes tu es très fort, mais vu ton état, on pourrait visiblement réussir sans problème à te vaincre, alors as-tu toujours envie de combattre ?

            Shiro : *continue d'avancer sans faire attention à Shikadai et Inojin* Je ne dois pas abandonner, non ...

            Inojin : *irrité* Oy, enfoiré, pourquoi nous ignores-tu comme ça ? *se prépare à attaquer* Je vais en finir avec toi dès maintenant !

            Sarada : *interrompt Inojin* Arrêtes-ça, Inojin ! Tu n'as pas besoin de le faire, pour être honnête, je ne le penses pas. Regardez-bien, il n'a pas l'air de vouloir combattre, à vrai dire je ne ressens aucun danger venant de lui, il ne dégage rien de menaçant contrairement à avant.

            Shikadai : *déconcerté* Que veux-tu dire par là, Sarada ? As-tu la mémoire courte ou quoi ? Ce mec est un ennemi, comment peux-tu dire ça, hein ?

            Sarada : Aucune idée, mais ... *voit Shiro se rapprocher de Natsume allongée par terre* Je vous demande juste d'attendre, rien d'autre. Car cet homme, il a l'air un peu différent, je ne serai pas dire comment, mais je le sens.

 

 

 

Face aux paroles de Sarada, Shikadai et Inojin décidèrent finalement d'attendre avant d'attaquer, de toute façon ils avaient un avantage donc attaquer maintenant ou pas, là n'était pas le problème. Et finalement ils se rendirent compte que les paroles de Sarada n'étaient finalement pas fausses.

En effet, lorsque Shiro arriva enfin devant sa petite sœur, ce dernier ne fit rien du tout de mal, bien au contraire, il se contenta juste de caresser les cheveux de sa sœur toujours inconsciente et cela à la grande surprise de Shikadai.

 

            Shikadai : *étonné* Oy, ça veut dire quoi tout ça ? Qu'est-ce qu'il nous fait là ? Je n'y comprend plus rien du tout, c'est un ennemi ou pas ?

            Shiro : *sourit en regardant le visage de Natsume* Natsume, comme tu as grandi, tu es devenu une belle jeune femme. Tout le contraire de ton grand-frère, qui lui est devenu une ordure. Franchement, je ne sais même pas quoi te dire ... *baisse la tête* Pourras-tu un jour me pardonner moi ton grand frère ?             

 

 

 

Ne sachant pas quoi dire, Shiro se contenta de se rappeler des souvenirs de scènes passées, dont une justement qui avait eu lieu juste quelques intants auparavant. A savoir juste après sa défaite contre Sasuke, où il reprit connaissance face à ce dernier.

 

            Shiro : *ressent une migraine* Que s'est-il passé ? Où suis-je ? *voit Sasuke se tenir face à lui* Sasuke Uchiha, que m'as-tu fait ?

            Sasuke : Si tu peux parler de nouveau, cela ne peut que vouloir dire que l'emprise de cet homme avait sur toi, a totalement disparu. Pour tout t'expliquer, j'ai fait en sorte d'effacer tout son chakra qui était présent en toi, de ce fait tu n'es plus techniquement sa marionnette.

            Shiro : Je vois, mais je ne comprends pas, pourquoi as-tu fait ça ? Qu'avais-tu à gagner en faisant cela ? Tu es un ninja, ton devoir est de supprimer ceux qui vont à l'encontre de la paix, n'étaient-ce pas tes paroles ?

            Sasuke : En effet, tu n'as pas tort. En tant que ninja mon devoir est d'éliminer ceux qui représentent une menace pour la paix, et c'est ce que j'ai fait. L'ennemi que j'ai abattu et que je devais vaincre était Shiro, et celui qui est là devant mes yeux, est une toute autre personne.

            Shiro : *interloqué* Quoi ? C'est donc ça. *perdu dans ses pensées* Mais dans ce cas, qui suis-je donc ? Tu dis avoir abattu Shiro, mais ne suis-je alors plus qu'une simple coquille vide ?

            Sasuke : Humph, je ne crains que toi seul puisses répondre à cette question. *tourne le dos à Shiro* Alors qui veux-tu être ? Shiro ? Une coquille vide comme tu le dis ? Ou alors un grand-frère ? A toi de faire ton choix.

            Shiro : *déconcerté* Un grand-frère ? Moi ? *baisse la tête* J'en ai plus le droit, après tout ce que j'ai fait, comment pourrai-je encore me considérer comme tel ? Mes mains sont beaucoup trop sales pour ça, je ne le mérite pas après l'avoir autant fait souffrir.

            Sasuke : Je pensais que celui qui l'avait fait souffrir était Shiro, et que justement la personne avec qui je parle en ce moment-même, n'est pas Shiro. On ne peut pas effacer le passé, j'en suis conscient, mais après tout ce que tu as pu faire, penses-tu sérieusement avoir le droit de mourir comme ça de manière égoïste ? Non, tu ne peux pas fuir et abandonner tes responsabilités de grand-frère. Je suis personnellement assez bien placé pour comprendre de quoi je parles, à savoir le fait de perdre un grand-frère. Je te repose ainsi de nouveau la question, qui veux-tu être ? Shiro ? Une coquille vide ? Ou alors Takeshi Uzumaki ? Fais ton choix maintenant, mais saches que si cela se voit être Shiro, je n'aurai guère d'autres choix que de t'éliminer une bonne fois pour toutes.

            Shiro : *se rappelle ses divers bons moments passés avec Natsume à l'époque* Je ne sais pas si je pourrai de nouveau voir son sourire, et au pire  même si je ne le mérite pas. *lève la tête* Il y a quelque chose que je dois faire, en tant que grand-frère. Sasuke Uchiha, je ne sais pas comment te remercier, tu n'étais obligé et pourtant tu as prit la peine de me sauver, merci.

            Sasuke : Je vois, j'imagine que je dois donc désormais t'appeler Takeshi. Nul besoin de me remercier, nous avons encore un ennemi plus que coriace à vaincre. Et puis j'oubliais de te le dire, mais vu que ta vie était reliée à cet homme via son chakra circulant en toi, désormais que ce n'est plus le cas, tu sais ce que ça veut dire ? *s'en va* Si oui, alors fais ce que tu as à faire, de mon côté j'ai aussi mes devoirs à accomplir en tant que ninja.

            Shiro : *se relève* Qui aurait cru que ça se terminerait de cette manière ? Peu importe, je n'ai guère le droit de disparaître comme ça après tout ce qui s'est passé. *déterminé* Natsume ... J'ai encore cette dernière chose à faire en tant que Takeshi Uzumaki, en tant que grand-frère ninja !

 

 

 

Au même moment mais dans l'instant présent, le combat battait son plein contre Heyashi et autant dire que ce dernier était un coriace, le vaincre semblait être une tâche quasi-impossible. Que ça soit Naruto, Sasuke ou Boruto, chacun donnait du sien dans ce combat mais l'ennemi possédait un pouvoir bien trop puissant.

En effet grâce à l’œil de Benzaiten, Heyashi fut capable d'anticiper toutes les attaques de ses adversaire avant même que ceux-ci n'y pensent, il voyait les différents futurs possibles et pouvait les changer. En plus de cela, on pouvait combiner ce pouvoir avec les cellules d'Hashirama et son Byakugou, il était invincible. A la fin, c'étaient nos 3 protagonistes qui finissaient à pied à terre et épuisés tandis que l'antagoniste lui était encore debout et fier.

 

            Boruto : *frustré* Bordel, non seulement le mec arrive à anticiper toutes nos attaques mais en plus de ça, les rares fois où on réussit à l'avoir ou du moins qu'il nous laisse l'avoir, le mec se soigne en deux secondes, ce combat ne finira donc jamais ou quoi ?!

            Heyashi : *sourit* C'est bien ça, Boruto, tu commences enfin à comprendre que vous n'avez clairement aucune chance contre moi. Voyez-vous, je suis au-dessus de tout, plus personne ne peut me stopper, pas même vous, Naruto Uzumaki et Sasuke Uchiha.

            Naruto : Je dois avouer que ça fait longtemps que j'avais pas affronté un tel adversaire, cela doit remonter à Madara. Cependant nous n'avons pas perdu pour autant, bien au contraire. Si nous ne pouvons pas le tuer, alors nous allons opter pour l'autre solution, soit le sceller. *s'adresse à Sasuke* Oy, Sasuke, es-tu prêt à utiliser le "Chibaku Tensei" ?

            Sasuke : Nous n'avons pas d'autres solutions, je ne crains que ça ne soit le seul moyen de le vaincre. Mais pour cela, il faudrait réussir à l'attraper, chose qui ne sera pas aisé avec son pouvoir de voir dans le futur. J'irai même jusqu'à dire qu'il a sûrement déjà vu le fait que nous comptions le sceller. *se tourne vers l'ennemi* Je me trompe ?

            Heyashi : Tu as bien raison, Sasuke. J'ai déjà vu dans le futur, vous ne pourrez donc jamais m'avoir avec ce genre de stratagème. Ce combat ne connaîtra qu'une seule conclusion, un seul futur que j'ai décidé, et vous devez déjà le savoir, non ?

            Boruto : Humph, j'en ai rien à faire de ton pouvoir, je réussirai bien par t'avoir, j'en suis sûr. *se tourne vers son père* Papa, as-tu une idée pour contrer son pouvoir ?

            Naruto : *réfléchit* Contrer son pouvoir ? Il faudrait réussir à rendre son pouvoir inefficace pour ensuite l'avoir avec le "Chibaku Tensei" ? *a une illumination* Ah je sais, après l'avoir observé, je pense avoir trouvé une idée, pour faire en sorte que son pouvoir soit inefficace, il existe un moyen comme par exemple ... *utilise le Multi-clonage pour se créer une armée d'une cinquantaine de clones fonçant tous sur l'ennemi avec chacun un gros Rasengan à la main* De cette manière, même ton pouvoir ne suffira certainement pas, je me trompe ? L’œil de Benzaiten t'a aidé à voir venir mon attaque, mais ne t'aide pas pour autant à l'esquiver, anticiper et esquiver sont deux choses différentes. Et puis surtout si ton corps derrière ne suit pas totalement, alors peu importe ton pouvoir, il te sera inutile ou moins fort !

 

 

 

Encerclé par tous les clones de Naruto, Heyashi devait trouver un moyen d'esquiver l'attaque et il ne semblait d'ailleurs pas si embêté que ça. Pour preuve, il resta confiant et attendit le dernier moment pour utiliser son "Doton - Élèvement Terrestre", jutsu qui lui permet de fuir en élevant le bout de terre où il situait à une centaine de mètres du sol.

 

            Heyashi : *soupire* C'était bien pensé, tu as réussi à cerner cette faiblesse après seulement quelques échanges. Il est vrai que l’œil de Benzaiten me permet seulement de voir le futur mais c'est à moi-même de le changer, et donc si mon corps n'a pas les capacités pour, alors le pouvoir est bien inutile. Ainsi il t'a suffit de lancer une attaque surpuissante et tellement rapide que même si j'ai pu l'anticiper, il me fallait être encore plus rapide pour l'éviter. Mais penses-tu vraiment que je n'avais pas pensé à ça ? Evidemment que oui, tout comme je penses que tu devrais arrêter de me sous-estimer, Naruto. D'ailleurs je penses aussi que ça vaut surtout pour toi, Sasuke. *s'élance encore plus haut dans les airs pour éviter Sasuke qui comptait l'attraper avec son Susanô* Autre conseil pour ta part, tu ne devrais pas être aussi pressé, mon cher Boruto. *voit Boruto apparaître au-dessus de lui avec 5 clones prêts à lui asséner un barrage de Chidori*

            Boruto : Désolé, mais j'ai pour habitude de toujours aller droit au but lorsqu'il le faut. *voit Heyashi esquiver en s'élançant vers la gauche* Mais tu sais quoi ? Je te donnerai le même conseil, le vieux.

            Heyashi : *aperçoit Sasuke dans son dos prêt à lui lancer une flèche d'Amaterasu avec son Susanô et aussi Naruto devant lui qui était prêt à lui balancer un "Futon - Rasen Shuriken"* Je vois, vous avez donc joué sur cette faiblesse pour tenter de m'avoir, bien joué. Humph, vous m'avez vraiment prit de vitesse sur le coup. Mais vous semblez oublier une certaine chose importante, je n'ai pas peur d'encaisser des dégâts, donc en sachant cela, je n'ai pas à trop m'inquiéter. *utilise son "Ninpo - Jugement Divin" pour tenter de bloquer les deux puissantes attaques et minimiser le choc*

 

 

 

Sasuke et Naruto se ne firent pas attendre pour lancer chacun sa puissante attaque tandis qu'Heyashi se protéger quant à lui avec sa lumière désintégrant tout mais là il ne pouvait presque rien faire face à des tels jutsus. Le choc fut malgré tout assez fort et s'en était suivi une explosion avec des vents assez fort pour balayer Boruto qui alla valser jusqu'au sol.             

 

            Naruto : *s'adresse à Sasuke* Allons-y, on doit en profiter de cette ouverture, Sasuke ! *fonce avec son rival sur l'ennemi pour tenter de le sceller avec le "Chibaku Tensei"* Nous devons absolument être les plus rapides, ainsi il ne pourra pas nous échapper. *se fait empaler par surprise au niveau des l'abdomen par un katana* Quoi ? Comment ?

            Heyashi : *se dévoile gravement blessé au-dessus des deux ninjas* Pensez-vous vraiment pouvoir me vaincre de cette manière, maudits ninjas ? *se parle intérieurement* Merde, je savais que j'allais prendre autant de dégâts mais je me suis un peu surestimé à cause de l'adrénaline. Bon, ce n'est pas si grave que ça enfin je penses, il me faut juste quelques minutes pour totalement me soigner, 3 minutes précisément. Ce qui veut dire que je dois réussir à survivre jusqu'à là, cela ne va pas être facile.

            Sasuke : *se pose sur la terre ferme avec Naruto* Le katana n'a pas l'air d'avoir touché d'organes vitaux, et puis bon cela ne devrait pas vraiment représenter un problème pour toi, n'est-ce pas ? En tout cas nous avons là une opportunité d'agir, regardes bien, sa guérison semble prendre beaucoup plus de temps qu'avant, par conséquent il est plus vulnérable.

            Heyashi : *se parle encore intérieurement* Mince, ces enfoirés comptent profiter de cette situation, ils ne me laissent donc pas d'autres choix. Je suis dans l'obligation de devoir concentrer tout mon chakra uniquement sur ma guérison afin l'accélérer, car je ne peux pas attendre plusieurs minutes en étant vulnérable surtout face à des adversaires comme eux. Mais il y a un très gros problème à ça, en effet, en utilisant la totalité de mon chakra sur le Byakugou, je serai obligé de désactivé l’œil de Benzaiten qui en bouffe une grosse partie, je serai donc encore plus vulnérable. *utilise son "Ninpo - Mur de Lumière" qui consiste à créer un mur de lumière autour de lui* A voir s'ils seront plus rapide que ma guérison, je dois donc tout miser sur ma défense, juste une minute me suffira pour guérir, tenir ce laps de temps est largement possible.

 

           

 

Même s'ils n'étaient pas totalement au courant de la situation que traverser Heyashi, Naruto et Sasuke ne se gênèrent pas du tout pour passer à l'offensive en essayant d'être le plus rapide possible. Mais il y avait un premier problème qui s'opposait à eux, il s'agissait du mur de lumière protégeant Heyashi, mur de lumière super résistant. Cependant il en fallait plus pour décourager quelqu'un comme Naruto, celui-ci fit preuve de toute sa vitesse en se déplaçant instantanément en face de son ennemi avant de lui balancer un gros Rasengan à bout portant.

 

            Heyashi : *voit son mur de lumière tenir face à l'attaque de Naruto* Tes efforts sont inutiles, Naruto. Tu ne fais que perdre du temps bêtement, non, je dirai même que tu me fais gagner du temps. Je serai totalement guéri dans 30 secondes, mon bouclier tiendra jusqu'à là et alors je serai en mesure de contrer.

            Naruto : *esquisse un sourire* Tu ne crois pas si bien dire, nous n'allons pas abandonner pour autant. Et saches aussi que 30 secondes c'est beaucoup, je dirai même beaucoup trop !

            Heyashi : Que racontes-tu encore ? Attends, ce n'est quand même pas, une diversion ... *remarque Sasuke au-dessus de lui* Merde ! Ayant désactivé mon Œil de Benzaiten, je n'ai pas été capable de prédire cela, le savait-il ? Peu importe, il faut que j'agisse vite, non, je n'aurai malheureusement pas le temps, je me suis donc fait avoir, ces enfoirés ont finalement été plus rapides que ma guérison ! *inspire* Non, tout n'est pas perdu, je dois y croire, ma vengeance ne peut se terminer ainsi, j'ai encore ma dernière carte à jouer ...

            Sasuke : *use de son Amaterasu pour faire fondre le mur de lumière et ainsi créer une immense brèche* Non, je crains que ça ne soit terminé pour toi. Allez, maintenant c'est à ton tour de jouer, Boruto !

            Boruto : *apparaît et pénètre avec un clone à l'intérieur du mur de lumière par la brèche* Enfoiré, ne te l'avais-je pas dit, non? Tu ne t'en sortiras pas comme ça et tu pouvais compter sur moi pour te botter le cul, alors prends-toi cette double attaque ! *assène à Heyashi un Chidori à bout portant tandis que son clone balance quant à lui un Rasengan à ce dernier* Je l'ai appelé, "Double spécial combo - Chidori x Rasengan" !

            Naruto : *voit Heyashi tomber pour se crasher contre la terre ferme suite à son coup reçu* Sasuke, allons-y, c'est le moment ou jamais ! *se déplace instantanément à gauche de Heyashi et Sasuke à droite avant de se tous deux exécuter le "Chibaku Tensei"* Désolé mais tout cela se finit maintenant, Heyashi Uzumaki !               

            Heyashi : *se fait sceller* Alors c'est vraiment ma fin ? *se remémore des souvenirs de son enfance* Ces ninjas m'auront donc tout prit, et je n'aurai rien pu faire contre eux ... *se ressaisit* Non, ça ne peut pas finir comme ça, NON !!! *crie et relâche une puissante quantité de chakra assez forte pour envoyer valser Naruto et Sasuke ce qui annule le "Chibaku Tensei"* NE ME SOUS-ESTIMEZ PAS !

            Sasuke : *confus* Que s'est-il passé ? Nous avions pourtant réussi à le sceller, alors comment ? *bouche bée* Impossible, je n'y crois pas. Ce chakra que je reconnais, ces marques sur le front et autours des yeux, il n'y a aucun doute, c'est bel et bien le Senjutsu !

            Heyashi : *rit* HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA, je le sens, ce pouvoir déborder en moi, voilà donc le fameux Senjutsu ? Quelle magnifique sensation ! Les cellules d'Hashirama Senju sont entrain de bouillir en moi, leurs pouvoirs entrent en éruption et cela ne semble être encore que le début.

            Naruto : *stupéfié* Il ne manquait plus que ça, le Senjutsu ? Sérieusement ?!

            Heyashi : Cette fois-ci je suis encore plus invincible, le seul et véritable dieu, Heyashi Uzumaki !! Quelle ironie de se dire que c'est grâce aux cellules du plus puissant ninja que je viendrai à bout d'eux, la vie peut se montrer drôle quand elle le veut. *lève ses mains au ciel* Peu importe, il est temps de passer aux choses sérieuses, misérables ordures que vous êtes.

 

 

 

Alors que la situation semblait s'être réglée, au final elle changea complètement pour être encore pire qu'avant, cette fois-ci plus rien ne pouvait stopper Heyashi ayant un niveau quasi-divin. Mais cela n'était pas la seule chose à se passer, car au moment-même de l'autre côté du champ de bataille, nous retrouvions Natsume qui rouvrit enfin les yeux. Et autant dire que cette dernière ne s'attendait absolument pas à voir sa tête posée sur les genoux de Shiro.

 

            Natsume : *surprise* Que fais-tu là, Shiro ... *se calme en voyant les larmes sincères de Shiro* Non, tu n'es pas Shiro, tu sembles être Takeshi, je me trompe ?

            Takeshi : En effet, Shiro est mort et la personne en face de toi est nulle autre que ton grand-frère. Du moins pour être honnête, j'aurai aimé te dire ça mais je ne peux pas effacer mes actes, je ne pourrai plus jamais être un grand-frère, j'en ai clairement plus le droit.

            Natsume : Je ne te suis pas, mais je suis quand même heureuse de voir que tu n'as plus l'air d'être ce monstre sanguinaire et sans pitié. C'est vrai, Shiro a tué des innocents, tout comme c'est aussi vrai que je ne pourrai jamais lui pardonner, mais comme tu l'as dit, ce Shiro est mort, non ? Et puis quelque part au fonds de moi, je suis aussi heureuse de voir que tu as tenu ta promesse, on s'est enfin retrouvé, grand-frère.

            Takeshi : *se relève* Je savais que tu me dirais ça, Natsume. Mais malheureusement, je ne penses pas mériter une telle fin, je dois encore payer pour mes actes horribles. Néanmoins avant ça, je tenais absolument à te voir, cela peut te paraître totalement égoïste mais je l'assumes.

            Natsume : *inquiète* J'ai comme un mauvais pressentiment, que vas-tu faire, grand-frère ?

            Takeshi : Tout comme je te l'ai dit, Shiro est mort, mais hélas Takeshi l'était aussi, de ce fait je n'ai plus ma place dans ce monde et cela depuis longtemps. *déterminé* Le rôle d'un grand-frère est de protéger sa petite-sœur, et cela quitte à sacrifier sa propre vie, je l'ai déjà fait à l'époque et je suis prêt à le refaire aujourd'hui si cela me permet de me racheter. Et puis ce n'est pas tout, je suis le seul à pouvoir le vaincre. *pose son front contre le front de sa sœur* Natsume, je suis désolé, il est temps pour moi de te dire adieu comme un vrai grand-frère ninja. *se retourne vers Shikadai et les autres* Vous tous, cela va vous paraître étrange venant d'un ennemi, mais écoutez-moi bien car nous n'avons pas de temps à perdre. *arbore un air sérieux* Je vais vous demander une seule chose, êtes-vous prêts à m'apporter votre aide ou pas ?

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yo tout le monde, alors ça va ? Moi oui, je suis rentré chez moi et je peux poster le chapitre 16 de cette histoire sur Boruto.

Ce chapitre s'appelle "Sacrifice", pourquoi ? Eh bien vous le saurez assez vite en le lisant  ;)

Bonne lecture à vous.

 

 

 

 

 

Le combat opposant nos 3 protagonistes Naruto, Sasuke et Boruto au dernier antagoniste Heyashi, semblait bien partie pour durer d'autant plus que ce dernier était devenu encore plus puissant grâce à son Senjutsu l'ayant bien renforcé au niveau de ses faiblesses.

Mais cette raison n'était pas suffisante pour faire abdiquer les ninjas de Konoha, loin de là, et pour preuve, nous retrouvions Sasuke qui ne se gêna pas attaquer l'ennemi de front. L'Uchiha avait objectif de trouver une faille et donc avec ce but en tête, il alla combattre Heyashi au Taijutsu. Cependant ce dernier n'eut aucune difficulté à esquiver chaque coups de l'Uchiha, et il alla même jusqu'à le prendre de vitesse pour poser sa main au milieu de son abdomen avant de relâcher une puissante pression assez violente pour envoyer valser Sasuke qui se protégea via son Susanô.

 

            Heyashi : Vous n'avez pas l'air d'avoir compris votre situation, je ne suis plus le même. *avance d'un pas et aperçoit Naruto avec un gros Rasengan dans son dos* Vos attaques ne peuvent plus rien face à moi, quand allez-vous comprendre cela ? *dégaine son katana et parvint à trancher le clone* Vous allez finir par être à court de chakra, ce qui ne sera pas mon cas.

            Boruto : Et quant à toi, quand vas-tu comprendre que nous n'allons jamais abandonner, hein ?! *lance un shuriken fuma en direction de l'ennemi* Il en faudra beaucoup plus pour nous faire perdre espoir, crois-moi.

            Heyashi : *envoie un kunai explosif qui explosa le shuriken fuma* Un Shuriken Henge no Jutsu, pensais-tu vraiment m'avoir avec ce genre de techniques pathétiques ? Vous me décevez, c'est triste. *s'élance dans les airs* Passons, alors si j'en crois bien tes paroles, il en faudrait beaucoup plus pour vous faire perdre espoir, dans ce cas là, voyons-voir si ma prochaine attaque suffira.

 

 

           

S'élançant dans les airs au milieu des nuages comme un dieu, Heyashi ne se fit pas attendre pour lancer sa fameuse attaque qui allait faire perdre espoir à notre trio de protagonistes. Et cette attaque se manifestait en un jutsu surpuissant, le "Senpo - Larmes Divines", c'était là un jutsu particulier, à tel point que même les nuages s'éloignèrent tous pour laisser place à un énorme vide dans le ciel. Et de ce vide en question, en tomba une pluie, mais pas une pluie normale, loin de là. Il s'agissait là d'une pluie de rayons de lumières avec la spécificité propre à cet élément, à savoir la capacité de tout désintégrer.

 

            Boruto : *stupéfié* Qu'est-ce que c'est que ça ? Incroyable ... Comment allons-nous faire contre ce genre de jutsu ? Peut-on même appeler ce truc un "jutsu" ?

            Sasuke : *s'adresse à Naruto* Oy, Naruto, que fais-tu là à regarder le ciel ? Dépêchons-nous d'agir, si nous ne faisons rien alors nous sommes clairement fichus. Il existe un moyen de survivre, on peut encore fuir en allant dans une autre dimension temporelle grâce à mon Rinnegan, mais il y a un gros problème à ça.

            Naruto : Le problème est que tu n'auras pas le temps d'emmener Sarada et les autres, donc oublions cette idée. *avance de quelques pas* Sasuke, je compte sur toi pour le reste, OK ?

            Boruto : *craintif* Papa, que vas-tu faire ? Ne me dis pas que tu as l'intention de te sacrifier ?

            Naruto : Pas la peine de le dire de cette façon, Boruto, et puis désolé mais je n'ai pas de temps à perdre. *relâche le chakra de Kurama pour se transformer en mode bijû* Kurama, il est temps d'y aller, si nous échouons alors c'est foutu pour nous, donc pas le choix, on va tout donner !

            Heyashi : *aperçoit Naruto exécuter une Bijû Dama* Humph, penses-tu pouvoir le faire, Naruto ? Peu importe tes efforts, c'est inutile, votre mort est inévitable.

            Naruto : *déterminé* Laisse-moi te dire une chose, tant que l'on n'a pas essayé, on ne peut pas savoir. *lance un regard vers son fils et vers les autres genins* Je suis Naruto Uzumaki, le septième Hokage, mon rôle est de protéger les nouvelles pousses, peu importe si je dois y laisser ma vie !

 

 

 

Bien déterminé à sauver tout le monde, Naruto s'élança assez haut dans les airs et donna tout ce qu'il avait dans une puissante attaque, à savoir une "Bijû Dama - Rasen Shuriken". Et il lança son attaque en plein milieu du vide formé dans le ciel, exactement vers la source des rayons de lumières. S'en était alors suivi une explosion d'une forte intensité, à tel point que l'on aurait presque cru qu'un ouragan se déchaîner, que ça soit le vent qui soufflait tout sur son passage, le ciel qui s'était obscurci le temps d'un instant ou encore la foudre qui se manifestait, tout était là pour montrer le choc entre deux attaques quasi-divines.

Une fois que toute la fumée provoquée par l'explosion s'était presque dissipée ou encore que le ciel était revenu à la normale, nos protagonistes purent enfin souffler après avoir été plus que bouger par les ondes de choc.

 

            Boruto : *inquiet* Où est mon père ? Où est-il ? *regarde autour de lui mais n’aperçoit encore que de la fumée* Papa, où es-tu, bon sang ? *voit son père blessé tomber et se crasher par terre* PAPA !!

            Sasuke : *stoppe Boruto* Attends, ne fonce pas tête pas baissée comme ça, regardes bien autour de toi.

            Boruto : *irrité* Comment ça ? Il y a mon père qui est blessé devant moi et vous voulez que je me calme ? Et puis quoi encore ?!

            Sasuke : *sérieux* En tant que maître je te demande de garder ton sang-froid et ton calme, ou sinon c'est la mort assurée. Je t'ai dis de regarder autour de toi car l'ennemi est introuvable, je ne parviens plus à ressentir son chakra, même mon Rinnegan n'y arrive pas. Je ne sais pas où il est et c'est fort probable qu'il attend que nous bougions pour nous avoir. Alors si tu n'as pas envie de mourir, je te conseille de réfléchir avant d'agir, compris ?

            Boruto : *frustré* Tss, compris. *regarde autour de lui* Alors où peut-il bien se trouver ? *crie* Enfoiré, tu ferrais mieux de te montrer maintenant car crois-moi, si je finis par te trouver, je vais t'exploser la tête !

            Heyashi : *rit* HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA, c'est bien ça, Boruto. Ce sentiment que tu exprimes via tes paroles, est-ce de la haine ? Oui, me détestes-tu, Boruto ? C'est bien, maintenant tu sais ce que je ressens envers vous, cette profonde haine. Non, je dirai même que ce n'est pas encore suffisant. Je vais devoir aller tuer chacun de vos petits camarades un-à-un, ces misérables qui ne méritent même pas de vivre. Qu'en dis-tu, Boruto ?

            Boruto : *s'énerve* Que dis-tu là, enfoiré ?! Si jamais tu touches à un seul cheveu de l'un de mes camarades, alors crois-moi que tu vas le payer cher, non très cher !

            Sasuke : *essaye de calmer Boruto* Écoutes-moi bien Boruto, tu ne dois pas tomber dans son piège, il ne fait que te provoquer, alors comme je te l'ai dit, réfléchis avant d'agir, ne te laisse pas avoir comme un bleu.

            Heyashi : *se dévoile devant les deux ninjas* De la provocation, dis-tu ? Peut-être bien. *sourit* Et si je tuais ton cher père alors qu'il est encore inconscient, ou alors est-il même déjà mort ? Il disait vouloir vous protéger quitte à mourir, cet état d'esprit, elle me répugne. Qu'avez-vous à dire à toutes les victimes innocentes de vos guerres ? Rien, car vous vous en foutez d'eux. *se prépare à empaler Naruto avec son katana* As-tu des dernières paroles à prononcer à ton père, Boruto ? Vois cela comme un cadeau que je te fais, comme quoi je peux me montrer sympas quand je le veux.

            Boruto : *fonce droit sur Heyashi* Espèce d'ordure, je vais te faire ravaler tes paroles, tu verras ! *voit Heyashi apparaître dans son dos* Quoi ?! Il est trop rapide ...

            Heyashi : Et toi tu es encore trop naïf, mon cher Boruto. *se prépare à trancher le genin* Mais ne t'inquiètes pas, car grâce à moi, tous tes compagnons te rejoindront vite dans l'au-délà !

            Takeshi : *s'interpose in extremis pour encaisser le coup à la place de Boruto* Calmes-toi, Boruto !

            Boruto : *surpris* Shiro ! Que fais-tu là ? Et surtout pourquoi m'as-tu sauvé ...

 

 

 

Pour obtenir les réponses aux questions de Boruto, il fallait revenir quelques instants en arrière et plus précisément au moment où Takeshi était avec Natsume, Sarada et les autres. A ce moment-là, Takeshi avait demandé aux genins de leur apporter leur aide à leur plus grande surprise.

 

            Shikadai : *étonné* T'aider ? Et puis quoi encore ? T'es conscient au moins de ce que tu nous demandes  ?

            Takeshi : *sérieux* Je le suis, et justement c'est pour ça que je vous le demande. Aujourd'hui je suis le seul capable de vaincre Aizawa ou plutôt Heyashi, mais vu mon état actuel, je ne le peux pas. *déterminé* Ces raisons-là font que j'ai besoin de vous, si vous le voulez bien.

            Inojin : Si on le veut bien ? Humph, ne te moques pas de nous. N'oublies pas que tu es un ennemi, on s'en fout que tu sois le grand-frère de Natsume, ce n'est qu'un simple détail. Crois-tu vraiment que l'on va aider un mec qui a tenté de nous tuer ?

            Sarada : Comme tu veux, je veux bien t'accorder mon aide, les deux autres aussi.

            Shikadai : *renversé* Mais qu'est-ce que tu racontes, Sarada ?! Oy, t'es sûre de ne pas avoir reçu de coup à la tête ? Ce type est ...

            Sarada : *interrompt Shikadai* Ce type n'est pas un ennemi, c'est tout. *résolue* Au pire si vous ne voulez pas, je peux le comprendre, mais moi je vais le faire. Je ne ressens aucun danger émaner de lui, on peut le faire confiance. *s'adresse à Takeshi* Alors que veux-tu de nous ? Et es-tu sérieux en disant être le seul capable de vaincre cet homme ?

            Takeshi : *s'incline face à Sarada* Merci beaucoup, tel père telle fille comme on le dit. *se redresse* Pour revenir aux choses sérieuses, oui je suis sérieux, je le penses vraiment. Je ne vais vous demander qu'une seule chose, pouvez-vous me confier votre chakra ? Je sais que c'est beaucoup, mais j'en ai besoin. Je dois enfin agir comme un grand-frère, alors si c'est possible, j'aimerai prendre votre énergie.

            Shikadai : *déconcerté* Punaise, honnêtement je ne sais même pas quoi penser. Bon si Sarada le fait alors pourquoi pas ? Ok, je le veux bien, mais j'espère vraiment que tu es digne de confiance, car confier du chakra c'est beaucoup.

            Natsume : *s'adresse à Takeshi* Grand-frère, que vas-tu faire ? Alors tu comptes bien te sacrifier, c'est ça ?

            Takeshi : *serre ses poings* C'est tout ce que je peux faire aujourd'hui, je ne mérite pas autre chose. Et puis je ne peux fuir mes responsabilités, il est temps pour moi de payer pour mes actes, et de toute façon mon temps est déjà compté dans ce monde. Natsume, tu as bien grandi sans moi, et je veux que ça continue, mais malgré tout je tenais à ce que tu saches que je t'aime, et je suis désolé pour tout. Comme je te l'ai dit, c'est mon devoir et je dois l'assumer. *se tourne vers les genins* Bien, assez perdu de temps comme ça, passons vite à l'action.

 

 

 

Dans l'instant présent, Heyashi semblait un peu surpris de voir sa marionnette sauver son ennemi, tandis que ce dernier prit Boruto avec lui avant d'aller rejoindre Sasuke. Personne ne s'attendait à ça, et il semblerait bien que la situation du combat allait peut-être changer.

 

            Heyashi : Puis-je savoir ce que tu fais là, Shiro ? Dis-moi, pour quelle curieuse raison as-tu sauvé ce gamin, hein ?

            Takeshi : Désolé de te décevoir, mais je ne suis pas Shiro, à vrai dire je ne suis plus ta marionnette. Et puis honnêtement, penses-tu vraiment que ce sont les bonnes questions à se poser ? En as-tu pas d'autres plus importantes ?

            Heyashi : *déconcerté* Maintenant que tu le dis, pourquoi ne t'ai-je pas vu venir avec l’œil de Benzaiten ? Normalement j'aurais pu voir ce futur dans lequel tu apparais mais ça n'a pas été le cas, comment est-ce possible ? Attends, il n'existe qu'un seul moyen de contrer ce pouvoir, impossible ... Shiro, espèce d'enfoiré, ne me dis pas que tu as toi-aussi éveillé l'OEil ? Comment ?

            Takeshi : *soupire* En effet, l’œil de Benzaiten ne te permet pas de voir le futur lié à un autre possesseur de l’œil du même niveau, c'est que ce tu m'avais dit à l'époque. Je ne pensais pas que c'était possible, mais je l'ai éveillé durant le déclic après que Sasuke m'ait sauvé et que j'ai prit conscience de qui j'étais vraiment, et ainsi pour la première fois j'ai pu être capable de voir un futur non tâché de sang.

            Heyashi : Je vois, c'est donc comme ça que tournent les choses. *rit* Peu importe, ce n'est pas toi qui va pouvoir changer quelque chose, Œil de Benzaiten ou pas, tu ne fais clairement pas le poids face à moi, Shiro !

            Boruto : *désorienté* Oy, oy, qu'est-ce que tout ça veut dire ? Je n'y comprends plus rien, pourquoi l'ennemi m'a-t-il sauvé la vie ? Et que veut-il dire par "Sasuke m'ait sauvé" ?         

            Sasuke : Nul besoin de t’inquiéter, Boruto. Ce type n'est plus un ennemi, on peut lui faire confiance. *se tourne vers Takeshi* C'est donc ça cette dernière chose que tu avais à faire ?

            Takeshi : Oui, et cela grâce à toi, encore merci. *résolu* Désormais laissez-moi m'occuper du reste. Comme vous l'avez entendu, je possède moi-aussi ce même pouvoir, de ce fait il est incapable de voir mon futur, donc vous pouvez en déduire que je suis le seul capable de le vaincre. Prenez le Septième Hokage et partez d'ici, vous pouvez compter sur moi pour en finir avec lui. *s'adresse à Boruto* Je suis désolé, Boruto, mais puis-je te confier ma petite sœur ? C'est purement égoïste mais tu es le seul à qui je peux le demander, prends soin d'elle pour moi. *s'élance vers Heyashi* Allez-y, maintenant !

            Heyashi : *voit Takeshi se poser en face de lui* Humph, que comptes-tu faire, Shiro ? Me tuer ? *sourit* Ne te moques pas de moi, penses-tu vraiment en être capable ? Penses-tu réellement pouvoir te racheter en me tuant ? Impossible, toi et moi nous sommes pareils, nous sommes des ordures, même la mort ne serait pas suffisant comme châtiment. Et puis ... *se déplace instantanément dans le dos de Takeshi pour l'empaler avec son katana* N'oublies pas que c'est grâce à moi que tu es encore vivant, je t'ai donné cette nouvelle vie, tu m'appartiens.

            Takeshi : Pas faux, mais tu sembles ne pas avoir compris une chose ... *parvient à se retourner et asséner rapidement un violent uppercut à Heyashi qui se retrouva propulsé à une trentaine de mètres en arrière* Je ne suis pas Shiro mais Takeshi Uzumaki ! A l'époque je n'ai pas été capable de protéger ma sœur, mais aujourd'hui je n'échouerai pas. Seule une ordure peut vaincre une autre ordure, non ?

            Heyashi : *apparaît en face de Takeshi et lui assène un puissant punch du droit dans l'abdomen qui fit vomir du sang à ce dernier* Dans ce cas, montres-moi jusqu'où l'ordure que tu es, peut aller. Je t'ai déjà tué à l'époque, je n'aurai aucun problème à récidiver de nouveau. *reçoit un coup de tête contre tête de la part de Takeshi assez fort pour l'envoyer à une dizaine de mètres en arrière*

 

 

 

A partir de ce moment-là, le combat entra dans une phase assez violente où les deux combattants se donnaient des coups de poings et pieds sans se retenir, à tel point que le sang commençait à couler à flot par terre, et la terre elle-même se brisait à cause des ondes de chocs provoquées par les coups qui se heurtaient.  Nous retrouvions d'ailleurs Takeshi qui n'hésita pas à foncer droit sur l'ennemi mais c'était là sans compter sur ce dernier qui se déplaça instantanément en face de lui avant de lui asséner un pain en pleine face. Cependant il en fallait beaucoup plus pour décourager Takeshi, même si celui-ci se retrouvait avec le visage en sang, il ne désespéra pas et réussit même à saisir le poing ennemi sur son visage avant de lui flanquer un coup de pied au niveau du coude assez puissant pour totalement brisé le bras.     

Toujours aussi résolu, Takeshi ne s'arrêta pas là, car après avoir brisé le bras droit de son adversaire, il profita de la situation pour directement attaquer avec son "Fuiton - Hurlement du Dieu du Vent" à bout portant.

 

            Heyashi : *survit et guérit rapidement* Est-ce donc là tout ce que tu peux faire, Shiro ? *se met face à Takeshi* Comme c'est dommage. Malheureusement pour toi, tu sembles oublier que je possède les cellules d'Hashirama donc contrairement à toi, je ne crains pas les dégâts.

            Takeshi : *essoufflé* Evidemment que non, ce n'est pas tout, il me reste encore une dernière carte à jouer. Mais je pense que pour ça, tu devrais mieux te regarder, Aizawa.

            Heyashi : *curieux* Mieux me regarder ? Que veux-tu dire par là ? *remarque des écritures entrain d'apparaître un peu partout sur son corps* Qu'est-ce que c'est que ça ? Que m'as-tu fait ? Est-ce un sceau ? *se retrouve immobiliser* Je n'arrive plus à bouger, je vois, une technique d'immobilisation.

            Takeshi : Tu sembles l'avoir compris, mais trop tard. Sans l’œil de Benzaiten, tu n'as été capable de l'anticiper. Tous les coups que je t'ai asséné, n'étaient qu'une couverture pour cacher le fait que je marquais petit à petit ton corps. Ce que tu vois sur toi, est bien un jutsu permettant d'immobiliser tout ce qui est marqué du sceau, et donc presque tout ton corps. Grâce à ça, j'ai le champ libre pour pouvoir maintenant utiliser ma fameuse dernière carte. *exécute des mudras* En espérant que ça fonctionne, non, je dois être optimiste !

            Heyashi : Humph, que vas-tu faire, hein ? Attends, ces mudras ne me sont pas inconnus, c'est ... *assiste à l'apparition du fameux Shinigami au-dessus de Takeshi* Je n'y crois pas, c'est ce jutsu interdit du clan Uzumaki, le Shiki Fujin, alias "l’Emprisonnement des Morts" ! *stupéfié* Shiro, salopard, tu vas donc te sacrifier afin de me sceller, c'était donc ça ton plan ? *essaie de bouger en vain* Merde, je n'arrive plus à bouger, non, je ne peux pas perdre ici, je n'accepterai pas ça, SHIROOOOO !

            Takeshi : *sourit* C'est bien la première fois en plus d'une dizaine d'années que je te vois perdre ton sang-froid, est-ce parce que ta fin est proche ? Je te l'ai dit, non ? Je n'ai qu'un simple objectif, c'est de protéger ma petite-soeur, et cela quitte à sacrifier de nouveau ma propre vie. Je n'ai aucun regret, c'est tout ce que je peux faire aujourd'hui, c'est le sort que m'avait réservé le destin. Et je dirai même que c'est exactement la même chose pour toi, Aizawa. Ensembles nous avons commis des actes horribles, nous sommes des ordures qui ne méritent pas mieux que de disparaître dans le néant.

            Heyashi : *contrarié mais calme* Ne te moques pas de moi, je ne peux pas mourir ici, pas avant de m'être vengé de ces ninjas. *se repasse des scènes de son enfance lorsqu'il était témoin de la destruction de son village à cause de la guerre et avec toutes sa famille se sacrifiant pour le sauver* Ces fumiers, ils doivent payer, et c'est mon devoir de le faire, donc je ne peux pas mourir avant de l'avoir accompli, le comprends-tu, Shiro ? Ils ne pensent qu'à faire la guerre, et cela sans se soucier des conséquences et des dégâts causés autour d'eux, ils n'agissent que par leurs propres intérêts. Si tu me comprends, alors libères-moi, et ensemble faisons-leur payer leurs crimes, car ils sont d'une manière responsables de qui t'es arrivé à toi et à Natsume, l'as-tu oublié ?

            Takeshi : *ferme les yeux* Tu n'as pas tort, mais laisse-moi te répondre par une simple chose. *ouvre les yeux* Aujourd'hui tu ne vaux pas mieux qu'eux, non, tu es même bien pire. *voit le Shinigami empaler Heyashi à l'abdomen avec sa main droite afin lui retirer son âme* il n'y a qu'un seul responsable de tout ce qui est arrivé, et ce ne sont guère les ninjas, mais bel et bien toi. Et il est temps pour toi de payer, ton âme servira ainsi de monnaie pour te racheter !

            Heyashi : *observe son âme entrain se faire retirer de son corps* Je crains pour toi que cela ne se terminera pas comme tu le souhaites, Shiro. Tu peux me croire, je ne mourrai pas aussi facilement, non. * tombe à terre inconscient* Tu seras le seul de nous deux à perdre la vie, je peux te l'assurer !     

            Tekashi : *contemple le Shinigami avaler l'âme d'Heyashi* Malheureusement pour toi, c'est terminé. *tombe à son tout à terre avec le sourire aux lèvres* Natsume ... *se remémore ses souvenirs de l'époque avec Natsume* J'ai réussi, je peux désormais partir l'esprit tranquille ...

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut, comme toutes les semaines, voilà le petit chapitre numéro 17.

Celui-ci s'appelle "Détermination et haine", vous allez tout comprendre en lisant le chapitre  ;)

Bonne lecture à vous.

 

 

 

 

 

Après un court combat durant lequel Takeshi pu profiter de l’inefficacité de l’œil de Benzaiten sur lui pour piéger Heyashi et utiliser la fameuse technique interdite du clan Uzumaki, l'Emprisonnement des Morts. Et grâce à cette technique infaillible, Takeshi pu donc en échange de sa propre vie, sceller pour de bon Heyashi en faisant en sorte que l'âme de ce dernier soit avalée par le Shinigami en personne.

Ainsi cela passée, les deux Uzumaki tombèrent à terre, que ça soit Heyashi qui tomba inconscient avec les yeux vitreux ou Takeshi qui lui était encore conscient mais qui en avait pas pour longtemps avant de mourir.

 

            Takeshi : J'ai donc réussi, Natsume ... Tout est enfin terminé, je suis heureux de pouvoir mourir en ayant accompli mon devoir.

            Boruto : *vient se mettre aux côtés de Takeshi* Je ne sais pas quoi penser, je dois avouer que je ne m'y attendais absolument pas à ce dénouement. Il y a encore quelques instants tu étais un ennemi prêt à nous tuer et te voilà à te sacrifier pour nous sauver, je ne sais pas quoi te dire. Et puis pourquoi est-ce que je me sens triste ? Honnêtement c'est le bordel dans ma tête.

            Takeshi : Je l'imagine, tu dois être confus. *lève sa main* Mais je ne tiens pas à changer pour autant aux yeux de tous, conscient ou pas, j'ai fait des choses horribles et je me dois de l'assumer. J'ai été un ennemi et je dois le rester, tu es en droit de me haïr, tu n'as pas à changer d'avis sur moi. Mais malgré tout, je tenais à te demander une seule chose, c'est de prendre soin d'elle, de réussir là où j'ai lamentablement échoué ... 

            Boruto : *constate la mort de Takeshi* Evidemment, je la protégerai, tu peux compter sur moi pour ça, je ne reviens jamais sur mes paroles, tel est mon nindô ! 

            Natsume : *vient retrouver notre protagoniste* J'aimerai savoir, pourquoi est-ce que ça doit se terminer comme ça ?

            Boruto : *regarde le ciel* Va savoir, mais je vais t'avouer quelque chose, il était finalement quelqu'un de bien. Etant moi-même un grand-frère, je peux le comprendre, je serai aujourd'hui prêt à faire la même chose pour Himawari. Il disait vouloir rester un ennemi à mes yeux, mais en le comprenant mieux, comment serait-ce possible ?   

            Natsume : *observe à son tour le ciel* Grand-frère, tu peux désormais reposer en paix ...

 

 

 

Avec la mort de Takeshi accompagnée de celle d'Heyashi, cette mission de sauvetage de Natsume était donc terminée. Nous retrouvions alors la bande qui se retrouva au complet afin de faire le point avant de rentrer au village.

 

            Sasuke : Bon il semblerait bien que tout soit terminé, alors si vous n'y voyez aucun problème, il serait temps de rentrer au village. Pour faire rapidement le bilan, nous avons deux blessés dont Mitsuki et Naruto, mais rien de bien grave, ils sont juste inconscients.

            Shikadai : *soupire* Il était temps que cette mission se finisse, j'en avais marre. *baille* Tout ça c'était vraiment chiant, une vraie plaie.

            Boruto : La mission est accomplie, c'est l'essentiel. *s'adresse à Natsume* Bon, allons-y, rentrons à Konoha, non ?

            Natsume : Merci beaucoup d'être venus me sauver, je ne sais pas comment vous remercier. Bon alors rentrons ... *remarque un rayon de lumière foncer droit dans le dos de Boruto et pousse ce dernier in extremis pour le sauver* Attention, Boruto !

            Sasuke : *étonné* Un rayon de lumière ? Impossible, ça ne peut venir que de ... *regarde au loin derrière lui et remarque Heyashi se relever* Alors tu es encore en vie, comment as-tu fait ?

            Heyashi : *essoufflé* Cette enfoiré de Shiro, il m'a sous-estimé, je lui avais pourtant bien prévenu que je n'allais pas mourir. *s'adresse aux protagonistes* J'imagine que vous devez être surpris de me voir vivant, non ?

            Boruto : *irrité* Nom de dieu, comment se fait-il que tu sois encore en vie, hein ? Je pensais que Shiro s'était sacrifié afin de te sceller ou alors ai-je raté quelque chose ?

            Heyashi : *sourit* Humph, "L'emprisonnement des Morts" est un jutsu bien complexe, c'est en effet une technique dont on ne peut survivre si on l'est attrapé. Mais il existe quelques failles, ou je préférerai dire quelques détours. C'est simple, si on parvient à faire en sorte d'échanger son âme avec une autre chose, alors on peut survivre, mais par conséquent cette chose sacrifiée est perdue à tout jamais. *soupire* Et là malheureusement j'ai du faire un énorme sacrifice, mon Œil de Benzaiten a été scellé à ma place.

            Boruto : Je vois, c'est donc ça. Mais si je te suis bien, alors ça veut aussi dire que tu n'as pas plus ton pouvoir me permettant de voir dans le futur ? Si c'est bien le cas, alors nous pourrons enfin te vaincre une bonne fois pour toutes !

            Heyashi : En effet, je ne possède plus ce pouvoir, du moins pour l'instant. Car tu sembles oublier une chose, mon cher Boruto ... *s'élance rapidement vers ce dernier* Il y a un autre Uzumaki ici qui a aussi éveillé en partie l’œil de Benzaiten, cette personne c'est toi, Boruto et donc je n'ai qu'à me servir directement comme dans un restaurant !

 

 

 

Ayant prit tout le monde de vitesse, Heyashi se dirigeait droit vers Boruto pour lui voler son Oeil de Benzaiten et ainsi redevenir le combattant invincible qu'il était avant l'intervention de Takeshi. Mais alors que la voie lui était libre, il se cogna finalement à un dernier obstacle ou plutôt ce fut ce fameux obstacle qui vint le cogner. Et cet obstacle était nul autre que Naruto, ce dernier pu se réveiller au dernier moment pour protéger son fils, en assénant un violent punch du droit en plein dans la face d'Heyashi qui se retrouva propulser à une trentaine de mètres en arrière.

 

            Naruto : Désolé, mais le service est fermé. Je n'ai aucune intention de te laisser mon fils, tu peux définitivement oublier l’œil de Benzaiten. Désormais il ne nous reste plus qu'à te sceller avec le "Chibaku Tensei", j'imagine que l'on aura beaucoup moins de mal maintenant que tu n'es plus autant invincible qu'avant.

            Heyashi : *contrarié* Maudit sois-tu, Naruto Uzumaki. Peu importe, contrairement à vous, il me reste encore une grande quantité de chakra Senjutsu pour vous vaincre avec une autre attaque. *s'apprête à exécuter des mudras* Ce combat a beaucoup trop duré alors je vais y mettre un terme maintenant ... *ressent soudainement une immense douleur traversait tout son corps* Que m'arrive-t-il, bon sang ?!

            Sasuke : *analyse l'ennemi avec son Rinnegan* Je peux le voir, le chakra d'Hashirama Senju est entrain de déborder en toi, à ce rythme-là, tu en perdras totalement le contrôle. En tout cas, ton corps risque d'en subir les dégâts, ce qui semble être déjà le cas.

            Naruto : On ne joue pas avec le Senjutsu comme ça, il faut beaucoup d'entraînement pour savoir contenir du Senjutsu et le contrôler sans en payer le prix. Tu as été trop gourmand et te voilà maintenant à en subir les conséquences, que vas-tu faire ?

            Heyashi : *se parle intérieurement* Maudit chakra Senjutsu, me voilà dans une situation totalement imprévue, que dois-je faire ? *sent de plus en plus ses muscles lui faire mal* Bordel, cette situation ne peut pas durer, je dois trouver une solution et vite. *voit ses bras grossir et devenir vert* Qu'est-ce qui m'arrive ? *crie* AHHHHHHHH !

 

 

 

Perdant de plus en plus le contrôle sur le flux de chakra Senjutsu débordant en lui, Heyashi ou plus précisément son corps finit par craquer. Sous couvert de ses cris de douleur, son corps grossissait énormément à vue d’œil, surtout ses bras et son ventre, sa couleur de peau changeait aussi pour se rapprocher de la couleur du bois. Plus les secondes passaient et plus son corps continuait de grossir, en plus de cela des flux de chakra émanait de lui, des branches d'arbres commençaient même à pousser sur lui.

 

            Boruto : *impressionné* Qu'est-ce que c'est que ça ? Cette quantité de chakra est énorme !

            Naruto : Ne t'approche pas, Boruto ! *se place devant son fils* J'ai un mauvais pressentiment, on doit trouver un moyen de le sceller pendant qu'il est vulnérable, es-tu prêt, Sasuke ?

            Sasuke : *s'élance vers Heyashi* Ne perdons pas de temps, allons-y, maintenant !

            Heyashi : *apperçoit Naruto et Sasuke foncer droit sur lui* Impossible ... Cela ne peut pas se finir comme ça ... Je refuse, je refuse, je refuse, je refuse, JE REFUSE !!!!! *serre ses poings et crie de toutes ses forces* NE ME SOUS-ESTIMEZ PAS MA HAINE, MISÉRABLES NINJA !!!!

 

 

 

Alors que Naruto et Sasuke étaient sur le point d'avoir Heyashi avec le "Chibaku Tensei", ce dernier n'abdiqua pas du tout, bien au contraire, il alla jusqu'à surprendre ses adversaires. En effet, si tout semblait perdu pour lui, il montra toute sa détermination et sa haine envers les ninjas en arrivant à reprendre petit-à-petit le contrôle sur son corps. Si son corps avait déjà atteint les cinquantaines de mètres de hauteurs et que la quantité de chakra autours de lui était immense, il parvint à faire en sorte de rétrécir jusqu'à retrouver sa taille normale, non sans problèmes. Même le chakra se mit à totalement l'entouré au point de le masquer aux yeux de ses adversaires, parlant justement de ses adversaires qui eux ne s'arrêtèrent et continuèrent d'avancer vers Heyashi.

 

            Naruto : *remarque de la lumière émaner du corps d'Heyashi* Bon sang, que se passe-t-il ? Cette immense quantité de chakra, cela n'annonce rien de bon, oh que non. *arrive enfin à moins d'un mètre d'Heyashi* J'y suis, on peut le faire, non, on va le faire !

            Heyashi : *soupire* Humph, Tu ne crois pas si bien dire, Naruto ...

            Naruto : *déconcerté* Qu'est-ce que ... *reçoit violemment un coup qui l'envoya valser à une trentaines de mètres en arrière*

            Sasuke : *surpris* Oy, Naruto, que s'est-il passé ?! *reçoit à son tour un coup qui le propulsa aux côtés de Naruto*

            Sarada : *inquiète* Septième du nom, Papa ! *se tourne vers Heyashi* Mais qui est ce type, bon sang ?!

            Boruto : *transpire de plus en plus* Aucune idée, mais je le sens mal. En tout cas, on est loin d'être sorti de l'auberge.

 

 

 

Et Boruto avait tout à fait raison, car dès la seconde qui suivit, Heyashi se dévoila face à eux avec une sorte de nouvelle forme le plaçant à un niveau encore au-dessus. Que ce soit ses cheveux qui avaient viré du rouge au gris, ou son corps devenu un peu plus maigre et il semblait même avoir rajeuni. On pouvait même noter des sortes de tatouages tribales rouges en rapport avec le Senjutsu présents au niveau de ses bras, autour de ses yeux et sur son torse.

 

            Heyashi : *inspire et expire* C'est donc ça, le paroxysme de la combinaison Senju et Uzumaki, quelle pouvoir sublime. *se tourne vers Boruto* Je n'ai désormais plus besoin de ton pouvoir, contentes-toi juste de mourir.

 

 

 

A partir de ce moment-là, tout ce qui allait suivre, était tout simplement une démonstration de la force désormais incroyable d'Heyashi. Ce dernier avait vu ses capacités physiques être amplifiées et il le démontra par le biais d'une vitesse quasi-égale à celle des légendaires Quatrième et Deuxième Hokage.

En moins d'une seconde, il parvint à se déplacer en face de Boruto et eut tout le champ libre pour attraper celui-ci par le cul afin de l'étrangler à mort.

Voyant son camarade se faire étrangler sous ses yeux, Shikadai essaya d'intervenir avec sa technique des ombres en essayant d’immobiliser l'ennemi mais sans résultat.

 

            Shikadai : Merde, mes ombres ne sont plus aussi puissantes après avoir passé tout mon chakra à Shiro. Qu'allons-nous pouvoir faire ?

            Naruto : *apparaît dans le dos d'Heyashi* Ne pas abandonner, voilà quoi faire ! *se transforme en mode KCM et rallonge son bras gauche pour saisir son fils et le poser au loin* Je ne te laisserai tuer aucun de subalternes, je suis le Hokage après tout ! *reçoit un punch du droit de la part d'Heyashi en plein milieu de l'adomen* Il est rapide, je n'arrive pas à croire qu'il ait réussi à contrôler une aussi grande quantité de chakra Senjutsu. Mais que pourras-tu faire contre ça, hein ? *utilise le chakra de Kurama pour se créer 2 bras afin de saisir et immobiliser l'ennemi avec* Il est à toi, vas-y, Sasuke !

            Sasuke : *se dévoile dans les airs* Compris, à moi d'agir. *use de son Susanô pour lancer une flèche Amaterasu*

 

 

 

Etant immobilisé par Naruto, Heyashi n'avait aucun moyen d'éviter l'attaque de Sasuke et donc cela semblait bien être la fin pour lui. Et les choses se déroulèrent de cette façon, il se fit transpercer par la flèche Amaterasu et par conséquent, la voie était libre pour Naruto et Sasuke pour utiliser le "Chibaku Tensei".

Sauf qu'au moment où Naruto retira ses deux mains qui bloquaient Heyashi, il se rendit compte que ce dernier avait disparu sans laisser la moindre trace.

 

            Naruto : *stupéfié* Quoi ?! Où est-il ? *aperçoit finalement Heyashi dans les airs derrière Sasuke entrain d'empaler ce dernier au niveau du cœur avec sa main gauche* Impossible ... *surpris* SASUKE !!!!!

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yo !

On approche de plus en plus de la fin, et c'est pas de chapitre 18 qui va ralentir le rythme, oh que non.

En tout cas l'histoire continue avec ce nouveau chapitre que j'ai nommé "Ici et maintenant".

 

 

 

 

Alors que la situation était déjà assez problématique, la voilà maintenant encore plus avec Heyashi ayant une maîtrise totale de son Senjutsu. Maîtrise tellement parfaite qu'il avait fait l'exploit de prendre Naruto et Sasuke de vitesse, et surtout réussir à se mettre derrière ce dernier et l'empaler au niveau du cœur.

 

            Sarada : *stupéfiée* PAPA !!!!! *fonce vers son père*

            Naruto : *stoppe Sarada en la mettant KO avec une tape sur la nuque* Désolé, mais restes calme s'il te plait. *frustré* Que dois-je faire ? Je suis le Hokage, je dois trouver une solution. 

            Heyashi : Et un de mort, il ne reste plus qu'un autre à tuer, prépares-toi, Naruto. *voit le corps de Sasuke disparaître* Que se passe-t-il ?

            Sasuke : *apparaît dans le dos d'Heyashi* Tu ne crois pas si bien dire, je ne suis pas du genre à me faire tuer aussi facilement.

 

 

 

Ne perdant pas de temps, Sasuke profita de l'effet de surprise pour tenter d'attaquer l'ennemi avec un Chidori mais c'était évidemment sans compter sur ce dernier qui sans même se retourner, parvint à saisir le Chidori avec sa main droite. Et de sa main gauche, il créa une lame de lumière avec laquelle il tenta de décapiter l'Uchiha, mais Sasuke se sauva grâce à la technique de substitution d'avant d'aller se poser aux côtés de Naruto et des autres.

 

            Heyashi : Humph, tu es vraiment coriace, Sasuke Uchiha. Je pensais pourtant t'avoir tué, non, c'était vraiment le cas.

            Sasuke : *ferme son œil droit correspondant à son Rinnegan* C'était bien le cas, sauf que j'ai décidé de changer la réalité.

            Naruto : *surpris* Attends, Sasuke, ne me dis pas que tu as utilisé "Izanagi" ? Tu as définitivement sacrifié ton Rinnegan ?

            Sasuke : Nul besoin de t'inquiéter, mon Rinnegan est beaucoup plus puissant qu'un simple Sharingan. Par conséquent, en utilisant "Izanagi", je n'ai plus à sacrifier mon œil, il devient juste inutilisable pendant un long moment équivalent à plusieurs jours. *essoufflé* Et pour être honnête, j'ai utilisé une grande partie de mon chakra, donc je crains que ça ne soit plus possible pour moi d'utiliser le "Chibaku Tensei".

            Heyashi : Vous semblez être dans une situation assez problématique, dans ce cas, si vous le voulez bien alors je vais vous permettre de dormir ... *crée une trentaine de lames de lumière tout autour de lui* Oui, de dormir pour l'éternité. 

            Naruto : *réfléchit* Que dois-je faire ? Je dois trouver une solution, mais quoi ?

            Boruto : *se met devant son père* Ne pas abandonner ! *résolu* Je ne compte pas perdre de nouveau, et puis j'ai fait une promesse. *lance un regard à Natsume qui semblait inquiète et désespérée* Non, il ne s'agit pas que de ça. *lève la tête* En tant que ninja, je ne peux pas perdre face à un type comme lui !

            Heyashi : *applaudit* Quelle belle détermination, Boruto ! Mais ... *lance ses lames de lumières en arborant un air froid et sérieux* En vous voyant agir de la sorte, cela me donne envie de vomir. Je ne vous permettrai pas de survivre, vous ne le méritez pas, aucun ninja ne le mérite !

 

 

 

Les secondes passaient et la situation n'était pas partie pour s'améliorer, que ça soit Heyashi qui ne se fit pas attendre pour lancer son attaque avec ses vingtaines de lames de lumières. Tandis que du côté de nos protagonistes, nous retrouvions Naruto qui semblait résolu, mais qu'avait-il en tête ?

En un lapse de temps, il repassa directement en KCM et parvint à contrer toutes les lames de lumières avec des cinquantaines de bras crées à partir du chakra de Kurama.

 

            Naruto : *déterminé* Non mais regardez-moi, je me fais dépasser par mon propre fils, ma fierté en prend un gros coup. Je suis Naruto Uzumaki, le Septième Hokage du village de Konoha, c'est mon devoir de montrer le chemin aux jeunes générations et non le contraire. Heyashi Uzumaki, je ne connais pas les raisons de ta haine, mais je vais te dire qu'une seule chose. C'est que je n'ai aucunement l'intention de te laisser briser cette paix que nous avions tant galéré à installer !

            Heyashi : Humph, préserver la paix, dis-tu ? Qu'est-ce que réellement la paix ? Il y a fort longtemps, ce mot ne voulait rien dire. En tant que ninja et Kage, penses-tu réellement que ce système des ninjas méritent une paix ? Combien de personnes sont morts à cause de vos stupides guerres ? *se remémore des scènes de son enfance où son village se faisait attaquer et piller* J'ai tout perdu à cause de vos guerres, je me suis alors juré de vous faire payer pour tout vos crimes. Qu'avez-vous à dire à toutes les victimes de vos guerres ? Rien du tout. *crie* Alors ne viens surtout pas me parler de paix, maudit ninja !

            Naruto : Je suis conscient de tout le mal causé par les précédentes guerres, en tant que Kage je ne peux que m'en vouloir. Mais qu'est-ce que je peux y faire ? Je ne peux pas modifier le passé, cependant je peux encore changer l'avenir. En l'honneur de toutes les victimes, je ferai en sorte que ce monde ne connaisse plus jamais de telles guerres !

            Heyashi : *rit* Un but honorable, mais ... *créer de nouveau plusieurs lames de lumières et les lance vers Naruto* Si je n'avais pas vu mes parents ainsi que tous mes proches mourir devant mes yeux, alors je te suivrai sans hésiter, ce qui n'est pas le cas !

            Boruto : *apparaît en face d'Heyashi et lui assène une droite en plein visage* Alors tu peux comprendre que tout comme toi, moi aussi je n'ai évidemment pas envie de voir ni mon père, ni mes amis, mourir sous mes yeux ! *reçoit en retour un coup de poing de la part d'Heyashi qui le met à terre*

            Heyashi : Et toi, tu peux comprendre que j'ai envie de me venger de ces personnes qui m'ont tout prit, n'est-ce pas ? *voit Boruto se relever* Humph, tu ne sembles pas prêt à abandonner, mais voyons voir combien de temps tiendra cette détermination. *se prépare à attaquer Boruto avec une lame de lumière*

            Naruto : *apparaît à son tour en face de l'ennemi et lui assène un Rasengan à bout portant* Ne m'oublies pas, c'est moi que tu dois tuer afin d'accomplir ta vengeance, c'est moi le Kage et le soi-disant pilier de ce monde !

 

 

 

A partir de ce moment-là, le combat entra dans une nouvelle phase, où aucun camp ne semblait prêt à abdiquer, une nouvelle bataille allait ainsi débuter. Nous y retrouvions d'abord Heyashi qui en voyons que ses adversaires ne tombaient toujours pas, s'énerva de plus en plus au point que limite sa rage ainsi que sa haine prenaient petit à petit le dessus sur son esprit. Etant devenu limite une bête enragé, il fit démonstration de sa super vitesse en se déplaçant instantanément en face de Naruto, et alla même jusqu'à asséner à ce dernier un puissant uppercut en plein menton.

Mais le Septième Hokage n'abdiqua pas pour autant, et contra immédiatement avec un coup de pied en plein dans les côtes de l'ennemi qui l'envoya valser en arrière. Et Naruto ne s'arrêta pas là, il enchaîna ensuite avec une charge sur son adversaire mais c'était sans compter sur ce dernier qui le prit totalement de vitesse au point de réussir à empaler notre Hokage avec une lame de lumière au niveau du bas ventre. Heureusement pour Naruto, il avait réussi à arrêter à temps lame avant qu'elle ne le transperce en la stoppant avec deux bras qu'il avait crée avec le chakra de Kurama. Et derrière ce fut Boruto qui en profita pour s'inviter à la danse et donner un coup de pied dans la face d'Heyashi qui se retrouva de nouveau propulsé en arrière.

 

Et le combat continua sans pause, les deux camps continuaient de s'affronter via le taijutsu et un peu de ninjutsu. Même si l'un venait à prendre le dessus sur l'autre, l'autre en question se relevait sans cesse avec une détermination sans faille. Et cela durait, et finalement une dizaine de minutes s'étaient écroulées et aucun ne semblait vouloir abandonner, ils étaient encore debout malgré une fatigue se voyant très bien et pleins de petites blessures. Sauf pour Heyashi qui grâce aux cellules d'Hashirama, pouvait encore se soigner mais bien plus, il avait encore une quantité de chakra suffisante pour enchaîner avec une grosse attaque, il s'élança alors dans les airs afin d'exécuter son "Senpo - Larmes Divines".

 

            Naruto : *essoufflé* Mince, je commence à être épuisé. S'il faut bloquer une telle attaque, je ne serai plus en mesure de continuer le combat. *réfléchit* Allez, il faut que je trouve quelque chose, il doit bien avoir un point faible à exploiter, il a donc vraiment un chakra illimité ?

            Boruto : Chakra illimité ? Comment faire ? *a une illumination* Ah !

            Naruto : *curieux* Mais que marmottes-tu, Boruto ?

            Boruto : *tend son poing à son père* On peut le faire, Papa. *sourit* Ne t'inquiètes pas, j'ai un plan, je sais comment le vaincre.

            Naruto : *déconcerté* Boruto ... *sourit à son tour* C'est bien la première fois que je te vois agir comme ça, je ne peux qu'être fier de toi, en tant tant qu'Hokage mais surtout en tant que père. *tend lui aussi son poing à son fils pour lui faire un check* J'imagine que je n'ai pas besoin de te demander ce que c'est, je te fais confiance. Dans ce cas, je vais créer une ouverture et ensuite ça sera à toi de jouer.

            Boruto : *se remémore des scènes de l'ancien examen des Chunins où il avait triché et que son père lui avait retiré son bandeau de ninja* Merci, après t'avoir autant déçu, je n'ai pas le droit de nouveau à l'erreur. Je suis un ninja, j'ai promis que je ne laisserai personne mourir et je ne reviens jamais sur mes paroles, tel est mon nindo !

            Naruto : *nostalgique en se revoyant jeune à travers son fils* Humph, la vie est un éternel recommencement. *relâche son chakra* Assez perdu de temps comme ça, allons-y, Boruto !

            Heyashi : *aperçoit ses adversaires se préparer à passer à l'attaque* Misérables, comptez-vous abandonner ?! *accélère ses mudras afin de lancer plus vite son jutsu* Il est temps d'en finir avec tout ça, mourrez pour de bon !

 

 

 

En accélérant ses mouvements, Heyashi fut finalement le plus rapide à attaquer. Avant même que Naruto ne puisse agir, il put exécuter son "Senpo - Larmes Divines", ce qui signifiait sa victoire car personne ne pouvait le stopper. Tout semblait alors perdu, du moins pendant un court instant, car alors que personne ne s'y attendait, une lumière d'espoir apparu de nulle part. En effet, Heyashi fut empalé par un katana dans le dos, action qui annula la technique de ce dernier.

 

            Heyashi : *surpris* Quoi ?! Qui a fait ça ?!

            Homme mystérieux : *rit* On dirait bien que j'ai visé dans le mile, héhé.

            Boruto : *étonné* Oh, pour une surprise ça en est une. Que fais-tu là, le vieux Zanzô ?

            Zanzô : *sourit* Yo, Je suis venu sauvé ma petite-fille. *s'adresse à Natsume* Désolé, Natsume, je suis arrivé en retard. J'avais quelque chose à faire à Suna, mais c'est bon, je suis enfin là.

            Heyashi : *retire le katana de son corps* Cela ne va pas se finir comme vous le voulez, je ne le permettrai pas ! *ressent subitement une forte douleur à la tête et au ventre qui le met à terre* Qu'est-ce que c'est que ce bordel ?!!! *crie de colère* Que m'avez-vous fait, enfoirés ?!!!!

            Zanzô : *sérieux* Tu croyais sérieusement que j'allais venir les mains vides ? Humph, saches que la lame de ce katana était imprégnée d'un puissant poison mortel. Le fameux poison reconnu du village de Suna dont même Sasori des sables rouges en faisait l'usage. Mais bon, si j'ai bien suivi alors ton métabolisme devrait être capable de totalement éradiquer le poison. Cependant vu la forte dose du poison, cela devrait prendre un petit bout de temps, je dirai 5 minutes. 5 minutes durant lesquelles tu seras plus que vulnérable, ça en est fini de toi, Aizawa ! *s'adresse à Boruto* Maintenant c'est à toi de mettre de un terme à tout ça, BORUTO !!

            Heyashi : *pète de plus en plus les plombs* Espèce d'enflures, je refuse de perdre, je refuse, JE REFUSE !!! *aperçoit Boruto apparaître en face de lui* Encore toi ... Boruto ! *crie* Mais quand vas-tu abdiquer une bonne fois pour toutes ?!!!!

            Boruto : *déterminé* Merci, vieux Zanzô, tu peux compter sur moi. *s'adresse à Heyashi en le regardant droit dans les yeux avec un air sérieux* Mets-toi bien ça dans le crane, même à moitié-mort, je n'abandonnerai jamais. Cette histoire ... *repense à tout le chemin parcouru depuis sa rencontre avec Natsume* Je vais y mettre un terme ici et maintenant ! 

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonne suite dans l'ensemble. Le tout est bien géré, et j'ai eu droit à des surprises. L'utilisation du Shiki Fujin en fut une et pas des moindres, et c'est pourtant logique qu'un Uzumaki la sorte. Le point qui m'a laissé perplexe cependant, c'est l'explication de la survie de Heyashi. Il sacrifie une technique ou plutôt un dojutsu à la place d'une âme, ce n'est pas équivalent. J'ai toujours vu cette technique de donner absolument une vie pour une vie. Qu'il ait pu sacrifier l'oeil de Benzaiten est un peu bancal. Après, j'ai bien aimé le fait que les deux yeux de benzaiten s'annulent. ^^

 

Le combat en soi, fut bien décrit, c'est l'essentiel, même si je trouve qu'il ressemblait dans le style et l'intensité à celui avec Madara Rikudou. Des monstres des deux côtés qui envoient des techniques de l'ordre du divin. Ce n'est pas ce que j'aime le plus. Et Heyashi qui revient à chaque fois avec un nouveau pouvoir xD.

 

M'enfin la conclusion est géniale, puisque là tu me surprends avec Zanzo. Ce combat va-t-il arriver à son terme ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonne suite dans l'ensemble. Le tout est bien géré, et j'ai eu droit à des surprises. L'utilisation du Shiki Fujin en fut une et pas des moindres, et c'est pourtant logique qu'un Uzumaki la sorte. Le point qui m'a laissé perplexe cependant, c'est l'explication de la survie de Heyashi. Il sacrifie une technique ou plutôt un dojutsu à la place d'une âme, ce n'est pas équivalent. J'ai toujours vu cette technique de donner absolument une vie pour une vie. Qu'il ait pu sacrifier l'oeil de Benzaiten est un peu bancal. Après, j'ai bien aimé le fait que les deux yeux de benzaiten s'annulent. ^^

 

Pour la petite incohérence concernant la survie d'Heyashi après s'être fait avoir par le Shiki Fujin, en vrai mon explication c'est que ce dernier connait cette technique très bien, étant de base un Uzumaki ayant quand même vécu des longues années. J'ai peut-être oublié de situer les choses, mais Heyashi est né bien avant la première grande guerre ninja, soit la fin de l'ère d'Hashirama. De ce fait, Heyashi en a vu des choses, des techniques, au cours de sa très longue vie, il a même apprit un moyen de survivre au Shiki Fujin.

Après ça peut poser problème que soit ses yeux qu'il sacrifie alors que ce n'est pas équivalent à sa vie. Mais disons que ce dernier est tellement puissant, qu'il a contourner cette règle, du moins je le vois comme ça. Et puis je voulais faire en sorte de me débarrasser des yeux de Benzaiten bien trop cheatés, et c'était le seul moyen assez logique, enfin je pense  9_9

J'espère que cette pseudo-explication va passer  9_9 (On me dit que non  ;D ... ) 

 

Sinon merci de donner ton avis (même de relever les petites incohérences que j'ai pu faire), ça fait zizir  ;) ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yo les gens !

On arrive à la fin de l'arc avec ce nouveau chapitre 19, le prochain sera justement celui qui conclura cette histoire.

Du coup voici l'avant-dernier chapitre, il se nomme "ninja".

 

 

 

 

 

La bataille semblait arriver à son terme, avec Heyashi ayant été neutralisé et mis à terre par le poison concocté par Zanzô qui en profita pour refaire son apparition après avoir disparu sans laisser de trace. Désormais la voie était totalement libre pour Boruto qui ne se fit pas attendre pour en profiter, qui allait remporter ce dernier duel ?

 

            Heyashi : Mettre un terme à tout ceci, dis-tu ? *s'énerve encore plus* Sale gamin, sais-tu au moins ce que j'ai pu ressentir ? Sais-tu au moins ce que ça fait que de voir tes parents et tes amis mourir devant tes yeux sans que tu ne puisses y faire quelque chose ? Hein ?! Non ! Tu n'en sais rien ! Alors tu n'as aucun droit de dire que tu veux mettre un terme à cette histoire.

            Boruto : Evidemment que je ne sais rien de ce que t'as pu vivre, et honnêtement je ne pense pas pouvoir te comprendre sans avoir connu cette même souffrance. Cependant c'est pour ça que je me bats, pour justement ne pas connaitre cette même souffrance. Et puis je ne te suis pas, tu dis avoir souffert de la perte de tes proches mais pourtant tu tiens à faire subir la même chose à d'autres, en tuant les ninjas, ton cas se répétera à travers d'autres personnes. Est-ce vraiment ce que tu veux ?

            Heyashi : Ce que je veux ? *rit* HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA, oui, tu as raison ... *arbore un sourire* C'est exactement ce que je veux ... *crée malgré le poison plusieurs lames de lumières* Faire subir à ce monde ce que j'ai vécu, leur faire comprendre leurs crimes ! *balance ses lames sur Boruto et voit ce dernier se les prendre de plein fouet* HAHAHAHAHAHAHA, réponse en paix, maudit gamin ... *aperçoit le corps de Boruto disparaître sous un nuage de fumée* Impossible, un clone ? Où est donc le vrai ...

            Boruto : *se dévoile dans les airs entrain de tomber vers Heyashi* Je suis là, enfoiré. *se prépare à faire usage du Multi-Clonage* J'arrive !

 

 

 

Bien décidé à se débarrasser du genin plus que coriace, Heyashi alla jusqu'à créer de plus en plus de lames de lumière non-stop et les envoie à chaque fois sur Boruto. Mais celui-ci ne se laissait absolument pas faire, il trouva un moyen de se faire face aux attaques ennemies en créant des clones qui se placèrent devant lui afin de servir de bouclier, et à chaque fois qu'un clone se faisait avoir, il créait un nouveau qui reprit la place  de bouclier du clone vaincu et ainsi de suite.

 

Cela permis à Boruto d'arriver juste au-dessus de son adversaire sain et sauve, même si cette stratégie lui avait coûté énormément de chakra, il était ainsi obligé de vite en finir avant d'en être totalement à court. Cependant du côté d'Heyashi, ce dernier était tout aussi malin et parvint à piéger notre protagoniste. En effet, si Boruto pensait avoir éviter toutes les lames de lumières, il fut surpris de voir que la dernière qu'il venait d'esquiver cachait derrière elle une autre lame plus fine donc moins visible, mais tout aussi puissante. Et évidemment, il n'avait pas le temps de l'éviter, elle était bien trop rapide.

 

            Boruto : *embêté* Mince, je ne l'avais pas vu, comment pourrai-je l'esquiver ? Comment ...

            Heyashi : *sourit* Cette fois-ci c'est la fin, même ta détermination ne pourra te sauver, adieu !

            Naruto : *s'interpose à temps pour se prendre la lame à la place de son fils* Tu ne crois pas si bien dire, Heyashi. *s'adresse à Boruto* Ca va aller, Boruto ? Je compte sur toi pour en finir avec lui, compris ?

            Boruto : *surpris* Papa ! Pourquoi as-tu fait ça ?!

            Naruto : *sourit* Je te l'ai dit, non ? Désormais je suis un père fier, fier de voir son fils devenir un véritable ninja. Alors ne me déçois pas, fonçe, Boruto ! *disparaît en laissant le champ libre à son fils*

            Boruto : *se ressaisit* Papa ... Ouais, tu as raison. *déterminé* Tu peux compter sur moi, je vais le faire !

 

 

 

Voyant Boruto ne toujours pas abandonner et continuer de se battre malgré tout, et même en l'observant atterrir en face de lui, Heyashi commençait petit à petit à avoir des doutes. Allait-il vraiment gagner ? Pouvait-il gagner ? Était-il entrain de perdre face à un gamin ? Tant de questions qui lui hantaient l'esprit, à tel point qu'il avait complètement arrêter de réfléchir, il agissait par pur colère.

Dans sa colère, il tenta de charger une sorte de rayon de lumière afin de désintégrer totalement Boruto une bois pour toutes. Mais c'était évidemment sans compter sur ce dernier qui n'allait pas rester à ne rien faire, non bien au contraire, il ne se contenta pas de regarder, il passa à l'action. Pour cela, il arriva à temps à asséner une droite en plein milieu du visage de son adversaire qui se retrouva avec le nez en sang et son rayon de lumière annulée par la même occasion.

 

            Boruto : *sérieux* Tu croyais vraiment que je vais me contenter de te regarder faire ? Ne me sous-estimes pas, enfoiré ! *ferme les yeux et se concentre* Peu importe, je dois le faire, je dois réussir, c'est ma dernière chance ...

            Heyashi : Espèce de ... *n'arrive plus à bouger correctement à cause des effets du poison de Zanzô* Merde, si seulement je n'avais pas ce maudit poison. *transpire de plus en plus* Je ne peux pas y croire, non, je ne veux pas y croire. Je peux gagner, non, je dois gagner ! *essaie de nouveau charger son rayon de lumière*

            Boruto : *prend son souffle* Je pense que c'est bon, je peux le faire. *ouvre les yeux* C'est parti !

 

 

 

Alors qu'Heyashi s'apprêtait enfin à lancer son rayon de lumière, il se fit avoir au dernier moment au niveau du torse par un "Poing Souple" de la part de Boruto. Et ce dernier ne s'arrêta pas là, une fois son premier coup réussi, il enchaîna avec d'autres "Poing Souple" successifs pendant un moment sans s'arrêter. Ce fut finalement après une minute, qu'il s'arrêta et asséna un dernier coup qui envoya valser Heyashi à une dizaine de mètres en arrière.

Malheureusement pour Boruto, Heyashi parvint à se relever comme si de rien n'était.

 

            Heyashi : *arrive à bouger ses membres avec succès* Je vois. *rit* HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA, c'était donc ça ton attaque, Boruto ? *aperçoit Boruto tomber à terre totalement épuisé* Désolé, mais on dirait bien c'est moi qui ai remporté la victoire. *se prépare à créer une dernière lame de lumière pour tuer Boruto* Tu sembles être arriver à tes limites, il était temps. Mais bon, je dois avouer que tu auras été un adversaire redoutable pour un genin, ta détermination est incroyable. Peut-être bien que je ferrai de toi ma marionnette une fois t'avoir ramené à la vie avec mon sang, oui, ça sera pas mal. En attendant, tu vas devoir mourir pour un petit moment ... *essaie de créer sa lame de lumière en vain* Qu'est-ce qui m'arrive ? *tente encore en vain* Pourquoi ça ne marche pas ? Pourquoi je n'arrive plus à utiliser mon chakra ?

            Boruto : *ricane* Tu ne l'as toujours pas remarqué, hein ?

            Heyashi : *curieux* Comment ça ? Remarquer quoi ? *surpris* Impossible, c'est donc ça. Toi, tu as réussi à désactiver le flux de mon chakra ou du moins à le dérégler ! Comment as-tu pu faire ça ? Ah je comprends tout, ces "Poings Souples", ce n'étaient donc pas des simples attaques, tu cherchais en réalité à viser mes tenketsu ! Mais comment as-tu pu faire ça sans Byakugan ?

            Boruto : Humph, tu as vu juste. C'est uniquement grâce aux longues sessions d'entraînement toujours aussi dures de grand-père et de tante Hanabi, que j'ai finis par apprendre où se situent les différents Tenketsu. Je me suis tellement pris de fois ce genre d'attaques que mon cerveau a mémorisé les différents endroits où ils me touchaient à chaque fois, c'est aussi simple que ça. De ce fait nul besoin d'un Byakugan, ma mémoire et mon sang de Hyuga me suffisent largement. *se rappelle le moment où son père réfléchissait à un moyen de vaincre Heyashi* A ce moment-là, mon père disait que tu avais un chakra illimité, donc j'ai immédiatement pensé à un moyen d'annuler ce chakra illimité d'où l'idée de bloquer les tenketsu.

            Heyashi : *soupire* Je dois avouer que tu es très malin pour un simple genin, ce qui me conforte encore plus dans l'idée de faire de toi ma prochaine marionnette, Boruto. *se rapproche de Boruto* Mais permets-moi de t'éclaircir sur un certain point, je n'ai pas besoin de chakra et de ninjutsu pour te vaincre, le taijutsu me suffira largement. Et puis penses-tu être encore capable de me contrer ? Malheureusement non, tu as eu une bonne idée mais cela n'aura pas changé ton destin.

            Boruto : *sourit* Tu n'as pas tort, tu peux encore te battre avec le taijutsu. Mais avant que tu ne me tues, laisse-moi te poser une dernière question. Quel futur vois-tu en me moment-même ?

            Heyashi : *sourit à son tour* Humph, quel futur ? Je n'en vois qu'un seul et c'est celui-là. *se met devant Boruto et lui assène un puissant coup de poing dont le choc balaya les alentours* Ce futur où toi ainsi que tous les ninjas mourront de mes mains ! *se retourne avant de voir le corps de Boruto exploser sous un nuage de fumée* Quoi ?! Pas possible ... *surpris* Encore un clone ?!

            Boruto : *apparaît dans le dos d'Heyashi* Moi aussi, je n'en vois qu'un seul et c'est celui-là. *assène un dernier et puissant Rasengan à bout portant à Heyashi qui se retrouva propulser au loin* Ce futur où aucun de mes amis n'aurait à mourir, et où les enfoirés comme toi n'existent plus !

 

 

 

Même après avoir reçu une telle attaque, Heyashi ne fut pas KO pour autant. Loin de là, il se releva de nouveau et cette fois-ci il semblait totalement furieux et hors de lui au point qu'il l'avait limite perdu l'esprit.

 

            Heyashi : Ne criez pas victoire trop tôt, maudit ninja ! *essaie de concentrer tout son chakra au niveau de sa poitrine sous la forme d'une boule de lumière* Quitte à mourir, je vais tous vous emporter avec moi en enfer, vous allez tous payer pour vos crimes !!!!

            Zanzô : *embêté* C'est donc vraiment un coriace, lui aussi. On dirait bien que les effets du poison perdent en puissance, il est vraiment incroyable, ce type. Comment allons-nous faire ?

            Heyashi : *rit comme un fou* HAHAHAHAHAHAHAHAHAHA, on va tous mourir, enfoirés ! *voit son corps devenir marron et ses membres se transformer en branches* Quoi ?! Que m'arrive-t-il, bordel ?! *crie en voyant son corps entrain de devenir un arbre* BORDEL !!!!!!!!

            Naruto : *observe la situation de loin* Il semblerait que tu es allé bien trop loin, tu reste un humain, tu as des limites et tu les as malheureusement pour toi dépassé. Tu es devenu totalement instable et pourtant pour contrôler le chakra senjutsu d'Hashirama ou du chakra Senjutsu tout court, il faut être calme spirituellement parlant, ce qui n'est plus ton cas.

            Heyashi : *désespéré* Merde, merde, merde ! *continue sa mutation en arbre* Je ne peux pas finir comme ça, NON !!!!!

            Naruto : *se parle intérieurement* Tu n'es plus en mesure de contrôler tout ce chakra, c'est la fin pour toi, Heyashi Uzumaki.

            Heyashi : *crie de colère* JE REFUSE DE PERDRE, JE DOIS VOUS TUER, VOUS TUER, TUER, TUE ... TU ... T ... *devient complètement un immense arbre*

 

 

Et ce fut ainsi qu'Heyashi Uzumaki perdit son combat et son plan de vengeance se termina là avec lui perdant sa conscience et devenant un arbre pour l'éternité. Des pas se faisaient entendre devant ce fameux arbre, il s'agissait là de Boruto qui se contentait jusqu'à de tout observer en silence.

 

            Boruto : Désormais tu peux le voir, ce futur dont je t'ai parlé. *regarde le ciel* Je l'ai fait, j'ai tenu ma promesse ... *s'évanouie après avoir utilisé tout son chakra*

            Naruto : *apparaît in extremis aux côtés de fils et le rattrape en le prenant dans ses bras* Ouais, tu l'as fait. *regarde avec fierté le visage de Boruto endormie avec un léger sourire aux lèvres* Tu as de quoi être fier de toi, tu es un vrai ninja, Boruto.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut les gens !

On y est enfin, la fin de cette histoire, de cet arc, le dernier chapitre est enfin prêt et le voilà disponible.

Donc voilà ça fait 20 chapitres au total repartis sur deux parties, la première allant du chapitre 1 à 10 et la seconde de 11 à 20.

Assez parler, voilà le chapitre, il se nomme "Nouveau vent".

 

 

 

 

 

La dure bataille contre Heyashi Uzumaki était enfin terminée, tout était bien qui finit bien pour nos protagonistes qui auront donc réussi leur mission qui était de sauver Natsume puis de vaincre l'ennemi. Quelques temps après, nous retrouvions Boruto qui ouvrit enfin les yeux avant de remarquer qu'il se trouvait allongé sur un lit d'hôpital.

 

            Boruto : *déboussolé* Où suis-je ? Une chambre d'hôpital ? Je vois, nous sommes donc de retour au village. *se touche la tête* Mince, j'ai l'impression d'avoir dormi très longtemps, ma mémoire est assez floue.

            Shikadai : *entre dans la chambre* Yo, à ce que je vois tu es enfin réveillé, tu as donc fini de jouer à la belle au bois dormant.

            Boruto : C'est donc toi, Shikadai. J'ai une question à te poser, sais-tu combien de temps je suis resté endormi ?

            Shikadai : *soupire* Tu es resté endormi pas moins de 3 jours, c'est énorme. Bon, il faut aussi avouer que tu as tellement tout donné contre Heyashi que tu était totalement à bout, un peu plus et tu pouvais y passer. Tu vas devoir désormais faire très attention, nous ne sommes encore que des genins, pas besoin de trop en faire.

            Boruto : Je vois, j'imagine que j'ai dû inquiéter beaucoup. *se rappelle de tout* Ah maintenant que ça me revient, qu'en est-il des autres ? Est-ce qu'ils vont bien ?

            Shikadai : Ne t'inquiètes pas pour eux, ils ont été soignés par Dame Sakura en personne, donc pas de soucis à se faire. Pour Mitsuki, il devrait être bientôt capable de retrouver toutes ses sensations, lui aussi il avait l'air d'avoir dépassé ses limites. *regarde la vue à travers la fenêtre* Au final, on aura quand même tous réussi à s'en sortir vivant, c'est déjà ça. *sourit* Et puis ce n'est pas les jours que l'on affronte des tels montres, c'était peut-être chiant, mais niveau expérience, on a été servit. Surtout pour toi, tu as géré, Boruto !

            Boruto : *gêné* Oh que non, je n'ai rien fait de spécial, j'ai juste fait mon devoir de ninja, rien de plus !

            Sarada : *entre à son tour dans la chambre* Humph, toujours aussi humble, hein ? *sourit* Mais bon, contente de voir qu'au final tu as réussi, Boruto. Ouais, tu l'as fait, faible ou pas, tu as été capable de sauver Natsume.

            Boruto : *sourit* Tout ça c'est aussi grave à vous, je n'aurai pas pu la sauver tout seul. Et puis ... *se remémore le moment où Sarada le remotiver alors qu'il avait perdu espoir après que Natsume s'était faite enlever par Shiro et Sekai* C'est aussi surtout grâce à toi, Sarada, merci ! *lève son pouce en direction de Sarada*

            Shikadai : Tient, tant qu'on parle de Natsume. J'imagine que tu ne dois pas être au courant, alors autant te le dire. Elle quitte Konoha aujourd'hui pour aller vivre avec Zanzo à Suna, au moment où on parle, elle devrait déjà se préparer à partir.

            Boruto : *étonné* Sérieusement ? *sort de son lit* Désolé, j'ai un truc à faire !

            Sarada : *soupire* Je m'y attendais, une véritable tête brûlée ...

 

 

 

Surpris par la nouvelle lui venant d'être annoncée par l'intermédiaire de Shikadai, Boruto ne put s'empêcher de vite aller retrouver Natsume avant que cette dernière ne quitte le village. Au fonds de lui, il voulait la revoir, au moins une dernière fois et non pas qu'elle parte de cette manière.

Et alors qu'il se dépêcha de foncer vers les portes de Konoha, quelle ne fut pas sa surprise que de tomber justement sur Natsume dès le moment où il quitta sa chambre d'hôpital. Cette dernière semblait de son côté tout aussi surprise de croiser Boruto de cette manière.

 

            Natsume : *curieuse* Que fais-tu là à courir, Boruto ? Il y a une urgence ?

            Boruto : *confus* Oh c'est toi, Natsume ! Je pensais que tu étais en chemin pour quitter le village, alors je comptais me dépêcher pour te rattraper, mais à ce que je vois, ce n'est pas le cas. Je n'y comprends plus rien, tu pars ou pas ?

            Natsume : *rigole* Tu ne changeras donc jamais, tu es toujours le même Boruto tête en l'air.

            Sarada : *vient s'ajouter à la discussion* Et idiot par dessus le marché, une vraie tête de mule !

            Boruto : *embarrassé* Oy, c'est en quel honneur toutes ses remarques ? Tu ne m'as toujours pas répondu, tu pars ou pas ?

            Natsume : Désolé, mais j'étais heureuse de voir que rien n'avait changé. Sinon si tu tiens à savoir, oui c'est vrai, je partirai bien dès aujourd'hui pour le village de Suna.

            Boruto : *baisse la tête* Je vois, alors tu pars vraiment. *relève la tête en faisant un rire limite forcé* Moi qui pensais que tu allais t'installer à Konoha, après tout nous sommes amis, c'est mieux, non ? Ou pas ...

            Shikadai : *vient à son tour s'incruster dans la conversation* Humph, Boruto, on lit toujours aussi facilement en toi. *fait une tappe dans le dos à Boruto* Lâches-toi, dis-tout.

            Boruto : *rougit* Dire tout ? Tu ... Tu es ... Tu es sérieux, Shikadai ?

            Sarada : *renversée* Impossible, ne me dites pas que Boruto, que cet idiot est amou...

            Boruto : *coupe la parole à Sarada* STOP !!!! *s'adresse à Natsume* Je suis désolé, on ne peut pas être sérieux avec eux aux alentours. On peut parler ailleurs, si tu veux, enfin je te forces pas, c'est comme tu veux, oui ...

            Natsume : On peut aller ailleurs, je n'y vois pas d’inconvénient. Et puis ça tombe bien, je comptais me rendre à un certains endroit, autant y aller tous les deux, Boruto !

 

 

 

Quelques instants plus tard, nous retrouvions le duo d'adolescents qui se rendit au fameux endroit où Natsume compter se rendre, endroit qui s'est vu être nul autre que le cimetière du village de Konoha. Une fois sur place, Boruto remarqua qu'une nouvelle pierre tombale avait été installée, il s'agissait de celle de Shiro alias Takeshi Uzumaki qui avait été enterré deux jours plus tôt.

 

            Natsume : *pose des fleurs sur la tombe de son frère* Bonjour, grand-frère. Aujourd'hui je ne suis pas venue toute seule, j'ai de la compagnie.

            Boruto : *gêné* Je me sens un peu mal à l'aise, c'est bizarre. Je ne savais pas que Shiro, non, que Takashi avait été enterrer à Konoha, c'est très bien pour lui.

            Natsume : C'est le Septième du nom qui l'a permis, il a dit que malgré tout ce qui s'est passé, mon frère est mort en héros donc en tant que tel, sa place était ici. Honnêtement que ça soit toi ou le maître Hokage, je ne sais pas comment vous remercier. A cause de moi, vous aviez tous failli mourir.

            Boruto : Ne vois pas les choses de cette manière, tu n'as pas à culpabiliser. J'ai moi-même choisi de risquer ma vie pour te sauver, c'était mon propre choix. Et pour honnête avec toi, je serai prêt à le refaire n'importe quand.

            Natsume : *baisse la tête* Pourquoi ? Nous nous connaissons depuis à peine quelques jours, et pourtant tu as fait tout ça pour moi. Je veux à la fois m'excuser et te remercier, c'est confus dans ma tête.

            Boruto : *sourit* Même si nous nous connaissons depuis quelques jours, tu restes une amie et en tant que telle, si tu es danger alors je me dois d'aller te secourir même si je dois mettre ma vie en danger, je suis un ninja et c'est mon nindô ! Et puis ... *rougit* Ce n'est pas tout ...

            Natsume : Une amie ? *sourit* Je ne regrette vraiment pas de t'avoir rencontré ce jour-là, non, bien au contraire. Merci pour tout, Boruto ! *curieuse* Ah, que veux-tu dire par "Ce n'est pas tout" ?

            Boruto : *embarrassé* C'est ... Ce n'est rien du tout, ce n'est pas ce que tu crois ! *tend son poing à Natsume* J'avais fais la promesse à ton frère que je te protégerai à sa place et je ne compte pas revenir sur mes paroles. Jusqu'à présent, j'ai dû compter sur les autres mais je vais devenir encore plus fort, et alors je pourrai te protéger sans l'aide de qui conque, tu peux compter sur moi !

            Natsume : Dans ce cas ... *s'approche de Boruto en tendant sa main mais au final elle s'approche encore plus et l'embrasse au niveau de la joue droite* Je t'attendrai avec impatience, encore merci, Boruto.

            Boruto : *désorienté* Que ... Que ... Que viens-tu faire ?! *rougit complètement* Na ... Na ... Natsu ... Natsume ?!

 

 

 

Et ainsi sous le soleil et les sourires, les adieux se firent et la vie retrouva son calme mais chacun était ressorti grandi de cette aventure. Que ça soit Natsume qui alla donc s'installer à Suna avec Zanzô et qui après avoir vécu une vie difficile, comptait bien vivre une nouvelle vie plus tranquille. Ou encore Boruto dont cette aventure qui lui aura finalement permis de réaliser ses réels objectifs en tant que ninja.

 

Et au même moment et non loin de là, plus précisément dans le bureau du Hokage, ce dernier était de retour à ses tâches habituelles à savoir la signature de plusieurs paperasse. Mais alors qu'il était entrain d'enchaîner la paperasse, il décida de faire une petite pause et ce fut à moment-là que Sasuke décida d'intervenir en entrant dans le bureau. Ce dernier semblait d'ailleurs avoir retrouvé toutes ses forces perdues durant le combat contre Heyashi, même son Rinnegan était de nouveau utilisable.

 

            Naruto : *étonné* Oh, tu es déjà de nouveau sur pieds ? Je pensais que tu allais prendre un peu de repos, ne te forces pas, vas-y mollo, Sasuke.

            Sasuke : *sourit* Humph, parles pour toi, tu viens à peine de sortir d'un combat où tu y auras laissé quelques plumes et pourtant te voilà déjà entrain de travailler comme si de rien n'était. Tu n'es pas le mieux placé pour parler des autres, tu ne penses pas ?

            Naruto : *sourit à son tour* Le travail d'Hokage ne va pas se faire tout seul, je ne peux définitivement pas rester les bras croisés. Et puis j'imagine que tout comme toi, Sakura nous a soigné donc on est reboosté à fonds. Bon, au final tout s'est bien terminé, c'est l'essentiel.

            Sasuke : Ce n'est pas faux, tout s'est bien fini de nouveau cette fois-ci. Mais tu sais tout comme moi, que ce n'est que temporaire, d'autres adversaires viendront sûrement dans l'avenir, il faudra alors être prêt à leur faire face.

            Naruto : *sérieux* En effet, j'en suis conscient. Cette paix que nous avons tant galéré à installer, ne va absolument pas être facile à préserver. Jusqu'à maintenant nous pensions que rien ne pouvait arriver, mais désormais nous savons que le danger peur apparaître n'importe quand. Nous allons devoir devenir plus fort afin de protéger ceux qui nous sont chers. *admire le ciel par l'intermédiaire de la fenêtre* Mais nous sommes prêts et eux aussi ils le sont, ils grandissent même à vue d’œil.

            Sasuke : Cette nouvelle génération, en effet, elle a beaucoup de potentiel. Humph, on dirait bien que nous ne sommes déjà plus dans le coup. Mais tu as l'air d'avoir une grande confiance en eux, pourrai-je savoir pourquoi ? 

            Naruto : *résolu* On peut compter sur eux, j'en suis sûr, cette bataille contre Heyashi en a été la preuve. Comme tu l'as dis, nous ne sommes plus dans le coup, désormais notre rôle sera de les guider de la meilleure des manières. Ils vont sûrement en baver, en voir de toutes les couleurs, mais ils vont devoir endurer et aller de l'avant avec détermination, c'est ce qui ferra d'eux des ninjas !

 

 

 

 

De retour du côté de Boruto où celui-ci était aux alentours des portes de Konoha entrain d'observer le sourire aux lèvres, Natsume partir au loin. Il fut alors rejoint par ses camarades, à savoir Sarada et Shikadai. Tous les trois observèrent ainsi le village de Konoha de haut, et par la même occasion ils se remirent en question sur leur avenir.

 

            Sarada : Alors que vas-tu faire maintenant, Boruto ?

            Boruto : *inspire et expire* En combattant Heyashi, j'ai réalisé quelque chose. J'ai pris conscience de mon véritable objectif, celui de vouloir protéger ceux qui me sont chers. *déterminé* Cela peut paraître totalement naïve de ma part, mais je l'assumes.

            Shikadai : *soupire* Tu es vraiment du genre à toujours vouloir trop en faire, hein ?

            Boruto : *curieux* Ce n'est pas faux, mais où veux-tu en venir ?

            Shikadai : Protéger tout le monde ? Pourquoi pas ? Contre Heyashi, tu as pu le faire car le Septième du nom et Sasuke étaient là, mais dans l'avenir, penses-tu pouvoir le faire sans eux ?

            Boruto : Pour l'instant je ne suis clairement pas prêt, je dois encore progresser, j'ai encore beaucoup à apprendre avant de pouvoir me débrouiller sans mon père et oncle Sasuke. Mais ce n'est pas ça qui va me décourager, loin de là. Je vais devenir le plus fort afin de pouvoir vaincre tous les futurs ennemis moi-même, tel est mon objectif et je ne compte pas abandonner en route. Après tout je ne reviens jamais sur mes paroles, tel est mon nindo !

            Sarada : *sourit* Le plus fort ? Humph, ne nous oublies pas, moi aussi je suis là avec mon objectif en tête. Je vais moi aussi m'entraîner à fonds afin de devenir la prochaine Hokage, tu n'es pas le seul à avoir des personnes à protéger, Boruto.

            Boruto : *sourit* Je vois, alors devenons plus fort ensemble et protégeons Konoha, non, le monde entier. Hier cela a été Natsume, mais qui sait qui ça sera demain ? Nous devons être prêts pour ce genre de cas. Alors, les amis, faisons de notre mieux !

 

 

 

 

Ainsi cette histoire se termina mais comme tout histoire, lorsqu'une se termine, cela ne peut signifier que le début d'une autre.

Loin du village de Konoha, dans les débris du château abandonné d'Heyashi Uzumaki, alors que plus personne y vivait, un mystérieux individu se permit d'entrer par intrusion et se dirigea tranquillement vers l'arbre autrefois Heyashi. Vêtu d'une longue veste blanche ainsi que d'une capuche, cet individu semblait plus que suspect. Et à en juger par sa silhouette, il semblait être un homme.

 

            Individu mystérieux : *se met devant l'arbre* Tu as donc lamentablement échoué, Heyashi Uzumaki. Ce n'est pas grave, on peut encore faire qu'un, qu'en penses-tu ? Humph, quelle question, évidemment que tu ne peux pas me répondre, c'est triste. *pose sa main droite sur l'arbre et commence à complètement l'aspirer à l'intérieur de sa paume* Désormais, les choses vont changer. *se retourne et fait face à 6 personnes tous vêtues de la même manière que lui* Nous allons prendre les choses en mains, tu peux reposer en paix et nous regarder faire ...

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ainsi se termine cette partie de l'histoire.

Il faut le dire, tu as bien fait évoluer Boruto, il a été bien mis en avant, et si tu en viens à poursuivre, ce serait cool d'aborder d'autres genins de cette génération dans cette même idée. Mitsuki a eu son amélioration aussi avec le mode sennin, mais tu le mets un peu en retrait dans l'intrigue pour l'instant.

 

La fin de Heyashi va bien avec le personnage, obnubilé par son esprit vengeur, il finit par succomber à cause de sa propre folie. Pas vraiment fan de ce genre de personnage badass, parce qu'il a ça dans le sang et qu'il se greffe des éléments qui le booste. Il rentre dans la catégorie Madara, ou Obito. Et forcément l'affrontement fut rude, et donc long, un poil trop long pour moi, parce qu'à chaque fois Heyashi revenait avec un autre atout sorti de sa manche.

 

Les relations entre les personnages sont là, même après autant d'actions, et c'est bien de se reposer sur ça, avec Natsume et Boruto par exemple.

 

Fin ou non, tu as quand même laissé la porte ouverte pour une suite, et en plus avec une organisation lié à Heyashi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ainsi se termine cette partie de l'histoire.

Il faut le dire, tu as bien fait évoluer Boruto, il a été bien mis en avant, et si tu en viens à poursuivre, ce serait cool d'aborder d'autres genins de cette génération dans cette même idée. Mitsuki a eu son amélioration aussi avec le mode sennin, mais tu le mets un peu en retrait dans l'intrigue pour l'instant.

 

J'avoue que même moi je trouve avoir trop mis en avant Boruto contrairement aux autres, je regrette un peu d'avoir mis en retrait certains personnages comme par exemple Sarada qui est pourtant mon chouchou de cette nouvelle génération. Mais ce n'est que le premier arc, j'en ai d'autres ou du moins un prochain arc où des personnages comme Sarada brilleront beaucoup plus.

 

Fin ou non, tu as quand même laissé la porte ouverte pour une suite, et en plus avec une organisation lié à Heyashi...

 

En effet  ;D

Pour mettre plus de personnages en avant, quoi de mieux qu'une organisation de méchants ? Comme ça chacun aura son adversaire et son combat.

Bon après derrière il y a une histoire et tout, ce n'est pas aussi simple.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yo, tout le monde !

Après la fin du premier arc, on continue directement avec une suite, un nouvel arc qui débute avec ce nouveau chapitre.

Voilà le chapitre qui débute cette nouvelle histoire, ce chapitre se nomme : "Un nouveau maître".

 

 

 

 

 

 

Quelque part au milieu de ce qui semblait être une grande pièce pas très éclairée, des bruits de pas se firent entendre et avec eux s'en suit l'entrée en scène d'un certain personnage. Vêtu de sa longue veste blanche et de sa capuche, l'individu continuait d'avancer tranquillement vers le fond de la pièce avant de se retrouver en face d'un lit où une femme enceinte y avait été allongée.

 

            Femme enceinte : *regarde l'individu droit dans les yeux* Qu'en est-il de l'avancée des préparatifs ? *se touche le bas ventre* Le grand moment est pour très bientôt, je compte énormément sur toi, Kol.

            Kol : *s'agenouille devant la femme* Je ferrai tout mon possible afin de permettre à la cérémonie de se tenir sans encombres. *se tourne vers une statue au loin* Au nom du grand Seigneur, j'accomplirai ma tâche et cela même s'il faut que j'y laisse ma propre âme.

            Femme enceinte : Humph, tu as toujours été quelqu'un de confiance, Kol, toujours. Bien, dans ce cas, puis-je me reposer sur toi pour ce qui en est des derniers préparatifs ? Je tiens à ce que mon enfant naisse de la meilleure des manières. Après tout, tu sais ce qu'il représente pour nous, n'est-ce pas ?

            Kol : Toute ma vie a été dédiée à cela, à la bonne résurrection de notre grand Seigneur. Nul besoin de vous en faire, il ne nous reste plus que la dernière étape. Et pour cela, tout est déjà prévu. Les sacrifices viendront d'eux-même à nous, nous nous contenterons de les attendre, rien de plus.   

 

 

 

 

Pendant ce temps-là, un nouveau vent soufflait sur le monde des ninjas et avec lui, un soleil qui illuminait le village caché des feuilles, Konoha. Et sous cette nouvelle journée, tous les ninjas et plus précisément les genins s'étaient tous réuni sous le bureau du Hokage pour assister à une déclaration importante de ce dernier. Et parmi la petite foule, nous y retrouvions le trio Boruto, Mitsuki et Sarada qui attendaient patiemment sauf un qui semblait plus impatient que les autres.

 

            Sarada : *s'adresse à Boruto* Tu sais, Boruto, tu n'es pas obligé d'être aussi impatient que ça, hein ? Alors veux-tu te calmer un peu ?

            Boruto : *excité* Ne me dis pas que tu n'es pas curieuse de découvrir ce que mon père va annoncer ? Moi en tout cas, j'ai hâte de savoir ce que ça va être, sachant que mon père ne voulait absolument rien me dire jusqu'à présent. Je me demande bien ce que ça peut être.

            Mitsuki : Si tous les genins ont été convoqués, cela ne peut être qu'une seule chose. *aperçoit Naruto se placer au-dessus de la foule* Bon, on dirait bien que ça va commencer.

            Naruto : *observe tout le monde présent* Bonjour à tous et à toutes, merci à tous de vous être déplacés jusqu'ici. Comme vous devez le savoir, j'ai une annonce importante à vous divulguer et vu que je déteste le suspence alors je vais être direct. J'imagine que vous l'aviez pour certains déjà deviner, mais si je vous ai convoqué ici vous les genins, c'est pour annoncer qu'une nouvelle édition de l'examen chunin va avoir lieu ! La précédente édition n'ayant pu se terminer normalement, nous avions décidé nous les 5 Kages de réediter cela, ainsi vous aurez une nouvelle occasion de devenir chunin. Mais cette fois-ci, cela ne se tiendra pas au village de Konoha, en effet cela aura lieu au village des nuages, à savoir Kumo. Du coup, pour tout ceux qui n'ont malheureusement pas pu briller comme il le voulait, vous allez là une nouvelle chance de faire vos preuves. Bon je crois que c'est tout ce que j'avais à vous dire, sinon vous avez encore 3 semaines pour vous préparer, je vous souhaite donc à tous bonne chance ! *disparaît sous un nuage de fumée*

            Mitsuki : C'était donc bien ça, l'examen des chunins. *se tourne vers Boruto* Tu auras donc une nouvelle occasion de briller, Boruto.

            Boruto : Tu as raison ! *bouillonnant* C'est ma chance de montrer au monde entier ma nouvelle image et de supprimer celle du tricheur. Cette fois-ci je vais le faire, vous allez voir, je vais devenir un chunin !

            Sarada : *sourit* Humph, à ce je vois, ton enthousiasme n'a pas de limite. *part seule* J'espère pour toi que tu seras prêt pour l'occasion. Ah autant que je te préviennes dès maintenant, mon père est partie en mission dès ce matin sans me dire quand il reviendra et quant à maître Konohamaru, ce dernier est déjà occupé avec une mission très importante. Bonne chance pour te trouver quelqu'un pouvant t'entraîner.

            Boruto : *renversé* Quoi ? Sérieusement ? *confus* Je ne le savais pas, comment vais-je faire ?

 

 

 

 

Quelques instants plus tard, nous retrouvions directement Boruto qui en quête de maître, alla à la rencontre son père dans son bureau. Mais malheureusement pour lui, Naruto semblait déjà très occupé à gérer seul la paperasse et toutes les démarches administratifs concernant les inscriptions des genins de Konoha pour le futur examen chunin.

 

            Naruto : Je suis désolé, Boruto, mais tu vas devoir trouver quelqu'un d'autre. Malheureusement comme tu peux le voir, je suis déjà très pris par mon travail, je crains de ne pas avoir de temps libre à te consacrer.

            Boruto : *désillusionné* Et mince, comment vais-je faire ? Moi qui voulait perfectionner mon Chidori avec Oncle Sasuke, voilà que ce dernier n'est pas disponible. J'ai alors pensé à améliorer mon Rasengan avec toi ou maître Konohamaru mais c'est mort, j'ai pas de chances. *se dirige vers la sortie avec la tête basse * Il ne me reste plus qu'à aller souffrir avec grand-père et tante Hanabi.

            Naruto : Ah je sais, je connais quelqu'un qui pourrait te servir de maître ! *sourit* Alors es-tu toujours chaud, Boruto ?

            Boruto : *soucieux* Quelqu'un ? Je ne sais pas pourquoi mais je m'attends au pire ...

            Naruto : Oh ne t'inquiètes pas, c'est quelqu'un de très expérimenté. Je suis sûr que c'est la personne parfaite pour toi, je peux te l'assurer !

 

 

 

Quelques instants plus tard, nous retrouvions déjà Boruto qui s'en alla en direction de la demeure de la fameuse personne qui allait le servir de maître en l'absence de Sasuke et Konohamaru. Et après une bonne trentaine de minutes à marcher au travers Konoha, il arriva enfin à destination. Son père lui avait confié une adresse et en suivant cette adresse, il fut mené jusqu'à une petite maison proche des sources chaudes.

 

            Boruto : *soupire* Où est-ce que j'ai atterri ? Je me demande qui peut être cette personne dont même Papa en disant le plus grand bien. Bon, je n'ai plus d'autres choix, faut y aller. *sonne la porte et aucune réaction* Y'a quelqu'un ? *sonne une deuxième fois en vain* Y'a vraiment une personne qui habite là ? Je ne vois rien d'autres, je me lance. *ouvre la porte et entre discrètement* En plus c'est ouvert, bon autant entrer tant qu'on y est. Excusez-moi, je me permets d'entrer, si vous le voulez bien ...

            Individu mystérieux : *apparaît dans le dos de Boruto* Qui t'as permis de faire intrusion chez moi, hein ? *attrape Boruto et sort un kunai* Tu es un voleur, c'est ça ? Ne crois pas que tu vas t'en sortir aussi facilement.

            Boruto : *appeuré* Quoi ?! Qui êtes-vous ? Que se passe-t-il ? Je ne suis pas un voleur, je vous le jure alors épargnez-moi !

            Individu mystérieux : Désolé, je ne peux pas te faire confiance ... *se prépare à tuer Boruto mais s'arrête au dernier moment* Je plaisante !

            Boruto : *tombe à terre* Non, je n'ai rien fait ! *interloqué* Attends, comment ça vous plaisantez ? *se retourne pour voir le visage de son interlocuteur* Impossible, c'était donc vous, Sixième du nom ?

            Kakashi : *sourit* Yo, ça faisait un bail, Boruto !

            Boruto : *soulagé* Bon sang, j'avais presque eu la peur de ma vie. En tout cas, vous avez un sens de l'humour assez hardcore, Sixième du nom. J'ai un truc à vous demander, je suis venu vous voir pour une raison spéciale.

            Kakashi : Pas besoin de m'appeler Sixième du nom, Kakashi suffit largement. *entre chez lui* Bon on ne va quand même pas parler là, ça te dirait de discuter autour d'un thé ? Personnellement j'ai un petit creux. Allez entres, enfin même si techniquement tu l'es déjà.

 

 

 

Plusieurs minutes plus tard, Boruto et Kakashi se retrouvèrent autour d'une table à boire du thé et à déguster des petites viennoiseries, le tout dans la bonne humeur. Et pendant ce petit bon moment de détente, Kakashi comprit en voyant le visage de Boruto que ce dernier avait une requête alors il ne le fit pas attendre pour tout révéler.

 

            Kakashi : *curieux* Alors comme ça tu es venu me voir pour une raison spéciale, pourrai-je savoir quelle est cette fameuse raison ?

            Boruto : *sérieux* Sixième du nom ... Non, Kakashi, j'ai un service à vous demander. *s'incline* Accepterez-vous de m'entraîner en vue du prochain examen des Chunin qui approche, s'il vous plait ?

            Kakashi : *embarassé* Relèves-toi, tu n'as pas besoin d'en faire autant. En retour, j'ai moi aussi une question à te poser. Ai-je été ton premier choix ? Je tiens à ce que tu me répondes sincèrement.

            Boruto : *déconcerté* Si vous avez été mon premier choix ? Euh, pour tout vous dire, mon premier choix a été oncle Sasuke mais ce dernier n'était pas disponible, pareil pour maître Konohamaru et mon père. Et pour être plus honnête avec vous, c'est mon père qui m'a envoyé ici, il m'a dit que vous serez la personne parfaite pour moi. Et je me doutais de rien, du moins jusqu'à ce que je comprenne qu'il parlait de vous.

            Kakashi : *soupire* Je vois, voilà donc le déroulement des choses. Alors comme ça c'est Naruto qui t'envoie, hein ? L'avoir enseigné ne suffit pas, je dois aussi le faire à son fils, c'est ça ? Peu importe, personnellement je n'y vois pas d'inconvénient.

            Boruto : *excité* Alors vous acceptez ? C'est incroyable, je vais être l'élève du Sixième Hokage en personne qui lui-même a été le maître de mon père et d'oncle Sasuke, je suis tout excité !

            Kakashi : Calmes tes ardeurs, je ne me souviens pas avoir accepté, j'ai juste dit qu'il n'y avait pas d'inconvénient. Pour tout te dire, je suis un professeur assez stricte et sélectif, je fais toujours passer des tests à ceux qui seront à ma charge, j'ai fait la même chose à Naruto, Sasuke et Sakura. Ce qui veut donc dire, que je ferrai exactement la même chose avec toi, le comprends-tu ?

            Boruto : Un test ? Alors vous êtes aussi stricte que le dit la légende ? A quoi devrais-je m'attendre ? Sachez que je ne compte reculer devant aucun obstacle, je me suis promis de devenir plus fort et je n'ai pas l'intention de revenir sur mes paroles !

            Kakashi : *revoie Naruto jeune à travers Boruto* Humph, si tu as la même détermination, ça devrait aller pour toi. *se lève* Viens me voir quand tu seras prêt, je serai là à t'attendre. D'ici-là, passes une bonne journée.

            Boruto : *déterminé* Pourquoi attendre alors qu'on peut le faire dès maintenant ? Je suis prêt alors c'est quand vous voulez, faites-moi passer ce test que je vous montre tout mon génie !

            Kakashi : *sourit* Je ne saurais pas dire pourquoi, mais je m'attendais à ce genre de réponses. *se dirige vers la sortie* Si comme tu le dis, tu es vraiment prêt, alors suis-moi, cela ne devrait être qu'une formalité pour toi, du moins j'espère.

 

 

 

 

Voyant toute la détermination de Boruto, Kakashi admiratif, mena ce dernier à l'extérieur de la maison et plus précisément dans une forêt servant de terrain d'entraînement se situant aux alentours de chez lui et des sources chaudes. C'était donc à cet endroit que Boruto allait devoir passer le test qui allait déterminer si oui ou non il allait pouvoir être l'élève du légendaire ninja copieur, Kakashi Hatake.

 

            Boruto : *curieux* Que faisons-nous en pleine forêt ? Ne me dites pas que votre test consiste en une épreuve physique ?

            Kakashi : *met la mains dans sa poche arrière* Tu le verras bien, en quoi consiste le test. *regarde autour de lui* J'imagine qu'elle ne devrait pas tardé, elle est un peu en retard.

            Boruto : Comment ça ? De qui parlez-vous ?

            Sarada : *apparaît devant Kakashi et Boruto* Excusez-moi, je suis en retard !

            Boruto : *surpris* Quoi ? Que fais-tu là, Sarada ?!

            Sarada : *étonnée* Je te repose la même question, je ne pensais pas te voir ici, Boruto. Personnellement j'ai mes raisons, et toi, n'as-tu pas ta famille du clan Hyuga pour t'entraîner, hein ?

            Kakashi : *s'adresse à Boruto* Tu n'es pas le seul à m'avoir demandé de l'enseigner, comme tu peux le voir, c'est aussi le cas pour Sarada. Si vous le voulez bien, ne perdons pas de temps et passons aux choses sérieuses. *met la mains dans sa poche arrière* Il est temps de commencer le test, qu'en dites-vous ? *sort une clochette de sa poche* Et voilà.

            Boruto : *confus* Je ne vous suis pas, qu'est-ce que vous faite avec cette clochette ?

            Kakashi : Bon, je vais tout vous expliquer rapidement alors écoutez-moi bien. Le but de ce test sera pour vous de récupérer cette clochette que je garderai avec moi, tous les coups seront permis. Vous aurez le droit d'utiliser tous les jutsu que vous voudrez, tant qu'à la fin vous parvenez à me la chiper, mais je vous conseillerai d'agir avec stratégie, esprit d'équipe et ne pas foncer tête baissée. Vous aurez exactement 2 heures devant vous, une fois ce laps de temps passé, si vous n'avez toujours pas réussi à me voler la clochette alors ça sera un échec. Vous avez tout compris ou pas ?

            Sarada : *fait des étirements* J'ai tout saisi, l'objectif est donc de récupérer cette clochette et tout est permis ? *remet en place ses lunettes* Cela ne s'annonce pas trop difficile, mais j'imagine que nous devons nous attendre au pire.

            Kakashi : *revoit son équipe 7 à travers Boruto et Sarada* Si on m'avait dit que je devrais enseigner à leurs gosses, je ne l'aurai pas cru. Bon, assez parler, si vous êtes prêts, commençons dès maintenant ! *disparaît sous un nuage de fumée*

            Boruto : Alors il a disparu sans laisser de trace, j'imagine qu'il va tout faire pour se cacher et ainsi nous compliquer encore plus la tâche. *se tourne vers Sarada* On dirait bien que nous allons devoir faire équipe, ce n'est pas plus mal, tous les deux on se connait déjà très bien.

            Sarada : je te préviens, tâches de ne pas nous ralentir, compris ? Selon les dires de ma mère, le Sixième du nom est le maître parfait pour moi, j'ai donc l'intention de tout donner. *enfile ses gants* Alors si tu le veux bien, montrons-lui de quoi nous sommes capables, OK ?

            Boruto : *sourit* Nos parents se sont consultés avant quoi ? Sinon, je suis d'accord avec toi. Moi aussi je suis ici pour mes raisons et je ne compte pas échouer. Allons-y, Sarada, on va lui en mettre plein la vue !

 

 

 

 

Pendant que Boruto et Sarada étaient occupés avec leur entraînements aux côtés de Kakashi, certaines choses semblaient se passer ailleurs et plus précisément à un endroit à l'extérieur du village de Konoha. Bien loin de là, dans les recoins d'une forêt, nous y retrouvions un trio bien connu, le trio composé de Konohamaru, Udon et Moegi. Ces derniers étaient en missions, et inspectaient les lieux à la recherche d'une certaine chose.

Après des longues minutes de marche et avoir emprunté des chemins encore plus sombres, ils finissent par arriver devant ce qui semblait bien être un vieux temple abandonné en ruines.

 

            Konohamaru : *curieux* Ce temple a l'air vachement vieux, je me demande bien depuis quand il a été abandonné.

            Udon : *touche et examine les ruines* A en juger par l'état de la roche, ça doit faire environ un peu plus d'une dizaine d'années que ça été laissée à l'abandon. *regarde autour de lui* En tout cas, il n'y a pas l'air d'avoir de présence aux alentours, je ne ressens rien.

            Moegi : Si on en croit bien les différentes rumeurs ainsi que les rapports du maître Hokage, plusieurs cas de phénomènes étranges ont été signalés dans le coin. Mais comme l'a dit Udon, il n'y a l'air d'avoir personne, aucune émanation de vie dans les environs. Au pire, commençons déjà par inspecter les lieux, on trouvera peut-être des réponses. Sinon je me demande bien à quel de genre de pratique pouvait servir ce temple ? 

            Konohamaru : *remarque quelque chose en décalant plusieurs ruines* Je crois avoir trouvé. *s'approche et aperçoit un symbole noir représentant un cercle circonscrit avec un triangle retourné* Et si mes souvenirs sont bons, je pense qu'on a touché un lot assez inattendu.

            Moegi : *curieuse* Que veux-tu dire là ? Qu'as-tu trouvé, Konohamaru ?

            Konohamaru : *sérieux* Ce symbole il m'est familier, je l'ai déjà vu quelque part dans des vieux rapports. Si je m'en rappelle bien, je crois qu'il s'agit du symbole représentant le culte de Jashin, enfin si je ne trompe pas.

            Moegi : *surprise* Le culte de Jashin ? Mais n'est-ce pas une légende ?

            Udon : Non, ce culte est réel comme il a bien existé à l'époque et ce symbole est effectivement le leur. De ce que j'ai lu dans divers rapports, il s'agissait d'un culte rassemblant les pires hérétiques nommés "Jashinistes" que l'on pouvait trouver. Leur objectif était de satisfaire leur divinité Jashin et ils étaient prêts à tout pour ça, sacrifices, tueries, viols, tout y passait. Mais il y a déjà une bonne dizaines d'années, les Kages ont tout fait pour y mettre fin et le culte avait été dissous.

            Moegi : Il ne s'agissait donc pas d'une simple légende ? Mais alors vous pensez que ce culte est lié aux divers phénomènes étranges ?

            Udon : Aucune idée, et honnêtement je n'aimerai pas. Dire qu'un culte aussi horrible existerait encore clandestinement et que des sacrifices continueraient d'avoir lieux, ça donne des frissons rien que d'y penser. Mais ça ne reste finalement qu'une hypothèse, ce n'est pas parce que l'un de leurs vieux temples se trouvent par coïncidence dans les environs que ce sont forcément eux les responsables. Et puis si ce genre de culte d'hérétiques était toujours d'actualité, ça se saurait, n'est-ce pas ? 

            Konohamaru : Udon a raison, ce n'est juste qu'une simple supposition, on a encore aucune preuve pour affirmer que ces hérétiques sont responsables ou même qu'ils ont encore leur pratiques bizarres, et honnêtement tout ça me donne froid dans le dos. *se retourne* Inspectons vite les lieux et partons de cet endroit, mais le fait d'imaginer que des sacrifices humains ont eu lieux ici, beurk, j'en ai la chair de poule. *se parle intérieurement* Cependant, si ces enfoirés d'hérétiques sont vraiment les responsables, alors j'en fais un devoir personnel de les arrêter, au nom d'Oncle Asuma.

            Udon : Je suis d'accord avec toi, j'ai moi aussi horreur de ce genre de choses alors dépêchons-nous.

 

         

 

 

Alors que le trio de jounins de Konoha continuait ses recherches, il ne semblait pas avoir remarquer quelque chose ou plutôt la présence d'individus, de deux personnes pour être plus précis. Ces 2 personnes se trouvaient au sommet d'un arbre présent aux alentours, ils observaient la scène tranquillement avant d'agir. Malgré qu'ils étaient vêtus tous deux d'une longue veste blanche ainsi que d'une capuche masquant leur visage, leur silhouette permettait de deviner leur sexe, l'un semblait être un homme et l'autre était une femme. Les deux portaient d'ailleurs chacun un collier dont le pendentif était le même symbole que celui présent sur le temple trouvé par Konohamaru.

 

            Homme mystérieux : Ainsi comme nous l'avait dit Kol, ces misérables insectes sont effectivement venus jusqu'à nous.

            Femme mystérieuse : Evidemment, les prévisions du dieu Jashin sont toujours véridiques. Et donc, que faisons-nous finalement d'eux ?

            Homme mystérieux : *embrasse son pendentif* Nous allons tout simplement remplir notre mission, nous allons faire de ces mécréants des offrandes au nom du grand Seigneur. *sort un katana spécial à double lame de sa manche droite* Oh grand ciel, j'implore la miséricorde de Jashin, que sa divine grâce ainsi que sa bénédiction soient avec nous, Amen. Ne perdons pas de temps, allons-y, Sekai !

            Sekai : *révèle ses byakugans* Entendu, je te suis. *sourit* Humph, honnêtement ça ne pouvait pas mieux tomber, j'ai un certain compte à régler avec ces ninjas de Konoha ...   

 

 

 

 

Modifié par ilanwes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut les gens, comme toutes les semaines, le nouveau chapitre de ce nouvel arc est enfin disponible !

C'est le deuxième chapitre qui inaugure cette nouvelle histoire et il porte le nom de "Funeste présage".

 

 

 

 

 

Le nouvel examen chunin se rapprochant de plus en plus, nous retrouvions Naruto qui était totalement occupé à gérer toute la paperasse, à tel point qu'il en avait encore pour quelques nuits blanches. Mais bizarrement, il semblait pensif, presque inquiet, pour quelle raison ? Nul le savait. Cependant face à cela, Shikamaru ne put rester indifférent.

 

            Shikamaru : *curieux* Que t'arrives-t-il, Naruto ? Pourquoi sembles-tu aussi inquiet ?

            Naruto : Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai comme un mauvais pressentiment. Tout ça me hante l'esprit, je n'arrête pas d'y penser. *s'accoude sur son bureau* Bon sang, suis-je devenu bizarre avec l'âge ?

            Shikamaru : *soupire* Pour tout te dire, tu as toujours été bizarre, ce n'est pas du tout une nouvelle. Dis-moi, ne serais-tu pas dans cet état par rapport à la mission confiée à l'équipe de Konohamaru ?

            Naruto : Peut-être bien que c'est ça, je ne le sens pas vraiment cette mission. Ces phénomènes étranges, certains rapports disent que des disparitions ont eu lieu, des témoins disent avoir vu des cadavres ou du moins des membres arrachés, tout cela est suspect. Mais si ce n'était que ça, car honnêtement dit de cette manière, cela n'a pas l'air si inquiétant, cependant mon instinct ne m'a jamais trompé et là il me dit que quelque chose est entrain de se passer.

            Shikamaru : Ton instinct ? Humph, je ne te cache que c'est chiant. Et alors que veux-tu faire ? Veux-tu annuler l'examen chunin ?

            Naruto : Mais non, ne dis pas n'importe quoi, je ne peux quand même pas demander l'annulation de l'examen sur un simple coup de tête. Mais ce que je vais faire, c'est rester à l’affût, on ne sait jamais ce qui peut arriver. *sérieux* Shikamaru, puis-je compter sur toi en cas de problème ?

            Shikamaru : *se dirige vers la sortie* Dans ce cas, laisse-moi te souhaiter bonne chance pour rester à l’affût. *lève son pouce* Tu pourras toujours compter sur moi, je ne suis pas ton second pour rien, je sers à ça. Allez, je te laisse, j'ai mon rejeton qui demande à ce que je l'entraîne, il dit en avoir marre de la sévérité de sa mère, le pauvre, je le comprend.   

            Naruto : Ouais, vas-y ! *se retourne pour admirer la vue par la fenêtre* Je me fais sûrement des films, ouais c'est ça. Il ne se passe rien, ça doit juste être mon imagination qui me joue des tours, je n'ai pas à m'inquiéter, du moins j'espère ...

 

 

 

 

Au même moment dans les forêts avoisinant le village, certaines choses assez intéressantes semblaient s'y dérouler. Dans cette forêt, s'y trouvait un repaire sous-terrain, repaire utilisé par le légendaire Sannin de Konoha, Orochimaru en personne. Nous retrouvions ce dernier qui était entrain d'assister à un combat d'entraînement opposant Mitsuki à Suigetsu. Le niveau du combat augmentait petit à petit, jusqu'à atteindre un haut niveau avec Mitsuki qui fit appel à son mode Sennin, mais il ne put hélas tenir cette forme pas très longtemps.

 

            Orochimaru : *interrompt le combat* Arrêtez-vous là, j'en ai assez vu pour le moment, nul besoin de continuer, le résultat sera le même.

            Mitsuki : Si je peux me permettre,  quelle est alors votre analyse ?

            Orochimaru : *soupire* De ce que j'ai vu jusqu'à présent, je peux déjà te dire que ce n'est largement pas suffisant. Il va en falloir beaucoup plus, Mitsuki, tu dois encore t'améliorer. D'ailleurs tant qu'on y est, je te défend d'utiliser de nouveau ce mode Sennin tant que ton corps ne sera pas prêt, compris ? Un long travail t'attends.

            Mitsuki : Je comprends, je ne suis donc pas encore prêt. *se tourne vers Suigetsu* Continuons, je dois encore me perfectionner, c'est un devoir.

            Suigetsu : *blasé* Oy, oy, calmes-toi, veux-tu ? Je suis épuisé moi, je ne suis pas un monstre d'endurance comme certains. Et puis n'en parlons pas de toi, tu ne devrais pas te forcer, petit, tu vas te faire du mal pour rien. *s'adresse à Jugo qui observer la scène de loin* Et puis pourquoi suis-je celui qui sert de partenaire, hein ? Oy, Jugo, viens prendre ma place, après tout, tu es aussi bizarre que ces types.

            Orochimaru : *s'approche de Mitsuki* Je vais exaucer ton souhait, Suigetsu. *sérieux* A partir de maintenant, c'est moi qui vais personnellement m'occuper de l'entraînement de Mitsuki.

            Suigetsu : *étonné* Oh, sérieusement ? C'est plutôt rare de vous voir vous investir personnellement, êtes-vous vraiment sûr de vouloir le faire, maître Orochimaru ?

            Orochimaru : Mitsuki doit se perfectionner, cela demande une certaine éxigence que tu n'as pas l'air de posséder. *sourit* Et puis c'est le rôle de tout parent que de léguer son savoir à son enfant, on a toujours envie de voir nos progénitures devenir meilleures que nous. *s'adresse à Mitsuki* Prépares-toi, ça risque d'être dur voire même insupportable, mais c'est le chemin à parcourir, es-tu prêt ?

            Mitsuki : *résolu* Aujourd'hui pour rester aux côtés de Boruto qui ne fait qu'évoluer, je me dois moi aussi de devenir plus fort et cela peu importe les obstacles qui se mettront sur mon chemin. Je suis prêt à l'emprunter jusqu'où bout, père !   

 

 

 

 

Pendant ce temps-là très loin du pays du Feu, nous suivions l'avancée de la mission confiée à Konohamaru, Udon et Moegi. Après avoir découvert l'ancien temple du culte de Jashin, le trio se sépara afin d'inspecter les lieux de manière plus poussée et rapide. Les minutes passaient et l'enquête n'avait toujours pas avancée, aucun indice n'avait pu être trouvé. Du côté de Konohamaru, ce dernier observait tout ce qui l'entourer de fonds en comble sans laisser aucun détail. Il analysait tout, mais malheureusement sans rien trouvé.

 

            Konohamaru : *souffle un coup* Ces phénomènes ont vraiment lieu ici ? C'est étrange, car non seulement il n'y a aucune vie aux alentours, mais en plus il n'y a rien de suspect du tout à part le temple du culte de Jashin. Je devrais peut-être aller retrouver les deux autres, oui vaut mieux partir d'ici mais je ne m'y fais toujours pas à ces histoires de sacrifices. *se retourne et entend un léger bruit derrière lui* Qu'est-ce que c'était ? Une feuille qui tombait ? Ou je me fais des idées ? Non, je dois en avoir le cœur net. *craintif* Oy, y'a quelqu'un ? Udon ? Moegi ? C'est vous ?

 

 

 

Le bruit semblait venir de l'autre côté d'un buisson, chose qui n'était jamais très bon car la plupart du temps, cela se voyait être toujours un piège où seuls les têtes brûlées y tomber. Alors pour ne pas prendre de risques inutiles, Konohamaru décida de s'y approcher tout doucement, il alla même jusqu'à lancer un kunaï pour voir une réaction, afin de s'assurer si cela était une personne ou un simple animal. Et après un petit moment où la tension et le suspens se faisaient ressentir, le résultat fut la deuxième option, à savoir un animal et plus précisément un écureuil que le petit-fils du Troisième Hokage retrouva mort tué par son kunaï.

 

            Konohamaru : *soulagé* Ouf, ce n'était qu'un écureuil, moi qui m'attendais au pire, j'ai eu peur pour rien. Il faudrait mieux pour moi de partir retrouver les deux autres, mais vraiment je ne le sens pas cet endroit et puis il n'y a rien de spécial ici. *ressent une présence pesante dans son dos* Qu'est-ce que ... *s'élance sur une branche d'arbre* Non, c'était vraiment une vraie personne, je l'ai senti, une véritable présence, mais qui était-ce ?

            Individu mystérieux : *parle à voix basse sans se dévoiler* Humph, pauvre mécréant, penses-tu vraiment pouvoir fuir à l'autorité du divin Jashin ? Que vous le voulez ou pas, votre destin est déjà écrit. Vous allez tous servir de sacrifice au nom du grand Seigneur !

            Konohamaru : *déconcerté* Qui êtes-vous ? Et où êtes-vous ? *regarde autour de lui en restant sur ses gardes* Ai-je bien entendu "Jashin" ? Alors vous êtes bien ces maudits hérétiques ? Tss, alors ce culte existe encore, moi qui ne voulais pas y croire. *se parle intérieurement* Que dois-je faire ? Dois-je prévenir les deux autres ? Non, je dois essayer de maîtriser l'ennemi si possible, je vais le faire pour oncle Asuma. *s'adresse à l'ennemi* Nous allons servir de sacrifices, hein ? Que dalle, je vais vous arrêter ici et maintenant, alors rendez-vous tant que vous le pouvez !

            Individu mystérieux : *se dévoile dans le dos de Konohamaru* Que le grand Seigneur m'accorde ses forces ... *dégaine son katana à double lame et s'apprête à décapiter Konohamaru par surprise* Et que de sa bonté, il puisse t'ouvrir les portes du jardin d'Eden, mécréant !

 

 

 

 

L'individu à la capuche s'apprêtait à prendre Konohamaru par surprise, cependant heureusement que ce dernier pu réagir in extremis grâce à des réflexes bien travaillés qui lui avaient permis de s'élancer au loin sur une autre branche d'arbre se trouvant à une dizaine de mètres en face, mais le ninja de Konoha s'en tira malgré tout avec une légère cicatrice au niveau de la joue droite, rien de grave jusqu'à là. 

De son côté, le fameux membre du culte de Jashin n'eut aucun problème à retirer sa capuche afin de dévoiler son visage, il se dévoila alors être un jeune homme qui semblait avoir le même âge que Konohamaru. Avec ses longs cheveux bleus hérissés de couleur bleu foncé et de ses yeux rouges, il semblait même bel-homme.

 

            Individu : *lèche le sang de Konohamaru présent sur l'une des lames de son katana* Et de un ...

            Konohamaru : J'ai eu chaud, il a l'air de savoir se débrouiller. *se tourne vers l'ennemi* Qui es-tu ? Et es-tu le responsable des phénomènes recensés ici ? Si oui, alors je n'aurai pas d'autres choix que de te neutraliser, compris ?

            Individu : Je ne le suis pas, nous le sommes. *se prépare à attaquer de nouveau* Tu n'as guère besoin de le savoir, ces informations ne te seront pas utiles pour le rôle que tu auras. Mais nul besoin de t'inquiéter, ta vie et ton corps seront offerts à bon escient.

            Konohamaru : *dégaine un kunaï* Je vois, je vais devoir me charger de toi si je veux obtenir des informations. Autant vite en finir ... *voit son ennemi disparaître au milieu des bois* L'enfoiré, il veut profiter de l'environnement à son avantage, je dois rester sur mes gardes.

 

 

 

Ne pouvant pas prendre de risques en attaquant à l'aveuglette, Konohamaru prit le choix de ne pas rester immobile car en restant au même endroit sans bouger, il allait être encore plus vulnérable. Alors que s'il était constamment en mouvement, l'ennemi aurait encore plus de mal à attaquer car l'anticipation rentrerait en jeu. Mais cette stratégie de Konohamaru ne découragea pas du tout l'ennemi qui se dévoila pourtant dans les airs en direction du jounin de Konoha.

 

            Konohamaru : *étonné* Mais que fait-il à se dévoiler alors qu'il y a 2 secondes il se cachait ? *lance son kunaï* Non, je ne peux pas agir bêtement, autant en finir à distance. *s'aperçoit qu'il ne s'agissait que d'une veste blanche et non d'une personne* Impossible, un leurre ? Où est-il alors ?

            Individu : Trop tard, mécréant. *apparaît derrière un arbre à droite et lance son katana qui érafle le bras gauche de Konohamaru pour lui laisser une égratignure* Et de deux, activation de "Ni Ken"  ... *sourit pendant que son corps devient tout noir de la même manière qu'Hidan* Tu n'es malheureusement pas assez rapide pour me suivre, c'est dommage pour toi. *disparaît dans l'ombre de l'arbre*

            Konohamaru : *se pose par terre* Il n'a touché que mon bras et encore, j'ai eu de la chance. Peu importe, je ne peux pas perdre, mais cet enfoiré se cache très bien, je vais devoir trouver un moyen de le faire sortir de sa cachette, mais comment ? Ah, je pense savoir. *fait des mudras pour lancer le "Katon - Nuées Ardentes" sur toute la zone* Avec ça, il ne peut rester cacher, les effets de la poudre va l'obliger à se montrer. Je ne dois surtout pas rater l'occasion, je dois être attentif. *aperçoit une silhouette à gauche sortir de derrière un arbre en toussant assez fort* Le voilà, c'est l'occasion ou jamais ! *s'élance sur la silhouette et met la personne à terre avant de le pointer un kunaï* C'est terminé, hérétique, rends-toi !

            Udon : *surpris* Mais que fais-tu ? C'est moi Udon, calmes-toi, c'est bon ! J'étais entrain de te rejoindre quand j'ai vu toute cette fumée, je ne m'attendais pas à ce que tu utilises cette technique, es-tu tombé sur un ennemi ou quoi ?

            Konohamaru : *surpris* Oh c'est toi, désolé ! *se relève* Dans ce cas, où est-il ? Pour en revenir à toi, je ne m'attendais pas à te voir ici ... *attend qu'Udon se relève pour l’asséner un Rasengan à bout portant* Ou plutôt, je ne m'attendais pas à ce que tu prennes sa forme, saleté d'hérétique !

            Individu : *se cogne contre un arbre et retrouve sa vraie forme* Humph, alors tu as su que c'était un Henge no Jutsu ? *crache du sang* Comment ?

            Konohamaru : C'est très simple, Udon est l'une des rares personnes à savoir comment ne pas se faire avoir par la fumée de ma technique Katon et donc le simple fait de le voir tousser, c'était un peu suspect. Bon après ce n'était aussi qu'une question de chance, c'est tout. Pour en revenir aux choses sérieuses, maintenant j'imagine que tu ne devrais plus être capable de bouger après avoir reçu mon Rasengan de plein fouet.

            Individu : *soupire* Me sous-estimerais-tu, mécréant ? Il est vrai que mon corps me fait souffrir et que j'ai du mal à bouger. Mais avec ma foi, les miracles de Jashin sont toujours possibles, n'oublies pas ce détail. Et donc par conséquent, je crains que ça ne soit terminé pour toi ...

            Konohamaru : *curieux* Mais que racontes-tu ? Qu'est-ce que tu mijotes ? *voit le katana ennemi tomber au-dessus de sa tête* Quoi ? A quel moment l'as-tu lancé ? *s'élance en arrière* Malheureusement pour toi, je ne crains rien avec ce genre d'attaque ... *remarque que le katana était relié à la main de l'ennemi par l'intermédiaire d'un fil très fin et ce dernier en fait usage pour changer la trajectoire du katana qui l’érafla au niveau de la joue gauche* Ouf, heureusement que je me suis décalé mais c'était bien partie pour que je finisse décapiter, je n'avais pas du tout vu le fil.

            Individu : *redirige le katana vers lui grâce au fil et lèche de nouveau le sang de Konohamaru présent dessus* Et de trois, le compte est fait. Oh grand Seigneur, je vous remercie pour votre grâce et votre générosité, longue vie à vous, Amen.

            Konohamaru : *confus* Oy, mais que blablates-tu encore ? Je ne te suis pas et puis pourquoi lèches-tu mon sang ... *ressent une douleur immense se propager sur tout son corps et tombe à terre suite à des vertiges* Bordel, que m'arrive-t-il tout d'un coup ? *transpire de plus en plus* Je suis entrain de perdre mes forces petit à petit, que m'as-tu fait ? 

            Individu : *sourit et embrasse son pendentif* Tu as été la victime de mon pouvoir, ou plutôt du don offert par notre grand Seigneur Jashin. Comme tu peux le voir, mon katana possède 2 lames, la première "Sho Ken" et la deuxième "Ni Ken". La capacité de "Ni Ken" est de pouvoir tuer n'importe quel adversaire en un seul coup, mais il y a une condition à cela, que l'adversaire ait été précédemment touché deux fois par "Sho Ken". Pour te résumer le tout, je peux tuer en seulement 3 coups, ce qui a été ton cas. La douleur ne s'estompera pas, tu vas souffrir de plus en plus et tu vas tout simplement décéder. Pour preuve de bonne foi, voilà un conseil de ma part, commences à prier pour que ton âme reçoive le pardon du grand Seigneur.

            Konohamaru : *perd petit à petit connaissance* Merde ... Enfin c'est ce que j'aurais pu dire. *disparaît sous un nuage de fumée et apparaît derrière l'ennemi* Désolé mais il ne s'agissait que d'un simple clone. Humph, désormais que je connais tes capacités, je vais pouvoir être sur mes gardes, tu ne m'auras plus jamais avec. Mais je dois avouer que c'est un terrible pouvoir, j'ai failli y passer. Au final, comme tu peux le constater, c'est toi qui tu es en mauvaise posture. Tu as prit la peine de me donner un conseil alors voilà un autre en retour, tu ferrais mieux de parler. 

            Individu : Mauvaise posture ? Pauvre mécréant, as-tu vraiment regardé autour de toi pour oser affirmer ce genre de blasphème ?

            Konohamaru : Comment ça ? Que veux-tu dire par là ...

 

 

 

Malheureusement pour Konohamaru, pile au moment où il comptait se retourner, il se fit violemment empaler dans son dos par la main droite plus que tranchante de Sekai qui apparut de nulle part. Prit par surprise, le jounin de Konoha ne put hélas rien faire sauf se prendre le coup et voir son sang couler avant de s’effondrer à terre et perdre connaissance.

 

            Sekai : *sourit* Alors comme ça vous vous amusiez très bien sans moi ? Ce n'est pas très juste. Je croyais pourtant que le partage était un pilier important dans la religion. Tu sais clairement très bien que je suis du genre jalouse, Niyel.

            Niyel : Veux-tu prendre la peine de m'épargnes tes commentaires futiles, Sekai ? *se relève avec difficulté et voit les corps inconscients d'Udon et Moegi à terre derrière Sekai* Humph, tu sembles avoir fait du bon travail, j'en arriverai presque à t'envier. Mais dis-je ? Honte à moi pour ces pensées impures, j'implore le pardon du grand Seigneur. Bien, nous avons finalement obtenu les sacrifices comme prévu, nous pouvons désormais y aller, mais l'heure de la divine renaissance approche à grand pas ... 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut le monde !

On se retrouve comme d'habitude tous les dimanche (car maintenant les chapitres sortiront tous les dimanche, enfin sauf problème).

Du coup voilà le chapitre n°3 de ce nouvel arc, chapitre qui se nomme : "Famille".

 

 

 

 

 

La journée fut longue et le soleil était déjà sur le point de se coucher. En cette fin de journée, nous retrouvions Boruto qui était en compagnie de Sarada, tous deux étaient allongés à terre et épuisés. Devant ces genins essoufflés, vint Kakashi qui lui semblait encore en forme.

 

            Kakashi : Je dois avouer que vous vous débrouillez plutôt pas mal pour des genins, c'est même incroyable. Pour vous dire, si j'en avais la possibilité, je ferrai déjà de vous des chunins, mais je ne le peux pas, vous allez devoir passer l'examen. Mais bon, alors comment vous sentez-vous ?

            Boruto : *reprend son souffle* Je suis totalement épuisé, ce fut les deux heures les plus longues de toute ma vie. Sixième du nom, non, maître Kakashi, comme le dit votre réputation, vous êtes vraiment un ninja d'exception, pas étonnant que vous ayez été l'instructeur de mon père et d'oncle Sasuke.

            Kakashi : Je vois, alors j'ai plutôt bonne réputation, c'est bon à savoir. Passons aux choses sérieuses, qu'avez-vous à me dire ?

            Sarada : *ouvre sa main et dévoile une clochette* Ce que j'ai à dire ? Eh bien, je dirai que ce ne fut absolument pas comme je l'avais prévu, pour être honnête avec vous, je m'étais imaginée quelque chose de plus facile étant donné que nous étions deux, mais je me suis plantée. Même à deux, nous n'avions pas pu être plus rapide et réactif que vous, nos mouvements étaient trop lents et imprécis, nous nous contentions d'agir en même temps et non en coordination.

            Kakashi : Bonne analyse, je n'en attendais pas moins de ta part, Sarada. Je vais affirmer tes paroles et même approfondir cela, selon vous, qu'est-ce que le travail d'équipe ?

            Boruto : *déconcerté* Le travail d'équipe ? Eh, c'est pas facile à décrire. Si je devais vous répondre, je dirai que c'est le fait d'agir en totale symbiose, ou un truc du genre, je me trompe ?

            Kakashi : Tu n'as pas faux, mais laissez-moi ajouter une chose. Le travail d'équipe s'est faire en sorte de minimiser les pertes inutiles, comme par exemple, permettre d'agir avec précision et donc éviter de perdre des forces inutilement. D'où l'intérêt de bonnes relations dans l'équipe, de cette manière, chacun saura comme l'autre agira et pourra agir en conséquences afin de justement éviter ces fameuses pertes. Mais vous semblez avoir compris cela, n'est-ce pas ? *sourit* Et puis vous avez réussi le test, ce qui fait de vous mes élèves, heureux ?

            Boruto : *heureux* Oh oui, on l'a fait, Sarada ! On va pouvoir s'entraîner avec le Sixième du nom en personne, j'en suis tout excité !

            Sarada : *soupire* Caches ta joie, idiot. *s'adresse à Kakashi* Si vous me le permettez, j'ai une question à vous poser, l'entraînement que vous nous réservez, devrons-nous le faire en équipe ?

            Kakashi : Bonne question de ta part, mais non, avant de penser à l'équipe, je vais devoir m'occuper de chacun de vous deux. Vous aurez chacun un entraînement qui vous sera propre, mais durant ce test, j'ai pu déceler certains faiblesses chez chacun d'entre vous et je compte bien les effacer. *baille* Mais ça ne sera pas pour aujourd'hui, il se fait déjà tard, vous ferrez mieux de rentrer pour vous reposer un peu avant le dur entraînement qui vous attend dès demain matin. *disparaît sous un nuage de fumée* Passez une bonne fin de journée, salut et à demain !

            Sarada : *se relève* J'y vais à mon tour, mais j'ai besoin d'un bon bain après avoir autant transpirer. *résolue* Écoutes-moi bien, Boruto. On a intérêt à devenir tous les deux chunins afin d'impressionner nos parents, compris ? Je compte sur toi pour nous montrer cette fois-ci ta véritable force !

            Boruto : *sourit* Evidemment, c'est bien mon objectif ! *déterminé* Je vais montrer au monde entier ce dont je suis capable, moi Boruto Uzumaki. Ainsi je pourrai laver mon honneur, tu peux compter sur moi pour ça !

 

 

 

Malgré cette journée où il s'était donné à fonds, Boruto savait que le lendemain allait être encore pire, il allait devoir être prêt pour tout donner. Mais avant ça, il avait tout d'abord besoin d'une bonne nuit de sommeil et avant ça, un bon bain suivi d'un repas pour reprendre des forces.

Et justement en cette nuit, toute la petite famille Uzumaki s'était réunie ensemble autour d'une bonne ambiance pour dîner, ne pouvant pas profiter tous les soirs de tels moments de plaisir à cause de l'emploi du temps de Naruto, ils en profitaient au maximum.

 

            Naruto : *comblé* Cette bonne ambiance, ces plats délicieux, j'adore ce genre de petit moment aux côtés des personnes que j'aime le plus au monde. Je suis désolé de ne pas être tout le temps présent, mais laissez-moi vous dire que je vous aime tous, Hinata, Boruto, Himawari, j'aimerai que ce moment soit éternel.

            Hinata : *sourit et serre la main de son époux* C'est réciproque, moi aussi je vous adore tous tout comme j'adore profiter de ce genre de moment que l'on passe ensemble avec les enfants. Les voir grandir jour après jour et te voir comblé de joie, c'est ma fierté en tant que mère et femme.

            Naruto : *embarrassé* Euh, tu as toujours eu les bons mots, Hinata. *se tourne vers Boruto* Ah c'est vrai maintenant que j'y penses, alors comment s'est passé ta journée aux côtés de ton nouveau maître, Boruto ?

            Boruto : Je ne m'attendais pas à ce que tu me diriges vers maître Kakashi en personne, j'étais surpris et je le suis encore un peu. Je lui ai demandé de faire de moi son élève et il a accepté, cool, non ?

            Hinata : Alors comme ça mon fils est devenu l'élève du Sixième Hokage en personne, je ne peux qu'en être fier. Tu es entrain de devenir un vrai ninja, tu finiras même par nous surpasser ton père et moi, j'en suis sûr. *caresse la tête d'Himawari assise à sa gauche* Que ça soit toi ou ta soeur, je sais que vous deviendrez les plus grands ninjas de Konoha.

            Naruto : Tu sembles avoir des grandes attentes sur eux, Hinata. Mais avant de penser à ça, j'imagine que tu as sûrement dû passer un test, n'est-ce pas ? C'est la signature de Kakashi-senseï, encore ses tests de clochette, il y tient énormément. *nostalgique* D'ailleurs rien que d'en parler, ça me rappelle des bons souvenirs, la veille époque de l'équipe 7, le temps passe si vite.

            Boruto : En effet, maître Kakashi nous a fait passé son test de clochette et d'ailleurs je n'étais pas le seul, Sarada avait elle-aussi ou plutôt sa mère avait eu la même idée que toi. *sourit* En tout cas, j'ai réussi et dès demain, je commence le véritable entraînement, j'ai déjà hâte d'y être ! *s'adresse à sa petite sœur* Himawari, ton grand-frère va très vite devenir chunin et pas n'importe lequel, il sera le meilleur, tu vas voir !

            Naruto : *sourit* Humph, content de voir autant de détermination dans tes yeux, je suis déjà confiant pour toi. Je vais essayer de passer demain à ton entraînement, ça peut être sympas d'y assister en tant que père ... *entend quelqu'un sonner à la porte* Tient, qui cela peut être à cette heure ?

            Himawari : *se lève et se dirige vers la porte* Je vais ouvrir, laissez-moi faire. *marche en sautillant* Qui s'est ?

 

 

 

La benjamine de la famille Uzumaki ouvrit alors la porte et fut surprise de voir une autre fille, la petite-fille du légendaire Troisième Hokage et fille d'Asuma et Kurenai, Mirai Sarutobi.

 

            Mirai : *sourit* Bonsoir Himawari, ça fait plaisir de te voir. *prend Himawari dans ses bras* Je vois que tu as encore grandi, si ça continue comme ça, tu vas bientôt me dépasser. Dis-moi ma jolie, est-ce que ton Papa est là ?

            Himawari : *rigole* Et toi tu es toujours aussi belle, grande-soeur Mirai. Si tu cherches mon père, il se trouve dans la cuisine, tu n'as qu'à me suivre, je vais te mener à lui.

            Mirai : Merci beaucoup, tu es vraiment la plus gentille de toutes les petites filles de Konoha. *entre dans la cuisine* Bien le bonsoir à tous, désolée d'interrompre votre joyeux moment de famille, mais j'avais quelque chose d'important à vous demander, maître Hokage.

            Naruto : Ah non ce n'est rien, tu es évidemment la bienvenue, Mirai. Allez, viens t'asseoir avec nous, tu pourras me parler autour de ce bon repas, non ? Alors viens, ne te gênes pas, fait comme chez toi.

            Mirai : Je vous en remercie. *s’assoit et commence à déguster les plats* C'est vraiment succulent, Dame Hinata, vous êtes une vraie cheffe, clairement l'une des meilleures de tout Konoha et je suis honnête avec vous.

            Hinata : *gênée* Merci, ça fait plaisir d'entendre ce genre de compliments. *curieuse* Alors qu'avais-tu à demander à Naruto ?

            Mirai : *reprend un air sérieux* Maître Hokage, avez-vous des nouvelles de Konohamaru ? Il est parti en mission depuis 2 jours et jusqu'à présent, j'arrivais à le contacter via le dispositif de communication à distance. Mais depuis cet après-midi, plus rien ne marche, je n'arrive plus à le contacter, ni lui, ni Udon et Moegi qui sont avec lui. C'est plutôt étrange et tout cela m'inquiète. Donc je voulais savoir si jamais vous avez des nouvelles d'eux ou pas.

            Naruto : Désolé, mais je suis dans la même situation que toi, je n'en sais pas plus. J'imagine que nous n'avons pas d'autres choix que d'attendre leur retour en priant que rien ne leur soit arrivé. Pour tout te dire, je savais au fonds de moi que cela ne sentait pas bon du tout.

            Boruto : *curieux* Mais quel genre de mission était-ce ? Konohamaru-senseï n'est quand même pas le plus faible, il est un puissant jounin. Je suis sûr qu'il va bien, je le vois mal ne pas réussir une mission.

            Naruto : C'était une mission assez étrange, je la situerai entre les rangs B et A. Ils devaient enquêter sur des phénomènes étranges observés autour d'une certaine zone aux frontières du pays du Feu, disparitions, des membres humains aperçus, ce genre de trucs bizarres. Tout cela n'étaient censés n'être que des rumeurs, même moi je n'y croyais pas. Mais pour être honnête, j'ai mon instinct qui me dit que quelque chose de gros est entrain de se passer.

            Mirai : *se lève avec détermination* Dans ce cas, permettez-moi d'y aller, s'il vous plait ! J'imagine que mon aide ne sera pas de trop pour ce genre de mission et je dirai même que vous avez tout à gagner. Alors qu'en dites-vous, maître Hokage ?

            Naruto : *soupire* Que veux-tu que je fasse ? J'ai l'impression que quoi que je dise, tu ne comptes pas renoncer alors autant ne pas perdre de temps. Je te laisse y aller, comme tu l'as dit, tu ne seras pas de trop et ton aide ne leur sera qu'utile. Mais cela à une seule condition, que tu n'y ailles pas seule. Car si jamais quelque chose de grave se serait passé, y aller seule serait trop risqué, compris ? Et puis bon, je ne tiens absolument pas à prendre de risques alors que l'examen chunin est dans quelque semaines. 

            Mirai : *s'incline face à Naruto* Merci beaucoup, maître Hokage. *se redresse* Je sais déjà avec qui je vais aller, nul besoin de vous inquiéter pour ce détail. Et puis Konohamaru est ma famille, je ne supporterai pas de le perdre, le clan Sarutobi a déjà subi des pertes par le passé, ça ne doit pas recommencer.

 

 

 

Pendant ce temps-là dans un endroit assez reculé du monde, et pour être plus précis dans des sortes de souterrains où plusieurs couloirs et pièces avaient été bâtis. Et dans l'une d'entre-elles, nous y retrouvions Sekai et Niyel ainsi que d'autres personnes de leur culte dont un adolescent d'exactement 17 ans, blond avec une coupe au bol, habillé avec une simple salopette moulant bleue clair laissant entrevoir un corps bien bâtis pour un ado, le tout suivi d'une paire de bottes blanches et d'une paire de gants noires. Contrairement aux autres, ce dernier semblait toujours arborait un air décontracté avec les yeux fermés, comme si tout allait bien pour lui.

 

            Sekai : *baille* Mais qu'est-ce que fout Kol, hein ? Il était censé être là depuis une bonne dizaine de minutes, les sacrifices sont pourtant déjà prêts, on n'attend plus que lui. Je n'ai pas que ça à faire, et puis on s’ennuie comme pas possible ici.

            Niyel : Humph, j'imagine qu'il doit sûrement prier aux côtés de Madame, après tout, l'heure approche. Nous devons prendre notre mal en patience et surtout si tu peux éviter de râler, je t'en serai reconnaissant, mes oreilles sont fragiles.

            Adolescent : Les vieux d'aujourd'hui sont tellement pathétiques, vous vous plaignez constamment pour un rien. *sourit* Ah je viens d'avoir une idée, et si nous jouions à un jeu ? Et ne vous inquiétez pas, ça sera un jeu que mêmes les vieux débris comme vous devrez comprendre.

            Sekai : *irritée* Que me vaut cette insolence permanente de ta part, Takumi ? Aurais-tu besoin que quelqu'un t'apprennes les bonnes manières ?

            Takumi : *soupire* Et moi qui proposais un petit jeu pour faire passer le temps mais j'imagine qu'avec des vieux séniles comme vous, on ne peut jamais rigoler, comme c'est triste. Votre vie doit être si triste, j'en pleures rien que d'y penser. 

            Sekai : *sourit* Oh mais je peux t'aider à mieux chialer si tu veux, il me suffirait juste de t'attraper et alors je t'apprendrai à comment parler à tes aînés, espèce de sale petit gamin insolent.

            Kol : *fait son entrée devant les siens* Veuillez cesser vos disputes, ce n'est ni l'endroit, ni le moment pour ce genre de futilités. Dois-je vous rappeler que nous sommes avant tout une famille ? Et en tant que tel, ce genre de comportement est inacceptable. *jette un œil aux trio de jounins de Konoha ligotés aux plafonds* Pour en revenir aux choses sérieuses, vous avez fait du bon boulot, que le grand Seigneur vous accorde son salut. Mais cela n'est hélas pas suffisant, il nous en faudrait plus, Madame aura besoin de plus de sacrifices. *se tourne vers Sekai* Au vue de la situation, pourrais-je te demander de t'occuper de récupérer les derniers sacrifices ?

            Takumi : Pourquoi lui demander à elle alors que je suis disponible ? Je prends désormais le relais, il est temps que la jeunesse prenne le pouvoir. *s'étire au niveau des bras* Et puis je n'ai que très rarement l'occasion de sortir, ça me ferra le plus grand bien.

            Sekai : Humph, un jour je vais finir par me le faire, ce gamin. Mais bon, si tu tiens à y aller à ma place alors fais ce que tu veux, je n'aurais qu'à prier et qui sait ? Au pire, une petite mort sur la route.

            Niyel : *soupire* Vous ne cesserez donc jamais de vous chamailler tous les deux ? Que le grand Seigneur vous accorde son grand pardon. *s'adresse à Kol* Si je peux me permettre, combien de sacrifices Madame aurait-elle besoin ?

            Kol : Madame en réclamerait pas moins de 5 autres sacrifices, ou alors 3 mais de hautes gammes. Takumi, penses-tu en être capable ?

            Takumi : Évidemment, je fais mes prières tous les jours, la protection de Jashin ne peut être qu'avec moi et puis ... *libère une légère partie de chakra sous la forme d'une aura grise autour de lui qui fracasse le sol* Ne me sous-estimerais-tu pas ?

            Kol : Pas le moindre du monde, tu sembles oublier que j'ai beaucoup d'estime pour toi, Takumi. *observe le sol totalement anéanti sous les pieds de Takumi* Selon mes visions accordées par le grand Seigneur Jashin, les autres sacrifices viendront eux-aussi à nous, tu n'auras qu'à les attendre patiemment. Bon, avez-vous des questions ? Si non, alors vous pouvez disposer.

            Sekai : *lève la main* J'en ai une, si je vous ai suivi dans votre délire c'est uniquement pour une seule raison. Je n'ai aucun problème avec votre concept de "famille" et votre mission concernant la résurrection de Jashin. Mais saches que moi Sekai, je ne vis que dans un seul but, prendre du plaisir afin de m'amuser le plus possible car on a qu'une seule vie et dieu sait qu'elle peut être courte. *regarde Kol droit dans les yeux* Tu m'avais promis le plus grand des divertissements, ne me dis pas que ce n'étaient que des paroles en l'air ? J'attends toujours, et je commence à perdre patience.

            Kol : *se retourne et se dirige vers la sortie* Je tiens toujours parole, tu sais que le grand Seigneur déteste les menteurs, non ? Alors nul besoin de t'inquiéter, celui qui va réaliser tes désirs sera bientôt parmi nous, j'espère pour toi que tu ne le regretteras pas ce choix plus tard ...

            Takumi : Bien, ce n'est pas que ça les vieux, mais j'ai enfin du travail. *a une idée* Ah, je sais comment pimenter encore plus les choses, c'est une super idée que je viens d'avoir, faut dire que je suis un véritable génie.

 

 

 

Ayant son idée en tête, Takumi continua d'avancer jusqu'à la sortie mais avant de quitter la pièce, il s'arrêta et jeta un œil à sa gauche où se trouvait un homme qui semblait dormir dans son coin. Ayant dans la vingtaine, avec des cheveux mi-longs hérissés noirs, yeux noirs avec des cernes, yukata et sandales tous deux noirs suivis de bandages sur des deux bras allant de ses mains jusqu'au coude, tout laissait croire à un véritable flemmard tant que son visage paraissait être celui d'un mec blasé. 

 

            Takumi : *réveille l'individu en lui lançant une petite pierre* Oy, Dazai, ce n'est pas le moment de dormir. Allez, lèves-toi, nous avons du travail.

            Dazai : *baille* Tous les moments sont bons pour dormir, tu devrais y penser, cela t'aiderait dans ta croissance.

            Takumi : *lance une nouvelle pierre en plein dans le visage de Dazai* Non merci, je ne tiens absolument pas à finir comme toi. Je déteste me répéter, alors viens avec moi, j'ai du travail pour nous deux, c'est cool, n'est-ce pas ?

            Dazai : *se touche le front en sang* Aie, tu sais que ça fait mal, n'est-ce pas ? Tu le fais exprès, n'est-ce pas ? *s'allonge de nouveau* Rien que pour la peine, tu peux aller te faire voir, maudit gamin. Réveilles-moi plus tard, ah en fait tu sais quoi ? Eh bien, ne me réveilles plus, veux-tu ?

            Takumi : *vient se mettre en face de la tête de Dazai et l'écrase* Oups, je ne t'ai pas vu. En même temps si tu t'étais levé plus tôt, je n'aurai pas eu à t'écraser. *sourit* Dis-moi, est-ce que ça fait mal ? J'espère de tout cœur que oui. 

            Dazai : *soupire* Il faudrait vraiment revoir ton éducation, gamin. *se lève* J'espère pour toi que ce travail en vaut la peine et que je ne me suis pas levé pour rien, ou sinon tu risques de fort le regretter, crois-moi.

            Takumi : Le grand Seigneur déteste les flemmards de ton genre, continue comme ça et ce sont les portes de l'enfer qui t'attendent, c'est un vrai conseil que je te donne. Pour en revenir aux choses sérieuses, crois-moi, on ne risque pas d'être déçus. Tu vas voir, ça sera fun.

            Dazai : Épargnes-moi tes pseudos monologues religieux, veux-tu ? *se gratte la tête* Surtout que tu as l'air vachement serein, tout ça me donne envie de gerber.

 

 

 

Les heures passaient et du côté du village de Konoha, voire plus précisément du côté de la maison des Uzumaki, tout le monde dormait déjà, que ça soient Boruto et Hiwamari ou Naruto et Hinata. Et alors que Naruto semblait enfin pouvoir profiter d'une bonne nuit de sommeil, il disparut d'un coup sans laisser la moindre trace. Il s'agissait là en réalité d'une invocation inversée réalisée par le maître ermite du mont Myoboku, le maître Fukasaku en personne. Ce dernier venait d'invoquer Naruto en face du grand sage des crapauds, Gamamaru.

 

            Fukasaku : *réveille Naruto en lui assénant un coup à la tête* Oy, réveilles-toi, mon petit Naruto !

            Naruto : *surpris* Où suis-je ? Maître Fukasaku ?! Mais que faites-vous chez moi ? Et puis ça fait un bail, que devenez-vous ?

            Fukasaku : En effet ça fait longtemps, je vois que tu as pas mal grandi et mûri depuis la dernière fois. Mais passons ces retrouvailles, comme tu peux le voir, tu n'es pas chez toi. Tu es juste devant le trône du grand sage Gamamaru, alors tiens-toi à carreaux.

            Naruto : *se lève* Ah ouais, ça faisait tellement longtemps que je n'avais pas reconnu les lieux. *sourit* Yo le vieux, alors comment ça va ? Et pourrai-je savoir la raison pour laquelle vous m'avez invoqué ici ou pas ?

            Gamamaru : *sérieux* Naruto, écoutes-moi bien mais c'est sérieux. Récemment j'ai fait un nouveau rêve, cela n'était pas arrivé depuis très longtemps. Et ce rêve ou plutôt cette prémonition en question, n'avait rien de bon. Une nouvelle menace approche, une obscure menace n'annonçant rien d'autre que la destruction. Naruto Uzumaki, si rien n'est fait à temps alors le monde ninja court à sa perte, non, je dirai même que c'est bien pire car ce sont tous les mondes qui seront en danger ! 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme tous les dimanche, bien le bonjour à vous !

Le chapitre numéro 4 de cet arc est enfin prêt et se nomme "Une nouvelle menace".

 

 

 

 

 

Alors qu'il était en train de passer une nuit tranquille à dormir aux côtés de son épouse, Naruto fut brusquement l'objet d'une invocation inversée ayant été réalisée par le maître crapaud du mont Myoboku, Fukasaku. Ce dernier avait convoqué le Septième Hokage afin de lui faire part d'une prémonition du grand sage en personne, le vieux Gamamaru. Face à celui-ci, Naruto qui était jusqu'à-là encore à moitié-endormi, entendit alors qu'un futur danger s'approchait.

 

            Naruto : *étonné* Un futur danger menaçant le monde, dites-vous ? Quel genre de danger cela peut bien être ? Vieux Gamamaru, pouvez-vous mieux me décrire votre rêve ? Parce que là je suis comme dire, un peu paumé.

            Gamamaru : J'imagine que tu dois l'être, mais malheureusement mes rêves ne sont pas très précis, donc je ne pourrai pas te donner autant de détail que tu peux en attendre. Cependant je peux te dire ceci, que ce danger n'est pas encore présent mais il est sur le point d'arriver parmi nous. Ce danger ne sera pas seul, il sera entouré de pleins d'autres. Et si nous n'agissons pas à temps, alors ça sera la fin de nos mondes.

            Naruto : Un voire même plusieurs dangers en même temps ? Serait-ce alors une organisation ? En tout cas, sachant que vos prémonitions se sont toujours avérées justes, je dois me préparer au pire. Je sens que ça ne va pas être de la tarte, un tel danger remonte à tellement longtemps.

            Fukasaku : Oy, Naruto, écoutes-moi bien. La situation actuelle est différente des précédentes, ce n'est plus comme contre Pain, Madara ou Kaguya. Aujourd'hui tu n'es plus un ninja parmi d'autres, tu ne te tiens plus à leurs côtés mais devant eux. Comprends-tu cela ?

            Naruto : En effet, cette fois-ci c'est différent, j'ai aujourd'hui un poste de Kage et des responsabilités qui vont avec. C'est à moi de sauver ce monde, c'est mon devoir d'Hokage. Et puis j'ai quelque chose que je n'avais pas à l'époque, une famille à protéger. Je n'ai aucunement l'intention de la perdre, vous pouvez me croire.

            Fukasaku : *sourit* Humph, tu as vraiment mûri, mon petit Naruto. *sérieux* Fais les bons choix et surtout ne portes pas tout ce fardeau à toi seul, toi aussi tu peux te reposer sur les autres, tu sais ? Etre Kage ne veut pas dire se battre seul. Tu as des amis, tu as même un fils qui grandit à vue d'œil et qui devient un vrai ninja. Le fardeau est moins lourd lorsqu'il est porté par plusieurs personnes, n'oublies pas cela. 

            Naruto : Mon fils ? Je ne sais pas, je ne crois pas que cette nouvelle génération soit prête et puis mon devoir est de les protéger, non de les mettre en danger. Je vais devoir y réfléchir, j'ai besoin de temps avant de savoir quoi faire. *se tourne vers le vieux Gamamaru* Vieux sage, est-ce là tout ce dont vous vouliez me parler ?

            Gamamaru : Oui, je t'ai tout dit. Alors je ne vais te demander qu'une seule chose, de sauver nos mondes, mon petit Naruto. Je ne peux le demander qu'à toi et puis je sais que l'on peut te faire confiance, nous comptons donc sur toi. Maintenant approches, nous allons annuler l'invocation inversée et ainsi te ramener chez toi, nous te convoquerons lorsque nous aurons plus d'informations.

 

 

 

Quelques heures plus tard lorsque le soleil venait à peine de se lever, nous retrouvions déjà notre protagoniste Boruto qui arriva au terrain d'entraînement. Plus déterminé que jamais, il semblait bien parti pour enchaîner une longue journée de dur entraînement. Mais à sa grande surprise, il arriva en premier et fut obligé d'attendre un petit moment avant l'arrivée de Kakashi.

 

            Kakashi : *sourit* Salut, alors comment ça va ?

            Boruto : *irrité* Oy, j'ai attendu tout ce temps seul dans le froid du matin et vous, vous osez arriver comme ça avec votre "Salut" ?!

            Sarada : *apparaît à son tour* Humph, tu es toujours aussi idiot, Boruto. Personnellement j'avais anticipé cela et c'est pour ça que j'ai tout fait pour arriver moi-aussi en retard.

            Boruto : *déçu* Si seulement je le savais, j'aurai pu dormir un peu plus longtemps.

            Sarada : *s'adresse à Kakashi* Passons, alors que va être notre entraînement du jour ?

            Kakashi : Ne perdons pas de temps alors commençons, OK ? *fait un clone* Comme je vous l'ai dit hier, cet entraînement sera personnel, chacun d'entre-vous aura son propre traitement. Sarada, tu iras avec mon clone tandis que moi je m'occuperai de Boruto.

            Sarada : Un clone ? Peu importe, j'ai juste envie de commencer. *s'en va avec le clone de Kakashi*

            Boruto : *curieux* Alors que me réservez-vous ? Là je suis chaud bouillant alors je vais tout donner.

            Kakashi : Je préfère être direct avec toi, alors je vais tout te dire. Lors du test d'hier, j'ai pu analyser ta manière de combattre et honnêtement, ce n'est pas mauvais et même très bon mais saches que si tu continues sur cette lancée, tu finiras sûrement par te confronter à un mur et alors tu ne pourras plus évoluer. Euh, je ne sais pas si je suis compréhensible.

            Boruto : Comment ça ? En fait, je crains de ne pas totalement vous suivre, je ne comprends pas où vous voulez venir. Que voulez-vous dire par "tu ne pourras plus évoluer" ? Que dois-je comprendre par-là ?

            Kakashi : C'est simple, tu arriveras à un stade où tu ne pourras plus avancer et pour être encore plus précis, le chemin que tu as décidé d'emprunter est comment dirais-je, limité. *soupire en voyant Boruto être totalement paumé* Bon pour faire vraiment plus simple, tu te contentes juste de reprendre les techniques de ton père ainsi que celles de Sasuke, voire carrément leur style de combat. A vrai dire ce n'est pas un problème et honnêtement c'est même très bien de réussir à correctement copier tout ça à ton âge, mais en faisant cela, tu te limites car tu n'es pas Naruto ou Sasuke. Ton corps et ton organisme sont différents, ta façon d'évoluer est différente. Pour pouvoir t'améliorer, tu dois te trouver ton propre style de combat tout comme Naruto et Sasuke l'ont fait. Tu dois combattre comme Boruto et pas comme quelqu'un d'autre, compris ou pas ?

            Boruto : *se gratte la tête* Euh, je pense peut-être avoir capté. Si je résume vos paroles, alors je devrais désormais combattre avec mon propre style et mes propres techniques, c'est ça ? Mais comment faire alors ?

            Kakashi : *met la main dans sa poche arrière* Au moins tu as compris où je voulais en venir, c'est déjà ça. J'imagine que tu ne dois pas savoir comment faire, mais heureusement que je suis là pour ça. *sort un papier de sa poche et le tend à Boruto* Mais comme avant toute chose, il faut déjà savoir d'où partir. Prends ce papier dans tes mains et insuffles-y de ton chakra, cela va nous permettre de connaître l'élément qui te conviendra le mieux.

            Boruto : *saisit le papier dans sa main droite* L'élément qui me convient le mieux ? Ce n'est pas le Raïton ? *insuffle son chakra sur le papier qui réagit en brûlant* Quoi ? Qu'est-ce que ça veut dire ?

            Kakashi : Le papier a brûlé, ainsi ton élément de prédisposition est le Katon. Tient, j'aurai misé sur le Fûton mais bon, c'est assez rare de voir un enfant ne pas hériter de l'élément phare de ses parents ou du moins de l'un d'entre-eux. Et puis je dois avouer que je suis bluffé, un genin comme toi qui maîtrise non seulement le Rasengan, le Raiton et maintenant le Katon, pire encore, tu n'avais même pas l'air de savoir pour ton affinité, tu es un vrai génie.

            Boruto : *excité* Je l'ai toujours su, j'ai toujours eu ce quelque chose de spécial en moi. Bien, alors en quoi va consister mon entraînement du jour maintenant que je suis au courant pour mon affinité au Katon ?

            Kakashi : Humph, tu as de la chance que j'ai des connaissances en Katon. Bon, maintenant que l'on a notre point de départ, on va pouvoir avancer sur ce long chemin qui t'attend. Alors si tu es prêt, commençons !

 

 

 

L'entraînement avait donc véritablement commencé pour Boruto et il savait à l'avance que rien n'allait être facile, mais ce que ce dernier ignorait, c'était que son père observer tout ça de loin avec un air fier. Et après avoir longuement observé la scène et encourager son fils, Naruto décida de partir mais ce fut avant de tomber face à face avec Sakura qui quant à elle était là pour observer sa fille.

 

            Naruto : *surpris* Oh, c'est toi Sakura. Je ne m'attendais pas à te voir ici, en même temps j'étais tellement concentré sur Boruto que j'avais oublié que Sarada aussi était là. Alors quoi de neuf ?

            Sakura : Je vois que tu prends ton rôle de père à fonds, une certaine personne devrait en prendre exemple à la place de passer son temps hors du village. Mais bon, d'ailleurs c'est assez rare de ne pas te voir à ton bureau aussi tôt, surtout que l'examen chunin approche. Tu prends ta journée ?

            Naruto : *sourit* Humph, j'ai moi aussi beaucoup à apprendre de Sasuke, tu peux me croire. *admire le ciel* Sakura, tant qu'on y est, je voulais en parler à quelqu'un et donc je vais profiter du fait que tu sois là en face de moi pour tout te raconter. Durant la nuit dernière, j'ai rencontré le vieux sage Gamamaru et il m'a confié une nouvelle prémonition.

            Sakura : Le vieux crapaud ermite ? Et alors que t'a-t-il dit ? Ses prémonitions se sont toujours montrées justes jusqu'à présent. Et à en juger par ta tête, ça n'a pas l'air d'être très joyeux, je me trompe ?

            Naruto : Il m'a prévenu de l'arrivée d'une nouvelle menace et a dit que notre monde est en grave danger. Selon justement ses dires, ce danger va bientôt naître et si nous ne faisons rien, alors ça sera tout simplement la fin pour nous tous. *soupire* A vrai dire je suis paumé, je ne sais pas comment réagir si ce n'est rester sur mes gardes et augmenter la sécurité, je ne sais même pas quel genre de danger cela va être.

            Sakura : *étonnée* La fin de notre monde, rien que ça ? Alors nous devrons nous attendre au pire. Donc que prévois-tu de faire, Naruto ? Et puis même que comptes-tu faire concernant l'examen chunin ? Vas-tu l'annuler ?

            Naruto : Pour l'instant je vais rester prudent, nous allons observer comment avancent les choses, après tout nous ne savons encore rien sur cette menace. Et concernant l'examen chunin, j'ai déjà envoyé des mails à tous les autres Kages pour les mettre au courant de la situation, je les ai proposés de mettre en stand-by l'examen, nous n'allons pas l'annuler pour autant, juste le mettre en attente jusqu'à nouvel ordre. *observe son fils et Sarada entrain de s'entraîner chacun de son côté* Ces choses précieuses, c'est pour ça que je me bats aujourd'hui. Je ne laisserai rien leur arriver, même s'il faut que je donne ma vie, je jure de tous les protéger.

            Sakura : *soupire* Etre parent est dur mais être Hokage l'est encore plus, je te plains vraiment, Naruto. *tape Naruto au niveau du dos pour le redresser* Mais ne fais pas cette tête, tu n'es pas tout seul, on est là nous aussi, tu sembles oublier que nous sommes aussi des ninjas. Tu es peut-être Kage, mais ne nous oublies pas pour autant. Et saches que tu n'as pas à donner ta vie, car tu ne te bats pas seul et tu ne les sous-estimerais pas un peu ? Crois-moi, cette nouvelle génération a son mot à dire, ils sont plus talentueux que nous à leur âge et surtout eux aussi ont des êtres chers à protéger. Tu peux clairement leur faire confiance tout comme nous tous on te fait confiance, ensemble nous pouvons tout faire.

            Naruto : *sourit* Tu as peut-être raison, peu importe le danger, nous le battrons tous ensemble. *s'en va* Parler avec toi m'a vraiment fait du bien, merci, Sakura. Bon ce n'est pas que ça mais j'ai du boulot qui m'attend, à la prochaine !

 

 

 

Pendant ce temps-là, nous retrouvions une petite escouade qui semblait avancer au milieu des bois en s'enfonçant de plus en plus à l'intérieur de la forêt. Ce petit groupe était alors composé de 5 personnes, 5 jeunes ninjas pour être plus précis. En première ligne se tenait le leader qui était nul autre que Mirai Sarutobi, cette dernière était accompagnée de 4 autres ninjas de sa génération dont 3 hommes, Shu, Jin, Kira et une autre femme du nom de Yasan.

Le petit groupe de jounins semblait suivre les traces qu'avait précédemment fait le trio mené par Konohamaru, avec Mirai qui inspectait chaque environ avec grande attention.

 

            Jin : *essoufflé* Je suis épuisé, ça fait doit un long moment que l'on court en inspectant chaque petit détail. *se pose sur une branche* tu es sûr que l'on en fait pas trop, Mirai ?

            Mirai : *résolue* Bien au contraire, il faut tout examiner, le moindre détail compte. *regarde les alentours* Surtout que je ressens quelque chose de bizarre dans le coin, une sensation que je ne saurai décrire. Mettez-y du votre si vous le voulez bien, ou sinon on n'y sera encore pendant longtemps.

            Yasan : *inquiète* Tu sembles beaucoup trop investie, tu as été la première à arriver, tu n'as même pas dormi pour pouvoir partir avant le crépuscule. Jin a peut-être raison, tu es fait trop, Mirai. Personnellement je m'inquiète plus pour toi que pour Konohamaru, ne te forces pas trop.

            Kira : *fait monter des insectes sur sa main* Mes insectes n'ont ressenti aucune émanation de vie dans les environs, on dirait bien que nous sommes les seuls dans cette forêt. Que devons-nous faire, Mirai ?

            Mirai : Je vous remercie de vous faire du souci pour moi, mais je vous rassure, je vais très bien. Je n'ai pas de temps à perdre, je me dois de vite retrouver Konohamaru, en espérant qu'il aille bien. *s'adresse à Shu* Comment vois-tu les choses ? Devons-nous continuer d'avancer ? Ou alors si vous y tenez, on peut faire une petite pause.

            Shu : Nous avons peu de chances de retrouver aussi vite Konohamaru, il est parti depuis quelques jours donc il doit forcément être beaucoup plus loin. Surtout que pendant ces 2 jours, il donnait des signes de vie donc on peut déjà en déduire qu'il doit être au moins à la limite du pays du Feu voire encore plus loin, qui sait ? Et si nous voulons le rattraper au plus vite, je conseillerai une petite pause, il vaut mieux regagner des forces dès maintenant car je crains que la route soit très longue.

            Jin : *s'allonge sur la branche* Je suis fatigué, ça va me faire du bien de souffler un peu. *voit Kira partir seul* Oy, où vas-tu comme ça ? *prend un air moqueur* Ne me dis pas que tu as une envie subite ? Ta vessie est donc aussi faible que ça, mon petit Kira ?

            Kira : *soupire* Humph, en tout cas ma vessie n'est pas aussi grande que ta bouche. Mais je te rassure, elle va très bien. *s'élance au sommet de l'arbre* Je vais assurer nos arrières, histoire de ne pas se faire bêtement avoir et puis il semblerait que notre endurance soit très différente. *arrive au sommet de l'arbre et relâche quelques insectes volants* Allez-y, effacez tout d'abord notre présence, on ne sait jamais en cas d'attaque ennemi.

 

 

Alors que tout avait l'air de se passer sans encombre et que Kira était sur le point d'envoyer ses insectes effectuer leur tâche, quelle ne fut pas la surprise de ce dernier en étant tout simplement témoin de la mort de tous ses insectes ? Tous se firent subitement trancher en plusieurs morceaux par un fil de chakra de couleur gris. Stupéfié, Kira se tourna vers la source de ce fil de chakra qui était Takumi, celui-ci se tenait au sommet d'un arbre derrière Kira.

 

            Takumi : *sourit* Oh désolé, je crains que tu n'aies plus besoin d'effacer votre présence, enfin ce n'est plus trop utile maintenant.

            Kira : *surpris* Toi, qui es-tu ? *fait monter tout un tas d'insectes autours de ses mains* Tu vas me répondre, es-tu un ennemi ? Si oui, que nous veux-tu ? Réponds-moi ou sinon crois-moi tu risques de le regretter.

            Takumi : *sourit toujours* Oh là, seraient-ce des menaces ? J'imagine que je peux toujours répondre à une de tes questions, je veux que toi et ta bande soyez les sacrifices lors notre cérémonie. Etes-vous d'accord ? Dites-vous que c'est pour la bonne cause, qu'en dis-tu ?

            Kira : Des sacrifices ? Une cérémonie ? Mais qui es-tu, bon sang ? *envoie des centaines d'insectes droit sur Takumi* Peu importe ton identité, ma priorité est d'abord de te neutraliser, tu répondras à mes questions plus tard. *voit ses insectes se faire trancher par un simple mouvement de bras de Takumi* Que s'est-il passé ? Encore la même chose ? Oui, c'est encore ce fil de chakra ? Enfoiré, tu n'as pas l'air d'être un simple civil, d'où sors-tu ?

            Takumi : D'où je sors ? Bonne question, malheureusement tu n'avais le droit qu'à une seule réponse. *sort une pierre de sa poche* Assez parler, ça te dit de jouer à un jeu ?

            Kira : *déconcerté* Un jeu ? Mais de quoi parles-tu ? Que me veux-tu, gamin ?

            Takumi : On va se lancer chacun cette pierre et le premier qui ne réussira pas à l'attraper, aura perdu. *insuffle de son chakra autour de la pierre et la lance* Allez, c'est parti, que le meilleur gagne !

           

 

 

Alors que Kira et Takumi semblaient occupés, le reste de la bande de Konoha était toujours au pied de l'arbre et aucun d'entre-eux n'avait remarqué la présence d'un ennemi ou même que l'un des leurs était en danger. Ils ne commencèrent à s'inquiéter que lorsque Yasan demanda pourquoi Kira prenait autant de temps.

 

            Jin : Nous n'avons pas besoin de nous inquiéter, si jamais un ennemi était là, Kira nous aurait prévenu, n'est-ce pas ? Alors calmes-toi.

            Yasan : Peut-être bien mais n'empêche que je ne suis pas rassurée pour autant. Bon, je n'ai rien à perdre, je vais aller vérifier. *se prépare à s'élancer vers le sommet de l'arbre avant de voir tomber le corps de Kira mort avec plein de trous sur lui et du sang sortant de partout* Euh ... Quoi ?!!!! *stupéfiée* Kira ?! OH MON DIEU !!!!! Qui a fait ça ?!

            Takumi : *atterrit en face des ninjas de Konoha avec sa pierre trempée de sang dans sa main droite* Comme c'est dommage pour toi, mais on dirait bien que c'est un score parfait pour ma personne. *se tourne vers Mirai et les autres en arborant toujours son sourire* Oh désolé, je ne tenais pas à vous déranger durant votre petit moment. Mais ai-je oublié mes manières ? Pardonnez-moi, grand Seigneur. *s'incline avec classe* Je suis Takumi, enchanté.

            Mirai : *paumée* Je suis totalement perdue, qui es-tu ? Est-ce toi qui a fait ça à Kira ? *sérieux* Si c'est bien toi le responsable, on va devoir t'arrêter ici-même. *encercle Takumi avec ses camarades* Tu ne dois sûrement pas être faible pour avoir réussi à tuer Kira, mais là nous sommes 4 contre toi, tu n'as aucune chance, gamin. Tu ferais mieux de te rendre sans forcer, compris ?

            Takumi : *applaudit* Je dois avouer que je suis impressionné, tu as l'air d’être la seule à avoir réussi à garder son sang-froid alors que l'un des vôtres vient de se faire salement tuer, bravo. *lève sa main droite en l'air en ouvrant sa main* Cependant permets-moi de te corriger sur un certain détail, concernant ma chance. *ferme brusquement sa main en l'air et tout d'un coup Jin et Yasan se voient être décapités par un même fil de chakras très fin relié à la main droite de Takumi* Vois-tu, tu n'as pas bien saisi ... *lance sa pierre en y insufflant de son chakra et qui transperce Shu en plein milieu des deux yeux* La situation. *se tourne vers Mirai avec son même sourire aux lèvres* Voilà ma rectification, désormais ai-je toujours aucune chance, ma chère ?   

                     

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yo, tout le monde !

Je n'ai pas pu le poster hier par faute de temps alors je poste finalement le chapitre ce matin.

On continue cet arc avec ce cinquième tout simplement nommé  "Mirai vs Takumi".

 

 

 

 

 

Alors qu’ils étaient censés partir en mission dans le but de retrouver la trace de Konohamaru, Udon et Moegi, Mirai et son groupe décidèrent de s’arrêter faire une pause, mais ils ne se doutaient pas que cela allait leur être fatal. En effet, si semblait bien partie pour se dérouler normalement, ils furent attaqués par Takumi, celui-ci les ayant pris par surprise et parvenant donc à tuer toute la bande sauf Mirai.

 

            Mirai : *stupéfiée* Je n’en reviens pas, ils sont tous vraiment morts ? *s’adresse à Takumi* Mais qui es-tu, bon sang ? Comment un gamin comme-toi peut faire ça ? *serre ses poings* Que dois-je faire ?

            Takumi : *sourit toujours* Comme tu peux le voir, ils sont bien tous morts. Et si tu es gentille et que tu ne résistes pas inutilement, je pourrai t’envoyer à leurs côtés, qu’en dis-tu ? Et tu seras même rejoint par 3 autres ninjas de Konoha ? Alors ne gaspilles pas tes forces, laisses-toi faire, c’est largement mieux pour toi.

            Mirai : *surprise* Trois autres ninjas de Konoha, dis-tu ? Impossible, ne me dis pas que tu parles de Konohamaru et des autres ? Ne sais-tu par hasard où ils se trouvent ?

            Takumi : *curieux* Où ils se trouvent, hein ? Pour tout te dire, je le sais très bien et je vais même t’y mener. *regarde derrière Mirai* De toute façon, tu n’as qu’à suivre mes conseils, ne te dérange pas à résister, ça ne serait qu’inutile …

            Mirai : *résolue* Dans ce cas, je vais devoir te neutraliser et tu me guideras à eux ! Mais avant ça, laisse-moi te dire une chose, je suis le type de personne à faire attention à chaque petit détail et donc j’ai une question, que peux-tu bien observer dans mon dos ? *se retourne et voit la pierre précédemment lancée par Takumi et qui était en train de revenir droit sur elle* C’est bien ce que je pensais, une attaque surprise. *s’élance dans les airs* Hélas on dirait bien que tu manques d’expérience, je peux utiliser ce détail à mon avantage.

            Takumi : *soupire* Je t’avais pourtant prévenu, les femmes n’en font vraiment qu’à leur tête. *s’étire au niveau des bras* Que le grand Seigneur m’accorde son grand pouvoir, Amen. J’espère que ce petit combat ne sera pas décevant, voyons-voir ça …

 

 

 

Pris dans son adrénaline, Takumi s’élança à toute vitesse sur Mirai et une fois en face d’elle, il tenta de l’asséner un punch du gauche ou du moins il en avait fait mine car cela n’était rien d’autre qu’une feinte. En réalité le punch n’était qu’une diversion pour lui permettre de lancer une autre attaque en toute discrétion et cela Mirai s’en rendit vite compte. Cette dernière était tombée dans le piège, elle avait cru au premier punch et s’apprêtait donc à bloquer avant de remarquer que le coup ne venait pas et qu’à la place de cela, elle remarqua la présence d’un fil de chakra juste devant son cou, fil de chakra très tranchant et prêt à la décapiter en 2 secondes. 

De son côté, après avoir déposé son fil de chakra, Takumi ne se fit pas attendre pour s’en servir et décapita la kunoichi de Konoha sans que cette dernière ne puisse faire quoi que ce soit, sauf qu’au moment où sa tête tomba, son corps disparût sous un nuage de fumée.

 

            Takumi : Oh une technique de substitution ? C’est assez basique, mais efficace. *regarde autour de lui mais n’aperçoit pas son adversaire* Je ne suis clairement pas à mon aise ici, il y a beaucoup trop d’arbres qui peuvent me gêner et qui peuvent représenter une potentielle planque. Je ne vois qu’une solution, aller quelque part où il n’y aura rien pour me gêner. *s’élance dans les airs*

 

 

 

Le plan de Takumi semblait bien tenir la route, aller dans les airs afin d’éviter d’être trop à découvert face à un adversaire profitant de l’environnement pour se cacher. Sauf qu’il y avait un léger problème à ce plan, il s’agissait du fait que tout cela avait déjà été anticipé par Mirai. Cette dernière avait tout prévu, son plan à elle consistait à forcer le membre du culte de Jashin à venir dans les airs et dès le moment où celui-ci allait montrer le bout de son nez, Mirai comptait en profiter pour l’attaquer directement par surprise.

Ainsi dès que Takumi dépassa le sommet de l’arbre, il aperçut Mirai encore plus haut et cette dernière lui lança sans attendre son "Katon – Boule de feu suprême".

Cependant croire que cela allait être suffisant, serait se trompé lourdement. En effet, Takumi s’en sortit sans gros problème à l’aide d’un bouclier de chakra qu’il se créa sous la forme d’une aura tout autour de son corps.

 

            Mirai : *étonnée* Il a survécu ? Quel est cet aura autour de lui ? Ce chakra ne me dit rien du tout, quel est ce pouvoir ?

            Takumi : *soulagé* Ouf, je ne suis pas passé loin de me faire rôtir. *concentre tout son chakra autour de sa main droite* Je dois avouer que c’était une belle idée et une très bonne attaque, mais dommage pour toi, tu n’y as pas assez mis de détermination. Maintenant c’est à mon tour, j’espère faire autant que toi voire mieux si possible, on verra bien. *relâche le chakra de ses mains sous la forme d’une vingtaine de fines lames de chakra se dirigeant tous sur Mirai* Transperce …

            Mirai : Des lames ? Comment as-tu fait ça ? Quelle est cette mystérieuse technique ?

 

 

 

Pas le temps de parler pour Mirai qui vu les lames ennemies la toucher avant même qu’elle n’ait pu essayer de tous les éviter. Se faisant toucher au niveau du genou gauche, de la joue droite, du coude droit et de la hanche gauche, elle ne put garder l’équilibre et donc tomba de haut.

Durant sa chute, elle tenta par tous les moyens de trouver un moyen de bien retomber car vu comment elle était, elle ne pouvait se mettre sur ses appuis et risquer donc de se casser une jambe en cas de crash avec le sol. Heureusement elle aperçut une branche assez près pour essayer de s’y accrocher.

S’arrocher à la branche, c’était tout ce qui lui fallait, mais c’était hélas sans compter sur Takumi qui n’allait évidemment pas se contenter de rester un simple spectateur. Ce dernier apparu pile au moment où la kunoichi venait de s’agripper à la branche et de son poing droit sur lequel il avait insufflé une assez grande quantité de chakra, il lui asséna un puissant coup en pleine poitrine.

 

N’ayant hélas rien vu venir, Mirai se prit le coup de plein fouet et se retrouva violement propulsé en arrière au point qu’elle alla détruire plusieurs arbres se trouvant sur son chemin avant de finir sa course en se crashant contre le sol.

Un tel coup lui avait fait d’énorme dégât, elle sentait comme si quelqu’un était en train de la brûler de l’intérieur, ses os semblaient presque bousillés, elle se sentait carrément chanceuse d’y avoir survécu car quelques centimètres de plus et son cœur était touché.

 

            Takumi : *vient se poser sur une branche devant Mirai* Oh mais tu es vivante, je ne m’y attendais pas, j’y ai quand même mis 80% de ma force, normalement tu devrais être en compote. Cela ne veut dire qu’une seule chose, que tu es un adversaire à la hauteur, tu as de quoi être fière de toi, ma chère. *curieux* Mais laisse-moi te poser une seule question, es-tu encore capable de te relever ?

            Mirai : *sourit* Entendre cela sortir de la bouche d’un gamin me fait presque honte, je suis après tout un jounin de Konoha. *se relève* Il en faudra beaucoup plus pour m’avoir, je sais endurer, c’est ce qui fait de nous des ninjas !

            Takumi : *applaudit* Bien, tu mérites mon respect. Non seulement tu as pris un puissant coup de ma part et tu es parviens à te relever comme si de rien n’était, mais en plus tu te permets même de sourire. Serait-ce ta fierté qui te fait cela ? Ou cette fameuse détermination qui fait cette force des ninjas ? *sourit* Personnellement cela ne fait que plus me plaire, je veux voir jusqu'où tu iras.

            Mirai : Mon sourire, dis-tu ? A ta place, ce n’est pas sur ce genre de choses que je m’attarderais. *pointe du doigt les jambes de Takumi* Tu ne l’as peut-être pas remarqué, mais je te laisse tout le plaisir de le faire.

            Takumi : De quoi parles-tu ? *observe ses jambes et aperçoit plusieurs parchemins explosifs posés dessus* Quoi ? Depuis quand sont-ils sur moi ? Quand as-tu eu l’occasion de les poser, je veux savoir. *rit* En tout cas, cela me plait encore plus, HAHAHAHAHAHAHA, continuons sur cette lancée.

            Mirai : *soupire* Tu es vraiment une personne bizarre, je n’arrive pas du tout à te cerner. Si tu tiens tant à le savoir, saches que je les ai posés sur toi au moment où tu étais occupé par ma technique Katon, cette technique n’était qu’une diversion. Contrairement à moi, tu ne fais pas attention au détail, je te donne ce conseil, chaque détail compte donc il faut à chaque fois tout analyser. *fait des mudras* Dommage c’est la fin de ce combat, je suis désolé pour tes jambes !

            Takumi : Penses-tu vraiment que ça sera suffisant ? *se crée de nouveau son bouclier autour de lui* Je crains hélas pour toi que ça ne marchera pas et prépares-toi, car je compte bien contre-attaquer. *voit les parchemins commencer à s’enflammer* Humph, mon bouclier ne peut être détruit par des simples explosions de la sorte, aucune chance. *se prépare à contre-attaquer lorsqu’il voit les parchemins exploser mais sous la forme de nuage de fumée* Qu’est-ce que … Non, ne me dis pas que ce n’était encore qu’une diversion pour … *voit une dizaine de clones de Mirai sortir des nuages de fumée et l’encercler* J’aurai dû m’en douter …

 

 

 

Ayant l’impression d’être en train de perdre le contrôle du combat, Takumi décida de vite montrer qui était le plus fort. Et pour cela, il ne montra aucun signe de faiblesse ou d’incertitude face à l’embuscade tendue par Mirai, au contraire il se montra même serein avec toujours son sourire aux lèvres. Ainsi il décida de changer de plan, il retira son bouclier et utilisa la même technique qu’il avait précédemment exécuter, à savoir le fait d’insuffler son chakra autour de sa main et de le libérer sous la forme de lames tranchantes.

Mais il se rendit compte là encore que Mirai avait tout prévu, cette dernière savait que l’adolescent allait opter pour tuer les clones avec des lames et donc par conséquent qu’il allait retirer son bouclier. Donc elle en profita pour se dévoiler juste au-dessus de celui-ci.

 

            Mirai : Je savais très bien que tu allais faire ça, comme quoi mon expérience aura été utile. *voit Takumi diriger ses lames vers elle* Hélas pour toi, tu fais des efforts pour rien. Je te l’ai déjà dit mais je suis du genre à calculer tous les petits détails et donc je sais très bien que cette technique prend 6 secondes à être exécuter et à se diriger vers moi, je n’aurai qu’à être plus rapide, c’est tout.

            Takumi : *surpris* 6 secondes ? Tu as vraiment fait attention à ce genre de petit détail ? Même moi je ne le savais pas. Mais penses-tu être plus rapide que moi, voyons voir ça, ma chère !

            Mirai : *ferme les yeux et inspire* Père, mère, Konohamaru, prêtez-moi vos forces. *ouvre les yeux et se prépare à attaquer* C’est maintenant ou jamais, je suis désolée mais il est temps d’en finir avec tout ceci, tu vas me mener à mon cousin que tu ne le veuilles ou pas !

 

 

 

N’ayant que très peu de secondes devant elle pour attaquer, Mirai ne se fit pas attendre pour passer à l’offensive. Ainsi pour tenter d’en finir avec cette attaque, elle opta pour une puissante technique, "Ninpo – Danse des mille feuilles". Il s’agissait-là d’une technique mélangeant taijustu ainsi que du ninjutsu (ici du Katon et Fûton), jutsu consistant à asséner divers coups enflammés et tranchant mais surtout très rapides à l’adversaire, à tel point que celui-ci pourrait penser se faire attaquer par 1000 feuilles. Cependant pour une raison inconnue, Mirai semblait ne pas utiliser sa main gauche, pourquoi ? Nul ne le savait.

Et après avoir bien enchaîné son adversaire, Mirai termina en beauté par un dernier coup de pied retourné en plein milieu de l’abdomen de Takumi qui alla violement se crasher contre le sol au point de provoquer un souffle capable de déraciner un arbre.

 

            Mirai : *se pose sur la terre ferme* J’ai dû utiliser pas mal de chakra, mais avais-je d’autres choix ? *avance vers le cratère causé par la chute de Takumi* Une personne normale ne devrait même survivre à une telle attaque suivi d’un aussi puissant crash, mais ce gamin n’est en aucun cas normal. J’imagine qu’il doit être encore vivant, mais son corps ne devrait plus être capable de bouger. *sent quelque chose sortir du cratère et aperçoit une silhouette étant Takumi atterrir à une dizaine de mètres derrière elle* Impossible, comment a-t-il fait ?!

            Takumi : *s’étire les bras* Ouh, tu n’y es pas allée de main morte, j’ai failli y passer. *voit le visage de Mirai stupéfiée* Ah j’imagine que tu ne t’attendais pas à me voir aussi bien survivre à ton attaque, j’aurai pensé la même chose à ta place. Mais il y a une explication assez simple à cela, tu veux la savoir ?

            Mirai : Une explication ? Qu’est-ce que cela peut bien être ? Je n’y comprends plus rien.

            Takumi : *sourit* J’avais tout simplement changé de stratégie pour finalement opter pour le bouclier, c’est tout. Je dois déjà dire que tu es forte, tu as su pour les 6 secondes de ma technique de lames, cependant tu ne savais que mon bouclier ne m’en demandait que 4. Ainsi j’ai pu survivre, même si durant 2 secondes, je n’ai pu échapper à tes coups au point de m’en sortir avec quelques légères brûlures et coupures, mais rien de bien grave. En tout cas, ce fut un combat satisfaisant, dommage que je n’ai pas de temps à perdre, je vais devoir en finir. *insuffle de son chakra dans sa pierre et la lance vers Mirai*

            Mirai : Merde, comment vais-je faire ? *voit la pierre foncer sur elle* Je n’ai plus assez de chakra pour une puissante technique, je vais devoir miser sur le taijutsu. *esquive la pierre en se décalant vers la gauche mais voit l’objet changer de trajectoire pour foncer de nouveau droit sue elle* Serait-ce … *a une illumination* Ah je sais, il ne me reste plus que ça. *reste immobile* Oui, c’est ça.

            Takumi *paumé* Mais que fais-tu ? Pourquoi restes-tu immobile ? Ne me dis pas que tu cherches à te suicider, dans ce cas permets-moi de faire de toi un sacrifice au nom du grand Jashin !

 

 

 

La pierre s’approchait de plus en plus de Mirai et cette dernière ne bougeait toujours pas, elle se contentait de fermer les yeux et d’attendre. Et ce fut finalement lorsque la pierre était très proche de son visage, qu’elle décida enfin de bouger pour attraper la pierre à main nu et cela à la grande surprise de Takumi qui ne s’y attendait pas du tout.

Non sans se faire des blessures à la main droite en arrêtant la pierre se déplaçant à grande vitesse, Mirai dévoila son plan qui consistait alors à utiliser le fait que son adversaire avait insufflé son chakra sur la pierre. En effet, la pierre était alors liée à Takumi par le biais d’un fil de chakra, ce fait avait permis à ce dernier de la changeait de trajectoire et de la contrôler à distance.

Donc Mirai choppa la pierre et se contenta de la tirer vers elle de toutes ses forces, ce qui eut ainsi comme conséquence d’attirer Takumi vers elle. Et donc elle profita de cette parfaite situation lorsque Takumi arriva juste en face d’elle, pour lui asséner un puissant coup de poing du droit en plein visage qui envoya ce dernier valser contre le décor à une trentaines de mètres en arrière.

 

Suite à cela, Mirai vu sa main droite être totalement bousillée, elle semblait désormais inutilisable et elle ne la sentait carrément plus.

Cependant la kunoichi allait très vite être surprise en voyant Takumi se relever avec juste le front en sang. Celui-ci se permit même de sortir un mouchoir de sa poche pour nettoyer le sang.

 

            Takumi : Tu es vraiment forte, je t’avais sous-estimé. Je crains bien que je vais devoir y aller sérieusement ou sinon je risquerai très fort de le regretter. *ouvre petit à petit les yeux* Je veux le voir, ce visage, l’admirer avant de te vaincre.

            Mirai : *surprise* Impossible, tu combattais donc avec les yeux fermés ? Ne te moque pas de moi, sérieusement ?

            Takumi : C’est un privilège que j’octroies uniquement aux adversaires que je respecte. Bon désolé mais c’est la fin pour toi, pour ce si joli visage que je peux enfin voir. *dirige sa main droite vers Mirai et la ferme subitement * Transperce …

            Mirai : *se fait transpercer par plusieurs petites lames de chakra en pleine poitrine* Comment ? Tu n’es pas un simple gamin, qui es-tu ? *tombe à terre* Quel est ce pouvoir ?

            Takumi : Tu veux savoir, hein ? Le grand Jashin m’a offert le don de contrôler parfaitement mon chakra au point d’en faire une vraie arme. Je peux ainsi matérialiser mon chakra sous diverses formes comme tu as pu le voir, n’est-ce pas génial ? *voit Mirai sourire* Pourquoi souris-tu ? Est-ce le fait de servir de sacrifice qui te fait plaisir ?

            Mirai : Ton pouvoir est vraiment incroyable, aussi bien manipuler son chakra, je ne pensais pas cela possible. Humph, laisse-moi te poser une question. N’as-tu pas remarqué que ma main gauche a toujours été en retrait jusqu’à maintenant ?

            Takumi : *curieux* Que dis-tu encore ? Ta main gauche ? Maintenant que tu le dis, tu ne l’as jamais utilisé, elle est même complétement indemne contrairement à ta main droite. Pourquoi ? C’est étrange.

            Mirai : Il y a une bonne raison à cela … *ouvre sa main gauche et dévoile un dispositif de communication* C’est aussi simple que ça.

            Takumi : *surpris* Quoi ?! Un dispositif de communication ? Non, tu n’es quand même en communication avec un type depuis tout ce temps ? Non, je ne le pense pas ou sinon je l’aurai remarqué, n’est-ce pas ?

            Shikamaru : *parle par le biais du dispositif* Oy, Mirai, tu m’entends ? Oy, réponds-moi, Mirai. Tss, est-ce bien ce que je pense ?

            Mirai : Tu as désormais tout, Shikamaru, à toi de jouer … *perd connaissance*

            Shikamaru : Je vois, c’est donc ça. *s’adresse à Takumi* Oy, toi le gamin qui se battait avec Mirai, tu es donc du culte de Jashin ? Vous avez donc survécu clandestinement ? Saches que nous avons ta position ainsi que celle de Mirai, nous allons venir vous retrouver, nous serons là dans 2-3 heures maximum et nous vous arrêterons une bonne fois pour toutes. Un petit conseil, j’espère pour toi que Mirai n’a rien, ou sinon crois-moi que tu vas vite le regretter. Comme vous le dites si bien, faites vos dernières prières !

 

 

 

Ayant enfin réussi à avoir ses 5 sacrifices comme demander, Takumi s’est vu avoir un nouveau problème. Désormais Konoha était au courant pour l’existence du culte et pire encore, le village s’apprêtait à envoyer des renforts. Cela ne pouvait pas aussi mal tomber, le déroulement du plan du culte de Jashin allait-il en être affecté ? Des questions qui passaient dans la tête de l’adolescent pour au final une seule réaction, la colère.

Ou du moins cela aurait été la réaction appropriée, sauf pour Takumi qui se mit curieusement à rigoler et il semblait même comblé.

 

            Takumi : Je ne m’attendais pas à un tel dénouement, cela rend les choses encore plus passionnantes, je n’en demandais pas autant ! *prend le dispositif* Oy, tu m’entends, sale enfoiré ? Tu viens savoir ce que je vais de cette fille pathétique devant moi, hein ?

            Shikamaru : Non mais que racontes-tu ? Que cherches-tu ?

            Takumi : Je ne cherche qu’à rendre les choses plus intéressantes, c’est tout. D’ailleurs ce n’est pas encore suffisant, écoutes-moi bien mais je ne vais pas le répéter. Je vais t’avouer quelque chose, très bientôt va naître celui …

            Dazai : *apparaît en face de Takumi et l’interrompt en lui donnant un coup à la tête* Non mais que comptais-tu dire, sale môme ?

            Takumi : Aïe, ne vois-tu pas que je suis occupé ? Tu es en train de nous déranger. Où sont passés tes bonnes manières, hein ?

            Dazai : *blasé* Mes bonnes manières sont toujours présentes tout comme ta stupidité, sale gamin. *soupire* Peu importe, je ne suis pas là pour te dire ça. *prend le corps de Mirai avec lui* Nous avons un changement de plan, nous devons accélérer, compris ?

            Takumi : Un changement de plan ? Qu’est-ce que ça peut être ?

            Niyel : *apparaît à son tour devant Takumi* Madame a commencé à ressentir des premières contractions, on dirait bien que l’accouchement aura finalement lieu plus tôt que prévu, ça sera aujourd’hui même. Prenons alors les sacrifices et dépêchons-nous, la cérémonie va avoir lieu dans 2 heures !

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Bonjour à tous.

Le nouveau chapitre numéro 6 est prêt, il porte le nom de : "Entraînement x Mission".

 

Révélation

Alors que la situation s’accélérait que ça soit du côté de nos protagonistes ou des antagonistes, tout semblait bien partie pour une future grande bataille. Mais au même moment, certaines choses se déroulaient aussi de l’autre côté du village de Konoha, près d’une plaine d’herbes, deux personnes s’entraînaient. Ces deux ninjas étaient pour l’un le jounin Rock Lee et l’autre était son fils, Metal Lee.

Nous les retrouvions en train de se donner à fonds dans un combat, combat durant lequel Lee tentait de tester les capacités maximales de son fils.

 

             Lee : *se met en position de combat* Allons-y, Metal. Donne-toi à fonds, n’aies pas peur, je ne crains rien.

             Metal : *hésitant* Euh, tu en es sûr, père ? Je peux vraiment tout donné sans me retenir ?

             Lee : *sourit* Evidemment, si je te le dis. *prend son souffle* Allez, qu’est-ce que tu attends ? Dépêche-toi, ou sinon c’est moi qui vais venir à toi.

  

 

Voyant que son fils était encore en train d’hésiter, Lee n’hésita pas du tout de son côté pour foncer droit sur lui et lui asséner en l’espace de quelques secondes, un coup de poing en direction du visage.

Heureusement pour Metal que celui-ci avait été durement entraîné à avoir des réflexes hors-du-commun, de ce fait il put tout d’abord stopper le coup de son père à main nue avant de carrément le contrer avec un coup de pied du gauche qui l’envoya à plusieurs mètres en arrière.

 

             Lee : *fier* Tu vois lorsque que tu le veux, tu le peux. *fonce de nouveau sur son fils* Mais ce n’est encore que le début, allez, montres-moi de quoi tu es vraiment capable, approches !

             Metal : *serre ses poings* Je ne veux pas te décevoir, père. *fonce à son tour sur son père* Me voilà !

            

 

 

Le père et le fils se foncèrent dessus et au moment où les deux arrivèrent l’un en face de l’autre, chacun envoya un coup de poing et cela se termina par les deux coups qui s’entrechoquèrent, non sans créer une petite bourrasque à cause de l’onde de choc.

Ensuite ils enchaînèrent rapidement chacun avec un coup de pied suivi d’un autre punch du droit et d’autres coups, coups en question qui étaient exactement les mêmes entre eux et finissaient à chaque fois par se rentrer dedans avec une forte intensité. 

 

Et cela était bien parti pour continuer sur cette lancée, du moins jusqu’à ce que Lee optât pour une balayette qui marcha avec succès en faisant perdre l’équilibre à Metal avant de pouvoir en profiter pour lui asséner un coup de pied retourné.

Mais ce fut sans compter sur les réflexes tous aussi incroyables de son fils qui suite à la balayette, se rattrapa immédiatement en se servant de ses mains comme ressors pour s’élancer dans les airs et donc esquiver l’attaque de son père par la même occasion. Et pour ensuite enchaîner au moment de tomber avec une nouvelle attaque qu’il exécuta cette fois-ci sous le forme d’un salto avant. Ce qui lui avait permis au moment où ses pieds étaient en mouvements vers le bas, de rapidement frapper son père au niveau du menton et l’envoyer valser en arrière.

 

             Lee : *se relève* C’est ça, c’est exactement ce que je voulais voir, Metal. *se remet directement en position de combat* Cependant ce n’est pas encore suffisant, tu n’es pas encore à fonds. *crie* Laisse éclater l’esprit de la jeunesse, Metal !

             Metal : Père … *ferme les yeux et prend son souffle* Laisser éclater mon esprit de la jeunesse ? *ouvre les yeux et utilise la technique des "Huit portes célestes" afin d’ouvrir la troisième porte étant la "Porte de la vie" * Dans ce cas, est-ce suffisant, père ?!

             Lee : *heureux* Enfin, nous y voilà. *fait un signe de la main pour attirer son fils* Alors tu vas rester planté là ? Ou alors on va se battre ? A toi de voir.

  

 

Avec l’ouverture de la troisième porte céleste de Metal, le combat était encore plus parti pour monter en intensité. Surtout lorsque les deux se mirent à se foncer dessus à pleine vitesse et avec plein de détermination, ils se préparaient alors à lancer chacun son attaque quand justement au dernier moment, leur corps se retrouvèrent complétement immobilisés.

 

             Shikamaru : *apparaît derrière Lee* Désolé, mais on dirait bien que votre petit entraînement prend hélas fin dès maintenant.

             Lee : La légendaire technique de manipulation des ombres, toujours aussi efficace à ce que je vois. *arrive à bouger de nouveau* Alors, que me vaut l’honneur de ta visite, Shikamaru ? Oh tu es là pour faire preuve de ta fougue et t’entraîner avec vous ?

             Shikamaru : *soupire* Epargne-moi tes phrases ridicules, veux-tu ? Venons aux choses sérieuses, on a besoin de toi, Lee. L’Hokage a une mission importante à te confier. Alors si tu le veux bien, viens immédiatement dans son bureau, compris ? *disparaît sous un nuage de fumée*

             Metal : Un clone ? *se tourne vers son père* Père, tu peux y aller, je vais continuer de m’entraîner seul. *annule sa troisième porte céleste* Je vais attendre ton retour.

             Lee : *réfléchit* Euh, j’ai une meilleure idée. *sourit* Metal, l’entraînement est loin d’être terminé. En effet, tu vas venir avec moi, cette mission on va la faire en duo père-fils, un duo explosif !

 

               

 

Quelques instants plus tard, nous retrouvions le duo père-fils qui comme demander par Shikamaru, se rendirent au bureau du Hokage. Ils y retrouvèrent ce dernier en compagnie de Shikamaru, Kiba, Choji, Chocho et Shikadai, tels étaient les seuls jounins non occupés par l’organisation de l’examen chunin ou par une mission autre.

 

             Naruto : Bon, maintenant que vous êtes tous là, je vais pouvoir vous parler de la raison pour laquelle je vous ai convoqué ici. Je tiens à ce que vous sachiez qu’il s’agira d’une mission très spéciale, vous aurez deux objectifs, retrouver le groupe de Konohamaru et Mirai, puis neutraliser l’ennemi. *s’adresse à Shikamaru* Je te laisse leur expliquer la situation.

             Shikamaru : L’ennemi en question est le culte de Jashin, comme vous devez pour certain le savoir, il s’agit d’un culte rempli d’hérétiques prêts à toutes sortes d’atrocités au nom de leur divinité Jashin. Si nous pensions en avoir fini avec eux lors d’un raid il y a plus de 10 ans, il semblerait bien que le culte ait survécu clandestinement. Et on a bien peur que Konohamaru et les autres aient été victimes de cela, d’ailleurs l’un d’entre eux était en train d’affronter Mirai et a gagné, c’est dire de leur puissance et donc de leur dangerosité.

             Kiba : Le culte de Jashin, hein ? Mais n’était-ce pas le groupe auquel appartenait le mec qui est responsable de la mort d’Asuma ?

             Choji : En effet, sauf qu’Hidan était plus affilié à l’Akatsuki et ici l’ennemi est le culte de Jashin, n’oublies pas cette nuance. Je n’aurai jamais pensé les rencontrer de nouveau, ils sont coriaces. Nous devons en gros les arrêter, c’est ça ?

             Shikamaru : Hélas, cela risque de ne pas être facile mais bon, j’ai confiance en vous. *confie plusieurs petits appareils à tous* Tenez, cela vous guidera jusqu’à la position de l’ennemi, nous avons pu la localiser grâce aux efforts de Mirai alors prenez-y soins. Nous n’avons pas de temps à perdre, ils ont parlé de sacrifices, donc vous devez y être dans les heures qui suivent.

             Lee : Je vois, cela a l’air d’être très sérieux. *résolu* Naruto, Shikamaru, vous pouvez compter sur nous, vous pouvez déjà considérer cette mission comme un succès.

             Naruto : Ravi de vous voir autant déterminés, désolé de ne pas pouvoir vous suivre. *curieux* Mais est-ce que ça va aller avec les enfants ? Vous êtes sûrs de vouloir les ramener ?

             Shikadai : *soupire* Ai-je au moins eu mon mot à dire ? Je ne voulais pas y aller, mais mon père m’a dit que ça me ferait une bonne expérience. Il sait pourtant très bien que j’avais la flemme.

             Lee : *sourit* Ne t’inquiètes pas, Naruto. Nous sommes là avec eux et puis eux aussi nous serons utiles, ils sont très forts !

             Chocho : *fière* En effet, je ne vais pas dire le contraire. Non seulement je suis douée, mais je suis aussi fine, finement douée.

             Shikadai : *blasé* Cette mission va être très longue …

 

  

Suite à cela, le groupe se prépara immédiatement pour partir dans les minutes qui suivent. Ils quittèrent alors le bureau de Naruto en laissant ce dernier avec quelques doutes.

 

             Shikamaru : Qu’est-ce qu’il y a ? Ne me dis pas que tu doutes d’eux ? Ou alors penses-tu que le fameux danger dont parlait le grand sage Gamamaru serait lié au culte de Jashin ?

             Naruto : Aucune idée. En tant qu’Hokage, je dirai qu’il est normal de s’inquiéter pour tout le monde. Et puis tant que l’on ne sait toujours rien sur ce fameux danger, toute hypothèse est bonne à prendre. Qui sait ?

             Shikamaru : *soupire* Moi je n’aimerai pas savoir, mais on verra bien. En attendant, nous devons nous aussi être prêts de notre côté.

 

 

  

Au même moment, un autre entraînement avait lieu et il s’agissait de celui que réservait Kakashi à son tout nouvel élève, Boruto. Celui-ci était d’ailleurs en train de s’exercer à exécuter des techniques de Katon dont la « Boule de feu suprême ».

Après une vingtaine d’essais qui se conclurent tous par des cuisants échecs, Boruto se releva et tenta de nouveau le jutsu, cette fois-ci en le réussissant à la grande surpris de Kakashi.

 

             Kakashi : *ébahi* Impossible, tu es parvenu à maîtriser une telle technique en même pas une journée, comment ? Même un génie n’aurait pas réussi cet exploit, pour dire même Sasuke a pris quelques jours. Et moi il m’a fallu le Sharingan pour la réussir, tu m’épates. 

             Boruto : *essoufflé* Incroyable, hein ? Je sais que je suis un vrai génie. Rassurez-moi, l’entraînement ne consistait pas qu’à ça, non ?

             Kakashi : Humph, tu possèdes un énorme potentiel, tu pourrais devenir aisément le ninja le plus puissant au monde, Boruto. *tend une bouteille d’eau à son élève* Tient, tu as besoin de t’hydrater. Bon, on dirait bien que tu as réussi la première étape de cet entraînement avec succès et c’est même peu de le dire. Nous allons donc pouvoir passer à la suite, ce n’était jusque là que l’introduction.

             Boruto : *curieux* L’introduction ? Que me réservez-vous pour la suite ?

             Kakashi : Tu vas pouvoir créer ta propre technique surpuissante, qu’en dis-tu ? Pour cela, c’est simple, ou non, je vais tout t’expliquer depuis le début. J’imagine que tu dois être au courant que le Rasengan est un jutsu inventé par le Quatrième du Nom, mais savais-tu que ce jutsu est incomplet ? Et que pour le compléter, tu dois y insérer de ton chakra sous la forme de l’élément dont tu es affilié. En gros, comme Naruto l’a fait avec son Futon pour créer son "Rasen-Shuriken", tu créeras ton propre Rasengan avec du Katon, voire même aussi avec du Raïton.

             Boruto : Compléter le Rasengan avec mon élément ? Je n’y avais pas pensé. Mais comment pourrai-je faire un tel truc ?

             Kakashi : Ne t’inquiètes pas pour ça, je suis là pour te guider, je suis après tout celui qui a appris à Naruto le "Rasen-Shuriken". Maintenant que tu es capable de matérialiser ton chakra en flamme comme tu l’as fait pour le "Katon – Boule de feu suprême", tu pourras refaire la même chose mais cette fois-ci en concentrant le tout dans ton Rasengan et non dans ta bouche ou ailleurs. Pour la petite astuce, le Multiclonage pourra t’être très utile, il t’aidera à te repartir chaque tâche et donc à te simplifier les choses.

             Boruto : Alors c’était donc à ça que server l’entraînement à ce jutsu Katon, d’où le fait de parler d’introduction. Mais avant de commencer, j’aimerai savoir quelque chose. Combien de temps mon père a-t-il pris pour réussir à maîtriser sa technique ?

             Kakashi : *déconcerté* Combien de temps ? Euh, pourquoi tiens-tu à le savoir ?

             Boruto : *déterminé* Parce que je compte bien le surpasser et cela passe aussi par ce genre de détail, c’est un défi que je me suis donné.

             Kakashi : *sourit* Il y a longtemps, j’ai dit à ton père qu’il était le seul ninja capable de surpasser le Quatrième du Nom. Eh bien pour toi, Boruto, je dirai que tu es le seul ninja capable de surpasser le Septième du Nom et pas seulement. Saches que le temps importe peu, ce sont les résultats qui comptent. Et puis tu sembles être un véritable génie, alors montres-moi vite jusqu'où ton talent peut aller. Bon, fin de cette petite pause, l’entraînement reprend maintenant !

 

  

 

Les choses s’accéléraient aussi bien du côté de nos protagonistes mais tout aussi des antagonistes, ces derniers étaient en train d’avancer sur les préparatifs pour leur fameuse cérémonie. Nous retrouvions d’ailleurs l’un des membres du culte de Jashin, un jeune homme qui devait avoir dans la vingtaine, cheveux mi-longs hérissés de couleur violet, yeux bleu marine, habillé d’une longue blouse en cuir noire boutonnée suivie d’un pantalon noir et d’une paire de bottes noires. Il portait également une paire de lunettes de soleil dont les verres étaient en formes de petit cercle violet, mais il arborait aussi un shamisen accroché à son dos.              

Nous retrouvions celui-ci qui arriva dans une pièce qui semblait être une pièce pour prier et où se trouvaient Kol ainsi que Niyel et Sekai.

 

             Kol : *se tourne vers le jeune homme* Alors tu es enfin de retour parmi nous, Jayro. Comment était ton voyage ?

             Jayro : *se pose par terre* Mon voyage s’est déroulé comme prévu, sauf vers la fin. Peu importe, je suis venu du plus vite que je pouvais, comment se porte Madame ?

             Niyel : Comme nous te l’avons dit, l’accouchement aura lieu dans moins de 2 heures, les derniers préparatifs sont prêts. Nous attendions cela depuis tellement longtemps, le grand Jashin sera enfin de retour afin d’apporter sa divine lumière dans ce monde teinté de noirceurs par ses misérables mécréants. Nous avons tous ici dédié notre vie à cela, c’est étrange de se dire que nous allons peut-être enfin voir la fin.

             Kol : Beaucoup de nos camarades sont morts pour ça, c’est également en leur mémoire que nous faisons tout cela. Ceci est notre mission depuis des longues années, nos familles se sont toujours léguées cette tâche depuis des générations, du moins pour certains d’entre nous. Aujourd’hui, nous y voilà avec ce qui va être le septième réceptacle, en espérant que ça soit le bon.

             Sekai : *soupire* Humph, j’espère pour vous que ça sera le bon, je ne vous ai pas rejoint pour rien. Mais lorsque l'on les regarde tous, dont surtout les deux derniers réceptacles, on ne peut qu’avouer que ce sont des purs échecs. Que ça soit le cinquième réceptacle, Hidan si je ne me trompe pas, il s’était avéré être un faux espoir, la seule chose de Jashin qu’il avait reçu était son immortalité, non ? Et je ne parle même pas du sixième réceptacle, cette saleté de gamin qu’est Takumi. Si le septième est encore un échec, qu’allez-vous faire ?

             Jayro : *ajuste ses lunettes* Nous allons tout simplement continuer notre tâche et trouver un potentiel huitième réceptacle, c’est aussi simple que ça. *se tourne vers Sekai* Je ne crois pas que tu puisses nous comprendre, déjà que j’ai du mal à accepter ta présence ici. Amener une âme aussi impure et pervertie dans un tel lieu sacré et sain, vous ne faites qu’attiser la colère du grand Seigneur.

             Sekai : *sourit* Une âme impure, hein ? Peut-être bien, mais ne joues pas à l’innocent avec moi, veux-tu ? Dis-moi, qui ici peut se vanter d’avoir un cœur pur ? Personne. Tout comme moi, vous avez versé du sang autour de vous. Faire cela au nom de votre grand Seigneur, ne vous foutez pas de … *n’arrive plus à bouger son corps dont sa bouche pour parler**se parle intérieurement* Mais qu’est-ce qui m’arrive, bon sang ? Mon corps ne me répond plus, je ne peux plus rien bouger, comment ?

             Jayro : *joue une mélodie avec son shamisen* Je ne te laisserai guère profaner de tels blasphèmes devant le grand Seigneur. *se prépare à continuer à jouer de son instrument* Il est peut-être temps pour ton âme de se repentir …

             Kol : *sérieux* Arrêtez ça maintenant. Jayro, libères-là. Vous sembliez tous oublier qu’avant tout, nous restons une famille. Devant le grand Seigneur, nous sommes tous frères et sœurs. Donc si vous le voulez bien, comportez-vous en tant que tel. *se dirige vers la sortie* Bien, l’heure approche. Il est temps d’y aller, ma chère famille, mais nous aurons bientôt un nouveau membre parmi nous.

 

 

En se dirigeant vers la sortie, Kol fut rejoint par le reste du culte de Jashin, à savoir Takumi, Dazai et une dernière personne qui semblait être une femme portant une longue veste rouge foncée à capuche suivie d’un masque de lapine de couleur blanc et de bandages sur ses jambes allant de ses genoux à ses pieds nus.  

 

             Takumi : *sourit* Alors comme ça toute la bande s’est réunie, on dirait bien que les choses sérieuses commencent enfin.

             Dazai : *blasé* Et à cause de qui sommes-nous obligés de faire vite, hein ? *baille* En tout cas, j’ai juste envie de dormir, mon corps s’est assez trop dépensé pour aujourd’hui.

             Jayro : *s’adresse à Takumi* Ravi de te revoir, mon petit Takumi. J’imagine que tu dois être le plus impatient, n’est-ce pas ?

             Takumi : Ce plaisir est réciproque, Jayro. En effet, tu as raison, ce n’est pas tous les jours que l’on a un petit-frère. Et puis c’est un honneur d’avoir le réceptacle du grand Jashin comme petit-frère après avoir été moi-même un réceptacle. Je ferai ainsi en sorte que ma mère puisse accoucher dans les meilleures dispositions, tu peux compter sur moi pour ça.

             Sekai : *ricane* Humph, tu peux parler, sale môme. Mais bon, quand faut y aller, faut y aller.

 

  

 

Ainsi les membres du culte de Jashin se préparaient tous afin de finaliser l’accouchement, mais il y avait une certaine chose qu’ils ignoraient. Dans la pièce d’en face, où se trouvaient les ninjas de Konoha ligotés qui allaient servir de sacrifices, une certaine chose eut lieu.

Alors qu’elle était inconsciente et attachée de manière à ce qu’elle ne puisse pas bouger d’un pouce, Mirai ouvrit de nouveau les yeux malgré le fait qu’elle ait été transpercée en plein cœur par une attaque de Takumi.

 

             Mirai : *déconcertée* Où suis-je ? *remarque la présence de Konohamaru, Udon et Moegi à ses côtés* Konohamaru, vous tous, vous êtes là aussi ?! Qu’est-ce que ça veut dire ? *regarde autour d’elle* Je suis donc dans leur repère ? Il n’y a l’air d’avoir personne, ça tombe bien car je vais devoir trouver un moyen de partir d’ici au plus vite !

 

 

Modifié par ilanwes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à tous, cette fois-ci le chapitre sort plus tôt, je ne serai pas chez moi donc je ne pourrai pas le stopper avant une semaine donc voilà.

On continue directement avec les événements du dernier chapitre, dans ce nouveau chapitre dont le nom est : "Evasion x Rêve".

 

Révélation

Alors qu’elle était inconsciente et ligotée au plafond de la base ennemie, Mirai finit par se réveiller et la première chose à laquelle elle pensa, fut directement de trouver un moyen de s’enfuir de là. Mais avant de penser à fuir, elle voulut d’abord s’assurer d’une chose, à savoir du cas du trio mené par Konohamaru, savoir si ces derniers étaient encore en vie. Ne pouvant prendre le risque de les appeler et donc d’attirer l’ennemi, elle choisit une autre option pour vérifier leur état.

            

             Mirai : *essaie de se concentrer pour ressentir la respiration de Konohamaru* Oui je le ressens, il respire. Sa respiration est très faible, sa survie ne tient qu’à un léger fil mais dieu merci, il est encore en vie. *refait la même chose pour Udon et Moegi* Même chose pour eux, ces enfoirés ont fait en sorte de nous garder en vie. Pour quelles raisons ? Serait-ce pour leur soi-disant sacrifice ? Peu importe, je ne peux pas rester plantée là, je dois trouver un moyen de partir d’ici. *réfléchit* Dois-je attendre les renforts envoyés par Shikamaru ? Mais je n’ai aucune assurance d’être en vie jusqu’à là. *confuse* Ah c’est compliqué, en plus nous serons 4 à fuir, autant dire que cela ne nous arrange pas. *trouve une idée* Je vais faire ça.

 

 

 

A ce moment-là, Mirai eu une sorte de plan en tête et n’hésita pas à l’appliquer. Plan qui consistait tout d’abord à se libérer de ses chaînes et pour cela, il usa d’ingéniosité. Elle inspira une grande quantité d’air avant d’exécuter des mudras avec sa main gauche étant donné que sa main droite était toujours bousillée suite à son combat contre Takumi, et malgré les chaînes, elle arrivait à bouger sa main grâce à une bonne agilité.

La quantité d’air inspirée et les mudras exécutés lui permirent de d’effectuer une certaine technique, le « Futon – Air tranchant ». Jutsu consistant à expirer en plusieurs fois l’air sous formes de petites lames tranchantes, lames qui lui avaient ainsi permis de briser une partie de ses chaînes.

Et après s’être enfin libérée, elle prit le reste des chaînes et se créa un clone qu’elle ligota afin de la remplacer dans le but de leurrer l’ennemi tout en assurant temporairement ses arrières.

 

             Mirai : *s’étire au niveau ses bras* J’ai donc réussi à me libérer, une première chose de faite. *entend des bruits de pas se dirigeant vers elle* Mince, l’ennemi est déjà de retour. Je dois trouver une cachette et vite !

             Takumi : *entre dans la pièce en étant accompagné de Dazai* Bon, on dirait bien que nous allons devoir transporter nos bons vieux sacrifices. Yo, Dazai, je compte sur toi, personnellement j’ai horreur d’user de mes muscles pour ce genre de choses.

             Dazai : *baille* Humph, tu oses me demander ça à moi ? Tu n’as pas l’air de savoir que je ne fais jamais rien, il n’y a pas plus flemmard que moi. Tu peux encore rêver, maudit gamin.

             Takumi : Au moins j’aurai tenté, c’est déjà ça. Bon si j’ai bien compris, je vais devoir tout faire moi-même mais le déchet que tu es, n’est pas capable de faire le moindre effort. *soupire* Que le grand Seigneur t’accorde sa pitié, c’est triste de voir des vieux déchets comme ça.

             Mirai : *se cache discrètement derrière un pilier* Merde, c’est assez risqué, je ne dois surtout pas me faire repérer ou sinon tous mes espoirs vont s’envoler en moins de deux. Je dois à tout prix quitter cette pièce, mais comment pourrai-je faire ça sans me faire remarquer ?

  

 

Elle avait beau réfléchir à un moyen de quitter discrètement la pièce, Mirai ne trouvait rien du tout. Et ce fut lorsqu’elle commençait à perdre espoir, qu’elle remarqua quelque chose qui allait pouvoir la sauver, il s’agissait d’un petit cafard qui passait par là. Si cela pouvait paraître totalement insignifiant, ce fut en réalité tout le contraire pour elle car elle eut l’idée d’utiliser le "Henge no Jutsu" afin de se transformer en cafard, ainsi elle pourrait quitter la pièce sans se faire remarquer.

Donc elle se transforma et se contenta de suivre le cafard qu’elle avait aperçu plus tôt avant de changer de direction. De cette manière, personne ne put se rendre compte de sa présence, seul Takumi eut une drôle de sensation et se retourna avant de se rendre compte que ce n’était que son imagination.

 

             Dazai : *curieux* Qu’est-ce que tu as encore, sale môme ? T’es bizarre, tu sais ?

             Takumi : C’est étrange, j’aurai juré avoir ressenti une présence dans mon dos, mais pourtant il n’y a personne. *soupire* J’ai sûrement dû rêver, bon, passons. On a déjà des corps à transporter nous …

 

 

 

Nous retrouvions ensuite Mirai qui toujours transformée en cafard, avançait dans la base ennemie en faisait en sorte de se déplacer dans les coins des murs afin de ne pas se faire remarquer. Et après avoir parcouru tout un couloir, elle arriva devant une grande porte, elle passa donc sous la porte pour arriver dans une gigantesque pièce. N’ayant aucune idée de là où elle se trouvait, elle se contentait juste d’avancer sans prendre de risques quand alors elle aperçut une certaine chose, la fameuse femme enceinte qui se faisait appelée « Madame ».

 

             Mirai : *redevient humaine* Mais qu’est-ce que fait une femme enceinte ici ? *fonce vers la femme* Elle aussi est prisonnière de ces enfoirés ? Merde, ils sont vraiment allés trop loin là, je dois la sortir d’ici !

             Madame : *surprise* Toi, qui es-tu ? Mais qu’est-ce qu’une étrangère fait dans ma chambre ?

             Mirai : Ne vous inquiétez pas, je ne vous veux aucun mal, je suis là pour vous sauver. *regarde vers la porte* Maintenant que je suis humaine, il y a des fortes chances qu’ils ressentent ma présence alors je dois faire vite. Que faites-vous ici ? Bon sang, oser enlever une femme enceinte, ce sont des véritables ordures. Je m’appelle Mirai, je suis une kunoichi de Konoha, vous pouvez compter sur moi pour vous sortir de là.

             Madame : Mirai, hein ? Alors tu es originaire de Konoha, je comprends mieux. *ressent une forte douleur au ventre* Quoi ? Encore ?!

             Mirai : *confuse* Seraient-ce des contractions ? Mince, pas de temps à perdre. *se place devant la femme et lui tourne le dos* Allez-y, montez sur mon dos, on va sortir d’ici, vite !

 

 

 

En voyant que la femme ne montait pas sur son dos, Mirai en avait conclu que cette dernière n’en avait pas la capacité. Donc elle décida d’aider cette dernière en la portant mais au moment elle allait la prendre dans ses bras, elle eut comme un sixième sens qui lui dit de sauter si elle voulait survivre et sans se poser de question, elle s’élança alors sur le plafond.

Ce que Mirai venait de ressentir était en effet une attaque lancée par la femme portant le masque de lapine du culte de Jashin, celle-ci lui avait lancé un kunai.

 

             Mirai : Un kunai ? *voit la femme masquée* Une ennemie ? Merde, j’ai donc été repérée. *se tourne vers Madame* Punaise, ça ne pouvait vraiment pas tomber aussi mal, que dois-je faire maintenant ?

             Madame : *s’adresse à la femme masquée* C’est donc toi, Ayame. Tu es arrivée à temps, je compte sur toi pour gérer la situation. On dirait bien que l’un des sacrifices a pu s’échapper, neutralises-la immédiatement, compris ?

 

 

Et là sans dire le moindre mot, la fameuse Ayame disparut comme par magie, à la grande surprise de Mirai. Surtout que celle-ci ne s’attendait pas du tout à voir l’ennemie apparaître en face d’elle et l’attraper par la tête pour l’éjecter rapidement contre le sol.

Mise au sol sans qu’elle n’ait pu anticiper quoi que ce soit, Mirai essaya tant bien que mal de contre-attaquer en tentant un coup de tête contre le front d’Ayame. Mais cette dernière avait quant à elle tout vu venir, ainsi elle dévoila sa main droite et plus précisément ses doigts sur lesquelles se trouvaient des longues griffes de lapin bien tranchantes. Elle usa ainsi de ses griffes pour empaler la kunoichi de Konoha au niveau de la droite du thorax.

 

             Mirai : *crache du sang* Des griffes ? Es-tu humaine ? *commence à voir flou puis de plus en plus noir* Que m’arrive-t-il ? *fait face au silence d’Ayame* Tu ne comptes donc rien m’expliquer, hein ?

             Madame : Humph, Ayame n’est pas du genre bavarde, on pourrait presque la prendre pour une muette. Laisse-moi t’expliquer le pouvoir que lui a confié le grand Seigneur. Toute personne ayant été touchée par ses griffes, voit l’un de ses sens être effacé. Dans ton cas, tu as perdu ta vue. Et si tu es de nouveau touchée, tu perdras un autre et ainsi de suite jusqu’à perdre tes 5 sens. *s’adresse à Ayame* J’imagine que tu auras encore moins de mal à t’occuper d’elle maintenant qu’elle est aveugle.

             Mirai : *embêtée* Mince, alors vous êtes-vous aussi une ennemie ? On dirait bien que j’ai été naïve, ma gentillesse a été un défaut. *ne voit plus rien* Me voilà maintenant aveugle, comment vais-je désormais faire pour fuir ? *a une idée* Je sais ...

 

  

Même si elle se retrouvait dépourvue de sa vue, Mirai ne perdit pas pour autant espoir. Elle trouva même un moyen de fuir, pour cela elle fit usage d’un objet dont elle était sûre d’en avoir à l’intérieur de sa sacoche accrochée sur sa jambe gauche. Elle sortit alors une bombe qui explosa sous la forme d’un fumigène qui lui permit de fuir. Et grâce à sa mémoire et à ses capacités à prendre en compte tous les détails même les moindres, elle avait mémorisé l’endroit et avait donc en tête la disposition de la pièce ainsi que des couloirs qu’elle avait emprunté en étant un cafard. Grâce à cela, elle put rapidement trouver la porte et fuir à toute vitesse en empruntant un couloir.

 

             Mirai : *court vers la pièce où se trouvaient Konohamaru et les deux autres* Je n’ai plus d’autres choix, je dois aller les prendre et partir loin d’ici. *met sa main dans sa sacoche* Il me reste encore 2 fumigènes, ils vont mettre très utiles. *entend des bruits de pas venir dans sa direction* Elle m’a déjà rattrapé ?

 

 

 

Malgré le fait d’avoir perdu sa capacité de voir, Mirai put quand même sentir la présence d’Ayame qui la rattrapa rapidement. Cette dernière se déplaçait rapidement en sautant de mur en mur, elle faisait preuve d’une agilité hors du commun. Et lorsqu’elle arriva enfin en face de Mirai, elle dévoila ses longues griffes pour tenter de la mettre à terre en quelques mouvements.

Mais heureusement que la kunoichi de Konoha put esquiver l’attaque grâce à son instinct qui l’avait poussé à s’élancer à quelques mètres en arrière. Et s’en était ensuite suivie d’une phase où les deux femmes se faisaient faces avec Ayame qui attaquait avec ses griffes et Mirai qui tentait de bloquer chaque assaut de l’ennemie avec un kunai, d’ailleurs la kunoichi parvenait à se débrouiller un minimum même avec son handicap.

Cependant elle n’était pas sauvée pour autant, elle attendit alors que l’ennemie fonce de nouveau sur elle pour lui envoyer tout d’abord son kunai en vain, sauf que ce kunai cachait un fumigène qui lui permit de fuir.

 

             Mirai : *court à pleine vitesse* Je dois en profiter, vite. *arrive dans la pièce où se trouvent ses camarades* J’y suis, où se trouvent Konohamaru ? Il faut juste que je me concentre pour ressentir leur respiration. *se concentre mais ne ressent rien* Rien, comment est-ce possible ? Ils se trouvaient pourtant bien ici, ou alors ils ont été … *entend une mélodie et n’arrive plus à bouger*  Quoi ? Mon corps refuse de bouger, pourquoi ?

             Jayro : *entre dans la pièce en jouant de son shamisen* Quelle surprise, je pensais que tous les sacrifices avaient été transportés. Que fais-tu ici ? Malheureusement pour toi, tes chers amis ne se trouvent guère en ce lieu.

             Mirai : Merde, encore un autre ennemi ? Comment vais-je m'en sortir maintenant ? *soupire*  Tss, cette fois-ci je crains que ça ne soit la fin. Je n’arrive même plus à bouger, je suis aveugle, les ennemis sont de plus en plus nombreux, tout porte à croire que c’est hélas bien terminé pour moi. Shikamaru, je suis vraiment désolée mais je ne peux plus rien faire de mon côté …

             Kol : *entre à son tour dans la pièce* Humph, on dirait bien que ce petit problème est réglé. Jayro, dépêchons-nous de la prendre pour l’emmener à l’autel, nous devons tout finir pour la cérémonie.

 

             

 

Pendant que Mirai était mal partie et espérait juste l’aide des renforts, nous retrouvions justement ces derniers qui étaient encore en chemin vers sa position. Que ça soit Lee, Metal, Choji, Chocho, Shikadai ou Kiba, tous semblaient bien déterminés à sauver leurs camarades prisonniers de l’ennemis.

 

             Kiba : *utilise son odorat et celui d’Akamaru pour suivre l’odeur de Mirai* Oui, c’est bon. On le ressent, on se rapproche de plus en plus de son odeur, nous y sommes presque.

             Shikadai : *observe l’interface du GPS confiée par son père* En effet, si on se fie à cet appareil, Mirai devrait se trouver à encore un peu plus d’une heure de notre position actuelle. Et même si nous avançons ultra-vite, je peux clairement vous dire que nous avons encore du chemin avant d’y arriver.

             Lee : *déterminé* 1 heure, hein ? Cela ne veut dire qu’une seule chose, que nous ne sommes pas assez rapides. Nous devons accélérer, les amis, vous êtes prêts ? *court en plus plus vite avec son fils* Allons-y, laissons exploser notre fougue !!

             Chocho : *est sur le dos de son père* Je suis essoufflée, on dirait bien que je suis trop rapide pour vous …

             Choji : *regarde sa fille* Bon, peut-être qu’une petite pause ne serait pas une mauvaise idée, non ? Juste 2-3 minutes, le temps de retrouver des forces, cela ne servirait à rien d’arriver exténuer face à l’ennemi.

 

 

 

Suite à l’idée proposée par Choji, le groupe décida de s’arrêter quelques minutes afin de reprendre quelques forces et pour certain carrément récupérer en entier. Mais il ne s’agissait là guère d’une simple pause où ils se contentaient d’admirer tranquillement le paysage, non bien au contraire, ils en profitèrent pour élaborer leur plan.

 

             Shikadai : Aller tous ensemble comme ça serait trop risqué, on aurait plus de chances d’attirer l’attention de l’ennemi, or notre objectif principal n’est pas de les vaincre mais de sauver maître Konohamaru et les autres. Donc si vous me suivez bien, vous avez dû deviner où j’allais en venir, nous allons devoir nous séparer en groupe.

             Kiba : Humph, tu es vraiment le fils de ton père, Shikadai. Ce n’est pas une mauvaise idée, on va le faire. Nous sommes 6, dont 3 jounins et 3 genins. Il suffirait juste de nous séparer en 3 groupes de deux, un jounin et un genin. Et pour composer les groupes, ça va aller vite. Lee n’aura qu’à se mettre avec son fils, Choji avec sa fille et moi avec Shikadai, c’est bon, non ?

             Metal : *gêné* Euh, ça ne me dérange pas, être avec mon père est une bonne idée.

             Shikadai : *tape Metal dans le dos* Pas la peine de te montrer timide avec nous, raison pour laquelle tu ne peux être qu’avec ton père. Cependant nous ne savons rien de la force de l’ennemi, ils ont été capable de vaincre des jounins donc est-ce qu’un duo composé d’un seul jounin et d’un genin sera suffisant ? Là est le problème.

             Lee : Leur puissance n’est pas un problème, peu importe leur force, nous aurons juste à être plus forts. *lève son poing en l’air* Ils ne seront qu’impuissants face à l’explosion de notre fougue !

             Choji : *sourit* Tu ne changeras jamais, Lee … *entend les différents appareils biper* Tient, qu’est-ce que ça peut être ?

             Chocho : *prend son GPS et l’observe* C’est étrange, le point représentant la localisation de Mirai est en train de bouger. Serait-un bug ? Peut-être que la chaleur fait chauffer nos appareils.

             Shikamaru : Non, ce n’est pas ça. *observe son GPS* Cela ne veut dire qu’une seule chose, que Mirai est en train de bouger ou plutôt d’être transportée par l’ennemie. *se remet en route* Nous devons faire vite ou sinon ils risquent de nous semer et si jamais leur histoire de sacrifices s’avérait être vraie, alors leurs instants sont comptés. *est rejoint par le reste du groupe*  Le temps presse !

 

 

 

Les choses avançaient et tout semblait mener vers une bataille entre les ninjas de Konoha et le culte de Jashin, et ce n’était guère ce qui était en train de se passer au village de Konoha qui allait changer la situation. En effet, nous retrouvions Boruto qui s’entraînait toujours avec Kakashi, mais après avoir beaucoup donné, il décida de faire une petite sieste afin de reprendre quelques forces.

Mais alors qu’il se reposait tranquillement, quelque chose eut lieu en lieu, il eut une sorte de rêve assez spécial. Et cela n’était pas n’importe quel rêve, il voyait le village de Konoha en ruines avec les corps de son père, sa mère et de sa petite sœur gisant sur le sol devant lui. Tout semblait si réel, il tremblait de peur, il n’arrivait même pas à savoir si cela était un rêve ou la réalité.

 

             Boruto : *horrifié* Que se passe-t-il ? Papa, Maman, Himawari, que s’est-il passé ?! *aperçoit la silhouette d’un homme aux longs cheveux qui s’approche de lui* Vous, qui êtes-vous ?! Répondez-moi, qu’est-ce que tout ça veut dire, bon sang ?!

             Individu mystérieux : *se rapproche de Boruto* Tu es le prochain, Boruto Uzumaki. Toi aussi, tu vas devoir être jugé pour tes péchés …

             Boruto : Mes péchés ? Que racontez-vous ? *transpire de plus en plus* Qui êtes-vous ? Et pourquoi avez-vous fait ça, bordel ?!!!

             Individu mystérieux : L’heure du jugement dernier est arrivée, tous les mécréants devront recevoir mon courroux à moi, le Dieu. *dirige sa main droite vers Boruto pour tenter de lui saisir le visage* Il est temps pour toi, Boruto Uzumaki, de connaître ta sentence, le paradis ou l’enfer …

             Boruto : *se réveille brusquement de son cauchemar et regarde devant lui* Bordel, ce n’était qu’un cauchemar ? Konoha n’est pas détruit, ma famille est toujours en vie, ce n’était pas la réalité. *a une légère migraine* Ah, cette sensation, je la reconnais. Impossible, cela n’était quand même pas une vision ? Sérieusement ? Qui était alors ce type ?

             Kakashi : *curieux* Yo, alors tu es réveillé. *voit le visage de Boruto en sueur* Euh, qu’est-ce qu’il y a ? Tu m’as l’air bizarre.

             Boruto : *se relève et s’en va* Maître Kakashi, je suis désolé mais je vais devoir partir un moment, j’ai quelque chose à faire.

             Kakashi : *paumé* Euh, je n’y comprends rien, il se passe quoi là ? Où vas-tu comme ça ?

             Boruto : *sérieux* J’ai une chose à lui dire, je dois immédiatement prévenir mon père de quelque chose d’important !               

 

Modifié par ilanwes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yo !

C'est reparti avec la suite des aventures de Boruto et des autres avec ce nouveau chapitre.

Un chapitre qui fait directement suite au précédent, ce chapitre numéro 8 dont le nom est : "Recherche x Jashin".

 

Révélation

Pendant que le groupe mené par Rock Lee était toujours en chemin pour aller sauver Mirai et les autres, nous retrouvions Naruto qui quant à lui était comme toujours dans son bureau en train de réfléchir à la situation actuelle ainsi qu’à l’avenir. Il n’était d’ailleurs pas seul, Shikamaru était là à ses côtés, tous deux étaient en train de se poser des questions sur le fameux danger dont parlait le sage Gamamaru.

 

             Shikamaru : On a beau émettre plusieurs hypothèses, nous restons toujours au même point, la situation n’a pas bougé. *soupire* Peut-être que nous nous faisons du sang d’encre pour rien, le sage a dit que le danger était proche mais rien ne nous dit que ça sera dans les prochains jours. Cela pourrait être dans les futures années, qui sait ?

             Naruto : Ce n’est pas faux de penser ce genre de chose, le danger ne sera peut-être pas immédiat et nous sommes comme tu le dis, en train de nous inquiéter pour rien. Mais quand même, immédiat ou pas, ce danger arrivera tôt au tard et c’est là le véritable problème.

             Shikamaru : Dis de cette manière, je peux difficilement te contredire. Mais dis-moi une chose, que ferais-tu si jamais ce danger venait à être immédiat ? Par exemple, si cela était lié au culte de Jashin, on en a aucune assurance mais tout est possible. Que prévois-tu de faire en tant que Kage, Naruto ?

             Naruto : Ce que je prévois de faire, hein ? Honnêtement je ne sais pas, la tâche de Kage n’est vraiment pas facile. Il ne suffit pas juste d’envoyer des hommes pour tout régler, ça serait trop facile. *s’accoude sur son bureau* Bon sang, si seulement on avait une piste, n’importe laquelle, même la plus petite, ça nous avancerait pas mal … *entend des bruits de pas venir en direction de son bureau* Qui cela peut-il bien être ?

             Boruto : *ouvre brusquement la porte* Papa, je dois te parler, c’est vraiment important !

             Naruto : *surpris* Boruto ? Que fais-tu ici ? N’étais-tu pas en train de t’entraîner avec Kakashi-sensei ? Ah et de quoi veux-tu me parler ? En quoi est-ce important ?

  

 

A peine arrivé dans le bureau de son père, que Boruto ne se fit pas attendre pour tout avouer à ce dernier. Il lui raconta son récent cauchemar durant lequel il avait vu Konoha détruit et un homme se tenant face à lui, il lui fit un véritable rapport complet sans oublier le moindre détail.

 

             Boruto : Alors si j’ai bien compris, dans ce cauchemar, tu as aperçu un type se tenant devoir mon corps mort ainsi que le village en ruines ? Je n’ai rien oublié ? Et tu penses que cela n’était pas un simple cauchemar mais une vision ?

             Shikamaru : *déconcerté* Euh, écoutez, je suis désolé mais cette histoire m’a perdu. Je ne sais même pas quoi dire ou en penser, je préfère d’abord écouter ton avis, Naruto. Alors qu’en penses-tu ?

             Naruto : C’est vrai que c’est un scénario qui est assez difficile à prendre au sérieux, tu me diras que rêver de la destruction du village n’a en soi rien de véritablement bizarre, enfin pas vraiment, néanmoins on parle là de Boruto. Le cas des visions n’est pas nouveau, c’était déjà un problème par le passé, problème que je pensais définitivement régler mais j’avais faux.

             Boruto : Et donc qu’allons-nous faire ? Si c’était bien une vision, alors le village court un grand danger, il faut à tout prix agir, papa !

             Naruto : *soupire* Laisse-moi réfléchir à tout ça, veux-tu ? Je suis l’Hokage, ça fait partie de mon devoir. Quant à toi, tu peux retourner à ton entraînement. Tu n’as pas à t’inquiéter, ton super père est déjà sur le coup, tu peux compter sur lui !

             Boruto : *perplexe* T’es sûr ? Bon, si tu le dis. *se dirige vers la sortie* Dans ce cas, je n’ai pas d’autres choix que de compter sur toi.

             Shikamaru : *attend que Boruto sorte du bureau pour parler* Oy, Naruto, pourquoi ne lui avoir rien dit ? Pourquoi lui cacher les prémonitions du vieux sage ? Surtout que si ton fils a vraiment eu une vision, alors cela concorderait parfaitement avec le danger prédit par le sage.

             Naruto : Je préfère garder ça secret pour le moment, tant que l’on ne saura toujours rien sur ce danger, nul besoin de tout dire et prendre le risque de créer une panique générale. Même si ce rêve de Boruto était vraiment une vision, cela ne nous dit toujours rien sur cette menace. Il dit avoir vu un homme, mais ne le connait pas. Alors contentons-nous d’attendre, on finira bien par trouver quelque chose, non ?

             Shikamaru : Personnellement, je ne mettrai pas de côté cette soi-disant vision, elle tombe tellement au bon moment que l’on ne peut ne pas la prendre en considération. En tout cas, selon son rêve, le type qui a détruit le village s’est décrit comme étant un dieu venu apporter le jugement dernier, je dois avouer que c’est assez prophétique comme rêve. *réfléchit* Qui est cet homme ? Il a parlé de Dieu, de jugement, de mécréant, de danger, c’est un délire de religion … *se tourne vers Naruto* Impossible, Naruto, cela pourrait-il finalement avoir un lien même minime avec le culte de Jashin ? C’est clairement une hypothèse à étudier.

  

 

 

Si finalement Naruto et Shikamaru semblaient enfin avoir leur petite piste, ils ignoraient totalement que l’autre côté de la porte, Boruto était encore présent et écoutait toute la discussion avec attention. Ce dernier étant soucieux, avait des doutes sur son père et savait bien que celui-ci lui cachait certaines choses. Et ne pouvant se résigner à partir les mains dans les poches, Boruto avait bien l’intention de découvrir ce fameux secret et donc dans cet optique, il avait décidé de se cacher derrière la porte pour espionner les deux adultes et récolter le plus d’informations, et autant dire qu’il ne s’attendait absolument à découvrir qu’en dehors de sa vision à lui, le sage Gamamaru avait déjà prédit un tel futur.

 

             Boruto : *stupéfié* C’était donc bien ce que je craignais, je peux comprendre pourquoi mon père ne tenait pas à me révéler ce détail, mais quand même, je suis un ninja donc pourquoi s’obstiner à me mettre sur la touche ? Je me dois agir, je ne peux pas rester là sans rien faire sachant tout ça, mais qu’est-ce que je peux faire ? *soupire* J’en ai aucune idée, bon sang. Enfin pas vraiment, du moins je sais comment gagner du temps. *exécute la technique de clonage pour créer 3 clones* Ecoutez-moi bien, les clones, vous allez retourner auprès de maître Kakashi et continuer l’entraînement à ma place, compris ? Si je me rappelle bien les paroles d’oncle Sasuke, lorsque les clones acquièrent de l’expérience, l’original se voit recevoir tout cela lorsque ces derniers disparaissent. Je vais utiliser ça, et faites évidemment en sortes de ne pas vous faire cramer, OK ? Quant à moi, je vais …

 

 

 

Quelques instants plus tard, nous retrouvions justement Boruto qui s'était rendu dans un fast-food et qui semblait être en train d'attendre quelqu'un. Après avoir attendu plusieurs minutes, il fut enfin rejoint par trois de ses camarades, en la personne d'Inojin, d'Iwabe et de Denki.

 

             Inojin : *s’assoit en face de Boruto* Bon j’espère pour toi que tu as une très bonne raison de m’avoir fait venir ici, car pour ta gouverne, j’étais en plein entraînement avec ma mère et j’ai dû inventer une vieille excuse pour pouvoir partir.

             Boruto : Oh ne t’inquiètes pas, crois-moi qu’il y a une très bonne à tout cela, c’est même quelque chose d’assez fou. Pour tout vous dire, je ne sais même pas si vous allez me croire, mais bon, à vous de voir. Allez, je me lance, voilà toute l’histoire. Il semblerait qu’une terrible menace approche et que nous sommes tous en danger. Et pire encore, j’ai eu une vision où le village était en ruines et où tout le monde était mort. Pour faire court, on est mal.

             Iwabe : *paumé* Euh … Tu t’es cogné la tête contre un mur en venant ou quoi ? *se relève* Désolé, mais je n’ai pas de temps à consacrer à tes délires, j’étais moi-aussi en plein entraînement et j’y retourne, salut. *est retenu par Denki* Oy, qu’est-ce qui t’arrives ? Saches que je n’ai pas que ça à faire moi, Denki.

             Denki : Attends juste un peu, Iwabe. *intrigué* Je sais très bien que Boruto a l’habitude de raconter énormément de bêtises, mais bizarrement, cette fois-ci je ne saurai pas expliquer pourquoi mais j’ai l’impression qu’il est sérieux. Je te demande d’attendre, au moins de le laisser mieux nous expliquer la situation, veux-tu ?

             Inojin : *soupire* C’est donc reparti pour un tour, hein, Boruto ? Je pensais que tes visions avaient cessé depuis un bon moment, ils seraient donc de retour ? J’aimerai dire le contraire, mais je vais te croire sur ce coup-là.

             Boruto : *soulagé* Ah, merci, Inojin et Denki. Je ne pensais pas que vous me croirez aussi facilement, vous êtes vraiment des bons amis. *sérieux* Sinon pour en revenir aux choses sérieuses, on dirait bien que mes visions sont de retour. En vrai, si ce n’était que cette vision, alors j’aurai eu du mal à y croire. Mais j’ai découvert en écoutant une discussion entre mon père et Shikamaru, qu’un vieux sage aurait eu la même vision que moi, celle annonçant un futur danger. Mon père n’a rien voulu me dire pour ne pas m’inquiéter, je peux donc en déduire que c’est du sérieux.

             Iwabe : *se rassoit* Bon, si vous y insistez tant alors autant rester. *curieux* Cependant, c’est une histoire assez folle, c’est difficile d’y croire. Mais bon, on va dire que j’y crois, pour l’instant. Sais-tu au moins quel est ce danger ? Ou peux-tu mieux nous décrire ta vision ?

             Boruto : Malheureusement nous n’avons rien de concret, même mon père semble ignorer la nature de cette menace. Et quant à ma vision, j’ai juste aperçu une silhouette face aux corps de ma famille et au village détruit, je n’ai hélas pas pu voir le visage de l’individu.

             Denki : Je vois le situation, ainsi nous sommes au point mort. Honnêtement je crains que nous ne puissions rien faire de notre côté sans le moindre indice, on peut juste attendre que ce danger se pointe et c’est tout. Ou alors il faudrait aller directement en parler avec le Septième du Nom, toute fois s’il n’a rien voulu dire à Boruto, cela va être difficile de le faire parler.

             Boruto : *frustré* Malheureusement tu as raison, Denki. Aucune chance que mon père nous aide, ça ne sert à rien d’y penser. Tout ce qu’il avait à dire, je l’ai déjà entendu en les écoutant, qu’est-ce qui peut avoir de plus ? *A une illumination* Mais attendez, il y a cette chose dont avait parlé Shikamaru mais je ne sais même pas ce que c’est, si ma mémoire est bonne, il disait que cela pourrait avoir un lien même infime avec le culte de Jashin. En attendant, c’est quoi ce culte de Jashin ? Personnellement je n’en sais rien du tout.

             Inojin : *étonné* Tu viens bien de parler du culte de Jashin, je ne me trompe pas ? *réfléchit* Ce truc m’est familier, je l’ai déjà entendu quelque part, mais où, bon sang ? Ah mais oui ça me revient, ma mère en parlait toute à l’heure avec Oncle Choji, ce dernier disait comme quoi il partait en mission avec Chocho et Shikadai pour les arrêter. Mais c’est tout ce que je peux te dire, je n’en sais rien de plus.

             Denki : Le culte de Jashin, hein ? Je crains de ne rien savoir à mon tour. S’il y a une possibilité que ce futur danger soit lié à ce culte, il faudrait déjà en apprendre sur ce culte en question. Mais où trouver tes informations ? On peut déjà oublier l’Hokage, mais je ne vois pas d’autres personnes pouvant nous être d’une grande aide.

             Iwabe : *se relève et sourit* On dirait bien que c’est à mon tour de briller, les amis. Je sais qui pourra nous donner ces informations, vous n’avez pas à vous inquiéter pour ça, je gère. *s’en va* On se retrouve à la bibliothèque principale dans 20 minutes, je vous attendrai là-bas avec la fameuse personne qui pourra nous être très utile, salut ! 

 

 

 

Ainsi comme ils l’avaient prévu, Boruto, Inojin et Denki se rendirent 20 minutes plus tard à la bibliothèque principale du village. Une fois sur place, ils n’avaient pas d’autres choix que d’attendre Iwabe et la fameuse personne pouvant les aider, mais les minutes passaient et ces derniers ne se montraient toujours pas.

 

             Inojin : *baille* Ce n’est pas que ça mais il fout quoi l’autre rebelle de la société ?

             Boruto : Il finira sûrement par arriver, il a dit que l’on pouvait compter sur lui, non ? *aperçoit Iwabe au loin* Ah lorsqu’on parle du loup, le voilà enfin et l’autre … *remarque un jeune homme grand et musclé qui se tribalait une lance à son dos avec comme coupe de cheveux, une longue banane noire* Euh … Qui c’est lui ?

             Homme : *s’approche de Boruto*  C’est donc toi le fameux fiston du Hokage, hein ? Humph, comme le dit ta réputation, tu as bien l’air d’avoir une grande bouche. *sourit* Je me présente, je suis Josuke Yuino, enchanté, petit ! *tend sa main à Boruto*

             Boruto : Une grande bouche ? J’ai une si mauvaise réputation que ça ? *serre la main de Josuke* Boruto Uzumaki, enchanté. Au vu de votre nom de famille, vous ne seriez pas de la même famille qu’Iwabe par hasard ?

             Josuke : *rigole en tapant Iwabe dans le dos*  Bingo, je suis le frère aîné de ce petit garnement ! Mais vu que l’on ne se ressemble pas trop, ça m’avantage beaucoup. *curieux*  En parlant de mon petit-frère, il m’a dit que vous vouliez que je vous aide à obtenir des informations sur le culte de Jashin, c’est bien ça ?

             Denki : Je vois, alors c’était donc vous la fameuse personne pouvant nous aider. Je m’appelle Denki Kaminarimon et l’autre blond avec nous c’est Inojin Yamanaka, on ne savait pas qu’Iwabe avait un frère aîné. Alors comment comptez-vous nous aider pour obtenir les informations ?

             Josuke : Je dois avouer que j’étais surpris lorsque mon frère m’a tout raconté concernant le futur danger, il m’a aussi dit de garder cela secret alors nul besoin de vous en faire. Le culte de Jashin, hein ? Ce sont des informations qui ne sont pas à la disposition de n’importe qui, c’est même carrément confidentiel. Mais vous êtes chanceux, je suis un jounin, donc je peux demander l’accès aux informations. *pose sa main sur l’épaule de son petit-frère* En tout cas, toi tu me seras redevable très longtemps, tu peux en être sûr.

             Iwabe : Humph, N’oublies pas que tu as une dette envers moi, cher grand-frère. C’est donc le moment de l’honorer, qu’en penses-tu ?

             Boruto : Ne perdons pas plus de temps, allons-y, si vous le voulez bien !

 

 

 

Grâce à l’intervention de Josuke, les jeunes genins purent avoir accès à un coin assez spécial de la bibliothèque, le coin où étaient stockés les informations confidentielles, ou plutôt les informations pas trop importantes pour être directement gardés au bureau du Hokage.

Donc ils se rendirent dans ce coin en question et après quelques minutes de recherches, Josuke vint retrouver les autres en ayant avec lui tout un tas de documents avec toutes les informations recherchées.

 

             Josuke : *pose les documents au milieu de la table* Voilà ce que vous m’avez demandé, gamins. Par contre je ne saurai vous dire si ces documents sont au complet, et si jamais des choses manquaient alors autant vous dire que c’est impossible de les retrouver.

             Boruto : Merci, c’est déjà bien. *prend un des documents et le lit* Bon, voyons voir ce qu’on a. « Le Jashinisme, ou culte de Jashin, est une très ancienne religion fondée en l'honneur du dieu éponyme. En raison de sa barbarie, cette religion a été très vite interdite. En effet, les pratiquants ont pour coutume de s'automutiler et sacrifier leur victime afin de satisfaire leur dieu. Malgré cela, il semblerait qu'en secret certaines personnes perpétuaient cette secte cruelle, mais le culte a été définitivement dissous il y a une dizaine d’années. »

             Inojin : Ouh, tout ça n’a pas l’air très joyeux. *lit à son tour un autre document* Selon les documents, Jashin serait un ancien dieu surpuissant qui aurait jadis vécu à une très ancienne époque, mais c’est le conditionnel qui est utilisé donc rien de sûr. *curieux* Simple question qui peut paraître folle, mais l’individu de ta vision qui se présentait tel un dieu, ne pourrait-il pas par hasard être ce Jashin ?

             Denki : Ce n’est pas une question folle, je l’aurai moi-aussi posé. Un dieu surpuissant assez fort pour détruire un pays, même si ce n’est à priori qu’une légende, on ne peut qu’avouer que ça ressemble beaucoup à la vision de Boruto. Et puis ce n’est pas tout, le culte était censé être dissous depuis plusieurs années, mais Boruto dit avoir entendu Shikamaru parler d’eux au présent et toi Inojin tu as dit que Shikadai et Chocho sont allées en mission pour les arrêter, donc ça ne voudrait qu’une seule chose. Cette secte existe toujours clandestinement, donc l’histoire du dieu Jashin gagne par conséquent un peu plus en crédibilité.   

             Iwabe : *paumé* Attendez, vous êtes en train de dire que ce soi-disant danger pourrait être en réalité un ancien dieu légendaire vénéré par une secte de débiles ? Désolé mais là, je suis totalement perdu, c’est fou. Est-ce que vous réalisez ce qu’on est en train de dire, les mecs ?

             Boruto : A vrai dire, je te comprends Iwabe, mais actuellement toute hypothèse est bonne à prendre, qu’elle soit invraisemblable ou non. *se remémore de sa vision et de la silhouette de l’individu* Alors ce type serait ce dieu ? Mais comment ? Il est écrit que ce Jashin aurait vécu il y a fort longtemps, donc comment est-ce possible qu’il soit ce futur danger ?

             Josuke : Un dieu peut être immortel, n’oubliez pas cela. Même si personnellement j’ai du mal à y croire, si ce dieu était toujours en vie, on en aurait entendu parler ou cela serait écrit quelque part, ce qui n’est pas le cas. Donc si on considère que cette légende est vraie, alors ce Jashin serait bien mort et compte peut-être revenir à la vie ? 

             Inojin : Dans tous les cas, la source du problème reste la même, à savoir cette maudite secte. *se tourne vers Boruto* Bon, alors je t'écoute, qu’est-ce qu’on fait maintenant, hein, Boruto ?

             Boruto : Nous ne pouvons pas attendre que ce soi-disant dieu ou qui conque vienne à nous, je ne vois pas d’autres options, je dois régler ce problème avant qu’il n’en devienne un. *résolu* Josuke, les amis, j’ai autre chose d’important à vous demander !

             Josuke : *sourit* Oh, un autre service, hein ? Pour un gamin tu en demandes beaucoup, mais ça tombe bien, je m’ennuyais un peu trop ces derniers temps. J’ai besoin d’un peu d’adrénaline, alors je veux bien écouter ce que t’as à me dire, alors vas-y, marmot !

 

  

 

Si les choses avançaient très bien du côté des protagonistes, cela semblait bien être pareil mais du côté de l’autre camp, celui des antagonistes. Leur fameuse cérémonie allait très bientôt débuter, ils s’étaient tous rassembler dans une immense pièce où se trouvait en plein centre une géante pyramide entourée de 4 piliers à chaque coin cardinal, et au sommet de cette pyramide avait été construit un autel sur lequel Madame avait été posée afin de procéder à l’accouchement. Et concernant les sacrifices, ils avaient quant à eux été ligotés et allongés sur le sol.

Ainsi tous les membres de la secte s’approchèrent en se mettant en ligne droite, l’un à côté de l’autre. Pour l’occasion, il portait d’ailleurs tous leur longue veste blanche avec leur capuche, sauf Ayame qui gardait sa tenue habituelle.

 

             Niyel : *embrasse son pendentif* Nous y voilà enfin, oh grand Seigneur, nous vous attendions depuis tellement longtemps. *lève ses mains en l’air* Tous les jours, tellement de jours, nous avons prié pour obtenir votre bénédiction et votre grâce. Revenez et apportez votre divin jugement en ce bas monde remplie de mécréants. A la gloire du grand Jashin, Amen !

             Kol : *avance vers l’autel* Bien, l’heure est venue de commencer la cérémonie. Faite approcher les sacrifices, nous allons procéder au rituel. *retire sa capuche et révèle son visage qui était celui d’un homme chauve dont le visage laisser entrevoir la pratique de scarifications et d’automutilation* Allons-y, mes frères, allons accueillir avec joie notre cher bienfaiteur …

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à tous, on continue avec le chapitre 9 de cette fiction sur l'univers de Boruto.

Cette fois-ci les choses sérieuses commencent, que ça soient les protagonistes ou les antagonistes, tous se bougent enfin dans ce nouveau chapitre nommé "Rituel".

 

Révélation

Plus les minutes passaient et plus les choses s’accéléraient, cela semblait surtout être le cas du côté des protagonistes dont Boruto. Nous retrouvions justement celui-ci qui après s’être séparé de ses amis, retourna chez lui afin de prendre quelques affaires. Evidemment il essaya d’être le plus discret afin d’éviter d’attirer la curiosité de sa mère ou de sa petite-sœur, il se dépêcha alors de prendre sa petite sacoche avec ses armes de ninja avant de quitter la maison, sans non regarder avec les yeux remplies de détermination, une photo de famille posée sur le couloir d’entrée. A ce moment-là, il savait bien ce qu’il avait à faire, une seule chose, protéger les êtres qui lui étaient chers.

 Quelques instants plus tard, suite à un appel de Denki, il se rendit à l’extrémité du village, proche d’une gare vide. Là-bas, il y retrouva le reste de sa bande, à savoir Inojin, Iwabe, Josuke aussi et surtout Denki.

 

             Inojin : *étonné* Oh, je ne m’attendais pas à tous vous voir ici, même vous, Josuke.

             Boruto : De même, bon après je suis venu car Denki m’avait dit que c’était important. *se tourne vers Denki* Alors qu’avais-tu à nous dire ?

             Denki : Boruto, laisse-moi juste te poser une seule question, le veux-tu ? Si oui, alors voilà ma question. Avais-tu l’intention d’aller stopper le culte de Jashin ? Réponds-moi honnêtement, oui ou non ?

             Boruto : *déconcerté* Non mais c’est quoi cette question ? *résolu* Dans ce cas, permets-moi de te répondre en te disant que c’est une question rhétorique, tu connais déjà ma réponse.

             Iwabe : *paumé* A quoi rime tout ça, hein ? Denki que nous veux-tu ? Et toi, Boruto, comment ça tu as l’idée d’aller arrêter cette secte ? 

             Denki : C’est bien ce que je pensais, je connais ta manière d’être. Mais rassures-toi, je n’ai pas l’intention de te stopper, non loin de là, ce n’était clairement pas mon but. Non seulement tu vas y aller, mais en plus je te propose mon aide, qu’en dis-tu ?

             Boruto : Ton aide ? Ne dis pas n’importe quoi. Je ne parle pas d’aller jouer, on parle d’aller arrêter un gros danger, en es-tu conscient ?                 

             Denki : Te voilà à parler comme le Septième du Nom, c’est assez ironique, n’est-ce pas ? Oublies-tu que je suis comme toi ? moi aussi je suis un ninja ! Et puis nul besoin de t’inquiéter, j’ai déjà pensé à tout, j’ai un plan. Je te suis indispensable, écoutes ce que j’ai à te dire. As-tu une idée de là où se trouve cette secte ? J’imagine que non, et même si tu le savais, comment comptes-tu t’y prendre pour vite y aller ? C’est donc là que j’apparais, j’ai les réponses à toutes ces questions. Alors voudras-tu les écouter, Boruto ?

             Boruto : *soupire* Il n’y a pas à dire, tu pourrais faire un excellent homme d’affaire. En effet, tu es un ninja, alors fais ce que tu veux, mais saches que ce n’est pas un jeu, mais tu dois en être conscient. *sourit* Bon, je veux bien écouter tes réponses.

             Denki : *sourit* Tu as raison, sauf que je ne suis pas un homme d’affaire, je suis un ninja. Et en tant que tel, voilà mon plan. Pour savoir où se trouve la secte, nous allons tout simplement utiliser la position de Shikadai et Chocho, ces derniers étant déjà parti vers la secte. Et pour cela, nous avons la personne parfaite, notre ninja sensoriel en la personne de notre cher Inojin et ses techniques du clan Yamanaka.

             Inojin : Hein ? N’es-tu pas en train de me surestimer un peu ? Je ne suis pas au niveau de ma mère, essayer de capter leur position depuis Konoha est impossible, il faudrait que je sois à une certaine distance d’eux pour ça. Désolé, mais tu devras revoir ton plan, mon pote.

             Denki : *ajuste ses lunettes* Revoir mon plan ? Non, nul besoin. Car tu n’auras pas à chercher leur position depuis Konoha, tu le feras en chemin. Et je vous vois déjà venir avec vos questions, alors autant directement vous montrer la réponse. *sort une télécommande et appuie sur un des boutons, ce qui a pour effet de faire venir un TGV qui s’arrête devant eux* Je vous présente le tout dernier bijou de la famille Kaminarimon, le seul et unique TGV 3000-10 dernier cri, épatant, n’est-ce pas ? Avec ce bijou, on peut faire le tour complet du pays du Feu en 2 heures. Car oui, une ligne ferroviaire recouvrant le pays du Feu va ouvrir, considérer cela donc comme une exclusivité.

             Inojin : *sourit* Humph, ta famille est vraiment incroyable. Je pense comprendre où tu veux en venir, et si c’est ça alors tu es vraiment un génie pour y avoir tout pensé. Si j’ai bien saisi ton plan, tu veux qu’on fasse le tour du pays du Feu avec et pendant que le train avancerait, moi je devrais essayer de rechercher le chakra de Shikadai et Chocho.

             Boruto : *impressionné* Wouah, Denki, c’est juste trop cool ! *a des étoiles pleins les yeux* Dis, on peut monter ?

             Denki : Evidemment, d’ailleurs qu’est-ce qu’on attend ? Allons-y les amis, allons sauver le monde !

 

 

  

Suite à l’idée de Denki, toute la bande embarqua à bord du TGV et l’engin démarra immédiatement pour se mettre en route. Et donc durant ce voyage, Inojin se retrouvait assis et concentré afin d’utiliser toutes ses capacités de ninja sensoriel mais surtout du clan Yamanaka, à savoir la technique de la Transposition. A l’aide de ce jutsu, il pouvait utiliser les oiseaux pour tenter de parcourir la zone dans toute son étendue et tentait de retrouver la trace de Shikadai ou de Chocho.

Et quant aux autres, ils se contentaient d’attendre. Comme par exemple Boruto, celui-ci semblait tellement excité par la TGV, qu’il passait son temps avec la tête hors de le hublot afin de ressentir le vent amplifiant son adrénaline.

 

             Iwabe : *s’assoit et obverse Boruto* Oy, tu ne veux pas te poser sans faire le gamin ? On dirait vraiment un chien, tu sais ?

             Josuke : *rigole* Laisse-le, ce n’est après tout qu’un gamin, tout comme toi.

             Boruto : *retire se tête du hublot et se tourne vers Josuke* Ah tient d’ailleurs, je n’ai pas eu l’occasion de vous la poser plus tôt, mais pourquoi nous avez-vous suivi ? Vous n’étiez pourtant pas obligé de venir, vous savez ?

             Josuke : Humph, je pensais l’avoir déjà dit, j’ai le sang chaud, j’ai besoin d’un peu d’exercice et je ne pouvais pas rêver mieux pour me défouler. Et puis comme vous êtes partis sans prévenir personne, dont l’Hokage, il faut bien que quelqu’un vous surveille, ça tombe bien car je suis un jounin. Je suis aussi un peu responsable de tout ça en vous aidant, donc c’est la moindre des choses que je puisse faire.

             Iwabe : D’ailleurs pourquoi ne pas avoir prévenu le Septième du Nom, hein ? Pourquoi lui faire des cachoteries ? Prépare-toi à avoir des ennuis lorsque l’on va rentrer, je sens déjà les problèmes arriver.

             Boruto : Si tu n’es pas prêt à assumer, alors il fallait rester. *regarde la vue à travers le hublot* Et puis je n’ai pas besoin de lui, il préfère rester à ne rien faire dans son bureau alors qu’il y reste. On va le faire nous-mêmes … *repense aux bons moments passés aux côtés de sa famille et à sa vision* Ouais, je ne laisserai personne mourir, je le promets !

 

 

  

Pendant que Boruto et sa bande continuaient leur recherche, le culte de Jashin quant à lui ne restait pas sans rien faire. Tous les membres étaient prêts à débuter leur rituel. Rituel qui allait se dérouler de manière assez particulière car tous n’étaient pas réunis au même endroit. Ils s’étaient séparés en groupe de deux et chaque groupe se trouvait à un des points cardinaux de l’immense pyramide portant en son sommet l’autel où Madame y avait été posée.

Mais il y avait une autre particularité, celle-ci concernait directement les sacrifices. Comme les membres de la secte, tous les sacrifices avaient été séparés. Konohamaru se trouvait au nord avec Sekai et Takumi, Udon et Moegi se trouvaient au sud avec Dazai et Jayro, Mirai était à quant à elle à l’est avec Niyel et Ayame.

Tous les sacrifices étaient enchaînés à un mur, mur sur lequel avait été placé un système consistant à faire sortir une lame qui se rapprocher au fil des minutes de plus en plus du cœur du sacrifié. Et toutes les lames étaient reliées entre elles par un tuyau interne, une fois qu’elles auront empalé tous les sacrifiés, ces derniers verront leur sang transporté par l’intermédiaire du tuyau vers le sommet de la pyramide où justement attendra Madame. Celle—ci recevra le sang qui ira directement dans son placenta afin de nourrir le bébé avant sa naissance.

Et au milieu de tout ça, Kol lui se contentait en tant que maître de cérémonie de rester aux côtés de Madame afin de l’assister dans la lourde tâche qui l’attendait. Néanmoins son rôle de leader l’obligeait à constamment vérifier que tout se dérouler comme prévu.

Le temps passait et le rituel avançait comme prévu, les lames se rapprochaient petit à petit du cœur de tous les ninjas de Konoha qui ne pouvaient hélas rien faire pour se sortir de là. Toutefois, ce fut ce moment-là que Mirai choisit pour se réveiller et se rendre compte qu’elle était sur le point de se faire tuer.

 

             Mirai : *surprise* Mais où suis-je ? *sent la lame se rapprocher dans son dos* Bordel, que se passe-t-il ici ?!

             Niyel : Alors tu t’es réveillée ? Dommage pour toi, il est trop tard pour espérer fuir. Mais tu peux t’estimer heureuse de servir de sacrifice, tous les mécréants comme toi n’ont pas cette chance de mourir au nom du grand Seigneur.

             Mirai : Mourir au nom du grand Seigneur ? Non, désolé, je passe. *essaie de se libérer de ses chaînes en vain* Je ne vous laisserai pas faire, je ne vais pas mourir ici ! *regarde autour d’elle* Attendez, mais où sont passés mes camarades ?

             Niyel : *soupire* Cesses de te débattre pour rien et résolues-toi, tu pourrais même faire tes dernières prières. Et nul besoin de t’inquiéter pour tes amis, ils sont chacun dans la même position que toi. *sort un petit livre de sa poche* Il n’est cependant pas trop tard pour toi pour te convertir et purifier ton âme, qu’en dis-tu ?

             Mirai : *crache sur le livre* Jamais, tu m’entends ? Jamais je ne rejoindrai le délire de monstres tels que vous. Des monstres sans cœur qui n’ont aucun remords à jouer avec la vie des gens, comment pouvez-vous ? Vous dites faire cela au nom de votre dieu mais c’est ridicule.

             Niyel : Humph, ridicule ? Peut-être bien. Mais laisse-moi t’apprendre une chose, nous nous sommes tous ici donnés corps et âmes à la gloire du grand et tout-puissant Jashin, cela nous a permis d’atteindre un niveau que vous les impurs vous ne pouvez comprendre. *embrasse son pendentif* Il ne s’agit plus d’avoir du cœur, mais d’avoir la foi !

             Mirai : *déconcertée* Ignobles, oui, vous n’êtes vraiment que des êtres ignobles. Et donc que prévoyez-vous de faire après notre mort ? Qui est cette femme enceinte ? J’imagine que je peux bien le savoir, n’est-ce pas ? Après tout je vais bien mourir au nom de votre dieu.

             Niyel : *sourit* Je n’y vois guère d’inconvénients. Tout cela n’a qu’un seul but, donner naissance à notre dieu. Madame est la femme qui a été choisie pour être la mère porteuse de la réincarnation du grand Seigneur. Et une fois de retour parmi nous, le tout-puissant Jashin apportera son jugement divin en ce monde peuplé de mécréants. *se met à genoux et lève ses bras* Un nouveau monde pourra alors voir le jour, un paradis réservés aux êtres purs ayant la foi !

 

 

 

La discussion entre Mirai et Niyel prit vite fin avec l’interruption de Kol, celui-ci prenant contact avec tous ses compères par l’intermédiaire d’oreillettes. Pour quelle raison ?

             Kol : Ecoutez-moi tous, nous avons un problème.

             Takumi : *curieux* Ah tient, que se passe-t-il ?

             Kol : le grand Seigneur m’a confié une nouvelle prémonition, et cela n’annonce rien de bon. Les ninjas de Konoha approchent, nous ne pouvons pas prendre le risque de compromettre le rituel.

             Jayro : Notre tâche serait donc de nous en débarrasser, à quel niveau sont-ils ?

             Kol : Actuellement, ils sont … *voit le plafond exploser* Quoi ?!

 

 

 

A peine Kol a-t-il eu la peine de finir sa phrase que la situation partie en cacahuètes. Le plafond explosa totalement et deux grosses silhouettes en sortirent et vinrent se poser contre le sol. Le plus surprenant était qu’il s’agissait là de deux gros poings dont la taille avait été plus que décuplée, poings qui étaient responsables de la destruction du plafond. A qui pouvaient bien appartenir ces mains ? La réponse était évidente, le duo père-fille du célèbre clan Akimichi. Et en parlant d’eux, ces derniers se dévoilèrent en atterrissant devant la pyramide.

 

             Choji : Arrêtez tout maintenant, vous êtes tous en état d’arrestation, maudit hérétique ! *remarque la pyramide* Oh, incroyable !

             Chocho : *impressionnée* Oh, c’était vraiment classe, Papa ! Ouais, on est vraiment finement doué !

             Choji : *embarrassé* Mais ce n’est rien … Ce n’était clairement pas pour montrer que tu as un super père, oh que non …

             Kol : *apparaît devant le père et la fille* La cérémonie ne peut être interrompue, je ne le permettrai pas. Je vous demande de partir, ne m’obligez pas à user de la force. J’imagine que c’est la même chose de votre côté, je me trompe ?

             Choji : Partir ? Mais nous venons à peine d’arriver. A vrai dire, je n’accepterai de partir qu’à une seule condition, que vous nous rendiez nos camarades, qu’en dites-vous ? C’est l’unique condition.

             Kol : Hélas je suis dans l’obligation de refuser votre demande, vos amis ont été choisie pour être des sacrifices et nul ne pourra changer leur fatalité. Rectification, je ne laisserai nul personne la changer … *fait apparaître une cinquantaine de clones de lui autour Choji et Chocho qui se retrouvent encerclés* Votre courte avancée se termine malheureusement pour vous ici …

             Chocho : *observe tous les clones* Papa, on dirait bien que nous sommes bloqués. Ils sont si nombreux, ça me fout la chair de poule.

             Choji : Humph, dans ce genre de situation, il n’y a qu’une solution … *utilise le "Décuplement partiel" pour agrandir sa main droite et balaye avec tout un tas de clones ennemis devant lui* Nous les Akimichi nous avons qu’une seule devise, foncer dans le tas ! *aperçoit des nouveaux clones de Kol se reformer en étant encore plus nombreux* Quoi ? C’est quoi ce délire ?

             Kol : Vous ne faites que gaspiller vos forces inutilement, peu importe vos efforts, vous ne passerez pas. *retire sa capuche et dévoile son visage* Laissez-moi vous donner un conseil, fuyez tant que vous en avez le temps.

             Chocho : *écœurée* Beurk, il a fait quoi à son visage ? Maintenant je comprends mieux sa frustration, il ne doit pas avoir beaucoup d’amis.

             Kol : *sourit* Amis ? Pourquoi en aurai-je besoin ? J’ai mes frères et sœurs à mes côtés. *s’apprête à attaquer* Et puis j’ai déjà la chose la plus importante avec moi, ma foi !

 

 

              

De retour du côté de Boruto, ce dernier et son groupe continuaient toujours leur recherche à bord du TGV. Et après avoir attendu un petit moment, Inojin eut enfin des résultats. Grâce à l’aide de plusieurs oiseaux, il put localiser précisément la localisation de Shikadai et Chocho. Désormais ils pouvaient passer à l’action, et ce n’était guère Boruto qui allait dire le contraire.

 

             Inojin : Ecoutez-moi les amis, je les ai trouvés, ils se trouvent actuellement un peu plus à l’Est, à environ une heure de notre position. Malheureusement nous ne pouvons pas continuer en train, nous allons devoir y aller à pied.

             Iwabe : *sourit* Enfin, même si cela a été rapide, je pensais me rouiller dans ce train. *ouvre la porte de sortie pendant que le train était toujours en marche* Bon les amis, on attend quoi, on y va ou pas ?

             Denki : Iwabe a raison, ne perdez pas de temps, allez-y.

             Boruto : *étonné* Mais attends un peu, "allez-y" ? Tu ne viens pas, Denki ? Pourquoi ? Tu avais pourtant fait ton beau discours plus tôt.

             Denki : En effet, sauf que je ne parlais pas de vous suivre jusqu’au bout, mais juste de vous guider et vous montrer le chemin. Et pour être honnête avec vous et surtout envers moi-même, si je vous suis, je ne ferai que vous gêner, je serai clairement un boulet.

             Inojin : *d’un air moqueur* Humph, ce n’est pas faux.

             Boruto : *irrité* Oy, Inojin, ne dis pas ça, tout comme toi, Denki !

             Denki : Inojin n’a pas tort, tu sais ? *résolu* C’est pour cette raison que je préfère rester en retrait et croire en vous, quelque part ça m’embête mais je suis déjà heureux d’avoir été un minimum utile, c’est déjà ça. *tend son poing vers Boruto pour lui proposer un tchek* Alors allez-y et sauvez ce monde, je compte sur vous, les amis !

             Boruto : *sourit* Evidemment que tu as été bien plus qu’utile, je te rappelle que sans toi, on serait encore à Konoha. *tend à son tour son poing pour faire le tchek* Ouais, tu peux compter sur nous, je te le promets. Et tu sais que je ne reviens jamais sur mes paroles, tel est mon nindô !

             Josuke : *s’apprête à sauter hors du train* Oy, gamin, dépêches-toi, mon sang brûle de plus en plus en moi, j’ai besoin de me déchaîner !

             Boruto : *court vers la porte* On se revoit plus tard, Denki. *saute hors du train avec le reste de la bande* Bien, les amis … *déterminé* Il est temps d’aller botter du cul à du dieu !

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à tous, j'ai une petite nouvelle à vous dire. Suite à un petit accident avec mon PC et un pote (surtout le pote 9_9),  j'ai perdu tous les chapitres de cette fiction que j'avais déjà écrit à l'avance, et il y en avait déjà beaucoup. Et autant dire que ça m'a vraiment fait chier et j'ai vraiment la flemme de tout réécrire, mais genre j'ai perdu cette motivation. Du coup on va devoir oublier cette histoire qui s'arrête subitement ici avec le dernier chapitre, le neuvième. 

Toutefois j'ai une nouvelle histoire en replacement (que j'avais déjà sur mon ancien PC), et donc voici une toute nouvelle histoire sur Boruto.

 

Révélation

Sombre, tel était l’adjectif pour qualifier l’endroit ou plus précisément un couloir souterrain qu’étaient en train d’emprunter deux hommes. Deux individus qui semblaient suspects, que ça soit par leur style vestimentaire, le fait ils portaient des longues vestes rouges, ou le fait qu’ils couraient tel une fuite. Et dans la discrétion la plus totale, ils arrivèrent à une intersection ou de carrefour dans les égouts.

 

             Premier homme : *regarde derrière lui* On dirait bien qu’on les a semés, ils ne devraient plus être capable de nous rattraper.

             Second homme : Tu as raison, on devrait se dépêcher de rejoindre le boss. *prend le couloir à sa gauche* Allons-y, Jiro.

             Jiro : On ne voit presque rien ici, restons sur nos gardes, Sero. *entend un bruit provenant de devant* Qu’est-ce que c’était ?

             Individu mystérieux : *s’approche des deux hommes masqués* Désolé, mais votre fuite s’arrête ici. *sourit en se dévoilant totalement* Je ne peux vous laisser fuir, il en va quand même de mon honneur, à moi le grand Boruto Uzumaki !

             Sero : Tss, maudit ninja. Toutefois tu sembles être seul, on pourra sans trop de mal s’occuper de toi et fuir avant que les renforts ne se pointent. *dégaine un katana* Nous allons tâcher de faire vite, le temps est précieux.

             Boruto : *serein* Je n’en serai pas aussi sûr à votre place, d’autant plus que … *sort un kunai* Je n’ai guère besoin de renforts.

  

 

Face à l’assurance de Boruto, les deux hommes masqués ne restèrent pas indifférents. Pour eux, ils avaient toutes leurs chances et comptaient bien la saisir. Et dans cette optique, ils ne se firent pas attendre pour attaquer le genin de Konoha de plein front avec leur katana.

Néanmoins ils ne s’attendaient pas à voir à ce dernier bloquer ou esquiver chacun de leurs coups, le pire dans tout ça, était que Boruto le faisait sans la moindre difficulté même en étant en infériorité numérique.

Très vite blasé, Boruto décida de passer à son tour à l’offensive. Ainsi il s’élança dans les airs et exécuta son fameux « Multi-clonage » qui lui permit de se créer 2 clones avant de les projeter vers les deux ennemis. Et ces derniers ne purent hélas pour eux rien faire face à l’agilité et la rapidité des clones qui les mirent hors état de nuire en quelques enchaînements.

 

             Boruto : *soupire* Humph, Je vous l’avais pourtant bien dit, non ? Bon, je vais vous passer les menottes et vous ramener au village.

             Sero : *se relève* Sale gamin, tu peux aller te faire voir. Merde, c’est le boss qui risque de ne pas apprécier.

             Individu mystérieux : *apparaît derrière les deux hommes masqués* En effet, je risque fort de ne pas très apprécier, Sero, Jiro.

             Jiro : *surpris* Boss ?! Que faites-vous ici ?

             Boss : *se dévoile avec ses longs cheveux bruns et sa capuche* Ne me dites pas que c’est un gamin qui vous a mis à terre ? Je ne veux absolument pas entendre un oui. Vous êtes pathétiques, tous deux. *se tourne vers Boruto* Boruto Uzumaki, tu as l’air de bien te débrouiller.

             Boruto : Merci, tout le contraire de vos hommes. En connaissance de cause, n’est-ce pas mieux pour vous de vous rendre sans résister ?

             Boss : *rit* Nous rendre ? Pourquoi le ferais-je ? Et puis, je ne pouvais pas rêver mieux pour tester ce fameux nouveau pouvoir. *dévoile un petit tatouage de dragon se mordant la queue au niveau de sa main gauche* Ninpô, activation … *voit sa musculature triplait subitement de volume*

             Boruto : *surpris* Oy, oy, oy, c’est quoi ce délire ? C’est quoi ce pouvoir ? *est témoins de la disparition du boss*  Où est-il passé ?

             Boss : *apparaît dans le dos du genin* Je suis là, gamin. Dis-moi, est-ce que ça fait mal ? *assène un punch du droit qui projette Boruto en arrière* Je compte bien m’amuser un minimum. *se déplace instantanément au-dessus de son adversaire et lui assène un coup de pied descendant qui le fait se heurter violemment contre le sol* Je le sens, un puissant chakra qui coule en moi ! HA HA HA ! *aperçoit le corps de Boruto disparaître sous un nuage de fumée* Humph, un clone ? Où est le vrai ?

             Boruto : *se dévoile sur le plafond* Mince, sur ce coup-là, je ne m’y attendais pas. Bon, on va devoir y aller sérieusement. *attaque par surprise le boss avec un coup de pied à la tête que ce dernier bloque* Quoi ? Comment as-tu réussi ? Tu as des yeux dans le dos ou quoi ?!

             Boss : Mes sens ont été amplifiés, tu ne pourras pas m’avoir de cette manière. *saisit la jambe de Boruto et la rapproche vers lui pour asséner un nouveau coup de poing en plein dans l’abdomen de ce dernier avant de le balancer contre un mur au loin* C’est incroyable, il ne m’avait pas menti, ce pouvoir est impressionnant et le meilleur dans tout ça, c’est que j’ai l’impression que ça ne fait qu’augmenter. *s’adresse à ses hommes* Assez perdu de temps, je vais en finir avec l’autre et nous nous tirons d’ici, compris ? Bon, désolé petit mais … *se déplace instantanément en face de Boruto et l’enchaîne avec des coups de poings rapides et assez puissants pour provoquer de légers tremblements de terre* J’espère que tu ne m’en voudras pas. *remarque qu’il frappait une veste depuis le début* Quand a-t-il pu ?

             Boruto : *apparaît dans le dos de l’ennemi* Moi aussi, je ne me ferai pas avoir aussi facilement. Prends-toi ça ! *assène à son adversaire un Rasengan à bout portant qui l’envoie valser en arrière au point de briser quelques murs sur son passage*

 

   

Après avoir réussi à avoir le boss, Boruto pouvait enfin se sentir soulagé, il avait un peu galéré et avait dû être prudent pour ne pas se faire tuer. Et pour vite mettre fin à cette situation, il sortir des menottes et se dirigea vers le boss pour le neutraliser, du moins avant d’être surpris en voyant ce dernier se relever et rire comme si de rien n’était. Pire encore, cela avec des muscles encore plus imposants.

 

             Boruto : *déconcerté* Bon sang, tu es pire que coriace ? C’est quoi ce chakra étrange que je sens en toi ?

             Boss : *rit* Encore, plus puissant ! *apparaît soudainement en face de Boruto et l’attrape par le cou* Ne t’inquiètes pas, ça sera rapide. *soulève le genin tout en l’étranglant* Adieu, Boruto Uzumaki …

 

  

Il avait beau essayer de se débattre, Boruto n’arrivait pas à se libérer, d’autant plus qu’il suffoquait et manquait d’oxygène, ce qui diminuait grandement ses forces. Ses chances de survie devenaient au fil des secondes de plus en plus faibles, comment allait-il s’en sortir ?

La réponse était simple, il ne pouvait plus. Ne pouvant plus respirer, il était sur le point de perdre connaissance lorsque finalement son salut vint de l’intervention d’un individu inconnu.

Un jeune homme de la vingtaine, un ninja qui à la vue de son bandeau frontal, était d’originaire du village d’Iwa. Il en portait d’ailleurs la tenue marron représentative du village des roches, avec au-dessus une blouse noire dont les manches étaient déchirées. En plus de ses longs cheveux noirs hérissés avec une longue veste cachant son œil droit, il arborait deux katanas accrochés à son dos.

 

             Boss : *se fait trancher son bras droit par le ninja d’Iwa* C’est quoi ce bordel ?! Qui es-tu, toi ?!!

             Ninja d’Iwa : *prend Boruto avec lui et s’élance en arrière* Je suis bien arrivé à temps, il n’y a pas eu de victimes. *pose Boruto sur le sol et se tourne vers le boss ennemi* Rends-toi, car dans le cas contraire, saches que je ne me montrerai guère clément.

             Boss : *énervé* Sale enfoiré, tu vas me le payer ! *apparaît instantanément dans le dos du ninja d’Iwa* Va en enfer !

             Ninja d’Iwa : J’y ai déjà goûté … *se prépare à dégainer un de ses katanas* 

 

  

Cet homme qui sortait de nulle part, il en avait peut-être pas l’air mais il n’était guère à sous-estimer. Il détenait des capacités largement supérieures à la moyenne, il en fit d’ailleurs la démonstration en réussissant l’exploit de trancher le boss ennemi au niveau du thorax, cela en moins de 3 secondes et puis surtout, sans avoir eu besoin de se retourner. Face à cela, le boss ne put rien faire et tomba inconscient au sol.

 

             Boruto : *déboussolé* Que s’est-il passé ? Qui êtes-vous ?

             Ninja d’Iwa : Ne t’inquiètes pas, c’est terminé, Boruto Uzumaki. *prend un air amicale* Je m’appelle Ryoma Sakamoto, enchanté.

             Boruto : De même, j’imagine que je dois vous remercier pour m’avoir sauvé. Moi qui pensais pouvoir gérer tout ça à moi-seul, on dirait bien que ce coup-là, je me suis trompé. *regarde autour de lui* Ouf, heureusement que Sarada n’est pas là pour m’engueuler, c’est déjà ça. *se tourne vers le boss ennemi à terre* Mais d’où sort ce type ? Comment un simple brigand pouvait-il être aussi fort ?

             Ryoma : Il y a une réponse à cela, et elle est bien plus complexe que tu ne le peux imaginer. Je suis même actuellement en train d’y enquêter. Ah, tant que j’y suis, je dois t’informer d’une chose. A partir de maintenant, tu es affilié à ma mission.

             Boruto : *paumé* Euh, comment ça ? J’ai déjà ma mission, et elle consistait à arrêter ces brigands et les jeter en prison.

             Ryoma : Tu peux considérer cette tâche comme terminée, et puis tes supérieurs ont déjà donné leur accord pour que tu rejoignes mon unité, ils ont même dit que ça te ferrait du grand bien de nous côtoyer. *sourit* En tout cas, nous sommes déjà associés, Boruto.

             Boruto : Je n’y comprends rien, et puis personne ne m’a demandé mon avis ou quoi ? *serre la main de Ryoma* Et puis pourquoi un ninja de Konoha doit faire équipe avec un ninja d’Iwa ? *sent quelque chose vibrait dans sa poche* Qu’est-ce que c’est ? *sort un talkie-walkie* C’est qui ?

             Konohamaru : *parle à travers le talkie-walkie* D’après-toi, idiot ?! Non mais qu’est-ce qui ta prit de foncer tout seul, hein ? Tu as eu de la chance que Ryoma est venu te sauver à temps ? Réfléchis un peu avant d’agir, sérieusement.

             Boruto : *embarrassé* Désolé, c’est vrai que j’ai fait une erreur mais bon. Parlant justement de ce Ryoma, comment ça je dois faire équipe avec ce type ? On ne m’a rien dit, et puis je ne le connais même pas.

             Konohamaru : En fait pour tout te dire, l’unité d’Iwa est entrée en contact avec nous et ton père leur a demandé de d’intégrer à eux, va savoir pourquoi, peut-être pour t’apprendre à être plus mature ? J’espère qu’ils seront assez durs avec toi et qui tu en ressortiras grandis. Dans tous les cas, je te souhaite bonne chance au sein de ta nouvelle équipe ! *met fin à la communication*

             Boruto : *soupire* Sérieusement ? On dirait bien que je n’ai pas trop le choix, encore un coup de mon vieux …

             Ryoma : *prend le corps du boss ennemi avec lui* Assez perdu de temps, allons rejoindre le reste de notre unité, Boruto.

 

 

 

Se voyant imposé sa nouvelle mission, Boruto n’eut guère d’autres que de se plier aux décisions de son père. Ainsi il suivit Ryoma jusqu’à sa planque sans trop se poser de questions, même si cette nouvelle mission l’intriguait un peu. Une fois à la planque qui était une sorte de bunker, il y rencontra les deux autres membres de l’unité, une jeune femme blonde aux yeux bleus et un adolescent brun aux yeux noirs du même âge que lui.

 

             Ryoma : *se place devant ses deux partenaires* Boruto, je te présente les deux membres de mon unité. Tout d’abord la femme, Sayaka Nakura, elle est notre ninja médecin mais pas que, elle a beaucoup d’autres qualités que tu verras le moment venu. Et enfin, le petit génie de notre groupe, Yusuke Tatsuma. Cela peut te surprendre mais il est déjà jounin, c’est l’une des fiertés de notre village, il est destiné à être le prochain Tsuchikage.

             Sayaka : *sourit* Oh, alors c’est donc toi le fameux Boruto Uzumaki ? Enchantée de te rencontrer, j’ai tellement entendu de choses sur toi.

             Boruto : De même, j’espère pouvoir apprendre à vos côtés. *se tourne vers Yusuke et lui tend sa main* Soyons bons partenaires.

             Yusuke : Humph, ne te fous pas de moi, veux-tu ? S’il y a bien une chose que je n’apprécie pas, ce sont les gens comme toi. *s’en va dans son coin* Etre un héritier ou vivre à travers le nom d’autrui, rien de plus agaçant.

             Boruto : Mais qu’est-ce que j’ai fait de mal ? Et puis comment ça je vis à travers le nom d’autrui ? Tu parles de mon père, hein ?

             Ryoma : Ce n’est rien, ne lui en veux pas. Yusuke est quelqu’un qui a travaillé dur pour en arriver là où il en est aujourd’hui, il n’était à la base qu’un gamin banal, pour tout te dire, il n’apprécie même pas d’être traité de génie car cela fait oublié tous ses efforts. Ne t’inquiète pas, il n’a rien contre toi, c’est juste qu’il a un peu de mal avec les "fils de", tu comprends ?

             Boruto : Ouais je comprends, mais bon, il pourrait au moins me saluer correctement.

             Sayaka : J’imagine que l’on a assez perdu de temps avec les formalités, n’est-ce pas ? *observe le corps du chef des brigands transporté par Ryoma* Il y a actuellement beaucoup plus important, vous ne pensez pas ?

             Ryoma : Tu as raison, ne perdons pas plus de temps avec ça. Viens, Boruto, nous allons t’expliquer en quoi consiste notre mission.

 

  

Quelques instants plus tard, le petit groupe s’était réuni dans une pièce dans laquelle une table avait été posée en plein milieu. Et sur cette table en question, le corps du boss ennemi avait été posé. Plusieurs rouleaux et parchemins se trouvaient aussi aux coins de la table.

 

             Ryoma : Ecoutes-moi, Boruto. *montre le tatouage présent sur la main droite du boss* Voici l’objet de notre mission.

             Boruto : *curieux* Un tatouage ? Qu’est-ce qu’un tatouage a de si spécial pour avoir votre intérêt ?

             Sayaka : Sauf que ce n’est pas un tatouage, c’est un sceau. Et avant que tu ne me poses la question, oui ce n’est pas un simple sceau, bien que son origine et réel but nous sont inconnus, on sait toutefois qu’il s’agit d’une sorte de sceau maudit.

             Boruto : Un sceau maudit ? Qu'est-ce que c'est ? 

             Ryoma : C'est un sceau accordant un pouvoir à son porteur, cela se manifeste souvent par l'amplification de ses capacités physiques ou autres, évidemment cela en échange d'une très quantité de chakra. C'est quelque chose de très complexe, on pourrait alors se demander, qui peut bien être derrière cela ? Et dans quel but ? 

             Sayaka : Nous avions logiquement pensé à l'un des 3 anciens ninjas légendaires de Konoha, Orochimaru. Mais ce dernier a nié les faits, et puis même il est trop surveillé pour se permettre de faire de tels choses, mais alors qui cela peut être ? 

             Ryoma : Nous savons juste que c'est un phénomène très récent, jusqu'à présent seuls 2 cas avaient été recensés, un ninja et un civil. Et ces derniers n'avaient plus aucun souvenir concernant la provenance de ce pouvoir ou de qui leur a marqué du sceau maudit. Mais j'espère que ce troisième cas pourra nous éclairer dessus. *pose sa main sur la tête du boss* De toute façon, on verra bien. *ferme les yeux et se concentre*   

             Sayaka : *s’adresse à Boruto* J’imagine que tu dois être perdu, mais voici la capacité spéciale de notre capitaine, Ryoma Sakamoto. Descendant du clan Sakamoto reconnu pour leur Kekkei Genkai utile lors d’enquête, leurs pouvoirs leur permettent de lire dans les souvenirs des gens.

 

 

               

Pendant que le petit groupe d’Iwa était occupé à fouiller dans les souvenirs du boss ennemi, quelque chose d’intéressant semblait avoir lieu à un endroit très éloigné de là, dans un repaire mais pas n’importe lequel, il s’agissait de celui de l’ancien ninja légendaire de Konoha, Orochimaru. Nous retrouvions justement ce dernier posé dans son laboratoire en train de rédiger un de ses parchemins.

Et alors qu’il était censé être seul, il sentit soudainement comme un vent frais le parcourir et comme réflexe, il sortit un serpent de sa main droite qui attaqua directement dans son dos avant de se rendre compte que ce n’était que son imagination.

Par curiosité il se regarda autour de lui pour vérifier, il en avait conclu qu’il était bien seul dans la pièce. Néanmoins au moment de retourner à ses occupations, il remarqua la présence d’un type assis sur une chaîne au fond de la pièce. Cet individu avait tout du type louche, longue veste noire à capuche, suivie d’un masque blanc ne laissant entrevoir que sa bouche et son nez.

 

             Orochimaru : *sourit* Je ne m’attendais pas à recevoir de la visite, surtout de votre part. Vous avez donc réussi à passer la surveillance, j’en déduis que vous êtes plus que déterminés.

             Homme masqué : Orochimaru, je te le demanderai autant de fois qu’il le faut. *tend sa main au Sannin* Rejoins-nous, c’est du gâchis que de voir ton immense talent réduis aussi bas à cause de ces vulgaires pacifistes. Où est passé le scientifique qui n’obéissait à personne ?

             Orochimaru : Désolé de te décevoir, mais je n’ai aucune raison de vous rejoindre. Ceci est ma réponse finale, peu importe le nombre de fois que vous viendrez me le demander. Je n’ai plus d’intérêt à me faire des ennemis, j’ai déjà tout ce que je veux actuellement. Mais j’aimerai savoir quelque chose, qui êtes-vous ? Et comment avez-vous fait pour reproduire mes anciens sceaux maudits ?

             Homme masqué : Je vois, c’est donc ta réponse finale. Nous avions pourtant de gros projets pour toi, c’est dommage.

             Orochimaru : *soupire* Pourquoi devrais-je m’associer à des inconnus ? Désolé, mais je te demande de partir.

             Homme masqué : Inconnu ? *retire sa capuche* Qui sommes-nous ? Comment avons-nous reproduit tes anciens travaux ? Bien, laisse-moi y répondre. *retire son masque* Est-ce que cela te convient comme réponse … *sourit* Mon vieil ami ?

             Orochimaru : *stupéfié* Impossible, toi ? Comment ... Oui, comment peux-tu être encore en vie ?   

 

 

 

Modifié par ilanwes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yo !

On continue directement avec la suite de nouvel arc, avec le deuxième chapitre tout prêt !

 

Révélation

La pluie commençait à tomber à flot en plein pays du Feu, mais cela n’empêcha guère Yamato de continuer sa surveillance près du repaire d’Orochimaru. Mais le ninja de Konoha ne se doutaient pas du tout quelqu’un avait réussi à s’infiltrer dans le repaire du Sannin, ainsi il se contentait d’attendre tranquillement et prudemment à l’extérieur.

Même chose pour Suigetsu, celui-ci avait beau se trouver à l’intérieur, il ne savait rien. Nous le retrouvions justement en train de marcher dans un couloir en direction du laboratoire d’Orochimaru pour lui faire un rapport. Tout se passait normalement, il marchait de manière décontracté en sifflant, du moins jusqu’où moment où il entra dans le laboratoire et se rendit compte qu’il n’y avait personne.

 

             Suigetsu : *étonné* Tient, c’est bizarre, il m’avait pourtant dit qu’il m’attendait ici. *regarde autour de lui* Maître Orochimaru, où êtes-vous ? Maître Orochimaru, vous m’entendez ou pas ? *n’entend aucune réaction* Bon sang, où est-il passé ?

             Karin : *entre à son tour dans le laboratoire* Que fais-tu là, Suigetsu ?

             Suigetsu : Ah, tu tombes bien, Karin. Dis-moi, tu ne saurais pas où se trouve maître Orochimaru ? Il était pourtant censé être ici.

             Karin : Aucune idée, j’ai d’ailleurs vérifié dans sa chambre et dans tout le repaire, mais il n’a pas l’air d’y être.

             Suigetsu : Bordel, où est-il passé ? *soupire* Peut-être qu’il est sorti sans nous prévenir, ça ne serait pas la première fois.

             Karin : Oui, tu as raison, ça ne serait pas la première fois. Sauf que pourquoi le vieux Yamato est-il toujours en train de nous surveiller ? Si maître Orochimaru est véritablement sorti, le vieux Yamato aurait dû le suivre comme son ombre, or ce dernier est encore là dehors.

             Suigetsu : Dans ce cas, où a bien pu aller maître Orochimaru sans qu’on ne le remarque ?  

 

 

  

Pendant ce temps-là à un endroit très éloigné de là, l’enquête continuait d’avancer du côté de l’unité spéciale du village d’Iwa. Le capitaine Ryoma utilisait encore ses capacités du clan Sakamoto pour lire dans les souvenirs du boss ennemi capturé, cela prenait cependant beaucoup de temps.

 

             Boruto : *blasé* Bon sang, ça va faire un petit moment que ça dure, il en a pour combien de temps encore ? 

             Yusuke : Humph, fermes-là, on n’a pas besoin des commentaires du fils du Hokage. Si ça t’ennuie tant que ça, retournes dans les bras de ton père, au moins là-bas tu ne nous gêneras pas.

             Boruto : *irrité* Qu’as-tu dis, hein ? Ne prends pas la grosse tête juste parce que t’es un jounin ! *soupire* Bon, je te comprends. J’imagine que tu dois être jaloux, ce n’est pas n’importe qui a eu la chance de combattre aux côtés des Kages et d’être vu comme un héros, oh que oui.

             Yusuke : *s’irrite à son tour* Enfoiré, tu veux que je te bute, c’est ça ? *se calme* Peu importe, je ne vais pas m’emporter pour un mec comme toi. Mais saches un truc, je n’ai aucun respect pour les mecs de ton genre, graves-toi bien ça dans la tête.

             Sayaka : *souffle un coup* Bon, tous les deux, vous allez vous prendre la tête encore longtemps ? Yusuke, que tu ne le veuilles ou non, Boruto fait désormais partie de notre équipe alors vous devez agir comme tel, compris ? Et quant à toi, Boruto, excuses-le, veux-tu ? Bon maintenant que c’est réglé, et si on retournait aux choses sérieuses.

             Ryoma : *se tourne vers les autres* Sayaka a raison, n’oubliez surtout pas que nous avons avant tout une mission à accomplir. *sérieux* Surtout que maintenant, nous avons enfin le début d’une piste.

             Sayaka : *curieuse* Comment ça ? Qu’as-tu trouvé dans les souvenirs de ce type ?

             Ryoma : Tout d’abord, je dois dire que nous avions eu de la chance. Car les souvenirs de ce type étaient en train de disparaître comme pour les deux autres cas, comme si dès le moment où ils sont mal au point, c’est programmé qu’ils perdent leur mémoire. Au moins ce type avait encore des choses en mémoire, et j’ai pu les relever. Et selon ses souvenirs, il aurait obtenu ce sceau maudit alors qu’il était de passage au village de la pluie.

             Yusuke : Le village de la pluie ? Tu veux parler du village d’Ame ? Mais si je ne trompe pas, le village est censé être abandonné, non ?

             Sayaka : Ce n’est pas faux. Depuis la fin de la quatrième grande guerre et même bien avant avec la défaite du membre de l’Akatsuki Pain, le village avait été déserté et laissé à l’abandon. Tous les villageois avaient quitté Ame pour d’autres destinations avec un avenir meilleur, c’était le grand exode. Depuis des dizaines d’années se sont écroulées, il ne devrait plus y avoir personne, à part peut-être quelques brigands comme celui-ci.

             Ryoma : Dans tous les cas, notre cher brigand a obtenu sa marque là-bas donc nous n’avons pas d’autres choix que de nous y rendre. Mais nous allons devoir être prudent, qui sait ce qui nous attends sur place ? Il n’y a aucune force de l’ordre de là-bas, on doit s’attendre à tout.

             Boruto : *paumé* Honnêtement je ne sais pas de quoi vous parler, je n’ai jamais entendu parler de ce village d’Ame. Un tel village existe vraiment ? Où se trouve-t-il ?

             Ryoma : Ame a bien existé, c’était un village qui se démarquait des autres, du fait de son ancienne politique instable. Pour sa localisation, il se trouve entre le pays du Feu et le pays de la Terre, et vu notre position actuelle, il est au nord-ouest. *s’adresse à toute son unité* Préparez-vous, les amis, nous partons immédiatement pour Ame !

 

  

 

Au même moment, les choses avançaient aussi du côté du fameux village dont parlait l’unité d’Iwa, à savoir le village de la pluie, Ame. Une quinzaine d’années s’étaient écroulées depuis la défaite de Pain et de Konan, le village avait alors connu une ère assez particulière. Personne ne savait comment le village allait tourner et alors que cela devenait de plus en plus instable, tous les villageois décidèrent de quitter leur village afin de se rendre dans d’autres pays plus développés pour une vie meilleure. Ainsi au fil des années, Ame s’est très vite retrouvé vidé, les bâtiments et plus particulièrement ses buildings à l’architecture unique, tout cela avait été laissé à l’abandon et s’étaient délabré avec le temps pour laisser place à un véritable no man’s land, ou encore un trou paumé où l’on trouvait toute sorte de raclure du monde ninja.

 

Et au milieu de tout ça, se tenait un immense building sur lequel deux hommes observaient le paysage depuis le sommet, sous le temps pluvieux. Et ces deux hommes en question se révélaient être le fameux homme masqué et Orochimaru.

 

             Orochimaru : *observe le village* Voilà donc ce qu’est devenu Ame, c’est tellement triste. Dire qu’il y a quelques années, ce village était connu pour être inaccessible, désormais n’importe quel déchet peut y entrer et sortir à sa guise.

             Homme masqué : Je ne vais personnellement pas m’en plaindre, cette situation nous arrange beaucoup. Ici, nous pouvons agir tranquillement.

             Orochimaru : Encore une fois, laisse-moi te poser cette question. *curieux* Pourquoi moi ? Quel est ton but ?

             Homme masqué : Humph, je te l’ai déjà dit, non ? Tu es la seule personne sur qui je peux compter, et cela me désolait de te voir obéir à ses maudits ninjas et t’agenouiller devant eux. Orochimaru, ta véritable place est ici, à mes côtés, mon vieil ami. Et pour mon but, tu le découvriras en temps voulu, je te demande juste d’être patient.

             Orochimaru : Cette situation est assez soudaine, je ne pensais déjà pas te revoir en vie, mais surtout que tu sois responsable de ce phénomène de nouvelles marques maudites. Peut-être que tu n’as pas tort, ma place ne peut être qu’à tes côtés, tu le sais mieux que qui conque.

             Homme masqué : *avance vers l’intérieur* Tu as tout à gagner en restant à mes côtés, retiens cela. Viens avec moi, je vais te montrer quelque chose qui devrait fort t’intéresser.

   

 

Sa curiosité ayant pris le dessus sur lui, Orochimaru ne put s’empêcher de suivre l’homme masqué. Ce dernier le mena alors dans les souterrains du building, et on pourrait même dire dans les bas-fonds du village. Car à cet endroit en question, se trouvait plusieurs individus qui semblaient s’entretuer dans une sorte d’immense arène délimitée par 4 grands murs solides empêchant qui conque de fuir. Les combats étaient d’une extrême violence, chacun y allait de toutes ses forces, cela se comptait sur des vingtaines le nombres de corps giclant sur le sol.

 

             Orochimaru : *étonné* Qu’est-ce que c’est ? Que font ces personnes ? *remarque que toutes les personnes portent chacun un sceau maudit* Que leur as-tu fait ?

             Homme masqué : Je te présente mon bétail, ou du moins une grande partie. J’imagine que cela ne doit pas te surprendre, toi le scientifique qui avait les mêmes genres de procédés, n’est-ce pas ? Ce sont tous mes expériences, et afin de les tester et de retenir les meilleurs, je les fais combattre entre eux, je sais que tu aurais fait pareil. Toutefois j’ai un problème qui s’oppose à mon projet, mon sceau maudit est loin d’être parfait. Regarde-les bien, ils se fatiguent très vite, ou pire encore, certains sceaux tuent leur porteur car trop instable. En une dizaine d’années de recherches, je ne suis pas parvenu à atteindre cette perfection.

             Orochimaru : Je vois, d’où le fait que tu aies besoin de moi pour créer le sceau maudit parfait. Mais pourquoi fais-tu cela ? A quoi obtenir le sceau maudit peut bien te servir ?

             Homme masqué : Bonne question, mais comme je te l’ai dit, sois patient, chaque chose en son temps. Tout d’abord, que dirais-tu d’expérimenter tout cela en y ajoutant une des choses qui me manquer ? *claque des doigts*

             Orochimaru : Que veux-tu dire par là ? *aperçoit Jûgo être lâché comme un lion au milieu de tous les combattants* Impossible, Jûgo ! Mais que fait-il là ? C’est toi qui l’a ramené ? Pour quelle raison ?

             Homme masqué : Encore une fois je me répète, c’est l’une des choses qui me manquer. Afin de parfaire mes sceaux maudits, une chose m’est très importante, le sceau maudit originel ou pour faire court, cet homme du nom de Jûgo. Quoi de mieux pour relever les défauts des copies et les corriger, que de les faire combattre l’original ? *fait signe à ses cobayes de foncer sur Jûgo avec l’intention de le tuer* Mon vieil ami, nous allons assister à un spectacle très intéressant.                                      

 

Modifié par ilanwes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Yo !

Comme toutes les semaines, voici le nouveau chapitre dans lequel on continue toujours dans cet arc.

 

Révélation

C’était flou, une scène assez bordélique durant laquelle on apercevait des corps à l’intérieur de capsule, suivie d'un garçon qui poussait un second garçon du haut d’une tour, on aurait presque dit un zapping dans la manière où les scènes s’enchaîner. Qu’est-ce que cela pouvait bien être ?

La réponse était assez simple, il ne s’agissait d’un rêve ou plutôt de cauchemar dont Ryoma en fut la victime. Celui-ci se réveilla brusquement face à son unité, ces derniers s'étaient arrêtés après avoir longtemps couru pour faire une petite pause. Ils s’étaient donc abrités dans une sorte de grotte et avaient allumé un feu afin de se réchauffer.

 

             Ryoma : *déboussolé* Mais qu’est-ce que c’était ? Un cauchemar ?

             Sayaka : Tu m’as l’air un peu pâle, capitaine, ça va aller ?

             Ryoma : *inspire et expire* Oui, nul besoin de vous inquiéter, ce n’était qu’un simple cauchemar. *regarde à l’extérieur de la grotte* La pluie n’a pas l’air de s’être arrêtée, je propose d’attendre encore un peu, qu’en dites-vous ?

             Boruto : *baille* Je ne vais pas m’en plaindre, je suis en mission depuis ce matin donc je ne suis pas contre du repos. *curieux* D’ailleurs par curiosité, comment vous avez su que ce chef de brigands possédait le sceau maudit ? C’est bien pour ça que vous êtes venus l’arrêter, non ?

             Yusuke : Humph, curiosité, hein ? Je vais te le dire, ainsi peut-être que tu pourras la fermer. Les deux autres cas de marques maudites sont des personnes originaires d’Iwa, et en regardant dans le peu de mémoire qu’ils avaient, la seule chose que le capitaine a pu trouver était le visage de ce chef de brigands.

             Boruto : Oy, en quoi c'est mal d'être curieux, hein ? Je vais vraiment finir par croire que tu es jaloux de moi.

             Ryoma : Vous n’allez quand même vous prendre la tête tout le temps, tous les deux ? Ce n’est pas bon pour l’esprit d’équipe si vous passez votre temps à chercher la petite bête. Ah je sais ! *sourit* Je sais comment régler une chose, oh que oui !

             Sayaka : *soupire* Et voilà, lorsque le capitaine a une idée, personne ne peut l’arrêter. Bonne chance à toi, Boruto.

             Boruto : *paumé* Bonne chance ? Euh, je ne comprends pas … Il se passe quoi là ?

 

  

Et ce fut ainsi que Ryoma, Boruto et Yusuke se retrouvèrent tous les trois à l’extérieur sous la pluie. L’idée de Ryoma était en soi toute simple, afin de régler leur différend, Boruto et Yusuke allaient devoir tous deux s’affronter dans un petit combat amical. Cela évidemment était loin d’enchanter le genin de Konoha qui lui préférait plutôt rester au chaud à se reposer.

 

             Ryoma : N’est-ce pas là la meilleure des idées ? Un combat amical, cela a toujours été dans notre tradition à nous les ninjas, un combat permettant de forger les liens entre camarades. Laissez exprimer vos poings, combattez tels de vrais hommes.

             Yusuke : Est-ce vraiment une bonne idée ? N’est-ce pas là juste une perte de temps ?

             Ryoma : Oh mais ne t’inquiètes pas, c’est tout le contraire, ce combat ne pourra être que bénéfique. Et puis j’imagine qu’au fonds de vous, vous avez chacun envie de montrer à l’autre de quoi vous êtes capable, je me trompe ? Eh bien, vous n’avez pas meilleure occasion que maintenant.

             Yusuke : *soupire* Comme je l’ai dit, ce n’est qu’une perte de temps. Capitaine, oublies-tu qu’il n’est encore qu’un genin ? *retourne vers la grotte* Il n’a strictement aucune chance face à moi, autant utiliser ce temps pour se reposer.

             Boruto : Aucune chance ? *sourit* Je n’étais pas chaud, mais maintenant je n’ai qu’une seule envie, c’est de t’écraser. *déterminé* Capitaine, vous aviez raison, c’est la meilleure des idées. A moins que Yusuke ne choisisse de fuir, je peux le comprendre, il doit sûrement avoir peur.

             Yusuke : *fait marche arrière*  Moi, avoir peur ? Je retire ce que j’ai dit, ça ne sera une perte de temps que pour toi, car tu vas très vite te rendre compte de l’écart entre nous, fils du Hokage.  

             Ryoma : Bon, pas la peine non plus de prendre ce combat trop au sérieux, dois-je vous rappeler le principe d’un combat amical ? J’imagine que vous ne m’écoutez même plus. Dans ce cas, mettez-vous face à face. En tant qu’arbitre, je déclare le début de ce combat, maintenant !

  

 

Le signal du début du combat avait beau était donné, Boruto et Yusuke se contentaient jusqu’à présent de se fixer droit dans les yeux, face à face. Cela pouvait paraître anodin, mais il s’agissait là d’un véritable combat, un combat de regard pour essayer de déstabiliser son adversaire. Une minute, telle fut la durée de ce duel de regard dont Boruto mit fin en se créant 2 clones et en les envoyant droit sur Yusuke.

Toutefois, ce dernier restait calme et serein, il se contentait simplement d’analyser les mouvements des clones, ce qui l’avait ensuite permis d’anticiper chacun de leur coup et de les esquiver aisément. C’était là sa capacité d’analyse, capacité qu’il avait forgée en s’entraînant durement.

De son côté, Boruto ne resta pas indifférent en voyant que ses clones étaient inefficaces, pire encore, qu’ils furent balayés facilement par le jounin.

 

             Boruto : Mince, il est plus doué que prévu. *se crée de nouveau 3 autres clones* Mais ce n’est pas ça qui va me décourager, loin de là !

             Ryoma : *observe le combat* Boruto Uzumaki, un jeune ninja possédant déjà une réputation. Il avait été surpris à tricher lors du précédent examen chunin, ce qui lui avait valu de perdre son honneur de ninja, mais par la suite il a démontré de bonnes choses en sauvant l’Hokage lors d’un dur combat aux côtés des autres Kages. Il a l’air de vouloir s’émanciper de sa condition de fils du Hokage, de prouver sa véritable valeur. C’est un garçon tenace mais en face de lui …

             Boruto : *n’arrive toujours pas à avoir son adversaire qui esquiver tous ses coups* Punaise, comment il fait ça ? Il arrive à voir dans le futur ou quoi ? *frustré* J’ai l’impression qu’il prédit mes coups, je ne fais que m’épuiser pour rien.

             Ryoma : En face de lui, il a Yusuke et pas n’importe qui. Parti de rien et vu comme un raté ne pouvant devenir ninja, personne ne l’aurait imaginé à un tel niveau à son âge. Sa persévérance et détermination l’ont grandement servi, une personne normale aurait cédée face aux critiques, mais pas lui. Il s’est battu et s’est entraîné comme un fou pour prouver aux autres sa véritable valeur. Ils en ont pas conscience, mais tous les deux se ressemblent, c’est là une nouvelle génération qui ne demande qu’à exister.

             Yusuke : *met une balayette à Boruto qui tombe à terre* Vois-tu l’écart entre nous ? *dégaine un kunai et le pointe vers le visage de son adversaire* Abandonnes et retournes dans les bras de ton père, après tout tu n’existes qu’à travers son nom …

 

  

 

Pendant ce temps-là, dans les profondeurs du village d’Ame ou de ce qui en restait, nous retrouvions Jûgo qui après avoir mis de force dans l’arène, devait se défendre face aux trentaines de personnes fonçant sur lui avec l’intention. Suite à un combat durant lequel il utilisa son sceau maudit, il parvint à mettre au tapis tous ses adversaires, tous étaient morts, et Jûgo se retrouvait seul au milieu d’un bain de sang.

 

             Homme masqué : *rit* Quel magnifique spectacle, je n’en attendais pas moins du sceau maudit originel. *applaudit* Tout ce que j’ai vu, était d’une beauté sans pareille. N’es-tu pas d’accord avec moi, Orochimaru ?

             Orochimaru : En effet, ce fut un spectacle sanglant. Mais désormais tous tes cobayes sont morts, est-ce une bonne chose ?

             Homme masqué : Je te l’ai dit, c’était un test obligatoire dans l’avancée de mes projets. Et puis nul besoin de t’en faire, j’avais déjà prévu cela, tu peux donc facilement en déduire que tout faisait partie d’un plan.

             Orochimaru : Tu n’as pas changé, tu es toujours aussi confiant. Mais quel est ce fameux plan en question ?

             Homme masqué : Tu le verras le moment venu, la patience sera ton compagnon jusqu’à là. Néanmoins je vais quand même éclaircir un certain point obscur, le point concernant mes cobayes. Il y a une chose que tu dois savoir, tous ces cobayes, aucun n’a été contraint, ils ont tous acceptés de leur propre chef. Pour être plus précis, c’est eux qui viennent à moi.

             Orochimaru : *curieux* Comment ça ? Que veux-tu dire par là ?

             Homme masqué : C’est simple, je les attire, mais au final c’est eux qui choisissent de venir vers moi. En tant que scientifique, tu sais mieux qui conque à tel point l’être humain est attiré par le savoir mais surtout par la puissance. Il suffit juste de leur montrer un exemple, et tous viennent tels des cafards. C’est quelque chose que j’ai toujours trouvé pathétique, mais que veux-tu, c’est dans la nature humaine.

             Orochimaru : Je comprends mieux, cela coïncide avec les paroles des ninjas d’Iwa m’ayant interrogé. C’était donc volontaire de ta part de laisser deux individus avec le sceau maudit dans la nature, on pourrait voir cela comme de la publicité. Mais cela a malgré tout eu l’effet inverse, désormais les ninjas d’Iwa voire de Konoha sont au courant et enquêtent déjà sur cette affaire.

             Homme masqué : En effet, c’était le risque à prendre mais avais-je d’autres choix ? Soit ils venaient de leurs propres chefs ou soit je les enlever, tu peux comprendre que la deuxième option était encore plus risquée. Toutefois, sur les individus lâchés dans la nature, j’ai posé un autre sceau par-dessus le sceau maudit classique, un sceau permettant d’effacer tous leurs souvenirs me concernant de leur mémoire, et cela dès le moment où ils perdraient connaissance suite à l’activation de leur sceau maudit.

             Orochimaru : Mais ça n’aura pas été très utile, ou au pire, tu ne fais que gagner du temps.

             Homme masqué : *se dirige vers une porte scellée au fond* Détrompes-toi, mon vieil ami, cela aurait été très utile. *ouvre la porte* Je t’invite à voir par toi-même …

  

 

Emmené par sa curiosité, Orochimaru ne put résister à l’envie de voir ce qui se trouvait de l’autre côté de cette porte scellée, et quelle ne fut pas sa surprise que de découvrir un peu plus d’une centaine de personnes, tous répartis dans des petites cellules.

 

             Homme masqué : Vois-tu, toutes ces personnes, ils viennent tous de divers horizons, et leur particularité est le fait qu’ils sont tous là de leur propre chef. Et tu es dans le même cas, mon vieil ami !

   

 

Modifié par ilanwes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut !

Comme toutes les semaines, voici le nouveau chapitre dans lequel on continue encore sur cet arc.

 

Révélation

Sous l’idée de Ryoma, un combat amical eut lieu entre Boruto et Yusuke, combat ayant pour but de régler les différends entre ces derniers et forger des liens. Toutefois, cela allait-il se terminer comme espérer ? En tout cas, le combat qui était jusque-là à sens unique, semblait bien tourner court, car alors que Boruto n’arrivait pas du tout à porter un seul coup à Yusuke, celui-ci prit les devant en mettant une balayette à son adversaire qui tomba à terre sans avoir rien vu venir.

 

             Yusuke : Vas-tu enfin te rendre compte de l’écart qui nous sépare ? *dégaine un kunai et le pointe vers le visage de son adversaire* Voilà un conseil de ma part, abandonnes et retournes dans les bras de ton père, après tout tu n’existes qu’à travers son nom.

             Boruto : *frustré* Tu n’as peut-être pas tort, tu sais quoi, je ne te permettrai pas de dire ça … *déterminé* Oui, je suis le fils du Hokage, oui les gens ne me voient que comme tel, mais penses-tu que ça me plaît ? *assène un coup de pied en direction du visage de son adversaire* Je vais vous le montrer, à toi et au monde entier, la véritable valeur de Boruto Uzumaki !

 

 

 

A ce moment-précis, les paroles de Boruto parcoururent l’esprit de Yusuke qui n’en resta absolument pas indifférent. Bien au contraire, car ces paroles rajoutées au visage plus que déterminé du genin de Konoha, eut comme effet de remonter des vieux souvenirs à la surface. Des souvenirs de son enfance, de ses moments inoubliables durant lesquels ses camarades se moquaient de lui lorsqu’il n’était pas capable de réussir quoi que ce soit à l’académie, de l’époque où tout le monde le voyait comme un raté ne pouvant devenir un ninja. Et déjà à ce moment-là, il faisait démonstration de toute sa persévérance en prononçant les mêmes paroles que Boruto, à savoir, « Je vais vous le montrer, à vous et au monde entier, la véritable valeur de Yusuke Tatsuma ».

Cette ressemblance qu’il avait avec notre protagoniste, cela ne faisait qu’amplifier sa colère, il ne pouvait accepter l’idée d’une ressemblance.

 

             Yusuke : *bloque facilement le coup de pied* Humph, ces paroles, saches que ce ne sont pas des paroles à prononcer à la légère …

             Boruto : *sourit* Héhé, je t’ai eu … *disparaît sous un nuage de fumée*

             Yusuke : *surpris* Un clone ? Depuis quand ? *regarde autour de lui* Où peut bien être l’original ? Il va sûrement essayer de m’attaquer par surprise, je dois juste me contenter rester sur mes gardes et de contre-attaquer au bon moment.

             Boruto : *apparaît à une dizaine de mètres derrière Yusuke* Je suis là, idiot ! Cette arrogance que tu as, je vais la faire disparaître, tu vas voir ! *exécute son Rasengan et le balance à distance en direction du jounin* Prends-toi ça, enfoiré !

 

 

 

Face au Rasengan de Boruto, Yusuke ne perdit pas son calme et sa sérénité. Bien au contraire, tout étant confiant, il commença à exécuter quelques mudras qui lui permirent de faire appel à un jutsu bien connu d’Iwa, le fameux "Doton – Mur de terre". Un mur de terre bien épais qui lui servait alors de rempart contre la technique ennemie et qui tenait très bien. Malgré toute la puissance du Rasengan, le mur resta solide et pu donc tenir jusqu’au bout.

 

             Yusuke : Tu as parlé trop vite, fils du Hokage. Bien, permets-moi de vite en finir avec ce combat, si tu le veux bien. *n’aperçoit plus Boruto devant lui* Tient, où est-il passé ?

             Boruto : *se dévoile dans le dos de Yusuke* Qui a parlé trop vite, hein ? *assène un uppercut du droit en plein dans la face de son adversaire* C’est moi qui vais mettre un terme à ce combat, en y remportant la victoire, compris ?!

             Yusuke : Humph, dommage pour toi … *fait une prise de judo à Boruto en le mettant à terre tout en lui tirant son bras droit* Tu es encore trop prévisible, je dirai que c’est normal pour un genin. Allez, abandonnes tant que tu le peux, je n’aimerai pas avoir à te faire mal. *aperçoit un sourire sur les lèvres de Boruto* Je vois, comme je l’ai dit précédemment, tu es trop prévisible. *se retourne et aperçoit un clone de Boruto foncer droit sur lui* Essayer de m’avoir par surprise et de cette manière, c’est vraiment une stratégie digne d’amateur. *s’apprête à abattre le clone quand ce dernier s’annule* Quoi ? A quoi ça rime ? Pourquoi le clone a disparu ? Attends, ce n’était donc qu’une …

             Boruto : *se libère et recule de quelques mètres* Ouais, ce n’était qu’une diversion. Le véritable coup de grâce arrive maintenant, prends-toi ça ! *exécute le fameux "Sexy Jutsu" pour se transformer une jolie blonde à moitié-nue* Alors suis-je aussi prévisible que ça, mon chou ?

             Yusuke : *renversé* Qu’est-ce que c’est que ça, Boruto ? *voit Boruto se dénuder encore plus* En … Enf … Enfoiré ! *saigne à flot du nez*

             Boruto : *rit et retrouve sa forme normale* C’est maintenant ou jamais, tu es fini, Yusuke !

 

 

 

Profitant du fait que Yusuke était totalement choqué au point de rester bloqué sans pouvoir bouger ou prononcer un seul mot, cela dû à une immense gêne, Boruto l’attaqua en lui assénant un coup de poing en pleine face. Coup de poing qui n’eut pas besoin d’être très puissant pour réussir à mettre facilement Yusuke au tapis. Et en voyant justement Yusuke à terre, Ryoma ne resta pas sans rien faire et vint de suite mettre fin à ce combat amical.

 

             Ryoma : *aperçoit Yusuke à terre en train de bégayer* Yusuke ne pouvant continuer, je déclare ce combat amical terminé, avec la victoire de Boruto Uzumaki ! *gêné* Ce dernier a fait usage de ses techniques toutes aussi nobles qu’elles soient, et a dignement remporté la victoire.

             Boruto : *rit* Yes ! J’ai gagné ! Qui s’est le meilleur ? Eh bien c’est moi, retenez bien mon nom, Boruto Uzumaki ! 

 

 

 

Quelques minutes plus tard, le trio était de retour dans la grotte et autant dire que l’ambiance ne s’était clairement pas améliorée. La situation n’avait pas grandement changé, si ce n’est d’un côté Boruto qui semblait tout content et fier de lui, puis d’un autre côté Yusuke qui semblait quant à lui frustré et rancunier au point d’aller s’asseoir dans son coin. Du côté des adultes, Ryoma et Sayaka ne savaient plus du tout quoi faire d’autre pour tenter de détendre l’atmosphère.

 

             Ryoma : *soupire* Bon sang, moi qui pensait bien faire, ce n’était peut-être pas la meilleure des idées.

             Sayaka : Tu ne changeras jamais sur ce point-là, capitaine. En tout cas, on dirait bien que nous allons devoir nous les coltiner comme ça, à voir si le travail d’équipe en pâtira ou pas.

             Boruto : *fier* Oh que non, capitaine, c’était même une très bonne idée. *baille* Ah, comment ça fait du bien de gagner de temps en temps, après une bonne victoire, j’ai besoin de souffler un peu.

             Yusuke : *irrité* Enfoiré, tu oses parler de victoire ? N’as-tu aucune fierté ? Sans ta technique de pervers, j’aurais clairement gagné, tu ne faisais pas le poids, maudit tricheur !

             Boruto : *tourne le dos à Yusuke et prend un air moqueur* Désolé, le soi-disant tricheur que je suis n’écoute pas les perdants. Sinon pour parler sérieusement, je dois avouer que tu es très fort, mais pas aussi fort que moi le vainqueur.

             Yusuke : *se calme* Humph, et quant à toi, tu n’es peut-être pas aussi prévisible que ça, pour un genin. Mais ne t’attends pas à ce que je te respecte d’aussi tôt, faut pas abuser non plus.

             Ryoma : *sourit en observant la discussion entre les deux jeunes* Peut-être que cela n’aura pas été aussi inutile que ça. *jette un œil à l’extérieur de la grotte* On dirait bien que la pluie est en train de se calmer. Les amis,a il est temps de repartir, nous avons une mission à accomplir !

 

 

Modifié par ilanwes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yo les gens, cela aura prit du temps car mon PC avait crashé mais maintenant que j'ai pu récupérer un nouveau, voici le nouveau chapitre, le cinquième.

 

Révélation

Dans les profondeurs du village de la pluie, deux hommes semblaient marcher au milieu d’un couloir traversant une allée de cellules, les deux hommes étant nul autre qu’Orochimaru qui se contentait de suivre l’homme masqué.

 

                                 Orochimaru : *regarde autour de lui* Tout cela m’est familier, tu ne sembles pas faire tout ça au hasard.

                         Homme masqué : Humph, je ne fais qu’appliquer les mêmes procédés que les tiens, tu ne devrais pas t’y sentir dépaysé, je me trompe ?

                                 Orochimaru : *curieux* Passons, là n’est pas l’intérêt. Pourrai-je au moins savoir où tu me mènes ?

                         Homme masqué : Bonne question, mon vieil ami. *arrive devant une porte* Jusqu’à présent tu as pu observer nombreux de mes cobayes, tu as même pu assister à un combat fort intéressant. Laisse-moi désormais te montrer une autre partie de tout cela, je dirai même la meilleure partie …

 

 

 

 

L’homme masqué ne se fit pas attendre pour ouvrir la porte alors que derrière lui, Orochimaru semblait impatient à l’idée de découvrir ce qui se tramait.  Et une fois la fameuse porte ouverte, une lumière se fit apercevoir et en y pénétrant, le Sannin de Konoha y découvrit une immense pièce blanche à l’architecture assez particulière. Il y avait des sortes de piliers dépassant des murs que ça soit à la verticale mais aussi à l’horizontale.

Mais là n’était pas ce qui avait attiré l’œil d’Orochimaru, en effet celui-ci fut plutôt attiré par les personnes se tenant sur les piliers en train de méditer pour certains, 5 personnes pour être précis.

Et parmi ces 5 individus qui portait d’ailleurs la même tenue que l’homme masqué sans le masque, on pouvait en distinguer 3 hommes et 2 femmes.

 

Le premier homme dont le nom était Jinzô, était un petit vieux tenant sur une canne avec sa longue barbe blanche et ses cheveux hérissés blancs, il portait un sceau maudit sous la forme de la tête d’un cochon au niveau du cou.

Le deuxième homme du nom de Satori, était un jeune homme qui semblait avoir dans la vingtaine et qui se distinguait avec ses courts cheveux hérissés bleus ainsi que son sceau maudit représentant un scorpion et qui se situait au niveau du haut de son torse.

Le dernier homme qui répondait au nom de Botaï, était quant à lui un grand gaillard bien musclé aux courts cheveux bruns et dont le sceau maudit sous la forme d’un taureau se trouvait au niveau de sa main gauche.

Vint ensuite les deux femmes qui étaient jumelles, l’un s’appelait Yuki et l’autre Yuna. Toutes deux semblaient être des adolescentes de 16-17 ans, elles arboraient les mêmes cheveux arrivant à leur épaule mais de couleur différente, blonde pour Yuna et brune pour Yuki. Concernant leur sceau maudit, elles avaient exactement le même, à savoir un serpent et le portaient aussi au même endroit, sur leur langue.

 

                               Orochimaru : Qui sont ces personnes ? Pourquoi sembles-tu les garder à l’écart ?

                               Jinzô : *cesse sa méditation* Oh, voilà donc la personne au chakra fort unique que je ressentais. Seriez-vous le fameux Orochimaru ?

                               Homme masqué : Tu as vu juste, Jinzô. Mon vieil ami, je te présente les seules personnes ayant réussi à parfaitement s’adapter à mon sceau maudit et à le contrôler. Pour faire court, je les comparerais à ton ancien quatuor du village du son, des excellents tests.

                               Orochimaru : Humph, j’imagine que tu dois en être fier. Toutefois tu as besoin de moi, ce qui veut dire qu’ils sont loin d’être si parfaits que ça. *remarque la présence de Satori dans son dos* Depuis quand est-il là ? *lâche une goutte de sueur* Je ne l’ai pas senti arriver …

                               Satori : *méfiant* Peut-on vraiment avoir confiance en ce type ? Il ne me dit rien qu’y vaille.

                               Homme masqué : Calmes-toi, tu n’as rien à craindre de lui, il est désormais des nôtres. *avance* Plutôt que de perdre du temps bêtement, que diriez-vous de commencer ?

 

 

 

Sous les paroles de l’homme masqué, tous obéirent et se placèrent chacun au sommet de l’un des piliers, même Orochimaru se prêta au jeu.

 

                               Orochimaru : Que se passe-t-il ici ? Enfin si je peux me permettre.

                               Jinzô : J’attendais que vous soyez de retour pour le dire, mais sachez que nous aurons très bientôt des invités. Ils sont en ce moment-même en direction d’Ame.

                               Homme masqué : Tes capacités de ninja sensoriel nous sont vraiment indispensable, Jinzô. Ainsi nous avons été découverts ? Comment ?

                               Orochimaru : Ces fameux invités, ce sont sûrement ces ninjas d’Iwa. Ils sont venus m’interroger mais en vain, ils n’ont rien eu et sont repartis avec rien. Et ils seraient en direction d’Ame ? Peut-être que l’un des cobayes que tu as laissé fuir pour ta publicité, s’est fait attraper et a parlé.

                               Homme masqué : Je te l’ai déjà dit, j’ai placé un sceau leur effaçant toute trace de ma personne de leur mémoire. *soupire* Des ninjas d’Iwa, dis-tu ? Serait-ce alors …

                               Satori : Le clan Sakamoto et son Kekkei Genkai. *croise les bras* Humph, encore lui …

                               Homme masqué : Peu importe, le plus important est de nous en débarrasser. Pour le bien de notre projet, nous ne pouvons-nous permettre de les avoir dans les pattes encore longtemps.

                               Yuna : Mais que faire ? Si on s’en débarrasse alors nous risquons encore plus d’attirer l’attention de l’alliance.

                               Yuki : Yuna a raison, c’est loin d’être aussi simple. Mais pourquoi ne pas utiliser cet Orochimaru ?

                                Jinzô : Ce n’est pas une mauvaise idée, envoyer Orochimaru afin de ne pas attirer l’attention sur nous. Personne ne nous connaît, et cela peut continuer si Orochimaru se dévoile en tant qu’instigateur de l’affaire. L’attention de l’alliance sera concentrée sur lui, quant à nous, nous pourrons rester tranquillement dans l’ombre.

                                Orochimaru : *sourit* Si je résume votre idée, vous voulez me sacrifier, c’est ça ? *regarde l’homme masqué* J’imagine que je vais devoir le faire, n’est-ce pas ? Je n’y vois pas d’inconvénients, je m’en occupe.

                                Homme masqué : Fais comme tu le souhaite, mon vieil ami. Je propose de reprendre nos activités lorsque tout ceci sera terminée, mieux vaut rester prudent pour l’instant. Je déclare alors cette réunion terminée jusqu’à nouvel ordre. *vient se mettre aux côtés d’Orochimaru* Tu sembles avoir facilement accepté de jouer les boucs émissaires, pourquoi ?

                                Orochimaru : *sourit toujours* "Je suis désormais des vôtres", n’était-ce pas là t’es propres paroles ? Et puis ça fait longtemps que ce genre d’occasion ne s’est pas présenté à moi. *se dirige vers la sortie* Si tu veux bien m’excuser, je m’en vais accomplir mon fameux devoir.

                               Homme masqué : *s’approche de Botaï* Tâches de garder un œil sur lui, compris ?

                               Botaï : *ouvre les yeux* Entendu, mais n’aviez-vous pas dit qu’il était de notre côté ?

                               Homme masqué : Mieux vaut être prudent, on ne sait jamais avec lui. *s’en va* Dans tous les cas, sois discret, je compte sur toi.

                               

  

 

Quelques minutes plus tard alors que la petite réunion se termina, nous retrouvions l’homme masqué qui était parti seul de son côté dans une sorte de chambre. Dans cette fameuse chambre, se trouvait une table sous un miroir.

L’homme masqué alla se mettre justement en face de ce miroir, il se regarda avant de retirer sa capuche et son masque, laissant ainsi entrevoir une longue chevelure hérissée de couleur blanche.

 

                              Homme masqué : *soupire* J’ai attendu tellement d’années, Humph, nous sommes si proches … *sent une présence dans son dos* Qui est là ? Je vois, c’est toi. Que veux-tu me demander, Satori ?

                              Satori : Tu le sais déjà, pourquoi me poser cette question ? *tourne le dos à l’homme masqué* Je ne sais guère pour les autres, mais saches que j’ai mes propres objectifs personnels.

                              Homme masqué : Cesses de tourner en rond, veux-tu ? Viens-en directement aux faits.

                              Satori : Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été avec toi. Mais aujourd’hui j’ai mes propres objectifs, ne vois pas là un changement de ma part. Je te demande une seule journée, juste une seule, qu’en dis-tu ?

                              Homme masqué : Comme tu le veux, toutefois retiens bien cela, tu es ce que tu es grâce à moi. Je n’ai pas l’intention de t’arrêter, tu dois avoir tes raisons alors fais-toi plaisir, vas et reviens.  

                              Satori : Merci, je savais que tu me comprendrais. *disparaît* Je reviendrai, après tout ma véritable place est ici …

 

 

Les heures passèrent et la nuit était déjà tombée depuis un bon moment et sous le ciel sombre, l’unité spéciale d’Iwa accompagnée de Boruto continuait leur chemin vers le village de la pluie. Le groupe venait enfin de passer la frontière du pays du Feu et se rapprocher de plus en plus d’Ame.

 

                              Boruto : *baille* Bon sang, on va continuer comme ça encore longtemps ? Je commence à fatiguer moi.

                              Yusuke : *soupire* Pathétique, prends sur toi, on a déjà fait une longue pause il y a à peine quelques heures.

                              Boruto : Je le sais bien, monsieur le perdant. Mais dois-je te rappeler que j’ai dû épuiser de mon chakra en plus de la fatigue lors de ma victoire ?

                              Sayaka : Désolée, Boruto, mais comme l’a dit Yusuke, tu vas devoir prendre sur toi. On a encore du chemin avant d’atteindre Ame ...

                              Ryoma : Bon, on pourra faire une petite pause plus tard, mieux vaut arriver en pleine forme à Ame plutôt que d’y arriver fatigué. *se retourne vers Boruto* Tu penses pouvoir tenir jusqu’à là ?

                              Sayaka : *ressent un chakra s’approchant d’eux* Attention, on dirait bien que nous avons de la visite !

                              Ryoma : *surpris* Comment ça ? Qui cela peut-il être ? Un ennemi ? Les amis, restez sur vos gardes, compris ? *se parle intérieurement* Maintenant que Sayaka le dit, je ressens comme une présence au loin, et cela ne me dit rien qui vaille, serait-ce une attaque ennemie ? Peu importe, je suis le capitaine, mon rôle est de prendre le devant dans ce genre de situation. *s’adresse à Sayaka* Dis-moi, Sayaka, dans combien de temps l’ennemi sera là ?

                              Sayaka : *ravale sa salive* Je crains malheureusement avoir fait une erreur de calcul, l’ennemi n’est pas en approche, il est déjà l…

 

 

 

À peine Sayaka a-t-elle eu le temps de finir sa phrase qu’une explosion eut lieu emportant tout sur son passage dont le groupe de protagonistes qui hélas n’avait rien anticipé.

Une fois l’explosion passée, la zone semblait ravagée, les arbres aux alentours étaient tous rasés, et quant à l’unité spéciale, elle dû sa survie in extremis à leur capitaine et Yusuke qui parvinrent à temps grâce à leurs réflexes à utiliser leur « Dôton – Mur de terre » en combinée afin de créer un puissant mur.

Toutefois malgré la résistance du mur, tous s’en sortirent avec quelques égratignures dont surtout Ryoma qui avait encaissé quelques dégâts en voulant protéger son équipe.

 

                              Boruto : *stupéfié* Capitaine, est-ce que ça va aller ?  Qui a bien pu faire ça, bon sang ?!

                              Sayaka : Ne paniquez pas, je vais m’occuper de vos blessures. Je vais d’abord soigner le capitaine, quant à vous deux, Yusuke et Boruto, essayer de voir où peut être l’ennemi.

                              Yusuke : *regarde autour de lui* Où est-il ? *se fait attaquer dans le dos par une lame*

                              Boruto : *vient dévier la lame avant qu’elle n’empale Yusuke* Attention !! *crie* Arrêtez de vous cacher et montrez-vous, bon sang !!

                              Voix masculine : Humph, moi qui espérais vous tuer en une seule attaque, je me suis bien raté. *se dévoile face à la bande de ninja* Bien le bonsoir à vous, mer chers.

                              Sayaka : *surprise* Toi, Orochimaru ! Pourquoi nous as-tu attaqué ? Alors tu es bien un ennemi, c’était toi le responsable derrière tout ça ?

                              Orochimaru : Peut-être bien que oui ou peut-être bien que non, allez savoir. Désolé mais je vais devoirs écourter ce moment … *fait sortir une dizaine de longs serpents de sa manche et les envoie en direction des ninjas* Adieu !

                       

           

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×