Jump to content


Silesius

Les gilets jaunes

Sondage sur le mouvement des gilets jaunes  

77 members have voted

  1. 1. Concernant le mouvement des gilets jaunes, vous pouvez affirmer :

    • Je suis un gilet jaune.
    • Je ne suis pas un gilet jaune.
    • Je porte seulement des gilets roses.


Recommended Posts

@grahald

Merci pour les liens.

Il y a 21 heures, grahald a dit :

Pour ma part le must est l'hybride aujourd'hui, encore faut-il pouvoir se le payer.

Ah, ça me fait pensé que j'avais également entraperçu dans un rapport du GIEC que la voiture hybride était plus écolo / moins dépensière en C02 que la voiture électrique. C'est une question de batterie ? Une voiture hybride a une batterie de voiture thermique et du coup c'est un avantage par rapport à une voiture électrique ?

 

Citation

Et nos politiques parle toujours de pollution direct mais on oublie l'indirect sur les véhicules électriques et c'est grave je trouve.

Par indirect j'entend la production des batteries, le recyclage et la charge et aujourd'hui pour recharger notre énergie n'est pas propre. 

Ca a été prit en compte dans le PDF que je t'ai donné (que ce soit en terme de consommation énergétique que d'environnement). Je remet ici quelques graphiques pertinents

 

Consommation d'énergie primaire totale des véhicules thermiques et d'un véhicule électrique

consommation-energetique-voiture.png

Les résultats sont obtenus par une hypothèse de durée de vie batterie de 150000 km sur 10 ans.

L'énergie primaire, c'est en gros le total d'énergie nécessaire pour tout ce qui concerne le véhicule (et pas seulement l'énergie finale).

 

Potentiel d'épuisement des ressources fossiles pour des véhicules thermiques et d'un véhicule électrique

consommation-fossile-voiture.png

 

Potentiel de création d'ozone photochimique pour des véhicules thermiques et un véhicule électrique

pollution-vehicule.png

Bon, je met que des graphiques parce que ça accroche plus l'attention, mais on voit malgré tout ou se situe l'intérêt du véhicule électrique du point de vue énergétique. Pour plus de détails et d'aspect prit en compte, il faut lire le document (qui parle aussi d'acidification, d'eutrophisation, de gaz à effet de serre, etc). 

Après, le document ne précise pas la méthodologie, ce qui laisse plusieurs questions en suspens : Combien de véhicules ont été prit en compte (pourquoi parler "des" véhicules thermiques et "d'un" véhicule électrique ?) ? Est-ce que c'est le cas de la France de 2012 (ces graphiques ne seraient pas les même en Allemagne par exemple, qui n'ont pas le nucléaire) ? Etc...

 



@Konan

Merci bien pour toutes les sources ! Je reviens sur quelques points qui méritent à mon avis des précisions.

Citation

Autorisez l'exploitation des gaz de Schiste qui défoncera tout le territoire, rendra l'eau imbuvable, fera de belles rentrées d’argent (exportation d’énergie à faute valeur ajoutée)

Note que je suis pas particulièrement pour l'exploitation des gaz des Schiste -le réchauffement climatique est un problème urgent-, mais les documentaires ou on nous montre de l'eau inflammable (ou des trucs comparables) me font méchamment penser à la vidéo du journaliste de l'Obs sur les voitures électriques / thermiques, à savoir une sélection partial voir mensongère des informations. En fait, par principe je me méfie un peu des méfiances populaires sur des sujets pointus (nucléaire, OGM, ondes, etc).

Pour l'occasion, je suis retourné voir des documents crédibles sur la question des gaz de Schiste, et il me semble que le PDF Les hydrocarbures de roche-mère en France créé par le Conseil général de l'économie, de l'industrie, de l'énergie et des technologies ainsi que par le Conseil général de l'environnement et du développement durable constitue une bonne base (si t'as 5 heures de lectures assidues à accorder à la question ;D). Bon, je t’avouerais ne pas avoir lu le rapport entier en détail, mais sur cet élément précis, tu peux aller voir la partie 2.4.3 (Les Risques de contaminations des Eaux) du Rapport Initial (grande partie A). Comme tu peux le voir, des solutions sont déjà envisagées, si la France devait se lancer dans les gaz de Schiste (ouais, c'est pas près d'arriver), ça va surement pas "défoncer le territoire et rendre l'eau imbuvable". 

 

Citation

1- 62% des français estiment que leur pouvoir d'achat passe avant l'écologie. 

Je serais curieux de voir les résultats de ce type de sondage dans d'autres pays. La France a quand même une fibre écologique relativement poussée quant on compare à d'autres, donc ça fait un peu peur. D'un autre côté, c'est honnête. Mais j'ai toujours eu du mal à comprendre pourquoi le mouvement écologique n'avait pas prit plus d'ampleur plus tôt alors qu'il y a moyen que ça touche tout le monde (c'est à la fois conservateur et progressiste). D'un côté je serais tenté de pointer du doigt l'incompétence de certains responsables, d'un autre côté je me demande quelle est la part d'organisation par intérêt -suffit de voir le poids des lobbys niant le réchauffement climatique il y a quelques années-. Tout ça pour dire que, même si il y a une part d’égoïsme, que je traduirais plutôt par de l'apathie de confort, je ne sais pas quelle est sa réelle importance dans la situation actuelle.

Après, on peut quand même dire que, si on ne se l'impose pas, les mesures écologiques s'imposeront à nous quand même. Par exemple, la Chine qui a créée x mines à charbon dans les dernières années, avec une rentabilité estimée sur plusieurs décennies (en gros, il est pas question qu'elles s'arrêtent dans les prochaines années), voit malgré tout des revendications citoyennes à cause de la pollution insupportable des grandes villes. Et vu que le régime est autoritaire, si il veut prendre des mesures ça ira vite.

 

Citation

Accumuler de l'argent n'a de sens que si on lui trouve un utilité avec un projet clairement établie, or la France n'a pas encore (c'est dire le niveau ...) de politique claire en matière de transition.

J'ai vu plusieurs personnes sérieuses évoquer le thème de l'isolation thermique des bâtiments. Quant on voit l'électricité qui est consommer pour se chauffer (ou pour le clim'), il y aurait vraiment moyen de réaliser quelque chose de ce côté, encore faut-il s'en donner les moyens. Et là, investir le budget créé par l'augmentation de la taxation sur l'essence / le diesel, ça serait tout de suite beaucoup mieux reçu par les populations. Leur consommation baisserait, donc leur facture aussi. Je ne sais pas quel serait la réaction des fournisseurs d'électricité, mais ça me semble pourtant assez évident que ce genre de mesure doive être appliquée simultanément à l'augmentation de l'usage des voitures électriques. 

Après, je me suis pas trop informé sur cette question de l'isolation. Par exemple, quels matériaux vont être utilisés pour les isolations plus efficaces ? Quels en sera l'empreinte écologique globale ? Est-ce que c'est une fausse bonne idée ? Mais voilà, pour le moment j'ai pas vu le gouvernement se donner les moyens sur cette question. Et je ne parle pas de projet comme toi, c'est simplement une mesure certes conséquente, mais probablement nécessaire et peut être même plus efficace que l'augmentation des taxes en terme d'écologie.

 

Citation

6- En France 80% de la population vit en zone urbaine.

A partir de là le discours du "oui mais moi j'habite à la campagne à 3 plombes de mon lieu de travail", je m'excuse, mais ce n'est plus une revendication acceptable dans le monde d'aujourd'hui qui est, de fait, urbanisé, avec des foyers de population denses qui sont, en conséquences, mieux desservis en transports alternatifs

Moui, je ne crois pas que tu regardes les bons chiffres là. La bonne question est celle du temps / de la distance du trajet, et de son évolution au fil des années qu'on peut mettre en relation avec le prix de l'essence. 

Là, je trouvé une vieille étude de l'Insee datant de 2004 Les déplacements domicile-travail amplifiés par la périurbanisation. Et ça ne s'est pas arrangé avec le temps, si on en croit une étude de l'Insee de 2016

Tout ça ne change rien aux faits que tu avances, même si les trajets étaient plus cours il y aurait de bonnes chances que la voiture soit prise, et la part du carburant dans les budgets a été plus importante auparavant. Il n'empêche que cette diminution du coût du carburant a participé à rendre possible le fait d'aller travailler plus loin / sur de plus longues distances. Et faire l'inverse m’apparaît tout de suite beaucoup moins évident.

 

Bon, mon message est presque HS par rapport à une opinion sur les manifestations, mais je pense que c'est toujours intéressant de creuser un peu le sujet de fond.

Edited by Setna

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Setna

 

Pour l'hybride, rien à voir avec les batteries mais le faite d'avoir un très bon ratio consomation/nombre de km me fait penser que c'est le mieux pour l'instant après je ne suis pas ingénieur, je ne m’intéresse pas plus que ça au voiture en temps normal, je commence à regarder car je vais devoir en changer d'ici 1 ans si ce n'est avant.

Les moteurs thermiques pur on l'avantage de pouvoir rouler longtemps, de trouver du carburant partout mais pollue et à l'achat ne sont peut être plus aussi intéressant que pour du neuf (en occase ça reste un bon choix, j'imagine que les prix vont dégringoler (modérément, rêver pas^^) 2K-3K d'écart parfois entre un moteur essence et hybride si on prend en compte les offres de ce que j'ai pu voir chez certain concessionnaire. On s'y retrouve largement sur le long terme je pense.

 

Après j'ai pas encore trop compris la différence entre l'hybride et l'hybride rechargeable mais bel écart de tarif.

Pour les hybrides toyota utilise deux sortent de batteries apparemment (Li-Ion ou NIMH) les autres que du Li-ion. Préférence au NIMH pour ma part, plus fiable et moins dangereux que le Li-ion mais tu choisi pas la batterie.

 

Les véhicules électrique 100% ne sont pas adapté à la grande majorité des automobilistes ou même des personnes.

Perso je suis en copropriété et j'habite au deuxième étage, je fais comment pour recharger ma voiture le soir ? ce que coûterai le fait de mettre une borne à ma place, qu'il faudrait que je puisse sécuriser, pas qu'un malotru vienne recharger sa voiture et c'est moi qui paie ne serait clairement pas rentable surtout qu'on oublie que l’électricité comme l'essence ne va faire qu'augmenter avec les années a venir.

 

D’où mon point de vue sur l'hybride ^^ 

 

Désolé pour ce petit hors sujet, revenez parler des Gilet jaunes, jaune devant marron derrière, rouge, rose ou autres. Pour ma part je pense avoir tout dis et vous l'aurez compris je ne suis pas un gilet jaune ni rouge ou quoique ce soit.

 

 

Edited by grahald

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Konan

 

Si je suis d'accord avec quasi tout ton post, je me permets de revenir sur deux petites choses.

 

En ce qui concerne le vélo par exemple, il y pourrait y avoir des efforts de fait surtout sur les petits trajets (800m faits en voiture ahem). Il ne faut pas contre, pas oublier que le vélo ce n'est pas tout un moyen de transport tout rose non plus. L'ayant prit tous les matins sur 5km pour aller à la gare pendant mes études, avec le froid en hiver (avec la neige, le verglas, le bonheur des campagnes ou les communes ne dégaine pas les routes), le danger des automobilistes qui roulent comme des dingues à côté de toi, tu finis par chercher tout autre moyen ou tu ne risques pas de finir dans le fossé.

On est bien sûr d'accord que dans des villes ou c'est relativement sur de prendre le vélo, il vaudrait mieux faire un peu de sport que d'enchaîner soda, burger sur son siège pour aller au taff.

 

Pour les transports en commun, c'est également problématique. C'est sur que si tu prends des lignes sécurisées, sans soucis, avec des patrouilles de militaires/policiers en armes qui calment très vite les couillons, c'est plus peinard. Si tu te trouves sur certains axes dangereux, ou si tu habites par exemple dans l'agglomération parisienne (ou les départements alentours type l’Eure et Loire, ou énormément de gens travaillent sur Paris), mais qu'on a supprimé la moitié des TER et les bus et qu'ainsi tu ne peux plus te rendre à l'heure au taff. C'est loin d'être évident d'éviter la voiture.

Personnellement j'ai des bagarres assez souvent sur ma ligne(avec des bandes d'intellectuels qui montent dans les wagons, rassurant à mort les voyageurs), ou des spécimens rares de bêtise qui se baladent sur les voies, bloquant tout le monde. À la longue, je peux comprendre que certains en ai ras la casquette (moi même, il y a des jours ou je prie pour qu'on invente le téléporteur..).

 

Voir https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/j-ai-craque-j-ai-repris-la-voiture-des-usagers-du-train-racontent-ce-qui-les-a-contraints-a-renoncer_3044811.html

 

Dans ces deux cas, je suis d'accord, ce n'est pas la majorité, mais je serais plus indulgent que toi à l'égard de ces personnes qui n'ont pas tellement le choix de prendre la voiture, si les gens pourraient (et devraient dans certaines situations) faire des efforts dans plusieurs domaines, les politiques seraient avisé de permettre d'éviter à beaucoup de monde l'option voiture, en ne massacrant pas les transports en commun en dehors des grandes villes.

Edited by Djangoo
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi je suis ni pour ni contre, je soutiens tout de même un minimum tout mouvement anti-gouvernement, je n'aime pas beaucoup les propos de certains bien sur ce mouvement ne va rien changer mais au moins ils ont le mérite de descendre dans la rue, de défendre leurs convictions, on adhère ou on adhère pas mais au moins sa dépote et fait râler le bon citoyen (bien présent ici apparement) ou les politiques  .. 

 

Le bon citoyen que le gouvernement formate celui qui doit forcément être écolo, faire gagner du fric aux actionnaires, être content de sa situation puisque apparement il est libre dans un pays libre ou tout va bien, parce qu'il ne crève pas de faim au fond, il ne doit pas non plus regarder plus loin que le bout de sa maison, être dans le mood bobo pare que c'est bien d'être un bobo , il doit aussi croire que son pays va fracasser d'autres pays qui ont rien demandé juste parce que son pays est celui des droits de l'homme soit disant et qu'il est le gendarme du monde, les autres ne sont qu'une bande de gros beauf qui pense qu'à leur bagnole des beaufs mais qui représentent plus des 3/4 de la population de la France au final .. 

 

Je suis un parisien mais je n'aime pas trop ce jugement bien pensant, l'état ne sert plus à rien dans ce pays, il n'a plus le choix des grandes décisions il doit se plier au bon vouloir du commerce mondial, des multinationales et autres organismes truffé de corrompu qui oeuvre seulement pour leur petite personne, cette état abandonne des millions de gens faisant d'eux des assistés parce que c'est sa l'avenir de la France un pays sans boulot avec des types assistés par des riches toujours plus riches, pas d'évolution, de changement de sociétés, pas de solutions puisqu'on veut qu'on soit des assistés pour mieux nous asservir et que l'on consomme, on te file un smic et va consommer se que mes machines ont fabriqués quand sa sera plus les chinois ou autres pays usines qui le fabriqueront ... La France donne des leçons à ses citoyens alors qu'elle va faire la guerre et dépense des fortunes pour quoi pour rien  merci ton écologie en carton maché les gens en ont marre, cette histoire d'essence au fond on s'en fou se qu'on veut s'est un véritable changement, une perspective d'avenir, l'écologie, la science, la technologie devrait servir au bien être de la population pas d'une petite minorité jouant à un jeu de pouvoir ..  

 

Macron en dehors de tout sa n'a aucune légitimité il est élu avec 22% des voies soit la population parisienne et un peu de certaine grosse ville .. 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le gâteau monde il y a quelques décennie que les grandes nations se partageaient laissant aux autres une part à se partager.

 

                                                                                     NOUS

 

image.thumb.png.2230d773e245f861f7725d3e7e2b31f8.png

 

Aujourd'hui, d'autres pays (Chine, Inde...) sont devenus puissants et veulent leur part du gâteau. 

Qui dit partage, dit parts de moins en moins grande pour la France et les autres.

Gaspillage + surconsommation (en un clic, la tentation est grande) + part mondiale de moins en moins grande = impact sur le pouvoir d'achat.

 

 


PIB - JUIN 2018


 

1. États-Unis: 20.410 milliards

2. Chine: 14.090 milliards

3. Japon: 5.170 milliards

4. Allemagne: 4.210 milliards

5. Royaume-Uni: 2.940 milliards

6. France: 2.930 milliards

7. Inde: 2.850 milliards 

8. Italie: 2.180 milliards

9. Brésil: 2.140 milliards

10. Canada: 1.800 milliard

11. Russie: 1.720 milliard

12. Corée du Sud: 1.690 milliard

13. Espagne: 1.510 milliard

14. Australie: 1.500 milliard

15. Mexique: 1.120 milliard de dollar

 

 

Edited by Onizuka Gintoki

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 22/11/2018 à 00:15, ju1589 a dit :

Certain travailleur vive a la limite du seuil de pauvreté,doivent faire attention à la moindre de leur dépense et ne peuvent hélas se permettre de négliger quelque centime par ci par là tout ca pour le bien de leur "confort" et pas de chance pour certain d entre eux,il travail à 130km de chez eux et n ont pas les moyen de changer de voiture. 

y-a aussi des pauvres qui s'en-sorte ,des smicard qui peine a finir le mois et des "riches" en dossiers de surendettements.

quand tu fais 20 ,50 ou 100km voir plus pour aller travailler c'est un choix ,après faut voir le pour le contre et assumer.

encor aujourd’hui au info j’entends (il me semble ?...) une retraité qui touche 380€ ,le RSA c'est 550€ 🙄

 

Le 22/11/2018 à 17:13, ju1589 a dit :

un de mes collègues m'a même dit qu'une de ses connaissance faisait partie des gilet jaune alors qu'il n'a même pas de voiture 9_9 le comble.)

j'ai aussi un proche qui na pas de voiture ,et surprise il est pour le mouvement 😅

en gros j'ai déjà pas d'argent pour acheter/entretenir une voiture alors si le carburant augment encor 🙃

avec toujours les mèmes super arguments:

-l'écologie c'est de la connerie ,c'est la bonne excuse ,moi c'est infime ,les politiciens eux s'enfiche.

-les gens qui peuvent vivre convenablement pense pas a ceux qui peuvent pas c'est égoïste.

-je cherche pas a m’enrichir ,je veux bien être pauvre mai pas misérable !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, mangaG a dit :

que va faire macon

Développe : Qu'attends tu qu'il fasse ? Que peut-il faire (sans le sens, qu'est-il possible de faire) ?

 

Déjà suite à la manifestation d'hier, ce que le gouvernement va faire, c'est re-distribuer de l'argent de l'état aux différentes victimes des dégâts : villes, magasins, Vinci et ses péages... Je serai curieux de voir à combien s'élève la facture. Au moins c'est de l'argent pour lequel on est sûr qu'il ira pas engraisser les politiques :D Quoique tous vont surfacturer les dégâts, certains obtiendront plus que ce qu'ils doivent et d'autres seront un peu floués...

 

Ensuite, ce que moi j'espère que le gouvernement fasse :

  • de sérieux efforts de communication sur les réformes déjà faites, sur les prochaines réformes, et en général
  • je ne sais absolument pas comment c'est fait aujourd'hui, mais évaluer vraiment le coût de ses réformes d'un point de vue "satisfaction immédiate" par rapport au gain, car sa dégringolade dans l'opinion publique risque fort de coûter cher à la France. C'est de la démagogie manipulatrice, mais c'est malheureusement nécessaire en politique aujourd'hui.

Je ne me suis prononcé que sur la forme et j'ai volontairement éclipsé le fond : il y a des aujourd'hui réformes pour lesquelles je suis d'accord, d'autres pour les lesquelles je suis opposé. Mais même si j'ai des à priori, je n'ai pas les connaissances suffisantes ni le temps de tout détailler ici.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Eiyuu Snake a dit :

Ensuite, ce que moi j'espère que le gouvernement fasse :

  • de sérieux efforts de communication sur les réformes déjà faites, sur les prochaines réformes, et en général

il n'y a aucune chance que ça arrive ça xD

 

Leur but est justement de passer le plus de réforme qui vont nous pénaliser nous et limiter les dégâts sur eux en prévision de ce qui va se produire sur une échelle plus grande que simplement le pays.

 

Alors pour donner le change, ils font passer des mesures qui font grincer des dents et où les gens vont râler mais ils n'auront pas vu dans le même temps les autres qui vont clairement les desservir.

 

Rien que la mesure du Bail in, fait que quand une banque va se casser la gueule, les gens sont être sur la paille du jour au lendemain. Pourquoi veux-tu que les politiques en parle ? ils vont juste foutre leur argent en suisse ou sous la forme de bien matériel en prévision du dominoday financier.

De même pour le fait que pour les retraites. En gros, là, ils tempèrent du mieux qui peuvent pour quand on aura un communiqué disant "l'état est en faillite donc plus de retraite, plus d'aide sociale, plus de fonctionnaire" etc pis voilà.

 

Vous essayez de jouer sur un échiquier où vous n'avez qu'un pion... Ou essayez vainement de faire un puzzle de 1000 pièces sans avoir toutes les pièces. Tandis que eux, ont le puzzle dans son ensemble et savent qu'il faut protégé son cul contre l'ouragan qui menace.

 

Si on avance de plus en plus dans la désinformation, le lavage de cerveau et la censure, c'est pas pour rien... Le prix de l'essence, c'est clairement pas le truc le plus chiant qui va nous tomber sur la tronche xD Avant la fin de son mandat, Macron sait déjà que le système financier européen va se casser la gueule (il a bossé chez Rothschild je rappelle) et vu qu'il a la majorité parlementaire, il fait passer des quenelles que les gens même les députés, ne comprennent même pas pour quand ça va leur tomber sur la gueule. Sa côte de popularité, il s'en tape, il ne se représentera même pas aux prochaines élections, il aura glané tout le pognon qu'il aura pu en 5 ans et ça lui suffira largement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, rokal01 a dit :

Si on avance de plus en plus dans la désinformation, le lavage de cerveau et la censure, c'est pas pour rien... Le prix de l'essence, c'est clairement pas le truc le plus chiant qui va nous tomber sur la tronche xD Avant la fin de son mandat, Macron sait déjà que le système financier européen va se casser la gueule (il a bossé chez Rothschild je rappelle) et vu qu'il a la majorité parlementaire, il fait passer des quenelles que les gens même les députés, ne comprennent même pas pour quand ça va leur tomber sur la gueule. Sa côte de popularité, il s'en tape, il ne se représentera même pas aux prochaines élections, il aura glané tout le pognon qu'il aura pu en 5 ans et ça lui suffira largement.

Le monde n'est pas noir ou blanc. Entre le noir et blanc, il y a du gris clair, du gris foncé, gris perle, gris argent, gris tourterelle, gris souris, gris acier, gris ardoise...

S'il y peut y avoir désinformation d'un côté, il y en a obligatoirement l'autre, le lavage de cerveau aussi. Certains font du média-bashing en oubliant qu'Internet est un média multiple sans frontière. Un site contre le pouvoir peut cacher des surprises.

 

Comment sais-tu que le système financier Européen va se casser la gueule ? 

Comment sais-tu qu'il ne se représentera pas aux prochaines élections ? 

Comment sais-tu qu'il a glané tout le pognon ?

Edited by Onizuka Gintoki
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Onizuka Gintoki a dit :

Comment sais-tu que le système financier Européen va se casser la gueule ? 

Il suffit de voir comment a évolué le système économique depuis l'euro et même avant ça et de voir comment fonctionne les banques européennes actuellement ainsi que les différents événement qu'on a déjà eu. On ne sait pas quand, mais un truc bien lui gros que les subprimes américaines va nous tomber sur la tronche. Ca a faillit avoir lieux avec la grèce. Ce qu'il y a eu à ce moment là, c'était pas un sauvetage de la grèce, mais un sauvetage des banques françaises et allemandes, c'est pour ça que notre dette s'est envolé. C'était clairement pas solidaire de la part de sarko, c'était juste qu'on allait avoir un dominoday financier. Donc à ce moment là, pour repousser ce truc, ils ont utilisés les fonds grossissant la dette pour sauver les banques. 

 

On est dans la même situation à l'heure actuelle si par exemple l'italie décidait de faire un "itaxit" et de ne pas rembourser les allemands. La banque chez eux ferait faillite et les nôtres suivront. La grosse différence, c'est qu'en 2008, il n'y avait pas de truc comme le Bail in. Le bail in, c'est que si une banque fait faillite, elle a le droit de se servir de l'épargne qu'elle gère pour régler sa situation de faillite. Et donc en gros, tous les épargnants perdent tous. Normalement, il y a une couverture de genre 10 000 euros assuré que l'on ne peut "pas te prendre", ou plutôt que l'on te rendra quand on le pourra. Mais ça c'est un futur incertain ça te sert pas à payer tes factures quotidiennes ou tes prêts qui eux seront toujours là et revendu par la banque en faillite à un acheteur à moindre frais pour régulariser sa situation.

 

Les impôts à la source, c'est pour quoi ? c'est pour être sur que les gens vont être obligé de payer leur impôts au moins sur le revenu xD car il y a des gens qui ne le paye pas actuellement. Certes, ils se feront pincé par le fisc mais pour le moment, c'est de l'argent qui ne rentre pas.

 

En gros, on a une épée de damoclès au dessus de la tête, mais on ne sait pas quand ça va tomber. 

 

il y a 32 minutes, Onizuka Gintoki a dit :

Comment sais-tu qu'il ne se représentera pas aux prochaines élections ? 

Il n'a aucun intérêt à se représenter car déjà, il ne sera jamais réélu. Il aura fait passé tout ce qu'il avait besoin pour la période de krach financier et même si le Krach n'a pas lieu dans les années où il était président, il a déjà, la paie a vie lié au fait d'avoir été président etc et il aura juste à passer son temps à se préparer pour quand ça va arriver.

 

il y a 36 minutes, Onizuka Gintoki a dit :

Comment sais-tu qu'il a glané tout le pognon ?

J'ai pas dis qu'il aura glané tout le pognon, mais tous ce qu'il peut récupérer pendant sa période d'élu. Il siphonne pas tout le pognon, il s'arrange juste pour se faire des petits extra. De faire passer tous ce qui est public chez le privé et d'avoir des actions, etc etc. En gros, il se prépare sa retraite quoi (tout en ayant son salaire à vie encore une fois, pas mal d'ailleurs pour un mec aussi jeune).

 

Je suis d'accord pour dire que le tableau n'est pas tout noir ou tout blanc, il n'empêche que pour le peuple, il est clairement plus gris quasi noir que d'un gris souris. Et que pour ceux dans la finance, il est plus gris très clair que gris foncé.

 

Après, on y peut rien nous. Malheureusement, on va devoir se prendre le coup de marteau tant que les banques ont le pouvoir. C'est juste un fait. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Setna

 

En ce qui concerne le Gaz de Schiste et même si je ne doute pas de l'intérêt que peut porter ton étude que j'essayerais de survoler je crois qu'on ne peut quand même pas nier que :

1- l'exemple des USA est quand même sacrément rédhibitoire, et on parle là d'un pays très vaste qui peut à la limite se permettre de sacrifier des pans de son territoire, serait-ce le cas en Europe dans des petites nations comme la France ?
2- les réserves Européennes sont beaucoup moins grandes que les premières estimations ne le laissaient penser, et beaucoup sont inexploitables. Les entreprises américaines se sont retirées de Pologne qui était pourtant soi-disant le pays avec les plus grandes ressources en Gaz de Schiste en Europe. En comparaison quand on regarde les réserves qu'ont des pays comme les USA ou la Chine, qui exploitent tout ça à fond, il est évident qu'on ne serait pas des concurrents sérieux, tout au plus une goutte d'eau.

3- il est sans doute possible de limiter les risques, comme toute nouvelle technique ça se peaufine (à ce titre je ne suis bien évidemment pas contre que des scientifiques fassent de la recherche, il ne faut pas être sectaire). Est-ce que ça vaut le coup d'investir massivement là-dedans cela dit ? Il n'y a pas d'infrastructure existante comme pour le nucléaire, c'est un investissement qui part de 0 et qu'on peut mettre dans littéralement n'importe quoi d'autre de moins dangereux et plus viable à long terme pour une politique énergétique qui correspond mieux à la conjoncteur européenne (à savoir des pays qui n'ont pas de ressources, donc le renouvelable pour nous en vrai c'est un aubaine).

 

 

En ce qui concerne l'importance que les gens donnent à l'écologie comparativement à leur niveau de vie je ne sais pas si des études ont été menées sur le sujet dans différents pays. Il est bon de distinguer l’intérêt théorique porter à l’écologie (qui est fort un peu partout) et le fait d’être prêt à l’appliquer de façon pratique quitte à faire des sacrifices, et pourtant il n’y a que ça qui importe.

Certains pays sont toujours davantage dans le principe que dans l’application, d’autres pays font beaucoup plus d’effort dans l’application concrète.

En théorie les français aiment bien l'écologie. Dans les faits ? La France est en retard sur ses voisins européens dans le recyclage, elle est en retard sur le diésel (donc la consommation d'huile de palme qui conduit à la déforestation), elle est en retard sur le vélo, sur la production d'énergie renouvelable, les gens vouent un culte à leur voiture, enfin bref il y a  encore du boulot (combinaison de politique publique inadaptée ou inefficace et du comportement de la population qui ne bouge jamais si on n'est pas punitif et contraignant à son égard) à part pour les émissions de CO2  qui sont plutôt bonnes et ce grâce au nucléaire (donc pas grâce au comportement de sa population).

Ce que l'actualité montre bien c'est que l'écologie est populaire dès lors que ça reste un principe pour se donner bonne conscience, dès qu'on touche directement au français moyen il se braque.

Les gens sont toujours beaucoup dans l'oratoire de toute façon, d'un côté ça critique le fait d'importer de la marchandise chinoise mais quand vous regardez les étiquettes les mêmes qui tiennent se tels propos sont équipés de la tête au pieds de marchandise étrangère parce qu'elle est moins chère (on peut aussi citer les partis politiques en exemple, un étude avait été menée su l’origine des produits dérivés en 2015 … pitoyable, tout venait de l’étranger, depuis que ça a été mis à jour ça s’est amélioré pour le cru 2017, mais ça n’empêche pas LFI par exemple de toujours faire produire ses T-shirt et mugs au Maroc et en Chine, vive la protectionnisme ?).  On retrouve toujours le même phénomène qui est toujours justifié dans une certaine mesure car les gens n'ont pas de ressources infinies et hypocrite dans une autre parce que les gens gaspillent, quoi qu'ils en disent, énormément (exemple du cas de la cigarette par exemple, c'est du poison, ça coûte une fortune, ce n'est pas vital et pourtant ce sont les populations les plus pauvres qui fument le plus, en économisant cet argent on peut acheter plus de bio à la place de la grande distribution par exemple, ou des produits plus locaux à différentes échelles plutôt que des importations etc...).

Récemment il y a eu le cas des ours introduits dans les Pyrénées. On tente tant bien que mal de poser des rustines sur ce qui reste de biodiversités. Réactions des gens ? Ils menacent d'aller tuer les ours eux-mêmes s'il le faut … Ok, ça a l’air mesuré et sensé comme réponse.

De toute façon la question n'est même pas de savoir si les voisins réagiraient mieux à ce stade, mais juste de faire le constat d'un problème idéologique flagrant dans la population française (et peut être chez les autres aussi, peu importe).

Répondre que son porte-monnaie passe avant toute la planète ce n'est pas moral, c'est tout, et les mêmes qui disent ça sont d'ailleurs les premiers à critiquer les riches qui fraudent, font de l'optimisation fiscal etc... 

En occident on est tous le riche de quelqu'un d'autre sur la planète, tant que les gens n'auront pas compris ça on en sera au point mort (non pas qu'il soit facile de résoudre le problème cela dit car évidemment personne ne veut voir son confort bouleversé voire diminuer et c'est bien normal, on peut même se dire qu'un vrai écologiste ne peut pratiquement par définition pas exister en occident).

 

 

Je vois des gens s'étonner du fait que l'écologie puisse être punitive, mais en même temps ils s'attendaient à quoi ?

La vérité ce n’est même pas que l’écologie « peut » être punitive, c’est que vraisemblablement elle doit l’être si on est parfaitement honnête. C'est illusoire de croire que l’homme va changer du tout au tout en un claquement de doigt sans qu’on le bouscule un peu et qu'on fasse de grands choix d'orientation (qui impliquent de ne pas faire machine arrière dès que les gens crament des pneus dans la rue), on sait très bien que ça ne marche pas comme ça (preuve : la consommation de cigarette chez les plus pauvres a continué d’augmenter malgré les préventions et hausses de prix jusqu’à 2016 où enfin le prix est devenu suffisamment rédhibitoire, donc il n’y a que le punitif qui marche, ni le bon sens des gens ni la prévention ne suffisent, autre preuve l'attachement qu'ont les gens à leur voiture individuelle même en centre ville et même pour les trajets de moins d'1km). De surcroît on ne rappelle jamais assez l’urgence de la situation, donc il faut agir vite, pas attendre que Dédé fasse son petit pèlerinage psychologique personnel sur 20 ans.

Si tout le monde vivait comme un européen moyen il faudrait 3 planètes Terre. Donc dans les faits on est tous des gros privilégiés à l'égard des pays moins développés que de surcroît on regarde de haut (beurk des migrants, beurk ces pays qui polluent, beurk ces pays font de la concurrence déloyale etc…) tel un noble regardant le paysan du coin sous l'ancien régime. La façon dont les occidentaux perçoivent les choses est d'un égocentrisme assez extraordinaire. 

Les nobles ont dû renoncer à leurs privilèges au profit d'une société embourgeoisée, aujourd'hui la question c'est de savoir si les occidentaux sauront modifier leur mode de vie et renoncer à certains de leurs privilèges (sachant que dans les faits l'occident pille la planète entière de ses ressources du fait de son mode de consommation) pour le bien du plus grand nombre. A ce niveau là vous voyez le vrai visage de la population, est-elle prête à seulement admettre ce diagnostic ? La réponse est non, car l’homme est par nature égoïste (ce qui se comprend, l’homme est un animal, un animal pense spontanément avant tout à sa propre condition).

Dans l'absolu l'homme peut changer assez vite si on le bouscule et qu'on y va avec un objectif clair, sans reculer, avec courage.

Si on reprend l'exemple des Pays-Bas à l'origine ses villes étaient toutes bouchées et pleines de voitures, il n'y avait pas de culture particulière du vélo. Mais les chocs pétroliers des années 70' ont fait monter les prix, et là il y a eu un début de réflexion, puis une politique publique courageuse et avant gardiste pour aller dans une direction claire, avec une lutte acharnée contre la voiture (refonte des plans de circulation, piétonnisation massive, création d'infrastructures pour le vélos etc...). Aujourd'hui une ville moderne là-bas ça ressemble à ça :

 

 

 

PS : j'ajoute cette rapide vidéo sur une conséquence intéressante d'un tel choix : https://info.arte.tv/fr/la-lutte-victorieuse-des-pays-bas-contre-le-surpoids

 

Je pense que l'homme a les moyens de pouvoir très vite s'adapter, il faut simplement l'y inciter car nous sommes dans une situation d'urgence (soulignée et soulignée à chaque nouvelle étude et rapport qui sort ... que ce soit universitaire, gouvernemental, associatif, international, à vrai dire le consensus scientifique est à ce jour grosso-modo de dire qu’il est pratiquement trop tard et qu’on a déjà merdé au-delà du raisonnable mais les gens n’ont pas l’air d’imprimer).

Les hollandais ont montré un exemple concret de ce qu'une population éclairée, raisonnable, ingénieuse pouvait faire en quelques années. C’est un exemple intéressant en terme de transport (je ne dis pas que la société hollandaise est parfaite à tout niveau par ailleurs) sur lequel les gens pourraient se pencher et réfléchir. 

Problème, en France les gens sont à la masse, prenez la ville de Paris dès qu'on tente de piétonniser ou de favoriser les vélos ça s'insurge et ça insulte le maire.

Comment peut-on justifier un tel comportement aujourd'hui ? 

Si les français avaient une réelle vision et volonté écologique ils ne seraient pas tant intéressés par le prix de l'essence car ils sauraient qu'à terme ce n'est pas quelque chose qui aurait une grande importance dans leur budget. 

Les hollandais s'en foutent que leur essence soit cher pour les raisons évidentes illustrées au-dessus.

 

En ce qui concerne l'isolation l'état français et de nombreux pays ont mis en place des aides pour refaire l'isolation des habitations, c'est évidemment un une dépense utile et intelligente. Il y a aussi des normes européennes sur le sujet désormais, notamment dans la construction de nouveaux bâtiments ou la rénovation de bâtiments désaffectés.

Le tout n'est pas de croire que les états ne font rien, cela dit quand je dis que la France n'a pas de chemin clairement tracé c'est qu'elle a des objectifs (et encore, chaque année on change les ambitions) mais qu'elle n'a aucune idée de comment y aller. 

La France est très en retard dans la production d'énergie renouvelable, il y aurait pourtant là encore de quoi s'inspirer de certains pays : https://www.demotivateur.fr/article/aux-pays-bas-tous-les-trains-fonctionnent-desormais-a-100-grace-au-vent-8671

Dans l'ensemble le pays n'est pas hyper ambitieux sur le plan écologique et quand on voit les réactions des populations (cramer les portiques pour l'éco-taxe, bloquer tout le pays pour 5 centimes d'essence) on comprend la fébrilité du monde politique.

Il y a de petites avancées (ce qui est déjà très bien), mais l'Europe regorge d'exemples plus engagés.

Dans le même temps le problème c'est que la France est un état ruiné qui vit au-dessus de ses moyens de 45 ans (en déficit depuis les chocs pétroliers des années 70, l'état français n'a jamais plus engendré de bénéfice depuis ...), à partir de là les grands investissements ba l'état ne peut pas le faire (quand vous êtes à 60 milliards de déficit par an et 100% de dette les possibilités d'agir sont maigres).

Les pays qui montrent le mieux l'exemple en matière d'écologie sont des pays qui ont une gestion rigoureuse et pragmatique à la base, la France en est très loin.

 

 

Au passage tu cites la Chine comme un gros pollueur (c'est le plus gros pollueur même), et c'est vrai, mais ramené à la pollution par habitant un chinois pollue beaucoup moins qu'un américain en étant dans le pays usine du monde.

J'aimerais aussi à ce sujet remettre un peu de perspective là-dedans et montrer qu'on est bien prompt à prendre les autres pays de haut depuis notre tour d'ivoire.

La Chine est le premier producteur mondial d'énergie renouvelable (et investisseur dans ce domaine), et de loin !

Elle ne se contente pas du charbon et du gaz de Schiste, elle fait de tout, parce que d'une part elle a besoin de tout vu sa population énorme (qu'elle a eu le courage de réguler cela dit, la politique de l'enfant unique chinoise est un cadeau fait à une humanité en surpopulation et donc une mesure fondamentalement écologique) ainsi que sa production et d'autre part parce qu'elle pense aussi sur le long terme (il y a un créneau à exploiter).

L'Allemagne et les USA aussi utilisent le charbon (et le gaz de Schiste pour les américains), et eux n'ont pas 1,4 milliards d'habitants à satisfaire.

La Chine met en place des taxes écologiques, elle est pour les traités internationaux en faveur de l'écologie etc... Le gouvernement Chinois dit avoir déclaré la guerre à la pollution (ce qui n'empêche pas d'être réaliste, ils ont besoin de beaucoup d'énergie donc ils la prennent là où ils peuvent).

Tout ça pour dire que ce n'est pas tout blanc tout noir. La Chine a sans doute réagit un peu tard, mais il ne faut pas non plus sous-estimer le pragmatisme de ces gens ni les investissements massifs qui sont faits dans le bon sens. Actuellement la Chine a un gouvernement qui a une plus grande fibre écolo que les USA (elle investit 2 fois plus d'argent dans l'énergie renouvelable que les USA en ayant un PIB un peu inférieur, elle a une diplomatie internationale en faveur de l'écologie contrairement aux USA).

Ce pays n'est pas idéologiquement et fondamentalement un ennemi de l'environnement, cependant il est un exemple de ce à quoi mènent inévitablement la surpopulation et l'industrialisation.

La Chine est devenue l'usine du monde, évidemment que ça a des conséquences, mais si cette pollution n'était pas chez eux elle serait ailleurs sur la planète, ça ne changerait rien ! Pourquoi la Chine produit-elle autant ? C'est pour nous nourrir nous, les occidentaux, qui mettons nos usines là-bas achetons leurs marchandises massivement.

En France vous avez désormais des nuages de smogs au-dessus de grande-ville par moment, on applique donc la circulation alternée ou des trucs du genre (c'est aussi le cas en Italie, en Allemagne, enfin partout quoi).

Or on est un pays peu peuplé avec de petites villes.

J'insiste là-dessus : population de l'agglomération Paris - Île de France = 12,2 millions d'habitants, population de l'agglomération de Shanghai : 70 à 95 millions d'habitants (c'est tellement dense que personne n'est d'accord pour savoir quand l'agglomération s'arrête !). Il y a plus d'habitants dans l'agglomération de Shanghai que dans toute la France. Si en France on condensait les 67 millions d'habitants en île de France vous ne croyez pas qu'il y aurait des nuages de pollutions permanents au-dessus de la ville ?

Je pense que beaucoup de gens prennent de haut les pays en expansion et développement, on les regarde comme des gros pollueurs mais ramener à la population par tête ce ne sont pas toujours eux les plus nocifs. De plus qui sommes nous pour leur retirer le droit d'aspirer au même confort que nous au juste ?

Ces pays ont le droit de se développer et d'aspirer à une augmentation du niveau de vie de sa population, ce ne sont pas eux qui ont pillé le monde entier et créé la situation actuelle.

Bref, juste histoire de faire un petit rééquilibrage contre cette idée que la Chine est la source de tous les problèmes, les choses ne sont pas forcément si simples.

 

 

En ce qui concerne le temps de trajet tu vois le problème à l'envers.

Les gens mettent longtemps à aller travailler soit parce que les villes sont bouchées soit parce qu'ils habitent déraisonnablement loin de leur lieu de travail ce qui fait aussi parti des comportements qui peuvent se corriger. On choisit l'endroit où on habite, si le temps de trajet devient un fléau insupportable et trop onéreux il faut aussi savoir se prendre en main et aviser ... dans la vie on ne peut pas tout avoir : le plaisir de la campagne à bas loyer et 5 minutes de trajet pour être au coeur d'une mégalopole où on sera mieux payé et où se situe le travail de toute façon.  Il n'y pas de secret à chaque environnement ses avantages et ses inconvénients, tout le monde le sait et c'est hypocrite de le nier ou de croire que ça va disparaître. 

Si dans l'absolu un contexte X a poussé les gens à s'éloigner un nouveau contexte Y les fera peut être se rapprocher, pourquoi ça ne pourrait aller que dans un sens ?

S'il y avait moins de trafic de voiture et plus de transports alternatifs tout serait plus fluide et efficace.

Ces transports sont d'autant plus simples à développer que la ville est désengorgée des voitures. Tout ça c'est le choix d'un cercle vicieux ou d'un cercle vertueux.

Depuis chez moi (je n'habite pas en centre ville, je détesterais ça d'ailleurs) j'ai rapidement pu constater que j'allais plus vite en centre ville en transport en commun qu'en voiture, ce n'est pas pour autant que mes voisins (surtout des générations précédentes, les jeunes sont beaucoup moins dépendants) ont arrêter d'utiliser leur véhicule. J'ai souvent vu des gens qui me disent que le réseau de transport ne marche pas, qu'il n'y en a pas etc... mais je ne les ai jamais vu essayer de prendre le bus et de se passer de leur voiture : il y a cette idée pré-conçue dans leur tête que ça ne peut qu'être moins bien et ils n'essayent même pas l'alternative. Le confort et l'habitude et la voiture privée sont profondément ancrés chez les gens, sauf que ce fait culturel on peut le briser : exemple des Pays-Bas, exemple du Japon (la majorité des déplacements s'y font en train, à pieds et en vélo).

Par ailleurs passer 1h (ou plus) dans les transports aujourd'hui n'a rien de particulièrement choquant et encore moins d'insurmontable.

L'homme n'a jamais été aussi connecté, n'a jamais eu autant accès à l'information, n'a jamais été aussi distrait ... on peut arrêter de faire comme s'il était à plaindre ?

Avec un téléphone vous pouvez tout faire : avoir toute la musique que vous voulez, parler à vos amis, écouter la radio, regarder la télé ou des vidéos, lire ... mais bon à part ça c'est vrai qu'attendre un bus 10 minutes, se taper 40 minutes de route et 10 minutes de marche c'est insurmontable ...

1h dans un transport de nos jours ce n'est pas une heure passée tout nu dans le désert. 

Il faut arrêter de toujours voir les choses par le petit bout de la lorgnette qui est en général le bout du culte victimaire (une typicité française insupportable : les gens ne sont jamais responsables de rien, ce sont toujours des victimes oppressées, on ne peut jamais remettre en cause leur comportement etc...).

Et puis pour statuer sur le caractère invivable de ce genre de critère encore faut-il tout mettre en perspective.

Admettons qu'on passe plus de temps à se déplacer, dans le même temps la technologie a rendu l'entretien ménager beaucoup plus simple et donc plus rapide (lave-linge, aspirateur etc...). La modernité c'est un tout, on perd du temps d'un côté on en gagne de l'autre. 

Les gens acceptent toujours le positif mais dès qu'il faut faire un effort par ailleurs là ça coince et on râle.

 

 

Je réponds aussi @Djangoo sur le vélo en complément à ce que j'ai dit au-dessus.

Je suis d’accord que le vélo est un moyen de transport souvent dangereux dans certains pays.

Le problème se pose à Genève d’ailleurs, il y a beaucoup de débat autour de ce point.

J’ai connu dans mon entourage quelqu’un qui a subi un grave accident de vélo en ville …

Personnellement je n’oserais pas faire du vélo à Genève (mais on s’en sort facilement à pieds, en tram, en bus, voire en bateau …) qui n’est pourtant pas une ville agitée.

Mais pourquoi est-ce dangereux ? Car au fond ça ne devrait pas l’être … Il ne faut pas inverser la réflexion.

Les gens roulent comme des malades et ne respectent pas les cyclistes, en gros les automobilistes sont souvent irresponsables.

En face de ça, excédés, les cyclistes deviennent eux aussi irresponsables (et s’autorisent des libertés car les routes ne leurs sont pas adapté), on entretient une animosité.

Dans l’absolu un comportement ça se change : on peut punir les gens, on peut les éduquer … La France a un culte de la protection du plus faible sauf quand il s'agit des transports, là on protège plutôt l'automobiliste que le piéton, le cycliste ou le vélomoteur, il faut juste changer de paradigme (exemple des Pays-Bas où les vélos sont prioritaires sur les voitures dans la circulation !).

Le fait que la ville soit impraticable, bouchée (qui a dit remplies de voitures conduites par des personnes seules ?) implique que les relations entre usagers (piétons compris) soient tendues, d’autant que de base les automobilistes sont déjà à fleur de peau dans leur voiture car c’est un prolongement de l’espace privé dans lequel le conducteur croit qu’on lui doit tout et prend tout comme une agression (comme si on venait l’embêter chez lui, alors qu’en fait il est sur l’espace publique mais beaucoup semblent l’oublier) … la vie moderne est dans l’ensemble très rapide et stressante, les gens feraient bien de décompresser un peu, mais ce n’est pas possible dans un trafic aussi dense et chaotique. Sauf qu’il n’y a rien d’irrémédiable à condition de faire les bons diagnostiques et de prendre le problème dans le bon sens (à commencer par une prise de conscience et une mise au point sur ce à quoi on aspire).

Il y a un manque substantiel d’infrastructure et de voie adaptée.

Pourquoi manque-t-on de voie adaptée ? Parce que quand vous tentez de transformer une ville en la piétonnisant, en faisant des voies cyclables et autre au détriment des sacro-saintes voitures … et ba ça gueule (pour changer).  L’exemple récent de la ville de Paris est à ce titre grandiose !

Les gens pensent qu’on va réduire leur mobilité (et donc leur confort) en ville en s’opposant à la voiture alors que c’est tout le contraire, si la mobilité est si mauvaise c’est à cause de la voiture individuelle qui n’est plus un moyen de transport adapté à la ville (européenne du moins car les villes américaines ont un profil un peu différent) du XXIème siècle. De surcroît ça rend dans l’ensemble les villes désagréables (polluées, bruyantes, oppressantes …).

Autant dire que sur ce point il y a beaucoup de pédagogie à faire, il faut briser la pratique culturelle du tout voiture, il faut évidemment faire des investissements substantiels (mais en Hollande il a été prouvé qu'entretenir le réseau cyclable coûtait beaucoup moins cher que d'entretenir des routes massivement pratiquées par les voitures, en outre ça a permis à l'état de faire des économies) mais aussi et surtout il faut avoir une vision, le courage de bousculer les gens même s'ils râlent et la volonté d'aller jusqu'au bout en faisant, chacun à son niveau si possible, le mieux qu'on peut.

 

Accessoirement je te rejoins sur le manque de civisme des français qui n'aide pas.

Vol, détérioration … Franchement parfois la France fait honte et il y a de quoi s’interroger sur un sérieux déficit d’éducation de sa population.

Les français ne sont pas juste champion d’Europe de la fraude, ils sont aussi champions de l’incivilité : cocorico !

http://www.leparisien.fr/societe/les-francais-une-horde-de-vandales-03-03-2018-7588968.php

Mais là encore surtout ne remettons jamais en question la population, c'est de la faute à Apple, à l'UE, à Macron ...

Une société harmonieuse ce n’est pas de se dire tout pour ma gueule et les autres je m’en fous, c’est faire des efforts mutuellement pour que la vie soit plus apaisée pour tout le monde. Un pays dont la population est de notoriété championne en fraude et tolérante à son égard en plus d’être d’une incivilité flagrante ça part déjà du mauvais pieds.

Un autre exemple de la réputation des français ? Vous vous souvenez du fait que les français sont perçus comme les touristes les plus désagréables au monde ?

Il faut être aveugle pour ne pas voir qu’il y a un sérieux problème de mentalité en France.

Par divers comportements autodestructeurs la population entretient ses propres tentions, ses propres blocages et son propre malheur (du coup quelqu'un de taquin dirait qu'elle a ce qu'elle mérite).

Raison pour laquelle ça ne ferait pas de mal aux français de regarder un peu ce qui se passe à droite à gauche dans d'autres pays (genre en Suisse ou aux Pays-Bas par exemple) et éventuellement de s'inspirer de comportements sensiblement différents et légèrement plus sains pour la société dans son ensemble.

Le civisme c'est la base de beaucoup de chose, et il ne cesse de se détériorer en France.

En Suisse le civisme est une vertu répandue, défendue, appréciée et spontanée du fait de l'éducation des gens !

Il est des pays comme la Suisse, le Japon ou la Hollande où vous n'êtes pas contraints d'être constamment en état de paranoïa vis à vis de la sécurité de vos affaires.

J'ajouterais quand aussi qu'à une époque où la France est en surpopulation carcérale, aux Pays-Bas l'état ferme des prisons faute de détenus et loue des places à ses voisins (par exemple à la Belgique).

Une société qui fonctionne c'est l'oeuvre de chacun et ça commence à la base de la base : les relations entre les gens.

Mais bon, encore une fois chut, c'est bobo-prétentieux de mettre la société française face à ses contradictions et ses défaillances internes qu'elle ne doit qu'à elle-même. 

 

 

 

-----------------------

 

 

 

Il faudra que je fasse un autre message plus tard pour remettre aussi les pendules à l'heure sur une hypocrisie forte de la population française qui dit en même temps que son pouvoir est impuissant et n'a plus les moyens d'agir et de l'autre côté que le pouvoir est coupable de ne rien faire.

La même population qui a empêché toutes les réformes structurelles qui étaient indispensables pour redresser le pays accuse les gouvernements précédents de n'avoir rien fait (alors que ce sont les manifs qui ont tout bloqué, les gouvernements voulaient faire), aujourd'hui a contrario elle accuse le pouvoir d'être autoritaire (donc en fait il faudrait continuer à ne rien faire ? Mais quand on ne fait rien la situation se détériore et les gens râlent, il faut donc faire sans faire tout en faisant j'imagine).

En Europe on peut trouver des exemples de tout :

- des pays dans l'UE et l'euros qui ont une industrie très forte, très compétitive, un chômage inexistant et une croissance correcte et conséquente : Pays-Bas, Allemagne.

- des pays dans l'UE sans l'euro qui ont le plein emploi, une industrie forte et une bonne croissance : la République Tchèque, Pologne.

- des pays qui ne sont pas dans l'UE mais rattachés à plusieurs réglementations européennes qui sont en parfaite santé économique : Suisse.

On reconnaît les gens de mauvaise foi au fait qu'ils accusent toujours des causes extérieures à leur malheur.

Les Pays-Bas et l'Allemagne sont exactement dans le même contexte que la France (face aux multinationales, face aux banques, face aux réglementations européennes, face à la monnaie unique) mais eux s'en sortent parfaitement bien. Ce n'est pas de leur faute si les pays latins (France, Espagne, Italie) sont un bordel à ciel ouvert ingouvernable.

La France va mal parce que sa population ne comprend rien à l'économie (les statistiques le montrent, c'est la population la plus incompétente de toute l'Europe sur ces questions) et a bloqué les réformes pendant 40 ans et en faisant du social avant d'accumuler de la richesse (ce qui est d'une idiotie profonde, pour redistribuer de l'argent encore faut-il avoir de l'argent). Peut être qu'un jour les français comprendront pourquoi en Suisse les gens votent non quand on leur demande par référendum s'ils veulent baisser l'âge de la retraite ou avoir 2 semaines de vacances supplémentaire, d'ici là l'état sera peut être dans l'état de la Grèce ou l'Espagne.

 

 

Accessoirement personne ne réagit aux manifestations d'hier ?

Est-ce que ça valait le coup d'éclipser une manifestation contre les violences faites aux femmes (prévues depuis longtemps) pour donner une nouvelle occasion aux groupuscules violents de briller et pour saccager les Champs-Élysées ? En plus pour se faire récupérer par l'extrême droite et l'extrême gauche ...

J'ai du mal à voir quelle satisfaction et fierté peut ressortir de tels évènements.

C'est dommage que dans ce pays rien ne puisse se faire de manière apaisée, et je veux bien croire que les gilets jaunes normaux ne sont pas ravis de voir des images aussi affligeantes et de se faire aguicher par Marine LePen. 

Edited by Konan
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que vous essayer d'analyser une situation toute simple avec des explications trop longues. Même erreur que le gouvernement et les médias.

 

On est en situation d'insurrection en France. Regardez les cartes des délocalisations en France ces 20 dernières années, associées-les au % de chômage des régions concernées, puis un coup d’œil au taux d'abstention/vote RN des dernières élections. Y'a 500 personnes en live facebook chaque soir à Calais qui affrontent les CRS vers l'A16, la ville est tellement gazée qu'on a plusieurs animaux morts asphyxiés dans un jardiland et un bébé en état critique à l'hospital car les CRS ont tiré des lacrymos près des habitations. Après à Calais c'est chaud depuis la jungle, mais là ça devient alarmant...

 

Vinci a déploré des millions d'euros de pertes à cause des opérations massives de "péage gratuit" sur les autoroutes du Sud. La page facebook de samedi prochain a déjà un taux de participation égale au précédent en 2 jours seulement... Les gens parlent de venir "préparés" en cas de "violences", aussi bien les jeunes que les mamies de 70ans. Pour ne pas se rendre compte de ce qui va arriver, il faut soit avoir seulement BFM et Cnews comme source, soit vivre à Paris, soit vivre confortablement chez ses parents.

 

Si demain Macron nous ressort la même purée insipide, la France va entrer dans un climat de révolte. Les "fumeurs de clopes", "provinciaux", "France d'en bas" ne sont pas fragile comme nous. Et ils représentent mine de rien 70% de la France. Si le gouvernement continue de mépriser son peuple, ou parler pour rien dire, la prochaine fois que Didier et Kevin vont venir à Paris ce sera pas pour "défiler pacifiquement". 

 

Pour ma part, soutiens total aux GJ. Quand le peuple est obligé de se déplacer à Paris pour se faire entendre, et qu'on l'accueil à coup de gazeuse et de jet d'eau tandis que l'Elysée est défendu avec des famas, je me demande comment certaines personnes peuvent encore croire qu'on vit en démocratie... 

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Alestan a dit :

Je pense que vous essayer d'analyser une situation toute simple avec des explications trop longues. Même erreur que le gouvernement et les médias.

 

On est en situation d'insurrection en France. Regardez les cartes des délocalisations en France ces 20 dernières années, associées-les au % de chômage des régions concernées, puis un coup d’œil au taux d'abstention/vote RN des dernières élections. Y'a 500 personnes en live facebook chaque soir à Calais qui affrontent les CRS vers l'A16, la ville est tellement gazée qu'on a plusieurs animaux morts asphyxiés dans un jardiland et un bébé en état critique à l'hospital car les CRS ont tiré des lacrymos près des habitations. Après à Calais c'est chaud depuis la jungle, mais là ça devient alarmant...

 

Vinci a déploré des millions d'euros de pertes à cause des opérations massives de "péage gratuit" sur les autoroutes du Sud. La page facebook de samedi prochain a déjà un taux de participation égale au précédent en 2 jours seulement... Les gens parlent de venir "préparés" en cas de "violences", aussi bien les jeunes que les mamies de 70ans. Pour ne pas se rendre compte de ce qui va arriver, il faut soit avoir seulement BFM et Cnews comme source, soit vivre à Paris, soit vivre confortablement chez ses parents.

 

Si demain Macron nous ressort la même purée insipide, la France va entrer dans un climat de révolte. Les "fumeurs de clopes", "provinciaux", "France d'en bas" ne sont pas fragile comme nous. Et ils représentent mine de rien 70% de la France. Si le gouvernement continue de mépriser son peuple, ou parler pour rien dire, la prochaine fois que Didier et Kevin vont venir à Paris ce sera pas pour "défiler pacifiquement". 

 

Pour ma part, soutiens total aux GJ. Quand le peuple est obligé de se déplacer à Paris pour se faire entendre, et qu'on l'accueil à coup de gazeuse et de jet d'eau tandis que l'Elysée est défendu avec des famas, je me demande comment certaines personnes peuvent encore croire qu'on vit en démocratie... 

Respect total à ton post ! Il manque plus que les policiers et gendarmes s'y mettent aussi et la le gouvernement pourra être nettoyer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis parisien et il faut arrêter de penser qu'on est tous pareil à la botte du gouvernement dans notre bulle bien qu'en partie c'est vrai une grosse partie de la population d'île de france pense représenter le pays dans son entièreté donnant des leçons à ceux ne pensant pas comme eux, les parisiens qui ont réussi dans la vie etc etc bref la concentration de richesse en île de france est très forte on va pas se mentir le reste de la France crève un peu plus chaque jour tandis qu'une minorité de nantis vit tranquillement dans notre bonne vieille capitale .. 

 

Moi je ne suis qu'un étudiant venant d'une famille assez aisé je l'avoue mais je comprends tout à fait le mécontentement du reste de la France comme bien d'autres c'était juste pour souligner que je suis un gaucho un vrai gaucho pas le gaucho bobo qui va penser plus à son écologie, au bien être des animaux et autres conneries alors que quand je marche dans la rue je vois quoi des SDF à chaque coin de rue, vous saviez que la ville de Paris est celle ou il y a le plus de gens en Europe qui dorment dehors sans solution alors qu'une bonne partie travail c'est fou de travailler et de ne pas arriver à se loger .. 

 

Qu'est ce qui pêche dans tout sa ?? Les loyers bien sur, le jour ou tout le monde aura compris sa, vivre à Paris c'est super chère même quand on bosse comme un dingo, les salaires qui n'augmentent pas alors que le coup de la vie est monstrueux rien que pour se nourrir et vivre dans une pauvre chambre de bonne x) 

 

Paris concentre une énorme partie des emplois de la France sauf que pour y habiter si deja on en a envie bah c'est impossible, première réforme à faire baisser de façon drastique le prix du m2 et la on verra deja une amélioration significative dans notre capitale ensuite pour la province ou les loyers sont plus modestes il faut développer un réseau de transport digne de ce nom, développer bien sur l'attractivité donner envie au gens de s'y implanter, crée de l'emploi en décentralisant certaine entreprises même publique .. 

 

Quand aux multinationales il faut aussi fouiller dans tout ce bordel pour contre carrer tout montage financier qui ferait perdre de l'argent à l'état et bien sur faire bien plus chier tout ses évadés fiscaux au lieu de ponctionner les retraités qui deviennent eux aussi des SDF quand je vois qu'il n'y a que des personnes âgées au soupe populaire sa me désole .. 

 

Et bien sur que oui certains intellectualisent trop, on est pas dans un cours de statistiques les humains ne sont pas des chiffres et au bout d'un moment la colère grandit et sa nous produit une révolte justifié et dire que c'est pas bien de casser du mobilier etc etc il faut dire sa aux gens qui ont permis d'avoir une démocratie à la place de l'ancien régime eux aussi ont saccager des monuments, ils sont allés jusqu'à prendre les armes contre le pouvoir en place bien sur pour sa il faut l'appuie des forces de l'ordre se qui maintenant parait difficile bien que j'ai vu dans une vidéo avec un policier qui cachait son visage bien sur qui appelait les gilets jaunes a continué leur action mdr 

Edited by Aizen_Canna
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

On est en situation d'insurrection en France. Regardez les cartes des délocalisations en France ces 20 dernières années, associées-les au % de chômage des régions concernées, puis un coup d’œil au taux d'abstention/vote RN des dernières élections. Y'a 500 personnes en live facebook chaque soir à Calais qui affrontent les CRS vers l'A16, la ville est tellement gazée qu'on a plusieurs animaux morts asphyxiés dans un jardiland et un bébé en état critique à l'hospital car les CRS ont tiré des lacrymos près des habitations. Après à Calais c'est chaud depuis la jungle, mais là ça devient alarmant...

Tous les pays ont des problèmes. Tu crois que notre pays est figé à jamais dans le confort matérialiste, le gaspillage et l'emploie. Il y a 20 ans, la France n'affrontait pas la concurrence d'aujourd'hui, je compte pas d'autres paramètres (espérance de vie, etc..) C'est comme évoquer la France des 30 glorieuses et la comparer à celle de 2018. Il faut être réaliste, on vit dans un monde concurrentiel qui évolue de plus en plus en vite, les pays retardataires rattrapent leur retard dans le concert des grandes nations, etc.. Un jour, ce sera au tour du continent Africain qui en a besoin.

La Chine a rattrapé les Etats Unis, bientôt l'Inde (possible 1er puissance mondiale)... cela impacte les autres pays qui vivaient dans le confort.

 

emergents-actions-2011.jpgfigure-1.png

 

Pour les animaux, jardinland, je me méfie. Il y a des versions contraire. Je kiffe les animaux, je n'ai pas encore vue de site protection animal en parler. On n'est dans la guerre de l'image et des mots.

Ex : récemment, on a essayé de me faire croire une situation soi-disant en France (c'était en Belgique). 

 

Attention à ne pas généraliser une situation (Paris où se sont greffés des casseurs issus de différents courants) à l'ensemble de la France.

Dans les autres coins, les gilets jaunes ont manifesté pacifiquement, parfois de bons échanges avec les forces de l'ordre. Même près de chez moi, aucun soucis.

Certains dramatisent la situation utilisant des mots fort de sens pour provoquer accentuer les tensions, la peur du lendemain... Comme dirait maitre Yoda  La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

 

La solution violente est contre-productive, elle dégrade un peu plus l'image... (A l'étranger, les pro du french-basching, la France = pays de manifestants, de râleurs... Bientôt d'autres clichés).

Paris et ses Champs-Elysées sont la vitrine du pays.

 

Citation

Je pense que vous essayer d'analyser une situation toute simple avec des explications trop longues. Même erreur que le gouvernement et les médias.

Rien n'est simple dans la vie. Pour comprendre une situation délicate, il faut l'analyser dans son ensemble (qui ? quoi ? comment ? pourquoi ? où ? quand ? 

Parce que le mouvement Gilet Jaune est différente d'une manifestation classique, elle n'est pas encadré et les revendications sont différentes.

Chez les gilet jaunes, il y a de tout. A Paris, il ...

- il y avait ceux qui veulent simplement la hausse du pouvoir d'achat ni plus ni moins (je suis pour) pacifique 

- il y avait ceux qui n'ont pas digéré le débat raté de Lepen et sa défaite, qu'il la trouve trop soft, ils veulent la tête de Macron 

- il y avait les anti système socitété de consommation, banque, etc...

- Il y avait les casseurs opportunistes sans conscience politique venu simplement pour se défouler et voler

 

 

Citation

Pour ma part, soutiens total aux GJ. Quand le peuple est obligé de se déplacer à Paris pour se faire entendre, et qu'on l'accueil à coup de gazeuse et de jet d'eau tandis que l'Elysée est défendu avec des famas, je me demande comment certaines personnes peuvent encore croire qu'on vit en démocratie... 

Je soutiens les vrais gilets jaunes.  

As-tu la preuve qu'on vit dans une vraie dictature ? 

 

Edited by Onizuka Gintoki
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je passe en coup de vent car certains propos m'ont légèrement choqué, et que le débat m'intéresse.

 

Je serai toujours admiratif de cette haine (ou jalousie ?) envers les gens qui ont réussi leur vie... Si ces gens là ont des voitures de "beaufs" @Aizen_Canna, c'est bien qu'ils ont réussi quelque part, qu'il y a un travail derrière cette image. D'ailleurs, qu'est-ce qu'une voiture de "beauf", lol ? Y'a des voitures plus "beauf" que d'autres ? Le fait que ces personnes veuillent protéger leurs biens est tout ce qu'il y a de plus légitime, comme les gens de classe moyenne essayent de protéger leur aisance de vie (d'ailleurs on doit être les plus touchés par le système actuellement en place quand je vois les hausses d’impôts de cette année qui foutent le vertige), et les plus démunies, essayent de survivre. Personne ne veut se voir voler, où est l'injustice là dedans ? L'injustice pour les plus démunis ? C'est d'une telle hypocrisie... Mais le monde c'est pas tout rose, tu auras jamais un pays où tout le monde est heureux, avec un salaire identique, des maisons toutes pareilles et des voitures neuves. Il faut de tout pour faire un monde, et malheureusement ça passe par des gens qui pratiquent des métiers qualifiés d'ingrats, des gens sans travail, des gens au chômage, car ils n'ont pas voulu travailler pendant leur période scolaire (ou en cas d'échec cuisant lors des études sup') ou car il n'y a pas assez d'emploi (mais là encore je ne suis pas d'accord, venez dans ma ville, je vais vous en trouver du travail, il y en a à la pelle, et pleins d'appartements de 20 à 35m2 pour moins de 500 euros par mois, un bonheur). C'est triste mais c'est comme ça. Et quoi qu'on en dise, il y a toujours des solutions (en ce qui concerne l'emploi), alors oui, ça serait pas le métier de tes rêves, peut-être un smic, certainement moins, mais ça sera un revenu. Quand tu vois la misère dans le monde, crois-moi que tu dois être content d'avoir ne serait-ce qu'un appart de 35m2. Après une partie du problème est là aussi, les gens n'ont rien branlé de leurs 35 premières années de vie, et ils se réveillent un jours en demandant des postes qui réclament de l'expérience, forcément ça coince, il fallait se réveiller avant.

 

La compétition, c'est un peu ce qui fait vivre un pays... Tu enlèves la compétition (sur le marché du travail, entre autre), dans les études, ect... Tu tues le pays. Ou serait l’intérêt de se lever plus tôt le matin (vers 5h) pour aller bosser si c'est pour gagner autant que celui qui se lève à 7h ? Tu m'expliques ? Idem concernant le nombre d'année d'étude. Là est la vraie injustice selon moi.

 

Juste pour info', je ne suis pas issue d'une famille de "beauf" comme tu les appelles (ni partisan de Macron), loin de là, mais y'a un moment faut arrêter de cracher sur ceux qui ont réussi leur vie (au delà de la moyenne, grâce à des sacrifices, ou pas) et qui se préservent, y'a rien de plus légitime et je pense que la grande majorité d'entre nous ferait de même si on avait des revenus de fous-furieux, moi le premier, ou du moins, je n'irai certainement pas aider tous ces Français fainéants qui se plaignent de tout et de rien et qu'on voient beugler à la télévision alors qu'ils ne bougent pas leurs culs pour trouver un travail, et ça il y en a beaucoup aussi, beaucoup plus que des "beaufs". L'argent de nos impôts va en partie la dedans aussi, ne l'oublions pas. Personnellement c'est cette hypocrisie dans le discours de la majorité des classes moyennes et basses qui me révolte, dans le cas contraire, ce serait certainement les premières personnes à s’expatrier avec leur fric, la femme/le mari, et les enfants vers un pays paradisiaque, et bien les derniers à faire des dons aux organismes pour aider les SDF. Perso' je suis dans un appart étudiant de 21m2, je taffe tous les soirs après l'IUT pour me payer ma future école d'ingénieure, à la fin de mes études si tout se passe bien je vais taper dans des salaires qui font le double, voir le triple du smic actuel en temps que débutant, et je n'ai certainement pas envie de voir passer tous ces sacrifices (tant économique que social) dans la bouche des chômeurs voulus (je précise, même si encore une fois, il y a du travail dans toutes les villes, et toutes les grandes villes n'ont pas le m2 à plus de 2500 balles d'ailleurs, les grandes villes ne se résument pas à Paris, lol), via les impôts (qui d'ailleurs sont bien piquants pour un jeune qui entre sur le marché du travail, célibataire, ect...).

 

De plus je crois que si les Français prenaient le temps de regarder un peu ce qui se passe à côté, ils comprendraient ce que c'est la vraie misère, ou du moins, ils n'utiliseraient pas le mot à tord et à travers comme ils le font actuellement pour désigner la politique actuelle (qui même si calamiteuse de mon point de vue, ne vaut pas cet adjectif). La misère ce n'est pas vivre dans son appart de moins de 50m2 avec juste ce qu'il faut pour payer les fins de mois et manger, la misère c'est être à la place de ces SDF français qui pourrissent sous les ponds (et dont tout le monde s'en bat royalement les couilles), c'est être à la place de ces habitants du Congo, Soudan, Ethiopie, Ouganda, ect... Qui crèvent la dalle dans leur pays, c'est être à la place de ceux qui fuient leurs pays par peur de se recevoir une balle dans la tête entre deux ruelles, une bombe ou que sais-je encore.

 

Il est clair que la situation de la France n'est pas idyllique (et ça date pas que de Macron, lol), mais arrêtons cette dramatisation constante (pour de l'essence quoi, arrêtez de fumer ça vous fera de la marge), et cette hypocrisie qui tend à dire que si on était à la place des gens "riches", politiques, on feraient uniquement le bien pour tous, parce que c'est totalement faux. 

 

 

Edited by Misty Day
  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les gens pensent souvent que c'est facile de savoir comment ils seraient s'ils étaient dans la position inverse. Par exemple, un pauvre dans la peau d'un riche, un employé et un patron etc seulement, c'est totalement faux xD c'est bien connu, c'est ceux qui n'ont jamais connu l'influence de l'argent et du pouvoir (car ils n'en ont pas) qui sont souvent le plus vulnérable et qui sont les plus à même de sombrer dans les pires travers s'ils en ont xD tout simplement car ils auront connu le "sans" et ne voudront jamais y retourner. Tout comme une personne qui a connu la guerre n'a absolument pas envie d'y retourner.

 

C'est juste humain enfaite. Après, je ne sais pas si c'est vraiment de l'hypocrisie car pour une personne qui n'a "rien", elle croit fermement à la projection qu'elle s'est faite d'elle-même dans la position de celle qui a "tout". Il y a bien sûr des hypocrites mais pas la majorité.

 

En gros, une personne qui serait écolo ou altruiste ou que sais-je encore l'est qu'elle soit pauvre ou riche, la différence, c'est la quantité qu'elle va faire. Par exemple, un pauvre donne 5 euros, un riche donne selon sa richesse 500 ou 5000 de la même manière. Le pauvre recycle et s'arrange pour faire attention aux suremballage, gaspillage etc, le riche peut investir dans du matos, avoir un jardin et faire du compost etc etc.

 

En gros, les gens ne change pas vraiment en fonction de l'argent ou du pouvoir, c'est juste que leur mauvais côté sont plus voyant. Une personne par exemple radine, ça se voit moins quand elle est pauvre que si elle est riche xD Une personne opportuniste, ça se voit plus quand elle a du pouvoir que quand elle en a pas (pourtant, ça se voit quand même mais les dents sont pas aussi longue)

 

Pour en revenir à la journée de la violence faite aux femmes, je suis également très triste de voir qu'elle a été totalement ignoré... Je pense sincèrement que les gilets jaunes aurait pu laisser au moins cette journée pour cette autre manif. Bon, alors il y a les médias qui ont encore raconté n'importe quoi disant que pour lutter contre ça les femmes se mettent à faire des sports de combat (krav maga, boxe). Mais lol, on dirait que les femmes ne font que la cuisine et servent de punching ball... rien qu'en judo il y a plus de 120 000 femmes licencié en france quoi... vraiment, les médias qui desserve vraiment toutes les causes qu'ils essaient de défendre c'est ouf.

Edited by rokal01

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Misty Day a dit :

Je passe en coup de vent car certains propos m'ont légèrement choqué, et que le débat m'intéresse.

 

Je serai toujours admiratif de cette haine (ou jalousie ?) envers les gens qui ont réussi leur vie... Si ces gens là ont des voitures de "beaufs" @Aizen_Canna, c'est bien qu'ils ont réussi quelque part, qu'il y a un travail derrière cette image. D'ailleurs, qu'est-ce qu'une voiture de "beauf", lol ? Y'a des voitures plus "beauf" que d'autres ? Le fait que ces personnes veuillent protéger leurs biens est tout ce qu'il y a de plus légitime, comme les gens de classe moyenne essayent de protéger leur aisance de vie (d'ailleurs on doit être les plus touchés par le système actuellement en place quand je vois les hausses d’impôts de cette année qui foutent le vertige), et les plus démunies, essayent de survivre. Personne ne veut se voir voler, où est l'injustice là dedans ? L'injustice pour les plus démunis ? C'est d'une telle hypocrisie... Mais le monde c'est pas tout rose, tu auras jamais un pays où tout le monde est heureux, avec un salaire identique, des maisons toutes pareilles et des voitures neuves. Il faut de tout pour faire un monde, et malheureusement ça passe par des gens qui pratiquent des métiers qualifiés d'ingrats, des gens sans travail, des gens au chômage, car ils n'ont pas voulu travailler pendant leur période scolaire (ou en cas d'échec cuisant lors des études sup') ou car il n'y a pas assez d'emploi (mais là encore je ne suis pas d'accord, venez dans ma ville, je vais vous en trouver du travail, il y en a à la pelle, et pleins d'appartements de 20 à 35m2 pour moins de 500 euros par mois, un bonheur). C'est triste mais c'est comme ça. Et quoi qu'on en dise, il y a toujours des solutions (en ce qui concerne l'emploi), alors oui, ça serait pas le métier de tes rêves, peut-être un smic, certainement moins, mais ça sera un revenu. Quand tu vois la misère dans le monde, crois-moi que tu dois être content d'avoir ne serait-ce qu'un appart de 35m2. Après une partie du problème est là aussi, les gens n'ont rien branlé de leurs 35 premières années de vie, et ils se réveillent un jours en demandant des postes qui réclament de l'expérience, forcément ça coince, il fallait se réveiller avant.

 

La compétition, c'est un peu ce qui fait vivre un pays... Tu enlèves la compétition (sur le marché du travail, entre autre), dans les études, ect... Tu tues le pays. Ou serait l’intérêt de se lever plus tôt le matin (vers 5h) pour aller bosser si c'est pour gagner autant que celui qui se lève à 7h ? Tu m'expliques ? Idem concernant le nombre d'année d'étude. Là est la vraie injustice selon moi.

 

Juste pour info', je ne suis pas issue d'une famille de "beauf" comme tu les appelles (ni partisan de Macron), loin de là, mais y'a un moment faut arrêter de cracher sur ceux qui ont réussi leur vie (au delà de la moyenne, grâce à des sacrifices, ou pas) et qui se préservent, y'a rien de plus légitime et je pense que la grande majorité d'entre nous ferait de même si on avait des revenus de fous-furieux, moi le premier, ou du moins, je n'irai certainement pas aider tous ces Français fainéants qui se plaignent de tout et de rien et qu'on voient beugler à la télévision alors qu'ils ne bougent pas leurs culs pour trouver un travail, et ça il y en a beaucoup aussi, beaucoup plus que des "beaufs". L'argent de nos impôts va en partie la dedans aussi, ne l'oublions pas. Personnellement c'est cette hypocrisie dans le discours de la majorité des classes moyennes et basses qui me révolte, dans le cas contraire, ce serait certainement les premières personnes à s’expatrier avec leur fric, la femme/le mari, et les enfants vers un pays paradisiaque, et bien les derniers à faire des dons aux organismes pour aider les SDF. Perso' je suis dans un appart étudiant de 21m2, je taffe tous les soirs après l'IUT pour me payer ma future école d'ingénieure, à la fin de mes études si tout se passe bien je vais taper dans des salaires qui font le double, voir le triple du smic actuel en temps que débutant, et je n'ai certainement pas envie de voir passer tous ces sacrifices (tant économique que social) dans la bouche des chômeurs voulus (je précise, même si encore une fois, il y a du travail dans toutes les villes, et toutes les grandes villes n'ont pas le m2 à plus de 2500 balles d'ailleurs, les grandes villes ne se résument pas à Paris, lol), via les impôts (qui d'ailleurs sont bien piquants pour un jeune qui entre sur le marché du travail, célibataire, ect...).

 

De plus je crois que si les Français prenaient le temps de regarder un peu ce qui se passe à côté, ils comprendraient ce que c'est la vraie misère, ou du moins, ils n'utiliseraient pas le mot à tord et à travers comme ils le font actuellement pour désigner la politique actuelle (qui même si calamiteuse de mon point de vue, ne vaut pas cet adjectif). La misère ce n'est pas vivre dans son appart de moins de 50m2 avec juste ce qu'il faut pour payer les fins de mois et manger, la misère c'est être à la place de ces SDF français qui pourrissent sous les ponds (et dont tout le monde s'en bat royalement les couilles), c'est être à la place de ces habitants du Congo, Soudan, Ethiopie, Ouganda, ect... Qui crèvent la dalle dans leur pays, c'est être à la place de ceux qui fuient leurs pays par peur de se recevoir une balle dans la tête entre deux ruelles, une bombe ou que sais-je encore.

 

Il est clair que la situation de la France n'est pas idyllique (et ça date pas que de Macron, lol), mais arrêtons cette dramatisation constante (pour de l'essence quoi, arrêtez de fumer ça vous fera de la marge), et cette hypocrisie qui tend à dire que si on était à la place des gens "riches", politiques, on feraient uniquement le bien pour tous, parce que c'est totalement faux. 

 

 

Je n'ai aucune haine envers les gens qui ont soit disant réussi leur vie (parce que chaque humain a des envies différentes et réussir quand on reste le grossiste d'un actionnaire mouais) comme je l'ai dis je viens d'une famille sans soucis d'argent bien que je ne sais d'ou vient cette argent sans doute de mes fesses border de nouille (:p) bref on s'en fou j'habite à Paris direct sa semble susciter de la haine alors que je pense avoir une pensée universaliste, très portée sur l'humain non porté sur le profit que je fustige largement toutes ses notions d'économie ne m'intéresse pas, la croissance ne veut plus rien dire se n'est qu'une donnée qui a permis d'évaluer à un moment le taux d'industrialisation sauf que désormais nous sommes  des pays bien plus complexe qu'un pourcentage donc avoir la croissance de la Chine me parait difficile etc ses gens n'ont rien avoir en terme de mentalité etc, oui ma famille jouit d'une bonne fortune mais on m'a toujours enseigné l'humilité, que la roue tourne et surtout ma famille est de gauche depuis x génération sa m'influence (oui je suis français depuis un moment my god le FN est pas loin de me recruter ahahahaaa :humour:) bref je n'aime pas tes propos fin plutôt je ne suis pas d'accord avec l'idée globale qui se dégage, je ne suis pas un idéaliste car quand on veut on peut il faut arrêter deux minutes on est un pays ayant du pognon sans langue de bois il faut arrêter de grossir les industriels, les multinationales et redistribuer au gens qui ont bossé c'est à dire les retraités, les gens qui bossent pour rien (payer à coup de lance pierre parfois), les chômeurs licenciés on ne sait pourquoi peut être que des gros des cons qui rachètent pour revendre ensuite lol .. 

 

Je suis bien partis pour être un con de professeur (je ne citerais pas la matière) sans doute que sa joue sur ma philosophie en tout cas je ne ressent pas cette intérêt de compétition car si je m'aventure vers ce jeu pourquoi ne pas discriminer un noir, un nain, un moche (lolilol) bah oui si la compétition est obligatoire selon toi et s'est en fait la réalité, se qui arrive finalement et qu'on doit vite changer parce que des gens comme moi ou d'autres qui pensent qu'on peut donner du travail à tout le monde dans de meilleurs conditions permette l'évolution il faut avoir une pensée pacifiste, révolutionnaire, évolutionniste (bon vu comme ça oui je parais un brin idéaliste aha) et non ancré vers un passé qui se veut élitiste surtout que l'élitisme n'existe plus quand je vois les daubes qui rentrent à science po ou encore les wesh wesh mon frère avoir leur bac mention bien lol on est loin de cette élitisme .. Bien que l'élitisme soit essentiel dans une société je trouve que bien trop de monde s'approprie ce terme sans en savoir la définition on parle d'une création d'élite mais surtout d'élite politique intellectuel ou scientifique dominant le pays se rapprochant d'une coure sous l'ancien régime et c'est la que sa devient dangereux puisqu'il y a séparation avec le reste du peuple et sa donne les gilets jaunes et une technocratie individualiste .. 

 

Au final je n'ai pas de solution je ne suis pas pour le communisme (trop dictatorial comme régime) mais en même temps le capitalisme outrancier (détruit des vies entières, pollue, c'est magouille et compagnie, individualiste) me dégoute, et la ou je ne suis pas d'accord c'est sur ton individualisme très prononcé tu n'attache aucune place au collectivisme, à l'entre-aide, qui forge une nation et une société qui fonctionne, tu veux aussi que tout le monde se contente de se qu'il a parce que y'a toujours plus pauvre ailleurs mais si on entre dans ce type discours alors il n'y aura plus aucune avancé social ni de progrès .. Je suis un positiviste et un progressiste dans l'âme mais comment appliquer ses deux notions en politique sa me parait assez dur .. 

 

Et oui bien sur qu'il faut baisser les loyers, bien sur que payer 600euros pour un 10m2 à Paris te parait impossible pourtant c'est la réalité mec .. Tu m'étonnes qu'un écart de niveau de vie se crée quand certains possède un patrimoine immobilier monstrueux et touche plus d'argent qu'un cadre supérieur juste en louant leurs biens sur Airbnb c'est même pas pour loger les gens c'est sa le pire, ceci explique l'envoler des prix à Paris et surtout sa pénurie de logement x) 

 

Edited by Aizen_Canna

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

@Konan

 

Comme la dernière fois, je rebondis sur quelques éléments.

Citation

à part pour les émissions de CO2  qui sont plutôt bonnes et ce grâce au nucléaire (donc pas grâce au comportement de sa population).

Ce qui n'est pas de notoriété publique. Dans l'étude Baromètre Développement Durable d'EDF, la population française était notamment interrogée sur la contribution du nucléaire aux rejet de Co2 (page 9), en pouvant répondre soit "beaucoup", soit "Un peu", soit "Pas du tout", soit "je ne sais pas". Résultat : en 2017, 44% des français pensaient que les centrales nucléaires contribuent beaucoup au réchauffement climatique. Le pire, c'est ce chiffre est en constante augmentation : en 2014, c'était 35% des français qui le pensaient. En regardant la répartition des réponses en 2017, les femmes contribuent largement à plomber ce sondage (57% des femmes ont données cette réponse, contre 30% des hommes), et les résultats sont meilleurs lorsque l'âge augmente (63% des 18-24 ans contre 32% des plus de 65 ans). A noter que, pour le choix de l'énergie, les anti-nucléaires ont tendance à mettre plus en avant la lutte contre le réchauffement climatique (bon, là c'est loupé), le respect de l'environnement, la réduction de la consommation d'énergie, la limitation des risques liés à la production et la protection de la santé public. 

Quelques autres éléments qu'apporte cette étude, et qui sont plus que jamais d'actualité  

mesure-protection-environnement.png

renoncement-voiture.png

type-de-voiture.png

opinion-voiture-elec.png

Au passage, dans cette étude tu as au début la répartition des réponses "Parmi les sujets suivants, quel est celui qui vous préoccupe le plus ?" en fonction du niveau de diplôme / de l'âge. Ca n'est pas une étude en fonction du niveau de vie, mais c'est déjà ça. Il y a aussi les opinions en fonction des sources d'énergie en France (ce qui est à mon avis la raison primaire pour laquelle on n'aura pas le gaz de schiste de si tôt, vu le bazar que c'est déjà avec le nucléaire). Plus généralement, ce document donne un panorama assez complet de l'état des mentalités françaises sur la question. Pour 13 pages, ça vaut le coup d'être lu, t'as pas l'air d'avoir une haute estime de la masse française et là t'as quand même des éléments objectifs qui te donnent raison et qui te donnent tord.

 

Pour revenir à la question du nucléaire vs CO2, à la base j'avais en tête le fait que le nucléaire impliquait des rejets en CO2 inférieurs au photovoltaïque / éoliennes et à peine supérieur à l’hydraulique, mais apparemment c'est plus complexe que cela. L'article Oui, le nucléaire émet bien du CO2 (bon, on s'en doutait) explique qu'apparemment l'empreinte CO2 associée au nucléaire serait supérieure à celle des énergies renouvelables. La source utilisée est un article Benjamin Sovacool, Valuing the greenhouse gas emissions from nuclear power : a critical survey. En chiffre, la conclusion de l'article est que l'émission de CO2 associée à un réacteur nucléaire est de 66g CO2e/kWh. Quant je vois que les chiffres que je connaissais étaient ceux d'une étude de Durand (2007) qui donnaient 6g CO2 /kWhe, ça remet les choses en perspective -en comparaison, le photovoltaïque était à environ 75, l'éolien à environ 110, le gaz à environ 120, l'hydraulique à 5, etc- . Alors bon, des chiffres on peut en trouver pleins, en attendant ça pourrait être intéressant que le même type d'étude soit réalisé pour les énergies renouvelables. Cela dit, je suis assez curieux de savoir quels sont les chiffres enseignés dans les écoles liées à l'énergie, j'avais lu que pas mal de ceux qui en sortent sont pro-nucléaires.

 

Citation

On choisit l'endroit où on habite, si le temps de trajet devient un fléau insupportable et trop onéreux il faut aussi savoir se prendre en main et aviser ... 

Tu me parles de ce que la situation devrait être, je te parlais seulement de comment la situation est. Maintenant, si je devais m'amuser aux prophéties, je prédirais que dans un pays ou le taux de chômages est pratiquement à 10%, limiter la distance à laquelle les gens peuvent aller travailler entraînera mécaniquement une hausse supplémentaire du chômage. Si ça n'est pas une raison qui rendrait la relocalisation du travail plus complexe que l'inverse, je ne sais pas ce qu'il te faut de plus. Si on veut relocaliser le travail, il faut évidemment des mesures complémentaire (ça m'intéresse pas de réfléchir là dessus), et ça ne passera possiblement pas uniquement par contraindre un changement de mentalité des populations. 

En fait, on peut s'interroger sur cette population de chômeur, sur laquelle beaucoup de choses sont dites. J'avais entendu des stat' sur l'intensité de leur recherche d'emploi, la manière dont ils s'organisaient, etc, mais je n'ai plus rien de précis en tête et les études de l'INSEE sont pas faciles à trouver.

 

Citation

 Admettons qu'on passe plus de temps à se déplacer, dans le même temps la technologie a rendu l'entretien ménager beaucoup plus simple et donc plus rapide (lave-linge, aspirateur etc...). La modernité c'est un tout, on perd du temps d'un côté on en gagne de l'autre. 

Oui bon ça risque de mener loin tout ça. L’espérance de vie a augmenté parce que la qualité de vie a augmenté, le curseur reste le type de société que l'on désire. Une société qui accorde le maximum de confort possible (ce qui mériterait un long développement) me parait un objectif crédible dans la situation actuelle. Donc je ne suis pas trop pour prendre d'un côté parce qu'on aurait donné de l'autre. 

La technologie associé à la mondialisation, ça a diminué le temps qu'on consacre à un certain nombre de tache, mais ça a aussi créé de nouvelles taches. Puisqu'on parle de la voiture, et ben en plus du temps de trajet il y a le temps pour le carburant, il y a le temps pour l'entretient, il y a le temps (et l'argent) pour passer le permis, il y a le temps pour trouver un véhicule, etc. Globalement, oui je pense ne pas trop m'avancer pour dire qu'en France on vit mieux maintenant qu'il y a 400 ans : tu as du entendre parler des équivalents esclaves, il est évident que sur ce forum on est des super riches à l'échelle du XIVème siècle par exemple. Je n'ai pas vu de chiffre à ce propos, mais j'imagine qu'on est particulièrement favorisé sur le temps qu'on accorde à nos loisirs.

Reste qu'il y a malgré tout des données moins réjouissantes. Depuis 25 ans, on a perdu 18 minutes de sommeil (principalement pour cause de loisir) ; selon ce site, en 50 ans, on a perdu 1h30 de sommeil (il ne donne pas de source). Le sommeil, pour le moment ça s'achète pas avec la technologie. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y a de bonne chose avec ce mouvement comme des bonnes parodies 😃

 

 

a regardé sa fait du bien au gilet ;) 

 

sinon moi je m'en branle un peu passionnément beaucoup de ce mouvement , sa ne changera rien 

je suis dans le rouge avec les fêtes et les cadeaux pour la famille plus la taxe d'habitation, impôts sur le revenus , taxe foncières ( taxe , taxe et encore des taxes !!!! )

 

ils avait déjà tout compris a l'époque :) je les kiffe et surkiff 

 

après j'aime pas trop la méthode de la police et du gouvernement pour ne pas agir contre les casseur surtout quand ont a les profils etc .... tout ça c'est politiques et j'aime pas la politique.... 

 

 

j'aime bien cette série et ont comprend certaines chose aussi .... 

 

enfin bref je suis pas un gros bavard et un grand écrivain comme beaucoup sur ce forum que j'aime lire avec des pavés bien construit et intéressants ( ils se reconnaîtront avec les likes que je leur met ;) ) 

 

sinon moi j'ai une solution qui fera bien plus mal a l'économie et au gouvernement et que personne ne fera ..... ( merde c'est mon coté fonctionnaire on va dire 🤣 ) 

 

c'est de rester a la maison toute la journée , mais tout les français , ne pas aller travailler , ne pas utilisé la voiture , ne pas bouger mais profiter de sa famille a la maison , sa coute rien , sa fait pas de mal , pas de violence et pourtant sa fait tres mal a l'économie un jour sans activité c'est combien de milliard en perte ? 

 

comment couler un gouvernement pacifiquement sans haine et violence ( Albert spaggiari ❤️ ) 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Analyser les choses de façon simpliste c'est la porte ouverte aux débordements et aux raccourcis stupides.

C'est à force de simplifier tout et n'importe quoi qu'on met dans la tête des gens des idées grotesques et objectivement fausses.

On ne gère pas un pays avec du simple ressenti (le ressenti c'est trompeur premier cours de philo ? première leçon de science ?), une pulsion, ou selon son humeur.

Pour comprendre le monde il faut le chiffrer, l'analyser, comparer les éléments, mettre les choses en perspective.

La perspective c'est important, c'est elle on ne comprend rien à rien.

D'ailleurs c'est un mythe de croire que le peuple à toujours raison (genre il a raison quand il ignore l'appel alarmiste des scientifiques depuis beaucoup trop longtemps ? Est-ce nécessaire de revenir sur tous les exemples historiques où le peuple a fait preuve des pires barbaries ?). 

Le peuple peut décider n'importe quoi, la règle n'est pas qu'il a raison, simplement qu'il en subira les conséquences.

Contrairement à ce que les français ont l'air de croire ils ne subissent pas le manque de démocratie dans leur pays mais bien les conséquences économiques de la politique qu'ils ont défendu dans la rue. Voilà ce qu'ils paient aujourd'hui et qu'ils n'ont pas le courage d'admettre ... Quand une population ignare en économie d'après les études (le pire peuple d'Europe sur ce point) défend des principes désuets contre le courant dans un monde compétitif éventuellement à terme le pays décline. Si l'économie français est gangrénée c'est à cause des français, mais ce qui est fou c'est que même ça les gens refusent de l'admettre. L'art et la manière de toujours repousser les problèmes sur l'extérieur et ne jamais se remettre en question personnellement. Ce n'est pas comme si en Europe il y avait plein de pays qui s'en sortaient très bien et même des pays dont l'industrie grandit d'année en année (la Pologne, et la République Tchèque sont en train de devenir des puissances industrielles très intéressantes, l'Allemagne a une industrie hyper compétitive et a le second plus gros excédent commercial au monde derrière la Chine). 

Comme on le dit souvent le premier pas (le plus difficile ?) c'est d'admettre qu'on a un problème.

Vous devriez un peu regarder la France du point de vu de l'étranger de temps en temps, vous y apprendriez beaucoup de choses.

La France n'a plus les moyens d'un tel égocentrisme aveugle.

 

Exemple d'argument d'une personne qui simplifie et ne réfléchit pas :

Montrant une photo du prix de l'essence dans une station service Espagnole une personne (si seulement il n'y avait qu'une ...) s'offusque de la différence de prix à grands coups de "et eux ils n'ont pas le réchauffement climatique ?". Cette comparaison est virale sur les réseaux sociaux !

En effet, de prime abord, les prix sont bien plus faibles en Espagne.

Maintenant quelle est la méthodologie d'analyse de quelqu'un qui réfléchit ?

Il met ça en perspective avec le niveau de vie, de rémunération, de pauvreté et de taxation dans les deux états.

Espagne, salaire minimum = ~880 euros brut, France, salaire minimum = ~1500 euros brut

Revenu disponible: Espagne = 13 500 euros, France = 21 700 euros

Taux de pauvreté à 50%, Espagne = 15,5%, France = 6,8%

Taux de chômage , Espagne = ~15%, France = ~9,5%

Les deux dernières statistiques montrent que la population Espagnole est beaucoup plus précaire que la population Française (qui a un des taux de pauvreté les plus bas d'Europe au demeurant).

Ainsi, ramené au salaire médian, l'essence (50L) représente une part inférieur du budget d'un foyer Français (~4%) par rapport à un foyer Espagnol (~5%).

Il vaut donc mieux avoir un salaire français et faire son plein en France que d'avoir un salaire espagnol et faire son plein en Espagne, d'autant qu'il y a dans l'ensemble moins de population en situation précaire en France, même si une comparaison naïve et irréfléchie montre des prix inférieurs de l'autre côté des Pyrénées ...

Autre angle d'analyse : quel niveau de taxation les deux pays ont besoin de mettre en place pour faire tourner la machine étatique ?

Prenons par exemple les dépenses sociales, qui donc sont bien vues par la population parce que c'est de la redistribution pour tous.

Dépense sociale en France : environ 32% du PIB, Dépense sociale en Espagne : environ 25%.

La France dépense plus pour sa population que le gouvernement Espagnol, elle a donc besoin, en contrepartie de taxer plus, c'est une évidence, à moins de ne pas savoir compter et de croire que l'argent pousse sur les arbres. Ainsi il n'est pas illégitime que la France taxe par exemple plus l'essence (ou autre chose, peu importe : les salaires, la TVA, ou alors plus d'impôts sur ceci ou cela) que l'Espagne (en l'occurence, pourcentage du prix de l'essence dû aux taxes en France = 64%, en Espagne = 55%).

Encore une fois n'oublions pas que l'Etat est une balance générale dans la gestion de son budget, je cite les dépenses sociales mais j'aurais pu citer autre chose (argent dépensé pour les collectivités territoriales, pour la santé, pour le réseau routier (nécessite de l'entretien) qui en France est bien développé par rapport à certains voisins, km de route pour 1000 habitants en France = ~16, en Espagne =~3,7, une étude montre aussi que les routes françaises sont mieux entretenues que les routes espagnoles (malgré un réseau bien plus grand)).

Voilà un exemple concret de ce qui se passe quand on ne réfléchit pas et qu'on ne va pas aux fonds des choses, on propage l'ignorance, on n'est pas objectif, et on attise des tensions ... le tout en se basant sur quoi finalement ? 

Peut être que c'est fatiguant de chercher les informations et de penser les problèmes, mais c'est salvateur, indispensable.

Les gens qui simplifient trop tirent tout vers le bas et entretiennent la population dans un état d'ignorance et d'irresponsabilité.

Quand il y a des votations en Suisse les gens reçoivent des informations précises sur le sujet en question et ils s'informent avant de voter, ce n'est pas qu'une affaire de perception, il y a des débats de chiffre, de fond, des campagnes sérieuses. Ca peut arriver que la population ait à disposition des documents explicatifs de plusieurs dizaines de pages ! Le conseil fédéral fournit ses arguments, consignes de vote, vidéos explicatives, documents, ainsi que les partis et associations. Les gens s'informent consciencieusement et en détail auprès des différents partis qui se prononcent sur la question posée.

Voter et vivre ensemble c'est une responsabilité importante. Le monde est quelque chose de complexe, il faut prendre le temps de s'arrêter sur les choses, et déjà commencer par réfléchir avant de commencer à gueuler. Naturellement le système n'est pas le même, mais force est de constater qu'on a là deux exemples de populations, les suisses et les français, qui sont aux antipodes. Les français ne vont jamais au fond des choses, ils survolent les problématiques et réagissent à grands coups de fracas et de manifestations excessives.

 

Mener des réflexions globales d'un côté sur la situation écologique de la planète sur des sujets de société comme l'usage de véhicule polluant (ça pourrait toucher d'autres sujets : gaspillage de l'eau, recyclage et j'en passe) c'est indispensable.

Ca devrait même faire la une des journaux tous les jours ! 

Il faut analyser les conséquences des revendications des gens (à savoir : ils refusent d'abandonner la voiture, les chiffres le montrent, puisque même pour 1km de trajet ils la sollicitent).

Oseriez-vous contredire que si toute l'humanité vivait comme vous ou moi le monde serait dans le chaos ?

Un déclic idéologique profond vers la question écologique paraît indispensable, et ça c'est important d'en parler.

C'est même infiniment plus important que le pouvoir d'achat et le confort de vie de quelque pays que ce soit, et en particulier des pays occidentaux qui sont responsables de tous ces problèmes (mais bon je sais que les français et l'idée de responsabilité ça fait 2).

Il est aussi important de remettre en perspective les degrés de souffrance.

Quand on écoute les français ils sont la population la plus malheureuse et opprimée du monde (on croirait que la moitié de la population est SDF quand les chiffres montrent un pays qui résiste mieux à la pauvreté que la plupart de ses voisins ...)

Face à cette remarque le monde, lui, rigole face à tant de naïveté, d'égocentrisme et de manque de perspective large.

A quand la fin du culte victimaire à la française ?

Pourquoi la population française a-t-elle cette manie pour commencer ? C'est un fait social assez intéressant quand on compare le comportement d'autres populations.

 

En parallèle juger de la légitimité des revendications en regardant les chiffres c'est important, on ne peut pas laisser dire tout et n'importe quoi, la perception des gens n'est pas une raison, les données ça s'analyse au-delà du biais cognitif de l'individu (qui de toute façon se sentira toujours lésé et spolié, c'est la base).

Encore une fois je vois renvoie aux cours élémentaires de philosophie et de méthodologie scientifique ...

Mais bon à ça on va toujours répondre "ouai mais les chiffres on peut leur faire dire n'importe quoi c'est tout du bidon moi j'ai raison je vois la réalité pas comme ses élites déconnectées blablabla". Avec une telle mentalité on n'aurait jamais eu le confort moderne (= résultante de l'application du cartésianisme, empirisme, appelez ça comme vous voulez, mais c'est le déclic méthodologique et psychique de l'Europe qui est allé vers une quête de progrès scientifique et technique rationnelle, sans superstition, et en tâchant de gommer le biais cognitif, bref, une quête d'objectivité, de résultats analysables, reproductibles ...) donc c'est un peu curieux de remettre ça en cause au XXIème siècle. Les chiffres ça peut se discuter, encore une fois se mettre en perspective, on peut parler des méthodes qui mènent à trouver tel ou tel chiffre, on peut comparer différentes études menées selon des standards différents, mais les gens qui cherchent les chiffres font un effort de réflexion, ceux qui se content de dire qu'ils perçoivent objectivement la réalité sont des gens qui n'ont rien compris d'une des leçons les plus importantes (voire la plus importante) qu'on devrait transmettre à l'école (comment s'informer ? comment bien construire une réflexion ? qu'est-ce qu'une méthodologie scientifique ?).

 

Au passage le mythe de la France comme grande puissance là encore il faut revenir sur terre.

La France n'est plus une grande puissance depuis son humiliante performance de la seconde guerre mondiale et ça elle ne le doit qu'à elle-même.

C'est une puissance moyenne, même Giscard avait déjà le bon sens de le dire dans les années 70' (et depuis, c'est tout à fait normal, son importance diminue toujours plus, non pas tant du fait de son déclin que de l'expansion des autres futures véritables grandes puissances mondiales).

Entendez moi bien, ce pays peut rester un pays riche dans lequel les gens vivent bien, mais il faut arrêter de croire que ça peut être une puissance économique, militaire ou diplomatique de premier ordre et très influente. Le monde est un rapport de force, et il va falloir m'expliquer comment certains peuvent sérieusement croire que la France aurait les moyens d'un rapport de force équitable avec de vraies grandes puissances. D'un point de vu purement interne et biaisé ça peut peut être sembler crédible, vu du reste du monde ça fait rire.

La France était encore une vraie grande puissance jusqu'à la première guerre mondiale (mais son apogée était déjà lointaine : après des règnes qui l'ont amené au sommet avec Louis XIV ou Napoléon I la France du XIXème siècle semble déjà moins importante que le RU ou l'Empire Allemand unifié (qui arrivera à vaincre la France en 1 vs 1 en 1870, du jamais vu jusqu'alors)), depuis les pôles du monde ont changé. Je pense qu'il est tant d'admettre que la France était une nation dont l'apogée de l'influence et du prestige était entre Richelieu et Napoléon (avec un petit moment à vide sous Louis XV qui a perdu la désastreuse guerre de 7 ans) et que jamais le pays ne retrouvera ça.

A l'époque d'ailleurs la France était le pays le plus peuplé d'Europe, 31 millions d'habitants en 1810 quand l'Espagne ou le RU en avaient genre 10-11 millions chacun. Le poids démographique était en faveur de la France, aujourd'hui il est en faveur d'autres puissances, c'est le juste cycle de l'histoire !

Dès lors que la France a perdu son avantage démographique sur ses voisins (dans le courant du XIXème siècle) son importance et son influence ont diminué. Quand son importance et influence diminue, son aptitude à imposer son modèle au monde diminue tout autant.

Juste histoire de redescendre un peu sur terre : l'état de Californie aux USA (~40 millions) produit plus de richesse que la France (~67 millions d'habitants). 

Diable, allons plus loin, voilà une carte qui a de quoi remettre en perspective le poids des petites nations dans le monde par rapport aux nouveaux géants (et là on parle des USA mais à l'avenir ça sera pire avec l'Inde et la Chine !) :

Révélation

Etats-am-ricains-compar-s-pays-en-raison

Il y a des pays d'Europe qui ont déjà fait leur deuil de leurs empires passés (l'Autriche, l'Espagne, le Portugal, les Pays-Bas, tous ont été des empires vastes et puissants ! La Portugal et l'Espagne ont été les empires les plus riches d'Europe pendant le siècle d'or ...), d'autres continuent de vivre dans un mythe de puissance (le Royaume-Uni et la France) et croient qu'ils peuvent rediriger le monde. Soyez fier de l'histoire de France mais arrêter de considérer ce pays comme s'il pouvait soumettre idéologiquement le reste du monde, la France doit réussir à s'intégrer et à survivre dans un monde qui, à ce jour, peut se passer d'elle sans aucun problème. Là encore si on réfléchit en terme de doctrine chacun son tour : la France a propagé le droit-de-l'hommisme et la logique d'état nation administratif fort avec les guerres révolutionnaires, aujourd'hui d'autres doctrines se propagent dans le monde entier (indubitablement) et qui n'émanent pas de France. 

C'est pour ça que cette manie français de ne pas appliquer ce qui marche chez les autres est grotesque, quand on est la première puissance mondiale on peut se permettre plein de choses, quand on est "juste" la France, on tente de faire de son mieux avec la place qu'on a sur le plan international.

Accuser le méchant monde extérieur de ne pas baiser les pieds de la France est d'une naïveté assez extraordinaire.

Il faut donc luter pour maintenir une économie prospère et inventive (ça passe par la compétition, ça passe par la formation à haute valeur ajoutée, par les sciences etc...). Est-ce que la population française permet de mettre en place cette lutte de façon sérieuse ? Non, elle s'y oppose catégoriquement car elle refuse de voir la fragilité de sa position et l'ineptie de certains de ses principes (haine maladive de la richesse, haine de la compétition). 

Me direz-vous tant pis pour eux ... mais je trouve étrange d'être fermé, irréaliste et borné à ce point, le tout en niant toute responsabilité bien sûr.

Le résultat c'est que la France a un chômage supérieur à 7% depuis les années 80.

Là encore petite piqûre de rappelle chômage était haut et persistant avant même le traité de Maastricht et avant même la mise en place de l'Euro ...

La France a un chômage de plus de 7% depuis l'année 1982 (et il était déjà en hausse sous la fin du septennat de Giscard pour arriver à ce seuil fatidique qui depuis reste inchangé).

Traité de Maastricht = 1997, Mise en circulation de l'Euro = 2002, Traité de Lisbonne = 2007 (la fameuse implication contre la volonté du peuple de la constitution européenne, ça c'était un coup de pute il faut bien l'admettre).

Chômage français, 1982 = 7%, 1985 = 9,3%, 1988 = 8,5%, 1991 = 8,1%, 1994 = 10,8%, 1997 = 9,5% ...

 

 

Accessoirement les gens qui appellent la France une dictature je les invite à aller voir comment on vit, je ne sais pas moi, en Corée du Nord par exemple où l'état va jusqu'à décider les coupes de cheveux autorisées à la population. Vous verrez la différence ...

Affirmer haut et fort que la France est une dictature est la preuve d'un bas niveau de réflexion et d'un manque terrifiant de mise en perspective.

La France est une démocratie imparfaite selon l'indice de démocratie.

Vous savez il y a les démocraties pleines (Suisse, Pays-Bas, Norvège etc...), les démocraties imparfaites (France, Italie, Portugal, Japon etc...), les régimes hybrides (Albanie, Ukraine, Mali etc...) et les régimes autoritaires (Vénézuela, Cuba, monarchies du Golfe, Corée du Nord ...).

Confondre une démocratie imparfaite est un régime dictatorial rejoint ce que je disais plus haut : simplification grossière, manque de mise en perspective, bref, bas niveau de réflexion et ça met en tête de choses objectivement fausses dans la tête de gens (car on entend désormais souvent dire que la France est une dictature).

Sérieusement les gens les mots ont un sens ... L'humanité ne peut que rire de quelqu'un qui prétend que la France est une dictature et que sa population est oppressée (vous irez expliquer ça à la famille de ce journaliste Saoudien récemment massacré par les services secrets Saoudien par exemple). 

Combien d'habitants de vraies dictatures rêveraient de pouvoir vivre en France ?

Diable dans ce pays vous pouvez même caillaser la police pratiquement impunément.

Dans un régime autoritaire on ne répond pas avec de l'eau ou du lacrymogène, on répond avec des balles.

Je sais que ça fait rebelle et tout de dire qu'on vit en dictature, que nous on est éclairé car on le voit blablabla mais à un moment donné il faut aussi faire preuve de décence.

 

Je crains que les gens ne confondent la dictature avec les engagements internationaux et européens (sachant que la France a un droit de véto sur l'intégralité des décisions européennes au cas où ça vous aurait échappé), dont la France peut au passage se retirer : il vous suffit de voter pour des gens qui le proposent. 

Pourquoi ne le faites vous pas majoritairement ?

De surcroît des pays également soumis aux normes européennes (qu'ils participent à édicter ...) sont des démocraties pleines, quasi parfaites (Pays-Bas, Suède, Finlande par exemple).

Vous confondez le poids de l'extérieur avec une société bloquée en interne par sa propre idéologie auto-destructrice.

 

Pour le reste c'est ce qu'on appelle la gestion.

La France est relativement dépendante parce que les choix de sa population l'ont mené à la ruine depuis des années (quand on dépense plus que ce qu'on gagne pendant des décennies ça fini par poser problème).

Qu'un état s'endette, dépende de créanciers, et puisse se retrouver en situation financière délicate ça ne date pas d'hier.

La France a d'ailleurs une riche et longue histoire du surendettement et de la faillite (exemple : elle était en faillite à la fin du règne de Louis XVI car, déjà en difficulté, l'aide portée à la guerre d'indépendance américaine a achevé de détruire l'équilibre déjà désastreux des finances publiques) qui n'ont attendu ni l'UE, ni les multinationales ni la loi sur la banque de France de 1973 pour exister.

Plusieurs crises économiques et monétaires violentes ont frappé la France (ou d'autres pays) avant même qu'on ne parle de mondialisation.

Les états ont toujours dû se financer, et ont toujours pu subir des situations de crises graves. Un état en mauvaise santé financière devient évidemment plus fébrile dans ses marges de manoeuvres, mais là encore c'est de sa faute, ça vient des décisions internes. Certains pays n'ont pas de dette et des excédents budgétaires (donc une émancipation plus grande vis à vis des prêteurs et pour faire des investissements), d'autres se sont ruinés tout seuls.

Vous ne pouvez pas dépenser plus d'argent que ce qui est produit à l'infini et à la fin venir râler parce qu'on finit par demander des comptes, il faut arrêter la mauvaise foi 30 secondes. Vous attendez quoi ? Que le monde entier se cotise pour financer les dépenses excessives de la France ? Ben voyons ...

Il faut toujours commencer par régler ses propres problèmes internes avant de s'attaquer au reste du rapport de force mondial.

Quand on est fragile et irresponsable à la base ce n'est même pas la peine d'essayer de se confronter au monde extérieur, question élémentaire de rapport de force.

 

J'ai fait un autre commentaire un peu général parce que je lis des choses un peu choquantes, Setna je te répondrais plus tard (si besoin, je n'ai pas lu le message encore).

 

Edit : De quoi établir des comparaisons intéressantes en terme de chômage.

La définition du plein emploi varie selon les personnes, certains prennent ça au sens littéral en sachant qu'il ne peut pas y avoir 0% de chômage (période de transition d'un emploi à l'autre, transition entre destruction & création etc...).

Au Japon il y a plus d'emplois à pourvoir que des travailleurs disponibles (si si ça existe encore dans le monde d'aujourd'hui) mais le chômage n'est pas à 0% mais à environ 2,4%. Pour vous dire que 0 ça n'existe pas, il faut bien en avoir conscience, même en cas de manque de main d'oeuvre.

C'est pour cette raison que beaucoup situent le plein-emploi aux alentours de 3 à 5% de chômage au sens du BIT.

Voici les derniers chiffres du chômage en Europe et une courbe des tendances :

https://www.touteleurope.eu/actualite/le-taux-de-chomage-en-europe.html

Ce n'est pas faute de le répéter mais ce n'est pas parce que la France n'y arrive pas que ce n'est pas possible ...

Si on prend la définition du plein-emploi à 5% au sens du BIT alors un paquet de pays européens sont en situation de plein emploi (Luxembourg, Autriche, Danemark, Roumanie, Pologne, R.Tchèque, Allemagne, Pays-Bas, Hongrie, Malte, Royaume-Uni ...).

Edited by Konan
  • Like 4
  • Thanks 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis parfaitement d'accord sur l'analyse. 

 

Après, il faut voir une chose quand même :

Citation

Il faut toujours commencer par régler ses propres problèmes internes avant de s'attaquer au reste du rapport de force mondial.

C'est exactement ça que je voulais dire quand je parlais de provocation et foutage de gueule des politiques. Pour le moment, il n'y a aucun véritable règlement des problèmes internes, oui, j'ai la même logique que toi, celle des maths. Tu ne peux pas dépenser plus que ce que tu as normalement sauf avec la pratique débile de l'emprunt (emprunt à la conso c'est vraiment le pire u_u) et oui, la france a toujours été un très mauvais gestionnaire et très mauvais payeur également. Il est là le soucis, elle est incapable de gérer correctement l'argent qu'elle récupère avec les taxes. Oui, il y a une redistribution, mais déjà, elle est très mal faite, mal contrôlé et surtout mal dépensé. Il suffit de voir comment sont fait et dépensé les budgets. Avec mon taf, j'ai envie de me mettre une balle quand je vois tout le gâchis d'argent public juste à cause d'une mauvaise gestion, d'une réglementation absurde et 50 intermédiaires pour pouvoir le dépenser dans la deadline imparti...

 

Et oui, il est également vrai que le peuple subit ce qu'il a élu. J'en conviens parfaitement, mais n'oublis pas une chose, le système universel direct est nul à chier et clairement facile à corrompre, c'est d'ailleurs pour ça qu'il est comme il est. Avec le système actuel, déjà, si t'es pas influent ou que t'as pas un moyen de rincer un peu les maires, tu peux même pas te présenter aux élections. Ensuite, si tu as pas de financement (donc de sponsor ou riche support) tu peux même pas te présenter correctement au peuple via une présence médiatique, puis après, il faut que tu ne fasses pas parti d'un partie où il y a plusieurs prétendants car il y aura un "tour de représentant de parti". Puis tu dois avoir un programme un minimum cohérent pour au moins que ça parle à l'électorat. Pour finir par avoir la vrai élection et si par malheur, on autorise les illettrés ou ceux dont on a lobotomisé le cerveau voté, si ton poulain intègre qui veut régler les problèmes de la france en interne passe pas. Ba t'es complètement grillé car le 2eme tour fait que ba ça sert à rien de voter entre la peste et le choléra. 

 

Si le taux d'abstention est si élevé, c'est pas par paresse de vouloir aller voter hein, bien sur il y en a mais tu as au moins 40% des abstentionnistes qui n'y vont pas car ça ne sert à rien, ceux qui arrive à être candidat sont formaté pour le système et ça change rien. D'ailleurs, à la moindre élection à 2 tour. Le deuxième tour est une blague car tous le monde sait qu'il va y avoir un extrême (plus droite que gauche) et que donc, tous ceux qui était séparé par le premier tour vont se rassembler pour "faire front" et donc sortir du premier tour équivaut à être élu...

 

Donc dire "le peuple mérite ce qu'il vote", c'est un peu facile quand les dès sont pipés dès le début. Et clairement, toi qui adore les données et les chiffres, personnellement, je regarde beaucoup de personne expats qui donne leur avis sur la France etc et l'un des trucs qui revient le plus, c'est bien le fait que les français s'intéresse bien plus au monde extérieur (certes pas toujours sur les bonnes choses) ainsi qu'à la politique de leur pays que plusieurs autres pays...  

 

Il y a d'autres chiffres qui existent aussi faisant parti du paradoxe français, on est l'un des pays qui travail le moins en terme de durée, par contre, on produit clairement beaucoup plus en terme d'efficacité que nos contemporain ce qui contribue également au fait que malgré tous, on reste une puissance démesuré sur le plan efficacité. Tous le disent, on est toujours en grève, on a plus de vacance que la plupart des autres pays, on a un temps de travail moindre, on est le pays de la morosité, on est l'un des pays les plus taxé au monde, mais malgré tous ça, on arrive encore à être productif et compétitif dans plusieurs domaines. Donc attention, il est vrai que la France à un gros problème à se croire le centre du monde et de penser que c'est elle qui fait mieux que tout le monde (bref, un vrai moralisateur à deux balles), elle est très hautaine et finit toujours par se prendre une claque dans la gueule (d'ailleurs l'équipe de foot ou de rugby récemment en sont la parfaite illustration) mais, malgré tous ça, elle ne reste pas oubliable même si les autres aiment bien se foutre de notre gueule car ils sont justement conscient que si on arrêtait de "perdre autant de temps en grève, vacance etc", on pourrait très vite redevenir menaçant vu l'efficacité qu'on arrive à avoir.

 

Bref, pour résumer, la plupart des problèmes de la France viennent d'elle-même et de mauvais choix politique et économique et malheureusement, les gens ne veulent pas comprendre que pour faire table rase et nettoyer les problèmes, il va falloir en prendre plein la gueule avant dans le processus mais c'est pas pour autant que c'est impossible que ça se produisent. Il suffit juste que les gens se réveille avant le point de non-retour (contrairement au climat car lui, c'est fini, a part supprimer l'espèce humaine et laisser à la nature un LONG moment pour récupérer c'est foutu). On peut encore limiter la casse. C'est juste que ce moment est encore assez lointain...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, rokal01 a dit :

Je suis parfaitement d'accord sur l'analyse. 

 

Après, il faut voir une chose quand même :

C'est exactement ça que je voulais dire quand je parlais de provocation et foutage de gueule des politiques. Pour le moment, il n'y a aucun véritable règlement des problèmes internes, oui, j'ai la même logique que toi, celle des maths. Tu ne peux pas dépenser plus que ce que tu as normalement sauf avec la pratique débile de l'emprunt (emprunt à la conso c'est vraiment le pire u_u) et oui, la france a toujours été un très mauvais gestionnaire et très mauvais payeur également. Il est là le soucis, elle est incapable de gérer correctement l'argent qu'elle récupère avec les taxes. Oui, il y a une redistribution, mais déjà, elle est très mal faite, mal contrôlé et surtout mal dépensé. Il suffit de voir comment sont fait et dépensé les budgets. Avec mon taf, j'ai envie de me mettre une balle quand je vois tout le gâchis d'argent public juste à cause d'une mauvaise gestion, d'une réglementation absurde et 50 intermédiaires pour pouvoir le dépenser dans la deadline imparti...

 

Pour compléter :

L'un des principaux problèmes ayant engendré la situation actuelle avec les "gilets jaunes", c'est aussi le fait que Macron n'accompagne pas sa mesure écologique de mesures sociales adaptées. N'en déplaisent à certains, même si il est vrai que ce n'est pas la majorité, beaucoup vivent déjà difficilement sans cette taxe, alors même si elle ne représente pas grand chose, c'est la goûte qui fait déborder le vase, surtout quand à coté, Macron, pré-nommé avant même son élection "pro-riches & ultra-riches" supprime l'ISF et ne prends aucune réelle mesure pour lutter contre l'évasion fiscale (On parle quand même de 80 milliards, quand une partie de la population ne doit se contenter que d'un smic ou moins et est, elle, obligée de payer ses impôts, taxes et autres, il ne faut pas s'étonner d'une certaine grogne). De même, il y a de quoi comprendre la grogne quand les gains apportés par l'ISF sont plus ou moins les mêmes que ceux de la taxe sur le diesel. 

Cela renforce très nettement l'impression d'une politique en faveur des riches & ultra-riche, et d'une injustice sociale, et pour ma part je le comprends totalement.

L'ISF était certe inutile (ou du moins pas autant rentable qu'il ne le devrait, justement en lien avec l'évasion fiscale), mais le supprimer purement et simplement, pour compenser ça sur les ménages les plus modestes, c'est très limite. 

 

On ne parlera pas non plus du ras-le-bol populaire des salaires des élus. Trop nombreux (Assemblée Nationale + sénat + l'éxécutif etc) et souvent injustifiés (Combien de fois dans l'année peut-on voir l’hémicycle plein sur un quinquennat ? Combien d'élus impliqués à chaque quinquennat dans toutes sortes de magouilles qui finissent dévoilées ? Pour au final les voir rester impunis...). Ce n'est pas tant de la jalousie envers ceux qui "réussissent" qu'un réel ras le bol d'être les dindons de la farce, de travailler autant sinon plus que ces gens pour ne même pas pouvoir s'accorder de budget loisir/plaisir car le peu gagné est aussitôt taxé. Dès lors que certains parties de la population se retrouvent à bosser autant d'heures que d'autres pour au final s'en faire taxer plus que de raison et se retrouver davantage à "survivre" (payer loyer/essence/besoins primaires) qu'a vivre (besoin secondaires, lecture, cinéma, loisirs divers) il ne faut pas s'étonner, dans un pays comme la France, que beaucoup décident alors de "frauder"  tout bêtement en ne travaillant pas et en vivant des aides de l'état. (Curieux de connaître le % d'un smic qui part en taxe en comparaison avec un salaire relativement confortable -député, par exemple-)

On ne parlera pas de la comparaison avec le voisin Allemand, comptant beaucoup moins d'élus, avec des salaires et avantages inférieur

Le réel problème, c'est que pour faire accepter plus facilement une nouvelle taxe, il faudrait déjà régler tous ces problèmes qui renforcent, nourrissent et aggravent la sensation d'injustice sociale qui règne en France.

Quand à celui qui disait plus ou moins que les gilets jaunes sont juste des feignants qui ne cherchent pas d'emploi ou n'ont rien foutu à l'école ou en supérieur, je me demande sincèrement dans quelle utopie tu vis... C'est presque si ça mériterait pas des baffes. Combien de témoignages de personnes cherchant du travail, à qui on a sorti la carte du trop vieux, pas assez expérimenté, pas assez diplomé (ou à l'inverse trop diplomé) alors qu'elles avaient les compétences et la motivation, et pas forcément des exigences folles ? On en parle de certaines professions type agriculture ou certaines professions d'artisanat ou les personnes travaillent comme des acharnés, parfois 7/7 avec un volume horaire/semaine dépassant souvent les 50h, pour au final ne même pas vraiment voir passer sa paie ? Ils n'ont pas forcément des diplômes de folie, pourtant ils méritent je pense autant sinon plus que bien d'autres personnes de pouvoir vivre de leur travail. Actuellement, certains se contentent de survivre comme je le disais précédemment. De plus, que ferait un pays ne comptant que des diplomés d'études supérieur ? Pas d'éboueurs, pas de femmes de ménages, pas d'aides-soignantes, d'infirmier(e)s etc... ? Tous techniciens, cadres, chirurgiens ? On fait tout faire par des robots ? Y compris la cuisine dans les collèges, les soins aux patients dans les hopitaux...?  Il faut de tout pour faire un monde, et qu'on ai un bac+5 ou un simple BEP, j'estime pour ma part que n'importe qui devrait pouvoir vivre (et non survivre) de son travail. Quoi qu'on en dise, ce n'est pas le cas de tout le monde en France. Et sous prétexte qu'il s'agit d'une minorité (qui suffit pourtant à foutre un bordel monstre dès qu'elle sort dans la rue...), qu'ils n'ont pas fait d'études, qu'ils sont "râleurs" ou "réfractaires", ils n"ont pas le droit d'espérer pouvoir se payer de temps en temps un petit ciné entre potes ? Une sortie quelconque, un voyage ? Quand à coté des conn**** détournent des millions et les envoient dormir dans des paradis fiscaux ? Quand des types touchent des salaires relativement confortable en tant que député pour ne jamais être présent à l'assemblée ? Sous prétexte qu'il y a plus malheureux ailleurs, on a pas le droit d'espérer davantage de justice sociale dans son propre pays ? Sous prétexte de l'écologie, on peut accroître les difficultés d'une (grosse) minorité, quand les principaux pollueurs sont généralement les industriels (pour ne pas parler de certains pays, typiquement les USA) et... Les personnes "aisées" (ou en tout cas dans une situation économique un minimum confortable) => Lesquels sont justement en mesure de ne pas s'inquiéter outre mesure de nouvelles taxe et de prendre d'un air hautains et de mépris ceux qui justement s'en inquiètent ?

 

Comme le dit @rokal01 , la redistribution des richesses est tellement mal faite, mal contrôlée que tout ce pan du système est inefficace (ou tout du moins, pas assez efficace), et c'est la principale cause de quasiment tout ce que j'ai pu dire précédemment. Maintenant il y a un réel enjeux écologique derrière cette taxe, soit. Mais ce que le peuple semble attendre au travers de sa gronde des gilets jaunes, c'est que ce soit du donnant-donnant. Que la "minorité" peu aisée voir en difficulté, ne soit pas la seule à trinquer, à mettre la main à la patte. Qu'on revoie au moins une partie des 80 milliards que le fisc perd chaque année à cause de l'évasion fiscale. Qu'au lieu de supprimer un impôt imparfait comme l'ISF, qu'on le réforme de façon à le rendre utile plutôt que de le supprimer (Par exemple, en le réduisant de façon progressive en fonction des investissements réalisés en France ou quelque chose du genre)...

 

Pour ma part, je ne me retrouve pas dans ce sondage dans le sens ou je ne suis pas contre les gilets jaune, je comprends et soutiens certains points de vue de ces derniers, mais pas la totalité (par dessus tout je n'apprécie guère les casseurs, même si malheureusement le gouvernement ne les empêches pas d'agir, et pire, envenime la situation via la présence des CRS qui sont relativement fidèle au cliché les concernant : plus enclins à frapper plutôt qu'a réfléchir...), et ne manifeste pas à leurs cotés (je me contente de poser le gilet sur mon tableau de bord lorsque je prends la voiture, en signe de léger soutien)

 Je comprends la plupart des enjeux économiques, écologique ou encore sociale de ce bras de fer, mais pour ma part je me place davantage sur le coté humain/social. Si j'estime normal et justifié de vouloir une planète en bon état (du moins, en moins pire état que possible) pour les générations suivantes, je pense que notre génération a aussi le droit de vivre sa vie et d'en profiter, tout aussi égoïste que puisse sembler être ce point de vue. C'est quelque chose qui m'horripile de me dire qu'en France, un pays pourtant reconnu comme une puissance mondiale (bien que contestable comme évoqué par Konan), certains ne peuvent même pas se permettre, occasionnellement, une sortie au cinéma ou autre, un petit restaurant en famille, un concert... Et c'est à mes yeux grave, socialement, de sacrifier encore davantage ces gens là quand d'autres sont en mesure d'assumer plus facilement les taxes découlant de mesures & besoins économiques/écologiques. Il y a certe, parmi la population pauvre du pays, des faignants, des personnes qui abusent du système et des aides de l'état, et il y a un travail à faire là dessus, mais ce n'est qu'une écrasante minorité au sein même d'une minorité, qui ne représentera jamais ne serait-ce que l'efficacité d'une ou deux mesures concrètes à l'encontre de l'évasion fiscale ou d'une imposition efficace... 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...