Jump to content


Sign in to follow this  
goon

Boruto - Naruto Next Generations - Chapitre 13

Recommended Posts

Chapitre un peu étrange, de base l'histoire avec le fils du Daymiou ne me passionne pas du tout, j'aimerais que l'histoire prenne plus vite une tournure un peu plus intéressante que ce genre d'historiette et qu'on développe un peu d'autres personnages que Boruto parmi les genins. Ce serait bien de ne pas commette la même erreur que Kishi qui a justement oublié au cours de son manga qu'il y avait d'autres personnages que Sasuke et Naruto parmi la nouvelle génération (ici au minimum je crois qu'il serait pas mal de s'attarder un peu sur Mitsuki et Sarada non ? Ca me paraît pas être demander la lune de les voir un peu à l'oeuvre après 13 chapitres !).

Ce méchant ne ressemble à rien, il ne fait vraiment pas "monde de Naruto" ce qui me perturbe un peu. Je n'aimerais pas que l'héritage de Kishi soit trop rapidement dénaturé même si l'univers a connu une modernisation logique. Reste que sa technique est très intéressante (c'est dans la lignée des marionnettes humaines, du Jiongu de Kakuzu, du changement de corps d'Orochimaru ou de l'ET) bien qu'elle fasse peut être dans la surenchère de gore (dévorer la cervelle de quelqu'un qui est encore vivant ... on comprend pourquoi le jutsu est interdit). M'enfin à voir ce que ça peut donner, s'il est voué à se faire neutraliser par Boruto en solo ce sera un méchant de pacotille malgré un jutsu au potentiel immense (on va sûrement le voir changer d'apparence et utiliser des techniques variées volées à X ninjas). On va voir si l'auteur est capable de pondre un combat original digne de ce nom sachant que pour le moment on n'a rien eu de palpitant et que le combat contre Kinshiki et Momoshiki a été beaucoup moins épique que dans le film. Globalement je n'en attends pas grand chose, je ne trouve pas que ce chapitre créé une quelconque impatience de voir le suivant.

 

Sinon c'est moi ou à chaque chapitre Sarada perd un peu plus de ses vêtements ? 9_9

L'hyper sexualisation de ce personnage est un peu dérangeante dans la mesure où il semblerait que ça n'arrête pas de s'accentuer. Dommage, car je crois que Sarada mérite mieux que ça et pourrait être mise en avant pas d'autres moyens (d'autant qu'il ne faut pas oublier qu'ils ont quoi ? 12 ans ?).

Franchement quand je compare la façon dont Kishimoto traite le personnage dans le Gaiden et la façon dont Sarada apparaît dans le manga Boruto c'est le jour et la nuit. Sarada était un personnage qui semblait être parti pour avoir de la profondeur, un sens aigu de la réflexion (notamment sur l'avenir des ninja etc...) et un background familial intéressant à exploiter, bref, un support pour les nouvelles questions fondamentales de cette suite (qui traite de ce que sont les ninjas et de leur avenir), mais au final on nous sert une espèce de produit marketing sans saveur.

Très déçu pour le moment la concernant, j'espère que ça va s'améliorer parce que là je n'aime pas du tout la direction que prend le personnage.

J'aimerais que ce manga arrive à retrouver le ton du Gaiden ou du spin-off sur Mitsuki ce qui permettrait quand même d'aborder les questions importantes de cette nouvelle ère d'une façon un peu plus poignante.

 

Au passage graphiquement j'ai trouvé ce chapitre un peu en-dessous du (ou des) précédents. J'ai l'impression que les enfants ont des têtes énormes dans les premières pages, c'est assez disgracieux en terme de proportion. Pour une parution mensuelle je pense que ce n'est pas excessif d'exiger davantage de constance et de précision dans les traits des personnages car il me semble que graphiquement d'un chapitre ou d'une page à l'autre il y a des variations encore trop visibles. J'imagine que ça va se stabiliser à force mais bon, on est quand même au 13ème chapitre donc ça mérite d'être souligné.

 

Autre point que je trouve très déplaisant : l'utilisation de la prison du film "Blood prison" qui était déjà réapparue dans la nouvelle sur Kakashi. Kodachi semble avoir à coeur de rendre canon certaines de ses folies ... ça n'annonce rien de bon en ce qui me concerne, surtout quand on s'intéresse à tous les trucs totalement délirants qui se passent dans cet endroit.

 

Bref, pas un grand chapitre.

Pour le moment je ne suis pas hyper emballé par cette suite du manga, j'espère que ça assez vite s'améliorer car avec un rythme mensuel faute d'exaltation on a vite fait de décrocher de l'histoire. Il faut vraiment que ce manga devienne impactant pour stimuler le lectorat car là je trouve que ce n'est pas franchement au rendez-vous, surtout que la première partie était juste une répétition du film (avec la sécurité que ça implique et la lassitude évidente que, dans le même temps, ça produit) et que donc là on tombe tout juste dans le vif du sujet, l'histoire inédite qui est sensée donner le ton au manga et nous donner envie de continuer.

Cela dit je suppose que c'est juste une petite parenthèse et que l'important ça va être la mission de rang B qui va mettre Mitsuki et Sarada en avant (enfin). Là j'attends beaucoup à ce sujet, d'autant que c'est une référence évidente à la première mission de Naruto & co en FG qui s'est avéré être beaucoup plus difficile que prévue du fait de l'implication de Zabuza. Est-ce qu'ils vont réussir à nous sortir un truc aussi marquant que l'arc du pays des vagues avec Zabuza & Haku ? W&S, mais je dois dire que j'ai quelques doutes !

 

Cela dit il y a quand même un truc qui me tracasse, ce manga il est rattaché directement à l'anime ou non ?

Car dans l'anime on retrouve beaucoup plus l'esprit du monde de Naruto et de la FG, on est beaucoup moins dépaysé, de plus on a l'introduction de plein de nouveaux personnages qu'on ne voit pas du tout dans le manga. Les histoires sont sensées se rejoindre ou est-ce que les 2 sont totalement indépendants ?

En tout cas pour le moment je dois dire que je préfère infiniment l'anime.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon c'est moi ou à chaque chapitre Sarada perd un peu plus de ses vêtements ? 9_9

L'hyper sexualisation de ce personnage est un peu dérangeante dans la mesure où il semblerait que ça n'arrête pas de s'accentuer. Dommage, car je crois que Sarada mérite mieux que ça et pourrait être mise en avant pas d'autres moyens (d'autant qu'il ne faut pas oublier qu'ils ont quoi ? 12 ans ?).

Franchement quand je compare la façon dont Kishimoto traite le personnage dans le Gaiden et la façon dont Sarada apparaît dans le manga Boruto c'est le jour et la nuit. Sarada était un personnage qui semblait être parti pour avoir de la profondeur, un sens aigu de la réflexion (notamment sur l'avenir des ninja etc...) et un background familial intéressant à exploiter, bref, un support pour les nouvelles questions fondamentales de cette suite (qui traite de ce que sont les ninjas et de leur avenir), mais au final on nous sert une espèce de produit marketing sans saveur.

Très déçu pour le moment la concernant, j'espère que ça va s'améliorer parce que là je n'aime pas du tout la direction que prend le personnage.

J'aimerais que ce manga arrive à retrouver le ton du Gaiden ou du spin-off sur Mitsuki ce qui permettrait quand même d'aborder les questions importantes de cette nouvelle ère d'une façon un peu plus poignante.

 

Je suis totalement d'accord, déjà dans le précédent chapitre je me suis plaint de la sexualisation du personnage, clairement je pense quel doit être la seule ninja à s'entrainer aux armes de jet dans son salon en sous-vêtements car après tout c'est stupide (et qui ferait ça après tout ?) des personnes comme Tenten et Itachi/Sasuke furent toujours montrer s'entrainant en forêt. Le précédent chapitre avait déjà commencer à sexualiser Sarada à mon goût et la ça ne fait que confirmer le devenir du personnage donc j'espère que l'on va s'arrêter la sur le personnage, elle mérite mieux que d'avoir un tel rôle

 

Bon j'avais déjà vu le chapitre à sa sortie il y a quelques jours et le constat reste le même je l'ai lu sans le moindre plaisir, la moindre envie les chapitres sont ennuyeux et fades autant les précédents j'aurai pu comprendre, mais la ça devient trop redondant, je n'aime pas du tout le méchant, sa tête, son design, on dirait un méchant d'une série/manga américain il n'a rien de "Narutesque" si je peux dire, le fils du Daymo je n'en parle même, je n'accroche pas du tout à son design, il jure totalement avec l'univers de Naruto que se soit par ses habits ou surtout son visage, ses expressions, j'ai vraiment du mal à accrocher et pourtant je suis du genre extrêmement tolérant.

 

Cela dit il y a quand même un truc qui me tracasse, ce manga il est rattaché directement à l'anime ou non ?

Car dans l'anime on retrouve beaucoup plus l'esprit du monde de Naruto et de la FG, on est beaucoup moins dépaysé, de plus on a l'introduction de plein de nouveaux personnages qu'on ne voit pas du tout dans le manga. Les histoires sont sensées se rejoindre ou est-ce que les 2 sont totalement indépendants ?

En tout cas pour le moment je dois dire que je préfère infiniment l'anime.

 

C'est en cela le problème, on sait que l'anime n'est pour l'instant par rattacher au manga, c'était dit dans une interview que l'anime aura une histoire différente, mais Kishimoto a aussi dit dans une interview (il faudra que je la retrouve), qu'il avait beaucoup travailler sur l'anime (par exemple sur les nouveaux personnages que l'on ne voit que dans l'anime, etc), mais au final c'est quoi le plus canon l'anime ou le manga ? En attendant moi aussi je préfère bien plus l'anime qui reste beaucoup plus fidèle à la série que le manga.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Je ne suis donc pas le seul à être mal à l'aise avec la sexualisation trop prononcée de Sarada, c'est peut-être culturel (plus dans les moeurs au Japon), je ne sais pas.

 

J'espère que cette histoire avec ce gang de ninjas criminels ne durera pas trop longtemps et qu'on reviendra vite sur le sceau dans la main de Boruto, qui je pense a un lien avec ses capacités entrevues à l'âge adulte.

D'ailleurs, dans le manga c'est cette partcularité qui est mise en avant, et dans l'anime c'est son probable éveil au Tenseigan...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut que le scénariste se calme un peu avec Sarada, là il va à l'encontre même de ce que faisait Kishimoto avec Naruto.

Jamais Kishimoto ne sexualiser ses personnages, limite quelques blagues sur la poitrine de Tsunade mais rien de gros, il ne tombait jamais dans ce fan à service là. Et surtout il avait  travaillé le personnage de Sarada, personnellement elle est mon personnage préférée de cette nouvelle génération car j'adorais sa personnalité et sa façon de combattre.

Là déjà qu'elle n'a pas de rôle, en plus de cela on s'en sert pour attirer du mâle en chaleur ? Non, elle a seulement 12 ans !

 

Ensuite pour l'histoire en elle-même si certains disent que l'anime est chiant, alors c'est qu'ils n'ont pas du tout lu le manga. Car putain c'est chiant, classique, il ne se passe rien de spécial. Déjà que le méchant ressemble à un méchant d'un autre manga, j'aime pas son design, pareil pour le fils du Daimyo.

J'espère que l'on vite passer à une vraie mission sinon ça va durer car les gens vont vite s'en lasser.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapitre lu.

 

Toujours pas très passionnant cette intrigue avec le fils du Daymo, on se croirait définitivement dans une histoire HS comme était capable de faire les studios pierrot, le pire étant cette référence avec Blood Prison qui de tous les romans sortis est très loin d'être canon, mais surtout le plus hs....

Je poursuis le ressenti qui est à présent définitif: la suite manga démarre vraiment mal.

Même cette mission de rang b qui est confiée à l'équipe n'augure rien de bon si on doit se coltiner des individus au design des plus douteux.

 

Ce qui est tout bonnement incroyable est de constater que la suite manga ne vaut pas la suite anime; à cet égard le lectorat est bien parti pour être unanime. Que le manga reprenne le film était une chose et y avait moyen de relativiser étant le nouvel auteur et tout; mettons. Or la dénaturation de l'univers et des personnages devient trop forte là. Déjà cette histoire de cartes qui fait trop merchandising dans Naruto et qui en soi est ridicule vis à vis de la nouvelle génération; mais aussi cette sensation encore une fois définitive que l'ancien assistant de Kishi est plutôt porté sur le lolicon.

 

Autant Sarada et le gaiden ne m'avait franchement pas convaincu puisque c'était plus une histoire sans prise de risque pour davantage satisfaire la fanbase japonaise alors à fond sur Sasuke et son couple. Et que ça avait réduit totalement le spin-off à l'intrigue sentimentale tout bonnement ridicule et très loin d'être travaillée au contraire de ce qui a été fait pour le héros en comparaison et finalement le personnage de Sarada en avait été réduite à cette image puisque ses interrogations sur l'avenir du shinobi au début furent bien vite oubliées.

 

Or là à jouer à fond la carte du fan service en faisant de la gamine de Sasuke une "sexy" kunoichi pleine d'assurance, ça confirme: l'incapacité des auteurs à faire quelque chose de potable avec et de plus sérieux. Qu'est ce qui en sera avec le autres personnages? En dehors de Mitsuki au vu de son potentiel, ça n'augure rien de bon non plus vu en état ce qu'on a pu voir d'eux.

C'est simple: si les méchants n'en valent pas la peine dans la suite de l'histoire, pourquoi les héros le seront d'avantages?

 

C'est un détail qui peut faire plonger la version animé aussi c'est sûr; or pour le moment , l'anime fait clairement le taff qu'on lui demande et qui correspond bien avec le manga Naruto. Alors qu'à côté, le duo qui a reprit le flambeau, on se rapproche plus d'une adaptation d'un roman hs que d'une suite digne de ce nom. Chose impensable il y a quelques années. A ce rythme, il vaudrait mieux que la version papier s'arrête ou au pire ou au mieux; fasse un spin-off avec pour contexte soit la guerre de clans du temps de Hashirama et le contexte du temps de Kaguya.

Parce que la suite Boruto en manga n'a pas d'âme du tout pour l'heure.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Déjà que les graphismes me coupent toute envie de lire mais alors là, je trouve la sexualisation de Sarada vraiment ignoble, c'est juste pas possible, c'est une gamine. Comment le/les auteurs peuvent faire ça.. Le manga ne m’intéresse pas du tout, contrairement à l'anime que je trouve plutôt cool et plaisant à suivre pour le moment.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Déjà que les graphismes me coupent toute envie de lire mais alors là, je trouve la sexualisation de Sarada vraiment ignoble, c'est juste pas possible, c'est une gamine. Comment le/les auteurs peuvent faire ça.. Le manga ne m’intéresse pas du tout, contrairement à l'anime que je trouve plutôt cool et plaisant à suivre pour le moment.

 

La couverture, on a l'impression de voir deux enfants prostituées. C'est quoi ces chaussures à talon sur des ninjas ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce mangaka souille la licence Naruto qui n'avait jamais versée dans ce penchant de détraqué qu'est le loli. J'imagine qu'il dépend de ça car ça masque son maigre talent.

Je comprends pas que Kishimoto laisse faire ça, j'espère qu'il se réveillera car là c'est pas possible.

 

La licence Naruto mérite bien mieux, heureusement qu'il y a l'anime Naruto qui est 100x mieux et s'inscrit beaucoup plus dans l'esprit de Naruto.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

WouooH!

 

Et bien, pas mal d'excés dans ces commentaires.

Il y a plusieurs points différents qui sont critiqués ici:

1. Sexualisation de Sarada

2. Manque d'intérêt de l'histoire

3. Non respect d'un esprit Naruto (charte graphique, style,....)

 

En ce qui concerne le point 1., qu'on considère ces quelques cases un peu limite ou non nécessaire, c'est une chose, qu'on crie à la pédo-pornographie, faut pas abuser. On est loin de planches heki à la Shokugeki No Suma. Sa tenue est plus couvrante que n'importe quel maillot de bain visible dans une scene de plage de n'importe quel manga. C'est pas impossible que l'auteur ou l'éditeur (qui vous dit que ce n'est pas une consigne de l'éditeur) veuille élargir un peu sa base de lecture en émoustillant un peu les jeunes préadolescent mais s'indigner pour ça, c'est à la fois mal connaître a culture japonaise ou le référentiel de sexualité est assez éloigné du point de vue occidental et d'autre part ça ne change rien au fait qu'un manga soit bon ou mauvais.

 

Ce qui nous amène au point 2. L'histoire serait dénuée d'intérêt. Ça fait 2 chapitres que cet arc a commencé!! vous voulez qu'il se passe quoi? Attention, je ne dis pas que je suis totalement embarqué dans le truc et que j'attends impatiemment le prochain chapitre mais de toute façon, même avec Naruto, ça faisait quand même quelques années que c'était pas non plus le cas. Le gars essaye de commencer une nouvelle série, il a eu un premier arc imposé par le film Boruto ( dont j'ai trouvé le scénario pas térrible mais comme tous les films Naruto de toute façon) pour prendre un peu ses marques niveau dessin. Et là on se retrouve avec des nouveaux personnages, un nouveau premier méchant moi je dis, laissons lui un peu de temps, je suis curieux et j'ai enve de lui donner sa chance. Après, sortir un chapitre de cette longueur chaque mois, c'est quand même pas une stratégie marketting optimale mais est-ce qu'il a le choix? J'aurais plus tendance à blamer la maison d'édition qui essaie de faire des thunes sur le dos de la licence en introduisant, les cartes etc,... Si le mangaka fait ses preuves avec un ou deux arcs réussi, on peut parier que ces éléments commerciaux disparaîtront un peu. Ou en tous cas l'espérer.

 

Pour troisième point. C'est dit dès le premier chapitre: Ceci, n'est pas du Naruto, ceci n'est pas une suite de Naruto. Il s'agit d'une nouvelle histoire avec quelques personnages de l'univers Naruto un contexte en quelque sorte. De plus, de quel esprit Naruto parle-t-on parce que pour moi il y a quand même de grande différences entre le Naruto des débuts, la fin de first Gen et l'époque "shippuden" même si ce terme n'existe que pour l'animé. Car pour moi, tout l'arc Akatsuki, et la 4eme guerre avaient déjà trahi l'esprit des arcs pays des Vagues et examen chunin qui sont pour moi l'apogée du manga.

Peut-être que vous ne suiviez pas la parution hebdomadaire à l'époque et que certains n'étaient même pas nés mais des chapitres sans énigme profonde ou complot mondial on s'en est tapé quelques uns au début de Naruto ainsi qu'au début de n'importe lequel des mangas best sellers.

 

Maintenant, si on cherche des raisons de critiquer ce chapitre de Boruto ou le manga en général, il y en a. Je trouve par exemple qu'on manque d'explication sur comment Boruto trouve le repère des kidnappeurs. Il apprend l'enlèvement puis on le retrouve direct avec son entrée fracassante. Comment a-t-il mené son enquête? quels sont les indices qui l'ont mené là alors que les méchants étant des ninjas de bon niveau connaissant des techniques interdites, on pourrait s'attendre à ce qu'ils soit un peu durs à trouver.

C'est quelque chose qui semble se reproduire depuis le début, des mini-ellipses qui zappent des moments qui seraient utiles pour s'attacher au manga. Car ce qui est le plus sympa dans l'univers Naruto justement, ce n'est pas les grands méchants et les puissance démesurées mais bel et bien la diversité de techniques possibles, de la plus simpliste (et aussi plus proche de ce que faisaient les ninjas du monde réel) jusqu'à des trucs plus magiques et le raisonnement qui pousse un shinobi à utiliser telle combinaison de technique pour contrer ou contourner les capacités de son adversaire.

 

Donc, je suis d'accord, c'est pas génial pour l'instant mais pas de là à lyncher ou lapider le mangaka.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non logiquement on ne peut pas traiter le manga Boruto comme une entité qui se suffit à elle-même, la com' a toujours été très claire autour de cette oeuvre qui se présente comme la suite de Naruto (non pas comme la suite de l'histoire du personnage de Naruto mais comme la suite du manga avec un nouveau personnage principal qui est Boruto et qui a, certes, sa propre histoire, mais dans le contexte de la suite de l'oeuvre de Kishi) avec soi-disant la supervision de Kishimoto etc... (ils savaient très bien que s'ils ne faisaient pas au moins semblant que Kishi dirigeait le truc ça ne marcherait jamais) le but c'est de faire de l'argent sur le nom de Naruto / Kishi en continuant d'exploiter la poule aux oeufs d'or comme ça peut être le cas pour Dragon Ball Super par exemple. Ceci dit ça me paraît évident que d'un côté Toyotaro est un passionné de Dragon Ball qui connaît mieux l'oeuvre que Toriyama en personne et qui a à coeur de faire un travail remarquable dans le sens de l'oeuvre originale (qu'il considère comme un sommet absolu) et non en son nom là où les auteurs de ce nouveau manga Boruto cherchent avant tout à se mettre eux en avant indépendamment des bases qu'ils sont sensés exploiter (et c'est fait d'une manière beaucoup trop brutale). Évidemment c'est aussi l'occasion d'un tremplin pour les nouveaux auteurs dont notamment le dessinateur Ikemoto qui était l'assistant de Kishi (c'est donc un cadeau en or qui lui est fait) mais encore faut-il être en mesure de l'exploiter convenablement et ne pas mettre la charrue avant les boeufs.

Le manga Naruto peut se suffire à lui-même mais on ne peut pas appréhender le manga Boruto sans considérer le manga Naruto. Le simple fait que le film serve de liaison avec les références à Kaguya (donc l'arc final du manga) en est l'évidence la plus parlante, film qui d'ailleurs a été intégralement intégré au manga. A ce titre du moment que cette suite directe se déroule dans l'univers créé par Kishimoto avec tous ses personnages (les auteurs de ce nouveau manga n'ont même pas créé les personnages principaux, c'est dire) il est bien évident que le lectorat s'attend à un minimum de respect des codes du manga précédent qui certes a connu des évolutions au cours du temps mais qui n'a jamais brutalement totalement dépaysé les lecteurs. Le tout n'est pas de faire du copier coller, mais on peut rester original et apporter sa touche sans partir dans une direction sciemment totalement opposée au "prequel". Tout ça ne fait qu'apporter de la confusion à l'univers du monde de Naruto or je ne vois pas comment on peut imaginer que ce manga attire de nouveaux lecteurs qui n'auraient pas lu Naruto et qui ne le jugeraient pas en tant que "suite" mais simplement comme un départ à 0. En terme de logique marketing tout ça n'a strictement aucun sens.

Après tout il faut être honnête à un moment donné : pourquoi est-ce qu'il y a des lecteurs du manga Boruto et pourquoi les tomes se vendent (certes pas de manière exceptionnelle mais de façon correcte) ? C'est bien grâce au manga Naruto et à Kishi, c'est grâce à son identité de "suite d'un succès planétaire". Sans "Naruto" ce manga n'existe pas, sans Kishimoto ce manga ne se vendrait pas, donc je trouve un peu facile d'en faire une entité à part qui se suffit à elle-même, on sait bien qu'elle ne l'est pas, pas plus qu'on ne peut dissocier DBS de DBZ (et ça l'anime semble l'avoir parfaitement compris). Si le manga persiste dans cette direction ce n'est pas être prophétique que d'annoncer qu'il va droit dans le mur et que ça ne tiendra pas longtemps. Pourtant Kodachi et Ikemoto sont forcément conscients qu'ils sont totalement dépendants de l'héritage de Kishimoto sinon autant commencer une oeuvre totalement originale et sans contrainte d'un support antérieur (problème : le milieu du manga est ultra difficile, percer c'est un exploit, c'est donc plus simple de se cacher derrière un postiche comme Naruto ...). Ca reste un peu facile de vouloir le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière. Personnellement j'estime que lorsqu'on prétend écrire une suite avec supervision de l'auteur original en exploitant le même univers et les mêmes personnages on fait preuve d'un respect total envers l'oeuvre originale et on tâche de s'inscrire dans une forme de continuité qui n'empêche ni l'originalité ni la fraîcheur.

 

Quant à Sarada le problème est que le personnage n'est systématique ramené qu'à sa condition de loli : en l'état elle n'est rien d'autre. Ce traitement est d'autant plus décevant que jamais Kishi n'était, lui, tombé dans ce déboire, et qu'il avait lui-même introduit et commencé à développer Sarada dans une toute autre direction (elle était d'ailleurs beaucoup plus intéressante que Boruto). C'est donc doublement déconcertant, et à ce titre il n'est pas étonnant que tout le monde, sur tous les forums, s'en plaigne.

Je note aussi qu'on ne peut pas tout accepter sans broncher sous prétexte que quelque pratique serait un usage, une tradition ou quelque chose de culturel, la critique est ouverte à tout et les japonais ne sont pas irréprochables (pas plus que nous). Sur ce point il me paraît assez évident que cette pratique de la loli est quelque chose de globalement plutôt malsain et je trouve rassurant que le cas Sarada soit assez mal perçu.

Il y a des degrés dans le traitement des usages du shonen, entre des Muten Roshi / Sanji / Jiraya (comiques) et l'exhibition systématique de Sarada qui fait ouvertement du rentre-dedans à des adultes il y a une marge de même qu'évidemment il existe 100 fois pire que Sarada. On peut simplement apporter une touche humoristique à un manga sans créer un personnage purement tapageur et sans saveur (le secret est dans l'alliance du pervers et de l'enfantin, ici on n'a aucune espèce de sentiment d'enfantillage, de légèreté ou d'innocence). Personnellement le traitement de Sarada ne m'a jamais esquissé un sourire, seulement de l'incompréhension et de la gêne alors qu'il est possible de faire du fan-service qui par sa légèreté adoucit les angles et fait rire (Mashima est un espèce de spécialiste de la question dira-t-on). Ca tranche tout simplement beaucoup trop avec le personnage tel que conçu à l'origine (voir le Gaiden ou le chapitre 700) et avec l'esprit de Naruto de manière générale qui ne peut évidemment pas être renié d'un coup de baguette magique. Je ne vois aucune raison d'être indulgent quand par exemple on fait le constat de la couverture du tome 3 :

 

boruto03-thumb-400x635-3777.jpg

 

Qui montre encore une fois que les mises en scène systématiques de Sarada ne cessent de s'accumuler. C'est simple, à chaque apparition c'est de pire en pire et ça tout le monde le remarque spontanément. Pour le moment Sarada est traité comme un objet qu'on exhibe et rien d'autre.

Je ne pense pas que le gens sur ce forum soient spécialement prudes (la jeunesse de manière générale ne l'est pas du tout), pas plus que sur d'autres forums anglo-saxons. Ce ne serait même pas surprenant que statistiquement les gens qui participent à ce genre de forum portés sur les mangas aient plus de chance d'être des consommateurs de hentai. Tout ça n'empêche pas de faire la part des choses, en l'état le traitement du personnage de Sarada est sans saveur et décevant. Le noeud du problème étant surtout que ça va mal en pis, que c'est exacerbé à la moindre occasion (ça en devient totalement ridicule), tant est si bien qu'au final on ne voit plus que ça et que l'identité d'un personnage à l'origine intéressant se voit totalement refonte dans une approche tapageuse limite malsaine et ce, encore une fois, alors que rien ne le laissait présager compte tenu de la filiation qui devait exister entre Naruto et ce nouveau manga. Si l'oeuvre était comique et légère comme FT ça passerait peut être, mais là au contraire le manga se veut sérieux, grave, assez violent, tout ça donne un côté vraiment perturbant au comportement de cet enfant de 12 ans.

 

Il ne faut pas non plus oublier, au passage, que Naruto a connu un succès planétaire, c'est un manga qui est plus consommé en occident qu'au Japon. C'est quelque chose qui n'importe quel mangaka sensé garderait en tête s'il veut exploiter un licence aussi largement connue et répandue (ce qui est une aubaine). Négliger les lecteurs occidentaux me semble être d'une bêtise sidérante à ce stade. Quand on additionne la négligence du lectorat occidental à la négligence global de l'héritage du manga Naruto (alors que seuls les lecteurs de Naruto lisent Boruto) on en vient à la conclusion que la stratégie de ce nouveau manga n'est pas bien rodée du tout pour le moment et qu'il faudra la retoucher sérieusement.

Je ne peux m'empêcher de penser qu'ils auraient 100 fois meilleur temps de commencer une oeuvre totalement originale (que je n'aurais pas lu mais qui aurait eu le mérite de la clarté, de l'honnêteté et qui ne surferait pas sur le succès d'un autre mangaka).

 

Toutefois le constat est fait que les gens donnent une chance à ce manga. Les commentaires se durcissent car on en est quand même au 13ème chapitre d'une parution mensuelle et qu'ainsi la lassitude commence à se faire sentir et qu'on peut percevoir certains défauts dans le temps qui loin de s'atténuer s'accentuent (par exemple le cas Sarada). Personnellement je laisse encore des chances à l'oeuvre de se stabiliser (cette historiette avec le fils du Damyiou je m'en fiche mais j'attends la mission de rang B, là c'est un vrai teste car ça fait écho à la première mission au pays des vagues) et de s'améliorer mais on ne peut pas non plus être indéfiniment dans la complaisance, si cet arc est mauvais j'arrête le manga sans aucun état d'âme (l'anime me suffit amplement et correspond à ce que j'attendais d'une suite).

En l'état on ne peut objectivement pas dire que Boruto est un bon manga, si ce n'était pas la suite de Naruto (ce qui assure un minimum de lecteurs) cette oeuvre serait morte née vu sa qualité (rien que graphiquement pour un mensuelle il y a de quoi se poser des questions).

Personnellement j'assume de venir lire la suite de Naruto (même à travers un prisme différent et une forme d'originalité), pas un manga totalement indépendant qui fait fi de tout le passé alors qu'il communique essentiellement dessus et lui doit l'intégralité de son succès (ça je trouve que c'est hypocrite). N'oublions pas qu'ils ont l'audace de vendre un manga étiqueté "création, édition et supervision de Kishimoto".

Share this post


Link to post
Share on other sites

La vache vous êtes dur avec le manga. Ca fait 2 chapitres que ça a vraiment commencé, avant c'était pour du beurre. Au moins ça a permit au dessinateur de s'améliorer, les progrès sur certains personnages sont spectaculaire (Sasuke !). Forcément on va être déçu parce que Boruto est géré par des personnes qui n'ont pas l'expérience de Kishimoto, mais il y a du mieux depuis les premiers chapitres. Je pense qu'on va devoir se coltiner encore quelques chapitres moyens, presque uniquement concentrés sur Boruto -après tout c'est son histoire-, et les choses vont vraiment commencer ensuite. Ou alors on est déjà dans un arc d'introduction à quelque chose de plus grand, ça peut partir dans toutes les directions.

 

Sur le cas Sarada, j'avais même pas remarqué parce qu'elle sert à rien, et ai du relire le chapitre. Les réactions sont quand même exagérées, même si effectivement la mise en scène et en particulier la couverture du tome 3 ne présage pas du bon. Si ça continue dans cette direction, ce serait une sorte de reniement total de Kishimoto, qui avait il me semble avoué que pour créer le personnage de Sarada, il s'était inspiré de la psychologie de garçon comme il est pas fort avec celle de filles. SI ça continue et va plus loin vers les positions aguicheuses de la gamine, ce qui ne me semble pas non plus si évident que ça. Faut laisser un peu plus de temps au manga pour voir ce qu'il a vraiment dans le ventre, on a qu'un chapitre par mois donc l'attente est longue, et là on semble être partie sur un arc qui aurait eu sa place dans un HS de l'animé, mais 3 chapitres pour juger des tendances du manga c'est un peu juste.

 

Donc, pour le chapitre en lui même, c'était random. Le méchant utilise un jutsu digne d'Orochimaru, j'ai également ressenti que ça allait plus loin par rapport à ce que produisait Naruto. Et ça demande de s'interroger sur ce qui fait l'essence de Naruto, parce que ça reste un manga qui présente des enfants soldats mais qui est très récalcitrant à faire mourir des gentils. D'ou le fait qu'il y ai un équilibre à tenir pour les nouveaux scénaristiques / dessinateurs, afin de donner l'impression d'un monde bisounours dans un contexte sans pitié. Retrouver le feeling Naruto, c'est ce qu'il y a de plus important, pour le moment le manga ne donne pas d'indicateurs particulièrement réconfortant mais il en est à ses débuts. J'aimerais bien que le trio partent ensemble pour la fameuse mission de rang B parce que le manga Naruto n'a pas tellement développer son univers en dehors de Konoha et qu'il y a moyen de faire quelque chose de correct. Mais ça part pas dans cette direction pour le moment.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

En ce qui concerne le point 1., qu'on considère ces quelques cases un peu limite ou non nécessaire, c'est une chose, qu'on crie à la pédo-pornographie, faut pas abuser. On est loin de planches heki à la Shokugeki No Suma. Sa tenue est plus couvrante que n'importe quel maillot de bain visible dans une scene de plage de n'importe quel manga. C'est pas impossible que l'auteur ou l'éditeur (qui vous dit que ce n'est pas une consigne de l'éditeur) veuille élargir un peu sa base de lecture en émoustillant un peu les jeunes préadolescent mais s'indigner pour ça, c'est à la fois mal connaître a culture japonaise ou le référentiel de sexualité est assez éloigné du point de vue occidental et d'autre part ça ne change rien au fait qu'un manga soit bon ou mauvais.

 

 

Personnellement, pour moi si ça joue sur mon avis négatif du manga. Les postures aguicheuses, son design, ça me " dégoûte". Qui plus est, Sarada est une ninja, ses vêtements ne sont pas du tout appropriés et pas du tout confortables au passage. Je trouve son perso complètement détruit pour le moment. Que d'autres mangas ou que ça soit le japon n'excuse strictement rien. Si il y a bien un truc que je déteste, c'est qu'on sexualise des enfants. Il y a fan service et fan service.

 

Bref Konan a tout bien expliqué.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En ce qui concerne le point 1., qu'on considère ces quelques cases un peu limite ou non nécessaire, c'est une chose, qu'on crie à la pédo-pornographie, faut pas abuser. ... d'autre part ça ne change rien au fait qu'un manga soit bon ou mauvais.

 

Si, c'est précisément un indicateur d'une mauvaise oeuvre.

S'il a besoin de recourir a ce genre de technique pour amener plus de lecteurs (Alors que c'est la suite d'un des manga les plus vu, lu et reconnu au monde  9_9 ), c'est que son oeuvre n'est pas capable de les attirer par ses qualités, si ça c'est pas une preuve de faiblesse.

De plus, admettons que ça ne soit ni dégoûtant ni un aveux de faiblesse, il y a la manière de le faire, ici ça n'apporte strictement rien, ni ressort comique, ni running gag, ni gag tout court d'ailleurs, ça ne participe pas a l'éveil psychologique des personnages, ni a leurs caractérisations, bref ça ne sert qu'a montré un enfant a poil.

 

Ce qui nous amène au point 2. L'histoire serait dénuée d'intérêt. Ça fait 2 chapitres que cet arc a commencé!! vous voulez qu'il se passe quoi?

 

Encore une fois, d'accord ça ne fait que 2 chapitres, (3 en fait).

Mais mensuels !

Donc l'équivalent de quasiment 8 chapitres hebdomadaires !

Sur toute cette durée que s'est il passé ?  On a eu la présentation d'un seul personnage du coté good-guy, et un méchant du coté bad-guy (et dont en vrai on ne sait absolument rien).

Ensuite ? Rien, mis a part que Sarada est une exhib.  9_9

Imagine aussi peu d'informations réunies sur TROIS MOIS de chapitres.

Le fait que cet arc suive un autre déjà connu n'est pas une justification, c'est bien pire !

Que cet arc lui ai été imposé ou non, il ne peux pas avancer si lentement après ce type de début.

C'est a lui qu'il incombe de faire une bonne histoire, quelque soit les bâtons que qui que ce soit lui foute dans les roues.

Et faut pas oublier que lui laisser sa chance, c'est bien, mais 13 mensuels ça fait plus d'un an de taff.

 

Pour troisième point. C'est dit dès le premier chapitre: Ceci, n'est pas du Naruto, ceci n'est pas une suite de Naruto.

 

Oui enfin, personne au monde ne regarde cette suite en tant que "non suite" de Naruto, ce sont les fans de cette oeuvre qui la lisent et s'ils le font c'est pour y retrouver ce qu'ils ont aimé dans Naruto, ce qui veux dire Design, qualité de scénario, etc.

On se fou que ce soit une oeuvre indépendante officiellement ou non dans la mesure ou personne ou en tout cas une faible minorité le considère en tant que tel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...